Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > American Circus

American Circus

Les caucus dans l'Iowa ont livré leur verdict : une surprise - l'échec de Donald Trump bon second, l'antichambre de l'oubli selon ses propres dires - et une demi-surprise, la victoire étriquée de Hillary Clinton sur son challenger Sanders, proclamé socialiste ( à la sauce américaine, ce qui avec nos critéres le situe loin à la Droite de Macron, pas de quoi effrayer un chat)

Les tonitruantes déclarations de Donald Trump, une sorte de ruminant perdu au milieu des ânes et à qui manque la placide chaleur du regard bovin, ne lui ont pas permis d'entamer la course à l'investiture républicaine en tête.
Les élections dans l'Iowa, un état rural qui lui allait comme un gant et où ses meuglements auraient dû faire florès, a livré son verdict.

Sa grossière rusticité censée lui gagner l'adhésion des rustres n'a pas convaincu une majorité de participants.

L'homme pourtant avait de quoi convaincre : milliardaire, une qualité qui sied si bien à ceux qui font vertu de ne rien avoir et jouisseur, ce qui attire forcément les sympathies des frustrés avec un petit bémol pour sa vie officielle émaillée de trois mariages qui fait un peu tache dans des comtés ou l'on se jure fidélité pour la vie et où l'adultère ne va pas jusqu'au divorce.
On peut évidemment considérer qu'il n'y a pas de grandes différences de philosophie politique ( je me demande si un alpha privatif ne s'imposerait pas à philosophie ) entre Cruz et lui, sinon chez le premier une façon plus policée d'égrener les mêmes sottises.


En tout état de cause, cela doit être un grand soulagement chez les hiérarques du parti républicain qui voyaient avec consternation le Great Old Party sombrer dans la caricature et les coups de gueule prendre peu à peu le pas sur une réflexion un peu plus élaborée.
Sarah Palin, autre égérie de la stupidité en politique, excitée greluche discourant ( si l'on peut appeler discours un enfilage de perles d'inculture ) aux rombières emperlousées et aux nuques épaisses dont les capacités cognitives sont dépendantes des vapeurs alcooliques ( on connaît ça chez nous aussi ), lui avait apporté son soutien.

Peut-on y voir une relation de cause à effet ? On aimerait bien mais il vaut mieux rester prudent.

En principe, le sujet des élections présidentielles américaines est censé nous concerner fort peu.
En outre, nous n'avons pas du tout de prise sur le déroulement de ces bizarreries américaines où les pires extravagances hollywoodiennes ont tendance à pousser comme champignons après la pluie. Néanmoins nous nous sentons tout de même un peu concernés par le pedigree des impétrants dont l'une ou l'autre pourraient diriger une puissance du calibre des USA .

Bien qu'en déclin, ils continuent de nous servir de boussole pour fixer nos orientations.

Au demeurant, Cruz et encore moins Trump ne devraient poser de problème insoluble à Hillary Clinton qui est à nos yeux comme à ceux de l'Amérique éduquée la moins pire. Sanders avec ses références est plus sujet à controverses enflammées dont on ne sait jamais quelles sanies peuvent émaner.                                                                       

Disons qu'il y aura plus d'enthousiasme développé aux USA dans le choix du moins mauvais candidat qu'il n'y en eut en France où on a voté en 2012 pour se débarrasser d'un fâcheux sans se soucier outre mesure du format de celui qui était appelé à combler le vide,

Plus fondamentalement on peut déplorer que le peuple français ait toléré les abandons successifs de ses classes dirigeantes en subordonnant le jugement de la nation sur les affaires du monde à nos dépendances multiples.

Le fait est là qui mérite considération et même que l'on se fasse du souci quand le pouvoir suprême US ( qui est devenu fatalement aussi celui qui s'exerce à nos dépens ) risque de tomber dans les mains de paltoquets imprévisibles qui peuvent d'un barrissement provoqué par un court-circuit neuronal nous engager dans des aventures funestes.

Le secret de Donald Trump avec ses airs de béat contentement à chacune de ses saillies est dans sa satisfaction animale à apporter des réponses à des questions qui ne se posent normalement pas : chez lui l'organe crée la fonction et suscite l'adhésion de ceux qui se contentent d'avaler des suites de mots et la perplexité chez ceux qui font l'effort de les analyser.

C'est sa force mais aussi sa faiblesse.


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • sylvie 2 février 17:23

    Quel spectacle qui nous bouffe 30% des médias , plus que 10 mois, ensuite comme en France, les cocus comptez vous !


    • Gabriel Gabriel 2 février 17:43

      Après la dynastie Bush, la dynastie Clinton, après la dynastie Clinton, la dynastie Bush bon, pour vous faire oublier les magouilles du 11/09 on va vous mettre un gentil blackos (comme dirait notre caudillo de premier sinistre) et puis c’est reparti, après la dynastie Bush, la dynastie Clinton, après la dynastie Clinton, la dynastie Bush....


      • berry 2 février 18:11

        @Gabriel
        Les guignols font leur numéro sur le devant de la scène, mais l’Etat profond reste au pouvoir en coulisses.
         


      • petit gibus 2 février 17:50
        Bof bof,
        la maturité politique de l’autre côté de l’atlantique
        est elle vraiment en dessous de la nôtre ? ? ?

        • Trelawney Trelawney 2 février 19:25

          Sanders le sénateur du Vermont est opposé au libre échange et pour cela j’aimerai bien qu’ils soient président. Il est en train de mettre en place un revenu universel à peu prés identique à l’Alaska Permanent Fund. Et oui dans l’état ou Sarah Palin a été gouverneur, il existe un revenu universel versé à tous ses habitants de plus de 5 ans (1880$ par an). Et ce revenu universel existe depuis 1976. Hillary risque gros avec ses email personnelles et Jed Bush (le frère de l’autre) bien qu’il n’ait aucune chance pour les primaires a décidé d’en faire un affaire personnelle et réclame la publication de tous les mail d’Hillary quand elle était au département d’état

          Les américains en ont plus que marre des « présidents inutiles » et son bien décidés à faire chier les apparatchiks. On verra ce que donnera cette élection


          • Etbendidon 2 février 19:31

            Au demeurant, Cruz et encore moins Trump ne devraient poser de problème insoluble à Hillary Clinton qui est à nos yeux comme à ceux de l’Amérique éduquée la moins pire.
             smiley
            A mémoriser
            Hilarante CLINTON est ce qui se fait de PIRE en poulitique
            Faut l’entendre parler avec son sale accent amerloque, une vraie marchande de poissons
            A la différence de Donald (que j’aime bien) elle est totalement inféodée aux puisants lobbies financiers et ethniques (comme nique)
            Si malheureusemnt elle est élue, il lui faudra renvoyer l’ascenseur comme l’a fait son mari en graciant le trader Marc RICH qui avait finançé sa campagne et était exilé en suisse pour fraudes.
            Cette pouffe si elle est présidente nous apportera la 3ème guerre mondiale
            L’année dernière elle a déclaré que Poutine c’était Hitler, ça promet
             smiley
            Donald lui au moins n’a pas besoin d’etre financé et acheté, il est plein aux as


            • gaijin gaijin 2 février 20:03

              « En principe, le sujet des élections présidentielles américaines est censé nous concerner fort peu. »
              oui en effet il faudrait quand même un jour pourquoi alors qu’on est dirigés par les américains on n’a pas le droit de voter ......... ?


              • JBL1960 JBL1960 2 février 20:21

                Tout est dit dans le titre ! Puis-je me permettre de vous poster mon billet d’hier qui intégrait le toujours excellent entrefilets.com ? Ici ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/01/ob-la-di-ob-la-da-oblabla/ Ah ! On a pas le cul sortir des ronces, comme on disait par chez moi... smiley


                • Attilax Attilax 2 février 21:22

                  Hillary Clinton, la « moins pire » ? Dans les mots, sans doute, elle est plus « fine » que Trump (c’est pas dur) mais dans ses actions d’état, je ne crois pas, elle est même terrible. C’est une boutefeu qui à mon avis n’hésitera pas à faire la guerre à la Russie et l’Iran si elle est élue.
                  Soyons lucide : chez les ricains comme chez nous, il n’y a personne de légitime, c’est tout...


                  • ENZOLIGARK 3 février 04:07

                     U$A ... , ... ecoutez ou reecoutez  : GUERILLA by Silmarils ... en VO [ album 4 life . ...


                    • leypanou 3 février 08:40

                      Hillary Clinton qui est à nos yeux comme à ceux de l’Amérique éduquée la moins pire. : je ne pense pas qu’on puisse parler de moins pire en ce qui concerne H Clinton ; c’est une pro-interventionniste à l’extrême, à fond avec le complexe militaro-industriel.

                      Si on se rappelle que sous Bill Clinton, le Conseil de Sécurité était en train de se réunir alors que les États-Unis et le Royaume Uni sont déjà partis bombarder la Libye sans preuve. Et elle aurait fait pareil si on écoute ses propos actuels.

                      C’est une va-t-en-guerre de la pire espèce et si B Obama s’est séparée d’elle, ce n’est pas pour rien, avec l’affaire David Petraeus.


                      • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 3 février 10:34
                        Et dire que l’on nous donne en exemple ce pays de décérébrés.. ?
                        Affligeant...

                        • L'enfoiré L’enfoiré 3 février 15:21

                          @Elliot,


                          Je me permets de reprendre la caricature de départ (que je trouve la meilleure) pour mon billet de samedi...
                          Merci d’avance smiley


                           

                          • Nycolas 3 février 16:35

                            Je trouve quand même savoureux de lire ici et là qu’avec un Trump et son pet au cerveau, on ne sait jamais ce qu’il pourrait advenir de la politique extérieure des USA. C’est certes vrai, mais est-ce plus vrai qu’avec les néocons « pondérés » qui façonnent la politique US depuis des décennies ? Ces fauteurs de guerre invétérés...

                            Je ne vais pas prétendre qu’on pourrait s’attendre à un mieux avec Trump, mais il est clair que si Trump en est arrivé à ce stade de notoriété et de popularité (il n’a pas encore perdu les élections), c’est précisément à cause du chaos mondial engendré par ces décideurs « raisonnables » dont le peuple américain ne demande qu’à se débarrasser, que ce soit en les remplaçant par n’importe quoi ou n’importe qui, un animal de basse-cour, si besoin.


                            • Nycolas 3 février 16:39

                              @Nycolas

                              Par ailleurs j’ajouterais qu’un G.W. Bush n’était pas non plus d’une exemplaire finesse intellectuelle, ou qu’Hillary Clinton est un autre exemple par excellence d’esprit malsain et dégénéré, avec juste un peu plus de patine sur la surface pour donner le change.


                            • Phalanx Phalanx 3 février 16:35

                              Trump était contre la guerre d’Irak. 


                              La guerre qui a provoqué une gigantesque destabilisation du monde et des millions de morts.

                              Les autre n’avait pas vu venir.

                              Et c’est Trump le clown ?

                              Faudrait arreter d’écouter ce que les médias en disent. Vous avez ses discours de campagne sur Youtube si vous voulez vous faire une idée.

                              • Phalanx Phalanx 3 février 16:39

                                Aussi, fortune de perso de Miss Clinton .... 45 millions de dollars .... pas mal non plus, pour faire de la politique. Avec Bill ils doivent être à plus de 100.


                                Pourquoi appelle Trump le milliardaire et on appelle pas Hillary la multimillionaire.

                                Personne ne corrompt Trump puisque c’est un corrupteur (il le dit régulierement), les autres sont des corrompus.

                                • Doume65 4 février 10:25

                                  « Hillary Clinton qui est à nos yeux comme à ceux de l’Amérique éduquée la moins pire. »

                                  Bonjour.
                                  Pourquoi Hillary Clinton est-elle « moins pire » que Sanders que vous évoquez en début d’article ? Cette femme a démontré un cynisme à tout épreuve et une joie extrême lorsque ces ennemis étaient assassinés qui n’augure pour moi rien de bon.


                                  • Elliot Elliot 4 février 12:36

                                    @Doume65


                                    Vous avez raison, Sanders apparaît effectivement moins opportuniste.
                                     D’ailleurs se revendiquer du socialisme aux States est ou était — car « sur l’avenir insensé qui s’y fie » ( Racine ) — le plus sûr chemin vers l’échec ; voilà bien qui suffit à lui ôter la qualification infamante.
                                    Mais jusqu’ici on ne lui donne guère de chances de franchir la ligne d’arrivée en tête.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès