Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > DSK, privaute avec le rapport Vance

DSK, privaute avec le rapport Vance

Lèche-bottes blues

Il a été décerné à Jack Lang le trophée de la « Langue de velours  », en effet il vient de déclarer à la suite de l'interview scénarisée de DSK, que celui-ci à « parlé la langue du cœur, de la vérité et de l'intelligence. Il a révélé une fois de plus sa haute stature intellectuelle et morale […]. Le second lauréat est M. Le Guen qui sans vergogne affirme "Il a eu la volonté de clamer son innocence et de réfuter les calomnies. »

Sa vérité

Avoir convaincu par la douceur et par l'attrait de son corps d'athlète, une femme inconnue à se jeter à ses pieds pour lui procurer une « gâterie » sans filet (quelle élégance !) qui a abouti rapidement sur les sous-vêtements de la femme de ménage, le tout en 7 à huit minutes, douche comprise ! (1) c'est incompréhensible.

Et qu'ensuite accepter de parler publiquement d'une relation sexuelle furtive et inappropriée, mais, « consentie », de quelques minutes, cela devient indécent. De qui se moque-t-il ?

Et lorsque qu'il parle d'entrée d'une faute morale, cela ne devrait concerner que sa femme et sa famille qui voient leur père et mari admettre à la télé qu'il fornique à la va-vite dans une chambre d'hôtel, juste avant de déjeuner avec sa fille.

Privauté avec le rapport Vance.

Son plaidoyer pourtant soigneusement préparé se base sur des affirmations qui seront vite contredites. Notamment lorsqu'il tente de faire passer un non-lieu pour une relaxe en exhibant la copie du rapport du procureur et lui faire dire qu'il abandonnait les charges parce que Mme Diallo avait menti sur les faits. Ce qui est à peine vrai, (elle ne s'est embrouillée qu'en parlant de ce qu'elle avait fait APRES cette rencontre amoureuse) (2) , en réalité parce que ce procureur a estimé que les mensonges annexes de la femme de ménage auraient eu un impact trop négatif sur le jury et que l'unanimité ne pourrait être ainsi obtenu. A noter que la défense de l'ex-futur rival de Sarkosy se garde bien de porter plainte contre cette menteuse pour diffamation, ce qui serait la moindre des choses.

Or, dans ce fameux rapport le procureur écrit explicitement, « Notre scepticisme vis-à-vis de la crédibilité de la plaignante nous rend incapables de savoir ce qui s'est véritablement passé dans la suite de l'accusé, le 14 mai 2011, et empêche donc de continuer les poursuites judiciaires. Par conséquent, nous conseillons respectueusement que l'accusation soit levée.".". D'autre part, il est écrit : « Les preuves physiques, scientifiques et d'autres natures, indiquent que l'accusé a engagé un acte sexuel précipité avec la plaignante  »

Le show

Dans sa prestation télévisée -qui sonnait faux, malgré un conducteur négocié-, il a réussi à ne rien dire de ce qui s'était passé dans la suite du Sofitel sauf qu'il ne s'agissait pas de rapport « tarifé » ce qui écarte la prostitution évoquée par la Défense, profession interdite dans l'Etat de New York également pour les clients ; Il ne manquait plus que DSK soit poursuivi pour cela ! Et lorsqu'il parle de l'éventualité d'un piège, cela ne l'absous pas de son manque de sang-froid, ni même de sa jugeote.

Ce qu'il ressort de cette opération médiatique est que l'opinion de chacun s'est renforcée et donc vaine, ceux qui le croient innocent de cette agression sexuelle ( il n'a jamais été question de viol, au pire de tentative de viol), continueront de le croire, ceux qui comme moi croient l'ancien directeur du FMI et président putatif de la République, coupable d'agression, de goujaterie, de suffisance et de mensonges (3)en resteront convaincus, tandis que ceux qui s'en balancent auront peut-être raison. De toute façon, pratiquement toute l'opinion publique trouve cet épisode peu reluisant ce qui devrait obérer l'avenir politique de cet homme.

Quant à la crise, Monsieur l'économiste nous abreuve de banalités du genre si on ne fait rien aujourd'hui dans 25 ans rien n'ira plus et lorsqu'il dit qu'il va retrouver les siens qu'il le fasse et se replonge dans ses chères études.

P.S. Ne parlons pas de l'affaire Banon, car il ne faut pas tirer sur une ambulance : Strauss-Khan, cette fois-ci, c'est lui qui attire une bichette dans un guet-apens, croyant qu'elle serait consentante.

 

[1] Rapport Vance. «  Par conséquent, il apparaissait que, quoi qu'il se soit passé entre l'accusé et la plaignante, les événements s'étaient déroulés approximativement entre sept et neuf minutes ».

[2] Le rapport met particulièrement en évidence les trois versions différentes données par Nafissatou Diallo sur ce qu'il s'est passé après les faits allégués, et non sur les faits eux-mêmes. (Page 11. Reasons for recommandation of dismissal, I. A. The continued conflicting accounts from the complainant regarding the charged incident)

[3] Quand Claire Chazal lui demande ainsi s'il se considère blanchi, DSK souligne que le procureur explique lui-même que Nafissatou Diallo "a menti sur tout" [...] Avant de conclure : "Donc toute cette histoire qu'elle nous a raconté est un mensonge". Ce n'est pas ce que dit le rapport DSK n'est ni blanchi ni condamné.



Sur le même thème

Les émeutes raciales aux USA, une terrible tradition (4) : les victimes noires de la police de 2000 à 2014
Ted Bundy
La NSA savait aussi ce qui se passait à Abbottabad
Coke en stock (LXXI) : quand Paris Hilton sert de paravent (1)
OTAN : mercenaires et propagande au service d'une machine de guerre 1/3


Les réactions les plus appréciées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès







Partenaires