Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > E=M6 : bientôt l’astrologie ?

E=M6 : bientôt l’astrologie ?

Cette émission scientifique de M6 est tombée très bas, dimanche dernier (9/10/11), en présentant une théorie douteuse sur les fréquences des langues, assortie d'affirmations tout aussi douteuses sur les handicaps supposés des Français en matière d'apprentissage des langues étrangères.

On commence par un reportage chez de très jeunes enfants, qualifié d'hyperpolyglottes (!) sous prétextte qu'ils ont appris quelques bases de trois langues (compter jusqu'à dix, i speak enflish, french, italian), ce qui nous pousserait plutôt à remettre en question la formulation "parler une langue" : de quel niveau s'agit-il ?

Ils auraient une "prononciation parfaite" (!) ; c'est quoi d'ailleurs - irlandaise, étasunienne, marseillaise ?

Cette théorie de "fréquences des langues" est née du D. Tomatis, oto-rhino-laryngologiste et professeur de psycholingistique, décédé en 2001.

Elle sert aujourd'hui essentiellement à vendre des cours d'apprentissage des langues étrangères, en France et dans d'autres pays, avec une caution technique et scientifique qui, personnellement, me semble aussi fumeuse que l'électromètre de la Scientologie.

Durant E=M6, cette caution scientifique était apportée par un médecin ORL que je ne cite pas, considérant que M6 lui a fait suffisamment de publicité comme ça. L'émission n'a pas fait de déclaration de conflit d'intérêt ; or, nous aurions aimé savoir si cet expert a des liens avec une boîte qui vend des formations en langues, d'autant qu'une telle déclaration est devenue d'usage en sciences - en théorie.

Sur le site Le Centre de l'Écoute et du Langage à Toulouse, qui présente la même théorie, on lit ceci : « Le Pr Tomatis a observé que chaque langue utilise de façon préférentielle certaines plages de fréquences sonores, appelées bandes passantes. »

A ma connaissance, ce sont les sons qui ont des fréquences, pas les langues. Un Chinois peut parler chinois, qu'il ait une voix grave ou aigüe ! Les langues, elles, ont des phonèmes.

Et encore ceci : « Les français, de part leur étroite bande fréquentielle, limitée dans les médiums, ne sont naturellement pas des linguistes.

Au contraire, l’oreille des russes est ouverte à la totalité des sons, ce qui leur donne une grande facilité pour les langues. » (Les fautes de français sont d'origine)

De même, durant l'émission le spécialiste déclare : "Vous parlez en français sur une octave, pas plus. En anglais, vous allez parler sur deux octaves. En russe, sur trois octaves."

Ça rappelle furieusement l’herbe qui est plus verte ailleurs, les Belges ou les Suisses qui vivraient un plurilinguisme facile... L'actualité nous ayant détrompés, il a fallu chercher plus loin les peuples soi-disant doués en langue !

Chose amusante : les boîtes qui vendent en Russie des cours basés sur cette théorie zappent le passage sur les Slaves surdoués... bizness oblige, car il n'existe aucun peuple naturellement plus doué qu'un autre en la matière. Renseignements pris auprès des natifs, le son français "e", par exemple, est difficile pour les Russes, de même que le "r" pointu, assez rare dans le monde, le "r" roulé étant beaucoup plus fréquent.

Ces techniques sont plus près du bonimenteur que de la science. D'ailleurs, pourquoi E=M6 n'a-t-il pas demandé à un véritable ingénieur une explication sur les « fréquences d'une langue » ? Notamment pour valider (ou pas...) la partie technique sur des sortes de phonogrammes censés montrer les différences entre langues, que vous trouverez reproduits sur cette page. Ainsi que le détail et la critique de la « démonstration » faite dans l'émission sur un enfant qui parle français, arménien et russe.

Pour une explication plus sérieuse de la physique des sons, voir ici.

Tout ça pour déboucher sur quelques clichés que l'émission considère donc comme scientifiquement démontrés :

"Pourquoi les petits Français ont-ils la réputation d'être peu doués en langues étrangères ?"
"Vous allez découvrir que notre langue française est aussi un handicap pour assimiler d'autres langues."

Le spécialiste ORL déclare en préambule : "Jusqu'à l'âge de 4-5 vous pouvez apprendre des milliers de langues." Trop modeste : pourquoi pas des dizaines des milliers ? Mais foin d'ironie facile, reconnaissons qu'il il a voulu dire que les bébés étaient capables d'apprendre n'importe laquelle des 6 ou 7000 langues du monde, ce qui est un sacré coup de chance pour l'humanité ! Et ce n'est pas une découverte scientifique, c'est même connu des parents depuis les Sumériens et même avant ! Sous réserve d'une immersion permanente et prolongée durant des années. Car une langue maternelle peut s'oublier si on ne pratique pas, si on change de milieu.

Il prétend aussi que l'apprentissage précoce modifie l'anatomie du système phoniatrique, mais quoi exactement (on parle de résonnateurs, de conduit vocal) ? Où sont les preuves en imagerie moderne, scanner ou IRM ?

Ces techniques prétendent donc faire apprendre une ou plusieurs langues étrangères aussi vite et aussi bien que la langue maternelle.

Y a-t-il une garantie de résultats dans les boîtes basées sur cette théorie, un anglais « fluent » rapidos et des milliers de langues pour les bout'chous, sinon remboursés ?

Finalement, on aboutit à une justification scientifique de l'apprentissage précoce de l'anglais, dès le CP cette année, imposé de facto. La liberté de choisir ses langues étrangères, bof... c'est une idée totalement étrangère !

Les sons ont des fréquences, les chanteurs peuvent exercer leur art sur différents octaves, mais les fréquences et les octaves des langues, quezaco ? C'est quoi une langue monocorde ? Il existe normalement dans notre pays une loi sur les publicités mensongères, mais si on considère que des radios diffusent encore de nos jours des horoscopes, et que des scientologues sont invités à l'Elysée, on se dit qu'il ne faut pas trop compter sur le BVP (bureau de vérification de la publicité) et que l’irrationnel a encore de beaux jours devant lui, main dans la main avec les marchands du temple.

Non, les Français ne sont pas handicapés en langue. Non, ils ne sont pas mauvais en langues étrangères (en fait, selon les rares études – et non les sondages – ils sont dans la moyenne). Non, les enfants n'apprennent pas facilement des langues (même pour la leur il leur faut des années en immersion permanente), et on peut arriver à un bon niveau en commençant plus tard, de même qu'on peut oublier en commençant tôt faute de pratique régulière.

Les langues étrangères sont difficiles, il y faut du temps, beaucoup de temps - et de la motivation, beaucoup de motivation. Il n'y a pas encore de méthode miracle, et la question de l'anglais n'est pas pédagogique mais politique.

Comparer l’apprentissage de la langue maternelle avec celle des langues étrangères est une illusion qui n'aboutit qu'à imposer l'anglais de la maternelle à l'enseignement supérieur.

D'ailleurs, c'est la conclusion de l'émission : "En dépit de ce handicap, nous pouvons apprendre des langues étrangères à tout âge, mais l'espoir de les maîtriser parfaitement sans accent s'amenuise au fil des ans. Un apprentissage précoce est donc fortement recommandé, surtout pour les petits Français. C'est pourquoi dorénavant l'anglais est obligatoire dès le CE1." (En fait, il n'est pas encore obligatoire officiellement ! )

En somme, c'est pour le bien de nos enfants qu'insidieusement, hypocritement, sans loi et sans débat, il y a toujours plus d'anglais imposé dans les écoles, depuis le CP (demain la maternelle) jusqu'aux concours d'entrée de quelques établissements supérieurs qui se veulent internationaux - pour facturer des frais de scolairté et se glorifier de recruter des natifs anglophones.

A ce sujet, mieux vauit lire aussi un article plus sérieux que cette propagande pseudo-scientifique :"L’enseignement et la recherche doivent continuer de se faire en français dans les universités francophones", de Pierre Frath.

Et surtout, surtout, c'est une façon de vendre, vendre, et encore vendre du babyspeaking à foison !

Alors, les fréquences des langues, géniale découverte aux immenses débouchés pédagogiques, ou monstrueuse imposture scientifique ? Il ne faut pas compter sur E=M6 pour le savoir !



Sur le même thème

Enfin un peu de bon sens dans l'enseignement précoce des langues !
La première semaine internationale sans anglicismes
Utopie : le retour de la mémoire de l'eau me rappelle des trucs
Qui combattra le tout-à-l'anglais aux élections européennes ?
Le problème des langues dans les fictions


Les réactions les plus appréciées

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 10:26
    Krokodilo

    La Sciento lui fait dire beaucoup plus que cela, mais si vous pensez qu’ils sont honnêtes, libre à vous de leur faire des donations et d’acheter leurs stages et séminaires si onéreux, ils en seront ravis.
    En plus, ce n’est pas le sujet de l’article. La Scientologie, j’avais fait un article dessus.

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 09:15
    Krokodilo

    Oui, mais il ne remplit pas les fonctions d’évaluation de la personnalité que lui attribue la secte. Et si on ne doit parler que de ce qu’on a personnellement essayé, Internet va devenir très calme !

  • Par non666 (---.---.---.90) 14 octobre 2011 14:00
    non666

    M6 appartient au groupe Beterlsmann.
    Il suffit de chercher un peu sur le oueb pour trouver les objectifs de la fondation du meme nom dans la gouvernance mondiale.

    Si Sarkozy a reussit a abaisser la France a son niveau, a la priver de ses droits souverains, à la vassaliser dans l’OTAN, elle pourrait se relever apres lui.
    Alors il convient de finir de demoraliser les français, de leur suggerer qu’ils ne sont rien, que leur langue est au plus inutile.
    Le Peuple français est deja colonisé, abatardi, sous statut d’occupation....

    Il faudra penser a retirer l’autorisation d’emettre a cette chaine de collabo, comme à celle de Bouyghes, à la Liberation.

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 11:38
    Krokodilo

    J’ai connu des enfants d’expatriés dans ce cas, mais lorsqu’ils rentrent assez jeunes en France et ne pratiquent plus, ils oublient pas mal.
    Effectivement, comme le dit Skirlet, les instits (et même les profs du collège) oublient souvent d’expliquer la notion d’accent tonique, et de donner des exemples, voire ne la connaissent pas. Parallèlement, la langue étrangère étudiée étant à 95% l’anglais, les profs d’anglais ne souhaitent pas insister sur le fait que l’accent tonique est totalement irrégulier en anglais... et n’enseignent donc pas non plus cette notion de base !
    Pour profiter du talent musical brut des enfants, de leur audition et du fait qu’ils ne sont pas encore « limités », conditionnés à leur propre langue, une initiation linguistique à la diversité des sons et des langues, faite au CM2, suffirait. ce serait même plus performant en terme de polyvalence qu’une spécialisation précoce en anglais.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires