• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Industrie nucléaire : et en plus, ils mentent !

Industrie nucléaire : et en plus, ils mentent !

Oui. Non content de se révéler incompétents, ils mentent ! Pour entrer dans les clous, ils auraient falsifié les documents concernant les essais exigés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) suite à des anomalies de résistance de la cuve de confinement, composant essentiel du réacteur EPR de Flamanville.

 

Cette cuve pèse 425 tonnes, mesure 11 mètres et ne peut pas être changée une fois le réacteur en marche à cause de la radioactivité énorme qu'elle contient et qu'elle confine. C'est pour cela que les exigences réglementaires appliquées aux équipements sous pression nucléaire d'un réacteur, comme la cuve ou le générateur de vapeur, sont particulièrement contraignantes. Or les essais ont révélé que certaines zones du couvercle présentaient une capacité à absorber les chocs inférieure à la limite réglementaire. En cas d'incident nécessitant d'injecter de l'eau froide dans le réacteur, cela pourrait provoquer une rupture de la paroi et donc l'écoulement de liquide hautement radioactif. Bonjour les dégâts !

Rien n'est encore irrémédiable tant que l'EPR est en construction. Il suffit de changer cette cuve ! Facile à dire… En France, seule l'usine Areva du Creusot est capable de fabriquer un tel équipement. Celle-là même qui est soupçonnée de falsification. A l'étranger ? Les Japonais savent faire. Mais font-ils mieux que nous ? Sont-ils plus « fiables » ? Les malversations et magouilles autour de Fukushima permettent d'en douter. Les Chinois ? Est-il raisonnable d'y penser ?

Et une cagade de plus pour ce cher, ce très cher EPR ! C'est vrai qu'on est habitué et donc ça ne choque plus personne. Mais ça donne encore plus de poids à LA question : on arrête là les dégâts où on continue les konneries ? Ouarf ! Les drogués aux neutrons doivent s’étrangler de rage !

Non mais, on croit rêver ! On cauchemarde plutôt ! Si nous, Français, arrêtons la construction de ce « machin » qu'est l'EPR, qui va nous en acheter ? Et ces belles centrales que fabriquent (mal !) Aréva et EDF, qu’est-ce qu’on va en faire ? A qui va-t-on les fourguer ? Aux Chinois ? Mouais… On leur en vend deux, ils les décortiquent et les refont à l’identique, en changeant seulement la couleur des rideaux. Et on l’a dans l’oigne. Comme Siemens pour ses TGV, comme EADS pour ses Airbus ! D’accord, on a vendu un EPR à la Finlande. Mais alors là, c’est la honte ! Des années de retard, des problèmes à n’en plus finir et un coût qui passe de 3 milliards d’euros à…9 milliards (pour le moment !), la différence étant par contrat à la charge des fabricants.

Les fabricants, en France, ce sont Aréva et EDF. Les « fleurons » de l’industrie nucléaire françouaise ! Fleurons ? Plutôt fanés… Aréva est en faillite. Ses choix en matière de recherche de sites uranifères se sont montrés hasardeux, voire scandaleux d'incompétence. Le retraitement des déchets ? Plus de contrats sauf ceux d’EDF imposés par l’Etat. Construction de centrales ? Voir l’EPR de Finlande. Un bide et un gouffre financier. Mais ça ne défrise pas nos nucléocrates qui ont réussi à se mettre dans la poche Hollande et Macron pour jeter 24 milliards d'euros (pris par EDF dans la poche des Français) dans un projet dingue chez les Anglais ! Aux fous ! Fabrication du combustible ? Les commandes ne se bousculent pas, d’autant plus que le fameux Mox (mélange d’uranium enrichi et de plutonium de récupération) a montré à Fukushima sa nocivité redoutable.

La France fait dès à présent figure de dinosaure ringard en Europe avec son industrie du passé ! Nous gaspillons des montagnes de pognon à maintenir en place un parc de centrales nucléaires dépassées, vieilles, devenues très dangereuses comme l’a révélé Fukushima, non seulement pour nous, mais aussi pour nos voisins Suisses, Allemands, Luxembourgeois qui montent au créneaux. Nous construisons à coups de milliards toujours plus nombreux un EPR ringard puisque n’étant que le prolongement technologique même pas amélioré des centrales existantes. Tout le pognon que notre pays jette dans le gouffre du nucléaire ne serait-il pas plus utile en matière d’éoliennes, de photovoltaïque, de géothermie, d’économie d’énergie, de bâtiments à bilan énergétique neutre, etc. ! Toutes matières neuves, d’avenir, pourvoyeuses d’emplois et de devises à l’exportation. C’est le choix qu’ont fait les Allemands depuis des années. Et nous nous essouffleront à leur courir après dans l’avenir à cause de la lâcheté de gouvernants inféodés au lobby des nucléocrates…

 Sauf que...le décret d’autorisation de l’EPR expire en avril 2017. Si le réacteur ne peut être mis en service à cette date, le gouvernement pourra annuler son cadre réglementaire ! Publié le 10 avril 2007, le décret n° 2007-534 prévoit en son article 3 que « le délai pour réaliser le premier chargement en combustible nucléaire du réacteur est fixé à dix ans à compter de la publication du présent décret ». Soit le 11 avril 2017. Le problème, c’est qu’il semble fort improbable qu’à cette date le réacteur Flamanville-3 puisse être mis en service. Car il faut d’ici là que l’ASN autorise le chargement des combustibles, décision que la cascade de problèmes rencontrés rend plus qu'aléatoire. « Si l’EPR n’est pas mis en service en avril 2017 se pose la question du statut juridique de l’installation, écrit la commission parlementaire d’enquête sur les coûts du nucléaire, pilotée en 2014 par les députés François Brottes et Denis Baupin. Le gouvernement aurait la possibilité d’annuler le décret, obligeant EDF à reprendre la procédure. » Concrètement, l’EPR ne serait pas jeté à la poubelle comme un gigot ayant dépassé sa date de péremption, mais il entrerait dans une séquence juridique difficile... Avec – enfin – la possibilité juridique de fermer ce chantier dangereux et d'arrêter de creuser ce gouffre financier.

 

Photo X - Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

227 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 3 mai 2016 12:28

     
    Bonobobo vert qui a peur de son cancer nucléaire ....
     
     
    50% du coût de électricité au Boboland est du au financement de la branlette verte photovoltaïque chinois et éoliennes pas rentables qui emmerdent ....


    • Jean Pierre 3 mai 2016 21:03

      @Jo.Di

      Et c’est Karl Max qui a fait le calcul. Votre chiffre de 50 % est donc d’une fiabilité totale.

    • JMBerniolles 3 mai 2016 21:27
      @Jean Pierre

      Oui cela doit faire actuellement du 5 milliards par an pour les surcoûts éolien et PV.
      Et on projette d’augmenter.... et 10 milliards pour Linky en plus, avant le reste (travaux sur les réseaux ....)

    • Jo.Di Jo.Di 4 mai 2016 00:15

      Le rapport de la Cour des Comptes sur le nucléaire estime, en soustrayant le cout du capital, les impôts et taxes, le cout du démantèlement, et en ajoutant l’augmentation des couts de maintenance, ainsi que les dépenses de recherche et de sécurité, un cout marginal « de production globale » de 31 €/MWh pour l’ énergie nucléaire. Le combustible y entre à 6% (brut) ou 15% (cycle complet) soit un cout marginal « centrale » de 5 €/MWh maximum, quand il faut encore plus ralentir celle ci l’ été pour les panneaux bobo chinois. Le contribuabenêt rachète 388€/MWh le photovoltaïque ....
       
      Sur les 30% d’augmentation prévue de l’électricité benête en 5 ans, 27% sont pour la production bonobobo verte inutile (déjà une ardoise de 5 milliards à rembourser). Ceci devrait aider à l’éradication de la métallurgie fine en Benêtland, à commencer par l’aluminium et les aciers spéciaux, d’ailleurs d’aucune utilité pour des benêts désindustrialisés. 
       
      « Si, à la suite du Grenelle de l’environnement, on avait décidé de généraliser les poêles à bois, j’aurais applaudi ; investir en revanche dans le photovoltaïque, c’était de la dernière stupidité. Je ne suis pas contre les énergies renouvelables, mais je suis contre la gestion d’un sujet sérieux par des méthodes sentimentales. [...] engager des dizaines milliards d’euros pour des panneaux photovoltaïques revient à se priver de financement pour des actions véritablement utiles. [...] Quant à l’éolien, il n’a pas en France beaucoup d’intérêt : il en a dans les pays qui souhaitent consommer moins de charbon. La diffusion massive de l’éolien impose en effet de disposer de moyens de stockage très important, ce qui porte le coût du mégawattheure entre 200 et 400 euros… Le nucléaire crée des inconvénients – je vous l’ai dit, l’énergie propre n’existe pas. Mais il évite globalement plus de problèmes qu’il n’en crée. »

       
      Jean-Marc Jancovici explique l’insondable stupidité du bono bobo vert.
       
       


    • Jo.Di Jo.Di 4 mai 2016 08:37

      Taxes et contributions sur la facture EDF ... une partie de la connerie verte (s’ajoute l’endettement)
       
      Mais le principe étant la nanification de l’état, la « bonne volonté » écolo sert d’alibi en fait au pillage libéral, EDF ruinée sera privatisé, et yaura plein d’éoliennes et de photovoltaïque pour les capitalistes (et les villas des petits bonobobos verts qui se la joue écolo mais qui vont griller du kérozène pendant les vacances, à la Hulot où à la Arthus ....).
       


    • keilmyd (---.---.252.82) 4 mai 2016 11:12

      @Jo.Di Révisez vos chiffres Nucléaro de Droite : la cour des comptes estime que le KW de l’EPR sera autour de 100Euros, démentalement non compris !!!!!!! Et le KW photovoltaïque est à 40Euro actuellement. Et cela baissera encore.


    • Jean Pierre 4 mai 2016 13:34

      @JMBerniolles
      On reproche à l’éolien le prix de rachat trop élevé du KWh donnant une rentabilité abusive à la filière . Il faut savoir qu’EDF est le premier opérateur du secteur. L’éolien lui est donc profitable par cette différence entre prix réel de production et prix de revente au consommateur. De plus EDF profite de sa position pour retarder le plus possible le raccordement de ses concurrents ce qui augmente encore sa part (et ses gains) dans le secteur.



    • JMBerniolles 4 mai 2016 16:18
      @Jean Pierre

      Vous ignorez le chemin des paiements.

      1) EDF rachète les courants éolien et PV au prix forts de rachat fixés.
      2) Les taxes et la CSPE qui figurent sur votre facture EDF sont reversées par l"EDF à l’Etat.

      Celui-ci devrait rendre l’équivalent de la CSPE, mais il y a semble-t-il des problèmes.

      Ce qu’il y a de sûr c’est que le consommateur encaisse les surcoûts des EnR éolien et PV.



    • Jo.Di Jo.Di 5 mai 2016 00:09

      « Il y a trop d’hommes dans le tiers monde [....] L’arrêt de la croissance démographique est encore plus urgente dans les pays développés comme la France [pays avant la colonie mondialiste Boboland ...] Suppression des encouragements après le 2eme enfant [donc pour les 9 soeurs à Coulibaly ... blasphème !!!! ] » 

      René Dumont (du coté obscure de la force .... pas un guignol bonobobo vert)
       
      Pas la branlette des bonobobo vers .... ceux qui sont soigneusement nourris par les radis roses à l’extérieur, blancs à l’intérieur, près de l’assiette au beurre


    • Gabriel Klein (---.---.176.225) 5 mai 2016 10:39

      @Jo.Di

      Sans subventions je produit à 6-7ct € par kWh en photovoltaïque... Le nucléaire est à des prix similaires.


    • Jo.Di Jo.Di 5 mai 2016 11:21

      @Gabriel Klein
       
      L’été en pleine après midi quand il fait beau ... et qu’on a trop d’électricité ... qu’il faut freiner le nucléaire alors ...
       
      les bobo à villas photovoltaïques chinois pillent les pauvres
      ...
       
      pas une 30 Décembre, à 20h, pourr une émission spéciale Friends Trip III... qd le nucléaire est à son max ...
       
      L’énergie est privatisée pour le grand plaisir des Seigneurs Capitalistes, à l’alibi « vert »
       
      Et le shiteux bonobobo aura son Marché privé pour son foin de veau.
       
      Gôôôchiste, la meilleure .... du Capital.



    • Jean Pierre 8 mai 2016 01:10

      @JMBerniolles
      Si ce que vous dites est exact, EDF ne seraient pas floué par les énergies renouvelables mais par l’Etat, ce qui n’est pas la même chose. De nouveau, votre parole de « spécialiste » est sujette à caution. 


    • JMBerniolles 8 mai 2016 11:04
      @Jean Pierre

      Que l’Etat ait utilisé l’EDF comme une vache à lait (encaissement de dividendes sans investissements, Loi Nome, tarifs bloqués....) n’est pas contestable.
      Et c’est une donnée reconnue que la CSPE ne soit pas suffisante pour compenser les tarifs de rachats éolien et PV imposés.

      Si vous ne me faites pas confiance sur ces points, faite l’effort de vous renseigner.






    • lsga lsga 3 mai 2016 13:36

      Le plus gros problème du nucléaire : ce sont les hommes en charge du nucléaire.
      Ce sont des irresponsables, incompétents, qui sous-estiment tous les risques, et falsifient les résultats qui leurs posent problèmes.
      Il est grand temps d’en envoyer quelques uns en prison pour l’exemple.



      • christophe nicolas christophe nicolas 3 mai 2016 19:26

        @lsga

        Il y a tout de même un truc un peu dingue chez vous ! 

      • lsga lsga 3 mai 2016 19:27

        @christophe nicolas
        Chez moi : mon chat est complètement dingue. 


      • Layly Victor Layly Victor 4 mai 2016 12:07

        @lsga
        C’est quelqu’un d’extrêmement compétant qui vous le dit !

        L’imbécillité franco-franchouillarde ne s’est jamais portée aussi bien.

        Elle recrute même chez les agents du capitalisme financier déguisés en marxistes d’opérette.

        Avez vous vu un jour Isga dire quelque chose en faveur de la France ? Ce serait contraire à sa mission : « il serait grand temps d’envoyer en prison ceux qui ont un minimum de compétences », lui ont dit de dire ses chefs.

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 4 mai 2016 16:09

        @Layly Victor

        le titre : « et en plus, ils mentent ! »

        c’est marrant ! comme si on le découvrait alors qu’il y a des années que l’on enseigne à l’école (CEA.fr) « l’esprit de serre du CO2 et pas du nucléaire »

        Il doit y avoir du fric à s’empiffrer dans la filière pour que tous les voyous s’y accrochent ainsi, à commencer par sarkozy, l’homme aux deux neurones !


      • escoe 4 mai 2016 17:35

        @Layly VictorAvez vous vu un jour Isga dire quelque chose en faveur de la France ?

        Non parce que @lsga est une espèce de trotskyste


      • Layly Victor Layly Victor 4 mai 2016 20:35

        @Homme de Boutx

        Vous préciserez quel est le CO2 émis par le nucléaire.
        La filière nucléaire est au service de la France et pas des financiers. Il n’y a pas d’argent à gagner, et c’est pour ça que la finance internationale et bruxelloise y est farouchement opposée.
        Pas tout à fait quand même, puisque les US développent leur réacteur AP 1000 avec lequel ils visent le marché mondial, que Greenpeace US soutient ce programme, et qu’ils veulent éradiquer le nucléaire français en se servant des écolos politiques.
        Sarkozy est un des seuls hommes politiques français, avec Fillon, qui ne tombe pas dans la trahison. D’où votre haine bien compréhensible.

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 5 mai 2016 11:35

        @Layly Victor
        « . Il n’y a pas d’argent à gagner, ... » mais pas pour tous

        effectivement, sachant que le PIB du Niger est de 7 Milliards $ alors que le CA d’EDF est de 70 Milliards €.

        Maintenant, le jour où le CO2 réchauffera la planète, ce sera grave car en chauffant l’eau, on fait évaporer le CO2 dissous qui réchauffera la planète, ... on pourra parler de réaction en chaîne et ça se saurait déjà !

        quant à sarkozy et fillon, ils étaient déjà dans le gouvernement de balladur qui avait inventé le CIP, contre les Français, sans parler de leur réforme des retraites qui produit deux générations de chômeurs supplémentaires (encore 300 000 avant la fin de l’année)


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 5 mai 2016 11:52

        Homme de Boutx @Layly Victor

        PS (post-scriptum) :vous savez ce qu’elle en fait du CO2 la nature : elle le transforme en Carbone et en Oxygène ! de quoi recommencer la réaction indéfiniment !

        Que croyez-vous qu’elle fasse des produits de fission ou de fusion ?


      • Lancelot 5 mai 2016 20:00

        @Layly Victor
        Lo sarkozy pas un traître fais toi greffer un cerveau le tien ne fonctionne plus !De Gaulle avait raison de dire que les français était des veaux !


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2016 20:41

        @Layly Victor
        rassurez moi ? la personne « extrêmement compétente », j’espère que vous ne pensez pas qu’il puisse s’agir de vous ?!!

        à chaque article qui attaque votre très cher (encore plus qu’on n’imagine) nucléaire, ce n’est pas parce que cette industrie mortifère vous fait vivre qu’il ne soit possible d’ouvrir les yeux.
        revenez à la réalité.... vous n’êtes pas compétent.
        vous avez vanté les mérites de l’échec qui s’appelait super (!) phénix...
        vous relativisez chaque catastrophe nucléaire... vous êtes continuellement dans le déni, et vous passez votre temps à raconter généralement un peu n’importe quoi.
        votre lobbying est tellement maladroit que finalement, il est contre productif.
        ouvrez les yeux !
         smiley 

      • Le p’tit Charles 3 mai 2016 14:54

        Aréva et EDF. Les « fleurons » de l’industrie nucléaire françouaise ?

        Vraiment...
        C’est vrai...
        Les « fleurons » sont en faillite... !

        • Jo.Di Jo.Di 5 mai 2016 00:18

           
          Oui aus bobo ne restera de commun que les dettes ... et son état nanifié gérera le multiethniquage ... et son « énergie verte » sera PRIVÉE !
           
          Alors le gôôôchiste valet du GlobalSate sera heureux ! Il sera enfin la chiure finale de son Histoire ....


        • sls0 sls0 3 mai 2016 15:43

          ils auraient falsifié les documents concernant les essais exigés par l’Autorité de sûreté nucléaire

          Ca serait sympa un lien vers ces documents pour qu’on puisse juger sur pièces.

          Ils aurait : Quand je vois du conditionnel je deviens suspicieux.


          devenues très dangereuses comme l’a révélé Fukushima.

          En regardant sur wikipédia il est indiqué de c’est un réacteur à eau bouillante comme Tchernobyl sans enceinte de confinement. Fukushima et Tchernobyl on révélé que les réacteurs sans enceinte de confinement ça posait des problèmes de rejet en cas d’accident. Parallèle douteux.
          Parallèle peut être moins douteux, allumez un pétard dans votre main et un autre dans une cocotte, vous verrez lequel vous envoie à l’hôpital.
          En accident nucléaire avec du PWR il faut prendre Three Mile Island comme référence, il date de 1974, peut être que l’on a amélioré pour l’EPR.

          Je m’arrête là, des remarques sur des arguments moisis on pourrait en faire pas mal.


          • AF (---.---.0.93) 3 mai 2016 16:53

            @sls0
            +1 pour la demande de sources ! Sans source, comment faire la différence entre journalisme et littérature de gare ?

            Si les arguments de l’articles sont corrects, les gens doivent être avertis mais ça n’arrivera pas sans preuve concrète.
            Le lien sur les arguments moisis est vraiment intéressant et on se rend compte qu’on les a déjà tous rencontrés à un moment...


          • escoe 3 mai 2016 17:46

            @sls0 En regardant sur wikipédia il est indiqué de c’est un réacteur à eau bouillante comme Tchernobyl sans enceinte de confinement

            Bien sur que si qu’il y a enceinte de confinement
            http://tinyurl.com/h8xncej


          • christophe nicolas christophe nicolas 3 mai 2016 19:40

            @sls0


            Sans doute « confinement pour le corium », l’EPR a un confinement pour le corium. Tous les réacteurs ont un confinement pour la cuve mais pas pour le corium.

          • Ouam2 (---.---.41.186) 3 mai 2016 21:07

            @escoe.

            bah lorsque la couscoussiere explose, avec ou sans enceinte de confinement, ca change plus grand chose (voir les vidéos de dragéfuka lorsqu’elle explose), le toit est parti sur mars.

            d’ailleur en référence au wiki :

            « ...Selon TEPCO18, la dispersion des matières radioactives peut être freinée par cinq barrières en cas d’accident : blabla de 1 à 5... »

            Ouais whouais houauiiisssss, on voit bien que ca à fonctionné nickel leur protec de 1 à 5

            on s’en appercoit bien ici d’ailleurs :

            https://www.youtube.com/watch?v=9k3Ofs6R9cg

            La vache, sans protection alors..., le toit aurait changé de galaxie (rire énorme)


          • sls0 sls0 3 mai 2016 21:58

            @escoe
            Bien sur que si qu’il y a enceinte de confinement

            Pour faire l’épreuve d’une enceinte de confinement de PWR on monte la pression à 4 bars, dans le cas de Fukushima c’est impossible, au dessus c’est une dalle que l’on enlève pour le déchargement/rechargement. Pour tenir une pression c’est une forme de dôme qui tient, pas un toit plat. Les bouteilles de gaz n’ont pas la forme d’une boite de conserve.

            Plus d’explications sur les différences.


          • sls0 sls0 3 mai 2016 23:35

            @christophe nicolas
            Sans doute « confinement pour le corium »,l’EPR a un confinement pour le corium. Tous les réacteurs ont un confinement pour la cuve mais pas pour le corium.

            Que l’EPR ait un confinement pour le corium c’est un plus qui vient du retour d’expérience du PWR.
            Il y a aussi le CEA qui fait des essais avec du corium, il y a peut être des éléments qui ’’peuvent remettre’’ en cause des calculs, je n’ai qu’une connaissance superficielle au sujet des essais d’où la présence des guillemets.

            Si Tchernobyl et Fukushima ont une conception différente des centrales françaises et il est difficile de faire un parallèle, en PWR il y a déjà eu un accident avec fonte du coeur c’est Tree Mile Island, sur le lien mis par Pissefroid, il y a la représentation des dégâts dus au corium, le plus loin c’est le fond de cuve.
            Le PWR, on surveille une pression fixe et une température fixe.
            Le BWR on surveille une pression variable en fonction d’une température variable et un niveau d’eau qui doit resté fixe, si les gaines dans leur partie vapeur résistent, dans leur partie eau, elles grillent si c’est de la vapeur à la place de l’eau.
            Au premier écart de pression ou température avec le PWR, ça injecte pour maintenir en eau, 2 paramètres binaires*. Avec une montée en température, le réacteur s’étouffe.
            Pour le BWR, c’est beaucoup moins binaire et il ne s’étouffe pas sinon il ne pourrait pas chauffer la vapeur.
            Un modèle de voiture essence qui a un problème générique avec son allumage fait qu’on peut douter de sa fiabilité. Remettre en cause la fiabilité du modèle diesel avec des problèmes spécifiques à l’essence, c’est limite. Ca ne veut pas dire que le diesel est fiable automatiquement, mais il faut regarder ses défauts spécifiques.

            *Pour TMI, un erreur humaine grossière est à l’origine de la fusion, le binaire a été biaisé, l’automatique est de règle maintenant.
            Suite à cet accident on a fait des études, dans l’urgence avec une salle de commande qui ressemble à un sapin de noël on a 2/3 de chance de faire une erreur de diagnostic pendant les 20 premières minutes.
             Maintenant pendant une 1/2 heure ce n’est que de l’automatisme matériel ou humain pour ramener dans un état sûr et tant pis si on perd du fric.Ensuite on a la main pour continuer la conduite vers l’état sûr.


          • keilmyd (---.---.252.82) 4 mai 2016 11:17

            @sls0 Le problème ce n’est pas la sécurité, c’est la rentabilité : la cour des comptes estime que le KW EPR est à 100Euro mais cela va augmenter quand on va devoir démanteler. De l’autre côté on a du photovoltaique à moins de 40Euros le KW, et ça baisse.

            D’autres part vous ne comprenez pas que le Nucléaire dépend de sources fossiles provenant de pays instables.
            A force d’être Nucléaro drogué, vous en perdez les principes économiques de base.


          • Layly Victor Layly Victor 4 mai 2016 12:27

            @Ouam2
            Un réacteur nucléaire est une machine qui contient une technologie de haut niveau et qui repose sur un ensemble de connaissances accumulées pendant des décennies. Dans le moindre détail.

            C’est facile pour les ignorants de parler de couscoussière, ça fait rire dans les chaumières écolos.

            L’explosion à Fukushima était une explosion d’hydrogène. Je suppose que, vous qui êtes savant, vous savez le pourquoi et le comment.
            Pour ceux qui ne sont pas aussi savants que vous, je l’explique. La réaction d’oxydation des gaines de combustible par la vapeur à haute température, si lors d’un accident grave le cœur du réacteur se trouve en présence de vapeur, produit de l’hydrogène. Il faut donc éviter que la concentration en hydrogène en un endroit ne dépasse les limites de détonation. A cet effet, l’EPR est équipé de recombineurs d’hydrogène. L’EPR est un réacteur dans lequel la sûreté est améliorée de façon significative.
            C’est pour cette raison que les écolos politiques essaient de bloquer le plus possible son achèvement, car ils redoutent, à juste titre, de se voir privés de l’accident grave tant espéré en France. Comme ils n’ont pas d’argument technique, ils se servent de l’ASN, dirigée par un écolo hystérique, pour faire du sabotage, et de la masse des imbéciles pour faire de la dérision. 

          • exocet exocet 4 mai 2016 17:40

            @sls0
            http://www.asn.fr/Informer/Actualites/Falsification-de-rapports-d-analyse-de-materiaux-l-ASN-collab...
            Falsification de rapports d’analyse de matériaux : l’ASN collabore à
            l’enquête judiciaire en cours
            18/04/2016 10:00 Note d’information
            Le 21 janvier 2016, un laboratoire d’analyse métallurgique a informé l’ASN qu’il avait constaté une falsification de rapports de contrôle qu’il avait produits
            pour une entreprise de mécanique française1 située dans la Loire (42). Cette entreprise produit des pièces destinées à être intégrées à des équipements
            industriels par d’autres fabricants : certains de ces fabricants fournissent l’industrie nucléaire. Des équipements destinés au réacteur de recherche Jules
            Horowitz, en construction sur le site de Cadarache (13), pourraient être concernés.
            Le laboratoire a constaté que certains rapports d’analyse, portant sur des matériaux, avaient été modifiés : les conclusions des rapports livrés au client final
            différaient de celles qu’il avait formulées. Ces conclusions, dans certains cas, occultaient par exemple la non-conformité aux spécifications attendues du
            matériau testé.
            L’ASN a demandé aux exploitants, aux fabricants d’équipements destinés à des installations nucléaires et aux organismes d’évaluation de la conformité des
            équipements sous pression nucléaires de procéder à toutes les vérifications nécessaires sur leurs propres équipements, et le cas échéant d’en analyser les
            conséquences sur leur maintien en service.
            Des investigations sont engagées, en lien avec les autorités judiciaires, pour déterminer l’ampleur et la teneur des falsifications. L’ASN précise qu’à ce jour elle
            n’a pas eu connaissance d’un équipement en service affecté par cette falsification.
            1. À la demande des autorités judiciaires, les noms des entreprises concernées ne sont pas mentionnés.
            Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection
            Falsification


          • Ratatouille Zoblard le terrible 4 mai 2016 22:56

            @pissefroid

            Three Mile Island c’est pas cette ville ou l’on à changé son nom
            après l’accident.

            en france c’est le vin de tricastin
            qui à changé d’appellation après la disparition de 224 kg d’uranium naturel dans la nappe phréatique
            Mais selon les préfectures de la Drôme et du Vaucluse, un nouveau bilan a conduit à revoir l’estimation à la baisse. La quantité d’uranium rejetée dans l’environnement pendant l’opération de nettoyage de la cuve a été réévaluée à 18,7 m3 (contenant 12 g d’uranium par litre) soit 224 kg d’uranium naturel, explique les préfectures. La part d’uranium restée sur le site étant estimée à 150 kg, ce sont finalement 74 kg qui se sont écoulés jusqu’aux rivières de la Gaffière et du Lauzon, ajoutent-t-elles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires