• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Diktats ! Bruxelles somme la France de vendre nos barrages aux banksters (...)

Diktats ! Bruxelles somme la France de vendre nos barrages aux banksters !

En 2010, Fillon s’est engagé auprès de la Commission européenne à privatiser les barrages français. Comme depuis, rien n’a été fait, les satrapes de Bruxelles enjoignent la France de libéraliser les concessions hydroélectriques, actuellement confiées pour l’essentiel à l’opérateur national, EDF. « Vous avez deux mois pour mettre en vente vos concessions hydroélectriques » ! Sinon ils menacent de faire panpan-cucul aux têtes-d’œufs qui nous « gouvernent ». Privatisez ! Privatisez ! PRIVATISEZ ! qu’ils braillent les charognards de Bruxelles au service des banksters ! Et, comble du cynisme, ils prétendent même interdire à EDF de participer à l'appel d'offres !!!

Et qu’est-ce qu’ils vont faire nos Pinocchio (François, président et Ségo, son ex et ministre de l’écologie) qui, visitant actuellement les barrages géants en Chine pour cause de CAP 21, sont décisionnaires sur ce dossiers ? On les attend au virage. L’Allemagne, dans la même situation, a vertement envoyé paître les Euronuisibles, imposant la prééminence de ses länders au niveau de la propriété de ses barrages. Ségo, elle, propose de mettre en place des Sociétés d’économies mixtes (SEM) pour que l’Etat garde la main. Mais ça ne suffit pas aux marionnettes bruxelloises qui veulent à toute force refiler le somptueux gâteau aux multinationales et aux consortiums financiers qui les agitent…

Parce qu’il est bon le gâteau national des barrages ! Il y a longtemps que les gros consortiums privés louchent avec gourmandise l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques françaises. Il y a longtemps que leurs lobbies dépensent des montagnes de pognon pour arriver à leurs fins : mettre leurs sales pattes sur ce savoureux gâteau national. Parce qu’ils savent que les barrages - grâce aux investissements accomplis par des générations de bâtisseurs et avec l’argent des contribuables – sont très rentables : l’excédent brut des concessions est de 2,5 milliards par an ! Ce qu'on appelle la « rente hydroélectrique » est d'au moins 1,25 milliard d'euros par an. En voilà de la belle et bonne thune à se mettre dans les fouilles ! Du fric qui nous appartient, à nous, citoyens contribuables !

L'hydroélectricité, c'est une grande histoire française, celle de la « houille blanche » et de l'industrialisation des vallées de montagne. Des ouvrages pharaoniques qui redonnaient de la fierté et de la confiance en leur pays à tous ces Français qui sortaient de cinq années de malheur, de destruction et de honte. Ceux qui ont des cheveux blancs et un peu de bide se souviennent de la fierté nationale des mises en eaux des barrages de Génissiat, de Donzère, de Serre-Ponçon, de Tignes, de Bort-les-Orgues, de Naussac, etc. Actuellement, ces ouvrages sont parmi les piliers de la politique énergétique de la France. Les ouvrages hydroélectriques représentent 20 % de la puissance installée du mix électrique, ce qui est considérable. C'est 12 % de l'électricité des Français et 20 % de la production nationale d'énergie renouvelable ! C'est aussi 66 % de la capacité de pointe, c'est-à-dire un moyen de production flexible, disponible presque instantanément pour faire face à l'évolution structurelle de la consommation électrique. Et c’est tout cela que les Euronuisibles veulent brader au privé !

Et ce n'est pas tout. L'électricité produite par les barrages est de loin la moins chère. De 20 à 30 euros le mégawattheure, soit nettement plus compétitive que le prix de l'électricité nucléaire. Cet avantage profite aujourd'hui à tous les consommateurs d'électricité puisqu'il intervient dans le calcul des coûts de production d'EDF. Mais la mise en concurrence des barrages se traduira obligatoirement par une hausse du prix de l’électricité pour nous, les consommateurs finaux ! Oh ! Ci-devant camarade François, tu crois que c’est pour ça qu’on t’a élu ?

Et puis, il y a une question de sécurité. Peut-on croire, sans être d’une naïveté imbécile, que les fonds privés veulent produire de l’électricité propre ? Peut-on faire confiance au privé pour entretenir et investir dans l’entretien et l’équipement des barrages ? Alors que leur seul objectif est de faire des flots de thunes avec ces ouvrages ! Eh ! Ceux qui habitent en aval des barrages, achetez des gilets de sauvetages, priez si c’est votre truc ou déménagez !

La France va-t-elle sans broncher livrer au « marché » c’est-à-dire à la dictature du profit à court terme une part essentielle de notre souveraineté énergétique ?

Et de notre fierté nationale !

Mais nos "dirigeants" savent-ils encore ce que ça veut dire ?

 

Illustration X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 2 novembre 2015 12:20

    En 2010, Fillon s’est engagé auprès de la Commission européenne à privatiser les barrages français

    Voilà une raison suffisante pour l’éliminer de la course à l’Élysée ! 
    Ce politique est clairement un traitre à la nation !

    Aucune confiance au privé pour gérer des ouvrages aussi sensibles.
    En cas de rupture se sont des milliers de morts potentiels

    La cupidité et la vénalité du monde financier est une « garantie » de catastrophe à plus ou moins court terme.

     smiley


    • Dom66 Dom66 2 novembre 2015 19:23

      @colere48
      « Voilà une raison suffisante pour l’éliminer de la course à l’Élysée ! 
      Ce politique est clairement un traitre à la nation ! »

      et les autres ??

      Vous n’avez pas encore compris que nos politiciens sont des pourris, et que l’Europe et la commission de mes deux est une calamité.

      UMPS privatisation des autoroutes et cherchez ceux qui ont gueulé.

      Sortons de l’Europe envoyons chier Bruxelles.


      Et d’accord avec vous pour


      « Aucune confiance au privé pour gérer des ouvrages aussi sensibles.
      En cas de rupture se sont des milliers de morts potentiels »


    • SEPH SEPH 3 novembre 2015 09:54

      @colere48
      Qui était son patron à cette limace : Sarko et sa bande de banquiers et de copains.

      Du PS au FN, ils sont tous des imposteurs qui vous promettent la lune : les promesses n’engagent que ceux qui les écoute disait l’hypocrite cynique Pasqua.

       Ils faut être pour le moins naïfs pour croire tous ces beaux parleurs qui travaillent que pour leur intérêt personnel.


    • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 2015 12:10

      @colere48 

      ceux qui habitent a proximité n’ont plus qu’a déménager rapidement......


    • Croa Croa 2 novembre 2015 12:28

      « C’est aussi 66 % de la capacité de pointe, c’est-à-dire un moyen de production flexible, disponible presque instantanément pour faire face à l’évolution structurelle de la consommation électrique. »
      Oui et même presque 100% de la capacité d’apport immédiat (des possibilités immédiates d’appoint.)
      *
      Soyons bon prince : Il est possible de concéder quelques centrales de basses chutes au fin de l’eau MAIS SURTOUT PAS LES GRANDS BARRAGES ET AUTRES RETENUES bien trop précieuses à la gestion des capacités électriques.
      Il y a à Bruxelles des idéologues complètement irresponsables qu’il convient de réduire : Quand verrons-nous enfin leurs têtes sur des piques ? ! smiley


      • malitourne malitourne 2 novembre 2015 17:15

        @Croa
        Déjà sortir de l’UE ça serait-il pas une bonne chose ?


      • Dom66 Dom66 2 novembre 2015 19:26

        @Croa

        " Soyons bon prince : Il est possible de concéder quelques centrales de basses chutes au fin de l’eau"

        NON NON quedal

        " Quand verrons-nous enfin leurs têtes sur des piques ?"

        OUI OUI


      • Le p’tit Charles 2 novembre 2015 12:36

        J’ai lu ça en effet la semaine dernière...l’UE c’est le tonneau des danaïdes...la mafia dans toute sa splendeur..et dire qu’il y en a qui soutienne ce genres d’initiatives.. ?


        • Christian 2 novembre 2015 12:59

          Je suis justement en train de terminer une analyse qui concerne l’hydraulique en Suisse et je suis effaré de constater qu’en 1970 le 89,6 % de l’électricité provenait de l’hydraulique et qu’il aurait suffit de simplement et en douceur augmenter cette source pour parvenir à 100%. Mais c’est à ce moment précis qu’est arrivé en force le nucléaire qui a stoppé nette toute progression de l’hydraulique.
          Vu la configuration et le relief de la France il y a de fortes chances que cela se soit passé ainsi.
          L’hydraulique fait peur car il permet l’indépendance énergétique d’un pays comme la France ou la Suisse alors qu’aujourd’hui on tend à rendre ces pays dépendant....comme vous le signalez.
          Bravo et continuez à vous battre pour l’hydraulique une énergie hyper propre n’engendrant aucune polémique et qui n’agace pas le voisinage. Je sais il y a quelques exceptions et des abus aussi en hydraulique, mais rarement en France ou en Suisse.


          • vfcc 2 novembre 2015 17:19

            @Christian
            J’ai lu dans plusieurs rapports que la France exploite le maximum possible de sa capacité hydro-electrique.
            Cela fait longtemps, donc je ne saurais donner les sources. Mais en cherchant sur internet je pense que l’on trouve facilement cette information.
            Il n’y a pas eu de frein à l’hydro-électrique en France si ce n’est probablement certains riverains qui à l’époque de leur construction ne voulaient pas de certains barrages.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 novembre 2015 19:07

            @Christian
            La Suisse est encore un pays indépendant et souverain. Ce n’est plus le cas pour les pays européens. Les questions économiques sont gérées par la Commission européenne pour les 28 pays, c’est l’article 121 du TFUE qui lui donne ces pouvoirs.
            Les euro-atlantistes qui nous gouvernent sont d’accord pour vendre les biens publics.


          • Christian 2 novembre 2015 19:34

            @sarcastelle
            Certes, il n’en reste pas moins que la progression de l’hydraulique a été stoppée nette dès 1970 et ceci sans aucune raison de manque ou d’écologie....
            Aujourd’hui c’est 60% hydraulique et 40% nucléaire.


          • colza 2 novembre 2015 13:15

            Ne comptez pas sur nos « élites » pour aller à l’encontre des décisions de l’UE.
            Les riches et les puissants dictent maintenant les règles et les « responsables » politiques ne sont plus là que pour faire passer auprès de leurs populations la potion amère des règles.
            Hollande et son team ne feront, en conséquence, rien d’autre que des discours indignés, tandis que, sous la table, les décisions adéquates seront prises.
            Nous serons un jour tout surpris d’apprendre que nos barrages ont changé de mains...


            • malitourne malitourne 2 novembre 2015 17:16

              @colza
              On peut aussi demander à sortir de cette UE.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 novembre 2015 19:16

              @colza
              Mais c’est en cours, ainsi que les aéroports de Toulouse et de Nice, ainsi que les aéroports grecs, les trains grecs, c’est la grande braderie des biens publics...., on solde !


              Et pour ceux qui n’ont pas encore compris qui donne décide et donne les ordres :
              « La BCE rappelle à la France l’impérieuse nécessité de réformer » .
              Ce sera Macron 2, Macron 3, comme il y a eu Hartz 1, puis 2 , puis 3 , puis 4, et les salaires à 1 euro de l’heure...

              et, cerise sur le gâteau :
              «  Le FMI appelle la France à réduire drastiquement les dépenses publiques ».

              On se demande pourquoi l’auteur ne demande pas à sortir de cette machine européenne organisée contre les peuples et l’intérêt général ??


            • colza 3 novembre 2015 10:06

              @Fifi Brind_acier et malitourne
              Evidemment qu’il faut sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN.
              Ne reste qu’à persuader la majorité de français terrorisés par la propagande permanente des médias.
              Regardez comme cela a bien fonctionné en Grèce !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2015 12:12

              @colza
              Le cas de la Grèce est un peu différent, elle a bénéficié, contrairement à la France qui est contributeur net, de nombreux financements européens. Personne ne sait exactement où est passé l’ensemble de cette manne, mais cela servi à des infrastructures, à acheter des armes +++ etc. On peut comprendre qu’elle y ait trouvé des avantages sonnants et trébuchants.


              Mais pas la France, qui verse autour de 22 milliards chaque année au budget européen et en récupère seulement 14 milliards ( PAC, dotations aux Régions, à la culture etc). La France a un Etat ancien qui fonctionne à peu près correctement. Ce qui n’est pas le cas de la Grèce qui n’a jamais eu une fonction publique « normale », tout marche aux pots de vin. La France a aussi un modèle social important, et c’était un Etat souverain depuis des siècles. Elle a tout à perdre dans la supra nationalité européenne.

              Evidemment les médias ont expliqué aux Grecs ce qu’on nous explique aussi : « La sortie de l’ UE, c’est l’apocalypse ! »

            • malitourne malitourne 2 novembre 2015 16:51

              Bon ça y est, vous avez enfin pigé pour l’article 50 ?


              • Sozenz 2 novembre 2015 17:03

                Nos dirigeant ils s en fichent que ça passe ou pas , en ce sens que comme ils marchent dans la combine, ils seront à l abri de tous les déboires que cela va engendrer. Même bien au contraire ils se font acheter pour ne jamais être emmerdés....Ils ont signé avec La Bête.


                • vfcc 2 novembre 2015 18:17

                  à l’auteur :

                  Prévenir que le mode de gestion est susceptible de changer et pas nécessairement en bien est une bonne chose.

                  Cela dit, je trouve vos propos incomplet.

                  L’état reste toujours propriétaire des barrages.
                  Il fait un appel d’offre pour la concession sur X années et différentes entreprises répondent.
                  Actuellement, tous les barrages de France ne sont pas exploités par le même concessionnaire, EDF. Une très grande majorité oui mais pas tous.

                  Une concession est donc un « privilège » que l’on obtient en proposant un dossier et vraisemblablement en « payant » une redevance.
                  C’est très important de dire que l’état reste quoi qu’il arrive « propriétaire ».
                  C’est comme les autoroutes, l’état reste propriétaire.

                  C’est difficile de dire à une entreprise énergétique italienne ou allemande, « accepte de partager ton marché intérieur » pour que EDF prenne des parts et de notre coté de la frontière, refuser de partager.

                  Évidemment, je suis pour que les concessions française reste dans le giron d’EDF.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 novembre 2015 19:18

                    @vfcc
                    Alors, il faut se rassembler pour sortir de cette funeste Union européenne !!


                  • petit gibus 2 novembre 2015 19:17
                    Ben alors,
                    money is money
                    après les autoroutes
                    con-cédons nos aéroports, nos ports, nos barrages, le nucléaire
                    et pourquoi pas nos très gros morceaux...
                    tel que l’armée, et la justice
                    notre sécurité sociale est bien en dépeçage bien entamé
                    la modernisation de la France passe par là,
                    c’est notre troïka Hollande Valls Macron
                    qui l’affirme et nous l’impose smiley
                    J’ai une proposition à leurs faire smiley
                    qu’ils soient rénumérés eux, non par nos impôts
                     mais par tous les lobbys qui les tiennent par la barbichette
                    ils auraient droit sans aucun doute à une belle prime dorée de départ
                     en complément de leur retraite smiley



                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 novembre 2015 19:22

                      @petit gibus
                      Hollande et Macron ne sont que des exécutants. Depuis juin 2014, je poste la liste des réformes que la Commission européenne impose à la France pour 2014/2015. Les GOPé, ça s’appelle en langage bruxellois. « Les Grandes Orientations de politique économique », tout y est, la privatisation de la Sécu, la fin des CDI et du SMIC, le gel des retraites , la privatisation de la SNCF etc


                    • jaja jaja 2 novembre 2015 19:24

                      Hollande et Macron ne sont que des exécutants c’est vrai. Mais la Commission européenne aussi. Elle n’est que le bras armé des gouvernants européens au service du capitalisme....


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 novembre 2015 21:05

                        @jaja
                        Voui, et les USA savent très bien transformer le mécontentement en « révolutions colorées », dont aucune ne débouche sur autre chose que le chaos....
                        Vous serez le premier à vous précipiter, bien sûr... !!


                      • jaja jaja 2 novembre 2015 21:24

                        @Fifi Brind_acier

                        C’est un peu gonflé de la part d’un parti dont le leader est issu de la droite dure et mafieuse des Pasqua Tibéri de se permettre de juger des Révolutions en cours à l’aide de textes écrits par des complotistes réactionnaires !

                        Que vous soyez la première à vous précipiter pour défendre le statut quo et les dictatures de ces pays n’a rien d’étonnant !


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 07:57

                        @jaja
                        T’en veux toujours pas de l’article 50 ? T’attends que tout soit vendu pour faire ta révolution ?


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 08:26

                        @malitourne

                        Et toi t’attend quoi pour faire élire le nouveau Pasqua-Tibéri-Sarkozy sauveur de la France capitaliste par l’article 50 ?


                      • GrandGuignol GrandGuignol 3 novembre 2015 12:04

                        @jaja

                        Mis à part des attaques puériles et facilement démontables ( ici sur le site de l’UPR ) sur le bonhomme, votre argumentaire est finalement pro-USA, prônant une révolution violente qui ne résoudra rien si ce n’est une guerre civile et sèmera le chaos !!... et les mêmes, dont vous faites surement parti, reprendront les rennes et nous manipulerons à qui mieux mieux.
                        Au fait qui finance Le NPA ? C’est pas avec 3 pelés qui forment ce parti ( qui ne veut même pas accéder au pouvoir) que l’on finance des campagnes électorales ? Si ?
                        Ou ben les Soros et Cie( CIA aussi surement) vous aideraient ils pas un peu ?
                        L’UPR, lui, est uniquement financé par ses adhérents et proposent 13 listes aux élections régionales...jaloux ?
                        Le NPA est un parti leurre en voie de décomposition, bientôt, seul vous, Poutou et le postier continueront à brasser du vent pour le compte de l’oligarchie que vous servez consciemment.

                        Et vive la révolution, la vraie , avec l’article 50 !! ...et avec l’UPR bien sur. smiley


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2015 12:20

                        @jaja
                        Depuis quand l’ UPR soutient les révolutions colorées ? Plus le mensonge est gros, plus ça passe, pas vrai ? Quelles dictatures soutient l’ UPR ? Allez-y, donnez la liste !


                        Le Venezuela de Chavez ? La Russie de Poutine ?
                        Oui, l’ UPR reconnaît le formidable travail de Chavez.
                        Oui, l’ UPR a été la seule délégation politique française en Russie en mai pour la commémoration de la victoire sur les nazis. Si ce sont des dictatures, c’est à la mode de Washington, alors ?

                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 14:13

                        @jaja
                        « Et toi t’attend quoi pour faire élire le nouveau Pasqua-Tibéri-Sarkozy sauveur de la France capitaliste par l’article 50 ? »

                        En fait t’en a rien à foutre de la France. T’attends qu’on ait vendu tous les bijoux de famille de la Nation avant de faire ta révolution prolétaire ? T’attends que le peuple soit définitivement à poil, dépossédé de toute souveraineté économique, énergétique, militaire ? T’attends qu’on ait plus que notre bite et notre couteau pour faire la rrrevolucion ?

                        La World Company n’a pas peur toi Jaja.


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 14:27

                        @jaja
                        Les Che Guevarra en peau de lapin comme toi me fatiguent. Avec votre réthorique marxiste à deux balles, vous faites la leçon socialiste à vos congénères comme des curés. Alors fait ta révolution mais emmerde pas ceux qui veulent essayer de sauver sincèrement ton propre pays.


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 14:50

                        @Malitourne

                        Je veux bien discuter politique mais quand j’ai affaire à des crétins insulteurs comme toi que répondre ? la seule chose que je peux te dire c’est viens à nouveau avec ton gros mentor distribuer ta merde de droite dans nos manifs et il ne faudra pas te plaindre d’être à nouveau viré à coups de pompes dans le cul...

                        Parce que question curés vous vous posez là au point qu’Agoravox devient Fifivox qui intervient sans arrêt du soir au matin... Pénible toujours le même catéchisme et les insultes au bec auxquelles j’ai décidé désormais de répondre sur le même ton...

                        Certes votre gourou n’est pas en peau de lapin, lui... Énarque, homme de droite, ex-candidat sur les listes du truand Tibéri, homme de confiance d’un des dirigeants mafieux du SAC, Charles Pasqua, et faux anti-système puisque pro-capitaliste... Croire en lui c’est vraiment avoir un plomb de sauté...


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 15:06

                        @jaja
                        Tu discutes pas politique. Tu dénigres et après tu t’insurges quand on te le renvoie. Alors fout nous la paix. Et puis si tu veux me mettre un coup de pompe dans le cul, eh bien viens pas tout seul mon bonhomme. Mais les antifas de pacotille comme toi ont beaucoup de gueule quand ils sont seuls et plein de courage quand ils sont en meute.

                        En attendant, sub commandante Jaja, je te suggère de prendre le maquis sans attendre avec tes hermanos revolucionarios, au lieu de faire ta révolution sur internet. Hasta siempre


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 15:12

                        @jaja
                        « Croire en lui c’est vraiment avoir un plomb de sauté... »

                        C’est bien ça, la rhétorique du cerveau malade. On connaît. La monomanie des grands soirs, ça se soigne aussi. Il suffit d’enlever le poster de Che Guevarra accroché depuis 40 ans au dessus du lit...


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 15:16

                        @malitourne

                        Qui est le premier à déniger ? Ton mentor est le premier a avoir dégainé contre le NPA alors que chez nous personne ne connaissait cet énarque de droite... Ce connard nous traitant « d’européïstes » et de « parti leurre »...

                        Dons j’arrête là avec toi dans la mesure où toute discussion est impossible. Oublie moi !


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 15:18

                        @jaja
                        La question se pose en effet : à quoi sert le NPA ?


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 15:23

                        @malitourne

                        A quoi sert l’UPR ? est une meilleure question... Sert-elle d’ailleurs d’autres intérêts que ceux de son gourou et seul maître à bord ?


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 15:31

                        @jaja
                        C’est plus facile de renvoyer la question.

                        Mais la réponse est facile : rassembler le peuple pour sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, démocratiquement (c’est mieux que de tâcher les murs de sang) pour que le peuple de France recouvre son indépendance.

                        Et le NPA ?


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 15:40

                        @malitourne
                        Comme t’as du mal à répondre, je te donne une piste : à faire passer un postier révolutionnaire chez Michel Drucker


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 15:58

                        @malitourne

                        J’ai répondu 100 fois sur ces questions européennes à Fifi... Ce que dit le NPA dans son programme minimum :

                        « . La démonstration claire – et dramatique – que l’UE n’est pas réformable et que toute résistance sociale et politique entre en conflit immédiat et violent avec elle.

                        La stratégie est donc bien d’aller vers une rupture avec ses traités, ses décisions, son organisation et son fonctionnement, ce qui suppose de prendre des mesures d’urgence unilatérales. Parmi celles-ci  : l’arrêt du paiement de la dette, la nationalisation des banques avec un fonctionnement sous contrôle social, le contrôle des mouvements de capitaux, l’arrêt immédiat de l’austérité par une politique fortement redistributive en direction des salariés, chômeurs et retraités, un système d’imposition progressive et fortement contributif pour les plus riches... »
                        https://npa2009.org/actualite/contre-leurope-des-barbeles-et-de-lausterite-avec-le-peuple-grec-et-les-migrants

                        Quand à l’OTAN j’ai déja signalé que lors de son sommet à Strasbourg on n’y avait pas vu Asselineau... Par contre ma fille y a été sérieusement blessée à mes côtés dans le cortège du NPA par tir de flashball...j’en ai déja parlé ici...


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 16:04

                        @malitourne

                        « Comme t’as du mal à répondre, je te donne une piste : à faire passer un postier révolutionnaire chez Michel Drucker »

                        Note qu’il a été bien meilleur qu’un énarque réactionnaire ridiculisé chez Ruquier smiley

                        Et quelle prétention a imaginer que j’aurais du mal à répondre à tes âneries....


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 16:11

                        @jaja
                        « La stratégie est donc bien d’aller vers une rupture avec ses traités, ses décisions, son organisation et son fonctionnement, ce qui suppose de prendre des mesures d’urgence unilatérales. »

                        Ben alors que le NPA dise clairement qu’ils veulent sortir de l’UE. Pourquoi l’article 50 vous plait pas ? Pourquoi vous l’ignorez ? Pourquoi vous le méprisez ?

                        Pourquoi se foutre sur la gueule avec les crs plutôt que d’élire tout simplement quelqu’un pour sortir de cette taule qu’est l’UE. Pour ta fille ça me réjouit pas, pas plus que ça réjouis Asselineau ou l’UPR...


                      • GrandGuignol GrandGuignol 3 novembre 2015 16:14

                        @jaja

                        Oui chez Ruquier, le seul passage TV en 8 ans, dont l’émission est une brave merde médiatique pour lobotomisé du bulbe....ce soir là et malgré la hargne des journaleux (Carton et salami), une hausse significative d’adhésions à l’UPR est quand même à signaler.

                        Pour le NPA qui nous bave sont discours de révolution sanglante et malgré ses passages réguliers à la TV et dans les médias on note une baisse exponentielle .

                        Vous ne représentez que dalle, aucune valeur, que du vent, et vos propos hors de la logique contribuent à vous ridiculisez davantage.

                        Besancenot, Poutou et vous, les pieds nickelés de la révolution colorée Française. smiley


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 16:18

                        @jaja

                        « Note qu’il a été bien meilleur qu’un énarque réactionnaire ridiculisé chez Ruquier 

                        Oui, Besancenot c’est le mec sympa. Après son passage chez Druker, la France est descendu dans la rue en chantant l’Internationale. C’était une prestation inoffensive et gentille. Junker a repris du dessert.

                        Asselineau, c’est vrai qu’on lui a pas ciré les pompes...

                         »Et quelle prétention a imaginer que j’aurais du mal à répondre à tes âneries...."

                        Le mépris du gauchiste borné quoi !


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 16:23

                        @GrandGuignol

                        Votre pseudo vous va comme un gant smiley


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 16:24

                        @jaja
                        Oui et toi, on sait que tu aimes rouge. Le rouge qui tâche de préférence, vu ton pseudo


                      • jaja jaja 3 novembre 2015 16:31

                        @malitourne

                        On monte ici d’au moins douze degrés dans la polémique....le débat devient intéressant smiley

                        PS : qui tache pas qui tâche....


                      • malitourne malitourne 3 novembre 2015 16:34

                        @jaja
                        Ben mon vieux quand on attaque les pseudos faut assumer le sien.

                        En tout cas le rouge qui tâche, c’est le sang ou la vinasse. Je ne sais pas quel est ton favori...


                      • GrandGuignol GrandGuignol 3 novembre 2015 16:58

                        @jaja

                        le votre aussi lol ===> jaja ...Mdr..Arrêtez de fumer la moquette et ranger la fourche en plastique du gamin.

                        Bon allez plus sérieusement après qu’on ait couper la tête aux tyrans , on fait quoi , dans le chaos de la guerre civile ? Vous avez un programme valide pour après le grand soir ?

                        Non ??? Mince, personne pour diriger dans votre parti ? Je m’en doutais un peu voyez vous...Vous hurlez dans le vide, c’est terrible !! smiley 


                      • Le421 Le421 2 novembre 2015 20:24

                        Et attendez un peu que les accords TAFTA soient signés !!*
                        Tout cela ne sera que du pipi de chat à côté.

                        *Ah oui... De toute façon, même si ils ne sont pas signés, ça se mettra en place tout seul, tout doucement, pour pas trop que ça gueule.
                        Et comme les multinationales bien de chez nous sont TOTALement d’accord !!  smiley


                        • bloz 2 novembre 2015 20:43

                          D’autres raisons font que je condamne ce diktat.
                          1. Utilité publique :
                          pour construire ces barrages des citoyens ont été expropriés au nom de l’utilité publique. Je ne pense pas qu’il soit normal que les habitants de Tignes aient été chassés de leur village pour satisfaire des appétits privés.
                          2. Sécurité nationnale :
                          En cas de découverte d’un défaut générique grave sur le parc nucléaire nécessitant l’arrêt immédiat de toutes les centrales, il ne reste plus guère que le stock d’eau dans les barrages pour permettre au pays de survivre le temps de réparer. Ces installations sont donc indispensables à la sécurité nationale.
                          3. Economie :
                          La gestion centralisée et fine des moyens de production hydraulique permet non seulement de satisfaire la consommation de pointe, mais aussi d’utiliser plus efficacement les groupes thermiques en leur permettant de fonctionner plus longtemps à un meileur rendement.
                          Les grands barrages constituent aussi le moyen de compenser les aléas de la production éolienne avec le moins de pertes.
                          Si on laisse un opérateur privé gérer cette production à son seul profit c’est lui qui fait le prix sur le marché, car il dispose du seul moyen de production flexible. Il fait ainsi monter les factures pour tout le monde.


                          • baldis30 2 novembre 2015 22:39

                            bonsoir,

                            Lorsqu’on sait comment furent gérés les petits barrages privés situés sur l’Aude lors des inondations dramatiques de novembre 1999. Lorsqu’on sait ce qui se passa ultérieurement au séisme de Saint-Paul de Fenouillet dans un voisinage on a beaucoup à penser de ce qu’il adviendra de la sécurité la plus élémentaire. Quant à la sécurité élaborée .... 

                            Il y a une tentative européenne et même au-delà, de mainmise sur l’énergie électrique française très peu dépendante des hydrocarbures ( 5% environ) parce qu’elle est capable de réguler la fréquence de bien des pays voisins et de leur fournir le réactif dont ils ont un besoin pour que leurs éoliennes produisent. La tentative du référendum en Alsace était pour s’approprier Fessenheim et les barrages du Rhin....

                            Bruxelles ne fait que poursuivre la politique de collaboration mise en place il y a 75 ans sur le plan électrique .......


                            • Claude Simon Gandalf 2 novembre 2015 22:41

                              Une infrastructure est plus intéressante pour le consommateur car de situation monopolistique, et ne peut donc être privatisable. Bruxelles, étant défenseur du consommateur, ira se voir chez les grecs.


                              • ddacoudre ddacoudre 2 novembre 2015 23:46

                                bonjour victor

                                j’adore ce genre de situation qui sont la démonstration du conditionnement de la stupidité des citoyens. l’état n’est qu’une entité qui représente 68 millions, disons 46 millions d’adultes. tout ce qui est géré par le gouvernement leur appartient, ce n’est pas le gouvernement qui est propriétaire mais les citoyens. et donc au nom du libéralisme qui stipule que tout le monde a le droit de faire commerce pour s’enrichir, les 46 millions de français par l’intermédiaire de l’état s’enrichissent en retirant de l’exploitation des barrages un dividende qui va dans le budget et sont des prélèvement de moins pour eux. c’est comme si un actionnaire laissait la totalité de ses dividendes dans le financement de son entreprise.et là au nom d’un libéralisme qui est effectif de manière « délégationnelle » il est demandé aux citoyens propriétaire de ces barrages de les vendre a quelques uns d’entre eux seulement , au nom du même libéralisme qui alors devient seulement le moyen de retirer la source de richesse de chacun pour le bénéfice de quelque uns.
                                ça ce n’est pas le libéralisme mais le capitalisme.
                                http://ddacoudre.over-blog.com/2015/09/se-reapproprier-le-liberalisme-de-la-main-invisible.html.
                                cordialement


                                • Jibal 3 novembre 2015 09:35

                                  @ddacoudre


                                  « ce n’est pas le gouvernement qui est propriétaire mais les citoyens. »
                                   
                                  Tout à fait :
                                   
                                  C’est précisément ça qui m’a toujours sidéré lors des vagues de privatisations (autoroutes, GDF, EDF ... Et aujourd’hui, les barrages, donc) qui n’ont pas provoquées de bien grandes réactions de la part des citoyens-propriétaires.
                                   
                                  Parce que, tout bien considéré, c’est exactement comme si un pékin se pointait à la maison et décidait, comme ça, de revendre le mobilier, la voiture, la chaine Hifi à un de ses copains, le tout pour une poignée de cerises... 

                                • Croa Croa 3 novembre 2015 09:57

                                  À Jibal « comme si un pékin se pointait à la maison et décidait, comme ça, de revendre le mobilier... »
                                  ÇA EXISTE ! Ça s’appelle une saisie smiley


                                • Jibal 9 novembre 2015 09:29

                                  @Croa


                                  Tout à fait ! smiley

                                • Christian 3 novembre 2015 05:56

                                  Dire que l’hydraulique a atteint son maximum c’est dire qu’un km après une centrale au fil de l’eau...la rivière s’arrête de couler...c’est un peu ça

                                  En plus en France il y a les courants marins et les marées...surexploités ça ? Ah oui ça coûte, comme le nucléaire.

                                  En montagne on peu très bien encore turbiner une partie du débit des rivières sans toucher au débit minimum. D’ailleurs c’est justement l’abandon de l’hydraulique qui a fait que certains exploitants soutirent beaucoup trop d’eau dans quelques rivières, s’il y avait plus d’installations de turbinage cela n’arriverait pas (là je parle de ce qui arrive en Suisse, en France je ne sais pas)

                                  En plus on devra et on devrait vraiment réfléchir au moyen de réguler les crues et ceci peut se faire au moyen de nouveaux barrages.Un glacier c’est une éponge régulatrice et quand le glacier disparaît qu’est-ce qui fait office d’éponge ?

                                  Ce serait intéressant d’analyser par exemple ce qui s’est passé à Nice il y a quelques semaines.
                                  On verrait forcément qu’il y a toujours un effet entonnoir qui pourrait être atténué avec une ou plusieurs possibilités de stockage.


                                  • baldis30 3 novembre 2015 22:28

                                    @Christian

                                    bonsoir,

                                    Un barrage pour réguler les crues ? c’est strictement dangereux et c’est à proscrire au nom de la sécurité. Un barrage qui déverse est un danger public donc en cas de crue et d’une façon ou d’une autre on évacue la crue !

                                    Telle ville connue pour une catastrophe récente n’a pas voulu préciser que trois barrages s’étaient rompus .... Il faudra attendre neuf ans pour que la presse locale parla d’une première rupture puis encore trois ans avant que soit reconnue l’entière vérité.

                                    Un barrage n’est pas une chose immobile : les contraintes techniques imposent des vitesses maximales de montée des eaux. Et d’autres contraintes techniques imposent qu’un barrage ne soit jamais vide sinon il faut refaire une procédure de premier remplissage ....

                                    Quant aux retenues collinaires chères à certains, elles sont un danger public pour ces raisons ! Et on a pas mal de cas avec gros dégâts et morts ....

                                    Certes, le Léman par sa surface et par marnage de 2 mètres environ peut retenir 800 millions de m3, le lac du Bourget seulement 100 millions ..... mais quel est le volume d’une crue ?



                                    • GrandGuignol GrandGuignol 3 novembre 2015 12:35

                                      La grande braderie et les soldes d’automne sont ouvertes !!

                                      Et c’est pas fini, ce n’est que le début du jeu de massacre....

                                      Combien de temps allons nous laisser ces vautours se gaver sur notre dos ?

                                      Les partis de droite et gauche (LRPSFN, FdG, DLB et Cie) nous proposent de renégocier les traités( ce qui est impossible !) et qui « pourrait être réformée », à en croire certains plus qu’optimiste....Le cas Grèce ou le Portugal récemment ne leur a rien appris ou bien ne veulent ils pas comprendre.

                                      Le FN hurle au loup mais ne parle Jamais de l’article 50 du TFUE si ce n’est pour en déformer le sens. Affichant un mépris et un « racisme » prononcé, une préférence nationale qui diabolise un retour à la nation France pour une majorité de français.
                                      Le FdG lui est inconditionnellement internationaliste, autrement dit : rien à foutre de la France.

                                      Le constat est simple : tous unis pour prêcher l’UE, la nouvelle religion de ces bobos politique.

                                      la seule alternative est bien le seul parti, ni de droite ni de gauche qui permet l’émancipation de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, oui, l’UPR.
                                      L’UPR parti intègre qui rassemble plus de 9000 adhérents à ce jour et qui prend de plus en plus d’ ampleur et se présente aux élections régionales dans 13 régions.

                                      Un programme, des analyses et une vision réaliste face à tous les arnaqueurs politiques ultra médiatisés qui nous hypnotisent à coup de langue de bois, de promesses irréalisables au sein de l’UE, de rêve d’une Europe unis ( lol), d’une autre Europe à la saint Bernardin, utilisant tous les râteaux possibles pour attirer les électeurs restants vers l’abîme autéritaire de l’UE.

                                      L’UPR est notre seule chance.

                                       


                                      • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 4 novembre 2015 09:51

                                        ATTENTION ! Les barrages, entre autres installations stratégiques et sensibles sont des « joujoux » à ne surtout pas mettre entre les mains de n’importe qui !

                                        EDF a et a toujours eu un réel savoir-faire et des compétences pointues concernant le domaine hydro-électrique particulièrement. D’ailleurs, EDF, depuis l’époque de la construction des installations hydro-électriques (barrages, retenues d’eaux, canaux d’alimentations, etc...) est un modèle d’organisation quant à la gestion de ces secteurs. Pour plus de facilité à maîtriser la complexité de ce domaine, EDF subdivisait en plusieurs secteurs la gestion.

                                        REAM (Région d’Equipement Alpes-Marseille) ( à titre d’exemple), le GRPH, groupe régional de production hydraulique, etc... et tous ces secteurs par un entretien et une surveillance constantes, veillaient étroitement à la sécurité des riverains en aval et en amont des barrages.

                                        EDF, donc l’ETAT, gestionnaire travaillait en étroite collaboration avec l’Equipement -DDE- pour la surveillance des barrages, grands, moyens, petits, des retenues d’eaux, qui sont très nombreuses en France, et particulièrement tout le long du Rhône. Pour ce que j’en connais. EDF collaborait également avec la COMPAGNIE NATIONALE DU RHONE.

                                        Il faut se rendre compte à quel point, du sérieux et du savoir-faire des Agents de l’EDF, de l’EQUPEMENT, de la CNR,( chapeautés la plupart du temps par des Ingénieurs polytechniciens), pour avoir pendant des décennies, un demi-siècle, assuré la SECURITE de régions entières car un barrage qui céderait provoquerait des catastrophes majeures, vagues tsunamiques qui déferleraient sur les villes et les villages sur des dizaines de kilomètres, renforcées par des crues importantes des fleuves en bordure.

                                        Tous ces risques là étaient soigneusement pesés, calculés et tout était mis en oeuvre par l’ETAT et EDF qui veillait par des techniques éprouvées, à ce que la catastrophe majeure de MALPASSE, en 1961, malheureusement qui avait coûté la vie à des milliers d’habitant dans la région de FREJUS, ne se reproduise jamais. Le risque O n’existant pas.

                                        Alors, attention, les élus, attention le gouvernement ! on ne spécule pas avec les barrages, pour satisfaire à l’appât du gain d’une poignée d’individus insatiables, et leur mépris total des enjeux sécuritaires.

                                        Car que se passerait-il en cas de privatisation, de mise en concurrence ? Négligence, sous-compétence d’équipes sous-payées et dévalorisées, travaillant en flux tendu, et à terme, la dégradation des équipements...Et des MALPASSE puissance 10.
                                         


                                        • VICTOR Ayoli VICTOR 4 novembre 2015 12:07

                                          @Nicole CHEVERNEY

                                          Tentative de hold-up sur nos barrages. Remettons-en une couche.

                                          Il n’est pas inutile de dénoncer les turpitudes gouvernementales, de titiller les médias « mènestrime ». Ainsi du cri de rage poussé ici même contre l’inconcevable abandon par la clique Hollande, Ségo, Valls de nos barrages aux banksters et aux multinationales. Les gens de Médiapart en a fait un article de Une ( http://www.mediapart.fr/journal/economie/031115/vers-la-privatisation-des-barrages-au-nom-de-la-concurrence ) creusant avec les moyens qui sont les leurs les tenants et les aboutissants de cette forfaiture. Très bien et saluons cette action.

                                          On sait que c’est Fillon, sous l’ère Sarkozy qui, en 2010, s’est engagé auprès de la Commission européenne à privatiser les barrages français. Pouvait-on attendre autre chose d’un gouvernement de droite inféodés aux méfaits des idées ultralibérales ? Mais, bien pire c’est un gouvernement prétendument « de gauche » (Ayraud) qui a relancé l’opération , en promettant à la Commission européenne de privatiser nos installations hydroélectriques en échange de la « bienveillance » de la dite commissions concernant nos déficits budgétaires. Notons qu’aucun État européen n’a renoncé à a garder la maîtrise de ses barrages, ouvrages stratégiques s’il en est. Comment expliquer que la France soit la seule à ouvrir ses barrages hydrauliques à la concurrence, alors que tous les autres États européens en conservent un contrôle étroit ? L’Allemagne a exclu ses barrages de la concurrence. Les concessions sont octroyées par les Länder pour une durée de 40 à 80 ans. Et la commune dispose d’un droit de veto sur tout nouvel exploitant. La Suède, dont un des opérateurs lorgne les barrages français, a mis ses barrages sous le régime de l’autorisation publique. En Norvège, les exploitations hydrauliques sont obligatoirement accordées à une structure publique pour une durée illimitée. En Autriche, les concessions sont accordées pour une durée de 60 à 80 ans. En Italie, les concessions attribuées à l’Enel, l’électricien historique, sont toutes maintenues au moins jusqu’en 2029. La Suisse, candidate aussi pour reprendre des barrages en France, ne relève pas du droit européen. Lien http://www.mediapart.fr/journal/economie/031115/vers-la-privatisation-des-barrages-au-nom-de-la-concurrence.

                                          Le gouvernement reste sourd à tous ces arguments : il a planqué la privatisation des barrages dans un recoin de loi dite de « transition énergétique ». Autrement dit un gouvernement « de gauche » joue contre son camp et dépouille les citoyens (et contribuables) français d’un de leur fleuron ! Pour noyer le poisson, ils prétendent que l’État reste propriétaire des ouvrages et qu’il ne met en vente que la concession d’exploitation des installations. Baratin, bourrage de crane. Il est évident que les barrages ne partiront pas à l’étranger, mais la formidable rente hydroélectrique,oui ! Ces ouvrages ont été conçus et réalisés grâce au génie et au travail des ingénieurs et des ouvriers français. Peut-on concevoir que maintenant qu’ils sons payés, amortis et très rentables on fasse cadeau de ces montagnes de thunes à des spéculateurs étrangers et à des banksters ? Tout ça pour cunilinguer cette exécrable commission européenne, repaire de technocrates - élus par personne – entièrement au service des multinationales et de la finance !

                                          On doit exiger avec la plus grande vigueur de nos « responsables » irresponsables de renoncer à cette horreur économique et de rejeter vertement les prétentions de la commissaire européenne chargée de la concurrence, Margrethe Vestager, qui,, dans une lettre du 22 octobre, adressé à Laurent Fabius, l’informe de l’ouverture d’une enquête sur les concessions hydrauliques accordées en France à EDF. Le lettre est ici : lien

                                          Ce diktat doit être rejeté pour des raisons de décence. Au nom de l’utilité publique, les habitants de Tignes, de Savines ont-ils été expropriés et chassés de leurs villages pour finalement satisfaire des intérêts privés voraces ?

                                          Il doit être rejeté pour des raisons de sécurité nationale. Ils sont indispensables à la sécurité énergétique nationale en cas de problèmes graves sur les centrales nucléaires, et à ce titre doivent rester sous juridiction nationale. Et que dire des stocks d’eau indispensables à l’agriculture, mais aussi au refroidissement des centrales nucléaires ? Peut-on les laisser dans des mains étrangères ?


                                          Il doit être rejeté pour des raisons économiques. Ces ouvrages génèrent, en plus de l’électricité, deux milliards et demi de bénéfices. Ces bénéfices vont pour partie à l’État, baissant d’autant ses besoins d’impôts, pour partie à EDF, baissant d’autant les tarifs de l’électricité.

                                          Bougeons-nous ! Ne laissons pas ce texte scélérat aller jusqu’au bout. Des élections auront lieu dans quelques semaines. Faisons connaître ce problème à tous les candidats, et sommons-les de prendre position sur ce problème crucial.

                                          On peut toujours envoyer ce texte ou d’autres soulevant le problème à nos députés : ils sont sur les charbons ardents lorsqu’arrivent des élections, même si les Régionales ne les concernent pas au premier chef.

                                          Pour trouver votre député : http://mondepute.free.fr/cadre_deputes.htm

                                          Adresse de l’Assemblée nationale :

                                          Assemblée nationale
                                          126, rue de l’Université 
                                          75355 Paris 07 SP

                                          Banzaïe !


                                        • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 4 novembre 2015 10:23

                                          Et j’ajouterai à mon commentaire, un grand merci à Victor pour cet article !


                                          • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 4 novembre 2015 13:35

                                             @ Victor,

                                            La surveillance et la maintenance d’un barrage se fait sur les parties émergées, mais bien plus encore sur les parties immergées, non visibles à l’œil nu, car ces constructions ne sont pas récentes. La plupart datent, grosso-modo, des années cinquante/soixante ( les trente glorieuses). 

                                            Les investissements pour vérifier sous l’eau l’état des infrastructures des barrages, bases bétonnées, etc... constater s’il n’existe pas de fissures pouvant entraîner avec l’érosion et le travail de l’eau, des béances et leurs conséquences que l’on imagine, sont coûteux et très sophistiqués et le personnel formé.

                                            J’ imagine mal des entreprises de sous-traitance qui seront obligatoirement recrutées pour ce genre de travail, investir dans ce matériel-là. Trop onéreux, compliqué, faire des économies etc...

                                            Au contraire, quant aux multinationales qui se tailleront la part du lion, en dépeçant la France de leurs infrastructures, très gourmandes et pour obéir à leur actionnaires, elles laisseront les barrages en l’état , en rognant sur la partie sécurité, contrôle, etc...

                                            Alors que EDF et les administrations en charge de la surveillance toujours sous la houlette des cadres des Ponts et Chaussées, ou des Mines ou de Centrale ou de Polytechnique, avaient les moyens de s’assurer et du matériel et des compétences humaines.

                                            C’est très grave !

                                             Les membres du gouvernement qui avaliseraient un tel projet, sont-ils à ce point inconscients ?

                                            CDT


                                          • lloreen 4 novembre 2015 11:09

                                            Toutes ces corporations privées ( pseudo états) enregistrées auprès de la SEC américaine (security & exchange commission) sont FORCLOSES depuis le 25.12.2012.

                                            http://comprendre-oppt.blogspot.fr/

                                            Toutes les républiques sont des sociétés commerciales privées se donnant l’ APPARENCE d’ une légitimité à représenter les citoyens de France alors qu’ ils sont les représentants des cartels sous le contrôle de la City de Londres.

                                            La preuve en lien.

                                            UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                            Non-registered name or business unit
                                            LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                                            CountryFrance WCountry code241
                                            Post office box number

                                            Post office box town

                                            Telephone number

                                            Fax number

                                            Name primary executive
                                            WActivity (SIC)9199

                                            • lloreen 4 novembre 2015 11:23

                                              Toutes ces sociétés commerciales n’ ont aucune légitimité pour dicter des pseudo-lois à des citoyens. Seule la constitution votée par referendum par les citoyens et par eux seuls fixe les règles en vigueur sur un territoire national ainsi que le droit commun.
                                              Tout le reste est illégitime et donc nul et non avenu.

                                              Une plainte peut être déposée par tout citoyen français contre ces escrocs et ces usurpateurs auprès des autorités militaires. 

                                              http://lesmoutonsenrages.fr/2015/11/04/plainte-contre-letat-aupres-de-larmee-francaise-plainte-contre-letat-francais-aupres-des-autorites-competentes-militaire/

                                              Toutes les républiques (res publica) sont des sociétés commerciales privées.
                                              La commission européenne également, ainsi que les (anciens) départements, villes etc....

                                              La preuve en lien.
                                              RFA :

                                              UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandScharnhorststr. 34-37BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandDorotheenstr. 84BranchBerlin LBundesministerium für Gesundheit und soziale SicherungWilhelmstr. 49BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlexanderplatz 6BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJerusalemer Str. 24BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJägerstr. 9BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandBreite Str. 3BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandPlatz der Republik 1HeadquartersBerlin LInstitut fuer ForstgenetikSieker Landstr. 2HeadquartersGroßhansdorf LBundesrepublik DeutschlandHeinrich-von-Stephan-Str. 1BranchBonn LGriechische General-und Honorarkonsulate in der Bundesrepublik DeutschlandWittenbergplatz 3AHeadquartersBerlin LBundesrepublik DeutschlandRochusstr. 1BranchBonn LBundesrepublik DeutschlandFriedrich-Ebert-Allee 40BranchBonn

                                              • lloreen 4 novembre 2015 11:24

                                                Commission européenne :

                                                UPIK® Record - L LRegistered company nameCOMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE ORG.INTERNAT WNon-registered name or business unitEuropean Commission LD-U-N-S© Number400025496 LRegistered addressRue de la Loi 200 LPost code1040 LCityBruxelles
                                                CountryBelgium WCountry code69
                                                Post office box number

                                                Post office box town
                                                LTelephone number022991111 WFax number22950166 WName primary executiveJosé Manuel Barroso WActivity (SIC)8399

                                                • lloreen 4 novembre 2015 11:48

                                                  Un conseil national de transition existe en France depuis le 18 juin 2015 pour permettre à chaque français qui le souhaite de reprendre les rennes en mains par l’ action et le rassemblement.

                                                  http://www.conseilnational.fr/

                                                  Déclaration du CNT à l’ ONU.

                                                  Déclaration du CNT à l’ONU

                                                  à

                                                  Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies,

                                                  CONSIDÉRANT le préambule de la Charte des Nations Unies :

                                                  « Résolus à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites »


                                                  En savoir plus sur http://stopmensonges.com/declaration-du-conseil-national-de-transition-a-lonu/#zDbIobQS4btwAtAt.99


                                                  ET RAPPELANT,

                                                  – Que dans son préambule, la Constitution de la V° République dispose que « Le Peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils sont définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004 ».

                                                  – Que la Déclaration de 1789 présente comme « naturels, inaliénables et sacrés » un ensemble de droits individuels et collectifs.

                                                  Nous, peuple de France, tenons à informer la Cour internationale de Justice, organe judiciaire principal des Nations Unies, de la violation flagrante, grave et réitérée, des  « droits fondamentaux de l’homme » protégés dans notre pays par cette «  déclaration des droits de l’homme et du citoyen », en vigueur et au plus haut de la hiérarchie des normes  ; notamment depuis le 13 décembre 2007, date à laquelle un traité dit «  Traité de Lisbonne » a été imposé à notre Nation malgré un refus clairement et démocratiquement exprimé par les Français le 29 mai 2005. Et qu’en conséquence, la majorité du peuple français se trouve depuis cette date dans un état d’oppression.

                                                  RAPPELANT AUSSI,

                                                  – Que l’article 2 de cette Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, considère la résistance à l’oppression comme un « « droit naturel et imprescriptible de l’Homme ».

                                                  – Que monsieur Sarkozy a créé une entité internationalement reconnue, le « Conseil National de Transition », pour donner un cadre légitime à cette « résistance à l’oppression ».

                                                  EN CONSÉQUENCE,

                                                  Nous, peuple de France,

                                                  – En date du 18 juin 2015, avons proclamé la création d’un « Conseil National de Transition » pour dénoncer l’illégitimité du gouvernement en place et résister à son oppression.

                                                  – En date du 14 juillet, ce Conseil National de Transition, soutenu par des milliers de citoyens a voulu revendiquer publiquement le juste droit à la souveraineté du peuple reconnue par la déclaration des droits de l’homme et par l’article 1, alinéa 2, de la Charte des Nations Unies, et en a été empêché par les forces armées au service de ce gouvernement.

                                                  – Depuis cette date, ce Conseil National de Transition revendiquant la souveraineté du peuple, droit reconnu nationalement et internationalement, s’inscrit donc en résistance face à un gouvernement illégitime, donc dictatorial, et appelle au soutien de tous les défenseurs du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, droit qui constitue l’un des fondements de la Charte des Nations Unies.

                                                  Au nom du peuple de France représenté par une majorité de 55% ayant voté « non » lors du référendum de mai 2005.

                                                  Po/Le collectif de citoyens du Conseil National de Transition

                                                  France, le vingt-neuf septembre deux mille quinze

                                                  Pièce jointe : proclamation du Conseil National de Transition de France

                                                  Copies de cette déclaration à l’ONU ont également été adressées aux « Missions permanentes auprès de l’ONU à Genève » de : Russie, Iran, Suisse, Equateur, Bolivie

                                                  Publié par DEMOSOPHIC MOVEMENT


                                                  • lloreen 4 novembre 2015 11:49

                                                    pardon : les rênes.


                                                    • chantecler chantecler 4 novembre 2015 13:11

                                                      Ben salut !
                                                       Je me dis là qu’une fois que l’on s’est mis dans la dépendance des marchés pour assurer notre survie (endettement) nous sommes livrés au marché , qui comme son nom l’indique , exige toujours plus d’actifs à se mettre sous la dent ...
                                                      Tous en sachant que le néolibéralisme et la ruine de l’état qu’il induit ne peut se maintenir que par l’endettement (chute du PIB pur faire court , ou destruction du secteur secondaire pour être plus précis ).
                                                      Oui, la Grèce aurait du nous ouvrir les yeux .
                                                      Mais raté :
                                                      Le système et ses relais ont préféré nous servir et faire admettre la responsabilité des « profiteurs ».
                                                      Dans cette histoire de privatisation des barrages , c’est qui les profiteurs ?
                                                      Tant que le quidam n’est pas surendetté (pour payer ses impôts par exemple , ou addict de la consommation) et que son environnement n’est pas mis en danger (son toit par exemple) il , et c’est humain , ne regardera jamais la réalité de face . Il se dira : ça concerne l’autre mais jamais moi .


                                                      • lloreen 4 novembre 2015 16:32

                                                        Les imposteurs démasqués.
                                                        Les informations primordiales à diffuser sont en lien.

                                                        http://www.wikistrike.com/article-qui-dirige-l-entreprise-privee-appelee-etats-unis-d-amerique-121557976.html


                                                        • lloreen 4 novembre 2015 20:40

                                                          "« Par extension, si cette simple information devait être montrée au grand public, l’Union Transatlantique serait fichue par terre…"
                                                          CQFD

                                                          Et tout le reste aussi.
                                                          Tous les traités et accords signés par des corporations privées, qui plus est forcloses par l’ OPPT le 25.12.2012 n’ ont aucune légitimité envers les citoyens des nations dont le seul guide est la constitution de leurs pays respectifs.

                                                          Des citoyens français peuvent donc porter plainte contre les imposteurs à la tête des états (corporations privées) auprès de l’ armée.

                                                          http://lesmoutonsenrages.fr/2015/11/04/plainte-contre-letat-aupres-de-larmee-francaise-plainte-contre-letat-francais-aupres-des-autorites-competentes-militaire/



                                                          • lloreen 4 novembre 2015 22:31

                                                            Monsieur de Villiers parle de ce qu’ il a vu lorsqu’ il était dans le monde politique.

                                                            http://france-origine-garantie.fr/2015/10/26/philippe-de-villiers-jai-vu-sagiter-la-crapaudaille/


                                                            • Bataillons 4 novembre 2015 23:59

                                                              Nos gouvernants ont signés les traités européens, on voit les conséquences !

                                                               Les traités européens sont à l’origine du démantèlement de la fonction publique. L’UPR cite l’article 106 du TFUE : « Les entreprises chargées de la gestion de services d’intérêt économique général ou présentant le caractère d’un monopole fiscal sont soumises aux règles des traités, notamment aux règles de concurrence, dans les limites où l’application de ces règles ne fait pas échec à l’accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie. Le développement des échanges ne doit pas être affecté dans une mesure contraire à l’intérêt de l’Union. » EDF entre dans cette catégorie.

                                                              L’UE a tout simplement mis en demeure la France d’appliquer les traités européens. Forcément, nos gouvernants les ont signés.

                                                              CQFD.

                                                              Conclusion : Avant qu’il ne soit trop tard, il faut sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE. Upr.fr


                                                              • malitourne malitourne 5 novembre 2015 07:25

                                                                @Bataillons
                                                                La traîtrise des européistes c’est d’aligner précisément l’intérêt de la Nation sur l’intérêt de l’UE.


                                                              • lloreen 5 novembre 2015 09:41

                                                                @Bataillons
                                                                "Conclusion : Avant qu’il ne soit trop tard, il faut sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE. Upr.fr"

                                                                Ces corporations sont forcloses depuis le 25.312.2012.
                                                                Tout est enregistré et tout est en lien.
                                                                http://comprendre-oppt.blogspot.fr/


                                                              • adeline 6 novembre 2015 19:32

                                                                @lloreen
                                                                «  25.312.2012 » vous écrivez depuis saturne ?


                                                              • lloreen 5 novembre 2015 09:41

                                                                pardon:25.12.2012




                                                                    • lloreen 5 novembre 2015 10:24

                                                                      Les documents à utiliser sont ici.
                                                                      http://fiduciedupeuple.org/index.php?mod=doc_log


                                                                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 novembre 2015 12:31

                                                                        The european dream, what else ? ^^


                                                                        • Faedriva 8 novembre 2015 19:58

                                                                          Sur le sujet de l’hydroélectricité l’Europe et son conseil et sa présidence est une grosse conne.

                                                                          Qui serait obligé de compenser un accident de barrage comme celui du var dans les années dix neuf cent cinquante ?
                                                                          Autant conserver les barrages sous contrôle d’état.
                                                                          Une centrale à charbon qui pète n’est pas aussi endommageant qu’un Barrage qui tombe.
                                                                          Et aucun accident dans le monde n’a prouvé qu’un opérateur privé est plus civique civil et compétent qu’un opérateur d’état.
                                                                          Si la tête est malade, état ou privé ce seront des morts et des blessés, les libéraux nous diront.
                                                                          Mais par mieux, si c’est l’état qui le possède, l’hydaulique défaillante, on ne demandera pas la tête ni les couilles du privé :)


                                                                          • confiture 9 novembre 2015 19:07

                                                                            Je déteste ce genre d’attitude, vous avez voté aux européennes, vous n’avez pas voté pour les bonnes personnes, maintenant on pleur évidement, la prochaine fois votez à 99% contre cette merde ou alors taisez vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité