• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Albert Einstein : du génie à l’imposteur

Albert Einstein : du génie à l’imposteur

Albert Einstein est considéré comme le plus grand savant du 20ème siècle suite à la célèbre découverte de la théorie de la relativité qui lui est attribuée.
Depuis l’année 1905, celui-ci a une place de choix dans le milieu scientifique, les médias et dans les différentes publications ou livres sur le sujet. Son nom est toujours associé à la théorie, on parle de la relativité d’Einstein.

Pourtant depuis cette date, une controverse a eu lieu au sujet de cette découverte : certains physiciens ont remis en cause la paternité de la relativité attribuée à Albert Einstein. Cette controverse n’a jamais été relayée par les médias traditionnels mais était connue uniquement dans un milieu scientifique très fermé et initié, pas du grand public.

Parmi ces physiciens, le docteur en physique nucléaire américain Dean Mamas, considère qu’Albert Einstein(1879-1955) a plagié la théorie de la relativité laquelle a été selon lui en réalité découverte par le français mathématicien et physicien Henri Poincaré(1854-1912). 

Avant de revenir sur le fond du sujet et de la polémique, nous allons tenter de définir brièvement l’idée de la théorie de la relativité.

La théorie de la relativité

Il est très difficile de trouver un seul livre, un article ou un site web qui explique et qui résume de manière la plus simple possible cette théorie en quelques lignes.

D’une manière générale, lorsque l’on parle de relativité, cela signifie que quelque chose dépend d’une autre chose par opposition à une notion absolue qui est indépendante de toute chose.

Plus précisément, dans ce contexte il s’agit de l’espace et du temps et par extension de la vitesse qui est le quotient d’une distance par un temps.

La théorie de la relativité devrait s’appeler théorie de la relativité de l’espace et du temps ou théorie de la relativité de l’espace-temps car l’espace et le temps sont indissociables tel un être humain composé d’un corps et d’un esprit. 

Un référentiel est un point de repère utilisé comme référence pour mesurer distance, temps et vitesse comme par exemple la Terre, un train en mouvement…

L’observateur qui effectue une mesure de distance, de temps ou de vitesse d’un objet le fait toujours par rapport à un référentiel donc relativement à celui-ci. 

On distingue habituellement :

  • la relativité restreinte qui est limitée ou restreinte à certains cas, référentiels dits galiléens ou inertiels sans entrer dans les détails
  • la relativité générale qui est valable dans les autres référentiels

Que dit précisément la théorie ?

La théorie de la relativité restreinte indique que les mesures d’espace et de temps dépendent de la vitesse de l’observateur de l’événement. En particulier, les lois de cette théorie montrent que :

  • le temps se dilate : le temps mesuré par une horloge en mouvement s’écoule plus lentement par rapport au temps mesuré par une horloge fixe 
  • l’espace se contracte : la longueur d’un objet en mouvement est diminuée par rapport à la mesure faite dans le référentiel où l’objet est immobile
  • la vitesse de la lumière est constante quelque soit le repère ou référentiel dans lequel l’observateur se trouve, elle est toujours d’environ 300000 km par seconde, c’est en quelque sorte une exception, un cas limite, cette vitesse est donc absolue et non pas relative

Dans la suite de l’article, il sera question de la relativité restreinte dont la découverte a été prétendument attribuée à Albert Einstein en 1905. 

Entretien avec Dean Mamas sur radio courtoisie

Des articles du British journal publiés entre 1965 et 1966 montrent définitivement que c’est bien Poincaré qui a découvert la théorie de la relativité.

Henri Poincaré a publié la formule e=mc², l’énergie est égale à la masse multiplié par la vitesse de la lumière au carré, en 1900 soit 5 ans avant Einstein. Ce dernier l’a reprise sans citer Poincaré, il a également repris le mot relativité.

Sir Edmund Wittaker, historien des sciences anglais du 20ème sicèle, a publié un livre en 1953 sur l’histoire des sciences dans lequel il a écrit un chapitre intitulé « la relativité de Poincaré ». Il considère que Poincaré a formulé en premier le principe de la relativité et la formule e=mc² en 1900.

Lorsque Einstein a été amené à démontrer la validité de la formule e=mc², il y avait certaines carences.

Dans le livre « Einstein myth », le mythe d’Einstein qui cite le journal d’optique américain publié en 1952, lorsqu’ Einstein a dérivé pour la première fois la formule e=mc², sa dérivation était défectueuse mais il est quand même parvenu au bon résultat. Il savait donc à quoi il devait aboutir malgré ses erreurs. C’est ainsi que l’on reconnait un copieur à l’école : le résultat est juste mais la démonstration est fausse.

Le premier article d’Einstein ne comportait aucune citation, aucune référence en bas de page ce qui ne se fait jamais dans les publications scientifiques car les scientifiques ne partent jamais de zéro mais de travaux, résultats et études précédents.

Tout le monde était étonné qu’Einstein ait pu trouver la relativité avec le poste qu’il occupait au bureau des brevets en Suisse. Il lisait simplement les publications de Poincaré.

Henri Poincaré a présenté la théorie de la relativité en 1904 à la foire internationale de Saint Louis aux Etats-Unis. Einstein a pu prendre connaissance de la théorie à ce moment là.

Poincaré est mort en 1912 et Einstein a été lancé par les médias de masse dans les années 1920, c’est ainsi qu’Einstein a été popularisé.

D’après l’encyclopédie Britannica, Einstein n’a pas eu le prix Nobel de physique pour la théorie de la relativité mais pour l’effet photoélectrique qui se fait en une demi-page. Dean Mamas s’étonne de cette attribution pour ce simple fait.

Aux Etats-Unis, les trois grandes chaînes NBC, ABC et NBS ont lancé Einstein dans les années 1920 à la radio initialement puis à la télévision. David Sarnoff, russe spécialiste du talmud et de la Torah (NBC, ABC) et William Paley (CBS) ont projeté leur protégé Einstein de la même communauté telle une vedette de cinéma et l’ont rendu célèbre.

Deux mois avant sa mort, Einstein prétendait qu’il ne savait rien de Poincaré mais comment se fait t-il qu’il a utilisé le mot de relativité qui a été inventé par Poincaré. Il a donc non seulement fait preuve de plagiat mais également de mensonge.

Comment le jeune et ambitieux Einstein s’est approprié la relativité restreinte de Poincaré

Comment le jeune et ambitieux Einstein s'est approprié la relativité restreinte de Poincaré

Ce livre traite de cette question de manière plus détaillée.

Les cinq premiers chapitres du livre reviennent sur la théorie elle-même et les notions d’espace et de temps ainsi que la découverte d’Henri Poincaré.

Le sixième chapitre traite de l’appropriation de la théorie de Poincaré par Einstein et le septième chapitre de la personnalité des deux protagonistes.

Nous ne traiterons pas des cinq premiers chapitres mais nous présenterons quelques citations des deux derniers chapitres qui sont le cœur du problème.

Einstein s’approprie les travaux de Poincaré

« Les fondements de la relativité restreinte de Poincaré sont éparpillés dans divers textes publiés au fur et à mesure de l’avancée de ses recherches. Elles commencent avec La mesure du temps, paru en 1898, et se poursuivent jusqu’à son résumé Sur la dynamique de l’électron du 5 juin 1905, dont le détail des calculs est donné en juillet. »

« Par contre un jeune physicien ambitieux, Albert Einstein(1879-1955) va reprendre les travaux de recherche publiés par Poincaré en les rassemblant dans un texte unique intitulé « Sur l’électrodynamique des corps en mouvement ». Cette publication paraît dans le journal Annalen der Physik où le manuscrit reçu le 30 juin 1905, soit 25 jours après la publication du 5 juin dans les Comptes rendus de l’Académie des Sciences… »

« Par contre Einstein ajoute aux postulats de Poincaré celui de l’invariance de la vitesse de la lumière. » 

« C’est ce qui a en grande partie conduit à attribuer la paternité de la relativité à Einstein. Or ce postulat est non seulement superflu mais encore il engendre un sérieux doute sur la crédibilité de la théorie relativiste. »

« En effet, pourquoi les propriétés fondamentales de l’espace et du temps devraient-elles être tributaires d’un phénomène physique particulier, celui de la lumière ? »

« Tel qu’il est présenté, l’article d’Einstein serait certainement refusé de nos jours par tous les journaux scientifiques car il ne cite aucun des travaux antérieurs auxquels il emprunte des idées et des résultats. »

« Ayant d’ailleurs une bonne connaissance de la langue française, Einstein pouvait lire rapidement ces textes afin d’en extraire le meilleur. »

Deux personnages hors du commun 

Henri Poincaré : 1854-1912

« Son séjour à Polytechnique est resté célèbre car il suivit les cours, tout au moins ceux de mathématiques, sans prendre de notes, ni même se soucier des feuilles autographiées reproduisant les leçons du professeur. Il n’en avait pas besoin. »

« Présenté pour la première fois à l’âge de 26 ans à l’Académie des Sciences, il y fut admis comme membre en 1887…De très nombreuses distinctions honorifiques, nationales et internationales, lui furent décernées. »

« C’était un homme comblé qui resta toujours modeste. En matière scientifique sa seule préoccupation fut la recherche de la vérité. Il se soucia peu de la gloire. Il eût aimé que son nom ne fût donné à aucune de ses découvertes. »

« On a vu qu’il a appelé transformation de Lorentz la relation fondamentale de la relativité restreinte, alors que c’est finalement Poincaré qui en a été le véritable auteur. »

« Il avait eu le bonheur d’unir sa vie à celle d’une compagne intelligente, discrète et dévouée qui embellissait son existence et lui facilitait la tâche. »

« Poincaré mourut « jeune », à 58 ans. Opéré le 9 juillet 1912, il paraissait hors de danger, lorsque brusquement, le 17, dans son lit, l’embolie le surprit et le terrassa en un quart d’heure. »

Albert Einstein : 1879-1955

« Toutes les tentatives d’Einstein, depuis sa sortie de l’Ecole polytechnique de Zurich jusqu’à sa nomination comme privatdozent à l’université de Zurich, montrent qu’il avait la ferme ambition de devenir professeur d’université. Comment parvenir à ses fins, se demande le jeune ambitieux. Evidemment en publiant des articles scientifiques qui le feront remarquer. »

« N’ayant pu obtenir un poste d’assistant à l’Ecole polytechnique de Zurich, il va quémander un emploi chez les physiciens célèbres…Ses démarchent n’aboutissent pas. »

« Albert et Mileva se marièrent le 6 janvier 1903…Son divorce aura lieu seulement en 1919 mais auparavant Einstein fera cruellement souffrir Mileva. »

« Dans son ouvrage Autoportrait, paru en anglais en 1949, Einstein reconnaît que ses publications en physique statistique des années 1902-1904 ne faisaient que redécouvrir des théories déjà connues… »

« Un jeune physicien ambitieux veut publier un maximum d’articles scientifiques pour se faire connaître. Au printemps 1905, il avait déjà commencé à prendre des notes sur le temps et la synchronisation des horloges à partir des publications de Poincaré. Cela n’avait pas été difficile car Einstein connaissait assez bien le français. » 

« Autant dire qu’Einstein pouvait facilement lire les articles scientifiques en provenance de revues et d’ouvrages en français. Il ne s’en priva pas. Il lut et relut le livre de Poincaré La science et l’hypothèse paru en 1902. »

« Durant l’année 1904, Einstein va s’entendre avec les éditeurs de la plus prestigieuse revue scientifique d’Allemagne de cette époque, Annalen der Physik, pour leur fournir régulièrement des comptes rendus d’articles parus dans divers journaux scientifiques de pays étrangers. »

« Ce n’est qu’à partir de 1907 que le premier tome des Papiers d’Albert Einstein fut publié par l’université de Princeton, aux USA. Divers documents et lettres d’Einstein avaient en effet été gardés secret par les exécuteurs testamentaires d’Einstein, Helen Dukas et Otto Nathan. »

« Je crois qu’il (Einstein) était beaucoup plus opportuniste qu’on l’imagine…, il faut prendre ce facteur en considération… »

« L’article du 5 juin de Poincaré lui montre qu’il est urgent et opportun de publier sur ce sujet. »

« Sa vie durant, Einstein se proclamera le seul créateur de la relativité restreinte. Pratiquement jamais, sauf deux mois avant sa mort, il ne rendra hommage à Poincaré. Dès son article de 1905, Einstein ne mentionne aucun des travaux de recherches dont il est redevable ; il ne cite personne comme s’il avait tout inventé par lui-même, alors que même ses biographes les plus inconditionnels reconnaissent qu’il a puisé dans les travaux de recherche de Poincaré. Sa technique, consistant à tirer toute la couverture à lui, va être payante car il va bénéficier de la modestie de Poincaré. »

« Poincaré sera sans doute heureux de voir que ses idées sont reprises par la jeune génération. Il se dit qu’il n’y a rien de vraiment nouveau dans le texte d’Einstein , et il passe à d’autres problèmes. »

« Peut-être Einstein était-il jaloux de la supériorité en mathématiques de Poincaré qui est incontestablement reconnu comme un créateur dans diverses branches des mathématiques. Einstein n’a rien créé dans ce domaine. »

« Hermann Minkowski fut l’un des professeurs de mathématique d’Einstein à l’Ecole polytechnique de Zurich. Lorsqu’il commence à entendre chanter les louanges de son ancien élève, il lui écrit cordialement pour lui demander un tiré à part de ses articles. »

« Minkowski s’approprie à son tour une partie des travaux de Poincaré. » 

Quelques dates clés

- 1898 au 5 juin 1905 : publications éparses de Poincaré sur la relativité.

- 1900 : Poincaré publie la formule e=mc².

- 1904 : Poincaré présente la théorie de la relativité à la foire internationale de Saint Louis aux Etats-Unis.

- 30 juin 1905 : Einstein publie son célèbre article sans aucune référence ou citation. Poincaré semble ne pas s’insurger à cause de sa modestie et de sa volonté de diffuser la vérité pour la science. 

- 17 juillet 1912 : Henri Poincaré meurt. En l’absence d’une enquête et d’une autopsie on ne peut exclure aucune hypothèse sur les causes de son décès. Dès cet instant, Einstein a le champ libre.

- années 1920 et suivantes : Poincaré est déjà mort depuis des années, Einstein est propulsé par les médias acquis à sa cause, d’abord à la radio puis à la télévision et dans les journaux.

En résumé

Au vu de tous ces éléments, on peut dire sans prendre trop de risques qu’Henri Poincaré est le véritable fondateur de la théorie de la relativité restreinte et qu’Albert Einstein, en s’appropriant les travaux de Poincaré sans le citer et en niant avoir eu connaissance de ceux-ci, n’est pas le plus grand savant du 20ème siècle mais est le plus grand plagiaire, menteur, opportuniste, imposteur de tous les temps.

Poincaré n’a pas manqué d’éloges envers Einstein mais ce dernier n’a jamais montré au premier la moindre reconnaissance.

Einstein ne doit sa notoriété actuelle et son salut qu’ à un ensemble de circonstances suivantes :

  • une grande modestie d’Henri Poincaré qui force le respect qui ne cherchait pas son intérêt personnel mais celui de la vérité pour la science
  • le manque de professionnalisme de la majorité des chercheurs en physique qui ne vont pas à la source des articles pour retracer les faits exacts mais se contentent simplement de reprendre les livres écrits par d’autres sur le sujet
  • l’utilisation habile par Einstein d’un postulat ou d’un principe superflu qui est celui de l’invariance de la vitesse de la lumière quelque soit le référentiel choisi et qui n’est pas nécessaire pour démontrer la théorie
  • un puissant lobby communautaire qui domine aux niveaux politique, médiatique, scientifique et qui verrouille toute remontée d’informations dans les livres, les revues et dans l’éducation nationale, la relativité c’est Einstein point final, on ne discute pas 

Dès lors la célèbre image d’Einstein tirant la langue prend tout son sens. Il s’agissait probablement d’un message subliminal.

Pour finir, si la théorie de la relativité et sa fameuse formule e=mc² vous semblent compliquer, rassurez-vous on peut la résumer par une formule beaucoup plus simple : 

Albert Einstein est le produit d’un menteur et d’un copieur élevé au Poincaré.

Cette formule pourra être reprise par quiconque à condition de citer la source, n’est-ce pas Albert !

Au moins cette formule, il ne risque pas de la plagier !

Source :

http://message-universel.info/blog/2013/05/22/albert-einstein-du-genie-a-limposteur/


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • rhea 1481971 25 mai 2013 09:35

    Le problème nous savons maintenant que la vitesse de la lumiére varie en fonction de la gravité


    • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 09:52

      Encore un qui a tout compris smiley



    • rikoder rikoder 25 mai 2013 10:06

      @blacklisted

      Si seulement celui qui avait compris était celui que tu crois.... Retourne te coucher va.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 25 mai 2013 16:46

      Le problème nous savons maintenant que la vitesse de la lumière varie en fonction de la gravité


      Mais c ’est la stricte  vérité , 

      ma femme me dit toujours : si tu vois rien quand le jour tombe c ’est pas grave si tu mets la lumière .

    • Yanick Toutain Yanick Toutain 25 mai 2013 22:32

      Par rocla (haddock) (---.---.---.115) 25 mai 16:46

      Le problème nous savons maintenant que la vitesse de la lumière varie en fonction de la gravité

      Les vrais matérialistes considèrent la VITESSE EN SOI de la lumière, sa vitesse dans le vide COMME ABSOLUMENT CONSTANTE....
      Si les photons rencontrent des obstacles, comme dans l’eau par exemple, et doivent se FRAYER EN CHEMIN.... il y aura effet slalom.... tel que le décrit JP Galinat.
      Si les photons subissent des CHOCS de la part d’autres photons, ils seront DEVIES.... comme le sont les photons des étoiles passant à proximité du Soleil...
      MAIS CELA NE CHANGERA PAS LEUR VITESSE !!!


    • ffi ffi 25 mai 2013 22:40

      Les photons n’existent pas.
      La lumière est une onde.



    • ffi ffi 26 mai 2013 02:27

      Désolé, je n’ai pas lu en détail votre réflexion.
       
      Je parlais pour ma part de cette étude.


    • Yanick Toutain Yanick Toutain 26 mai 2013 14:29

      @Par ffi (---.---.---.3) 26 mai 02:27

      Désolé, je n’ai pas lu en détail votre réflexion.
       
      Je parlais pour ma part de cette étude.

      Merci à vous.
      Le lien direct est là et on a une traduction Google du texte complet ici

      Je suis impatient de savoir si nous sommes véritablement des alliés.
      1° Mon socle théorique est le VRAI newtonisme
      Celui-ci est donné dans le de Gravitatione : espace vide, corpuscules, lieux absolus, temps absolu, déplacement des corpuscules d’un lieu absolu à un autre lieu absolu, vitesses absolues
      etc...
      Ce qui induit une INERTIE VRAIE : la trajectoire RECTILIGNE du corps laissé à lui-même n’est pas RELATIVE à un autre corps ou repère mais RELATIVE AU VIDE LUI-MEME...
      Elle est donc une inertie OBJECTIVE (je remplace dans le même sens le mot absolu de Newton par le mot objectif - vitesses objectives etc...)

      2° Ce socle théorique est rappelé par Isaac Newton au début des Principia (dans les Scholies)
      ET DONC les escrocs relativistes utilisent ce texte dans un usage TOTALEMENT FALLACIEUX
      en feignant d’ignorer que les vitesses sont toujours en rapport avec le vide lui-même.

      3° Mon socle gnoséologique est celui de VI Lénine dans son Matérialisme et Empiriocriticisme.
      Le réel préexiste à tout. Les lois scientifiques sont les reflet de la réalité et sont CONTENUES dans la réalité elle-même.
      Cela contredit Mach et Poincaré : aucune VRAIE LOI SCIENTIFIQUE n’est INVENTEE ou libre association d’idées ou de faits collectés....
      Lénine reprend à juste titre les thèses de Engels qui furent partiellement rédigées par Marx.

      4° Les 3 lois de la dialectique de Engels sont des lois EXPÉRIMENTALES et font partie d’une PHILOSOPHIE SCIENTIFIQUE à construire...

      5° Il faut prendre en considération la vitesse du SIGNAL entre l’événement et la réception de ce signal...
      Par exemple : si je vois le Soleil et Mars, ils sont des IMAGES DATANT d’INSTANTS DIFFÉRENTS..
      Et la gravité appliquée par le Soleil sur le Mars que je vois date d’UN AUTRE INSTANT...

      Il est totalement stupide d’imaginer que le Soleil là où je le vois a une action gravitationnelle sur Mars là où je vois la planète....
      Le Soleil que je vois se trouve à l’ENDROIT OU IL ETAIT 500 secondes plus tôt...
      Et je vois la planète Mars là où elle était .....250 ou 750 secondes plus tôt !!!
      LES DEUX IMAGES NE DATENT PAS DE LA MEME HEURE !!!

      QUESTION DONC : quels sont NOS ACCORDS ?


    • ffi ffi 27 mai 2013 02:49

      Personnellement, je n’ai pas envie de poser au départ une axiomatique sur la nature des choses.
       
      Cela dit, si vous demandez de le faire, je vous dirais ceci :


      L’espace est plein, mais discontinu, formé par la juxtaposition de tous les corps.
      Un corps est une portion individualisée de l’espace, entouré d’une frontière, d’une certaine étendue dans l’espace, qui se maintient pendant un certain temps (durée de vie)
      Les corps peuvent échanger entre eux, au travers de leur frontière.
      Il ne peut y avoir qu’un seul corps en un lieu en même temps.

      Il y a deux grands types de corps :
      - les corps inertiels, qui sont caractérisés par une propriété d’inertie.
      - les corps non-inertiels, qui sont caractérisés par l’absence de propriété d’inertie.

      Par commodité, en me référent à l’étymologie latine d’inertie, je désignerais la non-inertie par le terme de sollertie (inertia = maladresse en latin, sollertia = adresse), de même j’utiliserais l’adjectif sollertiel en place de l’adjectif non-inertiel (inertis = maladroit en latin, sollertis = adroit).

      Ce qui est appelé « vide » est un corps sollertiel, mais il n’est pas pour autant vide, car il possède des propriétés (de polarisation, de permittivité,...etc).

      Tant les corps inertiels que les corps sollertiels sont luminifères, car ils partagent les propriétés qui en font des supports à l’onde lumineuse : j’entends définir l’éther strictement comme le support à l’onde lumineuse, et l’éther concerne donc les propriétés afférentes à ce sujet.
       
      Je ne désigne donc pas le « vide » comme étant l’éther lui-même, mais le fait qu’il ne soit pas vide implique de lui trouver un autre nom plus adéquat.
       
      Pour choisir ce nom, je peux me référer à l’étymologie de « sollertie », puisque c’est la caractéristique propre au « vide » : sollertis est composé de sollus « tout » et de ars, artis (art) [NB : la sollertie, c’est ce qui est « tout en art »]. Sollus lui-même dérive d’une racine indo-européenne *solwos qui a donné divers dérivés tels salvus « sain », solidus « solide », solus/sollus « seul, tout » en latin, ou encore ὅλος (holos) « entier » en grec.
       
      Pour changer un peu je vais utiliser la racine grecque apparentée à sollus, puis la composer avec le verbe ἵστημι, hístêmi, qui signifie « demeurer, fixer, se placer, se tenir debout,...etc), ce qui donne donc l’holostème : ce qui demeure entier, ce tout qui qui se tient debout.
       
      Je choisis donc de désigner ce qui est actuellement désigné par »vide" comme l’holostème.
      L’holostème est un corps non simplement connexe doué des propriétés de sollertie, de permittivité électrique, de perméabilité magnétique, et qui transporte donc la lumière.
       
      2° L’inertie des corps se mesure toujours par rapport à l’holostème.

      3° Le réel existe, par définition donc ne préexiste pas. Ce qui préexiste au réel est anté-réel.
       
      4° Les lois de la dialectique sont un manichéisme. En ce sens, elles ne permettent pas d’expliquer la pluralité et la variété qui sont manifestes. Elle ne peuvent servir de base à une philosophie qui soit scientifique, tout au plus à une idéologie manichéenne.
       
      5° La vitesse du signal (et autres variations) dépendent des conditions de polarisation locales de l’holostème.
       
      Note : cette réflexion est en développement et non définitivement arrêtée.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 août 21:39

      @rhea 1481971

      Non c’est une parfaite constante dans le vide, si la théorie est exacte, et rien n’indique qu’elle ne le soit pas.


    • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 09:51

       en réalité découverte par le français mathématicien et physicien Henri Poincaré(1854-1912). 


      Cocorico ! 



      • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 09:54

        un puissant lobby communautaire qui domine aux niveaux politique, médiatique, scientifique 


        Ça pue votre article !

        C’est bon pour les lobotomisés d’AV smiley



        • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 12:12

          Quand j’évoquais les lobotomisé smiley



        • Al West 25 mai 2013 10:05

          Le problème c’est que vous faites complètement dans l’excès. Poincaré a sûrement dérivé une théorie de la relativité restreinte avant Einstein (je dois avouer ne pas être un as du sujet), mais quid de la relativité générale, légèrement plus compliquée que la restreinte ? Alors vous allez me dire qu’il a eu l’aide de Grossman et Hilbert. Einstein n’était peut-être pas un génie des mathématiques, mais il avait une intuition physique indéniable.

          Ne pas non plus oublier l’effet photoélectrique, c’est d’ailleurs pour cela qu’il a eu le prix Nobel.

          Ça m’étonnerait grandement qu’Einstein ait réussi à voler toutes les découvertes qui lui sont atribuées...

          Conclusion : réhabiliter Poincaré, évidemment. En déduire qu’Einstein n’était qu’un médiocre plagiat, certainement pas.


          • medialter medialter 25 mai 2013 12:52

            « Le problème c’est que vous faites complètement dans l’excès »

            « Ça m’étonnerait grandement ... »

            Quand on sait qui dirige le milieu universitaire, quand on sait qui tient les système des prix Nobel, quand on sait qui tient les merdias, il est beaucoup plus réaliste de miser sur l’excès que sur le vraisemblable.


          • Antiochos 25 mai 2013 14:53

            Tout à fait, les bureaux des universitaires sont remplis de symboles maçonniques et de chandeliers à sept branches, je confirme. Et évidemment, le Talmud dans le premier tiroir du bureau.


          • Aleth Aleth 25 mai 2013 16:19

            « quand on sait qui tient les système des prix Nobel »

            Il y a eu une « polémique » à ce sujet (source) :

            « Dans une lettre ouverte datée du 31 mars [2011], signée par deux scientifiques, Jan C Biro, professeur honoraire à l’Institut Karolinska de Stockholm, et Kevin B. MacDonald, professeur de psychologie à l’Université d’Etat de Californie, un comité agissant sous le nom de »Revision Comity of the Nobel Foundation« , dénonce : »The Jewish bias of the Nobel Prize« , le »parti pris juif« du prix Nobel. [...] Leur longue analyse rappelle pour commencer le règlement établi par Alfred Nobel stipulant que les prix doivent être distribués sans considération de la nationalité des lauréats, aux plus méritants. On en eût douté !

            Après ces prémisses, nous entrons dans le vif du débat. La Fondation Nobel a ignoré ce principe fondateur. En effet de 1901 à 2010 (soit en 110 ans), selon leur calcul, 543 prix Nobel ont été attribués à 817 lauréats et 23 organisations. 181 récipiendaires, soit 21,5 %, étaient juifs alors qu’au plus 659 étaient des lauréats non-juifs (ou »gentils« , selon la terminologie retenue par les auteurs). Ces derniers entrent ensuite dans de savants et pernicieux calculs par rapport à la population mondiale. Etant donné que les juifs ne représentent jamais que 0,2 % de l’humanité, les 659 lauréats non-juifs ou »gentils« correspondent à 6,6 % des lauréats, alors que les 181 lauréats juifs correspondent à 905 % des lauréats en valeur globale. En somme, écrivent les signataires, il y aurait 137 fois plus de juifs que de non-juifs récompensés au niveau mondial par le Nobel (mais simplement 26,3 fois plus pour ce qui est des Etats-Unis). [...] »

            En résumé ces deux scientifiques s’étonnent (à tort ou à raison ?) que 1/5 des prix Nobel soient attribués à des Juifs alors qu’ils ne représentent que 0,2% (1/500) de la population mondiale.

            Alors je n’ai pas l’habitude de pratiquer la langue de bois et je me fiche du « politiquement correct », du « qu’en dira-t-on » ou des étiquettes qui pourraient m’être collées, si ça en amuse certains (à vrai dire et pour extrapoler il s’agirait d’Ouzbeks ou Inuits taoïsto-orthodoxo-chiites que ça n’y changerait rien). Mais la question mérite à mon humble avis d’être posée. Comment expliquer une telle disproportion ? Je pose la question sérieusement.

            [En aparté et par extension la question mériterait également d’être posée pour certains postes-clés en France aux niveaux politique, administratif, culturel, médiatique, universitaire, bancaire, de la grande distribution, etc, s’agissant d’une « communauté » ne représentant que 1% de la population française.]


          • Yanick Toutain Yanick Toutain 25 mai 2013 18:34

            Si la relativité n’était pas une imposture, on pourrait tout aussi bien dire que « La Terre tourne autour du Soleil » est équivalent à « le Soleil tourne autour de la Terre »...
            Les relativistes disent ce genre d’idiotie !
            On pourrait tout aussi bien dire : La Terre effectue une rotation sur elles-même« que de dire  »l’Univers tourne autour d’une Terre immobile« 
            Les gens raisonnables savent que la 2° phrase est une idiotie.
            Mais PAS les relativistes !!!
            C’est en prétendant une telle stupidité que Poincaré s’est totalement discrédité en 1904.
            IL AVAIT DIT TOUT HAUT CE QUE LES PARTISANS DE LA RELATIVITE ANTI-NEWTONIENNE S’ACHARNENT A GARDER DANS L’OMBRE !

            Al West, vous écrivez
             »Le problème c’est que vous faites complètement dans l’excès."
            Mais non, il n’y a pas d’excès : Poincaré s’est bel et bien laissé pillé par un imposteur.
            Poincaré l’imposteur anti-Newton s’est laissé piller par un Einstein imposteur anti-Newton !
            Le seul mystère pour moi était POUR QUELLE RAISON Poincaré s’est-il laissé pillé ?
            C’est l’article paru récemment sur Pour la Science qui faisait toute la lumière sur cela.

            dimanche 1 juillet 2012

            Une importante étape historico-épistémologique dans la nouvelle révolution matérialiste néo-newtoniste : l’article "Poincaré et la rotation de la Terre « de Jean-Marc Ginoux et Christian Gérini dans le magazine »Pour la Science" de juillet 2012 à propos de
            Poincaré et la rotation de la Terre
            À l’aube du xxe siècle, Henri Poincaré se trouva malgré lui au cœur d’une polémique sur la rotation de la Terre. La presse s’empara de l’affaire....
            Jean-Marc Ginoux et Christian Gerini

            ... je pose un commentaire non encore validé sur le blog du journal
            Un article passionnant.
            Depuis ma sortie de l’église einsteiniste en 1999 et mon retour à Newton Democritos Puthagoras et Titus Lucretius.... j’avais fait le lien entre le refus du monde « en soi » et l’offensive obscurantiste suite à la panique des classes spoliatrices après 1871 et la Commune de Paris (la montée électorale des socialistes allemands) et la croissance des forces anarcho-syndicalistes révolutionnaires : La gnoséologie de Lénine 1908 (Matérialisme et empiriocriticisme) était contenue dans les lieux absolus, le temps absolus et les vitesses absolues de Newton.
            La panique incita les imbéciles à proposer leurs élucubrations pour en finir avec l’infâme :
            « la quête de notre vitesse objective dans le vide ». Le dossier met la lumière sur la période des quatre années précédant 1905.
            On comprend alors parfaitement , grâce aux auteurs, que Poincaré s’est laissé piller de bonne grâce par le charlatan malhonnête Einstein.
            Le lobby Planck Lorentz and co soutenant le petit obscur allait avoir assez de poids pour faire oublier ces stupidités de relativité de la rotation de la Terre !!!
            Le pillage fut accepté comme une bouée salvatrice. Merci aux auteurs pour cet éclairage d"événements qu’ils m’ont fait découvrir.
            Comme il est dommage qu’ils n’aient pas adopté un point de vue résolument favorable à l’objectivité du mouvement dans le vide. Le lecteur béotien aurait mieux compris l’absurdité de ce refus des vitesses absolues de Newton.
            Le combat que je mène se trouve référencé par Google ; REVACTU + xxx
            Salutations matérialistes
            Nous vaincrons !
            MANIFESTE MATERIALISTE

            Je vous engage à vous pencher sur la défaite de la philosophie de Lénine en URSS. Ainsi que sur la façon dont le jeune Newton en dézingant Descartes à 23 ans (De Gravitaione) avait répondu par avance à toutes les stupidés prétendues logiques de Poincaré, Einstein and CO !!!C’est parce que l’idiot Poincaré s’était discrédité en prétendant que la ROTATION DE LA TERRE ETAIT RELATIVE qu’il a laissé Einstein le piller.
            « autant faire connaitre notre fonds de commerce commun..... Nous apurerons les comptes ensuite.. ». s’est dit l’ennemi de Newton - Poincaré...

            Pour les gens RAISONNABLES et INFORMES..... cette querelle n’a aucun sens !
            Dire que « la Terre TOURNE autour de la Lune » est une ABSURDITE....
            Ce qui PROUVE que la relativité qui autorise cette phrase.....est , elle aussi, une ABSURDITE !

            mercredi 28 octobre 2009

            « La Terre tourne autour de la Lune » ou LAVAGE DE CERVEAU EN CLASSE DE PREMIERE. Les méfaits des la secte relativiste.






            « La Terre tourne autour de la Lune » ou LAVAGE DE CERVEAU EN CLASSE DE PREMIERE. Les méfaits des la secte relativiste.


            ===




            ==


            A cette question stupide, l’imbécile relativiste répond : « (Si ...) … cette affirmation est vraie : La Lune est immobile, et la Terre est en rotation autour de notre satellite. »

            Imposture relativiste, mensonge relativiste, lavage de cerveau.
            La secte malfaisante procède en classe de première – avec le cerveau des jeunes - comme les classes exploiteuses procèdent avec le climat : DESTRUCTION !!!
            Les classes exploiteuses détruisent le climat de la Terre, détruisent le berceau de l’Humanité. Les relativistes – au service de ces classes – détruisent le cerveau des jeunes.
            Ils détruisent même les acquis de Kepler, les acquis de Newton.
            Comment un corps de plus faible masse pourrait-il voir un corps de masse plus grande que la sienne effectuer une révolution autour de lui ?


            L’usage qu’il font de ce qu’ils appellent « référentiel » vise à embrouiller l’intelligence des jeunes.
            Pour tout matérialiste, c’est la Lune qui parcourt une distance plus grande pour effectuer sa révolution mensuelle « autour » de la Terre.
            C’est la Terre qui parcourt une distance plus grande que celle parcourue par le Soleil pour pouvoir suivre la course de notre étoile tout en effectuant sa révolution annuelle.
            La Terre passe « devant » le Soleil puis « derrière » le Soleil.
            Mais les relativistes veulent nier cela.
            Car cela ouvre la porte à l’abandon des âneries de René Descartes, à l’abandon des crétineries de Albert Einstein.
            Aucun relativiste ne pourra nier qu’un observateur puisse faire des mesures depuis la Lune !!! Mais ces mesures devront être rapportées à un référentiel objectif : le vide de Newton.





            ===
            Mais les escrocs de la secte – qui contrôlent l’appareil de l’Education Nationale et imposent leurs programmes obscurantistes – veulent imposer leur vision médiévale : la relativité absolue des mouvements.
            Et pourtant, imaginons des milliards d’observateurs.
            Qui, depuis des milliards de lieux, observeraient la Terre et la Lune.
            QUE VERRAIENT-ILS
            DE LA COURSE
            DE LA TERRE ET DE LA LUNE ?
            La même chose que l’observateur situé sur Mars !!!
            VIDEO YOUTUBE


            La Lune et la Terre vues depuis la planète Mars V2
            N’importe quel être humain intelligent – qui n’aura pas un bénéfice à espérer de la part de la secte et de ses agents – verra sur la vidéo la course de la Terre être PLUS RECTILIGNE que celle de la Lune.
            Et cela dans TOUS LES « REFERENTIELS » « IMAGES-ETOILES » DISPONIBLES.
            LA LUNE PARCOURT UNE DISTANCE PLUS GRANDE QUE CELLE DE LA TERRE
            A cela une explication simple : ce qui fait dévier la course de la Lune c’est la gravitation terrestre. (GMTerre/ (RTerreLune²) ) proportionnelle à ce que Newton appela la masse de la Terre.
            LA TERRE PARCOURT UNE DISTANCE PLUS GRANDE QUE CELLE DU SOLEIL
            A cela – encore – une explication simple : ce qui fait dévier la course de la Terre, c’est la gravitation solaire (GMSoleil/ (RSoleilTerre²) ) proportionnelle à ce que Newton appela la masse du Soleil.
            ET LE SOLEIL PARCOURT UNE DISTANCE PLUS GRANDE QUE CELLE DU CENTRE DE NOTRE GALAXIE !!!
            La loi de l’inertie veut qu’en tout temps, en tout lieu, les masses les plus grandes aient les trajectoires les plus rectilignes.
            MAIS C’EST CETTE LOI QUE LES RELATIVISTES VEULENT DETRUIRE !!!



            ===

            ===


            Ils refusent de considérer l’inertie comme un phénomène absolu, lié à notre trajectoire dans le vide, une inertie absolue calculée avec ½ de mv².
            Mais avec v, la vitesse, calculée avec la vitesse absolue, la vitesse objective conceptualisée par Newton.


            C’est pour cela que l’imbécile H. Kienke et son directeur de collection participent à l’escroquerie relativiste : TOUT LEUR OUVRAGE EST UNE NEGATION DES VITESSES ABSOLUES, DES INERTIES ABSOLUES, OBJECTIVE, UNE NEGATION DES TEMPERATURES OBJECTIVES
            TEMPERATURE OBJECTIVE * 3/2 * k = ECIN ABSOLUE
            TEMPERATURE OBJECTIVE * 3/2 * k = ½ masse * vitesseabsolue


            C’est ce constat scientifique, ce constat matérialiste que les escrocs de la secte relativiste détruisent systématiquement depuis 1905.
            A bas la secte relativiste !


            NOUS VAINCRONS ! VENCEREMOS !!!

          • ffi ffi 25 mai 2013 19:32

            Les présupposés de la relativité sont démontrés faux par la mesure de la fréquence des pulsars.


          • Al West 25 mai 2013 19:47

            La question n’est pas de savoir si la relativité générale est entièrement exacte ou non, surtout un siècle après sa formulation. La science avance pas à pas : on ne dit pas que Newton était un idiot parce que la mécanique classique ne s’applique pas dans tous les cas.


          • ffi ffi 25 mai 2013 20:25

            Je n’ai pas dit que c’était idiot, j’ai dit que le présupposé (à savoir isotropie de la vitesse de la lumière) sont démontrés faux par les mesures effectuées sur la pulsation des pulsars, laquelle dépend du temps et des positions sur l’orbite.


          • agent orange agent orange 25 mai 2013 10:19

            Einstein n’a pas eu le prix Nobel de physique pour la théorie de la relativité mais pour l’effet photoélectrique qui se fait en une demi-page. Dean Mamas s’étonne de cette attribution pour ce simple fait.


            On s’étonne aussi de l’attribution du prix Nobel de la paix à Obama...
            Au train où vont les choses, le prochain nominé sera sans doute les djihadistes salafistes-takfaris-wahhabites anti-Assad.


            • S.antonio 25 mai 2013 17:42

              la cerise sur le gateau henri kissinger prix nobel de la paix 1973 celle là y fallait la faire de nomination.


            • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 17:47

              Sans oublier, Arafat « prix Nobel du terrorisme » 



            • Christian 25 mai 2013 10:37

              C’est assez vieux comme débat, mais c’est en effet bel et bien Poincarré qui a écrit E = mc2


              mais au fond est-elle si révolutionnaire cette formule ?

              après tout

              E = 1/2 mv2   l’énergie cinétique est égale à la moitié de la masse fois la vitesse au carré

              donc remplacer v par c la vitesse de la lumière et on y est presque, enfin à moitié...

              le physicien de service me corrigera...



              • ffi ffi 25 mai 2013 21:32

                Il n’y a pas que Poincaré qui a écrit E=mc².
                Cela avait été écrit avant il me semble.


              • Gollum Gollum 25 mai 2013 11:12

                Mouais... D’accord avec Al West en gros.. Faut pas exagérer, beaucoup connaissent l’apport de Poincaré quant à cette histoire..


                Qu’ Einstein n’ait pas rendu hommage à son prédécesseur est assurément indélicat.. M’enfin il ne doit pas être le seul. On pourrait facilement trouver d’autres exemples..

                M’enfin le but de cet article n’est pas de nous informer qu’Einstein fut un imposteur ce dont tout le monde se fout comme de sa dernière chemise.. Il est de suggérer qu’une certaine communauté que je ne nommerai pas, a manœuvré dans l’ombre afin de promouvoir Einstein..

                Bref il s’agit ici d’un pamphlet politique qui ne dit pas son nom, qui avance masqué...

                En témoigne cette phrase hallucinante pris sur ce texte à propos de la mort de Poincaré :

                En l’absence d’une enquête et d’une autopsie on ne peut exclure aucune hypothèse sur les causes de son décès. Dès cet instant, Einstein a le champ libre.

                On se permet de suggérer de façon assez puante un assassinat... dont on se garde bien de nommer les auteurs.. Tout l’art de ce genre de texte est de faire dans la suggestion..

                • Antiochos 25 mai 2013 14:50

                  Bref il s’agit ici d’un pamphlet politique qui ne dit pas son nom, qui avance masqué...

                  Vous inquiétez pas, l’auteur y va tellement à gros sabots que même mon chien comprendrait ce qu’il a derrière la tête. Et bien sûr vous avez droit aux moinssages citoyens.


                • ffi ffi 25 mai 2013 21:22

                  Poincaré a été victime d’une erreur chirurgicale.
                  Il s’est fait enlever la prostate et en est mort dans un bain de sang.
                  Ca arrive souvent avec les ablations de la prostate.

                  Pour estimer l’idée que ce soit un meurtre
                   
                  Personnellement, je ne pense pas que la communauté juive ait manœuvré pour le plagiat d’Einstein. Il faut regarder plutôt du coté du comité de lecture de la revue « Analen der Physik » (qui ne pouvait ignorer le travail de Poincaré), dont le chef était Max Planck.
                   
                  Il faut plutôt mettre la chose dans le contexte qui précède la première guerre mondiale, celle d’une rivalité scientifique entre la France et l’Allemagne.


                • ffi ffi 25 mai 2013 21:28

                  Désolé pour l’oubli :
                  pour estimer l’idée que ce soit un meurtre, il faudrait pouvoir vérifier que l’erreur chirurgicale soit volontaire, ce qui impliquerait d’enquêter sur le chirurgien en question.

                  Je crains que ceci soit très compliqué désormais.
                  Je n’ai trouvé nul part le nom du chirurgien en question.


                • pissefroid pissefroid 25 mai 2013 11:48

                  Je pense que einstein est bien un scientifique de notre temps.
                  (notre temps est le temps de la médiatisation).


                  • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 12:11
                    L’académie des sciences, une référence autrement plus séreuse que l’auteur de ce tissus d’ âneries

                    Olivier Darrigol
                    Directeur de recherche au CNRS
                    Laboratoire de Recherches épistémologiques et historiques sur les sciences exactes et les 
                    institutions scientifiques du CNRS (Rehseis, UMR 7596) Paris


                    En conclusion, l’historien ne peut comprendre la construction de la théorie de la relativité 
                    que comme un processus graduel et collectif. Lorentz, Poincaré et Einstein (et d’autres
                    acteurs à un moindre degré) y ont participé dans des mesures comparables, si tant est que 
                    les sauts conceptuels puissent se mesurer. Einstein fut cependant le seul à franchir la
                    dernière étape, emblématique de la relativité : le bouleversement des concepts ancestraux
                    d’espace et de temps.


                    • ffi ffi 25 mai 2013 18:05

                      Comme un processus graduel et collectif... sauf qu’Einstein s’affranchit de toute références à celui qui l’avait précédé.
                       
                      Poincaré, lui, nomma les transformations qu’il avait découvertes « transformation de Lorentz » en hommage à son inspirateur. Pour comprendre la relativité restreinte, il faut lire Poincaré, pas Einstein.


                    • raymond 25 mai 2013 13:12

                      Encore un bon article pour apporter une réponse à celui de loupette45 plus haut, je connais bien la vie de ce grand homme qui n’était pas que physicien, mais aussi et surtout humaniste, décidément ce mal se glisse dans chaque interstices, rien de neuf depuis drumont


                      • Deneb Deneb 25 mai 2013 13:28

                        Toutes les découvertes depuis l’invention du feu et de l’eau chaude, en passant par le fil à couper le beurre, étaient évidemment l’oeuvre des français, les autres n’ont fait que plagier et copier, sans la France on vivrait encore dans les cavernes à couper la viande avec une pierre taillée. Quelle chance pour l’humanité, la France !
                        J’ai bon, là ?


                        • BlackListed BlackListed 25 mai 2013 14:50

                          Presque !

                          Il manque la diatribe contre le lobby juif sans tu ne seras pas accepté dans le cercle smiley


                        • Aleth Aleth 25 mai 2013 15:12

                          @ Deneb

                          Je ne vois pas ce qui pose problème d’accréditer la paternité avérée de la Relativité (restreinte tout au moins) à Henri Poincaré quand c’est Albert Einstein qui a reçu tous les lauriers. Certes A. Einstein a contribué à bon nombre d’avancées en Physique dans plusieurs domaines, en outre s’il a tout pompé à H. Poincaré sur ce sujet précis sans même lui rendre un quelconque hommage, c’est... comment dire... ni très noble ni très fair-play, surtout de la part d’un scientifique. Car sans Relativité restreinte pas de Relativité générale. Mais bon vous me direz il y a d’autres sujets bien plus primordiaux et j’en conviendrais.


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 25 mai 2013 16:53

                          Deneb , 


                          On a quand-même inventé la guillotine .

                          Un jour suivant on a inventé la bolition ... smiley

                        • ToNgoc 11 septembre 2015 08:06

                          @BlackListed
                          Il n’y a pas de lobby juif mais seulement un lobby sioniste qui crée de l’antisémitisme et en invente comme il l’a toujours fait depuis sa création par des antisémites : https://youtu.be/gZgUAkiToDg
                          Car le but du sionisme est d’inciter les juifs du monde à quitter leurs pays pour rejoindre les colonies sioniste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires