Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > DSK, privaute avec le rapport Vance

DSK, privaute avec le rapport Vance

Lèche-bottes blues

Il a été décerné à Jack Lang le trophée de la « Langue de velours  », en effet il vient de déclarer à la suite de l'interview scénarisée de DSK, que celui-ci à « parlé la langue du cœur, de la vérité et de l'intelligence. Il a révélé une fois de plus sa haute stature intellectuelle et morale […]. Le second lauréat est M. Le Guen qui sans vergogne affirme "Il a eu la volonté de clamer son innocence et de réfuter les calomnies. »

Sa vérité

Avoir convaincu par la douceur et par l'attrait de son corps d'athlète, une femme inconnue à se jeter à ses pieds pour lui procurer une « gâterie » sans filet (quelle élégance !) qui a abouti rapidement sur les sous-vêtements de la femme de ménage, le tout en 7 à huit minutes, douche comprise ! (1) c'est incompréhensible.

Et qu'ensuite accepter de parler publiquement d'une relation sexuelle furtive et inappropriée, mais, « consentie », de quelques minutes, cela devient indécent. De qui se moque-t-il ?

Et lorsque qu'il parle d'entrée d'une faute morale, cela ne devrait concerner que sa femme et sa famille qui voient leur père et mari admettre à la télé qu'il fornique à la va-vite dans une chambre d'hôtel, juste avant de déjeuner avec sa fille.

Privauté avec le rapport Vance.

Son plaidoyer pourtant soigneusement préparé se base sur des affirmations qui seront vite contredites. Notamment lorsqu'il tente de faire passer un non-lieu pour une relaxe en exhibant la copie du rapport du procureur et lui faire dire qu'il abandonnait les charges parce que Mme Diallo avait menti sur les faits. Ce qui est à peine vrai, (elle ne s'est embrouillée qu'en parlant de ce qu'elle avait fait APRES cette rencontre amoureuse) (2) , en réalité parce que ce procureur a estimé que les mensonges annexes de la femme de ménage auraient eu un impact trop négatif sur le jury et que l'unanimité ne pourrait être ainsi obtenu. A noter que la défense de l'ex-futur rival de Sarkosy se garde bien de porter plainte contre cette menteuse pour diffamation, ce qui serait la moindre des choses.

Or, dans ce fameux rapport le procureur écrit explicitement, « Notre scepticisme vis-à-vis de la crédibilité de la plaignante nous rend incapables de savoir ce qui s'est véritablement passé dans la suite de l'accusé, le 14 mai 2011, et empêche donc de continuer les poursuites judiciaires. Par conséquent, nous conseillons respectueusement que l'accusation soit levée.".". D'autre part, il est écrit : « Les preuves physiques, scientifiques et d'autres natures, indiquent que l'accusé a engagé un acte sexuel précipité avec la plaignante  »

Le show

Dans sa prestation télévisée -qui sonnait faux, malgré un conducteur négocié-, il a réussi à ne rien dire de ce qui s'était passé dans la suite du Sofitel sauf qu'il ne s'agissait pas de rapport « tarifé » ce qui écarte la prostitution évoquée par la Défense, profession interdite dans l'Etat de New York également pour les clients ; Il ne manquait plus que DSK soit poursuivi pour cela ! Et lorsqu'il parle de l'éventualité d'un piège, cela ne l'absous pas de son manque de sang-froid, ni même de sa jugeote.

Ce qu'il ressort de cette opération médiatique est que l'opinion de chacun s'est renforcée et donc vaine, ceux qui le croient innocent de cette agression sexuelle ( il n'a jamais été question de viol, au pire de tentative de viol), continueront de le croire, ceux qui comme moi croient l'ancien directeur du FMI et président putatif de la République, coupable d'agression, de goujaterie, de suffisance et de mensonges (3)en resteront convaincus, tandis que ceux qui s'en balancent auront peut-être raison. De toute façon, pratiquement toute l'opinion publique trouve cet épisode peu reluisant ce qui devrait obérer l'avenir politique de cet homme.

Quant à la crise, Monsieur l'économiste nous abreuve de banalités du genre si on ne fait rien aujourd'hui dans 25 ans rien n'ira plus et lorsqu'il dit qu'il va retrouver les siens qu'il le fasse et se replonge dans ses chères études.

P.S. Ne parlons pas de l'affaire Banon, car il ne faut pas tirer sur une ambulance : Strauss-Khan, cette fois-ci, c'est lui qui attire une bichette dans un guet-apens, croyant qu'elle serait consentante.

 

[1] Rapport Vance. «  Par conséquent, il apparaissait que, quoi qu'il se soit passé entre l'accusé et la plaignante, les événements s'étaient déroulés approximativement entre sept et neuf minutes ».

[2] Le rapport met particulièrement en évidence les trois versions différentes données par Nafissatou Diallo sur ce qu'il s'est passé après les faits allégués, et non sur les faits eux-mêmes. (Page 11. Reasons for recommandation of dismissal, I. A. The continued conflicting accounts from the complainant regarding the charged incident)

[3] Quand Claire Chazal lui demande ainsi s'il se considère blanchi, DSK souligne que le procureur explique lui-même que Nafissatou Diallo "a menti sur tout" [...] Avant de conclure : "Donc toute cette histoire qu'elle nous a raconté est un mensonge". Ce n'est pas ce que dit le rapport DSK n'est ni blanchi ni condamné.



Sur le même thème

Une société de violeurs ?
Les émeutes raciales aux USA, une terrible tradition (4) : les victimes noires de la police de 2000 à 2014
"Welcome to New-York": élégant, courageux et intelligent
Ted Bundy
Quand les athées croient à la Mecque


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par Marc Viot (---.---.---.16) 21 septembre 2011 09:17
    Marc Viot

    Le Pape et DSK meurent le même jour. Ils sont jugés rapidement : DSK en enfer et le Pape au Paradis . Mais Satan, suite à une erreur d’aiguillage, envoie DSK au Paradis et le Pape en enfer. Le lendemain, on corrige l’erreur. Dans l’ascenseur qui les envoie à leur destination exacte, les deux se rencontrent. - Le Pape, radieux : Je suis très, très heureux.... Je vais enfin rencontrer la VIERGE Marie ! - DSK : Ah ! Mon Père...Pour ça.... il aurait fallu venir hier !..

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 21 septembre 2011 11:04
    LE CHAT

    Jang Lang est pire qu’un lèche cul , il est carrément suce-pet !

  • Par ZenZoe (---.---.---.167) 21 septembre 2011 11:27
    ZenZoe

    Sur la tirade de jack lang : on la comprend mieux si on intègre le fait que lang compare compare la haute stature morale de DSK à la sienne.

  • Par ricki (---.---.---.212) 21 septembre 2011 12:39

    DSK va aller travailler dans le civil.
    Il va devenir directeur général de la banque de sperme...

  • Par Algunet (---.---.---.152) 21 septembre 2011 18:24

    « Avoir convaincu par la douceur et par l’attrait de son corps d’athlète, une femme inconnue à se jeter à ses pieds pour lui procurer une « gâterie » sans filet (quelle élégance !) qui a abouti rapidement sur les sous-vêtements de la femme de ménage, le tout en 7 à huit minutes, douche comprise ! » dites-vous...

    J’ajouterais que Mme Diallo a également un physique aussi avantageux que celui de DSK ! une vraie mannequin !

    Je me pose également la question de fond de savoir si un viol peut se commettre en 7 à 8  minutes selon le scénario suivant :

    Excitation à la vue de la belle, mise en érection du vieux taureau, poursuite de l’effarouchée, plaquage en vol, retournement de l’objet du désir qui se débat violement, viol et douche comprise...

  • Par ZEN (---.---.---.213) 21 septembre 2011 19:44
    ZEN

    DSK a « parlé la langue du cœur, de la vérité et de l’intelligence. Il a révélé une fois de plus sa haute stature intellectuelle et morale

    Merci pour le fou-rire !

  • Par nuance (---.---.---.114) 21 septembre 2011 21:09

    Drôle de pays, les US, ou on abandonne les charges, pour de simples « doutes » sur la « crédibilité » de la victime, et ou on condamne à mort un homme sur de simples témoignages, sans aucune preuve matérielle !

  • Par Jicé (---.---.---.199) 21 septembre 2011 21:35
    Jicé

    Et TF’Honte, toujours à la hauteur de sa réputation...

  • Par Ganesha (---.---.---.250) 21 septembre 2011 21:59
    Ganesha

    Vous êtes vraiment nombreux sur internet, à vous livrer à l’exercice de nous démontrer par un simple raisonnement logique (de type A+B...) que DSK est coupable. Personnellement, j’essaie de faire l’inverse !

    C’est un peu plus original, mais il est plus difficile de passer le barrage de la censure, aussi je fais passer mon texte comme simple commentaire.

    Voici ma dernière production :

    D’après le Journal Télévisé, beaucoup d’évènements graves et importants sont en cours dans le monde : reconnaissance de la Palestine, exécution capitale d’un innocent aux USA, diminution de l’aide alimentaire pour les pauvres en Europe...
    Mais, malgré tout, il est peut-être encore légitime ou acceptable de s’offrir une dernière (?) fois le plaisir de commenter l’affaire DSK ?
    Après tout, c’est la première fois que c’est lui, en personne, qui nous parle, après quatre mois de silence forcé !

    Bien sûr, j’ai été déçu  : même si, finalement, le déroulement de cette opération de communication était logique et prévisible, nous, les treize millions de téléspectateurs, nous devions (presque) tous avoir au fond de notre coeur, le secret espoir qu’il « craque » et nous livre dans un langage simple et direct "ce qu’il s’est réellement passé". Au lieu de cela, nous avons plutôt eu un internaute parmi d’autres, qui nous faisait son exégèse personnelle du rapport Vance...

    Un peu plus intéressantes ont été les premières minutes : une série de négations...une sorte de charade, une devinette : qui trouvera, le premier, la solution, la bonne réponse ? Une récompense pour le gagnant ?
    (je devine vos réponses : une entrevue privée...)

    Les éléments :
    Un acte inapproprié mais non délictueux !
    Une faute, mais mon épouse a su dès le début que j’étais innocent !
    Relation non-tarifée, et bien sûr, ni violence, ni contrainte...

    Ma contribution au débat sera de vous encourager, dans vos supputations et raisonnements, à considérer les « performances » de DSK, en se basant sur le lieu de l’action...

    A New-York, n’oublions pas que cela se passe dans un hôtel, où mme Diallo est sur son lieu de travail, en uniforme et dans l’exercice de ses fonctions.
    Le point important est que DSK nous dit : « non-délictueux ».
    Si on y réfléchit, cela implique que c’est bien Nafissatou qui a fait le premier pas, a su faire naître son désir (je sais, il parait que ce n’est pas très difficile !), ou lui a fait des propositions : certes DSK est supposé avoir été « exhibitionniste » en sortant nu de la salle de bain, mais c’était involontaire.
    Par contre, tout geste ou parole additionnelle de sa part constituerait en pratique du "harcèlement sexuel", un délit certes moins grave que le viol, mais un acte illégal et condamnable, même si la peine est plus légère que 75 années de bagne...

    Ce que nous affirme donc DSK, c’est que c’est Naffisatou qui a pris l’initiative, l’a soumis à la tentation, l’a ouvertement provoqué ! Un geste, une parole, un sourire, un coup d’oeil ? Les femmes ont d’innombrables possibiltés pour nous « aguicher »...

    Et la « faute » de DSK se limiterait donc à « ne pas avoir su dire non » ! Sans doute n’ira-t-il pas jusqu’à nous affirmer qu’il a cherché à refuser, qu’il lui a demandé de sortir...

    Mais si elle ne lui a vraiment pas demandé de la payer, on peut évidemment le trouver extraordinairement (incroyablement ?) naïf d’avoir pu croire un seul instant à une « bonne fortune » ! D’autant plus qu’il se savait vulnérable et menacé...

    Une poussée hormonale, un moment d’égarement  : DSK a tout simplement oublié pendant six minutes que le « chantage aux moeurs » est une industrie aux USA !
    Et, il ne sera pas président de la République Française...

    Je l’ai déjà dit précédemment, à mon avis, sa véritable faute est d’avoir logé seul, sans avoir une secrétaire et deux gardes du corps, dormant dans le grand salon de cette suite.
    En réponse à Claire Chazal, DSK a nié l’acte manqué...

    Comme d’autres commentateurs, je ne crois pas tellement que Naffisatou ait pu être une « Mata-Hari »...
    Une surprise pourrait cependant surgir si on s’intéressait au garçon d’étage qui l’a fait entrer dans la suite 2806.
    En lui disant qu’elle était vide ?

    Très différente est l’affaire Banon : Dsk est un homme politique et cette demoiselle se dit journaliste (avait-elle une carte de presse ?) et écrivain, mais après une première rencontre dans un bâtiment officiel (Sénat), le jour fatidique, il y a simplement une femme adulte qui entre de son plein gré dans un appartement privé, pour ce qu’elle sait être un duo, un "tête à tête".

    Que l’homme qu’elle va rencontrer cherche à la séduire, lui fasse des propositions, quoi de plus naturel ? C’est même le contraire qui aurait pu être vexant et humiliant !

    On pourrait même pousser l’analyse psychologique en notant que nous avons sous nos yeux une jeune femme manifestement fragile, abandonnée et négligée par ses parents... et si connaissez la vie, vous savez que beaucoup de femmes sont, même adultes, perpétuellement à la recherche d’un père, qui les protège et leur permettent d’élever leurs enfants.

    Ces innombrables épouses et concubines que vous voyez vivre avec des hommes plus âgés et fortunés qu’elles, cela suscite la colère, la jalousie et la frustration des petits jeunes sans le sou, mais c’est ainsi que va le monde....

    Bien évidemment, Tristane harcelait DSK, et celui-ci a bien ressenti son désir... Elle cherchait à le séduire, mais elle était décidée à obtenir d’abord la promesse d’une relation sérieuse et durable, ce qui explique son refus.

    Tout cela est bien banal et quotidien, et d’ailleurs, sa démarche actuelle poursuit toujours le même but : attirer l’attention de DSK !

    Réponse judiciaire dans quelques jours...

    Il y a même un principe très simple et universel : tout être humain dont la culpabilité n’a pas été prouvée est INNOCENT

    • Par LE CHAT (---.---.---.189) 21 septembre 2011 23:19
      LE CHAT

      tout être humain dont la culpabilité n’a pas été prouvée est INNOCENT

      ABSOLUMENT PAS ! il a simplement de la chance et les moyens de se payer un excellent avocat !

      dans cette affaire , il a de la chance qu’il n’y ait pas eu de caméra de surveillance dans le couloir où s’est produit le viol ! il a de la chance d’être blanc et richissime , car sinon il serait encore à Rikers !

    • Par teddy-bear (---.---.---.243) 21 septembre 2011 23:56
      teddy-bear

      Rien n’indique que c’est Mme Diallo qui a pris l’initiative dans le rapport, où il est question de rapport « précipité ». Ecrire que c’est bien Nafissatou qui a fait le premier pas, et qui su faire naître son désir (de DSK,ou le sien ?) et « Les femmes ont d’innombrables possibilités pour nous « aguicher » va vous valoir des récriminations de toutes les féministes qui pourraient vous lire...

      DSK n’est pas naïf, mais incapable de maîtriser ses instincts. Et de plus un goujat d’engager une relation sexuelle sans protection. Enfin , soyons sérieux qui peut admettre qu’une femme de ménage (qui ne le connaissait pas, voire le fameux rapport Vance) puisse tomber à genoux devant ce ventripotent personnage, après avoir succomber en quelques minutes à son charme et recevoir ses hommages dans les minutes qui restent. A moins qu’il s’agisse d’une « poussée hormonale simultanée. Pour le chantage aux mœurs aux USA, pas besoin d’être éclaboussée par le pigeon.

      L’affaire Banon : DSK invite tout simplement une jeune journaliste et dans une garçonnière vide et s’attend tout simplement à ce que que la jeune femme va lui céder, ce qu’elle refuse, point final.

      Quant à vos dons de psychanalyse, sans vouloir vous offenser, on entend ce genre de choses aux comptoirs de beaucoup de bars en France

      Il y a même un principe très simple et universel : tout être humain dont la culpabilité n’a pas été prouvée est innocent, c’est exact, mais manque de chance dans cette affaire l’innocence non plus, puisqu’il s’agit d’un non-lieu et non pas d’une relaxe.

  • Par Claudec (---.---.---.227) 22 septembre 2011 08:14
    Claudec

    Dans son semblant d’échange avec Christophe Barbier (http://www.youtube.com/watch?v=txgSkvWAVis) dont je n’ai pas encore trouvé trace sur agoravox, Jean-Marie Le Guen, exprimant en cela l’opinion des partisans de DSK aveuglés par leur sectarisme, se donne l’air de conclure en affirmant que la vérité de DSK est celle du « jugement rendu par la justice américaine ». Le problème est que précisément, la justice américaine n’a pas rendu de jugement. Elle a jeté l’éponge avant, en raison d’une perte de crédibilité de la plaignante, soigneusement attisée par la défense de DSK suite à des mensonges sans rapport avec les faits.

    J-M. Le Guen en reprenant les arguments mensongers de DSK ne fait que mettre en évidence, pour ceux qui ne s’en seraient pas aperçu que ce dernier, non seulement se moque du monde mais a fait, avec son interview truquée, la preuve de son propre manque de crédibilité, autrement en rapport direct avec son affaire que celui de son accusatrice.

    DSK est de la sorte un peu plus dévoilé pour ce qu’il est en réalité : un personnage dont la dimension est bien loin de celle que lui ont forgé et que continuent de lui prêter avec obstination ses amis, au demeurant chaque jour moins nombreux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès







Partenaires