• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A. Samaras réclame l’interdiction des partis qui veulent sortir la (...)

A. Samaras réclame l’interdiction des partis qui veulent sortir la Grèce de l’UE et de l’OTAN

Eurofascisme : Le premier ministre grec Antonis Samaras réclame l’interdiction des partis qui veulent sortir la Grèce de l’union européenne et de l’OTAN, visant ainsi en premier lieu le Parti Communiste Grec (KKE), ainsi qu’Antarsya et le Plan B (fraction de Syrisa s’étant prononcée pour la sortie de l’UE et de l’euro).

A l’heure où après une très longue période de laissez faire tenant de la promotion, le gouvernement fait mine de réagir contre le parti fasciste de l’Aube Dorée forcé par la levée de bouclier face au meurtre de Pavlos Fyssas, cette annonce de Samaras – concomitante de la remise en liberté de plusieurs député de ce mouvement – traduit surtout la fascisation croissante de ce régime aux ordre de l’UE, révélant une fois de plus au passage la nature profondément totalitaire de cette construction capitaliste supranationale qu’est l’Union Européenne.

C’est le blog Greek Crisis Now qui le révèle :

 » Précisant l’avenir dans son régime d’exception, Antonis Samaras a indiqué aujourd’hui depuis les États-Unis où il se trouve, “que dorénavant, et après l’Aube dorée, il va falloir s’occuper des autres extrémismes, ceux qui veulent par exemple conduire la Grèce en dehors de l’Union Européenne et en dehors de l’OTAN”. Autrement-dit et pour ceux qui ne l’auraient pas compris, le PC grec (KKE), la mouvance gauche de SYRIZA, le parti de gauche ANTARSYA et le parti du “Plan-B” sont ces “extrémistes”. Aussitôt, ces partis de la gauche ont très vivement réagi ce soir du 2 octobre. “Que Samaras exige alors des autorités des États-Unis où il se trouve en ce moment, que le FBI procède à l’arrestation de l’économiste – Prix Nobel de l’économie Paul Krugman, il est autant hétérodoxe que nous sur la question de l’euro par exemple”, a déclaré Alekos Alavanos, ancien leader SYRIZA et actuel chef du mouvement “Plan-B” dont l’axe central de sa ligne politique est l’abandon de l’euro. »

Voici ci-après le communiqué du KKE :

« Le Premier ministre, dans une interview aux États-Unis, continue de mettre en valeur la théorie historiquement sans fondement, inconsistante et dangereuse des deux extrêmes, le fascisme et le mouvement populaire. Il essaye de confondre les positions des nazis d’Aube dorée sur l’UE et l’OTAN, avec la lutte populaire pour débarrasser le pays de ces associations impérialistes qui apportent aux peuples la pauvreté, les guerres et des politiques impopulaires ».

PRCF - www.initiative-communiste.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 5 octobre 2013 17:06

    des ponts et autoroutes entre les iles, des sous marins allemands et remplir les poches de tes ploutocrates européistes


  • kimbabig 5 octobre 2013 17:58

    Ils vont dévaluer un bon coup, grosse promo sur les croisières dans les cyclades dans nos agences de voyages et sur la feta chez nos crémiers, voilà qui devrait leur redonner un petit peu de poil de la bête.

    Bon, il s’en sortiront certes moins bien que la France en cas de sortie de l’eurozone, mais sûrement mieux qu’en y restant ! J.Sapir l’explique très dans son débat avec Mélenchon, dont Démosthène n’a toujours pas retenu les conclusions...

    En attendant de pouvoir exploiter les nombreux gisements d’hydrocarbures en mer Égée, d’ici quelques années, la Grèce se portera bien mieux hors de l’euro (surtout vu leur situation actuelle !).

    http://www.cafebabel.fr/athenes/article/la-grece-pays-de-lor-noir.html

    http://www.voltairenet.org/article174007.html

    Et là, la question de ce qu’ils peuvent exporter ne se posera plus !


  • kimbabig 5 octobre 2013 19:56

    Sapir un merdiacrate !

    C’est vrai, j’avais oublié qu’on le voit aussi souvent dans les médias que Minc ou Attali.
    Faut arrêter de téter les fioles du Dr Hoffmann, Démosthène, ça déforme un peu trop la vision de la réalité.

     smiley smiley smiley smiley smiley

    C’est vrai qu’on le voit un peu plus souvent ces derniers temps, mais c’est peut-être parce de plus en plus de monde se rend compte qu’il avait raison... Faut dire que 9 Prix Nobel d’économie préconisent la sortie de l’union monétaire, notamment pour les pays les plus faibles (et de toutes tendances).

    Mais ce qu’on voit encore beaucoup trop dans les médias, ce sont des collabos européistes osant nous ressortir des poncifs éculés comme : "au secours, sans l’euro point de salut", alors que c’est de toute évidence le contraire : l’union monétaire nous entraîne à la ruine. Et franchement, vu l’actualité de ces derniers temps, notamment l’actualité grecque, il faut vraiment être abruti au dernier degré pour ne pas s’en apercevoir

    T’es pas au courant, Démosthène, des gosses crèvent la dalle, les gens meurent de maladies qui pourraient être soignées faute de protection sociale...

    Voilà, Démosthène, le résultat du merdier européen que tu chéris tant.

    Voilà le résultat des plans d’austérité imposés pour sauver cette union monétaire aberrante, que tu t’acharnes à vouloir défendre.

    Plans d’austérité qui sont les conséquences de la crise de la dette parce que contrairement à ce qui devrait se passer dans une zone monétaire optimale, les zones les plus riches refusent tout transfert vers les zones les plus pauvres (normal, ce sont des pays différents).

    Crise de la dette qui est la conséquence du décalage de compétitivité entre les économies de la zone.

    Si la Grèce sort de l’union européenne, elle pourra plus facilement exploiter au profit de son peuple les richesses de son sous-sol, comme le fait la Norvège, ou le Vénézuela.

    En restant dans l’ue, la Grèce va continuer de se faire piller à coups de mémorandums au nom justement de ces dettes odieuses.

    La dévaluation de l’euro que tu prônes est une solution idiote, car le problème vient justement du fait d’avoir une même monnaie pour des pays aux peuples et aux structures économiques différents, et ayant donc des besoins différents. Et de plus, les dernières élections Allemandes montrent bien que le pays qui a pu imposer ses principes monétaires aux autres n’est pas prêt de les remettre en cause, même si ces principes sont extrêmement néfastes pour les autres pays.

    Donc ton « autre europe des peuples » ou tout le monde veut bien faire joyeusement ce qui nous arrange à nous, c’est une chimère, Démosthène, et une chimère dangereuse.

    Si t’es allergique à Sapir, Démosthène, va lire Lordon, Todd, Nikonoff, ou un des 9 Prix Nobel d’économie qui préconisent l’abandon de l’euro. T’en as besoin pour combler tes de graves lacunes en économie.

    Et arrêtes de croire croire ce bobard débile qui voudrait qu’un pays sortant de l’ue s’isolerait. Il n’y a pas que 28 pays sur cette planète, il y en a près de 200.


  • foufouille foufouille 5 octobre 2013 19:56

    « 
    Dévaluer ?
     
    Impossible...
     
    A moins de paupériser encore plus que ce n’est le cas actuellement...
     
    Dévaluer ? »
     
    tu connais les trente glorieuses ?
    bizarre qu’on ait pu y survivre


  • foufouille foufouille 5 octobre 2013 22:42

    mais on emprunte rien a tes banksters avec une planche a billets !!!!!
    le smic peut suivre l’inflation
    toi comprendre ? verstanden ?


  • kimbabig 5 octobre 2013 17:46

    Voilà une nouvelle preuve de l’aspect totalitaire de l’union européenne :

    Un de ses larbins veut maintenant interdire toute sortie de cette union et de son austérité mortifère, interdire tout échappatoire à la ruine du pays qu’il devrait normalement servir.

    Voilà où mène le sot amalgame entre la nécessaire et salutaire sortie de l’union européenne et un nationalisme bas du front servant d’épouvantail. Amalgame idiot que nombre de gens continuent de pratiquer alors qu’il constitue justement un mirador de cette prison des peuples qu’est l’ue.

    "Notre pays mourant devient chaque jour davantage un univers concentrationnaire de type nouveau. La dite “Union Européenne”, autrement-dit, le lobbysme le plus réellement existant du nouveau siècle et de l’ancien monde, y est d’ailleurs pour beaucoup."

    http://www.greekcrisis.fr/2013/10/Fr0281.html


    • taktak 5 octobre 2013 18:21

      Bien d’accord avec Kimbabig

      Et je suis bien deçu que démosthène n’ouvre pas les yeux sur cet réalité, pour venir nous resservir les arguments creux et éculés du cosmopolitisme bourgeois impérialiste.

      Nikonoff, Sapir, Lordon.... ils sont nombreux les économistes qui ont expliqués dans les moindres détails comment sortir de l’UE et de l’Euro et le bénéfice que l’on pouvait en tirer.

      Gastaud (dès 1997) mais également Halimi, todd, Lordon tout récemment, ont aussi montré que la réorientation de l’UE du capital n’était qu’une illusion un dangereux mensonge.
      Au contraire, ce sont des gens comme Herzog qui ont fait changer dramatiquement la ligne des organisations politiques des travailleurs PCF en tête. Au PRCF nous les avions dénoncé ces opportunistes (Hue, Boccara...) choisissant l’eurocommunisme pour mieux obtenir des postes auprès des sociaux libéraux du PS.
      Hue est maintenant quasi encarté au PS. Herzog travaille certainement à la réorientation sociale de l’europe en étant conseiller auprès de Michel Barnier commissaire européen.


    • taktak 5 octobre 2013 18:12

      Démosthène :

      Il exporte quoi les grecs dans l’UE ? ils ont vu la destruction de leurs industrie, la vente à la découpe de leur services publics, l’ouverture de mine dans des conditions environnementales dramatique le tout organisé sous la main de fer de l’UE.

      Comme pour nous (souvenons nous de gandrange, florange, alsthom, pétroplus etc.... la liste est interminable).

      Alors arretons de nous mentir, l’UE est une arme de destruction massive construite par et pour l’oligarchie capitaliste. La réorientation sociale de l’europe est un mensonge qui mène partout en europe les travailleurs de défaites en défaites. C’est en sortant de ce carcan par la gauche au contraire que l’on pourra renverser le rapport de force dans chaque pays pour permettre de juste coopération solidaire en europe. Entre peuple.

      Sortir de l’UE, de l’Euro de l’Otan par la porte de gauche, voilà un slogan internationaliste. Y rester au contraire c’est y rester car c’est ce condamner à rester dans les chaines de la mondialisation capitaliste et de ses chaines ultra-libérale d’exploitation de masse.

      Alors oui il faut soutenir le PRCF et les autres organisations des assises du communisme pour imposer à gauche le mot d’ordre des 4 sorties : UE euro, OTAN et capitalisme. Pour construire un large front populaire progressiste et patriotique propre à pouvoir donner le pouvoir au peuple et ainsi impulser une dynamique progressiste permettant de changer le système. Pour construire un large front antifasciste permettant de stopper l’extrème droite, celle qui en la personne de Marine Le Pen répond face caméra " non je ne sortirai pas de l’euro ni de l’UE) xénophobe est anti patriote, ce FN chien de garde du système et défenseur de l’oligarchie capitaliste. Pour mettre à base cette UE totalitaire et dictatoriale, cette UE de la dictature des marchés c’est à dire de l’oligarchie capitaliste.


      • taktak 5 octobre 2013 23:06

        Non Démosthène.

        Tu intègres les menaces médiatiques permanentes. les idées dominantes sont celles de la classe dominantes.
        1) De fait, sortir de l’UE présente des risques. Celui d’être soumis aux violentes attaques des marchés. Ok
        Mais y rester, c’est s’exposer exactement aux mêmes attaques, le tout avec les mains liées dans le dos par la BCE et par la commission.

        2) on ne rend pas un crocodile végétarien. on ne rend donc pas l’UE du capital une UE sociale. A moins d ’une révolution simultanée dans l’ensemble des 28 pays de l’UE, et biento même avec les USA (GMT). Les résultats des élections en Allemagne, au Pays bas etc montre que l’on en prend pas du tout le chemin.

        3) Sortir de l’UE, ce n’est pas un repli nationaliste. Non, loin de là. Cela n’a aucun sens de dire cela. Cela reviendrait à dire que le Venezuela lorsqu’il sort de la zone de libre échange américaine fait le choix d’un repli nationaliste... Loin de là, c’est ce qui lui permet d’entrainer bien d’autre pays dans l’Alba...
        Bref, tu crains pour le premier pays qui sort de l’UE.... mais ta crainte est d’autant moins fondée que le pays est grand. Si la France sort de l’UE par la porte de gauche, immédiatement l’UE n’existe plus, et il lui est aussi possible très rapidement avec les peuples qui le souhaitent de reconstituer des coopérations progressistes, ces coopérations qui lui sont interdites tant qu’elles restent dans l’UE du capital totalement verouillée dans les mains de l’oligarchie capitaliste ;

        Par ailleurs, vous négligez un point essentiel qui est parfaitement mis en évidence par cet article : la fascisation de l’UE et sa nature dictatoriale et totalitaire. Y rester c’est y rester.

        Enfin, afin de vous faire réfléchir sur cette gravissime illusion de l’europe sociale que vous défendez, et qui fait gerber les classe populaire (c’est sur le rejet de l’UE avant tout que le FN capitalise..., philipot transfuge des instituts de sondage l’a bien compris en teintant les discours du FN d’anti mondialisame...) il faut bien être au courant de cela.

        jusqu’en 1992, le PC est pour la sortie de l’UE. P Herzog, tenant d’une alliance avec le PS, fait passer avec R Hue et les mutants comme Boccara la ligne PS compatible de la réorientation de l’UE. Et justement Herzog développe vos arguments (sur l’isolement, sur le fait qu’il est possible de réorienter l’europe...). Regardez où sont Hue et Boccara c’est constater l’évidence de la preuve que leur argument n’étaient que de circonstance pour justifier leur virage opportuniste. Hue émarge quasi à la droite du PS, Herzog est conseillé de M Barnier à la commission européenne. Sans doute lutte de toute ses forces au plus haut sommet de l’édifice pour le réformer. smiley

        Alors arretons d’idéaliser l’UE et faisons face à la réalité. Pour une politique progressiste, il est absolument indispensable de sortir de l’UE.

        Qui plus est, vu que le MEDEF et l’ensemble de l’oligarchie capitaliste a fait le choix de l’UE contre la souveraineté du peuple, de la Nation, ils se sont (comme durant la collaboration) exclu de la nation. Il y a donc conjonction entre intéret de la Nation et intéret de la classe des travailleurs. La revendication de la souveraineté de la Nation sur une base progressiste est donc proprement révolutionnaire puisqu’elle rejoint la ligne d’affrontement avec l’oligarchie capitaliste. Sortir de l’UE par la gauche c’est donc pouvoir changer très profondément le système.
        On a vu au sortir de la guerre, alors que l’oligarchie capitaliste s’était compromis dans la collaboration, ce que les communistes défenseur de la patrie ont réussi à gagner dans le CNR.

        Démosthène, je vous invite à étudier ces analyses du PRCF sur le sujet qui devraient vous intéresser.

        http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/fete-lhuma-2013-debat-prcf-construire-nouveau-cnr/

        http://www.initiative-communiste.fr/archive/une-reflexion-politique-du-prcf-sur-les-conditions-de-la-mise-en-place-dun-nouveau-cnr/


      • kimbabig 6 octobre 2013 11:20

        Eh non, Démosthène, l’erreur c’est de croire qu’on devrait, et même qu’on pourrait faire quelquechose avec les 27 autres pays de l’ue.

        Si la France sort de l’ue, elle n’aura justement plus besoin de convaincre les autres pays de pratiquer la politique qui convient à son peuple, et qui ne sera pas forcément la même que celle qui convient aux peuples voisins. C’est à chaque pays de trouver sa propre voie vers le progrès social.

        Tu espères franchement convaincre l’Allemagne ou les Pays-Bas de réformer les institutions européenne dans un sens progressiste ? Comment peux-tu encore croire ce bobard après le résultat des élections Allemandes ?

        C’est justement tout l’intérêt de la sortie de l’ue, c’est de ne plus être coinces par l’obligation de convaincre les autres pays d’au moins nous laisser mener la politique qui convient au peuple Français, et c’est justement pour cela qu’y rester nous enchaîne afin que les vautours de la finance puissent nous dévorer, comme l’a expliqué taktak.

        En sortant de l’union européenne la France pourra justement établir des coopérations internationales respectueuses des souverainetés nationales de chaque partenaire (et pas un machin supranational aux calamiteuses vélléités d’intégration), et IL N’Y A AUCUNE RAISON POUR QUE CES COOPÉRATIONS SOIENT EUROPÉENNES.

        IL N’Y A AUCUNE RAISON DE LIER NOTRE AVENIR A CELUI DES PAYS VOISINS DE L’HEXAGONE. IL Y A 300 MILLIONS DE FRANCOPHONES DANS LE MONDE ALORS POURQUOI S’EMMERDER AVEC 430 MILLIONS D’EUROPÉENS QUI NE LE SONT PAS ??? Soit 500 millions du cumul des populations des pays de l’ue moins nos 65 millions de compatriotes et la ½ des 10 millions de belges.

        Se placer à l’échelle de l’ue, c’est se placer à une échelle ou plus de 80% des gens seraient incapables de suivre cette discussion sans le prisme encore déformant et réducteur des traducteurs automatiques. Pour construire un projet populaire, c’est mal barré !

        Pourquoi ne pas construire plutôt des coopérations francophones, ou même latines, avec l’ALBA, ou méditerranéennes ?


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2013 18:28

        Bruxelle et ses pantins aux commandes des états se révèlent petit à petit pour ce qu’ils sont ,des anti démocrates ...

        C’est une bonne nouvelle ,car cela indique qu’ils sentent les peuples les quitter .

        Les masques tombent ...


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 18:30

          Pour sûr, mais les têtes aussi tombent dans le caniveau des fois, be careful, le scientist, be careful


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:21

           smiley Aita c’est Travolta ?
          Will smith alors ?
          Ah non pas Tom Cruise non...


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:23

          Plutôt Marcia Baïla ou la castafiore buddy


          Tu t’es essuyé les pieds avant d’entrer ? smiley

        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:34

          Relax Shawford,
          Je n’ai toujours pas digéré l’info d’hier, alors si tu permets je me détends comme je peux. Je ne vois pas pourquoi tu te sentirais agressé.

          Cela dit, si tu ne permets pas c’est pareil au même hein. J’entre où je veux quand je veux du moins tant que mon copain historique et néanmoins ennemi mortel de toujours, n’a pas encore fermé mon compte...


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:39

          tant que mon copain historique et néanmoins ennemi mortel de toujours,


          Qui c’est ? 

          En codé (mais que je comprenne quand même) ou en décodé, as you want buddy

        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:43

          Une bonne fois pour toutes Shawford, je n’ai rien contre toi - so far - il ne s’agit donc certainement pas de toi.

          Alors d’après toi, quelle autre connaissance commune pourrait répondre au signalement... juste après référence à une information que tu m’aurais livrée hier smiley 


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:45

          Et qui serait capable de surcroit de fermer mon compte AV...


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:46

          Arrête de jouer les devinettes et dis au moins le pseudo, j’aurai le temps de le voir avant censure je pense.


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:47

          de fermer mon compte AV


          Donc il bosse pour AV

          Son directeur peut être alors ?

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2013 19:48

          C’est qui ces ricains Constant ...

          Moi j’suis gaulois ,genre Marielle ,amateur d’art ... smileyhttp://dai.ly/xq07m1.

           

           


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:49

          Ouh lààààààà
          T’as vraiment besoin d’une bonne nuit de sommeil toi.
          Décode si tu peux :
          Un dessin je veux bien par contre I - Will - Say - No - More smiley


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 19:51

          pfff Aita,
          Pourquoi casser le mythe... Je te vois en tongs moi, alors c’est ricain ou les iles à prendre ou à laisser...


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:53

          Bon les deux poivrots, d’Italie ou de l’île Maurice, je peux l’ouvrir quand le bar ?


          Bande de tarlouzes. smiley

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2013 19:57

          Vous voulez de la vahinée...en v’là http://polynesiefrancaise.free.fr/ph2_88.htm ...


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 20:03

          Mais pourquoi il a fallu que je suive ton lien, tes intentions se lisaient dans tes yeux vieux perv... sauf ton respect smiley

          T’as de la chance que ma fille ne soit pas passée à ce moment là, sinon elle te collait un procès au fondement pour l’AVC de son géniteur.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2013 20:05

          T’as l’AVC mal placé mon Constant ... smiley


        • Constant danslayreur 5 octobre 2013 20:22

          Trêve de plaisanterie,
          Passe aux aveux, tu serais dons selon qui tu sais je ne vise personne mais suis mon regard quand même, un scientifique (je traduis de l’anglais scientist, oui je parle anglais aussi oui... oh je t’aime toi)

          Bref, même pas peur...
          Nous autres aussi avons nos sectes et elles ... décoiffent
          http://www.youtube.com/watch?v=tgr250S_MTg


        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 20:45

          Bon tonton, c’est quand que tu pars en pèlerinage à Constantine ?


          Que Constant puisse te mettre au parfum de ce qu’est une vraie foi pure et sincère, quelque soit la forme matérielle, mécaniste ou spirituelle qu’elle revête ?

          Car dans ce domaine là t’es une vraie, fiote, un vrai charlatant, et quelque part LE, THE blasphémateur de toute la Galaxie et ailleurs.

        • LEELOO Shawford42 5 octobre 2013 19:44

          Tu croyais que t’allais me piquer ma Dolorean Cabron ? smiley


           :-> putain y marche pas ce smiley en plus, doit y’avoir moyen de délocaliser la production d’AV au fond d’une minde obscure su Zimbaboué je pense, on va s’y atteler

          • BA 5 octobre 2013 20:25

            C’est l’anniversaire de la tragédie grecque.

             

            Le 4 octobre 2009, les élections législatives donnent une victoire au Parti Socialiste en Grèce.

             

            Le 6 octobre 2009, Georgios Papandréou devient Premier ministre.

             

            Onze jours après son arrivée au pouvoir, il annonce, dans un souci de transparence, que l’état réel des finances grecques avait été caché par le précédent gouvernement. Il fait rétablir les véritables données économiques, dont un déficit équivalent à 12,5 % du PIB pour la seule année 2009. La Commission européenne confirmera cette falsification des données quelques semaines plus tard.

             

            En octobre 2009, toute la planète constate que la Grèce est en faillite. Mais les dirigeants européens ne veulent pas que la Grèce quitte l’Union Européenne, ni qu’elle retourne à sa monnaie nationale, la drachme.

             

            Les dirigeants européens décident de tout faire, et même de faire n’importe quoi, pour garder la Grèce dans l’Union Européenne. Alors que la Grèce est déjà surendettée, les dirigeants européens ...

             

            ... décident de lui prêter de l’argent, et donc ils la surendettent encore plus !

             

            D’octobre 2009 à octobre 2013, cette politique suicidaire a aggravé la catastrophe, partout en Europe.

             

            Les autres Etats européens n’avaient pas l’argent nécessaire aux soi-disant « plans de sauvetage » de la Grèce : ils ont dû emprunter des dizaines de milliards d’euros sur les marchés internationaux, pour pouvoir ensuite prêter cet argent à la Grèce et pour pouvoir créer des soi-disant fonds de « stabilité » (FESF, MES).

             

            Résultat : les soi-disant fonds de « stabilité » ne stabilisent rien du tout. Les Etats européens sont de plus en plus surendettés. Leur dette publique s’est emballée. Leur dette publique est devenue hors de contrôle.

             

            Quant à la Grèce, sa dette publique atteindra 176 % du PIB à la fin 2013.

             

            C’est comme un tourbillon qui nous entraîne tous vers le fond de l’océan : la Grèce, puis les Etats européens périphériques, les uns après les autres, sont en train de faire naufrage, et ils entraînent tous les autres Etats européens vers le fond de l’océan.

             

            L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

             

            http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF

             


            • Richard Schneider Richard Schneider 6 octobre 2013 15:42

              @BA :

              Assez en accord avec votre intervention.
              La fameuse dette, c’est comme le serpent qui se mord la queue : pour payer ses dettes, il faut emprunter - et ce nouvel emprunt, il faut le rembourser, donc, comme on est surendetté, il faut ré-emprunter, et ainsi de suite ... 
              Ce n’est pas tellement, l’UE qui est un « suicide collectif », c’est plutôt l’Euroland qui est suicidaire pour beaucoup de pays. Mais pas pour tous - suivez mon regard.

            • baldis30 7 octobre 2013 11:17

              Qu’en d’autres matières on soit en désaccord avec les idées du PCRF, ici il n’en est pas moins vrai que l’article met bien les points sur les « I » vis-àvis de la prétendue démocratie européenne ... et précisément pour le cas de la Grèce laquelle, qu’on le veuille ou non est le berceau de la démocratie !

              Bien que totalement d’accord avec le texte j’aurais tout de même attendu de la part d’un PC, qu’il mentionnât en clair et en majuscules, 
                « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».
               Parce qu’il s’agit de cela !

               A quelle éoque se croit-on ramené ? Est-ce que la liberté d’opinion , qui en ce cas n’a rien de moralement répréhensible, n’est pas inscrite dans la déclaration universelle des droits de l’homme ? 
               Au-delà, l’Europe est un échec sauf pour les USA, et leurs alliés GB, D et CH, par le simple principe des vases communiquants - vider les poches des uns pour remplir celles des autres !
              Echec sur tous les plans . Il y a quelques réussites de coopération directes , strictement hors UE, comme le CERN, et quelques autres ! La coopération n’est pas interdite, la collaboration au sens que ce mot avait à Montoire est à l’odre du jour permanent de l’UE....

              Curieux que ceux qui veulent supprimer des fonctionnaires, des agents des services publics, ne s’en prennent jamais aux bien nantis de l’UE .... jamais. lesquels sont fortement défendus par la police belge en cas de manifestations ( par exemple la PAC) .

               Au fait quelle est donc la grande famille qui profite le plus des subventions de la PAC ? N’est-elle point par ailleurs fortement intéressée par l’exploitation pétrolière , en mer du Nord par exemple ? Questions de pure forme rhétorique me direz-vous ....
              meuh oui ! meuh......... parce que les européens sont souvent des veaux ( pour la signification du mot « veaux » voir général de Gaulle) !


              • karikakon 7 octobre 2013 13:49

                La France doit sortir de cette Europe sous contrôle mafieux américain.


                • Taxiarchis 7 octobre 2013 21:16

                  çà fait vraiment rigoler (ici en Grèce) de prendre pour modèle le KKE, seul parti ultra-stalinien existant encore en Europe, dont les discours éculés rappellent ceux des années 50, tout à la gloire du petit père des peuples JS, de la révolution imminente et autres fadaises stéréotypées qui nous ramènent 60 ans en arrière, comme si l’URSS avait été le succès du siècle, tant en matière de démocratie que de bonheur des peuples !.

                  Samaras n’a aucunement l’intention de l’interdire, car le KKE lui est trop utile, enfermé qu’il est dans sa logique d’indépendance, se considérant comme le seul représentant de la classe ouvrière (oui, il le pense vraiment) et donc refusant toute alliance avec les autres partis tels que Syrisa !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès