• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Imprimantes 3D : une révolution industrielle ?

Imprimantes 3D : une révolution industrielle ?

 De la science-fiction à la réalité

___ Une  révolution est à nos portes.

On ne les avait pas vu venir, ces drôles de machines, car elles n'étaient réservées jusqu'ici qu'à des usages industriels très réduits et spécialisés, notamment dans le domaine des prototypes ou des maquettes.__Elles arrivent pour le grand public. Leur coût ne va cesser de baisser.

 Les imprimantes 3D font rêver, malgré leurs applications encore limitées. Mais on pressent qu'elles ne vont pas tarder à gagner rapidement du terrain et parvenir jusqu'à la portée des enfants, qui pourront, par exemple, fabriquer leurs propres legos.__L’impression 3D est une technologie qui relevait de la science-fiction il y a quelques années encore et qui s’est progressivement rendue disponible au grand public. Pourtant, la plupart des imprimantes n’étaient pas directement proposées dans de grandes chaines de distribution, c’est désormais le cas.

___Certains parlent de révolution industrielle.

Déjà, on peut fabriquer des armes, malheureusement, mais aussi des pizzas (!), des  prothèses médicales de toutes sortes, etc...

Et ça marche, même si les possibilités sont encore réduites pour les machines grand public et si les prix des produits de base, des matières premières, sont encore élevés. 

__Il en est qui voient déjà la possibilité de régler la faim dans le monde. C'est sans doute aller un peu vite en besogne... Comme pour toute technologie nouvelle, les espoirs s'emballent. La nouveauté première est d'abord dans la révolution numérique, qui a rendu possible ce type de produit.

Pour la médecine en tous cas, ces imprimantes permettent des merveilles, et on soupçonne à peine toutes les futures applications possibles, comme à l'aube d'internet personne n'imaginait les applications aujourd'hui courantes.

Nous ne sommes qu'à l'aube d'une mutation. Tout reste encore à faire, notamment dans le domaine de la production créative, qui va modifier en profondeur les normes et les pratiques industrielles, comme l'entrevoit Chris Anderson. (1)

Mais la généralisation de cette technologie ne sera pas sans poser des problèmes, juridiques surtout, notamment en matière de propriété intellectuelle. 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • JL JL 28 mai 2013 12:23

    bonjour Zen,

    l’imprimante 3D est aux objets réels ce que l’imprimante 3D est à la photo.

    La photo n’est qu’une représentation de la réalité. Les productions 3D ne seront au mieux, que des maquettes (de mauvaises photos).

    Ceci dit, pour certains objets grossiers on ne fait pas toujours la différence.


    • Talion Talion 28 mai 2013 13:18

      Des objets grossiers ?!...

      Avec des niveaux de précision allant jusqu’à 20 micromètres (0,02 mm) pour des modèles grands public que vous pouvez monter vous-même avant de les placer sur un coin de votre bureau, j’ai tendance à penser que l’on a là un outil qui permettra à chacun de se doter de sa propre micro-usine à domicile.

      Ajoutez ensuite le P2P (et le piratage) dans l’équation et on a alors un outil qui nous fait potentiellement changer complètement de paradigme.


    • Traroth Traroth 28 mai 2013 15:33

      @JL : vous faites totalement erreur. Les imprimantes 3D permettent déjà la création d’objets très complexes, avec des tolérances mécaniques de l’ordre du dixième de millimètre pour des machines grand public comme le Réplicator 2 qui illustre l’article.


      Visiblement, la solidité des objets produits laisse encore à désirer, mais je suis prêt à parier que ça va vite s’arranger.

    • nenyazor 28 mai 2013 20:41

      une des questions importantes, c’est le prix des « cartouches » qui permettent ces impressions...
      imprimer une arme, c’est bien, mais si ca coute 10 fois plus cher que le prix normal, il y a juste le problème du contrôle, mais pas forcément de prolifération


    • herbe herbe 28 mai 2013 22:28

      C’est déjà une réalité pour des formes complexes et adaptées à une réalité insdustrielle, exemple :


    • herbe herbe 28 mai 2013 22:31

      correction : industrielle..


      JL , désolé selon les termes de l’article que j’ai mis en lien, vous avez « un avion de retard » smiley !

    • Gasty Gasty 29 mai 2013 08:26

      L« imprimante peut créer des formes complexes mais ne peut pas reproduire les contraintes que peut subir tous les objets de l »industrie comme les résistances à l’étirement, l’écrasement, la flexion, la rupture, le sectionnement.

      Le garagiste ne remplacera pas une soupape d"admission grace à son imprimante.


    • ZEN ZEN 29 mai 2013 08:43

      Bonjour Gasty
      Les exemples fournis par herbe  et d’autres et les prothèses dentaires et orthopédiques déjà élaborés à partir de ce nouvel outil prouvent le contraire (voir aussi les liens : pièces détachées pour l’aéronautique)
      Et on n’est qu’au début...


    • Gasty Gasty 29 mai 2013 09:37

      Bonjour Zen,

      Pour moi ce serait un peu comme vouloir changer le plomb en or. Est-ce les prémices d’un futur dans la conception et la création, très certainement mais je ne pense pas qu’au jour d’aujourd’hui ces imprimantes sont capable de prouesse d’applications moléculaires pour une reproduction ou une production remplaçant la technologie actuelle.

      Mais sans aucuns doutes qu’ il peut y avoir des applications réalisable avec des matériaux de synthèses. C’est un début...



    • Traroth Traroth 29 mai 2013 10:03

      Imprimer du métal ? Je ne savais pas que c’était possible. Je pensais que ce qui s’en approchait le plus, c’était l’impression 3D de moules, comme le fait ExOne...


    • Greenman Greenman 30 mai 2013 12:17

      Bonjour,

      En marge des imprimantes 3D, vous pourrez trouver des recycleur de plastique, qui permettent de récupérer celui des bouchon de bouteille, ou les objets déjà imprimer dont le besoin n’est plus d’actualité. Pour ce que j’en sais, les pertes des propriétés physique du plastique sont négligeables avant le 20ème cycle de recyclage ce qui peut rassurer concernant les ’cartouches’.

      Voici un exemple de tout-en-un : la Broyeuses-extrudeuses (l’extrudeuse est la partie qui dépose le plastique).

      Bonne journée !


    • emmanuel muller emmanuel muller 30 mai 2013 14:53

      Gasty ecrit  : « Le garagiste ne remplacera pas une soupape d »admission grace à son imprimante."

      Peut importe, de toute façon c’est interdit par les brevets
      .

      Le sujet c’est comment on crée une voiture dont ai le droit de refaire des pièces, une voiture au plan librement accessible et réutilisable, une voiture open source.
      C’est une révolution beaucoup plus profonde qui se prépare, mais a plus long terme aussi.


    • Traroth Traroth 30 mai 2013 15:17

      Des projets de voiture open-source, il y en a eu quelques-uns : OsCar, C,mm,n (prononcer « common »)...




    • emmanuel muller emmanuel muller 1er juin 2013 10:24

      Oui.

      En attendant on peut vendre des adaptations pour des choses brevetés, par exemple aujourd’hui même un adaptateur entre l’ancien et le nouveau connecteur i-phone se vent par ce que cette pièce là est libre de droit même si les connecteurs sont propriétaires ...


    • ZEN ZEN 28 mai 2013 12:34

      Bonjour JL

      La maquette, c’ est déjà presque la préhistoire...
      Aujourd’hui, on fait beaucoup mieux
      Il faut entrer dans les liens


      • Traroth Traroth 28 mai 2013 15:30

        Les problèmes liés aux imprimantes 3D sont prévisibles : propriété intellectuelle, armes, mais aussi totale inutilité des clés, qui vont devenir extrêmement facile à contrefaire.


        • ffi ffi 28 mai 2013 17:25

          C’est ce que l’on appelle de la stratoconception (= Conception couche par couche).
          Voir ici.

          Pour les imprimantes 3D, je crains qu’actuellement ça se limite à des objets en plastique.


          • jean 28 mai 2013 17:59

            Bonsoir ZEN, aucun problème, cela va mourrir dans l’oeuf, c’est amusant sans plus, pour produire des oblets de précisions, comptez 1Mi de ros, donc le particulier est « épargné »


            • ZEN ZEN 28 mai 2013 18:12

              Bonsoir Jean
              Non, cela est appelé à se développer
              Même si les applications grand public (on trouve maintenant des I3d pour 400 euros), cela fait un moment que dans l’industrie on en utilise de plus performantes pour créer des objets en résine, en métal, en céramique, en plâtre ou encore en ciment...en attendant d’autres matières (pour pièces détachées, prothèses pour la chirurgie, etc...)
              Les progrès sont rapides. Si vous ouvrez tous les liens, vous en aurez une idée.


              • Aristoto Aristoto 28 mai 2013 18:24

                Quel merveilleux monde en marche !!!

                Je vous encourage de continuer, vils race arriéré, vous êtes sur la bonne voie !


                • Aristoto Aristoto 28 mai 2013 18:28

                  C’est pour quand la modélisation 3d atome par atome !! Je veux la réplique d’Angleina Jolie avec option seins disponible chez moi ??!!! smiley


                  • escoe 28 mai 2013 19:25

                    C’est pour quand la modélisation 3d atome par atome !! 


                    On y arrive déjà en 2D : http://www.youtube.com/watch?v=oSCX78-8-q0

                  • Chamiot 28 mai 2013 22:31

                    Est-ce que ces machines sont capables de créer des répliques d’un petit objet réel qu’on leur fournit ? (équivalent de la photocopie)

                    Ou bien sont-elles limitées à la production d’un objet via l’introduction d’un « patron » numérique ?
                    (équivalent d’une impression)


                    • eresse eresse 29 mai 2013 01:13

                      @Chamiot,

                      la reproduction d’un objet en 3D nécessité d’abord la construction d’un plan 3D.
                      Cela peut être remplacé par un scanner 3D.
                      Une société canadienne est à la recherche d’investisseurs pour la commercialisation de son produit. http://www.matterform.net/

                      Un fabricant d’imprimante 3D propose aussi un modèle http://www.makerbot.com/


                    • Traroth Traroth 30 mai 2013 15:20

                      Makerbot est en train de travailler sur un scanner 3D qu’on pourrait adjoindre à ses imprimantes 3D...



                    • eresse eresse 29 mai 2013 01:07

                      bonsoir,

                      Zen, vous avez oublié une chose essentielle, l’imprimante n’est rien sans le fichier de commande issu du plan 3D.
                      Un outil pour la génération de plan 3D comme sketchup http://www.sketchup.com/intl/fr/ n’est pas à la portée du premier venu.

                      l’utilisateur lambda ne faira rien de plus que la reproduction de plans sans grand intérêt, glanés sur certains sites.
                      http://www.thingiverse.com/

                      Pour les autres, le forum esp la pour vous aider : http://www.sketchup.com/support/forum/p/sketchup

                      Pour les plus aventureux, vous pouvez vous lancer dans la construction d’une imprimante :
                      http://www.3d-makers.fr/fabriquer-son-imprimante-3d/
                      http://fr.ulule.com/foldarap/


                      • eresse eresse 29 mai 2013 01:19

                        Un dernier lien, l’impression 3D dans le désert sans ressources externes. Du soleil et du sable et un peu de techno.
                        A découvrir dans la vidéo en fin de page

                        http://www.impressions3d.com/2013/03/23/imprimante-3d-solaire-fonctionne-au-sable/


                        • wesson wesson 29 mai 2013 02:43

                          Bonjour l’auteur, 


                          Bon soyons positif : Les aspects techniques notamment la solidité mécanique des pièces produite, s’améliorera rapidement. On peut d’ailleurs avoir autant confiance en cela que l’on peut mettre de foi dans la capacité du futur réacteur à fusion Iter à produire un jour de l’énergie à profusion.

                          Et à l’heure ou tout le monde semble se plaindre de la désindustrialisation de la France, on ne peut effectivement que se réjouir de l’arrivée d’un nouveau matériel industriel qui fonctionne tout seul pratiquement sans intervention humaine. Mais c’est certain que ce machin en dézinguant les emplois industriels de demain saura préserver ceux d’après-demain, ou pas ...



                          • ZEN ZEN 29 mai 2013 08:49

                            Bonjour wesson

                            Il est sûr qu’il va falloir vite réfléchir aux conséquences sociales et juridiques de ces nouvelles technologies encore dans le berceau.
                            Mais on n’arrêtera pas plus ce développement qu’on ne l’a fait pour le développement du numérique et de la robotisation.
                            Pour le meilleur et pour le pire...


                          • AstreLune AstreLune 29 mai 2013 09:30

                            On cherche toujours à sauver l’emploi parce qu’on ne sait comment répartir les richesses et de fait, subsister autrement.

                            Pourtant le rêve de tout homme n’est-il pas de se libérer du travail, car son étymologie même prend racine dans la torture, afin de se consacrer à des objectifs plus élevés ?

                            Il est à prévoir que ce type de technologie finira nécessairement par rendre obsolète la production industrielle telle qu’on al connait aujourd’hui.

                            Des emplois vont disparaître. Le chômage de masse est la suite logique, je pense, d’une société qui n’a plus besoin de travailler pour subvenir à ses besoins.

                            Ce qu’il faut voir, c’est que si pour autant l’emploi disparait, la technologie 3D n’en n’est pas moins la promesse que chacun puisse à son niveau subvenir à ses besoins d’une façon totalement nouvelle et autonome.

                            Ceci amorcerait nécessairement un changement de paradigme. Hé quoi ? Ce serait un mal ?
                            Ce qu’il faut faire comprendre avec tact aux gens, c’est que oui, à l’heure où paradoxalement l’humain ne sait plus comment s’accomplir autrement que par les vertus du travail, celui-ci est amené à disparaître.

                            Moi ce qui me fait peur, c’est pas que le travaille disparaisse. C’est que les gens ne soient pas prêts à l’accepter.


                          • Aristoto Aristoto 29 mai 2013 16:10

                            Bah c bien l’objectif, la destruction, l’anéantissement, l’irradiation du Salariat !!!

                            http://www.humanoides.fr/2013/05/24/robots-humanoides-ouvriers-usine-japon/humanoides_fr_robot_nextage_glory_1/


                          • Traroth Traroth 30 mai 2013 15:22

                            @wesson : d’un autre côté, à terme, le changement de paradigme sera complet, du point de vue de l’industrie. Si je fabrique chez moi ce dont j’ai besoin, la valeur ajoutée que je créé m’appartient...


                          • bert bert 29 mai 2013 03:33

                            euh la révolution c’est l’usinage 3d ......


                            • AstreLune AstreLune 29 mai 2013 10:35

                              Ce qu’il y a de révolutionnaire, n’est-ce pas tout simplement la dimension « tout public » de cet instrument à la base réservé aux professionnels ?

                              Tout comme internet autrefois. Internet n’en n’est pas moins devenu une révolution, quand bien même il n’était pas tout neuf, il était déjà utilisé dans une moindre mesure par des professionnels.


                            • ZEN ZEN 29 mai 2013 12:17

                              « imprimante 3D »

                              On peut changer le mot si ça vous convient, mais pour l’instant on n’en dispose pas d’autres.
                              Les principes de base restent tout de même très proches de l’imprimante classique.


                            • bert bert 29 mai 2013 22:11

                              euh l’usinage n’est pas l’impression ......





                            • dup 29 mai 2013 11:55

                               

                               

                               

                               TOUT SIMPLEMENT GENIAL !!!!!!


                              • emmanuel muller emmanuel muller 29 mai 2013 11:59

                                Une révolution intellectuelle surtout, qui donne un sens à la notion préexistante de matériel libre.


                                • ZEN ZEN 29 mai 2013 12:13

                                  Merci pour le lien


                                  • Matthhou 29 mai 2013 17:08

                                    Ces imprimantes s’inscrivent dans la logique débutée à la fin du siècle dernier (le XXème, hein) avec la généralisation d’internet et de partage des biens (numériques d’abord, mais matériels aujourd’hui)

                                    L’un d’entre vous parlait de fabriquer ses propres legos, mais en allant au delà et en partant du principe qu’on pourra imprimer des composants de diverses matières (plastiques, métaux...) c’est la fin de l’industrie pour une création d’objets à domicile.
                                    Mon grille pain tombe en panne ? Pas grave, j’en imprime un nouveau !

                                    Ca va être l’équivalent matériel du numérique pour la musique en mp3, les films en dixv et les e-books piratés. Si on a le plan (récupéré en P2P :-P) ou si on le dessine nous-même, fini les usines de petits enfants exploités au Bangladesh !

                                    L’évolution (ou la révolution si vous voulez) c’est que le mode de vie patriarcal et pyramidal que nous connaissons (même dans nos soi-disant démocraties dirigées par une poignée « élue »), ce mode de vie s’horizontalise dans un retour à l’humain, au groupe local et au partage.
                                    La propriété (intellectuelle ou autre) va disparaître en même temps que la notion de travail avec un patron et des salariés.

                                    Les machines vont remplacer les hommes dans les tâches ingrates, dangereuses ou peu valorisantes. Si on veut bien l’accepter, le chômage de masse sera vécu comme une bonne chose, voire même un objectif à atteindre.

                                    Mais pour ça, il faudra des changements dans notre société tels que la mise en place d’un revenu de base par exemple, pour que la notion de revenu et celle de travail ne soient plus unies par les liens sacrés de l’exploitation humaine...


                                    • ZEN ZEN 29 mai 2013 17:14

                                      Bonjour Matthhou,

                                      Là vous vous vous projetez dans un avenir bien incertain, à la manière de Chris Anderson.
                                      Sur ces anticipations, je reste dubitatif...



                                        • Traroth Traroth 30 mai 2013 15:25

                                          Il est évident que la prochaine étape est de permettre l’impression 3D avec des matériaux aux qualités très différentes : matériaux souples, conducteurs de l’électricité, transparents...



                                          • Sophie10 Sophie10 26 septembre 2013 11:51

                                            Je n’arrive pas à savoir si l’on doit s’enthousiasmer ou craindre ce genre d’innovation qui va entraîner de gros changements tant dans la production et la consommation mais malheureusement d’un point de vue contrefaçon et propriété intellectuelle comme l’évoque cet article. Comme pour toutes les nouvelles technologies cela va soulever un problème éthique, dieu sait ce que ce genre de machine va permettre par exemple de faire dans la médecine même si elle va aussi permettre certains bienfaits (lien). Il en va bien sûr de la responsabilité des utilisateurs mais l’état va devoir quand même promulger des lois pour encadrer tout ça.


                                            • Plioa 16 juillet 2014 10:35

                                              L’imprimante 3D fonctionne comme l’imprimante 2D ? pas vraiment, la technologie est quand meme assez différenté, chaleur, robot, matière, et surtout temps d’impression différent beaucoup !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès