• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 11 Janvier 2015 : quand les langues se délient enfin !

11 Janvier 2015 : quand les langues se délient enfin !

 Que la stupeur et l’effroi des tueries de Janvier dernier nous aient privés d’analyses susceptibles de nous aider à sortir d’une confusion à la fois politique, sociale et intellectuelle, cela était plus que prévisible.

Les médias, les premiers, ainsi que la classe politique, n’auront pas résisté longtemps à la tentation de faire taire ceux qui, héroïques, auront pris sur eux, au risque de la relégation et du mépris, voire de l’excommunication, de garder leurs capacités de discernement intactes, tripe sensible mais tête froide, face à des événements dramatiques et face à ce qui restera comme le plus important rassemblement de l’histoire moderne du pays : plusieurs millions de "Je suis Charlie" dans les rues des principales villes de France.

 Qu'à cela ne tienne : deux témoignages, deux questionnements, sont passés quasiment inaperçus dans les médias de masse qui se sont bien gardés d’en faire l’écho : ceux de Frédéric Lordon et d’Alain Badiou à propos des événements de Janvier et du slogan "Je suis Charlie", véritable cri de ralliement.

Puis, tout récemment est arrivé l'ouvrage d’Emmanuel Todd et sa question : « Qui est Charlie ? » ; témoignage tout chaud, brûlant même !

Nous clôturerons ce tour d’horizon avec votre serviteur et sa contribution datée du 12 janvier : "Il était une fois".

 

________________

 

 

 Voici la contribution de Frédéric Lordon intitulée « Charlie à tout prix ? » publiée intégralement  ICI.

 Voici un extrait  : « On pouvait se sentir Charlie pour l’hommage aux personnes tuées même si la compassion publique se distribue parfois d’une manière étrange, je veux dire étrangement inégale.

On pouvait aussi se sentir Charlie au nom de l’idée générale, sinon d’une certaine manière de vivre en société, du moins d’y organiser la parole, c’est-à-dire au nom du désir de ne pas s’en laisser conter par les agressions qui entreprennent de la nier radicalement.

Mais les choses deviennent moins simples quand « Charlie » désigne non plus des personnes privées, ni des principes généraux, mais des personnes publiques rassemblées dans un journal. Si, « Je suis Charlie » était une injonction à s’assimiler au journal Charlie, cette injonction-là m’était impossible car cette formule a fonctionné comme une sommation.

Bienvenue dans le monde de l’unanimité décrétée, et malheur aux réfractaires ! Et puis surtout : célébrons la liberté de penser sous l’écrasement de tout dissensus, en mélangeant subrepticement l’émotion de la tragédie et l’adhésion politique implicite à une ligne éditoriale (une ligne atlantiste, sioniste et anti-Musulman - ndlr) ! Ceci d’ailleurs au point de faire à la presse anglo-saxonne le procès de se montrer hypocrite et insuffisamment solidaire (obéissante) quand elle refuse de republier les caricatures.

Il fallait donc traverser au moins une mer pour avoir quelque chance de retrouver des têtes froides, et entendre cet argument normalement élémentaire que défendre la liberté d’expression n’implique pas d’endosser les expressions de ceux dont on défend la liberté.  »

 

 

***

 

  Voici la contribution d'Alain Badiou qui a pour titre : « Le Rouge et le Tricolore » - ICI dans son intégralité.

 Voici un extrait : "Sur la trame générale de « l’Occident » contre « l’Islamisme », apparaissent, d’un côté, des bandes armées meurtrières ou des individus surarmés, de l’autre, au nom des droits de l’homme et de la démocratie, des expéditions militaires internationales sauvages, détruisant des Etats entiers (Yougoslavie, Irak, Libye, Afghanistan, Soudan, Congo, Mali, Centrafrique…) et faisant des millions de victimes, sans parvenir à rien qu’à négocier avec les bandits les plus corruptibles une paix précaire autour des puits, des mines, des ressources vivrières et des enclaves où prospèrent les grandes compagnies.

On prétend de ci de là que ce n’est pas le fait d’être musulman en soi, comme indice négatif, que visent les caricatures de Charlie-Hebdo, mais l’activisme terroriste des intégristes. C’est objectivement faux. Prenez une caricature typique : on y voit une paire de fesses nues, c’est tout, et la légende dit « Et le cul de Mahomet, on peut s’en servir ? ». Le Prophète des croyants, cible permanente de ces stupidités, serait-il un terroriste contemporain ? Non, cela n’a rien à voir avec quelque politique que ce soit. Rien à voir avec le drapeau solennel de la « liberté d’expression ». C’est une ridicule et provocatrice obscénité visant l’Islam comme tel, c’est tout. Et ce n’est rien d’autre qu’un racisme culturel de bas étage, une « blague » pour faire péter de rire le lepéniste aviné du coin. Une complaisante provocation « occidentale », pleine de la satisfaction du nanti, envers, non seulement d’immenses masses populaires africaines, moyen-orientales ou asiatiques qui vivent dans des conditions dramatiques, mais envers une très large fraction du peuple laborieux ici même, celui qui vide nos poubelles, nettoie la vaisselle, s’éreinte au marteau piqueur, fait à cadence accélérée les chambres des hôtels de luxe ou nettoie à quatre heures du matin les vitres des grandes banques. Bref, cette part du peuple qui, par son travail seul, mais aussi par sa vie complexe, ses voyages risqués, sa connaissance de plusieurs langues, sa sagesse existentielle et sa capacité à reconnaître ce que c’est qu’une vraie politique d’émancipation, mérite au moins qu’on la considère, et même, oui, qu’on l’admire, toute question religieuse mise de côté.

Dès le début, l’Etat s’est engagé dans une utilisation démesurée et extrêmement dangereuse. Au crime à motivations identitaires, il a opposé dans les faits une motivation identitaire symétrique. Au « musulman fanatique » on a opposé sans vergogne le bon Français démocrate. Le scandaleux thème de « l’union nationale », voire de « l’union sacrée », qui n’a servi en France qu’à envoyer les jeunes gens se faire massacrer pour rien dans les tranchées, est ressorti de ses placards naphtalinés.

Il a même été possible que le criminel de guerre coloniale Netanyahou figure au premier rang des manifestants, supposés venir là célébrer la liberté d’opinion et la paix civile."

***

 

 C'est au tour d'Emmanuel Todd avec son dernier ouvrage : « Qui est Charlie ? ».

Todd évoque une crise religieuse car pour Todd, c’est lorsqu’une religion disparaît qu’il faut la prendre au sérieux : l’effondrement du catholicisme dans les années 60.

Le spirituel, tout comme le temporel, a le vide en horreur. Chassez le spirituel et il revient au galop ! Mais sous quelle forme ? Todd évoque alors deux France : une France laïque, voire laïcarde, classe moyenne privée de religion et de transcendance qui vote PS et une France catholique majoritairement de centre-droit (UMP), sans oublier des traditionalistes ultra-minoritaires mais très actifs (FN) ; deux France unies autour d’un bouc émissaire : les classes populaires en général et les Musulmans en particulier sur-représentés au sein de ces classes ; et c'est l'assaut meurtrier des locaux de Charlie Hebdo qui servira d’exutoire contre l’Islam, une religion qui, en France, n'est pas que symboliquement la religion des dominés et des plus faibles économiquement ; une religion qui est sans doute la seule fierté d’une grande partie de ses pratiquants et des non-pratiquants issus de cette culture.

 "l'Islam, cette religion qui ne veut pas mourir !"  ; 'L'Islam cette religion qui menace notre identité !"

Tout le monde s'y retrouvera donc ce jour-là : les athées, laïques et laïcards, qui n'ont plus de religion, et les cathos modérés et intégristes.

 

 

  Todd oppose un contenu latent qui force une approche à la fois sociologique et psychiatrique à un contenu manifeste : ce qui est explicité par les intéressés eux-mêmes - les "Je suis Charlie" rassemblés dans les rues le 11 janvier dernier -, avec l’appui de tous les médias dominants et le grand cirque et barnum de la politique et du showbusiness.

Dans sa traduction et sa transposition politiques, Todd nous donne à penser alors à une sorte d’union sacrée PS, UMP et FN (Oui, le FN ! qui est aussi un parti de la haine envers le faible, le dominé, le nécessiteux et pas seulement d'origine étrangère) . Ce qui s’avère être juste dans les faits puisque ce sont ces trois partis qui « contrôlent » le jeu politique et les résultats des élections depuis les années 80.

Ces deux France se retrouvent alors autour d’un projet anti-égalitaire (la présence du PS dans ce projet est tout à fait cohérente : que l’on pense un instant que les inégalités ne se sont jamais aussi bien portées sous un gouvernement et une présidence PS depuis 1983) ; un projet xénophobe aussi ; le PS une fois encore, parti sioniste, n’hésitant plus, avec la complicité des dirigeants du Crif, à jouer le Juif contre le Musulman, l'Arabe, l'Africain et le sympathisant blanc : à titre d'exemple, Dieudonné, autre exutoire, dès 2003 ; et plus récemment, avec une version "Valls et la Licra" contre l'humoriste-activiste et son public.

 Si l’exposé de Todd se défend et se tient, reste que notre démographe-historien-sociologue oublie d’être un peu plus explicite. Courageux mais pas téméraire Todd ? Car, l’alliance de ces deux France a pour point nodal un soutien inconditionnel à toutes les politiques à la fois économiques et militaires développées par les USA et une Europe supplétive depuis les événements du 11 septembre 2001.

Ce qui se fait appeler "La guerre mondiale contre le terrorisme", de l’Afghanistan à la Libye, en passant par l’Irak, se soldera par près de 3 millions de morts Musulmans, embargo irakien non inclus. Bilan provisoire puisque cette "guerre" qui est loin d'être gagnée - et ce n'est pas le but non plus -, ne connaîtra sans doute aucune fin.

Faut dire que le chaos a des vertus qu'une morale humaniste ignore.

 

***

 

 Votre serviteur, enfin... avec un billet de blog qui a pour titre : "11 Janvier 2015 : il était une fois".

 Un extrait  :

         Un rassemblement et une marche historiques : plus de 3,7 millions de Français ont défilé en hommage aux 17 victimes des tueries de la semaine.

 Avec cette manifestation qui semble rejeter "la politique", ou se situer comme "en-dehors" sinon au-delà, parmi les trois millions et plus de participants à la marche "Je suis Charlie", un grand nombre a sans doute vu dans les événements de ces derniers jours non pas la manifestation d’une cause mais bien plutôt celle d’un effet. Or, la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo et celle du supermarché de Vincennes auraient pourtant dû provoquer le réveil d'une prise de conscience des causes qui nous y ont menés et par voie de conséquence, à une prise de conscience politique. Aussi, ce qui semble être le rejet de cette conscience-là par toute une population aujourd'hui dépolitisée qui a trouvé à s'exprimer dimanche, annonce, qu'on le veuille ou non, des déceptions sans nombre dans les mois et les années à venir car personne, aucune société, ne peut échapper à la politique ou s'en extraire :

- Doit-on accepter que la classe politique se laisse tenter par le maintien d'une pression sécuritaire jusqu'à la prochaine élection présidentielle à des fins électoralistes et dans l'espoir d'une prise de contrôle accrue sur notre liberté d'expression et de mouvement jusqu'au coeur dans notre intimité à grand renfort de nouvelles lois liberticides ?

- Quelles conclusions tirer de notre ralliement à une politique étrangère atlantiste ?

- Peut-on faire l’économie de nous interroger sur une représentation de l’Islam qui, islamophobie consciente ou inconsciente, semaine après semaine, humilie ses croyants tout en les marginalisant ?

- La communauté juive de France peut-elle continuer de confier sa représentation à des associations qui ne sont que des officines d’un Etat étranger, Israël en l'occurrence, qui a fait la preuve de son incapacité à bâtir un état moderne, responsable, respectueux des lois internationales et dont la classe politique et les premiers ministres successifs sont devenus les véritables ennemis mortels de cette communauté, ici, sur le sol de notre République ?

- Doit-on refuser de mettre un terme au dénigrement systématique de la France, de son passé qui désarme des millions de français issus de l’immigration ou de la colonisation et les laisse sans identité enviable autre que celle de la religion ?

 

- Peut-on continuer avec la promotion d'un économisme pour lequel il n'y a de vérités qu'économiques... ratios et calculs ?

- Peut-on nier plus longtemps encore le racisme institutionnel qui a tout recouvert : logement, travail, études, considération citoyenne ?

 

 Là, c'est la politique qui frappe à la porte. Assourdissant !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 6 mai 2015 14:41

    Bonjour, Serge

    Plusieurs points importants :

    1) S’il y avait plusieurs millions de manifestants le 11 janvier, ceux qui arboraient « Je suis Charlie » étaient très minoritaires. Et dans les discussions qui se sont engagées, beaucoup ont expliqué pourquoi ils étaient là, et pourquoi ils n’arboraient pas « Je suis Charlie ».

    2) Sur ce slogan et les appels à manifester, beaucoup d’âneries - plus ou moins volontairement manipulatrices - ont été dites, et notamment celle consistant à faire croire qu’il s’agissait de mots d’ordre du gouvernement. C’est totalement faux ! Le slogan est né dans la tête du directeur artistique d’un journal gratuit du net lorsqu’il a appris la tuerie de Charlie Hebdo. Vers midi le même jour, il envoyait ce slogan sur son compte twitter. Aussitôt, celui-ci était repris sur l’ensemble des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, blogs) et faisait boule de neige, non seulement en essaimant le slogan, mais également en suscitant de multiples appels à manifester le week-end suivant. Les pouvoirs publics ont pris le train en marche.

    3) S’il eût en effet été souhaitable que ces grands rassemblements s’organisent tout autant pour défendre les libertés et rendre hommage aux victimes des attentats que pour exiger une recherche des causes, soyons réalistes, cela n’eût pas été possible : aucun thème basé sur des questions complexes - pour ne pas dire nébuleuses - de géopolitique n’ayant la moindre chance de rassembler plus de quelques milliers de personnes.


    • César Castique César Castique 6 mai 2015 18:07

      @Fergus


      « S’il eût en effet été souhaitable que ces grands rassemblements s’organisent tout autant pour défendre les libertés et rendre hommage aux victimes des attentats... »


      On ne saura jamais, et on ne peut pas estimer, la proportion de badauds, qui ne voulaient pas rater cela, en meublant, du même coup, un après-midi de dimanche plutôt maussade.


      Et force est de constater que les tentatives d’hommages ultérieures se sont soldées par de cachectiques rassemblements.

    • wesson wesson 6 mai 2015 19:15

      @Fergus
      Bonjour Fergus,


      Nous ne sommes pas d’accord, on va pas refaire le débat. 

      Toutefois je voudrai attirer votre attention sur la conséquence effective des attentats contre Charlie Hebdo et des manifestations qui en ont découlé : la loi renseignement, un patriot act à la Française, qui n’est rien de moins que la légalisation d’une surveillance de masse sans aucun contrôle judiciaire. Votée par 438 députés de touts les parti (y compris les vert et le FDG, un comble).

      Franchement si j’avais défilé pour ça, j’en aurai eu le fondement un tantinet endolori

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 20:13

      @wesson


      Comme quoi l’instrumentalisation d’une loi par une frange d’extrémistes qui ne savent même pas ce qu’il y a dedans n’est pas passé auprès de nos législateurs. Démonstration que la gesticulation ne suffit pas en politique. Je trouve assez rassurant qu’une quasi unanimité se soit prononcé.

      Vous avez argué que la présence de certaines « personnalités » suffisait pour ne pas allez défiler. Afin de ne pas encore plus endolorir votre fondement, en exprimant votre opposition vous côtoyez des Balkani. Guaino et autre Mariton. 

      PS : C’est essentiellement pour démolir votre argument sur les « personnalités infréquentables » lors de ces manifs du 11 Janvier... On voit bien qu’une opinion, une action, ... n’est en rien illégitimée si des salopards la soutiennent aussi.

      PS2 : Les verts ont voté contre 11, pour 5 abs 2, pour ce que vous nommez le FdG contre 12 pour 3. Nul besoin de dire n’importe quoi. 


    • wesson wesson 6 mai 2015 21:31

      @Aristide
      je n’ai pas dit que la présence de certains infréquentables justifiait ma propre absence, mais que j’était content de ne pas m’associer avec ces personnes là en cette occasion. Comprennez-vous la nuance ?


      Et j’ai également dit que tous les parti ont voté le patriot act à la Française, ce qui voulait dire que même dans les partis ou je me serai attendu à ce qu’il y ait aucun vote pour, il y en as eu comme vous le mentionnez.

      Je précise d’ailleurs pour les verts que les 5 qui ont voté la loi sont devenu ministrables.

    • Mania35 Mania35 6 mai 2015 23:26

      @wesson
      « je n’ai pas dit que la présence de certains infréquentables justifiait ma propre absence »

      C’est vrai qu’il y avait des infréquentables, même Poutine a envoyé Lavrov pour le représenter. 

    • Fergus Fergus 7 mai 2015 00:00

      Bonsoir, wesson

      La loi sur le renseignement aurait été votée sans les défilés du 11 janvier, et vous le savez très bien. Ce ne sont d’ailleurs pas les 4 millions de participants du 11/01 qui ont été déterminants pour l’exécutif, mais les sondages qui ont montré de manière éclatante que cette loi était très largement approuvée par nos compatriotes. a noter que le danger d’une dérive de ce genre était évoqué dans les manifestations de janvier par des participants souvent hostiles à ce type de dérive. Normal : on trouvait là des gens sans doute plus politisés, et par conséquent plus lucides.

      En conséquence, rassurez-vous pour le fondement des participants, il n’est pas plus endolori que celui des non-participants qui ont massivement dit oui dans les sondages à cette loi sur le renseignement !


    • wesson wesson 7 mai 2015 02:26

      @Fergus
      « Ce ne sont d’ailleurs pas les 4 millions de participants du 11/01 qui ont été déterminants pour l’exécutif, mais les sondages qui ont montré de manière éclatante que cette loi était très largement approuvée par nos compatriotes »


      Croyez bien que je le regrette, mais je pense que vous avez tout à fait raison sur le sujet.
      Autant que je regrette que la représentation nationale semble voter avec les sondages plus qu’avec sa tête, les rares fois ou elle décide de résister un tout petit peu à l’exécutif.

    • wesson wesson 7 mai 2015 02:28

      @wesson
      je persiste à penser que, sans ces événements tragiques, la justifications du combat contre le terrorisme aurait été un peu plus dure à faire passer, et qui sait cela aurait pu susciter quelques amendements venant corriger les dispositifs les plus susceptibles de dériver (et qui vont immanquablement le faire selon la bonne loi de Murphy). 


    • wesson wesson 7 mai 2015 03:19

      en attendant, je trouve un certain manque de logique à vitupérer le fichage Ethnique du maire de Béziers tout en appelant de ses vœux la surveillance de masse de l’ensemble de la population, qui de facto fournira ce type de statistiques.


      Autant l’un que l’autre me scandalisent au même niveau.

    • Fergus Fergus 7 mai 2015 09:52

      Bonjour,Wesson

      Voilà au moins un point sur lequel nous sommes d’accord !

      Pour le reste, je persiste à penser que les manifestations de janvier n’ont en rien boosté la détermination gouvernementale. Il y avait d’ailleurs sans doute une proportion de personnes hostiles à un « Patriot Act » - beaucoup l’ont exprimé le 11 janvier - que dans le reste de la population, très largement favorable à ce type de loi.


    • César Castique César Castique 7 mai 2015 10:15

      @wesson

      « en attendant, je trouve un certain manque de logique à vitupérer le fichage Ethnique du maire de Béziers. »


      Ce n’est pas cela, le problème smiley

      Son crime, c’est d’avoir révélé tapageusement que le Grand Remplacement est en cours de réalisation dans toutes les régions de France, et pas seulement dans celles que leurs banlieues émotives propulsent régulièrement à la une de l’actualité

    • jeanpiètre jeanpiètre 7 mai 2015 11:45

      @Fergus

      j’aurais toléré cette loi (parce que de toute façon c’est un secret de polichinelle) si l’état s’appliquais à lui même le principe : camera dans tous les lieux publics, (commissariat , voiture de police et de gendarmerie, vehicules militaires, bureaux de ministres etc....


    • files_walQer files_walQer 7 mai 2015 13:56

      @Fergus « Pour le reste, je persiste à penser que les manifestations de janvier n’ont en rien boosté la détermination gouvernementale. »


      La détermination gouvernementale était la avant, c’est sur. Mais l’accord des gens non.

      C’est comme pour le 11 septembre. Il la voulait leur guerre contre le terrorisme mais ils savaient qu’ils ne pourraient pas la lancer sans un évènement comme un nouveau Pearl Harbour qui ferait pencher la balance du « bon côté ». Quelle coincidence...

      Extrait du PNAC (Project for a New American Century) :
      "Further, the process of transformation, even if it brings revolutionary change, is likely to be a long one, absent some catastrophic and catalyzing event – like a new Pearl Harbor."

    • Doume65 6 mai 2015 15:22

      Bonjour

      Pour appuyer ce que dit Fergus :

      Le 9 janvier, dans ma petite sous-préfecture, un rassemblement presque spontané (décidé la veille) a eu lieu en réaction aux événements du 7. Certaines personnes distribuaient des feuille A4 « Je suis Charlie », en nombre très limitées. Je ne sais pas si elles ont fini par les écouler, mais la grosse majorité des personnes présentent déclinaient poliment l’offre.


      • Francisco Francisco 10 mai 2015 19:26

        @Doume65
        C’est quand même insolite cet attachement soudain et spontané à l’hebdomadaire satirique que personne n’achetait auparavant .D’un seul coup tout le monde en fait l’éloge et sacralise son contenu qui, par ailleurs, était depuis les années 80 d’une médiocrité certaine. Je n’avait jamais entendu parler de Charlie Hebdo comme garant de la liberté d’expression avant ce jour, le journal était décrit comme « marrant » par certains, « débile » par d’autres, et surtout « vulgaire » pour la majorité. Cette même majorité qui descendit dans les rues accompagné de leurs enfants auxquelles ils auraient retourné une torgnole si ils les avaient vu en train de bouquiner Charlie une semaine auparavant. Un comble !


      • Doume65 14 mai 2015 00:23

        @Francisco
        D’accord avec toi. Mais pourquoi m’adresses-tu ce message ? Une erreur de clic ?

        @tous : Je voulais bien sûr écrire les personnes présentes et non pas présentent.


      • Ger. 6 mai 2015 15:23

        on pourrait aussi citer l’excellent livre de Michel Collon  (édition :  Investig’action )


        Je suis -ou je ne suis pas -Charlie ?

        Ce livre propose une réflexion fort stimulante sur la guerre, la terreur, l’Islam et la liberté d’expression

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mai 2015 18:56

          @Ger.
          Michel Collon a faillit être empêché de faire sa conférence « USA, guerre, terrorisme et média mensonges », à Lausanne. Sa lettre éclaire très bien le débat soulevé par ce billet.


        • OMAR 6 mai 2015 17:22

          Omar147

          Bonjour Serge : « ...le criminel de guerre coloniale Netanyahou figure au premier rang des manifestants... ».

          Je l’ai déjà écrit, dans un très proche avenir, il ne sera retenu du drame de « Charlie-Hebdo, que le massacre de  »Hyper-Casher".


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mai 2015 19:10

            Il n’est pas évident de comprendre les média-mensonges qu’on nous sert, surtout s’ils prennent l’aspect d’une Gauche progressiste...
            « De BHL à Charlie Hebdo, la propagande néo conservatrice, déguisée en Gauche progressiste », site « Le Grand Soir ».


            Pour mieux comprendre les liens, dans cette nébuleuse néo conservatrice, voici un tableau du site « Anticons ». Cliquer pour agrandir les zones. On y trouve BHL, Val et Fourest.

            Il s’agit d’utiliser les religions, l’ Islam en particulier, ou les civilisations pour organiser des conflits et le chaos. (Udo Ulfkotte).

            C’est l’application « de la théorie bidon du choc des civilisations », qu’il faut combattre.( Asselineau) 

            • Attilax Attilax 6 mai 2015 22:10

              @Fifi Brind_acier
              Ben Fifi ? Tu peux pas te moquer de l’anarchisme et citer « le grand soir » comme source fiable, c’est pas cohérent !
              Ou alors... Tu nous as caché quelque chose ?

               smiley


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 mai 2015 07:06

              @Attilax
              Je ne me moque pas de l’anarchisme, je suis en désaccord avec eux sur l’absence de pouvoir central. Il existe des domaines (création monétaire, gestion des taux de change externe de la monnaie, financiers, signer des accords de coopération internationaux, faire les lois, décider de la guerre ou de la paix etc) qui, à mon avis, ne peuvent pas être traités par des pouvoirs locaux.


            • Armelle Armelle 7 mai 2015 10:34

              @Fifi Brind_acier bonjour,

              La question pour moi n’est pas « pouvoir central » ou pas, mais plutôt « trop de pouvoir d’état » ou pas ...


              J’ai le sentiment que cette philosophie politique se rapproche plus de la nature humaine, toutes les autres formes sont adaptées uniquement à l’homme « obeïssant » et « asservi », que l’on façonne et contrôle à travers une hyper législation, anéantissant la responsabilité individuelle, et de toute façon totalement débiles puisque l’humain fait trop bon ménage avec la transgression.
              D’ailleurs dans nos sociétés croulant sous les lois, dont la plupart nous dictent ce qu’il ne faut pas faire, nos prisons ne se vident pas pour autant, c’est l’inverse, par conséquent ce sont des systèmes en échec total. CA NE MARCHE PAS !!!
              J’ai rapporté il y a qqes temps ici les propos d’un voisin qui après avoir renversé une femme à vélo m’a dit ; c’est pas grave je suis assuré«  !!!
              Le cadre rassure, l’état lui tranquillise l’esprit parce qu’il a obeï à la procédure imposée, peu importe le mal qu’il a fait à autrui, c’est ...  »je suis protégé par le cadre"
              La responsabilité individuelle disparaît au profit d’un principe d’obéïssance à un cadre donné et qui fait que le sujet n’a plus besoin de faire appel à sa raison, c’est ce même mécanisme psychologique qui, il y a 75 ans, a donné lieu aux atrocités que les nations d’Europe ont vécues
              Et ce phénomène prend naissance dans l’hypothétique et vaine recherche du zéro défaut
              Evidemment, nous aurions sans doute besoin de plusieurs générations pour retrouver cela et sans doute avec de la casse, oui et alors ?! pourquoi pas !, la casse nous la subissons d’une manière ou d’une autre...



            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 mai 2015 10:47

              @Armelle
              Oui, vous avez raison, il y a les anarchistes qui ne veulent pas d’Etat, et les économistes de l’ école de Chicago, dont l’ UE et Hollande s’inspirent.
              On voit le brillant résultat !


              Manque de bol pour vous, les Français sont très attachés au rôle de l’ Etat.

            • Armelle Armelle 7 mai 2015 11:53

              @Fifi Brind_acier
              Oui j’avoue, le rôle de l’état est très cher aux Français !!! et c’est bien ce qui me désole

              Mais je ne perds pas espoir, à travers mon activité je côtoie beaucoup les nouvelles générations, et il me semble quand même qu’une majorité ne vit pas le rôle de l’état comme un catalyseur mais plutôt comme un frein à toute possibilité de réalisation de soi. Le phénomène est flagrant, un e chose que je puis revendiquer parce qu’il fait partie de mes statistiques d’intervention ;
              Moyennes sur 5 ans ;
              47% des jeunes qui suivent le stage d’initiation à la création ou reprise d’entreprise, laissent tomber... « trop lourd, trop compliqué, trop contraignant » et j’en passe...Et s’en vont voir « Paul » (la plus grande entreprise Française)
              6 % vont à l’étranger !!! une honte pour nous !!!
              En Angleterre, temps moyen de création d’une structure ; 1h30
              En France c’est mini 2 mois 
              Et en terme de fiscalité, il n’ y a pas photo !!!
              ...Trop d’administration tue l’adiministration...
              Celle-ci en France, s’auto-alimente elle même, c’est formidable !!! et est donc très efficace pour créer de l’emploi fictif et asseoir le pouvoir de l’état !!!
              Et qu’envisage l’état pour prendre le virage du baby boom en terme de reprise d’entreprise ? 
              Sur les 15 ans à venir c’est env 550000 entreprises qui seront à vendre ! Qui va les reprendre ?
              car le potentiel de repreneurs représente le 10ème ! elle est belle l’affaire !
              Et si l’état ne se bouge pas le C.. et bien vous savez ce qui arrivera ? et bien ces boîtes viendront grossir les méga-entreprises qui deviendront d’autant plus des « contre pouvoir » extrèmement puissants avec comme arme le chantage au licenciement ou à la délocalisation...
              Les gôchistes anti-patronat ne sont pas près de sortir de l’ornière... un retour aux années 20/30 du siècle dernier
              Ce sera le patron qui logera ses salariés, dans des baraquements en carton, avec un droit de cuissage sur la femme et les filles s’il y en a, ils bosseront le dimanche si le patron le leur demande, sinon... à la rue !!! En fin voilà, un retour à l’asservissement total comme nos anciennes générations l’ont connu

              Trop d’état amènent inévitablement ces dérives...




            • Armelle Armelle 7 mai 2015 12:03

              @Fifi Brind_acier


              Sinon j’aimerais quand même vous signaler que le lien n’a ABSOLUMENT rien à voir avec l’école de Chicago !!!
              Vous semblez mélanger un peu tout mais bon c’est pas grave, ces idées font leur bonhomme de chemin, ce sera sans doute long mais elle s’imposeront inéluctablement, à travers le bon sens

            • Attilax Attilax 9 mai 2015 21:41

              @fifi

              Mais normalement, Fifi, l’état, ça devrait être nous tous ! Et on peut imaginer un pouvoir autre que « central » si cette notion était respectée... L’anarchisme (terme vague et générique désignant l’absence de hiérarchie) peut parfaitement s’accommoder de trop d’état ou de pas d’état, puisque c’est nous qui décidons (en théorie).
              En tous cas, un pouvoir central ne saurait être anarchiste. Bref, c’était juste une vanne, plutôt gentille car je partage nombre de tes points de vue (mais pas celui-là).


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 mai 2015 08:56

              @Attilax
              « C’est nous qui décidons », ce n’est pas le cas dans l’ UE, où les décisions sont prises ailleurs et par des gens non élus. Décider, c’est la démocratie, le contraire de l’ UE.


            • Attilax Attilax 12 mai 2015 19:33

              @Fifi Brind_acier
              « ce n’est pas le cas dans l’ UE, où les décisions sont prises ailleurs et par des gens non élus. » On est d’accord là-dessus.
              « Décider, c’est la démocratie, le contraire de l’ UE. » Oui, mais ça ne concerne pas que l’UE : dans tout l’occident, ce sont nos représentants (les élus, donc) qui décident, pas les citoyens. Ces représentants nous ont été commis d’office par les Partis, nous ne les avons pas choisis, ils ne représentent en fait qu’eux-mêmes et leur Parti, en aucun cas le peuple. Les preuves de ceci abondent à chaque quinquennat, quel que soit le camp du bonhomme au pouvoir. Je ne vous ferai pas l’injure d’une liste, elle serait interminable. Tous ces gens se servent de l’état au lieu de le servir, et ce depuis fort longtemps (depuis le début, depuis Rome, en fait). Ça s’appelle la République et non pas la démocratie... C’est pour ça qu’il existe deux mots différents, car ils ne désignent pas DU TOUT la même chose.


            • Freiheit 6 mai 2015 19:10

              Propos particulièrement absurdes. Cette tentative de faire des immigrés les seuls à pouvoir se poser en nouvelle « classe ouvrière » Française est risible. Petite précision, je crois qu’il y a bien longtemps que l’on ne voit plus beaucoup de travailleurs immigrés prendre en charge nos poubelles. Analyse éminemment orientée qui fleure bon le sans papièrisme et le sans frontièrisme. Je dénonce le suivisme de l’europe à l’égard des USA que je considère comme un pays criminel, mais n’avoir comme horizon que la seule défense de l’immigration introduit en permanence des biais. Le passage obligé qui veut que l’on se doit de cracher sur le FN et d’y associer le mot haine, pose son auteur. C’est donc un type bien. La palme de l’absurde revenant à accuser le FN de « haïr » les pauvres et les exclus de ce pays, ce qui m’avait échappé. Mais pourquoi tant de haine pour les pauvres ? Mais parce que au sein de ces laissés pour compte se trouvent les « immigrés » ! Risible....


              • baron 6 mai 2015 20:33

                On ne va pas revenir sur la fable des manifestations spontanées et du slogan sorti des reseaux sociaux .... ne voit pas celui qui ne veut pas voir .

                Sans doute que dans quelques mois ou quelques années les communiquants ou leurs petites mains expliqueront comment tout cela a été organisé, Le simple orgueil est un sentiment humain qui fera parler à un moment ou a un autre.
                L’important et ce que personne ne doit ignorer, c’est que sans la manifestation des Charlies nous aurions pu réver d’une manifestation pour la paix , ce qui devient urgent dans un monde hautement instable... cela est autrement plus porteur de rêves et d’espoirs,mais ce thème n’est visiblement pas d’actualité.
                On peut même imaginer l’inverse, les Charlies pourraient bien se transformer en joyeux va-t-en guerre, la fleur au fusil comme en 14. L’avenir nous le dira ...
                Quant aux naifs, ouvrez les yeux, on va finir par se retrouver en conflit avec votre moutonisme anesthésique et vos slogans abrutissants.

                • Mania35 Mania35 6 mai 2015 23:32

                  @baron
                  « On ne va pas revenir sur la fable des manifestations spontanées et du slogan sorti des reseaux sociaux .... ne voit pas celui qui ne veut pas voir » .

                  C’est vrai, nous allons bientôt apprendre qu’en fait c’est Charb qui a inventé l’expression Je suis Charlie avant le suicide collectif de la rédaction et le suicide de l’hyper casher !!!!!
                  La c------ie n’a vraiment plus de limite sur internet, les c--- y volent en escadrille.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 mai 2015 08:36

                  @Mania35
                  Faut pas devenir parano, mais faut pas être naïfs non plus... Les attentats sous fausse bannière ont existé. Pendant la guerre froide, les réseaux GLADIO et Stay Behind, ont fait de nombreux attentats meurtriers en Europe de l’ Ouest, pour les attribuer à la Gauche, pour la déconsidérer et l’empêcher d’arriver au pouvoir, en Italie en particulier.


                  Il a fallu toute la ténacité de juges italiens pour découvrir le pot aux roses...
                  « L’armée secrète de l’ OTAN » par Daniele Ganser.

                  Répandre la peur dans l’opinion publique pour faire passer des lois liberticides, c’est l’enfance de l’art de la propagande. A tel point que le FBI, désespérant de ne pas voir d’attentats islamistes sur le sol américain, a fini par pousser, et parfois payer, des musulmans fragiles psychologiquement, à commettre des attentats...
                  « Rapport de Human Wright Watch sur la question ».

                • Elliot Elliot 6 mai 2015 20:50

                  On pourrait peut-être utiliser un autre logiciel pour essayer de comprendre les sentiments, aussi extravagants ou désuets nous paraissent-ils, de ceux qui se disent offusqués par des caricatures de Mahomet. 

                  Peut-être sont-ils choqués moins pour des raisons qui ont trait à leurs convictions religieuses ( au demeurant assez élastiques comme chez les catholiques ) mais parce que, à tort ou à raison, ils suspectent que la caricature du prophète sert de prétexte à les tourner, eux, en dérision.

                  Avec une constance suspecte.

                  Sans doute n’était-ce pas l’esprit de Charlie Hebdo mais à côté du message anti-obscurantiste qui plait à certains, il y a aussi qu’on le veuille ou non l’humiliation ressentie par ceux qui sont quotidiennement victimes de préventions, de regards obliques et de discriminations.

                  Ils ont peut-être tort d’être hermétiques à un humour qui s’en prend volontiers à eux mais les sentiments ne se commandent pas.

                  Comme ne se commande pas d’être obligatoirement Charlie : on peut aussi faire preuve d’esprit critique et garder son quant-à-soi refusant tout grégarisme.

                   


                  • CN46400 CN46400 6 mai 2015 22:24

                    @Elliot



                     Tood dit la vérité, il doit être sacrifié. Pourtant oui, les musulmans, ou pseudo musulmans, étaient, dans cette manif, largement absents. Non par une quelconque solidarité avec les assassins, mais tout simplement parceque cette manif sentait la récup politique à des kms. Comme eux, j’ai participé aux manifs des jours précédent mais pas à celle-là.

                     Pourquoi les « quartiers », au soir du massacre, où, d’ordinaire la police est absente, ont-ils été investit par des compagnies de CRS qui, par le seul fait de leur présence, ce jour-là, désignait les habitants comme suspects en puissance d’abriter les assassins. Ce soir-là, ces gens ont décidé leur retrait de la manif du 11 et certain de leurs enfants ont décidé le boycoot de la minute de silence du lendemain. Tood a raison sur au moins un point, la manif du 11 janvier était celle des millions de petits bourgeois (habitants des villes), propres sur eux, sans odeur de transpiration, qui accusaient un gros retard de BA pour tranquilliser leurs consciences.

                     Par contre, pas d’accord avec Tood pour se féliciter de « l’abbatage » des Kouassi et consort. Je condamne fermement le laisser faire que l’état accorde à la police pour appliquer, dans ces cas, la peine de mort, peine qui n’existe plus dans notre arsenal judiciaire. Quitte à faire le deuil des infos qu’une instruction et un procès pourraient dégager !



                  • Mania35 Mania35 6 mai 2015 23:37

                    @CN46400
                    « Pourtant oui, les musulmans, ou pseudo musulmans, étaient, dans cette manif, largement absents. » 

                     ?????
                    Je suppose que, comme tous ceux qui font la « sociologie » des manifestants du 11 janvier, vous n’avez pas défilé ce jour-là car vous y auriez vu des musulmans qui dénonçaient les actes barbares commis cette semaine là.

                  • CN46400 CN46400 7 mai 2015 08:12

                    @Mania35


                      Ce n’est pas parceque certain musulmans ont eu les faveurs des télés ce jour là qu’ils étaient représentatifs de la « musulmanitude ». Si, comme moi, vous aviez deux filles enseignantes dans une ZEP du 93, vous sauriez que les RER du secteur, réputés pour leur exiguité courante, n’ont pas fait le plein cette après midi là et que le septicisme (euphémisme) dominait largement dans les cités du secteur.

                  • Mania35 Mania35 7 mai 2015 09:30

                    @CN46400

                    "Ce n’est pas parceque certain musulmans ont eu les faveurs des télés ce jour là qu’ils étaient représentatifs de la « musulmanitude ».
                    Je ne vous parle pas d’images à la télé mais de mon vécu dans la manif à Rennes.
                    De plus contrairement aux délires d’E. Todd, une majorité de jeunes. 


                  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 6 mai 2015 21:12

                    Ces troudhukhu qui nous font la morale pleurnicharde sur le 11 janvier, nous rien trouvé à redire quand leur potes néo-nazies ont tué 38 innocents dans un incendie criminel à Odessa !

                    Aussi, je refuse de pleurnicher comme eux sur les victimes du 11 janvier !

                    Je n’ai pas besoin qu’on me dicte mes émotions !

                    Qu’ils aillent se faire phoutre avec leurs victimes du 11 janvier !   smiley


                    • Mania35 Mania35 6 mai 2015 23:40

                      @Le Corbeau Magnifique
                      « rien trouvé à redire quand leur potes néo-nazies ont tué 38 innocents dans un incendie criminel à Odessa ! »

                      Pourquoi ne pleurez-vous pas aussi les centaines de victimes innocentes ukrainiennes massacrées par vos potes néo-nazis du Kremlin. Vous avez la compassion très sélective.

                    • julius 1ER 11 mai 2015 09:14
                      Ces troudhukhu qui nous font la morale pleurnicharde sur le 11 janvier, nous rien trouvé à redire quand leur potes néo-nazies ont tué 38 innocents dans un incendie criminel à Odessa !

                      @Le Corbeau Magnifique

                      ces troudhukus.... qui sont tes concitoyens aussi... pov con t’emmerdent avec tes réflexions à deux balles !!!
                      car une fois encore ce genre d’argument ne tiens pas la route.... car tous les jours l’actu donne matière à descendre dans la rue... aussi à défaut de pouvoir devenir manifestant « pro »je ne vois pas comment on peut faire en sorte que chaque jour des millions de gens descendent marteler le pavé ????

                    • captain beefheart 6 mai 2015 22:02

                      Charlie Hebdo,avant les tueries ,était un hebdomadaire confidentiel,lu par les abonnés,et un nombre relativement bas de lecteurs.

                      Charlie Hebdo,la livraison d’après,7 million d’imprimés,avec le tamtam et le support martelé par le gouvernement,la publicité mondiale ,c’est là qu’on a fait une erreur grave.C’est l’Overkill.Là on a tourné l’insulte en verité absolu,proféré par le pays des droits de l’Homme.On se rend jamais compte de ça,les français. J’ai eu le même sentiment pour Kadhafi,d’abord lui donner hospitalité du peuple français.Après on le tue.Personne en France se rend compte que l’hospitalité fait à un étranger est le premier des droits de l’homme ?Depuis l’antiquité et toujours en vigueur dans l’esprit tribale,des nomades,qui constituent au moins deux milliards d’êtres humains,même sédentarisés.


                      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 6 mai 2015 23:05

                        @captain beefheart

                        Une et une seule livraison a dépassé les 7 millions.

                        Ce qui est à noter c’est l’augmentation démesurée des abonnés :
                        de 10.000 (dix mille), ils sont passés à 220.000 (deux cent vingt mille),
                        soit trois fois plus que le « Canard » (70.000 en 2013). 


                      • julius 1ER 11 mai 2015 09:16

                        @captain beefheart

                        Une et une seule livraison a dépassé les 7 millions.

                        @ben_voyons_ !

                        c’est la preuve que la publicité tue !!!!!!!!!!!!!!!

                      • alinea alinea 6 mai 2015 23:10

                        Absolument heureuse d’approuver en tous points les trois cités dans cet article.
                        Pour ma part, à chaud dès le 12 janvier sur ce site, défendant, à ma manière, ce que développent ces trois-là, je me suis fait traiter de « honte de l’humanité » !
                        Todd, lui, n’a reçu que l’accusation de n’être pas français !! smiley


                        • CN46400 CN46400 7 mai 2015 14:51

                          @alinea


                          C’est aussi vrai que le 11janvier, les « Dupont-la joie » étaient en force dans cette manif. Est-ce un hasard si les ayants droits des assassinés ont refusé de prendre la tête de la manif. ?...

                        • alinea alinea 8 mai 2015 00:47

                          @CN46400
                          Ils n’avaient pas la tête ni le coeur à se faire récupérer ! la ficelle était si grosse que, même au fond du chagrin, on ne pouvait pas la louper ! Enfin, y’a « truc » quand même qui a fait la bise à Hollande ; ceci dit je suis bien convaincue que Hollande était sincère ; Charlie, c’est sa génération ! On croit toujours que c’est un gros con qui nous trompe, mais il est sûr d’avoir raison !


                        • julius 1ER 11 mai 2015 09:30


                          @alinea CN ...

                          quelle condescendance cynique vis à vis de vos concitoyens qui ont dit leur volonté de ne pas subir tous ces événements tragiques sans manifester, ni réagir !!!!!!

                          il faut quand même rappeler qu’il y a eu une vingtaine de morts à l’issue de cette épopée sanglante, cela n’avait rien à voir avec un accident de car !!!!!!!

                          finalement à vous lire vous êtes aussi puants et cons que TODD qui veut décrypter et opposer des gens qui ont simplement voulu se rassembler dans un moment de communion laïque et fraternelle, afin de ne pas subir le diktat de la violence armée !!!!
                          en un mot allez vous faire foutre avec vos analyses à la mortmoilenoeud ....vous nous ferez des vacances !!!!!!!!!!!

                        • Yohan Yohan 6 mai 2015 23:41

                          Article de Federbuch sur Atlantico. L’entourloupe du 11 janvier va apparaître au grand jour. 


                          • Hachka Hachka 7 mai 2015 07:31

                            j’ai lut juste qu’a ce passage "Le spirituel, tout comme le temporel, a le vide en horreur. Chassez le spirituel et il revient au galop ! Mais sous quelle forme ?".. vous melangez spirituel et religieux, le principe de la matrice spirituel c’est le vide.. c’est dommage de faire cette amalgame très dangereux. Le spirituel est salvateur et la religion un poison, on peut exercer le premier sans l’autre a condition d’être assez courageux pour se soustraire de ses peurs.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 mai 2015 08:49

                              @Hachka
                              On peut aussi instrumenter les religions pour provoquer le chaos.
                              Pour occuper les esprits, diviser les Français et disposer d’un rideau de fumée sur les guerres de pillages en Afrique et au Moyen Orient....


                              L’Occident s’est fabriqué des ennemis, sous couvert de la théorie « du choc des civilisations », qui prétend que les Hindous, les Chrétiens orthodoxes, les Bouddhistes, les Musulmans, les Américains du sud, les Chinois, etc sont ennemis de l’ Occident... 

                              Il faut dénoncer cette théorie qui justifie les guerres et les lois liberticides.
                              Et qui ne correspond à aucune réalité ni politique, ni historique.
                              C’est de pure propagande.

                            • Bergegoviers Bergegoviers 7 mai 2015 08:54

                              Dommage, c’était bien parti, vous aviez l’air lucide et impartial.

                              Et puis c’est la chute, toutefois assez rapide pour que je vous remercie de m’avoir ainsi épargné de subir le reste du texte, lorsque vous dites  « pour faire péter de rire le lepéniste aviné du coin ».
                              C’est tellement méprisant, hautain, caricatural et haineux que je préfère éviter d’en savoir plus sur vous car, n’étant ni « lepéniste » ni « antilepéniste » mais souhaitant que chacun puisse exprimer son avis sans être insulté par un contradicteur, je ne supporte ni les a priori ni les manifestations intempestives de haine et de réductio ad lepenum.
                              J’espère ne plus me laisser prendre à vos titres aguicheurs car, la recherche de la vérité étant le contraire de la propagande et du parti pris, vous ne faites pas partie des sources d’informations pour moi crédibles.


                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 mai 2015 09:11

                                @ Serge ULESKI

                                Excellent. Je le publie sur mon blog.


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 mai 2015 19:08

                                  Le11 Machin était justement terni dès la premiere seconde par l’hypocrisie des marcheurs étrangers qui avaient répondu à l’invitation piège de Hollande. Combien il y a eu de massacres sur cette terre sans que cela ne provoque un atome d’émotion chez les uns et les autres !

                                  L’émotion préfabriquée ne fait bouger que les ignorants et les opportunistes, ceux qui avaient compris la gravité des choses et surtout les « conséquences à venir » sont restés chez eux ... Décidément ce Hollande aura tout essayé pour dissimuler son échec, il ne lui reste qu’à disparaitre.

                                  Moi, je n’avais pas retenu ma langue avant, pendant et après « l’imposture mariannesque ».

                                  J’avais déjà dit et je le répète à l’occasion : Le 11 de Merde qui avait inauguré ce siècle d’impostures et de complots a mis fin au rêve américain et le 11 Machin qui n’est que la manifestation de la grande fatigue de la politique française a stoppé net l’histoire de la France !

                                  Soyez tous des Charlatans !!!

                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlatan


                                  • smilodon smilodon 7 mai 2015 22:11

                                    @ l’auteur : Vous voulez savoir où en est la France ??.. Demain, essayez donc de remettre dans les kiosques « HARA-KIRI » !... Qu’on rigole un peu !!... Elle en est là, la « FRANCE » !... Et vive « CHORON » !... Pour ceux qui s’en souviennent !......Paix à son âme !... Et vive « CHORON » !.... Celui-là m’aura bien fait marrer !....... Mais « chut » !... Faut pas le dire !..... Il aura « pondu » Dieudonné !.. Mais « chut » aussi........Adishatz.


                                    • psynom 7 mai 2015 23:51

                                      Vive la liberté d’expression !

                                      Le slogan est détourné par des tas d’hypocrites. La liberté d’expression est instrumentalisée. On s’en sert même pour instaurer des lois pour « fliquer » la population.

                                      Comme j’ai détesté que ce slogan soit récupéré, comme je ne veux pas être instrumentalisé, parce que des hypocrites nous ont appelé à descendre manifester pour la liberté d’expression, parce que de mauvaises personnes utilisent ce droit d’expression, alors : 

                                      Je suis contre la « liberté d’expression » ! Et, JE NE SUIS PAS CHARLIE !


                                      • Crab2 8 mai 2015 13:18

                                        @psynom
                                        Les gens sont allés spontanément dans la rue, et non sur mots d’ordres de telle ou telle catégorie de citoyens et dirigeants, pour défendre notre bien le plus précieux : la liberté d’expression


                                      • psynom 8 mai 2015 15:52

                                        @Crab2

                                        « Les gens sont allés spontanément dans la rue, et non sur mots d’ordres de telle ou telle catégorie de citoyens et dirigeants »

                                        Entièrement d’accord.

                                        Dans mon commentaire, je prétendais démonter par l’absurde la pauvreté de résonnement des « intellectuels » qui nous sont imposé par nos médias et télés.

                                        Nous sommes bien d’accord, L’important du 11 janvier est que des millions de français se sont senti spontanément « être Charlie »… (Tandis que d’autres se sont spontanément senti plutôt « être Coulibaly »)

                                        ÊTRE CHARLIE, représente certaines valeurs fortes indiscutables pour les Français, mais pas pour tous, et c’est ce qui est intéressant.


                                      • Crab2 8 mai 2015 13:14

                                        ’’ la laïcité radicale, c’est une nouvelle religion démente qui constitue une vraie menace ’’ – dixit E.Todd – curieuse observation puisque la laïcité se définie sans adjectifs ajoutés

                                        °

                                        Catholiques zombies
                                        Grâce à E. Todd, à présent je sais qui je suis, avant je ne savais pas, je « m’imaginais » : suites :

                                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/la-passion-selon-todd.html

                                        ou sur :

                                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/08/la-passion-selon-todd-5618384.html



                                          • Attilax Attilax 9 mai 2015 21:52

                                            Perso, j’ai pas été des manifs car justement, j’aimais trop Hara-Kiri et l’ancien Charlie pour cautionner cette grand-messe nationale. Choron et Reiser ont du se bidonner à en faire trembler leur pierre tombale en voyant cette mascarade si vite récupérée. Eux qui ont toujours été à contre-courant, soudain transformés en icônes, c’est juste à pleurer de rire. Une dernière blague à leur dépends. Le vrai Charlie était mort depuis longtemps, ils n’ont tué que le fantôme de Charlie (et accessoirement des artistes irremplaçables).
                                            Reste l’émotion, réelle, d’un peuple pour ses trublions. J’en veux aux politiques, aux médias, certainement pas aux manifestants qui ont exprimé ensemble leur tristesse d’une manière maladroite, mais touchante.
                                            God damn the pusher.


                                            • julius 1ER 11 mai 2015 09:02
                                              Reste l’émotion, réelle, d’un peuple pour ses trublions. J’en veux aux politiques, aux médias, certainement pas aux manifestants qui ont exprimé ensemble leur tristesse d’une manière maladroite, mais touchante.

                                              @Attilax
                                              j’adore ce genre de réflexion !!! qui ont exprimé ensemble leur tristesse......blabla etc .
                                               tu devrais te relire Attilax ....
                                               qui es-tu pour te sentir supérieur à ceux qui sont descendus dans la rue, ???????????

                                               cette condescendance cynique est plus que maladroite, .....elle est puante, et désobligeante pour ceux qui ont osé ...un moment de réelle fraternité !!!!!
                                              car blablater sur les forums et mépriser tout ce que les autres font et essayent de faire c’est une grande facilité, mais réagir ou essayer de réagir collectivement pour ne pas tout subir est bien plus difficile ..

                                            • Attilax Attilax 12 mai 2015 19:39

                                              @julius 1ER
                                              Aucune condescendance, vous m’avez mal lu. Et je suis descendu dans la rue, le soir même de l’attentat, avec des anonymes sous le choc, comme moi, puis à l’enterrement de Tignous qui était de mon quartier... Ce que j’essaie de dire, c’est que la récupération politique et médiatique à venir était évidente, et que personnellement, je ne voulais pas cautionner la bande d’hypocrites venus exprès pour l’occasion de toutes les dictatures du monde, par RESPECT pour ce qu’a été Charlie, justement.
                                              C’est vous qui êtes insultant en faisant semblant de ne pas comprendre. Ou alors vous ne saviez vraiment pas ce qu’était Hara-Kiri et Charlie il y a longtemps...


                                            • J.MAY MAIBORODA 10 mai 2015 11:32

                                              L’imposteur et le crétin


                                              • J.MAY MAIBORODA 10 mai 2015 16:23


                                                Est-il permis de dire sa préférence pour un intellectuel de haut niveau doublé d’un scientifique reconnu (Emmanuel Todd) plutôt que pour le pâle matamore de comédie burlesque qui prétend lui donner la réplique ? 
                                                 
                                                Question philosophique posée au petit Manu à propos de François Hollande : 
                                                « N’y a-t-il pas plutôt quelque imposture à ne pas tenir les promesses que l’on avait faites » ? 
                                                 
                                                Le dilemme de Michel Onfray : 
                                                Nicolas se gaussait de Madame De Lafayette et de « la Princesse de Clèves ». Manolito se gausse de Todd. Quel est le plus « crétin » des deux ? 
                                                 
                                                Hé ! Manu ! Jusques à quand vas-tu instrumentaliser les évènements de Janvier pour nous inciter à chanter ta gloire et celle de ton maître Puntila Hollande ? 

                                                Le point de vue du « zinu » sur l’exploitation de « CHARLIE » : 
                                                Cf. 

                                                http://www.wmaker.net/u-zinu/
                                                dans rubrique « AGORAZINU » , article intitulé : « Etre ou n’être pas Charlie
                                                ou directement sur AGORAVOX, article intitulé : »Réflexions éparses"
                                                DATE DE PUBLICATION EN LIGNE : 24 JANVIER 2015

                                                • julius 1ER 11 mai 2015 08:46

                                                  On pouvait aussi se sentir Charlie au nom de l’idée générale, sinon d’une certaine manière de vivre en société, du moins d’y organiser la parole, c’est-à-dire au nom du désir de ne pas s’en laisser conter par les agressions qui entreprennent de la nier radicalement.


                                                  @l’auteur,
                                                  ceci est finement résumé, si Libération avait été attaqué on aurait dit « je suis Libé »
                                                  si cela avait été le Figaro« on aurait dit je suis Figé ou Fiché » encore que là ce n’est pas possible je m’égare......
                                                  bien sûr que certains groupes ont essayé de récupérer l’événement, ne soyons pas dupes mais il n’en reste pas moins vrai que cette levée en masse était nécessaire pour dire non au diktat de la peur car au fond c’est de cela qu’il s’agit, sur fond de crise et de chômage, le phénomène terroriste est monté en épingle dans les médias pour maintenir la domination de l’ordre établit....
                                                  si personne n’avait bougé la situation de malaise du pays serait encore pire aujourdhui, il est facile de gloser, et critiquer mais il n’en demeure pas moins vrai que les français ont eu raison de descendre dans la rue n’en déplaise à tous les détracteurs de cette journée historique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité