Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > Abd Al Malik : La guerre des banlieues n’aura pas lieu

Abd Al Malik : La guerre des banlieues n’aura pas lieu

La guerre des banlieues n’aura pas lieu. C’est le titre prophétique du deuxième livre d’Abd Al Malik (éditions du Cherche-midi). Entre mots dits et mots écrits, la parole guide ce rappeur, musicien et poète qui livre ici une réflexion sur le « vivre ensemble ».
 
Fiction, récit, roman épistolaire entrecoupé de définitions du dictionnaire (racisme, Islam, amour), de sourates, d’extraits d’évangile ou de photos en noir et blanc, cet ouvrage, par sa forme même, échappe à toute catégorisation.
 
Il ressemble à son auteur à qui ses détracteurs reprochent volontiers son côté trop lisse, trop consensuel.

La Guerre des banlieues n’aura pas lieu n’est pas un bréviaire, ni un manifeste. Il interroge et constate : « on n’échange peu, on n’écoute plus, on témoigne peu, on ne partage plus ».
 
Que faire ? A force de focaliser sur les banlieues, à force de les stigmatiser, on en déduit logiquement que le problème vient de là. Pire. On est persuadé qu’elles sont le problème.
 
Abd Al Malik demande « Est-ce qu’on parle des banlieues ou est-ce qu’on parle de la France ? Est-ce qu’on parle d’une partie ou est-ce qu’on parle d’un tout ? De quoi parle t-on ?  ».
 
Le rappeur écrivain embrasse large. Dans ce livre traversé par la lumière de la spiritualité soufi il nous conte la métamorphose d’un jeune délinquant qui se transforme par la grâce de la parole écrite, de l’écriture, des écritures. La littérature l’a sauvé. Auto-portrait ?

La Guerre des banlieues n’aura pas lieu prône le vivre ensemble, seule manière d’éviter une catastrophe inévitable et de ressouder le "communauté nationale".
 
A travers la métaphore inversée de la « tess », la cité (exact contraire de la cité des Grecs), il nous dit que c’est avec elle qu’il faut faire si l’on ne veut pas être défait.
 
Il questionne le regard, celui que l’on pose sur les autres, celui que l’on pose sur soi et sur son propre parcours. Une sorte d’examen de conscience.
 
Dans un environnement qui ne laisse aucune place à l’individualité, à la singularité, comment se différencier de la meute ? Il pointe « les mentalités qui refusent le changement », mais n’incrimine personne.
 
Tout le monde - nous tous - est responsable de la situation. Responsable aussi de l’avenir. Le propos est complexe, parfois abstrait, mais sincère. C’est celui d’un artiste, d’un homme, d’un citoyen.

Nous avons rencontré Abd Al Malik qui défend ici sa conception de l’Islam, évoque le débat sur l’identité nationale, la journée sans immigrés, du César remis récemment à Tahar Rahim pour... un prophète.
 
Si la guerre des banlieues n’a pas lieu, il en sera tenu pour responsable !
 

Crédit photo : Iannis Pledel

Les réactions les plus appréciées

  • John Lloyds (---.---.---.49) 10 mars 2010 12:38
    John Lloyds

    Qu’on ne se trompe pas d’ennemi. Le système est encore trop puissant, mais quand la pyramide va s’effondrer, les têtes à aller chasser seront par ordre décroissant ;

    - Les Financiers, banquiers qui ont ruiné le système pour leur propre engraissement

    - Les Journalistes professionnels qui ont couvert toutes ces saloperies, trahissant leur déontologie avec notre pognon

    - Les Politiques qui ont apporté les outils de déstructuration du système aux 2 premiers

    Les manoeuvres politiciennes et médiatiques qui consistent à essayer de retourner les communautarismes les uns contre les autres ne sont que les dernières tentatives de ces enfoirés à essayer d’attirer notre attention ailleurs pour sauver leur miche.

  • Pierre de Vienne (---.---.---.99) 10 mars 2010 12:09
    Pierre de Vienne

    Neuilly peut dormir tranquille, la prose pré digérée de ce poseur ne lui causera aucun tort.

    Poésie sous cellophane, produit marketing au dosage trés étudié : une dose de rédemption teintée de religiosité, un gentil appel au consensus pour ne pas effrayer, une suite d’enfoncages de portes ouvertes dites d’un air pénétré.
    Et par dessus le tout la référence constante aux grands artistes ( Brel ) pour cautionner une production médiocre. C’est pas du lourd...
  • patou (---.---.---.213) 10 mars 2010 12:12
    cmoy

    Les immigrés arrivent en France et critique le pays qui les accueil ce qui est contradictoire c’est qu’ils souhaitent se faire accepter par notre société en brulant des voitures et en tabassant de simples inconnus, ils ont fait de certaines de nos banlieues des ghetto impénétrables (même par la police), par contre ils nous aident pour les travaux du bâtiment on les trouve souvent dans des boulots que beaucoup de jeunes ne veulent plus faire car mal payé, discrédité par l’E.N,etc ....
    Ils « fouttent la merde » avec l’économie souterraine traffics en tous genres, ils « piquent » tous nos emplois alors que nous sommes en pleine crise ce qui est faux comme dit plus haut pour certains , alors que pour d’autres oui puisque en dehors des métiers diffiçiles il faut bien reconnaître que les offres d’emplois sont rares pour ne pas dire presque inexistants, ils font 4 à 5 gosses par couple mais peut-on leur reprocher celà alors que notre pays est devenu un pays de vieux et que les jeunes couples d’aujourd’hui ne font plus guère plus d’un enfant. Ils créent la futur génération plus sportive et plus énergique que la nôtre.
    Je pourrais continuer longtemps comme celà . Vous observerez qu’il y a beaucoup de POUR et de CONTRE. Ce qui est bénéfique. Pour la simple raison que cela nous permet d’avoir une société multi-ethnique et que nous pouvons apprendre à vivre ensemble sans haine , je mets un bémol quand même que l’on ne cherche pas à nous imposer des traditions et des coutumes qui ne sont pas les nôtres à travers le radicalisme islamique qui s’est engouffré dans toutes les brèches laissées par les corruptions de notre démocratie.

    Au final je vous laisse méditer sur le pour et le contre vous aussi. Et que vous soyez raciste ou pas, je pense que vous finirez par faire un choix qui vous correspond.

  • ASINUS (---.---.---.228) 10 mars 2010 11:52

    yep : il est mignon le poete , nonobstant vous me permetrez de garder mon 
    fusil à portée de main. 


Réagissez à l'article

55 réactions à cet article

  • Lisa SION 2 (---.---.---.200) 10 mars 2010 11:39
    Lisa SION 2

    Bonjour Iannis

    Il est bien sympa Malik, mais il n’est pas le maillon du showbizz le plus représentatif de la tension des banlieues. Lui , par contre oui : http://www.youtube.com/watch?v=eXIQHe6_SjE

  • ASINUS (---.---.---.228) 10 mars 2010 11:52

    yep : il est mignon le poete , nonobstant vous me permetrez de garder mon 
    fusil à portée de main. 

  • Pierre de Vienne (---.---.---.99) 10 mars 2010 12:09
    Pierre de Vienne

    Neuilly peut dormir tranquille, la prose pré digérée de ce poseur ne lui causera aucun tort.

    Poésie sous cellophane, produit marketing au dosage trés étudié : une dose de rédemption teintée de religiosité, un gentil appel au consensus pour ne pas effrayer, une suite d’enfoncages de portes ouvertes dites d’un air pénétré.
    Et par dessus le tout la référence constante aux grands artistes ( Brel ) pour cautionner une production médiocre. C’est pas du lourd...
  • patou (---.---.---.213) 10 mars 2010 12:12
    cmoy

    Les immigrés arrivent en France et critique le pays qui les accueil ce qui est contradictoire c’est qu’ils souhaitent se faire accepter par notre société en brulant des voitures et en tabassant de simples inconnus, ils ont fait de certaines de nos banlieues des ghetto impénétrables (même par la police), par contre ils nous aident pour les travaux du bâtiment on les trouve souvent dans des boulots que beaucoup de jeunes ne veulent plus faire car mal payé, discrédité par l’E.N,etc ....
    Ils « fouttent la merde » avec l’économie souterraine traffics en tous genres, ils « piquent » tous nos emplois alors que nous sommes en pleine crise ce qui est faux comme dit plus haut pour certains , alors que pour d’autres oui puisque en dehors des métiers diffiçiles il faut bien reconnaître que les offres d’emplois sont rares pour ne pas dire presque inexistants, ils font 4 à 5 gosses par couple mais peut-on leur reprocher celà alors que notre pays est devenu un pays de vieux et que les jeunes couples d’aujourd’hui ne font plus guère plus d’un enfant. Ils créent la futur génération plus sportive et plus énergique que la nôtre.
    Je pourrais continuer longtemps comme celà . Vous observerez qu’il y a beaucoup de POUR et de CONTRE. Ce qui est bénéfique. Pour la simple raison que cela nous permet d’avoir une société multi-ethnique et que nous pouvons apprendre à vivre ensemble sans haine , je mets un bémol quand même que l’on ne cherche pas à nous imposer des traditions et des coutumes qui ne sont pas les nôtres à travers le radicalisme islamique qui s’est engouffré dans toutes les brèches laissées par les corruptions de notre démocratie.

    Au final je vous laisse méditer sur le pour et le contre vous aussi. Et que vous soyez raciste ou pas, je pense que vous finirez par faire un choix qui vous correspond.

    • samir (---.---.---.94) 11 mars 2010 16:56

      j’ai du le repeter cent fois sur ces forums

      « quand le sage pointe la lune l’imbecile regarde le doigt »

    • DESPERADO (---.---.---.69) 14 mars 2010 11:52

      Adbadlmalik le médiatique

      « La ville de Troie est menacée par la guerre : la reine grecque, Hélène, a été enlevée par le Troyen Pâris et les Grecs attaqueront Troie si elle ne leur est pas rendue. À Troie, deux clans s’opposent. Les partisans de la guerre, menés par le poète officiel Demokos, attisent les passions nationalistes et cherchent à provoquer le conflit. Face à eux, les pacifiques veulent éviter la guerre à tout prix. Le plus déterminé d’entre eux, Hector, fils aîné du roi de Troie, entreprend tout pour assurer la paix et réussit à persuader les Troyens de fermer enfin les « portes de la guerre ». À l’arrivée des émissaires grecs, Oiax, un Grec brutal, gifle Hector. Mais, fidèle à son désir de paix, Hector refuse de céder à la provocation. Il a une entrevue avec Ulysse, l’ambassadeur des Grecs, et les deux hommes, malgré l’imminence de la guerre qu’ils sentent peser comme une fatalité, se quittent avec sagesse sur une négociation qui devrait éviter le conflit. Mais les tensions s’exacerbent. Demokos ameute les Troyens pour les pousser à la guerre. Voyant ses efforts de paix menacés par ce fanatique, Hector le tue pour le faire taire. Une nouvelle fois le conflit semble évité. Mais avant de mourir, Demokos accuse le Grec Oiax d’être son meurtrier et appelle à la vengeance.
      La guerre aura lieu. »

    • Massaliote (---.---.---.32) 15 mars 2010 10:06

      Saint Just « 6 millions de musulmans qui rasent les murs » smiley smiley smiley

      Ou qui demandent aux autres de raser les murs ? smiley

  • Tang (---.---.---.121) 10 mars 2010 12:27
    Tang

    A mon avis il se trompe légèrement,.
    Déja le feu couve non pas dans nos banlieues,mais mème dans nos lycées bien catho.Je mets ici un petit évènement oublié comme par hasard par notre presse aux ordres.

    Vendredi dernier, un élève d’un collège privé catholique de Largentière, en Ardèche, a aspergé de gaz lacrymogène sa professeure d’histoire. Le motif de ce geste ? L’enseignante avait qualifié Al-Qaïda d’organisation terroriste.

    Ce jour-là, dans le cadre d’un cours sur « l’influence des Etats-Unis dans le monde », « je venais d’expliquer que les attentats du 11 septembre 2001 étaient dus à l’organisation terroriste Al-Qaïda, comme c’est écrit sur leur livre.
    Il s’est levé, a dit qu’Al-Qaïda n’était pas terroriste, que les talibans non plus », a expliqué mardi, à l’AFP, la professeure qui est également directrice de ce petit établissement scolaire.

    Le collégien : « C’est toujours les Arabes ! »

    « Un des élèves, d’origine maghrébine, s’énerve : C’est toujours les Arabes…, dit-il. Quand la sonnerie retentit, il sort immédiatement », rapporte France Bleu Drôme Ardèche. « Quelques instants plus tard, l’enseignante tente de joindre les parents du jeune homme. Le conseiller principal d’éducation est présent, quand l’élève entre dans la pièce. D’un revers du bras, il balaie le bureau, asperge les deux adultes avec une bombe lacrymogène, avant de rentrer chez lui », explique la station locale de Radio France sur les ondes de France Info.

    Tous deux ont porté plainte même s’ils n’ont été que légèrement incommodés par les émanations de gaz. Placé lundi en garde à vue, le collégien a présente ses excuses. Relâché dans la journée, il a été convoqué devant le juge des enfants du tribunal de Privas mardi 16 mars.

    Jeudi, il passera devant conseil de discipline du collège privé. D’après France Bleu, le garçon n’a aucun lien avec Al-Qaida, de près ou loin, dans son histoire personnelle, et aucun antécédent violent.

    • Arafel (---.---.---.116) 10 mars 2010 14:29
      Arafel

      Un tel comportement est normal chez vous, vous vous attendiez à quoi ?
      Chez nous en Corse, les professeurs sont heureux d’enseigner.
      Vous croyez qu’un éleve pourrait se permettre de se comporter de cette façon, sans subir des représailles aussi bien venant de ses parents que des professeurs ? Bien sur que non.
      Mais cela leur va bien aux professeurs, je ne les plains pas ! ils n’ont que ce qu’ils méritent.
      D’un coté ils manifestent aux coté de RESF, et après, ils s’étonnent de ce qui se passent dans leurs classes.
      De vrais psychos.

    • appoline (---.---.---.48) 10 mars 2010 18:14
      appoline

      Vous savez bien, tant que les gens n’ont pas les deux pieds dans la merde, ils ne réagissent pas mais ça risque de venir, gentillement, la racaille ne sera que le facteur déclenchant.

    • Yohan (---.---.---.175) 10 mars 2010 23:57
      Yohan

      La délnquance en banlieue est à plus de 80% le fait de français nés de parents issus du continent africain, une réalité suffisamment gênante pour qu’on jette un voile pudique dessus en déniant à quiconque de mettre le sujet sur la table.. Mais malgré ces chiffres accablants qui ne sont au fond que le reflet de la sociologie des quartiers,et de la politique d’immigration irresponsable de l’UMPS, adepte de la ghettoisation passive, la situation devrait être pire encore, sans l’effort des associations d’insertion. Adelmalik est encore jeune, mais comme il a l’air d’être intelligent, il ne devrait pas tarder à se rendre compte que la situation est sans espoir. L’avenir ne tardera pas à nous éclairer sur l’erreur monumentale de nos gouvernants quant à sa poltique laxiste d’immigration

    • Nycolas (---.---.---.225) 11 mars 2010 10:11

      Que voulez-vous... le bon sens historique est venu nous parler par la voix de Abgeschiedenheit (un pseudonyme allogène, utilisant une image de vegetalista ?), qui nous annonce que bientôt les musulmans et les autres immigrés vont faire sécession dans notre pays.

      Je ne vois rien à ajouter à une telle expression du bon sens.

      Si...

      Il est fort probable qu’en 2012, Nicolas Sarkozy sera opposé à un mollah au 2e tour des présidentielles. Ou même à Ben Laden.

      Heureusement qu’il y a de vrais patriotes pour se préoccuper des vrais problèmes.

      Bref... Alors que nous sommes confrontés à de vastes et critiques problèmes systémiques, on nous agite encore le spectre du méchant envahisseur métèque... c’est sans doute que c’est finalement moins effrayant de sentir qu’on peut circonscrire le problème à quelque chose d’assez simple, quand en réalité l’essentiel de la problématique est hors de notre portée et même de notre compréhension... heureusement le « bon sens historique » fournit la réponse, inutile donc de réfléchir sérieusement. La peur (croit avoir) a trouvé son objet.

    • Titi (---.---.---.11) 11 mars 2010 10:46

      Mon pauvre Saint Just, c’est vous qui n’auriez pas du accepter cette greffe de cerveau bien propre et bien politiquement correct disponible chez tous les bons média.
      Je vous invite à traverser à pied une « cité », un « quartier » comme on dit, disons vers 22 heures, d’accord ?

    • samir (---.---.---.94) 11 mars 2010 17:01

      @Titi

      traverser un coupe-gorge et apres ?

      qu’est ce que cela prouve ?

      Je me range ardemment du coté de Saint-Just et deplore tout comme lui le fait que les francais sont manipulés...cela est triste le plus triste etant que c’est toujours par les memes moyens...encore plus triste est que cette manipulation est le fait de politiques pas vraiment brillant et pourtant force est de constater que cela marche...

  • John Lloyds (---.---.---.49) 10 mars 2010 12:38
    John Lloyds

    Qu’on ne se trompe pas d’ennemi. Le système est encore trop puissant, mais quand la pyramide va s’effondrer, les têtes à aller chasser seront par ordre décroissant ;

    - Les Financiers, banquiers qui ont ruiné le système pour leur propre engraissement

    - Les Journalistes professionnels qui ont couvert toutes ces saloperies, trahissant leur déontologie avec notre pognon

    - Les Politiques qui ont apporté les outils de déstructuration du système aux 2 premiers

    Les manoeuvres politiciennes et médiatiques qui consistent à essayer de retourner les communautarismes les uns contre les autres ne sont que les dernières tentatives de ces enfoirés à essayer d’attirer notre attention ailleurs pour sauver leur miche.

  • Arafel (---.---.---.116) 10 mars 2010 14:21
    Arafel

    Pour qu’il y ait une guerre, il faut des combattants dans les deux camps...or à ce jour, on ne trouve des combattants que dans un seul camp.
    Lorsque vous vous faites voler, il n’y a violence que si vous résister.
    Si vous permettez à votre voleur de prendre ce qu’il veut, il n’y a pas de violence, n’est ce pas ?
    Le jour ou l’autre camp en aura marre de se faire marcher dessus chez lui, à longueur de journée (et de nuit), il est clair que cela va saigner.

  • docdory (---.---.---.41) 10 mars 2010 15:10
    docdory

    Un livre qui dit tout sur le sujet :

  • Le Clem (---.---.---.192) 10 mars 2010 15:27

    Ben dis donc, j’ai l’impression que ca censure sec ici.

    Enfin, rappelez-vous tous bien d’une chose :

    L’IMMIGRATION EST UNE CHANCE POUR LA FRANCE !

    Huhuhuhuhu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès