Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Google : l’hégémonie digitale du nouveau Big Brother

Google : l’hégémonie digitale du nouveau Big Brother

L'affaire est pliée. Comme un milliardaire dispendieux jette quelques piecettes dans l'obole d'un mendiant, Google a lâché 60 millions d'euros aux éditeurs de presse français pour pouvoir mieux leur sucer le sang. Une énième illustration de l'arrogance des nouveaux magnats du Net qui se sont arrogés le monopole de l'éconnomie numérique.

Que peuvent faire les éditeurs de presse français, déjà étranglés par la baisse des ventes papiers, face à la toute-puissance de Google ? Tendre la main et remercier le géant californien pour sa bonté d'âme quand il se décide à lui octroyer une rémunération dérisoire.

Car comment fonctionne le modèle économique de Google ? Il repose tout d'abord sur une double situation hégémonique sur les moteurs de recherche (près de 90% du trafic mondial) et sur les vidéos (Google possède Youtube).

Fort de cette double hégémonie, Google est totalement maitre de la quasi-totalité des contenus diffusés en ligne. Et il récupère une très forte partie des rémunérations générées par cette économie (publicités adsense ou sur Youtube).

Or, tout ce système incroyablement profitable (50 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 10 milliards de bénéfices en 2012) repose sur un principe simple : celui du passager clandestin. Google vampirise la créativité et les contenus produits par les autres (et notamment nous autres pauvres cons bénévoles du Web) pour s'en mettre plein les poches.

Car, outre la question de la presse, Google joue aussi aux sangsues avec les producteurs de biens culturels. Qu'il s'agisse de musique ou de cinéma, les ravages du tout-puissant Google sont autrement plus catastrophiques que les bidouillages de nos amis pirates (que j'ai froissé dans mon dernier post, même si mon but n'était pas de défendre Hadopi, mais juste de reconnaitre que le système fonctionnait mieux qu'on le pensait).

Car loin de l'amateurisme et de la "consommation personnelle" d'un téléchargeur illégal, Google et son bras armé Youtube, industrialisent le pillage des oeuvres culturelles en reversant des sommes dérisoires aux ayant-droits.

Fort heureusement, Google a délégué à Amazon le soin de faire subir le même sort au secteur du livre... Mais force est de constater que la nouvelle économie numérique est en train de se constituer autour de monopoles qui ne sont pas de bonne augure pour les consommateurs et au-delà pour les idéalistes qui pensent encore que le monde a besoin de diversité et de pluralité.

Car il ne sert à rien de contester le génie de Google et des autres géants de la nouvelle économie numérique. Ils ont su anticiper la révolution économique et culturelle du Web. Il faut simplement se défier de la situation hégémonique qui est en train de se créer... et se poser la question de la neutralité du Net dans ce contexte.



Sur le même thème

Google, entreprise paramilitaire
Google, la censure sur internet et le droit à l'oubli
Google pour changer le Monde ?
Google commence à favoriser les sites en HTTPS
L'économie du partage : nouvel eldorado du capitalisme?


Réactions à cet article

  • Par Montagnais (---.---.---.246) 8 février 2013 10:58
    Montagnais

    Ben .. bien vu !


    J’ai écrit ici depuis longtemps sur Bigloo .. on s’y reportera avec amusement.

    nous suivons depuis longtemps, comme les pèlerins du ciel et des nuages, la Voie Google, la Google Tao, la Google Akasha, le morceau de flûte des deux chérubins .. Page & Brin .. 

    « se poser la question de la neutralité du Net dans ce contexte. » dites-vous.

    Bah ! ça fait plus de 20 ans qu’un John Perry Barlow, ou un Negroponte ont répondu à la question..

    Google n’est que l’expression de la cosmique supériorité des WASP et des RYS en ce bas-monde contemporain, aussi précaire & aussi vain puisse-t-il être.
  • Par Le chien qui danse (---.---.---.220) 8 février 2013 11:57

    Je ne connais rien de ces entreprises, bien sur tous les jours mon navigateur me rappelle qui ils sont et mon système d’exploitation aussi.

    M’étant à une époque intéressé au autres systèmes (non hégémoniques) il m’est apparu qu’il fallait avoir une passion informatique pour s’y développer.

    Pour moi à mon petit niveau la question est de savoir si sans ces géants hégémoniques le numérique aurait-il pu se répandre telle une traînée de poudre dans le monde.
    Et question qui peut s’y rattacher : était-il souhaitable que le numérique se développe aussi rapidement déstabilisant par là toutes les facettes, et bien toutes, de la réalité que nous connaissions.

    Je suis , pour des raisons professionnelles utilisateur de google et de son cloud (si on dit comme ça) il est indéniable que ce sont des avantages simplifiant. Serait-ce possible autrement ? je me doute que l’on va me répondre oui mais est-ce aussi simple ?

    Ou alors j’ai rien pigé...
    • Par Gasty (---.---.---.127) 8 février 2013 12:34
      Gasty

      Je suis , pour des raisons professionnelles utilisateur de google et de son cloud

      Méfiez-vous ! Vous avez ouvert un compte Gmail pour utiliser le cloud, mais sachez que du jour au lendemain Google peut vous bloquer votre accès sous le prétexte que vous êtes devenu mineur ( de moins de 13 ans). Pour ré-accéder à votre compte il vous faudra décliner votre identité et payer 0,3 USD.

      Image 1

      Image 2

    • Par Ruut (---.---.---.197) 8 février 2013 13:12
      Ruut

      Faux un simple GSM suffit pour réactiver son compte.

    • Par Gasty (---.---.---.127) 8 février 2013 13:53
      Gasty

      Vous pouvez expliquer ? GSM ?(Global System for Mobile). Vous vouliez dire SMS ou MMS, si c’est le cas donnez moi le numéro à appeler, je n’ai rien vu qui le propose.

  • Par foufouille (---.---.---.151) 8 février 2013 12:19
    foufouille

    sur que le moteur de recherche FAI ou grosoft, c’est mieux
    ou le net lepoint, libe etc

  • Par Ruut (---.---.---.197) 8 février 2013 13:09
    Ruut

    Notons que Youtube est pratique et fiable, comme Google.
    Ils sont aussi tous les 2 gratuits.

    c’est ce qui en fait des outils formidables.

    Bien sur demain google peut me bloquer, comme n’importe lequel de nos fournisseurs d’accès.

  • Par HELIOS (---.---.---.108) 8 février 2013 15:07
    HELIOS

    ...encore un article d’un envieux, d’un jaloux, et surtout qui n’a rien compris a Internet !

    Google est un moteur de recherche, point barre (je ne parle pas de Gmail, ni de G-Earth, ni de Youtube...)

    Google affiche les resultat des recherches des internautes.
    Si un site ne veut pas que Google presente son contenu, je vais vous faire decouvrir une « astuce » qui marche toujours :

    Vouis creez a la racine de votre site unternet un petit fichier texte (avec n’importe quel editeur de texte) qui va s’appeller robots.txt
    A l’interieur vous n’ecrivez qu’une ligne, une seule :
    user-agent : googlebot disallow : /

    et c’est tout, votre site ne sera plus indexé par cet horrible Goggle qui fait des sous sur votre dos.



    Seulement, voila, la presse française, et autres d’ailleurs, veulent le beurre et l’argent du beurre. Ils veulent que les internautes qui utilisent Google trouvent leur sites, donc ils ont besoin de Google et ils veulent que Google leur paye en plus une sorte de redevance pour le service d’indexation qui leur fournit.
    Depuis quand un fournisseur de service paye pour fournir le service ? depuis quand un travailleur paye pour travailler ?

    Si la presse française veut etre visible, elle peut monter son propre moteur de recherche, specialisé et recuperer la pub et les revenus que cela procure. Elle n’a qu’a la faire !!!

    Cela n’empeche pas l’hegemonie et les partiques quelquefois douteuses de Google dans son ensemble, mais il faut savoir examiner la realité avec sérénite et precision : la presse française exige une remuneration a laquelle a n’a pas droit et nous gouvernants seraient bien inspirés de ne pas la soutenir... mais comme d’habitude, l’interet de tous n’est pas l’interet de quelques uns, evidement copains... qui sont déja les patrons de presse en France ?

    • Par HELIOS (---.---.---.108) 8 février 2013 15:18
      HELIOS

      .... suite...

      Pour Youtube, propriete recente de Google, Le cas est tres, tres different !

      Youtube heberge des videos que les internautes ont eux même chargés sur le site.

      Personne n’oblige personne a mettre a disposition des autres les videos en question.
      Google remunere les auteurs lorsque ceux ci le demande et supprime les video dont les droits ne correspondent pas.

      Google fait donc INDIRECTEMENT de l’argent sur la pub des pages contenant les videos et c’est son modele economique. Il ne met pas de revolver sur la tempe des internautes pour obtenir les videos.

      ceux qui ne veulent pas participer a cet egraissement peuvent :
      1 ne pas mettre de video a disposition...
      2 ne pas aller regarder les videos disponibles

    • Par Montagnais (---.---.---.246) 8 février 2013 15:54
      Montagnais

      « Google est un moteur de recherche, point barre » dites-vous ..


      OuahwaouHoo !.. comme disait Kracht le savant !

      Allez .. bien le bonjour chez vous Monsieur l’Ingénieur ..
    • Par Deneb (---.---.---.73) 8 février 2013 22:18
      Deneb

      Montaignais : je vous approuve à 100%. Google, un moteur de recherche ? Mort de rire. Ces gens là ne savent même pas ce que c’est un moteur. Jamais vu un piston chez Google, sans parler de la bielle et le vilebrequin...

  • Par Renaud (---.---.---.54) 8 février 2013 15:13

    Tout d’abord, merci à l’auteur de cet article.

    @ruut :
    Google et Youtube sont gratuits ? Ah bon, personne ne paye la pub, elle n’est pas incluse dans le prix des produits ? Heureux de l’apprendre.
    Personne ne paye non plus la bande passante ?

    Sur certaines requêtes, entre les adwords (annonces payantes Google), google shopping (comparateur de prix Google qui va passer payant), les vidéos (tiens, ce sont en général celle de Youtube qui appartient à Google, hasard ?) et autres, il ne reste plus beaucoup de place pour les résultats naturels. Donc une entreprise doit payer pour générer du trafic et vendre et ce coût là, il sera répercuté. Et comme Google organise avec brio son évasion fiscale, il faudra en plus compenser le manque à gagner pour l’Etat.

    Alors si certains veulent encore croire que c’est gratuit !

  • Par HELIOS (---.---.---.108) 8 février 2013 15:55
    HELIOS

    Oups... j’avais oublié, merci a l’auteur, tout travail y compris sur Avox, merite reconnaissance...

    Pour votre intervention, Renaud, puis-je, en tout respect, vous faire remarquer que vgotre raisonnement ne me parait pas sans faille, sur la gratuité ...

    En effet, dans le cas de Youtube, propriete recente de Google, ce sont les internautes qui envoient leurs videos... Google remunerent ceux qui le demandent, et supprime les vidos dont les droits ne sont pas respectes, il n’y a donc pas de captation.

    Pour la repercution du cout de la pub sur le prix des produits, evidement, les marchands repercutent le prix de la pub dans le prix de vente, mais cela est vrai pour tous les types de pub proposéees par les regies publicitaires. L’affichage 4x3, la tv, les journaux, les promos sont repercutée et cela n’est donc pas une caracteristique d’internet.

    On peut donc dire que les videos de Youtubes sont gratuites dans la mesure où le modele economique d’internet, le service fournit n’est pas facturé a l’utilisateur et son cout est rémunéré par un flux deconnecté.
    On peut se poser la question de la concurrence deloyale (ce qui est un autre domaine) mais en aucun cas de la gratuité !

    Bonne apres midi pour ce qu’il en reste.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 8 février 2013 20:19
      Deneb

      Hélios, je vous aime bien, mais là, vous êtes dans l’erreur. Google est en fait le bras armé des usraeliens qui mangent les petits nenfants palestiniens au petit déjeuner. Youtube fait plus de dégats qu’une centaine de bombes atomiques, il peut vous frapper n’importe où, dans votre propre lit s’il faut. C’est le big Brother qui viens vous regarder faire vos besoins, il est là, chez vous, en plus il ne fait même pas la vaisselle.
      Réveillez vous !

    • Par HELIOS (---.---.---.108) 8 février 2013 22:08
      HELIOS

      Merci, merci Deneb...
      J’ai dû avoir un instant d’égarement...
      Je reviens dans le troupeau, ne vous en faites pas.

  • Par paul (---.---.---.110) 8 février 2013 19:50

    Donc un chef d’État, le nôtre, négocie avec le patron d’une multinationale, reçu comme un chef d’État , un accord entre cette multinationale et un groupement de presse . Tout va bien .

    Le patron de la multinationale veut bien accorder 60 millions à ce groupement de presse, soit 1,4 % de son C.A. en France, à condition qu’aucune loi n’instaure une taxe annuelle sur ce C.A.( ce qui serait contagieux ) . No problem .
    Rien sur la durée pour cette somme accordée ( ni sur le redressement fiscal de 1,7 Md ), et la presse de se féliciter de recevoir un généreux don privé . Discours victorieux du président qui consacre l’hégémonie d’une multinationale . Tout est parfait .

  • Par Deneb (---.---.---.73) 8 février 2013 20:07
    Deneb

    Google m’a tuer

  • Par Roger le Suisse (---.---.---.234) 8 février 2013 20:37

    bah... suite logique de l’économie :


    - le GPS a tué les cartes papier
    - les appareils photos numériques ont tué l’argentique ET les photographes
    - les bornes de développement photo ont tué les labos de développement
    - le téléphone a tué le télégramme
    - le téléphone mobile a tué les cabines téléphoniques
    - la voiture a tué la calèche
    - l’ordinateur a tué la machine à écrire
    - l’email a tué le fax
    - le CD a tué le microsillon et la cassette
    - la clé USB a tué le CD-R
    - la console de salon a tué la corde à sauter
    - le CD-R a tué la disquette
    - le DVD a tué la cassette VHS

    etc, etc.

    Mais, encore une fois, ce n’est pas Google ou TomTom qui sont maîtres de leur succès, mais le public qui plébiscite leur consécration. On ne peut pas à la fois être utilisateur d’un service / produit et le critiquer amèrement. Il y a forcément une contrepartie.

    Quant à l’avènement du ebook, tant mieux ! Cela permettra une offre plus large, moins imposée, à meilleur prix, avec des petits nouveaux et mettra un terme au règne sans partage de ces maisons d’édition despotiques.

    On accepte que le monde change ou on efface tout et on recommence ?
  • Par spartacus (---.---.---.157) 8 février 2013 21:27
    spartacus

    Il y a quelques années c’était Altavista leader de la recherche. 

    Et puis Lycos incontournable de l’époque
    et maintenant Google. 
    Ca tourne ça tourne...et tournera encore.
    Vous connaissiez Facebook il y a 8 ans ?

    Le choquant dans l’histoire c’est plutôt l’attitude de la presse :
    La démarche d’abord est contestable : les éditeurs de presse ont demandé une rémunération à une société qui leur apporte de l’audience.
    Celle-ci bénéficie de subventions, d’une taxation réduite. Les journalistes ont leur niche fiscale. L’État et les collectivités locales font de la publicité aussi dans la presse.

    Cette affaire Google montre que la presse préfère obtenir de l’argent par détournement, plutôt que de chercher à vendre un bon produit, plutôt que de créer de la valeur.
    • Par Deneb (---.---.---.73) 8 février 2013 22:06
      Deneb

      Vous oubliez, mon cher, qu’en France, on a la meilleure presse du monde. Heureusement qu’il y a de gens généreux, comme Dassault, Rotschild etc. qui la soutiennent sans parti pris. Ces donateurs altruistes ont même accepté la loure charge de propriété de ce monument National. De plus, ils ont fait une excellente affaire, c’est indiscutablement la meilleure presse que l’on peut acheter. Mais je m’égare....
      Alors que Google, ce malotru, vend de la pub ! C’est inadmissible ! Voila-t-y qui se met à menacer ! Il oublie sans doute qu’on a l’arme nucléaire. Tu vas voir comment on va le désindexer, vite fait bien fait, non mais !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires