• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Biographie non autorisée et gratuite du Saigneur des Carpates, Frédéric (...)

Biographie non autorisée et gratuite du Saigneur des Carpates, Frédéric Lefebvre

Il arrive ansi qu’il y ait des coïncidences. J’avais prévu cette mini-biographie depuis quelques semaines et je la terminais au moment où cette vidéo des Anonymous français sortait. Ce n’est pas plus mal. Cela ne veut pas dire que les grands esprits se rencontrent mais que la lassitude de l’intolérance, de l’arrogance, des mensonges du nuisible de la République pousse à réagir. Les Anonymous se sont décidés, je suppose, à la suite de la loi Hadopi, et des saillies indécentes du porte-flingue du château. Quant à moi il ne s’agit que de l’effet naturel du défense d’un cops contre un virus malfaisant. C’est la réaction de la matière contre l’anti matière de la démocratie.

 Si Sarkozy, comme le disent les journaux étrangers s’est surpassé lors de son fameux banquet où les leaders d’autres pays ont été à la fête, Monsaigneur c’est chaque jour qu’il se surpasse. Ses « bons mots » font se gondoler toute la Venise huppée du Neuillyois et toutes les salles de garde et d’arrière garde de l’United Money Profit, mais elles fatiguent à la longue. Ses attaques permanentes outrées et insultantes ad hominen ne grandissent pas le débat démocratique. Mais, comme dirait l’autre, quand les bornes sont dépassées il n’y a plus de limites. Ses attaques contre Internet ont déclenché des anti-corps comme cette vidéo d’Anonymous. Certaines des saillies verbales du Rocco Siffredi du verbe passent mal comme celles des « procureurs staliniens », des « tontons macoutes », l’état de santé mentale de Ségolène.
 
Pour Frédéric Hennisseur de la Bute, l’OSS 117 genre Dujardin de la nation, les idées s’arrêtent à des slogans et à des outils pour tuer son ennemi. Il le dit lui-même aussi fier qu’un bar tabac : mes balles sont des idées. Voilà donc ce qu’il dit de sa propre logorrhée. Le pitbull du château défend son maître avec sa gueule, juste sa gueule, par réflexe pavlovien. Sans doute a-t-il fait du close combat où l’on dit que l’attaque est la meilleure défense. Il attaque la jour et la nuit, le matin, midi et soir, trois obus à chaque repas. Ses diatribes sont lourdes et indigestes.
 
Le lance-flammes du locataire de la Lanterne n’a jamais rien fait de ses dix doigts. Dès la sortie de ses études - de droit comme il convient - il est pris en charge par le RPR qui fait de lui l’un des apparatchiks le plus apparatchik de l’UMP. Il n’est pas né dans un chou mais d’une carte de membre comme dirait Rocco. On ne peut pas dire d’une carte d’électeur car celui qui fustige tous ses adversaires n’a même pas été capable de se confronter à l’électorat. Il n’est député que grâce au système de la chaise musicale ou alors à la mairie et au conseil régional que sur liste. Il ne sait rien donc de l’élection et attaque les élus dès qu’il a cinq secondes à sa disposition. Il ne fait que comme son chef autre apparatchik moulé du RPR qui engueule les députés pour leur absence alors que lui, notre Unique, en 12 ans de parlement il n’a pris la parole qu’au maximum une heure et a été absent 99 % du temps.
 
Le caniche de l’Empereur a toujours été dans les bagages du Governator depuis qu’il l’a rencontré. S’il est le Frédo le Nettoyeur de l’UMP et le porte-flingue de sa majesté, il a aussi été le gros bras du Prince des Ténèbres quand il était à la tête du parti à sa dévotion. Il était là pour discipliner ceusses qui payaient leur cotisation et tenir les élus sous une main de fer dans un gant de crin. Il dit quelque part que c’est un pur. Pour sûr c’est un brut de décoffrage comme on dit chez Bouygues. Mais ce n’est pas un doux. Au secrétariat de l’UMP, on avait peur de lui : menaces de non investiture pour les récalcitrants. Mais ce n’est pas fini car la langue de vipère de l’assureur devenu la doublure du Kaiser Sarkoko à la tête de l’UMP en subit tous les jours l’indigeste présence et les communiqués qu’il ne peut ni voir avant publication, ni commenter ni contester qui fait de ce chef de parti un muet et donc un fantôme. Je prédis pour quelque temps la disgrâce définitive de la seconde erreur de casting du Très Haut après le gars de l’occident qui disparaît aux Hébrides avec son nouveau ministère inutile et inaudible, celui de la relance. Du reste la relance n’est plus le sujet du Lider Minimo, étant en période électorale c’est maintenant à nouveau pour des siècles et des siècles, amen, la violence et la sécurité. Autant récolter encore tant qu’il est temps quelques miettes qui tombent des bavoirs des électeurs du 4ème âge, et ceux du FN qui s’enfuient.
 
 Il y en a une qui lui a tenu tête. Ce n’est pas la Carlita, mais l’autre « femme de sa vie » de sa Luminescence, Cécilia. Entre le chien de garde, le molosse de Rome et la future épouse d’Attias le courant ne passait pas, mais les éclairs si.
 
Si notre Saigneur de la Carpette impériale, le sulfateur de l’Elysée, parle beaucoup à tort et toujours à travers, parfois il est muet comme une carpe. Il est muet par exemple quand Canal pluche l’interroge sur l’étrange affaire qui fait qu’il travaille en même temps au ministère de l’intérieur et possède une société de Lobby PIC conseil puis Domaines Publics. Le P de Pic voulant dire Perroquet comme quoi il a de l’humour le bougre ou comme quoi il suit le principe de Socrate Connais-toi toi-même (je ne la vous fais pas en grec). En effet cette société a pour objet de travailler pour des entreprises comme Bouygues (BTP) mais également l’immobilier, les jeux, l’alcool et le tabac. Tiens juste des domaines du ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire ! Ça tombe bien, non ?
 
Voici donc une petite biographie pamphlétaire non autorisée, mais gratuite pour honorer Hadopi et ma parole de ne jamais toucher ni un rouble, ni un penny, ni un cent, ni un diram, ni une roupie, ni un yen, ni un yuan, ni un pesetas, enfin rien de ce qui est sonnant et trébuchant pour avoir écrit quelque chose sur notre Prince des Ténèbres ou sur tout ce qui le touche de près ou de loin. Vous pourrez si vous le souhaitez faire un don à Agoravox pour ses bons et loyaux services. En un mot c’est cadeau !
 

Marie Laforet 1974 - Cadeau
envoyé par francois18
 
Si le clown du roi mérite un opus il ne mérite pas non plus une collection. Je me suis arrêté à une trentaine de pages, car la répétition des insultes, des anathèmes, des mensonges, des amalgames, cela lasse. Il y en a juste assez sur sa vie politique et ses diatribes verbales puantes pour que cet opus serve de référence. Je ne vais pas non plus m’user à écrire sur lui. Il a ce qu’il mérite, mais que ce qu’il mérite. Du reste en conclusion il a reçu un Big Brother Award avec mention spéciale bâton merdeux. Ainsi n’y a-t-il pas que du locataire de la lanterne, de celui qui fait son job de président de la République qui le félicite pour son action éclatante et son doux parler. Il a été récompensé pour son œuvre. Le Panthéon l’attend.
 
Pour le téléchargement de Monsaigneur Lefebvre, c’est ici.
 
Et n’oubliez pas non plus ce sommet de la littérature contemporaine et de l’analyse politique à lire dans les mêmes conditions au même endroit : Les douze lunes du guide ou In Sarkozyae annus horribilis.
 
Vignette Frédéric Lefebvre Wikipédia

Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • souklaye souklaye 24 avril 2009 11:28

    La polémique enrichit ses promoteurs autant que ses clients qu’elle distrait.

    L’offre du scandale idéologique est indexée sur le taux d’ignorance des masses et le niveau de fascination des médias.

    Il y a quelque chose de fantasque d’avoir la possibilité d’injecter du burlesque dans une pratique démocratique ubuesque.

    Le système narratif de la polémique est basé sur la multiplication à l’extrême des apartés.

    La suite : http://souklaye.wordpress.com/2009/04/21/note-de-service-la-polemique-virale-pleonasme/


    • La Taverne des Poètes 24 avril 2009 11:38

      « Le pitbull du château » , c’est le saigneur à quat’ pattes...devant son maître Sarko. Ce type est laid intérieurement et cela se voit trop sur sa figure.



        • Rage Rage 24 avril 2009 14:37

          F.Lefebvre est à l’image du gouvernement dont il est le porte-parole :
          agressif, provoquant, impulsif et surtout très loin des réalités et propositions de fond.

          La caricature est excellente : c’est un chien de garde.

          Enfin, sur le fond, « les jeux sont faits rien ne va plus » : le bouclier fiscal perdure pour les quelques 10 000 contribuables le plus aisés, l’aide financière à l’automobile a été intégralement capté par les grands groupes au détriment des sous-traitants, les jeunes sont confrontés au chômage, les réformes structurantes n’ont toujours pas été réalisées etc etc...

          En clair, non seulement on perd 5 ans, mais en plus on recule de près de 30 ans par une politique visant à reproduire un modèle à l’américaine des années 80 dont on sait déjà qu’il ne marche pas.

          Le top ? C’est qu’in fine ce sont les contribuables qui vont payer pour toutes ces gabegies.


        • FR-ank FR-ank 25 avril 2009 12:02

          Absolument d’accord, il est temps de reprendre nos droits de citoyens et de karcheriser cette caste puante et elitiste totalement depasse par la realite des 80% de citoyens qui tirent la langue.
          On assite a une concentration malsaine des richesses, un egoisme et une cupidite extreme ou l’argent-dette est roi :(
          Remettons la valeur citoyenne et celle de civisme, moralite et respect un peu + en avant.
          Ensemble pour une vraie democratie.


        • R.L. 26 avril 2009 11:24

          Je n’ajouterais pas un mot pour ce type. Ce serait déjà lui faire trop de cas...
          Vous écrivez « ...le bouclier fiscal perdure pour les quelques 10 000 contribuables le plus aisés... »

          Dans une pièce de boulevard, on trouverait hilarant (?) de voir un gouvernement donner des milliards de cadeaux fiscaux et, dans la foulée, emprunter ceux-ci aux mêmes « contribuables » richissimes sur le marché financier contre intérêt ! (Je les entends rire d’ici...).
          Mais n’importe quel créateur de pièce n’aurait jamais pu oser ou seulement envisager la suite, craignant les sifflets du public dénonçant l’invraisemblable :

          Ce qui sert de gouvernement a créé une société adhoc (pilotée par l’ineffable américaine Lagarde) avec une entente des banques pour emprunter et prêter aux institutions bancaires, contre intérêt (je passe sur les mensonges du voisin du théâtre du guignol du VIII arr.).
          Seulement, les parts dans cette société sont de 34 % pour l’État et 66 % pour les financiers. Or, la garantie -donc les risques !- sont à 100 % assurés par l’État !!! Les emprunts sur le marché ne peuvent se faire que grâce à la présence de l’État...
          Voici donc la meilleure définition du libéralisme (je n’arrive pas à y mettre de majuscule) qu’aurait pu donner Rosa Luxembourg : Le libéralisme, c’est toujours celui de l’autre.

          Lorsque la réalité a dépassé l’imagination du virtuel et des réalisateurs, c’est qu’il est trop tard pour la démocratie... minimum...


        • Bulgroz 24 avril 2009 12:03

          Déjà tout petit, Imhotep aspirait à une héroïque et généreuse ambition : « je veux être antisarkoziste ou rien ».

          Je constate que par la force du poignée et l’autre main sur son clavier, il est parvenu à devenir les deux.


          • Imhotep Imhotep 24 avril 2009 12:14

            Pour le rien je m’en tiens à la Bible je suis né poussière et je retournerai à la poussière.

            Pour le reste vous lisez mal. J’ai ajouté une corde à mon arc : je suis aussi anti-lefevbriste primaire.

          • Bulgroz 24 avril 2009 13:04

            « J’ai une très bonne relation avec Nicolas Sarkozy et je sais que tous les commentaires qu’il a pu faire sur moi étaient positifs, explique M. Zapatero. Si j’ai reçu la lettre de Ségolène Royal ? Oui. Je crois que cette affaire a créé une certaine polémique, mais je connais bien Nicolas Sarkozy. Il a toujours été généreux dans la relation, et élogieux. »

            « Je dois préciser que Nicolas Sarkozy a toujours été très diplomate avec moi », ajoute M. Zapatero. 

            On attend un rectificatif et des excuses pour l’article d’Imhotep et les excuses de la bécasse du Poitou.

          • Den 24 avril 2009 16:35

            « il faut prendre les propos de zapattero au 2° degré »

            Et ça c’est du 2d degré à géométrie variable....
            Il fallait peut être aussi considérer que Sarkozy répondait aux grommelements d’Emmanuelli lequel intervenait à propos de Zapatero.

            « Mais il n’en pense pas moins. Il suffit de lire la presse étrangère »

            Oui tout comme il fallait lire la presse française pour avoir la quintessence des propos tenus par Sarkozy ?
            ..compte tenu de la façon dont les Médias français tronquent les propos « rapportés »...hum hum.

            Je veux bien des liens vers des articles d’El Mundo y del Pais si vous avez :)


          • JPL 27 avril 2009 07:09

            Bulgroz,

            En référence à :

            Déjà tout petit, Imhotep aspirait à une héroïque et généreuse ambition : « je veux être antisarkoziste ou rien ».

            Je constate que par la force du poignée et l’autre main sur son clavier, il est parvenu à devenir les deux.

            La grossièreté et l’imbécilité de votre entrée en matière auraient dû inciter l’auteur à ne pas vous répondre, à vous laisser dans votre fange.

            Sur Zapatero : il y en a marre de voir la même propagande qui consiste à faire d’une dérive de Sarkozy une affaire Royal. Plus c’est gros plus ça marche mais quand même...

            a) comme l’on rappelé d’autres ci-dessus Zapatero se retrouve dans une situation foireuse, obligé de faire preuve de diplomatie en public (car lui n’a pas les dérapages de votre idole)

            b) lors du même repas durant lequel Sarkozy a dérapé en public, encore une fois, il n’a pas mis en cause que Zapatero. Il a aussi expliqué (avec une rancœur manifeste) qu’Obama est un débutant inexpérimenté qui découvre encore de nombreux sujets (genre moi qui suis expérimenté et prédosent de l’Europe, je ne comprends pas l’engouement qu’il suscite..., jalousie rance...), qu’Angela Merckel n’avait d’abord pas compris ce qu’il fallait faire puis avait été bien forcée de s’aligner derrière lui, que Barroso avait été absent, effacé du G20 etc.

            Bref tout un lot de déclarations imbéciles en public (je pèse mes mots) qui ont conduit à une floraison d’articles ironiques ou agacés dans la presse étrangère.

            Mais les trolls du sarkozysme, qu’ils aient réussi comme Lefèbvre ou qu’ils trollent sur agora comme Bulgroz, ne veulent faire retenir aux autres qu’une affaire Royal...


          • Daniel Roux Daniel R 24 avril 2009 12:53

            N’oublions pas que ce type sert à quelqu’un, sinon à quelque chose.

            A mon avis, il dit tout haut ce que Sarkozy dit tout bas. Son rôle est de bombarder les médias de mille et une provocations afin de rendre presque acceptable les inepties de son maître.

            Rappelons que seul Sarkozy décide, gouverne et assume toutes les responsabilités (sans risque judiciaire, bien entendu).

            Que Sarkozy ait pu accaparer les pouvoirs du Premier ministre sans coup férir montre assez l’état de déliquescence de notre république, je n’ose même plus parler de démocratie.

            Le turlupin à triste figure est le visage de la France officielle d’aujourd’hui. 


            • pendragon 24 avril 2009 13:28

              On dirait que son talent vous incite à parler pour ne rien dire de lui.


              • yasunari yasunari 24 avril 2009 13:49

                Pourquoi répondre à lefebvre ? Pourquoi répondre à bulgroz ?
                Vous parleriez à une brosse à chiottes ?

                Alors ?


                • Sébastien Sébastien 24 avril 2009 14:15

                  Bah moi j’aime bien Lefebvre. Il me fait rire et j’aime bien ses phrases. Des portes-flingues il y en a toujours eu en politique et je trouve que celui-ci evolue bien avec son temps. On dirait presque du Stephane Guillon. Les conseils de soins psychiatriques pour Royal, ca m’a beaucoup faire rire.

                  De toutes facons, je suis un grand sensible et j’ai toujours beaucoup de tendresse pour les mecs qui se foutent d’etre le mec le plus hais de France voire qui adorent ca.


                  • R.L. 26 avril 2009 11:38

                    Désolé Sébastien, mais Lefebvre ne se fout pas d’être« le mec le plus haïs de France voire adore ça » : c’est -vu le misérabilisme de l’individu- sa seule possibilité d’exister en politique.
                    Moi aussi, je suis un grand sensible. Seulement, je n’arrive pas encore à être complètement blasé...


                  • Lapa Lapa 24 avril 2009 14:21

                    il est hallucinant de voir comment l’opposition fait le jeu de la majorité en focalisant ses attaques sur les pantins prévus justement à cet effet.

                    un bel exemple réédité par imo...


                    • Lapa Lapa 24 avril 2009 15:39

                      ais jamais dit le contraire ?
                      si cela vous amuse d’user de votre intelligence et de votre temps pour vous focaliser sur sieur lefebvre, tant mieux pour vous !
                      je signale juste que c’est précisement ce que veut le gouvernement. Libre à vous de particper à leur plans medias...


                    • Imhotep Imhotep 24 avril 2009 16:07

                      1- écrire deux articles sur 150 sur Lefebvre c’est évidemment se focaliser

                      2- écrire sur Lefebvre n’empêche pas d’écrire sur d’autres
                      3- ce genre d’arguments sont lassants. C’est toujours le même : au lieu d’écrire sur ceci vous laissez passer cela etc. Ou bien pendant qu’on écrit sur ceci on n’écrit pas sur cela etc. D’abord rien ne vous empêche d’écrire vous même sur les sujets « intéressants ». Ensuite pourquoi perdez-vous votre temps à lire ces articles ? E d’y ajouter un commentaire qui on le remarque aisément fait avancer le schmilblic ?
                      4- Cela voudrait donc dire que votre avis est nettement plus éclairé que celui des autres et que vous savez évidemment comment il faut combattre ce pouvoir. Je me permets de vous dire, si ma façon de faire ne vous convient pas, cela est tout votre loisir mais le plus simple est de passer votre chemin. Et de faire de bons articles que je m’empresserai de lire et de vous en féliciter pour leur efficacité.

                    • R.L. 26 avril 2009 11:48

                      A Turlututtu,

                      "Ce « pantin » , comme vous dites, est porte-parole de l’UMP.

                      Cependant, on le voit tellement à la tv qu’on pourrait croire qu’il est porte-parole du gouvernement à la place de Mr Chatel, qui lui y passe beaucoup moins ..."

                      Si vous vous mettez à dénoncer implicitement le comportement scandaleux du CSA, où va-t-on ?!

                      « De plus , le droit à la caricature et aux pamphlets est, pour l’instant, encore légale dans ce pays. »

                      Grave de confondre journalistes, comédiens, comiques... avec élus de la Nation...

                      Grave et révélateur.

                      Demander donc à G. Dahan du coup de fil de l’Élysée à Radio France. Et pourtant, Hess et Val ne sont pas encore arrivés !


                    • nikoljane 24 avril 2009 17:08

                      Un hybride du bouledogue et du cocker


                      • Pyrathome pyralene 24 avril 2009 20:54

                        Vous êtes vraiment trop gentil avec ce pauvre type !! ça vaut même pas le coup de parler de ce blaireau !...beurk !!


                        • moebius 24 avril 2009 21:29

                           c’est votre derniére téte de turc ce Lebvévre, Lefévre, Lefvebre...et pis zut !


                          • San Kukai San Kukai 25 avril 2009 07:31

                            Les amis de Lefebvre l’appellent désormais Monsieur LI depuis le rejet de la loi Hapodi — LI, pour « Lefebvre Inutile » en référence aux fameux biscuits LU « Lefèvre-Utile ».


                            • LOKERINO LOKERINO 26 avril 2009 08:39

                              vous n’aimez pas Lefebvre soit !
                              faites comme moi, ne le regardez ni ne l’ecoutez !

                              Pas besoin de nous pondre cet article à l’humour lourdeau de sous prefecture pale copie du style canard ..

                              Mais apparement c’est votre specialité... !

                               


                              • R.L. 26 avril 2009 12:00

                                Vous me donnez l’idée d’un nouveau créneau de bisenesse :
                                Pour éviter de voir sa gueule (et celles des ses copains), sortir un hebdomadaire sur les intervention des hommes politiques dans les médias et les comparer avec les « analyses » bidons de leurs copains du CSA.

                                Le problème est de pouvoir rectifier la ligne de démarcation entre la gauche et la droite. Celle que j’avais appris dans le manuel de Duverger est caduque depuis longtemps.

                                Ce jour, 26 avril 2009, qu’y a-t-il, dans le PPF, entre Sarkozy et Besancenot, et, pour tout dire en dehors de l’UMPS ?


                              • tchoo 26 avril 2009 11:55

                                Le journaliste qui lui tend le micro, sans jamais le mettre face à ses mensonges ou ses outrances est un complice objectif.
                                Il est vrai qu’avec ce genre de personnage il se passe toujours quelque chose, gage de gloire (minable) pour le professionnel de la profession qui l’interroge.


                                • Vieux Sachem 26 avril 2009 18:28

                                  Ce porte-parole hors normes de l’UMP fait malheureusement des émules : il suffit de lire les commentaires sur les articles politiques du figaro.fr quand il s’agit de De Villepin, de Bayrou ou de Hollande. On a l’impression que les « modérateurs » favorisent les commentaires insultants, touchant à la vie privée ou simplement grotesques. On en est honteux pour ce grand Quotidien.

                                  Mais bon, il a choisi son camp. On regrette l’Aurore ou plus loin, l’Aube.

                                  • Kim Kim 26 avril 2009 18:56

                                    Il est splendidement nul. Le fait-il exprès pour amuser la galerie, pour faire diversion, ou est-il réèllement bête ? Sa dialectique est tellement ridicule que la seconde possibilité est la bonne. Ne peuvent pas trouver quelqu’un d’autre que ce clown médiatique.


                                    • Ocséna 28 avril 2009 05:08
                                      Excuses de Royal : Lefebvre en rajoute une couche (NOUVELOBS.COM)
                                      « Je pense que Ségolène Royal a besoin d’une aide psychologique. »
                                       
                                       
                                      ************************
                                       
                                      En tout cas ce qui rassure, c’est que Lefebvre de son côté n’a pas besoin d’un anus artificiel.
                                       
                                      ****************
                                       
                                      Les zaz de l’Ocséna, contre le système-ENA 

                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès