• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’appel désespéré de Poutine

L’appel désespéré de Poutine

Parfois il faut écrire pour pousser un coup de gueule. Parfois il faut juste savoir écouter et juste transmettre. Depuis quelques années, la mode est de diaboliser Poutine ; je l'écoute chaque fois que je peux (jamais sur les media officiels), et chaque fois je ressens une immense empathie pour cet homme, que j'estime sincère et humain, une sorte de miracle providentiel au milieu d'un monde anglo saxon barbare et injuste, régissant en maître une Europe servile. Aujourd'hui, je le sens au désespoir, acculé par Washington et l'OTAN qui font monter la pression à ses frontières en une insupportable provocation. Le but ultime est évident : "pousser Poutine à agir le premier pour se dédouaner ensuite d'une horreur qu'ils auront minutieusement planifiée".

Nous avons pris l'habitude de laisser faire sans rien dire, au Kosovo, en Irak, en Libye, en Syrie, et nous payons d'un flot de migrants notre incommensurable lâcheté et notre complicité active dans ces drames programmés, en fermant les yeux sur les centaines de milliers de morts dont nous sommes tous responsables.

Mais cette fois, c'est nous qui allons prendre les bombes sur la gueule. Peut-être en prendrons nous conscience en ouvrant nos coeurs et nos oreilles à ce cri du coeur. Poutine aura fait l'impossible pour nous avertir, saurons-nous l'écouter, et nous dissocier de l'OTAN alors qu'il est déjà presque trop tard ?

Merci à Wikistrike d'avoir fait passer ce message qui nous concerne tous.

L'appel désespéré de Poutine

Publié par wikistrike.com sur 25 Juin 2016, 15:01pm

Catégories : #Politique internationale

JPEG Pendant des années, Washington a prétexté la « menace iranienne » pour déployer son fameux système anti-missile en Europe de l'Est. Ensuite, la réhabilitation de Téhéran l'a contraint à changer de fable et le coup d'État fomenté en Ukraine a finalement permis de désigner la véritable cible de tout le dispositif : la Russie. Les ficelles de l'affaire sont énormes et tout cela est fort bien documenté (1) même si les
« merdias » occidentaux, propriétés de milliardaires apatrides affiliés au Parti de la guerre atlantiste, ont déversé leur propagande pour désigner le responsable de tous nos maux, le super-méchant Poutine donc. Mais la réalité aujourd'hui est que les États-Unis menacent la Russie depuis le territoire européen avec des missiles désormais opérationnels et capables d'une attaque nucléaire de première
frappe. Dans une vidéo saisissante (2), Vladimir Poutine lance donc un appel presque désespéré à une brochette de « journalistes » internationaux en leur disant en substance :

« Mais arrêtez de mentir, dites la vérité à vos peuples sur le danger imminent qui nous menace tous ! »

« Wake up ! »

Lors d'une récente discussion avec des représentants de divers médias, Vladimir Poutine a donc lancé cet appel inédit. Le chef de l'État commence ainsi par balayer l'argument-bidon de la menace iranienne désormais éventé. Puis en quelques phrases il détaille la menace que les États-Unis font peser sur le monde en déployant leur fameux bouclier anti-missiles en Europe, un système présenté comme défensif mais en réalité parfaitement offensif et pointé contre la Russie.

« Leur système est désormais opérationnel et leurs missiles ont une portée de 500 km, dit-il. Les missiles de nouvelle génération atteindront bientôt une portée de 1000 km, puis davantage encore et, à partir de ce moment-là, ils menaceront directement la Russie et son potentiel de dissuasion nucléaire. »

Faisant référence au prétexte iranien et probablement aussi à la campagne de diabolisation de la Russie, il enchaîne :

« C'est à vous qu'ils racontent ces balivernes et vous les répercutés auprès de vos populations. Et ce qui me préoccupe tant est qu'elles ne peuvent plus alors sentir l'imminence du danger. Comment pouvez-vous ne pas comprendre que le monde est en train d'être poussé dans une direction irréversible, alors qu'ils [les USA] prétendent que rien ne se passe. Je ne sais plus quoi faire pour vous convaincre [vous
réveiller] ! » (Ses mots exacts sont : « I don't know how to get through you anymore »).

L'Europe, garnison de l'Empire

« Je ne sais plus quoi faire pour vous convaincre. »
Le ton est proche de la supplique, et donne un caractère presque désespéré à cette affirmation présidentielle d'un danger de guerre nucléaire. Comme si la chose était embarquée de telle manière que, face à l'aveuglement organisé des peuples par la propagande journalistique occidentale, vraiment, il n'y avait plus rien d'autre à faire que de finalement se résoudre à voir les choses aller à leur funeste terme, et se préparer à agir en conséquence, c'est-à-dire à la guerre, éventuellement nucléaire.

Il est d'ailleurs très intéressant de rapprocher cet extrait vidéo d'un autre, publié en 2013, et qui montre un Poutine cette fois hilare, et pourtant expliquant grosso modo la même chose à un journaliste allemand effaré (3). Le changement de ton, d'ambiance, d'atmosphère pour un même propos témoigne à lui seul de la tournure dramatique prise par les évènements.

Il est vrai qu'en observant la lente montée en puissance du bellicisme étasunien vis-à-vis de la Russie - conforté par le suivisme criminel d'une Europe-zombie - , l'impression générale est en effet celle d'une mécanique folle qui se déploie hors de tout contrôle ou même influence de la raison. Une architecture mortifère dont l'axe central s'appelle OTAN. Or avec la fin de la guerre froide, l'OTAN aurait logiquement dû être dissoute à l'instar du Pacte de Varsovie. Au lieu de cela, les USA ont accéléré comme jamais l'élargissement européen de cette Organisation dont ils contrôlent absolument toutes les structures et les missions. Au point que l'OTAN a désormais incorporé 22 des 28 pays membres de l'UE (4), et est en train de se substituer de facto au projet de Défense commune d'un Continent stratégiquement réduit à la fonction de garnison de l'Empire US.

Avec la complicité d'une élite européenne corrompue et/ou aveugle, les USA ont ainsi creusé des tranchées dans toute l'Europe de l'Est, y ont fomenté une guerre, déployé des troupes, du matériel lourd et surtout des lance-missiles capables de frapper à tout instant la Russie avec des ogives nucléaires.

Pour une Europe indépendante débarrassée de l'OTAN

Lisant entre les lignes la déclaration de Poutine, on peut aussi s'aventurer à formuler son appel autrement. Ainsi, lorsqu'il dit : « Comment pouvez-vous ne pas comprendre que le monde est en train d'être poussé dans une direction irréversible », il aurait tout aussi bien pu dire :
« Face à la menace grandissante d'une attaque nucléaire de première frappe contre mon pays (5), que voulez-vous que je fasse à part décider un jour de prendre l'initiative et de vaporiser les installations US ? »

Et n'est-ce pas exactement ce que cherchent les USA ? Pousser Poutine à agir le premier pour se dédouaner ensuite d'une horreur qu'ils auront minutieusement planifiée ?

Toutes ces dernières années toutefois, nous avons constaté que dans les relations internationales, la raison avait été du côté russe et le bellicisme hystérique comme le mépris de la vie du côté US et de leurs zélateurs-zombies. Ce qui nous laisse relativement confiants quant à la retenue russe dans cette affaire. Il n'en reste pas moins qu'il est urgent de sortir du piège étasunien et de favoriser, partout où la démocratie l'autorise encore, des partis ou des politiciens favorables à une Europe indépendante débarrassée de l'OTAN et de la tutelle des États-Unis, devenus aujourd'hui principale menace contre la paix mondiale.

 

Notes :
1. Quand l'Empire tombe le masque http://www.entrefilets.com/Quand%20l_Empire_tombe_le_masque.html

2. Le cri d'alarme de Poutine http://www.fort-russ.com/2016/06/putin-warns-of-nuclear-war-video.html
3. Poutine hilare après les propos d'un journaliste sur la fable iranienne expliquant le bouclier anti-missile US https://www.youtube.com/watch?v=4i6nPNpR6PA

4 . L'élargissement sans fin de l'OTAN en Europe http://www.diploweb.com/Les-relations-de-l-OTAN-et-de-l-UE.html

5. Déploiement en Roumanie d'un système capable d'une attaque de première frappe https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/220516/deploiement-en-europe-du-systeme-balistique-americain-aegis

6. The Red line crossed, in the cross-hairs, at trigger point — waiting for an October surprise http://johnhelmer.net/?p=15751


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • Alex Alex 28 juin 2016 15:30

    Poutine insulte la France !

    Ou plutôt, il insulte notre chef : avec 80% de supporters malgré des années au pouvoir, contre 13% de supporters au « latin lover » Hollande – le plus laid du monde –, avouez qu’il y a de quoi être furieux quand on est un vrai démocrate !


    • cevennevive cevennevive 28 juin 2016 15:31

      Bonjour doctorix,


      C’est exactement cela...

      Et avec cette folle d’Hillary en face, cela ne fera pas un pli.

      Et là, ce ne sera plus « Peur sur la ville », mais « Peur sur le Monde ».



      • doctorix doctorix 28 juin 2016 20:24

        @cevennevive

        Bonjour Cevennevive.
        Que Dieu nous préserve de cette cocue psychopathe. On dit que son mari a eu 2.00O maîtresses : ça rendrait folle n’importe quelle épouse...

      • filo... 28 juin 2016 20:32

        @doctorix
        Pour elle le bruit cour qu’elle soit lesbienne et qu’elle a eu biens plus d’aventures lesbiennes que son marie avec ses secrétaires.
        D’ailleurs Bill Clinton a confirmé ça en disant qu’il été au courant mais qu’il s’en foutait de ça.


      • Aristide 28 juin 2016 20:46

        @filo...


        Et je vous dis pas les partouzes avec des animaux, si si ...

      • Phoébée 29 juin 2016 10:12

        @Aristide
        Pauvres bêtes ....

        @filo

        Ainsi ce serait la première Lesbos à être chef d’état..... c’est dans l’air du temps.


      • Kenou (---.---.2.109) 29 juin 2016 12:33

        @filo...
        Depuis quand les orientations sexuelles de chacun on a voir avec la politique ?


      • filo... 29 juin 2016 20:18

        @Kenou
        Doctorix dans son commentaire faisait allusion aux 2000 maîtresses de Bill alors moi en prolongeant je voulais compléter de ce que j’ai lu quelque part.

         C’est vrais maintenant à cette drôle époque de mariage pour tous on n’ose même pas faire une allusion sans trouver des défenseurs qui nous attendent aux aguets pour nous tomber dessus à bras raccourcis.


      • alinea alinea 28 juin 2016 15:33

        La seule chose que je puisse dire en réponse à cet avertissement de Poutine, est celle que je dis depuis quelques années maintenant : unissons-nous, nuit debout, CGT, zadistes et militants de tout poil : sortons de l’OTAN, et pour cela, s’il le faut, virons Hollande et sa clique, cassons la porte de l’UE, oublions Khomri, et aussi la plage !
        Je n’ai pas l’habitude d’être présomptueuse, mais si nous, peuple de France, foutons le bazar dans cette fourmilière, avec détermination sur les objectifs à atteindre, il y a gros à parier que soudain, les soucis de la Russie, le nôtres, ceux de la Syrie, les nôtres, trouveraient soudain assez d’air pour se résorber.
        Il faut bien qu’ils finissent par comprendre, nos compatriotes, qu’on ne pourra pas indéfiniment vivre comme si de rien n’était, en avalant sa couleuvre chaque matin, pour certains, et en fermant volets et portes pour les autres.


        • Aristide 28 juin 2016 20:45

          @alinea


          Moi, c’est pas possible demain j’ai piscine. sinon c’est bien l’idée avec les zadistes et les nuits debouts, cela va chauffer un max ...

        • alinea alinea 28 juin 2016 22:17

          @Aristide
          Êtes-vous sûr d’être tellement à l’abri, ou bien êtes-vous sûr que « cela » va durer le temps de votre éternité ?


        • Aristide 29 juin 2016 10:08

          @alinea


          A l’abri de quoi ? Serais je donc un profiteur au seul prétexte que je conteste la représentativité de quelques allumés zadistes ici, nuit de bout ailleurs ou révolutionnaires de salon ...


        • ZenZoe ZenZoe 29 juin 2016 10:48

          @alinea
          Je vois un gros obstacle à votre invitation à foutre le bordel.
          Le peuple français est très divisé. D’un côté ceux qui râlent beaucoup (et qui d’ailleurs ne vont pas forcément au bout de leurs idées), de l’autre ceux qui sont prisonniers de l’Etat (salaires pour le public, retraites, minima sociaux...) et préfèrent de loin le status quo à l’inconnu et la possible perte du peu qu’ils ont. Un peuple désuni ne peut pas grand chose.
          La révolution de 1789, c’était avant.


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 2016 11:44

          @alinea. Nos compatriotes sont occupés.
          Les unes à leur guerre sexiste à mort contre l’existence des français mâles, ces ennemis héréditaires d’où vient tout le mal.
          Les pédalocrates sont occupés à leur guerre à mort contre les hétéros d’où vient tout le mal.
          Les gogos du carbocentrisme sont occupés à traiter les incroyants de « criminels » et de « connards », avant de les envoyer en rééducation politique dans les rizières du Cambodge.
          Les cabanellistes sont occupés à décapiter ceux qui ne croivent pas à l’électricité patatine gratuite.
          Les ignares et flemmards sont occupés à leur guerre civile contre les instruits.
          Et tous les autres sont occupés à suivre les pestacles de foute ou de tdf.


        • Aristide 29 juin 2016 11:55

          @JC_Lavau


          Et vous ? Au dessus de la mêlée surement, un vrai guide qui ne se laisse pas faire. Cela sent un peu le rance tout çà, mais la misanthropie a des limites.

        • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 2016 12:07

          @Aristide. Je te rappelle qu’en ce moment les pillards achèvent de démonter la centrale thermique de Zayzoun pour emmener tout son matériel en Turquie :
          https://www.almasdarnews.com/article/jihadists-loot-zayzoun-power-plant-transferring-turkey/

          Tu fais quoi, toi, pour tancer ton allié dans l’OTAN, et lui représenter que le pillage qu’il pratique n’est pas digne d’une aussi noble alliance ?

          Je te rappelle que c’est l’OTAN qui tient la liste publique des journalistes ukraïniens et autres témoins gênants à assassiner.
          Tu fais quoi à ce sujet ?


        • alinea alinea 29 juin 2016 12:15

          @ZenZoe
          Oui je sais ! c’est un voeu pieux, mais cela n’empêche pas d’espérer, sinon quoi ?


        • alinea alinea 29 juin 2016 12:21

          @Aristide
          La maison brûle Aristide, ce qui nous pend au nez n’est vraiment pas joyeux, l’impuissance nous ligote, je rêve d’un éveil, d’un courage , d’une conscience qu’ensemble on pourrait faire bouger les lignes ; et, avec votre humour désabusé, vous avez piscine !
          J’en conclus que vous n’en avez rien à foutre parce que vous êtes planqué, ou bien que vous espérez que ceci va durer sans que rien ne vous atteigne.
          Il y a de tout, dit-on, pour faire un monde, des allumés, des ignorants, mais des courageux et des éclairés, pourquoi se placer d’emblée au dessus du panier, c’est-à-dire à côté ?


        • Anthrax 29 juin 2016 12:44

          @alinea

          J’espère que commandement de l’OTAN ne va prendre peur et déclencher le feu nucléaire quand ils sauront que des militants CGT moustachus et des nuit debout prépubères sont sous leur fenêtres.

        • tf1Groupie 29 juin 2016 12:57

          @alinea

          Vous parlez de se mettre « à l’abri », de « maison qui brûle », vous ne dites pas concrètement de quoi vous avez peur.
          Rien à foutre de quoi ?
          Planqué par rapport à quoi ?

          C’est étrange vous semblez appartenir à un groupe particulier « qui voit », « qui pense », plus éveillé que la multitude des ignorants.
          Qu’ignorons nous ?


        • vesjem vesjem 29 juin 2016 13:22

          @tf1Groupie
          retourne pioncer stp


        • alinea alinea 29 juin 2016 13:23

          @tf1Groupie
          Je n’ai peur de rien, tout ce qui est perdu suffit à m’attrister.
          Ce qui nous pend au nez, c’est la barbarie, déjà bien entamée ; se mettre à l’abri c’est ouvrir ses oeillères très large, se résigner à ne rien pouvoir et se préoccuper de ses petits oignons.
          Planqué ? Assez indifférent, à l’abri des besoins minimaux au point de pouvoir se moquer, c’est-à-dire se foutre, du délabrement et des souffrances alentour.
          N’avoir pas eu ou n’avoir plus d’idéal ou de but.
          Je suis une hypersensible, vulgairement une éponge, que tout blesse ou illumine ; l’équilibre s’est fait naguère, avec cette constitution, aujourd’hui non. je suis le colibri de la mine et il m’arrive de mélanger clairvoyance, lucidité et exagération parce que je démultiplie les sensations.
          Je ne sais pas ce que vous ignorez mais je sais ce que vous ne ressentez pas ; vous êtes forts, je suis faible et la faiblesse rend avertie, vigilante mais ne donne pas la puissance qu’il faudrait pour faire face.


        • tf1Groupie 29 juin 2016 14:15

          @alinea

          Vous n’avez toujours pas répondu :
          qu’est-ce qui est perdu ?
          De quelle barbarie parlez-vous ?
          De quel délabrement ?
          Qu’est-ce qui nous pend au nez ?

          Je n’ai pas demandé « que veut dire se mettre à l’abri ». j’ai demandé se mettre à l’abri de quoi ?
          Et vous ne répondez pas.
          ça ressemble plus à des ressentis reposant sur rien de concret.


        • alinea alinea 29 juin 2016 14:33

          @tf1Groupie
          la crise financière, imminente ; la crise écologique ; les maladies de la malbouf, celles du stress et des conditions de vie : la folie la violence ; l’État en faillite : la Grèce. la haine des uns pour les autres : violences, guerres civiles. la répression, les libertés réduites, état d’urgence.
          L’ignorance comme une contagion, l’individualisme comme un piège, pertes des repères, de la morale et de notre culture ; la laideur qui envahit tout, pour enrichir ceux qu’on sait.
          L’absence de confiance, plus de parole donnée, l’arnaque des plus faibles, les soins qui laissent à désirer... tout ça s’envenimant, il va falloir boucher les yeux le nez les oreilles pour pouvoir faire quelques pas en ville.
          Dîtes-moi comment vous pouvez passer à travers de tout ça ?


        • tf1Groupie 29 juin 2016 14:53

          @alinea

          Crise financière ... hypothétique.
          Guerre civile ? En France, en Europe ?
          Repression ?Parce que vous avez pris un PV ? Parce que des CRS donnent des coups de matraques ?

          Vous avez oublié dans quel monde vous êtes née Alinea : quand vous êtes née vous n’aviez pas droit d’ouvrir un compte bancaire, pas droit à l’IVG et vous étiez soumise à l’autorité du chef de famille.
          Je ne vous fais pas la liste de toutes les libertés que vous avez aujourd’hui, que vous n’aviez pas hier.

          Comment avez-vous pu passer à côté de tout ça ?
          Toutes les libertés que vous avez vous ne les connaissez même pas.

          Alors si vous me dites que vous pouvez mourir demain, qu’il y a des maladies, des inondations, des pauvres, des accidents etc...
          Excusez-moi de vous le dire mais ça existera toujours ... sauf qu’aujourd’hui vous en êtes plus à l’abri qu’hier.

          Appartenir à la génération la plus favorisée de l’histoire semble un poids très lourd à porter pour vous.


        • alinea alinea 29 juin 2016 15:12

          @tf1Groupie
          C’était vrai il y a vingt ans ! j’ai parlé des enfants gâtés dans un article un jour ; j’assume d’être née dans un monde gâtant ; mais la perte de ces « douceurs » est d’autant plus douloureuse.
          Comparés à d’autres ailleurs, je suis privilégiée, chaque jour j’en ai conscience, mais ce que je vois c’est que tout ceci est bradé et, plutôt que se répandre se rétrécit pour de mauvaises raisons.
          de très mauvaises raisons.
          Je ne suis pas du genre à m’endormir sur mes lauriers, il faut dire ; rien n’est jamais acquis, la preuve aujourd’hui !
          Et puis, j’ai du mal à trouver le repos, la moindre harmonie au milieu de tant de haine, de frustrations, de gabegie,de pollution... il n’y a pas si longtemps que l’eau du robinet n’est plus bonne à boire et il n’y a pas si longtemps que tant de gens ne savent pas quoi faire de leur vie, que tant de jeunes picolent ou se droguent, que Big Pharma fait fortune !
          Il n’y a pas si longtemps que les gens meurent de plus en plus jeunes...
          Mais si tout va bien pour vous tf1, je ne peux que m’en réjouir.


        • tf1Groupie 29 juin 2016 15:31

          @alinea

          De nouveau : qu’avez-vous perdu en 20 ans ? à part les illusions.

          Parce que des gens malheureux, qui picolent, qui se droguent, je n’en vois pas plus qu’avant.
          Je vois plus de vieux parce que les gens sont mieux soignés, mieux traités.

          Mais plus de vieux c’est aussi plus de passéisme, plus de pessimisme, de gens qui ne voient le monde que par la télé et qui donc imaginent des tsunamis d’immigrés, d’ attentats et de malheurs partout.


        • doctorix doctorix 29 juin 2016 17:01

          @tf1Groupie

          Ce qu’on perd depuis 20 ans ? Des droits durement acquis.
          Tous les acquis du CNR et du travail syndical depuis les années 50.
          Une sécurité sociale qui passe aux mains de mutuelles privées qui gavent des actionnaires.
          Des rapports de salaires qui sont passés de 1à 20 à à 1 à 1OOO.
          Des droits de manifester, d’exiger, de changer les choses et le monde.
          La sécurité sur le territoire, avec un gouvernement qui arme des terroristes.
          Des référendums qui valent autant qu’une crotte de bique aux yeux des puissants.
          Nos aspirations à la fraternisation avec les autres peuples, diabolisés comme jamais, désignés comme nos ennemis alors qu’ils ne sont que les ennemis de l’empire.
          Et pour les pays plus lointains, la perte du droit à l’auto-détermination, avec un néo-colonialisme rampant.
          Nous sommes des grenouilles dans l’eau tiède, ça chauffe en dessous, mais progressivement, et ça ne vous frappera que quand on vous serez cuit.
          Les vieux mieux soignés, mieux traités ? Vous plaisantez... Ils sont beaucoup soignés, chèrement soignés, mais mal soignés, avec des accidents iatrogéniques par dizaines de milliers, et maintenant si peu de médecins en activité que beaucoup peinent à trouver un médecin traitant.
           Quand à leurs pensions, elles s’étiolent année après année.
          Nous sommes entrés dans un monde où ce n’est pas le travail qui a de la valeur, mais juste la spéculation, la rente, l’usure, le profit. Un monde cynique et sans morale.
          Voilà ce que nous perdons, et que vous ne voulez pas voir.

        • alinea alinea 29 juin 2016 17:34

          @tf1Groupie
          J’ai perdu une partie de la beauté et de la santé du monde ; j’ai perdu l’illusion - qui ne devrait pas en être une- qu’on devrait aller vers le mieux et non vers le pire.
          j’ai perdu l’ignorance protectrice.
          Si vous ne voyez pas que notre société s’enfonce chaque jour davantage dans l’abjection, et vous n’êtes pas le seul,- ceux que je connais de visu sont des putains de privilégiés, des têtes à claques-, c’est que vous réussissez à vous adapter et je ne suis pas sûre que ce soit porteur d’avenir ; je vois tous les jours les politiques locales agir dans le non sens.
          Si vous ne voyez pas les politiques internationales guerroyer, piller impunément, si vous ne voyez pas l’errance hors de toutes valeurs qui peuvent propulser en avant, si vous ne voyez pas la souffrance au travail, si vous ne voyez pas ceux qui ne peuvent pas vivre dignement..................................
          je vous souhaite de n’avoir jamais à emmener un des vôtres à l’hôpital, dans une maison de retraite, et surtout de ne jamais pouvoir comparer aujourd’hui à hier, dans un pays pourtant plus riche.


        • Aristide 29 juin 2016 19:51

          @alinea


          Il y a des millénaires que le monde brûle, vous pouvez espérer y changer quelque chose, c’est votre problème. Vous pouvez agir ce qui est plus difficile pour que le monde change, c’est aussi votre problème. Vous savez aussi vous contenter de distribuer les bons points de révoltitude, vous auto proclamer courageuse et éclairée., sur ce sujet vous êtes imbattable.

          Concluez ce que vous voulez de mon implication dans ce monde, je ne sais que dire de ce jugement assez simplet d’un groupie mélenchonienne qui croit que ses petits énervements sont des actions de courage.


        • alinea alinea 29 juin 2016 20:43

          @Aristide
           ? 


        • Aristide 29 juin 2016 20:48

          @alinea


          Vous avez oublié ce que vous avez écrit ?

        • alinea alinea 29 juin 2016 21:26

          @Aristide
          Non, mais je n’oublie pas votre réponse non plus, et je voudrais bien savoir ce qui la sous-tend !!
          Vous prenez vos misérables petites consolations pour des vérités !! et j’aimerais savoir où vous voyez les bons points que je distribue, n’étant pas « mélenchonienne » de surcroît ; quant au courage, je n’ai de leçons à recevoir de personne.


        • tf1Groupie 29 juin 2016 21:39

          @alinea

          « notre société s’enfonce chaque jour davantage dans l’abjection »

          Ca ne mange pas de pain de le dire, mais franchement c’est une déclaration un peu pompeuse et basée sur un ressenti qui n’engage que vous.

          Devenir adulte c’est perdre l’insouciance alors bienvenue dans le monde adulte si vous ne l’avez perdue que maintenant.
          Y a-t-il plus de guerres et de souffrances aujourd’hui qu’hier ?
          C’est loin d’être vrai et en tout cas c’est faux dans l’Europe où vous vivez.

          Et puis je fréquente régulièrement une maison de retraite, et je ne vois pas ce que cela prouve à part les moyens énormes que met aujourd’hui la société pour que les gens vivent plus longtemps, dans des conditions extraordinairement bonnes.


        • doctorix doctorix 29 juin 2016 23:58

          @tf1Groupie

          A une condition, oh, trois fois rien : avoir 2000 euros par mois, 4000 pour un couple, à consacrer à cette béatitude terminale des maisons de retraite.
          Supporter également sa petite injection d’aluminium annuel, quand ce n’est pas du thimérosal (mercure) pour être sur de ne pas rater son alzheimer, si on a déca loupé son Guillain-Barré, son autisme ou sa sclérose en plaque.
          Plus de guerres et de souffrance qu’hier ?
          Assurément, mais pas chez nous. Et donc vous pouvez dormir tranquille pour l’instant, du sommeil de l’injuste.
          Ces millions de morts que nous avons faits nous envoient aujourd’hui leurs fils et leurs filles, certains pour les venger.
          Et votre autosatisfaction d’occidental conquérant et repu ne durera pas autant que les impôts.

        • tf1Groupie 30 juin 2016 03:38

          @doctorix

          Eh oui la santé coute cher, tu découvres ?

          « Plus de guerres et de souffrance qu’hier ?Assurément »

          Mon Dieu, pour toi Alzheimer a déjà commencé.
          Oubliés les millions de morts du 20eme siècle ?? et pas seulement par la guerre d’ailleurs : famines, dictatures, etc...

          Non seulement ton esprit critique est défaillant, mais en plus tu ignores l’Histoire.
          Ce n’est pas parce que tu ne voyais pas les souffrances avant (pas d’Internet, pas de télé) qu’elles n’existaient pas.
          Tes névroses ideologiques te font perdre tout repère.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juin 2016 08:04

          @Aristide
          Vous feriez mieux d’aller vous cacher dans un trou de souris, au lieu de la ramener ! Hollande avait promis tant de choses, il a fait le contraire. Non seulement il n’a rien changé en positif, mais il a soutenu tout ce que Sarkozy soutenait.
          Un borgne pour un aveugle.
          Le futur du PS est dans les poubelles de l’ Histoire.


        • Aristide 30 juin 2016 08:13

          @alinea


          Je ne savais pas que vous aviez la mémoire d’un poisson rouge, vous me traitez de « planqué » alors que j’essayez simplement de vous mettre VOTRE réalité sous le nez. En fait des désirs de révolution qui ne dépasse pas le discours de forum. Votre appel à la lutte des nuits debouts et autres zadistes en avant garde prolétarienne tenait d’un ridicule assez prononcé.

          Je ne me console de rien et je ne donne pas les leçons de courage, c’est vous qui ne cessez de présenter ici et ailleurs LE mode de vie qu’il faudrait tous suivre, m’enfin ....




        • alinea alinea 30 juin 2016 13:21

          @Aristide
          Je la rafraichis :

          "
          Il y a des millénaires que le monde brûle, vous pouvez espérer y changer quelque chose, c’est votre problème. Vous pouvez agir ce qui est plus difficile pour que le monde change, c’est aussi votre problème. Vous savez aussi vous contenter de distribuer les bons points de révoltitude, vous auto proclamer courageuse et éclairée., sur ce sujet vous êtes imbattable.Concluez ce que vous voulez de mon implication dans ce monde, je ne sais que dire de ce jugement assez simplet d’un groupie mélenchonienne qui croit que ses petits énervements sont des actions de courage."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès