Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir

Ovale, oh faiblesse ennemie !

La déculottée magistrale.

Il est sans doute facile d'écrire après coup ce qui, pourtant, était si prévisible, que l'envie m'en prenait souvent, bien avant la déroute de Cardiff. Cependant, à bien relire quelques textes, j'avais déjà expliqué mon désamour ovale pour un jeu qui ne cessait d'aller vers un affrontement stérile de monstres sans imagination et pour une équipe de France totalement fourvoyée dans des principes qui devaient la conduire au néant.

Ce qui me navre dans cette affaire c'est surtout la volonté manifeste des médias de couvrir d'un silence complice ce que chacun subodorait afin de continuer à vendre un produit, avarié depuis près de quatre ans. Il fallait maintenir l'espoir, entretenir le patriotisme sportif pour conserver des audiences capables de faire entrer quelque argent dans les caisses.

Alors, tous les experts, spécialistes et commentateurs n'ont eu de cesse que de laisser entendre qu'un miracle était toujours possible, que les joueurs étaient capables de rébellion et qu'ils pouvaient faire douter l'ogre néo-zélandais. L'audience, mon bon monsieur, impose quelques jolis mensonges, de belles pirouettes langagières et des propos ironiques.

Au soir de la déroute encore, il est important de maintenir les apparences, de sauver la face sans pousser plus avant l'analyse d'un échec industriel massif. Car enfin, c'est toute la formation des jeunes joueurs qui est en cause dans ce camouflet magistral durant lequel chacun a pu voir les carences techniques des uns et l'aisance absolue des autres. C'est encore un échec éducatif quand des jeunes gens en rouge pour ce match de la honte appliquent sottement et à la lettre des consignes ridicules alors que, de l'autre côté, des virtuoses se laissent aller à l'improvisation, certes dans un cadre défini, mais en toute liberté d'action.

Pour avoir eu le privilège d'entraîner quelquefois des joueurs venant de l'hémisphère sud, j'ai pu mesurer à quel point ils étaient capables de réflexion, de compréhension et d'adaptation quand leurs camarades, sortis de nos écoles de rugby, avaient toujours un avis sur tout et étaient plus prompts à rechigner qu'à tenter des choses nouvelles. Notre rugby tricolore meurt d'un conservatisme de petits bourgeois qui ne veulent surtout pas perdre leur place. Les tricheurs sont plus nombreux que les amoureux du jeu.

Je n'évoquerai pas les instances dirigeantes, engluées dans un processus absolument pas démocratique où les mêmes personnages tiennent le haut du pavé depuis des lustres, vivent de banquets et de voyages en dépit de résultats qui sont simplement catastrophiques. C'est la loi des barons et du silence ; c'est les coups tordus entre amis qui gouvernent ce monde interlope et dépassé. Plus conservateurs que nos amis en pardessus, ce n'est pas possible !

Et sur les terrains, les gamins qui apprennent le jeu sont poussés par des éducateurs,sans imagination ni ambition, à imiter le jeu vu à la télévision. Les Golgoth en culotte courte se rentrent dedans à la pauvre copie des plus grands, apprennent des gestes de bataille quand ils ne savent ni courir ni manier le ballon. Et pour castrer un peu plus encore leurs envies de grands espaces, ils pratiquent un jeu étriqué où seule la victoire compte.

Cela fait des années que nous étions quelques vrais éducateurs à crier au loup. Les années passent, les enfants grandissent et souvent le rugby est davantage une école de la bière et de la fête que du sport. Aucune culture physique chez eux, sauf pour les quelques gamins qui se perdent dans l'espoir de devenir des pros et se gavent de produits interdits pour faire du muscle. C'est la seule référence dont ils disposent.

On va encore me dire que je crache dans la soupe, que tout ceci n'est pas vrai. Il est évident que notre top 14 est le meilleur championnat du monde simplement parce qu'on y fait venir les plus glorieux retraités de la planète ovale pour pratiquer un jeu étriqué, fait de tricheries en mêlée, de pénalités recherchées et de coups de pied. Le cuir ne chante plus sur les pelouses du pays ; le coq, les deux pieds dans le fumier se dresse toujours sur ses ergots sans que rien ne change, faute de courage et de volonté.

Alors oui, « noir c'est noir et il n'y a plus d'espoir » de voir ce rugby champagne et romantique. Les robots poussent la fonte et appliquent à la lettre le fameux rentre-dedans stérile que nous voyons partout tous les dimanches. Voilà un jeu de ballon où une grande proportion de pratiquants ne dispose d'aucune habileté gestuelle à l'engin que les doctes penseurs qualifient de « référentiel rebondissant ».

Il y a belle lurette qu'il rebondit toujours en notre défaveur ; l'hémisphère nord est moribond et ce n'est, hélas, pas qu'un symptôme exclusivement rugbystique. Cela en dit beaucoup sur le retrait dramatique de la vieille Europe, son incapacité à penser un monde nouveau, sa fatuité et sa persévérance à s'imaginer encore centre de tout, en dépit de la réalité. L'heure est venue de sonner l'hallali, pas celle de ce pauvre Saint-André, mais celle d'un système vérolé et devenu obsolète.

Ovalement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 octobre 2015 09:34

    Les jeux du cirque occupent les esprits du peuple.

    Les choses importantes se passent discrètement.

    • howahkan howahkan Hotah 19 octobre 2015 10:11

      @M de Sourcessure

       smiley.............................


    • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 10:29

      @M de Sourcessure

      Et pour de beaux jeux du Cirque il faut des gladiateurs sans imagination

      Allons au-delà du pain et des jeux pour voir ce que dit cette déroute de notre mode d’éducation.
      Là aussi, il y a de quoi s’inquiéter au delà des formules faciles qui éludent le problème


    • Nycolas 19 octobre 2015 14:51

      @C’est Nabum

      Salut Nabum. Je ne m’intéresse pas au rugby, mais j’avais regardé ce match tout de même et contemplé ce week end avec une certaine perplexité la domination de l’hémisphère sud dans ce sport, qui n’est pas quelque chose de vraiment nouveau, en fait.

      Certains ont beau jeu (si j’ose dire) d’enfoncer des portes ouvertes en parlant du pain et des jeux, mais je vous rends grâce de rappeler qu’il existe néanmoins diverses qualités de spectacles, dont certaines sont même propices à élever l’esprit au lieu de le raboter, de le contenir et le conditionner. En chaque chose il faut savoir pratiquer la nuance, au rugby, comme dans la vie et comme dans la critique en général.

      Aussi j’ai apprécié votre article malgré mon intérêt plus que relatif pour le sport en question (et le sport-spectacle en général, bien qu’il m’arrive d’en grignoter un peu).

      En effet, le rugby peut-être à l’image d’une société, tant le rôle de ses éducateurs peut s’y ressentir. Il m’est arrivé, bien que brièvement, d’entrainer une équipe de football de gamins de banlieue, en tant qu’assistant, et je suis donc sensibilisé au problème.

      Il est facile de critiquer la place du spectacle dans notre société. Plus difficile d’admettre que le spectacle est indissociable de la société humaine et donc de devoir se poser la question de comment améliorer ce spectacle, de comment lui permettre d’exprimer des valeurs intéressantes, plutôt que de colporter simplement l’idéologie consumériste de masse où la créativité individuelle est brimée et dévalorisée, malgré l’importance capitale de la chose.

      Bref, merci de savoir faire réfléchir avec ce sujet. Il s’en trouvera plus d’un pour juger que le rugby est un sujet beaucoup moins important que la politique, oubliant que l’on peut apprendre de tout, oubliant même que la politique est en elle-même le premier et de loin le plus efficace des spectacles décérébrants de notre époque.


    • Fergus Fergus 19 octobre 2015 10:21

      Bonjour, C’est Nabum

      Le jeu pratiqué dans l’hémisphère nord est directement hérité des évolutions du rugby dans l’hémisphère sud. Or, plus la masse musculaire est appelée à la rescousse - fut-ce, peut-être en ayant recours à quelques moyens illicites -, plus grande est la tentation d’utiliser le jeu d’avant pour, à grands coups de boutoirs, user la défense adverse.

      Je crains que cette évolution ne soit durable. Pour autant, ce rugby n’est pas déplaisant, mais il pose des questions en matière de sécurité des joueurs, soumis à des placages de plus en plus violents.

      Pour ce qui est de l’équipe de France, seuls les croyants béats pouvaient espérer mieux qu’une place en quarts de finale. On ne finit pas plusieurs années de suite à la 4e place du Tournoi des 6 Nations sans raison. A cet égard, Saint-André n’a pas failli dans ses choix tactiques en ce mois d’octobre, mais depuis des années. Un Saint-André protégé par une fédération au fonctionnement opaque, c’est le moins que l’on puisse dire.

      Tout cela devra être revu, et la déculottée de samedi peut se révéler une bonne chose. Mais je n’y crois pas trop, du moins au niveau des instances car pour l’équipe de France, l’arrivée de Novès est plutôt une bonne nouvelle.

      Une chose encore : remettre en cause le Top 14 n’a guère de sens : nombre de joueurs présents dans ce mondial dans d’autres équipes jouent en Top 14, qui sont arrivés en pleine possession de leurs moyens. Par exemple des Argentins dont il n’est pas dit qu’en lieu et place des All Blacks, ils n’auraient pas infligé eux aussi une grosse claque au XV de France.

      Pronostic : une finale All Blacks-Argentine.


      • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 10:32

        @Fergus

        Je me moque un peu de savoir d’où vient le modèle dominant

        Je remarque cependant le déficit de technique individuelle de nos internationaux et je sais la pauvreté affligeante de la formation dans les clubs pour les enfants

        C’est ça qui est en cause et tant pis pour les grands, les monstres de muscle.


      • Fergus Fergus 19 octobre 2015 11:44

        @ C’est Nabum

        « Je remarque cependant le déficit de technique individuelle de nos internationaux »

        Disons qu’il y a une grande disparité entre les internationaux français, et sans doute quelques joueurs vieillissants qui auraient gagné à être remplacés plus tôt lors de la préparation de la CM.

        « la pauvreté affligeante de la formation dans les clubs pour les enfants »

        Là aussi, très grande disparité entre les clubs. Personnellement, j’ai pu voir naguère le travail accompli au PUC et au Racing-Métro, et la qualité des éducateurs était au rendez-vous.

        Pour ce qui est des « monstres », c’est une évolution qui touche presque tous les sports de haut niveau professionnel : que ce soit en football, en rugby, en basket, en natation, en judo, les clubs sélectionnent toujours plus grands et plus athlétiques. Il n’y a plus de place (sauf à être doté de qualités techniques très au dessus du lot) pour les excellents joueurs dotés d’un physique ordinaire, et c’est en effet bien dommage.


      • juluch juluch 19 octobre 2015 10:23

        Bien pessimiste Nabum......


        Je ne pourrai pas donner un avis éclairé sur le sport en général particulièrement de la télé....je regarde pas.

        je pratique le sport mais pour moi.

        Les seuls fois ou je regarde c’est tous les 4 ans pour les JO.....its all !

        Merci Nabum 

        • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 10:34

          @juluch

          Vous avez raison

          Vive le sport quand on le pratique


        • fred.foyn Le p’tit Charles 19 octobre 2015 10:26

          Ces grandes équipes (que l’on impose à la télévision) n’ont que la couleur de l’argent... !


          • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 10:35

            @Le p’tit Charles

            Je ne peux qu’approuver et déplorer tout comme vous !


          • Fergus Fergus 19 octobre 2015 14:13

            Bonjour, Le p’tit Charles

            Vous avez raison, l’argent altère beaucoup de choses dans le sport en général, et le rugby en particulier. Pour autant, on ne peut ramener ce sport au seul fric : il y a également beaucoup de travail très dur et d’engagement personnel dans le parcours des joueurs.

            Il en est même qui privilégient encore l’esprit du jeu et la participation à l’intérêt financier. Si tel n’était pas le cas, on ne verrait pas tant d’athlètes effondrés au bord des larmes après une défaite importante : la perte d’argent - même très mal vécue - n’engendre pas de telles réactions émotives !


          • Garance 19 octobre 2015 10:48

            Comment ne pas être d’accord avec ce constat d’échec ?


            Les « Gros Pardessus » ont de tous temps vérolé le rugby français

            Ferrasse...alias « Gros Bébert » fut l’un des premiers potentats

            Qui fit écarter un certain Jo Maso que le monde entier nous enviait ; parce qu’il avait porté un autre blaser que celui de l’équipe de France

            Le naïf que j’étais pensa en voyant ce même Jo Maso entrer dans ces instances qu’il allait y apporter sa « touche » personnelle...en fait ; à part distribuer les maillots des sélectionnés : il n’a pas fait grand chose le Jo de ces dames

            Dans un de ceux qui l’ouvrirent il y eut Walter de chez les Spanghero....viré..vite fait bien fait

            Il fallut que Pompidou le fasse rappeler pour qu’il rejoue : 

            « Heureusement que j’ai un gros pif autrement je la prenais en pleine gueule.... !!! » 

            Les moins de 30 ans ne peuvent pas se la rappeler celle-là

            Fergus donne un pronostique....moi je n’en donnerai pas 

            Trop écoeuré de ce que j’ai vu et surtout pas vu de ce match contre les Blacks

            Un mot me vient....RIDICULE.....oui nous avons été ridicules

            On dit que le ridicule ne tue pas : c’est faux : il a tué nos illusions 

            • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 11:29

              @Garance

              Les pardessus ont fini par avoir ma peau dans le rugby régional

              Ils ont menti, triché, favorisé des adversaires qu’il fallait voir à l’étage au-dessus, influencé des arbitres pour le bien de l’intérêt général

              Ils m’ont ignoré, rejeté comme étant celui qui portait une parole rebelle

              Le travail accompli n’a jamais été reconnu.

              Les médailles ont toujours été décernés aux valets, aux médiocres

              C’est le rugby de chez nous

              Et c’est pareil au haut niveau


            • Garance 19 octobre 2015 12:10

              Pourtant ce « french flair » on l’a pas rêvé....

              Qui faisait que tout était possible....que rien n’était définitif.....jusqu’à la dernière seconde

              Combien d’ « envolées » aujourd’hui dans un match de l’équipe de France ?

              2 ou 3.....et encore dans les « bons » matchs

              Tout est téléphoné...avant même que cela soit enclenché c’est déjà annihilé.....car joué à 2 à l’heure

              Sur ce match j’ai décroché au deuxième essai : la messe était dite....le cochon dans le maïs s’en donnait à coeur joie....fatalitas..... smiley

            • Trelawney Trelawney 19 octobre 2015 12:16

              @Garance
              Trop écoeuré de ce que j’ai vu et surtout pas vu de ce match contre les Blacks

              Il était tout sauf écoeurant ce match, car franchement les blacks nous ont régalé.

              Jouer en équipe de France permet aux joueurs de faire de la pub, pour Sofinco, GMA, Peugeot etc. Donc quand on est sélectionné en équipe de France, c’est le ticket assuré pour se faire un max de thunes. Donc qu’importe les choix du sélectionneur, l’important c’est de fermer sa gueule et de rester dans l’équipe. Les grandes gueules n’ont jamais eut leur place en EDF. En face de cela il y a les cadres de la FFR plus préoccupé par les« cholestérol party » et le fantasme d’un stade national que par la direction à donner à ce sport. Après tout les président de club ne sont-ils pas là pour cela ? Ces derniers qui doivent assurer le salaire de leurs joueurs pendant qu’il font le cacou en EDF préfèrent se tourner vers des joueurs étrangers, moins chers et qui ne risquent pas de manquer au TOP14 pendant le tournoi des 6 nations ou les matchs de sélection.

              Et puis il y a PSA qui crie à tu tête que les préparations dans les clubs sont nul et qu’il faut tout refaire en EDF, aussi il vous colle les joueurs à la presse et s’il ne soulève pas 500Kg c’est retour à la maison. Et c’est comme cela qu’on se retrouve avec des espèce de Rambo déjà cuit avant de commencer un match et qui ont plus de physique que d’explosivité.

              Voila ce qu’est devenu le rugby français

              Par contre les matchs

              Argentine Irlande, Pays de gales Afrique du sud : quelle beauté.

              Ecosse Australie a montré la défaillance de l’arbitrage franchement pour l’Australie. Mais l’arbitre tout comme le vent ou la pluie fait parti du jeu, faut faire avec


            • Garance 19 octobre 2015 12:38

              @Trelawney


              Evidemment que le rugby joué par les Blacks est beau

              Sur ce match il a été d’autant plus beau que l’équipe de France s’est surpassée à jouer un des plus mauvais qu’elle ait joué

              Il y à 4 ans : on leur a tenu la dragée haute ..au point que si l’arbitre ne nous avait pas enflé sur une pénalité non sifflée on étaient champion du monde

              4 ans plus tard....3 divisions d’écart... ?

              Comme l’a dit la grande « philosophe » de gauche Martine Aubry

              « Quand c’est flou....y a un loup ... »


            • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 12:48

              @Garance

              Le rugby statistique, la vidéo qui surveille tout, l’absence d’initiative ...

              L’ennui naquit de l’uniformité et du schéma de jeu


            • Fergus Fergus 19 octobre 2015 14:18

              Bonjour, Garance

              « Pourtant ce « french flair » on l’a pas rêvé.... Qui faisait que tout était possible....que rien n’était définitif.....jusqu’à la dernière seconde »

              Attention de ne pas se leurrer : les défenses étaient à l’époque beaucoup plus perméables et nettement moins rugueuses.

              « car joué à 2 à l’heure »

              Ce n’est pas mon avis. Cette impression est liée au fait qu’il y a avait beaucoup plus d’espaces naguère, ce qui permettait de développer un jeu de mouvement.

              Aujourd’hui, il n’est pas possible de développer de telles attaques si l’on n’a pas, au préalable, usé la défense arrière en faisant donner un jeu d’avant le plus destructeur possible.


            • Radix Radix 19 octobre 2015 11:06

              Bonjour Nabum

              J’ai regardé le début du match et j’ai coupé la télé après le premier essai Black entaché d’un en avant que l’inénarrable Mr Owens n’a pas « remarqué » !

              Par contre j’ai beaucoup apprécié le match des Argentins contre l’Irlande, c’était une bouffé d’air frais, un retour à ce rugby d’avant la professionnalisation, d’ailleurs les Argentins sont pour la plupart amateurs !

              Radix


              • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 11:31

                @Radix

                Je ne suis rentré que pour voir les dernières minutes

                J’étais tellement certain de la catastrophe

                Oui, les argentins apportent de la fraîcheur


              • Fergus Fergus 19 octobre 2015 11:48

                @ C’est Nabum

                « les argentins apportent de la fraîcheur »

                A ce détail près qu’ils jouent le même jeu que les autres, et qu’ils évoluent pour la plupart d’entre eux dans les championnats étrangers, y compris en France.

                Le renouveau est uniquement dans le nom de la sélection ! Mais c’est quand même sympathique.


              • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 12:55

                @Fergus

                Ils osent d’avantage que nos joueurs français verrouillés par un système qui met sur orbite le sieur Bastaraud qui n’a jamais avoué ce qui s’est passé une nuit en Nouvelle-Zelande avec une table de chevet ...


              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter 19 octobre 2015 12:25

                Tout à fait d’accord avec l’auteur

                Ne critiquons pas le rugby des blacks ou des springboks mais constatons que nos joueurs ne savent plus faire certains gestes élémentaires comme plaquer aux jambes. Probablement beaucoup de choses à voir dans le système d’apprentissage.

                Le rugby s’est toujours gagné devant. Le rugby moderne apporte cette différence que maintenant, les gros courent ...

                La nostalgie du « french flair » est ridicule, c’est simplement que nous n’avons rien compris à son évolution.

                Chouiner sur « les gros pardessus » n’apporte pas grand chose. Ils sont élus parfaitement démocratiquement grâce à leur parfaite maîtrise des pratiques clientélistes.

                Et désolé, mais le top 14 est un magnifique spectacle de gladiateurs.

                Il ne faut pas exonérer Saint-André . Comment pouvait-on espérer quoi que ce soit d’un Michalak ou d’un Papé, vieillissants et pas même titulaires dans leurs clubs...

                Et n’oublions pas l’énorme culture sportive des kiwis, des aussies ou des boks. Pendant que l’aprés-midi à l’école nos petits-enfants dissertent sur le genre, leurs gamins à eux à eux sont sur les stades ....


                • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 12:53

                  @Sharpshooter

                  Leur élection n’est pas démocratique

                  Ils s’arrogent les votes des absents, c’est un fait avéré
                  Ils anéantissent toute velléité d’opposition, j’en sais quelque chose pour avoir été sur la liste mort-née de Fourroux en son temps

                  Après, on me disait clairement que mon équipe ne gagnerait pas et l’arbitre faisait le nécessaire.

                  Alors oui, vous pouvez parler de démocratie avec nos amis les pardessus


                • Trelawney Trelawney 19 octobre 2015 15:58

                  @Sharpshooter
                  A quoi voulez vous vous attendre quand on met au panthéon du rugby des Chabal Papé et Bastaros


                • gaijin gaijin 19 octobre 2015 12:26

                  hélas , pauvre yorik ..... smiley


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 12:57

                    @gaijin

                    Qu’est-ce à dire ?


                  • gaijin gaijin 19 octobre 2015 12:59

                    @C’est Nabum
                    qu’il y a quelque chose de pourrit dans notre royaume ..........


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 13:08

                    @gaijin

                    Je n’en doute pas un seul instant

                    La vérole n’est pas que sur le bas clergé


                  • gaijin gaijin 19 octobre 2015 16:50

                    @C’est Nabum
                    il y a tellement de choses curieuses .......partout ............on pourrait se poser la question de l’arbitrage vidéo qui « glisse » sur une agression gratuite sur papé et sanctionne un « tapotage » de picamole
                    dans un regroupement
                    ( que s’est il donc passé dans ce début de seconde période au moment ou précisément les bleus se refont la cerise et qui dégénère en baston )
                    on pourrait se poser la question des blacks et du dopage ( pas que les blacks bien sur ) a constater certains écarts de performances ......la maladie des reins d’un lomu ......
                    on pourrait aussi constater le manque de motivation des joueurs bleus qui systématiquement se relachent après l’impact ( je précise ici que professeur d’art martiaux et thérapeute j’ai une certaine lecture du corps )
                    on pourrait...............
                    mais on le fait pas...........
                    alors je dit tout cela est étonnant n’est il pas ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 21:01

                    @gaijin

                    On ne s’étonne jamais de rien dans le monde de l’Ovalie

                    Nous savons par expérience que magouilles, combines, tricheries, injustices font partie du lot et ce, à tous les niveaux


                  • gaijin gaijin 20 octobre 2015 09:02

                    @C’est Nabum
                    oui et de toute façon partout ou on regarde d’un peu près on observe la même chose .........
                    mais je dit cela est choking n’est il pas ?


                  • Henry Canant Henry Canant 19 octobre 2015 12:50

                    C’est quoi ce titre raciste ?????

                    Honte à vous !!!

                    • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 12:56

                      @Henry Canant

                      VOus êtes de ceux qui préfèrent sans doute la version anglaise

                      Méfiez-vous de la couleur du chat ...


                    • Fergus Fergus 19 octobre 2015 14:24

                      Bonjour, Henry Canant

                      Même dans mon jardin, le All Black domine : il y a quatre chats (un noir, un roux et deux tigrés) qui viennent régulièrement s’y balader. Mais si le All Black est présent, non seulement il ne tolère pas que son hégémonie territoriale soit mise en cause, mais il met des peignées à ceux qui n’ont pas le temps de fuir. smiley


                    • eugene eugene 19 octobre 2015 13:43

                      Comment faire confiance à un ballon qu’est même pas rond !

                       Forcément vous pouvez pas maîtrisez les rebonds ! Maintenant qu’ils sont rentrés au pays, ils peuvent baisser la tête, plus moyen de faire le fierot, ils n’ont plus qu’à se mettre aux dominos.
                       Mais même pour ça faut être malin, et avec tous ces neurones qu’ils ont perdu à force de se rentrer dedans, le mieux pour eux finalement c’est peut être mieux pour eux de se mettre aux petits chevaux.

                      • eugene eugene 19 octobre 2015 14:16

                        @eugene
                        De toute façon, y a bien plus de mérite à la défaite à la victoire. Une bonne branlée vous rend modeste, vous fait regarder vos souliers, et la terre ça a bien plus de mérite que le ciel qui vous fera perdre toute mesure. Y suffit de relire l’ecclésiaste pour s’en convaincre. 

                        « Poussière tu n’est que poussière ! » ! Il y a du bon dans les saintes écritures. Prenez ce Platini qui doit pas avoir toute sa tête, même s’il n’a jamais joué au rugby. Qui savait même pas qu’il fallait un contrat pour touche son million. Un million, je vous jure. « Une entente d’homme à homme » qu’il dit....C’est à se foutre du monde. Le foot va très loin dans la bêtise infini. On peut dire que c’est même à la pointe de la recherche, et que ce Platini devrait avoir pour ça le prix Nobel. 
                        Mais là je sais je suis hors jeu, rapport au ballon qu’est soit disant rond. Pas tant que ça tout de même. C’est à se demander si on n’est pas tous rendu joueurs de rugby. Quand même je dois dire que c’est rigolo de les voir poussant les uns contre les autres, en tortue, comme s’ils se battaient pour la pierre philosophale, ou pour une champignon. Mais y en a d’empoisonnés, même s’ils semblent dans les règles de l’accéptation et de la décense. Faut surtout regarder la collerette et le pied pour pas se faire avoir !

                      • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2015 14:18

                        @eugene

                        Pour les uns, il serait préférable qu’ils jouent aux mules et d’autres n’auront même plus la force de se prendre pour des gazelles.

                        Tout va à volo au pays du coq déplumé


                      • Hervé Hum Hervé Hum 19 octobre 2015 15:25

                        Cette déculotté m’apparaît plus le résultat d’un sélectionneur qui n’avait rien à faire là tant sa médiocrité était criante, sauf pour lui et ses petits copains dirigeants.

                        L’effondrement de l’équipe n’est que le résultat de cette médiocrité où contrairement à la dernière fois, les joueurs ont été si bien encadrés qu’ils n’auront eut aucune velléité de rébellion d’où ils auraient pu tirer leur force d’engagement.

                        Sur les 9 essais pris, au moins quatre sont de trop, dû au fait que les joueurs français avaient totalement démissionné dans leur tête et avaient un à deux temps de retard sur le mouvement du jeu, ce qui ne pardonne pas, contre n’importe quelle équipe, même contre une équipe de division d’honneur !

                        Dans le rugby moderne, il n’est plus possible de conserver le ballon au sol une seconde en attendant que les autres vous viennent en aide, s’ils ne sont pas là au moment où vous êtes pris, vous perdez le ballon, soit arraché, soit pénalisé pour ne pas le lâcher, sauf si l’arbitre en décide autrement (c’est toujours lui qui décide s’il y a une seconde de trop ou pas !). Mais il n’est plus possible d’avoir un temps de retard comme une demi seconde, le soutiens doit être instantané et total. D’où la force morale que cela implique, plus que du talent. C’est ainsi que des japonais ont pu gagner contre les sud africains et que des équipes réputés plus faibles peuvent battre des équipes plus fortes. Les irlandais ont été surpassé en début de matchs parce qu’ils avaient un demi temps de retard sur les rucks, puis ont recollé au score en inversant le temps de retard et finalement se sont incliné. Le ruck est dans le rugby moderne ce qui détermine l’état d’esprit d’une équipe à l’instant t. C’est lui qui fait la différence, fait gagner ou perdre un match. Mais si les irlandais avaient laché prise comme les français, ils auraient pu prendre deux essais voir plus sans problème.

                        Contrairement à ce que vous en dites, le rugby moderne est bien plus attrayant qu’autrefois, infiniment moins de temps morts, infiniment plus de temps de jeu. Enfin, l’arbitrage vidéo est la meilleur chose qui pouvait arriver à ce sport qui souffrait trop des décisions de l’arbitrage parfois éhontément partisane, mais aussi parce que la prise de décision est souvent difficile ou impossible et relevait du coup du sort plus que du sport.

                        Cela dit, vu la situation internationale, je regarde le sport en me demandant si je ne suis pas comme sur le Titanic, écoutant de la musique et buvant du champagne pendant que le bateau coule. Mais comme il n’y a pas de canot de sauvetage...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès