• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’alliance de la carpe Zemmour et du lapin Soral

L’alliance de la carpe Zemmour et du lapin Soral

Vous n’y auriez pas songé, et moi non plus : l’évidence est pourtant là devant vous. Entre Soral et Zemmour, il y a plus que de la connivence. Vous allez me dire que ce monde a tendance à devenir surréaliste, pour sûr : mais à découvrir que ces deux-là sont copains comme cochon, franchement, il y a de quoi se rouler par terre. Extérieurement, l’un est un « antisioniste » déclaré et revendiqué, l’autre est le porte-parole décomplexé de la droite sioniste la plus dure. L’un est antisémite, l’autre juif. Quel peut donc être leur point commun, ce point nodal qui rejoindrait leurs parcours pour le moins elliptiques ? Et là, vous vous en doutez, c’est clair comme de l’eau de rose : si ces deux-là se rejoignent, c’est contre un ennemi commun. Si ces deux-là s’entendent, c’est sur un sujet commun : celui de leur islamophobie manifeste. Deux faiseurs de haine ensemble, qui envahissent régulièrement les écrans pour nous parler immigration, décrite chez eux comme la nouvelle « classe laborieuse-classe dangereuse » du XXI eme siècle. Une immigration uniquement musulmane, à les entendre. C’est bien l’alliance de la carpe et du lapin, leurs propos, renforcée par les éditoriaux aux lance-flammes de la furie Elisabeth Levy, venue récemment parler des « pitbulls » qui s’en prennent à son Zemmour de héros. Voici donc une étude (fort) sélective des relations bilatérales profondes des deux pousse-au-crime des médias français. La carpe et le lapin, censés incompatibles et pourtant si proches !

Les rôles sont déjà clairement distribués. La carpe, c’est bien entendu l’ineffable Zemmour, interviewé sur RVL quand on lui demande ce qu’il pense de Soral, qu’il avoue bien connaître et "avec lequel il correspond" : il reste totalement muet à son sujet. Une vraie carpe. Amnésique, soudainement amnésique. Le lapin, c’est Soral, sortant un Zemmour de son chapeau au milieu d’une de ses causeries à vingt personnes d’audience appelée grand meeting (quel fatras et quelle bouillie intellectuelle cet "exposé" !). A 9’45" du début de son fatras, voilà en effet qu’il encense Zemmour en effet et fait ostensiblement remarquer ce en quoi il l’intéresse : "il est sur la même ligne que moi", "Eric Zemmour aujourd’hui est sans doute celui qui est le plus proche de mes idées".... ’il est d’une communauté qui le protège d’une certaine suspicion"... si j’étais un peu aigre, je dirais qu’il a pris ma place," enfonce un Soral visiblement en verve de confidence ! Etonnant aveu ! Voilà pour les personnages. Voyons maintenant la dramaturgie de ce qu’ils nous jouent depuis des mois un peu partout. Ensemble, car ils se connaissent très bien, les deux compères "je suis très copain avec lui, on communique, il me félicite systématiquement pour tous les textes que je publie... je pourrais exhiber les mails qu’il m’envoie... c’est tant mieux qu’il y a un Zemmour... c’est sans doute le type le plus proche de nous"... n’en jetez plus, la case à reluire est pleine (écoutez quand même la suite de l’interview, ça vaut le coup, où Soral raconte que Zemmour fait dans l’alimentaire et qu’il est "discrètement islamophobe", mais "brillant et cultivé" et incarne même le "génie français", cet "ami" véritable !*).
 

Les deux disent en fait exactement la même chose et n’ont pas attendu l’avocat général Bilger (aux bretelles un peu plus remontées depuis hier) pour en rajouter : dans sa préface de l’antisémite déclarée Anne Kling, Soral reprend par exemple mot à mot les termes de cette dernière. Force est de constater que c’est du Zemmour tout craché : "osons le dire, ces jeunes violents, dans une forte proportion, sont des français issus de l’immigration maghrébine et africaine, culturellement mal assimilés et socialement mal intégrés. C’est une réalité, pas un fantasme" nous dit la représentante d’extrême droite alsacienne. Mais ce n’est rien encore à côté de la préface de notre fracassé familial (Soral a été battu dans son enfance et l’a raconté avec sa sœur chez Mireille Dumas). Dans cette préface, voilà que notre lapin dégarni se met à parler exactement comme notre carpe étoilée. Un propos qui se situe politiquement quelque part, et ce n’est pas à gauche, ni au sein de la droite parlementaire. Car ne l’oublions pas, le voilà aussi à préfacer l’ouvrage de quelqu’un inscrit en 2009 en deuxième position sur la "liste de rassemblement identitaire" du mouvement "Strasbourg d’Abord" et qui écrit dans aussi "Synthèse Nationale" où l’on trouve comme par hasard Bernard Antony, du FN, Fabrice Robert, du Bloc identitaire, ou Philip Dewinter, le porte-parole du Vlaams Belang ! De quoi effrayer logiquement notre carpe aux yeux globuleux (depuis Guillon, on n’hésite plus à peindre les portraits au rouleau nous aussi !) ? Pensez-vous ! Même pas ! Dans le site de Synthèse Nationale, les images surréalistes se télescopent : l’affiche de défense de Zemmour surmonte juste celles de Pierre Sidos, Pierre Vial et "images du fascisme" !!!

 

Pire encore (Soral peut toujours faire pire, c’est aussi une constante chez lui) en effet un peu plus loin : "Depuis les années 70, jusqu’au 21 avril 2002 (pour faire simple)", écrit Soral dans sa préface, "le discours dominant, officiel, nous interdisait de nous plaindre des délinquants nord-africains sous prétexte qu’ils étaient jeunes (argument 68 ) qu’ils étaient différents (argument communautaro-différentialiste) qu’ils étaient pauvres (argument marxiste) et surtout que leur ressentiment légitime leur venait de l’odieuse colonisation française" écrit-il plus loin dans cette fameuse préface. On reste pantois devant la similitude de propos avec celui de Zemmour, en effet. Mai 68, communisme, "droitsdel’hommisme" comme l’a souvent dit LePen en personne, et effets bienfaisants de la colonisation façon Vanneste, beaucoup de choses sont communes aux deux. Mais là où ça devient folichon, c’est quand Soral s’en prend dans la même préface.... aux juifs, dont un en particulier, dont les patins à roulettes n’ont pas l’air de lui plaire : "un pays où un avocat français, à double, voire triple passeport, se voit chargé par un ministre de l’intérieur de nous expliquer comment s’y prendre avec nos immmigrés, lui qui rentre à peine de ratonnade en Palestine sous l’uniforme israélien." C’est évidement Arno Klarsfeld que vise Soral, dans une saillie digne des âneries des miliciens français de 1940. Soral se répandant dans la phrase d’après dans un plus nauséabond encore "le métissage, il nous en gave, le petit-fils d’officier de la Wehrmacht, mais il n’en mange pas" ....

Propos infects d’un lapin déchaîné, ayant démarré pourtant par un discours de carpe. Propos passablement antisémite aussi : le lapin glissant la méchante allusion du père de Beate Klarsfeld au passage, comme au "bon" vieux temps de "Je Suis Partout", où l’on raillait les arbres généalogiques des personnailités ! Une vilenie, procédé dont il a l’habitude en réalité. Il ne procède que comme ça, le fracassé de la vie. Remarquez, Klarsfeld et Zemmmour se sont aussi rencontrés à la télévision, chez Ruquier. Leur passe d’armes restera épisodique et purement médiatique : entre eux, il n’y aura pas d’accrochage, bien au contraire. Une ou deux griffes bien policées, et surtout l’occasion d’une charge gratuite de Zemmour contre Elisabeth Guigou : le réflexe de droite chez la carpe, qui abandonne sa mie de pain et saute sur le thème de l’immigration tel un brochet vorace pour en faire en dix secondes chrono une tribune anti-européenne digne d’un Jean Marie tout juste requinqué ! 

Des propos de Soral empruntés à Anne Kling, donc, une révisionniste notoire, qui s’amuse à ses heures perdues à compter les déportés, surtout les enfants  : "J’ai compté sur Excel les gosses JUIFS ET NON JUIFS" annonce-t-elle sur son blog, à partir de sources incomplètes (désolé c’est elle qui effectue ce décompte, comme quoi l’usage d’Excel peut aussi cacher de belles ignominies). On sait à quoi peut ressembler cette démarche : c’est bien celle d’un Rassinier, et de ses faux tableaux, ses faux calculs et de ses vraies approximations. Heureusement qu’il y a une Eve Line BLUM-CHERCHEVSKY pour venir lui rabattre le caquet révisionniste. Anne Kling, qui reçoit en soutien à son texte celui de Pierre Sidos, le fils de François Sidos, le responsable de la Milice fusillé en 1946 et fondateur de l’Œuvre Française. Pierre Sidos, emprisonné également pendant la guerre d’Algérie pour soutien à l’OAS : on ne quitte pas d’une semelle de godillot le milieu de l’extrême droite ! Et on retombe toujours sur les mêmes !

Voilà donc les soutiens aux idées de Soral, qui se rejoignent tous sur leur islamophobie maladive ou leur négationnisme patent. Des identitaires, donc, lassés par le discours de LePen jugé trop "consensuel" (il ne peut ressortir le détail toutes les semaines, sans doute !) qui présentent le même vieux fond de panier que celui d’Eric Zemmour. C’est, avouons-le, un superbe grand écart politique et idéologique, ou plutôt une alliance d’intérêt pur et simple. Celle d’un juif et d’un antisémite qui se sont trouvés un ennemi commun sur lequel taper ensemble, ou chacun leur tour. C’est sidérant, c’est révoltant, et c’est infect. Comment peut-on se trahir soi-même au point de renoncer à une des fondamentales d’une action pour faire cause commune à ce point, par pur calcul ? L’occasion fait le larron dit-on : on a affaire à deux voleurs d’opinion avec eux, alors ! Mes deux lascars n’en ont cure en effet, de leurs divergences fondamentales de départ : leur discours, nettoyé de leur racisme mutuel, est inconsistant et se résume à une description apocalyptique des hordes islamistes venant envahir la France sans même se faire arrêter à Poitiers. A part ça, rien à dire d’autre que d’étaler le programme électoral identitaire. Heureusement qu’il reste quelques minarets ici et là en France pour leur donner l’occasion de se déchaîner ! Comme certains se déchaînent à la bombe à peinture dans les carrés musulmans des cimetières militaires.

Ils bombent à cet endroit car les synagogues ne leur suffisent plus, souvent. Pourtant, il y a bien des gens encore pour attiser leur haine antisémite qui ne demande qu’à resurgir  : "Ce n’est pas systématiquement la faute de l’autre, totalement, si personne ne peut vous blairer partout où vous mettez les pieds. Parce qu’en gros c’est à peu près ça leur histoire tu vois. Ca fait quand même 2500 ans, où chaque fois où ils mettent les pieds quelque part, au bout de cinquante ans ils se font dérouiller. Il faut se dire, c’est bizarre ! C’est que tout le monde a toujours tort sauf eux". Et ce genre de propos ne sort pas d’un chapeau de magicien comme un lapin pourrait le faire : ce sont bien des propos de Soral, qui a depuis bien longtemps dépassé la ligne rouge pour devenir franchement antisémite : à notre connaissance, le territoire sioniste n’existe que depuis 1947. On n’est plus dans l’antisionisme seul dont il se targue sur les affiches de son parti ! Les voir ensemble, n’a donc rien de très surprenant : c’est donc bien un remake parfait de la fable de la carpe et du lapin.

Leur fond de commerce à tous deux ? Le bon vieux discours de l’extrême droite et de sa théorie du complot. Cette fois il serait musulman, avant il était franc-maçon, et avant encore juif : mais ça c’était avant que Zemmour ne soit cité dans les discours de Bruno Golllnisch comme étant désormais un "bon patriote", "d’origine israélite" ! La carpe mange décidément à plusieurs râteliers ; ou a été mise au menu de tous les partis d’extrême droite ! Avant que les loups se décident à ne plus obligatoirement dévorer les carpes, en écoutant au passage les sornettes débitées par les lapins. Une alliance de circonstance de plus de l’extrême droite, qui vient de découvrir que des juifs l’étant aussi désormais, il n’est peut-être plus nécessaire de préparer de nouveaux fours pour eux. Une alliance contre nature qui ne gêne ni l’un, ni l’autre, à condition de ne pas non plus trop se rencontrer, on ne sait jamais : l’instinct grégaire a ses limites. Zemmour et Soral ne s’en font pas trop à vrai dire : à ce jour, on n’a toujours pas vu de lapin dévorer une carpe. On a donc pas fini, hélas, de voir frétiller la queue de Zemmour dans nos téléviseurs, ou de voir sauter sur la scène médiatique comme un lapin désorienté Soral... les deux faux frères ennemis de la politique si copains dans la vie.

Pauvre France.

 

* c’est à la fin de la séquence où on apprend aussi que Soral a participé aux émissions "C’est mon choix" de Mireille Dumas "il y a dix ans"... "magnifiques émissions, dit Soral... à l’époque, Soral faisait dans la psychologie de comptoir et ça lui allait mieux, visiblement.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (100 votes)




Réagissez à l'article

256 réactions à cet article    


  • morice morice 30 mars 2010 17:15

    Il y a une deuxieme edition d’AVox en fin d’apres-midi, maintenant ?


    rien que pour ma pomme mon vieux !

    non, je rigole ça toujours été comme ça, Lech, encore une fois tombe des nues ....

    «  bien source, »
    ben là, vous allez tomber sur des confrères en effet.... ah ah ah !!! 

    • morice morice 30 mars 2010 17:18

      cinq votes négatif ! super, ça peut faire mieux Lech !


      • morice morice 30 mars 2010 18:48

        Comment on fait pour voter plusieurs fois ?


        le problème, c’est que vous êtes allé expliquer la technique ici : déjà oublié ???

      • morice morice 30 mars 2010 18:50

        Vous nous ferez un article sur les attentats de Moscou, Morice, parce que j’aimerai bien savoir qui a fait le coup.

        il y assez dans la presse déjà pour le savoir.. y’a même les photos des têtes... 

        faites donc un article, perso je n’en ai pas le temps.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 mars 2010 04:50

        Je suis de gauche et certainement pas raciste. Je suis nettement contre l’État d’Israel, mais j’ai beaucoup de sympathie pour les Juifs de la diaspora. J’ai écrit des articles contre les incursions occidentales en terre d’Islam, comme l’Irak, l’Afgnanistan et l’Iran. Pour boucler, le tout, j’aime les articles de Morice et je considere que la plupart de ceux qui l’attaquent sont des sots.


         Cela dit. ai-je le droit de dire que je ne considère pas la religion musulmane compatible avec les valeurs de l’Occident et que je voudrais que, tout en respectant les droits acquis de ceux qui sont déjà là, on n’admette pas UN MUSULMAN DE PLUS EN OCCIDENT ?



        Pierre JC Allard

      • morice morice 30 mars 2010 17:25

        Je suis bien d’accord avec vous sur le fait que j’ignore encore pas mal de choses sur le fonctionnement obscur d’AgoraVox.


        y’en a eu plusieurs de... proposés.
        je vais vous faire un aveu : c’est moi qui les ai faits. Il en reste un, mais comme l’autre dépêchez vous de le lire ....


        et posez-vous maintenant plein de questions au lieu de m’insulter habituellement...





        • Voltaire52 Voltaire52 30 mars 2010 17:26

          question voir dans toutes les religions une absurdité ou un danger , est-ce etre islamophobe ????

          çà peut paraitre absurde , si je dis que je suis islamophobe (au meme titre que christianophobe ou judeophobe ou scientophobe...donc athée ) on va donc me taxer de raciste et d etre acoquiné avec le FN ....


          • morice morice 30 mars 2010 18:10

            comment parvenez-vous encore à confondre les notions d’islamophobie et de racisme ?


            ah m’étonnerait qu’il n’en soit pas celui-là... 

            l’homme de toutes les vilenies ici :

            Par Castor (xxx.xxx.xxx.219) 13 décembre 2008 14:11

            Ce qui est chouette, avec google, c’est qu’en 5mn, n’importe qui devient un spécialiste.

            Les plus vicieux en font des articles.

            Quand j’étais jeune, on appelait ça du plagiat, aujourd’hui, y’en a qui se disent journaliste.


          • Yohan Yohan 30 mars 2010 18:29

            Pour un mec qui se prétend laïc, je trouve qu’il se donne beaucoup de mal pour promouvoir la tolérance vis à vis de l’Islam et tirer à vue sur tout ce qui a trait à Israel et aux US. Bientôt Momo pourra postuler la place d’Imam de Tourcoing smiley


          • morice morice 30 mars 2010 18:53

            Morice, vous qui avez été professeur, n’avez-vous jamais sanctionné un élève qui s’inspirait un peu trop de ses lectures et négligeait la réflexion personnelle ?


            VOUS RECOMMENCEZ, Castor, vous RECOMMENCEZ VOS ACCUSATIONS...

            la modération : celui qui a entraîné l’autre dans son éviction alors qu’il SAVAIT que c’était faux recommence à nouveau ses accusations. Ça va durer encore longtemps ici cette METHODE ???

          • Yohan Yohan 30 mars 2010 19:02

            la modération : ça va durer longtemps les litanies à Momo !
            moi aussi je sais pleurer à la modo.
            Momo il cherche des poux à tout le monde et quand il voit qu’il va prendre une volée, il appelle le dirlo. Il devait être le roi des cafteurs dans sa jeunesse


          • morice morice 30 mars 2010 20:58

            Pour un mec qui se prétend laïc, je trouve qu’il se donne beaucoup de mal pour promouvoir la tolérance vis à vis de l’Islam et tirer à vue sur tout ce qui a trait à Israe


            les PREUVES d’un quelconque prosélystisme religieux ici ?

            essayez autre chose, ou relisez les articles qu’on a pu écrire sur autre chose que la soupe aux croutons...

            « J’acquiesce en effet entièrement ainsi à la thèse comme quoi »la religion est une épidémie mentale que l’on peut attraper avec une certaine probabilité« , comme le dit Pascal Boyer, dynamique directeur de recherche au CNRS ».


          • Voltaire52 Voltaire52 30 mars 2010 17:42

            un raciste est forcement antisemite non ?? donc il s attaque aussi bien aux juifs qu aux arabes cars ils ont la meme origine....

            mais on peut attaquer l islam et le judaïsme sans etre taxé de raciste ....


            • Salsabil 30 mars 2010 18:17

              Castor,

              Si tu permets,

              « Tous les islamophobes ne sont pas musulmano-phobes »

              Es-tu bien certain de ça ? Je trouve que cela prête à confusion, un musulman pratiquant donc, l’islam.

              Ne vaudrait-il pas mieux dire que tous les islamophobes ne sont pas arabophobes, turcophobes, indonésianophobes, etc., etc.


            • morice morice 30 mars 2010 18:17

              tous les anti-sionistes ne sont pas antisémites, mais les antisémites sont tous anti-sionistes.



              ah ah ah ... et les juifs de gauche opposés au gouvernement actuels ? ils sont anti-sionistes dans le sens où ils ne souhaitent pas l’extension. Certains juifs sont franchement anti-sionistes : ce sont même des ultra-orthodoxes !! et ceux là difficile d’en faire des antisémites : vous dites des conneries plus grosses que vous là. Comme d’hab.

              et ça c’est quoi ?

              Zionism is wrong from the Torah viewpoint, not because many of its adherents are lax in practice or even anti-religious, but because its fundamental principle conflicts with the Torah.



              des « juifs antisémites » ?

            • LeGus LeGus 30 mars 2010 18:22

              Non un raciste n’est pas automatiquement antisémite, il suffit qu’il soit juif ou arabe (deux langues sémitiques).
              Regardez Avigdor Lieberman par exemple, il est juif et parfaitement raciste.


            • morice morice 30 mars 2010 18:30

              Regardez Avigdor Lieberman par exemple, il est juif et parfaitement raciste.


              excellent exemple : c’est un clone de Chaplin, aussi 


              article en dépôt chez Agoravox.... 



            • LeGus LeGus 30 mars 2010 18:37

              @castor,
              je vous cite :
              "tous les anti-sionistes ne sont pas antisémites, mais les antisémites sont tous anti-sionistes."
              Morice a parlé des sémites antisionistes donc, je n’y reviens pas. Par contre pour le deuxième volet de votre pensée les antisémites sont tous antisioniste, faux encore !

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme_chr%C3%A9tien

              Et Cromwell c’est même bien avant Herzl.


            • Salsabil 30 mars 2010 18:37

              Hou ! Merci Legus !

              Je peux vous faire un bisou (pas de traitre, hein !) ?

              Nan...Vous nous l’avez calmé pour 2mn 36 s, c’est cool.... smiley


            • morice morice 30 mars 2010 20:59

              un peu comme le PS et le FN...alliés « malgré » (?) eux 


              PROUVEZ VOS DIFFAMATIONS...

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 mars 2010 04:48

              Je suis de gauche et certainement pas raciste. Je suis nettement contre l’État d’Israel, mais j’ai beaucoup de sympathie pour les Juifs de la diaspora. J’ai écrit des articles contre les incursions occidentales en terre d’Islam, comme l’Irak, l’Afgnanistan et l’Iran. Pour boucler, le tout, j’aime les articles de Morice et je considere que la plupart de ceux qui l’attaquent sont des sots.


               Cela dit. ai-je le droit de dire que je ne considère pas la religion musulmane compatible avec les valeurs de l’Occident et que je voudrais que, tout en respectant les droits acquis de ceux qui sont déjà là, on n’admette pas UN MUSULMAN DE PLUS EN OCCIDENT ?



              Pierre JC Allard

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 mars 2010 04:53

              Désolé pour le doublon


               PJCA

            • Charles Martel Charles Martel 30 mars 2010 17:58

              Morice « confond » islamophobie et racisme. Erreur de débutant, ou plutôt, technique habituelle de désinformation bien rôdée d ela part de « l’athée de service ». Rappelons donc quelques faits :
              l’islamophobie est la haine de l’islam ou de l’islamisme. Dans le premier cas il s’agit donc de la haine d’une religion (pour certains on appelle ça anticlérical) et dans l’autre il s’agit de la haine de l’imposition du système politique de cette religion (je rappelle que l’islamisme peut être considéré comme la volonté d’imposer la loi islamique à la communauté toute entière). Rien de finalement très blâmable. Tant qu’on ne s’en prend pas aux personnes bien sûr mais à leur discours et volontés politiques d’imposer des lois rétrogrades et non compatibles avec notre république.
              Le racisme, d’où procède l’antisémtisme ; est le fait d’être persuadé qu’une race est inférieure à l’autre et de fait, en extrapolant, a souvent voulu démontrer qu’elle n’avait du coup pas le droit de vivre. Pourquoi l’antisémtisme est à classer avec le racisme ? Parce que les nazis ont exterminé les juifs, non pas parce qu’ils étaient croyants, puisque les juifs athées étaient également déportés, mais parce qu’ils appartenaient à la « race juive ». Or se battre contre une religion comme l’islam fait-elle des gens des racistes ? existe-t-il une race musulmane ? difficle à croire puisque la majorité des musulmans sont indonésiens, d’autres arabes, d’autres européens blancs, d’autres noirs... Il n’existe pas de race musulmanne et toute volonté de se battre contre la mainmise de cette religion sur la vie publique de tous ne peut en aucun être apparenté à du racisme ; raccourci classique d’une certaine gauche qui veut de fait, par le biais de l’islamisme, faire tomber la société occidentale classique qu’elle n’a pas réussi à faire tomber avec la révolution prolétarienne.


              • morice morice 30 mars 2010 18:08

                Morice « confond » islamophobie et racisme. 


                le premier est au second ce que la pornographie est à l’érotisme... l’islamophobie, ce sont des racistes qui n’osent pas évoquer leur racisme, comme vous avec votre avatar qui dit tout.

                « Pourquoi l’antisémtisme est à classer avec le racisme ? Parce que les nazis ont exterminé les juifs, »

                et bien on va attendre que Gaza soit rasé alors.... votre argument est bidon !

                la preuve « raccourci classique d’une certaine gauche » en dit long sur la droite que vous représentez... 

                mieux encore vous vous dévoilez en écrivant :
                ....veut de fait, par le biais de l’islamisme, faire tomber la société occidentale classique qu’elle n’a pas réussi à faire tomber avec la révolution prolétarienne.

                le communisme et le couteau entre les dents, comme Zemmour tiens !!!

                voilà de la lecture en plus pour vous alors, avec un dessin comme vous appréciez... raciste. Votre dernière phrase démontre bien que derriière votre islamophobie il y a bien un parti et une politique : celle qui exclue, celle qui désigne du doigt des victimes expiatoires !


                t hop, tir groupé, deux pour le prix d’un !

                • morice morice 30 mars 2010 20:47

                  il est cependant facile à repérer de par l’orientation systématique de sa messagerie qu’il pourra d’autant moins dissimuler s’il est d’un naturel intégriste


                  TALL accède à ma « messagerie » : dans ce cas, il doit bien voir que c’est faux ce qu’il raconte !

                  « d’un naturel »intégriste" .... ouais, tellement que je perds des heures ici à vous répondre, alors qu franchement vous ne valez pas un pet de lapin !

                • Charles Martel Charles Martel 30 mars 2010 21:11

                  Morice vous faites un procès d’intention. Vous avez pour dogme de considérer que l’islamophobe est un raciste. Raccourci facile. Mais quand l’islam fait peur, il fait peur à Karthoum, à Djakarta ou à Téhéran, sans oublier bien sûr Ryad. je suis tout autant effaré de voir une convertie islamique, bien blanche et européenne reprendre à son compte les revendications islamiques et la fameuse volonté de dieu que de voir des islamistes parcourant les villes du moyen orient pour rappeler les consignes de la loi islamique en megaphone. Il faudra voir où se situe le racisme ? le refus de l’ingérence religieuse dans la vie publique ?
                  C’est d’ailleurs assez bizarre qu’un athée et souteneur des principes progressistes et républicains comme vous ne voit pas le problème politique que pose les revendications islamistes et la mainmise de cette religion dans le quotidien de la vie publique qu’elle veut régenter.
                  Pour la gauche, j’ai bien parlé d’une certaine gauche, toute acquise à l’islamisme. Il reste quand même des gens un peu plus lucides que le NPA, le front de gauche par exemple. Je vois que vous n’avez pas grand chose à opposer, autre que des procès d’intention, sur les faits que j’ai établis.

                  bonen soirée quand même.


                • morice morice 30 mars 2010 21:34

                  Morice vous faites un procès d’intention. Vous avez pour dogme de considérer que l’islamophobe est un raciste. Raccourci facile. Mais quand l’islam fait peur, il fait peur à Karthoum, à Djakarta ou à Téhéran, sans oublier bien sûr Ryad


                  1) l’islamophobie est bien un racisme. C’est dans ce DVD.http://www.obsessionthemovie.com/
                  c’est celui distribué par Geert Wilders et à 28 Millions d’exemplaires gratuits par McCain durant sa campagne, et réalisé par un rabbin.
                  2) ce n’est nullement l’islam qui fait peur mais bien ses dérives sectaires ; mais comme vous confondez le tout.. car cela vous arrange.
                  3) un athée doit veiller avant tout à ce que le religieux quel qu’il soit ne devienne pas un mode de pensée ou une politique : or actuellement, l’islamophobie est cela : c’est le point d’ancrage de l’extrême droite qui en fait la même chose que ce qui a été fait aux juifs dans les années 30. Vous êtes en train de reconstruire des fours pour y jeter d’autres personnes. Un athée ne peut l’admettre, car il privilégie la force de réflexion de l’individu face aux sirènes de la religion. Or, sur la religion, vous TROMPEZ les gens. L’islam n’est absolument pas ce que vous décrivez, comme dans Obsession, où aucun distingo n’est fait. Je n’ai aucune envie que ça recommence ; aussi vous je vous le répète : votre LEVIER islamophobe n’est qu’un appui pour amener vos idées d’extrême droite et cacher le racisme qui y est inclus. Autant vous dire que vous me trouverez à chaque fois sur votre chemin quand vous vous amènerez avec vos idées fondamentalement racistes ici. Tenez-vous le pour dit. 

                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 31 mars 2010 00:16

                  Excellente question, Léon. J’attends aussi la réponse du spezialist.



                • La question en elle-même n’a aucun sens : la seule chose qu’elle révèle est la conception largement partagée et répandue de l’Islam civilisation et islam religion comme un bloc homogène : ce qui n’est évidemment pas le cas.

                   

                  Qu’est-ce qu’un chrétien modéré ? difficile à répondre : parlons-nous d’un catholique ? traditionaliste ? post Vatican II ? d’un orthodoxe ? de quel rite ? d’un protestant ? calviniste ? luthérien ? mormon ? d’un témoin de jéhovah ? etc…etc…

                   

                  Nous pouvons parler, et encore, de croyant modéré mais certes pas de musulman modéré ou de chrétien modéré…la seule question pertinente serait d’être à même de définir une échelle dans le rapport à la Croyance, ou la nature de la Foi chez tel ou tel individu : Foi comme Croyance relevant du domaine spirituel, difficile de les quantifier matériellement donc.

                   

                  Quant à la Charia, elle relève de l’orthopraxie et non de l’orthodoxie : et bien souvent dans l’Histoire, c’est le Politique qui la définit, non le Religieux : à partir de là : difficile de juger de la croyance d’un musulman à partir de son rapport à la Charia : celle-ci étant élastique, évolutive, changeante, etc…d’autant plus que nous entrons là dans le problème du conflit entre Loi divine et lois relevant de l’Immanent : problématique central dans l’islam, semble-t-il…

                   

                  L’islam connaît cinq piliers : reconnaît Allah comme seul dieu, et Mohamed comme sceau des prophètes et messager d’Allah : après au niveau de la Croyance autant que de la Pratique : l’Islam propose un panel très large, des courants les plus radicaux et littéralistes à des courants ésotériques mystiques (soufisme…), ou qui se sont largement ou définitivement séparés de l’islam (bahai, druzes, etc…)

                   

                  L’actualité notamment les attentats dits islamistes tend à enfermer Islam et islam en une perspective unique : rappelons tout de même que le kamikaze islamiste est doublement mécréant, hérétique et donc hors-islam : suicide : interdit par l’islam, de même que dans le code martial musulman ; usage homicide du feu : ce traitement dans la religion musulmane ne peut intervenir que post-mortem car relevant du jugement divin et opérant en contexte infernal ou géhennique.

                   

                  Donc : le kamikaze islamiste est stricto sensu hors-islam, théologiquement parlant.

                   

                           


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 31 mars 2010 00:31

                  On peut en effet considérer que le kamikaze est stricto sensu hétérodoxe, Fred (joke, I repeat). Il n’en demeure pas moins que les radicaux défendent l’orthodoxie du martyrat. Et efficacement.


                • birdy 31 mars 2010 00:40

                  Results 1 - 1 of 1 for « code martial musulman ». (0.19 seconds)

                  Il faut que l’auteur de ce terme unique sur le net nous précise de quoi il parle.


                •  

                  Certes, mais cela ne fait pas pour autant des radicaux des musulmans au sens théologique : ils sont de fait hors-islam : sur le martyr : cas typique de transfert : Chiisme>Sunnisme : ce qui ajoute encore plus au caractère hérétique de ces suicides lorsque les mouvances islamistes optant pour sont sunnites et ennemis jurés du Chiisme.

                   

                  L’islamiste radical, fondamentaliste, etc…et toutes les autres variantes est en contradiction permanente avec la religion et dogmes dont il se réclame : il commet deux crimes : suicide et usage homicide du feu ; alors qu’il hait l’innovation en matière religieuse il emprunte à ses ennemis jurés Chiisme et Occident leurs méthodes : chez l’un : culte du martyr, chez l’autre l’attentat à la bombe comme support de la violence politique ; l’équation résolue ne peut qu’aboutir à le placer hors-islam et comme définitivement schizophrène.


                  si l’être religieux tend à être irrationnel, il n’est pas pour autant schizo...


                • birdy 31 mars 2010 00:44

                  Monsieur François-Ferdinand De la Friche en Souche,

                  N’est-il pas antinomique de souligner que l’islam comporte une foultitude de courants puis de conclure que le kamikaze est hors-islam sans préciser de quel courant de l’islam ?  



                • @birdy

                  Puisque visiblement vous semblez être affligé de paresse intellectuelle, laissez-moi vous offrir une traduction simple et precise de ma formule code martial musulman : donc nous avons code : à savoir legislation, règles de conduite,… martial donc associé à la guerre vous savez Mars ? ensuite musulman donc islam la religion.

                   

                  Donc si vous ne vous souffriez pas de cette terrible pathologie qui vous empêche de tout simplement comprendre le sens de ma formule par obstruction des synapses, et que vous ayez encore la force d’user de votre peu d’intelligence pour autre chose que le googlage : vous auriez aisément traduit cette formule code martial musulman : par législation ou règles de conduite en temps de guerre dans ou selon la religion musulmane : qui vous devez vous en douter possède une littérature très développée sur le sujet : et cela débute par le texte coranique.  



                • Question piège ? non rien d’antinomique : puisque j’ai spécifié que des courants étaient bien hors-islam (bahai, druzes, etc…), partant de l’islam puis s’en éloignant jusqu’à s’en séparer : donc rien d’antinomique : le suicide ou l’usage homicide du feu placent les courants l’adoptant hors-islam de fait : qu’ils en soient issus n’y change rien.  


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 31 mars 2010 00:50

                  Fred, je ne suis pas cela dit certaine que le culte du martyre ne soit pas intégré au rituel chiite puis, par contamination historique, n’ait ensuite été revendiqué par des groupes radicaux sunnites (en premier lieu wahhabites).

                  Parce que chez les ismaéliens et apparentés (corrige-moi si je me trompe, j’écris vite et sans vérifier à l’instant), il me semble me souvenir que le goût du sacrifice au nom de Dieu n’est pas nouveau. Je dois relire mes classiques, et fissa.


                • birdy 31 mars 2010 00:55

                  Pourriez vous me fournir la source de l’interdiction de « l’usage homicide du feu » ?



                • Le martyr est bien issu/propre au monde chiite (quant à ses origines : martyr de Hussein voir probables racines anté-islamiques) mais je n’irai pas à dire que le martyr soit un rituel religieux : une pratique extrême extraordinaire mais pas rituelle et donc habituelle :

                   

                  sur les Ismaéliens : ils sont issus du Chiisme, et si tu faisais référence à Hasan Sabbah , soit aux Assassins : difficile de parler de martyr : ils ont pratiqué l’assassinat politique, suivi non pas d’un suicide stricto sensu mais par acceptation de la mise à mort sans résistance de la part de l’assassin : à savoir qu’il attendait patiemment son châtiment une fois sa mission accomplie : mission d’assassinat d’un type particulier puisque dés le départ possibilité de fuite, repli ou défense même mineure ne sont envisagées   


                •  
                  birdy : la source est à la fois simple et multiple : mais je vous conseillerai par la plus simple et celle qui ait commune à tous les courants musulmans : le Coran, quant aux autres sources : le corpus théologique musulman.

                  N’ayant pas pour habitude à fournir liens ou pensée pré-mâchée voir digérée, je fais confiance à l’être doué de raison que vous êtes sans nul doute pour vous informer et vous faire votre propre idée : ainsi vous ne pourrez me faire le procés de vous avoir fourni des liens offrant des interprétations erronées ou de vous imposer une vision orientée : et un peu de lecture voir de culture, n’a jamais fait de mal à personne. 



                • sinon Birdy : l’interdiction de tuer par le Feu s’explique islamiquement parlant par la nature du Maître du feu : qui donc est-il ? Dieu ou Allah... à partir de là, la mortelle créature qui userait de cette méthode s’arrogerait ce qui lui est naturellement interdit car propre à la divinité : le feu étant le châtiment éternel relevant donc du domaine réservé de la divinité.

                  vous avez uneproblèmatique assez proche avec la question de l’interdit de toute représentation de la Création : sur cette question, deux optiques : toute représentation ne pouvant être parfaite insulterait la divine oeuvre ; optique plus malicieuse : un artiste pourrait dépasser le Créateur...

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires