• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > A coup de bijoux de famille

A coup de bijoux de famille

Argent et sexe. Sexe et argent. On ne sait plus très bien qui est le mâle ou la femelle dans ce couple prospère. Alors, quand il y a en plus des intermédiaires.

medium_A_coup_de_bijoux_de_famille_20.jpg

Le premier avril, on peut se permettre des surprises, des fausses nouvelles, mais aussi des écarts avec la vie de tous les jours. Je l’ai fait, d’autres le feront, cette fois encore. Un moment de détente pour moi, pourquoi pas ? Mon compatriote, Le Chat va, cette fois, diablement, m’y aider dans cette tâche "difficile".

Je commencerai donc par une suite à un sketch : un poème en relation avec la leçon de sexe que Michel Leeb, il y a déjà quelques mois, un plaisir visible pendant plus d’une heure et demi sur scène en "one man show". Les spectateurs étaient ravis. La mention d’interdit aux (-10), je ne suis pas sûr quelle soit nécessaire aujourd’hui.

Voici un poème, sans prétention aucune, une variation en « rut majeur » à la suite de la leçon de Michel Leeb :

« Qu’est-ce que le sexe », avec une règle spéciale : changer une lettre de la rime à chaque vers. Je ne respecte pas toute la règle ? Comprenne qui pourra. Je l’ai intitulé :

L’amour vrai en faux acrostiches

Michel Leeb le disait : « J’aime ma bite ».

Quand on a une crainte d’avoir du biDe

Ou en finale d’attraper une Ride,
J’essayerai de conserver la riMe
Sur un sujet où il faut atteindre une Cime
Et surtout ne pas vouloir jouer au Mime
Pour avoir une chance de gagner une Dîme.
Et, bien, oui, « J’aime ma Bite ».
Surtout, s’il ne faut pas aller trop Vite
Et ne pas en arriver à un Rite.
Et même, si on n’arrive pas au pied du Cid.

Sous le soleil chaud, en voyage à Side, 

En misant sur le travail la seule Pine.

Mais, vais-je mettre cela sur mon siTe ?

Avec la crainte de tomber dans l’insipiDe,

Car, au fond, Elle, aussi, doit dire « J’aime cette Bite ».

Non, je ne vais pas vous demander de sortir vos mouchoirs pour essuyer la salive qui aurait pu vous perler le long de la bouche. Mon article ne mérite pas ce carré blanc sorti de votre poche. Ce n’est pas de sexe « pur et dur », c’est du "soft", du bien mou, dont je vais vous parler aujourd’hui. Du dur, beaucoup trop de littératures, de films l’ont fait, avant moi, pas besoin d’y ajouter une couche. Y aura pas photo ni de ce que vous pensez ni du reste. Le sexe sur Internet, à lui seul, prend en charge pas mal de pages. Petit récapitulatif de la "chose".

A coup de bijoux de famille_Chat Pipi.jpg"Le Zizi" de Pierre Perret, tout le monde s’en souvient encore et j’ai déjà eu en décalé un premier avril sur la parodie du sujet.

"Le porno débauche-t-il les ados" se disait un vieux "Question à la Une" en novembre 2007.

Une enquête de la RTBF, plus ancienne encore, qui avait permis de faire apparaître une nouvelle forme de proxénétisme qui s’était produite dans l’ombre d’une salle de sport. Personne ne s’en souvient, peut-être, pas même ’auteur de l’émission. A coup de bijoux de famille_Chat Couché.jpg

Je me souviens en effet, de "parties fines" organisées en invitant des messieurs bien intentionnés pour "voir" des jeunes filles bien payées pour se battre ensemble poitrine bien "dégagées". Une "légère" participation aux frais était demandée à l’entrée, bien entendu. Des visiteurs en provenance de beaucoup d’horizons intra et extra frontaliers s’agglutinaient autour du ring. Situation particulière, pas de boue cette fois pour ajouter au tableau. Peut-être pour ne pas perdre de l’attrait et de la couleur originale. Depuis lors, les suites se sont perdues dans les arcanes de la justice. Je trouvais le "procédé" de l’époque, "nouvelle vague" et un peu limite. Que les jeunes filles aient des envies sportives, pas de problème. La championne, elle, n’encaissait pas la totalité de la petite assiette à l’entrée de la salle. Le proxénétisme aurait-il, à l’époque, pris ses quartiers d’hiver bien au chaud en quittant la rue ?

Lors de l’émission, l’interview du "généreux organisateur" de ce spectacle insolite, avait ajouté un comble dans le domaine de l’"innocence" voulue ou feinte dans ces répliques. Les réponses pour le moins "simplistes". Pas le moindre sentiment de culpabilité ne pouvait s’y déceler. Était-ce peut-être le seul lien avec le Poisson qui honore de sa présence aujourd’hui ?

Le langage est complice de manière bizarre dans cette représentation en disant "je vais prendre mon pied". Bizarre, le pied, qu’est ce qu’il a faire dans le "bazar" ? On dit aussi toujours ’mon’, jamais ’notre’ pourtant dans la majorité des cas, il s’agirait bien d’une affaire à jouer à deux. Cette party, même si les "premiers pas printaniers", peuvent se limiter à du travail solitaire, les "pas de mi-course, estivaux" par une volonté d’étendre son champ d’investigation dans une "bonobo party", avant de refermer le théâtre faute d’acteurs avec les "derniers pas" et les artifices du "gras de la vie" comme je l’écrivais dans "Mariage distancé". Le couple est heureusement la meilleure forme d’association peu importe ce qui le constitue, entre mariés ou dans une association non officialisée.A coup de bijoux de famille_In Vitraux.jpg Mais, certainement pas, avec quelqu’un qui tient la bougie, l’intermédiaire qui ramasse les dividendes.

En voyant des images de ces nouveaux combats bien huilés, je m’étais, à l’époque, mis à penser dans une autre planète de singes : "Que se passerait-il si les rôles étaient inversés ?". Sommes-nous bien à la période où l’on revendique l’égalité des sexes ? Si au lieu de voir de jolies personnes s’éclater dans ce genre de joutes, on pouvait voir de jeunes hommes musclés se trémousser dans le costume d’Adam avec le spectacle sous le regard intéressé de ces gentes dames. Des Chippendales, émouvant les âmes féminines esseulées dans des ébats à qui perd, gagne.

Le jeu de la courte paille serait remis à l’honneur. Rien d’extraordinaire d’ailleurs, quand on pense que les Jeux Olympiques antiques se déroulaient dans le plus simple appareil. Avec ce rajeunissement du procédé, on peut espérer qu’il y aurait du "sexe à pile". Quant au "sex appeal" lui-même, je ne sais pas, je ne peux juger. C’est pas mon truc en plumes, mais pourquoi pas ?

A coup de bijoux de famille_Chat homo.jpgA coup de bijoux de famille Voisine.jpgDifficile aujourd’hui de ne pas tomber sur un classé "X" (non, pas la voiture) avec images suggestives à l’appui. Que les absents lèvent le doigt. Ils ont droit de choisir lequel. Timides s’abstenir de toutes déclarations mensongères. Les images suggestives transitent aujourd’hui par tous les médias et les courriels ne sont pas en reste en vidéos ou images fixes. Si vous êtes attentifs ou prudent, jetez un coup d’œil sur vos spams.

La prostitution est aussi vieille que le monde. Pompéi garde encore des traces de lupanars très suggestives. Les femmes exploitées sexuellement. Les harems apportaient un raffinement oriental dans un art de la suggestion et de l’érotisme. Au Japon, les estampes érotiques seraient même un facteur d’innovation.

Nous sommes en phase rétro, dans l’actualité. Bigots et bigotes, menées par les sacro saintes religions, les enclins à se toucher du bout des lèvres se bousculent au portillon. Peut-être, est-ce toujours une vieille affaire de ’pomme’ ou encore une facilité de vouloir rejeter sa moitié dans l’ombre des cuisines. Pour vivre heureux vivons caché, d’accord. Mais pas toujours et pas partout. Caché et protégé à une certaine place, très certainement. Le singe bonobo ne rime pas avec la "bonne au beau" chez l’homme, où, dans son rêve, tout serait devenu subitement "beau". L’abstinence, c’est bien beau, mais... Des théories poussent à croire qu’il y aurait une stratégie de sectarisme, de la purification des rites religieux dans l’air après la cascade de déclarations papales de ces derniers mois. Dérapages contrôlés d’ultra conservateurs pour une église élitiste de fidèles. Fausse volonté de rassemblement des croyants en risquant sans crainte un vrai schisme. Remiser Vatican II aux oubliettes pour une réaffirmation des valeurs. Serait-ce pour se réserver un monde seul d’initiés où les agnostiques et les athées n’auraient plus droit au chapitre ?

Le problème ne date pas d’hier avec le nouveau locataire du Vatican quand on ressort les caricatures suggestives de Kroll depuis le début à son intronisation. Les gays menacent l’humanité (décembre), l’"assassinat d’Eluana" et le tsunami comme châtiment divin (février), l’avortement plus grave que le viol, les femmes libérées, le coupable préservatif et plutôt mourir qu’avorter (mars)... J’exprimais déjà mes griefs dans un "Ciel pour horizon". 

Le "Da Vinci Code" de Dan Brown avaits énervé le Vatican. Le "Gay Vinci Code" écrit récemment par Pascal Fioretto, devra le surexciter par les pastiches du premier. "Le prêtre et le sexe" comme procès de l’inquisition, essaye d’en trouver les origines. La révolte ou l’asservissement spirituelle et dogmatique. L’église a toujours tenu les hommes qui veulent y croire par les c... ou plus poliment dit, par le "sexe", c’est-à-dire, par le moteur de la procréation, de sa propre succession. 

20090320Curé et jamais.jpg20090318pape en Afrique.jpg

Je sais, j’aurais pu sortir un article de ce genre, un 14 février ou un 25 décembre. D’autres ont pensé chercher "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe" lors de ce genre d’occasion. Le Magazine des Philosophie examinaient tous les "si" d’opinion. L’un d’entre eux imaginait "une révolution féministe dans le monde musulman" dans un esprit de procréer et de créer point de fixation de l’intégrisme islamique. La femme, point de passage, d’intersection dans le monde de la judaïcité, comme si les deux éléments du couple n’avaient pas leur propre importance. Qui a raison ? La science va nous en donner une réponse. 

Ce jeudi, à la télé belge, après "L’Odyssée de l’espèce" et "L’Odyssée de la vie", ce sera un docu-fiction en images réelles et en 3D, "L’Odyssée de l’amour" par Thierry Binisti, sous forme d’une comédie sentimentale et scientifique.

Le film montrera le grand rôle du cerveau dans l’amour. Le cerveau le plus archaïque, le plus animal commandé par notre instinct de survie sur Terre. La passion, c’est quand le désir l’emporte sur la raison, disait le Pr Michel Reynaud. La neurobiologie de l’amour, tout un programme. La séduction mis en formules chimiques. L’alchimie de l’acte sexuel. Scénario alambiqué et difficile, s’il en est, et qui devrait rallier le cœur, les vaisseaux, les poils de la peau, les communications biochimiques, électriques dans les milliards de synapses à sa cause. La libération d’ocytocine, secrétée par l’orgasme et les caresses, de la vasopressine, hormones de l’attachement entre une mère et son bébé retrouvé déjà dans la passion amoureuse. Hormones, incitée par la dopamine, de la plus fondamentale récompense et motivation pour l’amour.

"L’amour est unique, universel et reproductible" est le sous-titre du film. La boucle serait-elle bouclée ? Tout s’expliquerait ? Plus de magie ? Non, mais autant savoir. Le Pape n’en aura, peut-être, cure. Il en sera pour ses frais, car, il ne pourra plus l’ignorer, n’importe où il ira : l’homme n’est pas ce qu’il est, celui qui s’est retiré du monde et regarde celui-ci avec un prisme mal réglé. L’amour ne serait plus que l’outil, le catalyseur de nos hormones. 

L’origine du poisson d’Avril, jour saint pour les blagueurs, remonterait au 16ème siècle. Le symbolisme du poisson y est certainement aussi pour quelque chose. 

Quelques vidéos suggestives pour ce jour précis ?A coup de bijoux de famille_Chat.jpg

Le Chat, n’hésite plus à nous bouffer ce Poisson d’avril de malheur et pas uniquement pour un jour, même s’il aboit.

S’assumer en tant qu’homme et femme, avec ses qualités et ses défauts, ne serait-ce pas le bon mot de la fin ?

Prendre son destin en main, quoi.

 

L’enfoiré,

 

  • "Sexe : le plaisir est de courte durée, la position ridicule et la dépense absurde", Philip Chesterfield

  • "Les hommes portent leur coeur dans leur sexe, les femmes portent leur sexe dans leur coeur", Malcolm de Chazal 

  • "Si par nature, l’homme est une bête de sexe, j’ai toujours eu des animaux de compagnie", Mae West

  • "En matière de sexe, la plupart des hommes se prennent pour des dieux. Manque de pot, en matière de sexe, la plupart des femmes sont athées", Bernard Lherbier


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • del Toro del Toro 3 avril 2009 16:01

    Merci, l’Enfoiré. Sympathique article ... et magnifiques citations smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 2009 16:09

      Del Toro,

       Merci pour l’appréciation. Il était planifié pour le 1er avril. smiley


    • Fergus fergus 3 avril 2009 16:14

      Bravo, L’Enfoiré, pour ce texte amusant, varié et documenté qui ne relève pas de la branlette intellectuelle.
      Entre autres, j’ai bien apprécié le dessin de la "fécondation in vitraux". 


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 2009 16:27

        Fergus,

         Je l’ai dit au départ, le chat et le Chat allaient beaucoup m’aider dans la "dure tâche" de décrire ce qu’est le sexe en vrai sans complaisance. 
         Pas de branlette ni intellectuelle, ni au "raz del touffe". Dosé sur plusieurs plans, en effet.
         L’émission dont je parle en fin d’article est enregistrée. Je vais la regarder avec grand intérêt. smiley


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 2009 23:06

        Fergus,

         Je viens de voir et je dois avouer que j’ai été déçu par ce film.
         Le côté "comédie" greffé ne marche pas. 
         Trop romancé. La partie scientifique très peu poussée.
         Cela sort vraiment de la lignée des autres films "odyssée".
         Dommage, il y avait mieux à faire, à mon avis.
         smiley


      • Gasty Gasty 3 avril 2009 19:12

        Le jeux de la courte paille ??? Ah !..... bon c’est pas moi qui ai la plus longue, si c’est le plus petit qui a la plus courte.......va passer un sale quart d’heure.


        • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 2009 19:21

          Salut Gasty,

           Je sentais que les "anciens" allaient réagir.
           Je rappelle les belles "histoires" les plus courtes sont les moins longues. Tu peux remplacer le mot "histoires" par ce que tu veux, cela ne changera jamais rien.
           Cela même si elles sont extensibles d’ailleurs.
           Voir le spectacle que j’ai décrit, cela met peut-être en condition en même temps. Donc...
           Tu sais cette histoire n’a pas été inventée, elle a défrayé la chronique en Belgique en son temps.
           Aucune idée de ce qui s’en est suivi, je n’ai pas suivi l’"affaire". 
           A-t-elle été aussi extensible, l’"affaire" ? smiley


          • Gasty Gasty 3 avril 2009 22:10

            L’affaire suit son cours. smiley


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 avril 2009 23:34

            Salut l’enfoiré,


            j’ai appris, dernièrement sur Avx, que le plus efficace parfum que la femme peut dispenser derrière son oreille afin de séduire à coup sûr l’homme, même casé, était sa secrétion vaginale...En effet, celui qui vient l’embrasser doit immédiatement lutter devant un instinct ordinaire de réponse au désir. C’est numéro 1 de charnel...et nettement moins cher que numéro 5...

            Pour que dure le lien qui unit les époux, il faut qu’il soit en caoutchouc : André Prévot.


             


            • L'enfoiré L’enfoiré 4 avril 2009 08:57

              Salut Lisa Sion 2,

              Par contre pour les hommes, je recommande l’After Shave, peu importe la marque (il faut tester), mais pas placer comme l’indique la posologie : un peu plus bas. C’est imbattable.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès