• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Boycottons l’anglicisation que nous impose TOTAL !

Boycottons l’anglicisation que nous impose TOTAL !

Peut-être avez vous subi le choc de la nouvelle publicité de la compagnie française TOTAL.

TOTAL a lancé début octobre une campagne de communication internationale tout en anglais (sous-titré dans les langues des pays concernés - sous-titrage non trouvé sur internet). Outre le fait que la Francophonie compte plus de 200 millions de personnes, il pourrait sembler normal que TOTAL fasse des opérations de communication en français, étant donné que la compagnie elle-même est française.

Malheureusement, la société juge que le français n'a pas sa place dans son monde économique. Ainsi TOTAL adopte un slogan en anglais "committed to better energy". La publicité quand à elle présente une variété de collaborateurs de TOTAL, aux quatre coins du globe, qui s'expriment tous en anglais. Cela participe à la propagande médiatique qui consiste à dire que l'anglais est universel, alors que moins de 15% de la population mondiale parle vraiment anglais (niveau convenable). Mais, peut-être plus grave, cela laisse penser (et ça semble malheureusement de plus en plus vrai) que le français n'a plus aucune utilité, puisque même les multinationales françaises utilisent l'anglais. Pourtant, le français est l'une des langues les plus apprises dans le monde, et une multinationale non-anglicisée pourrait très bien exister (des exemples ?).

Je n'insinue toutefois pas que ces conséquences néfastes dans les représentations du choix linguistique pour cette campagne de com' de la société ont été désirées ou même pensées. Non, au contraire, ce choix linguistique c'est sûrement fait de la même manière que se font les multiples anglicisations en France (ou ailleurs) par les francophones, qui jugent que l'anglais, c'est cool, c'est international, ça sonne bien... sans mesurer les gravissimes conséquences de leurs actes. Dans la com' comme dans la tête de beaucoup de gens, tout est dans la superficialité, le style, la mode, l'importé, le copié, la vitesse, le facile et le rapide. Comme l'écrit Nabum dans ce bel article, il s'agit de la futilité en général.

Nous ne pouvons pas laisser les entreprises françaises nous angliciser de la sorte, elles doivent prendre conscience des conséquences de ces choix à priori anodins, et faire des efforts, comme le font les compagnies étrangères qui produisent des publicités dans notre langue.

PS : quand TOTAL se permet d'inclure dans sa publicité "this is not about language" (seconde 0:29, ce n'est pas une question de langue), ça me fait gerber. Une véritable guerre linguistique a lieu, dans laquelle l'hégémonie de l'anglais risque de faire disparaître à moyen terme toutes les autres langues, on ne peut qu'appeler au boycott TOTAL.

#PasUneGoutte

#TOTALementVendu

Evènement facebook

Comité de vigilance contre le tout-à-l'anglais


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • titi 10 octobre 2014 14:27

    Reçu ce matin un contrat commercial de la part d’Atos.

    Le contrat est intégralement rédigé en anglais et il est bien précisé que c’est l’anglais qui fait foi.

    Entre deux sociétés françaises, pour des prestations qui auront lieu en France.

    Le patron de Atos c’est M.Thierry Breton ancien ministre...


    • taktak 10 octobre 2014 14:52

      Eh bien c’est illégal.

      Car il y a des lois dans ce pays, notamment la loi toubon qu’il faut faire respecter.

      Et chacun se souvient de ces accidents provoqué par cette aberration de l’usage de l’anglais (par exemple dans une service de radiologie)


    • titi 10 octobre 2014 17:50

      La loi Toubon s’applique pour les documents publics ou à destination du grand public.

      Par pour les documents entre personnes morales privées.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 octobre 2014 20:19

      La loi Toubon a été violée par la Ministre « socialiste » Fioraso, qui a institué l’anglais comme 1ere langue en enseignement supérieur.

      La Constitution, qui prévoit que le Français est la langue nationale, a été violée aussi.
      Vivement que nous sortions de l’ UE !


    • VICTOR Ayoli Victor 10 octobre 2014 15:51

      L’article 2 de la Constitution française dit que « La langue de la République est le français. »

      Ras les aliboffis de ces pubes qui, tout à fait illégalement (voir loi Toubon, art.2 http://www.langue-francaise.org/Loi_toubon.php ) nous bassinent avec quelques débilités débités en globish ? Que dire de l’Europe qui, sournoisement, impose l’anglais dans ses communications et même ses directives ?

      On assiste là à une offensive impérialiste étazunienne. Le but est, en fait, d’éliminer tout statut officiel des langues autres que l’anglais dans les secteurs où une concurrence menacerait les intérêts commerciaux des pays anglophones, seule et unique motivation de ces derniers. La réalisation de ce programme est déjà fortement avancée dans les sciences, où les nomenclatures (y compris celles de la botanique, jusqu’ici latines) deviennent anglaises, accroissant la suprématie des chercheurs anglophones aux dépens de tous les autres. Le protocole de Londres entérine définitivement la mort de la diversité culturelle et linguistique qui a fait (et qui fait encore, mais pour combien de temps ?) la richesse de l’Europe.

      La sous ministre Fioraso argue du fait que cette « ouverture » attirera en France des étudiants indiens ou chinois. Belle connerie ! Les étudiants anglophones préfèreront toujours l’original à la copie. Par contre les enseignants francophones seront éliminés au profit de mercenaires de la doxa ultra libérale anglo-saxonne, comme les étudiants francophones seront défavorisés par un enseignement dans une langue qu’ils ne maitriseront jamais comme les natifs.

      Certaines écoles privées, en France, donnent maintenant leurs cours uniquement en anglais. Est-il tolérable, du point de vue de l’intérêt national comme du point de vue de l’accès de tous au savoir, que des colloques universitaires à la Sorbonne soient convoqués en anglais et se déroulent exclusivement dans cette langue ? Est-il sain pour l’avenir de la démocratie que les élites soient formées exclusivement, non dans la langue du peuple, mais en anglo-américain ? Nous sommes en présence d’un projet de domination sans partage et de discrimination sans précédent. La logique d’oppression qui prédomine conduit à l’aliénation, à la substitution d’une langue à l’autre par le gavage linguistique.

      On assiste à la volonté de mise à mort non seulement du français mais de la plupart des langues du monde. Responsable : l’impérialisme étazunien qui sévit à tous les niveaux : industriel, commercial, militaire mais aussi et surtout culturel. On nous abreuve jusqu’à l’écœurement de sous-merdes des séries télévisées étazuniennes, qui – largement amorties au USA - arrivent par plein cargo à prix cassés, ruinant ainsi la création française qui n’existerait plus sans les subventions gouvernementales. On nous emmerde jusqu’à en dégueuler de ces collections de bruits abrutissantes que les programmateurs déversent à pleins seaux dans nos pauvres oreilles et qu’ils ont le culot d’appeler « musique ». Même les chanteurs français beuglent maintenant dans cette langue et…sont récompensés par des « victoires de la musique ». Les boutiques se croient obligées de se donner des noms anglais. Il y a plus de mots anglais sur les murs qu’il y avait de mots allemands pendant l’occupation !

      Ras les aliboffis de cette invasion !

      Eh ! Citoyen président François, lorsque tu vas faire acte de soumission devant les charlots de la Commission européenne, tu t’exprimes en français ou en anglais ?

      Fort heureusement, à côté de philosophes comme Michel Serre, de linguistes comme Claude Agège, des députés ont déposé un projet de loi pour défendre ce patrimoine vital qu’est notre langue.

      Et MERDE A L’ANGLAIS !


      • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 10 octobre 2014 19:26

        il y a de plus en plus de publicités en anglais sous titrées, ou pas pour ne citer par exemple que celle de george le clown et ses pastilles à café dégueu avec le troupeau d’idiotes autour de lui.... le plus grave c’est que même la publicité de certains produits phares de création française je pense à des marques de parfums sont également en anglais - moi je me dis que ces fabricants qui ont tant honte de leur langue ne méritent pas de figurer dans ma liste d’achat, qu’ils partent chez les amerlocs ça nous fera des vacances... Vous constaterez également que les séries télévisées françaises interprétés par des acteurs français, diffusées en France sont des chansons en anglais... il est bon à ce propos de rappeler que la France est le pays où le taux de population autre langue est le plus dérisoire de l’occident... c’est dire si les publicistes sont couillons que de croire que le pitiglich fait vendre... ... Pour se protéger de cet hégémonisme salace il faut adresser un courrier au club de l’audiovisuel ronronneur en lui rappelant la Loi de 1975 Bas-Lauriol qui exige l’emploi obligatoire du français dans l’audiovisuel et le commerce notamment la publicité, les factures ... et il faut exiger la supression de ces publicités, par ailleurs si le boutiquier vous remet un papier dans une autre langue, allez y gaiement et surtout à la fin vous ne payez rien... garantie ils l’ont dans le derrière au Tribunal d’Instance, car c’est strictement INTERDIT. Cependant il faut bien comprendre que dans un pays dans lequel les politicards méprisent même le vote de son Peuple qui a dit NON à la constitution européenne la seule alternative reste notre prochain bulletin de vote qui se devra impérativement cinglant. et bien sur en attendant le refus d’achat de tous ces produits proposés en pitiglich


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 octobre 2014 20:27

          Bientôt il ne restera de la France que l’image de ce coq déplumé !


          Il faut sortir de l’ UE, cette colonisation américaine n’a que trop duré.
          L ’invasion culturelle américaine a commencé avec le plan Marshall, la contrepartie était de faire passer autant de films américains que possible sur les écrans, et maintenant à la télé.

          Sortons du Titanic !

        • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 11 octobre 2014 12:58


          Total n’est plus français.
          https://fr.finance.yahoo.com/q/mh?s=TOT
          Bizarrement, les participations du groupe Bruxelles-Lambert (la bande à Albert Frère) ne paraît pas dans cette page. Ni la participation du Qatar : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/14/le-qatar-serait-devenu-l-un-des-principaux-actionnaires-de-total_1667722_3234.html

          D’ailleurs, nous même avons renoncé à être Français en nous gavant d’amerloque par tous nos sens : bouffe, culture, relecture de l’histoire jusqu’à copier leur comportement prédateur pour tout ce qui ne sert pas leur impérialisme. Nous consentons à cette concentration de la pensée qui détruit toutes nos racines et, par conséquent, notre capacité à structurer notre identité.
          Notre avenir est de devenir citoyen du monde, c’est à dire gros, gras, bas du frond, programmés pour agir selon les impulsions que nous recevons par tous les medias.

          Les chinois ont un mot pour ça : le syndrome du larbin.
          Les russes disent que nous nous sommes corrompus l’âme par la satisfaction de nos envies.

          Les mecs du marketing de Total ont raison : en causant globish, ils montrent à leurs chefs qu’il sont de bons capos dans cet univers concentrationnaire de la pensée.

          Speaker globish, c’est sauver la planète. Speeking french is so baaaad.


          • bourrico6 13 octobre 2014 15:11

            Ben quoi, c’est ça la mondialisation non ?

            merde à l’anglais.

            Mouais.... sauf que dans la vraie vie, si on bouge un peu, c’est bien de parler Anglais.
            Pourquoi ?
            Parce qu’avec ça on peut se comprendre à peu près partout.
            Alors que celui qui ne bouge pas son cul de sa France chérie bénie oui oui, effectivement, sus à la perfide Albion !
            Mais quand on se déplace un peu hors de l’hexagone, ben on est content de causer la langue de l’Anglois !

            Alors vos postures de principe, c’est bien, c’est beau, mais c’est d’arrière garde et dépassé.


            • VICTOR Ayoli Victor 14 octobre 2014 22:25

              J’ai passé une partie de ma vie à voyager. J’ai bien dit « voyager », pas faire le touriste. Je me suis toujours imposer une discipline : apprendre 5 mots par jour de la langue du pays. Vous ne pouvez pas savoir l’efficacité ! Le petit pas que vous faites vers les gens vous est rendu au centuple. Bien sûr, parfois quelques mots de « globish » servent parfois...dans les aéroports !


              • reveil 21 octobre 2014 02:45

                Happy end, the boss is crashed. RIP


                • momo momo 15 janvier 11:28

                  Connerie, « patriotisme » à côté de la plaque : http://antiintox.canalblog.com/archives/2017/01/15/34806200.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès