• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky (...)

Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats

A voir l’image satellite du site principal des explosions nucléaires au Nevada, ou dans l’Utah, on imagine le poids des déchets qu’il a fallu ramasser... pour les enfouir. Un site qui se devait d’être donc colossal. Celui qui fut choisi s’appelait Rocky Flats, et ce fut là encore une gabegie et un désastre absolu : après les explosions ratées, le stockage saccagé. Rocky Flats fut vite surnommée « l’usine à cancers ». Rocky Flats va provoquer un désastre complémentaire aux précédents, qui va apporter aux américains une nouvelle espèce d’individus : les mercenaires. Pour protéger le site de la malveillance possible des opposants au nucléaire, la DOE va engager une équipe de sécurité bien particulière. Elle s’appelle Wackenhut, et n’a pas fini depuis de plomber l’image de marque de ce genre de société. Liée directement à la CIA, on retrouvera un des ces employés mêlé dans le scandale des tueurs du Brabant Wallon (voir les 3 pages en bas ici), en Belgique. Son patron se présentait comme un « homme tranquille », pourtant...

 

Le manque d’intérêt évident que portent les américains au retraitement de leurs déchets nucléaires, nous l’avons en une seule page de notre bible technologique US, cette collection de Mécanique Populaire si riche en documents. C’est dans le numéro 102 de novembre 1954. Une page consacrée au nettoyage du site de Los Alamos, là où ont été créées les deux premières bombes atomiques et leurs prédécesseurs expérimentaux. En une seule photo, tout est dit. On y voir un camion benne disposer tête-bêche les vestiges des bâtiments des laboratoires de Los Alamos. A une profondeur qui semble très faible (indiquée comme étant de 6 m pourtant), et sans aucune protection pour les infiltrations dans le sol : ce sont de simples tranchées qui recueillent les débris collectés, dans le plus complet désordre. Ce n’est pas un enfouissement mais une décharge. Un exemple déplorable que va répéter à l’infini l’administration américaine. Dans l’article, on découvre cette véritable perle, pour expliquer le "cérémonial" du démontage des bâtiments : "c’est plutôt parce que certaines parties de ce fameux édifice étaient contaminées par des émissions de particules alpha. Ces dernières ne sont émises qu’à une distance de 2 ou3 cm (1 inch) dans l’air, et sont arrêtées par le papier ou par une couche de peinture ; elles sont néanmoins dangereuses. Lorsque l’édifice était en service il suffisait d’enduire périodiquement les murs de peinture ou de papier, mais en démontant ce bâtiment, toute protection était supprimée, mettant ainsi les ouvriers en danger. On adonc repeint aussitôt les sections démontées puis on les enterra au « cimetière »". Du papier peint et de la peinture seulement ?

Dès 1951, les américains commencent pourtant à songer à gérer un peu mieux semble-t-il leurs déchets nucléaires : ils viennent de passer à la bombe à hydrogène, et les déchets s’accumulent. C’est logiquement au sein même de l’usine de production de ces bombes que va s’installer une "annexe" de traitement, pour préparer à l’enfouissement. C’est Dow Chemical Company qui est chargé de le faire, sur un site situé seulement à 24 km au nord-ouest de Denver, dans le Colorado, sur un terrain plat et rocheux appellé... Rocky Flats. Dow Chemicals va être d’une rare négligence pour le tri ou le conditionnement de ses déchets. On retrouvera en 1959 des fûts éventrés à l’extérieur de l’usine contenant des déchets radioactifs. Les incidents y furent nombreux.

"Le numéro de Science & Vie n°771 de décembre 1981 en dressait la liste sidérante : "Rocky Flats n’était déjà pas une usine au dessus de tout soupçon : en 17 ans, on y a compté plus de 200 incendies. Ceux de septembre 1957 et de mai 1969 ont entraîné des dégagements particulièrement élevés de plutonium dans l’atmosphère : en 1957, les filtres, qui n’avaient pas été nettoyés depuis quatre ans et qui avaient donc accumulé de l’oxyde et des nitrates de plutonium, furent détruits. On estime ainsi que de 14 à 20 kg de plutonium furent alors dispersés dans l’air. La radioactivité moyenne de l’air éjecté par la cheminée principale 8 jours après l’incendie était... 17 600 fois supérieure à la valeur maximale recommandée par les consignes de sécurité. Elle atteignait 948 picocuries par m3. Ce n’était pas tout : peu après l’incendie, on mesura des concentrations élevées de plutonium et d’uranium enrichi dans le sol de deux écoles primaires peu éloignées. On trouva aussi que la nappe phréatique la plus proche de l’usine était contaminée. Sur la terre comme au ciel, les compteurs Geiger s’affolaient". En 1969, un incident majeur fera fermer deux ans tout une partie de l’usine pour décontamination. Des études menées à l’extérieur vont montrer que les taux de contaminations autour de l’usine de retraitement atteignent des taux faramineux : Dow Chemical est prié de jeter l’éponge (et comme cela les plaintes menées contre elle s’arrêtent !) et c’est Rockwell International qui la remplace en 1975.

En fait, au moment même où on fait sauter les bombes, on ne sait pas gérer l’usine qui les produit : "En 1969, le jour de la fête des mères il ya 35 ans, un bâtiment contenant 3175 kg de plutonium a pris feu. Le plutonium, l’un de ses d’autres aspects délicats, c’est qu’il s’enflamme spontanément dans l’air. Ainsi, le feu de plutonium une fois déclenché, le bâtiment s’est effondré, le toit presque disparu, et même un fonctionnaire du gouvernement un an plus tard nous a dit que nous aurions pu perdre tout le bâtiment, et si cela était, et des centaines de miles carrés ont été contaminés" affirme Leck Ackland chez Democracy Now. Un véritable désastre.

Les faits sont atterants et accablants : les tableaux de cancers mesurés à la ville de Denver dépassent toutes les statistiques. Les activistes anti-nucléaires, qui se sont organisés dès le début des années 60, font alors circuler des photos prises sur le site : elles sont affligeantes. Les fûts contaminés sont manipulés sans ménagements. On les "balance" tout simplement dans des tranchées. L’usine contient des "Infinity Rooms" où le taux de radiations est tel que plus personne ne peut y séjourner : le taux y atteint 25 000 fois la normale ! Les ouvriers qui y ont travaillé sont tous gravement contaminés et ont tous développé des cancers. Aujourd’hui, ils se battent tous pour que l’Etat reconnaisse qu’à Rocky Flats on s’est moqué de leur protection. On estime à 20 millions de dollars les compensations qu’ils auraient dû avoir et qu’ils n’ont toujours pas eues : leur avocat rappelle que la guerre en Irak en dépense en revanche 8 milliards par mois. Ils continuent à tomber comme des mouches. Comme le remarque S&Vie, "les types de cancers en surnombre sont à peu près les mêmes que ceux que l’on trouve en excès chez les survivants des explosions atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki". A Rocky FLats, on a tout bonnement enterré l’histoire  !

Il faudra attendre 1987 pour que des ouvriers du site, de l’intérieur, alertent les autorités sur les manquements graves à la sécurité. Le FBI va bizarrement s’en mêler, en faisant voler au dessus du site un hélicoptère fort discret muni d’un capteur et d’une caméra thermique qui montrera que l’incinérateur, censé ne marcher que dans certaines conditions marchait à pleins tubes la nuit. Décision fut alors prise par ce même FBI d’organiser un raid (qui durera 18 jours) : une première, aux USA, ou une agence gouvernementale la DOE se faisait envahir par des agents du FBI. Un raid décidé par George H.W. Bush, ancien de la CIA : il a bien compris que "c’est du lourd", politiquement, et a décidé un contrefeu haut en couleurs avec ce débarquement du FBI, du jamais vu ! Un procès s’en suivit, où Rockwell reconnut les faits et accepta de payer 18,5 millions de dollars d’amende, à l’époque la plus grande jamais versée pour dommages environnementaux. Avec la fin de la fabrication de têtes nucléaires de sous marins, l’usine fut fermée dès 1989, et le nettoyage put commencer : il ne se terminera qu’en 2005. On pense dès 1990 que toute l’affaire est terminée : on n’en a pas encore terminé, tant le désastre est étendu.

En 1997, pourtant, six activistes, des citoyens ordinaires, vont reprendre le problème à bras le corps et démontrer à quel point Rocky Flats a été scandaleux : selon eux, le raid du FBI lui-même était douteux, et avait servi surtout à cacher d’autres méfaits, dont la disparition de plutonium, et surtout au dépôt clandestins de matières radioacitves dans une autre décharge, celle de Lowry Landfill à Arapahoe County. Le père de Bush avait réussi son coup de communication : pour le grand public il avait frappé fort . En réalité il avait jeté un beau rideau de fumée sur ce qui s’était vraiment passé : à deux reprises, deux équivalents de petits Tchernobyls, devenus grands par la durée des expositions. Selon Lipsky, l’homme du FBI, dire que le site est désormais propre est une "farce". Décrite dans le détail par Caron Balkany dans son livre "The Ambushed Grand Jury". Un ancien employé, Jacque Brever, confirme les dires de Lipsky en déclarant que le nettoyage à "été si mauvais vous ne le pouvez le croire vous-même" il a hérité depuis d’un cancer de la thyroïde et son amie d’un rare cancer de l’œil, typiques des expositions aux radiations. Pour elle, "Il ne fait aucun doute dans son esprit que les terrains sont encore "chauds" (radioactifs) sur ce site, et le seront pour longtemps, dit-elle. Cette usine a craché des cendres et des effluents radioactifs pendant près de 40 ans. Nous avons enterré des déchets radioactifs dans des endroits qui n’ont pas encore été regardés. Nous avons enterré sous terre des fûts corrodés, or on a cherché seulement à la surface du sol." Un autre habitant ayant participé à la décontamination résume ce qui a été fait : «  Que voulez-vous faire ? On a construit des autoroutes et des maisons dessus.On l’a oublié. » 

"En 1992, les responsables de l’EPA ont été suggéré publiquement que la DOE pourrait  être responsable de la contamination nucléaire de la décharge de Lowry". Si nous ne avons des radionucléides artificiels au Lowry, alors Rocky Flats serait la première place que nous incriminerions" a déclaré Gwen Hooten, gestionnaire du site de Lowry pour l’EPA à un journal local.Or, dès 1985, des prélèvements faits sur la décharge de Lowry démontraient déjà des traces évidentes de contamination nucléaire ! Certains vont plus loin encore : ainsi le Dr. Helen Caldicott, qui a fondé "Physicians for Social Responsabilities", et qui a déclaré publiquement "qu’elle croit que toute la région métropolitaine de Denver ne devrait plus être habitée en raison de l l’exposition au plutonium qui s’est produite avec les incendies de 1957 et de 1969". Denver, ville de 514 678 habitants en 1970 (554 636 en 2000), gravement contaminée à deux reprises sans que la population n’en ait jamais été informée. Et s’il n’y avait que cela... Le nettoyage de Rocky Flats fut en définitive confié à la firme Kaiser-Hill, en avril 1995, pour un contrat courant jusqu’au 30 juin 2000. Un contrat faramineux, qui coûtera 3,75 milliards de dollars au contribuable américain. Le nettoyage prendra 10 années. La liste donnée par Kaiser-Hill assez sidérante : 21 tonnes de têtes nucléaires (?), 1 450 fûts de matériaux contaminés, 100 tonnes de "résidus de plutonium", 600 000 m3 de déchets radioactifs...

Ironie du sort, c’est en 1997 qu’une étude de Bruce Lehnert et Edwin Goodwin démontre la nocivité des ondes Alpha sur l’ADN. "Les particules alpha peuvent frapper le cytoplasme d’une cellule, épargner le noyau, et néanmoins abîmer son ADN" concluent-ils sans hésiter. Or leur recherche se tient aux laboratoires de Los Alamos ou avait débuté aujourd’hui notre enquête.

Le site, en 1987, est désormais l’objet d’attaques incessantes des écologistes, à juste raison tant le problème est loin d’être réglé. Pour s’en dépêtrer, le pouvoir, à savoir Bill Clinton, va engager le 1er octobre 1998 une société de gardiennage et de sécurité apparue sur les sites de la NASA. Le problème, avec elle, va empirer. Wackenhut, c’est son nom, hérite en effet de 126 millions de dollars de contrats sur cinq ans. Ses hélicoptères noirs sillonneront vite les sites nucléaires et seront vus à plusieurs reprises aux endroits où sont apparus les "mystérieuses" mutilations d’animaux, comme nous l’avons décrit précédemment. Le nucléaire, par son goût pour le secret, traîne derrière lui les pires dérives autoritaires. Et les pires actions terroristes possibles.

Des consultants infomatiques sont également recrutés pour gérer la surveillance des sites : c’est Ptech Consultants. Le 9 décembre 2002, on découvre que Ptech a des accointances avec Al-Qaida. Est particulièrement visé Yassin Qadi, un financier Saoudien. Selon Larry Johnson, ancien responsable du contre terrorisme à la CIA et fondateur de The Business Exposure Reduction Group Associates LLC, Qadi était bien lié au terrorisme mondial. Les ramifications, on le voit, dans ce dossier brûlant, vont loin. En 2006, une action en justice était menée contre Dow Chemicals et Rockwell Interrnational pour le site de Rocky Flats : "un jury fédéral a déterminé que les entrepreneurs militaires de la guerre froide des éléments de construction de la bombe nucléaire près de Denver ont contaminés des terrains avec des déchets de plutonium, détenus par 12 000 habitants , et a recommandé 554 millions de dollars de paiements en dédommagement : " ce n’était que l’aboutissement d"une procédure initiée en 1990, plus de quinze ans auparavant ! Quand au méthane radioactif ou pas... il s’est répandu dans l’eau des sources, dont parfois avec des conséquences inattendues, comme de pouvoir parfois réussir allumer au briquet l’eau du robinet  !!! 

En 2003, Wackenhut hérite d’un second contrat en or : celui de remplacer les MP, la Police Miliaire US sur les bases de l’US Army : le prétexte fourni étant le manque de personnel de l’armée, envoyé en... Afghanistan ! "Pour la première fois en 20 ans, les militaires utilisent des gardes privés dans les bases américaines. Wackenhut assure la sécurité dans 18 bases aux Etats-Unis, dont Fort Bragg et West Point". Comme le note "Dispatch from the Tranches", Wackenhut faisait alors aux Etats-Unis ce qu’Halliburton, KBR et Parsons faisaient en Afghanistan. En 2004 un incident notable allait se produire avec Wackenhut. Lors d’un exercice, pourtant bien balisé, des gardes vont presque faire feu sur leurs assaillants : "la force de l’ombre" fut stoppée quelques secondes avant qu’elle ne tire sur des adversaires non armés" raconte POGO, un organisme anti-corruption US. Cet incident grave, qui aurait pu dégénérer, n’était que la suite de multiples incidents dus à ses mercenaires, l’un d"entre eux, un jour, envoyant une rafale dans un frigo.

Le groupe Wackenhut et son fondateur sont en réalité les piliers d’un système de neo-cons, opposés à tout activisme dans le pays. "George Wackenhut était connu comme un allié de la ligne dure de la droite US. Il a construit des dossiers sur les Américains soupçonnés d’être communistes ou de gauche ou à penchants "subversifs et sympathisants" et a vendu les informations aux parties intéressées (...) Dans son livre "Age of Surveillance", Frank Donner raconte que même après que l’hystérie McCarthy ait reflué, il a continué à ajouter les noms des manifestants anti-guerre et des manifestants des droits civils à sa liste de "types péjoratifs." En 1965, Wackenhut se vantait auprès des investisseurs potentiels que sa société détenait des fichiers mis à jour sur 2,5 millions dissidents présumés - un sur 46 adultes américains qui vivaient alors. En 1966, après l’acquisition du fichiers privés de Karl Barslaag, un ancien membre du personnel du "House Committee on Un-American Activities", Wackenhut pouvait prétendre qu’ avec plus de 4 millions de noms, il possédait le plus grand fichier privé sur les dissidents présumés en Amérique. En 1975, alors que le Congrès américain a mené une enquête sur les entreprises qui avaient des fichiers privé, Wackenhut a donné ses dossiers à la défunte Anti-Communist Church League of America de Wheaton, dans l’Illinois". Les champions de la recherche de la "menace rouge" sous Reagan ! Qui clamaient alors posséder 7 millions de fiches sur les opposants potentiels ! En 1982, ils en étaient à promouvoir une "Christian Contemporary Music" face à la musique "dégénérée" qui "avait envahi les Etats-Unis, selon eux (l’été 67 !). Finalement, sous Reagan, l’Anti-Communist Church League of America se sabordera, en proie à un schisme, comme il est fréquent dans l’extrême droite.

En 2007, le groupe, très lié à l’extrême droite US et à la branche du parti républicain, et aux groupes ultra d’Afrique du Sud (où Wackenhut possède 65 000 employés) vit son étoile commencer à se ternir. En 2008, deux filiales de Wackenhut Services, Chenega et Doyon perdirent des contrats de sécurité avec l’US Army. Les "Black Copters" avaient du plomb dans l’aile. En 2009, un autre incident à Kaboul remettait Wackenhut au cœur du débat sur la sécurité des centrales nucléaires US : on venait de se rendre compte que c’était une bande de mercenaires mal formés qui les gardait depuis 2003 : les hommes de Wackenhut ! Un rapport accablant d’un député démocrate du Massassuchets, Edward Markey, au nom du House Energy and Commerce Committee, fustigeait le travail de ces mercenaires contractuels. "Dans la seule année écoulée," écrivait Markey , "les personnels de Wackenhut ont été pris en train de tricher sur les tests de sécurité, ont altéré la sécurité requise lors de formations, on violé les réglements du Ministère de l’énergie, et ont exercé des représailles contre les dénonciateurs - pourquoi donc cette société n’a-t-elle pas été définitivement exclue de la garde des armes nucléaires et des sites de matériaux utilisables pour faire des armes ?". 

 

Effectivement : les gardes de Wackenhut avaient des habitudes assez particulières : en 2007, on avait filmé plusieurs d’entre eux surpris en train de dormir à la centrale nucléaire de Peach Bottom en Pennsylvanie, un scandale qui avait abouti à l’exclusion de la firme du groupe Exelon Corp gérant la centrale. Vingt ans avant, Wackenhut avait été lié au scandale de la réserve de Cabazon, utilisée pour essayer les lunettes de visée de nuit données au "contras" du Nicaragua. Ils assuraient déjà à l’époque le développement et les essais discrets de nouvelles armes, dont des armes biologiques, tout en assurant la sécurité d’un palace d’Arabie Saoudite... En 1982, déjà, Wackenhut avait été mouillé dans un scandale incluant le meurtre d’un des leaders indiens de la réserve de Cabazon ainsi que deux ses compagnons, qui avaient décrit les manigances qui se tramaient dans la réserve indienne. L’affaire avait été classée sans suite : cela fait près de trente ans que Wackenhut bénéficie de la sollicitude de l’administration américaine : en ce sens, elle a précédé une firme telle que Blackwater ou DynCorp. Les liens entre Wackenhut, les centrales nucléaires ou les sites infectés et le gouvernement US dans sa branche extrémiste neocon est bien de l’histoire traditionnelle. Pendant ce temps, les ouvriers de Rocky Flats meurent un à un, tous atteints de cancers divers... Comme je le disais, en effet les vrais "héros de la guerre froide meurent aujourd’hui en silence". Loin des médias US, qui se fichent comme une guigne de leur sort "pas assez vendeur, ça, coco"... A prier pour qu’Obama réussisse à faire passer une réforme qui leur permettrait de vivre mieux. Ils y avaient cru, pourtant, à cet atome !

Le dernier scandale concernant Rocky Falts sera dû au lobbying de deux élus du Colorado, le sénateur républicain Wayne Allard Mark et le député démocrate Mike Udall, ex-aequo dans l’ignominie, qui obtiendront en 2005 le classement du site de Rocky Flats en "sanctuaire de la vie sauvage". La pire décharge nucléaire américaine, mal nettoyée, représentante désormais de la nature et de la vie sauvage : une véritable honte, un cynisme absolu. On n’en a pas encore terminé, avec les dérives du nucléaire...

 

Documents joints à cet article

Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats Atom Heart Fucker (saison 5) le scandale perpétuel de Rocky Flats

Moyenne des avis sur cet article :  3.49/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Rough 7 juin 2010 11:13

    les ricains sont vraiment très méchants.....


    • morice morice 7 juin 2010 11:19

      très malin comme réflexion : vous n’avez lu que le début de la série et ne retenez même pas le fondamental : ce ne sont pas les américains qui sont visés, mais le nucléaire en général !


    • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 11:15

      Peut-il y avoir encore quelqu’un pour venir défendre le nucléaire militaire et civil ?


      • Shaytan666 Shaytan666 7 juin 2010 11:35

        Et le nucléaire médical on peut le défendre lui sans recevoir les foudres des écolos bobos ?


      • morice morice 7 juin 2010 11:41

        remarque idiote, ça n’a aucune mesure comparable... et l’irradiation est le plus souvent remplacée par la chimio...


      • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 11:44

        le nucléaire civil médical n’est plus incontournable , les rayons X ne sont pas anodins sur la santé des patients, tout le monde le sait ! il existe d’autres techniques, les scanners par IRM et autres...


      • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 17:13

        remarque idiote, ça n’a aucune mesure comparable...

        1° source d’irradiation humaine ? le médicale !

        Quand à mélanger le civil et le militaire c’est l’argument le plus fallacieux qui existe genre « réfléchie pas il y a pas de débat oh t’en veux une ? ».

        C’est aussi un manque de rigueur sans pareil au vue de la demande électrique qui va exploser de dénigrer les qualités du nucléaires comme si il n’en avait pas.

        Je vous conseille le science et vie de mai avec la promotion du photovoltaïque... sans pouvoir éviter ses limites, et donc, ils sont obligé de dire que tel quel (bieen suuur ils y vont sur les progrès imminent sans quoi fini le rêve) c’est inefficace.  Par contre ils oublie de dire à quel prix le solaire est racheté et les scandales espagnoles doubler d’un rapport accablant sur la ruine des énergies renouvelable à l’anglosaxonne.

        http://www.skyfall.fr/uploads/economia_verde_ruina.pdf

        Non vraiment comment peut on défendre une énergie démocratique alors que les peuples vivent tous dans l’opulence...

         Les fanatiques antinuc (civil pour les fallacieux) ? Encore une vision européanocentriste de plus et anglosaxonne en plus avec les pères de ce mouvement Strong, Gore, Goldsmith,... amorcé dès les années 70 date d’une possible expansion du partage de technologie. L’histoire se répète donc dans le non partage de technologies et avec vous ce sera « Charbon forever » (même si il y a plus de radioactivité rejeté dans l’air par le charbon que par le nucléaire).

         


      • morice morice 7 juin 2010 17:37

        Par rastapopulo (xxx.xxx.xxx.204) 6 juin 15:27

        Le Pen n’a aucune casseroles (à part un rôle de soldat subalterne qui avec la haine de l’armé actuel prend des proportions stupides).


        C’est dingue ! Le type ne m’est pas sympathique dans sa manière de s’exprimer mais lui au moins a une éthique et n’accepte pas de suivre les ordres d’un niveau supranational nondémocratique.

        Bref un homme, un vrai, pas comme les autres politiciens qui sont prêt à toutes les promesses pour se décharger des vrais responsabilités sur les instances apatrides anglosaxone du CFR ,Bildelberg,...« 


        LE PEN, une »éthique" ;... ah ah ah ah ..... vous en avez une autre là ????


        les ciments Lambert, ç’est pas une casserole ? Et ses propos antisémites des gobelets alors ?


      • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 18:06

        C’est dément hein ? un homme qui ose défendre Le Pen ! c’est fou ! inconcevable !

        ... alors que c’est juste un homme avec des écarts, que je ne soutiens pas dans son islamophobie (qui est pour moi un plus mais sans burka qui n’est pas dans le coran) mais qui aurait été meilleur pour vous que tous les autres comme responsable politique. C’est tout. ouaaa comme c’est grave.

        Moi je dis juste que tout les donneurs de leçons qui s’acharne sur lui devrait être bien plus attentifs.

        Le vrai fascisme était financé de l’extérieur par les anglosaxons (l’or des bande d’Angleterre pour Franco, MI5 et Morgan pour Mussolini et Ford et prescott bush pour Hitler ou encore Butller pour le coup d’état manqué au US en 35) mais à l’époque non... c’était bien pour l’oligarchie d’être fasciste !

        Mais maintenant que la droite/droite n’est plus lié à un mondialisme et prône l’indépendance là il y a des énormes problèmes de conscience... (vous voyez où non la double manipulation ? )

        Voilà je ne suis pas une girouette moi et les étiquettes ne m’interresent pas. Le contenu bien.

        Comme vous oubliez de le mentionnez, je dit toujours : « si le projet d’un Le Pen est de partager la technologie entre nations souveraines (ce qu’il a plus de chance de faire qu’un autre vu son amour de la nation) il sera beaucoup généreux que ceux qui accepte l’immigration de masse qui déresponsabilise à la fois les pays hôtes (croissance sans effort technologique par la démographie) et les pays d’origine (pas besoin d’infrastructure vu que les plus vifs à le comprendre se barrent) »

        Voilà pour votre morale à 2 balles qui ne peut même pas répondre à l’endroit où la question était posé.

        C’est les pays d’origines qui ont besoin de développement et de cerveaux. Nous sommes des voleurs de force vives.


      • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 18:17

        Puisque le besoin électrique en explosion (et ouais la pression démographique des pauvres est le meilleur allié de la justice social) ne vous intéresse finalement que très peu (c’est vrai quoi les pauvres n’ont qu’à vivre avec rien) je continue :

        En quoi, à notre époque, être traité d’antisémite ou vouloir rappeler la mémoire des autres morts de la seconde guerres mondiales de manière tonitruante (ce qui revient au même vue la facilité avec laquelle cette étiquette est utilisé contre ceux qui veulent la fin de la finance anglosaxonne par exemple) est une vrai casseroles ? Mitterand a participé à combien de décisions svp et Le Pen à combien ?

         En quoi recevoir un héritage est un problème ? Des hommes riches décident parfois de léguer leur fortune pour un combat noble, il est où le problème ?

        Le plus navrant c’est de voir tout les pseudorebelle qui utilise les mêmes techniques que ceux qu’il disent combattre.

        La rigueur est toujours pour les autres chez vous.

        Et encore comme je le disais, je n’aime pas Le Pen mais le manque de rigueur crasse de la propagande me dégoute.


      • morice morice 7 juin 2010 20:06

        si vous ne VOULEZ pas VOIR ce que représente le Pen, c’est votre problème ; mais de grâce ; évitez-nous la référence à ce sagouin.


      • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 23:08

        c’est vous qui en reparlez pour éviter le sujet de base que je sache ou pas ?


      • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 23:12

        Ce qui me répugne c’est pas la critique constructive mais les ragots que vous rapportez qui n’ont pas de sens.

        Ça ne vous effleure même plus l’esprit tellement le formatage va loin.


      • morice morice 7 juin 2010 11:19

        Peut-il y avoir encore quelqu’un pour venir défendre le nucléaire militaire et civil ?

        y’en a y paraît... 

        • Nestor Nestor 7 juin 2010 11:39

          Oui Morice, mais t’en as besoin pour envoyer tes articles et les commenter, alors s’en nucléaire ce serrait pas facile pour l’instant, de plus je ne sais pas si tu sais le bruit que font les éoliennes, ça fait grave de barouf, non le seul truc reste le solaire, ou la force de l’eau !

          Pour le nucléaire, il faudrait que les gens reçoivent leur équivalent de consommation en déchet, et qu’ils soient eux même responsables de leur enfouissement, peut-être consommeraient-ils moins ? Je sais c’est abstrait et débile mais bon ça ferrait sûrement réfléchir et peut-être ils essaieraient et serraient incités à se procurer un autre moyen plus propre pour produire leur énergie ... Non ?


        • Nestor Nestor 7 juin 2010 11:42

          Oups → sans !


        • morice morice 7 juin 2010 11:42

          Oui Morice, mais t’en as besoin pour envoyer tes articles et les commenter,


          je ne vois pas où est le problème : pour l’instant, oui, j’en ai besoin : dois-je pour cela l’absoudre ??? certainement pas !

        • Nestor Nestor 7 juin 2010 12:12

          "je ne vois pas où est le problème : pour l’instant, oui, j’en ai besoin : dois-je pour cela l’absoudre ??? certainement pas !« 

          C’est comme tu veux Morice, mais après un petit calcul basé et estimé sur le temps que tu consacres à passer sur le net  »ici et pour rechercher tes infos", t’en es déjà à six bidons de déchet, j’espère que tu n’utilises pas trop d’autres appareils électro-ménagés, sinon tu risques de te retrouver avec une quinzaine de barriques devant ta porte.

          Et puis quinze barriques à enfouir, faut être sacrément motivé et avoir quelques pioches en réserve. En fait, ton prochain article serra dans six mois, si bien sûr tu as pris les précautions adéquate pour toucher cette merde que tu auras toi même produite. Sinon Morice il faudra que tu conçois que tu t’es auto-contaminé !


        • rastapopulo rastapopulo 7 juin 2010 17:17

          C’est un dés à coudre par famille par an d’après une campagne non remise en cause en Belgique.


        • rastapopulo rastapopulo 8 juin 2010 12:39

          Charbon forever yeeeeeee


        • Nestor Nestor 7 juin 2010 11:26

          Salut Morice,

          Oui c’est vrai que les Américains sont laxistes de ce coté là, ils ne sont pas très attentifs au danger que représente certaines choses malsaines et ce qu’elles pourraient engendrer !

          Hier on voyait au journal télévisé un pêcheur sur une plage complétement mazoutée qui se plaignait. Il montrait la catastrophe qui se trouvait autour de lui et disait « regardez, il n’y a encore personne pour nettoyer ». Depuis le temps que l’on parle de cette marrée noire et de la catastrophe qu’elle représente pour la nature et les hommes, il n’y a pratiquement pas de bénévoles sur les plages contaminées pour stopper le plus vite possible le carnage qui va malheureusement s’en suivre.

          Que font les Américains ? À quoi pensent-ils ? Ce qui se déroule sous leurs yeux n’a pas l’air de les interpeler tant que ça !

          Mais vu l’article, le laxisme Américains ne date pas d’aujourd’hui, le problème c’est que si le peuple reste passif, le pouvoir continu sa besogne tranquillement, le pouvoir pourrait bien sûr réfléchir sur c’est point là, mais ils ne voient eux (ceux qui sont au pouvoir) que de façon économique et tant que le peuple restera donc laxiste et passif, il ne dérangera pas ce pouvoir qui agit sans réfections autres qu’économiques.

          Je reviens de Kvitøya, je m’imagine si j’avais croisé une catastrophe comme ça, je n’aurait aucun mot qui me sortiraient de la bouche, j’espère que les glaciers vont résister encore longtemps, car demain si là où ça a fondu on fait des forages on ne serra pas à l’abri d’une catastrophe similaire dans l’Océan Arctique, déjà que l’éco-systême y est bien endommagé et menacé, une telle catastrophe sonnerait le glas, la fin de ce patrimoine universel et unique en son genre.

           


          • Nestor Nestor 7 juin 2010 11:28

            Oups → ces point là !


          • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2010 11:32

            républicain Wayne Allard Mark et le député démocrate Mike Udall, ex-aequo dans l’ignominie

            c’est comme chez nous , l’UMP et le PS , main dans la main pour nous entuber !
            tous pourris !

            ils mériteraient un direct du droit de l’homme tranquille , le vrai , s’il revenait , car il en sait quelque chose des conséquences des essais nucléaires !


            • morice morice 7 juin 2010 11:43

              c’est comme chez nous , l’UMP et le PS , main dans la main pour nous entuber ! 
              tous pourris ! 


              ça c’est le discours de Jean Marie : tous les autres, sauf lui bien sûr...

            • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2010 12:35

              @momo

              Bonnet blanc , blanc Bonnet , c’est de Jacques Duclos , communiste , si ça peut te faire plaisir ! et ça revient au même !
              le fait est que tous les partis européens de gouvernement , de droite ou de gauche , sont à peu près d’accord sur tout , et servent à appliquer servilement le programme Bilderberg et que leurs oppositions n’est qu’un leurre !


            • morice morice 7 juin 2010 12:49

              vou n’y arriverez pas comme ça, LeChat : le ’tous pourri" ne suffira jamais ! c’est du Poujadisme, je vous dit : ça ne conduit à RIEN...


            • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2010 12:53

              Si le poujadisme ne mène à rien , à quoi mènent donc les politiques actuelles , de droite comme de gauche , sinon à remplir les poches de quelques privilégiés en appauvrissant tous les autres !


            • morice morice 7 juin 2010 17:42

              votez donc mieux, ça changera.


            • Yohan Yohan 7 juin 2010 17:59

              Le tout pourri sauf Momo, est-ce encore du poujadisme smiley smiley


            • LE CHAT LE CHAT 8 juin 2010 10:00

              @momo

              qui c’est ce monsieur Mieux ? jamais entendu parler ..............


            • stephane 7 juin 2010 11:39

              « les liens entre Wackenhut, les centrales nucléaires les déchets ..... et les néo-cons »

               

              Révélation intérresante et terrifiante à la fois : depuis le temps que je lis que le prochain 11/09 pourrait consister dans la dispersion de matières radioactives sur une ville ou autres...

              Il n’y a donc pas que dans les ex républiques soviétiques que ce genre de matériel peut échapper au controle gouvernemental et tomber dans de « mauvaises mains ».

              Merci pour ces infos.


              • Mark Mallow 7 juin 2010 11:42

                Bonjour Morice,

                très bon article, très belle série.

                Vous êtes le Aaron Spelling du journalisme.

                • Radis Call 7 juin 2010 17:39

                  Pour le Pulitzer nous attendons la fine équipe de disons.fr à qui je ne souhaite que du bonheur !

                  Comment ne pas se réjouir de la naissance d’un nouveau blog avec ce concentré de cerveaux ?

                  Pour l’instant un peu élitiste , protectionniste mais ça se comprend : toutes les industries nouvelles ont commencé par se protéger ...

                  Ensuite le problème c’est l’innovation : ça demande un peu de compétition !

                  Et c’est ansi que s’impose le libéralisme ...Sacré expérience !

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Pulitzer


                • morice morice 7 juin 2010 11:53

                  Révélation intérresante et terrifiante à la fois : depuis le temps que je lis que le prochain 11/09 pourrait consister dans la dispersion de matières radioactives sur une ville ou autres...


                  non : une simple catastrophe écologique....


                  Castor, déjà revenu sous un autre avatar, ou son grand ami Papy, recommencent le même cirque : c’est lassant ;.. usant. Toujours les mêmes et leur dénigrement sans aucun argument.. mais ils savent se vanter de leurs exploits de trolleurs, dans leur site à crachats...

                  « Le net est un outil qui peut être tout autant formidable que dangereux et il est impératif qu’il y ait des gardes-fou. »

                  ah ah ah amusant : le mec qui écrit ça ailleurs dit tout l’inverse ici !!! et c’est écrit dans un blog fondé par 3 exclus qui ont crié à la censure en parlant de leurs posts diffamatoires coupés ici par la modération, et qui la pratiquent allègrement dans le leur !!! trop fort ça !! 

                  • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 11:59

                    Euh, morice....votre petit speech en réponse de mon post sur le site de Gizeh m’a beaucoup fait rire, ce sont les réponses dogmatiques d’un prof d’histoire a qui on a bourré le crâne d’inepties officielles et qui n’a pas cherché à en savoir plus.......une sorte de prison ou d’auto-inquisition ne permettant aucune contradiction...
                     Oui, morice je REVENDIQUE LE DROIT d’être un hérétique et je pisse à la raie de tous ces crétins recroquevillés dans leurs certitudes d’un autre temps.....


                    • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 12:08

                      J’attends le bûcher... smiley smiley


                    • morice morice 7 juin 2010 12:09

                      ce sont les réponses dogmatiques d’un prof d’histoire a qui on a bourré le crâne d’inepties officielles et qui n’a pas cherché à en savoir plus.....


                      restons en là, et continuez à lire votre eugéniste alors... 

                      Oui, morice je REVENDIQUE LE DROIT d’être un hérétique

                      pas de problème, mais dans le genre je préfère Akhénaton.

                      vos thèses égyptiennes ne tiennent pas la route deux minutes.

                      • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 12:44

                        Non, je ne suis pas eugéniste en lisant certains auteurs qui pourraient l’être .....
                        ni fasciste en lisant d’autres....
                        Pour vous il n’y aurait que les fascistes et eugénistes pour remettre en question l’histoire antique telle qu’elle est enseigné aujourd’hui  ?
                        Vous savez bien que non.....heureusement !!


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 juin 2010 17:59

                        Sacré Pyralène : il n’en rate pas une avec les Pyramides !

                         smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                        A quand un « article »(?) sur le sujet ?

                         smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                        Vous ferez de la concurrence au « découvreur »(?) des Atlantes en Bourgogne !

                         smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                        Figurez vous qu’on vient de découvrir un squelette d’homme de Néanderthal ( à Frankenberg en Hesse )avec un lecteur de MP3 : on n’a donc rien inventé depuis le paléolithique !

                        On nous cache quelquechose !


                      • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 21:20

                        Débile profond.......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires