Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > ALERTE ! Les banksters s’apprêtent à supprimer les emprunts à taux (...)

ALERTE ! Les banksters s’apprêtent à supprimer les emprunts à taux fixe

La crise des « subprimes », vous vous souvenez ? Oui, mais en fait késaco ? Ce sont des banques étazuniennes qui ont prêté généreusement de l'argent pour acheter leur maison à des gens modestes baratinés par des courtiers voyous.

Seulement ces prêts, alléchants au départ, étaient des prêts à taux variable. Qui ont – on s'en doute – varié dans le sens d'une augmentation vertigineuse. Résultats : les emprunteurs incapables de rembourser, les maisons saisies par les organismes bancaires, ces prêts pourris noyés dans des titres, ces titres refilés aux banques, des banques qui perdent du pognon et viennent pleurer dans le giron de l’État, l’État qui renfloue les banksters et qui va chercher le pognon dans la poche des contribuables. La crise quoi... La routine.

En France lorsque vous voulez acheter votre maison ou votre appartement, vous négociez avec votre banquier ou un organisme de prêt un emprunt à taux fixe. C'est-à-dire que sur 20 ans, vous savez que vous paierez tant par mois, ni plus, ni moins. Vous pouvez organiser votre investissement sur la durée.

Il faut savoir que votre banque vous prête du pognon qu'elle n'a pas, en vertu du principe même de cette activité d'escrocs appelée « activité bancaire » : une banque n'est obligée d'avoir en caisse (en fonds propres comme ils disent, ce qui laisse entendre que le reste est sale  !) que 8% du montant du prêt qu'elle accorde. Où prend-elle alors le pognon nécessaire ? Ce sont les dépôts des clients (dans les banques de dépôt) et si nécessaire elle l'emprunte à la Banque Centrale Européenne (en zone Euro, ce qui nous intéresse) actuellement à taux proche de zéro. Mais si votre taux de remboursement est fixe, le taux de ré-emprunt de la banque peu varier. Á la hausse comme à la baisse. La banque prend donc un risque. Oh ! Le gros mot ! Eh bien c'est ce risque (très théorique car les banques s'en préservent à travers des systèmes compliqués d'assurance – les « SWAP de taux » - qu'elles font payer quelque part à leurs clients  !), ce risque donc, les banques ne veulent plus l'assumer. Pour ce faire, la combine est de remplacer les prêts à taux fixe par des prêts à taux variable. Autrement dit transférer le risque sur l'emprunteur. Ben voyons !

C'est le Comité de Bâle , organisme où sont traités, quatre fois par an, les sujets relatifs à la supervision bancaire, qui est chargé d'imposer ce changement radical. Sous la pression des banksters anglo-saxons qui tiennent la finance mondiale. Il faut savoir que ce système à taux fixe est une très positive exception française. Il faut donc la foutre en bas.

Ce méfait - catastrophique pour la marché immobilier français – devrait être décidé avant la fin de l'année pour une mise en place dès 2015. Attendez-vous donc à une visite mielleuse de votre banquier qui va tenter de vous enfumer en vous faisant miroiter les « avantages » des taux variables !

ATTENTION ! MEFFI ! Et faites-le savoir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Lonzine 19 novembre 2014 12:56

    oui je viens d’entendre, et même des placements à taux négatif..... bon mais là je pense qu’ils sont allé un peu loin, pour ma part toute mon argent reste sur mon compte courant et s’il y a risque je le prélève en liquide et le garde avec moi


    • doctorix doctorix 19 novembre 2014 16:30

      Je vais vous suggérer la lecture d’un livre publié par « Le Retour aux sources », 446 pages, 23 euros, qui a pour titre « La guerre des monnaies » de Hongbing Song.

      Il dévoile les basses œuvres d’un petit groupe de banquiers à commencer par les cinq fils Rothschild au début du 19ème siècle, pour s’arroger tout pouvoir sur les gouvernements et les économies d’Occident.
      Avec un cynisme hors pair, mais aussi une efficacité implacable, cette petite mafia bien connue de tous (les dynasties Rothschild et Rockefeller, J-P Morgan, Paul Warburg et compagnie) n’a reculé devant aucun moyen pour mettre au pas la présidence et le congrès des USA. En particulier les banquiers ont assassiné six présidents (dont Lincoln) et de nombreux membres du congrès, provoqué la guerre de sécession en soutenant les deux camps (stratégie renouvelée depuis), ainsi que plusieurs crises économiques (1837, 1857, 1907).
      Après être enfin parvenus à arracher la création de la réserve fédérale en 1913, ils purent mettre en place les mécanismes qui allaient entraîner, de manière parfaitement préméditée, la grande récession de 1919 ainsi que les deux guerres mondiales.
      Depuis, leur emprise n’a cessé de s’étendre et se renforcer, avec la banque des règlements internationaux (1930), qui finança le IIIème Reich et prolongea la seconde guerre mondiale par pur intéressement.
      Après Bretton Woos (1944), apparaissent le Council for Foreign relations, la commission trilatérale, le groupe Bilderberg, le FMI et la banque mondiale, autant d’organes formant « l’oligarchie à la tête du monde » et œuvrant inlassablement à la mise en place d’un gouvernement mondial.
      « Les historiens raillent la réserve fédérale en disant qu’elle n’est ni une réserve ni fédérale, encore moins une banque, mais un panier de crabe dont l’oeuvre ne consiste qu’à émettre du papier-monnaie en faisant garantir sa valeur par le travail de la population, utiliser l’argent des autres pour engranger un maximum de profits. »
      « Il y a tant de présidents qui ont lancé des avertissements contre le pouvoir de l’argent ! Tant de sessions au Congrès et d’affaires judiciaires qui ont démontré le caractère indubitablement privé de la Réserve Fédérale ! 
      Mais combien d’Américains, combien de chinois le savent ?
      C’est le côté le plus effrayant du problème.
      Nous pensons que les media occidentaux »libres et équitables« nous disent toute la vérité, mais la vérité est qu’ils ont délibérément filtré la plupart des faits.
      Et que dire des manuels scolaires Nord-Américains ? Ce sont des fondations privées appartenant aux banquiers, et qui portent parfois même leur nom, qui choisissent le »contenu« sain » des livres scolaires des prochaines générations.

      Voilà des choses qu’il est bon de savoir : bonne lecture !
      Et croyez-vous qu’il faille faire encore une guerre pour ces gens-là ?

    • VICTOR Victor 19 novembre 2014 18:09

      Voilà des précisions fort intéressantes.
      Quant aux mafias genre Bildenberg, il faut es dénoncer sans relâche. Ce que je fais souvent : http://blogs.mediapart.fr/blog/victorayoli/300514/bildenberg-copenhague-le-cru-2014-de-banksters-sans-frontieres


    • foufouille foufouille 19 novembre 2014 13:23

      « (en fonds propres comme ils disent, ce qui laisse entendre que le reste est sale  !) »
      c’est l’argent que la banque possède, les 92% qui restent sont fictifs


      • Ronfladonf Ronfladonf 19 novembre 2014 13:32

        Je me demande combien de temps ça va prendre encore avant que « le bas peuple » s’en rende compte et que l’argent perde toute sa valeur d’un coup...


      • foufouille foufouille 19 novembre 2014 13:36

        jamais. tant que le peuple aura à manger et regardera sa télé de merde, il se passera rien.


      • Hermes Hermes 19 novembre 2014 14:33

        Oui Foufouille, tant que la majorité dort..... pour réveiler la majorité, il faut des catastrophe hélas !

        Petit age glacière (= privilèges + misère) -> révolution française
        2eme Guerre Mondiale (=collabo + misère) -> programme du CNR

        Rien n’empêche de se réveiller soi-même, sans attendre la prochaîne catastrophe. Le seul outil, c’est l’attention, la présence avec tout son corps. Avoir conscience de son propre comportement (gestes et paroles) dans les détails, et choisir une direction positive. C’est à la portée de tous mais peu en saisissent encore la valeur.

        Les idées ne sont ni nécessaires ni suffisantes, il faut être en conscience et apprendre à repérer son propre endormissement.

        Et les repères sont multiples : les habitudes, les idées toutes faites, l’identification à un mouvement (politique, religieux ou autre), le rejet de l’autre, la possession et l’avidité (sexe, prestige, argent), les tensions physiques inutiles, la peur, les manifestations d"émotions brutales ou pasionnelles. les justifications, l’enfermement dans une vision du monde, . . .

        Il paraîtrait que ça fonctionne et que le goût de la vie, dans chaque instant, n’en est que plus savoureux, sans l’ambiguité de la recherche du plaisir . . . . smiley


      • Cédric Moreau Cédric Moreau 19 novembre 2014 19:12

        Ils ne sont pas plus fictifs que les € que « prête » la banque centrale, qui elle en « crée » à volonté.

        Là où on pourrait en vouloir aux banques, c’est d’appeler ces chiffres issus du crédit des « euros » alors qu’il ne s’agit pas d’euros, qui eux sont les unités émises par la BC. Il aurait été plus judicieux d’appeler les unités émises par les banques privées des « euros-Société-Générale », « euros-BNP », « euro-Crédit-Mutuel », etc.

        Parce que du coup on confond tout. C’est comme le mot « démocratie » répété à tout bout de champ, qui empêche même la réflexion faute de mots pour désigner le mal.

        D’aucuns diraient que c’est fait exprès. smiley


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 novembre 2014 21:29

        Hermès,
        La majorité ne dort pas, elle est désinformée.
        Elle se rendra compte que tout s’est effondré quand les banques resteront fermées, et qu’il ne sortira plus rien des DAB.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 novembre 2014 21:41

        Rofladonf,
        Ce qui fait perdre la valeur à une monnaie, c’est l’injection massive des QE, ( la planche à billet) qui ne correspond à aucune création de richesse dans la réalité économique...
        La BCE va encore injecter dans les tuyaux de la spéculation 1000 milliards d’euros.


        Le Japon est dans les choux, malgré son QE, explication de Delamarche en quelques phrases :
        « Le yen va valoir 0 »

        Il est urgent de retrouver notre monnaie, et d’avoir un gouvernement qui gère la monnaie dans les intérêts des Français.


      • Ronfladonf Ronfladonf 20 novembre 2014 14:18

        Cette théorie je la connais...


        Mais pour moi l’argent a la valeur qu’on veut bien lui donner

        Exmple
        Prenons un riche, donnons lui tout son or, ses billets et même un peu plus s’il pense ne pas en avoir assez
        Amenons le dans le désert avec tous ses billets (et seulement ses billets, pas d’eau, nourriture, ...) et disons lui que comme il est suffisament riche, il devrait s’en sortir.



        Dans ce cas précis, l’argent aura perdu une grande partie de se valeur à ses yeux.... 
        Il répondra même « Je m’en fous des billets, ça vaut rien de toute façons.... je veux de l’eau et de la nourriture »


        Le jour où tout le monde aura ce mode de pensée là, l’argent ne vaudra plus rien et on reviendra à un système d’échange un peu plus honnête (et non pas « juste » comme certains pourraient l’interpéter)


      • Hermes Hermes 20 novembre 2014 14:26

        Bonjour Fifi,

         l’information, ce n’est pas ce qui réveille. Ce qui réveille c’est soit un procssus conscient, soit un choc. Je doute que le choc que vous prédisez se réalise : imprimer de l’argent, ça sera toujours possible. Je pense que d’autres chocs se produiront avant (seront produits ?) pour éviter ce genre de situations.

        Par ailleurs les chocs ne réveillent pas toujours ; la propagande sait réutiliser l’énergie qu’ils libèrent, et on en a de bons exemple vers 1940, et avant encore (par exemple l’assassinat de Jaurès).
        Pour qu’un choc soit salutaire, il faut être bien prêt à savoir récupérer son énergie dans le sens d’un plus grand réveil, c’est à dire avoir démarré un procesus conscient.

        Le procesus conscient (pas dans les idées mais dans le comportement quotidien), n’est pas lié à une opinion politique particulière (ça se saurait si un parti savait générer des comportements conscients), mais au développement de l’attention à son état et son comportement dans tous les instants de la vie, à la désidentification du systèmes d’idées et de croyances (tant celles qu’on a sur soi-même que sur le monde).

        Le débat d’idées ne fait pas avancer les choses, il permet juste de se donner un peu d’importance et de s’auto-passionner, donc il maintient dans le sommeil.

        En France, c’est une des croyances les plus tenaces : je pense donc je suis. smiley

        On fait croire aux enfants qu’ils doivent savoir pour donner leur avis. Or ils comprennent bien avant de savoir, et ça reste enfoui dans les racines de leur personnalité. Puis ensuite dans leurs habitudes émotionnelles ils tissent des liens magiques entre leurs opinions et ce qui a été enfoui (Fifi ?), mais sans en comprendre le mécanisme. Se réveiller c’est réveiller le germe de cette conscience, que tout le monde possède, pas durcir et figer ses opinions, car tout le monde a raison, de son point de vue !

        Bonne journée, et merci !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2014 20:48

        Ronfladonf
        Nous en reparlerons le jour où les banques resterons fermées, et qu’il ne sortira plus rien des DAB, comme à Chypre. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2014 20:54

        Hermès,
        Si l’information n’était pas ce qui réveille, on se demande bien pourquoi les médias nous mentent constamment... ??
        Allez raconter votre psychologie de café du commerce à d’autres...
        ou regardez PSYWAR- La guerre psychologique de Scott Noble.


      • Hermes Hermes 21 novembre 2014 11:04

         smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley Merci de l’invitation Fifi  smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

        Désolé mais je m’exprime ici, que celà vous plaise ou non, et quiconque s’exprime ici s’expose à entendre des idées différentes. Visiblement cela ne vous plait pas. C’est la démocratie que vous défendez ?

        J’apprécie par ailleurs beaucoup des analyses de l’UPR, mais vous gagneriez à avoir plus d’ouverture dans les dialogues. Cela manifesterait d’une réelle volonté de construire ensemble.

        N’hésitez pas à venir relire ce qui vous déplait tant (que je ne deviner ou connaître vu la concision de votre répnse). Il parait qu’on a à apprendre auant de ses projections négatives que positives....

        Bonne journée

        PS : la guerre psychologique, c’est aussi tenter de dégrader le point de vue de l’autre, t Comme toutes les manipulations ça ne fonctionne que si l’autre dort.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 2014 19:22

        Hermès,
        Je vous cite :
        « Puis dans leurs habitudes magiques entre leurs opinions et ce qui est enfoui, mais sans comprendre le mécanisme( Fifi ?) »


        C’était sans doute un compliment ?
        Je comprends très bien votre mécanisme à vous, par contre !
        Vous avancez en douce vos saloperies, tout en vous présentant comme l’ami du genre humain.
        Regardez dans un dictionnaire psychiatrique, ça s’appelle un pervers.

      • Hermes Hermes 26 novembre 2014 13:28

          smiley  smiley  smiley De mieux en mieux  ! Bravo  smiley  smiley  smiley

        Portez vous bien.


      • Bernard Pinon Bernard Pinon 19 novembre 2014 14:17

        Où prend-elle alors le pognon nécessaire ? Ce sont les dépôts des clients (dans les banques de dépôt) et si nécessaire elle l’emprunte à la Banque Centrale Européenne

        Non, elle « crée l’argent d’un trait de plume ». Un prêt bancaire, c’est de la création monétaire. Ce sont les crédits qui font les dépôts et non l’inverse.

        • devphil30 devphil30 19 novembre 2014 14:46

          Peu de gens le savent et encore moins le comprennent 


          Philippe

        • rotule 19 novembre 2014 17:20

           un excellent livre à lire, http://www.franceculture.fr/oeuvre-l-argent-mode-d-emploi-de-paul-jorion.html&nbsp ; qui vous expliquera que les petits sous que vous déposez en banque ne vous appartiennent plus et que les banques ne sont pas des magiciennes autorisées à créer des petits sous à partir de rien.
          Mais la légende est tenace ...

          Démonstration par l’absurde : si un banque pouvait faire autant de petits sous que besoin, pourquoi des stress tests ? pourquoi des faillites de banques ?


        • Ronfladonf Ronfladonf 20 novembre 2014 14:20

          Pour l’illusion


          Comme ça l’esclave reste persuadé qu’il a encore un peu de « liberté ». Il ne se croit pas esclave et donc ne cherche pas à se libérer...

        • joletaxi 20 novembre 2014 18:40

          mais on est sur avox non ?

          et sur avox, il y a des postulats intangibles
          la banque du coin qui crée la monnaie « ex nihilo » en nihilo étant l’expression en usage sur ce site, fait partie des ces dogmes.
          Il y en a d’autres, rigolos, ou moins drôles du genre, pearl harbour a été préparé par les ricains, qui ont financé Hitler, et qui sont venus jouer sur les plages pendant que les russes gagnaient la guerre.
          Ces ricains qui ont expérimenté la bombe atomique sur les japs, qui ne demandaient rien à personne, puisqu’ils avaient été contraints à la guerre par ces mêmes ricains,et qu’ils avaient eux aussi préparé des jeux de plages pour accueillir ces ricains, qui une fois pour toute sont la pire engeance que le monde aie enfanté.

          Sinon, c’est un bon article, dans la ligne de avox, d’un auteur qui ne comprend rien à ce qu’il raconte, qui n’a sans doute jamais contracté un prêt,mais qui se rattrape en tapant sur les banquiers, les ricains,.

          Bref, avox, incontournable à la pause café


        • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 2014 15:21

          ce qu’il y a a comprendre c’est que le pouvoir fait ce qu’il fait,le reste c’est de l’histoire ancienne,un outil se perféctione surtout quand ça marche


          • Ruut Ruut 19 novembre 2014 16:25

            Il suffit de refuser le taux variable.


            • tf1Groupie 19 novembre 2014 19:20

              Les prêts à taux fixes existent aux USA, de même que les taux variables existent en France.
              Donc pas d’exception française.

              Je crois que l’auteur confond simplement les différences de comportement des particuliers entre USA et France et qu’il n’a pas bien compris ce qu’était vraiment la crise des subprimes.

              Mais bon, c’est la beauté de « l’info citoyenne »


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 novembre 2014 21:07

                Ce qu’ils appellent la tax américana ! Une sorte de Chypriot act !


                • Marc Chinal Marc Chinal 20 novembre 2014 00:14

                  Pourquoi vous êtes contre ? Pour changer de système il faut qu’il soit insupportable, alors laissez faire et vous verrez bien qu’on changera vite de système !


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2014 09:09

                    Marc Chinal,
                    Les adeptes du pire devront rendre des comptes. Pour non assistance.
                    Les Français ne sont pas idiots, comme vous semblez le dire, ils ont manipulés par les médias.


                    C’est pourquoi l’ UPR depuis 7 ans, a mis au centre de ses activités, la ré-information des Français, en leur dévoilant le dessous des cartes qu’on leur cache depuis 40 ans . Site UPR.fr

                    Il existe un moyen de sortir de cette nasse, c’est de se rassembler pour sortir de l’ UE.
                    Et que l’Etat remette en place toutes les lois qui ont été « dérégulées ». Article 50.

                    Et vous, vous faites quoi pour aider les Français ?

                    « Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu ». Berthold Brecht

                  • Marc Chinal Marc Chinal 20 novembre 2014 16:33

                    Monsieur le pseudo de lâche :
                    .
                    L’UPR est un enfumoire comme le reste. Sortir de l’euro ne servira strictement à rien car de toutes manières, il faudra aller voler des clients aux voisins, leur piquer leur chiffre d’affaire, se débattre avec l’inflation ou la guerre des devises comme c’était le cas avant l’euro, chômage, automatisation, pollution, ressources, etc, l’UPR n’a aucune solution réelle, juste de la nostalgie à vendre.
                    .
                    L’UPR n’est qu’un mouvement nationaliste « lite » et on en a déjà toutes les preuves avec les organisateurs des conférences d’Asselineau.
                    .
                    Et qu’est-ce que je fais pour aider les « français » ? Moi j’aide tout le monde, je fais partie de ceux qui sont en train de mettre en place la société de l’Après Monnaie (chose qui vous dépasse car vous êtes trop imbu de vous-même). Le reste dépend de votre curiosité.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2014 21:05

                    Marc Chinal,

                    Prenez n’importe quelle analyse de l’ UPR et démontrez ce que vous dites, cela aura plus de poids que vos insultes..

                    Vous semblez oublier que le but d’une économie, c’est prioritairement de satisfaire les besoins de sa population, avant de songer à vendre les surplus....


                    Lisez la Charte de la Havane, écrite par 53 pays.
                    C’est l’anti libre échange, qui montre qu’on peut faire fonctionner l’économie aux services des peuples. 

                    Et révisez un peu vos cours d’ histoire de France.
                    Le Conseil National de la Résistance, dont le programme de l’ UPR est un copié/coller, était tout sauf nationaliste, les collabos en étaient exclus.

                  • Marc Chinal Marc Chinal 21 novembre 2014 01:45

                    « Vous semblez oublier que le but d’une économie, c’est prioritairement de satisfaire les besoins de sa population »
                    .
                    Ha, c’est pour cela que beaucoup de gens manquent de l’essentiel ? Et c’est la faute à l’Euro ? Non, c’est la « faute » à l’optimisation du système (automatisation, rationalisation, etc). Vous avez une ou deux guerres de retard.
                    .
                    « Indépendance politique » = nationalisme
                    .
                    La production nationale = relent nationaliste
                    .
                    Nationalisations = idem
                    .
                    Rétablir la grandeur de la France (suite) = idem
                    .
                    « on peut faire fonctionner l’économie aux services des peuples. »
                    .
                    Dans un système monétaire, pour donner à l’un il faut prendre à l’autre, il ne peut donc pas y avoir une économie « au services des peuples ». La guerre économique est totale et permanente.
                    .
                    « Prenez n’importe quelle analyse de l’ UPR et démontrez ce que vous dites »
                    .
                    Prenez la vidéo officielle où Asselineau parle des retraites, et .... y’a rien. Que du vide.
                    Aucun plan de financement.
                    Et c’est tout comme ça. Du vide, du baratin (joli il est vrai, mais... du baratin).


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 2014 19:31

                    Marc Chinal,
                    Vous n’avez pas dû bien chercher, les retraites, c’est l’article 15 du programme de l’ UPR :

                    - Inscription dans la Constitution du principe de la retraite par répartition.

                    - Réexamen général de la question des retraites dans un cadre dégagé des instructions européennes. Avec dans l’immédiat l’arrêt de l’augmentation du nombre d’annuités plafonné à 41 et l’arrêt du report de l’âge légal.


                    C’est exactement tout le contraire des directives européennes que Hollande doit appliquer..

                    Le patriotisme c’est aimer son pays.
                    Le nationalisme c’est détester le pays des autres, xénophobie et racisme.

                    Sinon, sur le CNR, silence radio ?

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 2014 19:45

                    Marc Chinal,
                    « Aucun plan de financement »...
                    Et vous, que savez-vous de la situation économique de la France dans 3 ans, dans 5 ans, dans 10 ans ? Comment voulez-vous que l’ UPR donne les chiffres du futur ?
                    Vous lisez dans le marc de café ?
                    Où sont vos chiffres des fondamentaux l’économie dans 3 ans, 5 ans, 10 ans ?


                    Bien sûr que c’est la faute à l’euro, et aux Traités européens :
                    - « Lien entre l’euro et le chômage

                    -  » Pourquoi le chômage ne baissera jamais« 

                    -  »Liens entre l’euro et la perte de compétitivité.« 

                    -  » L’euro est un succès pour son inventeur et les 1% les plus riches"

                  • Marc Chinal Marc Chinal 24 novembre 2014 12:52

                    « Comment voulez-vous que l’ UPR donne les chiffres du futur ? »
                    .
                    C’est donc bien ça.
                    L’UPR n’est qu’un parti comme les autres, qui râle, qui fait rêver certaines personnes en leur disant qu’avant c’était mieux, qui joue sur le nationalisme, mais vous n’avez aucune solution pour payer les retraites.
                    COmme les autres.
                    Et tout le reste de votre analyse est de la même acabit.


                  • marauder 20 novembre 2014 08:13

                    Faut arreter de s’abreuver des grands récits qui soit disant expliquent la genèse du mal dans notre monde.

                    Elle sont fascinantes vos histoires, mais c’est pas ca qui va nous faire evoluer, a part si vous adorez, par cycle, aduler des types puis leur couper la tete quand ca vous plait pas.

                    APprendre une histoire ne prédit rien de la connaissance des mécanismes sous-jacents...

                    Le capital, c’est de la daube et ca rend la plupart des humains completement gaga. C’est la seule chose a comprendre.

                    Vous vous plaignez tour a tour que vos chefs sont de gros méchants, mais le landemain vous etes prets a sauter dans les bras du petit nouveau qui vous jurera d’etre un chef honnete, integre voire meme eclairé (dixit l’autre connard de soral).

                    Tant qu’il n’y aura pas d’auto-gestion, tant qu’on aboliera pas le concept d’état, de nation, de différentiation ethnique, culturelle, tant qu’on trouvera normal que certains soient plus riches que d’autres, il n’y aura rien de bon a sortir de ces choses immondes.

                    Je vois déja venir ces memes plaintifs pleurnichard du systeme bancaire me sortir les pires immondices ... Ca s’appelle des pourris gatés, des sales gosses, des immatures, des peureux pleurnichards.

                    Essayez de tendre la main, ca pourrait vous faire du bien.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2014 08:59

                      marauder,
                      C’est ça, continuez bien à rendre les Français responsables de leurs malheurs, en passant sous silence les Traités européens !
                      Et évitez bien d’ouvrir le débat sur la question centrale de la souveraineté.


                      Vous faites partie de cette Gauche qui ne sait pas lire un graphique qui montre que le chômage dans la zone euro ne cesse de monter alors, qu’il s’est stabilisé dans les 10 pays hors zone euro.
                      « L’eau mouille et le chômage tue » par Cipolla.

                      Pour en finir avec les fonds vautours, il faut que les Etats prennent des décisions souveraines.
                      Et pour cela, il faut ouvrir le débat sur la souveraineté et sortir de l’ UE.

                    • marauder 20 novembre 2014 10:40

                      Hey ho !!!
                      Reveilles-toi !!!!

                      Qui a voté les pompidou giscard mitterand chirac, maastrich et compagnie ?

                      Le pere noel peut etre ?

                      Faut apprendre a lire un peu, au lieu de se pavaner béatement sur une hypéothétique grandeur de la france qui ne fait que masquer une nostalgie impérialiste chancelante....

                      Votre grandeur, tu parles ... ; Du vent, vous vous etes fais escroquer sur du vent et vous y avez cru. Vous ne voulez rien changer tout en faisant croire a une révolution.
                      Pas responsable ? Nan ? Responsable, mais pas coupable ??? Tu n’as que ca en tete, peur de te sentir coupable ? C’est ca, etre irresponsable.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 2014 19:55

                      marauder,
                      Les fondamentaux de l’économie il y a 40 ans : Pas de dette, 500 000 chômeurs et pas 5 millions.


                      Voici ce qui reste de l’industrie française après 40 ans de Traités européens
                      Ce que appelez « la nostalgie impérialiste chancelante », les Français voudraient bien la retrouver !!
                      D’ailleurs quand on leur demande « Qui ferait mieux que Hollande ? » 60% répondent : « De Gaulle ».
                      Ils ne sont pas tous atteints d’ Alzheimer, ils se souviennent très bien que la France était un pays prospère !!

                      Allez demander aux Russes s’ils préféraient le pillage par les économistes de l’ Ecole de Chicago, qui nous attend, comme la Grèce, ou Poutine maintenant, il n’y pas photo !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès