• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Julien Doré, un Charlot à la « Nouvelle Star »

Julien Doré, un Charlot à la « Nouvelle Star »

Il est formidable, André Manoukian.
Juré-"crashé" - à La Nouvelle Star, il trouve le moyen de citer Deleuze, Kierkegaard ou Flaubert pour qualifier, et par là même réhausser, les prestations des apprentis-chanteurs de ce karaoké de la chaîne M6, karaoké légèrement supérieur à son avatar de TF1, la sinistre et sinistrée "Star Academy".
J’attends ce jour béni - et il n’en reste qu’un, c’est mercredi qui vient - où Dédé nous dégainera Arthur Schopenhauer.
Par exemple ce passage de "A soi-même" :

"L’homme vrai doit s’éloigner des hommes."

Ce compliment serait destiné à Julien Doré.
Et Dédé ajouterait :

"Et tu es si vrai, Julien, que tu nous éloignes des hommes, oh ! c’est un vrai bonheur de t’avoir rencontré."

Julien le probable successeur de Christophe Willem, à ce jour seule star certifiée platine (et même diamant) à s’être sortie de la nasse de ce télé-crochet surestimé, Julien que le jury de la Nouvelle Star porte aux nues, n’est certes pas un imposteur, mais il ne mérite assurément pas les qualificatifs outrancièrement positifs dont les quatre jurés le gratifient chaque semaine.
Heureusement, il se trouve que, sans le vouloir vraiment - Ah ! inconscient quand tu te manifestes, quel régal ! - c’est Dédé qui, jeudi, a démythifié Julien, mieux il l’a démasqué.
Alors que Manu Katché venait de traiter Julien de Bernard Menez suite à son interprétation-pastiche de "Vanina" du Franco-Néerlandais Dave, Dédé s’inscrivit en faux, en citant ... Gérard Rinaldi.
Gérard Rinaldi, c’est le fameux Marc de la sitcom "Marc & Sophie" mais c’est aussi (et surtout) l’ancien membre des Problèmes (groupe accompagnant Antoine, aujourd’hui promoteur infatigable mais fatigant d’une marque de lunettes), puis des Charlots.
Oui, les mêmes qui, plus tard, feront l’Espagne, ou finiront de se compromettre en Bidasses.
Comparer Julien Doré à Gérard Rinaldi n’est pas infâmant, ni pour l’un, ni pour l’autre.
En fait, c’est impeccablement pertinent.
Car au fond, que nous offre chaque semaine Julien Doré, sinon des parodies (de chanson) ?
Le jury de la "Nouvelle Star" a beau se pâmer devant le Gardois, se convainquant qu’il est à ce jour le meilleur candidat jamais entendu dans cette émission - ce qui est scandaleusement faux ! - Julien ne donne que dans la parodie.

Qu’est-ce d’autre que son interprétation des "Bêtises" de Sabine Paturel, sinon une parodie digne des Charlots ?

Et il en va de même pour son interprétation "décalée" de "Vanina".

Ca ne fait pas pour autant de lui un Tartuffe, tant il en faut du talent - mais aussi de l’habileté au sens Brélien du terme - pour déconstruire une chanson.
Mais ça ne fait pas de lui la synthèse - comme j’ai pu l’entendre, jeudi - de Johnny Rotten et Frank Sinatra.
Dire cela est tout aussi ridicule que grotesque.
Mais je comprends fort bien que les jurés de la "Nouvelle Star" ne puissent admettre "en direct" devant nous autres que cette édition est celle de trop.
Quand bien même Dédé nous citerait Goethe, Foucault ou Stendhal, histoire de faire diversion...

La vérité c’est que Julien est un "Charlot" plus qu’honorable, un Rinaldi "bobo", cette émission étant d’ailleurs une émission pour "bobos".
Ce qui n’est pas une insulte.
C’est juste la vérité.

Mercredi, c’est donc la finale.
En face de Julien, Tigane, un interprète timoré, originalité zéro, mais honnête, gentil quoi. Trop gentil, même.
La seule interrogation, c’est de savoir quels titres Julien va pasticher lors de cette finale.
Jusqu’où va-t-il aller ?
Va-t-il assumer son statut de "Charlot" ?

Si oui, tant mieux.
Et dans ce cas, je lui suggère d’enfoncer le clou en reprenant du Guy Marchand.

S’il décide de la jouer petit-bras, alors ce sera "Moi, Je Suis Tango".

S’il veut prendre tous les risques, et la jouer "couillue" à barrettes dans les ch’veux, alors il choisira plutôt "La Passionata".

Et après ça, fais-nous plaisir Dédé, quitte définitivement ce jury, reprends ta liberté, quand bien même Schopenhauer disait :
"L’Homme est certes libre de faire ce qu’il veut, mais il ne peut vouloir ce qu’il veut."
Ce qui en bon français veut dire :
Démerde-toi ...


Moyenne des avis sur cet article :  2.96/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 juin 2007 13:17

    En effet, le pb de Julien, c’est le morceaux qu’il interprète

    Pourtant, il y aurait bien un test permettant de révéler son talent,

    Kick out the jams de MC5


    • Bouli Bouli 13 juin 2007 16:19

      Pour la dernière édition de Pop Idol aux Etats-Unis, des petits malins ont appelé à toujours voter pour le plus pourri des candidats histoire de casser l’émission. Et sans rire, (vu dans un talk show américain) ils se félicitent de voir qu’on suit la même démarche en France avec Julien Doré qui est toujours dans l’émission !


      • Cdrik 14 juin 2007 00:11

        Ton manque d’objectivité me fait bondir ! Pff !

        Julien dérange, et ç’est à cela qu’on voit un vrai artiste !


      • Bouli Bouli 14 juin 2007 08:31

        Mais quel manque d’objectivité ? Je ne donne pas mon opinion je rapporte juste une information brute !

        Et de toute façon, quand on parle musique, on finit toujours par être subjectif


      • Philippe Sage Ph. Sage 14 juin 2007 20:11

        « Julien dérange est à cela qu’on voit un vrai artiste » a écrit Cdrik.

        Il serait fastidieux de dresser la (très longue) liste des « gens » qui dérangent - ou ont dérangé - et qui ne sont ou n’étaient en aucun cas de vrais artistes !

        Ce n’est pas parce qu’il dérange que Julien est un artiste. C’est juste qu’il est imaginatif, créatif, assez talentueux, plein d’humour et de recul sur ce métier. C’est aussi parce qu’il est plutôt lucide.

        Maintenant, s’il dérange, c’est, à vrai dire, assez anecdotique. A limite tant mieux, ça lui donne quelque chose de plus, mais là n’est pas l’essentiel.


      • dave909 13 juin 2007 16:40

        Limiter les prestations de Julien à de la « parodie » me semble complétement réducteur... Il suffit de jeter un oeil à ses interprétations de Light My Fire (Doors), Heartbreak Hotel (Elvis) ou, dernièrement, la version incroyable de Tainted Love (Soft Cell)... Julien est un formidable chanteur qui dépasse l’emission qui le met en scène : ce n’est plus un élève appliqué mais un artiste déjà complet qui assume son univers. Le genre de « performer » qu’il manque terriblement au marché français, le dernier étant... Jacques Brel ?


        • talife 13 juin 2007 16:48

          « le dernier étant... Jacques Brel ? » merci pour ce fou rire


        • Bouli Bouli 13 juin 2007 16:55

          Le Grand Jacques doit s’en retourner dans sa tombe !

          On ne compare pas un véritable artiste comme Jacques Brel à un minet sorti d’une émission de télé-réalité et dont on s’efforce de trouver des compétences pour justifier le prix des appels téléphoniques qui financent l’émission !


        • dave909 13 juin 2007 17:38

          Je suis comme vous, je n’aime pas le principe de cette émission... encore moins le système de vote par appel téléphonique payant. Mais cela ne veut pas dire que je rejette tous les « artistes » ou « chanteurs » qui s’y produisent. J’ai la prétention de garder une certaine indépendance de goûts... Je précise par ailleurs que je ne compare pas Jacques Brel, légendes des légendes, à Julien Doré, jeune artiste en devenir, mais j’évoque plutôt une certaine implication dans l’interprétation, une façon de ressentir ce que l’on exprime, qualité qui me semble particulièrement rare chez les chanteurs français des 30 dernières années (y compris parmi les « minets » ;) ) Salutations


        • Bouli Bouli 13 juin 2007 18:00

          Les goûts et les couleurs, ça se discute, à chacun son truc. Effectivement, on ne peut que regretter l’absence de « performer » dans la chanson française. Même dans le rock français, c’est assez pauvre, on regrettera les performances de Bertrand Cantat (j’en parle ici en tant que chanteur donc pas de commentaires sur l’affaire de Vilnius, merci) pendant longtemps... Cepedant, je persiste : Julien Doré relève plus du grand n’importe quoi que du vrai chanteur... C’est un avis subjectif...


        • Philippe Sage Ph. Sage 13 juin 2007 22:14

          Ah ... Je crois qu’on s’est mal compris.

          J’aime beaucoup cette émission. C’est un télé-crochet (plutôt) de qualité. Et connaissant personnellement le parcours de combattant qu’il faut se taper pour avoir la chance de graver un disque (avec un contrat à la faveur de la « major », jamais de l’artiste) je crois qu’il est bien utile d’avoir une autre chance par le biais de ce genre d’émission, quand bien même serait-elle loin d’être parfaite. Mais c’est UN JEU avant tout (un jeu de rôle, aussi) avec tout ce que ça implique ..

          Et je trouve que Julien est un candidat (très) intéressant. Il sait OU il est.

          Simplement, faut pas en faire le Beck ou le Iggy Pop français, quoi, c’est trop ridicule. C’est un mec talentueux, original, plein d’humour, mais le plus dur est désormais devant lui. Je l’aime beaucoup.

          Cet article n’est pas compris, je suppose. Faut dire qu’AgoraVox l’a classé dans la catégorie « people », ce que je n’avais pas validé lors de l’enregistrement de ce billet.


        • caramico 16 juin 2007 14:37

          je ne connais pas ce julien, mais Brel, que j’adore, a eu des débuts de coincé du cul et c’est la patine des ans, et le travail, qui l’a façonné. Ne comparons pas l’incomparable, de toutes façons le temps fera de ce julien , qui apparemment ne laisse pas indiférend , ce qu’il mérite.


        • Frédo45 Frédo45 13 juin 2007 18:28

          Dans cette émission, est qualifié d’artiste celui qui fait pruve d’originalité, au risque de rendre une copie scandaluesement inesthétique et est qualifié de chanteur de karaoké celui qui tente de rendre une copie certes pâle mais agréable à l’écoute. Ainsi, ce Julien Doré entre parfaitement dans la première catégorie et satisfait entièrement ce jury visant, à chaque coup, le coup d’éclat qui fera parler de lui !


          • ExSam 13 juin 2007 21:47

            Un article qu’il est pétant et bon à lire, et même si on croit que c’est pas normal que Tachan continue à ramer.


            • Philippe Sage Ph. Sage 13 juin 2007 22:17

              Je vous invite à lire l’article illustré de vidéos, beaucoup plus parlant à mon sens, à cette adresse :

              http://filoo1962.spaces.live.com/blog/cns !347E3F68126DD01F !1071.trak


              • goc goc 14 juin 2007 02:42

                La nouvelle starac ou la culture du « Rien »

                c’est affligeant de voir des gens s’etripper pour des sujets aussi insignifiants.

                pendant ce temps là, la guerre avance, les patrons patronnent, et le gvt se prepare a vous en mettre plein le .. sans vaseline

                mais bon tant que des sujets aussi insipides occuperont les gens, nos gouvernant pourront faire ce qu’ils veulent, et ils auraient tord de se gener

                la preuve le nabot a réussi a se faire élire


                • latours 14 juin 2007 09:49

                  +1, 100% d’accord, les veaux sont bien gardé !


                • Frédo45 Frédo45 14 juin 2007 19:00

                  Est-il si honteux de parler de sujet plus léger ?


                • Mysticlolly Mysticlolly 17 juin 2007 13:59

                  Oui c’est scandaleux, ces gens qui osent encore discuter musique ! Pourquoi pas aller au théatre ou à l’opéra tant qu’on y est !

                  Quelle horreur, alors que dans « la vraie vie » s’enchaînent corruptions, guerres, famines...

                  On peut tout à fait être conscient de ce qui se passe dans l’actualité politique, économique et environnementale de notre planète sans pour autant arrêter de vivre !

                  Pour Julien Doré, moi j’aime depuis qu’il a sorti son ukulélé. Il laisse la place aux musicos et il vit les textes qu’il chante. J’attends personnellement son album avec impatience smiley

                  Mais rassure toi GOC, j’ai mon Canard Enchaîné sur la table de nuit et tous mes sites d’info en favoris ! smiley


                • docdory docdory 14 juin 2007 12:58

                  @ l’auteur

                  « Tigane interprète timoré originalité Zéro » dites-vous ??? Je m’inscris en faux contre cette affirmation . Son interprétation de « billie jean » de Michael Jackson a été , à mon sens , l’évenement musical le plus exceptionnel de cette nouvelle édition de nouvelle star ( vidéos de cette prestation disponibles sur internet ) . Je suis resté scotché sur ma chaise à l’écouter . Magique !


                  • simon 15 juin 2007 22:41

                    Je suis plutôt du genre difficile en musique et je déteste autant les artistes gnangnan ou hype que les artistes faussement intellos... J’ai subit la nouvelle star tant avec mon ex-femme qu’avec ma nouvelle compagne. C’est la toute première fois qu’un candidat attire mon attention tant je me dis qu’il est peut-être le porteur du nouveau son que j’attends. Ok il peut paraître jeune, agaçant de modestie, pourtant il est, à mon sens, talentueux et prometteur... vraiment prometteur. Alors parler de lui en tant que « charlot », je trouve que c’est niais... autant que certains commentaires... mais « asinus asinum fricat » n’est-ce pas... smiley


                    • couchkik 17 juin 2007 13:27

                      Julien Doré est certes un Charlot, dans la tradition française du dandy humoriste cependant. Les plus grands interprètes et les plus appréciés internationalement ont souvent associés le costume étriqué au calembours pernicieux. Dutronc, Gainsbourg... En digne héritier de cette époque avant tout mythique à la télévision, le blondinet a saisi que tout ce « trip nouvelle star » est un grand moment de vintage, une spirale dans le passé qui nous ramène aux grandes heures du télécrochet (que je suis trop jeune pour avoir connu). D’où le choix quasi constant de mélodies ringardes, de tubes sous-disco (dalida, cloclo et autres cocciante). Il procède à une mise en abîme nostalgique du concept de l’émission pour ma plus grande joie. Julien c’est un peu « la variété se réveille avec la gueule de bois ». On n’est pas dans l’humour façon parodie des « inconnus » mais plutôt dans une tristesse faussement joyeuse comme assis à un bar où la télé passerait Michel Drucker. Rinaldi ? Guy Marchand ? Non, Nick Cave, Tom Waits. En effet techniquement tout ça est un peu approximatif et sûrement son physique, sa dégaine nous font ravaler beaucoup de critiques évidentes. Or c’est justement l’élément incroyable et absolument unique à l’heure actuelle en France qu’a ressucité Julien Doré : le chanteur érotique. Cela faisait des décennies que nous n’avions pas vu une telle aura sur scène chez nous à milles lieux des Calo-Benabo-Delermo-gero, sympa proprets gentils. Lui il agresse par ses gestes, ses attitudes, ses mini-vestes, ses colifichets et autres gels décoiffants. Une somme irritante mais incroyablement sensuelle car combinée justement à l’autodérision, la blague, la culture et le recul sur soi. Car dès sa sortie du jeu, pour ceux qui l’ont un peu suivi, Julien a chanté par deux fois sur canal +. Et qu’a-t’il chanté ? He bien une chanson un peu rock cheap en version ballade ukulélé puis un truc indie américain vraiment très pointu d’April March aussi en version ukulélé. Déjà fini la gueule de bois disco, c’est parti pour la complainte du crooner sans le sou !!! Il a déjà retrouvé le personnage originel comme quoi, tout ça c’était bien du cinéma...


                      • Mysticlolly Mysticlolly 17 juin 2007 14:03

                        Chanteur érotique, ça c’est une certitude ! Il y a de la danse du chaman de notre Jim Morrison dans son déhanché !


                      • Monsieur Masure 18 juin 2007 02:54

                        C’est quand même dommage que l’esprit franchouillard en arrive à faire écrire un tissus d’anneries pareilles.

                        Vous n’avez pas aimé Julien, c’est votre droit. Vous n’aimez pas l’emission dont il est issu, ni le système de la télé réalité, c’est encore une fois votre droit.

                        Mais prenons les choses dans l’ordre : qu’est ce qui peut être reproché à Julien ? Technique vocale ? Je me prétendrai pas expert, mais honnêtement, j’ai aimé sa façon de chanter. L’aspect « parodique » de ses interprétations ? « Moi Lolita » d’Alizée, c’est pas déjà une parodie à la base ? Composée par une parodie d’artiste... (une certaine Mylene F.). Contre-exemple typique de soupe à la française, produit marketing imbuvable, musicalement au niveau 0, chanté par une gamine avec une belle petite gueule (ça oué, elle en jette Alizée visuellement parlant) pour vendre un maximum de disques. Mais comme il y a la caution morale de Mylène, c’est « idéologiquement » acceptable.

                        Je ne suis pas fan de la nouvelle star, mais il faut reconnaître à cette émission le mérite de chercher un truc qui manque CRUELLEMENT au monde musical français : l’originalité, réconcilier les moutons qui écoutent de la variétoche et les élitistes qui écoutent de la musique « pointue » (quelle blague).

                        Quant à Julien, pour savoir ce qu’il a dans le ventre et pouvoir ainsi le juger OBJECTIVEMENT musicalement, faudra attendre son album. Pour l’instant, vous condamnez de façon définitive quelqu’un qu’on ne connait pas encore. D’ailleurs, quelqu’un qui assène des opinions musicales aussi lapidaires devrait avoir l’honnêteté intellectuelle de citer quelques unes de SES réfèrences en la matière. Cela permettrait de juger de la pertinence de la critique.


                        • PY 8 août 2007 08:01

                          Ce type ne chante pas. De plus, à se tortiller comme si il avait une infection urinaire ça faiche. En tous cas, point d’artiste ici.


                          • aventurine 26 août 2007 08:13

                            Je pense que Julien Doré a enregistré sa chanson, non pas dans un studio comme le laisse à croire le clip, mais dans sa salle de bain avec un copain qui l’accompagnait à la guitare. Ils sont touchants et drôles nos ados quand ils s’improvisent chanteur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires