• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Abstention, vote blanc, Le Pen ou Macron

Abstention, vote blanc, Le Pen ou Macron

L'abstention est une responsabilité, le vote blanc aussi. On ne peut se cacher derrière des arguties pour s'en dédouaner. Les faits sont contraire aux slogans et belles phrases. La réalité sera que, quoi qu'il advienne, il y aura un(e) Président(e) de la République. Tout le reste qui fait croire que cela ne sera pas le cas, ou non de sa responsabilité de son choix n'est que blabla et mauvaise foi. Les curieux beaux idéaux ne sont que des déformations de ce qui est. Ce ne sont que le miroir des arguments du loup qui veut croquer l'agneau.

  Ce n’est rien de le dire que cette élection est méprisable tant au premier tour qu’au second. On se sait ce qui l’a emporté des insultes, des outrances, des affaires, des haines recuites et évidemment de la mauvaise foi non érigée en art mais en comble, sans oublier les trahisons aux hommes et aux idées.

 

Pour ceux d’entre vous qui ont lu mes articles pendant le quinquennat du mis en examen Nicolas Sarkozy, ce n’est pas un secret que je me situais et situe dans le camp de Bayrou (je sais nombreux sont ceux qui le méprisent, l’insultent, le dénigrent certains par réflexe pavlovien d’autres selon la vue d’un monde en noir et blanc où l’excès et la fausse rigueur et vraie raideur en sont les lois coutumières). Récemment j’ai écrit un livre sur Macron dans lequel je soulevais nombre de questions et demandais en conclusion de bien réfléchir si on voulait voter pour lui. Il m’apparaissait comme l’hyperbole du système et de la duplicité. Je ne m’opposais pas à son programme, non parce que j’y adhérais, mais parce que ce n’était pas l’objet de ce livre. Ce qui me troublais et me mettait hors de moi c’est qu’il avait une attitude de coucou, venir se loger dans le camp politique du centre car la place pouvait être prise. Je n’aimais pas qu’il se soit vraisemblablement servi de son ministère pour la création de son mouvement politique. Cela me hérissait le poil sa légèreté de comportement, parfois son arrogance. Il était pour moi une sorte de Sarkozy du pseudo centre, lui venant du PS. Comme tant je ne comprenais pas que l’on puisse gagner 3 millions d’euros en dix-huit mois. Tout cela est sans doute vrai. A tout cela je vais revenir.

 

  Dans quatre jours c’est le second tour de cette élection primordiale et nous nous trouvons dans une situation qui n’est pas, malgré les apparences, le copié de celle de 2002. Il y a trois raisons essentielles :

1- le PS est effondré, l’autre grand parti n’est pas présent et Mélenchon aurait pu être qualifié

2- il y avait un FN et un RPR

3- les scores ne sont pas les mêmes

 

  Depuis 2002 le FN monte peu à peu avec un coup d’arrêt aux régionales grâce à des barrages tant au Nord qu’au Sud quand une partie de la gauche a fait voter pour la droite (Bertrand et Estrosi). Si Marion Anne Le Pen, publicitairement appelée Marine, a fait plus de voix qu’aux Régionales, cela ne tient qu’à la participation, elle a fait un score un peu meilleur que son père en pourcentage. Elle ne peut plus se réclamer du premier parti de France qui, selon ce résultat, devrait être celui de Macron. En revanche ce qui est détonnant ce sont d’une part le ralliement de Dupont Aignan et la prise de position de Jean-Luc Mélenchon. Ce qui est inquiétant c’est le score élevé promis à Le Pen vers les 40 %. Au passage tous les soutiens farfelus d’Asselineau qui nous disaient qu’il ferait un score mirifique sont bien ce qu’ils semblaient être des extra-terrestres aveuglés comme les adeptes du Temple Solaire. Ensuite les sondeurs ne se sont pas tant trompés, reléguant les espoirs des votes cachés pour le mis en examen Fillon aux oubliettes. On nous serinait que les sondeurs n'avaient vu ni le Brexit, ni Trump pour trouver que tout serait différent et notamment Le Pen très haut. Ces beaux esprits étaient sans recul, car le mode électoral des USA n’est pas le nôtre, car pour le Brexit, le vote s’est trouvé dans la marge d’erreur des sondages. Celas il ne voulaient pas le voir car cela contrariait leur espérance.

 

  Pour ce second tour le choix va se faire entre l’abstention, le vote blanc, Le Pen et Macron (non par ordre de référence ou de détestation mais alphabétique).

 

  Dès l’instant où nous avons la liberté de conscience nous devons avoir la liberté de vote. Et la liberté de ne pas voter, en cela je suis totalement opposé au vote obligatoire. L’argument comme quoi les hommes sont morts pour le droit de vote qui devrait nous forcer à voter est doublement faux. Ils sont morts pour la liberté et pour qu’on puisse l’utiliser et de ce fait l’abstention devient un droit imprescriptible. Et de ce fait de ce droit il a un pouvoir et donc une responsabilité. On ne peut avoir le beurre et argent du beurre. On ne peut se dédouaner de ce que l’on fait en se cachant le visage ou en rejetant sur les autres les conséquences de son acte, une technique très au point chez tous les idéologues et dogmatiques de la terre (si je te frappe ce n‘est pas de ma faute c’est parce que tu m’as provoqué. Si je te viole c’est que tu avais une jupe trop courte). En inversant la proposition on se dégage de toute responsabilité la reportant sur les autres. Par exemple si Mélenchon n’est pas au second tour c’est la faute des autres et donc nous ne sommes plus concernés par le résultat de cette élection. C’est évidemment faux. Tout acte volontaire rend responsable celui qui le réalise. Le reste n’est que bavardage et mauvaise foi.

 

Dans la vie politique, ou démocratique, on se trouve en face d’électeurs qui ne sont pas équivalents, non dans leur vote ou non vote un vaut un, mais dans leurs comportements. On va de l’anti élection au militant encarté et hyper-actif. Tout ceci a une importance. On ne peut mettre dans le même sac les uns et les autres même si chacun a ce même droit imprescriptible à son vote … et de l’utiliser on non.

 

Le point crucial de cette élection est double. A priori Macron sera élu. C’est important, primordial - non dans un sens positif ou négatif, mais dans le sens originel du mot, dans le sens d’un engagement de conséquences futures - pour l’avenir de la France, mais ce n’est pas le seul. Celui dont cet article est le sujet est le score de Le Pen et la position des mélenchonistes, je parle ici des militants et non des électeurs.

 

Je conçois parfaitement que l’on soit déçu et que l’on décide de laisser faire les autres, de mettre le destin de son pays entre les mains de ceux qui voteront en s'abstenant soi-même. OK, mais alors il ne faut ni en rejeter la responsabilité sur les autres et accepter le résultat dont on aura pris part par l’abstention. Faire croire que l’on aura aucune responsabilité est se mentir à soi-même ou être d’une parfaite mauvaise foi. Ce qui n’est pas très glorieux. 

 

L’abstention comme acte politique (je ne parle pas là de négligence ou de laisser aller, mais d’acte volontaire, réfléchi ou parfois même agressif) ne peut dégager la responsabilité de son acteur. On peut se dire que l’on aime ni l’un ni l’autre. Certes. Dans le cas où deux éléments seraient possibles : la comptabilisation du vote blanc associée à une obligation de refaire l’élection si le candidat arrivé en tête ne réunissait pas un minimum des inscrits, alors l’abstention, permettant de refaire l’histoire, aurait tout son sens. On ne veut ni l’un ni l’autre et on peut recommencer l’élection. Dans le cas contraire s’abstenir c’est participer activement au résultat. La meilleure définition que j’ai lue est celle-ci : s’abstenir (ou voter blanc) c’est mettre un demi-bulletin Le Pen et un demi-bulletin Macron dans l’urne. C’est donc voter l’un et l’autre et non éliminer l’un et l’autre. Ca c’est la réalité. Ca c’est la conséquence d’une abstention. Le reste n’est que bla-bla et auto-justification.

 

  Mélenchon, du fait de son score élevé, a une responsabilité majeure. Dans le passé sa position a été nette contre le Front National. Cette fois-ci, en plus du retard à l’allumage, il y a eu une ambiguïté qui perdure. Avant d’aller plus loin il faut revenir sur un trait de sa campagne. Mélenchon est un homme cultivé, d’abord sympathique qui a de la verve. C’est un tribun. Pour ceux qui ont lu les divers commentaires sous tous les articles en ligne ils ont découvert, médusés, des réactions d’une violence certaine qui sont des plus dérangeantes. Sans vouloir faire ni de la sociologie ni de la psychologie à la petite semaine, on peut se dire qu’il y a trois catégories de mélenchonistes : les électeurs simples, les militants et les ultras. Pour les ultras il y a un véritable problème et de comportement et de respect de la démocratie. A lire leurs commentaires on pourrait penser à des membres d’une secte qui insultent, menacent, injurient, voient un monde binaire, ne réagissent que par slogans et invectives. Ces nervis sont organisés, envahissent les forums, ses tweeter et autre Facebook, réagissent au quart de tour. Une armée de l’ombre efficace et hyper agressive.

 

  Dans le monde politique il y a les pragmatiques, ceux pour qui peu importe qui est la personne, son passé, dès l’instant où elle sert votre intérêt, il faut l’aider. C’est ce qui a fait que la CIA a aidé des anciens Nazis pour lutter contre le communisme. C’est ce qui fait que seulement 19 % des électeurs de Fillon (contre une moyenne nationale de 69 %) estiment qu’un président de la République doit être probe et qu’ils votent pour lui malgré toutes ses casseroles. D’un autre côté il y a les idéologues, des dogmatiques parmi lesquelles il y a d’un côté els illuminés et de l’autre les durs qui savent ce qu’ils font et peu importe les moyens.

 

Les nervis de Mélenchon sont des dogmatiques, des propagateurs de slogans. Le problème du slogan c’est que parce qu’il est efficace fait de vous, non plus une personne responsable, avec du recul, réfléchie, mais une sorte de pavlovien qui répète des phrases au contenu violent mais sans rapport complet avec la réalité n’étant qu’un raccourci tronqué et partisan. Le slogan vous déshumanise, vous retire votre libre arbitre, vous retire tout ce qui a trait avec la compréhension, la possibilité que l’autre ait raison, votre cordialité au sens des mouvements du cœur, votre altruisme. L’autre devient un ennemi mortel et vous ne voyez que ça. Regardez autour de vous, regardez la réalité. Il est vrai que la finance a un poids sur le monde. Il est vrai qu’il y a nombre d’injustices, injustices insupportables. Mais regardez bien. N'y a-t-il pas d’injustice en Corée du Nord à Cuba, en Russie, chez Maduro où la police sous les ordres d’un ami vénéré par Mélenchon tire sur la foule ? Il y a des système politiques économiques différents, il y a une prégnance du système libéral, mais rien n’est absolu. Regardez donc, même en France tous les circuits courts qui se créent. Où se trouvent les financiers lorsque vous allez acheter votre salade au marché bio ? Où intervient la finance dans votre partie de carte, dans votre promenade en montage ? Où intervient la finance quand vous pouvez manifester librement, dans les comités d’entreprise d’DF ou de la SNCF, les réunions syndicales ? Où intervient la finance lorsqu’un film écologiste réussit à exister par Ulule, financement participatif, a ensuite réuni plusieurs millions de spectateurs en salle ? où est cette maudite finance quand il y a des dizaines de milliers de projets participatifs ? où la finance empêche-t-elle les 500 000 festivals par an en France ? Et que dire (même si on nous rétorquera que ce n’est que juste compensation ou envie de se racheter) quand des dizaines de milliards sont apportés par des milliardaires ou par l’Europe aux divers pays en développement ? Que vous disiez que cela n’est que juste retour des choses, que nous avons pillés tout le monde, cela n’ôtera jamais le fait que c’est fait et que cela aurait pu ne pas l’être. Le monde est injuste et imparfait on ne peut s’en contenter. Le combat pour son amélioration est juste mais le combat par la haine ne peut construire. Le combat par le délit de salle gueule (le riche pour les uns, les gauchistes pour les autres, les immigrés pour les derniers) est toujours un délit de salle gueule d’où qu’il vienne et aussi quand il vient d’un mélenchoniste. C’est un délit de salle gueule. Ramener la politique à un seul élément faux par définition : la finance gouverne le monde, détruit ce que l’on voudrait construire. La finance gouverne une partie du monde, mais pas ni tout le monde ni la toute la France.

 

  Il y a un véritable problème philosophique et politique avec ce qui s’est passé avec Mélenchon. On nous sort plein d’arguments comme quoi grâce à lui Le Pen aura eu moins de voix. C’est vrai. Mais ensuite ? Aura-t-il fixé ces électeurs ? Les aura-t-il détournés de Le Pen définitivement ? Si c’est le cas vers où les envoient-ils ? Vers Maduro ? Mais si ce n’est pas le cas ? S’il n’était pas arrivé à les fixer ? Il semble que 29 % des électeurs de Mélenchon vont retourner au bercail. Donc il ne les aura pas fixés. Il n’aura été qu’un aimant temporaire. 

 

  Si l’on regarde la consultation des militants de Mélenchon il faut se poser quelques questions. Tout d’abord on a beaucoup entendu dire que les Insoumis étaient assez grands pour savoir ce qu’ils avaient à faire et qu’ils n’avaient pas besoin de Mélenchon. Très bien alors pourquoi auraient-ils besoin d’un vote au sein des militants ? Que font-ils de cette contradiction majeure ? Et surtout quelle est cette pseudo vote démocratique quand dans les possibilités offertes le vote pour Le Pen n’est pas soumis ? Qui s’est posé la question de cette bizarrerie ? C’est un véritable tour de passe passe. En ne mettent pas Le Pen, Mélenchon veut donc soit-disant faire passer le message qu’il n’y aura pas de vote pour Le Pen. Mais s’il devait donner la parole aux militants, il ne pouvait en aucun cas supprimer un terme de l’équation. Cela a un autre avantage pour lui : éviter de montrer combien parmi ses militants aurait voté Le Pen. Ne pas mettre Le Pen c’est évacuer un problème, c’est tricher, c’est mettre la poussière sous le tapis et c’est malhonnête. Ensuite quelle légitimité quand chacun des trois votes aura en finalité moins de 20 % des militants encartés ? Quelle légitimité ? Et pourquoi les électeurs devraient-ils suivre ces militants s’il ne doivent pas suivre leur leader ? Et que dire donc de cette abstention de plus de 45 % ? Est-ce que cela peut dire qu’ils sont troublés à plus de 45 % ? Est-ce que cela veut dire que ceux qui ne sont pas allés voter à cette consultation auraient voté Le Pen ? Ce vote interne est une escroquerie intellectuelle et une contradiction avec les positions de Mélenchon.

 

  Il y a autre chose, une question que doivent se poser les abstentionnistes : et que feront donc les autres électeurs dans le cas d’un combat Insoumis/Front National au second tour des législatives ? Ils devraient faire comme eux ?

 

Ce qui est insupportable dans cette attitude en fait est d’oser mettre le signe = entre Macron et Le Pen. Il n’y a pas d’égalité. Aucune égalité. Entre les deux, même s’il y avait une détestation de chacun, les attitudes, le passé idéologique, le présent des paroles et des actes, font qu’il y a une différence. Quand bien même elle serait d’un milliardième, il y a une différence et du fait que quoi qu’il advienne, quoi qu’il advienne, il y aura un résultat avec un(e) élu(e) on est obligé de le reconnaître et de choisir. Ne pas voter c’est accepter ce choix, et c’est donc en prendre la responsabilité.

 

  En 2002 je me suis abstenu. Mes raisons pourraient sembler similaires à ceux des mélenchonistes qui veulent faire pareil. Je l’avais fait pour trois raisons, dont une est proche de celles des abstentionnistes volontaires aujourd’hui : les Français avaient placé en tête deux personnes qui m’étaient insupportables, le Front Républicain permettait à beaucoup de se refaire une virginité à bon compte et enfin Le Pen n’était pas très haut et ses chances d’être élu étaient tout simplement nulles. Les différences sont énormes entre 2002 et aujourd’hui. En 2002 il y a 71,6 % de participation au premier tour et 4,8 millions de voix pour Le Pen avec 16,86 % des voix, au second respectivement 79,7 %, 5,5 millions et 17,78 %. En 2017, 77,7 % de taux de participation, 7,68 millions de voix et 21,30 % pour Le Pen. Elle fait 60 % de voix en plus, et surtout on lui pronostique un score de 40 % soit une progression de 90 % quand son père n’avait que peu progressé.

 

  Vouloir assimiler les deux situations est évidemment malhonnête. Le Pen est plus haute que l’autre patriarche dynastique, sans avoir le score mirifique qui lui était promis. En revanche ce qui est inquiétant et devrait faire que tout un chacun réfléchisse à deux fois avant de abstenir ou de voter blanc c’est ce terrifiant transfert de voix avec une progression possible de 90 % ! Le choix n’est pas de se dire peu importe de toutes façons Macron sera élu, et même si je ne vais pas voter ou si je vote blanc. S’il y a une différence de comportement, politique, philosophique entre l’abstention et le vote blanc, le résultat est le même, mettre dans l’urne un demi-bulletin de vote Le Pen, et un demi-bulletin de vote Macron (cela paraît absurde et le contraire puisque le vote ne compte pas sauf que la réalité fait qu’il y aura un résultat de toutes façons et de ce fait cela revient strictement au même que d’apporter une demi-voix à chacun, c’est donc - bis repetita placent - non éliminer l’un et l’autre mais accepter l’un et l’autre l’opposé totalement de la raison pour laquelle on vote blanc ou l’on abstient.) Le choix est est-ce que j’accepte une progression de 90 % des électeurs de Le Pen ? ou est-ce que je décide d’éviter cette progression tragique ? Dans le premier cas on en est complice, quelles que soient les pseudo bonnes raisons que l’on se donne. On peut même dire, quand l’acte est volontaire, un complice actif (abstention ou vote blanc). Dans l’autre cas on aura tenté d’enrayer cette progression qui fera de la France un pays assez pourri.

 

Alors que j’ai des opinions sur Macron qui ne lui sont pas favorables, tempérées par le fait que Bayrou ait obtenu quatre conditions très importantes (Une alternance véritable, Une loi de moralisation de la vie publique, Rémunérer davantage le travail et L’introduction de la proportionnelle), je vais voter sans hésitation aucune pour Macron tout en évitant cette image déplorable de se dire de le faire avec une pince à linge sur le nez. Je sais quelles sont le priorités. Je ne me pose même pas la question de savoir si c’est de gaieté de cœur ou non. C’est une obligation morale, politique, philosophique que Le Pen progresse le moins possible.


Moyenne des avis sur cet article :  1.23/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 3 mai 17:11
    Très bon article. je suis d’accord avec presque tout . mais je crois que vous avez oublié un aspect quant à Mélenchon. Il a refusé de répondre à la question de son vote personnel. Pour moi , c’est une faute démocratique.
    attention, bien évidemment les insoumis peuvent faire ce qu’ils veulent pour ce deuxième tour, c’est de leur responsabilité. Je trouve aussi très bien que le leader de la FI ne donne pas de consigne de vote, mais ce qui est inadmissible pour un élu de la République c’est de refuser de donner son vote personnel. Ne s’agit t’ il pas de la transparence démocratique, du devoir d’un élu de rendre compte de son mandat qui doit être une obligation démocratique d’autant que l’on se dit prêt à promouvoir un référendum révocatoire dans une sixième République promise. Un élu doit assumer ses positions.
    Mélenchon ne veut’ il instaurer un référendum révocatoire ; oui ou non ?, alors il vaut mieux que les élus fassent preuve de transparence, qu’ils rendent compte de leurs attitudes, et donc lui aussi à fortiori. Sinon c’est de l’irresponsabilité et même de la lâcheté. Mélenchon n’est pas un indigné, c’est un élu disqualifié..


    • chapoutier 4 mai 08:06


      un article qui insulte les électeurs de Mélenchon de nervis est forcément un très bon article pour les macroniens.

      la définition et les synonymes de nervi c’est :
      tueur, homme de main,fripouille, mercenaire, sbire, séide, truand, vaurien.

      il y aurait donc 9 millions de tueurs ou homme de main mélenchonien dans ce pays


    • Imhotep Imhotep 4 mai 08:38

      @chapoutier
      Vous devriez éviter de mal lire volontairement cet article. Soit vous ne savez pas lire soit vous êtes de mauvaise foi patente. Les nervis concernent les ultra mélenchonistes, les insulteurs professionnels, les hordes qui parcourent les forums pour déverser leur agressivité maladie, leurs théories délirantes, leur haine, leur délit de sale gueule. Il est très clairement écrit dans l’article qu’il y avait trois catégories de mélenchonistes : les électeurs simples, les militants et les ultras. Parmi vos électeurs il y a une très forte proportion qui vote Le Pen, qui partage ses haines et dégoûts.

      Du reste il suffit de voir les insanités, les tombereaux de bile déversés par cette horde ici même sur Agoravox sous les articles qui demandent de voter Macron, y compris quand ceux qui le demandent sont de gauche, de gauche même parfois dure, qui n’ont jamais été permissifs à la droite et qui sont copieusement insultés. On a même droit à un article délirant qui relève de la pure agressivité et du fantasme le plus complet qui veut jouer à ce qu’a fait Chirac contre Giscard : la politique de la terre brûlée, jouer le pire pour ramasser la mise. Cette tactique est heureusement vouée à l’échec. Les sondages donnent à ce jour un naufrage complet de la France Soumise aux agressivités bien senties, pour les prochaines législatives.

    • Onecinikiou 4 mai 13:56

      @Imhotep


      Vous parlez d’obligation morale : 

      1/ Mais ici ce n’est pas une question de morale qui se joue, mais bien de politique au sens littéral, en tant qu’orientation gouvernementale déterminante pour notre avenir, et celui des générations qui nous suivent.

      2/ Parlez de morale pour masquer sciemment la dimension éminemment politique de ce scrutin, n’est-ce pas là LE stratagème éculé du système de domination pour se survivre à lui-même ? Evidemment que oui.

      3/ Même à admettre votre posture morale faussement subversive - puisque partagée et véhiculée par l’ensemble de la doxa et de la superstructure mediatico-politique - qui encore une fois est un artifice grossier servant à culpabiliser l’opinion pour mieux entériner la poursuite du statu quo en faveur des intérêts oligarchiques dominants, à aucun moment de votre longue tribune vous n’avancez le commencement du début des raisons « morales » pour lesquelles il conviendrait de faire barrage à MLP, de concert avec toute la merdiacratie... C’est très léger comme argumentaire de persuasion.

      4/ D’où parlez-vous ? Car votre anti-fascisme d’opérette en filigrane de votre discours, qui n’a définitivement rien de transgressif, est typique du fils d’une bourgeoisie privilégiée et planquée au coeur des métropoles bénéficiaires exclusives de la mondialisation économique. Bien loin de « résister » à un hydre fascisme qui n’existe plus (et donc sans le moindre risque ni intellectuel ni non plus physique), vous prêter en réalité allégeance au pire de la domination oligarchique. Le pire étant sans doute que vous n’en avez même pas conscience. Mais est-on jamais mieux manipulé que lorsqu’on est inconscient de l’être... ?

    • mollard lionel mollard lionel 4 mai 15:53

      @chapoutier L’article était bien parti, mais au final je constate que votre réflexion s’accorde à mes pensées, ne me considérant aucunement tueur, fripouille, mercenaire... et donc je m’abstiendrai dimanche, ne pouvant être blanc dans l’histoire à forcer le destin de l’un ou l’autre à représenter la France, qui vaut bien mieux que ça !


    • Lengage Lengage 3 mai 17:13

      Amis abstentionnistes allez-vous laissez passer Hitler ou Rothschild ? Faites votre choix camarades !


      • Taverne Taverne 3 mai 17:18

        @Lengage

        Dis donc, toi qui vomis sur les juifs, les francs-maçons et autres catégories sur tout site répugnant, tu soutiens l’holocauste programmé des homosexuels en Tchétchénie ? L’extermination va se faire dans quelques jours. J’attends avec impatience ta délicieuse réponse d’humaniste (au FN, ils se disent « humanistes » à présent) et de frontiste raffiné.


      • MagicBuster 3 mai 17:26

        @Taverne
        Si les tchétchènes veulent buter les homosexuels - et alors ????

        Les chinois font travailler les enfants ....
        Les arabes font des femmes leurs esclaves ....
        Les noirs mangent des insectes ....
        Les américains s’entretuent avec des armes à feu et drogues leurs enfants

        Chacun fait comme il veut DANS SON PAYS et ON EST CHEZ NOUS.


      • Taverne Taverne 3 mai 17:34

        @MagicBuster

        Moi, je ne laisse pas passez les « et alors ? »

        « J’ai volé l’argent public, et alors ? »
        « On tue des gens, et alors ? »
        Le FN va faire un gros score dimanche, et alors ?

        Les « et alors » confirment ce présage d’Albert Einstein : “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.”


      • Taverne Taverne 3 mai 18:15

        En outre, ma question ne s’adressait pas du tout à vous mais à Lengage (elle était calibrée pour lui), ce propagandiste plus que douteux qui copie-colle le lien vers son blog infect. Je voulais savoir si, par exemple, il allait fêter ce massacre avec ses potes d’extrême-droite en sabrant le champagne. Mais il ne répondra pas : ce genre de personnes n’a ni courage ni pensée.


      • JBL1960 JBL1960 7 mai 22:03

        @Lengage Surtout quand on sait que Wall Street a tracé la route pour Hitler, dès 1920 (après son implication argumentée et documentée dans la Révolution Bolchévique) et que les Rothschild sont totalement imbriqués dans le truc...


      • MagicBuster 3 mai 17:23
        « Je vote, ils dégagent », la nouvelle campagne de Jean-Luc Mélenchon

        http://www.lepoint.fr/zapping-du-point/je-vote-ils-degagent-la-nouvelle-campagne-de-jean-luc-melenchon-08-07-2016-2053139_2470.php

        Faisons un référendum : Est-ce que jean-luc dois se représenter  ?

        ==>Ce sera NON à 80%

        Vive la démocratie Jean-luc.Tu es définitivement à la retraite.

        Bon débarras


        • Durand Durand 3 mai 17:31



           Pour certains plus que pour d’autres, c’est rès dur de faire un choix... Surtout que par démagogie, MLP à lissé à l’extrême son programme de sortie de l’UE (référendum dans les six mois... etc...) pour donner confiance à un électorat matraqué de propagande-Système...

          Voter MLP c’est faire un pari sur la confiance que l’on peut avoir envers elle et NDA pour mieux défendre la France de l’oligarchie apatride, plutôt qu’au propre candidat de cette oligarchie ! En réalité la prise de risque est saine et parfaitement justifiée... 

          En toute logique, il n’y a pas photo : Macron c’est la certitude du pire... MLP, c’est l’incertitude du mieux... mais même dans ce cas, s’abstenir ou voter blanc ou nul n’est pas une option. 

          Le choix est pourrit, certes, mais il faut quand-même l’assumer de façon réaliste car l’un des deux sera élu et c’est le pire qui a le vent en poupe...




          • pipiou 3 mai 17:32

            Ce long article pour conclure sur une « obligation morale, politique, philosophique » que l’auteur n’explicite même pas !
            C’est comminatoire (« destiné à faire pression ») et au final plutôt gonflé.


            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 mai 17:42

              Pour les mêmes raisons que l’auteur donne dans sa description qui n’est ni un raisonnement ni une démonstration, je voterai blanc.


              • Imhotep Imhotep 3 mai 19:57

                @Jeussey de Sourcesûre
                Employer des arguments d’autorité est encore moins un raisonnement et une démonstration.

                Que vous votiez blanc grand bien vous fasse. Vous pourrez vous contorsionner intellectuellement ou moralement, vous regarder fier comme un bar tabac dans la glace, vous serez et pour toujours complice actif de la montée vertigineuse du score de Le Pen du premier au second tour. C’est votre droit, votre choix qu’il faudra assumer. Un sondage vient de sortir nous dit - à prendre avec beaucoup de précaution - que la France Insoumise avec sa composante bleue marine sera sous l’eau et laminée aux législatives en compagnie du PS et du FN. Une campagne donc perdue après avoir eu l’illusion d’être en finale.

              • pipiou 3 mai 23:11

                @Imhotep

                Quelqu’un qui vote blanc n’est par définition complice de rien du tout.
                Si le FN monte (« vertigineusement » ?) c’est qu’il y a des gens, nombreux , qui votent FN.
                Posez-vous la question de pourquoi ce vote, et même de culpabiliser, voire d’accuser, les gens qui ne votent pas comme vous.

                Après cette démonstration d’intolérance j’espère que vous n’allez pas nous faire le coup du gars qui se prétend républicain.


              • pipiou 3 mai 23:12

                @pipiou
                au lieu de culpabiliser ...


              • Imhotep Imhotep 4 mai 08:44

                @pipiou
                L’histoire vous répond à ma place. Vous pourrez faire toute les contorsions intellectuelles que vous voudrez, vous ne pourrez jamais faire croire que le vote blanc n’est pas une participation active au score réévalué de Le Pen entre les deux tours. Etant donné 1- qu’il y aura forcément un(e) élu(e), donc qu’un vote blanc approuve par définition ce résultat et 2- qu’un vote pour Macron modifie le rapport de force, vous serez factuellement complice de ce score réévalué.

                Vous pouvez vous arranger avec votre conscience, vous pouvez tenter d’inverser les rôles cela ne changera rien. Comme je vous le disais l’histoire a déjà jugé des positions comme la vôtre. Un homme en a laissé son nom dans l’histoire (ou un conte pour d’autres) : Ponce Pilate. Lui aussi avait vos arguments, mais personne au monde n’ignore ce qu’est un Ponce Pilate.

              • Laulau Laulau 4 mai 09:17

                @Imhotep
                vous serez et pour toujours complice actif de la montée vertigineuse du score de Le Pen

                Vous ne manquez pas de toupet, ceux qui sont responsables de la montée, pas si vertigineuse que ça d’ailleurs, du FN ce sont les politiques menées par Sarkozy, Hollande et Macron.

                France Insoumise avec sa composante bleue marine sera sous l’eau et laminée aux législatives

                C’est ça, vous avez raison de prendre des précautions, certains ici prédisaient 5 % pour Mélenchon. Quant à « la composante bleu Marine », je n’aurai qu’une réponse : vous faites partie des crapules réactionnaires qui sont responsable de l’existence même du FN.


              • Imhotep Imhotep 4 mai 09:35

                @Laulau
                J’ai déjà répondu par avance à votre argument d’inversion des rôles. Ici on ne parle pas de sondage, on ne parle pas du fait antérieur à l’élection. Ici on parle de cette élection-ci, de ce vote et dans ce vote, oui, toute personne qui s’abstient ou qui vote blanc est complice de la montée du score de Le Pen entre le premier et le second tour. Vous comprenez : la montée du score entre les deux tours. Ce dont vous parlez ne concerne que le premier tour où Le Pen a fait un peu plus de 20 % soit un peu mieux que son père il y a 15 ans.


                Soit vous êtes incapable de comprendre cette distinction majeure, soit vous le pouvez et vous vous moquez des faits et ne pensez que par slogan et a priori.

                Votre langage est celui de tous les nervis de tous les partis d’extrême gauche, d’extrême droite et de tous les soutiens des politiques sans nuances qui s’arrangent en revanche des petites combinaisons. Insulte, agressivité, aveuglement, incohérence, négation des faits et de la vie telle qu’elle est, idéologue, dogmatiques. 

                Quant à votre argument les sondages n’ont pas donné 5 % à Mélenchon, comme quoi vous êtes tellement aveuglé que vous sortiez une ineptie de première. Les sondages ont été justes pour Mélenchon à un point près. Le RPR de l’époque qui a fait battre Giscard a eu le même raisonnement et il fut laminé aux législatives, mais vous ce sera pire encore.

              • Gorg Gorg 4 mai 11:17

                @Imhotep

                « la France Insoumise avec sa composante bleue marine »

                Cette phrase montre bien la petite ordure que tu es… Mettre sur le même plan la FI et le FN… il fallait oser…Ta haine t’égare petite chose… Retourne dans la naphtaline…

                En l’occurrence le facho c’est toi, tu ne dépareillerais pas aux côtés de la Gorgonne…

                Tu me fais vomir… et ça me renforce dans ma décision...

                2017… on assiste au retour de l’inquisition… Pfff. Lamentable…

                Je suis libre et pour moi ce sera ni-ni, je ne choisirais pas le camp de Miron… Si c’est 51-49, ça me conviendra très bien...

                Les manipulations, ça suffit. La fête es terminée. Démerdez vous...



              • Clouz0 Clouz0 4 mai 14:11

                @Gorg


                Faites bien ce que vous voulez de votre voix, mais en l’occurence votre logorrhée* haineuse vous fait ressembler comme 2 gouttes d’eau aux bas du front. De là à penser que « qui se ressemble s’assemble » il y a 1 pas que vos interventions nous permettent de franchir sans difficulté. 
                1. Littéralement, diarrhée verbale, ou incontinence verbale. Trouble du langage caractérisé par un besoin irrésistible et morbide de parler.

              • Gorg Gorg 4 mai 18:06

                @Clouz0

                « Faites bien ce que vous voulez de votre voix »

                J’y compte bien, et d’ailleurs je n’attendais pas votre permission....

                « votre logorrhée* Littéralement, diarrhée verbale »

                Oui, oui, ça va, merci, je connait (un peu) la langue Française... Si je devais rencontrer des difficultés je vous en ferais part, soyez sans crainte...

                « vous fait ressembler comme 2 gouttes d’eau aux bas du front »

                Un grand merci pour votre brillante analyse... Si, si, j’y suis sensible... vraiment... Je viens de vivre un grand moment... si, si...

                Ah qu’est ce qu’on rigole sur AV...


              • Clouz0 Clouz0 4 mai 19:01

                @Gorg

                « Oui, oui, ça va, merci, je connait (un peu) la langue Française... »
                Euh, je connais me semble plus correct !  smiley

              • Gorg Gorg 4 mai 20:04

                @Clouz0

                C’est exact... Autant pour moi...
                C’est ce qui arrive lorsqu’on tape un peu vite et que l’on ne se relit pas...
                Cela nous arrive à tous, hélas, et en règle générale, je n’en fait jamais l’article aux contributeurs...
                Eh oui, n’est pas bas du front qui le veut... c’est inné... n’est ce pas... ?

                Merci encore

                Quoi d’autre ?


              • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 3 mai 18:35

                Salut je viens de comprendre quelque soit le connu la masse sauf exceptions préfère rester dans ce connu...quelque soit c connu..c’est typique du totalitarisme de la pensée sur le cerveau car le champs de ce qui nous reste comme programme , la pensée analytique n’a aucune compétence dans l’inconnu quand cela la concerne directement..normal elle n’analyse que sa propre mémoire..donc le passé donc le connu....

                ceci explique l’esclavage, et tout le reste...

                alors que la vie donc le présent se trouve dans l’inconnu...ce serait à développer ce que je ne ferais pas....là...


                • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 3 mai 18:37

                  @Hecetuye howahkan

                  car il y a du serieux à faire..choisir le futur maître....

                  au fait pourquoi un maître ? quelqu’un pour expliquer.. ?

                  merci d’avance..


                • Piere CHALORY Piere CHALORY 3 mai 18:55

                  Tout ça pour dire ; ’’je vote Macron !’’


                   smiley



                  • Imhotep Imhotep 3 mai 19:51

                    @Piere CHALORY
                    Je suis infiniment désolé que vous ne puissiez faire qu’un raccourci. Sans doute un peu de complexité nuit au slogan et au parti pris. Et oui il y a une conclusion puisque c’est l’objet d’un choix à faire.


                  • Claire29 Claire29 4 mai 11:59

                    @Piere CHALORY
                    Pourquoi ceux qui votent Macron éprouvent-ils le besoin de justifier leur vote et de culpabiliser ceux qui veulent s’abstenir ou voter blanc ?


                  • Onecinikiou 4 mai 14:22

                    @Claire29


                    Parce qu’ils sont persuadés d’appartenir au camp du « Bien » et du « Progrès », qu’ils éprouvent la folle prétention d’imposer à tous leur prétendu magistère moral, et ne reculeront devant rien pour ce faire, aucune manipulation, travestissement, diabolisation, mensonge ou culpabilisation. Leur objectif est d’imposer une dictature du politiquement correct, transfuge de l’idéologie dominante, qui n’est jamais que l’idéologie de la classe dominante.


                  • bernard bernard 4 mai 15:58

                    @Onecinikiou

                    « Parce qu’ils sont persuadés d’appartenir au camp du « Bien » et du « Progrès » » (sic)

                    Tous ces biens pensants, se disant démocrates, unis contre un seul parti qui visiblement leur fait peur, ne sont démocrates que d’apparence pour ne pas dire d’opérette.
                    Tout ces ralliés de droite du centre de gauche et même d’ailleurs ne sont que des girouettes allant au gré du vent à condition que le vent aille dans leur sens, sinon c’est l’apparition du front ripoublicain !
                    Et l’exemple type, c’est cette « présidentielle » ou devrais-je dire cette « pestilentielle ».
                    Marre des Fillon, Macron, Juppé, Melanchon et autre Bayrou, droite, gauche et extrêmes de tout bords, et toute cette clique de bon à rien qui depuis plus de 40 ans nous empoisonnent l’existence et profitent d’un système fait à leur mesure.

                    Aucun, je le dis, le répète, aucun ne vaut un bulletin dans l’urne.
                    Et il est inutile de me dire, m’expliquer, vouloir me prouver par quelques fadaises que ce soit, que le fait de ne pas voter profite à l’un ou à l’autre.
                    Pendant plus de 40 ans j’ai participé à cette...mascarade pour le résultat visible d’aujourd’hui.
                    Alors aujourd’hui, je dis STOP, SANS MOI. smiley

                    Charles, ou es-tu ?


                  • Etbendidon 3 mai 19:11

                    Quand on a comme avatar le logo d’apple on ne peut que veauter Macron
                    ne mélangeons pas les torchons et les serviettes
                     smiley


                    • Piere CHALORY Piere CHALORY 3 mai 19:19

                      @Etbendidon


                      J’écoute en ce moment une radio italienne, ils en sont à faire des jeux en demandant la différence d’âge Trump/Melania versus Macron/Brigitte, en ayant du mal à rester sérieux, on se demande bien pourquoi...


                       smiley


                    • Imhotep Imhotep 3 mai 19:50

                      @Etbendidon
                      C’est bien de faire du délit de sale gueule.


                    • bernard bernard 4 mai 16:02

                      @Imhotep


                      Bonjour Imhotep,

                      Juste une question :

                      Comme vous êtes un inconditionnel de Bayrou...

                      Si Bayrou avait rejoint Marine, vous appelleriez à voter Marine ?



                    • Imhotep Imhotep 4 mai 16:08

                      @bernard
                      Comment dire ? Si ma tante en avait ce serait mon oncle Si Bayrou appelait à voter Le Pen, il ne serait pas Bayrou.

                      ensuite vous confondez premier et second tour. Nous parlons du second tour et là j’élimine. C’est assez clair, non ?

                    • bernard bernard 4 mai 16:21

                      @Imhotep


                      J’adore votre pirouette, surtout s’agissant de la girouette Bayrou.

                      Je ne fais aucune confusion entre premier et second tour, et je réitère ma question à laquelle vous n’avez pas répondu :
                       
                      Si Bayrou soutenait Marine, voteriez vous pour Marine


                    • cétacose2 3 mai 20:17

                      Avec Supermacron les commémorations deviendront la principale activité nationale ,car l’ingérence se paye par le massacre de nos concitoyens ; phénomène déjà mis en place par le va t’en guerre Groland 1er

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès