Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Comment vos dépôts bancaires vont disparaître...

Comment vos dépôts bancaires vont disparaître...

Au premier janvier 2016, une nouvelle directive européenne est entré en vigueur dans les pays membres de la zone euro. Il s’agit de la Bank Recovery and Resolution Directive (BRRD) ou, en français : directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances (2014/59/UE). Cette directive est considérée comme un pas essentiel vers la création d’une Union bancaire européenne.

Du bail-out au bail-in

Officiellement, plus un sou d’argent public ne devrait aller renflouer une banque mal gérée. En termes techniques, on passe du renflouement externe (bail-out), au renflouement interne (bail-in). En gros, en cas de faillite d’une banque européenne, avant tout recours à l’argent public, ceux appelés à la renflouer seront en priorité les actionnaires – normal – puis ceux qui ont fait confiance à la banque en lui achetant des obligations – là, ça l’est déjà un peu moins – et enfin, si cela ne suffit pas, la banque se servira dans les comptes de ses clients !

Un spécialiste de la question écrit :

En cas de crise bancaire, les épargnants seront en première ligne et subiront de lourdes pertes, le tout dans la plus parfaite légalité.

Ça s’est passé à Chypre au plus fort de la crise, en 2013, lorsque les dépôts supérieurs à 100 000 euros ont été taxés à hauteur de 47 %. Du vol pur et simple. La logique confiscatoire de la BRRD signifie une atteinte caractérisée au droit de propriété, dérive récemment dénoncée au forum de Valdaï par… Vladimir Poutine.

Ce mécanisme, voté par la belle Europe, a été intégré dans notre droit français. Nous voici désormais chypriotisés. Vous n’en avez pas entendu parler ? Normal, tout s’est passé en catimini. Pour un sujet de cette importance, vous pensiez qu’il fallait passer par le Parlement ou organiser un référendum ? Il ne faut pas rêver !

Le 20 août, à la faveur du weekend prolongé de l’Assomption, une petite ordonnance (N°2015-1024) signée par cinq personnes (Hollande, Valls, Sapin, Taubira et Pau-Langevin) a inscrit la BRRD dans le droit français.

Nos dépôts sont en danger !

On nous annonce partout que l’Etat garantira les dépôts à hauteur de 100 000 euros par personne et par banque. Sachez qu’en France, le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR) ne possède pas un centime, mais annonce pouvoir disposer de 3 milliards d’euros « qu’il peut mobiliser » à tout moment – face aux 2000 milliards d’euros que représente le total de nos dépôts bancaires…

Mathématiquement, lorsque 30 000 Français auront récupéré leurs 100 000 euros chacun, il ne restera plus rien pour les autres. En complément, le FGDR peut appeler des contributions exceptionnelles auprès de ses adhérents (les banques « saines ») et peut également emprunter (auprès des mêmes…).

En vérité, avec la loi Moscovici qui a imposé en 2013 la fusion du Fonds de garantie des dépôts (FGB) avec le Fonds de résolution bancaire pour créer le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR), la garantie des dépôts a volé en éclats. En effet, si l’argent supposé garantir les dépôts est déjà injecté pour empêcher une banque de faire faillite, avec quoi remboursera-ton les déposants si la banque en question dépose le bilan ?

L’argument fallacieux (sur le site du FGDR), c’est qu’« en contribuant à la restructuration financière de l’établissement avant qu’il ne fasse faillite, une intervention préventive ou en résolution permet ainsi au FGDR de protéger des masses de dépôts importantes, et bien supérieures aux ressources mobilisées pour l’intervention ». Mouais…

Pour échapper à cette auto-cannibalisation fasciste d’un système en faillite, ce qui a été fait durant les premiers jours du mandat du président américain Franklin Roosevelt (Glass-Steagall, New Deal, CCC, etc.) et en France à la Libération doit inspirer nos démarches aujourd’hui.

En 2013, Solidarité & Progrès, a élaboré une proposition de loi dans ce sens. Depuis, 41 communes, dont 2 communautés de communes, 2 départements et 1 région, ont voté des vœux dans ce sens. Pourquoi pas les vôtres ?

Que faire ?

La mobilisation s'organise. RDV le 20 janvier en direct sur internet :


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 13 janvier 11:54

    Ils vont au bout de leur démarche les « banksters » !

    Qui a dit « mon ennemi la finance ... »
    Mais ça c’était avant...


    • Roosevelt_vs_Keynes 13 janvier 14:19

      @colere48

      Dans ce domaine là, voici celui pour lequel le président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale a créé une loi sur mesure afin de l’évincer de la présidentielle 2017, tellement les banquiers le trouvent dangereux.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 janvier 04:15

      @colere48


      On parle pour rien. Ceux qui ont des fusils prennent ce qu’ils veulent et rien ni personne ne peut les en empêcher .... sauf en ayant qui ont plus de fusils.. Mais on fait semblant, et ça donne un peu de répit.

      PJCA



    • Roosevelt_vs_Keynes 14 janvier 08:24

      @Pierre JC Allard

      L’Histoire de l’humanité est là pour démentir cela. Mais on fait semblant, et c’est confortable.



    • lloreen 13 janvier 12:05

      Quelle bonne nouvelle.


      • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 15:21

        @lloreen : C’est parfaitement illégal, c’est une mesure inconstitutionnelle, contraire au préambule de la constitution, contraire aux droits fondamentaux.


        Les dépôts bancaires sont la propriété privée des déposants, ils ne peuvent pas être saisis sans être expropriés. Or l’expropriation ne peut se faire que pour une nécessité publique, elle doit être indemnisée.

        Il n’y a pas de nécessité publique à rembourser les créanciers privés d’une banque privée qui aurait fait des mauvaises spéculations.

        Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789, article 17 : « La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité. ».

        - Code civil, Article 545 : « Nul ne peut être contraint de céder sa propriété, si ce n’est pour cause d’utilité publique, et moyennant une juste et préalable indemnité. ».

        Ces principes français ont d’ailleurs été transcrits dans le droit de l’Union européenne ;

        - Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales, Protocole additionnel, article 1er : « Toute personne physique ou morale a droit au respect de ses biens. Nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d’utilité publique et dans les conditions prévues par la loi et les principes généraux du droit international. ».




      • lsga lsga 17 janvier 12:43

        100% d’accord avec lloren.
         
        Il est temps que les petits bourgeois comprennent que « leur » argent et « leurs » économies ne leur appartiennent pas. Cet argent appartient aux banques, aux États, aux grands bourgeois : ils en ont l’usufruit, ils en font ce qu’ils veulent, et ce ne sont pas quelques petits bourgeois et leur conception romantique de la propriété qui y pourront y changer quoi que ce soit.


      • lloreen 13 janvier 12:12

        "En cas de crise bancaire, les épargnants seront en première ligne et subiront de lourdes pertes, le tout dans la plus parfaite légalité."

        Evidemment qu’ ils font tout dans la plus parfaite légalité puisque légal se réfère à loi.
        C ’est parfaitement légal mais PARFAITEMENT ILLEGITIME.


        Saviez-vous que pratiquement tous les gouvernements du monde opèrent dans un état de faillite ?

        Saviez-vous également que la plupart des gouvernements du monde sont des sociétés enregistrées au registre du commerce et qu’elles font du commerce pour le profit ?

        Aucune monnaie en circulation aujourd’hui (y compris le dollar et l’euro) n’est indexée sur une valeur quelconque et ne vaut donc que le papier sur lequel elle est imprimée (et encore !).

        Savez-vous qu’il n’en a pas toujours été ainsi ?

        Il fut un temps où vous pouviez aller à la banque et échanger vos Billets contre un montant égal en or ou en argent. (C’est de là que vient le nom, par exemple, de la Livre Sterling qui était autrefois liée à l’argent Sterling, en anglais Sterling silver).

        Saviez-vous que toute monnaie qui est mise en circulation dans un pays est créée par emprunt du gouvernement ? Et comme il s’agit d’un prêt, des intérêts sont naturellement ajoutés au capital initial. Donc, si tout l’argent (les billets de dette) est crée par emprunt avec les intérêts en sus, comment pouvons-nous obtenir l’argent pour rembourser le prêt quand l’argent des intérêts n’existe même pas (parce qu’il n’a pas encore été créé) ? En fait, la seule façon de rembourser les intérêts est d’emprunter encore plus d’argent.

        Voyez-vous comment cela mène à l’endettement perpétuel, aux saisies, à la faillite personnelle, à la récession, à la dépression, à la ruine et à la souffrance  ? Ces facteurs font partie intégrante du système et ne peuvent être évités. Une petite recherche personnelle vous démontrera qu’en fait c’est de cette manière que fonctionne le système financier. N’est-on donc pas sidéré de constater que cela continue ? Comment peut-on payer une dette avec une autre dette ? Un enfant pourrait tout à fait se rendre compte que les comptes ne s’équilibrent pas ! Il n’y aucune raison pour que cela perdure…

        Savez-vous ce que les gouvernements utilisent comme nantissement pour obtenir ces prêts de la Réserve Fédérale, du FMI ou de la Banque Centrale Européenne ?

        Il ne reste aux gouvernements qu’une seule ressource à offrir comme nantissement et, ça, c’est NOUS ! les hommes et les femmes vivant sur le territoire. Nous sommes réduits à l’état de Ressources Humaines pour acheter, vendre, faire de l’argent et payer les taxes. Nous sommes considérés comme des “marchandises”.

        Savez-vous que (dans la plupart des pays) les tribunaux opèrent sous la juridiction du Droit Maritime qui signifie littéralement “le Droit de la Mer” ou “Droit des Affaires” ?

        Savez-vous que des Statutsi ne s’appliquent à vous que si vous y consentez ?

        Savez-vous que “Comprenez-vous les accusations portées contre vous ?” signifie “Vous soumettez-vous aux accusations portées contre vous ?” Ceci signifie que si vous tentez de reconnaître ce que vous dit le juge, cela veut dire que vous lui donnez inconsciemment juridiction sur vous ; et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des ruses utilisées contre vous pour obtenir votre consentement. (N’oubliez pas : vous avez le Droit d’être Libre !)

        Êtes-vous conscients que ni les policiers, ni les avocats n’apprennent cela dans leurs écoles respectives ?

        Les gouvernement utilisent l’autorité qui leur a été concédée par les peuples pour édicter des règles qui régissent une société. Les Lois et les Statuts ont été créés par les Hommes et sont, par conséquent, en dessous de la Loi de Dieu/la Loi Naturelle. Étant donné que vous vous situez uniquement en-dessous de Dieu ou de “Tout ce qui Est”, vous devez consentir à ces règles pour qu’elles s’appliquent à vous. Le gouvernement présume qu’il vous représente dans la mesure où vous ne l’en avez pas informé autrement, et il présume votre consentement aux obligations et Lois Statutaires.

        PERSONNES (Persons)

        Ce concept est difficile à saisir au début mais il est la clé de la compréhension du fonctionnement du système. L’Homme a créé le Gouvernement et, par conséquent, le Gouvernement est en-dessous de l’Homme et de la Femme. Donc, pour obtenir une autorité sur vous, il a dû créer une entité fictive connue sous le nom de “Personne”en jargon juridique (le langage du Barreau) et qu’on appelle aussi “Homme de Paille”, “Appellation Commerciale” et “Entité Légale”. On reconnaît ceci par le fait que votre nom apparaît en LETTRES MAJUSCULES sur tous les documents produits par le Gouvernement, vos comptes bancaires, vos relevés et tous autres documents commerciaux officiels, ainsi que vos papiers d’identité. Vous êtes portés à croire que cette cet “Homme de Paille” ou cette “Personne” est VOUS dans la mesure où le nom est similaire, mais CE N’EST PAS VOUS. Il représente une entité commerciale/une fiction légale qui ne possède AUCUN DROIT. Et c’est seulement quand vous, l’Homme ou la Femme, acceptez d’être représentés par cet Homme de Paille que vous abandonnez vos droits (volontairement quoique inconsciemment).


        • Zolko Zolko 13 janvier 14:29

          @lloreen
           
          C’est parfaitement légale et parfaitement légitime : si vous êtes assez con pour confier votre argent à des escrocs, c’est parfaitement logique que vous puissiez le perdre.
           
          A l’inverse, si vous voulez que votre argent soit vraiment en sécurité, retirez–le de la banque et cachez le quelque-part. Bon, là, vous risquez d’autres escrocs : les cambrioleurs.
           
          On appelle ça des problèmes de riches.


        • julius 1ER 13 janvier 16:51
          Il fut un temps où vous pouviez aller à la banque et échanger vos Billets contre un montant égal en or ou en argent. (C’est de là que vient le nom, par exemple, de la Livre Sterling qui était autrefois liée à l’argent Sterling, en anglais Sterling silver).

          @lloreen

          oui mais le problème avec l’équivalant matière ou étalon or c’est que l’économie avait tendance à stagner et de toutes façons une économie pour fonctionner et quelque soit la devise .... repose sur la confiance !!!

          sans confiance .. pas d’économie !!!!


        • lloreen 13 janvier 19:43

          @Zolko
          « C’est parfaitement légale et parfaitement légitime »
          C’ est parfaitement illégitime.
          Au cas où vous ne l’ auriez toujours pas compris, l’ argent n’ existe pas.


        • lloreen 13 janvier 20:06

          @Zolko

          Je me contrefiche de l’ argent, je ne me sers pas de monnaie de singe parce que je n’ en suis pas un.Il y a largement d’ autres façons de collaborer, largement plus gratifiantes que d’ entretenir un système esclavagiste pensé par des escrocs et des criminels et soutenu par une masse ignorante qui se lève tous les matins pour souffrir tous les jours un peu plus.

          https://www.facebook.com/Ubuntu.Prevost.Quebec.Canada/posts/883737944989720


        • charlotte 13 janvier 20:38

          @Zolko
          mais ca depend combien tu as retirer a la banque. aujourdhui les retraits de plus de 3000 euros doivent etre justifiés.

          et tu crois qu’ils changent les billets de banques regulierement pourquoi ?

          pour pas qu’on stock.

          si les billets de 50 changent du jour au lendemain, y en a qui vont avoir un malaise.
          car ils stockent..

          j’ai connu le cas de quelqu’un qui stockait les « pascal » en 95... quand ils ont changé les billets il avait 250 000 euros (equivalent) a changer ou a justifier en quelques semaines..

          comment on fait ?

          et en 2014 je connais un autre gars qui a voulu acheter un lingo d’or a sa banque, qui lui a tendu un papier en lui disant voila. vous avez acheter un lingot.
          il a dit ah non moi je pars chez moi avec mon lingot...- non monsieur ca cest pas possible, on vous vend un lingot, vous avez un certificat qui prouve que etes proprietaire du lingot ca vous suffit"

          bref les banques brassent du vent, et vendent du vent.

          le systeme se verouille et se perfectionne chaque année, on a plus trop de marche de manœuvre.

          c’est pas un probleme de riche c’est un probleme pour ceux qui se leve le cul toute leur vie et
          qui ont 4 sous de cotes


        • rocla+ rocla+ 13 janvier 20:46

          @charlotte


          c ’est normal , ceux qui ont trimé toute leur vie et qui ont quatre 
          sous de côté ne peuvent être que des fraudeurs et des voleurs .

          De plus c ’est très mal vu de se débrouiller comme un grand .

          Les gens honnêtes de nos jours sont ceux qui touchent toutes 
          sortes d’allocations et qui votent vers ceux qui donnent le plus ... smiley

        • lloreen 13 janvier 21:11

          @charlotte
          « bref les banques brassent du vent, et vendent du vent. »
          Vous avez tout compris sauf qu’ ils emballent leur vacuité avec des noms qui ne signifient rien en utilisant un jargon que personne ne comprend - c ’ est normal, c ’ est le but recherché pour que personne ne se penche de trop près sur leur arnaque.

          Cette arnaque ne date pas d’ hier mais de l’ époque des orfèvres où les certificats ont été émis pour plus qu’ ils n’ avaient d’ or en dépôt...cette bulle de vide grossissant au fil des siècles jusqu’ à nos jours.

          Ils vendent déjà des titres de propriété pour des terrains extra terrestres...c ’est dire qu’ ils visent haut...et qu’ ils ont de la suite dans les idées.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 janvier 04:03

          @Zolko


          « A l’inverse, si vous voulez que votre argent soit vraiment en sécurité, retirez–le de la banque et cachez le quelque-part. »

          Mais non. La monnaie ne vaut que par son pouvoir d’achat qui est a la merci d’une inflation tout avait discrétionnaire. Le seul remède est de faire rembourser la dette au prorata des actifs..... autrement, tout le monde perdra tout, sauf ce que le pouvoir aura choisi de tenir indemne. Et ne croyez pas que ce sera l’argent des citoyens ordinaires qui sera protégé....


          PJCA




        • Roosevelt_vs_Keynes 14 janvier 08:27

          @Pierre JC Allard

          « La monnaie ne vaut que par son pouvoir d’achat qui est a la merci d’une inflation tout avait discrétionnaire. »

          Sauf dans un système économique hamiltonien, dont le Glass-Steagall Act de FD Roosevelt est l’un des aboutissements.

          Pour les dubitatifs, RDV le 20 janvier pour la mobilisation en direct dur internet.


        • Zolko Zolko 14 janvier 12:24

          @charlotte
           
          « j’ai connu le cas de quelqu’un qui stockait (...) 250 000 euros »
           
          Vous m’excuserez si je ne pleure pas sur le sort de quelqu’un qui peut stocker 1/4 million d’€uros en billets ? Il n’avait qu’à les investir dans une PME près de chez lui.
           
          Je maintiens : celui qui est assez con pour confier une grosse quantité d’argent à une banque mérite de les perdre. Tout le monde a un peu d’argent en banque comme moyen de paiement pratique, mais celui qui en a plus de quelques milliers est un ignare.


        • zic_quili 15 janvier 10:44

          @Zolko
          J’espere que tu es pre-adolescent pour parler comme ca.
          Genre « faut profiter de la vie et depenser, consommer », et ce pour toutes les classes d’age, c’est ca ?
          Tes commentaires refletent un etat d’esprit tres jeune ou immature qui mele jalousie (des gens qui economisent), banalite, et intolerance.

          Oui, il faut diversifier ses investissements, son patrimoine (or&argent, immo, devise etrangere plus « sure », cash ...) mais NON, celui qui laisse plus de quelques milliers d’euros sur ses comptes n’est pas un ignare.
          C’est aussi abusif qu’imbecile et indigent d’ecrire cela.


        • Zolko Zolko 15 janvier 12:48

          @zic_quili
           
          « NON, celui qui laisse plus de quelques milliers d’euros sur ses comptes n’est pas un ignare »
           
          après avoir vu ce qui s’est passé à Chypre, SI.
           
          Ce que vous ne comprenez pas, c’est que l’argent que vous déposez dans une banque n’est plus votre argent. C’est légalement l’argent de la banque, qui en fait ce qu’elle veut, et vous donne une promesse en échange. Et chacun sait que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Si vous êtes assez con pour croire les promesses d’un banquier, on ne peut pas vous aider. Ce n’est ni immature ni insultant, juste une constatation des faits.


        • zic_quili 15 janvier 13:43

          @Zolko
          Bon, ta reponse montre que vous faites juste, a mon avis, un exces de zele, un exces de mefiance envers le systeme.

          Le systeme est pourri, corrompu, profite a une elite oligarchique aux depens des classes moyennes et basses mais, pour se maintenir, il ne peut voler directement l’ensemble des economies des differents peuples.
          Sinon c’est la revolution (on tient tous a son pognon) et le systeme tombe.
          Il est beaucoup plus fin, beaucoup plus fourbe : il doit diviser, piquer beaucoup chez une certaines categories (classes moyennes) et donner un tout petit peu a une autre de maniere bien visible (classes basses) pour montrer sa soi-disant generosite, et offrir beaucoup de maniere masquee aux elites.

          Pour eviter que les differentes categories sociales ne se lient ensemble pour faire tomber ce systeme pourri jusqu’a la moelle, de nombreuses fractures sont favorisees si ce n’est organisees : fracture identitaire, fracture religieuse, fracture liee a la sexualite, au genre, etc ...

          Donc oui, si vous avez plusieurs dizaines de milliers d’euros (et je ne parle pas de 100 000 euros puisque ’la garantie de l’etat est bidon - 2 milliard au regard de 2000 milliards de depots, vaste blague qui ne peut tromper que les plus naifs), attention !!
          Vous etes la cible. Vous n’etes pas assez nombreux pour renverser le systeme, vous etes des ahuris car vous n’avez pas su proteger vos avoirs au contraire de la caste oligarchique, et la jalousie des moins bien lotis que vous fera que personne ne bougera le petit doigt pour vous.
          Vous etes une minorite isolee et morcelee qu’on peut piller a loisir.

          En revanche, si vous n’avez que quelques milliers d’euros, rien ne se passera jamais car la, si main basse etait faite sur ces petits montants, les gouvernements tombent, la revolution eclate.

          Ce qui ne me deplairait pas, d’ailleurs, pour etre tout-a-fait franc :)


        • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 15:19

          @lloreen : C’est parfaitement illégal, c’est une mesure inconstitutionnelle, contraire au préambule de la constitution, contraire aux droits fondamentaux.


          Les dépôts bancaires sont la propriété privée des déposants, ils ne peuvent pas être saisis sans être expropriés. Or l’expropriation ne peut se faire que pour une nécessité publique, elle doit être indemnisée.

          Il n’y a pas de nécessité publique à rembourser les créanciers privés d’une banque privée qui aurait fait des mauvaises spéculations.

          Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789, article 17 : « La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité. ».

          - Code civil, Article 545 : « Nul ne peut être contraint de céder sa propriété, si ce n’est pour cause d’utilité publique, et moyennant une juste et préalable indemnité. ».

          - Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales, Protocole additionnel, article 1er : « Toute personne physique ou morale a droit au respect de ses biens. Nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d’utilité publique et dans les conditions prévues par la loi et les principes généraux du droit international. ».


        • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 15:30

          @Zolko : l’argent que vous déposez à la banque sur un compte en devises à votre nom reste votre argent, comme si il était déposé dans un coffre. 


          Mais si vous le déposez sur certains comptes titres ou comptes épargne en titres, ou assurance-vie, les devises sont échangées contre des titres, et l’argent n’est plus à vous. Vous n’êtes plus propriétaires que des titres ou d’une créance auprès d’organismes d’assurance ou de placement.

        • lloreen 13 janvier 12:15

          Toutes les corporations gouvernementales privées sont FORLCOSES depuis le 25.12.2012.

          Avis de saisie des entreprises du monde entier par l’OPPT : BANQUES ET « GOUVERNEMENTS » SAISIS PARTOUT DANS LE MONDE « One People’s Public Trust » (OPPT) – (La Fiducie Publique du Peuple Unique) – a annoncé la saisie des banques du monde entier et des « gouvernements » le 25 Décembre 2012, suite à une enquête préalable sur la fraude massive dans l’ensemble du système. Voir le Rapport Paradigme.

          Note : ce texte a été légèrement remanié pour tenir compte des liens caducs (qui ont été remplacés).

          Que s’est-il passé ?

          L’OPPT a confronté les banques et les gouvernements du monde au fait :

          1. Qu’ils volent les peuples depuis des siècles par des pratiques et des actes trompeurs ;
          2. Que rien ne se tenait entre le Créateur et chacune des créations du Créateur.

          et leur a donné l’opportunité de réfuter ces déclarations. Ils ne le pouvaient pas et ne l’ont pas fait. Pour comprendre cela, veuillez lire la « Déclaration des Faits » (UCC Filings – 2012 pt II – DECLARATION OF FACTS).


          • lloreen 13 janvier 12:16

            Extraits.

            Chartes des gouvernements abrogées :

            (Réf. : DECLARATION OF FACTS : UCC Doc # 2012127914 Nov. 28, 2012)…

            « …Que toutes les CHARTES, incluant le Gouvernement Fédéral des États-Unis, ÉTATS-UNIS, “ÉTAT de …”, incluant toutes les abréviations, idem sonans, ou toutes autres formes juridiques, financières ou administratives, ainsi que tous les équivalents internationaux (toutes les corporations gouvernementales dont la France, le Québec, le Canada et ses provinces, etc.), incluant tous les BUREAUX et MINISTÈRES, incluant tous les MINISTRES, les SERVITEURS PUBLICS, incluant tous les DÉCRETS, les TRAITÉS, les CONSTITUTIONS, les INSTITUTIONS, les LOIS, ainsi que tous les autres contrats et ententes conclus sous leur gouverne, sont maintenant nuls et non avenus, sans effets, ou autrement abrogés, non-réfuté ; »

            Chartes des banques abrogées :

            (Réf : TRUE BILL : WA DC UCC Doc# 2012114776 Oct. 24, 2012)…

            « Déclarées et ordonnées irrévocablement abrogées ; toutes les chartes de la Banque des Règlements Internationaux (Bank of International Settlements – BIS), les membres qui en découlent (ce qui inclue le FMI, la Banque Mondiale, toutes les Réserves Fédérales, toutes les Banques de tous les pays), incluant tous leurs bénéficiaires, incluant tous ceux qui possèdent, opèrent, assistent et se rendent complices de systèmes monétaires privés et leurs mécanismes d’émission et de recouvrement, incluant tous les systèmes judiciaires qui opèrent un SYSTÈME D’ESCLAVAGE… qui mobilisent des valeurs légales par des représentations illégitimes… »

            Injonction de cesser et de s’abstenir :

            Merci de prêter attention au document “DECLARATION AND ORDER : UCC Doc # 2012096074”, 9 septembre 2012, dûment confirmé et ratifié par “COMMERCIAL BILL UCC Doc. N ° 2012114586” et “TRUE BILL UCC Doc. NO.2012 114776” ; qui stipulent :

            « Les volontaires des forces militaires… d’arrêter et d’emprisonner tout dirigeant, leurs agents et officiers, leurs représentants, sans égard à leur emplacement, qui possèdent, opèrent, assistent ou se rendent complices des systèmes monétaires privés, leurs mécanismes d’émission et de recouvrement, et de tous les systèmes judiciaires qui opèrent des SYSTÈMES D’ESCLAVAGE… » ; et

            «  Reprendre possession de tous les systèmes d’argent privé : suivi, transfert, délivrance, collection, systèmes d’application de la loi qui emploient des SYSTÈMES D’ESCLAVAGE… »

            «  .. tous les êtres du Créateur vont dorénavant assister tous les Serviteurs Publics identifiés aux présentes pour mettre en œuvre, protéger, préserver et compléter CETTE ORDONNANCE par tous les moyens autorisés par le Créateur, par, avec et sous leur pleine responsabilité personnelle… »

            La recherche des numéros de documents énumérés s’effectue à l’adresse suivante : Registre de l’UCC à Washington DC

            Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

            Êtes-vous détenteur d’une “dette” envers une entité saisie .. ? par exemple une hypothèque, une carte de crédit, un prêt auto ? L’OPPT a mis fin à la hiérarchie. Personne ne se dresse entre vous et votre Créateur… pas même le “gouvernement”. Parce qu’une ordonnance de cesser et de s’abstenir existe, vous êtes libres d’offrir des modalités et conditions aux personnes agissant pour le compte d’une banque saisie ou d’un “gouvernement” saisi par l’émission d’un Avis de Courtoisie.

            Qu’est-ce que cela signifie pour la banque et le “gouvernement” ?

            Tous les êtres agissent dorénavant à titre individuel, sans la protection de la corporation ou du gouvernement qui l’emploie ; avec la pleine responsabilité personnelle pour TOUTE ACTION QU’IL ENTREPRENDRA, en vertu du Droit Coutumier, protégé et préservé par la politique publique UCC 1-103 et par la loi Universelle, la juridiction qui gouverne les enregistrements de l’OPPT à l’UCC. (Réf. : WA DCUCC Réf Doc # 2012113593).


            • lloreen 13 janvier 12:19

              Les sommes sur les comptes ne sont donc que de la DETTE et non pas de l’ argent puisqu’ il n’ y a plus de parité des monnaies avec l’ or.

              Cette escroquerie planétaire va s’ effondrer et il en serait plus que temps.
              Si toutes ces guerres perdurent c ’est uniquement dû à ce seul fait : L’ ARGENT n’ a JAMAIS EU AUCUNE VALEUR.

              LA SEULE VALEUR RELLE EST L’ ETRE HUMAIN.


              • Jason Jason 13 janvier 12:22

                Eh bien, c’est pas sorcier. Si vous avez quatre sous, placez-les hors de l’Europe. Il y a l’évasion fiscale, il y aura l’évasion bancaire.

                Par contre, oubliez les USA, pour investir dans ce pays il faut une résidence chez l’oncle Sam.


                • popov 13 janvier 13:11

                  Il faut d’urgence nationaliser toutes les entreprises d’intérêt vital, dont les banques. 


                  Il n’y a pas de raison qu’une entreprise nationalisée fonctionne moins bien qu’une entreprise privée puisqu’elle ne doit pas payer d’actionnaire. 
                   
                  Il suffit d’avoir un organisme indépendant qui surveille la gestion.

                  • Roosevelt_vs_Keynes 13 janvier 13:50

                    @popov

                    « Il faut d’urgence nationaliser toutes les entreprises d’intérêt vital, dont les banques. »

                    Il faut faire attention à cet argument, entendu très souvent. Car si vous nationalisez les banques aujourd’hui, sans autre forme de procès, vous nationalisez AUSSI leurs millires de milliards de dollars de produits toxiques.

                    L’étape nécessaire AVANT toute nationalisation est d’appliquer la procédure Glass-Steagall qui sépare les type d’activités bancaires : banque commerciales (dépôt/prêts) d’une part et banque d’investissement et assurances (spéculation) d’autre part.

                    C’était le cas avant 1983.



                  • Zolko Zolko 13 janvier 17:27

                    @popov
                     
                    « Il faut d’urgence nationaliser toutes les entreprises d’intérêt vital »
                     
                    Vous êtes fou ? Vous voulez que les politiciens corrompus aient encore plus de pouvoir ? Vous pensez que juste parce-que ce sont d’autres personnes aux commandes des banques elles seront magiquement plus soucieuses du bien général ? Avec-vous entendu des ex-pays communistes, où ça se passait comme vous le demandez ?
                     
                    Je ne sais pas ce qu’ont les gens à penser que nationalisation = solution.
                     
                    Non, la bonne solution est d’arrêter que qui que ce soit ait le monopole de la création monétaire : ni banques privées, ni état, ni banque centrale, ni personne. Qu’on laisse les gens commercer avec la monnaie de leur choix : or, BitCoin, Wir ou n’importe quoi. Le privilège d’un tel monopole est trop grand pour que les hommes qui en profitent n’aient pas la tentation d’en abuser.


                  • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 20:30

                    @Zolko : il existait un statut légal de banques mutuelles et de banques coopératives créé en 1948 qui a été rendu illégal par une directive de l’UE à la fin des années 1980. Ces banques étaient des banques publiques, elles n’avaient pas de propriétaire privé.


                    Toutes les banques mutuelles comme le Crédit agricole, ont été obligée d’adopter un statut de banque commerciale en Société anonyme par actions, tout en conservant le nom de Crédit mutuel qui n’a plus aucun sens. Une banque mutuelle n’a pas d’autres actionnaires que ses clients, elle prête aux uns l’argent des autres, elle ne distribue pas de bénéfices.

                  • popov 13 janvier 13:55

                    Évidemment, il ne faut pas compter sur les gouvernements européens pour nationaliser les banques. Dans nos démocraties, ils sont « élus » par le banques.

                     
                    Les banques se servent de l’argent des épargnants pour jouer sur le marché boursier. Quand elles gagnent les actionnaires reçoivent de gros dividendes et les directeurs de gros bonus. Quand elles perdent, elles demandent de l’argent public pour pouvoir continuer à fonctionner.
                     
                    Il faudrait donc créer une monnaie virtuelle du genre bitcoin à l’échelle mondiale et boycotter les banques.

                    • Roosevelt_vs_Keynes 13 janvier 14:44

                      @popov

                      Pas la peine : c’est justement dans ce cas-là que le Glass-Steagall Act a été créé.


                    • cathy cathy 13 janvier 14:06

                      Le montant de la dette est égale aux biens des français, voilà ou nous en sommes.


                      • Zolko Zolko 13 janvier 14:50

                        @cathy
                         
                        non, car les biens correspondent aux crédits pris (au principal), tandis que les dettes correspondent aux principal des crédits plus les intérêts de ces crédits : il y a plus de dettes que d’avoirs. Si vous empruntez 1000€ avec 10% d’intérêts, vous aurez 1000€ de biens et 1100€ de dettes.


                      • HELIOS HELIOS 13 janvier 16:12

                        @Zolko

                        1000 € de biens et 1100€ de dettes !

                        Pourquoi croyez vous qu’on vous demande a quoi va servir votre prêt ?

                        vous construisez votre maison avec ces 1000€ prêtés, vous devez rendre 1100€ mais la plus-value de votre travail fait que votre bien vaut 1400€... vous vous êtes enrichi de 400€ bruts ou 300€ net. Ceci est valable pour les titres et autres instruments financiers qui génèrent de la plus value.

                        Vous achetez une voiture... à la fin de l’année votre voiture vaut 30% de moins vous devez toujours 1100€ et vous avez 700€ de capital, vous vous êtes appauvri de 400€ net. n’oubliez pas que la banque qui vous a prête les 1000€ est aussi propriétaire de la fabrique de voiture et s’est servi de votre prêt pour engranger la marge sur la fabrication et la vente de la voiture.

                        ... et si vous utilisez ces 1000€ pour du consommable, de la bouffe, de l’intangible ou du « virtuel » vous n’aurez que les yeux pour pleurer votre perte, sauf si l’expérience que vous avez acquise grace a ces 1000€ vous permet de les fabriquer de nouveau et seulement dans ce cas là.


                        A partir de la, comprenez vous pourquoi les états tentent de s’attaquer a la propriété privée financière ou réelle ? c’est le seul cas ou vous êtes gagnant.

                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 janvier 14:08

                        On a qu’ à prendre des billets de monopoly (ou tous autres jeux si vous n’en avez pas), ça a la même valeur ^^


                        • ZenZoe ZenZoe 13 janvier 14:33

                          C’est malin de râler maintenant. C’est avant qu’il fallait faire un barouf.
                          Cette loi me semble parfaitement incompatible avec le droit de propriété d’une part, et représente une modification unilatérale et donc abusive du contrat passé par les déposants auprès de leur banque, elle aurait du être contestée. On a des associations de consommateurs subventionnées en France et en Europe qui n’ont pas fait leur boulot, c’est clair. Peut-être n’est-il pas trop tard ?
                          En attendant, gardons l’oeil ouvert. Pour ceux qui auraient plus de 100 000 euros en banque, allez donc les planquer hors de l’Europe, ou achetez 1 ou 2 studios par exemple ou mieux encore des tableaux. Ou bien ouvrez plusieurs comptes dans différentes banques. Bref, ne vous laissez pas faire. Les banques reculeront vite fait quand elles constateront la fuite des capitaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès