• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ces ondes qui tuent...

Ces ondes qui tuent...

La vie serait-elle un phénomène de nature électro-sensible et notre corps une antenne ? Cela expliquerait-il le nombre croissant d’allergies aux champs électromagnétiques produites par les nouvelles technologies sans fil ? Si les recherches sur les maladies émergentes prennent en compte l’intoxication chimique, notamment par les métaux lourds, « le référentiel électromagnétique n’est pas encore intégré à la démarche » médicale, ainsi que le rappelle l’ouvrage du Dr Gérard Dieuzaide.

Peut-on concilier addiction aux « nouvelles technologies » sans fil, antennes-relais de téléphonie mobile, wifi et santé publique ? Quels sont les effets sur la santé des champs et ondes électromagnétiques ? Le Dr Gérard Dieuzaide, chirurgien-dentiste diplômé de posturologie, a contribué au film documentaire Les sacrifiés des ondes (réalisé par Jean-Yves Billen) et publié Libérez-vous de ces matières parasites (éditions Trédaniel), un premier livre consacré aux effets vibratoires de certaines matières posées en bouche lors de soins dentaires. Dans l’exercice de son métier, il a constaté une « montée sans précédent des troubles liés aux nuisances électromagnétiques ». Après avoir étudié la réalité électromagnétique du corps (« chaque individu dispose d’un système oscillatoire qui lui est propre, qui serait comme une signature personnelle »), il invite à s’interroger sur les « conséquences des interactions électromagnétiques environnementales sur le génome humain ». Il recommande tout particulièrement à ses confrères de ne plus mettre d’alliage métallique dentaire dans la bouche de ses patients « car ils génèrent un syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques ». Finis, les « plombages » - en fait, des amalgames à base de métaux en poudre et de mercure liquide ? Mais les nouvelles matières posées dans la bouche (composites, zircone ou autres céramiques) peuvent aussi « renvoyer un écho électromagnétique toxique » - car, en dentisterie moderne, « les qualités techniques priment sur les qualités de biocompatibilité »… Et nombre de matières (bijoux, piercing, lunettes, etc.) dans notre quotidien peuvent induire une électrosensibilité du matin au soir : « Du jour de notre naissance, jusqu’au jour de notre mort, les moments où nos organismes auront pu se reposer de ses messages toxiques sont rarissimes  »...

« Nouvelle donne environnementale » et « négationnisme »…

Voilà plus de vingt ans déjà, le journaliste Paul Brodeur (un vrai…) alertait contre la pollution magnétique dans son livre-événement, Les courants de la mort (Robert Laffont) – il avait déjà alerté contre l’amiante dans les sweet sixities puis contre la destruction de la couche d’ozone par les produits chimiques...

La « vie moderne » et la fuite en avant technologique nous valent une invasion de gadgets électroniques induisant une nouvelle donne environnementale – voire une puissante déferlante de nuisances telles que fybromyalgie, fatigue chronique, maux de tête, troubles du sommeil et troubles neurovégétatifs si ce n’est cancers...

Qui n’a pas déjà entendu parler de l’électro-hypersensibilité, cette maladie handicapante produite, semble-t-il, par ces « merveilleuses » technologies sans fil ? Il court, il court, ce mal invisible appelé EHS – et la contagion s’étend…

Les travaux de l’ARTAC (Association pur la recherche thérapeutique anticancéreuse), sous la direction du professeur Dominique Belpomme, montrent le caractère fatal de la rencontre entre les champs électromagnétiques environnementaux naturels ou artificiels (CEM) avec la matière vivante – ils ouvrent notamment, tout comme les pesticides et autres composés organiques volatiles, la barrière hémato-encéphalique (BHE) qui protège le cerveau des agents pathogènes circulant dans le sang : « L’ouverture de ce filtre séparateur permet aux toxines, agents pathogènes et autres métaux lourds présents dans la circulation sanguine de pénétrer plus facilement dans le cerveau  »…

Sans oublier les conséquences sur d’autres barrières comme la barrière hémato-oculaire (qui protège les yeux) , hémato-placentaire (qui protège le fœtus), hémato-entérique (qui protège le système digestif) et hémato-testiculaire (qui protège le développement du sperme).

Depuis deux décennies, les radiations des téléphones portables « perturbent les communications au sein des membranes cellulaires, parasitant la communication entre les cellules et notre ADN ». Or, selon le professeur Belpomme, le nombre de victimes de ces nuisances serait largement sous-estimé alors que les chiffres devraient interpeller : 2 millions de fibromyalgiques, 1 million de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer – sans oublier les enfants souffrant d’autisme ou de troubles psychiques…

Le spécialiste de l’électrosensibilité constate une « augmentation constante du nombre de malades atteints par la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et bien d’autres maladies neuro-dégénératives, une explosion de cancers »…

Alors que nos vies sont condamnées à baigner dans un électrosmog de plus en plus épais, le « négationnisme » électromagnétique est-il encore tenable ? Il y a péril en notre demeure terrestre (elle brûle et « nous regardons ailleurs »…) et nous nous laissons entraîner dans une fuite en avant vers l’abîme, menée au nom d’un fondamentalisme technologique supposé pourvoyeur de « profits » et d’une « compétition » entre grandes entreprises vers toujours plus rapide – « comme si ces quelques dixièmes de secondes gagnées étaient un impératif vital  »...

Tant que prospèrent nos addictions à cet intégrisme technologique en folie, la maladie de l’électrosensibilité s’étend inexorablement à tout le vivant…

Apprivoiser les ondes ?

Le livre du Dr Dieuzaide n’en est pas pour autant avare de solutions pour réduire notre intoxication : feuille de mica, plaques de lépidolite, hématite, pierres ou pyramides de shungite, tourmaline, cages de Faraday, tissus de protection ou plantes. Au nombre de ces dernières, la lavande (utilisable en huile essentielle) ou certains cactus d’Amérique centrale (Cervus peruvianus) ou d’Afrique du Sud (Crassula ovata)…

La lutte contre les nuisances énergétiques peut prendre une autre dimension vibratoire avec la musique (procédé Bio Music) – la médecine n’en est qu’au début de ses découvertes en ce qui concerne les phénomènes de résonance et d’interférence entre le son et le vivant… Si « l’immatériel » et le « virtuel » se révèlent au contraire du lourd voire du très toxique, il est possible aussi d’apprivoiser les ondes à l’heure de l’excroissance du nuage numérique – et de « l’infobésité » d’un Bigdata en expansion continue…

Comment ? Par le retour à la terre : « La terre nous nourrit constamment de particules chargées négativement et qui sont en réalité des électrons libres. Ces électrons rechargent nos corps du même courant dont se servent nos cellules et organes pour assurer un fonctionnement correct et pour nous maintenir en bonne santé. Plus nous sommes à la terre, mieux nous nous portons. Plus le sol est humide, plus nous sommes à la terre. Notre corps étant constitué principalement d’eau et étant par là même un excellent conducteur. ». Les pieds sur terre, en toute simplicité ?

Chacun pourra mener à sa guise ses expériences de mise à la terre – en s’assurant de bonnes prises de terre et d’une rénovation électrique avec du matériel choisi selon le principe de la cage de Faraday pour un habitat électro-sain…

La lecture de cet ouvrage ouvre un triple chantier électromagnétique, thermique et phonique au domicile et dans la vie de chacun – pour peu que l’on consente à une salutaire « rupture » avec une tenace « passion de l’ignorance » et avec un si contagieux déni de réalité : comme chacun sait, ce n’est pas en se mettant la tête dans le sable qu’on la sauvera…

Peu après la parution du livre, l’Assemblée nationale a voté, le 29 janvier dernier, la proposition de loi de la député Laurence Abeille visant à « limiter l’exposition du public aux champs électromagnétiques ». Un début ? Pour autant, le peu résistible déploiement de la « téléphonie mobile à très haut débit » (4 G puis 5 puis 6 etc.) ne semble pas annoncer la fin du harcèlement électromagnétique ni l’avènement d’une si reposante sobriété énergétique à laquelle aspire tout être vivant qui se respecte. Demandez aux abeilles irradiées qui ont perdu le chemin de la ruche – ou à la poussière …

Gérard Dieuzaide, Les maladies des ondes, Dangles, 240 p., 20 €


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Jean 13 février 2015 11:42

    merci de votre article, de toutes manières, à la base, le corps humain ( et tout le reste) sont constitués de molécules, ces molécules sont par définition sensibles aux sollicitations magnétiques ou electro magnétique puisque c’est le principe de fonctionnement d’une onde, alors nous sommes donc sensibles aux ondes évidement


    • bourrico6 13 février 2015 12:14

      Ah ouais quand même.... vous avez une traduction en Français quelque part ?


    • Jean 13 février 2015 12:25

      Le fonctionnement des radars et radio n’est pas basé sur la réaction des molécules ? alors expliquez comment fonctionne un radar ?


    • bourrico6 13 février 2015 12:41

      Je vous demande de traduire votre charabia et vous me posez une question en retour....

      Si je demande c’est parce que j’ai l’impression que vous avez lu un truc mais ne l’avez qu’à moitié compris.

      Deux choses me font dire ça :
      -1- Ce sont les liaisons qui sont sensibles au rayonnement EM.
      -2- Seule certaines fréquences bien précises peuvent « exciter » certaines liaisons bien précises. (longueur d’onde, résonance, etc.)


    • bourrico6 13 février 2015 12:48

      Partant de la, je vais extrapoler car je ne me suis jamais penché sur le fonctionnement précis de la détection radio.

      A vue de nez donc :
       -1- L’onde frappe la cible
       -2- Si présence de liaisons sensible aux fréquences utilisées, alors le rayonnement est absorbé et la liaison ciblée se retrouve dans un état énergétique dit « excité », donc « instable ». Sinon, alors la cible est transparente au rayonnement.
       -3- Avec le temps, l’état excité, donc instable, va retrouver sa stabilité en réémettant le rayonnement reçu.

      Ceci n’est qu’une vague hypothèse issue de mes souvenirs qui datent maintenant de plus de 20 ans.


    • philippe913 13 février 2015 15:33

      schématiquement, l’onde rebondit en fonction de sa longueur et de l’objet qu’elle frappe.

      Pour une excitation des molécules, il faut des ondes très courtes, comme les micro ondes, et qui va avoir pour effet de chauffer.

      vous voyez la puissance d’un micro ondes ? le temps qu’il faut pour rechauffer de manière significative 500 grs de bidoche ?

      Alors avant que ça ait un effet réel sur un corps humain où du sang circule et qui est tempéré en permanence, il va en falloir des kilowatts....
      Se mettre devant un rdiateur a éééééééééénooooooormement plus d’influence qu’un téléphon + wifi + radar + etc.


    • Le421 Le421 13 février 2015 19:12

      Oulà !!
      Vous confondez le rayonnement infrarouge et l’électromagnétisme.
      Les deux provoquent une agitation des électrons mais les conséquences sont totalement différentes.
      Savez-vous que nous, dans l’armée, on avait une prévention spécifique aux micro-ondes (IFF*, TACAN et autres radars) ainsi qu’aux expositions à la radioactivité pour les personnes avec les yeux bleus (mon cas) !!
      Je vous passe les slips en cote de maille reliés à la masse et autres joyeusetés pour les techniciens radar sol.
      Bien sûr, c’était du pipeau, de la frime...
      Sauf que je me tapais des putains de mal de tête les jours de gros dépannages IFF !!

      *Identification Friend or Foe Système aussi appelé « transpondeur » utilisé pour l’identification des engins volants et travaillant en hyperfréquences.

      Remarquez, moi, ça ne m’a amulbsonet rein fiat !!  smiley



    • philippe913 18 février 2015 11:47

      il va falloir revoir votre physique.... le rayonnement infrarouge EST un rayonnement électromagnétique...
      et c’est quoi, la conséquence différente par rapport à la nature (fr"quence) de l’onde qui agite (hors rayonnement ionisant bien sûr) ?


    • philippe913 18 février 2015 11:57

      lisez l’article dont j’ai mis le lien juste en dessous qui vous expliquera pourquoi il faut attendre encore deux ans.
      allez, je vous résume : les études actuelles sont de très mauvaise qualité et leurs conclusions ne valent donc rien ; Une étude de bonne qualité est en train de se dérouler et elle sera terminée dans deux ans.
      Mais en l’état actuel des connaissances : la « toxicité » des ondes domestiques reste de la connerie.


    • Doume65 21 février 2015 19:29

      @Le421

      « Savez-vous que nous, dans l’armée, on avait une prévention spécifique aux micro-ondes (IFF*, TACAN et autres radars) ainsi qu’aux expositions à la radioactivité pour les personnes avec les yeux bleus (mon cas) !! »

      Qui sait que l’URSS bombardait l’ambassade étasunienne (considéré comme nid d’espions) à Moscou de micro-ondes et a considérablement augmenté le nombre de cancers chez ses agents.


    • Marc Filterman Filterman 8 mars 2015 11:16

      @Le421 - Ancien de l’armée de l’air, je confirme aussi vos propos.
      Voilà une photo sur une tenue de protection intégrale, et une autre de non protection, mais les techniciens ne sont plus là pour dire s’ils ont mal à la tête, Voir Photo cliquez ici (pas la peine d’aller sur l’hébergeur Ifrance, il n’existe plus)
      Je vois aussi que les posts de certains de mes détracteurs sont aussi sous cet article.


    • Bozéna Kvaltinova 19 janvier 2016 02:46

      @Filterman
      Bonjour Monsieur
      victime-cible du harcèlement électromagnétique lourd, torture à distance par des tirs d’énergie pulsée extremement violents et ce depuis maintenant un an et demi je voulais un conseil concernant les protections possibles. Que penser de ce que propose expercem par ex ? c’est cher et on ne peut pas essayer. Le principe de la combinaison des techniciens ce serait quoi ? un maillage avec de l’argent dedans ?

      Par ailleurs, je souhaitais signaler avoir soumis à la validation un article-dossier justement sur le harcèlement électromagnétique le 9. janvier 2016. Toujours pas publié. Le fait d’avoir dénoncé certaines pratiques hors la loi des services de renseignement pourrait y être pour quelque chose ?
      Je citais notamment quelques lignes à ce sujet de l’article juridique
      « Droit comparé du harcelement electromagntique:nécessité d’une loi française » FREYHEIT, Louis, 2012 à savoir :
      [...] La France n’a pas organisé de contrôle parlementaire des services de renseignement. Une page du Monde du 22. Janvier 2012 s’en fait écho. La DCRI y est présentée comme évoluant hors de tout controle. Son service d’opérations spéciales consiste à faire tout ce qui est illégal, selon la règle pas vu pas pris."


    • philippe913 13 février 2015 11:53

      quel tissu d’âneries basées sur rien (normal, ce sont des âneries...), c’est affligeant.

      allez, encore 2 ans à attendre et on en parlera plus.


      • Doume65 13 février 2015 23:36

        « quel tissu d’âneries basées sur rien (normal, ce sont des âneries...), c’est affligeant. »

        Ca, c’est de l’argumentation ! Magnifique ! Nous sommes tous impressionnés.


      • Le421 Le421 14 février 2015 08:36

        Ben si !!
        C’est une argumentation qui précise bien à qui on a à faire avec l’auteur... A toute fin...


      • philippe913 18 février 2015 11:47

        lisez l’article en lien...


      • Alren Alren 13 février 2015 16:02
        Une onde électromagnétique a un effet sur la matière qui dépend de sa fréquence.
        Si nous conservons l’image de la couronne d’électrons entourant le noyau de l’atome (c’est une image, cela ne correspond pas à la réalité mais permet l’explication suivante), on peut dire que les électrons sont sur des orbites et que l’ont peut les « exciter » avec un photon en les déplaçant sur une orbite plus « haute » où ils ont plus d’énergie dont ils « retombent » en émettant un photon qui remmène cette énergie excédentaire.
        Plus la fréquence du rayonnement est faible, plus son énergie par unité est élevée. 
        Un rayonnement gamma, X ou UV va exciter les électrons les plus proches du noyau, alors que la lumière visible ne déplacera que les électrons périphériques. 
        Quant aux infra-rouges et au micro-ondes, sans compter les ondes radio qu’utilisent les émetteurs radio numériques que sont les téléphones portables ils n’agitent plutôt faiblement que des molécules.
        Ce qui serait dangereux ce serait qu’une molécule organique comme une protéine se « déplie » sous l’effet du rayonnement et se désexcite en se repliant différemment. 
        Mais ce risque est exponentiellement plus grand quand la fréquence est faible et donc l’énergie communiquée grande.
        C’est pourquoi les ondes radio sont anodines ( le champ électromagnétique diminue avec le carré de la distance entre émetteur et récepteur) à moins qu’elles soient émises à courte distance avec une très forte puissance. Or les émissions des téléphones portables sont de faible puissance : dans le cas contraire la batterie se déchargerait en quelques instants !

        Le risque de déclencher un cancer est beaucoup plus grand avec les produits chimiques différents que fabriquent par centaines de milliers l’industrie chimique sans réel contrôle de toxicité, qu’avec les rayonnements radio !
        On sait définitivement que les pesticides qui sont des hormonaux-mimétiques, sont responsables de nombreux cancers.
        Dans la bouche des gens, le mercure de l’amalgame dentaire qui obture les caries, est beaucoup plus dangereux que les rayonnements radio qui pourraient exciter les électrons du métal des prothèses !

        Mais le lobby des chimistes veille !
        On a prétendu ainsi que la baisse du nombre de spermatozoïdes des hommes était dû aux blue-jeans trop serrés ! On sait maintenant que ce sont les hormonaux-mimétiques des pesticides agricoles qui se retrouvent dans l’alimentation et l’eau du robinet qui sont responsables de ce phénomène inquiétant !


        • lsga lsga 13 février 2015 16:15

          alren : tu détestes la science, et tu pronnes le retour de la religion, alors arrête de parler de choses que tu ne comprends, et parle nous plutôt des menstruations de Marie


        • soi même 13 février 2015 22:20

          @ isga, c’est quand que tu vas quitté ton état d’esprits moyenâgeux, tu fais tache avec tes commentaires rétrogrades on dirait chaque fois que l’on te lit, que tu nous transporte à l’erre stalinien !


        • Pere Plexe Pere Plexe 13 février 2015 17:33

          Un dentiste...Ça c’est du sérieux .Du lourd du scientifique...

          Pas comme le peigne cul de base qui lui apporterait la contradiction...
          Si la corporation des arracheurs de dents n’était pas ce qu’on fait fait de plus sérieux ça ce saurait.
          Surtout dans le domaine des émissions électromagnétiques
          Il y a pourtant un léger détail qui m’intrigue devant l’éblouissante démonstration.
          C’est le fait que là ou l’on trouve le plus de méchantes ondes c’est aussi là que l’on vit le plus longtemps...
          Mais je serait moyennement surpris que ces salauds d’africains, peu soumis au ravage du Wifi, soient complices du complot qui nous inondes d’ondes nocives et meurent prématurément pour truquer les statistiques.

          • Pere Plexe Pere Plexe 28 février 2015 11:56

            ...des moinssage pour seuls réponses ?


          • Le421 Le421 13 février 2015 19:01

            Tiens...
            Promenez-vous dans la rue et regardez donc le pourcentage de personnes qui déambulent avec un smartphone en activité...


            • Pere Plexe Pere Plexe 13 février 2015 23:02

              et ensuite... ?


            • Le421 Le421 14 février 2015 08:49

              On parle d’exposition aux ondes electromagnétiques...
              Vous savez qu’un smartphone est quasiment toujours en activité émission/réception et rarement à 5 mètres du propriétaire. Sauf pour ceux qui ont « le bras long », bien sûr !!
              Après, je dis ça, je dis rien.
              Vous prouverez facilement que le téléphone cause plus de morts par accident de la route que par brûlure du cerveau.
              De toute façon, ce ne sont que des effets à long terme, et comme la société moderne ne vit que dans l’immédiat, comme les clodos d’ailleurs, tout le monde a tendance à s’en taper le coquillard !!
              Veirem ben !!


            • Pere Plexe Pere Plexe 14 février 2015 15:50

              ...a long terme le simple fait de vivre (manger,respirer,...) tue.

              Ce qui ne fait pas énormément avancer le schmilblick.

            • sylvie 15 février 2015 20:04

              Sur ce coup Pere Plexe vous êtes très con


            • Pere Plexe Pere Plexe 28 février 2015 11:58

              ..con peut être.

              Mais vérifié et vérifiable.
              Ce que n’est pas le cas des méfaits supposés des méchantes ondes.

            • lephénix lephénix 13 février 2015 19:43

              merci à tous pour vos contributions

              l’espèce est confrontée à trois nuisances  : la pollution chimique (pesticides, métaux lourds et autres poisons),les micro-particules et la pollution electro-magnetique

              les deux premières nuisances ont été abondamment traitées sur ce fil mais peut-être pas la troisième - c’était le moment avec la proposition de loi du 29 janvier et la parution de ce livre

              nous avons toujours le choix : ouvrir les yeux ou persister dans le déni de réalité - après tout, on a mis un siècle à admettre les effets cancérigènes de l’amiante...


              • Le421 Le421 14 février 2015 08:55

                Permettez-moi de rajouter à votre liste parfaitement exacte un quatrième facteur dont l’effet est radical car il est le catalyseur de tous ces problèmes.
                On l’appelle vulgairement « la connerie ».
                Utiliser un téléphone portable, par exemple, à bon escient, c’est souvent très utile et positif.
                Comme le Ricard ou le jambon, c’est sympa et ça fait plaisir !!
                Mais si on est con et que l’on s’empiffre tous les jours, si on reste des journées avec le zinzin collé aux oreilles (il y en a qui font les courses pendant une heure avec le téléphone, incapables qu’ils sont de choisir un paquet de sucre en poudre !!), ce ne sont plus les éléments extérieurs qui nuisent, mais bien la personne à elle-même...


              • Doume65 13 février 2015 23:35

                Bonjour à tous.

                Je mets à votre connaissance ce documentaire


                • lephénix lephénix 13 février 2015 23:48

                  merci pour cette référence, une source d’information de plus qui gagne à être connue...


                  • nours77 nours77 14 février 2015 07:36

                    il y a un loi en électricité, la loi d Ohm, qui dit,

                    Tout courant électrique qui passe dans un fil génère un champ magnétique et inversement tout champ magnétique, induit un courant électrique dans un fil.

                    Notre cerveau est compose de fil électrique, il n est pas difficile d imaginer ce qui ce produit dans ou a coté d un fort champ magnétique, surtension...


                    • Enabomber Enabomber 14 février 2015 08:38

                      La loi d’Ohm c’est U=RI
                      Tu veux parler du théorème d’Ampère plutôt ?


                    • Le421 Le421 14 février 2015 09:08

                      Génération de champ magnétique par le passage du courant dans un fil...
                      Là, on n’est plus chez Ohm, mais plutôt dans le magnétisme, avec Maxwell, Gauss et compagnie.
                      On a une magnifique application avec la roue de Barlow qui permettait aux disques des anciens compteurs électriques de tourner.
                      Dans le style F=BILsinAlpha...



                    • lephénix lephénix 14 février 2015 10:37

                      @421

                      merci à votre apport argumenté : s’agissant du quatrième facteur, lacan l’appelait « la passion de l’ignorance »... mais votre expression est sans doute plus appropriée par sa simplicité de bon aloi immédiatement compréhensible...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès