• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fadela Amara veut nettoyer au Kärcher

Fadela Amara veut nettoyer au Kärcher

C’est époustouflant, choquant, ignoble, laid et ridicule. Mais, elle n’a cure. La secrétaire d’État invisible et inutile de la ville est devenue depuis hier, la fidèle voix de son maître. Elle est certainement jalouse de son compère de l’immigration, Eric Besson, l’homme de Marrakech, vedette exécrable du moment. Ah, ces ministres de l’ouverture de Sarkozy, plus zélés que leurs homologues de droite dite traditionnelle, sont de plus en plus risibles.

Fadela Amara a décidé de nettoyer à son tour au Kärcher, “la violence qui tue nos enfants dans les cités”. Oui, elle fait du Sarkozy est n’est même pas capable d’imposer son point de vue pour sortir la banlieue, les quartiers ou les cités de l’ornière. Elle préfère se cacher derrière un vocable détestable qu’on ne peut appliquer aux hommes pour peu qu’on les respecte. Il faut faire parler de soi au lieu de travailler. La nouvelle reine du Gouvernement, la seule qui parle un verlan soutenu et classe, voulait déjà se faire remarquer en fustigeant le port du voile de la rappeuse à succès Diam’s. Mais, de quoi je me mêle ?

La fondatrice de “Ni Putes Ni Soumises” et secrétaire d’Etat inutile Fadela Amara née Fatiha Amara, 45 ans, avait donné une interview sur la radio Europe 1, entretien complètement passée inaperçu. Dans sa prose morbide et mortifère donc, elle s’était illustrée négativement, en s’acharnant sur Diam’s. Elle avait dit ,“apprécier l’artiste”, ajoutant être “totalement contre le voile et contre la burqa”. Elle avait conclu son propos en précisant que Diam’s est une femme “qui a beaucoup souffert parce qu’elle n’a pas su gérer son succès phénoménal” et que “le seul moyen de résister et de redevenir humble était de rentrer dans un chemin de spiritualité”. Du grand n’importe quoi toujours.



C’est dans une interview qu’elle a donné au quotidien Le Progrès, édition papier de ce matin, elle récidive dans la dialectique ridicule de Sarkozy, signe évident de fébrilité, de faiblesse abyssale et d’incapacité. Selon elle, sous-ministre de la ville qu’on n’avait pas vu lors de l’assassinat du petit Amar, 12 ans, tué à Lyon le 14 décembre dernier, elle se rattrape donc en déclarant : “Il faut agir et je suis scandalisée quand j’entends que la sécurité est un discours de droite : l’ordre républicain est émancipateur”. Mais bien, avec une réactivité légendaire, la clermont-ferrantoise joue les vierges effarouchées.

Où le bât blesse, malgré le fait du tollé suscité par les propos de Sarkozy, elle en rajoute une couche. Pour elle, Nicolas Sarkozy, alors ministre d’Etat de l’intérieur avait utilisé le mot ”Kärcher”, à la suite de la mort d’un gamin de 11 ans à la cité des 4000 à la Courneuve, dans le 9-3, département de la Seine-St-Denis tué, alors qu’il lavait le véhicule de son père. Le même Sarkozy avait eu une sortie guerrière à la dalle au Val d’Argenteuil, dans le 9-5, département du Val d’Oise où, il traitait les jeunes de racailles. Voilà comment elle maîtrise avec bonheur, la politique de la ville en allumant des incendies.

Avec tambour et trompette, voilà donc Fadela Amara qui veut elle aussi nettoyer au Kärcher. Mais au juste, qu’elle a été son rôle depuis son accession au pouvoir ? Au lieu de mordre à tout va la main qui l’a nourri depuis des lustres, à savoir la gauche et/ou Parti socialiste, elle ferait mieux de travailler au lieu de déblatérer tel un psittacidé affamé. C’est simplement une honte d’avoir ce discours martial inutile jamais suivi d’acte. Et pourquoi aujourd’hui cette insécurité subsiste et persiste alors que la droite qui accusait la gauche d’être laxiste est au pouvoir depuis bientôt 3 ans ?

 >>>Allain Jules


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • TITI 11 janvier 2010 11:21

    FADELA sait de quoi elle parle.
    Avec ni pute ni soumise et sa vie en banlieue elle a un vécu.
    Arrêtons de nous cacher derriere notre petit doitg et regardons la réalité en face.
    Les racailles dominent les quartiers, les barbus se multiplient, les armes, la drogue...alimentent une économie parallèle...l’insécurité règne. 
    La république doit reconquêrir le terrain et affirmer ses valeurs.


    • Voris 11 janvier 2010 11:27

      « Les racailles dominent les quartiers, les barbus se multiplient, les armes, la drogue...alimentent une économie parallèle...l’insécurité règne. » Bref ! Tout ce que favorise Sarkozy en abandonnant complètement la politique de la ville et du logement.et en mettant la police à son service, au service des riches et des taxes (par la pollitique des quotas de contraventions pour lescaisse de l’Etat en faillite). Avec Sarko les réseaux se multiplient dans la plus totale des impunités.


    • ruth 11 janvier 2010 11:30

      Titi,

      Laissez-moi rire. Elle sait de quoi elle parle parce qu’elle a grandi en banlieue ?

      Là n’est pas le sujet, c’est celui d’utiliser le vocable « Kärcher » qui choque. Si au moins elle faisait correctement son travail, ça serait différent. mais, elle ne le fait pas hélas.


    • morice morice 11 janvier 2010 11:51

      et si on faisait des articles sur ces « réseaux » ? hein ??? qui se lance ???


    • morice morice 11 janvier 2010 11:54

      Arrêtons de nous cacher derriere notre petit doitg et regardons la réalité en face.
      Les racailles dominent les quartiers, les barbus se multiplient, les armes, la drogue...alimentent une économie parallèle...l’insécurité règne. 


      propos d’extrême droite caractérisée : présenter les banlieues comme des bastions radicaux

      classe laborieuse, classe dangereuse : vieux plan de droite ça.

      le thème de l’insécurité, on SAIT qui le manipule, Jacob. 

      vous avez oublié le couvre-feu de 2005, comment on y est arrivé, et qui était derrière..
      mais comme vous ne comprenez rien à rien ici...

    • morice morice 11 janvier 2010 11:57

      ben si ; question Karcher c’est top : elle a VIRE plus de conseillers et d’ajoints que Rachida, qui était jusqu’ici recordwoman du style....


      karcherisation de son propre bureau : vous ne pouvez pas dire qu’elle n’applique pas ce qu’elle dit...

      et si l’incompétence se mesurait à la consommation excessive de conseils ???

      sont combien les conseils dans ce gouvernement ?? le triple du nombre de ministres ..

      combien y’a de conseils autour de Sarko ?? 



    • nephilim 11 janvier 2010 12:05

      Looool y a Titi qui nous fait du TF1.


    • balthasar1er 11 janvier 2010 12:30

      @Jacob

      « sa vie en banlieue » hahahah
      Clermont- ferrand une banlieue chaude comme tout le monde le sait,à part croiser deux trois voleurs de poules dans la région,je ne vois pas bien quelles nuisances elle a pu y rencontrer,mais l’esprit de ce néo converti à la doxa du pouvoir de domination Sarkozyste est tellement fertile !!!


    • M.Junior Junior M 11 janvier 2010 16:21

      Monsieur le Président de la République,

      Je vous fais une lettre pour solliciter la grâce pour les mineurs incarcérés suite aux violences urbaines survenues dans notre pays en novembre dernier.

      Monsieur le Président, ce n’est pas faire injure au travail de la justice, à celui de la police, ni à la loi que de demander un geste de réconciliation. Après la sanction, le temps de l’analyse, de la compréhension et de la main-tendue est venu. La force juste de la loi s’impose lorsque l’on a affaire à des actes qui contreviennent aux règles de la République. Mais pouvons nous résumer les émeutes de novembre à la révolte d’une minorité agissante et délinquante ? Non, c’est un appel qui nous est lancé !

      Monsieur le Président, d’aucuns sait que la révolte était latente, en germe, qu’elle grondait dans nos quartiers depuis des années. Mais jamais elle n’aurait été si violente, jamais elle n’aurait causé autant de dégâts, jamais elle n’aurait poussé ces jeunes à se rendre coupables de tels actes sans la mort de deux jeunes garçons. Contenue depuis si longtemps, la révolte est devenue incontrôlable.

      Notre jeunesse depuis longtemps se trouve réduite à la loi du silence, écrasée sous le poids des discriminations, épuisée de lutter pour être reconnue, prête à détruire le peu qu’elle a pour se faire entendre. Une jeunesse livrée à elle-même, abandonnée, se créant ses propres règles, allant parfois jusqu’à piétiner les lois… Lorsque l’horizon n’offre de perspectives qu’entre les murs de la cité, le désert des quartiers laisse le champ libre aux pires prophètes, ceux qui se jouent de la misère pour diffuser leurs messages contraires aux valeurs républicaines. Une situation que Ni Putes Ni Soumises n’a cessé de dénoncer depuis la Marche des femmes contre les ghettos et pour l’égalité de 2003.

      Cependant les moyens d’expression de cette révolte ont laissé un sentiment d’incompréhension et de ras-le-bol auprès de nos concitoyens.

      Parce que brûler la voiture de son voisin qui subit au quotidien la même misère sociale, c’est l’enfoncer encore un peu plus dans le marasme du surendettement et de la survie. Parce que détruire une entreprise, c’est mettre ses salariés au chômage technique et réduire un peu plus leur chance de sortir la tête de l’eau. Parce que mettre le feu à son quartier, c’est prendre le risque qu’il reste identifié comme une zone de non- droit et que la porte de sortie se referme encore un peu plus sur ses habitants. Enfin, parce que brûler les écoles, c’est compromettre définitivement l’émancipation et mettre en danger le vivre ensemble. Ce sentiment d’incompréhension élargit encore le fossé qui sépare notre jeunesse de ses voisins, de ses concitoyens. D’un côté des familles qui triment, des ouvriers qui bossent dur, des profs accablés, des économies parties en fumée ; de l’autre des jeunes sans espoir, fatigués de galérer en bas d’une barre HLM.

      A trop vouloir reporter le traitement de la question des banlieues, nous venons d’assister à l’effet dévastateur maintes fois annoncé. Il faut s’atteler à la résolution des problèmes, ne pas reporter encore le traitement des questions, ne pas abandonner. La prison ne pourra que conforter les mineurs dans le sentiment d’exclusion dont est empreinte une partie de la jeunesse. Dans ces conditions, plus que jamais la punition à elle seule ne sert à rien, sauf à apaiser la conscience collective, elle ne résout pas les problèmes, elle ne fait que retarder l’échéance de leur résolution. Sans pédagogie, sans éducation, la sanction est privée de toute portée, de tout effet à long terme. Seules des mesures éducatives, alternatives pourront être utiles, utiles à ces jeunes car elles permettront aux auteurs de violences de prendre la mesure de leurs actes et de se réapproprier leurs droits et devoirs de citoyens.

      Aussi Monsieur le Président, au nom du combat que je mène au quotidien, avec tant d’autres, j’ose espérer que ma demande de grâce, en faveur de ces enfants de la République trouvera auprès de vous un écho favorable.

      Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

      Fadela AMARA 2005


    • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:01

      @Junior M,


      Merci d’avoir posté cette lettre.

      En ce temps-là, Fadela savait qu’il y avait des problèmes. C’est son échec suite à son plan banlieue qui la rend folle.

    • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:03

      @Titi,


      Ce n’est pas là la question. Mon seul problème est l’utilisation de ce vocable « Kärcher ». Je sais qu’il y a des problèmes mais, la priorité c’est de les résoudre au lieu de crier sur tous les toits en racontant des bêtises.

    • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:04

      @Ruth,


      Bonjour.

      Vous êtes une méchante fille qui agresse notre ami Titi.

    • Serpico Serpico 12 janvier 2010 10:00

      Titi : « FADELA sait de quoi elle parle.
      Avec ni pute ni soumise et sa vie en banlieue elle a un vécu. »

      ****************

      Tu parles d’un vécu !

      Surfer sur la mort d’une pauvre fille pour se faire une place (n’importe où pourvu que ce soit avec les maîtres du moment), j’appelle cela de la nécrophagie.

      Mais bon, pour une CAP d’employée de bureau, on mérite les incompétents qu’on se trimballe en ce moment.

      Vous appelez « vécu » de l’agitation fessière dans les banlieues ?


    • Arcane 11 janvier 2010 11:21


      Faut appeler Ségolène car elle est pleine de bravitude !

       La dame du Poitou au pied des tours de Grigny-la-grande-borne ou de la Courneuve distribuant des tracts d’AJM, ça en ferait marrer plus d’un !

      Et par ces temps de crise, ce n’est pas négligeable smiley


      • morice morice 11 janvier 2010 11:49

        ah, la droite attaquée ressort ses vieilles ficelles...


      • Arcane 11 janvier 2010 12:24


        Ah, Morice est toujours dépourvu du moindre humour ...


      • Arcane 11 janvier 2010 13:53


         smiley C’est pas faux !


      • Arcane 11 janvier 2010 14:27


        Surtout quand Jules écrit dans cet « article » :

        « Avec tambour et trompette, voilà donc Fadela Amara qui veut elle aussi nettoyer au Kärcher. »

        Finalement, Jules est un Bessoniste qui s’ignore ; puisqu’il écrivait il y a peu :

        " La logique serait de dire non à tout. Renvoyer par exemple les immigrés chez eux, et refuser aussi l’entrée de leurs produits du sous-sol. 

        Réciprocité. Mais hélas, rien ne se fera comme ça." (Allain Jules)

      • srobyl srobyl 11 janvier 2010 16:53

        oui, Arcane, et d’autant qu’elle est fière de la « rectitude de son brave homme » selon la contesse !


      • Arcane 11 janvier 2010 17:36


         smiley 


      • Png persona-nongrata 11 janvier 2010 11:26


        D’abord on apprend correctement à parler en français avant d’intégrer un gouvernement , ensuite il faut aller faire un tour dans les cités pour voir a quel point elle est détesté cette arriviste blédarde .

        En nommant fadéla AMARA Secrétaire d’État « aux naufrages des Banlieues » , Le Président de la République tente de dire aux citoyens français : « Vous voyez, on essaie de les (la diversité) aider, mais ils sont vraiment incapables d’être à la hauteur ! »

        Et pouvait-il trouver meilleur « modèle » que Fadéla AMARA ?

        Cela s’appelle, vulgairement, se foutre de la gueule du monde !

        Gravir les rampes, mais en rampant, ce n’est vraiment pas beau à voir. L’arrivisme et l’opportunisme ont aussi des limites : celles que fixe la dignité humaine.


        • ruth 11 janvier 2010 11:44

          Persona non grata,

          Vous avez raison, Sarkozy ne s’entoure que d’incapables issus de la diversité comme on dit. Yade, Amara, Dati, Penchard etc, que des incapables.


        • morice morice 11 janvier 2010 11:59

          il s’est surtout entouré de lui-même.....


        • nephilim 11 janvier 2010 12:08

          de persona non : D’abord on apprend correctement à parler en français avant d’intégrer un gouvernement.
           
          C’est ce que je me tue a faire comprendre à Nicolas 1er !!!!
          A moins que votre phrase ne s’applique pas à lui, et je pourrais alors parler de racisme primaire.


        • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:06

          @Personna-nongrata,


          Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez mentionné. Est-ce le but ? Sans doute.

        • balthasar1er 11 janvier 2010 11:40

          Salut Jules

          Des supplétifs de l’administration coloniale Sarkozyste .... rien d’autre !


          • ruth 11 janvier 2010 11:46

            Balthasar1er,

            Quelle belle formule : « supplétifs de l’administration coloniale »

            Que de vérités en si peu.


          • COLRE COLRE 11 janvier 2010 13:57

            Ravie de lire ce beau « lapsus » d’abdel : l’administration coloniale de Sarko… 

            Enfin : quel aveu ! avec un tel dévoiement du terme « colonisation », on comprend mieux comment nos chers amis de l’islamisme s’en servent et l’instrumentalisent. 

            Voilà que la France colonise ses cités maintenant  ! smiley Bravo, il faut dire tout haut ce que vous cachez d’habitude… j’aime bien quand le masque tombe…

            Au fait, est-ce que tu payes ton loyer à ton colon de propriétaire ? smiley


          • balthasar1er 11 janvier 2010 15:11

            @Colre
            islamisme, connait pas,c’est l’arme du discrédit devant le vide abyssale et la pauvreté de tes pitoyables « constructions intellectuelles »
            il y des résistants à l’ordre criminel occidental et leur petits idéologue,les exécutants de leurs basses besognes et enfin les perroquets dont tu es le plus parfait exemple,les petits relais des propagandistes médiatiques qui n’ont jamais su lire une carte du monde de leur vie,jamais rien compris aux enjeux qui définissent les rapports de force du monde,alors la soupe propagandiste des maitres du capital et de leurs courtisans, ne peut que leur convenir.


          • Yohan Yohan 11 janvier 2010 15:12

            Ce qui est époustouffant, c’est cette propension d’AJM et d’autres comme Morice à minimiser voire nier les phénomènes de violence et de délinquance dans les quartiers (une poudrière), en affublant les personnes qui ne font que prévenir de tous les noms d’oiseau : raciste, islamophobe, nazi et j’en passe.
            A force de nier les évidences comme vous le faites, vous devenez suspects.
            Ce n’est pas en s’abritant derrière les vocables de la bien pensance et de l’anti racisme que l’on solutionnera les phénomènes de délinquance..
            En l’occurence, perce derrière votre discours démagogique une haine et un racisme à rebours qui ferait passer le goulag pour le club med. Un Club merde dont vous êtes les G.O


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2010 15:20

            Salut Yohan

            Entièrement d’accord. Nos bonnes consciences autoproclamées se contrefichent des gamins des cités et de leur avenir. Peu leur importe que celui-ci soit compromis par les « grands frères » traficants ou religieux, à ces derniers étant confié le soin de calmer les précédents dans ces territoires, oui, où ce n’est pas la République qui fait loi.

            Qui plus est, nos bonnes consciences autoproclamées n’ont jamais supporté Fadela Amara.


          • balthasar1er 11 janvier 2010 15:26

            @Colre
            les gangsters de sion et l’auto plussage ça va de paire, n’est ce pas Cosmic  !


          • balthasar1er 11 janvier 2010 15:42

            @Colre
            Il faut m’expliquer par quel miracle de la terre promise ton score explose ainsi ?
            Les trafiquants sionistes sont tellement faibles intellectuellement qu’ils ne disposent que de l’arme de la triche pour s’en sortir, on me rétorquera surement que c’est un procédé qui a fait ses preuves ça fait 60 années qu’ils enfument le monde,leur nouvelle stratégie après avoir tenter de m’évincer, par des procédés diffamatoires et mensongers dont leur savoir faire en la matière est indéniable,ils ont décidé de mettre en avant tous les messages hostiles ou bien entendu ils mentionnent désormais mon prénom pour tenter une fois plus de faire l’unanimité contre ma personne,les artisans de la guerre des civilisa-sion ne sont à cour d’idées, ces malfrats.
            C’est sur le terrain des idées mes amis qu’ils faut combattre,vos procédés de gangsters internationaux ne servent plus a grand chose tout le monde connait désormais votre visage hideux,celui du crime et du racisme,il faudra encore compter avec moi,je conserve toute ma capacité de nuisance pour vous mettre définitivement hors d’état de nuire,voyous !


          • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:44

            Nos bonnes consciences autoproclamées se contrefichent des gamins des cités et de leur avenir.

            Tandis que la taule et le kärscher, c’est tellement mieux comme perspective d’avenir...
            Et après les gens se demandent pourquoi les mômes sont tellement attirés par l’argent facile, le bling bling, etc.


          • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:08

            @Salut Balthasar1er,


            Sarkozy a réussi son coup avec les « issus de l’immigration », tout le peuple croit que ce sont des incapables.

          • Arcane 11 janvier 2010 17:38


            Est-ce la raison pour laquelle vous voulez renvoyer « les immigrés chez eux » ?


          • Yohan Yohan 11 janvier 2010 19:55

            Bnosir Cosmic
            J’ai un article au chaud en modo. Celui là qui prend le contre pied d’AJM n’est pas passé ou pas encore smiley


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2010 20:14

            Bonsoir Yohan

            Vu.


          • Hieronymus Hieronymus 11 janvier 2010 20:30

            Vu aussi Yohann


          • armand armand 11 janvier 2010 23:07

            Abdel,

            Et tu disais que je m’emportais !!!!! Hé ben, tu t’es vu !

            Alors, dis-moi, pour le coup tu te vois en JOHN ou en JUAN ?

            http://www.youtube.com/watch?v=F_2QljcNC-4


          • Serpico Serpico 12 janvier 2010 10:06

            Cosmic « Qui plus est, nos bonnes consciences autoproclamées n’ont jamais supporté Fadela Amara. »

            *************

            Elle m’insupoorte grave, si tu veux mon avis (oui, je sais, tu ne le veux pas).

            Comment supporter l’imposture personnifiée ?

            Le vide sous la forme d’une femme ?

            Comment supporter quelqu’un qui avance à genoux ? qui ne vit qu’en surenchérissant sur la merde ambiante ?

            Comment supporter quelqu’un qui ne doit sa place qu’au fait qu’il se retourne contre ses compagnons d’infortune pour jouer les « objectifs » ?

            Comment supporter quelqu’un qui a compris que pour « percer », il faut jouer contre son camp, celui de la misère et de la mal-vie ?

            Comment supporter la mauvaise foi d’une femme qui met tous les malheurs du monde sur le dos de jeunes égarés ? Juste parce que ça correspond au discours du plus fort ?


          • Fergus Fergus 11 janvier 2010 12:01

            Fadela Amara, complètement dépassée et réduite à pas grand chose dans le gouvernement, n’a de cesse de donner des gages, d ela brosser dans le sens du poil. Sa sortie sur le « kärcher » se situe dans cette veine de pathétique léchage de cul. Tout comme, il y a peu, le soutien qu’elle apportait à la candidature de Jean Sarkozy à l’Epad. De son passage à « Ni pute ni soumise », Fadela Amara a seulement supprimé les 2 négations !!!


            • ruth 11 janvier 2010 12:09

              Fergus,

              Vous avez raison. D’ailleurs, on dit d’elle qu’elle est désormais « Mi pute, mi soumise ».


            • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:14

              @Fergus,


              Bonjour.

              Je crois que Fadela Amara est perdue. Elle ne reviendra plus jamais après la chute annoncée de Sarkozy. Aucun crédit.

            • Hieronymus Hieronymus 11 janvier 2010 19:03

              Fergus
              je vous ai lu plus eclaire
              Yohann et Cosmic le soulignent plus haut
              tous ceux qui tiennent ce discours angelique (et stupide)
              d’excuse et de victimisation des djeunes des cites
              1) ne font qu’obeir a une culture d’ideaux rigide
              2) se fichent au fond du sort des jeunes des cites dont le sort s’aggrave
              3) entretiennent (consciemment ou non) un discours ideologique foncierement pervers qui sape en profondeur les principes de notre etat de droit

              les voyous ne comprennent que la force, c’est pourtant simple a comprendre !
              et qu’est ce que c’est que cette logorrhee, cett bouillie de chat qui semblent avoir ete concoctee par des universitaires en chaire et qu’on nous sert a chaque fois pour nous expliquer que ce n’est pas bien de parler comme cela ?
              qu’il faudrait utiliser un langage plus police, plus pedagogique, plus fleuri, pour resoudre le probleme de la delinquence alors qu’il y a le feu a la maison et que vous n’avez a faire qu’a des individus violents et associaux ?
              c’est du n’importe quoi et en plus c’est irresponsable !

              les voyous des cites ne sont qu’une minorite mais sur eux il est urgent de frapper fort, tres fort meme, pour que les autres, tous les autres aient encore une chance de s’en sortir et ne soient pas condamnes a un irremediable pourrissement, des decennies d’etude ont prouve, oui PROUVE, que tous ces discours demagogiques d’excuse et de victimisation de certains « groupes sociaux » ne sont qu’une impasse et ne font qu’aggraver le mal en refusant de voir le fond du probleme...
              il faut : assistance a la majorite qui accepte de respecter les regles sociales
              severite et repression accrue envers tous les comportements d’incivilite
              en un mot : separer le bon grain de l’ivraie avant qu’il ne soit trop tard
              la France est le pays du debat ideolgique ou chacun affectionne de s’enfermer dans ses ideaux en s’obstinant a nier la realite, on voit le resultat aujourd’hui !
              bien a Vous


            • oncle archibald 11 janvier 2010 19:34

              Hieronimus je partage totalement votre avis, et je m’interroge sur les motivations qui font que depuis plusiuers décennies il n’y a pas eu la moindre tentative de règlement du problème des fouteurs de merde. Quelles raisons envisager ? 

              -Seraient-ils trop puissants et bien organisés pour notre police « ordianire » ?? si cette raison était la bonne il serait absolument urgent d’y envoyer une police « extraordinaire » voire même l’armée s’il le fallait. Nettoyer les caves au karcher, en extirper drogues et armes, saisir les biens des trafiquants, les coller au trou pour de longues peines, il ne faut pas hésiter.

              -Sinon, et je crois que cette deuxième raison est la bonne, il faut bien se résoudre à admettre que ces tensions sont le commerce électoral de nos deux partis majoritaires. Surtout ne toucher à rien, gesticuler un peu et entretenir les tensions pour récolter dans les urnes : le fruit de la peur pour la droite, le fruit d’une fausse solidarité avec les plus défavorisés pour la gauche.

              Les plus défavorisés sont effectivement ceux qui, dans les cités, doivent supporter tous les jours les exactions et la dictature des voyous.

            • Yohan Yohan 11 janvier 2010 19:53

              Ruth
              Où l’on voit les tenants de la bien pensance recourir à l’insulte gratuite...du racisme disais-je


            • Yohan Yohan 11 janvier 2010 20:45

              Je plusse Hyeronymus
              S’attaquer aux problèmes de la délinquance ordinaire et surtout d’économie souterraine ne dispense aucunement de montrer aux habitants que l’on veut aussi se saisir du mal profond des banlieues, Un vrai programme d’ampleur serait de traiter cette délinquance avec fermeté et de traiter simultanément le problème de formation, de socialisation, d’éducation et de chômage endémique des jeunes des banlieues avec autant de fermeté. Pour cela il faut un pacte républicain ce qui suppose de cesser de nier les problèmes et de victimiser systématiquement les fauteurs de trouble. Beaucoup de ces jeunes espèrent un retour de la république dans les quartiers et non des coups de menton, des descentes de flics par réaction, pas plus que de discours bisounours venant des intellectuels de tout poil qui leur disent ’c’est la faute à Sarko, c’est la faute à Votaire......


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2010 20:50

              Oui Yohan, mais avec quels moyens ?

              Les divers problèmes de délinquance dans les arrondissements nord-est de Paris sont résolus par la chasse systématique des fauteurs de trouble au-delà du périphérique. Jusqu’où et jusqu’à quand ?


            • Yohan Yohan 11 janvier 2010 22:04

              Cosmic
              Tolérance 0, les américains ont commencé à juguler les problèmes des gangs par une repression à pas piquer des hannetons. Le laxisme de la justice française rend vain le travail de la police. les jeunes s’en servent et ils finissent par croire que tout est permis.






            • Fergus Fergus 11 janvier 2010 22:22

              Entièrement d’accord avec vous, Hiéronymus. Mais c’est justement ce que l’on peut reprocher à Fadela Amara : connaissant les problèmes des banlieues mieux que quiconque au gouvernement, elle avait le pouvoir, en s’appuyant sur son statut particulier et sur le besoin que Sarkozy avait d’elle, de forcer sa porte, de forcer sa décision de financement et d’action pour sortir de l’immobilisme.

              Ses atouts étaient réels car Sarkozy n’aurait pas eu les moyens de se payer une démission fracassante. Fadela Amara a préféré pérenniser sa présence au gouvernement en adoptant un profil bas et en se laissant aller à des renoncements lâches. C’est cela que je lui reproche, car ce faisant, elle a trahi ses amis et tous ces gens qui ont pu croire qu’elle se mettrait à leur service !!!


            • Hieronymus Hieronymus 12 janvier 2010 00:00

              oui Fergus
              sauf qu’a la fin je ne sais plus tres bien de quoi l’on parle
              moi cela ne me choque nullement que l’on parle de racaille, de politique musclee contre la delinquance, de nettoyage au karcher des cites et si j’ai un regret, ce serait qu’on n’ose pas utiliser ces termes plus souvent par crainte de se voir accuse de derapage, de xenophobie voire de racisme, en ce sens ce que F.Amara a recemment declare n’a rien de scandaleux ni meme de blamable, elle ne fait qu’enoncer des verites de bon sens !
              par contre cela derange beaucoup A.Jules et qq autres bonnes ames qui ne doivent pas vraiment vivre la realite des cites au jour le jour, qu’on ose appeler un chat un chat, c’est a dire un voyou est un voyou, pas une victime de la societe .. faut arreter ces conneries la !
              il n’est pas question de stigmatiser les habitants des cites, au contraire il faut leur rendre leur dignite en les debarrassant de cette chienlit qui gangrene atrocement la vie des quartiers, fut ce au prix de methodes musclees et d’un nettoyage au karcher !
              si je devais faire un reproche a Sarko c’est qu’apres une campagne presidentielle ou il annoncait un changement de cap et enfin, enfin ! des methodes energiques, il ait vire de bord et se soit a nouveau refugie ds l’incantation et l’immobilisme, imitant en cela en ts points son lamentable predecesseur Chirac, depuis 2 ans Sarko c’est du Chirac-bis, on avait cru au changement, on s’est fait avoir une fois de plus ! 
              sauf que pour les habitants des banlieues, la realite est de plus en plus insupportable, or la peur doit changer de camp, les voyous doivent etre poursuivis sans repit et sans indulgence aucune !!!


            • Tours2France Tours2France 11 janvier 2010 12:20


              Il faut croire que
              la crainte du remaniement est plus forte
              que la honte du reniement.


              • miwari miwari 11 janvier 2010 15:46

                Excellent smiley


              • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:50

                Il faut croire que
                la crainte du remaniement est plus forte
                que la honte du reniement.

                Les temps sont durs, la crise est toujours là... Il faut éviter le chômage à tout prix.
                Alors on travaille pour le plus offrant et on cherche l’entreprise ayant les reins les plus solides.


              • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:25

                n’ImPorTe QuOi.
                J’ai cherché un peu partout sur le net, j’ai pas trouvé d’enfants à Fadela Amara...
                Va falloir revoir votre phrase aussi.


              • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:18

                @Nobody know me,


                Laissez tomber. Il ne faut pas répondre à ce genre de post raciste. L’idée toute trouvée est de dire que les immigrés tuent les Français de souche.

              • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 17:21

                Je sais mais j’aime bien relever les incohérences.
                Vu que j’ai rien de très intéressant à dire...
                 smiley

                Cdlmt


              • TITI 11 janvier 2010 12:43

                L’nsécurité n’est ni de gauche ou de droite. 
                Certains l’abordent d’autres pas. 
                Constatons que les premières victimes « vivent » dans ces quartiers.
                Ce ne sont plus des faits divers mais des faits de société qu’il faut traiter.
                FADELA prend ses responsabilités avec courage, elle !


                • Massaliote 11 janvier 2010 13:06

                  « époustouflant, choquant, ignoble, laid et ridicule » c’est à dire normal pour une fille de fellagha. Pas de quoi tomber du figuier.


                  • balthasar1er 11 janvier 2010 13:15

                    @Massaliotte
                    Pauvre clown colonialiste les enfants de Fellaghas sont fiers de leurs parents qui ont obtenu leur indépendance de haute lutte et les armes à la main devant les hordes de soldats de criminels de l’empire Français, qui n’épargnaient ni femmes ni enfants.
                    Ces traitres à leurs frères de condition sont vos meilleurs espoirs de parvenir à la division du monde entre nantis et laissés pour compte de la société d’abondance,vos nouveaux harkis,avant de s’engager au service de la réaction Française, ils auraient du méditer l’histoire de ces Français de circonstance que la république n’a pas hésité une seconde à lâcher,ou pour les plus chanceux d’entre eux à être parqué comme des pestiférés dans les camps du sud de la France,j’en ai connu des tas de ces sans identité qui n’avaient de François que le prénom.


                  • balthasar1er 11 janvier 2010 13:30

                    @Massaliotte
                    Le syndrome Algérien,vous l’avez toujours en travers de la gorge un demi siècle plus tard,nostalgique du temps ou ils étaient les seuls maitres à bord,au temps ou la lumière de l’empire Français n’était pas accessible aux indigènes,tu ferais mieux de noyer tes envies de ratonnade dans ton pastis, c’est tout ce qu’il te reste vous avez perdu votre empire, vos illusions et votre dignité, ça fait un peu beaucoup pour de simples opérations du maintien de l’ordre.


                  • balthasar1er 11 janvier 2010 13:36

                    @Loan
                    Le terrorisme n’est qu’une question de point de vu.
                    Les petites confidences d’Aussaresses en disent long sur la moralité de votre chère république,ce n’était pourtant pas un combattant du Fln celui-ci.
                    Vos ancêtres ont du sang jusqu’aux oreilles !!!

                    « Qu’est-ce qui t’a pris d’ouvrir ta gueule ? » demande Marcel Bigeard à son camarade de combat, le général Paul Aussaresses, ancien de la France libre, baroudeur de légende, quand il a commencé de livrer ses souvenirs sur la guerre d’Algérie dans son ouvrage Services spéciaux - Algérie 1955-1957 (Éditions Pion et Perrin, 2001). En disant clairement que oui, il avait torturé et qu’il en avait reçu l’ordre, le général Paul Aussaresses a provoqué un beau tohu-bohu médiatique qui s’est soldé par sa condamnation pour apologie de crimes de guerre en 2003 et sa démission forcée de l’ordre de la Légion d’honneur. Tout le monde lui tourne le dos, mais son témoignage en déclenche beaucoup d’autres. Jean-Charles Deniau, qui l’avait interviewé dans son documentaire « Paroles de tortionnaires » est retourné le voir dans sa retraite. Le Général a bientôt 90 ans, il ne voit presque plus, il est fatigué, mais les souvenirs de toute sa vie de soldat et d’agent secret - il a été membre du service Action du SDECE - sont intacts, comme son humour à froid et sa façon particulière d’énoncer les faits. Lui qui a désobéi pour la première fois de sa vie en 2001, en brisant la loi du silence, a décidé de ne pas « rentrer dans le rang » et de récidiver. Est-ce le défaut de reconnaissance qui l’accable aujourd’hui, depuis que la Légion d’honneur lui a été retirée, ou le tourment inavoué de sa conscience qui pousse Paul Aussaresses à affirmer : Je n’ai pas tout dit ? Répondant aux questions sans complaisance de Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan, il se confie, et c’est un demi-siècle de coups tordus, de guerre froide, de ventes d’armes, d’affaires jusqu’ici tenues secrètes qui se dévoilent dans ce livre. Les gouvernements de droite comme de gauche se succèdent sans que rien ne change dans un monde où tous les coups sont permis. Paul Aussaresses répond aux questions, n’a rien oublié et raconte : les ventes d’armes à toutes les dictatures, en particulier à celles d’Amérique latine, sous Giscard comme sous Mitterrand, la formation des futurs officiers tortionnaires du Chili et d’Argentine par des instructeurs français, les opérations « homo » (homicides) en Afrique, Klaus Barbie-Altman opérant pour l’industrie française en toute tranquillité, en Bolivie. Enfin, ultime révélation, Paul Aussaresses nous permet d’éclaircir un des derniers grands mystères de la guerre d’Algérie. Pour autant, le Général a-t-il tout dit de lui-même ? A-t-il consenti à revenir sur ces fameuses " circonstances " qui semblent avoir, au fil d’un irrésistible processus paralysé les plis de sa conscience ? Tout au long de ces entretiens très serrés, Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan ont cherché à explorer la question du libre-arbitre et de la responsabilité de l’officier en temps de guerre, qui s’est posée à chaque étape de cet itinéraire sans retour.


                  • Massaliote 11 janvier 2010 13:42

                    Baltha le fell, voila le témoignage de mon compatriote : fier d’être fils de Harki


                  • balthasar1er 11 janvier 2010 13:55

                    Le score du bon vieux Loan explose encore un coup des trafiquants coloniaux ou de la pègre sioniste.


                  • Loan 11 janvier 2010 14:04

                    Aussaresses a fait de l’excellent travail en éradiquant les terroristes qui avaient eux mêmes le sang des civils sur les mains. Si De Gaulle n’avait pas trahi nous n’aurions pas hérité du merdier actuel. Aussaresses, avant de parler, aurait dû méditer la phrase de son grand homme : La vieillesse est un naufrage.


                  • Hubba Bubba 11 janvier 2010 13:07

                    hahaha.....pathetique declin,de l’occident...que c’est bon !!!!
                    que c’est beau !!!!
                    400 ans de domination...basta !!!!
                    et que vive l’empire eurasiatique...


                    • manusan 11 janvier 2010 13:17

                      il n’empêche, quand un pakistanais se fait gauler pour trafic de drogue en Chine, c’est bien son passeport britannique qu’il sort de sa poche.


                    • manusan 11 janvier 2010 13:12

                      c’est dépassé le Karcher, maintenant on dit « à l’italienne ».


                      • Ali 11 janvier 2010 14:53

                        manusan

                        vous devriez dire à « l’israelienne » çà serait plus sanglant


                      • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 16:26

                        Et si on débutait une discussion sur les atrocités que l’homme a accompli depuis qqs décennies ??
                        On commence par quoi ? Le Vietnam ? Le Cambodge ?


                      • Nobody knows me Nobody knows me 12 janvier 2010 10:03

                        Et merde ! Il est vraiment parti dans un sujet Troll « c’est quoi le mieux, Windows ou Linux ? »...
                        J’en espérais pas tant...


                      • Yohan Yohan 11 janvier 2010 13:30

                        Tout va bien dans le 9/3. la banlieue est calme, dormez bien mes frères, il ne se passe rien, il n’y a rien à dire. D’ailleurs je n’ai rien dit. Pouf au revoir...


                        • boubi boubi 11 janvier 2010 13:34

                          Sarkozy est une veritable catastrophe, Fadela Amora est une veritable catastrophe....Qu’a t-elle fait depuis qu’elle est gouvernement ?Le reveil risque d’être tres dur pour la douce France.


                          • boubi boubi 11 janvier 2010 13:49

                            que veux tu dire ?


                          • boubi boubi 11 janvier 2010 13:37

                            Fadela Amora petite fille du bachaga Boualem ?


                            • Loan 11 janvier 2010 14:08

                              BOUBI, Amora c’est la Dijonnaise. Amara a déclaré dans une interwiew que son père faisait partie du FLN. Rien à voir avec le bachaga qui était un grand homme.


                            • Marc Bruxman 11 janvier 2010 13:42

                              En quoi c’est ignoble ?

                              On parle de nettoyer LES DELINQUANTS au karcher.

                              Les habitants de ces quartiers ont le même droit à la sécurité que ceux de Neuilly non ?


                              • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:32

                                Ces gens-là étant en France, et même en vie, pour détruire la France et sa culture (la courtoisie par exemple, leur est ignoble).

                                La courtoisie française... Genre tous les français « bien français » seraient donc courtois ???
                                Ca sonne pas terrible.
                                Ca sera dans la prochaine constitution ?? xD
                                Je vous sort mes dossiers sur la courtoisie des « bons français » ?? Va me falloir chercher un peu mais je devrais trouver qq casseroles.

                                Ce serait pas plutôt la galanterie française ? Là oui, d’accord. C’est plus juste... Et encore...


                              • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 16:29

                                Va falloir revoir votre anglais, frère tuture. Et votre répartie est pas terrible. Je suis pas vraiment mort de rire.
                                Plus sérieusement, vous voulez des exemples de courtoisie de souche bien de chez moi, la campagne ??
                                On va rigoler. Genre la discussion c’est qui le mieux Windows ou Linux.
                                Le gros sujet de flooder de base...


                              • Nobody knows me Nobody knows me 12 janvier 2010 10:05

                                Et vous donc... Putain ça daille là !!
                                Y a de la grosse vanne dans l’air !!


                              • Massaliote 11 janvier 2010 13:50

                                « au temps ou la lumière de l’empire Français n’était pas accessible aux indigènes » Stupide cliché. L’ascenseur social fonctionnait. Le président Senghor est un exemple éclatant. Il y avait des députés d’origine maghrébine, le premier préfet en métropole dès 1954, Monsieur Mekachéra, qui finit ministre, a fait une très belle carrière qui devait tout aux « bienfaits de la colonisation » pour lesquels il tenta de faire passer une loi. Assez de misérabilisme complaisant.


                                • balthasar1er 11 janvier 2010 13:53

                                  @Massaliote le colon
                                  Va raconter tes farces à tes semblables devant une bonne bouteille,le décret crémieux c’est une vue de l’esprit aussi.Bande de charlots que vous êtes !!!
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cret_Cr%C3%A9mieux


                                • Big Mac 11 janvier 2010 14:08

                                  Le décret Crémieux dont Abdelkader nous parle voici ce qu’en dit wikipédia :

                                  Leur première préoccupation fut de travailler à l’amélioration du sort des Juifs de l’Algérie récemment conquise qui vivaient dans une misère matérielle et morale en proie à de nombreuses vexations liées à leur statut de dhimmis. Sous le règne de Louis-Philippe et grâce à l’implication d’Adolphe Crémieux et de Max Théodore Cerf-Berr, le gouvernement crée 3 consistoires à Alger, Oran et Constantine, qui sont rattachés au consistoire central de France en 1862.

                                  ---------------------------------


                                • ddacoudre ddacoudre 11 janvier 2010 13:57

                                  bonjour jules

                                  avec les régionale nous allons avoir droit encore aux élucubrations sécuritaristes, instrumentalisant des drames comme le dernier en date dans un lycé.

                                  pour autant aucun ne remettent en cause les conséquences de l’instrumentalisation politicarde médiatique qu’ils en font par leur agitations stériles comme tu le soulignes.

                                  l’on ne peut à la fois entasser les hommes dans des espaces restreints (ghettos), en plus là, parce qu’ils sont sans les resoources qui donnent la dignité (le travail). maintenir cette situation par la compétition dû à la sélection de la rareté, soumettre ses mêmes hommes à la désidérabilité publicitaire envahissant toutes les boites à lettres, même des pauvres, ensuite leur dénier de trouver des moyens illicites pour survivre afin de ne pas vouloir devenir SDF, ce qui est une lutte saine induite par notre biologie.

                                  le discours lénifiant est de faire croire qu’il y aurait une délinquance génétique, discourt qui ne sert qu’a cacher l’impuissance connu et accepté par les politiciens de leur possibilité d’inverser la loi du marché. alors l’on a recours au « Sécuritarisme », non a la sécurité nécessaire des biens et des personnes, il s’agit donc de ne faire que de l’agitation puisque l’on sait que il y a plus de personnes qui sollicitent un emploi, que d’emploi disponible indépendenment du turn over.

                                  nous savons bien que quand nous solutionnons un cas celui-ci prend la place d’un autre qui comptait dessus, nous ne faisons que faire circuler la mésérabilité, comme la monnaie.

                                  cela fait bientôt trente ans que çà dure et les citoyens croient toujours aux imbécilités sécuritaristes.

                                  avec la crise financière les citoyens ont eu l’occasion de renverser la tendance mais ils sont devenus tellement pleutres qu’ils préfèrent créer des prisons pour tous les exclus que nous construisons et qui ne veulent pas mourir pauvre en passant à l’acte.


                                  • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:24

                                    @ddacoudre,


                                    Tout à fait. L’heure est à la surenchère, au mensonge, à l’hypocrisie. 

                                    Ce que les électeurs ne comprennent pas parfois, c’est que ce sont toujours les mêmes qui racontent toujours la même salade.

                                    Sécurité le matin, à midi et le soir. 

                                    Voilà bientôt 3 ans que Sarkozy est à l’Elysée. Pourquoi l’insécurité persiste ?

                                  • oncle archibald 11 janvier 2010 20:00

                                    ddacoudre : aucune démocratie redistributive de l’argent public ne peut survivre au trafic illicite et au travail noir. Aucun mec qui trime dur pour gagner un smic amputé de toutes les retenues sociales et soumis à l’impot sur le revenu ne pourra accepter de regarder des mioches de 12 ans empocher 150 euros en quelques heures pour faire le pet à leurs grands freres qui dealent et qui, eux aussi, s’en foutent plein les poches sans se fatiguer. Il est impossible de poser comme un principe que ceux qui sont dans la merde peuvent tricher à leur guise ! Il faut que la Société vienne à leur secours et leur permette de retrouver un travail. Je ne protesterai jamais de payer par solidarité mais je ne supporterai pas non plus d’etre le dindon de la farce. Je connais un commercant retraité qui a fraudé comme un dingue, qui a béneficié de bourses pour les études de ses momes, qui brame que sa retraite est minable après une vie de dur labeur, et qui vient d’etre imposable sur la fortune parce qu’avec son pognon au noir il avait acheté des immeubles délabrés, qu’il avait fait retaper au noir également et qu’il loue maintenant pour arrondir ses fins de mois.. Ce mec a vécu aux crochets de la Société toute sa vie et en plus il traite de cons ceux qui ne savent ou ne peuvent frauder. Il a roulé sur « mes » routes, il a été soigné dans « mes » hopitaux, ses momes sont allés dans « mes » écoles. C’est très répandu et insuportable, si toutefois nous prétendons encore vivre dans une société organisée. Au far west en effet ceux qui ont les plus gros colts et les plus grosses co..lles triomphent. Il en va autrement en démocratie et si je ne m’abuse vous prétendez etre du coté des faibles. Alors soyez logique et ne justifiez pas la fraude. Liberté égalité fraternité ne font pas bon ménage avec la fraude.


                                  • boubi boubi 11 janvier 2010 13:59

                                    Je le répète la reveil sera dur.Comme Bush qui jouait sur la peur et le chauvinisme (USA,USA,USA...) on a vu le resultat un coup de chaussure évité de justesse ,2 bourbiers sans nom et une catastrophe economique comme jamais vu.La France si elle continue dans le même avec Sarko subira le même sort en pire.Ne vous faites pas aveugler ar l’arrogance de Don Sarko.


                                    • boubi boubi 11 janvier 2010 14:23

                                      En 2010 va y avoir du sport , que la clique Sarkoziste continue d’accabler les classes populaires.Je suis sûr qu’en 2010 y va se passer des choses en France, la revolte gronde les gens tirent la langue, pas de sous ,pas de travail,insulte, mepris..... 


                                      • Ali 11 janvier 2010 14:33

                                        @ Abdel

                                        les harquis furent regroupés en grande partie à Mas Tibert village isolé et désolé rive droite du petite Rhône au milieu des bambous et agrémenté de myriades de moustics un vrai paradis !!

                                        quant à Amara ne serait-elle pas le reflet de son âme « ammâra » encline au mal ?? :->


                                        • johnford johnford 11 janvier 2010 21:39

                                          exact, + le regroupement familial mis en place par giscard d’estaing pour empêcher cette force de travail potentielle d’aller en chercher là où il y en avait.


                                        • armand armand 11 janvier 2010 14:58

                                          Curieux, je ne vois pas pouirquoi on doit s’embarrasser de délicatesses et de retenue pour parler des délinquants. Mon seul reproche au « karcher » sarkozéen puis amaresque, c’est qu’il n’est suivi d’aucun effet. Du vent. « Parle doucement mais porte un gros gourdin » disait Teddy Roosevelt.

                                          Quant à ceux qui voient une explication purement sociologique et économique derrière l’emergence de ces « sauvageons » pour parler comme Chevènement, il s’agi aussi d’une culture, et plus exactement d’une déculturation sous l’effet de modes de comportement venus des ghettos US et valorisés par les annonceurs. Et à laquelle adhèrent tout autant de petits blancos que d’enfants d’immigrés.
                                          Maintenant, donne du plein emploi à tous, et la situation s’améliorera, forcément. Quand on travaille, on n’a pas le temps de trainer. Mais ce n’est qu’une partie du problème - la mise en valeur du prédateur, de la satisfaction immédiate des pulsions, de la violence à l’état pur, de la provoc’ ça fait vendre. Malheureusement ça rend aussi parfaitement inapte à la vie en société.

                                          Pour moi, la réponse à long terme du problème doit être à la fois économique et culturelle. Un psychologue a bien démontré que le passage à l’acte violent est directement lié à la pratique des écouteurs en permanence, des jeux vidéos violents, de l’absence ne serait-ce que d’une heure ou deux de tranquillité et de silence.


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:39

                                            Curieux, je ne vois pas pouirquoi on doit s’embarrasser de délicatesses et de retenue pour parler des délinquants.

                                            Heuuuuu... Parce que ce sont aussi des hommes et des femmes ?? Parfois des gosses ??
                                            Et qu’on traite bien mieux des mecs qui braquent des millions voire des milliards d’euros ??
                                            Egalité...

                                            Je suis d’accord en revanche sur la culture gangsta des ghettos US plébiscitée par tous les connards de Skyrock à Fun Radio, alors que les premiers à lutter contre ce système, ce sont justement ceux qui étaient dans des gangs, se sont pris des bastos et se bougent le cul pour éviter à d’autres le sort qu’ils ont eu...

                                            Cdlmt


                                          • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:30

                                            @Armand,


                                            Là n’est pas la question. 

                                            1-) depuis 2005, Sarkozy est au pouvoir.

                                            2-) il disait qu’il n’avait pas de pouvoir pour mener sa politique.

                                            3-) depuis 2007, il est président.

                                            Il cumule à lui seul près de 5 ans et plus même, aux affaires.

                                            4-) aucun changement en matière de sécurité survenu.

                                            5-) pourquoi ?

                                            Conclusion, les « racailles » et « Kärcher » ne sont que des mots, ces gens vous trompent, sachant que vous êtes aveugles et parfois haineux de ces gens de banlieue. 

                                            Continuez, bientôt, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer car, le voltigeur aka la girouette va continuer à vous sucer jusqu’à la moelle.

                                            Allain Jules

                                          • armand armand 11 janvier 2010 19:41

                                            Allain,

                                            « Là n’est pas la question »...
                                            Et pourtant si, et vous le prouvez en reprenant mon idée qu’il ne s’agit que de mots, d’effets de manche.

                                            Beaucoup plus difficile de mener une bataille culturelle, à tout point de vue, avec une polarisation extrême entre une culture dite « de la cité » où la violence est latente, et une culture « officielle » où le moindre frémissement agressif chez le mâle est sanctionné.

                                            Quant aux ministres de la diversité, je trouve déjà un peu curieux qu’il ne s’agisse que de femmes (le journaliste Racid Arhab, par exemple, à la Culture, c’aurait plus de gueule, mais malheureusement ce n’est pas un courtisan) ; plus généralement, je reviens à mon idée fixe : aucune formation politique en France n’exige que les ministres soient confirmés par le Parlement avant d’entrer en fonction, et à l’issue d’une session de questions et de réponses sérieuses.
                                            C’est là - et dans l’hyperprésidence (les deux étant liés) - que se trouve le noeud du problème.


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 16:33

                                            Pour que votre pays cesse d’être "pays, raciste, misogyne et répugnant", alors qu’il est celui qui, au monde, avec les USA, accueille annuellement le plus d’immigrants

                                             ???? Des sources ?????
                                            Bon, moi j’ai trouvé un zoli graphique... de 2005 certes. On était plutôt dans le ventre, en milieu de tableau.
                                            Mais je doute qu’on ait dépassé le Pakistan, vu qu’on renvoie les afghans chez eux... Haha !
                                            Cdlmt


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 16:41

                                            L’article est écrit par Allain Jules, dont vous pouvez voir la photo

                                            C’est sensé être une vanne ??
                                            C’est un des frères Wayans au fait. Les tocards qui réalisèrent la série des « Scary Movie » et qqs autres films scénario-less.
                                             smiley


                                          • armand armand 11 janvier 2010 19:45

                                            Nuance : ce sont des beurs mâles qui critiquent une beurette qui s’est élevée en d’autres temps contre les violences patriarcales... Malheureusement cela ne l’a pas empêchée de tomber sous la coupe d’une charmant collaborateur marocain, riche comme Crésus. Ce qui pose, là aussi, le problème du chox des collaborateurs.


                                          • ASINUS 11 janvier 2010 15:39

                                            pourquoi faire la guerre aux confins ?

                                             alors que l ennemi est dans nos murs !


                                            • beuhrète 2 11 janvier 2010 15:41

                                              Bonjour,
                                              Si l’on parle aujourd’hui des banlieues comme de « territoires » à « conquérir » ou « reconquérir », si l’on parle aussi facilement d’espaces « décivilisés », de « sauvageons », de « défaut d’intégration » ou de « défaut d’éducation » de « karchérisation » ; si l’on parle aussi facilement de « nécessaire adaptation » de la législation à des populations radicalement différentes des « blousons noirs de jadis », vivant « en dehors de toute rationalité », c’est que ce vocabulaire, et le regard qui le sous-tend, n’ont rien de nouveau. C’est un vocabulaire et un regard qui rappellent étrangement ceux qui ont eu cours, il y a plusieurs décennies, à propos de « l’indigène » - un « indigène » dont les « jeunes de banlieue » sont par ailleurs, pour une large part, les descendants.

                                              Il serait facile également de montrer que de nombreux discours et dispositifs sécuritaires aujourd’hui assumés par une grande partie de la gauche n’étaient assumés, quelques années auparavant, que par la droite ou l’extrême droite : par exemple la remise en cause de l’Ordonnance de 1945 sur les mineurs, la création de nouveaux délits, la « responsabilisation des parents », la création de polices municipales, l’instauration de couvre-feux...

                                              En d’autres termes, la peur des « classes dangereuses » n’explique pas tout. Cette peur ne touche que la bourgeoisie, et elle n’explique donc pas pourquoi une partie non négligeable de la classe ouvrière est également sensible au discours sécuritaire (pas plus que les autres classes sociales, nous l’avons vu, mais pas moins non plus). Or, si l’imaginaire des « classes dangereuses » ne fait peur qu’aux bourgeois, il est en revanche un autre imaginaire que la classe ouvrière française a reçu en héritage au même titre que la bourgeoisie : l’imaginaire colonial.

                                              Tant et si bien qu’il est facile de susciter crainte et tremblement en le réactivant - par exemple en présentant les banlieues comme des lieux inquiétants et étranges, des jungles urbaines où il ne fait pas bon s’aventurer, et qu’il faut conquérir puis civiliser.

                                              Il faut mentionner également le rôle extrêmement pervers que joue depuis longtemps dans ce pays la notion d’intégration. Prononcer ce mot sert essentiellement à ne pas en prononcer d’autres, comme discrimination ou inégalité.

                                              Toutes ces dérives sont inquiétantes. Car ce qu’on construit, lorsqu’on enferme une partie de la jeunesse dans des dispositifs policiers et juridiques d’exception, et lorsqu’on parle de sauvageons, de karchérisation, incapables d’entendre raison et ignorant toute idée de loi, ou lorsqu’on parle d’individus décivilisés, comparables à des loups, c’est une nouvelle figure du « sous-homme ».

                                              Ll’immigration choisie une solution ?


                                              • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:34

                                                @Beuhrete,


                                                Belle prose très éclairée.

                                                Eh oui, cette violence verbale ne date pas de maintenant, elle est vraiment antérieure à ces conflits que certains aiment pour surfer dessus lors d’élections.

                                              • armand armand 11 janvier 2010 19:52

                                                beuhrète,

                                                Quand des voisins deviennent des délinquants multirécidivistes à 14 ans, on est effectivement tenté de modifié l’ordonnance de 1945 sur les enfants.
                                                Cette ordonnance s’adressait à une société dont la majorité de la jeunesse fréquentait des écoles comme celle du Grand Meaulnes - alors je vous invite à analyser les différences subiles entre la violence des mineurs à l’époque et maintenant.
                                                On en arrive actuellement à l’illégalité comme un choix d’existence, même quand on peut faire autrement. Et j’en ai des tas d’exemples dans mon quartier. Aucun besoin matériel n’oblige mes petits voisins à rouler en mini-moto sur les trottoirs, ou dans les rues à contresens, à trois heures du matin. Aucun besoin économique non plus les incite à ne pas dire bonjour, cet acte étant assimilé, dans leur sous-culture, à une forme de soumission.


                                              • beuhrète 2 11 janvier 2010 21:29

                                                Bonjour Armand,
                                                je vous ai répodu par deux fois et étrangement mes 2 commentaires se sont volatilisés, j’essayerais a nouveau demain il n’y aura peut être pas le même censeur aux manettes.
                                                Cdt,


                                              • beuhrète 2 11 janvier 2010 21:43

                                                Dernière tentative ce soir,

                                                Significations de la violence juvénile On a pu dire, suite à la grande mutation qui a marqué l’infléchissement de la société industrielle et du monde ouvrier, que la scène urbaine était désorganisée et vide. Aujourd’hui, malgré une grande absence de travaux de terrain susceptibles de rendre compte de la diversité des significations de la violence juvénile2, il serait difficile de continuer à soutenir une telle affirmation. La scène urbaine n’est pas vide : elle est remplie d’un mélange inextricable de révolte et de délinquance banale se prêtant aux interprétations les plus disparates. Dans les représentations courantes, l’idée de violence se distingue mal d’une délinquance sans cesse croissante, pratiquée par des jeunes très jeunes, des adolescents à peine sortis de l’enfance. Même si les données statistiques disponibles, avec toutes les réserves qu’on peut émettre à leur encontre, invitent à la prudence (les taux d’évolution de la violence urbaine sont pour la France relativement faibles ou même stationnaires ; et, surtout, les crimes et délits contre les personnes correspondent à une petite proportion des crimes et délits constatés3) - le sentiment d’insécurité peut atteindre, dans les quartiers sensibles, des niveaux élevés, et être partagé par plus de 70% des habitants. Dans ces quartiers, où on a de plus en plus tendance à classer dans le registre de la violence une série de conduites juvéniles, autrefois tolérées, et qui sont aujourd’hui perçues comme non maîtrisables, en fonction de la disparition d’un certain nombre de mécanismes régulateurs - un discours anti-jeunes se fait entendre, qui peut aller très loin, glissant vers des préjugés racistes, ou même vers des dérapages plus graves.

                                                http://conflits.revues.org/index451.html

                                                A peu près ce que je voulais dire, mais j’y rajouterais la reponsabilité écrasante de nos élus dont l’exemplarité de comportements est un désastre pour n’importe quelle jeunesse.


                                              • armand armand 11 janvier 2010 22:58

                                                Bonsoir Beuhrète,

                                                Certes, certes....

                                                Mais c’est justement là où le bât blesse. J’aimerais revenir là-dessus dans un papier, mais déjà pour commencer, on trouvera dans toute la littérature juvénile d’antan des comportements et des violences qui seraient jugés très graves de nos jours. Je ne citerai que la fugue d’Augustin dans le beau roman d’Alain-Fournier (transposé à l’heure actuelle c’est vol de voiture qu’on abandonne en chemin, absence injusitifée de trois jours), le siège en règle de la maison du maître d’école par les potaches, et le guet-apens que ceux-ci tendent à Mealunes pour lui arracher sa carte. J’allais oublier le frère d’Yvonne, Frantz, qui se munit d’un flingue pour disparaître dans la nature...
                                                 
                                                Or ces actes, inscrits dans le cadre d’une vie plus dure, plus « terrienne », où en outre on devienait adulte soudainement, et très tôt, étaient plutôt vus comme des rites d’initiation, combinant difficultés, dangers, obstination. En somme tout ce qui manque spécifiquement aux garçons de nos jours.

                                                En revanche, jamais cette dureté et cette violence ne débordait du système. Le pire des agités n’aurait jamais répondu mal aux adultes, encore moins au maître d’école. Et pour les véritables réfractaires au système il y avait les maisons de redressement, parfois l’antéchambre de Cayenne pour les plus irrécupérables.

                                                C’est cela aussi - même quand j’étais enfant on savait que si on dépassait la limite, il y avait toute la pyramide idu système, parents, voisins, enseignants, police, tribunaux, juges, etc. qui nous tomberait dessus, sans faille et sans faiblesse. Et de cela on avait peur.
                                                A l’heure actuelle, les jeunes délinquants n’ont absolument pas peur des sanctions - celles qu’ils s’infligent entre eux sont infiniment plus cruelles. Et ils apprennent très tôt à jouer les institutions, éducateurs, magistrats, les uns contre les autres. Quand ce n’est pas la solidarité familiale et territoriale. Les familles se mobilisent, en effet, pour protester en cas de bavure, jamais pour empêcher leurs rejetons de contrevenir à la loi.


                                              • beuhrète 2 12 janvier 2010 11:20


                                                Bonjour Armand,
                                                La première partie de votre réponse me semble un peu révélatrice de la pensée actuelle c’est à dire que les comportements associaux de la jeunesse seraient plus graves que jadis ,ce que je ne pense pas , je me rappelle ce que disait mes grands parents de mes parents et ceux -ci de nous , chaque génération trouve que sa descendance ou pour être franc et dans l’air du temps celle des autres est plus violente quant a en mesurer la gravité ressentie par ces dernières, il n’existe pas pas d’échelle du ressenti ou alors elle est subjective.

                                                Le fait que la vie était beaucoup plus dure pour une grande majorité de gens au début du siècle n’as pas empèché que la jeunesse de cette époque était violente elle aussi elle se voyait moins les médias n’avaient pas autant d’importance que de nos jours et surtout ils ne pratiquaient pas le prêt à penser actuel par contre la répréssion était beaucoup plus féroce comme vous le souligné fort justement d’ailleurs,- ou je vous rejoint et je vous cite....

                                                «  il y avait toute la pyramide du système, parents, voisins, enseignants, police, tribunaux, juges, etc. qui nous tomberait dessus, sans faille et sans faiblesse. Et de cela on avait peur. »

                                                Effectivement ces garde-fous n’existent plus il y a aussi le vide laissé par nos institutions y compris les valeurs de la laïcité, les lieux de culte se sont vidées et à mon humble avis ce n’est pas a classer dans les valeurs disparues bien au contraire mais bon comme la nature a horreur du vide elle a été remplacée par les stades de foot ou l’on retrouve tous les ingrédients de la violence que ce soit sur les terrains ou dans l’enceinte , curieux paradoxe avec les jeux du cirque d’ailleurs.....

                                                Je partage aussi avec vous votre réflexion concernant les causes ,la solidarité familiale et territoriale, mais elle n’explique pas tout , j’ai vécu pendant trente ans dans un HLM du 9-3 , j’y retourne régulièrement et il faut que j’avoue que je n’aimerai pas y retouner vivre, il faut y ajouter les principaux acteurs qui ont une responsabilité dans cette violence, c’est à dire nous les adultes, notre société de consommation éffrénée est aussi une forme de violence vis a vis des plus démunis, le laxisme de nos hommes politiques depuis des décénnies de gauche comme de droite ainsi qu’à notre société qui les a laissé faire , pour conclure je citerais l’ami Coluche qui pour moi était un visionnaire hélàa parti trop tôt "Pourquoi des mecs élus par nous pour faire ce qu’on veut, au lendemain des élections, font ce qu’ils veulent ?
                                                Connaissant votre métier je vous souhaîte bon courage il faut avoir la vocation de nos jours pour enseigner.
                                                beuhrete
                                                Cordialement,


                                              • nebari 11 janvier 2010 15:50

                                                "Et pourquoi aujourd’hui cette insécurité subsiste et persiste alors que la droite qui accusait la gauche d’être laxiste est au pouvoir depuis bientôt 3 ans ?"

                                                êtes vous bien sur de votre information. A vue de nez comme ça, je pense que ça fait plutôt 7+5+3=15ans (de droite au pouvoir) mais je peux me tromper et ne pas avoir remarqué que Chirac était de gauche.


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2010 15:52

                                                  Détrompez-vous :

                                                  DÉBUT FEVRIER 1995, dans les couloirs de l’Assemblée nationale :

                                                  Les journalistes interrogent Philippe Séguin, président de l’Assemblée, sur la campagne présidentielle de Jacques Chirac. Les sondages sont catastrophiques, Edouard Balladur est déjà proclamé élu, à la « une » du Monde et ailleurs. Chirac a commencé à marteler le thème de la fracture sociale. Séguin prend des airs mystérieux :  Ah bon, pourquoi ? Le président de l’Assemblée se fait un peu prier pour répondre, mais tout le monde a compris, au tressautement de ses épaules, au rictus du nez, aux yeux qui se plissent, qu ’il prépare un bon mot. Il finit par le lâcher : « J’ai peur que, dans un meeting, il ne finisse par chanter l’Internationale… »

                                                   smiley


                                                • Allain Jules Allain Jules 11 janvier 2010 17:36

                                                  @Nebari,


                                                  Vous avez raison mais, je parle du règne effectif de Nico 1er.

                                                • etiennegabriel 11 janvier 2010 16:02

                                                  On peut quitter ni P. ni S. pour un maroquin : en français classique ça s’appelle thuriféraire ; compte tenu du vocabulaire usuel on peut dire P. et S.


                                                  • nephilim 11 janvier 2010 17:01

                                                    Attention  : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article.
                                                    l’extreme droite est elle civique ? le sionisme est il civique ?
                                                    les commentaires racistes concernants les emmigrés sont ils civiques ?
                                                    ago est vampirisé par une bande de facho qui nuisent volontairement au debat (pas besoin de les nommer, ils vont tout connement repondre à se message) que font ils ici ??


                                                    • balthasar1er 11 janvier 2010 17:19

                                                      @Nephilim
                                                      Bonjour
                                                      observe un peu la fin de l’adresse ip de ces pousses au crime,tu comprendras très vite,au moins pour quatre d’entre eux.


                                                    • Yena-Marre Yena-Marre 11 janvier 2010 17:41

                                                      C’est vrai que c’est rapide de lire 98 réactions quand le débat est phagocyté par ces gens là.
                                                      En plus ils ont la mémoire tellement courte qu’ils ont oublié comment on en est arrivé là.Que leur petite idole à talonnettes ai été à l’intérieur avant d’être président n’a pas l’air d’être un fait qui pose la moindre question à de si petites cervelles.


                                                    • TITI 11 janvier 2010 18:27

                                                      Attention : ce forum est un espace de débats civiques et civilisés qui a pour but d’enrichir les articles : l’islamisme est il civique ?

                                                      Les commentaires racistes concernants les français sont-ils civiques ?

                                                      Agoravox est vampirisé par des islamistes qui nuisent volontairement aux débats ’ pas besoin de les nommer ; ils vont tout connement répondre à ce message) 

                                                      Que font-ils ici ??


                                                    • balthasar1er 11 janvier 2010 17:47

                                                      @Calmos
                                                      Rien à cirer du ballon,l’opuim des peuples, ce n’est pas avec le foot qu’on donne à manger aux siens et que l’on construit une société digne de ce nom.
                                                      Vous êtes toujours aussi minables et mesquins, les dignes esclaves de ce système.


                                                    • ASINUS 11 janvier 2010 18:32

                                                      yep abdelkader

                                                      moi je veux bien qu il soit minable ce systeme « ameliorable » reste qu il nourrit pas mal de gens dont le pays d origine a un systeme encore plus minable .


                                                    • TITI 11 janvier 2010 17:53

                                                      De vraies mesures doivent être prises.
                                                      responsabilisation des parents
                                                      suppression temporaire des aides financières (allocs, chomage...)
                                                      remboursement des frais de casse, de justice
                                                      travail d’intêrét général
                                                      déchéance de la nationalité (pour les BIs)
                                                      expulsion
                                                      interdiction de territoire...

                                                      les prisons coutent chéres en construction, en salaires, en entretien, en psychiatres, ...on peut faire mieux, plus efficace, moins cher.
                                                      La justice doit être plus rapide...

                                                      combien de policiers ont arrêté le même délinquant dans la semaine ???

                                                      plus de policiers ne sert à rien si la loi est obsolète...

                                                       


                                                      • David Meyers 11 janvier 2010 18:41

                                                        Elle a RAISON ! Je suis d’accord à 100% avec Madame Amara
                                                        pour nettoyer les voyous au karcher, ces voyous
                                                        qui ont

                                                        établi une justesse a 6 vitesse
                                                        et ajouté une marche arrière avec la supression du juge d ’instruction
                                                        qui manipulent l ’opinion avec des médias aux bottes
                                                        qui pondent des pseudo consultations pour monter les francais les uns contre les autres
                                                        qui arrangent les grands marchés de l’état entre copains et connivence comme une camora
                                                        qui poussent en avant leur rejetons au mépris de l’intérêt général
                                                        qui prennent aux pauvres pour donner aux riches
                                                        qui mettent des présidents a conflit d’intérêt dans des groupes stratégiques
                                                        qui effacent les délits d’initiés
                                                        qui renvoient des malheureux dans un pays en guerre
                                                        qui mettent en détention des innocents par pur esprit electoraliste
                                                        qui vous interdisent de vous habiller comme ceci ou comme cela
                                                        qui veulent surveiller vos faits et gestes dans la rue
                                                        qui veulent surveiller vos faist et gestes sur le net
                                                        qui vous fichent pour un non ou pour un nom dans des listes qui ne serviront bientôt plus à rien une fois que tout le monde y sera
                                                        qui nient l’évidence de leur propre incompétence

                                                        oui Fadela il faur karcheriser Matignon l ’Elysée les Ministeres, le Palais Bourbon

                                                        c’est urgent


                                                        qui aurait cru un jour que le Sénat ferait office de parlement moderne et rebelle au povoir établi .


                                                        • TITI 11 janvier 2010 19:06

                                                          DAVID...tu as l’occasion de karchériser ...le gouvernement, les députés...à chaque élections...mais Matignon, l’Elysée, le palais Bourbon...sont la démocratie, la république !
                                                          C’est le peuple qui fait les élus.
                                                          Dans certains pays ( iran, syrie....) le peuple subit ...


                                                          • décurion 11 janvier 2010 20:18

                                                            "les enfants de Fellaghas sont fiers de leurs parents qui ont obtenu leur indépendance de haute lutte et les armes à la main devant les hordes de soldats de criminels de l’empire Français, qui n’épargnaient ni femmes ni enfants.« 
                                                            Il faut bien avouer que si cela était vrai, cela aurait de la gueule. Malheureusement, c’est faux.
                                                            L’indépendance de l’Algérie, ne fut pas arrachée de hautes luttes par des fantassins baroudeurs, mais par des »artilleurs« qui salves aprés salves remplissaient les ventres de leurs femmes.Un combat gagné, mais non fini, qui a juste changé de continent.
                                                            Qui pourrait croire qu’entre le 4 juin 1958 (Discours du forum d’Alger) et le 16 septembre 1959 (Discours sur l’auto determination), de Gaulle, ait changé d’opinion comme une girouette ?
                                                            La vérité est que le sort de l’Algérie et des Colonies françaises, a été décidé avant la libération de la France en 1944. Si de Gaulle, ne voulait pas de l’Algérie, c’est parce qu’il ne voulait pas de ces habitants, Cela implique, bien évidemment les Indigènes, mais pas seulement eux, les » Européens« étaient également concernés.
                                                            Non, vraîment les maquis FLN, n’étaient pas obligés de crapahuter dans les Aurès, ils auraient put tout aussi bien, retourner dans leur familles, et vendre des figues de Barbarie ou des fèves salés, ils auraient eut tout autant, l’indépendance, la vie en plus.Car il faut bien dire que la France était plus pressée d’accorder l’indépendance, que le FLN de L’obtenir, et cela se fit au prix de l’éradication des maquis FLN par l’ Armée Française. Mission qui fut admirablement remplie, si l’on excepte, ceux qui survécurent en s’enterrant littéralement sur place. Pour ce qui concernait les rescapés, les harkis désarmés, et les »français« , il incombait aux politiques du FLN, de finir le ménage. 
                                                            Voilà peu ou prou, l’agonie de l’Algérie Française, qui engendra la nouvelle Algérie. Un pays formidable, ou malgré les incessantes purges à l’intérieur du FLN, malgré le massacre des harkis et de leur famille, chaque année, aprés 1962, il y eut une augmentation constante du nombre de  »héros de la révolution", et ou presque un algérien sur deux se réclame d’un parent naturalisé français, mort pour la France, ou l’ayant libéré.


                                                            • balthasar1er 11 janvier 2010 21:03

                                                              @Décurion
                                                              « La vérité est que le sort de l’Algérie et des Colonies françaises, a été décidé avant la libération de la France en 1944. »

                                                              Ah bon ! alors pourquoi avoir réprimer les événement du Constantinois avec une telle férocité le 8 mai 1945 le jour de la victoire sur l’Allemagne nazi , jour qui marque l’acte de naissance de l’insurrection Algérienne.
                                                              http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article286

                                                              Les crimes de l’armée française
                                                              Algérie 1954-1952
                                                              Pierre VIDAL-NAQUET

                                                              « Ce petit livre est destiné à rappeler les crimes de l’armée française. Je dis bien de l’armée française, non de quelques officiers. Même si la majorité de l’armée a occupé le terrain plus qu’elle n’a torturé ou massacré [...], elle n’a jamais désavoué ceux qui égorgeaient, coupaient les têtes, mutilaient les femmes, les hommes et les enfants « d’en face ». » Cet ouvrage est un document contre l’oubli. À l’heure où la question de la torture pratiquée par les militaires français pendant la guerre d’Algérie revient sur le devant de la scène politique, la réédition de cet ouvrage, publié pour la première fois en 1975, offre une nouvelle occasion de regarder la vérité en face et de reprendre un travail jusqu’à présent inachevé : celui de la mémoire. Document exceptionnel, Les crimes de l’armée française rassemble en effet des textes émanant des autorités militaires, politiques et administratives françaises et des témoignages d’officiers et de soldats. Ils apportent la preuve de ces crimes dont l’armée française s’est rendu coupable en Algérie, mais aussi en Indochine, et dont les responsables ont tous été amnistiés sans avoir même jamais été sérieusement inquiétés.


                                                              • décurion 11 janvier 2010 21:33

                                                                Le 8 mai 1945, le général de Gaulle, a devant lui tout le temps nécessaire, pour régler le problème Algérien. Si face à la tentative d’insurrection, il choisit d’utiliser la répression, c’est trés certainement qu’il n’a pas voulu se laisser imposer sa conduite par les évènements. Il aurait put tout aussi bien, agir avant le déclenchement des faits, puisque les mouvements nationalistes étaient étroitement surveillés, sinon noyautés par les renseignements français.
                                                                La répression de 1945 à donné 10 ans de paix à l’Algérie, en pure perte, et en 1958, le général n’a plus le temps de réécrire l’histoire.
                                                                L’acte de rebellion des Kabyles ne date du 8 mai 1945, puisque celle ci a été pour ainsi permanente, et pré existante à la présence française, même si les maures andalous, qui eurent le malheur de s’établir sur ces rives, ne peuvent en témoigner.
                                                                Pour le reste, tes lectures sont à charges « anti colonialiste » exclusiment, je préfère moi chercher la vérité, en tout cas, celle disponible, comme elle vient, et selon mes moyens.


                                                              • Massaliote 12 janvier 2010 09:41

                                                                Incroyable Abdel, assènant comme paroles d’évangile, pardon du coran, les écrits d’un communiste notoire donc d’un anti-français.


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 12 janvier 2010 10:15

                                                                Incroyable Abdel, assènant comme paroles d’évangile, pardon du coran, les écrits d’un communiste notoire donc d’un anti-français.

                                                                Ah ben merde alors.... Vidal-Nacquet, un sale communiste notoire anti-français ??
                                                                On sent tout de suite l’objectivité prendre le dessus dans votre phrase... Et la rancoeur ne transparaît pas du tout.

                                                                Cdlmt


                                                              • moebius 11 janvier 2010 21:07

                                                                 Comment fait ’on pour mettre les deux points sur le a de Karcher ?


                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 janvier 2010 21:14

                                                                  à côté du p tu as les deux points ( tréma )

                                                                  tu mets en majuscule et tu tapes ¨d’ abord le tréma ensuite tu mets en minuscule tu tapes a , ça te fait ä

                                                                  ça marche avec toutes les voyelles

                                                                  bien à toi moebius


                                                                  • TITI 11 janvier 2010 21:15

                                                                    ¨KÄRCHER... tu tapes k puis en majuscule sur TREMA puis sur a

                                                                    attention : ne pas confondre kärcher et kacher...


                                                                    • moebius 11 janvier 2010 21:22

                                                                       Sécurité le matin et sécurité le soir ! Karcher par ci , karcher par là...La vérité est que la population française vieillit. 
                                                                      C’est un fait, l’idendité nationale et "nos valeurs universelles si progressistes vont dans le sens d’une marche à petit pas prudents et mesurés avec déambulateurs


                                                                      • moebius 11 janvier 2010 21:29

                                                                         mais parlons plutot des crime actuelles commis par l’état algériens au nom de la lutte contre le colonialisme , au nom du socialisme, de l’islam, parlons des comptes suisse de vos dirigeants, des intérets et la rente pétroliére ou tout ce que vous voulez qui justifie votre violences et votre négligence, parlons un peu des visas algériens... serait peut etre temps de vous méler de vos affaires


                                                                        • johnford johnford 11 janvier 2010 21:33

                                                                          Elle est très utile, tout comme le mouvement mi pute mi collabo, pour donner une image déplorable des banlieues et de sa population masculine, et stigmatiser l’islam. On est donc plus trop surpris de la voir par exemple les bras autour du coup de l’angélique et irréprochable Kouchner..


                                                                          • moebius 11 janvier 2010 21:33

                                                                             J’arrive... pas je dois avoir un clavier hallal ou kacher


                                                                            • tvargentine.com lerma 11 janvier 2010 21:41

                                                                              Oui,elle a raison de dire à la gauche :

                                                                              - occupez vous des citoyens qui ont un besoin de sécurité
                                                                              - apportez des réponses en matière de sécurité pour lutter contre l’insécurité
                                                                              - ne soyez pas si déconnecter de la vie sociale en France

                                                                              Je crois que c’est cela le message de Fadela Amara et je pense qu’elle mérite le respect pour son combat,alors que dans le même temps,JEAN PAUL HUCHON et JULIEN DRAY se remplissaient les poches d’argent public

                                                                              Non,je suis pas d’accord de faire des comparaisons entre des « TIBERI de droite » et des « TIBERI de gauche »
                                                                              La gauche n’a pas à présenter aux régionales d’Ile de France une personne condamnée par la justice républicaine pour prise illègale d’intérêt et un vice-président dont les richesses sont suspectent

                                                                              Libre à vous de faire des articles sur Fadela Amara ,mais je pense que le débat citoyen serait plutot de demander des comptes au PS sur cette liste en Ile de France qui sent vraiment mauvais et que les citoyens électeurs vont « karckeriser » avec leur bulletin de vote

                                                                              http://www.tvargentine.com





                                                                              • moebius 11 janvier 2010 21:46

                                                                                 Apparemment l’UMP et Valérie Pécresse vont faire de ce crime et de ce symbole le centre de leur campagne pour s’emparer de la région.... A droite beaucoup croient ’ils encore avoir gagné les présidentielles grace au coup du Karcher sarkosien ? Madre mia ! c’est la preuve qu’ils manquent singuliérement d’imagination ou qu’ils déja accepté une défaite 


                                                                                • moebius 11 janvier 2010 21:56

                                                                                   J’habite Morchoil- sur- Blavéne les deux et je remercie Fadéla de rapeller a ces parisiens que la banlieue ça craint avec tout ces crimes et ces burqas. Soyons fier de notre idendité. Un bon coup de karcher nettoiera tout ça et aprés ça sentira le propre sous soit


                                                                                  • Christian Delarue Christian Delarue 11 janvier 2010 22:49

                                                                                    @ l’auteur,

                                                                                    La série des beaufs de la République n’avait il y a peu que des hommes, et du gratin svp. Puis surgit Morano, le verbe haut qui est venue donner une femme à la liste des beaufs . La copie féminine du Sarkozy du karcher vient d’y ajouter un second nom de femme.

                                                                                    Si l’auteur n’y voit pas d’inconvénient je vais mettre son texte sur mon site. Quand un texte est déjà fait et bien pourquoi en écrire un autre ?

                                                                                    Christian Delarue


                                                                                    • Yohan Yohan 11 janvier 2010 23:31

                                                                                      Fergus bonsoir,

                                                                                      J’espère que tu te rends compte que ce Allain Jules n’est rien qu’un désinformateur manipulateur proclamé. Son nartik sur Neda suffit à décrire la couche de crasse dans laquelle il se complait.. Plus tordu que lui, tu meurs....A part Ségolène et Dieudonné ce type passe son temps à dézinguer le genre humain. Fascination des islamistes et des dictacteurs en prime.
                                                                                      On fait payer à Fadela Amara le fait de bosser chez Sarko. Moi je pense qu’il est préférable d’avoir des anti nucléaires chez Areva que dehors...Fadela Amara est quelqu’un de sain....j’en dirai pas autant de l’auteur


                                                                                      • loco 11 janvier 2010 23:38

                                                                                         Les cités semblent dominées par des bandes, des gangs, et je trouve bien naïf de voir là quelque effet du hasard. Ce sont des zones à l’abandon, vision soft du banthoustan, voulues par des gouvernements qui voient dans le social et l’intégration (comme dans l’impôt), un insupportable boulet nuisant à la performance nationale. Comment alors gérer ces« territoires francs » ? Le plus classiquement du monde en laissant une pègre en assurer à la fois la subsistance par « l’économie parallèle » (en France ordinaire,délinquance), et l’ordre par la violence.
                                                                                         Le discours (Amara/alibi comprise), comme dans tous les aspects de cette gouvernance, ne servant qu’à dissimuler un consensus horrible, bien connu, admis, derrière un mensonge qui,pour parodier Pasqua, ne convainc, je dirais pour ma part « ne déshonore », que celui qui veut y croire.


                                                                                        • Gui Hottine Gui Hottine 12 janvier 2010 00:52

                                                                                          « Fadela A veut nettoyer au Karcher » ?? ca resssemble sérieusement un titre racoleur ca ? Non pas que je sois pro ou contre Fadela. M’enfin il est bien évident qu’autant certains propos concernant la délinquance peuvent sembler choquant, autant la passivité des autres partis devient quasiment malsaine.

                                                                                          Le problème c’est pas de savoir qui qui l’est gentil qui qui l’est méchant. Bande de publicitaires verreux. Je comprends qu’on peut se tater quand on voit l’ampleur du problème. Mais un jour ou l’autre il faut agir. Ou tot ou tard, subir, mais en connaissance de cause :)


                                                                                          • Gui Hottine Gui Hottine 12 janvier 2010 00:56

                                                                                            Et si je peux me permettre, y en a marre de débats stériles entre les gens qui sont « pour » et ceux qui sont « contre », mais pour ou contre quoi bordel de %%% !??? avec un peu de recul, certaines discussions ici ressemblent à de lenculage de mouche. le reflet de ce qu’on nous en sert en politique finalement ?


                                                                                            • Christoff_M Christoff_M 12 janvier 2010 02:01

                                                                                              Ce gouvernement est un gouvernement de pantins et de façade...

                                                                                              Nous nous en rendons compte tous les, jours, Sarkozy n’étant qu’un pantin que certains agitent avec les rênes de la finance européenne...

                                                                                              Fadela est surement une personne de bonne volonté, mais elle s’est fait embarquer dans ce pouvoir, croyant qu’elle aurait son mot à dire... quelqu’un lui a fait remarqué sur le plateau de Taddéi, qu’elle n’avait qu’un programme mais pas de budget, un titre d’adjointe, et donc qu’il fallait qu’elle prennent conscience que certains, ceux de l’ombre, avaient décidé des le départ qu’elle n’aurait aucun pouvoir, mais comme Dati, elle serait la pour calmer les choses, ou pousser une gueulante, pour rassurer les naïfs...

                                                                                              Je pense que ce n’est pas une vraie courtisane comme Dati, mais qu’elle a vraiment cru qu’elle pourrait faire quelque chose, une fois arrivée à son poste !!

                                                                                              C’est sans compter sur les forces souterraines et de réseaux dans ce pays, qui empêchent tout réel progrès et qui entretiennent ce climat malsain, en nommant des « naifs » et des simplets, pour bien briser ce qu’il reste encore de France qui dit non à l’Europe et aux mondialistes....

                                                                                              La nomination de Sarkozy étant voulue par des puissances qui nous dépassent pour préparer un nivellement de la France vers le bas et préparer l’arrivée d’une gouvernance mondiale,
                                                                                              Sarkozy et Obama, n’étant que des pantins médiatisés, persuadés de leur importance, mais uniquement vecteurs de transformations et de messages inconscients, que certains dans l’ombre du pouvoir, dans leur entourage, leur glissent au bon moment....

                                                                                              Un peu à l’image de pseudo journalistes, issus d’écoles de conditionnement qui ne font que lire des papiers préparés par d’autres, ou des prompteurs les réduisant à l’état de perroquets !

                                                                                              Fadela ne chantera peut-être pas toujours la gentille chanson française que les collabos du pouvoirs veulent lui faire chanter.... si elle joue le rôle du perroquet, comme Beson, elle perdra toute crédibilité !!

                                                                                              A force de communiquer avec un coquille vide, de parler d’idées, sans réalisation sur le terrain, à part des logos et un coup de peinture grossier, on finit par tomber complètement à coté de la plaque, et la base du peuple français est de moins en moins dupe, malgré les campagnes organisées à coup de millions par les gérants du marketing sarkozyen....


                                                                                              • cire 12 janvier 2010 08:35

                                                                                                On divise ,on laisse mourir ,on délaisse ces habitants des quartiers après être allés les chercher lorsque l’on avait besoin de main d’oeuvre afin que l’on puisse retrouver une industrie florissante et faire un maximum de profits .

                                                                                                Dorénavant on assiste dans ces quartiers à de Petits circuits de survie contre gros les gains financiers .
                                                                                                Alors , on utilise le cataplasme « Amara »afin de mettre un peu de baume là où cela fait mal,mais le placebo tourne souvent à l’aigre ,sans traitement le rejet n’est pas loin ,attention aux réactions vives des citoyens de demain ........

                                                                                                • ruth 12 janvier 2010 09:20

                                                                                                  Bonjour Allain Jules,

                                                                                                  Que de haine contre vous, des allusions hypocrites, des accusations ridicules. Je suis abasourdie à chaque fois que je découvre certains posteurs comme ce Johan (scaphandre). Franchement, j’ai vu ce matin qu’il est aussi auteur ici.

                                                                                                  C’est de la jalousie !

                                                                                                  Elle provient simplement de son incapacité à fédérer autour de ses écrits. Quelle honte !

                                                                                                  Tenez bon !


                                                                                                  • frédéric lyon 12 janvier 2010 09:27

                                                                                                    Les déclarations de Fadel Amara sont intéressantes, car elles permettent de comprendre quelles sont les réactions de la classe politique face à la tournure que prend le débat sur l’identité nationale, qui est le révélateur de l’exaspération croissante des français devant les problèmes que posent l’immigration de populations qui ont pu franchir les distances pour venir s’installer chez nous, mais qui ne peuvent pas franchir les siècles qui leur permettrait de s’y intégrer.


                                                                                                    Cette réaction consiste à tenter de transformer le débat sur l’immigration en un simple débat sur « l’insécurité » dans nos banlieues.

                                                                                                    Malheureusement la dernière affaire de l’assassinat d’un beur par un autre beur, à propos d’une affaire de soeur, à qui on a « mal parlé », montre que que les phénomènes de bandes et de trafic de drogues, ne sont pas les seuls facteurs de cette « insécurité », qui trouve aussi sa source dans l’incompréhension d’une partie de la populations immigrés en provenance de régions qui vivent encore au Moyen-Age, devant les règles de fonctionnement, les moeurs et les lois qui régissent une société développée.

                                                                                                    Mais comment s’étonner que l’irruption de moeurs qui viennent tout droit du Moyen-Age constitue une régression ? 

                                                                                                    Pouvait-on s’attendre à ce que cela constitue un progrès ? 

                                                                                                    • Serpico Serpico 12 janvier 2010 09:56

                                                                                                      Elle donne envie de Kracher. Elle illustre en tous cas très bien le Krash de la gauche entriste.

                                                                                                      La gauche actuelle, chez Sarkozy ou ailleurs, est une honte. Bref, pas Kasher du tout.


                                                                                                      • Bélial Bélial 12 janvier 2010 11:18

                                                                                                        Elle a surtout une coupe au bol incroyable.


                                                                                                        • Algunet 12 janvier 2010 11:25

                                                                                                          Nettoyer au Karcher veut dire nettoyer à fond avec un outil adapté.

                                                                                                          En l’occurrence, concernant la banlieue, cela veut dire débarrasser en profondeur, avec des moyens puissants, ce qui la gangrène, à savoir, ce que certains refusent de voir : la délinquance, la drogue, les réseaux... et permettre à ces habitants qui sont loin d’être les plus favorisés de bien vivre ensemble !

                                                                                                          En quoi c’est « époustouflant, choquant, ignoble, laid et ridicule »

                                                                                                          Demain Karcher sera un mot interdit sous peine de racisme, et autres ...ismes.


                                                                                                          • roblin 12 janvier 2010 18:16

                                                                                                            Bien sûr, et envoyer des millions de personnes se faire exterminer cela s’appelle aussi nettoyer, épurer.

                                                                                                            « En quoi c’est  »époustouflant, choquant, ignoble, laid et ridicule"

                                                                                                            Votre commentaire était il sérieux ou était ce de l’ironie ? Parce que franchement....

                                                                                                            Si je vous disais que je vais venir vous nettoyer au karcher, vous seriez vraiment en train de me dire que je veux vous débarrasser d’une vilaine gangrène, et vous remettre dans le droit chemin ?

                                                                                                            Essayez donc de voir le contexte ou on emploie ce mot, si on vous disait qu’on va nettoyez l’afrique au karcher de ces enfants qui meurent de faim, vous n’y trouveriez rien à redire, rien de choquant ?


                                                                                                          • roblin 12 janvier 2010 18:00

                                                                                                            On apprécie la clairvoyance de fadela sur obama, ce grand humaniste :

                                                                                                            « 

                                                                                                             »Des missiles tirés par des drones Predator américains ont frappé un village pakistanais durant le week-end, faisant au moins 13 morts. Cette attaque survient au moment où des articles décrivent l’intensification des opérations par les escadrons de la mort des forces spéciales américaines du côté afghan de la frontière.

                                                                                                            Ces formes de guerre, qui équivalent en fait à des assassinats ciblés, sont à l’avant-plan des premières opérations de l’escalade ordonnée plus tôt ce mois-ci par le président Barack Obama, qui envoie au moins 30.000 soldats de plus en Afghanistan.

                                                                                                            Ces méthodes sont les caractéristiques d’une sale guerre de type colonial qui a pour but de réprimer la résistance à une occupation qui vise à faire régner la domination de Washington dans la région stratégique riche en énergie de l’Asie centrale.

                                                                                                            [...]

                                                                                                            L’administration Obama a considérablement intensifié ce type d’attaques, en en lançant deux fois plus durant la dernière année que ne l’avait fait l’administration Bush lors de la dernière année de son mandat. Le caractère secret du programme de la CIA sert en partie à masquer l’horreur des morts civiles causée par les tirs de missiles Hellfire sur les villages pakistanais.

                                                                                                            Comme c’est essentiellement le cas pour toutes ces attaques, les médias américains ont répété les paroles des responsables des services du renseignement en soutenant que les victimes de la dernière frappe de missile étaient toutes des « militants », sans aucune confirmation de l’identité de ces victimes.

                                                                                                            Le quotidien The News de Lahore, citant des données fournies par les responsables pakistanais, a rapporté en avril que 687 civils avaient été tués par une soixantaine de frappes de drones menées depuis janvier 2008. Avec la même proportion, 30 attaques de drones supplémentaires ayant été lancées depuis, le nombre de civils pakistanais tués pourrait facilement avoir dépassé le millier.

                                                                                                            [...]

                                                                                                            Tant l’Afghanistan que le Pakistan font partie de la liste des dix pays confrontant les pires crises humanitaires que dresse le groupe d’aide médicale basé en France, Médecins sans frontières.

                                                                                                            « [L]es civils afghans ont été confrontés à une recrudescence de la violence d’un bout à l’autre du pays » l’an dernier, a rapporté le groupe. Les combats ont amené le système de santé du pays au bord de l’effondrement, et « les Afghans qui ont besoin de soins de santé se voient contraints de faire un choix impossible : prendre le risque de parcourir des centaines de kilomètres dans une zone de guerre afin d’obtenir des soins médicaux, ou laisser leur état de santé se dégrader jusqu’à ce que leur vie soit menacée, pour ensuite seulement se rendre dans un établissement de santé dont les services ont été de beaucoup amoindris. »

                                                                                                            Les forces de l’occupation sous direction américaine, dit le rapport, « se sont approprié les services d’assistance dans le cadre d’initiatives destinées à gagner « la confiance et le cœur » des Afghans » et « ont occupé les hôpitaux et arrêté des patients dans leur lit ».

                                                                                                            « Le Pakistan a été le théâtre de violents combats tout au long de l’année 2009 » peut-on lire dans le rapport, la situation déjà désespérée devenant encore pire. « Partout dans le pays, les soins de santé font généralement défaut, et le Pakistan affiche des taux de mortalité infantile et maternelle parmi les plus élevés de la région. »

                                                                                                            Les campagnes de l’armée pakistanaise, réalisées à l’insistance de Washington, ont résulté en plus de deux millions de réfugiés dans la vallée de Swat et en 300.000 personnes au Nord-Waziristan, selon Médecins sans frontières. L’offensive militaire a forcé l’organisation a stoppé son assistance médicale dans la vallée de Swat, où elle soutenait l’hôpital local et fournissait les services d’ambulance.

                                                                                                            Les hôpitaux et les cliniques médicales des camps des déplacés dans les districts voisins sont « dépassés », rapporte l’organisme, par le nombre des patients souffrant de « graves blessures de guerre, et parmi eux, des enfants présentant des blessures provoquées par des armes à feu ou des engins explosifs ».

                                                                                                            [...]

                                                                                                            Comme les commandants militaires américains l’ont déjà concédé, l’arrivée en Afghanistan de 30.000 soldats américains et de dizaines de milliers de sous-contractants militaires privés supplémentaires signifiera une augmentation importante du nombre des assassinats et des morts à cause de la guerre américaine déjà vieille de huit ans."

                                                                                                            http://www.reopen911.info/News/2010/01/11/les-etats-unis-intensifient-les-attaques-par-drones-et-les-assassinats-dans-l%E2%80%99escalade-de-la-guerre-afpak/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès