• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En une semaine, ils étaient trois

En une semaine, ils étaient trois

Des guerriers ? Je ne sais pas ! Mais des hommes, des êtres humains c’est une évidence. Morts en service ou accidents pour d’autres, pour paraphraser notre roi : Mourir n’est jamais facile !

En une semaine, trois militaires ont perdu la vie. Militaires de carrières, ils connaissaient le risque en s’engageant. Désignés pour partir en OPEX, c’est la perspective d’une rentrée d’argent supplémentaire. Ne plus finir le mois dans le rouge est une bonne chose actuellement. Mais quitter le rouge de la banque, pour un ruban rouge sur son cercueil, n’est jamais au programme.
 
Ne prenez pas ces militaires pour des mercenaires. Dans cette période de crise, l’armée est un travail, un emploi. Chômeur ou militaire ? C’est un choix matériel que je respecte. La gamelle des restos du cœur est-elle plus humiliante que la gamelle de la roulante militaire ?
 
Des hommes et des femmes s’engagent pour servir la France. Certes le risque existe. Mais le routier risque aussi sa vie au fil des kilomètres qu’il parcourt jours après jours. Mais il ne meurt pas loin de ses proches. Sa famille pourra récupérer son corps. Pour les militaires, la famille embrassera son cercueil !
 
Avec le temps, l’expérience et la baraka, ils espèrent passer au travers. Comme le grutier qui n’envisage jamais la chute. Attend moi, mon fils. Je reviens bientôt…
 
Pourtant, devant les images des honneurs, devant les cérémonies, mon estomac et mon cœur sont encore retournés. La nation fait bien les choses, les cercueils sont en chêne. C’est une belle image en les sortants de l’avion sous le drapeau tricolore. Mais c’est la seule image nécessaire pour la famille. Le reste, ils ne doivent pas savoir.
 
Dans une autre vie, j’ai préparé le retour aux familles des victimes de la guerre. Comme d’autres inconnus à ce jour, j’ai accepté la charge de responsable de la morgue, en milieu militaire. Par chance, ce n’est pas un emploi à plein temps, elle est juste prioritaire au cas où...
(Cette « charge » ne donne aucun droit à une prime et c’est une bonne chose !).
En acceptant cette mission, qui n’est jamais imposée, je n’ai songé qu’à l’humain. Au triste privilège d’être celui qui rendra un dernier hommage à ce corps. En accomplissant au mieux cette mission, je remplaçais la famille. La famille en pleurs devant un coffret de chêne hermétiquement fermé à leurs regards.
 
Sans rentrer dans les détails morbides et techniques, pour rapatrier un corps les directives sont imposées. Le corps repose dans un cercueil de zinc, dans un mélange de sciure et de charbon de bois. Ensuite, le couvercle est soudé manuellement par le responsable. Un représentant du gouvernement et un autre de l’aviation, doivent attester de la rigueur de l’opération. Pas de fuite possible.
 
Enfin, le container sera placé dans son habillage de chêne et scellé. Prêt pour les honneurs militaires, auxquels je n’assistais jamais.
 
Si la mère, la femme et la famille d’une victime se posent des questions, que ce témoignage les apaise. Celui qui a pris soin de votre proche, est un humain respectueux de votre peine. En préparant son corps, en l’habillant, c’est à vous qu’il a pensé. Mais il ne cherchera jamais à vous rencontrer, et vous ne saurez jamais son nom. C’est mieux ainsi.
 
Il ne lui reste qu’à essayer d’oublier les visages, pas toujours facile…
 
Par respect pour eux et leurs familles, évitez les commentaires déplacés ! 
 
 
Illustration : http://fanset8.blogspot.com/2009_03_15_archive.html. Volontairement, ce n’est pas une photo de militaires Français.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • morice morice 20 janvier 2010 12:17

    Un témoignage fort rare qui mérite d’être salué ici : merci Papybom.


    • Nestor 20 janvier 2010 12:27

      Bonjour Papybom,

      Il y a des choses quand elles sont dites avec le cœur ne peuvent que pénétrer d’autres cœurs ! 

      Un bien bel hommage aux victimes et à leurs familles !


      • Papybom Papybom 20 janvier 2010 14:05

        Bonjour morice et Nestor,

        Merci pour vos commentaires respectueux.

        Cordialement.


      • balthasar1er 20 janvier 2010 12:41

        « On ne meurt pour la patrie, on meurt pour les industriels »
        Anatole France


        • balthasar1er 20 janvier 2010 12:42

          erratum
          « On ne meurt pas pour la patrie, on meurt pour les industriels »
          Anatole France


        • balthasar1er 20 janvier 2010 12:49

          « La gamelle des restos du cœur est-elle plus humiliante que la gamelle de la roulante militaire ? »

          Je ne le pense pas,on va dévaster des pays, des nations au nom de l’imposture démocratique,en Afghanistan on est membre d’une armée d’occupation au service de l’empire et de ses « multinationales du bien »,on est aussi responsable que le type qui parachute la démocratie à l’aide de bombe à fragmentation sur des villages peuplés d’innocents et de miséreux.


          • Ernester 20 janvier 2010 13:52

            Et oui, militaire, c’est un boulot tranquille, sauf quand il faut aller au feu.

            Et il se trouve qu’en Afghanistan il y a plein de résistants peu commodes.

            J’ai du mal à imaginer par quel cheminement un humain peut accepter d’aller ce battre là-bas sous la bannière de l’armée française ou de tout autre armée d’occupation, surréaliste...

            Surtout qu’il devient évident que le grand vainqueur de cette guerre est l’industrie de l’armement, se gavant d’une guerre mondiale perpétuelle contre le terrorisme.


            • Massaliote 20 janvier 2010 16:08

              « il se trouve qu’en Afghanistan il y a plein de résistants peu commodes » Il se trouve que sont des Talibans et non des résistants. Il se trouve aussi qu’il y a encore plus de déserteurs, jeunes hommes en pleine forme, qui préfèrent partir pour l’Angleterre en laissant se débrouiller les femmes et les enfants.


            • Ernester 20 janvier 2010 17:34

              >> Il se trouve que sont des Talibans et non des résistants.

              Tiens c’est drôle, quand tout le monde se foutait de la gueule de Georges Marchais approuvant les Russes venant « civiliser » l’Afghanistan, la doxa les appelait « résistants ».

              Ils deviennent donc « Talibans » quand ils ne sont plus sous la tutelle directe de la CIA ?


            • armand armand 20 janvier 2010 17:57

              Arrêtez de confondre les torchons et les serviettes. Il y a eu pléthore d’organisations qui se sont opposées aux Russes, la plus célèbre, celle du Commandant Massoud. Et il y a eu les proto-talibans, de Hekmatyar, et, pour finir, les talibans. Il n’y a jamais eu une résistance afghane qui s’est opposée aux Russes et qui s’opposerait maintenant à l’OTAN.

              Les actuels talibans et Hekmatyaristes passaient le plus clair de leur temps à canarder les autres moudhidine, et leur efficacité face aux Russes était très limités. Lisez les témoignages des gens sur place. Que les USA aient stupidement soutenu ceux qui leur mordent la main n’est rien de nouveau - les USA suivaient les indications du Pakistan et de l’A. séoudite.

              Petite note à Abdel, qui, si je me souviens, déplorait qu’on n’ait pas assez soutenu Massoud : je te conseille de refaire tes déclarations pro-talibanes devant les anciennes troupes de Massoud, TOUTES raliées au gouvernement afghan. Et puis cours très très très vite.

              Alors effectivement, il y a des bons résistants, essentiellement les gens de Massoud, et il y a les fils de p...te de talibans, qui se préoccupaient bien plus alors de vitrioler des femmes que de tirer sur les Russes. Et qui à l’heure actuelle, à part planter des bombes et faire exploser de pauvres hères préalablement lobotomisés comme la secte qu’ils sont devenus, n’ont aucune efficacité militaire et sont plus détestés encore que les étrangers. Sans parler des « fighters » étrangers parmi eux...


            • Ernester 20 janvier 2010 18:42

              Ok armand, c’était évidemment un peu caricatural.

              Il n’empêche que la seule façon pour que l’Afghanistan sorte de ce marasme est de relâcher la pression extérieure qui ne fait que renforcer le pouvoir des Talibans, afin que le peuple puisse auto-décider de sa destinée. Cela prend plus de temps, mais de façon bien plus solide.

              C’est actuellement ce qui se passe en Iran, les ultras-religieux et les corrompus sont en mauvaise posture...


            • Arafel Arafel 21 janvier 2010 01:31

              Pour parler comme vous le faites, vous deviez être la bas pour le voir, c’est sûr.


            • dapeacemaker911 21 janvier 2010 13:11

              insurgés / talibans / mercenaires

              combien y a t il de talibans a ce jour sur le sol afghan ?


              Combien y a t il de civils tués/mois par l armée de « liberation » (entendez « d occupation »)

              Trop d hypocrisie autour de cette guerre... encore une fois.

              Le guerre est une economie (nefaste a l Homme et a la Vie en general, faut il le rappeler ?). non une preuve d altruisme comme on s acharne a nous le faire croire.

              Parti pour TUER. ils sont morts. Comme quoi... la betise tue, litteralement.


            • Papybom Papybom 20 janvier 2010 14:01

              Bonjour balthasar 1°

              Je n’ai pas cité l’Afghanistan. Je n’expose que la douleur de perdre un proche, loin de chez lui. Vous pouvez déverser votre hargne sur d’autres articles. Le respect, vous connaissez  ?

              Des militaires Français meurent partout dans le monde. Si un pompier doit mourir en faisant son travail à Haïti, son corps rentrera de la même façon. Réfléchissez, si vous avec une parcelle d’humanité…

              « On ne meurt pas pour la patrie, on meurt pour les industriels »
              Anatole France

              Je préfère une autre citation  :

              La guerre est un mal qui déshonore le genre humain.

              FENELON

              Avez-vous un proche sous les drapeaux  ?.

              Serviteur.


              • balthasar1er 20 janvier 2010 14:13

                "Je n’ai pas cité l’Afghanistan. Je n’expose que la douleur de perdre un proche, loin de chez lui. Vous pouvez déverser votre hargne sur d’autres articles. Le respect, vous connaissez  ?"

                Le commerce des bons sentiments ! votre respect me fait bien rire, quand on revêt l’uniforme on sait à quoi s’attendre, aller guerroyer à l’autre bout du monde n’est pas une promenade de santé,vous n’avez pas évoqué l’Afghanistan mais moi je l’évoque je ne vois pas pourquoi on devrait pleurer sur le sort de soldats qui s’engagent en leur âme et conscience et participent à des génocides néo coloniaux et des guerres d’occupations qui n’ont d’autres buts que d’enrichir les multinationales et leurs dirigeants.


              • Papybom Papybom 20 janvier 2010 14:27

                C’est une première pour moi. Pas de formule de politesse

                Renseignez-vous sur le nombre de médecins, d’infirmières et de sage-femme en «  uniforme  »


              • balthasar1er 20 janvier 2010 15:10

                @Papybom
                Renseignez-vous sur le nombre de médecins, d’infirmières et de sage-femme en «  uniforme  »
                C’est exactement l’argumentaire utilisé par les thuriféraires de la colonisation,les routes, les hôpitaux, les médecins...... tout ça n’est qu’une vaste fumisterie en regard des véritables objectifs, s’emparer des ressources naturelles d’une nation,vous avez le droit d’exprimer de la compassion
                mais moi je vois dans tout ça des entreprises d’un cynisme absolu.


              • Papybom Papybom 20 janvier 2010 15:20

                «  Vous avez le droit d’exprimer de la compassion  »

                Merci de m’autoriser la compassion  ! Monsieur est trop bon...


              • balthasar1er 20 janvier 2010 15:42

                @Papybom
                Merci de m’autoriser à exprimer ma révolte devant votre indignation partielle et partiale voir sélective.


              • Arafel Arafel 21 janvier 2010 01:32

                Les seules guerres justes, sont des guerres défensives.


              • oncle archibald 21 janvier 2010 09:58

                Papy boum ne vous inquietez pas outre mesure .. Balthazar 1er est un véritable spécialiste de l’indignation partielle, partiale et sélective. .. L’opinion de Mr Balthazar est la vérité absolue et ne se discute même pas .. Même face à la mort il ne déroge pas. Pour lui il y a les bons morts et les mauvais morts. En bref, tant pis pour lui et merci pour cet article subtil, sensible, plein d’humanité .. 


              • balthasar1er 21 janvier 2010 10:12

                @oncle archibald
                la hiérarchisation de la mort et de la souffrance c’est vous qui la pratiquez pas moi ! avec vous il y a les bons morts, les occidentaux que l’on doit médiatiser à outrance et les autres.
                Un millions d’Irakiens sont morts dans une indifférence quasi générale,les quelques soldats occidentaux qui ont perdu la vie dans des entreprises coloniales font la une des journaux, des médias, des magazines, des Jt ,qui est le moins moral d’entre nous ?
                Ces gens n’ont rien demandé à ces occidentaux qui prétendent leur apporter la démocratie en ravageant leur vie et leur territoire.


              • oncle archibald 21 janvier 2010 11:07

                Balthazar vous vous permettez de penser à ma place, ce qui est très désagréable mais ne m’étonne pas de votre part. Vos propos sont ceux d’un homme sectaire et haineux, muni d’oeilleres, ayant une fois pour toutes, sans aucune finesse et sans espoir de retour, classé l’humanité en bons et mauvais bougres .. Pour d’autres, un homme en vaut un autre, quel qu’il soit, cette égalité étant encore plus sensible devant la mort, ce que Papy boum a très bien su exprimer.


              • ASINUS 20 janvier 2010 14:03

                 yep ,
                 papy par chance /hasard j ai été un de ces types à genoux à coté et non sur la civiere, merci pour eux.


                • oncle archibald 21 janvier 2010 11:12

                  asinus : par chance/hasard mon frère ainé a été du bon coté du brancard sur lequel il transportait un bléssé lorsue les allemands quittant Béziers en 1944 tiraient dans la foule .. Son copain à l’autre boout a été tué. Il a eu la médaille d’or du courage civique. Mon frère a eu la vie sauve et donc la médaille d’argent seulement !!!! Subtilités et finesses des autorités civiles et militairtes.


                • E-fred E-fred 20 janvier 2010 14:37

                  « Pas de fuite possible ». Comme pour l’adj Polin et les moines de Tibérine...

                  Mort pour l’Otan et la guerre totale... de l’inefficacité du 155 Caesar et de l’hélicoptère Tigre.

                  déjà posté sur ancien article :

                  A toi, A toi mon frère
                  Que j’ai aimé comme un père
                  Compagnon d’arme
                  Mort sur la route du devoir
                  Te voila maintenant rendu
                  Au pays des disparus
                  Mort pour l’honneur des 3 couleurs
                  Toi qui l’auras trop bien aimé
                  Et parfois même abusé
                  Te voila donc dans la bière
                  Dors, soldat Moralès
                  Dors, dedans ta caisse

                  Car par delà de ta mort
                  Et de ses vers qui te picorent
                  Dans mon esprit tu brilles encore
                  Enfant de Marie tout en guenille
                  De la nation tu fut le pupille
                  Bébé martyr et violé
                  Tu devint vite alcoolisé
                  Tu étais simple dans ta tête
                  Tu étais simple dans tes gestes
                  La société t’as rejeté
                  Et c’est l’armée qui t’as aimé

                  Sur des paroles de par moi même
                  Et une musique de l’adjudant chef Jean-Pierre
                  317ème bataillon du 4ème RIMA
                  Chanson pour Moralès
                  Compagnon de combat

                  Chanté :

                  Dans la campagne de France
                  J’avais t’un compagnon Que j’aimais,
                  Il était mon ami, mon frère,
                  Comme une sœur dans mon corps Je l’aimais
                  Mort dans la rizière, la gadoue e
                  Déchiqueté ée, pulvérisé ée
                  Sur cette mine tu as sauté, tête brûlée

                  Moralès, Moralès,
                  Disparu au champ d’honneur
                  Pour sauver les trois couleurs

                  Moralès, Moralès,
                  Toi qui voulais voyager
                  Te voilà z’éparpillé

                  Je t’ai pleuré, mon camarade
                  Versé des la.. armes
                  Loin des fe.. emmes
                  Rien ne te remplacera
                  Ni la bière, ni ma mère,
                  Ni mon arme, ni les dames
                  La femme est l’avenir des po ommes
                  Comme dit Aragon, roi des cons

                  Moralès, Moralès,
                  Disparu au champ d’honneur
                  Pour sauver les trois couleurs

                  Moralès, Moralès,
                  Toi qui as pris le pari
                  De partir en confetti

                  Et je te jure sur ta tombe
                  Qu’un jour un monde
                  Où la pureté,
                  Triompheront,
                  Car l’ennemi règne ici-bas,
                  Méchanceté ée, brutalité ée
                  Et les dealers, et les chômeurs,
                  Les communistes, psychanalystes
                  Tous des pédés, dégénérés Autant pour moi

                  Moralès, Moralès,
                  Disparu au champ d’honneur
                  Pour sauver les trois couleurs

                  Moralès, Moralès,

                  Toi qui voulais battre des records
                  A vingt ans déjà t’es mort

                  Benureau


                  • paoum 20 janvier 2010 16:07

                    « Car l’ennemi règne ici-bas,
                    Méchanceté ée, brutalité ée
                    Et les dealers, et les chômeurs,
                    Les communistes, psychanalystes
                    Tous des pédés, dégénérés Autant pour moi »

                    j’ai dû mal comprendre....qu’est-ce qu’ils viennent faire là les dealers, communistes, chômeurs....et les pd ?
                    ce sont eux les ennemis ???
                    c’est sur eux qu’un soldat venge la mort de son camarade ?
                    vous nous montrez bien, par cette phrase, la mentalité du soldat !
                    une armée en guerre est une machine à massacrer les innocents, rien d’autre !
                    un soldat qui meurt est un assassin de moins sur cette terre !

                    bien le bonjour des « dégénérés » qui ne sont pas toujours ceux que l’on croit !
                    les ennemis de l’humanité sont les boeufs a qui on a donné un fusil et a qui on interdit de penser !

                    je plains sincèrement tous ces pauvres jeunes gens, hommes et femmes, a qui on fait accomplir des horreurs qui les laisseront abîmés toute leur vie ; mais gardons en mémoire que la guerre tue beaucoup plus de civils, de femmes et d’enfants, que de militaires, quelle gloire !!

                    quid de la douleur des familles de civils qui pleurent leurs enfants, tués en bas-âge, leurs parent et grands-parents, quelle horreur la guerre !

                    a bas toutes les armées !


                  • E-fred E-fred 20 janvier 2010 17:20

                    à paoum

                    « j’ai dû mal comprendre »

                    respire un grand coup et visonne la vidéo du spectacle de Benureau via le lien...ça va aller mieux...c’est du 2ème (au moins) degré.

                    oui, 2412 morts civils « officielement répertoriés » par l’Otan en 2009 en Afghanistan...

                    de radio-Canada :
                    "2412 civils tués entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009, soit un bond de 14 % par rapport à 2008 qui avait enregistré 2118 morts. Voilà le triste bilan dressé par la mission de l’ONU en Afghanistan dans un rapport publié mercredi sur le nombre de civils tués depuis la chute du régime des talibans, en 2001.

                    Selon ce rapport, l’année 2009 a été la pire année pour les civils touchés par ce conflit armé. Et «  les morts résultant des activités des insurgés sont trois fois plus importantes que celles causées par les forces progouvernementales » en 2009, précise l’ONU."

                    Ouf...on peut continuer à lâcher des chiées de bombes sur les civils et continuer à commander pour la relance de la SAMP de Pont sur Ambre...(c’est du 2 ème degré)


                  • armand armand 20 janvier 2010 18:00

                    E-fred,

                    Soyez alors cohérent en renvoyez dos-à-dis nazis et alliés en raisons des pertes civiles en France occupée - cent fois plus importantes que les bavures en Afghanistan.


                  • paoum 20 janvier 2010 18:15

                    hé, hé, hé !
                    merci du conseil Efred, j’ai respiré un grand coup et je suis allé voir le lien....autant pour moi !hi !hi !hi !

                    il était, nonobstant, plausible que ce ne fût pas de l’humour...je me copierai 100 fois « je lirai les textes de manière attentive,je respirerai par le ventre et je ne m’emballerai pas pour imposer ma colère, si juste soit-elle »

                    ceci dit ça n’enlève rien à mon propos, mis à part le déclencheur, bien sûr !
                    milles excuses encore !hi !hi !hi !


                  • kitamissa kitamissa 20 janvier 2010 14:46

                    lorsque l’on choisit le métier des armes,on sait qu’il y a le risque au bout,exactement comme tous les boulots dangereux ,d’ailleurs,on signe une décharge ...

                    un engagement,pour quelque raison que ce soit,c’est d’abord avec soi même,puis avec ceux auprès desquels vous avez souscrit un contrat,autant moral que physique....

                    et puis après les classes et l’entrainement ,on y va ! on va remplir la mission que l’on nous a confiés,quand on rentre entier ,on est tellement occupé à nettoyer les armes,à préparer la sortie du lendemain qu’on est dans une routine ..alors on fait le vide dans sa tête ..

                    et puis parfois,ça se termine mal pour soi,la blessure plus ou moins grave,et puis parfois également,c’est le copain ou le mec que vous ne connaissiez pas plus que ça,mais qui était dans votre section qui morfle pour de bon !

                    là à plus forte raison,vous vous dites « putain,c’est pas passé loin, ça aurait pu être pour moi ! »

                    > j’ai vu mourir un pauvre gosse ..
                    > à peine âgé de dix huit ans ....

                    ........................................................
                    ..........................................................ensuite la chanson dit ..
                    > je lui ai fermé les paupières ..
                    > j’ai recueilli son dernier soupir ..
                    > j’ai fait une lettre à sa pauv’mère

                    > comment un Bat’d’AF ça sait mourir ..

                    > et après tout qu’est ce que ça fout et on s’en fout !

                    d’après l’ancien chant des« Joyeux » ,section des Bats D’Af ,régiments disciplinaires d’Afrique

                    les BILA ( Bataillon d’Infanterie Légère d’Afrique )


                    • Papybom Papybom 20 janvier 2010 14:59

                      Bonjour Kitamissa,

                      > j’ai vu mourir un pauvre gosse ..
                      > à peine âgé de dix huit ans ....

                      La suite..

                      Sont pépin s’était mis en torche

                      Il est mort en criant Maman…

                      Accident, mais dramatique.

                      Cordialement


                    • kitamissa kitamissa 20 janvier 2010 15:50

                      bonjour Papyboum ...

                      bien sur que je connais cette chanson puisque j’étais en Bataillon Para ....le 11eme Choc ....

                      l’historique de cette chanson provient des Bataillonnaires ,les célèbres Bats d’Af de Biribi,là où la République envoyait les Loulous repris de justice,les macs,les voyous ,les casseurs,les escrocs,les durs,les as du flingue et du surin ,ceux en âge d’aller se battre,contre les tribus rebelles du Sahara,puis expédiés en première ligne en14 -18 ,ceux dont la devise était « Marche ou crève » tatouée sur la jambe ,et ceux qui libérés devenaient les gloires du« milieu » des grandes villes ,et mouraient rarement de vieillesse ,que ce soit durant leur temps sous les drapeaux,ou revenus à la vie civile !

                      mais,j’ai volontairement laissé « le pépin » pour ne retenir que le douloureux sort d’un gamin,ce que nous étions tous ,comme le sont tous les soldats,avec au bout du chemin l’incertitude de retrouver son lit de camp le soir ,mais c’est la règle du jeu !


                      j’en ai connu un ancien ,son temps fini qui a rempilé à la Légion ! un mec extra,un fou également ,mais un fou sympathique et pittoresque !

                      j’ai bien aimé votre article .


                    • Dolores 20 janvier 2010 14:52


                      La mort est toujours attristante.

                      Alors, à quand la guerre sans morts ? !!

                      Ces hommes savaient en s’engageant qu’ils couraient le risque d’aller au combat et qu’ils étaient engagés dans ce but.
                      On peut espérer qu’ils ont fait un choix conscient.
                      Les appelés d’autrefois n’étaient pas volontaires pour se battre et vrais victimes de la folie des gouvernants.

                      Combien de morts dans l’autre camp, dont vous ne parlerez pas, qui ont fait face à une armée d’occupation ?
                      Le nombre des victimes des armées d’occupation en Irak est pratiquement négligeable comparé aux centaines de milliers de victimes civiles.
                      Je trouve un peu dégueulasse qu’on pleure sur 2500 morts occidentaux et qu’on néglige de penser aux 400 000 morts civils d’un pays qui n’avait rien demandé même si un tyran était à sa tête.

                      Tous sont morts pour le profit de quelques uns. Pourquoi ne plaindre qu’une infime portion ?

                      Je partage l’opinion de balthasar 1er.


                      • Massaliote 20 janvier 2010 16:10

                        Je viens d’apprendre que l’armée française était en Irak. Depuis quand ?


                      • Dolores 20 janvier 2010 18:35


                        Je parle d’occidentaux, pas de français.

                        On a pas fini, des salopards proposent une guerre en Iran.


                      • armand armand 20 janvier 2010 18:39

                        Dolores,

                        Alors ceux qui martyrisent leur propre peuple en Iran, ceux qui vitriolent, mutilent, assassinent les leurs en Afghanistan, ne sont pas les salopards, eux ?

                         


                      • Dolores 22 janvier 2010 07:33


                        A qui la faute ?

                        Pour poursuivre un individu, on a envahi un pays tout entier.
                        Est-ce normal ?
                        Jusqu’alors personne ne se souciait du sort des femmes afghanes dont on s’est servi ensuite pour justifier la guerre et la moraliser.
                        Je me souviens de Kofi Anan se rendant en Afghanistan avant le 11 septembre, non pas pour protester contre le sort qu’on y faisait aux femmes, mais pour s’inquiéter de la destruction des bouddhas.
                        Pourquoi ne s’est-on pas intéresser à l’Arabie Saoudite dont Ben Laden est originaire et où il a des soutiens ?

                        Il n’ y avait pas de talibans en Irak, mais du pétrole. Les USA ont menti pour justifier une guerre.
                        Saddam Hussein était certes un tyran, mais il n’a pas tuer autant d’Iraniens dans toute sa carrière que les américains en 9 ans. La démocratie ne se donne pas et on voit toute la perversité d’un gouvernement fantoche. Maintenant le pays est à feu et à sang et il y a des talibans. Mais les USA ont des entreprises qui font de gros profits grâce à la pagaille qu’ils ont créee dans ce pays. Demandez à Dick Chenney s’il n’est pas très satisfait. Les morts ne comptent que s’ils sont américains, et encore...


                      • Dolores 22 janvier 2010 16:37


                        correction : il n’a pas tué autant d’Irakiens.......


                      • E-fred E-fred 20 janvier 2010 15:05

                        ancien infirmier rima à nouméa
                        j’ai pas eu « la chance » de voir crever un pote sous mes yeux...mais juste celle de fouiller dans ce qu’il restait de lui après un mois pour renvoyer les « effets » à la famille...
                        par contre, j’ai rencontré là-bas d’anciens porteurs de thé, survivants de l’opération victor, et ça m’a fait comprendre beaucoup de choses...


                        • LE CHAT LE CHAT 20 janvier 2010 16:35

                          merci Papyboum pour cet hommage à ceux qui ont choisi le métier des armes , ils méritent le respect et assument les risques qu’ils prennent . Ce n’est pas eux qui décident de la façon dont ils sont utilisés , mais les politiques . J’ai quelques militaires dans ma famille , dont un qui porté secours aux indonésiens lors du tsunami à bord du porte hélicoptère jeanne d’arc , les risques , ils connaissent, yout comme les policiers ou les sapeurs pompiers .

                          respect est le mot juste .


                          • E-fred E-fred 20 janvier 2010 17:33

                            à LE CHAT

                            « respect est le mot juste »

                            Pour « aider » les autres et faire que le respect soit le mot juste, il ne me semble pas nécessaire de « s’engager » dans un service qui n’a plus rien de public et qui défend tout sauf le principe de Liberté, Égalité et Fraternité...bien au contraire !!!

                            Quand « on » obéit à des ordres pour un salaire, « on » est tenu de faire tout et n’importe quoi...et ça, ce n’est plus politiquement excusable, malgré les promos télévisuelles de l’adjudant Drucker...


                          • boubi boubi 20 janvier 2010 17:46

                            La défaite de l’Amérique et de ses caniches en Irak et en Afghanistan est devenue une question de temps,Dans les deux pays, les Américains sont entre deux feux : s’ils y restent ils saigneront à mort, et s’ils s’en retirent ils auront tout perdu.Wait and see.


                            • Le péripate Le péripate 20 janvier 2010 18:00

                              C’est l’occasion de rappeler que la guerre est une chose très grave, trop pour être décidée à la légère.
                              Morts d’hommes bien sûr, mais aussi dépenses pharamineuses qui entrainent toujours plus d’impôts, de dirigisme, d’étatisme. Il y a une relation cachée entre ces deux là, la Guerre et l’État, une inceste circulaire : c’est comme l’oeuf et la poule, personne ne sait ce qui est venu en premier.

                              Mais il faut bien se défendre ou être défendu, et merci à ces hommes qui ont ce courage.


                              • Arafel Arafel 21 janvier 2010 01:42

                                Le péripate
                                « Mais il faut bien se défendre ou être défendu »

                                Quand les afghans vous ont-ils attaqué ?


                              • Le péripate Le péripate 21 janvier 2010 06:30

                                Les Afghans ? Je ne crois pas que nous soyons en guerre contre les Afghans, mais vous avez l’air si bien informé.

                                Bonne journée.


                              • armand armand 20 janvier 2010 18:07

                                Merci Papy pour ce témoignage,

                                Et quelles que soient les opinions sur l’intervention respect pour ceux qui sont tombés.

                                Et honte à Madame Nadia Morel, conseillère municipale de Vannes, qui a refusé la minute de silence en Conseil municipal en octobre dernier.


                                • aigle80 aigle80 20 janvier 2010 18:25

                                  oui respect pour ceux qui tombent pour notre drapeau,une pensée pour les membres de leurs familles qui eux restent avec leurs peines,leur incomprehension,leur colère et inutile de salir leurs mémoires par des commentaires vengeurs aussi inutiles et déplacés qu’imbeciles


                                  • Papybom Papybom 20 janvier 2010 19:22

                                    Bonsoir.

                                    En écrivant ce petit article, je voulais simplement rappeler qu’un homme est fait de chair et de sang.

                                    Rappeler que perdre un proche, restera toujours un drame pour la famille.

                                    Je ne souhaite à personne, le triste privilège, de préparer un corps pour le renvoyer chez lui.

                                    Je n’en tire aucune gloire, mes cauchemars me suffisent.

                                    Oui, je l’ai fait pendant deux ans dans la Corne d’Afrique. J’ai également effectué cette opération pour trois militaires de l’Armée Belge. Et même, pour une attachée d’ambassade américaine, tuée par un requin.

                                    En parler aujourd’hui me soulage, car même à ma famille, je n’en parlais pas.

                                    Je ne souhaite pas de débat sur les responsabilités de nos gouvernements. Philosopher sur la mort est facile devant un clavier.

                                    Fermer les orifices naturels, remettre un visage en place n’est pas la même chose.

                                    J’avais bien conscience, que personne ne révérer plus ces hommes. Pourtant, c’était un devoir moral.

                                    Que ceux qui ne comprennent pas, passent leur chemin. Je ne dirais pas «  mort aux cons  » car je garde l’espoir que même les cons sont des humains…

                                    Merci à ceux qui ont comprit.

                                    Cordialement.


                                    • Nestor 20 janvier 2010 22:11

                                      Il a été dit : « Par respect pour eux et leurs familles, évitez les commentaires déplacés ! »

                                      A mon sens tout le monde est libre, je me dis des fois, que l’on soit en démocratie et très bien, mais il a des faits auxquelles on pourrait ou au moins essayer ou faire l’effort d’être en dessus de cette démocratie, respecter des gens, des personnes, des familles, des écrits (celui-là).

                                      Il y a des champs de bataille, ce fil n’en n’était pas un, malheureusement il en est quelque soit peu devenu un.

                                      Mais bon tout le monde est libre, mais la liberté n’est pas toujours suivie d’une bonne conscience, à mon sens à mes yeux.

                                      Dommage ! 


                                      • Papybom Papybom 20 janvier 2010 22:21

                                        Bonsoir Nestor.

                                        Merci pour votre commentaire. L’humain n’est pas une utopie.

                                        J’ai de l’espoir en l’Homme. Je suis un vieux rêveur…

                                        Bien cordialement.


                                      • charles-edouard charles-edouard 21 janvier 2010 10:02

                                        @papybom

                                        on croit que les reves ,c’est fait pour se realiser,c’est ça le probleme des reves :c’est que c’est fait pour etre rêves

                                        coluche


                                      • loco 20 janvier 2010 22:15


                                         Respecter les morts, (et leurs familles), certes.... Mais si, tiens, on se mettait à respecter les vivants ??? On pourrait refuser les interventions armées, merci Villepin d’avoir évité l’Irak (notre dernier fils, alors, avait 20 ans), et honte à Kouchner le renégat va-t-en guerre pour l’Afghanistan, on pourrait cesser la production des mines anti-personnel qui sont en même temps la fierté du catalogue des marchands d’armes Français et la honte de notre pays dans le monde.... on pourrait, enfin, éviter que certains de nos jeunes aient à choisir entre la soupe populaire et le brouet de la roulante.... Mais aucun clairon ne sonne la victoire sur la pauvreté, et les travailleurs ne descendent pas les Champs Elysées sous les drapeaux qui mettent si bien en valeur le profil présidentiel......


                                        • TSS 21 janvier 2010 00:14

                                            l’armée est un travail, un emploi

                                          tout est là ! tout est dit !c’est un accident de travail !combien de gens meurent au travail

                                          aujourd’hui dans un silence total dans l’indifference des employeurs et le mepris de

                                           ceux qui nous gouvernent !!

                                          un ancien E V en Algerie... !!


                                          • TSS 21 janvier 2010 00:24


                                            Soldat,soldat !

                                            la peur hante tes nuits

                                            qu’est ce que tu fous là bas

                                            si loin de ton pays ... !!

                                                                  les berus


                                            • ASINUS 21 janvier 2010 06:41

                                              peut etre pour eviter que la peur hante tes jours dans ton pays , civil !


                                              • TSS 21 janvier 2010 09:50


                                                @asinus

                                                cher monsieur ,j’ai connu ça pendant 2 ans dans les années 60 ce qui m’a permit de

                                                comprendre que je ne defendais rien d’autre que des interêts privés... !!

                                                de plus jouer à se faire peur ne fait pas parti de mon caractère,j’avise toujours le moment venu... !!


                                              • ASINUS 21 janvier 2010 11:37

                                                bonjour , mon propos n etait en aucun cas de vous faire la leçon ou de me parer de vertus que je n ai pas, juste de repondre dans le ton des beruriers, je ne meconnais pas les interets economiques liées a des conflits habillés d oripaux idéologique , juste nous procedons d un type de société ou certains servent d autres decident et d autres
                                                elisent ne vivant pas dans un jardin d eden il faut que certain portent les armes , personnellement j en tiens pour la conscription , et si il est normal que des citoyens
                                                contestent des décisions leurs rancoeurs leurs coleres doit a mon sens se tourner vers le decideur pas vers celui qui sert ,comme dis le vieil adage« civis armae togae »


                                              • charles-edouard charles-edouard 21 janvier 2010 09:37

                                                La guerre est un acte de violence destiné à contraindre l’adversaire à exécuter notre volonté


                                                La guerre est une poursuite de l’activité politique par d’autres moyens

                                                Carl von Clausewitz

                                                la statistique a demontré que la mortalité dans l’armée augmente sensiblement en temps de guerre

                                                Alphonse Allais


                                                • charles-edouard charles-edouard 21 janvier 2010 10:25


                                                  La guerre serait-elle l’art de faire couler du sang ou l’art de faire couler de l’encre ?


                                                  • globulos nilasse 21 janvier 2010 10:44

                                                    apparemment,rare sont ceux qui s’indigne de la mort de dizaine de milliers d’afghans sous les bombes,entre autre,de notre armée. femmes,enfants,vieillards,nos bombes ne font aucunes différences.
                                                    pourquoi devrions nous pleurer sur des soldats engagés en toute connaissance de cause ? une armée d’occupation et coloniale sait a quoi elle s’expose. je lisais un commentaire qui avait le culot d’utiliser l’argument kouchnerien pseudo humanitariste pour justifier ce conflit (il y a des médecins et des infirmières sous l’uniforme),autant le dire franchement,c’est pathétique.
                                                    car cela va t il rendre son fils ou sa fille a des parents qui les ont perdu pendant un bombardement. ce conflit est scandaleux,il ne sert que les intérêt pétrolier avec la construction d’un pipe line par la société unocal (voir Fahrenheit 9/11 de mickael moore).
                                                    ce que l’on appelle les talibans ne sont en fait que des résistants qui défendent leur pays contre des interet privés. tant que les resistants afghans combattaient les russes,c’étaient des freedom fighters,maintenant que c’est contre les americains,ils sont des terroristes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès