• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Complot partout, complot nulle part : L’échec de la Raison

Complot partout, complot nulle part : L’échec de la Raison

Complotiste ou anti-complotiste : l'heure est venue de choisir ton camp camarade ! Fini le temps où primait la rigueur de la logique, le souci du vrai et l'exigence argumentative. D'un coté, les complotistes primaires font entrer de force le réel dans une théorie préalable, en sélectionnant les éléments qui les arrangent. De l'autre, les anti-complotistes primaires nient a priori toute forme de complot au mépris, là aussi, du réel (puisqu'un complot, en soi, n'est jamais impossible). Dans les deux cas, la Raison (qui était jusque là notre meilleur outil pour appréhender le réel) n'y est plus opérante. Désormais, nos théories ne se déduisent plus du réel, non, c'est le réel qui se déduit de nos théories.

Ha, la Raison... A l'heure du repli individualiste et égocentré, la Raison c'est moi, et uniquement moi. Moi je crois que ... c'est mon choix... j'ai le droit de penser que... Fini le temps où une Raison supérieure naissait d'un dialogue, d'une confrontation d'idée. Que ce soit sur les plateaux TV (où la contradiction est encadrée) ou sur le web des narcissiques face caméra sur leurs canapés, la Raison est dans les deux cas celle du plus fort, de celui qui détient le pouvoir ou bien du plus habile à la manipulation sophistique. En ne se confrontant plus à l'épreuve de l'Autre dans un dialogue véritable, tout devient binaire. Et la folie guerrière nous guette.
Alors, tu as choisis ton camp camarade ? Tu es un "naïf anti-complotiste à la botte de ces diaboliques sionistes francs-maçons qui veulent imposer un nouvel ordre mondial en décimant la population par épandage de chemtrails" ? Ou t'es au contraire un "complotiste fou dangereux fasciste qui ose remettre en cause la doxa de l'axe du bien" ?

Notre société nous a ramené à l'état d'enfant capricieux qui ne veut pas se confronter au réel pour grandir. Tout ce qui compte, dès lors, est d'exprimer nos petites théories individuelles sur le monde, se distinguer du voisin pour exister dans cette jungle démocratisée d'opinion "de poche". Mais le réel, celui qui par sa complexité résiste, nous reviendra toujours, à la fin de l'histoire, en pleine face. Et ce jour là, les complotistes primaires, tout comme les anti-complotistes primaires, auront vraiment l'air con. Les premiers pour avoir tout réduit à la seule question "A qui profite le crime ?" (niant qu'il peut y avoir des bénéficiaires a postériori d'un événement, et même des profiteurs), les seconds refusant de voir que l'être humain, naturellement avide de pouvoir, peut être parfois amené à comploter pour sauver ses intérêts.
Au contraire de la Raison, qui a besoin de temps et de dialogue pour émerger, l'émotion est immédiate et, par ailleurs, mauvaise conseillère quand il s'agit d'instaurer des mesures législatives (à l'image d'un patriot act liberticide). Alors prenons le temps de nous abstraire de nos émotions pour réfléchir vraiment.

7 janvier 2015. Attaque de Charlie Hebdo. En bon philosophe, j'essaie de prendre de la distance sur le temps médiatique (qui devrait pour le coup s'appeler le temps "immédiatique"). On me dit qu'il s'agit de terroristes islamistes. Pourtant, un tel professionnalisme ne s'est jusqu'ici jamais vu. Je fais l'hypothèse d'une opération sous faux drapeau, d'un complot. C'est possible. De là à affirmer que c'est réel, il n'y a qu'un pas que je franchis le lendemain quand les pièces d'identité sont retrouvées dans la voiture des terroristes. Cette nouvelle information me semble être une confirmation implacable de mon hypothèse de la veille et puis....
Et puis le réel me revient dans la face, j'ai l'air con : les terroristes sont finalement repérés et ils revendiquent eux-mêmes leurs crimes. Cependant, je peux continuer à faire entrer de force le réel dans ma théorie de départ en imaginant que non seulement tout le gouvernement mais aussi les otages, les témoins, la police, le RAID, le GIPN, ma grand-mère, sont tous dans le coup ! Tout se tiendrait alors miraculeusement dans un magnifique raisonnement circulaire. Moi, éclairé que je suis par mon ego infantile qui refuse le réel j'ai compris le sens caché derrière le sens apparent, j'ai pénétré la matrice, tel l'élu, laissant à la traine derrière moi toute cette masse d'imbéciles abreuvés à la doxa cathodique. Et puis, toutes ces nouvelles "preuves" qui arrivent sur internet... De toute façon, si ces preuves-ci s'effondrent j'en trouverai d'autres, puis d'autres encore... Je ne me plierai pas au réel, c'est le réel qui se pliera à moi ! Ainsi, je multiplie à l'infini les hypothèses ad hoc (ad hoc = "qui est institué pour répondre à un besoin"), outil de manipulation bien connu des milieux ésotériques.

Allez, on redescend sur terre... La philosophie commence par le doute et la remise en question des apparences. En ce sens, être a priori anti-complotiste est absurde. Le 11 septembre, par exemple, est un évènement qui mériterait selon moi une véritable contre-enquête au vu des trop nombreuses zones d'ombres de la version officielle, notamment concernant l'effondrement de la troisième tour. Je ne suis donc pas obligé de croire CNN ou BFM quand ils me disent quoi penser. C'est d'ailleurs souvent en étant hors des clous que l'on trouve une vérité inédite. Mais a contrario, il ne suffit pas d'être en dehors des clous pour être dans le vrai. Il faut donc parfois savoir admettre que le réel est tristement tel qu'il paraît être, qu'il n'y a pas toujours une main dans l'ombre qui tire les ficelles. L'émotion du choc nous fait délirer, spéculer, inventer, sélectionner ce qui nous arrange.

Dans cette faillite généralisée de la Raison, il faut, je pense, revenir à la rigueur de la preuve et ne pas faire d'une théorie possible dans l'absolu une vérité acquise. Tout ce qui est possible (ou pas impossible) n'est pas nécessairement vrai. Aussi, se demander "A qui profite le crime ?" peut être intéressant pour débuter une enquête mais cela ne suffit pas à prouver quoi que ce soit (ça peut même finir en simple délit de sale gueule). Par exemple, il est fort probable que les attentats de Charlie Hebdo profitent au vote Le Pen. Dès lors, doit-on considérer que c'est le vieux Jean-Marie et petite Marion-Maréchal qui ont monté le coup en douce ? Ce serait absurde. De même, si le gouvernement renforce son arsenal de contrôle des échanges privés à la suite des attentats, cela n'est pas la preuve que ce même gouvernement ait créé lui-même les attentats ! Aussi, le fait que ces évènements servent les islamophobes n'est pas une preuve que ces mêmes islamophobes en soient à l'origine ! Est-il si difficile d'admettre que certains musulmans puissent dériver, se radicaliser, s'entrainer et finalement parvenir à leurs fins ?
Peut-être que cette théorie officielle sur les attentats de Charlie Hebdo est fausse. Dans l'absolu, tout est possible. Mais en attendant, les preuves du contraire ne sont que pures spéculations qui, par ailleurs, ont l'effet pervers de monter les uns contre les autres. Malheureusement, dans un tel climat de malentendu et de soupçon généralisé, des guerres peuvent éclater. Et ceux qui prétendent vouloir lutter contre sont trop souvent ceux qui les précipitent.

Si les thèses complotistes étaient débattues dans l'espace public, elles perdraient sans doute en valeur de véracité. De la même manière, les idées des anti-complotistes primaires se verraient sur certains points mises à mal. En réalité, la question n'est pas de savoir si une thèse est complotiste ou non mais de savoir si une thèse est vraie ou fausse. Malheureusement, l'élite médiatique préfère censurer (pensant ainsi garder le pouvoir) plutôt que dialoguer. Mais sa légitimité vacille depuis l'avènement d'internet, favorisant des dissidences autoproclamées qui quant à elles ont perdu l'exigence de la preuve journalistique, préférant la pensée circulaire à l'argumentation rigoureuse, l'insulte à la confrontation courtoise des idées.
Internet est devenu une gigantesque foire à l'égo, une fenêtre ouverte seulement sur nous-mêmes. On regarde des vidéos youtube qui nous en suggèrent d'autres toujours identiques. Nous sommes constamment ramené au même, au même moi, au même moi qui s'aime. Tout est fait pour conforter mon opinion dans sa pureté. Ainsi, celui qui est dans la doxa y restera enfermé indéfiniment et celui, au contraire, qui s'est perdu dans une suspicion généralisée s'y complaira tout autant (Jusqu'à, parfois, d'hypothèses ad hoc en hypothèses ad hoc, finir par prétendre que ce sont les extraterrestres qui dirigent le monde).
Au final, c'est la Raison qui se meurt au profit de monologues monomaniaques, de cultes de la personnalité et d'oppositions dogmatiques stériles.


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Rincevent Rincevent 20 janvier 2015 17:58

    Rien à redire à cet article. Nous sommes bien, hélas, dans une logique de « camps », vocabulaire militaire s’il en est. C’est la défaite de la pensée au profit des croyances et, historiquement, on sait que ça n’annonce jamais rien de bon...


    • TicTac TicTac 20 janvier 2015 18:05

      Idem,


      Je plussoie l’auteur.

      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 20 janvier 2015 18:55
        « Charlie Hebdo », un commissaire accuse :


        • dithercarmar dithercarmar 20 janvier 2015 19:13

          Ce texte montre seulement la peur du porteur de ceinture avec bretelles qui a le cul entre les deux chaises et qui cherche un bon canapé. Accepter l’innacceptable : c’est de vivre parmi des gens qui vous manipulent et vous obligent à prendre leurs dires pour vérité sans jamais la contester. Ce que nous vivons est principalement un test d’acceptation de la masse (67millions) avec de l’intox et des détournements d’objectifs, de l’implication etc... sur un fait détourné de la réalité et mineur. La réaction la voilà :
          http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/micro-trottoir-jusqu-ou-iriez-vous-47312
          La question qui va avec :
          http://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/micro-trottoir-pourquoi-les-48541
          A vous de tirer des conclusions....


          • sls0 sls0 20 janvier 2015 20:11

            A l’époque d’avant la retraite, dans mon boulot la sûreté était très importante.
            En cas d’incident sérieux c’est les automatismes qui réagissaient, ensuite l’homme intervenait avec des procédures qui avaient été validées et sous contrôle d’un tiers.
            Même si c’est un super professionnel qui maitrise bien le sujet dans la première heure il a 70% de chance de faire une erreur de diagnostic et amplifier le problème.

            Si on fait un parallèle avec les réactions émotionnelles, il y a de grandes chances que l’action soit mauvaise et amplifie le problème.
            On comprendra que je trouve les lois faites sous le coup de l’émotionnelle idiotes et improductives.

            Ca fait pas mal d’années que l’on parle de complotisme, on met en exergue son coté réaction émotionnel donc nécessairement faux. Il y a aussi la croyance, les peurs.
            Il est vrai que certains sujets peuvent paraitre ou être farfelus.

            Quand on regarde l’histoire, pas mal d’évènements importants après analyses on s’aperçoit que parfois qu’à l’origine si c’est pas style complot, ça y ressemble pas mal.
            Les USA manquent d’imagination, Cuba, 14-18, 40-45 et le Vietnam, chaque fois c’est une histoire de bateau pour l’entrée en guerre.

            Maintenant quand un groupe d’experts démontrent avec des lois physiques l’incohérence d’un rapport officiel, même si on les traite de complotistes je me pose des questions.
            Il est vrai que se poser des questions et s’apercevoir que l’autorité pour qui on a voté nous trompe est psychologiquement inconfortable d’où parfois un rejet.

            Ceux qui n’ont pas cette gène psychologique, c’est 2,6% de gens qui voient tout de suite l’erreur et 16,6% de gens qui change d’avis avec des preuves sérieuses de manipulation voir complot. 
            Comme on peut voir, c’est pas une majorité, les autres par confort apprécient le mot complotiste.


            • Agafia Agafia 20 janvier 2015 20:33
              (...) Je ne me plierai pas au réel, c’est le réel qui se pliera à moi ! Ainsi, je multiplie à l’infini les hypothèses ad hoc (...)

               smiley Vous avez tout compris, et c’est pour cette raison que tenter une discussion raisonnée avec un maniaque du complot est peine perdue.

              Très bon article, très juste, et qu’il fallait écrire. Voilà qui est fait alors MERCI et Bravo à l’auteur.



              • COVADONGA722 COVADONGA722 20 janvier 2015 20:36

                « Le plus grand dérèglement de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet."
                Bossuet


                • SamAgora95 SamAgora95 20 janvier 2015 22:04

                  Il n’y a pas de réalité objective à observer comme le suggère l’auteur de cet article, seulement un foisonnement d’interprétations, de ce foisonnement naît ce que nous appelons la réalité ou la vérité.


                  Chercher à moquer ou empêcher ce foisonnement en espérant se placer au dessus de la mêlée c’est en réalité se résigner à rester dans le néant.

                  Sans la conscience pour interpréter les choses, il n’y aurait rien à comprendre.

                  Alors moi je dis, vivent les théories du complots, de la plus absurde à la plus pertinente, celle qui fédérera le plus de consciences sera la plus proche de la réalité.


                  • Merlin 21 janvier 2015 03:03

                    Je ne sais pas a quel point on peut dire qu’il y ou il n’y pas de réalité objective, mais si te lèves le matin et que tu t’exposes un orteil contre le pied de ton lit, et que tu es en train de te tordre de douleur, t’auras du mal a accepter qu’on observateur extérieur te dise que le pied du lit n’était peut être pas sur la trajectoire de ton orteil et que peut être ta douleur n’est que feinte ou n’est peut être qu’illusion... La, il y quelque chose de très près de la réalité est qu’il est difficile de nier.

                    Je suis plutôt d’accord sur le fond de l’article, un peu la voie de la raison.

                    Par contre je trouve les démonstrations sur les, « à qui profite le crime », assez sommaires et pas du tout convaincantes. Elles partent du principe que quelqu’un ou un groupe de personnes qui commet un crime n’est pas capable de prévoir 2 ou 3 voire 4 coups à l’avance, ou faire de coups de billard en se servant des bandes.
                    Je pense que savoir à qui profite le crime est un excellent indice pour s’approcher de l’éventuel coupable. Évidement on ne peut pas condamner quelqu’un sans preuves supplémentaires, mais on peut déjà orienter une enquête dans un sens ou dans un autre en prenant en comte ce paramètre. 
                    Les américains disent qu’il faut aussi suivre l’argent. Ce doit être vrai.

                    Prenons en compte ces deux facteurs déjà, et on aura je pense tout de suite les idées un peu plus claires sur le commando qui a tué les dessinateurs de Charlie Hebdo.


                  • SamAgora95 SamAgora95 21 janvier 2015 09:14

                    Tu n’as jamais fait un rêve dans lequel tu t’explose le pied sur le pied du lit, ou carrément la jambe sur un champ de bataille ? Tu te réveil en sueur mais heureux ! ce que tu croyais être la réalité n’était qu’un rêve, une histoire que te racontait ton cerveau.


                    De la même façon, dans la « réalité », de par sa faculté à combler les vides, le cerveau est très facilement manipulable, montrer lui une balle entrain de chuter, couper lui l’image avant que la balle ne touche le sol, mais reproduisait le son de la balle qui rebondit, revenez trois jours plus tard, et demandez à ce cerveau ce qu’il a vue, et bien il jurera de bonne foi qu’il a vue de ces yeux la balle toucher le sol puis rebondir, alors que nous savons qu’il n’a pas pu voir cette scène.

                    Regardez cette vidéo du début à la fin et analyser l’impression forte quelle vous laisse : 


                    Tout le monde ( sur agora en tous cas) connait cette manipulation. 

                    Que voyons nous ? Les chef d’états qui défilent avec le peuple ? c’est ce que le cerveau perçoit ! hors nous savons qu’il n’en est rien !

                    La réalité est celle-ci : 


                    Les médias et le gouvernement ne sont pas des idiots, ils savent bien que certain vont vouloir regarder derrière l’écran de fumé, mais ce n’est pas cette petite frange de la population qui les intéressent, ce sont les dizaine de millions qui eux vont avaler la réalité qu’on leur fabrique.

                    Aussi bien dans l’affaire Mérha que dans celle de Charlie hebdo ou même pour les attentats du 11 septembre 2001, il n’y a que des apparence de coupable, ils nous sont suggéré fortement (comme l’expérience de la balle) mais personne ne peut affirmer qu’il s’agit bien des personnes que les médias nous indiquent.


                  • Merlin 21 janvier 2015 14:22

                    Sur le fond je pense qu’on est plus ou moins d’accord.

                    Concernant les rêves et les chefs d’états personnellement j’arrive à faire la part des choses.

                    Sur les Chefs d’états je suis allé sur place pour le constater, tout le boulevard était bloqué, il n’y avait qu’eux qui y avaient accès, personne d’autre. C’était ridicule, cette manifestation républicaine à deux vitesses, une pour les VIP, l’autre pour le gens ordinaires.

                    Pour les rêves, je vois ce que tu veux dire, mais encore heureux que la plus part des fois j’arrive à distinguer mes rêves de la réalité. Autrement ça pourrait me causer des problèmes avec la fille qui fait l’accueil à l’immeuble ou je travaille. Comment pourrait elle savoir que nous venons de passer la nuit ensemble ?

                    Bref, je pense qu’il y a des réalités tangibles, que nos sens peuvent être bernés certes, mais qu’en gros, si on a les elements on peut se faire une idée assez précise de ce qu’est la réalité (Dans les limites de compréhension du cerveau humain il s’entend)


                  • SamAgora95 SamAgora95 21 janvier 2015 18:14

                    On se rend compte que ce n’est pas la réalité que lorsqu’on se réveil, celui qui est dans le rêve ou la manipulation croit dur comme fer être avoir affaire à la réalité. 


                    On se fait une idée de la réalité avec les éléments qu’on nous donne, si ces derniers sont biaisés alors notre représentation de la réalité le sera aussi.

                    Cela dit tu as de la chance de rêver de la fille à l’accueil, moi je rêve de champ de bataille.


                  • gogoRat gogoRat 21 janvier 2015 19:51

                    Attention à ne pas se tromper sur le coté positif possible de cette démarche à double tranchants :

                    •  - côté négatif : le solipsisme ! (ou ce qu’on pourrait appeler solipsisme de groupe ) Une croyance erronée, même partagée par une relative majorité, ne devient pas pour autant une vérité (risque de commettre des injustices)
                    • - côté positif  : l’effet positif que laisse espérer le théorème du jury de Condorcet ( plus le nombre de jurés est grand, si chacun a au moins une chance sur 2 de ne pas se tromper, plus leur vote aura de chance d’être juste)

                  • Le p’tit Charles 21 janvier 2015 07:59

                    COMPLOT... ?

                    Amedy Coulibaly contrôlé par hasard quelques jours avant les attentats

                    Amedy Coulibaly a été contrôlé par hasard le 30 décembre à Paris, à bord d’une voiture louée, quelques jours avant de tuer une policière le 8 janvier et quatre otages le lendemain, écrit le Canard enchaîné à paraître mercredi....mais les ordres venus d’en haut (c’est l’endroit ou se retrouvent tous les cons...toujours en haut) étaient de ne rien faire... ?

                    Comme pour « Mes-Rats »...bis répétita...


                    • Le p’tit Charles 21 janvier 2015 10:22

                      Pourtant..le complot est évident..dans les deux k..non.. ?


                    • gaijin gaijin 21 janvier 2015 08:04

                      Phillippe Soliès
                      la raison ......
                      mais la raison s’appuie sur des faits ! quels sont les faits ?
                      dans un monde virtuel où le sens des mots a été vidé qu’elle prise réelle a t’ on avec les faits ?
                      quand un passeport se pose intact au sommet d’une montagne de gravats est ce un fait ?
                      ensuite comment les articule t’ on entre eux pour leur donner du sens ? divers points de vue divers sens ...y a t’il un sens objectif ?

                      vous dites :
                      " Cependant, je peux continuer à faire entrer de force le réel dans ma théorie de départ en imaginant que non seulement tout le gouvernement mais aussi les otages, les témoins, la police, le RAID, le GIPN, ma grand-mère, sont tous dans le coup ! "
                      gros argument anticomplotiste ! sauf que ....on a des exemples avérés où ça a été le cas ! :

                      par ailleurs il ne faut pas opposer complotistes et anticomplotistes : les deux servent la cause du pouvoir car dans la multiplicité des points de vue on est dans l’incapacité de l’action : aucun sens n’émerge .....
                      certaines thèses ne sont diffusées que pour mieux discréditer toute alternative a la vérité officielle
                      avec l’apparition des médias , journaux, télé etc on est passé petit a petit dans un monde ou la contrainte physique a fait place a la contrainte mentale
                      en deux temps : 1 diffusion et martelage d’une Vérité officielle
                       2 diffusion de contre vérités multiples

                      ainsi la masse des individus n’ayant pas accès a la réalité des faits se trouve plongée dans un état de stupeur que l’on appelle double bind ......
                      et la paix sociale est obtenue ......
                      amen

                      car vous ne le savez pas encore mais vous venez d’entrer dans la quatrième dimension :
                      https://www.youtube.com/watch?v=LRb88V8L8us

                      bonjour chez vous ....


                      • Merlin 21 janvier 2015 14:08

                        Complétement d’accord avec toi gaijin.


                      • Merlin 21 janvier 2015 14:27

                        Merci pour le concept de « double bind » ou « double contrainte » en Français d’après la première petite recherche wikipedia.
                        J’avais détecté la technique, sans savoir qu’evidement elle avait un nom parfaitement connu de ceux qui la font appliquer quotidiennement.
                        Je vais approfondir un peu le sujet.


                      • Robert GIL Robert GIL 21 janvier 2015 08:28

                        L’argument massue pour cette mouvance est de sortir la phrase de Marx « À qui profite le crime ? » et d’expliquer que malgré les morts, les erreurs, les bévues, la panique, la peur, le ridicule parfois (« Charlie c’est ici ? » « Ha, non, c’est l’immeuble d’a coté  ») tout était planifié depuis longtemps dans un tiroir du Mossad/CIA/DGSI. La réalité c’est évidemment que lorsqu’une catastrophe se produit, les dominants en profitent pour en tirer plus de bénéfices. Ils sont souvent sans aucune retenue ni honte pour dénoncer les conséquences de leurs actes. En l’occurrence, on a pu le voir dans le cas de l’attaque contre Charlie hebdo. Les chefs d’états, les médias, les forces de l’ordre, l’extrême droite : tout ce petit monde a su exploiter la séquence. Conclusion : les coupables sont à chercher parmi ceux-là. C’est mignon et simple et puis comme en plus il y avait des dirigeants sionistes à Paris, le coupable était tout trouvé. Mais si un vautour se délecte d’une carcasse, cela ne fait pas de lui un assassin pour autant.

                        Il y a toujours matière à édifier de belles histoires à partir de ces trois piliers. Reste ensuite à faire rentrer les différents éléments dans les cases préétablies, même s’il faut tordre le réel pour y arriver. Pour en revenir à l ‘attentat Charlie : il faudrait nous expliquer comment le gouvernement socialiste qui pleure pour un 0.1 point de croissance organiserait un massacre le premier jour des soldes en pavant un boulevard à la droite et au FN ? Y a pas de doute, Hollande et Valls sont des stratèges hors pair...lire la suite


                        • gaijin gaijin 21 janvier 2015 09:58

                          vous manquez d’imagination !
                          même préparé il y a bien des choses qui foirent dans un complot surtout exécuté par des pieds nickelés pas foutus d’avoir prévu une fuite ou une suite .....( avec le plein de munitions et l’envie de se suicider on peut rigoler ....)

                          " Pour en revenir à l ‘attentat Charlie : il faudrait nous expliquer comment le gouvernement socialiste qui pleure pour un 0.1 point de croissance organiserait un massacre le premier jour des soldes en pavant un boulevard à la droite et au FN ? "
                          encore un manque d’imagination !
                          en premier lieu le gouvernement se contrefout de la crise puisqu’elle n’existe pas pour les dix % et encore moins pour les un % ( là c’est jackpot et c’est eux qui comptent ...ni vous ni moi .... )
                          en second lieu ça lui permet de continuer son virage a droite en faisant du sécuritaire ( a part interdire paris de survol aux pigeons facile de paraître bon dans ce cadre .....) et du coup de couper l’herbe sous le pied de l’autre droite sur ce thème ( puisque les voix de gauche il sait qu’il les a dans le cul )

                          mais soyons sérieux je ne dit pas qu’il y a complot , ni l’inverse ..........
                          la pensée blanc ou noir héritée d’aristote c’est mort depuis un siècle et l’avènement de la sémantique générale ( pas ou courant ? c’est qu’on l’a pas annoncé sur bfm ....)


                        • JL JL 21 janvier 2015 09:32


                          ’’..., les complotistes primaires, tout comme les anti-complotistes primaires, auront vraiment l’air con. Les premiers pour avoir tout réduit à la seule question « A qui profite le crime ? » (niant qu’il peut y avoir des bénéficiaires a postériori d’un événement, et même des profiteurs), les seconds refusant de voir que l’être humain, naturellement avide de pouvoir, peut être parfois amené à comploter pour sauver ses intérêts. ’’

                          Heureusement que vous avez pris soin de qualifier les uns et les autres de primaires. En effet, ce qui distingue les primaires des autres, c’est que les gens réfléchis ne vous ont pas attendu pour savoir qu’il peut y avoir des bénéficiaires a postériori d’un événement, et même des profiteurs.

                          Et surtout, les comploteurs, qui bien évidemment comptent là-dessus pour brouiller les pistes.

                          Donc, oui, la question : ’’A qui profite le crime’’ est nécessaire, mais pas suffisante, surtout lorsqu’il y a plusieurs profiteurs.

                          Mais cela, tout bon enquêteur le sait d’instinct sinon d’expérience. Cette vérité là c’est le fond de commerce des séries télévisées américaines


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 janvier 2015 10:20

                            Complots, perfidie politicienne, comportements insolites, désinformation massive : C’EST LA RÉALITÉ QUOTIDIENNE, mais est-ce le plus grave NON  !

                            Tout le monde jacasse sur ce qu’il voit mais personne ne semble donc mesurer les conséquences qui en découlent !


                            • emmanuel muller emmanuel muller 21 janvier 2015 13:12

                              chhhhhhut

                              pas crier

                              ça empêche de penser


                            • vachefolle vachefolle 21 janvier 2015 12:01

                              Incroyable, un article censé sur Agoravox.... Bravo

                              J’ajouterai que la Bêtise est largement plus répandue que l’intelligence et le machiavélisme, et qu’il y a bien plus de chance qu’un événement arrive de part la bêtise Humaine et l’incompétence que par manipulation compliquée d’un billard à 3 bandes issu d’un cerveau génial.

                              Le complotisme est, comme vous dites, utilisé par tous ceux qui essayent de faire rentrer les faits au forceps dans leur préjugés.

                              Effectivement le raisonnement « A qui profite le crime », est à la base des complotistes, et est un raisonnement totalement stupide.

                              C’est une question stupide car il faudrait préciser « A qui profite le crime : dans quels délais, de quelle manière, pour quel objectif ? »

                              Est-ce que les terroristes avaient imaginé la réaction de la population et l’impact médiatique de celui-ci ? Est-ce que les terroristes souhaitaient que l’assemblée vote dans la foulée la continuation des actions en Irak ?

                              On pourrait citer l’exemple de Pearl Harbor.
                              Il est imaginable que les US étaient au courant de ce qui allait se passer (je dis imaginable pas sûr), mais ce qui est sûr c’est que ce sont les japonais qu’ils l’ont décidé et que cela s’est totalement retourné contre eux.

                              Bref, un exemple historique ou le « A qui profite le Crime » est un très mauvais exemple d’analyse complotiste.

                              Dans cette affaire, il est « imaginable » mais pour l’instant sans preuve, que la police ait laissé faire les terroristes, mais pas que les terroristes ne soient ceux qui ont réalisé le coup, ni qu’ils l’ont fait de leur propre chef avec leur propre justification.

                              Pour finir, je citerai cette blague célèbre de la grenouille et du scorpion.
                              Un scorpion veut traverser un fleuve et demande à la grenouille qui lui répond. « Mais tu vas me piquer et je vais mourir ? Et le scorpion de répondre, Non car sinon je mourrais avec toi. »

                              Convaincue La grenouille accepte de prendre sur son dos le scorpion, mais au milieu de la traversée la pique. La grenouille lui demande alors pourquoi il a fait ca, et le scorpion de répondre « Parce que c’est dans ma nature. »


                              • laertes laertes 21 janvier 2015 17:48

                                Je répondrai point par point à votre message :
                                1) "il y a bien plus de chance qu’un événement arrive de part la bêtise Humaine et l’incompétence que par manipulation compliquée d’un billard à 3 bandes issu d’un cerveau génial.« 
                                Vous semblez ignorer qu’incompétence, manipulation et bêtise peuvent être tout à fait compatibles comme de nombreux évènements du passé nous l’ont montré !
                                2) »Effectivement le raisonnement « A qui profite le crime », est à la base des complotistes, et est un raisonnement totalement stupide.C’est une question stupide car il faudrait préciser « A qui profite le crime : dans quels délais, de quelle manière, pour quel objectif ? »
                                Non, le questionnement à qui profite le crime n’est pas stupide ! il est d’ailleurs le principe de toute enquête................................ ce que vous indiquez bien ds la seconde partie...qui rend par contre totalement et non partiellement stupide ce que vous venez de dire !
                                3) Et vous citez l’exemple qu’il ne fallait pas : "On pourrait citer l’exemple de Pearl Harbor.
                                Il est imaginable que les US étaient au courant de ce qui allait se passer (je dis imaginable pas sûr), mais ce qui est sûr c’est que ce sont les japonais qu’ils l’ont décidé et que cela s’est totalement retourné contre eux." .............Et ....................................... ??????? Vous démontrez l’inverse de ce que vous pensiez à savoir : que les USA avaient intérêt de permettre Pearl Harbor pour entrer ds la guerre et.......la gagner !!
                                4) Quant à la fable de la grenouille, elle a l’air aussi indéchiffrable et hors de propos que votre raisonnement !! Amoins que ....


                              • Alphonse Dé 21 janvier 2015 12:40

                                Vrai ou faux. On ne peut rester sur une position de Normand, ce qui importe est bien de s’engager dans une voie en comprenant où elle nous mène.
                                Mais la raison n’est pas suffisante ; l’instinct a son importance car notre pensée repose dessus. Une première impression est souvent liée à un aspect de la réalité à laquelle l’individu sera plus sensible qu’un autre.
                                Cette triste histoire de Charlie est un habile tricotage dans lequel n’émerge aucune réelle preuve si l’on observe attentivement. Le seul fait certain est que quelques personnes sont décédées.
                                De là, nous pourrons gloser longtemps et pister les responsables vainement. Il n’y aura jamais que des présomptions multiples, plus ou moins naïves.
                                Je reviens à la fameuse voie, laquelle choisir : esclavagisme ou destruction ? c’est de cela qu’il s’agit, accepter ce miroir aux alouettes installé par l’industrie technologique ( finance et bien de consommation) et soutenu par l’industrie du média ( religion et politique ) ou hâter le massacre par un déchaînement de haine généralisé.
                                Cherchons bien,il y a sûrement une troisième option.


                                • emmanuel muller emmanuel muller 21 janvier 2015 13:11

                                  La thèse j’aime bien.

                                  Mais comme tous les article de flood, qui me hurlent à la gueule en utilisant des caractères gras ou majuscule, je n’ai lu que ceux là, et je trouve l’article très superficiel.

                                   :)

                                  C’est con hein ?


                                  • foofighter le_foofighter 21 janvier 2015 13:34

                                    La réalité n’est effectivement pas binaire, ni totalement « blanche », ni complètement « noire », mais assurément « entre gris clair et gris foncé » comme l’énonçaut le titre d’un album de JJ Goldman,


                                    • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 21 janvier 2015 14:28
                                      Amedy Coulibaly contrôlé par la police 10 jours avant les attentats

                                      Le Point - Publié le 21/01/2015 à 08:15


                                      « Le preneur d’otages de l’Hyper Cacher de Vincennes avait été contrôlé par la police à bord de son véhicule, en compagnie d’Hayat Boumeddiene.

                                      Amedy Coulibaly avait fait l’objet d’un contrôle de routine peu de temps avant de commettre un attentat à Paris.
                                      Amedy Coulibaly, dix jours avant de passer à l’acte, avait fait l’objet d’un contrôle de routine par la police dans le 19e arrondissement de Paris, à proximité... des Buttes-Chaumont ! À savoir l’endroit même où les frères Kouachi s’étaient radicalisés, au contact de Farid Benyettou. Selon Le Canard enchaîné, qui révèle l’information, des agents de police avaient contrôlé deux personnes dans leur véhicule à 11 h 45, rue Simon-Bolivar. À l’intérieur : Amedy Coulibaly et sa compagne, Hayat Boumeddiene, qui avait loué la voiture.

                                      Toujours selon l’hebdomadaire, les deux policiers consultent alors le fichier des personnes recherchées (FPR) et constatent que les services antiterroristes ont pris soin de laisser leurs consignes : individu à surveiller en toute discrétion, personne « dangereuse et appartenant à la mouvance islamiste », explique la note. Les deux policiers font aussitôt remonter l’information. Quelques heures plus tard, le couple partira pourtant sans encombre pour l’Espagne, où Hayat Boumeddiene prendra un avion le 2 janvier. Son compagnon, lui, reviendra à Paris pour commettre l’indicible. »


                                      • gogoRat gogoRat 21 janvier 2015 15:13

                                        « du plus habile à la manipulation sophistique. »

                                        Bien vu !

                                        Je retiens aussi cet élément d’étymologie donné par Wikipédia pour le mot raison :
                                        "Le mot raison vient du latin « ratio », qui désigne, en premier lieu, une « mesure », un « calcul », la « faculté de compter ou de raisonner », une « explication », [...]


                                        • JL JL 21 janvier 2015 15:25

                                          Le plus complotiste de tous n’est-ce pas  ?

                                          Qu’on en juge :

                                          Extrait : ’’La presse israélienne a largement couvert les attentats à Paris — surtout celui contre un commerce cacher dans lequel trois Français et un Tunisien juifs ont été tués. Une partie des articles affirment leur soutien à Benyamin Nétanyahou, qui a profité des événements pour inviter les Français juifs à rejoindre Israël sur fond de théorie conspirationniste à propos de ce qui serait l’inquiétante «  occupation  » de l’Europe par les musulmans. D’autres, notamment dans le journal de centre gauche Haaretz dénoncent sa brutalité, sa ligne politique et son opportunisme dans la perspective des prochaines élections législatives en mars prochain.’’

                                          Coïncidence, il est l’un de ceux qui profitent du crime. Étonnant, non ?!

                                          Les dirigeants israéliens complotistes ou comploteurs ? Qu’on en juge encore :

                                          Extrait : ’’’Le dessinateur et caricaturiste palestinien Naji al-Ali, célèbre au Proche-Orient, a été assassiné à Londres, le 22 juillet 1987. Il était irrévérencieux à l’égard des potentats arabes, appelait le sionisme par son nom et dénonçait la corruption de certains dirigeants palestiniens. Un tueur-professionnel lui a logé une balle dans la tête et a continué son chemin calmement, sans être inquiété. Dix mois plus tard, Scotland Yard a arrêté un certain Ismaïl Suwan, un étudiant palestinien impliqué dans l’organisation du meurtre. Interrogé, il a révélé qu’il avait été recruté par le Mossad et que ses supérieurs l’avait informé du projet d’assassinat.’’

                                          Le grand tort de Naii a-Ali, comme celui de Charlie Hebdo, a été de se faire des ennemis dans les deux camps adverses.


                                          • maQiavel machiavel1983 21 janvier 2015 16:40

                                             Excellent article que je valide à 100 % .


                                            Je ne fais que répéter la même chose tout le temps.
                                            Très juste punch line : 

                                             « Désormais, nos théories ne se déduisent plus du réel, non, c’est le réel qui se déduit de nos théories.Je ne me plierai pas au réel, c’est le réel qui se pliera à moi !

                                            En ne se confrontant plus à l’épreuve de l’Autre dans un dialogue véritable, tout devient binaire. 

                                            C’est d’ailleurs souvent en étant hors des clous que l’on trouve une vérité inédite. Mais a contrario, il ne suffit pas d’être en dehors des clous pour être dans le vrai.

                                             Aussi, se demander »A qui profite le crime ?" peut="peut" pour="pour" une="une" mais="mais" cela="cela" ne="ne" suffit="suffit" pas="pas" prouver="prouver" quoi="quoi" que="que" ce="ce" soit="soit" finir="finir" en="en" simple="simple" de="de" sale="sale">span>

                                            Merci pour l’ article.


                                            • gogoRat gogoRat 22 janvier 2015 13:36

                                              ’On ne peut pas dire la vérité à la TV, y a trop de monde qui regarde !" - Coluche
                                              ____

                                              Moins sérieusement,
                                              Hypothèse loufoque :

                                              - pourquoi les US, qui jusqu’à hier, préservaient jalousement leurs ressources en pétrole ou gaz de schiste se permettraient-il tout à coup de se mettre à les brûler ?

                                              Hypothèse (non complotiste, faut-il le souligner ?!) :
                                              - « On ne nous dit pas tout ! » ( Normal : secret stratégique )

                                              Même si la nouveauté d’une exploitation des gaz de schistes peut être imputée à la date de leur découverte ou de l’apparition des techniques permettant cette exploitation, il est clair que même cette nouvelle manne en énergies fossiles ne fera (sur le long terme) qu’un feu de paille en regard d’une consommation exponentielle !
                                              Or, il est raisonnablement permis de penser que les stratèges qui en décident aient pu le faire en connaissance de cause ... parce qu’ils auraient l’assurance d’une botte secrète pour plus tard !

                                              Voici enfin l’hypothèse loufoque de ce que pourrait être cette botte secrète.

                                              Des stratèges (pas seulement US seulement) pourraient avoir l’assurance de pouvoir compter sur la mise en oeuvre d’une ou plusieurs nouvelles sources d’énergie, probablement permises par l’émergence d’une « rupture technologique » !

                                              affaire à suivre ?



                                              • coquecigrue coquecigrue 9 février 2015 20:22

                                                TOUT LE MONDE SAIT QU’IL N’Y A JAMAIS EU DE COMPLOT (S) DANS L’HISTOIRE - DE FRANCE OU DU MONDE !

                                                ALORS POURQUOI Y EN AURAIT-IL AUJOURD’HUI ?


                                                • Analis 9 avril 2015 14:13

                                                  Certaines réflexions de cet article rejoignent celui-ci :

                                                  http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/pourquoi-des-gens-sont-ils-164648

                                                  Nous sommes soumis à un tel brouhaha d’informations en tout genre qu’il devient impossible de séparer le vrai du faux. Avec pour corrolaire que dans un tel monde, il est facile à la vérité de se dissimuler en se déguisant en simple rumeur. Au lendemain de la sortie de L’effroyable imposture, Pierre Lagrange avait commenté que la thèse de Meyssan pouvait paraître vraisemblable en dépit de son caractère d’apparence hollywoodienne parce que les événements du 11-9 ressemblaient eux-mêmes à un film hollywoodien. Oui, mais il ne se rendait pas compte combien le mécanisme était à double tranchant, et qu’il était possible pour une vaste manipulation de se cacher en prenant l’apparence d’un film hollywoodien. Et en multipliant les désinformations et contre-informations, certaines apparaissant d’ailleurs spontanément, d’autres étant le résultat d’une nouvelle couche de manipulations. Tout cela passe bien sûr au-dessus de la tête des détracteurs d’internet, pantins conformistes aux mains des pouvoirs établis qui n’ont à l’idée que celle d’un internet refuge de tous les charlatans et rumeurs irrationnelles. Mais les partisans d’un internet source ultime d’information, libéré des contraintes des médias traditionnels sous contrôle, se heurtent à cette réalité d’un internet foutoir, où se côtoient authentiques informations censurées et fariboles en tout genre.

                                                  Pour les pouvoirs en place, à chaque fois qu’une alerte se manifeste, il suffit de générer des contre-feux, sous forme aussi de pléthores de pseudo-informations contradictoires que de théories absurdes. Ou de favoriser la propagation de celles inventées par des charlatans indépendants, mais dont le zèle à voir le mal partout ou à propager leurs croyances les conduit à créer leurs propres hypothèses absurdes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès