• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Catalogne vers la (guerre de) sécession ?

Catalogne vers la (guerre de) sécession ?

La Catalogne a donné dimanche dernier la majorité à la coalition indépendantiste aux élections provinciales. Mais il s’agit bien plus que d’une simple élection, la coalition ayant à sa tête Artur Mas ayant la ferme intention de mener les Catalans vers l’indépendance. Mais à quel prix ? Côté catalan, on est sûr que tout se passera bien et que l’on ira vers un divorce de velours de type tchécoslovaque, mais ne risque-t-on pas de voir rimer sécession avec guerre de sécession ?

Car du côté espagnol, personne n’accepte de voir la Catalogne quitter l’Espagne qui y perdrait 19 % de sa population et 20 % de son PIB. Le gouvernement ne le veut pas, les partis nationaux y sont opposés et le peuple espagnol dans son ensemble aussi. Un compromis est-il possible sous la forme d’une fédération ? C’est ce qui est souhaitable.

Car si les catalans partent dans cette direction et que leur gauche indépendantiste et leur droite nationaliste se sont mis d’accord exceptionnellement, c’est que non seulement la conjoncture leur paraît favorable, mais en plus que l’évolution lointaine amorcée il y a bien des années arrive à sa fin (voir http://www.christophebugeau.fr).

Le « peuple » catalan est majoritairement favorable à cette option, car la volonté de Madrid de ne pas céder sur une plus grande autonomie et la demande faite à cette région de contribuer fiscalement plus que les autres (car elle est plus prospère) a favorisé aussi ce basculement.

Le Référendum illégal d’il y a un an a marqué un point de rupture : les juges catalans (payés par le gouvernement de la généralité) ont refusé de le déclarer illégal. C’est la Cour suprême qui s’en est chargé. La dernière manifestation de la Diada, la fête nationale catalane (1,5 millions de manifestants selon les organisateurs, 500 000 selon Madrid), prouve que la majorité des catalophones y sont favorables bien que les partis indépendantiste n’aient obtenu au total que 48,7 % des voix pour 72 siège sur 135. Mais quelle seraient les conséquences ?

D’abord Madrid ne peut faire intervenir la police autonome qui est sous la direction du gouvernement locale (21 000 hommes en uniforme des mosos d’escadra) qui est sûrement acquise à la cause indépendantiste. Le gouvernement central ne contrôle que quelques centaines d’inspecteurs et de commissaires de la police judiciaire.

La solution qui pourrait devoir être employée est celle d’une intervention armée comme il en a été question à un moment donné, avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir.

La chancelière allemande et le premier ministre britannique ne se sont d’ailleurs pas gênés pour donner leur opinion et expliquer aux 7,5 millions de catalans qu’une sécession n’était pas si simple !

Côté français, nous reconnaissons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, mais cela ne signifie pas que nous devions reconnaître une déclaration unilatérale d’indépendance proclamée hors des lois et de la constitution espagnole ! Nous aurions d’ailleurs dû protester quand fin août un dirigeant catalan durant une université d’été en France, dans les Pyrénées Orientales a proclamé qu’une Catalogne indépendante serait amenée à demander le rattachement des Paises catalanes (dont justement les Pyrénées Orientales) !

Au-delà, contrairement à ce que pensent les catalans, Madrid comme tous les états européens ont un droit de veto sur les admissions dans la zone Euro et dans l’Union Européenne. Le gouvernement espagnol pourrait donc bloquer l’adhésion des catalans. Et que penser des conséquences d’une sécession qui serait la première en Europe de l’Ouest depuis l’indépendance de l’Irlande en 1921 ?

Peut-on croire que cela ne relancera pas le processus au pays basque (espagnol voire français) et en Belgique avec les flamands qui se félicitent déjà du processus lancée en Catalogne ? La boite de pandore risque de s’ouvrir sur un futur mouvementé en Europe de l’Ouest, après les mouvements indépendantistes de l’Europe de l’Est des années 90. Espérons que les sécessions seront moins nombreuses et plus pacifiques …


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • eric 29 septembre 2015 10:20

    De toute façon, si j’ai bien compris, la question ne se pose pas. Au moins d’un point de vue démocratique. Majoritaires en siège, les sécessionnistes seraient minoritaires en voix.

    Imposer une rupture à une majorité hostile ? La question serait plutôt si les 21 000 policiers de Catalogne seraient suffisant pour cela...

    Après, que les riches ne veuillent plus payer pour les pauvres....

    Des séparations, il vient d’en avoir plein. Pas en Europe de l’ouest comme vous le signalez. Mais entre la Tcheco, l’ex Yougoslavie, les pays baltes, on a suffisamment d’exemple pour voir que cela peut se passer bien ou mal suivant que les gens concernés sont plus ou moins raisonnables.

    Mais je ne vois pas que l’on puisse par principe être favorable ou défavorable à priori et en particulier quand on est pas directement concerné. SI les Corses veulent nous quitter par exemple, je le regretterai, mais je ne vois pas au nom de quoi je pourrai m’y opposer le jour ou il le voteront majoritairement et démocratiquement. Je comprendrai assez mal que des instances, fussent-elles européennes, créent des obstacles institutionnels bureaucratiques pour s’y opposer.


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 29 septembre 2015 20:33

      Les partisans de l’indépendance de la Catalogne ne sont pas minoritaires en voix. Parmi les électeurs de la liste CSQP soutenue par Podemos, il y a également des partisans de l’indépendance. Et tous les électeurs du Parti Socialiste ne se mobiliseront pas contre l’indépendance.
       
      La réalité est que le mouvement populaire catalan dérange profondément le grand capital, à différence de la France où la passivité devant la casse sociale est très inquiétante.
       
      Voir nos articles récents :
       

      La Catalogne, une nation qui « dérange » (I)

      La Catalogne, une nation qui « dérange » (I)

      La Catalogne, maillon faible du capitalisme mondialisé ?

      La Catalogne, pays de langue d’Oc (IV)

      Elections en Catalogne, capitalisme et peurs françaises

       
      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • eric 30 septembre 2015 10:15

      @Indépendance des Chercheurs
      « Je connais cette théorie »... C’est pareil en France. La gauche n’est pas minoritaire en voix. Beaucoup de gens qui votent FN sont des électeurs socialistes et, dans une moindre mesure, communiste...


    • Lonzine 29 septembre 2015 10:31

      Que les peuples retrouvent leur indépendance n’est pas une boite de pandore mais un vrai progrès. La vraie dimension de l’Humain est le régional.


      • bakerstreet bakerstreet 30 septembre 2015 00:44

        @Lonzine

        Leur indépendance par rapport à quoi. Ils ne sont pas opprimés par un pouvoir central lointain des soviets, les catalans....Bon, ils ont bricolé un joli drapeau, à mi chemin entre celui de l’Espagne et de l’oncle Sam, avec cette belle étoile bleue
         C’est peut être significatif : Garder l’identité et vouloir garder les pépètes.....Le dollar demain au lieu de l’euro ?...Le fric le flouze...L’avez vous remarquez, toutes ces régions qui veulent leur autonomie, de l’écosse, à la ligue du nord en Italie, à cette catalogne, ce sont ceux qui ont les ports, les matières premières, le tourisme ! ...
        Ben oui on comprend mieux leur logique et leurs sens de l’histoire avec un plan comptable qu’avec un bouquin d’histoire : A nous la galette, on prend le grenier, les céréales dedans, et les autres n’auront qu’à se démerder le tas de fumier qu’est dans la cour ! 
        Voilà le plan de découpage du royaume d’Espagne.
        Les écossais se contentent, eux, du whisky. Ah oui, et du pétrole, j’allais oublié....
        Nationaliste de comptable comptant ses intérets sonnant, manipulant l’histoire. Car avec elle on pourrait tous justifier descendre d’une baronnie, d’un duché, qui s’est fondu ensuite avec les autres, qu’a abattu des murs de chauvinisme. 
        Je suis breton, et vous ne me ferez pas mettre un bonnet rouge comme l’ont fait ces ballots à l’époque des portiques.
        Remarquez que là, c’était pour défendre leur patron. Ca ne fait rien, c’est de la grosse manipulation quand même, du sectarisme....On dirait que les gens n’apprennent rien du passé. Pour l’Espagne, après cette guerre civile, c’est pire.
         Il y a deux façons de concevoir un livre : Tourner les pages à venir, en se rappelant des chapitres passés, ou bien revenir sur les pages d’avant.

      • julius 1ER 29 septembre 2015 10:47

        le sécessionisme ressemble plus à une fuite en avant qu’à une réelle avancée .... car comme d’hab de nombreux paramètres sont sous-estimés .... tels la police, l’armée , la justice etc..... entre un coût assumé par une collectivité importante et un coût assumé par un petit peuple on voit bien qu’il y a une dimension totalement sous-estimée .....

        la France actuellement assume seule le coût d’opérations militaires extérieures alors qu’on voit bien que l’Europe entière est concernée par l’existence de problèmes planétaires .....aussi 
        je vois mal la Catalogne assumer son indépendance stratégique ou alors si... de manière hypocrite
        derrière le bouclier espagnol......... 
        cela équivaut à de l’entre-soi, on prend le meilleur et on laisse les corvées et le sale boulot aux autres cela me fait penser à ces gens qui rêvent de se retrouver dans des îles paradis fiscaux sans état sans taxe, car bien sûr l’état les taxes c’est mal ... mais lorsque des pirates ou autres terroristes se pointent, ils font vite appel à l’armée et à la force publique ..... on a bien vu le processus au large des côtes de Somalie lorsque les pirates ont commencé a arraisonner des yachts et des bateaux privés.... il a fallu que des forces militaires soient déployées et des forces militaires.... çà coûte un bras n’est-ce pas le chiffre de 1 million d’euros par jour que le coût de l’opération Serval au Mali ???
        alors vive l’indépendance des régions et laissons les con-tribuables payer pour tout ce qui est subalterne(tel l’armée et la police et je ne parle même pas des forces nucléaires qui assurent une part de la dissuasion .... 

        • oncle archibald 29 septembre 2015 11:09

          @ l’auteur.


          Mais arretez donc de vous mastrber et regardez les chiffres en face. 

          La liste commune favorable à l’indépendance, Junts pel Sí, obtient 39,6 % des voix et 62 sièges. L’autre liste indépendantiste, celle du parti de gauche CUP obtient 10 sièges et 8,2 % des voix. La « coalition » favorable à l’indépendance, association de deux partis qui ne sont d’accord sur rien, mariage de la carpe et du lapin, obtient donc 72 sièges au prochain parlement mais les listes indépendantistes n’obtiennent pas la majorité des voix, seulement 47,8 % des suffrages exprimés. 


          Ce résultat est très important, car les indépendantistes avaient voulu que le scrutin soit « plébiscitaire », autrement dit qu’il ait la forme d’un référendum de substitution puisque les tentatives d’organiser un tel référendum se sont heurtées sur le refus juridique des institutions espagnoles. Sur ce terrain référendaire par substitution, les Catalans ont donc dit « non » à l’indépendance par 52,2 % des voix.


          En outre la CUP a affirmé qu’elle ne freinerait pas le processus de sécession mais refuse de gouverner avec son « associé ». Son programme exige une sortie de l’Europe et de la zone Euro tandis que la « junts pel si » voudrait une catalogne indépendante mais au sein de l’Europe et gardant la monnaie Euro. .


          Comme d’habitude on nous enfume avec de la fausse info et on commente un résultat qui n’existe pas. On doit sabrer le champagne pour se féliciter du résultat de cette élection … oui, mais à Madrid, pas à Barcelone !

          • Dom66 Dom66 29 septembre 2015 19:05

            @oncle archibald

            Salut,

            Voila le bon commentaire.  smiley

            Au sujet de l’article

            Ce qui n’est pas pris en compte dans toute cette histoire, c’est que beaucoup d’espagnoles sont venus travaillé en catalogne, et repartis dans leurs régions pour leur retraite.

             Moi il y a quelque chose qui me chagrine dans toutes ces velléités d’indépendance ;

            Un pays n’est pas qu’une région riche, exemple de la France, et de plus, j’ai remarqué que dans le moindre village (pauvre) il y avait beaucoup de noms sur les monuments aux morts.

            Conclusion, je vous la donne Émile.


          • bakerstreet bakerstreet 30 septembre 2015 01:00

            @Dom66

            D’accord avec vous. Histoire triste et aussi fausse qu’’un péplum romain revu par Hollywood ! On dirait que ce peuple se libère d’un oppresseur. C’est assez à gerber quand on considère tout ce qui unit les espagnols. J’avais lu un article de Molina, un écrivain espagnol que j’aime beaucoup, et qui parlait avec beaucoup de finesse de son pays. 
            Il a vécu longtemps en Amérique, et ne comprenait pas l’explosion économique de l’Espagne. Dans les années 2000 tout lui semblait faux quand il revenait au pays, les aéroports, les immeubles par centaines, toute cette spéculation qui avait débouché sur une bulle. Mais les espagnols ne semblaient pas la voir, tout à leur ivresse. Lui était plus circonspect, du fait de son regard extérieur, mais ne voulait pas blesser ses amis, les ramener à la réalité. ..
            .Il dira donc que le retour au principe de réalité ne l’avait pas surpris, au vue des données économiques qu’il connaissait, mais qui étaient niées par les espagnols (l’analogie avec la Grèce peut être faite) Bref le pays n’avait pas les moyens de vivre comme il le faisait , autrement qu’en se mentant à lui même....
            Cette longue digression pour dire que cette volonté soi disant d’indépendance de la catalogne relève plus de la psychanalyse des peuples si elle pouvait se faire, ou du domaine du rève, et encore du mensonge, dans le sens « storrytelling » que de la réalité. 
            Du moins pour les uns, car pour les autres, qui sont à l’origine, je pense qu’il se trouve en eux de bons margoulins, ayant senti venir le bon coup, capable de leur donner un nom, une stature, une monture, qu’ils échangeront bientôt pour une autre. Le tout étant de rentrer dans l’arène politique, ou médiatique, ce qui un peu la même chose. 

          • bakerstreet bakerstreet 30 septembre 2015 01:12

            @bakerstreet


            Autre point développé par Antonio Molina. 
            Il avait vraiment pris conscience d’être espagnol avant d’être andalou, qu’en allant durablement à l’étranger. Là d’un seul coup, tout ce qui sépare les habitants de régions différentes, basques, catalans, madrilènes, devient anecdotique, pour laisser la place à tout ce qui unit : Toute une culture commune, faite de choses impossibles à résumer, mais qui font corps et sens, et l’on a plaisir à se retrouver, comme si on était du même village. 
            Une expérience que j’ai fait aussi, comme beaucoup de français. Comment se fait il que l’on identifie presque à tous les coups sans se tromper un compatriote, à l’autre bout du monde, avant même parfois de l’avoir entendu. Ce quelque chose d’indéfinissable....Et l’on se congratule comme si on avait été à l’école ensemble. Breton ou provençaux, on en a plus rien à foutre. Vive la France...
            Peut être faudra ’il aller sur la planète Mars ou en dehors du système solaire, pour ressentir cette identité commune, entre terriens ?
            Ca serait bien d’arriver à le faire sans avoir besoin de voyager. 
            Mais certains ne parviennent pas à se mettre la tête à l’envers ! Déjà qu’elle ne tient pas trop, à l’endroit !

          • bakerstreet bakerstreet 30 septembre 2015 01:32

            @oncle archibald

            Va t’on former de nouvelles brigades internationales pour libérer la catalogne ? 
            Les types de « DAESH » se porteraient ils volontaires ?
            Aux dernières nouvelles la flotte Russe est partie de Syrie et se dirige vers Barcelone !
            Cuba envoie lui aussi un corps expéditionnaire, comme à l’époque du Mozambique, et se cherche un nouveau che ! Dieudonné a envoyer sa candidature, après s’être photographie, le béret sur l’oeil, dans un photomaton.
            Hollande a reçu en urgence le premier personnage de l’état : La reine d’Espagne pour s’entretenir avec elle de ce sujet grave, et décide l’envoi de mille caisses de castagnettes pour aider le peuple espagnol, non catalan, non catalan-espagnol...Euh...
            Mais Trierweiller, qu’à la rancune tenace, brouille furieusement avec ses tweets les ondes de la radio Paris Madrid, 
            Alors que Fançois s’apprêtait à lancer un message invitant à la réconciliation. 
            Quand à Walls : Il a assuré qu’il ne se dérangerait pas en avion avant la finale des clubs champions, opposant Barcelone à Munich !
            C’est toujours l’esprit Munichois qui domine !
            Bon, voilà le script d’un mauvais bouquin de John Le carré, ne tournant pas très rond !

          • jaja jaja 29 septembre 2015 11:25

            Vous embringuez bien vite les électeurs de la gauche radicale Podemos (8,94%) dans le camp anti-indépendantiste... On sait que nombre d’entre eux sont à la base des sécessionnistes convaincus... 
            Il y a bien une raison si le pouvoir espagnol a toujours refusé le Référendum sur l’indépendance en Catalogne...


            • Allexandre 29 septembre 2015 12:08

              Les Catalans veulent leur indépendance, donnons leur. Ces revendications d’un autre âge ne servent qu’à entretenir un nationalisme ridicule et dont la finalité sera la récupération du nouvel Etat par les Etats-Unis. Aujourd’hui tous ensemble, demain, ils se boufferont la gueule pour le pouvoir, comme partout ailleurs, et les mêmes causes engendreront les mêmes effets. Dormiront-ils mieux d’être indépendants ? J’en doute. Beaucoup de bruit pour pas grand chose !


              • oncle archibald 29 septembre 2015 18:59

                @Allexandre, allez reprenez avec moi et avec le Grand Georges …



                C’est vrai qu’ils sont plaisants, tous ces petits villages,
                Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
                Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages,
                Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est d’être habités.
                Et c’est d’être habités par des gens qui regardent
                Le reste avec mépris du haut de leurs remparts,
                La race des chauvins, des porteurs de cocardes,
                Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part,
                Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part.
                Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
                Empalés une fois pour tout’s sur leur clocher,
                Qui vous montrent leurs tours, leurs musé’s, leur mairie,
                Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher.


                Je cite de mémoire Georges Freche : « les catalans, ces cons, que personne ne comprend plus dès qu’ils sont à 200 mètres de chez eux »…. 

                Ils produisent les richesses de l’Espagne et veulent les garder pour eux ? Ils sont surtout très acceuillants pour la mafia mondialisée qui vend de la drogue et loue des femmes dans des bordels géants, les supermarchés de la drogue et du sexe de La Jonquera, une industrie catalane parfaitement prospère, je dirai même plus :

                Prosper hop la boum
                C’est le chéri de ces dames 
                Prosper yop la boum 
                C’est le roi du macadam.

                Vous avez vu un menu dans les bars à tapas de Barcelone ? D’abord en Catalan, ensuite en Anglais, puis en Allemand, en Français et en dernier en Espagnol. Ils méprisent leur propre pays.


              • Dom66 Dom66 29 septembre 2015 19:27

                @oncle archibald

                Re Salut,

                Voila encore un très  bon commentaire. Que je plusse avec plaisir car c’est exact, absolument exact, j’habite près de Perpignan, et je vais souvent en Espagne,

                Ce que vous dite est hélas vrai.

                Pour les menus c’est comme vous dites et dans 99% des restos. Et ça gonfle menu mon cousin(par alliance) qui est Castillan

                 


              • Dom66 Dom66 29 septembre 2015 20:49

                @Dom66
                J’avais oublié aussi.

                Et en plus certain produit phytosanitaire interdit en France, produits très dangereux sont vendu librement à Figueras

                  http://leblogabonnel.over-blog.com/2015/02/viticulteurs-de-banyuls-agriculteurs-de-ceret-nous-empoisonnent-la-filiere-de-figueres-pesticides.html


              • eric 29 septembre 2015 21:38

                @oncle archibald Vous me rappellez un très vieux numéro de Charlie, à l’époque très lointaine ou il y avait de temps en temps une couverture marrante : Charlie, le journal qui n’a pas peur des bombes : « Les corses sont des cons »...

                Et je suis bien d’accord avec vous, d’un point de vue démocratique, ces élections sont une victoire de ceux qui veulent « vivre ensemble » comme disent les ravis de la crèche socialisant de par chez nous..

                Maintenant, je pense que les québecois ont de bonnes raisons de vouloir être indépendant du reste du Canada. Je ne connais pas assez la Catalogne pour être convaincu qu’ils ont nécessairement tort de vouloir en faire autant.


              • L'enfoiré L’enfoiré 29 septembre 2015 13:42

                Bonjour Christophe,

                 Dimanche, j’aurai un billet sur la question vu de très près.
                 J’additionne le vôtre au mien. smiley


                • Laurent 47 29 septembre 2015 17:41

                  En cas de référendum, est-ce que seule la Catalogne sera consultée, ou toute l’Espagne dont la Catalogne ? Il me semble que la question mérite d’être posée, car avant toute indépendance, l’Espagne demeure un seul pays depuis le détroit de Gibraltar jusqu’aux Pyrénées !

                  Donc, toutes les provinces autonomes d’Espagne devront être consultées pour que le scrutin ait une valeur légale ( comme pour l’indépendance de l’Algérie, en 1962 ). Si le référendum est basé sur ce principe de droit, il n’y a mathématiquement aucune chance pour que la Catalogne devienne un jour indépendante !
                  Maintenant, il existe un autre type de référendum, au nom de la Charte des Nations Unies sur la liberté des peuples à disposer de leur destin, comme ce fut le cas pour le Kosovo et plus tard pour la Crimée.
                  Mais comme l’Union Européenne ( pourquoi Union d’ailleurs ? ) est totalement opposée à voir l’un des ses pays membres découpé en rondelles, il y aura un blocage technique des banques catalanes qui ne pourront plus s’approvisionner en euros pour leurs DAB.
                  La Catalogne devra créer très rapidement sa propre monnaie, car hors de la zone euro, et cette monnaie devra s’apprécier au niveau international pour avoir une quelconque valeur en Bourse.
                  Enfin, devant les difficultés douanières qui surgiront ( eh oui, il y aura à nouveau des douanes ), les entreprises catalanes ( dont les bénéfices passeront avant le patriotisme ) seront tentées de se délocaliser...en Espagne, pour conserver l’euro et les facilités de transit vers la France, et donc l’Europe. Pour en terminer, je pense que même si les basques devenaient indépendants à leur tour, il resterait quelques voies de circulation pour franchir les Pyrénées, pour exporter fruits et légumes du Sud de l’Espagne vers l’Europe !
                  En conclusion, c’est peut-être jouable mais c’est un pari très risqué !

                  • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 29 septembre 2015 19:36

                    Madrid veut inculper Mas de « désobéissance civile » pour le référendum de novembre 2014.


                    • oncle archibald 30 septembre 2015 10:32

                      @krapom.deviantart.com : ben … quand un élu ne respecte pas lui même la loi, on est bien obligé de la lui rappeler ....


                    • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 30 septembre 2015 12:50

                      @oncle archibald
                      Et le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », ça entre dans quel cadre, d’après toi ?


                    • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 30 septembre 2015 12:56

                      @krapom.deviantart.com

                      Désolé, un oubli : en admettant que l’immunité parlementaire de Mas soit levée, qu’il soit jeté comme une vile canaille en prison voire démis de ses fonctions, penses-tu que cet exemple d’abus de pouvoir calme l’ardeur des Catalans ou, comme on le voit partout dans le monde, que l’oppression renforce le désir de révolte ?

                    • oncle archibald 2 octobre 2015 15:17

                      @krapom.deviantart.com : les catalans un peuple ?? Un ramassis de mecs nombrilistes oui ! empalés une fois pour toutes sur leur langue, leur sardane, leur charcuterie, etC etc … Pourquoi pas le droit à l’autodétermination des biterrois de Menard ?


                    • oncle archibald 2 octobre 2015 15:18

                      @krapom.deviantart.com : l’oppression ?? Quelle oppression ?? Le roi arrive sabre au clair ?? Le parlement double les taxes sur le touron et la jijona ?


                    • jaja jaja 2 octobre 2015 15:23

                      @oncle archibald

                      La colère vous fait dire n’importe quoi. En insultant ce peuple vous ne vous grandissez pas....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès