Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > E=M6 : bientôt l’astrologie ?

E=M6 : bientôt l’astrologie ?

Cette émission scientifique de M6 est tombée très bas, dimanche dernier (9/10/11), en présentant une théorie douteuse sur les fréquences des langues, assortie d'affirmations tout aussi douteuses sur les handicaps supposés des Français en matière d'apprentissage des langues étrangères.

On commence par un reportage chez de très jeunes enfants, qualifié d'hyperpolyglottes (!) sous prétextte qu'ils ont appris quelques bases de trois langues (compter jusqu'à dix, i speak enflish, french, italian), ce qui nous pousserait plutôt à remettre en question la formulation "parler une langue" : de quel niveau s'agit-il ?

Ils auraient une "prononciation parfaite" (!) ; c'est quoi d'ailleurs - irlandaise, étasunienne, marseillaise ?

Cette théorie de "fréquences des langues" est née du D. Tomatis, oto-rhino-laryngologiste et professeur de psycholingistique, décédé en 2001.

Elle sert aujourd'hui essentiellement à vendre des cours d'apprentissage des langues étrangères, en France et dans d'autres pays, avec une caution technique et scientifique qui, personnellement, me semble aussi fumeuse que l'électromètre de la Scientologie.

Durant E=M6, cette caution scientifique était apportée par un médecin ORL que je ne cite pas, considérant que M6 lui a fait suffisamment de publicité comme ça. L'émission n'a pas fait de déclaration de conflit d'intérêt ; or, nous aurions aimé savoir si cet expert a des liens avec une boîte qui vend des formations en langues, d'autant qu'une telle déclaration est devenue d'usage en sciences - en théorie.

Sur le site Le Centre de l'Écoute et du Langage à Toulouse, qui présente la même théorie, on lit ceci : « Le Pr Tomatis a observé que chaque langue utilise de façon préférentielle certaines plages de fréquences sonores, appelées bandes passantes. »

A ma connaissance, ce sont les sons qui ont des fréquences, pas les langues. Un Chinois peut parler chinois, qu'il ait une voix grave ou aigüe ! Les langues, elles, ont des phonèmes.

Et encore ceci : « Les français, de part leur étroite bande fréquentielle, limitée dans les médiums, ne sont naturellement pas des linguistes.

Au contraire, l’oreille des russes est ouverte à la totalité des sons, ce qui leur donne une grande facilité pour les langues. » (Les fautes de français sont d'origine)

De même, durant l'émission le spécialiste déclare : "Vous parlez en français sur une octave, pas plus. En anglais, vous allez parler sur deux octaves. En russe, sur trois octaves."

Ça rappelle furieusement l’herbe qui est plus verte ailleurs, les Belges ou les Suisses qui vivraient un plurilinguisme facile... L'actualité nous ayant détrompés, il a fallu chercher plus loin les peuples soi-disant doués en langue !

Chose amusante : les boîtes qui vendent en Russie des cours basés sur cette théorie zappent le passage sur les Slaves surdoués... bizness oblige, car il n'existe aucun peuple naturellement plus doué qu'un autre en la matière. Renseignements pris auprès des natifs, le son français "e", par exemple, est difficile pour les Russes, de même que le "r" pointu, assez rare dans le monde, le "r" roulé étant beaucoup plus fréquent.

Ces techniques sont plus près du bonimenteur que de la science. D'ailleurs, pourquoi E=M6 n'a-t-il pas demandé à un véritable ingénieur une explication sur les « fréquences d'une langue » ? Notamment pour valider (ou pas...) la partie technique sur des sortes de phonogrammes censés montrer les différences entre langues, que vous trouverez reproduits sur cette page. Ainsi que le détail et la critique de la « démonstration » faite dans l'émission sur un enfant qui parle français, arménien et russe.

Pour une explication plus sérieuse de la physique des sons, voir ici.

Tout ça pour déboucher sur quelques clichés que l'émission considère donc comme scientifiquement démontrés :

"Pourquoi les petits Français ont-ils la réputation d'être peu doués en langues étrangères ?"
"Vous allez découvrir que notre langue française est aussi un handicap pour assimiler d'autres langues."

Le spécialiste ORL déclare en préambule : "Jusqu'à l'âge de 4-5 vous pouvez apprendre des milliers de langues." Trop modeste : pourquoi pas des dizaines des milliers ? Mais foin d'ironie facile, reconnaissons qu'il il a voulu dire que les bébés étaient capables d'apprendre n'importe laquelle des 6 ou 7000 langues du monde, ce qui est un sacré coup de chance pour l'humanité ! Et ce n'est pas une découverte scientifique, c'est même connu des parents depuis les Sumériens et même avant ! Sous réserve d'une immersion permanente et prolongée durant des années. Car une langue maternelle peut s'oublier si on ne pratique pas, si on change de milieu.

Il prétend aussi que l'apprentissage précoce modifie l'anatomie du système phoniatrique, mais quoi exactement (on parle de résonnateurs, de conduit vocal) ? Où sont les preuves en imagerie moderne, scanner ou IRM ?

Ces techniques prétendent donc faire apprendre une ou plusieurs langues étrangères aussi vite et aussi bien que la langue maternelle.

Y a-t-il une garantie de résultats dans les boîtes basées sur cette théorie, un anglais « fluent » rapidos et des milliers de langues pour les bout'chous, sinon remboursés ?

Finalement, on aboutit à une justification scientifique de l'apprentissage précoce de l'anglais, dès le CP cette année, imposé de facto. La liberté de choisir ses langues étrangères, bof... c'est une idée totalement étrangère !

Les sons ont des fréquences, les chanteurs peuvent exercer leur art sur différents octaves, mais les fréquences et les octaves des langues, quezaco ? C'est quoi une langue monocorde ? Il existe normalement dans notre pays une loi sur les publicités mensongères, mais si on considère que des radios diffusent encore de nos jours des horoscopes, et que des scientologues sont invités à l'Elysée, on se dit qu'il ne faut pas trop compter sur le BVP (bureau de vérification de la publicité) et que l’irrationnel a encore de beaux jours devant lui, main dans la main avec les marchands du temple.

Non, les Français ne sont pas handicapés en langue. Non, ils ne sont pas mauvais en langues étrangères (en fait, selon les rares études – et non les sondages – ils sont dans la moyenne). Non, les enfants n'apprennent pas facilement des langues (même pour la leur il leur faut des années en immersion permanente), et on peut arriver à un bon niveau en commençant plus tard, de même qu'on peut oublier en commençant tôt faute de pratique régulière.

Les langues étrangères sont difficiles, il y faut du temps, beaucoup de temps - et de la motivation, beaucoup de motivation. Il n'y a pas encore de méthode miracle, et la question de l'anglais n'est pas pédagogique mais politique.

Comparer l’apprentissage de la langue maternelle avec celle des langues étrangères est une illusion qui n'aboutit qu'à imposer l'anglais de la maternelle à l'enseignement supérieur.

D'ailleurs, c'est la conclusion de l'émission : "En dépit de ce handicap, nous pouvons apprendre des langues étrangères à tout âge, mais l'espoir de les maîtriser parfaitement sans accent s'amenuise au fil des ans. Un apprentissage précoce est donc fortement recommandé, surtout pour les petits Français. C'est pourquoi dorénavant l'anglais est obligatoire dès le CE1." (En fait, il n'est pas encore obligatoire officiellement ! )

En somme, c'est pour le bien de nos enfants qu'insidieusement, hypocritement, sans loi et sans débat, il y a toujours plus d'anglais imposé dans les écoles, depuis le CP (demain la maternelle) jusqu'aux concours d'entrée de quelques établissements supérieurs qui se veulent internationaux - pour facturer des frais de scolairté et se glorifier de recruter des natifs anglophones.

A ce sujet, mieux vauit lire aussi un article plus sérieux que cette propagande pseudo-scientifique :"L’enseignement et la recherche doivent continuer de se faire en français dans les universités francophones", de Pierre Frath.

Et surtout, surtout, c'est une façon de vendre, vendre, et encore vendre du babyspeaking à foison !

Alors, les fréquences des langues, géniale découverte aux immenses débouchés pédagogiques, ou monstrueuse imposture scientifique ? Il ne faut pas compter sur E=M6 pour le savoir !



Sur le même thème

La première semaine internationale sans anglicismes
La dictée à roulettes...
Qui combattra le tout-à-l'anglais aux élections européennes ?
Tant va la cruche à l'eau
L'anglais langue officielle de France ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 10:26
    Krokodilo

    La Sciento lui fait dire beaucoup plus que cela, mais si vous pensez qu’ils sont honnêtes, libre à vous de leur faire des donations et d’acheter leurs stages et séminaires si onéreux, ils en seront ravis.
    En plus, ce n’est pas le sujet de l’article. La Scientologie, j’avais fait un article dessus.

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 09:15
    Krokodilo

    Oui, mais il ne remplit pas les fonctions d’évaluation de la personnalité que lui attribue la secte. Et si on ne doit parler que de ce qu’on a personnellement essayé, Internet va devenir très calme !

  • Par non666 (---.---.---.90) 14 octobre 2011 14:00
    non666

    M6 appartient au groupe Beterlsmann.
    Il suffit de chercher un peu sur le oueb pour trouver les objectifs de la fondation du meme nom dans la gouvernance mondiale.

    Si Sarkozy a reussit a abaisser la France a son niveau, a la priver de ses droits souverains, à la vassaliser dans l’OTAN, elle pourrait se relever apres lui.
    Alors il convient de finir de demoraliser les français, de leur suggerer qu’ils ne sont rien, que leur langue est au plus inutile.
    Le Peuple français est deja colonisé, abatardi, sous statut d’occupation....

    Il faudra penser a retirer l’autorisation d’emettre a cette chaine de collabo, comme à celle de Bouyghes, à la Liberation.

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 11:38
    Krokodilo

    J’ai connu des enfants d’expatriés dans ce cas, mais lorsqu’ils rentrent assez jeunes en France et ne pratiquent plus, ils oublient pas mal.
    Effectivement, comme le dit Skirlet, les instits (et même les profs du collège) oublient souvent d’expliquer la notion d’accent tonique, et de donner des exemples, voire ne la connaissent pas. Parallèlement, la langue étrangère étudiée étant à 95% l’anglais, les profs d’anglais ne souhaitent pas insister sur le fait que l’accent tonique est totalement irrégulier en anglais... et n’enseignent donc pas non plus cette notion de base !
    Pour profiter du talent musical brut des enfants, de leur audition et du fait qu’ils ne sont pas encore « limités », conditionnés à leur propre langue, une initiation linguistique à la diversité des sons et des langues, faite au CM2, suffirait. ce serait même plus performant en terme de polyvalence qu’une spécialisation précoce en anglais.

Réactions à cet article

  • Par Clojea (---.---.---.3) 14 octobre 2011 08:48
    Clojea

    .... qui personnellement me semble aussi fumeuse que l’électromètre de la scientologie.....

    Ah bon ..... Vous avez essayé un électromètre de la scientologie pour pouvoir en parler ???
    J’en doute, car sinon vous n’avanceriez pas de telles inepties. Loin du débat pour ou contre la scientologie, l’électromètre est un instrument qui est voisin d’un galvanomètre. Ca fonctionne et comme un galvanomètre, cela mesure les différences de potentiel d’un courant électrique.

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 09:15
      Krokodilo

      Oui, mais il ne remplit pas les fonctions d’évaluation de la personnalité que lui attribue la secte. Et si on ne doit parler que de ce qu’on a personnellement essayé, Internet va devenir très calme !

    • Par Clojea (---.---.---.3) 14 octobre 2011 09:55
      Clojea

      @ Krokodilo : Je ne sais pas qui vous a renseigné sur l’électromètre mais il ne sert pas à évaluer une personne, il sert en scientologie, à indiquer des charges mentales. C’est tout. Il y a une réaction sur le cadran de l’électromètre, l’aiguille fait un bond, cela signifie qu’il y a une charge mentale. Personne ne sait ce qu’est cette charge à part la personne elle même. C’est tout ce qu’il y a à savoir d’un électromètre. Il sert à indiquer qu’il y a une charge mentale. Point barre.

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 10:26
      Krokodilo

      La Sciento lui fait dire beaucoup plus que cela, mais si vous pensez qu’ils sont honnêtes, libre à vous de leur faire des donations et d’acheter leurs stages et séminaires si onéreux, ils en seront ravis.
      En plus, ce n’est pas le sujet de l’article. La Scientologie, j’avais fait un article dessus.

    • Par Clojea (---.---.---.3) 14 octobre 2011 10:50
      Clojea

      Exact, ce n’est pas le sujet, mais alors, pourquoi mettre une phrase inepte dans votre article. Avant de juger ce qu’est un électromètre, essayez en un avant de décréter que cela ne sert à rien. Vous mettez la charrue avant les boeufs, typique de pas mal de gens, qui est de juger avant de savoir.

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 11:14

      La phrase n’est pas inepte. L’électromètre peut mesurer l’électricité mais point ce que la scientologie prétend. L’appareil de l’émission enregistre des sons mais point les « fréquences linguistiques » fumeuses.

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 11:25
      Krokodilo

      J’en déduis que vous êtes un connaisseur, comme pigeon de la secte ou comme scientologue ?

    • Par Clojea (---.---.---.3) 14 octobre 2011 12:11
      Clojea

      @ Skirlet : Décidément, encore un qui juge avant de savoir. Bon, puisque chacun y va de son point de vue, voici les faits, tels que chacun peut les vérifier :
      - L’Electromètre est un sorte de galvanomètre qui mesure les différences de potentiel d’un courant électrique. Il ne sert à rien d’autre qu’à localiser une charge mentale, donc une différence de potentiel quand un léger courant électrique passe dans le corps.
      Cela ne sert qu’à ça. Pas de sons, rien d’autre qu’à mesurer une différence de potentiel.
      Un psychanalyste cherche les charges mentales avec des questions, et le patient, est sensé les trouver toute seule. Pas évident, c’est pour ca que c’est un peu limité.
      Avec l’électromètre, à une question posée, si l’aiguille réagit, il y a une charge. C’est plus rapide et plus facile à trouver. Ensuite il suffit que la personne communique cette charge, et en général elle va mieux.
      Capito ?

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 12:13
      Krokodilo

      Vous devriez faire un article sur l’électromètre, ça semble vous tenir à coeur.

    • Par Clojea (---.---.---.3) 14 octobre 2011 12:14
      Clojea

      @ Krokodilo : Oui je connais le sujet, et j’ai expérimenté un électromètre, donc je sais de quoi je parle. Pour le reste, je vous le laisse.

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 12:26

      Bon vent. J’ai horreur des termes pseudo-scientifiques genre « charge mentale », et je n’aime pas les sectes.

    • Par cob (---.---.---.95) 14 octobre 2011 13:50

      « L’Electromètre est un sorte de galvanomètre qui mesure les différences de potentiel d’un courant électrique »


      Rien qu’en lisant cette définition, il est clair que vous n’y connaissez rien.
      Un galvanomètre, et de manière générale un ampèremètre, ne mesure pas une différence de potentiels mais l’intensité d’un courant. Ce courant résulte d’une différence de potentiels mais ne possède pas, comme vous semblez le suggérer, de DDP propre (ce qui n’aurait aucun sens).

      Qu’appelez-vous une « charge mentale » ?
      Si des courants parcourent le corps humain, c’est qu’il y a un déplacement de charges électriques, autrement dit des électrons. Nos muscles réagissent à ces courants pour se contracter, il est donc aussi naturel de trouver des déplacements de charge dans le corps humain que de trouver des dégagements de chaleur dans un moteur thermique. Aussi je me demande ce que vous appelez « charge mentael », et s’il ne s’agit pas d’un nom pseudo-savant que vous donnez à votre Mojo ou que sais-je.

      Eclairez-moi !

      PS : désolé pour le HS
    • Par zelectron (---.---.---.248) 14 octobre 2011 16:40
      zelectron

      E-M6 maintenant devrait nous faire une émission sur la divination à travers le marc de café (émission en plusieurs parties tant le sujet est vaste) ensuite la lecture approfondie de l’avenir à partir d’une boule de cristal (différences grosseurs, formes, matières), la suite à l’appréciation de la rédaction (les astres et les désastres, les cartes, les lignes de la main) les pattes de lapin , le toucher du bois (sans échardes, ça pique).

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 18:10
      Krokodilo

      Il faut ouvrir l’oeil !

    • Par Atlantis (---.---.---.117) 14 octobre 2011 20:43
      Atlantis

      « Et si on ne doit parler que de ce qu’on a personnellement essayé, Internet va devenir très calme ! »

      C’est bien ça qui me fait chier avec les menteurs. Oui, car affirmer des choses qu’on a pas vérifié soit même est un mensonge. Mensonge à soi d’abord, mensonge aux autres ensuite. Vous prenez un ton rigoriste scientifique dans votre article, drapé de tout le religieux que cela incombe aujourd’hui, n’êtes donc qu’un menteur.
      Oui, ça serait bien plus calme et bien mieux sans des articles de ce genre. Ce qui est à l’origine du pourrissement de ce monde actuel c’est le mensonge.

    • Par Atlantis (---.---.---.117) 14 octobre 2011 20:45
      Atlantis

      la sciento, je risque pas d’en parler, je la connais pas. au cas où certains continuent à se mentir à eux même en ne voulant pas lire correctement le commentaire précédent.

    • Par Krokodilo (---.---.---.7) 14 octobre 2011 21:02
      Krokodilo

      Qui vous dit que E=M6 a vérifié ce qu’ils racontent ?

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 21:12

      Ils n’ont manifestement rien vérifié. Ils sont même incapables (ou c’est leur intention...) de voir que ces fameux traits indiquant les « harmoniques » sont au même nombre dans les enregistrements en russe et en français. Je ne parle même pas de la séquence cocasse où Mac Lesggy compte en français, et sur l’écran de l’appareil du phoniatre on voit apparaître les graphes en français et en anglais (facile à voir en regardant attentivement).

    • Par ЕкатеринаSelenaOndirignee (---.---.---.126) 14 octobre 2011 21:26
      Katherine
      « Qu’appelez-vous une »charge mentale" ?
      Si des courants parcourent le corps humain, c’est qu’il y a un déplacement de charges électriques, autrement dit des électrons. Nos muscles réagissent à ces courants pour se contracter, il est donc aussi naturel de trouver des déplacements de charge dans le corps humain que de trouver des dégagements de chaleur dans un moteur thermique. Aussi je me demande ce que vous appelez « charge mentael », et s’il ne s’agit pas d’un nom pseudo-savant que vous donnez à votre Mojo ou que sais-je.« 


      Remarque pertinente.
      Des courants électriques parcourent le corps, en effet, pour faire fonctionner les muscles, le coeur, le cerveau...donc si cet appareil qui est censé réagir aux courants électriques, reste muet dès qu’on l’approche de quelqu’un (ne réagit qu’aux charges mentales, il y a en permanence des charges qui font fonctionner notre »machine") cela veut dire que ce dernier est mort.
    • Par Clojea (---.---.---.3) 15 octobre 2011 16:31
      Clojea

      @ Perséus : Petite correction. Etre contre la psychiatrie n’est pas synonyme de scientologue. Juste au cas où... Et puis défendre des faits n’est pas négatifs, au contraire. Cela ne veut pas dire non plus que l’on est un fervent admirateur du sujet en question. A +

    • Par Ann O’Nymous (---.---.---.4) 15 octobre 2011 18:07

      Clojea intervient sur de nombreux sites dèd qu’il est question de scientologie. Un hasard, sûrement...

    • Par Clojea (---.---.---.3) 15 octobre 2011 18:33
      Clojea

      An’onymous n’intervient uniquement que contre la scientologie.... C’est presque pathologique..... smiley

    • Par Anonymous VIcieux (---.---.---.126) 18 octobre 2011 00:29

      Ah ce cher Clojea, très connu pour ses positions pro scientologues.
      Je l’ai testé l’électromètre. Avec un opposant très connu de vos bureaux scientologues.

      LIEN ci-dessous.
      www.youtube.com/watch ?v=3req...

      Sinon ça fait quoi d’avoir perdu le procès contre Frantz ?
      La scientologie est bien une grosse arnaque.

      Le procès en appel de la scientologie pour escroquerie en bande organisée reprends le 5 novembre au tribunal de Paris (Métro Cité)
      On verra bien ce qu’en disent les juges.

  • Par goc (---.---.---.14) 14 octobre 2011 11:09
    goc

    je n’ai pas la compétence pour savoir si vous avez raison ou pas, toutefois, je peux vous donner mon témoignage

    je suis d’origine russe et j’ai pas mal voyagé pour mon travail

    au Brésil, j’ai été rapidement le « traducteur officiel » de notre petit groupe de français, alors que certains étaient arrivé avant moi
    en fait ce n’était pas une question de vocabulaire, mais bien de prononciation, avec une difficulté systématique à appuyer sur les syllabes, et à « effacer » d’autres, voir à changer la prononciation d’une syllabe des lors qu’elle n’est pas appuyée

    par contre les enfants (100% français) qui allaient en classe, parlaient parfaitement le brésilien (sorte de portugais)

    enfin concernant les langues orientales comme le chinois, nous autres occidentaux sommes à la ramasse. Les étudiants africains parlaient 100 fois mieux que nos français

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 11:22

      Moi aussi je suis d’origine russe. En France, on n’explique pas aux gens (y compris à l’école) que l’accent tonique en français se situe sur la dernière syllabe prononcée - au contraire, il y a une tendance de répéter les paroles stupides de je ne sais plus qui, comme quoi il n’y a pas d’accent tonique en français... Mais il suffit d’expliquer pour que ces problèmes de prononciation des langues étrangères devienne insignifiant face à d’autres difficultés d’apprentissage, qui ne sont pas réservés aux Français mais sont propres à tous les peuples.
      Je ne sais pas si les Africains sont très doués en chinois, mais ils ne ne sont pas plus que les autres en russe.

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 11:38
      Krokodilo

      J’ai connu des enfants d’expatriés dans ce cas, mais lorsqu’ils rentrent assez jeunes en France et ne pratiquent plus, ils oublient pas mal.
      Effectivement, comme le dit Skirlet, les instits (et même les profs du collège) oublient souvent d’expliquer la notion d’accent tonique, et de donner des exemples, voire ne la connaissent pas. Parallèlement, la langue étrangère étudiée étant à 95% l’anglais, les profs d’anglais ne souhaitent pas insister sur le fait que l’accent tonique est totalement irrégulier en anglais... et n’enseignent donc pas non plus cette notion de base !
      Pour profiter du talent musical brut des enfants, de leur audition et du fait qu’ils ne sont pas encore « limités », conditionnés à leur propre langue, une initiation linguistique à la diversité des sons et des langues, faite au CM2, suffirait. ce serait même plus performant en terme de polyvalence qu’une spécialisation précoce en anglais.

    • Par goc (---.---.---.14) 14 octobre 2011 15:35
      goc

      @skilet
      Je ne sais pas si les Africains sont très doués en chinois, mais ils ne ne sont pas plus que les autres en russe.

      je pense que ça pourrait venir de la structure meme de la langue chinoise qui doit être plus proche pour un africains qui est plus habitué a conceptualiser de images (ce n’est qu’un avis de néophyte)

      @ kroco
      J’ai connu des enfants d’expatriés dans ce cas, mais lorsqu’ils rentrent assez jeunes en France et ne pratiquent plus, ils oublient pas mal.

      c’est exact, mais il semblerait toutefois que le fait d’avoir appris une autre langue (ou la musique) très tôt (avant 6ans environ), les aide par la suite dans la structuration de leur « intelligence », dans la mesure ou c’est a ces ages-là que les « cheminements » des neurones se forment

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 16:03
      Krokodilo

      Toute activité intellectuelle, manuelle (rarement purement manuelle car le cerveau est aux commandes), mixte (comme manifestement la musique) contribue à façonner le réseau de neurones qui est d’une incroyable complexité. A commencer par l’apprentissage de leur propre langue, qui demande déjà un sacré boulot aux petits.Utiliser leur sens musical, oui, mais infliger comme à cette petite des rudiments de six langues, c’est une expérimentation, ça n’a rien d’une preuve, quant à commencer l’anglais tôt, c’est une spécialistaion précoce, càd. un choix de vie individuel (parental) ou une décision politique.

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 17:39

      Goc : sans être spécialiste, je sais pourtant que les langues africaines sont d’une très grande variété sur le plan grammatical, et je connais la description d’au moins deux grandes langues pour me rendre compte qu’elle ne ressemblent pas au chinois...

      Sinon je suis d’accord avec l’affirmation que n’importe quelle activité forme « les neurones » ;)

    • Par alphapolaris (---.---.---.28) 14 octobre 2011 22:44
      alphapolaris

      @goc
      je pense que ça pourrait venir de la structure meme de la langue chinoise qui doit être plus proche pour un africains qui est plus habitué a conceptualiser de images (ce n’est qu’un avis de néophyte)

      exact ! Beaucoup de langues africaines sont tonales, tout comme le sont beaucoup de langues asiatiques (mandarin, cantonais, thaï, vietnamiens, à la notable exception du japonais).

      Il est vraiment très difficile de maitriser ces tons quand sa langue natale n’est pas tonale. J’ai essayé, dur, dur ! et même un chinois mandarin que je connais (4 tons) m’a avoué avoir du mal à parler le cantonais avec ses 6 tons (même 9 selon certains)

      Ensuite, il faut voir du coté de la grammaire. Et justement, tout n’est pas compliqué en mandarin. Si les tons et les idéogrammes sont difficiles, la grammaire est relativement simple. Et pour le coup, c’est notre grammaire française qui est terriblement complexe (conhugaisons, accord du participe passé des verbes pronominaux, pluriels des noms composés...).

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue...

  • Par zadig (---.---.---.206) 14 octobre 2011 11:22

    Bonjour,

    à l’auteur
    J’aime l’approche rigoureuse de votre article.

    A Clojea,
    Votre insistance à appuyer sur un point de détail est futile.(et suspecte ! )
    En français :
    Votre électromètre je m’en tamponne le coquillard

    Cordialement

  • Par Walid Haïdar (---.---.---.235) 14 octobre 2011 11:24

    ça me fait plaisir d’être à 100% d’accord avec quelqu’un avec qui je suis presque toujours à 100% pas d’accord.


    Les médias font de la propagande, même les soit-disant scientifiques : tout à fait raccord avec l’article du jour de Verschoor sur Avox.
  • Par foufouille (---.---.---.28) 14 octobre 2011 12:06
    foufouille

    cette emission est nulle depuis longtemps
    les dinosaures ont disparu, il y a 10 millions d’annees
    les rillettes moisissent tres vite
    sissi

    • Par Petitou (---.---.---.253) 14 octobre 2011 23:34
      Petitou

      C’est clair foufouille
      la dernière fois que je l’ai regardée je crois me souvenir que le sujet n’avait rien de scientifique et que l’émission ne sert qu’à vendre de la pub. Une grosse merde en somme, comme la chaine.

  • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 12:30

    Je me permets de recopier ici un message paru sur une liste de diffusion :

    Cette idée de malléabilité du cerveau est celle de Wilder Penfield, neurochirurgien, devenu célèbre dans les années 50 et 60 à cause de ses expériences de cartographie du cerveau à l’aide d’électrodes plantées dans le cerveau de ses « cobayes humains ». Penfield parlait de la « plasticité du cerveau » de l’enfant en bas âge pour l’apprentissage des langues étrangères. Cela se passait en 1955 dans une conférence internationale devant des spécialistes de l’enseignement des langues. Il reprend ce thème en 1959 dans un livre dont il était co-auteur.
     
    En réalité, il reprend en 1959, presque mot pour mot, (dans un chapitre où il est seul auteur) la quasi totalité de sa conférence de 1955.
     
    Penfield théorise l’existence d’une plasticité du cerveau pour expliquer une apparence de plus grande facilité d’apprentissage des langues étrangères chez l’enfant en bas âge.
     
    Dans les années 50, Penfield était révéré comme un demi-dieu dans certains milieux, notamment à la McGill University de Montréal. C’était leur plus célèbre professeur.
     
    Dans sa conférence de 1955, Penfield avoue candidement (devant son auditoire de spécialistes de l’enseignement des langues) ne rien connaître à l’enseignement des langues. Par contre, enhardi par certains articles vantant la grande intelligence de son hypothèse, il supprime du chapitre publié en 1959 toute mention sur son ignorance en matière d’enseignement des langues. Par la suite, les nombreux reportages dans une multitude de médias anglophones ont vanté son idée.
     
    En 1963, un autre professeur de McGill (Wallace Lambert) s’entiche de l’idée de Penfield et entreprend (avec l’appui public de Penfield) d’implanter les première classes d’immersion de français à des enfants de bas âge d’une école primaire anglaise dans la ville de Saint-Lambert au sud de Montréal. (Le nom de la ville et le patronyme de Wallace Lambert sont une coincidence.) Ces expériences dans la ville de Saint-Lambert portent le nom de « the Saint-Lambert experiments ».
     
    (À l’époque, la ville de Saint-Lambert était essentiellement peuplée d’anglophones travaillant au centre-ville de Montréal dans la périphérie de l’Université McGill. Il fallait moins de 30 minutes pour se rendre de Saint-Lambert au centre ville de Montréal par train. Les gens qui y habitaient faisaient partie d’une élite supérieure 1- économiquement 2
     en scolarisation 3 - unilingues anglais dans un système qui privilégiait les unilingues anglais.)
     
    THE SAINT-LAMBERT EXPERIMENTS
     
    Il s’agit en réalité d’une série d’expériences dont la nature a évolué dans le temps.
     
    Dans un premier temps, conformément à la théorie de Penfield, on a tenté de faire l’enseignement en français uniquement à des enfants unilingues anglais de première année. Pour les enfants de première année dont les parents avaient vanté le bonheur d’aller à l’école pour y apprendre plein de choses intéressantes, ce fut le désastre total car les classes entières d’enfants ne comprenaient rien à l’enseignement donné dans une langue dont ils ignoraient tout.
     
    Des expériences similaires ont aussi eu lieu avec des enfants de la maternelle. Là aussi ce fut un fiasco total.
     
    Rapidement, les parents qui avaient accepté d’y inscrire leurs enfants ont déchanté et ils ont violemment critiqué les administrateurs scolaires qui avaient fait la promotion du projet.
     
    Wallace Lambert a dû progressivement retarder l’âge du début de ces classes d’immersion française à la deuxième moitié du primaire. Toutes les publications de l’époque vantant le prétendu succès du modèle de classes d’immersion française occultent le fiasco des premières tentatives à la maternelle, et la première année.
     
    En fait tous les rapports de recherche sur les expérimentations de Wallace Lambert sont fautifs lorsqu’ils ne sont pas carrément mensongers, du simple fait que l’on ne veut pas voir ou reconnaître les effets pervers, donc on tente en parle le moins possible.
     
    UN OBJECTIF STRATÉGIQUE DU GOUVERNEMENT CANADIAN
     
    Mais cela n’a pas empêché les idéologues entichés de l’idée de Penfield de faire la promotion de l’enseignement d’une langue étrangère le plus tôt possible au primaire.
     
    Pour le gouvernement canadien qui doit faire face à la menace séparatiste du Québec, la promotion de l’apprentissage en bas âge de l’anglais par tous les francophones du Québec devient un objectif stratégique d’État. 
     
    Pour le gouvernement canadien il faut à tout prix qu’il y ait plus d’anglophones fidèles au Canada qui puissent comprendre le français et faire l’analyse de ce qui se pense et se dit au Québec.
     
    La croissance des services de renseignement sur le Québec a été exponentielle.
     
    Pour accroître le nombre de francophones qui croient en la nécessité absolue de connaître l’anglais, on fait la propagande dès l’école primaire auprès des enfants, des parents d’enfants, des enseignants et cadres scolaires. 
     
    Le gouvernement fédéral finance une multitude de personnalités et d’organismes qui font la promotion de l’anglais en particulier la Société de Promotion de l’Enseignement de l’Anglais au Québec, SPEAQ qui était pendant les première années uniquement un organisme de propagande avant que les enseignants d’anglais y deviennent majoritaires. Lorsque les enseignants y sont devenus majoritaires ils ont obtenu que le Ministère de l’Éducation du Québec reconnaisse la SPEAQ comme organisme représentant les enseignants d’anglais dans les comités ministériels au même titre que les enseignants de sciences, de mathématiques ou de français. C’est ainsi qu’un organisme de propagande financé par le fédéral a réussi à s’infiltrer dans certains processus décisionnels du Ministère de l’Éducation du Québec.
     
    PENFIELD, LAVAGE DE CERVEAU et CIA
     
    Au milieu des années 70, éclate le scandale MK-ULTRA. Des archives de la CIA et des enquêtes aux USA révèlent que le Dr Donald Ewen Cameron directeur du Allan Memorial Institute (partie de l’Université McGill) a participé a fait des expériences de lavage de cerveau sur des cobayes humains à Montréal non consentants croyant recevoir des soins médicaux. Le gouvernement canadian a refusé de permettre l’accès aux archives des services secrets à ce sujet.
     
    Officiellement, le Dr Cameron ayant décédé avant l’enquête, a été tenu seul responsable de tout les abus.
     
    La réalité est tout autre  :
     
    Mon expérience personnelle : Dès l’été 1962, j’ai eu plusieurs échanges avec un chercheur travaillant avec Penfield sur le lavage de cerveau. Nous avons discuté de l’usage de drogues et de l’hypnose. C’était plus de dix ans avant que le scandale n’éclate. Cela signifie que Wilder Penfield était impliqué dès le début des recherches sur le lavage du cerveau. 
     
    Lorsque le scandale éclate dans les années 70, Penfield est toujours vivant et respecté. Il fallait protéger sa réputation, ce qui impliquait de trouver un bouc émissaire ; Cameron déjà mort devenait le coupable idéal. Pourquoi protéger la réputation de Penfield ?
     
    Pour l’État Canadian, protéger Penfield devenait un objectif stratégique : sa mise au ban de la communauté scientifique aurait eu pour effet de discréditer encore plus sa théorie sur la plasticité du cerveau.
     
    Or, les objectifs stratégiques de bilinguisation du gouvernement canadian commandaient le maintien de la croyance en la théorie de Penfield. C’est ainsi que les milliers de diplômés de McGill dans leur propagande (faite généralement de bonne foi) soutiennent toujours que ce qui est une simple théorie serait en réalité un fait «  scientifiquement prouvé »,
     
    DES RECHERCHES QUI INFIRMENT LA THÉORIE DE PENFIELD
     
    Compte tenu de sa célébrité, les écrits de Penfield de 1955 et 1959 ont fait fureur auprès des experts en enseignement des langues de l’anglosphère. Les nombreux reportages dans les médias vantaient sa théorie et Penfield ne se privait pas de vanter ses idées. Pour les experts en enseignement des langues, il fallait vérifier la validité ou l’invalidité de la théorie de Penfield.
     
    C’est pour cette raison que deux recherches scientifiques d’envergure distinctes ont été commandées et ont duré chacune environ dix ans. Les résultants ont été publiés en 1975. 
     
    L’une a été faite sous la direction de Clare Burstall sous l’égide du National Foundation for Educational Studies au Royaume-Uni, a été faite sur 17 000 élèves alors que l’autre sous la direction de l’Américain George Bissel Carrol sous l’égide de l’UNESCO a été faite sur quelque 30 000 élèves.
     
    Les résultats des deux études contredisent la théorie de Penfield et sa théorie est scientifiquement discréditée.
    Il s’agissait des deux principales recherches sur le sujet, mais d’autres de moindre envergure ont eu lieu depuis.
     
    Même discréditée, cela n’empêche pas les pseudos-savants de l’Université McGill et du gouvernement canadian de continuer à mentir en prétendant que la théorie de Penfield constituerait un fait « scientifiquemen prouvé ». 
     
    Si certains trompent par ignorance, d’autres trompent en toute connaissance. Qui veut tromper n’hésite pas à mentir.
     
    Cordialement,
    François Gauthier
    • Par goc (---.---.---.14) 15 octobre 2011 00:03
      goc

      @skirlet

      je n’ai pas bien compris la critique, et surtout en quoi la théorie est mensongère

      je crois surtout qu’on n’a pas bien compris que dans l’apprentissage d’une 2eme langue par un gamin, se fait aussi bine par le professeur, que par ses camarades (qui eux ont déjà la pratique de cette langue) et enfin par le cercle familiale qui reste le pont entre les deux langues

      je dis bien je ne suis qu’un néophyte, je ne donne que le vécu de mes expatriations

    • Par skirlet (---.---.---.7) 15 octobre 2011 00:20

      Et moi, je n’ai pas vraiment compris votre intervention...

  • Par non666 (---.---.---.90) 14 octobre 2011 14:00
    non666

    M6 appartient au groupe Beterlsmann.
    Il suffit de chercher un peu sur le oueb pour trouver les objectifs de la fondation du meme nom dans la gouvernance mondiale.

    Si Sarkozy a reussit a abaisser la France a son niveau, a la priver de ses droits souverains, à la vassaliser dans l’OTAN, elle pourrait se relever apres lui.
    Alors il convient de finir de demoraliser les français, de leur suggerer qu’ils ne sont rien, que leur langue est au plus inutile.
    Le Peuple français est deja colonisé, abatardi, sous statut d’occupation....

    Il faudra penser a retirer l’autorisation d’emettre a cette chaine de collabo, comme à celle de Bouyghes, à la Liberation.

  • Par dawei (---.---.---.13) 14 octobre 2011 14:44
    dawei

    ça fait déja longtemps que e=m6 est devenu €=m6boutique

  • Par Nums (---.---.---.173) 14 octobre 2011 15:20
    Nums

    Il est loin le temps où E=M6 avait une approche de vulgarisation de thèmes véritablement scientifiques.


    Il est loin le temps où Capital traitait d’économie et ne faisait pas dans le sensationnel, du genre :

    -Comment machin, archi-milliardaire, a fait fortune à partir d’une idée simple.
    -Les Français en très grande précarité et le système D.
    -Plongée au coeur des grands palaces Parisiens.
    -Les caprices des milliardaires : point de limite.

    Idem pour Zone Interdite qui fait elle aussi dans le sensationnel depuis des lustres.

    M6, petite soeur de TF1, la petite chaîne qui monte mais qui nous fait descendre en nous nivelant par le bas.
  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 15:49
    Krokodilo

    On me signale que l’enfant montrée au début de l’émission comme exemple « d’hyperpolyglotte », Mabou, est connue des médias. Vu qu’elle prononce mal plusieurs des 7 langues qu’elle est censée parler couramment, c’est simplement un enfant, peut-être dégourdi à l’origine, qui subit un entraînement intensif décrit en détail dans les articles : cours d’au moins six langues, plusieurs instruments de musique, plusieurs sports, et même... du temps pour jouer (minuté ?). Au prix de grands sacrifices pour les parents (1500dollaars/semaine !).
    Il me semble qu’aux USA, une expérience avait été menée il y a longtemps sur uns stimulation intellectuelle intense des bébés et des jeunes enfants, et qu’elle avait été arrêtée devant les résultats catastrophiques, troubles psychologiques, crises d’anxiété, etc.

  • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 16:50
    Krokodilo

    Sur le plan éducatif, je serais plutôt sur la ligne de ceux qui proposent un Eveil aux langues (nom d’un programme déjà expérimenté en france et en Suisse, je crois), comme l’explique ci Michel Candelier dans un article récent.

    Adapté au contexte européen actuel, ce pourrait être, par exemple, une initiation au CM2 à plusieurs langues européennes, savoir lire les associations de consonnes qui nous font croire que le polonais est particulièrement difficile alors qu’il est assez régulier, ou même hors UE, s’initier à l’alphabet cyrillique, arabe, et à quelque idéogrammes, les mêmes mots simples et les mêmes phrases courantes en plusieurs langues, sur le modèle des petits guides de voyage de poche.

    Cette méthode a l’avantage de profiter de l’aptitude musicale des enfants en leur apprenant à prononcer les sons inexistants en français (comme la jota espagnole proche du Kha arabe), à décrypter quelques langues géographiquement et politiquement proches, à s’ouvrir à d’autres cultures, en reportant à la 6e la spécialisation dans une ou deux langues étrangères. Autre avantage, cette initiation est facilement ludique.
    De plus, en fixant un objectif réaliste, modeste mais réalisable, un enseignant qui s’intéresse aux langues peut le faire en utilisant un matériel pédagogique tout prêt (à réaliser par des natifs eux aussi réalistes), après seulement quelques stages et tourner sur les écoles primaires proches.

     Alors qu’enseigner une langue comme l’anglais ne peut être bien fait que par des profs de langue (ou des natifs, sous réserve qu’ils soient pédagogues), ce qui explique que des instits se disent rasionnablement incapables d’enseigner l’anglais, et la pagaille actuelle du système.

    Cette option pourrait cohabiter avec l’anglais, ou la langue régionale, offrant ainsi un vrai choix, et à coût constant, alors que l’évolution actuelle est l’obligation et un coût sans cesse croissant ! Certains demandant des natifs partout...

  • Par Deneb (---.---.---.73) 14 octobre 2011 17:38
    Deneb

    Quand j’ai vu l’excellent « Habemus papam » de N. Moretti, j’étais plié de rire à entendre Piccoli parler un parfait italien avec tout de même un horrible accent français. C’est assez cocasse - il joue en effet le rôle d’un français, le cardinal Melville, en parodiant l’accent français en italien. Docteur Krokodillo, allez vous clouer le grand Piccoli au pilori pour avoir osé se moquer du manque de motivation des Français à s’immerger dans un environnement linguistique ?

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 18:02
      Krokodilo

      Vous l’avez donc vu en VO italienne sous-titrée ? Je n’ai pas vu le film, mais dans cette scène je ne vois pas de moquerie envers un supposé manque de motivation : je vois seulement quelqu’un qui parle assez bien une langue étrangère mais avec encore un accent de son pays, faute d’immersion ou de pratique. Ou encore d’oreille musicale. Je me souviens d’un écrivain d’Amérique du sud, je ne sais plus qui, parlant un français remarquable mais avec un accent très marqué ; c’est comme ça, pourquoi toujours penser en termes de moquerie ?

    • Par skirlet (---.---.---.7) 14 octobre 2011 21:08

      Tiens, encore Deneb le frimeur smiley Un accent est une chose difficile à éradiquer, ce qui n’empêche pas de maîtriser la grammaire et l’orthographe.

  • Par jack mandon (---.---.---.106) 14 octobre 2011 17:57
    jack mandon

    Bonjour Krokodilo,

    J’ai le souvenir d’un chercheur marginal qui fit un travail intéressant à ce propos.

    La Méthode TOMATIS a été mise au point par Alfred TOMATIS (né le 1er janvier 1920 et décédé le 25 décembre 2001), médecin français spécialisé en oto-rhino- laryngologie. Il a consacré une grande partie de son activité professionnelle à étudier la relation existante entre l’oreille et la voix, et par extension, entre l’écoute et la communication.
    Ses découvertes furent établies au laboratoire de Physiologie de la Sorbonne et donnèrent lieu à des communications à l’Académie des Sciences et à l’Académie de
    Médecine de Paris en 1957 et 1960.

    C’est un autre monde certes qui sort des sentiers traditionnels que vous fréquentez
    culturellement...des méditations utiles, encore une entorse au rationnel.

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 18:08
      Krokodilo

      Oui, il est cité vers le début de l’article. J’ai mis un lien plutôt vers une boite de cours de langue actuelle qui se base sur les mêmes théories. On trouve facilement tous renseignements sur Tomatis sur Wikipedia, mais j’ai privilégié l’actualité.
      Il ne s’agit pas de domaines culturels fréquentés ou pas, mais de savoir si on est dans la science, éventuellement dans la recherche, les hypothèses (mais alors il faut le dire et non déjà vendre son truc dans le monde entier), ou dans l’imposture scientifique...

    • Par Krokodilo (---.---.---.130) 14 octobre 2011 18:09
      Krokodilo

      Et bonjour aussi, je tape trop vite !

    • Par ЕкатеринаSelenaOndirignee (---.---.---.126) 14 octobre 2011 22:39
      Katherine

      L’imposture activité favorite de beaucoup qu’agoravox met en lumière bien malgré lui...enfin, je l’espère.

    • Par jack mandon (---.---.---.106) 15 octobre 2011 07:09
      jack mandon

      Bonjour Krokodilo,

      Dans son livre, « Pourquoi Mozart ? », Alfred Tomatis évoque le cas de la surdité
      de Beethoven et donne son avis sur ce problème encore mal élucidé,

      "On admet aujourd’hui qu’une audition peut être largement influencée par le psychisme, d’autant plus que 90 % des fibres du nerf auditif partent du cerveau en direction de l’oreille. En d’autre termes, cela signifie que l’oreille ne perçoit que ce qu’elle désire écouter. C’est ainsi, par exemple, que si des relations interpersonnelles se font sur le mode de tensions insupportables, invivables, il existe un moyen d’éviter ces rencontres difficiles. Pour supprimer tout contact verbal, il suffit d’apprendre de ne plus écouter. Ce point de vue peut sembler paradoxal et quelque peu difficile à accepter pour un esprit rationnel qui, de surcroît, se dit scientifique.
      La psychologie a ceci de curieux qu’elle dérange tout le monde jusqu’au psychologue lui même. Ce dernier en arrive actuellement à nier l’âme.
      Dés lors, la psychologie n’a plus lieu d’être puisque, à l’origine, elle prétend en étudier les mécanismes et en élucider les mystères.

      « Maintenant enfin j’ai vu un »miracle« . C’est bien le premier. »

      Voltaire.

    • Par skirlet (---.---.---.7) 15 octobre 2011 14:24

      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
      Et les mots pour le dire arrivent aisément.
      Ce que l’on conçoit mal, il est du genre fumeux,
      Et les mots pour le dire - obscurs et pagailleux.

  • Par jacques lemiere (---.---.---.26) 14 octobre 2011 19:25

    il y aurait des articles intéressants à faire sur le « parlé »scientifique...

    dans la pub c’est tout à fait amusant...
    je souris à chaque fois que les marques vendant des attrape nigauds comme actimel ou autre modifient petit à petit leu discours ...
    Il y a aussi l’utilisation des statistiques, des etudes de satisfaction...

  • Par L’enfoiré (---.---.---.163) 14 octobre 2011 19:41
    L'enfoiré

    Salut Krokodillo,
     Vous n’êtes pas sans savoir que le problème de langue chez nous reste très aigu.
     Le flamand et le français.
     Des recherches ont même été menées, pour dire que les francophones ne seraient pas capables « naturellement » de parler le flamand, pardon, le néerlandais.
     Quel flamand, c’est ça la question.

  • Par Asp Explorer (---.---.---.239) 14 octobre 2011 19:41
    Asp Explorer

    Je dois signaler ici que je suis d’accord avec Krokodilo.

    Ce qui est assez rare pour être noté.

    Et Skirlet.

    Il y a bien longtemps que E=M6 n’a plus rien d’une émission scientifique et que ce n’est plus qu’un magazine d’art de vivre pour dadames, ce qui explique qu’on y parle tous les dimanches de décoration d’intérieur et plus jamais de neutrinos. On se demande ce que ce pauvre Mac Lesggy vient faire là-dedans. Quoi qu’il en soit, puisque la cible de l’émission a changé, il est normal que le contenu s’adapte, et il est parfaitement plausible de voir bientôt apparaître des horoscopes et autres marabouts, puisque c’est la même clientèle.

  • Par pingveno (---.---.---.38) 15 octobre 2011 09:23

    Il prétend aussi que l’apprentissage précoce modifie l’anatomie du système phoniatrique,

    Dans un sens ça fait peur : vous verrez que dans quelques années, des chirurgiens proposeront une intervention pour adapter l’appareil phonatoire pour mieux prononcer l’anglais (ce n’est d’ailleurs pas qu’une projection, ça se fait déjà en Corée du Sud)

    Ainsi que le détail et la critique de la « démonstration » faite dans l’émission sur un enfant qui parle français, arménien et russe.

    Le pire c’est que le journaliste et le « scientifique » ne se rendent même pas compte qu’ils contredisent leur propre thèse deux minutes plus tard !
    En effet, quand l’ « anime à tort » prononce une phrase en français puis en anglais, et qu’on lui explique que son appareil phonatoire est calé sur la langue française, n’importe qui peut se demander comment il a bien pu acquérir la capacité de prononcer la phrase anglaise ! Ah bon, il imite, il la prononce de façon incorrecte ? Ben si c’est le cas, ce n’est pas dit...

  • Par Rensk (---.---.---.212) 16 octobre 2011 16:40
    Rensk

    Moi non plus je ne comprend pas que l’ont doivent apprendre l’anglais comme première langue étrangère (cela c’est aussi fait en Suisse et en plus, les gosses ont tout a coup eu droit au « bon » Allemand... langue étrangère en Suisse !)

    Selon ma propre expérience il faut apprendre en premier une langue opposé de celle de « maman » qui est difficile voir très difficile... (d’où le « vouloir » et le « Temps »)... une foi acquit cette langue vous en apprenez d’autres avec beaucoup plus de facilité... 4, 5, 12 (Travail à l’ONU si vous avez 12 langue est « garanti »)

    Commencer avec l’anglais tue d’office cela car cette langue s’est imposée... La facilité, le nombre très réduit de mots pour ce faire comprendre est son « arme »... Et vous devez aussi constater que depuis que les politiques signent des papier en anglais (diplomatie) il y a bien plus de conflit qu’auparavant.

  • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 16 octobre 2011 17:41
    Qaspard Delanuit

    Les émissions de M6 sont toutes de divertissement, n’y cherchez pas de science. 


    Cela dit, les larmes scientistes du crocodile sont pénibles : « je sais ce qu’est la science et les théories que je ne comprends pas sont forcément irrationnelles, tout ce que je ne connais pas n’existe pas, ma raison a fait le tour des secrets de l’univers, ceux qui ne sont pas de mon avis sont des marchands d’illusions », etc.

    Un peu d’humilité et de curiosité ! 
    • Par Krokodilo (---.---.---.7) 16 octobre 2011 21:56
      Krokodilo

      Les guillemets sont normalement destinés à reproduire une citation ; là, tout est de votre invention !
      Il y a des tonnes de choses que j’ignore, en effet, mais la question, c’est de savoir si E=M6 comprend quelque chose au sujet qu’ils otnt traité. Et ma curiosité, c’est de relever la confusion qui règne dans leur sujet, et d’inciter le public à la curiosité, justement, et à la réflexion.

    • Par Sabine (---.---.---.214) 16 octobre 2011 22:32
      Sabine

      « ma curiosité c’est d’inciter le public à la curiosité »...

      J’aime bien lire des trucs comme ça le dimanche soir, ça détend...

    • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 17 octobre 2011 12:05
      Qaspard Delanuit

      Certes, Krokodilo, ce que j’ai placé entre guillemets ne sont pas vos paroles, (je pense que cela apparaît avec évidence), mais c’est ce qui ressort de vos propos en les caricaturant un peu. 



  • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 17 octobre 2011 12:11
    Qaspard Delanuit

    « Il y a des tonnes de choses que j’ignore, en effet, mais la question, c’est de savoir si E=M6 comprend quelque chose au sujet qu’ils otnt traité »


    Et par exemple, vous êtes vous-même certain de comprendre quelque chose à l’astrologie, telle qu’elle a été pratiquée par les Phéniciens, les Assyriens, en Egypte, à Babylone ou encore par de grands savants européens il y a quelques siècles ? 
    • Par pingveno (---.---.---.14) 17 octobre 2011 13:16

      "vous êtes vous-même certain de comprendre quelque chose à l’astrologie, telle qu’elle a été pratiquée par les Phéniciens, les Assyriens, en Egypte, à Babylone ou encore par de grands savants européens il y a quelques siècles ? "

      Non mais disons que, maintenant que nous avons trouvé un sujet que E=M6 prétendait maîtriser mais en fait méprise, on peut sincèrement se poser la question de savoir, sur les sujets que vous évoquez, si cette émission pourrait être le bon endroit pour éclairer notre lanterne.

      En plus clair : vu que E=M6 vient de prouver qu’ils ne maîtrisent pas le sujet des langues, comment pourrait-on leur faire confiance même pour parler d’astrologie ?

    • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 17 octobre 2011 20:35
      Qaspard Delanuit

      C’est vrai que s’ils ne s’y entendent pas en langues terrestres, ça ne vaudra probablement guère mieux en ce qui concerne le langage des astres !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès