Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Du G 20 au Rio 20 !

Du G 20 au Rio 20 !

Le désordre ambiant n’interdit pas le militantisme…
Alors que le G20 vient de se terminer et que le Rio 20 a déjà publié ses déclarations finales avant même l’ouverture de ce sommet du Développement Durable, sans surprise, on reste sur notre faim comme d’habitude.
Tout au plus l’on remarquera que (pour une fois !) la France après le G 20 fait un petit pas vers moins de stupidité en annonçant que la taxe sur les transactions financières se fera quand même avec ceux qui le désirent (l’Allemagne) et qu’il ne faut pas attendre que tous soient d’accord pour avancer. (http://www.20minutes.fr/economie/956865-taxe-transactions-financieres-entrera-vigueur-2013-affirme-hollande) La pauvreté dans le monde a encore un bon avenir devant elle…
 
Pour le Rio 20, même chose, on avance à tout petit pas et la France a quand même la petite satisfaction d’avoir fait avancer un point ou deux. Pour Pascal Canfin (Ministre au Développement français), la progression est visible dans la participation de la société civile aux activités du Programme des Nations unies pour le développement, où elle sera « participant actif et non plus observateur », ainsi que de l’avancée dans l’idée des « financements innovants », dont la taxe sur les transactions financières qui est présente dans le texte « avec une forme plus ambitieuse que ce qu’on peut lire au G20 ». (http://www.20minutes.fr/article/956635/rio20-on-evite-ca-devienne-rio-moins-vingt).
 
Là encore, la pauvreté dans le monde a encore un bon avenir devant elle… mais c’est parce que de tous petits pas sont effectués (à cause des égoïsmes des nations réfractaires au partage des richesses planétaires et qui prônent une croissante aveugle et destructrice…) qu’il reste quand même encore quelques raisons d’espérer dans un monde moins stupide avant qu’il ne soit définitivement trop tard… (http://www.liberation.fr/terre/2012/06/15/le-scenario-de-l-effondrement-l-emporte_826664).
 
Mais cela implique une véritable prise de conscience de la Décroissance du gaspillage et du productivisme à tout va qui serait un thème à découvrir chez les puissants de ce monde et à aborder dans l’éducation des populations développées et émergentes. Le Développement (écologique) Durable devrait être l’atteinte de l’autosuffisance pour tous dans le respect en évitant les excès catastrophiques que l’on constate d’un continent à l’autre… Mais il est vrai que cela demande une discipline « de fer » pour chacun… (et on en est très loin…)
 
La sagesse voudrait que l’on se rappelle cette phrase : « La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela amène le vrai bonheur. » Gandhi.
 
Bien à vous. Votre Décroissant Durable de service !
Pierre Saramagnan-Souchier, 20 juin 2012.

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 20 juin 2012 14:05

    De pire en pire ces réunions internationales sur l’environnement. Voilà maintenant que l’infinitésimal sujet de consensus est signé d’avance pour laisser les chefs d’État exécuter leur parade d’autosatisfaction sans l’ombre d’un stress ni le début d’un enjeu. Quel est l’intérêt, à part d’entretenir une honteuse hypocrisie généralisée ? Le paradoxe : chacun s’accroche à ce qu’il considère ses intérêts premiers alors que cette question rend les parties du monde interdépendantes. Depuis mon texte de 2009 sur le sommet de Copenhague, aucune évolution. Fiasco en double couche. (Cf.  « L’Atterrant Sommet » sur « Le Lyonnais pamphlétaire »)

     


    • xray 20 juin 2012 17:03


      Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
      (Le malade, l’industrie première.) 

      Il est certain que s’il veut être médiatisé,  « l’économiste » doit servir le capital de la Dette publique, la « construction » de l’Europe, la croissance imbécile, etc. 
      /n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/12/27/le-capital-de-la-dette-publique.html">

      La Taxe Tobin (Le face à face de l’économie active et des marchés boursiers) 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2012/01/23/la-taxe-tobin-le-face-a-face-de-l-economie-active-et-des-mar.html 



      • Claudec Claudec 21 juin 2012 09:20

        @xray

        «  Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, la misère est le fondement de la société de l’argent !  »
        C’est pire encore ! La misère est le fondement de la société tout court !
        C’est de cela qu’il faudrait prendre conscience pour lutter efficacement contre la misère, plutôt que de nous taper obstinément la tête contre les murs, aussi intelligemment que la mouche contre la vitre.

      • Claudec Claudec 20 juin 2012 18:51
        « L’effort à long terme nécessaire pour maintenir un bien-être collectif qui soit en équilibre avec l’atmosphère et le climat exigera en fin de compte des modes viables de consommation et de production, qui ne peuvent être atteints et maintenus que si la population mondiale ne dépasse pas un chiffre écologiquement viable. »
        Rapport 2009 du Fonds des Nations Unies pour la Population

        Or, en dépit des variations de la croissance démographique soufflant le chaud et le froid et de la sempiternnelle annonce de son ralentissement, celui-ci est non seulement peu probable mais quasiment exclu pour de nombreuses raisons parmi lesquelles :
        - La tendance observée depuis la naissance de l’espèce humaine, et plus particulièrement au cours de ses deux derniers millénaires.
        - Les effets du progrès, notamment sanitaire.
        - Les résultats de l’action humanitaire, encourageant les naissances et retardant la mort des plus malheureux, à défaut de les empêcher de souffrir de leur misère.
        - Les conséquences dramatiques d’une inversion de la tendance en termes de vieillissement de la population et de réduction du nombre des actifs.
        - L’aveuglement et l’imprévoyance de tous les hommes, sans exception.
        - La cacophonie régnant chez la plupart des partisans d’un contrôle démographique.
        - L’opposition farouche des opposants à ce dernier.
        etc.
        La prise de conscience de réalités fondamentales serait nécessaire, de toute urgence.

        Pour en savoir plus à propos de la plus évidente de ces réalités, affichez « Fatalitas l’abominable pyramide sociale » dans votre moteur de recherche.

        • AN221 AN220 20 juin 2012 23:03

          Ou peut on(elle avait de touts petits)lire le compte rendu ?


          • Gandalf Claude Simon 21 juin 2012 11:53

            La décroissance est souvent l’instrument du progressisme, et ne me semble pas être de finalité intrinsèque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès