• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’affaire DSK : puissants et complices

L’affaire DSK : puissants et complices

DSK restera pour l'instant en prison au moins jusqu'au 20 mai (à moins d'un bracelet électronique) en attendant un grand jury qui décidera de son sort pour la suite jusqu'au procès (détention ou libération sous caution). La caution a été refusée car le rapport des experts a corroboré les déclarations de la victime (supposée). On sait également qu'il y a aussi une vidéo de la caméra de surveillance montrant la sortie de la femme de chambre de celle de DSK. Il semble aussi que le parquet serait une autre enquête contre DSK. Ce n'est pas trois chefs d'inculpation mais six dont deux agressions sexuelles, une tentative de viol, une séquestration.

Pour l'instant DSK nie les faits. Plaçons-nous dans le cas de la culpabilité de DSK. En effet la présomption d'innocence n'empêche nullement de supposer que la victime ne soit pas une abominable affabulatrice mais - ce que pourrait confirmer les éléments matériels - qu'elle ait bien subi ce qu'elle dit avoir subi.

Pour qu'il soit maintenu en détention malgré la proposition de ses avocats de la proposition d'une caution d'un million de dollars, et alors que la liberté sous caution est la règle, il faut qu'il y ait suffisamment de preuves et une crainte de fuite pour que cela ait été refusé. Il faut ainsi savoir que les deux avocats de DSK sont parmi les plus réputés et brillants et respectueux de la justice. Ce qui donne la mesure de ce refus de liberté. On peut imaginer que l'affaire Polanski ait pu jouer car une fois en France il a fui ses responsabilités et la justice, mais on n'en sait rien. 

Si ce qui pourrait apparaître petit à petit s'avère on ne peut rester indifférent à l'attitude - je le répète dans le cas où ces faits s'avèreraient - du milieu appelé politico-médiatique.

Comme l'a rappelé Quatremer en juillet 2007, il aurait été un secret de polichinel la propension de DSK à forcer certaines femmes. On a des témoignages non seulement de l'auteur/journaliste Tristane Banon, mais aussi lors du dîner des présents autour de la table dont Ardisson qui déclarait qu'il y avait 14 jeunes femmes de sa connaissance qui pouvaient en dire autant.

DSK menotté a fait beaucoup pleurer le PS, a beaucoup choqué le PS. Valls a parlé de cruauté insoutenable , Chevènement a parlé de lynchage planétaire. On a été dans la dithyrambe émotionnelle en faveur de DSK. Imaginez alors une seconde ce que peut être l'image d'un corps d'un enfant explosé par une bombe artisanale si déjà les menottes aux poignets d'un agresseur sexuel est d'une cruauté insoutenable.

Tous ces leaders qui se sont répandus pour DSK, tous ceux qui ont parlé de complot sans même réfléchir une seconde que ni pour la France (il valait bien mieux que cela ait lieu beaucoup plus tard) ni pour les USA (ce qui par ailleurs est parfaitement contradictoire avec le fait qu'avant DSK était présenté comme l'agent sioniste des Américains, parce qu'il valait mille fois mieux pour eux attendre que DSK soit candidat aux primaires socialistes ce qui lui imposait une démission de son poste sans avoir à agir) n'avait de sens ont eu une attitude d'un mépris absolu pour la jeune femme qui a porté plainte.

Il faut aussi dire que Tristane Banon, qui va porter plainte, a déclaré qu'elle avait subi des pressions des proches de DSK. Il faut aussi dire qu'elle a été trainée dans la boue. Il faut dire que pour elle et que pour cette femme de chambre il n'y eu que présomption de coup monté, de mensonges. Mais il semble que, elle aussi, ait un dossier solide. Sa mère devra aussi rendre des comptes pour l'avoir empêché de porter plainte sous prétexte de relation familiale comme si l'agression permettait de conserver des relations familiales saines sans que les choses ne soient réglées. Rappelons que la seconde épouse de DSK - ce qu'oublie souvent de dire la presse - était la marraine de Tristane Banon, et que sa meilleure amie de l'époque état la fille de DSK.

Il faudra se souvenir, en fait si ces preuves médico-légales étaient définitives et que la culpabilité de DSK avérée, que ce milieu médiatico-politique aura été complice de la dérive sexuelle de DSK. La réalité aura donc été, dans ce cas, que tout le monde sachant les penchants de DSK, tout le monde se sera tu. Pis car ce silence complice aura conforté DSK dans le sentiment de sa totale impunité. Ce silence aura favorisé les agressions qui auront été commises. Il s'agira de non assistance à de futures victimes. Il s'agira que ce milieu politico-médiatique aura donné un permis sans restriction à DSK de satisfaire ses appétits sexuels débridés et prédateurs, puisque ni ses amis politiques, ni ses ennemis politiques, ni les journalistes au courant n'auront fait en sorte qu'il cesse son jeu. Ils auront été les complices volontaires de ses actes futurs dès l'instant ou ils savaient et qu'ils se sont tus. Il faudra se souvenir aussi que tout en sachant cela ils sont allés pleurer devant les caméras pour lui à l'immense mépris de ses victimes et de la justice. Il faudra se souvenir que le PS, les candidats Hollande et Royal, théoriqiement du côté du combat des femmes, violemment anti-machistes et enfoncés jusqu'au cou dans la lutte contre les violences sexuelles auront fermé les yeux parce qu'i s'agissait d'un des leurs.

L'affaire DSK sera une honte immense du PS, une honte immense de la presse qui auront laisser un prédateur agir par complicité passive par le silence et active en plongeant dans la boue les témoignages de celles qui se disaient victimes. Ils auront été le mépris de la justice, le mépris de la femme, le mépris de l'être humain, le mépris de la vérité.

Si DSK est condamné que diront les caciques du PS qui n'ont de mots assez durs pour les autres agresseurs sexuels ? Reviendront-ils sur leurs propos antérieurs ? Auront-ils une pensée pour sa victime ? Se flagelleront-ils d'avoir parlé de complot ? D'avoir méprisé la parole de la victime, de l'avoir en fin de compte traînée dans la boue ?

Rappelons aussi les Mitterrand et Polanski et leurs défenseurs.

Peu auront eu des mots pour ces femmes avec toutes les précautions d'usage concernant la présomption d'innocence. Ceux-là auront un peu sauvé l'honneur.

Les puissants sont ainsi couverts par leur monde et cette couverture par le silence ne fait que renforcer leur caste d'intouchables puisque ceux qui savent se taisent et renforcent en ces puissants que rien ne peut leur arriver et qu'il n'y donc aucune raison qu'ils se gênent.

Honte à ce monde et une pensée à leurs victimes.

Pour info le texte du procureur traduit par Rue89 : 

Le peuple de l'Etat de New York contre Dominique Strauss-Kahn (M62).

Le détective Steven Lane, matricule 03295 de la brigade de détectives de l'Unité spéciale de Manhattan, constate ce qui suit.

Le 14 mai 2011, à environ midi, à l'adresse 44W 44th Street, dans le comté et l'Etat de New-York, la plaignante a déposé plainte sur les chefs d'accusation de :

  • acte sexuel criminel du premier degré (deux chefs)
  • tentative de viol au premier degré (un chef)
  • abus sexuel au premier degré (un chef)
  • séquestration au deuxième degré (un chef)
  • abus sexuel au troisième degré (un chef)
  • attouchements (un chef)

L'accusé a tenté d'avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l'accusé a tenté d'avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ; l'accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ; l'accusé a séquestré une autre personne : l'accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ; l'accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d'une autre personne dans le but d'avilir une autre personne et d'abuser d'elle, et dans le but d'assouvir le désir sexuel de l'accusé.

Ces attaques ont été commises dans les circonstances suivantes : le soussigné constate que le soussigné a été informé par une personne connue des services du procureur que l'accusé a…

  • fermé la porte du lieu cité ci-dessus et et empêché la plaignante de quitter le lieu
  • a saisi les seins de la plaignante sans son consentement
  • a essayé retirer le collant de la plaignante et de toucher son sexe
  • a fait entrer en contact son pénis avec la bouche de la plaignante à deux reprises
  • est parvenu à réaliser les actes ci-dessus en utilisant la force physique

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 13é version du 24 avril 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, le copinage avec Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois
  • les affaires Yade, Boutin, Joyandet, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charron, Longuet, Bachelot, Mignon, Giacometti, Besson, Courroye, Laroque (Baroin) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko one (180 millions d'euros), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilsation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia Enlèvement des sabines, Poussin


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 mai 2011 10:12

    DSK est donc maintenu en détention provisoire.

    Cas particulier aux USA où la règle générale est la libération sous caution plus, éventuellement, retrait de passeport, restriction de résidence et port d’un bracelet électronique.

    On peut s’étonner que beaucoup d’observateurs français s’émeuvent de cette détention exceptionnelle aux USA alors qu’en France, même un Français, se trouverait automatiquement placé en détention provisoire pour les mêmes accusations...

    Il est probable que la juge américaine a pris cette décision au regard du risque de fuite de DSK des USA, de la gravité des charges retenues contre lui et, surtout, des éléments à charge et preuves contenues dans le dossier dont on peut supposer qu’elle a eu connaissance.

    Malgré tout, cette détention provisoire présente un avantage pour DSK car elle oblige, dans un délai maximum de cinq jours, à sa comparution devant un Grand Jury, de vingt-trois jurés, qui devra statuer immédiatement sur sa libération, si le dossier d’accusation est insuffisant, ou sur sa comparution ultérieure devant un tribunal.

    Si DSK est innocent, et s’il parvient à le prouver devant le Grand Jury, cette affaire pourrait se terminer pour le mieux pour lui dès vendredi prochain.

    S’il avait été libéré sous caution, cela aurait interdit sa comparution dans les cinq jours devant un Grand Jury et il aurait dû attendre un long délai indéterminé avant de comparaître devant un tribunal et de pouvoir se disculper.



    • JL JL 17 mai 2011 10:52

      « Si DSK est innocent, et s’il parvient à le prouver devant le Grand Jury, cette affaire pourrait se terminer pour le mieux pour lui dès vendredi prochain. » (Llabrés)

      En effet, et Sarkozy pourra dire : le PS est du coté des violeurs.

      Savez-vous, Llabrés, qu’en disanrt ce que vous dites, vous condamnez une jeune femme innocente à l’infâmie ? Ou peut-être pensez-vous que quelque centaines de milliers de dollars suffiront à la dédommager ?

      Complot ou pas, cette affaire arrive bien, parce qu’elle nous ouvre les yeux sur deux dangers qui menaçaient la France :

      - l’élection d’un sinistre personnage qui aurait été la marionnette des médias mainstream lesquels sont la propriété de la l’oloigarchie qui ne nous veut pas que du bien ;


      - la réélection de Sarkozy qui avait un boulevard en dénonçant cette gauche qui est du coté des violeurs !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 mai 2011 14:07

      Vous est-il donc impossible de considérer le problème d’un simple point de vue technico-juridique ?


    • epapel epapel 17 mai 2011 21:14

      @Llabrès

      Vous direz quoi vendredi à l’annonce de la poursuite de la procédure ?

      Que DSK n’a pas su saisir la chance qui lui était offerte ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 mai 2011 21:46

      Je dirai que le dossier d’accusation est lourd.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 mai 2011 11:14
      Hier, DSK aurait démissionné du FMI.

      par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 19 mai 10:43

      Alors que DSK pourrait être blanchi par le Grand Jury, dès demain, vendredi 20, il est très étonnant que DSK n’ait pas attendu de savoir si ledit Grand Jury ne retient aucune charge contre lui ou le traduit devant un tribunal, avant de démissionner du FMI.

      Cette démission, qui sonne comme un aveu, est en totale contradiction avec ses dénégations des charges dont il est accusé.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 20 mai 2011 07:47

      DSK s’installe pour longtemps dans la vie judiciaire new-yorkaise.
      Questions :
      Risquera-t-il de plaider non-coupable jusqu’au terme de son procès afin d’être intégralement innocenté ?
      (avec le risque d’être condamné à un maximum de 74 ans de prison et contraint d’indemniser la victime)
      Acceptera-t-il de plaider (partiellement) coupable, et donc de ne pas être intégralement innocenté, afin de réduire au maximum sa peine de prison sans être exonéré d’indemniser la victime ?


      Regret :
      Comme pour Delors, en 1995, mais pour des raisons toutes différentes, on ne saura pas (jamais ?) si DSK disposait d’un programme présidentiel sérieux, rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera... propre à redonner de l’élan et de l’optimisme aux Français.

    • criticaldistance 17 mai 2011 10:13

      bonjour imhotep

      il faudrait aussi un article sur Guérini qui a détourné au moins 13 millions d’euros retrouvés au Luxembourg et en Suisse par les juges

      ce milieu politico-médiatique est une mafia

      Montebourg a été désavoué par Aubry dans l’affaire Guérini, comme Hamon a été désavoué lors de l’affaire Mitterrand

      le ministre Mitterrand est un délinquant sexuel qui de plus fait l’apologie d’un spectacle de torture d’animaux

      c’est la barbarie

      un élément de plus à ajouter dans la liste des forfaitures UMP




      • La fille du croquant La fille du croquant 17 mai 2011 13:08

        Association Internationale des Victimes de l’Inceste 20, rue Edouard Pailleron 75019 Paris COMMUNIQUE 22/04/2011 Jack Lang Défenseur des Droits ou défenseur des pédophiles ? A l’attention de Nicolas Sarkozy, Président de la république. Selon le Figaro, la nouvelle autorité du Défenseur des Droits pourrait être dirigée par Jack Lang. Ses attributions reprendront celles du Médiateur de la République, du Défenseur des enfants, celles de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) ainsi que de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE). Si AIVI a salué l’élargissement des pouvoirs octroyés au nouveau Défenseur des Enfants au sein de cette structure, elle s’oppose catégoriquement à la nomination de Jack Lang comme Défenseur des Droits. Comment un homme qui affiche depuis plus de trente ans ses idées et soutiens pro-pédophiles pourrait il défendre les droits des enfants ? Récemment, c’est Roman Polanski qui a trouvé en Jack Lang un fervent avocat....

        La suite n’est pas piquée des vers...

        http://aivi.org/fr/medias/communiqu...


      • Anubis Anubis 17 mai 2011 10:34

        Imothep,
        C’est bien la première fois que je souscris à 100% à ce que vous dites.


        • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 10:38

          Tout arrive.


        • Anubis Anubis 17 mai 2011 11:01

          Oh, tout de suite ! Ce n’est pas pour cela que ça deviendra une habitude smiley


        • JL JL 17 mai 2011 10:54

          Bravo Imhotep pour cet evcellent papier


          • dawei dawei 17 mai 2011 11:02

            je sens que c’est l’année de sortie des cadavre des placard de ce monde pourri . Ce sera donc une année donc qui asserbera le sentiment etrange que je ressens :

            une joie de se dire que justice et verité se fait ... et en meme temps un état nauséeux par l’infamie dont ces puissants sont capables

            D’ailleur l’affaire dutroux et l’affaire d’outreau se réouvrent ... qui devrait déboucher les memes conclusions : un vaste réseau de puissants politiques, juristes et hommes d’affaires qui ont des moeurs ultra douteuses et qui agissent impunément en mafia toute puissanten ..... joie car justice ......... nausée nausée BEURKKKKKKKK !!

            Finallement c’est l’Année des révélations (appocalypsis en grec)


            • Lefumiste Lefumiste 17 mai 2011 11:09

              Il faut de toute façon attendre le jugement ou la présentation de preuves avant de se prononcer mais bizarrement nos chers journalistes se réveillent et nous disent les uns après les autres que : oui... c’est vrai... le penchant de DSK et quelques affaires pas très reluisantes étaient connues comme le loup blanc...

               Il lui chie dessus maintenant que toute cette histoire sort en étant outré de l’omerta à laquelle ils ont participé par (au choix) :

              - Carriérisme
              - complaisance
              - affinité politique
              - ou juste pour s’éviter des emmerdes

              Au delà de la procédure judiciaire en elle même, cette histoire met en lumière beaucoup de problèmes de notre société :

              - Défiance des citoyens envers les infos qu’on nous donne
              - galipettes des journaleux qui se retrouvent un peu con parce qu’ils se rendent compte qu’ils ont mal fait leur job
              - aucune retenue dans le jugement populaire des 2 protagonistes (insultes, sous-entendus graveleux, accusations infondées, etc)

              Bref une belle histoire qui dans tout les cas ne tire personne vers le haut !

              De plus,la réaction outrée des politiques/journalistes évoquant sans prendre de pincettes un possible complot est assez risible !

              Mais bon finalement la logique reste la même : OBL le méchant terroriste qui mérite sa mort donc pas de complot. Il l’a mérité !

              DSK le gentil nounours défenseurs des idéaux socialistes (tout en bossant au FMI  ) et possible vainqueur des prochaines élections donc complot. Parce que cette fois il ne l’a pas mérité ce grand homme !

              Bref....je ne suis pas sur que ces journalistes/politiques se rendent compte de leur attitude de girouette qui suivent les courants (d’air de la bienpensance). Cynique mais tellement affligeant...

              Cordialement


              • Azook 18 mai 2011 03:29

                Cher Lefumiste

                Sur un autre sujet, je crois que je vous ai déjà interpelé

                Ici, c’est pour vous dire que, oui, tout arrive : dans l’histoire des Tours du 11.9.01, le journaliste de Fox News admet à demi-mots avoir mal apprécié la situation concernant l’inanité des thèses officielles (Google : 11-Septembre sur Fox News : Percée médiatique sans précédent !)

                J’ai beaucoup apprécié ce revirement

                Il est symptomatique : j’ai l’impression que la vérité sur 9-11 et bien sûr concernant OBL va finalement éclater (c’est le terme !) comme à l’époque celle du Watergate

                Réjouissons-nous, il va vraiment y avoir du sport !

                Je pense même à une sorte de tsunami


              • Robert GIL ROBERT GIL 17 mai 2011 11:22

                Le probleme, c’est que lui et ses semblables pensent etre au-dessus des lois et croient que tout leur est du, voir :

                http://2ccr.unblog.fr/2011/02/11/tout-est-a-eux/


                • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 11:27

                  Oui, bravo, Imhotep !
                  Super papier !

                  Quand le l’ai lu en modé, il avait plus de moins que de plus, je n’en croyais pas mes yeux !!!

                  Ah ! il y a des complots dans toutes les coulisses !
                  je vais faire un article sur le PS un de ces quatre, il faut quand même dire clairement ce qu’ils sont , ce qu’ils font et la catastrophe qu’ils nous préparent.
                  C’est notre petit Fukushima à nous !
                  Enfin (très petit.)
                  Toujours favorable au nucléaire ? En un monde où les hommes sont fous ?????
                  faut faire attention aux jouets qu’on leur donne !!


                  • Anonymous Republic Punisher Anon Commander 17 mai 2011 16:14

                    Cette affaire on en parle plus que Fukushima ouqu’un débat sur le Nucléaire et ça aussi c’est plus qu’inquietant !


                  • epapel epapel 17 mai 2011 21:15

                    DSK est très favorable au nucléaire.


                  • Ariane Walter Ariane Walter 18 mai 2011 01:03

                    mais non , vous savez bien que j’ai un faible pour Mélenchon et que cette histoire va lui être très favorable !

                    il ressemble à un apôtre à côté de DSK !!!

                    Sarkozy me répugne totalement ;


                  • Aldous Aldous 17 mai 2011 11:28

                    DSK est donc bien accusé d’avoir tenté de sodomiser la femme de ménage comme l’indique le papier résumant l’acte d’accusation distribué par la cour :

                    L’accusé a tenté d’avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ;
                    l’accusé a tenté d’avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ;
                    l’accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ;
                    l’accusé a séquestré une autre personne ;
                    l’accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ;
                    l’accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d’une autre personne dans le but d’avilir une autre personne et d’abuser d’elle, et dans le but d’assouvir le désir sexuel de l’accusé.

                    Ces attaques ont été commises dans les circonstances suivantes : le soussigné constate que le soussigné a été informé par une personne connue des services du procureur que l’accusé a…

                    • fermé la porte du lieu cité ci-dessus et et empêché la plaignante de quitter le lieu
                    • a saisi les seins de la plaignante sans son consentement
                    • a essayé retirer le collant de la plaignante et de toucher son sexe
                    • a fait entrer en contact son pénis avec la bouche de la plaignante à deux reprises
                    • est parvenu à réaliser les actes ci-dessus en utilisant la force physique
                     Les débats linguistiques sur l’étendue du sens du verbe to sodomize en anglais est clos. Il s’agit bien de ce qu’on comprend en français aussi.

                    http://asset.rue89.com/files/plainte_dsk.pdf


                    • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 11:29

                      Notez bien les noms de tous les salopards solidaires avec DSK.
                      Et publiez la liste ici, avec un résumé de leurs douces attentions à son égard.
                      Il faut descendre ces crapules du PS une bonne fois pour toute.


                      • Ray Volté 17 mai 2011 16:58

                        Pauvre PS.

                         Il croyait présenter un candidat en or à la présidentielle et ils se retrouvent avec un président en tôle. 
                        Cruel destin.

                        Oui dressons la liste des salopards, faisons la circuler. 
                        Nous en avons marre de cette oligarchie qui bafoue nos libertés, notre vie de tous les jours, qui nous vole sans scrupules.
                        Tous les oligarches, de droite comme de gauche à la lanterne.

                      • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 11:30

                        Voici un article fort intéressant (Le NouvelObs) :



                        Longtemps, les hommes de pouvoir ont eu la réputation d’être de grands séducteurs. Avec les inculpations « d’agression sexuelle et de tentative de viol » de DSK aux Etats-Unis, entre-t-on dans une nouvelle ère ?

                        - Soyons prudents, mais si les faits sont avérés, cette affaire nous éloigne beaucoup de l’image – parfois fantasmée – de l’homme politique stressé, à la libido intense, qui chercherait dans les relations sexuelles un moyen de décompresser. Là, j’ai le sentiment qu’apparaît une corrélation entre l’homme de pouvoir et le sentiment d’impunité. Et cela, c’est nouveau en démocratie. Comme si le seul fait d’occuper un poste de responsabilité légitimait toutes sortes de conduites, et en particulier vis-à-vis des femmes. Existerait-il un présupposé selon lequel n’importe quelle femme serait heureuse d’avoir une relation sexuelle avec un homme puissant ? On glisserait alors aisément de la satisfaction de la libido à l’abus de pouvoir. La position sociale d’un homme rendrait légitime l’utilisation de la violence et de la contrainte ? C’est évidemment inacceptable.

                         

                        Dominique Strauss-Kahn s’est pourtant excusé après avoir eu une relation avec une subordonnée hongroise au FMI, alors même qu’elle était consentante…

                        - Il n’avait cependant pas le choix. C’était une demande explicite du FMI qui exigeait des excuses. Mais aujourd’hui la réaction de l’entourage de DSK est intrigante : beaucoup de ses proches ont évoqué la théorie du complot. Exactement comme Silvio Berlusconi en Italie lorsqu’on l’accuse d’avoir des relations sexuelles avec des mineures prostituées. C’est interdit. Et pourtant, lui aussi est dans le déni. Il considère qu’il ne fait rien de mal. Selon lui, ses ennuis sont le fruit d’un complot d’une magistrature « de gauche » qui tente de le déstabiliser politiquement.

                         

                        C’est la société qui accorde cette forme d’impunité à ses élites ?

                        - En France ou en Italie, les citoyens ont baissé la garde et perdu leur « vigilance », comme disait Locke, vis-à-vis de l’attitude des élites. Montesquieu ajoutait que « tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser (…) il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ». C’est le fondement même de notre système libéral. Sauf que notre société tend de plus en plus à considérer que les élites ne sont pas soumises aux mêmes lois que le commun des mortels. On l’a vu en France avec les affaires Woerth ou MAM, où il a fallu de longues semaines pour que ces puissants comprennent qu’ils avaient franchi la ligne jaune. Depuis trente ans environ, il y a une fascination vis-à-vis des élites, car il y a un mélange des genres. Les hommes politiques sont de plus en plus traités comme des « people » à qui l’on pardonne les mêmes caprices. En Italie, Berlusconi n’est pas disqualifié par ses frasques car il se comporte comme une star et, j’ose à peine le dire, une partie des hommes italiens l’admirent et l’envient : eux aussi aimeraient avoir des jeunes filles à leur disposition. En France, la situation est heureusement un peu différente. On tient beaucoup à la séparation entre sphère privée et sphère publique et, dans le privé, prime la liberté. Mais quand la vie privée devient criminelle, on n’est plus dans le domaine de la liberté sexuelle.

                         

                        Ce n’est pas le cas aux Etats-Unis...

                        - En effet, aux Etats-Unis, les affaires de mœurs sont souvent considérées comme ne faisant pas seulement partie de la sphère privée. C’est le travers d’un certain puritanisme protestant. En même temps, il existe aux Etats-Unis des garde-fous réels pour la protection de l’égalité et de la liberté substantielles des citoyens. C’est à l’honneur de ce pays. On considère par exemple qu’une femme de chambre a exactement les mêmes droits qu’un important homme politique. Dans certains cas, la position sociale peut même devenir une circonstance aggravante, dès lors qu’on l’utilise pour parvenir à ses fins. En France ou en Italie, la valeur d’un individu dépend pour beaucoup de son statut social. Les Américains sont très sensibles au contraire aux abus de pouvoir. Comme le soulignait déjà Tocqueville, c’est le propre d’une véritable société démocratique de garantir l’égalité entre le président des Etats-Unis et une simple femme de chambre.

                         

                        Interview de Michela Marzano, Professeur de philosophie morale à l’Université Paris Descartes. Auteur de Le Contrat de défiance, Grasset

                        Propos recueillis par Eve Roger - Le Nouvel Observateur


                        • dawei dawei 17 mai 2011 11:44

                          finallement ce pays (US) a du bon, CA c’est LA GRANDE REVELATION DE L’AFFAIRE !!


                        • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 12:04

                          Des restes de l’ancien temps de notre bonne vieille et chère Amérique !


                        • Ariane Walter Ariane Walter 18 mai 2011 01:05

                          Non ! Les amérindiens ont été tués par plus sauvages qu’eux.
                          je parlais de l’image qu’ils nous avainet laissé à la libération même si elle est à présent entachée de mercantilisme.


                        • Aldous Aldous 17 mai 2011 11:33

                          Quand on pense qu’en France nos élites pensent en être toujours au même point 320 ans après La Fontaine !

                          Selon que vous serez puissant ou misérable,
                          Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.


                          • antonio 17 mai 2011 11:44

                            Tous les dirigeant socialistes connaissaient la tentative de viol sur Tristane Banon et ils se sont TUS !

                            J’ai entendu une interview de Jacques lang. Il affirme qu’il ne connaissait pas les agissements de DSK !!!!
                            Il poursuit en trouvant excessive la procédure américaine car « après tout, il n’y a pas eu mort d’homme » !
                            Il ajoute « aimer les femmes, ce n’est pas un crime » !
                            Ne nous y trompons pas : il ne minimise pas pour soutenir DSK, il dit VRAIMENT ce qu’il pense !
                            Pour lui, violer une femme, ce n’est pas grave !

                            Les dirigeants socialistes ont CHOISI de ne rien dire concernant Tristane Banon ; leur silence COMPLICE n’a pu qu’encourager DSK à poursuivre et laisser libre cours à ses instincts bestiaux et débridés. Après « le cas » Tristane Banon, violer une femme de chambre, ce n’est vraiment pas grave !

                            Et ce sont CES GENS-LA qui se permettent de donner des leçons de morale à tous !


                            • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:00

                              Jakc lang a fait bien pire que ça, va te renseigner.
                              Il faut partie de la smala des dégénérés avec Frédo mitterand, kouchner, et autres tordus, anciens du passé pro-pédophile du journal libération.


                            • Aldous Aldous 17 mai 2011 12:18

                              Les socialistes le soutiennent car c’est lui qui incarne le mieux les convictions socialistes :

                              Proche des gens modestes,
                              Antiraciste,
                              Féministe,
                              Prônant le rapprochement religieux,
                              L’aide au tiers monde.

                              La preuve ?

                              Il s’est interessé à Nafissatou Diallo, bien qu’elle ne soit qu’une modeste femme de chambre, mère célibataire vivant dans le Bronx, noire, ghanéenne et musulmane de surcroit !

                              De plus le fait qu’il ai tenté de lui faire faire une pipe et de la sodomiser rpouve bien qu’il n’est pas du tout coincé par la morale petit-bourgeoise.

                              Pour une fois qu’un socialiste met ses actes en conformité avec ses convictions.


                            • JMK66 JMK66 17 mai 2011 12:38

                              Tous les dirigeants socialistes connaissaient la tentative de viol sur Tristane Banon et ils se sont TUS !

                              Pour cela une simple citation :

                               Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein

                               Merci à l’auteur et à tous pour vos merveilleux témoignages.

                              Paix sur Vous


                            • bernie5962 17 mai 2011 21:38

                              J ai eu la meme reaction honte a l’auteur de cette phrase mais certains (tous ?)se sentent au dessus des lois et ns le font sentir !


                            • LAVRENTI LAVRENTI 17 mai 2011 22:52

                              plein aux as, des nuts d’hotel a 3000 dollars, en prison pour agression sexuelle................ il est charmant le socialiste d’aujourd’hui !!.......et les pauvres dans tout ca ?


                            • platon613 19 mai 2011 22:12

                              DSK libéré

                              Dominique Strauss-Kahn a été formellement inculpé par le jury populaire. Mais la demande de remise en liberté sous caution de l’ex-patron du FMI à été accordée à Dominique Strauss-Kahn ce soir...

                              http://www.news-26.com/politique/547-dsk-libere.html


                            • Didier-David Maurice Didier-David Maurice 17 mai 2011 11:47

                              En France ou en Italie, la valeur d’un individu dépend pour beaucoup de son statut social. Les Américains sont très sensibles au contraire aux abus de pouvoir. Comme le soulignait déjà Tocqueville, c’est le propre d’une véritable société démocratique de garantir l’égalité entre le président des Etats-Unis et une simple femme de chambre.

                              Tout est dit !

                              Même si DSK n’est pour l’instant pas coupable des faits reprochés et qu’il existe une possibilité qu’il soit effectivement innocent, ne l’oublions pas, je trouve ce concert unanime et larmoyant complètement hors de propos. Un peu de retenue et de pudeur seraient de bon aloi. DSK a d’excellent avocats pour le défendre et le système judiciaire US n’a rien à nous envier, mêle si il est différent. laissons les gens faire leur travail.


                              • joelim joelim 17 mai 2011 11:48

                                Les avocats de Dominique Strauss-Kahn plaideraient l’acte sexuel consenti, selon New York Post (source).

                                Avec les griffures ? Avec cette défense il est politiquement définitivement mort, sa seule chance aurait été de plaider la manipulation. Mais il est clair qu’il n’en avait pas les moyens...

                                • joelim joelim 17 mai 2011 11:51

                                  A moins que par une tractation (financière bien sûr) la victime présumée ne porte pas plainte ? Mais alors c’est elle qui aurait des problèmes (fausses accusations), et ça ne changerait pas grand chose sur l’avenir politique de SK en France.


                                • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 11:57

                                  D’après ce que j’ai entendu dans ce cas comme il n’a pas plaidé coupable au départ il ne peut y avoir de transaction. Mais cela peut changer. cependant je pense que le plaider coupable, ce qu’il ne ferait pas en cas de la seule reconnaissance de rapport consenti - de toutes façons cela prouverait qu’il avait menti puisqu’il niait tout - ne permettrait qu’une négociation de sa peine t en aucun cas un dédommagement qui est du civil.


                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 mai 2011 13:54

                                  Salut Imhotep.

                                  Il existe un précédent avec l’actuel avocat de DSK. En 1993 il avait plaidé non-coupable lors du premier procès en pédophilie de Michael Jackson (affaire Chandler). La victime présumée avait retiré sa plainte contre un chèque de 25 millions de dollars. Cette transaction avait mis fin à la plainte au civil.


                                • epapel epapel 17 mai 2011 21:22

                                  Les tractations doivent être validées par le procureur et le juge et elles se font toujours dans le cadre du plaider coupable donc de l’acceptation d’une partie des chefs d’accusation ou de leur requalification.

                                  Plaidoyer non coupable = procès

                                  Négociation (y compris financière) = plaidoyer coupable donc sanction


                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 mai 2011 22:34

                                  @ Epapel

                                  C’est uniquement valable dans certains Etats progressistes, comme le Vermont et le Massachusetts. Mais pas dans le droit californien, ni dans celui du l’Etat de New York.


                                • cameleon29 cameleon29 17 mai 2011 11:50

                                  Le cul mène le monde, maintenant on ne pourra plus dire le contraire,
                                  il fait tourner les têtes, président du FMI ou paysan dans la Beauce ....
                                  quand je pense à Fernande......
                                  des habitudes de baiser dans cet hôtel ? partouzes organisées pour assouvir ses envies, je veux bien y croire et il s’est vraiment fait baisé cette fois, ça c’est certain au moins !
                                  les langues vont chauffer, ça va baver grave mais il faudra s’intéresser au 
                                  pourquoi les débordements du personnage n’empêchaient pas de nous le proposer comme un futur président hier et qu’ aujourd’hui 70 ans de taule lui pendent au nez


                                  • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:01

                                    Merde alors, pourtant il a nié avant ?
                                    Faudrait savoir !
                                    Quel pourri, ca ment comme ça respire.
                                    Il va essayer tout et n’importe quoi pour éviter de dire la vérité.


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 12:10

                                    Amaury,
                                    Très amusant de voir « l’express » ramer contre le vent !!!
                                    Quant à son changement de défense, « il nie tout »puis « c’était consenti »...ils prennent vraiment les gens pour des imbéciles !
                                    c’est simple, il perd tt crédibilité.

                                    je pense que suite à cette affaire et à d’autres va naître une haine de classe qui en rappelle une autre qui a mené à de grands évènements !!


                                  • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:19

                                    Des têtes méritent de tomber.
                                    Toute la racaille collabo pro-violeur et immigrationiste du PS, les islamo-gauchistes EELV, la pourriture d’extrême droite néo-libérale UMP, et autres mondialistes au service de la finance...
                                    Allez zou, tout ce beau monde à la fosse !


                                  • Aldous Aldous 17 mai 2011 12:20

                                    « Consenti » dit DSK

                                    « Con senti » dit le rapport de police.


                                  • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:09

                                    Tu as effectivement raison.
                                    Ca fait comme pour benladen, tout un tas de redondances inutiles dans les articles.
                                    Ca mousse, ça mousse !!!! et ça déborde....


                                  • yabie 17 mai 2011 12:09

                                    Quel est l’intérêt de cet article, mise à part sa volonté explicite de partialité et subjectivité partisane ?!?
                                    Bien évidemment que cette histoire laissera des traces, quelle qu’en soit l’issue, et chacun se rappellera bien entendu des prises de positions excessives des uns et des autres.

                                    Mais il est fort à parier que cet article tombera dans l’oubli et que son auteur ne rencontrera aucun ennui particulier d’avoir soutenu la thèse de la culpabilité si DSK venait à être innocenté.

                                    Pour le coup, le simple citoyen qu’il est (Imhotep, en l’occurrence) ne bénéficiera certainement pas du « traitement de faveur » actuel, si je puis dire, du patron du FMI. Et c’est sûrement pour cette impunité future, qu’il se permet, malgré la retenue du conditionnel employé, une prise de position si risquée.

                                    Nous en saurons tous beaucoup plus dès vendredi prochain. Ayons alors la décence intellectuelle et la patience requise d’attendre ce que la justice américaine décide et comment DSK se défend. Mais peut-être que certains voient déjà de toute façon en DSK le coupable idéal, même pour ce qu’il n’aurait pas fait...


                                    • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 12:18

                                      Eh mon gars votre ami DSK après avoir tout nié viendrait de reconnaitre une relation consentie. Il aura au moins menti puisqu’il avait tout nié. Il y a des preuves médico-légales il y a la vidéo qui montre a- la femme de chambre sous le choc à la sortie de la chambre de DSK b- le départ précipité de DSK qui après avoir dit que ce n’était pas le cas, a dit que c’était parce qu’il avait un déjeuner.


                                    • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 12:23

                                      PS on assiste au revirement de Martine Aubry qui n’avait eu aucun mot pour la possible victime et qui vient de se reprendre.

                                      Et vous vous n’avez aucune décence ni prudence pour la victime puisque selon vous elle ne peut que mentir.
                                      Ruquier, Ardisson, Renon, sont aussi des témoins des agissements antérieurs de DSK. Son aventure avec Piroska Nagy a été transformée en non abus de pouvoir bien que cette dernière ait déclarée qu’elle ne savait plus où elle en était et que d’évidence il y avait un rapport hiérarchique qui avait en soi une forme d’abus d’autorité et les simples excuses de DSK ont tout effacé, car le FMI ne pouvait se déjuger en ayant choisi cet homme, sauf les faits.

                                    • yabie 17 mai 2011 17:08

                                      Je n’ai pas de sympathie particulière envers Mr Strauss-Kahn, et je me garderais bien de défendre tout agresseur sexuel... pour autant qu’il ait été condamné par la justice. Tant que celle-ci n’est pas passée, nous nous devons tout simplement de nous taire. Je ne présume en rien que DSK soit innocent, je veux juste insister sur le fait que la justice est un des piliers de toute démocratie et que l’on doit respecter le temps nécessaire à son travail.

                                      Vous semblez détenir tous les éléments à charge qui accable DSK. Parfait, nous avons hâte de vous entendre comme témoin à son procès ! Plus sérieusement, vous jugez avant l’heure, sur des éléments visiblement connus de toutes et tous mais que personne auparavant n’a jugé utile de divulguer au grand jour. Cela a la sale odeur de l’opportunisme revanchard qui attendait seulement que la sordide histoire d’une pauvre femme de ménage délie les langues de tous ceux qui savaient, qui en témoignant aurait pu éviter cela, mais qui ont préféré alimenter les rumeurs sans autre responsabilité !

                                      Contrairement à ce que vous laissez entendre, je n’ignore aucunement la présumée victime. Je respecte entièrement son droit de porter plainte. Et ce n’est pas parce que je me garde bien de considérer DSK coupable à ce jour - c’est la justice qui en jugera -, que je considère la présumée victime comme une menteuse ! La meilleure posture à prendre aujourd’hui est d’écouter et d’attendre, et se retenir de tout commentaire hâtif, dans un sens ou dans l’autre.

                                      Faire sa justice soit même, c’est renier l’utilité de la Justice institutionnalisée et se montrer bien peu démocrate.
                                      Vous êtes persuadé, convaincu du sort de DSK : pourquoi cet empressement à lui cracher dessus alors que, selon vous, ce n’est qu’une question de temps et qu’il ne pourra éviter le lynchage à venir lorsque les faits seront avérés ? Ces pulsions de mise à mort avant l’heure paraissent tout autant bestiales que les excès de comportement que vous lui reprochez !

                                      Donc, je ne vois toujours pas d’intérêt à votre article qui fait un procès par anticipation et menace d’inquisition tout ceux qui n’ont pas voulu accuser DSK de concert avec vous !
                                      Leçon de démocratie à revoir...


                                    • LOKERINO LOKERINO 17 mai 2011 19:11

                                      Réponse exemplaire de Yabe !
                                       
                                      Hélas, , hors de portée de la hargne haineuse du bulldog militant Imhotep animé par la seule volonté de démolir tout ce qui est sur la route ou fait de l’ombre à sa (triste) idole


                                    • Azook 18 mai 2011 04:39

                                      @ Imhotep

                                      T’as vraiment rien compris !

                                      Ecoute un peu ce qu’a dit yabie : « ...certains voient déjà de toute façon en DSK le coupable idéal... »

                                      C’est un complot !

                                      Le gentil s’est fait piégé par un grand montage digne de Hollywood

                                      Ah et puis c’est pas bien d’avoir utilisé le conditionnel tu vois, car de toute façons les idiots ne font pas la différence (ou alors ça veut dire qu’ils sont de mauvaise foi ? foie ?)

                                      Bon, rira bien qui rira le dernier


                                    • Imhotep Imhotep 18 mai 2011 07:40

                                      @ Yabie. A votre leçon de pseudo démocratie moi je vais vous donner une leçon de français. Prenez une petite grammaire et vous y verrez - si vous arrivez à comprendre ce qui y est écrit - que le conditionnel veut dire que justement il y a une condition. Dans tout le texte, l’intégralité du texte répété à de nombreuses reprises - mais peut-être que la répétition pour vous a un effet inverse - il n’est écrit que DSK était coupable. Il est écrit que dans le cas où il le serait. Il est écrit - et là c’est une leçon de justice - que dans ce cas on peut estimer que la femme de chambre ne ment pas. Je vais vous donner une autre leçon celle-là de morale. Un homme qui nie absolument tous les faits et qui ensuite devant les preuves médico-légales déclare ensuite qu’il y a eu rapports sexuels mais consentis est avec de grandes chances un menteur.

                                      Alors avant de donner des leçons de démocratie - ce qui en fait n’a rien à faire ici car la démocratie n’a rien à voir avec la justice et la présomption d’innocence c’est d’un autre domaine - prenez des cours de grammaire et de français. Je vous conseille le Bled ou le Bescherelle. Cependant ce qui vous intéresse n’est pas la véracité du texte mais un support pour apparaître à vos yeux et aux yeux du monde comme Salomon, comme le juste parmi les justes. En fait vous utilisez DSK, vous utilisez la victime et vous utilisez mon texte pour votre petite gloriole personnelle mais en aucun cas vous n’êtes aussi belle âme que vous pensez l’être. De plus vous me jugez et faites donc ce que vous me reprochez - alors que moi je ne juge pas DSK je me mets dans le cas de sa culpabilité et je juge surtout les complices - , et vous, vous me jugez à partir d’une interprétation complètement et volontairement erronée de mon texte car cette interprétation vous sert. Vous êtes donc une sorte de petite crapule intellectuelle.

                                    • Imhotep Imhotep 18 mai 2011 08:16

                                      et ceci en prime (Marianne2) :


                                      Le destin de Dominique Strauss-Kahn était tout tracé : vainqueur des primaires socialistes, il remporterait l’élection présidentielle en 2012, soutenu par la plupart des éditorialistes parisiens. Mais les accusations d’une femme de ménage d’un hôtel new-yorkais ont changé la donne : Dominique Strauss-Kahn, hier encore considéré comme le futur Président, doit désormais répondre devant la justice d’agression sexuelle et de tentative de viol. 

                                      Bien évidemment, il faut, comme le martèlent les politiques de tous bords, laisser à la justice le temps de faire son travail. Pourtant, plusieurs responsables politiques ont témoigné leur soutien au directeur du FMI. Ce faisant, et oubliant, 
                                      pour certains, de mentionner la victime, ils se sont attirés les foudres des organisations féministes.

                                      Pour Osez le féminisme, « Dominique Strauss-Kahn est présumé innocent : rappeler ce fait et attendre les conclusions de la justice américaine devrait suffire. Manifestement, non. Il est très peu fait état de la présumée victime dans les différents sujets  ». Hier, en effet, excepté Martine Aubry, Eva Joly et François Bayrou, peu de responsables politiques faisaient mention d’un quelconque respect à témoigner à la victime présumée. 

                                      D’autre part, l’association réagit aux propos concernant un DSK « plus séducteur que violeur », appuyés par 
                                      l’analyse d’une sexologue suisse qui déclare que « Dominique Strauss-Kahn est un séducteur qui ne correspond pas au profil du violeur. ». Osez le féminisme affirme que ces « réactions publiques relayées dans les médias révèlent une méconnaissance totale du viol comme phénomène de société. Parler de « profil du violeur », contribue à entretenir de nombreuses idées reçues encore tenaces ».

                                      Ainsi, les excuses que certains tentent de trouver au directeur du FMI ne feraient que l’enfoncer, puisqu’elles témoignent d’une « 
                                       grande confusion dans les esprits pour tout ce qui concerne les violences sexuelles  » pour Mix-Cité. L’association précise que « la liberté sexuelle, le libertinage n’ont rien en commun avec la violence sexuelle. Le directeur général du FMI n’a pas été arrêté du fait de sa « faiblesse pour les femmes », il est accusé d’un délit grave (agression sexuelle) voire d’un crime (viol)  ».

                                      Par ailleurs, de nombreuses blagues fleurissent sur Intern
                                      et à propos de l’affaire DSK, ce que regrette Mix-Cité. En effet, comme l’explique Osez le féminisme, « le déferlement de blagues sexistes auquel on assiste, parfois sous forme de palmarès, montre à quel point les violences faites aux femmes sont encore minorées dans l’imaginaire collectif  ». Et l’association de rappeler que si la gravité des faits était avérée, ils ne seraient pas drôles du tout puisqu’ils « constitueraient un crime  ».

                                      Face à toutes les déclarations de soutien à Dominique Strauss-Kahn, quelques voix féministes s’élèvent donc enfin pour défendre la victime présumée, 
                                      dont certains journaux ont eu la finesse de souligner le sain esprit. Parler de cette jeune femme comme d’une possible affabulatrice et débattre sur son apparence physique contribuera aux «  idées reçues largement propagées, dont la plus commune est que (les victimes de viol) l’auraient bien cherché  ». A ce sujet, les féministes d’Outre-Atlantique montent aussi au créneau, s’en prenant vertement à ceux qui remettent en doute la parole de la victime présumée, au nom d’une fumeuse théorie complot. 

                                      Alors, rien n’est encore prouvé dans cette affaire et il faut laisser du temps à la justice. Mais il y a une victime présumée qui a peut-être été agressée sexuellement. Pour cela, et comme le rappellent les associations féministes, elle mérite tout autant de considération, de soutien et de respect que Dominique Strauss-Kahn.


                                    • le poulpe entartré 18 mai 2011 10:03

                                      @ Imothep

                                      Confirmation, son post est crapuleux.


                                    • yabie 19 mai 2011 02:04

                                      @ Imothep.
                                      Piqué au vif visiblement, en tout cas vexé d’entendre une voix qui n’appelle qu’au calme et à la retenue, retenue dont vous manquez cruellement dans votre réponse où l’insulte vous sert de conclusion.

                                      Merci pour la leçon de français (attention, quand même à votre propre orthographe, car j’ai noté certaines coquilles) qui me permet de réitérer encore une fois mon opinion : quel est l’intérêt d’écrire un article au conditionnel, à part pour se protéger tout en déversant ce que l’on n’ose assumer à l’indicatif  ?!? Avec des « si » et du Conditionnel, on mettrait Paris en bouteille... On connaît la formule !
                                      Enfin, ne confondez pas mon jugement sur votre production - puisque vous la diffusez sur Internet, j’imagine que c’est ce que vous recherchez - et un jugement sur votre personne. Il vaut mieux éviter l’affectif lorsque l’on veut défendre ses points de vue.

                                      Je me permets donc de reprendre l’extrait final de Marianne que vous m’avez proposé à titre de réponse :
                                      "Alors, rien n’est encore prouvé dans cette affaire et il faut laisser du temps à la justice. Mais il y a une victime présumée qui a peut-être été agressée sexuellement. Pour cela, et comme le rappellent les associations féministes, elle mérite tout autant de considération, de soutien et de respect que Dominique Strauss-Kahn.« 
                                      =>Je souscris totalement à ces propos, et n’arrive pas à voir où vous auriez pu lire quelque chose de ma part qui s’y oppose. Ce n’est pas parce que l’on ne veux pas reconnaître de victime avant l’heure que l’on traîne cette personne dans la boue, comme vous le laissez entendre. En revanche, il apparaît clairement qu’en soutenant l’hypothèse de la culpabilité de DSK, vous n’épargnez guère le personnage !

                                      Mais comme visiblement, j’ai mal interprété votre article initial, je l’ai donc relu attentivement et reviens dessus plus précisément pour étayer mes positions :

                                      Imothep :  »Plaçons-nous dans le cas de la culpabilité de DSK. En effet la présomption d’innocence n’empêche nullement de supposer que la victime ne soit pas une abominable affabulatrice mais - ce que pourrait confirmer les éléments matériels - qu’elle ait bien subi ce qu’elle dit avoir subi.« 
                                      => Voici donc votre hypothèse : la plaignante est bien victime et DSK est le coupable.

                                      Imothep :  »Pour qu’il soit maintenu en détention malgré la proposition de ses avocats de la proposition d’une caution d’un million de dollars, et alors que la liberté sous caution est la règle, il faut qu’il y ait suffisamment de preuves et une crainte de fuite pour que cela ait été refusé. Il faut ainsi savoir que les deux avocats de DSK sont parmi les plus réputés et brillants et respectueux de la justice. Ce qui donne la mesure de ce refus de liberté. On peut imaginer que l’affaire Polanski ait pu jouer car une fois en France il a fui ses responsabilités et la justice, mais on n’en sait rien.« 
                                      => Attention, ce choix de la juge n’est en aucun cas une pré-condamnation au regard des faits exposés par l’accusation, mais juste une mesure préventive face aux risques de soustraction de DSK à la justice américaine. Vous le verriez sérieusement essayer de quitter clandestinement les USA et demander la protection de la France ou encore se faire oublier à l’autre bout du monde ? Allez, admettons...

                                      Imothep :  »Si ce qui pourrait apparaître petit à petit s’avère on ne peut rester indifférent à l’attitude - je le répète dans le cas où ces faits s’avèreraient - du milieu appelé politico-médiatique.« 
                                      => Ici, votre extrême prudence soit discrédite le propos (cas d’une fiction surréaliste par exemple) soit vous déresponsabilise complètement des conséquences que vous tirez de vos hypothèses s’ils celles-ci ne se vérifiaient pas finalement.

                                      Imothep :  »Comme l’a rappelé Quatremer en juillet 2007, il aurait été un secret de polichinel la propension de DSK à forcer certaines femmes.« 
                                      => Encore du conditionnel à charge contre DSK. Mais toujours pas de faits tangibles valant de preuves !

                                      Imothep :  »On a des témoignages non seulement de l’auteur/journaliste Tristane Banon, mais aussi lors du dîner des présents autour de la table dont Ardisson qui déclarait qu’il y avait 14 jeunes femmes de sa connaissance qui pouvaient en dire autant.« 
                                      => Ça y est du concret, de l’info, de la vraie ! Parfait, on prend en note et on regrette un peu que la malheureuse attende l’occasion présente - et peut-être le drame de notre femme de ménage - pour oser porter devant la Justice l’agression qu’elle aurait elle-même subi. Mais encore une fois, son témoignage reste à être jugé par une cour, confronté à la version de la défense avant d’être pris pour preuve à charge ! On peut accuser d’un côté et se défendre de l’autre, et c’est la Justice qui tranche. Dans le cas de Mme Banon, nous n’en sommes qu’au stade de l’hésitation à porter plainte... Il y a donc encore du chemin...

                                      Imothep :  »Tous ces leaders qui se sont répandus pour DSK, tous ceux qui ont parlé de complot sans même réfléchir une seconde que ni pour la France (il valait bien mieux que cela ait lieu beaucoup plus tard) ni pour les USA (ce qui par ailleurs est parfaitement contradictoire avec le fait qu’avant DSK était présenté comme l’agent sioniste des Américains, parce qu’il valait mille fois mieux pour eux attendre que DSK soit candidat aux primaires socialistes ce qui lui imposait une démission de son poste sans avoir à agir) n’avait de sens ont eu une attitude d’un mépris absolu pour la jeune femme qui a porté plainte.« 
                                      => Il est autant difficile d’accabler un présumé innocent tout en ignorant sa présumée victime que de défendre un présumé coupable tout en considérant sa présumée victime : cela relève de la schizophrénie ! On préférera donc naturellement retenir les paires qui vont ensemble : soit le coupable et sa victime, soit une affabulatrice et son innocent. Vous avez choisit la première stature, d’autres la deuxième. Je préconise de mon côté une autre position : conserver le statut des protagonistes tels quels tant que les faits n’ont pas été avérés (jugés, j’entends !), à savoir une plaignante employée d’un hôtel et un client du même hôtel. Ce sera à la Justice de déterminer la réalité des relations entretenues entre ces 2 individus. Quiconque s’amuse à ce jour à imaginer un scénario sous couvert de Conditionnel ne fait que se perdre en fictions, qui lui vaudront à coup sûr le titre de visionnaire si ses hypothèses se confirmaient, mais dont il pourra facilement se déresponsabiliser très facilement (Conditionnel aidant, n’est-ce pas !) dans le cas contraire. Et c’est bien là le reproche que je vous fais : vous demandez la tête de ceux qui prennent une position opposée à la votre, parce que leur Conditionnel prend des hypothèses différentes des vôtres. En revanche, si vos hypothèses étaient contredites, vous arriverez à vous disculper très facilement derrière votre Bescherelle et votre Bled ! 

                                      Imothep :  »Il faut aussi dire que Tristane Banon, qui va porter plainte, a déclaré qu’elle avait subi des pressions des proches de DSK. Il faut aussi dire qu’elle a été trainée dans la boue. Il faut dire que pour elle et que pour cette femme de chambre il n’y eu que présomption de coup monté, de mensonges. Mais il semble que, elle aussi, ait un dossier solide.« 
                                      => La Justice est justement là pour éviter ces situations. Je ne dis pas que c’est chose aisée, bien au contraire ! Mais, à renier son utilité, on ne fait que renforcer le sentiment d’impunité de ceux qui devraient être punis, et on porte alors en soi une part de responsabilité de n’avoir pas aidé à protéger la société d’un potentiel récidiviste.

                                      Imothep :  »Il faudra se souvenir, en fait si ces preuves médico-légales étaient définitives et que la culpabilité de DSK avérée, que ce milieu médiatico-politique aura été complice de la dérive sexuelle de DSK. La réalité aura donc été, dans ce cas, que tout le monde sachant les penchants de DSK, tout le monde se sera tu. Pis car ce silence complice aura conforté DSK dans le sentiment de sa totale impunité. Ce silence aura favorisé les agressions qui auront été commises. Il s’agira de non assistance à de futures victimes.« 
                                      => Ce qui ferait donc de Mme Banon une victime et une coupable à la fois.

                                      Imothep :  »Il s’agira que ce milieu politico-médiatique aura donné un permis sans restriction à DSK de satisfaire ses appétits sexuels débridés et prédateurs, puisque ni ses amis politiques, ni ses ennemis politiques, ni les journalistes au courant n’auront fait en sorte qu’il cesse son jeu. Ils auront été les complices volontaires de ses actes futurs dès l’instant ou ils savaient et qu’ils se sont tus.« 
                                      => Encore faut-il disposer d’éléments suffisants pour condamner devant une cour, et c’est toute la difficulté que personne à ce jour n’a réussi à surmonter ! A priori, Mme Banon disposait de ces éléments qui auraient évité le présumé calvaire de la femme de ménage. Elle n’a cependant pas jugé utile d’aller plus loin... Dommage !

                                      Imothep :  »Il faudra se souvenir aussi que tout en sachant cela ils sont allés pleurer devant les caméras pour lui à l’immense mépris de ses victimes et de la justice. Il faudra se souvenir que le PS, les candidats Hollande et Royal, théoriqiement du côté du combat des femmes, violemment anti-machistes et enfoncés jusqu’au cou dans la lutte contre les violences sexuelles auront fermé les yeux parce qu’i s’agissait d’un des leurs.
                                      L’affaire DSK sera une honte immense du PS, une honte immense de la presse qui auront laisser un prédateur agir par complicité passive par le silence et active en plongeant dans la boue les témoignages de celles qui se disaient victimes. Ils auront été le mépris de la justice, le mépris de la femme, le mépris de l’être humain, le mépris de la vérité.« 

                                      => Je prends donc ici vos futurs de l’indicatif pour valeur de Conditionnel, c’est bien cela ?

                                      Imothep :  »Si DSK est condamné que diront les caciques du PS qui n’ont de mots assez durs pour les autres agresseurs sexuels ? Reviendront-ils sur leurs propos antérieurs ? Auront-ils une pensée pour sa victime ? Se flagelleront-ils d’avoir parlé de complot ? D’avoir méprisé la parole de la victime, de l’avoir en fin de compte traînée dans la boue ?"
                                      => Elle peut se dire victime aujourd’hui mais ne le sera vraiment que le jour où DSK sera déclaré coupable. En attendant, je vous invite à essayer d’adopter la position intellectuelle qui tenterait de respecter la présomption d’innocence de DSK tout en reconnaissant que cette femme est bien victime de ce qu’elle prétend : comment faites-vous ? La seule possibilité, c’est que DSK ne soit pas son agresseur et qu’elle se soit fourvoyée sur son identité. Mais cette option est déjà écartée, car elle l’a formellement identifié. Du coup, DSK devient le coupable si on veut la garder victime. Pour ceux, qui préfèrent à ce jour considérer DSK innocent, ils ne peuvent qu’avoir des doutes sur l’accusation ! Et moi, je préfèrerais qu’on attende tout simplement le temps de la vérité...


                                    • Imhotep Imhotep 19 mai 2011 07:41

                                      Votre réponse est exemplaire de mauvaise foi et de perversité intellectuelle. je ne prendrais qu’un seul exemple, vous me retournez votre propre problème en parlant de ma schizophrénie qui n’est en fait que le reflet de la vôtre. Vous ne manquez pas de culot. C’est vous qui êtes pris au piège de l’innocence de DSK qui entraîne la culpabilité de la femme de chambre et vous osez - ce qui est ma foi hallucinant - dire que cette femme aurait eu une illusion. Vous atteignez là des sommets. La longueur de votre texte n’en fait pas moins un faux parfait. Vous vous trouvez dans une situation impossible et donc vous en accusez les autres. Il n’y a aujourd’hui que deux hypothèses soit il est innocent et la femme de chambre est gravement coupable car les conséquences sont majeures soit c’est l’inverse. Il ne peut y avoir concomitance des deux solutions. C’est ce qui crée votre propre schizophrénie et non la mienne, car moi je me mets dans le cas de la possible culpabilité de DSK, vous vous mettez dans le cas de son innocence certifiée NF et vous ne pouvez de ce fait accepter l’innocence de la femme de chambre et par voie irrémédiable de conséquence de sa culpabilité que vous tentez de façon vaine et ridicule de minimiser par une sorte d’illusion ce qui n’ôte en rien que vous l’accusez de mentir. Par ailleurs vous poursuivez, vous votre calomnie envers les victimes. Car pour Tristane Banon son témoignage doit être considéré comme potentiellement vrai, or vous vous le considérez comme forcément faux. Quant à savoir pourquoi elle a tant attendu vous devriez lire le témoignage de cette jeune femme violée qui a attendu pour porter plainte, témoignage ici sur Agoravox. Vous devez être parmi tous ceux qui mettent en doute la parole des femmes violées qui sont confrontées à cette grande difficulté de la dénonciation et de la plainte car cela continue de bouleverser leur vie, et de ceux donc qui justement sont une partie de la cause des délais de dénonciation et de plainte. Dans le cas particulier de Tristane Banon elle a fourni toutes les explications convaincante de la raison de ne pas avoir porté plainte. Explications dont vous faites fi.

                                      PS : l’argument utilisé pour les fautes d’orthographe est celui du médiocre. Le conditionnel est une réalité grammaticale et non une pseudo- protection car effectivement et la justice et la démocratie m’y permettent, je me suis mis dans la position où DSK est coupable, position qu’a prise la police, et je suppose non sans raison à moins bien sûr de théorie ridicule de complot. En fait vous faites là aussi le procès d’intention de la police de NY qui arrêterait un homme pour quelle raison, au fait ?. Et dans cette hypothèse je peux effectivement étayé cette possibilité par le passé de DSK tout comme vous vous étayez de façon ridicule la culpabilité de la femme de chambre et d’agir ainsi (et de m’accuser de la même chose est ironique je suppose) est bien que vous jugez cette femme tout en fustigeant les autres. votre cerveau doit bouillir confronté à cette contradiction majeure : juger ceux qui jugeraient DSK (ce qui est déjà contradictoire) tout en accablant la femme de chambre. Vous vous autorisez donc à faire ce que vous interdisez aux autres pour DSK.

                                    • yabie 19 mai 2011 11:54

                                      @ Imhotep

                                      Désolé d’intervenir une nouvelle fois, mais vous me lisez bien mal et du coup, en tirez des interprétations bien erronées.

                                      À l’inverse de vous qualifier de schizophrène, je constate justement que vous prenez une position tout-à-fait logique qui associe victime et coupable. La thèse schizophrène aurait été alors de dire que DSK n’était pas coupable mais que la plaignante était bien sa victime !!! Vous vous gardez donc de ce piège, et c’est tout à votre honneur.

                                      Cependant, vous regrettez que ceux qui appellent au respect de la présomption d’innocence (et qui endossent donc les hypothèses opposées aux vôtres) ne reconnaissent la plaignante comme la victime de DSK. S’ils le faisaient, ils adopteraient donc la thèse schizophrène qu’il vous serez alors bien aisé de disqualifier !

                                      Vous confondez également ma position personnelle et la thèse défendue par ceux dont vous demandez la tête : ce n’est pas parce que je vous la présente que j’y adhère. Cela permet de vous montrer qu’il est tout autant naturel d’accuser DSK et compatir avec sa victime (votre position), que de défendre DSK et avoir donc des doutes sur la victime (la position des défenseurs de DSK, et non la mienne !!!).
                                      Pour ma part, je veux tout simplement souligner que je ne sais pas, que je ne peux pas savoir en ce jour où seule l’accusation est mise en avant : je ne sais pas si DSK est coupable (lui se dit encore innocent, il me semble), et je ne sais pas si la plaignante est bien une victime (elle l’affirme depuis le début, en effet). Il y a contradiction, bien évidemment, et ce n’est pas le Conditionnel qui permettra de la lever. Je veux juste respecter le principe qui veut que nous attendions le verdict de la Justice avant de juger l’un ou l’autre avec des « si » !

                                      Concernant le cas de Tristane Banon, je ne peux que l’encourager à surmonter tout ce qui l’a empêchée à ce jour de porter officiellement plainte. Ce n’est malheureusement que le seul et unique moyen de valider son témoignage et qu’elle soit considérée officiellement comme la victime qu’elle prétend être. En disant cela, je ne sous-entend pas qu’elle pourrait mentir, je dis simplement que son témoignage ne peut être pris pour argent comptant... Comment lui apporter plus de crédit que la défense que pourrait y opposer DSK (et que l’on ne connaît pas d’ailleurs). À moins que vous ayez des moyens très efficaces de discerner la vérité ? L’induction qui m’a fait écrire que Mme Banon pourrait être à la fois victime et coupable, fait simplement suite à la lecture de vos propres écrits : (Imhotep) "La réalité aura donc été, dans ce cas, que tout le monde sachant les penchants de DSK, tout le monde se sera tu. Pis car ce silence complice aura conforté DSK dans le sentiment de sa totale impunité. Ce silence aura favorisé les agressions qui auront été commises. Il s’agira de non assistance à de futures victimes.« Mme Banon, à vous entendre, fait donc partie de ceux-là.
                                      Encore une fois, je ne veux que me fier à la Justice parce que je veux y croire. Mais, c’est évidemment une autre histoire si on estime que cette institution est inutile et que la seule bonne foi des plaignants suffit à condamner les accusés...

                                      Enfin, concernant la police américaine, ne me faites pas croire qu’une arrestation vaut pour preuve de culpabilité ? La position de la police américaine est normale puisqu’elle répond à la demande de la plaignante : ils sont bien obligés d’appréhender l’accusé pour le confronter aux faits qui lui sont reprochés ! Comment faire autrement ? Aux USA, c’est aux accusés qu’il incombe de démontrer leur innocence. C’est donc une position de principe qui ne prévaut en rien sur la culpabilité réelle et finale de DSK. Il est en effet présumé coupable jusqu’à ce qu’il prouve le contraire, et il sera réellement coupable au terme d’un procès où il n’arriverait pas à convaincre ses jurés. En attendant, le terme »présumé" prend toute son importance et nous impose le silence, qu’il s’agisse du présumé coupable ou de la présumée victime... mais je crains que vous n’en soyez capable !


                                    • yabie 20 septembre 2011 07:26

                                      4 mois après mon commentaire contre cet article (et les échanges assez virulents avec son auteur), je suis satisfait d’entendre enfin la voix de DSK sur cette affaire, corroborée par le rapport du procureur et l’abandon de toutes les charges qui portaient sur lui.
                                      À lire donc pour ceux qui ont encore des doutes ou des soupçons (d’un point du vue juridique évidemment, après chacun peut croire ce qu’il entend...) :
                                      http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/09/19/contre-offensive-de-dsk-ce-que-dit-le-rapport-du-procureur_1574142_1522571.html#ens_id=1522342

                                      Et dire qu’on m’accusait de mauvaise foi...

                                      Petite revanche bien savoureuse : non pas concernant le non-lieu pour DSK (je m’en fiche pas mal), mais concernant mes appels répétés à la décence et à la retenue sur ce genre d’affaires qui délient si facilement et rapidement les langues de vipères et poussent certains à aboyer avec la meute dans le déni le plus complet du respect des personnes (les présumés coupables ou les présumées victimes d’ailleurs)...

                                      Je reprend ici les propos de l’auteur qui m’avaient fait réagir et dont on mesure aujourd’hui l’excès malheureux :
                                      Imhotep : "L’affaire DSK sera une honte immense du PS, une honte immense de la presse qui auront laisser un prédateur agir par complicité passive par le silence et active en plongeant dans la boue les témoignages de celles qui se disaient victimes. Ils auront été le mépris de la justice, le mépris de la femme, le mépris de l’être humain, le mépris de la vérité.
                                      Si DSK est condamné que diront les caciques du PS qui n’ont de mots assez durs pour les autres agresseurs sexuels ? Reviendront-ils sur leurs propos antérieurs ? Auront-ils une pensée pour sa victime ? Se flagelleront-ils d’avoir parlé de complot ? D’avoir méprisé la parole de la victime, de l’avoir en fin de compte traînée dans la boue ?
                                      "

                                      En espérant que son auteur en aura tiré quelques leçons dans la rédaction à chaud de ses œuvres suivantes...


                                    • latortue latortue 17 mai 2011 12:11

                                      Quand je pense que les pro DSK ont demandé le report a septembre des primaires de la gauche ,pensant par la même faire en sorte que DSK se présente quand même .Mais ces gens sont dingues quoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! y a pas de mots ils espèrent que les Français vont mettre DSK a la tête du pays après ce scandale .Voila bien là, la preuve totale et absolu que ces malades de politicards ne se rendent même pas compte de la gravité des faits qu’ils commettent, pour eux les fautes commises sont pas aussi importantes que leur carrière, ce monde pue a cent lieux a la ronde . la culpabilité de DSK ne laisse aucun doute et ils le savent tous les tests ADN la vidéo,les témoignages,les antécédents,etc etc rien a voir avec un quelconque complot ce type est un malade du sexe point barre .Pas de mot pour la victime on ne pense qu’a ce formidable porc ,qui d’ailleurs s’en sortira sans problèmes, une transaction va être passé car vue l’ampleur des preuves et les risques encourue c’est la seule solution qu’il lui reste les avocats vont lui conseiller de transiger avec la plaignante comme ils avaient fait avec Mikael Jackson quelques millions de dollars et hop terminer les gens friqués s’en sorte toujours .voila la différence entre la justice pour un pauvre et celle pour les riches .Après il partira se faire oublier dans sa riad de millionnaire touchant ses retraites cumulées énormes la belle vie quoi, et ,est ce que cette affaire lui aura donné une leçon je n’en suis même pas sure. 


                                      • pastori 17 mai 2011 12:11

                                        n’avons nous pas un ministre en exercice qui fait de ses penchants très penchés le fond de ses livres ? 


                                        les garçons d’extême orient serait-ils moins à plaindre ? 

                                        qu’en pense le brillant debré, grand soutient de tous ministres de ce gouvernement. ?

                                        est ce bien le fils de Michel ?

                                        • Anubis Anubis 17 mai 2011 12:34

                                          La différence entre mettre son zizi dans la bouche d’une personne qui ne l’a pas demandé (DSK) et donner des sous à un jeune éphèbe thaïlandais pour recevoir le zizi dudit éphèbe dans son fondement (FM) - pardonnez-moi d’être un peu cru mais c’est pourtant de cela qu’il s’agit - paraît assez importante pour ne pas mélanger ces deux faits.

                                          Du reste, le livre de Mitterrand avait été salué par la critique lors de sa sortie et ce n’est que lorsqu’il a été nommé ministre de Sarkozy qu’il a été traité de tous les noms. S’il ne s’était appelé Mitterrand et s’il était devenu ministre d’un gouvernement de gauche, on peut douter fortement que la réaction de la classe politico-médiatique ait été la même.

                                          Sauf de la part du FN sans doute, jusqu’à ce que ce genre d’affaires le concerne de nouveau, comme lors de l’affaire Poulet-Dachary en août 95.


                                        • cameleon29 cameleon29 17 mai 2011 12:19

                                          Pathétique la mère Royale dans sa défense de DSK ,elle non plus ne savait pas ?

                                          Si la culpabilité est avérée dans les jours qui viennent, comment feront-ils pour retrouver de la légitimité tous cette bande de menteurs qui ne pouvaient pas ne pas savoir.....

                                          Pour moi le PS est MORT en ce lundi 16 mai 2001 ou disons plutôt qu’il s’est tiré la cartouche finale dans le seul pied qui restait de valide.....

                                          PS : La famille ne souhaite ni de fleurs ni couronnes car le corps sera jeté à la mer dans le plus grand respect des valeurs politiciennes......


                                          • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:26

                                            Pensons à tous ces bâtards de médias, de sondeurs, de dirigeants PS, tous là depuis des mois à vouloir nous refourguer un détraqué notoire pour le mettre à la tête de ce pays.
                                            Un vrai tas de fumiers.


                                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 mai 2011 14:24

                                            « Pour moi le PS est MORT... »

                                            Je ne suis pas sûr que ce soit l’avis de François Hollande. Depuis que DSK est en taule à New York Flamby vient de gagner 17 points dans les sondages.

                                            « Dans cette nouvelle donne, le bénéficiaire — on n’ose dire le grand gagnant — est François Hollande, comme le montre notre sondage Harris Interactive. »

                                            Les complotistes pro-DSK vont bientôt nous dire que que la conspiration a été ourdie par les services secrets du Conseil Général de Corrèze.

                                             smiley


                                          • JL JL 17 mai 2011 14:50

                                             smiley  smiley  smiley


                                          • Anonymous Republic Punisher Anon Commander 17 mai 2011 16:08

                                            ahahahah trop bon !!!!


                                          • epapel epapel 17 mai 2011 21:24

                                            Sous la direction de Flambi.


                                          • cameleon29 cameleon29 17 mai 2011 22:00

                                            A oui il reste la Hollande !!
                                            non mais pour moi perso, c’est mort !!


                                          • latortue latortue 17 mai 2011 12:24

                                            au passage un aperçu de ce que pense ses petits copains comme BHL toujours prompt a défendre ces amis
                                            http://laregledujeu.org/2011/05/16/5685/ce-que-je-sais-de-dominique-strauss-kahn/
                                            rien pas un mot de compassion pour la victime c’est sur elle elle n’est pas juive mais noire !!
                                            insinuation de complot ,accusation et mise en cause de la justice des USA BHL dans toute sa splendeur de pourfendeur ploutocratique défendant ses semblables sans discernement .


                                            • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 12:29

                                              Bé-Hach-Heil mérite de se faire entartrer encore une dernière fois, avec un tarte aux parpaings.


                                            • moumou moumou 18 mai 2011 01:15

                                              BHL :-Et je veux pas non plus entrer dans les considérations de basse psychologie – comme on dit basse police – qui, prétendant pénétrer dans la tête de l’intéressé....

                                              Toujours BHL :-J’en veux, ce matin, au juge américain qui, en le livrant à la foule des chasseurs d’images qui attendaient devant le commissariat de Harlem, a fait semblant de penser qu’il était un justiciable comme un autre.

                                              J’en déduis qu’il a reçu les confidences du juge. MDR
                                              Ou alors, il voulait pas mais le fait quand-même... un acte non consenti de masturbation intellectuelle, un auto-viol ? smiley


                                            • le poulpe entartré 18 mai 2011 10:22

                                              Le dit BHL a fait un mauvais remake du célèbre « J’accuse ». Aucune originalité, copieur, presque une oeuvre de faussaire. Sous sa plume cela devient  : « j’en veux ».

                                              Réaction de sale gosse incapable du début d’un commencement de raisonnement. Incapable de s’en tenir aux faits, sans un mot pour la femme de chambre et pour lequel le satire hotelier est victime du physique avantageux de l’employée. C’est de sa faute. Elle aurait du être moche, un vrai boudin. A moins.....à moins qu’il soit sous l’effet de stupéfiant et alors tout s’explique ? Mais non, il est à jeun, pas une goutte d’alcool. C’est en buvant son earl grey qu’il a pondu cette bouse, toute chemise blanche relevée.

                                              Il a l’élégance de ne pas se chier dessus, tout de même. En public, c’est sur ! En privé, on s’en fout. Enième pitrerie.


                                            • Cocasse Cocasse 18 mai 2011 10:29

                                              C’est un véritable tas de détritus humain !
                                              Marvel devrait l’employer comme super vilain dans une BD.
                                               smiley


                                            • pallas 17 mai 2011 12:29
                                              Imhotep
                                              L’affaire DSK est bien plus grave qu’elle ne le laisse supposer, et les gens n’ont pas pris conscience des conséquences.

                                              Rappeler l’affaire Polanski et la défense total, au nom que c’est un artiste des BHL, le soutiens de personnalités politiques, de journalistes, de comédiens, chanteurs et autre.

                                              Polanski, les Américains ne l’ont toujours pas digéré, d’ailleurs, ce type est un criminel, et il aurait du purger ça peine au USA.

                                              L’affaire Mittérand, aurait du le contraindre à etre démissionner immédiatement, mais il fut défendu, d’ailleurs, il à défendu Polanski.

                                              BHL aujourd’hui DSK.

                                              La situation est bien plus grave, car maintenant, ça n’est plus qu’une simple question de réputation de La France qui est en jeu, c’est le coeurs de notre systeme économique et géopolitique qui est atteint.

                                              Le FMI est repassé de maniere «  »« Officiel »«  », dans les rangs des USA et de La Chine, et les USA sont au bord de la faillite total, et le créancier c’est La Chine.

                                              L’Europe, va se faire manger, et commence déja, et les affaires Polanski et DSK, donne une légitimité «  »Moral«  », que notre nation s’effondre totalement avec absolument aucunes indignations des autres nations, qui nous considerent deja comme ultra corrompu, avec un systeme judiciaire totalement corrompu et des élites pervers sexuels majeur.

                                              Si Polanski avait purger ça peine, si Frederic Mittérand avait été limogé, DSK n’aurait pas pris les foudres de la justice américaine à ce point.

                                              C’est l’effet papillon, cette fameuse théorie, qui passe à la pratique.


                                              • pallas 17 mai 2011 12:40

                                                Si demain La France est ruinée, rentrant en guerre civil, l’euro laminé par les traders US, La Chine imposant ça politique économique à La France.

                                                Nous ne pourrons et ne pouvons rien dire et aucunes nations au monde viendra nous sauver, nous aider, nous approuver, bien au contraire, le prix à payer est trés lourd, le peuple est responsable d’avoir choisi ses élites, le peuple paie, au meme titre que les élites.

                                                Maintenant Moralement, meme notre «  »fameuse révolution française«  », «  »pays des droits de l’homme«  »", ne represente rien en terme de dire et de justifications, car notre Nation est considerée comme mauvaise et corrompu.

                                                La conséquence de ces 30 années de décadence moral, ne fait que de commencer.

                                                Les loups viennent de rentrer dans la bergerie et personne ne viendra les chassés.


                                              • Aldous Aldous 17 mai 2011 14:50

                                                Tout à fait d’accord, si les élites européennes n’avaient pas couvert les turpitudes de Polanski en érigeant une sorte de principe d’immunité au profit des « entre-nous », la juge n’aurait pas été aussi rigide envers DSK.

                                                Les échanges lors de la présentation à la cour sont absolument clair là dessus.

                                                Les élites européennes donnent une image de délitement complet et renforcent l’idée que nous ne sommes désormais des pays balkanisés, corrompus jusqu’à l’os renforçant le sentiment de ceux qui ne le sont pas qu’on peut nous manipuler et mener par le bout du nez sans que nous ne mouftions.

                                                Il est temps de faire le grand ménage.


                                              • ZEN ZEN 17 mai 2011 12:32
                                                « La chute des grands hommes rend les médiocres et les petits importants. Quand le soleil décline à l’horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose. »
                                                Choses vues (1887-1900) V. Hugo

                                                • fonzibrain fonzibrain 17 mai 2011 12:43

                                                  si aujourd’hui il dit que c’était un rapport consenti c’est qu’il sait que du sperme a été retouvé dans la bouche de la nana....


                                                  c ’est pathétique comme défense, j ’espère de tout mon coeur que ce malade va aller en taule, le mieux serit qu’il se suicide, de tout façon si il est condamné à plusieurs années de prison, vu son age, le suicide est tout ce qui lui reste.

                                                  vive la providence, parfois Dieu nous rappelle qu’il existe....

                                                  • dom y loulou dom y loulou 18 mai 2011 12:00

                                                    ah ben alors benoit le fol, puisque tu as créé l’univers, les déresponsabilisés vont te demander des comptes ...


                                                  • dom y loulou dom y loulou 18 mai 2011 11:50

                                                    les procès des gueux ont au mieux une jolie aquarelle

                                                    photographier dans les salles de tribunal est passible d0amende en principe

                                                    traitement particulier, « de faveur » ici, un visage défait montré au mond entier, ce n’est pas un traitement qui est usuel du tout

                                                    une mise en scène merdiatique

                                                    au moins on voit avec certitude que les papelards sionistes aiment à diriger les pensées

                                                    unilatéralement dans le jugement

                                                    après vous pouvez toujours accuser le « phare de la pensée universelle » de mettre des types comme DSK à la tête du FMI... mais bien sûr...

                                                    si cet affreux-là n’imaginait pas les producteurs d’armes ceux-ci seraient de dodus angelots la bouche en cœur et chantant des cantiques en robes de soie !!

                                                    et les papillons sont de vilaines sorcières et les présidents de bons papas... mais bien sûr !!

                                                    c’est une mise en scène, que les actes d’accusation soient réels ou non, pour ma part je me refuse de faire le procès d’un homme AVANT son procès simplement parce que des saloperies de journaux voyeurs, partials et pervers m’y invitent, n’existeraient-ils pas que je ne saurais même pas qu’il existe ce personnage fantasmagorique qui croyait vraiment être le président du FMI

                                                    grave erreur

                                                    les Bilderberg ont le pouvoir financier de maitriser chaque aspect de leur machine et si nous ne voulons pas être autre chose que leurs pions nous voilà immédiatement diabolisés, bouc-émissaire de tous les maux sur terre, très pratique pour les bien pensants pleins de vertus qui ne se remettent jamais en cause... ils ne sont jamais responsables de rien. très pratique ces boucs émissaires merdiatiques à la petite semaine pour déverser sa bile.

                                                    « mais les Bilderberg ne partagent pas ce pouvoir » dirait Gandalf... lol

                                                    peu importe, la foule a son Golgotha, ses Torquemada et ses procès d’intention quotidiens contre « l’homme » (quel qu’il soit, tous les jours reçoivent leur bouc émissaire. leur épouvantail, ben laden hier, DSK aujourd’hui, Al Alawaki demain, encore une invention du pentagone, la ressuscitée de ben laden No 406 879 483, liste F.

                                                    et les occidentaux ainsi se sabotent eux-mêmes dans l’âme en suivant les joueurs de pipo séparatistes qui leur agitent des biftons, des sadiqus et des nichons devant le nez sur papier glacé et écrans plats

                                                    mais quelle belle « société » transformée en immense salle de tribunal quotidien, une merveille dont les poussières astrales parleront encore longtemps de ces usines de mort que des travailleurs saints et innocents font tourner à plein régime pour le bonheur des Rothschilds. sur rythme glorieux des fesses de Rihanna

                                                    la perversité est partout dans l’usine sioniste et un DSK est bien pratique pour se défouler un coup, surtout si l’on accepte qu’on n’est pas maître de soi, mais qu’une vile marionette, que dis-je un reflet et non un être entier, responsable de ses actes, n’est-ce pas ?


                                                  • Alain de Lyon 17 mai 2011 13:02

                                                    Maurice Gutman, Michel Polac, Roman Polanski, Frédéric Mitterrand, Daniel Cohn-Bendit...

                                                    Plus que ces crimes restés impunis, c’est le soutien quasi unanime des politiques et le silence complice de tous les possesseurs de carte de presse qui détruit aux yeux du monde entier l’image de la France.

                                                    Démocratie ? Qui y croit encore ?

                                                    • cameleon29 cameleon29 17 mai 2011 22:08

                                                      pas moi ! désolé pour eux !


                                                    • Electric Electric Tof 17 mai 2011 13:28

                                                      Très bon papier, en plein dans le mille.

                                                      Depuis 2 jours, nous voilà plongé dans un psychodrame à la A Christie, la femme de chambre, les horaires qui collent pas, que du bonheur ! Et de voir tout le gratin germanopratin sauter sur Kolwesi au secours du soldat DSK pris la main dans la culotte du zouave, je me gave.

                                                      Psychologie du DSK ? le gros nounours pervers pépère, au service des ambitions d’une femme richissime, qui évacue tout ça en se tapant les boniches du Sofitel de NYC.

                                                      Les masques tombent, et de voir les pseudos féministes bobo voler au secours d’un délinquant sexuel, là on est au summun.

                                                      La seule chose qui gache la fête, c’est ce que cela renvoie de notre image collective, après les titres de la presse étrangère sur Sarko, l’équipe de France de foot, maintenant, le chimpanzé en rut (dixit Tristane Bannon).

                                                      Il parait qu’on a les dirigeants qu’on mérite.

                                                      Qu’avons nous fait pour mériter cela ?

                                                      On est vraiment des veaux ?

                                                      Ben ouais !


                                                      • Alliance Rebelle citoyen du sud 17 mai 2011 13:44

                                                        la france scandalisé !

                                                        les medias francais ne parle que de ca , choqué qu’on puisse traité un etre humain présumé coupable , ou presumé innocent de la sorte
                                                        alors on ne parle dans l’affaire que le dsk qui as sauvé la grece et compagnie , ces reussites , etc... 
                                                        on ne parle a peine du crime comis , viol d’une femme
                                                        eh oui c’est vrai la victime n’est qu’une ’’negresse’’ , en plus c’est une immigré du ghana , donc elle perd son statut de victime , et on crie au complot
                                                        n’est pas victime qui le veux
                                                        la france ne reconnait pas l’egalité entre les victimes , surtout qu’une victime si elle est de couleur et de plus immigré ca ne peut etre qu’elle la coupable
                                                        les anti-conspirationisme deviennent du jour ou lendemain des conspirationiste
                                                        ben laden , sa mort tres appladi , coupable des attentats du 11 septembre qu’il n’as jamais revendiqué et dont il n’etait ni coupable , ni meme reconnu coupable par le FBI ( voir son site FBI )
                                                        mais comme c’etait un arabe , musulman de surcoit , il ne pouvait etre que coupable et son assassinat extra-judiciaire ne pouvait etre que juste
                                                        justice est faite
                                                        mais le criminel violeur de femmes lui c’est pas la meme chose c’est un blanc puissant et riche , un aristo
                                                        alors BHL le grand lecteur de botul va t’il encore nous sortir un ’’NOUS SOMMES TOUS AMERICAINS" ????
                                                        en tous quoi moi je me considere comme americain
                                                        esperant que la justice francaise sera elle aussi americaine et qu’elle nettoyera la france de tous ces criminelles a la tete du pays a travers le politique et l’economique , cette oligarchie affameuse du peuple , cette nouvelle aristocratie francaise ennemie des travailleurs honnete qu’on rakette avec ces lois fiscal criminelle et et toute les lois visant a faire perdre au petit peuple le peu de droits qu’il as acquis au cours du 20 eme siecle
                                                        cette mafia politico-mediatico-economique qui au lieu de proteger les femmes violer , assassiné ( presque tous les jours en france une femme meurt de violence conjugale ) , exploité , n’as de yeux que pour les pauvres femmes voilé , nouvelle ennemie qui permet de cacher les vraix maux de la société francaise , 
                                                        oui aux femmes violer en france ! mais non aux femmes voilé !
                                                        violer les femmes , tuer les , mais surtout commeter pas le crime de les voiler car la france est laic !
                                                        oui je n’ai plus honte de le dire , en ce moment , moi , pauvre parmi les pauvre , je dit NOUS SOMMES TOUS AMERICAINS ! VIVE L’AMERIQUE ! VIVE LA JUSTICE !

                                                        • armand armand 17 mai 2011 13:49

                                                          Effectivement la France se distingue par son laxisme...

                                                          ça ne me gène pas du tout que DSK prenne le max s’il y a eu tentative de viol ; en revanche, chez nous quand un multidélinquant t’agresse à coup de crosse pour te voler ton téléphone, le maximum requis c’est trois ans dont 18 mois avec sursis...

                                                          Il me semble que c’est d’un même ordre de gravité...


                                                        • brieli67 17 mai 2011 14:21

                                                          Un franc salaud

                                                          A défaut d’épouser Hortense Scheurer-Kestner, Clemenceau se replia sur une Américaine, Mary Plummer. Lorsqu’elle le lassa, il monta de toutes pièces une affaire d’adultère, lui qui la trompait effrontément. Il joua de toutes ses amitiés politico-juridiques pour obtenir un divorce accéléré et la faire renvoyer aux Etats-Unis. On s’étonne que, réputée sensible à la cause des femmes, Françoise Giroud n’ait pas éprouvé davantage de compassion pour cette malheureuse Mary. « Je reconnais que cet épisode n’est pas glorieux. Mais que faire ? Il lui ressemble », écrit-elle. Voilà une défausse qui accable et l’auteur et le personnage. Décidément, l’amour rend aveugle. C’est d’ailleurs ce qu’avait dû se dire la pauvre Mary Plummer en son temps.


                                                          un blog pour passionnés


                                                           Ne craignez jamais de vous faire des ennemis. 

                                                          Si vous n’en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait.

                                                          Un franc salaud 
                                                          aux « bons mots » qui laissent rêveur

                                                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 mai 2011 13:49

                                                          Le machisme des principaux dirigeants du PS et particulièrement des amis du parrain qu’était DSK qui savaient ce qu’il en était de ses comportements vis-à-vis des femmes se manifeste au grand jour. Il suffit de se rappeler de leur attitude vis-à-vis de la candidature de Ségolène Royal et de leur résistance vis-à-vis de la parité pour comprendre qu’un grand ménage est à faire dans ce parti. 


                                                          Que Martine et Ségolène tentent, sans grande conviction, de sauver ce qui peut l’être du naufrage en mentionnant de la considération pour la présumée victime du crime pour lequel DSK est inculpé, avec semble-t-il de très forts indices, ne les aidera pas à maintenir leur solidarité proclamée à DSK, en cas de culpabilité avérée de ce dernier, mais les fera apparaître comme complices du machisme qu’elle dénoncent sans cesse dans leurs discours officiels et dont elles ont été aussi victimes. Ainsi va l’aveuglement politicien jusqu’au sacrifice des principes supérieur sur lesquels on prétend fonder la légitimité de son engagement...

                                                          Rien ne peut faire croire à leur prétendue douloureuse surprise, sachant ce qu’elles savaient aussi bien que nous.

                                                          Merci pour cet excellent article.

                                                            

                                                          • brieli67 17 mai 2011 14:28

                                                            aH CAMARADE de Germanie ...


                                                            de la Dame Martine on en sait peu, mais si bon sang ne saurait mentir 

                                                            L’ Saint Père JACQUES D ; un ancien de la Brigade-bande de Chaban :
                                                            y a du « cadavre » dans les placards. 

                                                            Tante Yvonne les a fait viter des ors et des palaces républicains , non ?

                                                          • djanel Le viking- djanel Le viking- 17 mai 2011 15:45

                                                            ...........

                                                            Mon pauvre Reboul. Voici en lien un article de Marianne qui pourrait vous réjouir.

                                                            Voilà pourquoi la sortie de DSK du paysage présidentiel, quoi que l’on pense de son sort judiciaire, peut être une opportunité pour la gauche. Maintenant que son «  candidat miracle » est de fait éliminé, le PS va devoir se trouver un représentant plus digne des valeurs qu’il prétend défendre, apte à s’adresser au peuple, afin de ne pas laisser le champ libre à une Marine Le Pen tapie dans l’ombre.

                                                            C’est un choc qui peut s’avérer salutaire. Lien


                                                          • daryn daryn 17 mai 2011 15:17

                                                            La réalité aura donc été, dans ce cas, que tout le monde sachant les penchants de DSK, tout le monde se sera tu. Pis car ce silence complice aura conforté DSK dans le sentiment de sa totale impunité. Ce silence aura favorisé les agressions qui auront été commises. Il s’agira de non assistance à de futures victimes.

                                                            Pas mieux. Sachant que cela renvoie chacun d’entre nous, puissant ou pas, à sa propre responsabilté de réagir à son échelle sur les méfaits dont il a connaissance. Parce que tout le monde, c’est un ensemble d’individus. La responsabilté collective de tout le monde, ça n’existe pas, ce n’est que la somme des responsabilités individuelles. Et que pour que ce genre de choses ne se produisent pas, chacun doit faire sa part.


                                                            • brieli67 17 mai 2011 15:32

                                                              Gro Eva Farseth CANDIDATE 

                                                              ET DE DOUBLE NATIONALITE 

                                                              et DSK .... Panique aux US

                                                              On oublie trop vite dans ce hourvari des NTIC que DSK est un des pionniers de l’ « informatique appliquée » 
                                                              récemment BERCY  en jurait mordicus !

                                                              Comme connoisseur, il a dû recenser sa suite et ses gadgets.
                                                              Le portable -un et pas plus- qu’on n’oublie négligeamment ?
                                                              allons allons il a pu enregistrer, émettre ... voire corriger les èvènements. 

                                                              raisonner : un vieil éléphant/ours versus plante exotique 
                                                              à l’époque des bunga-bunga presidente...

                                                              il a plus d’un siècle une énigme demeure.
                                                              On raconte que l’abbé qui fut mandé par l’Élysée aurait demandé : « Le président a-t-il toujours sa connaissance ? ».
                                                               Un domestique lui aurait alors répondu : « Non, elle est sortie par l’escalier de service »


                                                              Sérieux la police de NY ?? cf Fergus :

                                                              DSK aurait quitté l’hôtel à 12 h 28 très exactement pour aller déjeuner avec sa fille. Manque de chance, les flics new yorkais affirment s’être trompés sur l’heure de l’agression : dans leurs déclarations initiales, elle avait eu lieu à 13 heures, désormais ce serait à... 12 heures !!!

                                                              De quoi jeter un doute sérieux sur toute cette affaire, eu égard à la manière dont sont élaborés les communiqués à la presse dans les affaires sensibles, et celle-ci a des conséquences planétaires ! 







                                                              • moumou moumou 18 mai 2011 02:46
                                                                Sont con hein les flics NY ! Surtout ceux qu’on envoie pêcher un gros poisson !
                                                                Poisson...hameçon...alibi bêton...négation...MDR


                                                              • Anonymous Republic Punisher Anon Commander 17 mai 2011 15:58

                                                                Merci pour cet article qui reflète à mon avis ce que bcp de français pensent (tous bord politiques confondus, je pense pas que les français aime qu’on défendent les violeurs) et non pas ce qu’on voit dans les médias français : des socialistes en larme et des journalistes qui parle de présomption d’innocence et d’images choquantes... aucune penser pour la victime, répugnant... les socialistes me dégoûte ! En effet ils ont l’air de COMPLICES sont-ils stupides au point qu’ils ne s’en rendent même pas comptes ? Comment des gens aussi bêtes peuvent arriver à de tel niveaux de responsabilités ??? Défendre son collègue violeur c’est beau quand même, vive le ps vive la république et vive la france !


                                                                • doctorix doctorix 17 mai 2011 16:25
                                                                  Je-ne-sais-pas-vous-mais-moi, je n’irais pas risquer l’intégrité de la plus précieuse de mes extrémités entre les dents d’une inconnue africaine furieuse.
                                                                  Déjà avec certaines, consentantes, çà laisse des copeaux... je vous dis pas sans consentement...
                                                                  Un coup de dent d’une femme furax a vite fait de cueillir le gland sur la branche...
                                                                  Et là, finies les galipettes.


                                                                  J’attends de voir la vidéo du couloir : si la CIA est dans le coup (et c’est mon intime conviction), gageons que l’actrice sera hurlante de vérité : il faut bien justifier ses émoluments, et un premier rôle, ça se mérite.
                                                                  Les griffes, on peut les faire sur un homme nu qui ne demande rien à personne quand il est à poil et qu’on est entré sans frapper. On peut même attraper ses mains dans un geste tendre et se griffer soi-même, avec un peu d’entrainement. Et de l’ADN, gageons que la CIA en a plein ses tiroirs, récupéré sur des call-girls, avec plein de photos, sur tout ce qui bouge en politique.
                                                                   Voila peut-être ce que DSK entendait par « problème grave » au téléphone, lui qui s’attendait à un coup tordu de ce genre et s’en exprimait ainsi dans Libé il y a 15 Jours.
                                                                  Arrêtons de hurler avec les loups et de prendre les gens pour des imbéciles.
                                                                  En attendant, et puisque, non jugé, il est toujours innocent, faut-il le rappeler, il n’y a qu’une victime prouvée, c’est DSK, qui a lui, de façon certaine, tout perdu. La partie adverse a par contre, et dans tous les cas de figure, un bel avenir médiatique devant elle, en plus de la prime de la CIA, s’il y a complot bien sûr.
                                                                  Mais s’il y a viol, eh bien qu’il crève. Wait and see. Surtout wait.

                                                                  • cameleon29 cameleon29 17 mai 2011 22:22

                                                                    excellente réflexion !!
                                                                    trop de questions se superposent
                                                                    pas de pitié !


                                                                  • fifilafiloche fifilafiloche 17 mai 2011 16:44

                                                                    Ce que je n’arrive pas à comprendre, et ce malgré tous mes efforts, c’est comment on peut imaginer qu’un homme public, responsable d’une institution internationale,puisse « s’enfuir ». La fuite implique ensuite la dissimulation, luxe inacessible à une figure publique amenée de plus, à travers ses responsablités, à revenir régulièrement sur le territoire des Etats Unis.


                                                                    Il y a autre chose qui me triture. Comment peut on mettre en prison un homme alors que la victime présumée n’a pas porté plainte ? 

                                                                    Merci aux experts de m’éclairer sur ces sujet. Les Experts, Crime Scene Investigation, une affiche qui ressemble étrangement à la photo qui a choqué les politiques francais, là, ma mémoire a immédiatement fait le lien.

                                                                    • antonio 17 mai 2011 17:26

                                                                      Tous à vos mouchoirs !

                                                                      Ségolène Royal a déclaré aujourd’hui avant la réunion rue de Solférino : « C’est une épreuve collective très lourde que nous vivons. C’est bien que les socialistes soient rassemblés, unis. (...) Nous devons respecter la dignité humaine de Dominique Stauss-Khan, respecter la souffrance de ses proches » et bla bla bla et bla bla bla bla !
                                                                      Dans son intervention, pas un seule mot pour la victime « présumée ».
                                                                      On est féministe ou on ne l’est pas ; évidemment, Ségolène Royal ignorait TOUT des antécédents de DSK.
                                                                      Pleurons donc avec « la grande famille socialiste ».
                                                                      C’est beau comme de l’Antique.


                                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 17:29

                                                                        Alors qu’en fait elle doit être folle de joie ! on se demande même si ce n’est pas elle qui a envoyé la nana !!!!!


                                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 18 mai 2011 01:12

                                                                        Mmmmmmmmmmmm !!! Très sioux !!! Bien sûr ! Quelle diablesse cette ségo !!!
                                                                        mais il faudrait voir si ça lui arrive de voler des garçons de chambre.


                                                                      • grangeoisi grangeoisi 17 mai 2011 18:16

                                                                        Ariane Walter vous avez dit :« ...si ce n’est pas elle qui a envoyé la nana !!! » , comme c’est bizarre  smiley ! Après avoir raté son coup avec l’agriculteur béarnais elle se serait vengée sur le banquier mondial, elle vise toujours haut Soeur Ségolène de la Désespérititude.


                                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 18:54

                                                                          Ce que dit DSK pue le faux témoignage.
                                                                          Il dit en parlant de cette fille de 32 ans :
                                                                          -Elle a dit oui ! oui ! (Deux fois)

                                                                          Devant ce mec à poil ?
                                                                          Avec son ventre qui lui tombe sur la quequette qu’on ne la voit plus ?
                                                                          Avec son oeil torve ?
                                                                          Ses chairs flasques.
                                                                          C’est plus invraisemblable qu’un conte et légende de Moldavie !

                                                                          Encore une fois : « pauvre fille »
                                                                          et tous les mecs qui plaignent DSK en sachant ce qu’ils savent, c’est pas joli, joli.
                                                                          défense de classe aussi ?


                                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 18:55

                                                                          ahahahahahahahah : !!!!!!
                                                                          Super !!


                                                                        • epapel epapel 17 mai 2011 21:29

                                                                          Sauf que là mis, à part qu’il se retrouve 100 étages plus bas, il est toujours en vie.


                                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 19:36

                                                                          Présomption...

                                                                          une présomption d’innocence qui en prend pour son grade avec des versions qui changent du tout au tout, les avocats de Mickaël Jackson,et une collection d’antécédents fâcheux !!


                                                                        • le poulpe entartré 18 mai 2011 10:38

                                                                          Pas aux states et le satire hotelier, il s’est fait agrafer à New York comme une racaille de banlieue, en train de se débiner.


                                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 17 mai 2011 19:37

                                                                          allusion à Ophélia ????


                                                                        • spearit 17 mai 2011 19:48

                                                                          « Imaginez alors une seconde ce que peut être l’image d’un corps d’un enfant explosé par une bombe artisanale »

                                                                          Et pourquoi artisanale la bombe  ????

                                                                          en générale les bombes c’est pour les militaires, vous savez pour défendre la liberté et la démocratie....


                                                                          • Mr Mimose Mr Mimose 17 mai 2011 19:54

                                                                            C’est DSK qui a été agressé sexuellement par cette négresse lubrique !!
                                                                             Il sortait de sa douche et elle s’est jetée sur sa queue pour la mettre dans sa bouche. DSK à bien essayé de se défendre mais à son age il n’a rien pu faire face à une furie de 30 ans sa cadette. Choqué il prend la poudre d’escampette afin de ne plus subir les assaults sexuels de cette nympho hyper vicieuse.
                                                                            DSK est un homme d’une grande probité et son passé sans tache comme l’ont souligné tout ces amis du PS plaide en sa faveur.
                                                                            De plus nous savons bien que les noirs aiment le sexe et sont sauvages (oui, elle l’a griffée !!) et qu’ils préferent ça au lieu de travailler (si jamais ils ont déja travaillé comme dirais notre ami Guerlain).
                                                                            Vivement que DSK soit blanchi et puisse reprendre son excellent travail au sein du FMI afin de privatiser les sociétés grecques et d’imposer ces fainéants de grecs qui eux aussi préférent jouer de la lyre au lieu de travailler dur comme nous autres les non-pigs.


                                                                            • Ariane Walter Ariane Walter 18 mai 2011 01:13

                                                                              Excellent Mimose, mdr !!!!


                                                                            • Alliance Rebelle citoyen du sud 17 mai 2011 20:15

                                                                              affaire DSK , derniere infos , il reconnait avoir eu des rapports avec la victime

                                                                              I SEDUCED - AND SHE SAID OUI OUI
                                                                              - AND THE JUDGE SAID YES YES smiley

                                                                              allez oust : un ripoux francais en moins , bon debarras : a qui le tour ?
                                                                              finalement pour faire le menage , comme ils sont interdit d’aller en tunisie ou egypte suite aux derniers scandale , on devrait obliger les politiques de passer leurs week end et leurs vacances aux USA , et pour les y inciter , leurs offrir le tout payer par les contribuables 
                                                                              comme ça la justice americaine fera le menage et nous debarrassera de la pourriture 
                                                                              puisque la justice francaise est ordres et protege ces salauds 

                                                                              • BA 17 mai 2011 20:19
                                                                                Strauss-Kahn et les femmes : les histoires de trop.

                                                                                Le problème de l’affaire Dominique Strauss-Kahn, c’est qu’elle vient s’ajouter à beaucoup trop de précédents. Les histoires ont d’abord circulé sur le ton de la plaisanterie : DSK, grand séducteur ; DSK, coureur ; DSK et ses avances un peu insistantes auprès des jolies journalistes…

                                                                                Puis, il y eut le livre « Sexus Politicus », en 2006, le décrivant comme pratiquant un « art de la séduction, qui confine chez lui à l’obsession » et rapportant des informations circulant au sein de la police selon lesquelles « DSK va parfois boire un verre aux Chandelles, un boîte libertine située dans le Ier arrondissement de Paris ».

                                                                                Pendant des années, cette réputation n’a pas semblé pouvoir entraver de quelque façon que ce soit sa carrière politique. C’est seulement en 2007, à sa nomination au FMI, que la question a été posée publiquement par Jean Quatremer, journaliste à Libération :

                                                                                « Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). »

                                                                                En février 2007, une jeune femme, Tristane Banon, journaliste et romancière (et contributrice du nouveau site d’info marqué à droite Atlantico), a pourtant raconté qu’un homme politique avait tenté de la violer – elle a a précisé un an plus tard qu’il s’agissait de DSK.

                                                                                Sur le plateau de « 93, Faubourg Saint-Honoré », l’émission qu’animait alors Thierry Ardisson sur Paris Première, elle le décrit comme un « chimpanzé en rut ». (Voir la vidéo)

                                                                                Selon elle, Strauss-Kahn lui a donné rendez-vous afin de préciser une des réponses données lors de l’entretien. Voilà ce qu’elle raconte alors aux convives – Jacques Séguéla, Thierry Saussez, Jean-Michel Aphatie, Roger Hanin, Gérald Dahan, Claude Askolovitch et Hedwige Chevrillon :

                                                                                « Je suis arrivée devant l’adresse, je me suis garée, je suis montée, c’était un appartement vide, complètement vide, avec un magnétoscope, une télévision. […]

                                                                                J’ai posé le magnétophone tout de suite pour enregistrer, il a voulu que je lui tienne la main pour répondre, parce qu’il m’a dit “je n’y arriverai pas si vous ne me tenez pas la main”, et puis après la main c’est passé au bras, et c’est passé un peu plus loin, donc j’ai tout de suite arrêté…

                                                                                Je suis arrivée là-bas, j’avais un col roulé noir, ça fait peut-être triper les mecs un col roulé noir mais faut arrêter, et après surtout c’est que ça s’est très très mal fini, parce qu’on a fini par se battre.

                                                                                Donc ça s’est fini très très violemment, puisque je lui ai dit clairement “non, non”, on s’est battus au sol, pas qu’une paire de baffes, moi j’ai donné des coups de pieds, il a dégrafé mon soutien-gorge, il a essayé d’ouvrir mon jean… »

                                                                                A l’époque, on est en 2002, la jeune journaliste recueille des confessions de personnalités pour un livre sur les grandes erreurs de leur vie. C’est pour cet ouvrage qu’elle rencontre Dominique Strauss-Kahn. Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon, élue socialiste et blogueuse à Rue89, se souvient :

                                                                                « Tristane a fait une dépression. Sa vie professionnelle a été perturbée par cette histoire. Elle est sous pression depuis huit ans, c’est un véritable harcèlement.

                                                                                Ce n’est d’ailleurs pas DSK lui-même qui est derrière ce harcèlement, mais son entourage, Ramzi Khiroun [conseiller en communication de DSK, ndlr]. Le prochain roman de Tristane, dont la sortie était prévue à la rentrée 2011, a été mis en suspens à cause de la candidature de DSK ! C’est une pression permanente.

                                                                                En 2002, des amies socialistes pensaient que Tristane devait porter plainte mais je l’ai dissuadée. Je ne voulais pas qu’elle soit à vie “la fille qui…” Elle démarrait juste dans le journalisme, je ne voulais pas que ça entrave sa recherche de travail ; c’est un milieu difficile.

                                                                                Sur le plan familial, c’était compliqué aussi. DSK est le père de sa meilleure copine et l’ex-mari de sa marraine. Ça nous paraissait délicat. Mais sa vie a été bousculée et elle a craqué un nombre inconsidéré de fois. J’en ai parlé une fois avec DSK. Il a dit : “je sais pas ce qui m’a pris, j’ai pété un plomb”. »

                                                                                Anne Mansouret a ensuite réitéré ses propos dans des interviews à Paris-Normandie ainsi qu’à France 3 Haute-Normandie. (Voir la vidéo)



                                                                                • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 21:58

                                                                                  Et mon gars suivez un peu l’actualité. DSK reconnaît avoir eu des rapports soit disant consentis alors qu’avant il niait tout ;

                                                                                  ensuite si vos aviez lu l’article vous auriez lu le conditionnel
                                                                                  ensuite vous-même la belle âme vous faites un procès d’intention à la victime qui n’est évidemment qu’une salope de menteuse alors que DSK qui n’a jamais eu aucun problème, qui n’a pas couché avec Piroska Nagy qui elle-même a déclaré que d’évidence elle avait subi un abus d’autorité, lui qui a tout nié et revient sur sa déclaration n’est susceptible d’aucun mensonge.
                                                                                  A votre présomption d’innocence je vous réponds présomption de vérité et moi je respecte l’une mais pas vous. je vos renvoie également à Martine Aubry qui hier encore ne parlait de rien et qui aujourd’hui a quelques paroles émues pour la femme de chambre.

                                                                                  J’aime les beaux esprits comme vous qui se croient une âme pure mais qui ne voient qu’une face de la pièce et refusent absolument de voir l’autre partie, la possible vérité de cette femme de chambre car alors ils ne sont plus les beaux chevaliers blancs. Vous êtes de ceux qui sont du côté des puissants ou de ces gentils moralistes à l’intégrité variable volent au secours sous une seule règle juridique. Je ne vous souhaite jamais d’avoir une fille violée devant vos yeux et que vous ayez à respecter cette présomption d’innocence du coupable qui ne le sera juridiquement que lorsque la justice sera passée si elle passe.

                                                                                  De toutes manières je me mets dans l’hypothèse où les faits seront avérés je respecte donc parfaitement la présomption d’innocence mais à la différence de votre âme qui est hémiplégique vous ne respecter pas la présomption de vérité.
                                                                                  Je préfère être dans ma peau que dans la vôtre.
                                                                                  Au fait Outreau ce n’était que des témoignages d’enfants, ici il y a un témoignage, des preuves médico-légales, des vidéos et la reconnaissance par DSK lui-même de rapports sexuels qu’il avait nié.


                                                                                  • Imhotep Imhotep 17 mai 2011 22:01

                                                                                    PS c’est pour Alchimie.


                                                                                  • pastori 17 mai 2011 22:03
                                                                                    ça vaut le détour d’aller jeter un coup d’oeil sur la dépêche afp ici

                                                                                    Y voir comment on peut fabriquer les preuves de culpabilité chez nous et comment on condamne un homme à perpétuité. 

                                                                                    si les américains font pareil dans leur enquête, juste pour se débarrasser d’un encombrant patron du FMI qui pourrait avant son départ faire un coup d’éclat en faveur de certains pays, compromettant du même coup les intérêts des états unis.

                                                                                    je ne croit pas que la préoccupation principale des gros capitalistes américains et des politiques qu’ils contrôlent soit concentrée dans la défense d’une pauvre femme de ménage immigrée. 

                                                                                    gardons nous d’angélisme envers ce pays qui chaque jour prouve la « sincérité » et l’humanisme de ses bienfaits de par le monde, laissant derrière lui d’immenses champs de ruines et des centaines milliers d’hommes sacrifiés au dieu pétro-dollar.

                                                                                    • LOKERINO LOKERINO 18 mai 2011 06:42

                                                                                      YABIE ? je me permets de reproduire votre intervention exemplaire ici

                                                                                      ne esperant que beaucoup la medite ..

                                                                                       Je n’ai pas de sympathie particulière envers Mr Strauss-Kahn, et je me garderais bien de défendre tout agresseur sexuel... pour autant qu’il ait été condamné par la justice. Tant que celle-ci n’est pas passée, nous nous devons tout simplement de nous taire. Je ne présume en rien que DSK soit innocent, je veux juste insister sur le fait que la justice est un des piliers de toute démocratie et que l’on doit respecter le temps nécessaire à son travail.

                                                                                      Vous semblez détenir tous les éléments à charge qui accable DSK. Parfait, nous avons hâte de vous entendre comme témoin à son procès ! Plus sérieusement, vous jugez avant l’heure, sur des éléments visiblement connus de toutes et tous mais que personne auparavant n’a jugé utile de divulguer au grand jour. Cela a la sale odeur de l’opportunisme revanchard qui attendait seulement que la sordide histoire d’une pauvre femme de ménage délie les langues de tous ceux qui savaient, qui en témoignant aurait pu éviter cela, mais qui ont préféré alimenter les rumeurs sans autre responsabilité !

                                                                                      Contrairement à ce que vous laissez entendre, je n’ignore aucunement la présumée victime. Je respecte entièrement son droit de porter plainte. Et ce n’est pas parce que je me garde bien de considérer DSK coupable à ce jour - c’est la justice qui en jugera -, que je considère la présumée victime comme une menteuse ! La meilleure posture à prendre aujourd’hui est d’écouter et d’attendre, et se retenir de tout commentaire hâtif, dans un sens ou dans l’autre.

                                                                                      Faire sa justice soit même, c’est renier l’utilité de la Justice institutionnalisée et se montrer bien peu démocrate.
                                                                                      Vous êtes persuadé, convaincu du sort de DSK : pourquoi cet empressement à lui cracher dessus alors que, selon vous, ce n’est qu’une question de temps et qu’il ne pourra éviter le lynchage à venir lorsque les faits seront avérés ? Ces pulsions de mise à mort avant l’heure paraissent tout autant bestiales que les excès de comportement que vous lui reprochez !

                                                                                      Donc, je ne vois toujours pas d’intérêt à votre article qui fait un procès par anticipation et menace d’inquisition tout ceux qui n’ont pas voulu accuser DSK de concert avec vous !
                                                                                      Leçon de démocratie à revoir...


                                                                                      • PascalR 18 mai 2011 09:01

                                                                                        C’est bien, là on touche, on plonge le doigt dans la pomme pourrie nommée France. Mais nous ne leurrons pas, la droite a aussi ses affaires puantes.
                                                                                        En France, il y a des castes, de droite ou de gauche qui se serrent les coudes car elles se partagent d’une façon ou d’une autre le pouvoir, avec l’aimable complicité des médias bien sûr.
                                                                                        DSK n’est que le ver qui pointe son nez, et ça pue.
                                                                                        Mais attendons son jugement avant de le condamner.
                                                                                        Au moins, ce serait bien que les peuples se réveillent un peu de leur léthargie pour réclamer plus de démocratie, plus de transparence, plus de « moralité » (pas celle de Sarko ...), et d’arrêter d’avaler gentiment des couleuvres.


                                                                                        • Claudec Claudec 18 mai 2011 09:11

                                                                                          Du silence complaisant à la connivence
                                                                                          Le cas de Tristane Banon (YouTube/y59ua5D2G0o) est à rapprocher des propos de B. Debré. en cela que si ce qu’ils disent l’une et l’autre avait été révélé plus tôt, le pire eût peut-être été évité.

                                                                                          Mais il faut compter avec des mœurs telles qu’elles règnent en notre beau pays ; qui admet trop facilement le passe-droits – quand ce n’est pas l’abus de pouvoir –, la complaisance, la connivence – voire la complicité – et une hypocrisie qui vaut bien celle du puritanisme, sous couvert d’une tolérance pratiquée à l’abri de valeurs républicaines dévoyées.

                                                                                          Concernant les propos de B. Debré, il n’est que de lire les déclarations du patron d’Accor pour imaginer la situation dans laquelle ont pu se trouver les employés et responsables du Sofitel en cause, lors et depuis de précédents désordres du même genre, s’ils ont bien eu lieu.

                                                                                          Pour ce qui est de Tristane Banon, ne pas omettre que ses dires sont confirmés par sa mère, soumise à l’époque à une solidarité de parti l’ayant conduite à recommander le silence à sa fille, bien que DSK lui ait avoué « avoir pété un câble ». Rien de tellement surprenant d’ailleurs dans cette démission. Combien d’autres se sont assis et continuent de s’asseoir sur leur conscience par soumission à une idéologie ?

                                                                                          S’il en est d’autres, comme en a tiré argument le procureur new-yorkais, et quelles que soient leurs raisons, il serait intéressant de l’apprendre, ne serait-ce que dans un seul souci de vérité et de la justice qui leur est due.

                                                                                          C’est ce mutisme coupable qu’il y a lieu de regretter aujourd’hui, davantage encore que les agissements d’un obsédé sexuel à qui il aurait appartenu de se faire soigner, avec l’aide d’un entourage nombreux, dont l’affection proclamée aurait due l’amener à s’inquiéter de sa conduite avant qu’il en arriver à l’irréparable. Cet entourage partage aujourd’hui la responsabilité d’une situation qui, avérée ou non, éclabousse la France, laquelle en fera les frais, à l’intérieur comme à l’extérieur.

                                                                                          Et là n’est pas encore le plus grave, à en juger selon un après dans lequel nous sommes déjà , où se tisse le réseau des connivences habituelles. Les avatars d’un pauvre bougre semblant affligé de l’une des tares de l’espèce parmi les plus réprouvées, sont une chose, l’attitude de la presse et des politiques en général, qu’ils soient de gauche ou de droite, en est une autre. Ce n’est pas faire preuve d’acharnement que de dénoncer ces connivences, qu’elles soient calculées ou non. Et c’est même nécessaire puisqu’elles font le jeu des extrémismes.

                                                                                          Pour les politiques, c’est la loi du donnant-donnant qui joue, quitte à ce qu’en souffre une crédibilité citoyenne se traduisant, entre autre, par une abstention dont l’explication est d’abord là.

                                                                                          Pour la presse, c’est une question de noyautage, dont il suffit, pour en apprécier la portée, de considérer la différence de traitement dont sont l’objet nos élus, selon qu’il sont d’un bord ou de l’autre. Il est vrai qu’avec 80% de journalistes appartenant à l’opposition ou payés par des supports y trouvant leur audience, rien de surprenant. La désinformation y foisonne et le lecteur s’en repait, trop content d’y trouver l’aliment frelaté auquel l’ont habitué des médias qui se déconsidèrent eux aussi trop souvent.

                                                                                          Et maintenant, faute d’avoir incité l’un de ses membres à se soigner, plutôt que de faire preuve d’un mutisme dont la poltronnerie le dispute à la complaisance, c’est notre classe politico-médiatique entière qui va être soignée par ses homologues étrangères. Si certaines ne valent pas mieux que la nôtre, reconnaissons que les méthodes pragmatiques - celles qui ne tournent pas autour du pot, appellent un chat un chat, et donnent à une affaire dont nous pouvons avoir collectivement honte, le caractère exemplaire qu’elle mérite - appliquées par ceux auxquels a échu le privilège d’instrumenter, nous donnent une belle leçon de démocratie sans fard.

                                                                                          Ne pas retenir la dure leçon, plutôt que de nous prévaloir de l’exception française et de persévérer dans un laxisme et une hypocrisie que la gauche caviar n’est pas la seule à prôner fera à coup sûr et toujours davantage, le jeu des extrémismes.


                                                                                          • Aset 18 mai 2011 10:08

                                                                                            Dsk est un être irrepectueux ! pas un Dieu bordel , il vas montrer l ’exemple ..stop prendre les gens pour des cons , stop les endormir, stop les formatés par les médias , stop nous faire crever avec les conneries ...ya des radiations sur sur nos geules on s en fout !!!
                                                                                            ON S EN TAPE de la queu de Dsk !! l heure n est plus a le plaindre il a fait son temps§ !!!! plus haut il etait arriver plus dur sera sa chute 
                                                                                            effet balançoire vous connaissez ??? POLITIQUE ET VRAIS VALEURS N EXISTE PAS !!! foutaise !


                                                                                            • Ariane Walter Ariane Walter 18 mai 2011 10:35

                                                                                              Et ça continue !

                                                                                              dans mediapart ce matin :

                                                                                              Au Mexique et en Argentine M. le directeur du FMI a aussi laissé des traces de sa sexualité invasive.
                                                                                              Aura-t-il assez de toute l’éternité pour purger ses peines !!!!!


                                                                                              • doctorix doctorix 18 mai 2011 17:11

                                                                                                Voici comment, à mon sens,  il faut examiner les faits (le peu qu’on en connait) pour ne pas passer à côté de la vérité, en fonction de ce que nous avons observé :

                                                                                                Le principe d’un complot, c’est d’être cohérent. Sinon on obtient l’inverse du résultat escompté. Donc, si on admet que les scénaristes de l’éventuel complot ne sont pas des imbéciles, tous les détails vont coller.
                                                                                                Mais observons bien que tous les éléments qu’on a à notre disposition peuvent provenir soit d’un viol, soit d’une simulation, avec des acteurs parfaits, dans un rôle pas trop dur.
                                                                                                Simulation de panique de la fille, dans le couloir, ou bien panique réelle.
                                                                                                Panique bien réelle de DSK, qui vient de comprendre le piège, ou bien qui vient de violer la fille.
                                                                                                Présence de sperme sur les lieux : frais, ou bien congelé, récolté (par la CIA ?) auprès d’une call-girl lors d’un assaut plus ancien (très facile pour la CIA, qui doit avoir toute la collec, pour chaque homme politique en ce monde), ou bien tout simplement un vestige de la nuit précédente.
                                                                                                Griffures sur le thorax : provenant d’une défense, ou bien faites volontairement sur un homme à poil sortant de sa douche. D’où l’ADN sous les ongles.
                                                                                                Il peut s’agir soit d’un viol, soit d’une relation sexuelle proposée et consentie, suivie de cris « au viol, au viol ». C’est à la portée de n’importe qui, et impossible à prouver.
                                                                                                C’est aussi impossible pour un DSK au passé trouble de s’en défendre : piège parfait.
                                                                                                Pour le reste, « l’état pitoyable » allégué de la fille, d’après son frère, nous sommes quand même dans la patrie d’adoption du cinéma, et les acteurs de série B fourmillent. Avec un paquet de pognon au bout, quoiqu’il arrive, le devoir de cette fille est donc d’apprendre et de jouer parfaitement son rôle. Elle en a dans tous les cas fini avec les ménages dans les hôtels, au prix d’une pipe et d’un petit rôle dans un mauvais feuilleton, ou bien d’une réelle agression sexuelle, ou bien même seulement d’une prestation de trois minutes selon un scénario bien préparé. Elle n’aura plus jamais de problème d’argent, et c’est une certitude, la seule..
                                                                                                Dans le cas d’un complot, le choix de cette fille au-dessus de tout soupçon, modeste et discrète, crédible en somme, a été bien fait, n’en doutons pas. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir pu suivre un entrainement intensif dans une cellule de la CIA. Il me semble que le frère parle déjà plus comme un homme d’affaire, un « public relation », que comme un frère furieux et triste : aucune passion, un texte de communiqué froid et sec. Lui aussi peut parfaitement jouer un rôle bien rôdé. Lui aussi a compris qu’il n’aurait plus jamais de souci d’argent. Il me semble que si on avait fait ça à ma petite sœur, le ton de ma voix aurait monté de plusieurs demi-tons, voire carrément d’un octave.
                                                                                                D’ailleurs, sans parler de complot étatique, on peut aussi envisager le coup d’un frère et d’une sœur, qui connaissent le passé de DSK, qui savent qu’il descend régulièrement au Sofitel (comment croire une minute qu’en trois ans, cette fille (comme son frère) n’a jamais entendu parler du plus grand VIP de l’établissement, ni vu son visage, ni connu ses frasques, ni été briefée pour ne pas s’en approcher seule, au pays du sexe piégé ? ) et qui ont imaginé de A à Z un scénario qui va leur permettre dans tous les cas l’escroquerie du siècle et une gloire internationale, le rêve de tout immigré aux USA, en somme.
                                                                                                Vous voyez que ce n’est pas simple, et que la simple évocation de ces hypothèses interchangeables aurait du conduire au doute suspensif, au lieu d’une mise à mort, même si ça peut ressembler à un alibi de violeur, et même si tous les violeurs peuvent émettre cette hypothèse. Ces avocats sont surpayés, non ? Il me semble qu’ayant développé cela devant une juge, même anti-machiste, républicaine et cul-béni, même avide de gloire, aucune incarcération n’était envisageable.
                                                                                                Il n’y a pas ici égalité devant la loi américaine : il y a un traitement médiatique et spectaculaire bien spécifique et bien orchestré, en relation avec la puissance de l’organisation mafieuse qui a mis au point ce scénario (vous aurez compris que c’est ma quasi-certitude, et vous savez de qui je parle), et fait pour convaincre la mentalité naïve, hypocrite et puritaine américaine. Rien ne cloche.
                                                                                                Vous voyez aussi qu’il n’est nul besoin d’être un conspirationniste (patenté et fier de l’être) comme moi pour exposer des hypothèses raisonnables et mettre quand même à mal les versions officielles.


                                                                                                • doctorix doctorix 18 mai 2011 22:59

                                                                                                  Bien difficile de se défendre dans ce pays de fous.
                                                                                                  Il faut savoir que 90% des inculpations ne vont pas au tribunal, mais sont négociées, comme le feraient des marchands de poisson : je te donne ci, tu me donne ça. Marchandage peu ragoûtant. Dans ces 90%, la plupart des coupables, mais aussi des innocents qui, compte tenu des formidables frais de justice et de la longueur des procédures, vont se voir contraindre a plaider coupable, pour obtenir un jugement moins dur et moins couteux et de peur d’un jugement malgré tout défavorable. Les 10% restants seront donc faits d’une majorité d’innocents têtus (tous les coupables ayant négocié), qui risquent au tribunal de se voir condamnés à de très lourdes peines après des années de procès et d’appels. C’est une véritable mafia d’intérêts partagés entre juges en quête de célébrité et avocats en quête de thune. C’est à vomir, et c’est très anglo-saxon, un mélange d’avidité et de puritanisme, sur fond d’hypocrisie sans nom.
                                                                                                  Voilà ce qu’est la justice à l’américaine. Voilà pourquoi un innocent peut être tenté de plaider coupable.


                                                                                                  • platon613 19 mai 2011 18:52

                                                                                                    DSK n’était qu’un maillon qu’il fallait supprimer.

                                                                                                    Préparez vous ! Et lisez cette analyse brillant !!

                                                                                                    Krach mondial dans les 6 prochains mois

                                                                                                    Banquiers centraux en folie, leaders mondiaux sans feuille de route, économies en danger, inflation en hausse, devises en perdition, matières premières frénétiques, endettement occidental incontrôlé, chômage au plus haut, sociétés stressées, … pas de doute, la fusion explosive de tous ces phénomènes sera bien l’évènement marquant du second semestre 2011...

                                                                                                    http://www.news-26.net/econmie/545-lkrach-mondial-dans-les-6-prochains-mois.html


                                                                                                    • Dzan 22 mai 2011 15:02

                                                                                                      Et 1996

                                                                                                      Patrick Balkany, député RPR des Hauts-de-Seine et ex-maire de

                                                                                                      Levallois-Perret, a descendu ce week-end un échelon de plus dans l’échelle de sa mauvaise réputation. Sa compagne actuelle, qui avait succédé dans la vie à son épouse Isabelle (avec qui il est en instance de divorce), a porté plainte contre lui pour « viol et menace avec armes ». Amateur de cigares et de gauloiseries, ce bon vivant parfois violent lui aurait imposé, dans la nuit de vendredi à samedi, une fellation sous la menace d’une arme de poing, dans l’appartement parisien que partageait le couple. La jeune femme, conseiller municipal à Boulogne-Billancourt, s’est rendue la nuit même à la première division de police judiciaire, dont l’immeuble avoisine le sien. Le lendemain à 9 heures, l’homme politique assistait, lui, à un conseil municipal de Levallois consacré au budget de la ville. Il est apparu très à l’aise, ne cessant de passer des coups de fil sur son portable.

                                                                                                      Ce fait divers intervient un mois et demi après sa condamnation, par le tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité. Patrick Balkany avait rémunéré aux frais du contribuable levalloisien trois « employés municipaux » qui, en fait, ne s’occupaient que de l’appartement officiel des époux Balkany (512m2) et de leur résidence secondaire (un superbe moulin près de Giverny). Dans cette affaire, son épouse, vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine, avait été condamnée à la même peine d’emprisonnement pour « prise illégale d’intérêt ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès