• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’affaire Penchard ou la légitimité du clientélisme

L’affaire Penchard ou la légitimité du clientélisme

Suite aux propos controversés de Marie-Luce Penchard, un certain nombre de ténors UMP sont montés au créneau, sur des arguments pour le moins discutables.

Rappelons d’abord les propos tenus par la ministre de l’Outre-mer :
 
"Je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne. (...)
Ca me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique, et de me dire, enfant de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays."
 
Le scandale est évident : la ministre a pour responsabilité de tout faire pour aider au développement économique de tout l’Outre-mer, et elle revendique son clientélisme envers la Guadeloupe, d’où elle est originaire.
Dans la deuxième phrase citée, elle va même jusqu’à expliquer qu’elle va tout faire pour...rendre le plus inefficace possible son action ministérielle vis-à-vis des autres départements et territoires d’Outre-mer.
 
Il est évident que tous les citoyens de ces autres départements et territoires d’Outre-mer savent désormais à quoi s’en tenir avec leur ministre...
 
Maintenant, venons-en à ce qui m’intéresse dans cette affaire, ou en tout cas, ce qui m’a fait prendre ma plume :
Les réactions des porte-flingues de l’UMP, avec dans leurs rôles habituels, MM. Chatel, Lefebvre, Fillon et Bertrand.
 
Je vous propose de les analyser une par une, commençons par celle de Luc Chatel :
 
"Il ne faut pas sortir ces propos de leur contexte. Marie-Luce Penchard était auprès des Guadeloupéens en campagne électorale. Allez assister à des meetings de responsables politiques de toutes sensibilité dans leur département : vous verrez ce qu’ils disent de la façon dont ils se sont battus pour leur département, de tout ce qu’ils ont obtenu."
 
Traduction : on est en campagne, tous les moyens sont bons, et vu les sondages, un peu de clientélisme, on n’est pas à ça près...
Imaginez maintenant une seconde que des propos de ce type soient tenus par un candidat PS : Chatel sera-t-il aussi indulgent ?
 
Passons à l’inénarrable, Frédéric Lefebvre, qui, il est vrai, cherche en permanence à dépasser sa caricature :
"Il faut que le PS arrête ses mensonges généralisés et ses manipulations en tout genre pour détourner l’attention du bilan catastrophique de l’ensemble de ses présidents de région en matière de fiscalité, de sécurité et d’emploi"
 
Voilà une parfaite non-réponse : Lefebvre, en réaction aux propos de Penchard, n’évoque même pas ce sujet !
En revanche, une tribune étant une tribune, il en profite pour débiter son discours de dénigrement gratuit habituel.
Sa phrase touche au sublime, car elle réussit le tour de force de contenir 5 mensonges !
Déjà, parler de "mensonges généralisés" et de "manipulation" est faux et grotesque, on voit bien que M. Lefebvre nous fabrique une théorie du complot...
Ensuite, la hausse de fiscalité dans les régions est directement liée au siphonnage de leurs fonds par l’Etat, lui-même se défaussant sur elles dans le même temps de pas mal de responsabilités...
Par ailleurs, les régions n’ayant pas le droit de présenter un budget en déficit (contrairement à l’Etat), tout manque à gagner est forcément répercuté sur les impôts.
En matière de sécurité, je rappelle simplement à M. Lefebvre que les ministres de l’Intérieur depuis 2002 sont Sarkozy, Villepin, Baroin, Alliot-Marie et Hortefeux : à ma connaissance aucun d’entre eux n’appartient au Parti Socialiste...
 
Le premier ministre s’est également exprimé :
 
"Cette petite polémique est dérisoire. Extraire d’un discours une phrase pour tenter de jeter le discrédit sur la politique du gouvernement outre-mer, c’est contraire à l’esprit que je me fais de la démocratie. La vérité c’est que Mme Penchard est la ministre de tous les outre-mers et elle y est d’ailleurs accueillie comme telle à chaque fois qu’elle s’y rend.
La vérité, c’est que le PS ne se pardonne pas de ne pas avoir nommé un ultra-marinaux responsabilités de l’outre-mer. Nous nous l’avons fait et c’est notre fierté"
 
Apparemment, le clientélisme correspond parfaitement à l’idée que M. Fillon se fait de la démocratie. J’en prends acte.
Je note que lorsqu’il affirme "qu’elle est la ministre de tous les Outre-mers", c’est l’exact contraire de ce qu’a dit Mme Penchard...
Ensuite, Fillon embraye sur un leurre : la ministre étant elle-même ’ultramarine’, la polémique viendrait de là.
Curieux raisonnement, aucun argument pour l’étayer, mais tant pis...
Personnellement, je dois dire que la seule chose qui m’intéresse chez un ministre, fut-il de l’Outre-mer, est qu’il soit compétent.
D’après M. Fillon, compétent serait synonyme de ’ultramarin’...
 
J’en termine avec le meilleur d’entre eux, j’ai nommé Xavier Bertrand :
 
"Avec le Parti socialiste, vous n’êtes jamais déçus. Une idée pour l’outremer ? Jamais. Une polémique sur l’outremer ? Toujours. C’est plus facile de créer des polémiques. Je connais bien Marie-Luce Penchard. L’esprit républicain, elle l’a bien à l’esprit et dans son action politique. Elle fait un meeting pour expliquer qu’il faut des projets pour la Guadeloupe, et que si elle est élue en Guadeloupe - elle a le droit de se présenter en Guadeloupe-, elle veillera à ce que ces projets puissent être accompagnés en Guadeloupe. Ca n’a rien à voir avec ce qu’a dit Mme Penchard. Le Parti socialiste n’est jamais en retard d’une polémique. Pour les idées, il faut attendre."
 
Là encore, Bertrand fait simple : d’abord mentir effrontément sur les faits, ("L’esprit républicain, elle l’a bien à l’esprit et dans son action politique."), ce qui là encore, est l’exact contraire des propos tenus par la ministre, puis créer une diversion pour fuir le sujet embarrassant.
En général, le bouc émissaire est le PS, et cette fois-ci ne fait pas exception à la règle.
Bertrand reproche au PS de ne pas avoir d’idées : cela n’a strictement rien à voir avec le problème !
Les propos de Mme Penchard sont scandaleux, et que l’on ait des idées ou pas, que l’on soit grand ou petit, que l’on soit noir ou blanc, ses propos sont toujours aussi scandaleux.
 
 
Je conseille à tous de lire "L’art de toujours avoir raison" d’Arthur Schopenhauer, vous y retrouverez toutes les petites combines rhétoriques et astuces de propagande de l’UMP, le tout dans un tout petit livre plus que centenaire...
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Allain Jules Allain Jules 18 février 2010 10:39

    @Deenye,


    Bonjour,

    En accord total avec votre article. Pire, la démagogie est à son comble. Cette femme se fout des Antilles et de la Guadeloupe en particulier, comme de sa première petite culotte. Demandez à M. ADOLPHE BONHOMME.

    Bien à vous !

    • linus20024 linus20024 18 février 2010 10:59

      Avec le nombre de gaffes commises par les membres du gouvernement, le moins qu’on puisse dire c’est que les porte flingues de Sarkozy ont pas mal de boulot pour éteindre les polémiques quotidiennes.
      Et c’est toujours la même technique stupide pour justifier l’injustifiable.
      Le PS n’a pas d’idées... bla bla bla, c’est un complot bla bla bla...les propos sont sortis de leur contexte...Ben voyons...
      Ben non justement, ils n’étaient pas sortis de leur contexte. Elle les a tenus devant bon nombre de témoins et il s’agit là d’un flagrant délit de clientélisme qui aurait du être sanctionné par une démission immédiate.
      Par ailleurs l’UMP qui parle d’attaques indignes. On se marre. N’est ce pas Lefebvre qui disait récemment de Royal qu’elle avait pété un câble.
      Pauvre France.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 février 2010 13:24

        Sous ce gouvernement être ministre ... n’est pas une preuve d’intélligence,.... la preuve !


        @+P@py




        • zelectron zelectron 18 février 2010 19:35

          @P@py
          Si ce n’était que sous ce gouvernement là !
          ( qui a dit que nous avions la classe politique la plus bête du monde ? )


        • non666 non666 18 février 2010 13:48

          C’est le retour de boomerang a celui qui l’a lancé....
          Sarkozy , dans un elan de demagogie qui n’etait pas denuée d’arriere pensée, voulait que ses ministres soient legitimes devant le peuple : il fallait qu’ils affrontent l’election et l’electeur.

          Le but etait evidemment de montrer du doigt qui n’etait pas un elu, en oubliant que lui meme, nicolas sarkozy, n’etait elu QUE de Neuilly et du 92 , la ville et le departement ou meme un ane avec un bonnet UMP serait elu....
          De plus, les sondages etaient mauvais pour Bordeaux et l’idée de faire tomber JUPPE , à la première faute electorale n’etait pas pour rien dans ce choix .

          Ce faisant, le malfaisant a commis 4 choses :

          1) Il a remis en cause , ni plus , ni moins les institutions qui disent que le gouvernement est responsable devant le PARLEMENT , sensé representer la totalité de la population.
          LUI, Sarkozy decidait que chaque ministre DEVAIT etre mis au ban d’essai des ciconscriptions...
          Seulement evidemment, ses amis etaient dans des coups faciles, ses ennemis sur les zones d’incertitude.
          « Descend si t’es un homme ? »
          Uniquement quand il est entourré de ses gendarmes d’elite, le bouffon.
          Ce que Sarkozy presente comme le courage est donc a mesurer a l’aune de ses propres aptitudes, de ses interets specieux et surtout de la façon dont il est entouré et de ceux qu’il veut voir disparaitre.

          2) La methode Sarkozy, a base de promesses demagogiques contradictoires prises deux a deux a fait ecole : TOUS ses ministres, TOUS (surtout toutes) ses secretaires d’etat s’en inspire.
          Du bling bling, de la declaration tonitruante, « j’irai chercher la croissance avec les dents »....
          Seulement il ne peut pas interdire a ses ministre de faire ce que LUI afait pendant 5 ans ou il etait dans le poste de « premier ministre bis » , un emploi aussi fictif que celui de « première dame ».
          D’ailleurs il ne les juge pas sur leurs competences, sur leur ethique mais UNIQUEMENTsur leur popularité.
          Rama Yade est une dinde, mais elle est populaire : on la garde !
          Fadela amara bosse comme esclave, sans budget, sans soutiens, mais elle est le quota d’algerien du gouvernement : on la garde !

          3) Le clientelisme est encouragé , de fait.
          Sarkozy et tous les ministre obeissent aux convocation du diner du CRIFJ  : il continuera (pour l’instant) a etre soutenu par eux tant que la solution de son remplacement par DSK ne sera pas mise en place....
          Sarkozy et le parrain de fiston (Bouyghes) lui font des campagnes de promo incessantes, apres lui avoir offert gracieusement 5 ans de campagne présidentielle a l’oeil , en le mettant a la une du journal de 20 h , chaque semaine.
          En echange , il supprime la pub sur les chaines publiques , il menace les concurrents (chaines publiques) et surtout il menace internet, le dernier bastion de la Liberté.
          Si le patron le fait, pourquoi pas nous, se disent les lemmings qui le suivent ? 
          Il est soutenu par tous les grands groupes mais :
          * il a permis la recapitalisation des banques et des interets liés avec largent du contribuable .
          En tous cas avec sa garantie et dans un monde ou tout est payant , on ne peut pas dire que les banques aient beaucoup remboursées.
          * il a mis en place un bouclier fiscal qui n’a permis AUCUN des retours d’investisseurs et d’évadés fiscaux qui etait promis....
          Pire ce bouclier , en protegeant les gains a ACCELERE le depart vers les paradis fiscaux luxembourgeopis, entre autres, ainsi que les delocalisation.
          On n’evade pas ce qui a été pris par l’Etat....

          4) Une française des dom-tom est prise par la patrouille ?
          OK.
          Elle paie pour les autres alors.
          Pourquoi ne pas avoir publier de la meme façon les declarations de Sarkozy devant les 200 associations du lobby juif, a New York, en septembre 2004 ?
          Pourquoi ne pas avoir revelé aux français ses engagements pour israel en decembre de la meme année alors qu’il etait ministre de l’INTERIEUR mais qu’il se permettait d’avoir des engagements avec cet etat felon qui etait en contradiction avec la politique etrangère française officiele de l’epoque ?
          Parce que coté clientelisme, Sarkozy et lobbying, il en connait quand meme un rayon.




          • Deenye Deenye 18 février 2010 14:14

            « LUI, Sarkozy decidait que chaque ministre DEVAIT etre mis au ban d’essai des ciconscriptions... »

            Oui, je m’en souviens : Fillon à peine nommé 1er ministre, il ose se présenter aux législatives (ce qui, par ailleurs, devrait être interdit pour un membre de l’éxécutif), et se prétend légitime à titre national suite à une élection locale où il sera élu par seulement quelques milliers de français...

            Ce pauvre Montesquieu n’en finit plus de réaliser des triples saltos vrillés dans sa tombe...


          • vivien françoise 18 février 2010 13:49

            Ce que je dénonce, ce sont ces politiques de tout bord qui nous prennent pour des imbéciles.
            Honte à ces UMP et surtout au premier ministre qui voudraient nous faire croire que nous ne comprenons pas le français.
            A une époque, on disait « les paroles s’envolent mais les écrits restent », aujourd’hui tout reste et la mémoire avec.


            • linus20024 linus20024 18 février 2010 14:05

              Ce qui est marrant avec ce gouvernement, c’est qu’on doit être grosso modo à 1 polémique tous les 3 ou 4 jours.
              Et ça finit par être franchement saoûlant....


              • epapel epapel 18 février 2010 15:35

                Au point qu’on va finir par regretter les bons mots con con de Raffarin.


              • epapel epapel 18 février 2010 15:55

                Win the Yes needs the No to win against the No ! (the best)
                La route est droite, mais la pente est forte
                (sa pente naturelle est négative)
                Il vaut mieux un bilatéral approfondi qu’un multilatéral confus (c’est tout lui)
                L’avenir est une suite de quotidiens
                (un génie je vous dis)
                Les jeunes sont destinés à devenir des adultes (l’expérience sans doute)
                Il est curieux de constater en France que les veuves vivent plus longtemps que leurs maris (trop fort)
                Il faut avoir conscience de la profondeur de la question du sens (c’est tout son problème)
                Qui sème la division récolte le socialisme (et le PS a gobé ça)
                La route, elle est faite pour bouger, pas pour mourir (abus de fumette sans doute)
                Je ne suis pas énarque, je parle directement comme je suis (et ça se voit)

                Il nous prenait pour des cons lui aussi, mais c’était quand même plus cool.


              • epapel epapel 18 février 2010 15:23

                Personne ne la connaissais avant mis à part les DOM-TOM et c’est bien normal car elle ne gagnait pas à être connue.

                Le comble, c’est que le seul de la bande UMP qui s’indigne de tout cela est Balkany, pourtant un ami intime du chef de meute, le clientéliste par excellence dont l’éthique et la classe ne sont pas vraiment les point forts. C’est dire le niveau des autres qui prouvent ainsi qu’ils ne sont qu’un ramassis de foutocrates et de suiveurs serviles.

                Contrairement à ce qui est affirmé par ses affidés, la phrase n’est pas sortie de son contexte mais de sa bouche, mais ces derniers temps beaucoup confondent.

                Ceci dit les masques sont tombés (en fait les os du crâne apparaissent maintenant) et l’UMP s’enfonce d’autant plus profondément qu’elle soutient massivement la fautive alors que la meilleure solution aurait été de faire comme le PS avec Frêche pour casser la polémique et redorer son image tout en garantissant à Frêche sa réélection.

                Attitude non seulement scandaleuse mais aussi et surtout complètement stupide, nous l’en remercions. A moins que la droite persiste à penser que c’est la population qui est stupide, en effet ça fait déjà deux ans qu’elle nous prend pour des idiots et ça a très bien marché la première année quand même.

                Si après ça la droite a plus de 1 région/22 (les corses ont une excuse : chez eux l’opposition est encore plus délabrée que sur le continent) et de 0 DOM-TOM, alors c’est à ne plus rien y comprendre ou plutôt si : la France serait peuplée majoritairement d’imbéciles ou de profiteurs de réductions d’impôts ou de charges.

                On voit mieux pourquoi l’UMP veut mettre en place un scrutin à un seul tour pour les élections suivantes, c’est désormais le seul moyen pour elle de l’emporter à tous les coups avec seulement 1/3 des voix (en comptant quand même sur la division des autres).


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 février 2010 16:57

                  Bien sûr que c’est un scandale, n’en déplaise au servile Xavier Bertrand qui rejette la faute sur l’opposition en évoquant un « coup monté ». Il mérite des baffes celui-là. Imaginez Sarko qui dirait :

                  « En tant que président de la République je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population des Hauts-de Seine.
                  Ca me ferait mal de voir la manne financière de l’Etat quitter les Hauts-de Seine au bénéfice de la Bretagne, au bénéfice de l’Alsace, au bénéfice du Nord-pas-de-Calais, au bénéfice des autres régions et départements, et de me dire, enfant des Hauts-de Seine, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays. »

                  En même temps vous me direz que c’est exactement ce qu’il fait...



                  • meccano44 18 février 2010 17:17

                    Pour un peu je répondais à votre commentaire avant de lire la dernière phrase. Donc je n’ai rien à rajouter.


                  • goc goc 19 février 2010 10:03

                    cette polémique cache surtout un scandale, celui de l’utilisation des biens de l’Etat a des fins électorales, et donc personnelles, cela s’intitule « Abus de bien sociaux » et c’est passible de la correctionnelle

                    et qu’elle ne vienne pas dire qu’elle etait là juste pour accompagner nabot1er lors de sa visite des Antilles, parce que :
                    1 - elle est ministre des départements d’outre-mer, et aux dernières nouvelles Haïti n’est pas un département français
                    2 - c’est justement son discours qui prouve qu’elle est venue en Guadeloupe a des fins électorales. A la limite elle n’aurait pas sortie sa con..erie, on aurait pu penser qu’elle faisait une visite ministérielle, mais là, le doute n’est pas permis.

                    donc il faudra surveiller ses comptes de campagne, pour savoir si elle a bien déclaré les frais de voyage (au tarif réel de l’etat, genre douche a 250k€), sinon il faudra au minimum invalider son élection et en prime la traduire devant les tribunaux


                    • Deenye Deenye 4 octobre 2012 14:18

                      Vous seriez crédible si vous n’étiez pas le seul à penser cela.

                      Quant à revenir 2 ans en arrière commenter un article juste pour se « venger » de mes désaccords sur votre article, c’est d"une puérilité incroyable.

                      Mais bon, allez-y, faites vous plaisir, étant un démocrate, vos opinions ne me dérangent pas, et il est hors de question que je vous censure, cela me mettrait à votre niveau.


                    • Deenye Deenye 4 octobre 2012 14:20

                      « Article tout en calomnies, rumeurs et allégations »

                      Pouvez-vous citer ces « calomnies », « rumeurs » et « allégations » ?

                      (Si ces commentaires ne sont pas gratuits, s’entend...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès