Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > They will walk alone

They will walk alone

Aulas peut se réjouir : lui qui martèle que sa Ligue 1 vaut au moins aussi cher que la Premier League anglaise a dû se féliciter de la non-qualification de l’Angleterre pour l’Euro 2008. Mais il est bien le seul : les supporters anglais, leurs chants et leur ferveur, nous manquent déjà.

« La Premier League est le championnat le plus réputé du monde. Il emploie les meilleures stars du monde et 355 joueurs anglais. On ne peut pas continuer à chercher des noises à la Premier League en expliquant que c’est de sa faute si on n’a pas des tonnes de joueurs fantastiques. » L’homme qui ouvre ainsi le parapluie s’appelle David Richards, c’est lui qui dirige la Premier League. Et au lendemain de l’élimination rocambolesque de l’Angleterre à Wembley (défaite 3 buts à 2 contre la Croatie, avec un gardien calamiteux), il se défend d’avoir participé activement et en sous-main au fiasco. « La Premier League travaille très dur pour ses centres de formation. Elle dépense 100 millions de livres par an pour entraîner ses jeunes vedettes », ajoute-t-il. Mais quel est le problème, en fait ? Le problème c’est que la presse britannique cherche des explications, ne s’est pas remis de la douche froide de Wembley et voit dans la massive présence dans les grands clubs anglais de joueurs non anglais (français notamment, mais pas seulement) une des raisons majeures de la bérézina. Le problème est justement dans le fait que le championnat anglais, très valorisé, très regardé, acheté plus d’un milliard d’euros par les télévisions de la perfide Albion, considéré par Eric Cantona (joueur du siècle de Manchester United) comme le plus grand championnat du monde, eh bien ce championnat-là n’est pas foutu de produire une équipe d’Angleterre cohérente, performante et talentueuse.

Le football anglais abrite en son sein quelques-uns des clubs les plus riches d’Europe, donc du monde. Les commissions de contrôle du championnat anglais, si elles existent, ne sont pas très regardantes quant à l’équilibre des comptes, c’est peu de le dire. Ils sont Américains, ou Russes, ils trustent peu à peu les grands clubs de la Couronne, achètent des stars mondiales et ont contribué à faire de la Premier League le plus prestigieux championnat du monde. La qualité du jeu y a gagné, indubitablement. Eric Cantona, Thierry Henry, Christiano Ronaldo aujourd’hui ont démontré aux supporters anglais qu’on pouvait gagner des matchs et des Coupes d’Europe en pratiquant un beau football, et pas seulement en s’appuyant sur une volonté de fer. Les stars non anglaises ont incontestablement servi à bonifier ce championnat, et c’est l’argent qui les a attirées. Il n’y avait donc aucune raison que les jeunes joueurs anglais ne profitent pas de cette progression. Nos jeunes joueurs français, à nous, ont pleinement profité de leurs expériences dans des grands clubs étrangers (dont certains en Angleterre) pour s’améliorer, grandir, et finalement permettre à l’équipe de France de remporter une Coupe du monde et un Championnat d’Europe à la suite, puis d’ajouter l’an dernier une finale de Coupe du monde à son palmarès. 80 à 90 % des joueurs de ces équipes de France victorieuses n’évoluaient pas dans notre modeste championnat de Ligue 1. (Ils n’y évoluent toujours pas, d’ailleurs.) Seulement voilà, existe-t-il beaucoup de jeunes joueurs anglais de talent ?

Plutôt que de se lamenter sur l’absence totale de joueurs nationaux dans l’équipe d’Arsenal, actuellement leader de la Premier League, et pratiquant de l’avis de beaucoup le plus beau football d’Europe, il faudrait se demander pourquoi aucun joueur anglais majeur n’évolue aujourd’hui dans un grand club étranger. Depuis le départ de Beckham du Real Madrid, aucune star anglaise ne joue ailleurs que chez lui. Et ce n’est pas dû au spectaculaire niveau de la Premier League, mais d’abord aux rémunérations abracadabrantesques versées à Chelsea, à Manchester ou à Arsenal, rémunérations qui convaincraient bien des stars de rester, et ensuite à un état de fait plus pragmatique : les Crouch, Campbell, Richards, Lescott, Barry ou le gardien Carson ne sont guère convoités par les grands clubs étrangers. Tous pourtant étaient sur la pelouse à Wembley face à la Croatie. Pas vraiment des foudres de guerre, pas vraiment une équipe qui fait peur. Des joueurs moyens, que seuls les grands fans de foot connaissent. Les autres sont plus familiers des Rooney, Gerrard, Lampard. On peut donc ainsi penser que l’Angleterre a été éliminée faute de moyens. Ou plutôt à cause de trop de joueurs moyens. « 355 joueurs anglais », ce n’est rien, si parmi eux vous ne comptez pas une vingtaine de pépites.

Et ce n’est pas d’hier que l’Angleterre manque ainsi de potentiel. Ses dernières participations aux grandes compétitions internationales n’ont guère marqué les esprits, le style de jeu anglais n’a plus ébouriffé les foules depuis bien longtemps. Alors que le style de jeu de certains clubs anglais, comme Liverpool, Manchester ou Chelsea, ou Arsenal aujourd’hui, a souvent enthousiasmé les foules ces dernières années. Des clubs, des équipes portées par de très grands joueurs non anglais, c’est vrai, mais il faut aussi souligner qu’un Frank Lampard, rayonnant à Chelsea, est souvent quelconque avec l’équipe d’Angleterre. La faute au sélectionneur ? Peut-être, mais plus sûrement celle du niveau médiocre des joueurs qui l’entourent. Au point qu’on se dit que même José Mourinho, « the special one » qu’on cite déjà comme successeur potentiel de McLaren, pourrait avoir du mal à composer une équipe compétitive avec de tels joueurs.

La France a démontré depuis dix ans qu’on peut avoir une grande équipe nationale avec un championnat plus que moyen. L’Angleterre a démontré qu’on peut accueillir un des meilleurs championnat du monde et avoir une équipe nationale quelconque, sans âme, sans génie. Une question de génération, pas de quoi réveiller la Reine, qui sait qu’en football, comme ailleurs, la roue tourne vite.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 23 novembre 2007 09:46

    Dans le football,le libéralisme est à l’excès et comme le disait Michel Platini depuis des années,le niveau des joueurs du championnat anglais est assez faible car ne pouvant acceder aux meilleurs places prises par les meilleurs joueurs au monde,ils ne restent pas grand chose comme place pour un anglais.

    Quand dans une équipe il ne reste qu’1 joueur anglais,c’est plus du championnat anglais ! ni du foot,mais du bizness et c’est en cela la réussite du foot anglais,c’est le marchandising qui rapporte énormement aux clubs,sans parler des marchés d’achats et de ventes de joueurs qui rapportent beaucoup.

    Aujourd’hui,les anglais,entre leur équipe éliminée,leur feuilles d’impôts égarés par un sous-traitant d’une administration qui à tout libéralisé,et des soldats en IRAK dont le résultat n’a fait qu’apporter chaos et anarchie nous voyons bien les échecs de cette forme de libéralisme excéssif et nous ne voyons pas beaucoup de réussites chez nos amis anglais


    • Avatar 23 novembre 2007 12:57

      Mr Revelli,

      Au niveau éthique, vous vous devez de donner des explications sur la censure pure et simple de l’article de ce jour de MOrice concernant Rachida Dati intitulé « Itinéraire d’un météore ».

      La crédibilité d’Agoravox est en jeu.

      Cordialement.

      Avatar.


    • ytty54 ytty54 23 novembre 2007 11:05

      Honnêtement les anglais ne me manqueront pas... La roue tourne peut être mais force est de constater que la tendance est à l’accroissement du nombre de joueurs étrangers donc il n’y a pas de raison que cela change de sitôt. La morale c’est tout de même que lorque l’on pille les centres de formation français comme le fait Arsène Wenger, que l’on n’aligne pas un seul joueur anglais et que l’on baptise son stade Emirates, on n’aide pas beaucoup l’équipe nationale anglaise. Tout cela pour ne pas dominer le football européen pour autant.


      • Zalka Zalka 23 novembre 2007 11:24

        Affiche de la finale de la coupe d’europe des champions 2035 : Total Fina Elf Sporting Club vs Fox Corporation Athletics. Les deux clubs ne joueront pas dans leurx enceintes (Le Warren Buffet Stadium à Londres et le Dubai Arena de Madrid), mais au domicile de l’AS anonyme Siemens (45%) BMW (55%) : le stade Bill Gates de Stutgart.


        • jakback jakback 23 novembre 2007 11:34

          Mondialisation se marie mal avec nation, le glissement lent mais inexorable vers le village global


          • superesistant superesistant 23 novembre 2007 12:30

            ben ouai c’est la vie, leur défense est totalement inexistante et ils ont une star académy des gardiens droitiers fournis avec 2 mains gauches...

            en même temps la france a réussi à se qualifier en prenant 2 leçons de réalisme face à la modeste équipe d’Ecosse finalement virée de la phase finale par nos petits bleus et la squadra azzura une fois de plus qualifiée d’une manière plus que louche, à voir sur cet extrait, faute évidente de l’italien et coup franc pour eux magré tout... on se dmeande...

            http://www.dailymotion.com/relevance/search/ecosse+italie+faute+/video/x3iagp_ecosse-italie-nimporte-quoi_sport


            • Alake Alake 23 novembre 2007 14:45

              Il y eu deux autres fautes d’arbitrage, une entraînant le but écossais qui était hors-jeu et l’autre annulant le but de di Natale qui apparemment était bon....On va dire qu’au final la logique est respectée. smiley


            • superesistant superesistant 23 novembre 2007 14:48

              mouai boin allez pourquoi pas.. j’ai pas vu les images du but refusé, j veux bien te croire !

              par contre sur le but victorieux on voit aussi la magnifique prise de judo que fait l’autre italien ( dont je ne connai pas le nom.. ) sur le défenseur italien en charge de couvrir le buteur !

              voilà c’est dit !


            • morice morice 23 novembre 2007 13:31

              Super titre !


              • hosflo 23 novembre 2007 18:12

                Les grands joueurs anglais du moment sont des offensifs Crouch, Rooney, Owen, Lampard, Gerrard il y en a d’autres surement... Par contre pour défendre c’est autre chose, je ne parle pas des gardiens. Celà étant, des erreurs de parcours ça arrive. Eet ou était l’équipe de France lors des Mondial ’90 et ’94 ?


                • Act 23 novembre 2007 21:37

                  L’équipe d’Angleterre compte de nombreux talents dans tous les compartiments de jeu. Je citerai rapidement celui le plus décrié la défense. Rio Ferdinand, John Terry ou Ashley Cole ne sont pas des rigolos.


                  • Yohan Yohan 23 novembre 2007 21:52

                    Le problème des anglais, c’est qu’ils jouent toutes les semaines des matchs de gala en club. Une compétition entre nations à visée éliminatoire est un autre exercice, plus âpre, plus tactique, bien différente à gérer. Le problème des joueurs anglais viendrait aussi de leur peu d’appétit pour l’expatriation de longue durée.


                    • Yohan Yohan 24 novembre 2007 13:51

                      Justement parce qu’ils évoluent outre-manche. Ce qui marche pour nos expatriés qui tirent de l’éxpérience et de la confiance à jouer dans les clubs anglais, marche moins pour les anglais qui vivent cela comme une pression plus qu’un enrichissement. Si les anglais allaient plus souvent dans les championnats Italiens, Allemands et même français, je suis convaincu qu’ils gagneraient en confiance, plus qu’en restant dans le championnat anglais. C’est une impression, et je n’ai évidemment pas de certitudes.


                    • Baash 24 novembre 2007 02:35

                      @Lilian M

                      l’Angleterre vit encore sur sa victoire de 1966, un jour ils comprendront qu’ils doivent repartir de maintenant pas du passé.

                      Sinon pour ton article je dirais il y a du vrai mais aussi du faux. Si tu suit le foot anglais tu as remarqué que le club qui a le mieux progressé c’est Liverpool et ce club ne pratique pas l’achat de super super stars a tt va.

                      C’est sur si tu te base sur Manchester U et Chelsea, bien que leur resultat sont mieux que nos Lyon PSG et cie en coupe d’europe.

                      Maintenant faut savoir si tu parle equipe national ou equipe de club, car ce n’est pas la meme chose.

                      Et oublie pas que ce sont des joueurs francais expatries dans des pays comme l’italie l’angleterre l’espagne etc ... qui ont permis a la france d’etre champion du monde. idem pour la place de finaliste de 2006.

                      Maintenant que le jeu doit etre fait pas des joueurs en majorité evoluant dans le championnat francais hors Ribery, j’attend de voir leurs resultats dans une grande competition, pour les phases qualificatifs c’a etes laborieux mais comme dit les italiens le plus important c’est d’etre la, la maniere on s’ent fout.

                      Sinon j’ai apprecie a lire ton article.


                      • georges 24 novembre 2007 02:53

                        richards , le patron de la premiere league a une reaction d autodefense naturelle . il sait pourtant bien que la premiere laegue, ultrconcurrentielle , ne favorise pas l emergence a haut niveau des joueurs anglais . quand on voit le nombre de talents francais, portugais, italiens ou espagnols qui sortent , c est un autre monde.

                        a vrai dire l angleterre est a sa place . elle ne gagne jamais rien et ne joue jamais un jeu brillant .

                        richard defend donc les intetrets financiers colossaux de son « bébé » , tout cet argent sorti de paradis fiscaux exotiques , de types recherchés dans leur pays , de milliardaires americains qui n y connaissent iren au foot et qui veulent speculer .

                        l angleterre tire le reste de l europe vers la course aux armements , la course au chequier perpetuel . c est du dumping salarial qui detruit les pays formateurs .

                        le sport n est pas une marchandise , les anglais ,decidement, vendent leur ame au diable depuis tatcher ..

                        les brailleurs bourrins et alcoliiques resteronnt chez eux en juin c est tant mieux pour le securité .

                        sorry men, good game ..


                        • manusan 26 novembre 2007 06:32

                          Avez-vous des images d’hooligans en train de chialer ? Voir ces brutes avec un mouchoir, c’est des moments de pur bonheur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès