• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ces « Français musulmans » dont la France a mal

Ces « Français musulmans » dont la France a mal

L’extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français reconnus coupables de faits de terrorisme, vient remettre au gout du jour un vieux débat, pas encore clos sur les noces tragiques de la République et de la colonisation.

En choisissant Alger, pour tenter de faire renoncer le gouvernement à son projet, C. Taubira a sans doute voulu lancer un message subliminal à l‘opinion publique, lui rappelant que la nationalité à double standard est une disposition typiquement coloniale, cela au moment où l’application de l’état d’urgence, héritage de la guerre d’Algérie, entraine des dérives dont sont particulièrement victimes les Maghrébins. Ainsi le passé colonial s’invite de nouveau au cœur de l’actualité, s’impose au débat public, innerve les communautés, manifestant les soubresauts d’une décolonisation en échec.

Rappelons brièvement, qu’est-ce que la nationalité par le droit au sol  : « un enfant né en France d’un parent étranger lui-même né en France est français de naissance (“double droit du sol”) ». Le “droit au sol” diffère du “droit du sang”, selon lequel un enfant est automatiquement français si au moins l’un de ses deux parents est français. La loi autorisant la double nationalité, il y a aujourd’hui en France environ 3.3 millions de binationaux en majorité issus de parents maghrébins. La nationalité valant citoyenneté, tous les Français quelle que soit leur origine sont égaux devant la loi. C’est cette égalité qui pose aujourd’hui problème. Peut-on manger “hallal” et avoir le droit d’être éligible à la présidence de la République, la France profonde pense, souhaite, réclame que non.

Depuis les années 80, le droit au sol est régulièrement remis en cause. Par l’extrême droite, mais aussi par J.F. Copé, N. Sarkozy. En 2001 après les sifflets qui avaient accueilli la Marseillaise lors d’un match amical France-Algérie, le FN avait alors brandi cette proposition pour punir ceux qui “salissaient la France”. La même polémique avait suivi des incidents identiques lors d’un autre match amical entre la France et la Tunisie en 2008. Pour Marine Le Pen : « il faut changer le code de la nationalité, il faut supprimer le droit du sol et je pense qu'il faut supprimer la double nationalité ». À quoi traditionnellement la gauche a opposé sans cesse son attachement à une disposition républicaine, en vigueur depuis 1889. Suspendue pendant un moment par Pasqua et rétablie par la ministre du gouvernement Jospin, E. Guigou, en 1993.

La déchéance de nationalité fait débat parce qu’elle s’attaque au cœur du système républicain, elle crée, de manière pratique et symbolique deux nationalités, l’une pleine et entière, inattaquable, celle du sang, et l’autre inaccomplie, toujours révocable, en tous les cas incertaine. Elle remet ainsi au gout du jour, et de manière péremptoire, la vieille dichotomie coloniale entre Français tout court et Français musulmans. 

Pour bien saisir le socle idéologique et politique sur lequel repose cette construction, il faut en retracer la genèse. On s’aperçoit alors qu’elle est intimement liée à l’état d’exception, ce sont les deux faces d’un même système fondé par la colonisation de peuplement et inscrit durablement dans la culture coloniale.

L’annexion officielle de l’Algérie par l’ordonnance de 1834, posait que jusqu’à disposition contraire l’Algérie était hors champ de la constitution française. Régie par ordonnances royales, son Gouverneur général (sorte de préfet) concentrait entre ses mains tous les pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) en plus d’être le chef militaire. C’est l’état d’exception permanent dans le cadre duquel, le gouverneur avait un pouvoir proconsulaire absolu.  

En proclamant l’Algérie possession française, l’ordonnance de 1834 dépouillait du même coup les autochtones de leur « nationalité », sans pour autant leur en octroyer une, de rechange. Elle posait le statut juridique des trois catégories de populations vivant sur le sol – Français, étrangers, indigènes –, mais ne le résolvait pas. De fait les premiers continuaient à jouir de leur nationalité d’origine ainsi que les étrangers chrétiens [la précision est importante]. Quant aux indigènes [juifs et musulmans], ils perdaient leur nationalité sans pour autant recevoir celle du conquérant. Ils devenaient ainsi des sortes de « fantômes juridiques ». Ils le resteront d’ailleurs jusqu’à 1865.

Par cela même aussi, tout l’Européen vivant en Algérie, se trouvait jouir d’une double protection, celle attachée à son statut de colon et celle de sa nationalité française. En matière de justice par exemple : Si un Européen est auteur d’un délit envers un musulman ou un juif, il est passible d’un simple tribunal et jugé par ses pairs, suivant la loi française. Si au contraire un musulman commet un délit contre un Européen chrétien ou ses biens, il est passible du conseil de guerre. Même cas pour l’impôt sur la propriété. Un musulman possédant un hectare de terre inculte et une vache, doit automatiquement payer l’impôt annuel sur la propriété [appelé d’ailleurs impôt arabe]. Un Européen chrétien possédant 1000 hectares de belle terre et mille vaches n’ y est pas assujetti. Pour voyager à l’intérieur du pays, l’indigène doit disposer d’un passeport, mais pas l’Européen, etc. Ce sont là les privilèges coloniaux. Lois d’exception rendues possibles par l’ordonnance de 1834. Elle donnait un pouvoir absolu au gouverneur général qui légiférait selon son bon vouloir et  les intérêts de sa communauté. On appelait cela le « régime des décrets ».

Il revint à Napoléon III de fixer pour la première fois le statut de la nationalité en Algérie. Pour faire bref disons que se fondant sur la différence chrétien/non chrétien, le sénatus-consulte du 14 juillet 1865 disposait que : « L’indigène musulman est français : néanmoins il continuera à être régi par la loi musulmane. Il peut être admis à servir dans les armées de terre et de mer. Il peut être appelé à des fonctions et emplois civils en Algérie. Il peut, sur sa demande, être admis à jouir des droits de citoyen français ; dans ce cas, il est régi par les lois civiques et politiques de la France ». Autrement dit l’indigène a le droit de mourir pour la France sur ses champs de bataille, il peut être employé, seulement en Algérie, comme chaouch, mais ses droits politiques lui sont refusés tant qu’il n’aura pas renoncé aux règles de la famille musulmane [sur le mariage et l’héritage]. Se trouvait ainsi consacré le double standard de la nationalité. Une nationalité pleine et entière (pour les Français et les étrangers naturalisés) et une autre privée de son plein exercice. Quoique reconnus Français, le musulman et le juif n’étaient que des citoyens de seconde zone. Cette disposition sera bien sûre reconduite par la IIIe République. Le décret Crémieux sépara la communauté juive de la communauté musulmane en lui octroyant le statut propre aux colons. En promulguant en 1882, le fameux Code de l’indigénat, le parlement français compléta l’arsenal juridique de l’état d’exception. Ainsi les pouvoirs répressifs jusque-là assurés par les officiers des « Bureaux rabes » passaient sous l’autorité de l’administration civile. L’administrateur devenant aussi juge. Quoique Français de nationalité, les indigènes demeuraient ainsi soumis aux dispositions dérogatoires au Droit commun : [impôts arabes, code de l’indigénat, non-représentativité politique, etc.) Après 1914, et la naissance de l’immigration algérienne en France, surgit sur le sol de la métropole et de manière concrète « la question indigène ».

En effet en juillet 1914, le gouvernement français supprime pour les Algériens, le permis de voyage qui leur était imposé antérieurement. De ce fait ils sont libres de circuler entre les deux rives. Se voyant privé d’une main-d’œuvre à bon marché, le parti colonial entreprend une campagne de dissuasion pour empêcher ces départs. D’abord en Algérie, en multipliant les mesures vexatoires pour les empêcher de s’embarquer sur les bateaux, ensuite en France, au moyen de pressions sur le gouvernement et l’opinion publique. Le porte-parole des ultras, Mr Abbo, président de la fédération des Maires d’Algérie demandait « que cet exode soit mieux contrôlé » pour garantir la « la Métropole contre la venue de malfaiteurs dangereux et de préserver en même temps à l’agriculture algérienne une main d’œuvre certainement médiocre, mais malgré tout utilisable en Algérie, mais en Algérie seulement. ». Se trouvaient ainsi projetés dans l’espace de la nation, les conflits nés dans la colonie. Face aux Français de souche, jouissant de l’intégralité de leurs droits citoyens, une seconde catégorie de nationaux, celle musulmane, devint l’objet d’une stigmatisation et d’un rejet qui avaient leur origine ailleurs. Telle est rapidement retracée l’origine de la nationalité à double standards dans la France républicaine. 

Si l’indépendance acquise en 1962, régla pour les Algériens la question de leur nationalité, la France par contre hérita de 1,5 millions de personnes élevées dans la matrice coloniale, pieds noirs, harkis, immigrés, communautés multiples nées dans les tiraillements et les haines coloniales, chacune avec son passé, ses préjugés, ses fantasmes, ses nostalgies, ses amertumes, mais aussi chacune avec ses croyances, ses coutumes, ses langues et ses « odeurs propres ». Sur le plan social, politique, idéologique, culturel, ces Français de diverses origines vont constituer un terreau idéal pour les idéologies de la rancœur et du ressentiment. Parce que la fameuse intégration n’a jamais réussi, les Français d’origine maghrébine continuent d’être la cible des stigmatisations dont étaient jadis les victimes les classes pauvres et les déshérités. Telle est aussi la loi du capitalisme.

Depuis longtemps l’extrême droite a trouvé dans ce filon matière à nourrir ses discours de haine, elle revendiquait l’exclusivité de la nationalité aux seuls enfants nés de sang français. En reprenant à son compte cette revendication, la gauche franchit le rubicond. Car cette disposition n’est ni répressive, ni dissuasive, son efficacité en matière de lutte contre le terrorisme est quasiment nulle. M. Valls lui-même l’a reconnu, ce « n’est pas l’enjeu premier ». Pour lui c’est un symbole, or c’est en cela que cette disposition est doublement attentatoire au principe d’égalité républicaine. 

Un terroriste Français de sang, quel que soit son crime demeure Français, le binational pour le même motif, est déchu de sa nationalité et expulsé de France. Qu’entendront de ce discours les binationaux : « Vous êtes des Français de seconde zone. Les délinquants parmi vous seront déchus de leur nationalité et jetés hors de France ». Mais vers où ? Vers quel pays ? « Vers les pays d’où sont originaires vos parents ». Quel regard dès lors ces binationaux vont porter sur la République, sur la Constitution, sur la France et sur le pays d’où sont originaires leurs parents. La prochaine fois que la Marseillaise tonnera, je suis sûr qu’ils seront encore plus nombreux à la huer, cette fois plus à raison, puisqu’ils ont été déclarés constitutionnellement « demi-français » ou pour employer une expression plus juste : « Français musulmans ». 

 

  • Kitouni Hosni est chercheur indépendant en histoire de l’Algérie (1830-1871), Il est l’auteur de « La Kabylie orientale dans l’histoire » Ed. L’Harmattan, 2013.

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • BA 26 décembre 2015 10:44

    Vendredi 25 décembre 2015 :

    Pompiers agressés à Ajaccio : des manifestants saccagent une salle de prière musulmane, tentent de brûler des corans.

    Des manifestants ont saccagé à Ajaccio une salle de prière musulmane et tenté de mettre le feu à des exemplaires du Coran, à proximité d’une cité où deux pompiers et un policier avaient été blessés la nuit précédente dans des échauffourées, indiquent la police et la préfecture.

    En marge d’un rassemblement de quelque 250 à 300 personnes dans les Jardins de l’Empereur, la cité où les échauffourées ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, un petit groupe a fracturé la porte vitrée d’une salle de prière musulmane et l’a saccagée, a-t-on précisé de mêmes sources.

    Ils en ont sorti de nombreux livres, dont des exemplaires du Coran, auxquels ils ont tenté de mettre le feu, sans parvenir toutefois à les brûler entièrement, a-t-on ajouté.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/14816-corse-pompiers-agresses-ajaccio-manifestants-saccagent.html


    • Imagine 26 décembre 2015 11:43
      @BA

      Talamoni et Siméoni des grands hommes du peuple Corse. Des géants !
      La Corse est définitivement sur la voie de l’indépendance.

      Vive la Corse et Vive la Kabylie libre et indépendante !

    • Imagine 26 décembre 2015 11:36
      « Ainsi le passé colonial s’invite de nouveau au cœur de l’actualité, s’impose au débat public ». Intéressant...

      « un enfant né en France d’un parent étranger lui-même né en France est français de naissance (“double droit du sol”) ». Le “droit au sol” diffère du “droit du sang”.

      Non, un enfant né en France de parents nés français parce que nés en France est français de naissance en raison d’un double droit : droit du sol et droit du sang !

      Mis à part, +++ pour cet article !

      • howahkan Hotah 26 décembre 2015 11:42

        les colonisateurs européens ont colonisé ce qui allait devenir les Amériques,tués la majorité de ses habitants frontalement et sournoisement....

        les us c’est nous même bien sur...

        mais nous votons...alors tout va bien...il n’y a aucun choix mais le mouton y croit,veut y croire...

        l’occidental en refusant la vie car cela implique la mort va passer sa survie à se fuir , à fuir sa vie, la vie..

        le démocratie que nous sommes , mot qui veut juste dire que tous les x années je choisis la marionnette du vrai maitre smiley nie tout en bloc ....c’est pas moi, c’est pas nous, c’est les bronzés,chialent de concert les menteurs pathologique et les affabulateurs mythomanes et schizophrènes que nous sommes devenus..même si rien ne nous y oblige....

        seule la Russie va encore peut être sauver la planète du pire voir ici....

        Pourquoi l’Occident ne pourra jamais vaincre ni pardonner à la Russie...

        ainsi que tous ceux qui ne sont pas du coté obscur...et il y en a ...

        3000 ans on passé et fondamentalement notre cerveau qui dégénère de + en + sous le poids de sa souffrance auto créée qu’il refuse de voir et à laquelle il ne comprend rien est de + en + en position de suicide...la guerre contient la même énergie de fuite de soi même que le suicide...

        c’est une phase nécessaire pour ce que nous sommes devenus., ...des déments, malades mentaux qui doivent maintenant sombrer ..il y a une seule solution disons extérieure à cette démence : coopération volontaire et partage intégral des nécessites vitales...la seule sécurité relative que nous n’aurons jamais dans nos vie se trouve là , et nulle part ailleurs...

        cette solution extérieure ultra simple a mettre en pratique implique d’abord un changement radical en chacun .....

        or le maitre , le parasite qui vit aux dépends du collectif lui a réussi a tout inverser ,ce qui est nécessaire pour qu’il continue à voler...et à nous faire croire que coté pratique la seule solution est le combat entre tous, et que le coté disons mental ou pseudo spirituel (faute de meilleur mot) est lui par contre collectif avec la religion ou la croyance en rien ce qui revient au même, la croyance en une religion ou en rien sont les deux cotés de la même pièce de celui qui ne sait pas et en arrive a croire ses propres chimères...ses propres rêves, ses propres ,mensonges ,ses propres illusions ....alors que la le chemin est solitaire avant tout puis si la connexion se fait, alors le miracle se produit et ce miracle est indifférent à l’aspect social des gens....L’Énergie Originelle ne donne pas de valeurs plus à quoique ce soit ....

        la science retarde cet éveil des humains, mais je n’explique pas...


        • marceau 26 décembre 2015 14:47

          @howahkan Hotah
          Parlez nous un peu des colonisateurs arabo-musulmans, ottomans.

          Parlez nous du sort des populations chrétiennes (arméniennes, grecques, coptes, assyro-chaldéennes......), juives qui vivaient au Moyen-orient, au Maghreb depuis des siècles, bien avant la colonisation musulmane, et qui se sont retrouvées sous le joug musulmans, subissant massacres de masse, discriminations, spoliations, persécutions, spoliations, à un point tel que leur seul et dernier espoir réside dans l’exode, la fuite, l’émigration pour vivre en paix et en sécurité !


        • howahkan Hotah 26 décembre 2015 16:19

          @marceau

          mais tu en parle ami sioniste...

          vrai ou faux , ce que tu dis ne change rien au fait que ce sont bien les européens qui ont massacré à grande échelle partout dans les temps récents, Afrique,Asie, Moyen orient , Amériques nord et sud....

          et que aujourd’hui le colonisateur Européen commence a se retourner contre sa propre population...en phase donc de suicide collectif....

          ce fait ne peut être réfuté...c’est pourtant ce que tu essayes de faire...

          même répété 100 000 fois un mensonge reste une mensonge


        • COVADONGA722 COVADONGA722 26 décembre 2015 17:12

          @howahkan Hotah
          n’absolument 

          n’importe quel démographe vous démontrera l’augmentation notable de la population Algérienne 
          entre le débarquement à Sidi Feruch et le rembarquement du dernier pied noir.
          Ce qui démontre que vous n’êtes pas vous non plus exempt de proférer des mensonges.
          Et que s’agissant de pratiquer un génocide colonial les français sont particulièrement incompétents.Que vous jugiez les différentes colonisations moralement détestable est votre droit , Que vous ne sachiez faire la différence entre les colonisations arabe portugaise russe espagnole française chinoise anglo-saxonne ou hollandaise explique probablement vos amalgames aussi mensongers que ceux que vous dénoncez .



        • Imagine 26 décembre 2015 17:43
          @COVADONGA722
          Vous n’allez quand même pas nous refaire le coup du « on leur a construit des routes, des hôpitaux, etc.. » ?
          Parce que ce que tu dénigres aujourd’hui t’ont également construit des routes, des hôpitaux, etc...

          Et tout ça rien que pour toi ! Alors arrêtez de chialer

        • COVADONGA722 COVADONGA722 26 décembre 2015 17:47

          @Imagine
          heu moi je parles juste de chiffres hein je suis pas dans la compassion.

          Et s’agissant des hôpitaux après un tour dans la cour des miracles que sont devenus les urgences a Marseille je ne sais s’ils les ont construits hein mais manifestement ils les considèrent comme leur propriétés ..

           

        • howahkan Hotah 26 décembre 2015 18:08

          @COVADONGA722

          ceci ne change rien du tout au génocide planétaire en millions ( 30 à 50 millions d’indiens selon sources etc etc +++++++...)fait par des européens point barre.le criminel tient a tout prix à passer pour un mec bien ce qu’il n’est pas du tout est le problème..ceci reconnu, on passe alors a autre chose, on ne colonise plus, on partage ce qui doit l’être si possible sans compétition donc sans guerre, inacceptable pour le lobby Europeano usiouxniste des voleurs parasitaires qui essayent de prendre le contrôle de toute la planète.. !! bien sur.. et Jacques Chirac le dit aussi voir ici..



        • marceau 26 décembre 2015 18:26

          @howahkan Hotah

          Pauvres affabulations racistes.

          -Partout où l’Europe s’est installée, elle a apporté le progrès, le développement, la croissance démographique et économique, la création d’infrastructures nombreuses, la création d’écoles, d’hôpitaux, de routes, les bases d’un état moderne, la fin de l’esclavage (en Amérique, dans le monde musulman, en Afrique noire ....)

          -Qu’a apporté la colonisation musulmane ?

          Rien si ce n’est la régression civilisationnelle, la pauvreté, l’ignorance, la violence, le déclin démographique, économique......


        • Imagine 26 décembre 2015 19:07

          @COVADONGA722
          COVADONGA722 26 décembre 17:12

          @howahkan Hotah
          n’absolument 

          « n’importe quel démographe vous démontrera l’augmentation notable de la population Algérienne 
          entre le débarquement à Sidi Feruch et le rembarquement du dernier pied noir. »

          Et ces même démographes vous démontreront que la population algérienne a continué d’accroître dans les même proportions durant la période postcoloniale malgré la mafia au pouvoir.

          Mon père est venu en France métropolitaine en 1957 après la destruction de son village en Kabylie par l’armée colonisatrice progressiste. Sa mère (ma grand-mère) est morte d’une maladie quand il avait 6 ans sans jamais avoir consulté de médecin (pas d’hôpital même pas de médecin en montagne). Son père (mon grand-père) est mort en 57 de torture durant 2 longs et terribles jours dans une maison réservée pour ce genre de pratique.

          Quand j’interroge mon père sur cette période, il me répondait « rien à attendre de bon de la colonisation ou de la guerre. Maintenant c’est fini, l’Algérien a arraché chèrement son indépendance. On ne doit rien à personne et personne ne nous doit rien ».

          Les vrais indépendantistes ont tourné la page seuls les pieds noirs et les FLN de la dernière heure continuent de chialer.

          Mon père sait faire la différence entre les pieds noirs, l’armée française qui était à leur service et les Français de métropole. Il a été correctement accueilli par les Français métropolitains en pleine période de guerre d’Algérie alors que les pieds noirs ont été totalement rejetés à l’indépendance.

          Les Français savaient ce que les pieds noirs et l’armée française ont faits là-bas mais ils se sont tus !

          Quant à Marseille et le sud de la France en général, les provençaux sont pris en étau entre les rancuniers pieds noirs d’origine espagnols, italiens, maltais, juifs algériens, etc.. et les muzz. Le FIS contre l’OAS ! mdr !





        • COVADONGA722 COVADONGA722 26 décembre 2015 19:16

          @Imagine
           yep , il y a un endroit ou je dis ça moi ? juste On me bassine avec un génocide commis par les français en Algérie et autres colonies.

          Je me borne a comparer les systèmes coloniaux et de mon avis si les anglais avaient colonisé le Maghreb nos ennuis seraient a la hauteur de ceux posés par les restes amérindiens et a contrario si nous avions gardé le canada des milliers de tirailleurs hurons ou iroquois seraient mort en 14/18 

        • OMAR 26 décembre 2015 21:57

          Omar9

          La période de la conquête de l’Algérie (1830-1871) fut marquée par trois grandes phases démographiques d’évolution de la population algérienne.
           De 1830 à 1856, la population algérienne tomba d’environ 5 à 3 millions d’habitants à environ 2,3 millions.
           Par la suite, elle remonta jusqu’à 2,7 millions en 1861 avant de connaître sa chute la plus brutale à 2,1 millions d’habitants en 1872.
          La population algérienne ne retrouva son niveau d’environ 3 millions d’individus qu’en 1890.

          Juste cet extrait qui explique comment la France coloniale s’occupait de la démographie algérienne :

          "En 1844, le Général Cavaignac procéda à l’enfumage de la tribu des Sbéahs pour obtenir leur reddition. Décrivant cette « opération », le général Canrobert écrivait : « On pétarada l’entrée de la grotte et on y accumula des fagots de broussailles. Le soir, le feu fut allumé. Le lendemain quelques Sbéahs se présentèrent à l’entrée de la grotte, demandant l’aman à nos postes avancés. Leurs compagnons, les femmes et les enfants étaient morts.".
          http://www.ism-france.org/analyses/Le-passe-genocidaire-de-la-France-en-Algerie-article-16433

          Eh oui, les chambres à gaz étaient connus des algériens bien avant les juifs...
          Mais chuttttt, faut pas dire ça....


        • COVADONGA722 COVADONGA722 26 décembre 2015 22:27


          D’après le livre d’Ibn Warraq « Pourquoi je ne suis pas musulman » 
           

          622

          - à partir de 622 : banditisme organisé par Muhammad depuis Médine (Arabie Saoudite), bataille de Badr où Muhammad et sa clique tuent 70 hommes et ramènent un imposant butin, multiples assassinats politiques contre les adversaires du pseudo prophète, nombreuses attaques de juifs de la région 
          - 627 : extermination par l’armée de Muhammad de la tribu juive des Bann Qurayza (600 à 900 personnes) 
          - même époque : expulsion des Nadir et leur massacre 
          - 634 : invasion de la Syrie par Abu Bakr, mort de 4000 personnes défendant leurs terres entre Gaza et Césarée. Campagne de Mésopotamie : 600 monastères détruits, moines tués, arabes monophysites convertis ou tués, extermination de la population d’Elam et notables exécutés à Susa 
          - 634-638 : invasion de Jérusalem avec destruction d’églises, pillages provoquant une famine en 639 faisant des milliers de morts 
          - en Arménie, massacre de la population d’Euchaita 
          - Assyrie dévastée, grandes destructions dans la région de Daron, au sud-ouest du lac Van (Turquie), nouvelles exactions en 642 avec massacres et esclavage 
          - 643 : conquête de Tripoli par Amr, pillage, esclavage des femmes et des enfants au profit de l’armée arabe 
          - 652 à 1276 : envoi annuel d’esclaves de la Nubie vers le Caire 
          - Carthage rasée et habitants exécutés, de même en Anatolie (Turquie), Mésopotamie, Syrie, Iran et Irak 
          - fin 7ème siècle : conquête de l’Egypte par Amr b. al As, massacre de tous les habitants de Behnesa près de Rayum ainsi qu’à Fayoum, Aboit, Nikin 
           

          700

          - 704 - 705 : des nobles arméniens sont rassemblés dans les églises de Saint Grégory à Naxcawan et Xram sur l’Azaxis et incendiés 
          - 712 : conquête de Sind en Inde par Muhammad b. Qasim, massacres au port de Debal (embouchure de l’Indus) pendant trois jours, entre 6000 et 16000 personnes tuées à Brahminabad
          - 722 : destruction de couvents et d’églises en Egypte 
          - 781 : sac d’Ephèse (Turquie), 7000 grecs déportés 
          - 8ème siècle : monastères hindous de Kizil détruits 
           

          800

          - 832 : massacre de Coptes en Basse Egypte suite à leur révolte contre une taxation discriminatoire 
          - 838 : prise d’Amorion et esclavage des vaincus 
          - 852 - 855 : persécutions en Arménie 
          - 884 : couvent de Kalilshn à Bagdad pillé et détruit 
          - 9ème siècle : conversions forcées à Harran 
          - 9ème siècle : massacre de chrétiens à Séville 
           

          900

          - 903 : 22000 chrétiens rendus esclaves à Thessalonique 
          - 924 : église et couvent de Marie à Damas détruits ainsi que des milliers d’églises en Egypte et en Syrie 
          - vers l’an mil : pillages et destructions en Inde par Mahmud de Ghazni, 50000 hommes tués lors de la bataille de Sommath 
           

          1000

          - 1004 : Mahmud envahit Multan (Pakistan), conversions forcées dans la région de Ghor 
          - 1010 : Mahmud envahit le royaume de Dawud de Multan 
          - 1010 à 1013 : des centaines de juifs tués dans le sud de l’Espagne 
          - 1016 : juifs chassés de Kairouan (Tunisie) 
          - 1033 : massacre de 6000 juifs à Fez (Maroc) 
          - 1064 : conquête de la Géorgie et de l’Arménie par Arp Arslan, massacres et esclavage 
          - 1066 : 4000 juifs tués à Grenade (Espagne) 
          - 11ème siècle : massacre de juifs à Fez et Grenade 
           

          1100

          - 1126 : chrétiens espagnols déportés au Maroc par les Almoravides 
          - vers 1150 : persécutions à Tunis 
          - 1165 et 1178 : conversions forcées au Yémen pour les juifs 
          - 1192 : dans l’état de Bihar (est de l’Inde), Muhammad Khiji massacre des moines bouddhistes et rase une grande bibliothèque, destruction de temples à sarnath près de Bénarès 
          - 1198 : conversions forcées à Aden pour les juifs 
          - 12ème siècle : massacres de juifs en Afrique du nord par les Almohades 
           

          1200

          - vers 1200 : persécutions envers les bouddhistes 
          - 1232 : massacre de juifs à Marrakech 
          - 1268 : massacre lors de la conquête d’Antioche (Turquie) par Baybars 
          - 1291 et 1318 : conversions forcées des juifs à Tabriz (nord ouest de l’Iran) 
          - 13ème siècle : près de Damas (Syrie), la population de Safad est décapitée par le sultan Baybars 
           

          1300

          - 1333 et 1334 : conversions forcées des juifs à Bagdad (Irak) 
          - 1351 : Firuz Chah dirige le nord de l’Inde : 180000 esclaves dans sa ville, destruction de temples hindous 
          - 14ème au 17 ème siècle : prélèvement d’un cinquième des fils de familles de l’aristocratie chrétienne en Grèce, Serbie, Bulgarie, Arménie et Albanie soit environ entre 8000 et 12000 personnes par an 
           

          1400

          - 1400 : Tamerlan dévaste Tbilissi (Géorgie) 
          - 1403 : nouvelle expédition de Tamerlan en Géorgie, massacres, destruction de villes et villages 
          - début 15ème siècle : en Mésopotamie, massacre de 4000 personnes à Sivas (Turquie), 10000 à Tus, 100000 à Saray (Turquie), 90000 à Bagdad (Irak) et 70000 à Ispahan (Iran) 
           

          1600

          - 1622 : persécutions contre les juifs en Perse 
          - moitié 17ème siècle : conversions forcées des juifs en Perse 
          - 1679 - 1680 : destruction de temples à Udaipur, Chitor, Jaipur par Aurangzeb (nord de l’Inde) 
          - 17ème siècle : conversions forcées en Anatolie (Turquie) 
           

          1700

          - 1770 à 1786 : juifs expulsés de Jeddah (Arabie Saoudite) et se réfugient au Yémen 
          - 1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc) 
           

          1800

          - 1828 : massacre de juifs à Bagdad 
          - 1834 : pillage à Safed 
          - 1839 : conversions forcées et massacre de juifs à Meshed (Iran) 
          - 1840 massacre de juifs à Damas 
          - 1867 : massacre de juifs à Barfurush 
          - 1894, 1895, et 1896 : massacre de 250000 arméniens par les turcs 
          - 19ème siècle : explosion de violence au Maroc, en Algérie, Tunisie, Libye et dans les pays arabes du Moyen Orient 
           

          1900

          - 1904 et 1909 : 30000 arméniens tués à Adana 
          - 1915 : fin du génocide des arméniens par les turcs, plus d’un million de morts 
           
           



        • marceau 26 décembre 2015 22:37

          @Imagine
          -On pourrait se demander pourquoi cette population algérienne ne s’est pas accrue avant la colonisation française et qu’il a fallu 130 ans de présence française pour qu’elle augmente de façon considérable.

          Combien d’hôpitaux en 1830 ?

          Combien d’hôpitaux en 1962 ?

          Combien d’écoles en 1830 ?

          Combien d’école en 1962 ?

          -L’Algérie a été construite par les esclaves chrétiens entre le XV et le XIX siècle. L’argent de la Régence d’Alger était l’argent qui avait été volé aux occidentaux par la piraterie, par les razzias, par l’esclavage. 

          -Quelles étaient les ressources de la Régence d’Alger jusqu’en 1830 ?


        • Imagine 26 décembre 2015 23:38
          @marceau

          La Régence d’Alger résulte de la domination ottomane. Une autre forme de colonisation !

          Je vois que vous avez appris à compter en plus de savoir lire ! Ne me remerciez pas !


        • Imagine 26 décembre 2015 23:46
          Déjà en l’an 1171 à Bejaïa, cité commerçante et universitaire de ma Kabylie d’origine ! Et là pas de colonisateurs... Une grande dynastie berbère ! 
          Vous venez d’où vous ?

        • Saint Rata de l'himalaya Ziziledur 26 décembre 2015 12:01

          ou alors on donne la bi-nascionalité à tout le monde.
          moi je voudrai être franco-russe (comme la crème) smiley
          .
          ou alors une seule, citoyen de la galaxie.


          • rocla+ rocla+ 26 décembre 2015 12:01

            Bon d’ accord tout ça et tout .


            Des Bi-Français ont caillassé des BI-Pompiers 

            Deux Bi-Pompiers et un Bi-Policier ont été blessé dans un guet-apens 
            organisé par des Bi-Connards . 

            Bi-Valls a fortement condamné cette agression contre de Bi-Pompiers 
            et un Bi-Policier pendant que Bi-Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie du CFCM, a également « condamné avec force » le saccage de la Bi-Mosquée et du livre Bi-sacré du
            Bi-Coran . 

            Des Bi-Corses ont en effet opéré une Bi-contre manifestation 
            car ils n’ aiment pas sue des Bi-pompiers et des Bi-Policiers 
            se fassent agresser par des Bi-Connards .

            C’ est ça qui a fait un Bi-Bordel  dans l’ Ile de Bi-Beauté .

            Merci Bi-Taubira et Bi Bi Fricotin .

            • OMAR 26 décembre 2015 22:02

              Omar9

              Mais c’est bien sûr, @rocla+, les corses adorent la police française..

              c’est ce qu’ils ont dit un jour à Claude Erignac...

              Heu, tu me files ta bouteille ?


            • OMAR 27 décembre 2015 11:04

              Omar9

              @samperio

              C’est mon zami rocla que je titille, et c’est toi qui a mal au cul ?

              Et pourtant, je n’ai plus de harissa...

              PS : j’ai plus d’amis corses que tu as d’arabes comme amis...


            • aimable 26 décembre 2015 12:03

              la déchéance de nationalité s’appliquera t ’elle aux bi- nationaux du terrorisme financier , qui lui aussi fait beaucoup de victimes


              • DanielD2 DanielD2 26 décembre 2015 12:17

                Il faudrait arrêter avec ces histoires de colonisations qui n’ont plus rien à voir ni avec l’immigration ( ou alors il faut qu’on m’explique pourquoi il y a tant d’Africains en Suisse, au Danemark, en Allemagne, en Suède, etc, pas des pays réputés pour leur empire coloniale ) ni avec l’islamisme terroriste ( Qui est un courant de l’islam qui en général fait se massacrer entre eux des musulmans. 200 00 morts en Algérie je crois, c’était à cause du racisme ? :D )


                Bref, parler de l’Algérie Française, ça n’a aucun sens, ça fait 50 ans et ça n’explique plus rien ...

                • mmbbb 26 décembre 2015 13:21

                  les pauvres petits Ils peuvent prendre la nationalité russe J’ai entendu que la police russe avait arrêter des personnes voulant se rendre en Syrie Verdict cinq ans de camp Je leur souhaite un tres bon sejour En France les droits de l’homme ne s’occupe guere des victimes sinon a les rendre coupable en Russie ce n’est pas le cas J’opterai pour la seconde solution


                  • Laurent 47 26 décembre 2015 13:48

                    La déchéance de nationalité n’a aucune efficacité, car un bi-national ( franco-algérien par exemple ), qui est né en France de parents algériens, ne connaît strictement personne en Algérie. Il est dans le même cas que les pieds-noirs nés en Algérie, et obligés à émigrer en France sans y connaître la moindre personne.

                    La sanction me paraît être plutôt être celle de l’Indignité Nationale.
                    Un individu, dès lors qu’il est prouvé juridiquement qu’il fait partie d’un groupe djihadiste, doit être privé de tous les droits auxquels peuvent prétendre les français.
                    Mais ensuite, on l’envoie au bagne de Cayenne pour le restant de ses jours !
                    Avant, on remet en état l’ancien bagne de l’île du Diable, et on le modernise pour que la vie de ces nouveaux bagnards se passe dans des conditions décentes.
                    Inutile de leur faire casser des cailloux, car ils peuvent à la place pratiquer le jardinage.
                    La surveillance se limiterait au minimum, les requins autour de l’île étant de remarquables gardiens !
                    Et l’économie de la Guyane, où le taux de chômage est important, n’y trouverait que des avantages.
                    Bref les conditions de vie de ces prisonniers seraient certainement meilleures que celles de la prison de Guantanamo, qui n’ont pas l’air de bouleverser nos hommes politiques ni nos médias !

                    • marceau 26 décembre 2015 14:38

                      @Laurent 47
                      Ca c’est vous qui le dites, prétendre que les algériens, ou autres,ayant la double nationalité, n’ont plus aucun lien avec l’Algérie, n’est qu’un mensonge.

                      Si ces gens là on demandé la double nationalité c’est qu’ils ont des intérêts, des liens avec le pays d’origine de leurs parents et qu’ils ont même, souvent, de la famille restée au pays.S’ils n’avaient plus de lien avec le pays, pourquoi prendre, demander la double nationalité ?

                      Nombre de délinquants maghrébins, leur forfait commis en France, se réfugient en Algérie , en Tunisie, au Maroc où ils savent qu’ils se seront ni poursuivis, la plupart du temps, ni extradés et échapperont, ainsi à toute poursuite.

                      Quelle fidélité peut-on attendre de quelqu’un qui a la double nationalité ? En cas de conflit vers qui ira leur soutien.N’installe t on pas ainsi, chez nous des gens que rien ou très peu de chose relie à la France. et qui seront constitutif d’une « cinquième colonne » opposée aux intérêts nationaux.

                      On le voit déjà lors de match de foot avec l’Algérie, la Tunisie ou la Maroc , la grande partie des maghrébins vivant en France et ayant la nationalité française, soutient un de ces pays du Maghreb, fut-ce contre la France.

                      Pourquoi des individus pourraient avoir une double nationalité et pas d’autres ?

                      Il faut choisir sa nationalité comme lorsque l’on choisi son camps !


                    • leypanou 26 décembre 2015 22:53

                      @marceau
                      Nombre de délinquants maghrébins, leur forfait commis en France, se réfugient en Algérie , en Tunisie, au Maroc où ils savent qu’ils se seront ni poursuivis, la plupart du temps, ni extradés et échapperont, ainsi à toute poursuite. : et si vous remplacez maghrébins par un autre mot, cela donnerait quoi (l’affaire des Sentiers cela vous dit quelque chose ?) ?


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 décembre 2015 15:31

                      Ou la France accepte le DIALOGUE pour trouver la réponse adéquate à la « QUESTION ALGÉRIENNE » ou la France continue sa descente vers la crasse médiocrité et vers les abysses d’une crise sans nom !!!


                      Le régime d’Alger et celui de Paris sont exactement de MÊME NATURE, tout le monde sait que les « relations privilégiées » entre eux préparent un avenir impossible pour les deux peuples !!!

                      La France qui n’a plus un gramme d’intelligence a tord d’avoir négligé mes écrits de 2001 et de 2003. 



                      • popov 26 décembre 2015 16:45

                        @Mohammed MADJOUR

                        La question algérienne EST résolue. 

                         
                        La solution, vous la connaissez : ce fut la valise ou le cercueil.
                         
                        Point final.

                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 décembre 2015 15:13

                        @popov

                        Mais non, povovitch !!!

                        « La valise ou le cercueil » c’était le programme terroriste de Di Goule le chameau, manipulé par les intellectuels terroristes français !!! 

                        La « Question... » reste toujours posée !!! 


                      • popov 27 décembre 2015 16:35

                        @Mohammed MADJOUR

                         
                        La « Question... » reste toujours posée !!! 

                        Eh bien, posez-la en clair votre question.


                      • Massada Massada 26 décembre 2015 16:35

                        Bravo la Corse, une nation qui n’accepte pas d’être agressée sempiternellement par des voyous sans noms, protégés par les media.


                        Que cela serve d’avertissement aux pouvoirs publics et à la communauté musulmane, qui ferait bien de procéder courageusement à son état des lieux avant que l’amalgame ne prenne définitivement le dessus.

                        • berry 26 décembre 2015 18:27

                          @Massada
                          Les corses ont gardé un sens de l’honneur et de la résistance qui fait défaut aux continentaux.
                           
                          En France il y a eu plus de 1 600 agressions de pompiers en 2014.
                          Les médias et les politiques n’en parlent pas, c’est devenu une routine, une situation normale.
                           
                          Il est grand temps que les français se réveillent et cessent d’accepter l’inacceptable.
                           


                        • Imagine 26 décembre 2015 19:53
                          @berry et Massada

                          Si vous écoutez correctement les propos tenus par Talamoni et Siméoni, vous comprendrez qu’ils s’adressent aux Corses et rien qu’aux Corses. Ils rejettent totalement vos délirent et refusent que l’intolérance traversent la méditerranée. L’heure est à l’unité !

                          Ils rappellent à l’ordre et à la raison les habitants des quartiers sensibles (en général de confession musulmanes) mais également les Corses d’adoption vivant généralement sur les côtes.

                          La Corse est un pays d’accueil qui de tout temps a intégrée en son sein des immigrés. Toutefois l’idéologie de certains Corses d’adoption qui votent soit FN soit UMPS ne supplantera les valeurs de la Corse éternelle et résistante.

                          Le montagnard Corse est têtu et ne parle pas en l’air. Pas de racaille en Corse d’où qu’elle vienne... La France dans tout ça ? Cherchez dans quel catégorie, le Corse la situe !

                          A Corté, j’ai discuté pendant plusieurs heures avec un Corse âgé de 96 ans qui m’a conté l’histoire de la Corse.

                          La Corse est plurielle mais le Corse est unique ! Vive la Corse !

                        • OMAR 26 décembre 2015 22:07

                          Omar9

                          Tout-à-fait, @berry

                          D’ailleurs, quand ils communiquent avec le Gouvernement français, leur sens de l’honneur et de la résistance leur fait oublier la langue de Molière.
                          http://www.francetvinfo.fr/elections/les-nationalistes-corses-irritent-le-gouvernement-francais_1237531.html


                        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 26 décembre 2015 19:09

                          Heureusement que personne ne pose la moindre question sur l’efficacité de la déchéance de la nationalité sur les actes terroristes.


                          • titi 26 décembre 2015 19:29

                            @La Voix De Ton Maître

                            Il y’a une chose qui est sûre : la passeport Français est un sésame permettant de voyager dans un grand nombre de pays sans formalités légales particulières.

                            Et surtout, la protection consulaire, fait que les douaniers largement corrompus des pays sous développés se méfient et évitent d’en rajouter pour demander des bakchichs.

                            Sans passeport Français, nos apprentis djihadistes seraient cantonnés à leur bled.

                            En plus, efficacité ou pas efficacité, l’important c’est la symbolique.


                          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 26 décembre 2015 19:52

                            @titi

                            Deux des terroristes se sont introduits avec de faux passeports syriens, et cela importe peu car la déchéance de la nationalité ne pourra être faite qu’après un jugement. Le terroriste moyen se faisant descendre ou sauter... vous pouvez comprendre maintenant le sens de ma question.

                            Quand au symbolique : Une poignées de petites frappes illettrées avec des kalaches ont tiré dans le tas et nous changeons notre constitution ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès