• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Charlie Hebdo, les « caricatures » et la liberté d’expression

Charlie Hebdo, les « caricatures » et la liberté d’expression

Chalie-Hebdo relaxé, c’est une bonne nouvelle pour la liberté d’expression. Leur condamnation aurait créé un précédent inquiétant. Pour autant, les journalistes de Charlie Hebdo ont-ils défendu la liberté d’expression ?

Charlie Hebdo relaxé, c’est effectivement une bonne nouvelle pour tous ceux pour qui la liberté d’expression a un sens. Mais attention à ne pas se réjouir trop vite. Les défenseurs de la liberté d’expression ont encore bien du pain sur la planche.

Tout d’abord, qu’est ce que la liberté d’expression ? Qu’est ce qui caractérise la liberté d’expression ? En premier lieu, la liberté d’expression, ce n’est pas seulement le fait "de pouvoir dire ce qu’on veut". En tout cas, ce n’est pas une caractéristique spécifique de la liberté d’expression. N’importe quel despote ou n’importe quel tyran revendique également le droit de pouvoir dire ce qu’il veut. Il ne défend pas la liberté d’expression pour autant.

De la même manière, une idée qu’on reprend à son compte est une idée à laquelle on adhère. En reprend une idée à son compte, on ne défend pas la liberté d’expression, on défend cette idée particulière. En effet, là encore, n’importe quel despote est pour la liberté d’expression des idées auxquelles il adhère, n’importe quel tyran est pour la liberté d’expression des idées qui lui sont favorables. Ca n’implique pas d’être favorable à la liberté d’expression pour autant.
Le fait de défendre la liberté d’expression des idées auxquelles on n’adhère n’implique en aucune manière le fait de défendre la liberté d’expression.

Finalement, ce qui caractérise la liberté d’expression, c’est le fait de défendre la liberté d’expression des autres. Une personne qui défend la liberté d’expression, c’est une personne qui est prête à s’engager pour défendre le droit des autres à exprimer des idées auxquelles elle n’adhère pas. Défendre le droit des autres à exprimer des idées avec lesquelles elle est en désaccord.
Notre droit à pouvoir prétendre exprimer librement nos opinions découle directement (il est la récompense) de notre vigilance à garantir la liberté d’expression des avis avec lesquels nous sommes en désaccord.

Des lors, il y a une différence fondamentale entre le fait de défendre une idée et le fait de défendre la liberté d’expression de cette même idée. Ce n’est pas juste un détail insignifiant, ou une formule de rhétorique à la noix. Une vidéo de Noam Chomsky permet de bien comprendre la différence :
http://www.youtube.com/watch?v=zz6Vbl-TWgI

Il y a un an, Charlie Hebdo, d’autres journaux, et une multitude de blogs ont affirmé que ce qu’on a appelé "les caricatures de Mahomet" n’étaient pas choquantes. Par conséquent ils ont publiés ces dessins "par solidarité", "dans le but de défendre la liberté d’expression". Mais... Considérer que ces dessins ne sont pas choquants et choisir de les publier, c’est les reprendre à son compte. Reprendre ces dessins à son compte, ce n’est pas défendre la liberté d’expression, c’est défendre ces dessins.

Ces dessins je les trouve honteux et scandaleux. Mais comme je suis pour la liberté d’expression, je suis pour que soit respecté le droit de Charlie Hebdo (et de tous les autres) de publier ces dessins s’ils le souhaitent. Mais en aucun cas je me laisserai enfermer dans le faux choix imposé qui consisterait à dire : "soit tu es pour ces dessins et tu es avec Charlie Hebdo, soit tu es contre ces dessins et tu es avec les associations musulmanes qui leur ont intenté un procès". Ces dessins je les trouve scandaleux en tout premier lieu parce que tout le monde les a appelé "caricatures". Personne ne semble avoir eu la lucidité de considérer qu’il s’agit de dessins de propagande. Comme si la propagande et l’endoctrinement ne valait que pour les fanatiques religieux, un fléau réservé aux autres et dont nous serions à l’abri. Allons, un peu de sérieux ! En terme d’endoctrinement, nous ne sommes pas en reste. Il suffit d’analyser avec un tout petit peu d’esprit critique le traitement médiatique réservé à l’événement international le plus important depuis la chute du mur de Berlin, pour prendre conscience que nous vivons dans une société extrêmement endoctrinante.

Mais revenons plutôt aux "caricatures". Il suffit de taper "propagande" (ou "propaganda") dans la section "images" de votre moteur de recherche préféré. Vous aurez rapidement une liste de dessins de propagande. Il suffit de comparer avec celle où Mahomet a une bombe dans le turban pour se rendre compte immédiatement qu’on est exactement dans le même registre.

http://www.sectes-infos.net/Propagande7.jpg (propagande)

http://www.zalea.org/ancien/ungi/programme/difftoureiffel/images/propagande.jpg (propagande)

http://www.voltairenet.org/IMG/jpg/focus-400-grande.jpg (propagande)

http://stalker.hautetfort.com/images/medium_propaganda_20copy.jpg (propagande)

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/c/cf/WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky.jpg (propagande)

http://bigpicture.typepad.com/writing/images/propaganda_in_the_internet_age.jpg (propagande)

http://clogic.eserver.org/2-1/images/capitalist.gif (propagande)

Mais :
http://www.atheisme.org/mahomet2.jpg (caricature ?)

On peut l’appeler "caricature" si on veut. Mais cette image, c’est autant un dessin de propagande que tous les autres de la liste (on peut aussi tous les appeler "caricatures" si l’on y tient vraiment).

Est ce qu’il faut traduire en justice et faire condamner un journal pour avoir publié des images de propagande ? Pas du tout !! Les associations musulmanes ont fait fausse route. Les journalistes de Charlie Hebdo sont libres de publier des dessins de propagande dans leur journal. La liberté d’expression vaut pour tous les points de vue, sinon ce n’est pas de la liberté d’expression.

En revanche, en choisissant de publier ces dessins, ils se sont totalement discrédités : publier des dessins de propagande en prétendant ainsi défendre la liberté d’expression, ce n’est pas tres flatteur pour leurs lecteurs.

Les journalistes de Charlie Hebdo ne defendent pas la liberté d’expression. Une tres bonne illustration est leur absence de réaction suite à la loi initiée par Sarkozy basée sur le prétexte du "happy-slapping", qui constitue une très grave atteinte à la liberté d’expression ( http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20521 ou http://www.odebi.org/new2/?p=231 ). Cette loi crée une différence entre un citoyen et un journaliste dans leur droit à diffuser de l’information. Elle porte atteinte à la liberté d’expression des citoyens, mais pas à celle des journalistes. Où sont les caricatures de Charlie Hebdo pour dénoncer cette atteinte fondamentale à la liberté d’expression des citoyens ? Il n’y en a pas. Car en tant que journalistes, leur liberté d’exprimer leurs idées n’est pas remise en cause.

Que peut-on espérer trouver dans un journal qui n’a apparemment aucune idée de ce qu’est la liberté d’expression ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • (---.---.148.2) 30 mars 2007 14:15

    On peut noter par ailleurs que Charlie-Hebdo ne s’est pas joint aux pétitions des historiens et des juristes qui demandaient l’abrogation des lois mémorielles (Gayssot et autres).


    • istrati (---.---.107.48) 30 mars 2007 19:29

      et pour cause... la liberté d’expression ne veut pas dire liberté aux négationnistes de falsifier la vérité, de faire pression politiquement comme a tenté de le faire la Turquie, comme pourrait le faire l’Iran et d’autres. Charlie Hebdo est un journal qui a eu ce courage, comme le Canard Enchaîné qui démonte les impostures de toutes sortes. la liberté donc, et non la tyrannie des religions, des pouvoirs financiers et autres potentats. La liberté est notre bien le plus précieux. Combien de siècles de luttes...et de désespoirs


    • Fares 30 mars 2007 20:16

      Si quelqu’un organise une conférence pour expliquer le la terre est plate, d’un point de vue scientifique il va se discréditer (les éléments qui prouvent qu’il a tort sont nombreux, et c’est simple de réfuter sa thèse). Est ce qu’il faut le traduire en justice et le condamner ?

      Lorsque quelqu’un prétend que l’Holocauste n’a pas eu lieu, d’un point de vue historique il se discrédite (les éléments qui prouvent qu’il a tort sont nombreux, et c’est simple de réfuter sa thèse). Est ce qu’il faut le traduire en justice et le condamner ? Je ne crois pas non plus.

      Dans les deux cas, on crée un précédent dangereux.

      Je pense que tu devrais visionner la vidéo dont j’ai mis le lien dans le corps de l’article : http://www.youtube.com/watch?v=zz6Vbl-TWgI

      Je cite quelques extraits :

      « Je ne pense pas qu’on doive accorder à l’Etat le droit de dicter la vérité historique et de punir les gens qui s’en écartent. Je ne suis pas prêt à donner ce droit à l’Etat même s’il se trouve que sur ce point il défend la vérité ».

      « Si tu es pour la liberté d’expression, tu es pour la liberté d’expression des idées avec lesquelles tu es en désaccord. Goebbels était pour la liberté d’expression des idées avec lesquelles il était d’accord. Staline aussi. Mais ce n’est pas ça être pour la liberté d’expression. Si tu crois en la liberté d’expression, tu crois en la liberté d’expression également pour les idées avec lesquelles tu es en désaccord. Sinon tu n’es pas pour la liberté d’expression. »

      « C’est un piètre service rendu à la mémoire des victimes de l’Holocauste que d’adopter un point central de la doctrine de leurs bourreaux »


    • istrati (---.---.107.48) 30 mars 2007 21:00

      et pour cause... la liberté d’expression ne veut pas dire liberté aux négationnistes de falsifier la vérité, de faire pression politiquement comme a tenté de le faire la Turquie, comme pourrait le faire l’Iran et d’autres. Charlie Hebdo est un journal qui a eu ce courage, comme le Canard Enchaîné qui démonte les impostures de toutes sortes. la liberté donc, et non la tyrannie des religions, des pouvoirs financiers et autres potentats. La liberté est notre bien le plus précieux. Combien de siècles de luttes...et de désespoirs


    • Yves (---.---.95.151) 31 mars 2007 11:46

      « ... et non la tyrannie des ... pouvoirs financiers ... et autres potentats ... »

      Bien dit ... !!!

      Mais faudrait le rappeler à ... Charlie Hebdo ... et à son avocat attitré Richard MALKA ... , qui est aussi l’avocat des financiers mafieux de CLEARSTREAM Banking ... , qui s’appliquent à vouloir censurer Denis ROBERT ...

      http://ladominationdumonde.blogspot.com/

      http://www.arenes.fr/livres/page-livre2.php?numero_livre=25&num_page=376
      http://www.arenes.fr/livres/page-livre2.php?numero_livre=25&num_page=377

      http://www.monde-diplomatique.fr/2006/06/WARDE/13565


    • istrati (---.---.107.48) 31 mars 2007 15:00

      Réponse à Yves. Soit. Il faut avoir de bons avocats pour se défendre. S’ils l’ont choisi, je présume, c’est qu’il est bon. N’es-tu pas en train de faire un amalgame ? Tu es pour ou tu es contre. Le centre est partout et nulle part !


    • Yves (---.---.95.151) 1er avril 2007 12:57

      AUCUN AMALGAME ... !!!

      Richard MALKA est non seulement l’avocat ... mais aussi et surtout l’ami de la rédaction de Charlie Hebdo ...
      - et on aurait pu attendre de cette « équipe » ... qu’elle se place du côté du journaliste courageux Denis ROBERT , qui a dénoncé les rouages mafieux de CLEARSTREAM Banking ... , et dont le sérieux et l’honnêteté de l’enquête ont été parfaitement établis par le Tribunal de Grande Instance de Paris ...
      - jugement en suite duquel le Boss de CLEARSTREAM a été poursuivi comme rappelé ci dessus ...
      - Mais , manifestement ... , le pognon dictant sa loi ... , Richard MALKA continue de mettre en oeuvre « la censure économique » ... demandée par ses maîtres luxembourgeois ...

      D’autant plus que le prostitué Richard MALKA ... est le scénariste d’une B.D. intitulée :
      - " Section Financière - Tome 1 : Corruption ... http://www.bdparadisio.com/scripts/detailbd.cfm?Id=7529
      - et qu’il a également soutenu l’ouvrage « La Face cachée du Monde » ... de pierre PEAN et Philippe COHEN ( journaliste de Marianne ) ...

      Donc ... , rien à voir avec l’exigence d’éthique et de morale du Canard Enchaîné ... http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thique_et_morale_du_Canard_encha%C3%AEn%C3%A9


    • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 30 mars 2007 14:23

      Maintenant, après ce jugement, les polices de la pensée qui ont soutenu Charlie-Hebdo ; pourront plus difficilement émettre des lettres de cachet à l’encontre de ceux qui oseraient critiquer le judaïsme ! smiley


      • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 15:40

        Faux.

        Beaucoup restent sensibles aux larmes de la grande pleurnicheuse : la LIC(R)A.

        Dans LIC(R)A le « R » est un intru. Et l’antisémitisme y est trop exclusif, et est très « exclusoir » du racisme contre les « arabes » (eux aussi sémites).


      • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 15:49

        Terminologies & Nuances :

        - s’en prendre à un juif c’est de l’antisémitisme ;

        - s’en prendre à un musulman c’est exprimer son irritation (normal, ce type est irritant étant si surrané) ;

        - s’en prendre à un arabe c’est de la « xénophobie » qui défoule (et non pas de l’antisémitisme) ;

        - s’en prendre au judaïsme c’est de l’antisémitisme (oups, et non pas de la judaïophobie), donc c’est interdit ;

        - s’en prendre à l’Islam c’est critiquer (ce n’est pas de l’Islamophobie) ;

        - l’islamophobie n’existe pas.


      • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 30 mars 2007 15:54

        Absolument d’accord avec toi, Paradisial ! Je me suis exprimé à ce sujet à travers des articles ; sur www.alterino.net et beaucoup de commentaires. Voir aussi le Blog de Me Eolas ! smiley


      • istrati (---.---.107.48) 31 mars 2007 15:19

        A Briseur d’idoles iconoclaste. Il ne faut pas tout mélanger. On peut critiquer le judaïsme, le pape ou qui on veux. Mais chercher à falsifier l’Histoire, à fausser la vérité, c’est un autre engagement. Un peu comme les mafias qui cherchent à faire croire que tout est normal. Quand au « détail » de sa majesté Le Pen : il s’agissait de personnes « innocentes », des êtres humains. Ce n’est plus un détail, ni un fait de guerre, c’est criminel et lâche. Au passage, je ne suis pas juif !!!


      • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 31 mars 2007 20:13

        Donc on ne peut pas critiquer les falsificateurs de l’histoire et de l’humanité, comme les appelle F. Nietzsche dans « l’Antéchrist » !


      • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 15:20

        Entre liberté d’expression, caricature et liberté d’insulter, où se situe la frontière ?!!!

        Un poids (plus la main invisibble) (=) plusieurs mesures.

        Paradisial

        - - - - - - - - - - -

        Caricatures : Mahomet, d’accord, mais pas la police !

        par Olivier Bonnet,

        21 February 2007

        “Je préfère l’excès de caricature à l’absence de caricature“, écrit Nicolas Sarkozy dans la lettre lue à l’audience lors du procès de Charlie Hebdo. L’ennui, c’est que le soutien à la liberté d’expression du candidat UMP s’avère à géométrie variable. En tant que ministre de l’Intérieur, il est en charge des cultes, ce qui ne l’a pas empêché de prendre parti en faveur des caricatures de Mahomet. Mais son poste place Beauvau en fait d’abord et surtout le premier flic de France, et quand il s’agit de la police, Sarkozy ne chante plus la même chanson.

        Le dessinateur Placid, poursuivi pour son illustration du livre Vos papiers, au motif que la représentation qu’elle fait d’un policier constituerait à la fois une injure et une diffamation publiques, peut hélas en témoigner. D’abord relaxé en première instance - à la suite d’une plainte déposée en 2001 par le ministre de l’Intérieur de l’époque, le “socialiste” Daniel Vaillant - il a vu le parquet faire appel et un nouveau procès s’est déroulé en novembre dernier.

        Placid s’y est défendu seul, sans avocat. “J’ai produit des photocopies d’œuvres de dessinateurs célèbres pour leurs portraits ou caricatures de policiers (Siné, Cabu, etc.). Ce qui semblait m’être reproché était le nez retroussé du policier, proche du nez d’un cochon. J’ai aussi produit des exemples de ma production de dessins, où on peut voir des “nez de cochon” sur toutes sortes de personnages“, raconte-t-il. Une défense qui n’a pas convaincu les juges puisque le verdict est tombé le 18 janvier et que le dessinateur est condamné pour “injures publiques envers une administration, en l’occurrence la police nationale” à une amende de 500 euros. Une somme qui peut sembler dérisoire, sauf lorsqu’elle doit sortir de la poche d’un particulier n’ayant pas forcément la chance de “travailler plus pour gagner plus” : “Une amende de 500 euros est plus compliquée à supporter pour moi qu’une amende de 500 000 euros pour, disons, un responsable de Elf“, explique Placid, qui aurait pu citer Total. Il n’est pas le seul condamné dans l’affaire : l’éditeur Michel Sitbon, responsable de la maison L’esprit frappeur, qui a publié l’ouvrage, devra acquitter 800 euros et Clément Schouler, l’auteur de ce livre écrit sous l’égide du syndicat de la magistrature, 1000 euros.

        Que reproche-t-on à ce dernier ? Une phrase : “Les contrôles d’identité au faciès, bien que prohibés par la loi, sont non seulement monnaie courante, mais se multiplient“. Il suffit d’interroger, au hasard, les habitants des banlieues, pour se convaincre de la véracité de cette affirmation. Oui mais voilà : dans la France actuelle, on n’a pas le droit de l’écrire. Le jugement expose en effet que cette phrase est “attentatoire à l’honneur et à la considération de la police nationale” et “présente en conséquence un caractère diffamatoire à l’encontre d’une administration publique“.

        Le journaliste Denis Robert a réagi en signant samedi dernier un article titré Bienvenue à Sarkoland, où il s’indigne en ces termes : “La vraie censure est en marche. Elle est perfide, efficace et économique. Elle défend l’honneur des multinationales, des vedettes du foot ou du show biz et des premiers ministres. Elle s’attaque aux petits éditeurs, aux dessinateurs sans ressources, aux écrivains et aux journalistes indépendants. Elle use et abuse de mises en examen et de frais de procédure. Elle s’opère méthodiquement dans le silence des tribunaux, des campagnes électorales. Et des journaux. Elle est en train de gagner la partie.” Un Denis Robert qui s’y connaît en persécutions !

        Le Monde Citoyen s’associe à lui pour dénoncer cette condamnation indigne et le “deux poids, deux mesures”, qui autorise à représenter le prophète de l’Islam avec une bombe à la place du turban, mais pas un policier avec un nez de cochon. Pour la liberté d’expression, grouik !

        Olivier Bonnet

        Paru ici : Le Monde Citoyen

        Repris sur : lesogres.org


        • gAZi bORAt (---.---.164.192) 30 mars 2007 15:46

          « Policier à groin de cochon »

          Pourquoi avoir choisi cet animal pour représenter un policier ?

          Peut-être une référence historique : aux Etats-Unis, à l’époque de Nixon, était utilisé par les opposants aux violences policières de l’époque (contre les Black Panthers, entre autres..) le terme « PIGS ».

          Mais il me semble aussi que, dans le journal de Mickey de mon enfance, on croisait aussi des cochons policiers..

          Que faisait alors la police du général ?

          gAZi bORAt


        • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 16:02

          On peut caricaturer Mohamed, mais pas les « Prophètes de l’Intérieur ».

          Rares sont ceux à connaître ce dernier tabou. La grande prophètesse (Madame Médias Publiques, prêcheuse du monoinformatisme) l’a tu.


        • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 30 mars 2007 16:08

          On devrait ? pouvoir caricaturer les prophètes du CRIF ! smiley


        • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 16:22

          Aucun « Charlie Hebdo » n’osera s’en prendre au plus « Grand Maître Chanteur » (oups, pleurnicheur) (sinon chanteur et pleurnicheur).


        • Claude Maya (---.---.33.254) 30 mars 2007 16:38

          On ne caricature que ce qui est permis de caricaturer selon « La Liberté d’Expression ».

          Attention ! Vous allez vous faire taper sur les taper sur les doigts

           smiley


        • Fred (---.---.20.123) 30 mars 2007 16:18

          Ne me caricaturez pas !!! Con comme je suis je le prendrais mal

           smiley


          • Claude Maya (---.---.33.254) 30 mars 2007 16:22

            @ Fares,

            Beau billet de « retour sur l’affaire des caricatures ».

            Tout à fait d’accord avec ton analyse mais il y a aussi la face cachée de ce « montage de propagande mégaphone »

            L’histoire cachée des Caricatures

            Je sais ! Certains vont dire que la source est antisémite, qu’elle n’est pas fiable et tout le niania habituel ! Qu’ils pensent ce qu’ils veulent, je préfère lire de tout et me faire « Mon » opinion perso que de penser « Moutons »

            La liberté d’expression... ! MDR smiley

            Bon courage.

            Aux premiers intervenants,

            Cela va « replier » dur ! Adam & Co ne vont pas tarder à rappliquer... ! smiley


            • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 16:34

              Fares n’a pas d’intelligence naturelle, d’où sa sollicitation de celle artificielle.


            • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 16:42

              Je m’excuse Fares. Je retire mes propos d’en haut. Je trouve au contraire votre raisonnement très pointu.

              Je note mon post d’en haut négativement, comme je ne puis le retirer.

              Toutes mes excuses.


            • Fares 30 mars 2007 20:42

              Pas grave. Le coup de l’intelligence artificielle, c’est pas la première fois qu’on me la sort ;)

              C’est le problème avec les sujets polémiques. On est sommé de choisir son camp. En plus on a déjà fait 15 fois le tour de la question. On a tout dit, tout lu et tout entendu sur ce sujet, donc même pas la peine de lire l’article pour se faire une opinion du contenu.

              Quelqu’un qui se réjouit du fait que Charlie Hebdo ait été relaxé et qui critique les associations musulmanes est forcement un vilain islamophobe.

              Et quelqu’un qui critique la démarche de Charlie Hebdo est forcément du coté des vilains barbus obscurantistes.

              En écrivant un article qui fait les deux en même temps, j’étais à peu près sur de me faire taper dessus :)

              Merci d’avoir pris le temps de lire et de changer d’avis.


            • Alain (---.---.4.184) 30 mars 2007 23:02

              Avez-vous lu Le livre de Mohammed Sifaoui sur les caricatures ? Si oui, que pensez vous de la manipulation des imams danois et de la photo du concours de cri de cochon de Trie-sur-baïse ?

              coté manipulation ,c’est plus beaucoup fort que votre commentaire et l’article de T.Messian...


            • citadelle (---.---.61.31) 1er avril 2007 10:40

              « Je sais ! Certains vont dire que la source est antisémite, qu’elle n’est pas fiable et tout le niania habituel ! Qu’ils pensent ce qu’ils veulent, je préfère lire de tout et me faire « Mon » opinion perso que de penser « Moutons » »

              Tout s’explique !Et comme l’affaire du prof Redeken ou le patron du journal est ..... Juif !!!!


            • (---.---.10.58) 1er avril 2007 10:53

              « Redeken ou le patron du journal est ..... Juif !!!! »

              C’est Redeker.

              Claude Lanzmann directeur de la revue Les Temps Modernes, revue qui présentait dès 1946 un article révisionniste ...


            • (---.---.34.15) 30 mars 2007 17:09

              Merde, moi qui me croyait sur Avox ... me voilà en plein carnaval du troisième Reich. La liberté d’expression, c’est bien ... mais des fois c’est un peu usant. smiley


              • (---.---.34.15) 30 mars 2007 17:21

                C’est assez futé d’utiliser comme pretexte un article sur la sauvegarde de la liberté d’expression pour nous pondre un réquisitoire contre les caricatures ... mais globalement sans intérêt. Il n’y a pas de comité de rédaction sur Avox ?


              • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 17:18

                Voilà un article qui n’est pas resté fort longtemps sur la page d’accueil d’Agoravox :

                Proche-Orient : un scénario du possible


                • citadelle (---.---.217.18) 30 mars 2007 17:19

                  Tout le monde n’a pas la meme liberté d’expression. Dieudonné par exemple pour son tout petit sketch sur FR3 a été attaque de tout les coté et est censuré de télé,radio, ciné et de beaucoup de salles depuis ... Ni Sarkoky , Bayrou, Hollande etc ...ne l’ont soutenu pendant ses nombreux procés qu’il a d’ailleur gagné, les journalistes ne lui ont pas fait de cadeaux et n’ont pas defendu une fois sa liberté d’expression bien au contraire.

                  Et quand on demande au directeur de C.hebdo ce qu’il pense de la liberté de faire un sketch sur le personnage d’un rabbin, voila ce qu’il répond

                  http://www.dailymotion.com/fr/search/dieudonn%C3%A9/video/x1jo89_dieudonne-vs-charlie-hebdo


                  • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 17:29

                    Un poids (plus la main invisibble) (=) plusieurs mesures (et non que deux).


                  • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 17:48

                    Remarquez dans ladite video les tics de Philippe Val, ses baigaiements, et ses longues torsions de phrases : ça transpire la spontanéité et la sincérité.


                  • wawa (---.---.216.151) 30 mars 2007 18:16

                    nos ancetres (pas les gaulois, ceux du debut XXsiecle) se sont battus pour séparer le l’église de l’état (diminuer l’influence des curés), ce n’est pas pour se laisser emmerder par des immams rétrogrades. Je trouve que l’islam est de plus en plus agressif et essaye par tous les moyens « d’islamiser » la societe. vive les carricatures !


                    • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 1er avril 2007 13:33

                      Wawa, est la wawa de ses maîtres ! smiley


                    • Claude Maya (---.---.33.254) 30 mars 2007 18:25

                      Une caricature peut cacher une autre.

                      L’affaire « Placide », le dessinateur qui a dessiné la couverture du livre « Face à la police » (Dessin usuel d’un policier façon Placide !) est une très belle illustration de la « Liberté d’Exxxxzpression » 2P2M.

                       smiley


                      • (---.---.57.234) 30 mars 2007 18:51

                        effectivement, l’acharnement de charlie hebdo à dépeindre les arabes et les musulmans depuis depuis l’apparition de phillipe val au sein de la rédaction commençait à devenir suspect


                        • Paradisial (---.---.134.171) 30 mars 2007 18:59

                          A la télé l’affaire Placide ne naquit JAMAIS.

                          Mais au niveau du « Cinquième Pouvoir » elle a donné des remourt trop caricaturaux (pas du tout marrants à mon avis, quoique).

                          Le Cochon à toutes les farces

                          A votre avis :

                          - liberté d’expression ?!

                          ou

                          - liberté d’insulter ?!

                          ou

                          - excès de caricatures ?!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès