Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Equipe de France : Qu’est-ce qui a changé entre 2010 et 2014 (...)

Equipe de France : Qu’est-ce qui a changé entre 2010 et 2014 ?

Des sourires, des buts, des mecs sympas et heureux de vivre ensemble. Mais qu’est-ce qui a changé à ce point en 4 ans ?

Souvenez-vous ! C’était en 2010, les Evra, Anelka et leurs amis étaient la risée du monde entier suite à la fameuse grève de Knysna. Combien de fois depuis cette date avons-nous entendu dire que ces joueurs ne méritaient plus de porter le maillot frappé du coq ? Combien de fois ils ont été assimilés à la racaille des banlieues qui brûle les voitures et pourrit la vie des quartiers ?

Il est vrai que l’arrogance d’un Evra et le coté "je vous emmerde tous" d’un Anelka, pouvaient irriter. Si l’on ajoute à cela le langage très particulier d’un Ribery, on se dit que si en plus ils ne sont même pas capable de faire correctement ce pourquoi ils sont si bien rémunérés, qu’ils laissent leur place à d’autres.

Mais une fois tout cela dit faut-il pour autant s’acharner sur cette équipe, ou pire, espérer son premier faux pas pour reprendre son sport favori, taper sur la France, qu’elle soit sportive ou autre.

Plutôt que de chercher à noircir le tableau en permanence,il serait bon de chercher à comprendre pourquoi il semble s’être produit une réelle (r)évolution depuis 4 ans.

Tout d’abord, il est étonnant de voir que l’on continue de taper sur les joueurs qui étaient présents en Afrique du Sud, et pire, de faire croire que ceux qui n’y étaient pas sont de la même trempe, tout cela en omettant un élément essentiel, le sélectionneur de l’époque.

En effet, si Raymond Doménech a beaucoup été critiqué lors de ce mondial pour ses choix et pour son comportement (il refuse de serrer la main de Parreira, le sélectionneur brésilien de l’Afrique du Sud), il est surprenant de voir qu’il est totalement oublié aujourd’hui lorsqu’il faut revenir sur ces événements, comme si sa part de responsabilité dans ce désastre était secondaire.

Rappelons-nous du parcours du personnage à la tête des bleus. Ces défenseurs tiennent à revenir en permanence sur le fait qu’il a conduit l’équipe nationale en finale à Berlin en 2006. Si cela est vrai, il faut aussi se souvenir que sans le retour de Zidane, Thuram et Makélélé, cette équipe ne se serait peut-être même pas qualifiée pour cette Coupe du Monde. Il faut savoir que c’est lui qui tenait absolument à rajeunir l’équipe, et que si ce trio est revenu, il n’en est en rien à l’origine. Quant au parcours des bleus en Allemagne, ce sont les joueurs cadres qui ont pris les choses en main, relèguant le sélectionneur au second plan.

D’ailleurs 2 ans plus tard, lors de l’Euro 2008, Doménech ayant repris les commandes, le parcours sera calamiteux. Il ne sauvera sa tête que grâce à un entretien avec le Président de la Fédération de l’époque qu’il réussira à rouler dans la farine.

Doménech restera comme un piètre sélectionneur, qui étrangement n’a jamais retrouvé le moindre poste d’entraîneur depuis 4 ans, et comme un être manipulateur.

Et puis, si l’on réfléchit un peu, comment se fait-il que ces joueurs qui étaient tous performants dans de grands clubs européens, devenaient tout à coup des têtes à claques sous le maillot bleu ?

Laurent Blanc, son successeur a, petit à petit, su redonner une image plus proche du terrain en cherchant exclusivement à faire jouer les meilleurs. Mais suite à l’Afrique du Sud, il aurait fallu envoyer un signal fort au risque de se priver de quelques éléments perturbateurs.

Didier Deschamps a eu la chance de prendre le groupe un peu plus tard. Les cicatrices, surement pas toutes encore refermées, étaient en voie de guérison. Le capitaine des Champions du Monde 1998 a réussi son pari en intégrant de nouveaux joueurs de talent, et a su se priver des quelques rares éléments qui auraient pu faire rouvrir les plaies du patient.

Enfin, et ce n’était pas le plus simple, il a su redonner à cette équipe une image sympathique et souriante. Fini ces joueurs qui descendaient du bus avec un casque sur les oreilles et qui ne regardaient personne.

L’Equipe de France, c’est comme une entreprise. Si l’encadrement montre du respect, de la compétence et quelques règles évidentes de bonnes conduites à suivre, il n’y a aucune raison que cela se passe mal. Mais si à l’inverse l’encadrement se montre laxiste, si un reponsable prend un malin plaisir à diviser pour mieux régner, il est évident que les clashs vont se succéder au détriment de la bonne marche de la société.

Lorsqu’on voit évoluer aujourd’hui un Karim Benzema à ce niveau (d’ailleurs étrangement oublié en 2010 par le sélectionneur précédent), lui si critiqué pendant des moins par des gens qui parfois n’y connaissaient rien en football, lorsqu’on le voit souriant et heureux de vivre , on peut penser que le rôle du sélectionneur n’est pas étranger à cet épanouissement.

Et pour ceux qui passent leur temps à pinailler sur le fait que les bleus ne chantent pas tous la Marseillaise, voici ce qu’a déclaré Mamadou Sakho hier soir, suite à la panne du système audio qui a privé le match des hymnes nationaux : "C’est dommage, je l’avais en travers la gorge. On nous a expliqué qu’il y avait une panne de courant. Je trouve que c’est quand même un manque de respect. Si ça avait été le Brésil ils auraient trouvé une solution. C’est une fierté pour nous de pouvoir chanter l’hymne de notre pays avant chaque rencontre. Ça a été rattrapé par le public qui l’a chanté à un moment dans la rencontre."

Décidément, on se demande ce que vont pouvoir reprocher à cette équipe les éternels rabat-joie.

Mais pour cela, faisons-leur confiance. Il suffit de se souvenir de leur colère suite à la qualification des bleus face à l’Ukraine pour savoir qu’ils attendent le moment opportun.


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 17 juin 2014 10:21

    Benzéma ? C’est bien le gars qui a refusé de donner un peu d’argent pour aider sa grand mère qui l’a élevé à vivre, alors qu’il gagne un million par mois ?


    • bakerstreet bakerstreet 17 juin 2014 16:19

      Alpo, là je trouve que vous exagérez ! 


      J’ai entendu dire que Benzema, en signe de reconnaissance, aurait tout de même filé un maillot de l’équipe de france !

      Et ça, monsieur, ça n’a pas de prix !

      Demandez au gamin des banlieues ce qu’il voudrait avoir d’accroché au mur de leur chambre, entre ce mailllot béni par les dieux de la fifa, et le saint suaire du vatican, une équipe italienne de troisième divisions. 

      "Y a pas photo, comme on dit, maintenant !

    • fatizo fatizo 17 juin 2014 17:32

      N’étant pas au courant de cette info, j’ai fait quelques recherches. Il semblerait qu’il y ait plusieurs sons de cloches :


      Cela me fait penser aux ragots dans les villages lorsqu’on veut nuire à quelqu’un en particulier.

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 juin 2014 12:52

      Mais qu’est-ce qui a changé à ce point en 4 ans ?

      Les membres du Racailles Football Club (Ribery, Nasri, Anelka, etc) ne sont plus dans l’équipe !


      • fatizo fatizo 17 juin 2014 17:33

        En effet, mais n’oublions pas le rôle joué par Doménech dans cette histoire.

        L’imposteur du football français.

      • OMAR 17 juin 2014 19:04

        Omar33

        @Robert

        La racaille que vous citez, est adulée en dehors des médias hystériques à la vue de jeunes de banlieues...

        Demandez donc aux allemands et anglais entre-autres.

        Et je suis sûr et certains que si les bleus trébucheront, vous et vos semblables inclurez rapidement Benzema dans ce groupe.

        Mais un conseil, ne le dites pas aux espagnols, vous risqueriez de devenir le taureau de l’arène....


      • _Ulysse_ _Ulysse_ 17 juin 2014 14:32

        Effectivement, on dirait surtout que Deschamps a évincé les éléments perturbateurs, ou la plupart.

        Paraît que Benzema est un « suiveur » ce n’est pas un meneur et un perturbateur mais il peut suivre des perturbateurs. A partir du moment où il n’y a plus de perturbateurs, il fait son « job » correctement sans se prendre la tête.

        D’ailleurs la blessure de Ribéry est une chance pour l’équipe, il la perturbait, a un égo sur dimensionné et dans le jeu il voulait capter tous les ballons en attaque pour rien en faire. L’équipe est clairement plus forte sans lui !


        • fatizo fatizo 17 juin 2014 17:34

          A se demander si cette blessure n’arrange pas tout le monde. On en saura peut-être plus après le mondial.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 18 juin 2014 09:47

          SANS CES ANES DE DOMENECH ET DE TIBERY (QUI SE LA JOUAIENT)

          ca marche beaucoup mieux  : un seul ver pourrit le fruit !!!!!!


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 2014 14:44

          Ce qui s’est passé ,c’est qu’ils ont avec ce retour d’expérience calamiteuse pu prendre la dimension des erreurs de communication qui font perdre un tas de pognon en pubs ou produits dérivés ... smiley


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 17 juin 2014 15:41

            Ca c’est la vision cynique, mais peut être pas complètement fausse ...


          • fatizo fatizo 17 juin 2014 17:36

            La ou il y du fric en jeu, il y a toujours cynisme. C’est à dire partout aujourd’hui.


          • bakerstreet bakerstreet 17 juin 2014 16:12

            Bon, tout en n’était pas tête de série, la France a réussi l’exploit de tirer le groupe le plus facile, et de ne rencontrer que des équipes de troisième zone, hormis la suisse, qui n’est tout de même pas l’Allemagne, dans sa poule. 



            Je vais faire du mauvais esprit, mais quand je vois la liste des sponsors étalant leur carte derrière la figure de Deschamps, lui même estampillé d’un coq sportif presque aussi gros que lui, afin qu’on le confonde pas avec la croix gammée, sans doute, je vois d’étranges collusions, même si l’homme n’est pas encore coiffé d’un chapeau banania. 
            La tête serait il le dernier espace vierge à investir.
            Non, bien sûr, c’est même le premier.
            Une colonisation intérieure.

            Impossible de croire en la pureté de ce cirque, avec la fifa monstrueuse multinationale qui tire les marrons du feu payants, et les change en caviar. 
            Le foot n’est qu’un gigantesque cirque, à mettre dans la tradition des matchs de catch truqués d’après guerre, des tours de france dopés, avec l’agrément là aussi de l’UCI, et ses dirigeants véreux. 

            Les voilà donc qui acceptent maintenant de chanter la marseillaise. On applaudit la foule ! Bravo les champions. "Aux armes citoyens ! Lancez les ballons ronds...
            Le cercle, toujours le cercle, la roue du vélo d’Amstrong, et ce foutu ballon qui tourne de moins en moins rond. 

            Je parle de la terre bien sûr.
            Je commence à comprendre enfin pourquoi les incas n’avaient pas inventé la roue.

            • _Ulysse_ _Ulysse_ 17 juin 2014 16:47

              Que la coupe du monde soient truquée, c’est pas un scoop, il faut des têtes d’affiche en fin de compétition, mieux pour le business. Après, le foot reste du sport et la coupe du monde est quand même l’occasion de voir quelques beaux matchs (tous les matchs ne sont pas truqués non plus), faut simplement avoir conscience des enjeux qu’il y a derrière pour comprendre les fameuses « erreur d’arbitrage ».
              Mais on peut tout de même apprécier le spectacle lorsqu’il y en a.


            • fatizo fatizo 17 juin 2014 17:41

              Y-a-t-il encore quelque chose de propre dans ce monde ?

              Les rockeurs sont devenus de véritables businessman qui jouent dans des stades de 80 000 personnes . 
              Les acteurs de cinéma sont surpayés pour tourner des films de m..., pendant que les intermittents qui sont sous-payés se mettent en grève .
              Et je ne parle pas des politiques de tout bord.
              Le sport est juste à l’image de notre société.

            • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 18 juin 2014 06:22

              Les organisateurs brésiliens ont enfin réduit à néant toutes les polémiques au sujet de la Marseillaise.Les gaulois n’ arrêtaient pas de s’ engueuler à son sujet, et à faire les comptes de qui la chante et qui ne la chante pas...Là les brésiliens ont mis tout le monde d’ accord et on aura au moins évité cette fausse polémique sur ce match là.

              Le public français puni par là où il a « pêché » et privé de marseillaise...lol !
              Pour revenir aux bleus, on retrouve des bonnes sensations...collectifs, altruistes, généreux dans l’ effort, envie de bien faire, concentrés,souriants et Benzema qui emballe le match...pratiquement une entrée en matière parfaite pour se mettre en confiance avant d’ affronter des plus grosses pointures.Il semble bien que Deschamps leur a redonné une âme.

              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 18 juin 2014 06:36

                PS : je n’ ai toujours pas compris cette règle qui fait que le 2 ème but n’ est pas attribué à Benzema...Le gardien « marque » dans son but après avoir manqué son contrôle du rebond du tir de Benzéma...Cette action de Benzéma a bien plus valeur de but personnel que n’ importe quel pénalty tiré par n’ importe quel joueur qui n’ a pas provoqué la sanction...


              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 18 juin 2014 07:45

                PSNº2 : un petit bémol au sujet de la marseillaise...le choriste que je suis regrette que les bleus n’ aient pas eu le sens de l’ impro et n’ aient entonné une marseillaise à capella( elle est facile à chanter de cette manière)...Ça aurait eu de la gueule ! Ils auraient fait le buzz et auraient été les premiers bleus de l’ histoire à interpréter la marseillaise à capella...un record que plus personne n’ aurait pu leur enlever..Ça aurait été folklo...dommage !


              • fatizo fatizo 18 juin 2014 17:39

                Bonsoir AJE,

                Je suis la Coupe du Monde depuis 1978, et l’autre jour je me faisais une petite réflexion. Avec les bleus au Mondial c’est tout ou rien .
                En effet je remarquais qu’à chaque fois que les bleus ont passé le premier tour ils sont allés au moins en demi-finale. On se souvient également de 1958.
                Je suis allé vérifier en cherchant les résultats de toutes les Coupes du monde. 
                Et l n’y a qu’une seule fois ou les bleus ont passé le premier tour en étant éliminé avant les 1/2 finale. C’était en 1938 en 1/4 de finale, et par l’Italie, championne du monde en titre et futur vainqueur de cette édition .
                Si les bleus passent le premier tour, les équipes qui vont les rencontrer en 1/8ème et en 1/4 peuvent déjà trembler.



              • CATP 18 juin 2014 08:36

                Pas sûr que cette edf idyllique perdure si elle perd un match (peut-être dès vendredi). Le pb c’est qu’on a du mal à accepter la défaite qui est naturelle et qui arrive soit parce qu’on est moins bon, ce qui n’est pas une tare, soit parce qu’on manque de réussite. Il ne faut pas tjs chercher de raisons malignes à une défaite. En 2010, on aurait pu appliquer ce principe et ne pas tirer à boulets rouges sur ribéry et evra qui sont deux grands joueurs. J’espère qu’on ne changera pas cette fois ci benzema en racaille si ça se passe mal.


                • asterix asterix 18 juin 2014 10:24

                  Je partage un peu ton avis. La France n’a fait que battre l’équipe la plus faible - et la plus incorrecte - des 32 finalistes. Cela peut lui apporter une spirale positive, mais demande confirmation contre un adversaire plus solide. Rappel du règlement : dans chaque groupe, le premier au classement FIFA rencontre le second ( Suisse- Ecuador ) puis le troisième ( Suisse-France ), et enfin le quatrième ( Suisse- Honduras ). Aux yeux de ce classement mondial, les Bleus y verront beaucoup plus clair après ce match contre la Suisse, le petit avantage étant actuellement les trois buts marqués ( dont enfin un par électronique ! ) contre le Honduras. Pour passer, il va falloir battre un des deux derniers et, au vu du seul ranking FIFA, ce n’est pas évident ...Même si le groupe est, à juste titre, considéré comme étant globalement le plus faible des huit en présence. L’esprit de groupe a changé, mais cela s’avèrera t-il suffisant ? La suite au prochain numéro...


                • fatizo fatizo 18 juin 2014 17:42

                  @CATP

                  La réussite actuelle de Benzema gène beaucoup ceux qui tirent en permanence sur le bleus.
                  Il suffit de se souvenir des commentaires qu’on lisait sur les sites suite à la qualif des bleus contre l’Ukraine pour savoir d’ou cela vient en grande majorité.
                  Ceux qui disent aimer la France plus que les autres ne souhaitent que son échec en permanence.

                • xmen-classe4 xmen-classe4 19 juin 2014 09:53

                  L’espagne a perdu au foot pour l’abdication et la succetion du roi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès