Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Clearstream et Charlie Hebdo : même avocat, même combat ?

Clearstream et Charlie Hebdo : même avocat, même combat ?

Philippe Val, le PDG de Charlie, tente une sortie pour défendre Richard Malka, l’avocat de Clearstream et de Charlie Hebddo... Un dérapage écrit qui amalgame un ouvrage nazi et anti-sémite "Les Protocoles de Sion" avec un travail de journaliste sur le cœur de la finance.

Un dérapage de plus qui "agace" - restons sobre - jusqu’au cœur de la rédaction de Charlie et des propos qui tombent précisément au moment où Denis Robert décide de ne plus communiquer.

Ce n’est pas une blague. Charlie Hebdo, le magazine qui défend la liberté d’expression quand ça l’arrange, a définitivement cessé d’être drôle ce mercredi 25 juin le matin. Dans son édito, Philippe Val, le PDG, n’hésite pas un nouvel amalgame susceptible de poursuites en diffamation en comparant le travail de Denis Robert à l’ouvrage anti-sémite nazi Les Protocoles de Sion.

Il se trouve que l’avocat et ami de Philippe Val est Richard Malka, également l’avocat d’une des plus grosses banques au monde - Clearstream - un organisme bancaire opaque situé au Luxembourg et qui n’en finit pas de laisser les spécialistes perplexes.

La rédaction de Charlie Hebdo en a elle-même des hauts le cœur et des dessinateurs en interne ont fait part de leur dégoût, mais en se couchant quand même, un peu.

Philippe Val exécute Denis Robert au moment où justement celui-ci, acculé par plusieurs dizaines de poursuites judiciaires pour avoir enquêté sur la finance internationale, décide de "jeter l’éponge" pour des raisons économiques et de censure. Certains que Denis Robert ne réagira pas, Val et Malka semblent faire la fête et, puisqu’ils ont accès à la une de Charlie, y vont allègrement.

En agissant ainsi, Philippe Val excrète sur une mission d’information parlementaire dont le rapport est consultable gratuitement en suivant ce lien et dont les propos sont édifiants (non, non, Philippe, tu permets que je t’appelle Philippe, pas de complot).

Ce rapport confirme et entérine l’existence d’un système de dissimulation financier sans commune mesure. Les témoins ne sont jamais revenus sur leurs dépositions. La banque n’a jamais expliqué l’utilisation faite de comptes non publiés en expliquant qu’il s’agit de "plomberie interne". La mission d’enquête révèle qu’il s’agit surtout d’opacité organisée et de secret bancaire.

Et relançons une vidéo encore peu vue, il s’agit d’un no comment sur l’affaire...


Zapweb
envoyé par erwinact

Cette manie de Malka et Val de parler de complot, à tout bout de champs, de s’en servir puis de le dénoncer. De défendre des dessinateurs parfois indéfendables (souvenez-vous, Philippe Val arrive même à défendre ce dessinateur hollandais qui avait dessiné un musulman qui sodomise une chèvre...).

Les montages simplistes et réactionnaires dignes de la belle époque des fanzines d’extrême droite, et tout cela au nom de la liberté de ton, finissent par agacer, même les plus assidus.

Peut-être devrions-nous commencer à réfléchir sur l’acharnement d’un magazine comme Charlie Hebdo sur Denis Robert ou sur des auteurs qui, dès qu’ils abordent l’extrémisme de droite, sont taxés au mieux de théoriciens du complot, voire plus minable et dangereux, d’antisémites. Ne devrions-nous pas, nous les cons, nous poser la question sur l’intérêt de Charlie Hebdo. Ne risquons-nous pas de glisser avec ses propos vers quelque chose que nous ne voudrions pas. La critique absolue, le racisme diffus, les atteintes personnelles, gratuites, ne risquons-nous pas de nous faire baiser par le petit avocat d’une des banques mondiales qui semble avoir son mot à dire dans l’éditorial de la semaine de notre magazine autrefois "préféré". Il y a un moment où le "pour de rire" atteint ses limites.

Val, qu’on pouvait imaginer plus instruit, profite également de son espace de diffusion pour insinuer que l’auteur juif Noam Chomsky est antisémite. Et boum, si on regarde le film de Chomsky, l’excellent Le Consentement fabriqué, on découvre un certain Bolkestein, le même que celui de la directive, et qui profitait déjà il y a vingt ans des mêmes arguments que Val à l’encontre de Chomsky... Les grands esprits se rencontrent.

Chomsky, pour ceux que ne connaissent pas, est un juif modéré, pas trop sioniste, le top de la lutte pour la liberté de parole, qui a eu le malheur de signer une pétition de soutien à un professeur d’université qui avançait des propos négationnistes. Chomsky s’est expliqué il y a vingt ans sur le sujet. Il explique qu’il s’est fait baiser, et il explique jusqu’à l’éreintement et à longueur d’interview qu’il n’est pas négationniste. Hélas, il n’est pas sioniste pur et dur ni d’extrême droite, et pour pas mal de monde, ça revient au même et c’est bien dommage.

Mais Chomsky ajoute un élément dont pourrait pour une fois s’inspirer Charlie Hebdo et l’appliquer pour de vrai. Chomsky dit ceci : "Je ne suis pas d’accord une seconde avec vos propos, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez tenir ces propos" rejoignant ainsi les principes de premier amendement américain qui consacre la liberté d’expression par-dessus tout.

C’est donc dans cette ambiance festive teintée d’humour le plus total, qu’un projet de construction d’une catapulte géante prend forme. L’objectif final est l’envoi par les airs d’une tarte à la crème gigantesque sur la façade du journal.

Val et Malka n’aiment pas internet. Un peu comme Sarkozy finalement. Sur internet, des tas de gens s’expriment, puis "on contrôle difficilement le buzz". Alors, pour rendre la vie un peu plus compliquée au champion de la liberté d’expression, un concours est lancé et un site web recueillera très prochainement les meilleurs plans, études des trajectoires, frottements de l’air, hauteur idéale de la couche de crème fouettée et enfin, un festival de vidéos de tests grandeur nature sera consultable sur le web jusqu’à la date de l’apothéose : le grand jour du lancement devant les locaux de Charlie Hebdo.

Le projet collectif ici : http://thecatapultproject.blogspot.com/

Quoi qu’il en soit, on peut rire de tout avec Charlie, mais pas de la finance, foi de Charlie Hebdo.

En attendant, un appel au boycott de ce journal est lancé. Disons, comme c’est à la mode, qu’il s’agit pour le coup de défendre la liberté d’expression. Sans Malka, sans Val, et sans Clearstream Clearing and Banking SA (Luxembourg).

Il fallait que vous le sachiez.

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (163 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Marco Marco 30 juin 2008 11:32

    Merci pour cet excellent article.

    L’attitude de Philippe Val est honteuse, surtout pour quelqu’un qui se veut le chantre de la liberté d’expression !


    • wangpi wangpi 30 juin 2008 13:06

      chantre de la liberté ? lol. niveau marianne. terrain vague d’une pseudo-conscience, territoire bien gardé des petits agents de désinformation.

      après le medef, val rêve sans doute de bildeberg (s’il n’y est pas déjà allé).

      il illustre en tout cas à merveille cette prophétie : "la plus haute ambition du spectaculaire intégré, c’est que les agents secrets deviennent des révolutionnaires, et les révolutionnaires, des agents secrets."


    • Traroth Traroth 30 juin 2008 14:59

      Vous avez un exemple concret de désinformation qu’aurait publié Marianne, ou c’est juste de la... désinformation, pour ne pas dire de la diffamation ?


    • wangpi wangpi 30 juin 2008 15:31

      http://www.marianne2.fr/_afp_newsmlmmd.9837dda4b0042f25825ceeedf4eac475.101 _p_nnewsmlmmd.f9e20997388d663fc579ca2f361c0df0.b1_r0

      des roquets qui font semblant d’aboyer pour faire passer le principal, un petit organe de désinformation de plus.

      pas besoin de chercher bien loin, j’ai pris le premier article, et tout le reste est à l’avenant.
      du léchage de cul qui essaye de passer pour de l’information.

      critique, marianne ?


    • Erwin Act Erwin Act 30 juin 2008 18:33

      chaud chaud chaud.... un peu plus sur cette affaire

      http://www.bakchich.info/breve946.html

      Après la publication de l’éditorial où Philippe Val, directeur de Charlie Hebdo, a déversé mercredi sa bile sur Denis Robert, plusieurs salariés de l’hebdomadaire, outrés, sont allés jusqu’à envisager une démission collective, pour marquer leur indignation. Michel Polac, de son côté, a dit son intention de revenir la semaine prochaine, dans sa chronique, sur ce peu glorieux épisode : mais Philippe Val lui a fait comprendre, par un coup de fil bien senti, qu’il n’en était pas question. Un à un, les mutins, dûment recadrés par le chef, sont ainsi revenus à la raison : la liberté d’expression, coco ? Ca va un peu, mais il ne faudrait pas non plus que ça devienne une habitude.


    • Traroth Traroth 30 juin 2008 18:34

      Vous racontez n’importe quoi. L’article dit simplement que Sarkozy prend la présidence d’une Union Européenne en pleine crise, ce qui me parait difficilement contestable, et parle aussi, citations à l’appui, des inquiétudes parmi les fonctionnaires européens concernant la capacité de Sarkozy à assumer ce rôle. La prochaine fois que vous prenez un article au hasard, lisez-le, au moins, ça vous évitera de vous ridiculiser.


    • Gazi BORAT 30 juin 2008 11:47

      Juste une question :

      • Publier des caricatures de Philippe Val dans la presse, est-ce possible ?

      gAZi bORAt


      • ZEN ZEN 30 juin 2008 11:52

        Non, Gazi, tu risques un procès

        P.Val a un bon avocat , foi de Clearstream...

        Peut-on accorder la moindre confiance à ce personnage ?

         

        "...Il est considéré par certains, en particulier l’association Acrimed et les publications associées PLPL et Le Plan B[6], comme un patron de presse dirigiste et autoritaire. Ses détracteurs relèvent notamment ses méthodes contestées au sein de la rédaction, mises au jour parfois par plusieurs cas d’opposition ou de démission (Philippe Corcuff, Olivier Cyran, Lefred-Thouron…), voire de licenciements (par exemple l’actuelle collaboratrice du Monde diplomatique Mona Chollet) ces dernières années

        Philippe Val a été accusé d’actes de censure, par exemple lorsque le dessinateur Lefred-Thouron démissionne de Charlie-Hebdo après un dessin refusé sur l’« affaire Font » impliquant Patrick Font dans une affaire de pédophilie (dessin finalement publié la semaine suivante dans Charlie Hebdo]). En 2000, un article d’Olivier Cyran est retouché. Celui-ci relate un dialogue entre le réalisateur Pierre Carles et le groupe Zebda et un passage dans lequel pointe une critique contre le journal est supprimé.

        Ses détracteurs critiquent également l’évolution de ses opinions politiques au fil des années qu’ils jugent parfois en contradiction avec les idéaux qu’il affichait par le passé (d’un anarchisme libertaire, frondeur et irrévérencieux à une position nettement « recentrée ») : son soutien à l’intervention de l’OTAN au Kosovo, son soutien à la candidature « libéral-libertaire » de Daniel Cohn-Bendit lors des élections européenne de 1999, sa position en faveur du projet de traité constitutionnel européen en 2005, ses critiques systématiques à l’égard de l’extrême gauche (dans laquelle on le classait autrefois), son soutien toujours réaffirmé aux contempteurs du monde musulman (notamment la polémiste Oriana Fallaci), aux États-Unis et à Israël..." (Wiki)


      • Gazi BORAT 30 juin 2008 12:05

        C’est grâce à Philippe Val, notamment sur le forcing qu’il fit au sein de son journal pour le oui à la constitution européenne de 2005, que je me suis mis à me poser des questions sur Charlie Hebdo, non seulement depuis l’arrivée de Val aux commandes mais aussi sur lre passé du journal.

        Celui-ci était autrefois un journal libertaire et irrévérencieux qu’il m’arrivait de feuilleter sans l’acheter(on le trouvait partout dans les années soixante-dix) en cherchant la page des "couvertures auxquelles vous avez échappé..".

        Je suis revenu en arrière en en feuilletant quelques-uns de cette époque et j’ai été étonné de ne pas avoir été choqué par le ton "beauf" et "sexiste" d’un journal que tout le monde s’accordait à classer de gauche et à juger irrévérencieux..

        gAZi bORAt


      • ASINUS 30 juin 2008 14:33

        bonjour gazi
        avez vous remarqué comme moi , comme parfois le discour libertaire entre en résonnance avec
        l ultraliberalisme , il est d ailleurs quelques intervenants " c est leur droit" dont le discour mele
        les deux quand ils ne sont passés carrement de l un a l autre
        j espere mon analyse pas trop confuse


      • Gazi BORAT 30 juin 2008 14:41

        @ aSINus

        Vous n’^tes pas le moins du monde confus.
        Les passerelles existent, elles ont noms "Liberalisme libertaire (comme la profession de foi de l’ex "Dany le Rouge" un temps soutenu par Philippe Val), libertarianisme, etc..

        gAZi bORAt


      • Alexandre 30 juin 2008 22:33

        Cela fait pas mal de temps déja que Val est devenu un propagandiste haineux de la droite extrème
        et de l’extrème-droite sioniste. Il est dommage que certains ne s’en rendent compte que maintenant.


      • wangpi wangpi 30 juin 2008 13:35

        bien sûr que cet aspect essentiel d’internet agace...

        guy debord a caractérisé les cinq traits principaux de la société modernisée jusqu’au stade du spectaculaire intégré : "le renouvellement technologique incessant ; la fusion économico-étatique ; le secret généralisé ; un présent perpétuel ; un faux sans réplique..."

        cette possibilité nouvelle de dévoiler les impostures, ou plus simplement de faire savoir qu’on en rit, est la première brèche significative dans le système de défense de la world company...

        carpe diem.


      • Gazi BORAT 1er juillet 2008 09:35

        @ WANGPI

        "cette possibilité nouvelle de dévoiler les impostures, ou plus simplement de faire savoir qu’on en rit, est la première brèche significative dans le système de défense de la world company..."

        C’était un thême récurrent dans l’oeuvre d’un grand écrivain égyptien francophone disparu il y a une dizaine de jours : le rire, comme dernier rempart de la dignité des opprimés, et arme plus redoutable qu’il n’y parait :

        gAZi bORAt

      • wangpi wangpi 1er juillet 2008 14:50

        @ gazi

        j’ai eut la chance de dîner un soir (avec plein d’autres gens), dans les années 70 avec albert cossery, j’en garde le souvenir ému d’un homme de grande culture, de grande légèreté aussi.

        merci de nous avoir rappelé ce grand monsieur dont la disparition coincide avec celle des grands dandys flamboyants, et qui avait élevé la conversation au rang d’art majeur.


      • fillaam 30 juin 2008 12:28

        Le plus douloureux dans cette histoire est que cet homme va disparaître, sans hommage, sans crédit, si ce n’est le nôtre, quelques lecteurs éparpillés ça et là, dont la transmission à qui veut bien l’entendre est hasardeuse. Le DenisRobert, espèce en voie de disparition, doit devenir un nom commmun à tous les érudits, loyaux, professionnels, insoumis.

        Voilà pourquoi, en complément des médias traditionnels "AFP et fils - sténo-dactylo depuis 10 générations" qui ne sont que manipulation et consanguinité d’état, trop d’affaire de manipulation encore récente comme la "fête du BAC" ou l’histoire du "mariage annulé". Stop au journalisme façon purée, au MacDo de l’info.

        Perdez 5 minutes de plus, osez les confronter, et parcourir les médias alter décrié, vomi, débiné parce que raciste, complotiste, antisémite, négationniste, conspirationniste mais finalement à contre courant, instruit, impartial, altruiste. Je cite les miens : AgoraVox, Oulala, Réseau Voltaire, ContreInfo, AlterInfo, La Riposte, Le plan B, Bellaciao (à confirmer), Voxnr , Acrimed, IndyMedia (le 1er essai), Grain de sable, Les Ogres, Public Integrity, Oumma (l’affaire Guigue) et pourquoi les officines d’état RiaNovosti (Russie) ou XinhuaNet (Chine). ATTENTION AUX COPIES, Bakchich, Mediapart, Rue89 (qui bénéficie de l’appui de Libé). Pour le moment, ces médias ont pour gros défaut l’amateurisme et les petits moyens, faiblesse que les lobbyiste et partisan ont relevé. On le voit bien, à l’image du fléau qui touche de plus en plus les petits révoltés : les attaques en justice massive, étouffante, jusqu’à épuisement. Je rêve, de cette organisme, le point org type associatif qui les regroupera, les représentera, les défendera.

        A quand AgoraVox, association de défense des blogs, médias non alignés, journalistes sans cape mais épée ? A quand un "8 milliard de reporters" à l’image du 60 millions de consommateurs ? Si vous avez d’autres sites intéressants, merci de les partager...


        • Emmanuel W 30 juin 2008 12:56

          Et on peut citer aussi le mensuel CQFD des marseillais furieux :

          http://cequilfautdetruire.org/

           


        • wangpi wangpi 30 juin 2008 13:14

          pourquoi vouloir les regrouper ?

          cela ne vous suffit pas de pouvoir tous les consulter ?

          c’est trop de boulot pour les contrôler ?

          et vous voudriez qu’on vous donne nos bonnes adresses ?

          qui êtes vous fillaam ?


        • fillaam 30 juin 2008 14:06

          1 : Pas les regrouper, les rassembler, pour la clareté, l’union et la force, le soutien, le discernement, pour écarter les partiaux ie l’indépendance vis à vis des politiques et des industriels, ce qui n’est plus le cas.

          2 : Les consulter, c’est bien, savoir qu’il sont nombreux , et toujours plus nombreux, c’est mieux. car le nombre dans les alternatifs est synonyme de variété et d’autant de spécialistes, qui ne sont pas les chambres d’enregistrement de l’AFP.

          3 : Les contrôler surtout pas, les assister juridiquement, administrativement et économiquement, mais pas touche à la substantifique moëlle.

          4 : Je te donne les miennes, c’est évidemment dans l’intérêt de chacun, qui se sent concerné et non-corrompu.

          5 : Un "con sot mateur" en phase d’adultère, mutation, recolonisation, rémission, reprogrammation, réhabilitation, rédemption et surtout, voilà pourquoi, d’évangélisation. Lexique de mes passe-temps ;)


        • Eleazar 30 juin 2008 15:39

          Bonjour,


          D’accord avec vos arguments. Contreinfo est un excellent site peu cité sur internet. Seul bémol, l’anonymat des gens qui le dirigent . Quant à Bakchich, ça ressemble fort au Canard Enchaîné, mais sans ce goût inimitable et ils se sont fait roulés ds la farine avec cette histoire farfelue de la bagnole à Thibault. Pour les autres, hormis Acrimed et Agoravox, je ne les connais pas. Le problème avec internet, surtout pour les sites consacrés aux infos, c’est l’auberge espagnole. Dés lors, il convient d’être prudent et de toujours recouper les infos retenues.

          Enfin, les journaux francophones, font, me semble-t-il, preuve d’objectivité, ds leurs commentaires sur la politique français.

          Cordialement.


        • Emmanuel W 30 juin 2008 12:52

          Qui achète encore ce torchon de merde qu’est devenu charlie-hebdo ? Giesbert, peut-être ?


          • tvargentine.com lerma 30 juin 2008 15:23

            Vous écrivez "d’une des plus grosses banques au monde - Clearstream - un organisme bancaire opaque situé au Luxembourg et qui n’en finit pas de laisser les spécialistes perplexes.

            1/ CLEARSTREAM n’est pas "opaque" c’est un organisme bancaire et vous semblez ignorer que le Luxembourg c’est l’Europe.

            Il y a des amalgames qui sont vraiment scandaleux car ils visent à instrumentaliser sur des mots clés comme "LUXEMBOURG" et "organisme bancaire opaque"

            Concernant la phrase  "qui n’en finit pas de laisser les spécialistes perplexes."  elle me fait bien rigolé car j’ai travaillé dans des banques au Luxembourg et il n’y a rien d’opaque

            Si le Crédit Lyonnais avait été aussi bien géré que CLEARSTREAM nous n’aurions pas eu à payer à la place des voleurs d’argent public qui sont toujours en liberté ca cette banque se situé au coeur de PARIS 

            Denis Robert n’est qu’un charlatant dont la bouquin à servi à DE VILLEPIN à monter un scénario anti-sarkozy et comme Dénis Robert est aussi anti-sarkozy ,vous voyez bien les interets commun de ces gens !





            • Erwin Act Erwin Act 30 juin 2008 16:17

              Bonjour, je vous invite à lire le rapport de la mission d’information parlementaire http://www.assemblee-nationale.fr/rap-info/i2311-51.asp
              Loin d’être une commission idéologique formantée par d’horribles individus à la solde de je ne sais qui ou je ne sais quoi, votre qualité d’expert vous permettra d’en apprendre certainement encore un peu plus sur l’opacité financière, les paradis fiscaux et d’affiné plus encore vos commentaires futurs. Pardonnez moi aussi d’avoir osé l’amalgame entre les mots clés "LUXEMBOURG" et "organisme bancaire opaque". 

              Quoiqu’il en soit, je vous remercie pour votre commentaire.


            • BuZardinho BuZardinho 30 juin 2008 15:26

              Philippe Val a quelque chose que peu de personne ont : la vérité aboslue et universelle. Ecoutons-le s’exprimer et vous comprendrez rapidement que vous n’aviez en réalité rien compris et ce sur n’importe quel sujet.
              Je me plais à l’écouter parler ou à le lire : lors du réferendum sur le traité Européen, j’ai appris par exemple que ceux qui avaient voté non n’étaient que des abrutis qui n’avaient eu aucune gêne à aligner leur vote avec celui du FN. Il est vrai que c’est dommage que Val n’ai eut la présence d’esprit d’intervenir sur le sujet plus tôt. Peut-être aurait-il changer à lui tout seul l’issue du scrutin.
              Ha bon il l’a fait ? Il s’était engagé pour le traité Européen, chose étrange pour son journal grand pourfendeur de capitalisme inhumain et du tout libéral, un poil de mauvaise foi sur le sujet aurait été fort louable.
              Après avoir raconté tant de conneries, avoir moqué tant de personne, se créer tant d’ennemis, Val veut maintenant montrer la voie de la raison, guider les ouailles. Prédicateur claudiquant vers un socialisme libéral douceâtre, ayant perdu toute notion de combativité envers les justes causes perdues et laissant grandir ses démons égocentriques, il est devenu ce qu’il repproche à la société : une emblème people qui se tape dans le dos avec le journaliste du Figaro dans "un café l’addition" et qui n’hésite pas à descendre un combattant un peu trop ideologique.
              Val est devenu sa propre ombre et son humour qui n’a jamais réellement été une de ses plus grandes qualités est maintenant totalement pourri par son melon hypertophié.


              • takakroar 30 juin 2008 16:59

                Juste une petite anecdote.
                Je me souviens d’un interview de Nicolas Sarkozy par David Pujadas sur la 2 dans la période qui précédait les présidentielles.
                A un moment DP lui pose une question sur "l’affaire Clearstream" dans laquelle il se présentait comme une malheureuse victime.
                Et j’entend encore la réponse de NS , avec cet accent de sincérité dont il a le secret :" Franchement, monsieur Pujadas, je vais vous dire, jusqu’à cette affaire je n’avais jamais entendu parler de la banque Clearstream".
                Or il y avait eu le rapport parlementaire, le livre de Robert Denis et il avait entre temps été ministre de l’Intérieur et Ministre du Budget...
                J’hésitais entre mensonge et/ou incompétence mais cette réponse de NS m’avait confirmé dans mon sentiment vis à vis du personnage.
                De la même manière, abonné à Marianne (ben oui, nul n’est parfait) j’avais été suffoqué en entendant JFK à C dans l’air "Bilderberg, jamais entendu parler...". Mais cette fois j’avais un a priori plutôt favorable vis à vis du personnage. La douche n’en a été que plus fraîche.


                • chmoll chmoll 30 juin 2008 17:15

                  et un d’plus l’charlie transformer en papier toilette


                  • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 30 juin 2008 18:14

                    J’ai connu Phillipe Val dans les années 70 quand il tournait dans les maisons de jeunes et de la culture en duo avec Patrick Font (Font et Val) ou ils présentaient un spectacle panaché de chansons style chansonnier contestataire et sketches comico-libertaires.
                     
                    Après avoir trahi son ami Patrick (embourbé dans des histoires d’amateur d’adolescentes un peu jeunes, qui pouvait aussi être une vengeance du pouvoir car on ne lui pardonnais pas "Chidur et Baldarak", Chirac et Balladur,dit sur Fr-inter ) en 92 il devient (on ne sait pas trop comment) rédacteur en chef de Charlie Hebdo, après la mort de Gébé en 2004 il en devient le directeur.

                    Entre temps il passe chemin faisant de la tendance libertaire à celle moins reluisante de réactionnaire (euphémisme) en passant par le rôle de contestataire médiatique en plus celui de rebelle de salon dans les diners en ville de la bourgeoisie parisienne.

                    Ce grand écart provoque dans son cerveau un pétage de câble permanent dont on a eu un exemple sur Arte dans une des émissions de Daniel Leconte (autre réac pratiquant l’amalgame gratuit et la désinformation...). Fervent admirateur des "nouveaux philosophe" BHL, Finkelkraut et autres gloires éphémères, il s’enfonce de plus en plus au point de rejoindre le parti NC (soit les"néo-cons"...)

                    Il ne faut donc pas s’étonner de sa prise de position sur l’affaire Denis Robert, je pense que c’est par jalousie car Denis Robert est un vrai journaliste et il a fait ce qu’il aurait rêvé de faire s’il n’était pas aussi médiocre (ce n’est qu’un spécialiste assez nul du ragot et de la polémique bête). De toute façon ses avis sont sans intérêt car il est très proche de la camisole de force...

                    http://www.acrimed.org/mot555....


                    • Forest Ent Forest Ent 30 juin 2008 19:14

                      on découvre un certain Bolkestein, le même que celui de la directive, et qui profitait déjà il y a vingt ans des mêmes arguments que Val à l’encontre de Chomsky...

                      ... qui proférait, je suppose ? J’enfonce sans doute une porte ouverte, mais Frits Bolkestein est solidement impliqué dans l’affaire Clearstream :

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Frits_Bolkestein


                      • Serpico Serpico 30 juin 2008 19:39

                        C’est irrépressible chez Val : il faut qu’il nous dégaine à chaque fois le missile de l’antisémitisme.

                        Il éprouve un besoin vital de prouver quelque chose à une communauté qui ne lui demande finalement rien.


                        • Kafka (Francis Kuntz) Kafka (Francis Kuntz) 1er juillet 2008 01:28

                          Merci pour cet article autrement plus documenté que le mien qui n’est là que par pure colère de ma part. Et merci surtout pour les corrections concernant Chomsky. C’est terrible de voir comme on peut présenter les choses à sa sauce ! Sacré Philippe ! Si prévisible !


                          • Erwin Act Erwin Act 1er juillet 2008 10:11

                            Merci. Ils sont finalement assez stupides. A force de s’en prendre a tout prix à Denis ils remuent la merde, n’hésitent pas à raconter des conneries, éclaboussent de plus en plus de gens, font passer pour des nazis et des comploteux des intellectuels qui ne le sont pas. Tu connais Denis. C’est à gerber ce qui se passe. Depuis le début. Et encore, pour l’instant c’est pas le pire...
                            Plus haut un type fait une remarque à propos de Bolkestein et de Clearstream. Les gens qui vont lire son commentaire pourraient penser, "regarde, encore un taré du complot". Pourtant, les moins paresseux pourront trouver facilement la doc sur le sujet, même sur internet... Bolkestein à été dans le conseil d’administration de la Menatep (une banque russe qui à détourné du pogon du FMI), il a aussi fait partie du conseil d’administration du groupe Shell (qui avait des comptes au sein de clearstream à l’époque ou le système n’autorisait lui-même à l’époque que des organismes financiers). Quand Denis a sorti son bouquin, il était question d’une commission parlementaire européenne, et là, des mises au point auraient été possible. Sauf qu’a ce moment là, le commissaire européen à l’économie était Bolkestein...qui s’est fait un plaisir d’annoncer qu’il n’y aura pas d’enquête au niveau européen. "Le Luxembourg est un état souverain" il a dit...Pour la Menatep, Val et Malka n’expliquent pas que Denis à gagné les 24 (!) procès intentés contre lui rien que sur ce volet. Je ne suis pas contre le fait que Clearstream ait des arguments à faire valoir. Loin de là. Mais pas mal de gens, dont des juges financiers, des députés, des chef d’entreprises, des actionnaires, et des lambdas de mon accabi aimeraient entendre une explication claire sur l’utilisation des comptes non publiés, des comptes morts-vivants (voir le bouquin non poursuivi de Gergorin). Le bordel qu’a provoqué Denis et les poursuites judiciaires qui ont toujours court sont à la hauteur de ce qu’il a révèlé. (je sais que tu sais tout ça, mais j’en profite pour préciser des choses).

                            Au Festival du Groland j’espère !



                          • E-fred E-fred 1er juillet 2008 09:07

                            à l’auteur

                            Merci pour ces infos !

                            Clearstream, imbroglio franco-français  ? Qui est "embbeded" ? Mais ceci semble faire les affaires de certains...

                            Et, si Clearstream ne manque pas de porter plainte pour diffamation, le business continue de plus belle, puisque la société affiche des résultats opérationnels en constante hausse.

                            En mai dernier, la firme communiquait une augmentation de 57% du nombre de transactions internationales traitées (2,38 millions), par rapport à mai 2005, avec une valeur des actifs conservés en dépôt pour la clientèle s"élevant à 9.100 milliards d’euros, soit 12% de plus que les 8.100 milliards d’euros enregistrés en mai 2005. La progression atteint même 11% dans les activités internationales, où la valeur des titres en dépôt passe de 3.600 à 4.000 milliards d’euros.


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 11:01

                              J’ croyais d’ abord à un article écrit par Jésus Méyavalpa...


                              • E-fred E-fred 2 juillet 2008 00:34

                                Ca va pas aller mieux avec ça :

                                La direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), qui absorbe à la fois la DST et les RG, est effective depuis mardi 00H00, après l’adoption en Conseil des ministres le 25 juin dernier du décret de sa création. Elle sera animée par le préfet Bernard Squarcini, qui devrait en être nommé directeur mercredi, lors du prochain Conseil.

                                http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2254/articles/a364601-le_%C2%ABsquale%C2%BB_fait_surface.html
                                Et comme par hasard...
                                http://actu.orange.fr/articles/france/Clearstream-derniere-audition-eclair-de-Dominique-de-Villepin-au-tribunal-de-Paris.html

                                Du coup, ça me donne envie de chanter...j’ai mis cette version, qui , comme à l’époque où elle est interprétée, permet à certain de se voiler la face et de masquer la réalité de ce qui se passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès