• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’EUROMORT

L’EUROMORT

Le remords.

 

Je voudrais vous faire passer un article que, si je l’ai compris, ne suis pas en mesure de vous synthétiser puisque je ne suis pas économiste donc n’ai pas la maîtrise de la chose.

Du reste, il se suffit à lui-même.

Néanmoins, fidèle à moi-même, je pense que cette « nouvelle » rend caduques, et même dérisoires, nos engueulades à propos de papier constituant ou de rapports politiques des uns candidats aux autres électeurs. D’autant plus dérisoire qu’au cours de ces conversations à bâtons rompus, nous oublions toujours l’essentiel : le biotope qui fait que nous pouvons vivre ; de plus en plus mal il est vrai.

Donc voici un article de Charles Sannat, comment dire, époustouflant. Puisque je suis une béotienne pour ne pas dire cul-terreuse, cela me fait penser à la mauvaise blague de celui qui tombe du trentième étage… et j’ai idée que tous nos débordements, sur le clown postillonneur qui veut rester dans l’UE alors qu’il enamoure les pétasses en disant le contraire, ou bien le probe gaullien qui a des couilles ( excusez, je n’ai pas pu m’empêcher de donner en raccourci la teneur des discussions politiques sur ce site) seront amusements de midinettes si nous arrivons au 23 avril avant que tout pète.

 

« Effrayant ! La BCE n’existe déjà plus ! L’euro est déjà mort !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Face à de nombreux messages disant que personne n’en parle a part « Reuters » (qui reste une Agence assez connue pour les ignares), que c’est « faux », blablablabla, je vous propose d’aller directement vous « farcir » ici et en version originale aussi bien le communiqué de presse de la Banque de France elle-même, que le rapport d’activité complet 2016 de la BDF qui vient justement de sortir. Vous y trouverez tous les détails en long en large et en travers. Oui ce qui est dit dans cet article est entièrement VRAI et PROUVE !!! Je ne peux pas faire mieux que la Banque de France comme « source », j’espère que personne ne m’en voudra de ne pas pouvoir montrer le JT de TF1… 

Communiqué de Presse ici

Rapport d’activité complet ici

Ce que je vais vous dire peut sembler très complexe, compliqué, voire même pour certains édifiant, pour ne pas dire « hallucinant », pourtant c’est la stricte vérité et les choses sont bien plus simples qu’elles n’y paraissent sous des terminologies confuses et des mots obscurs.

On peut résumer la situation actuelle de la manière suivante : la BCE n’existe plus de fait, et elle ne pourra jamais sauver l’euro. Maintenant expliquons et décryptons cette affirmation ensemble.

La BCE n’existe plus ! Elle a transféré une grosse partie au SEBC

Je cite ici ce que vous pouvez trouver sur le site de la BCE elle-même concernant son propre fonctionnement.

« La Banque centrale européenne

Le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et les statuts du Système européen de banques centrales et de la Banque centrale européenne constituent le fondement juridique de la politique monétaire unique. En vertu des statuts, la BCE et le Système européen de banques centrales (SEBC) ont été institués le 1er juin 1998. La BCE est placée au cœur de l’Eurosystème et du SEBC. Conjointement, la BCE et les banques centrales nationales accomplissent les missions qui leur ont été conférées. La BCE, en vertu du droit public international, est dotée de la personnalité juridique.

Le Système européen de banques centrales

Le SEBC est composé de la BCE et des banques centrales nationales (BCN) de tous les États membres de l’UE qu’ils aient ou non adopté l’euro.

L’Eurosystème

Il comprend la BCE et les BCN des pays ayant adopté l’euro. L’Eurosystème coexistera avec le SEBC tant qu’il y aura des États membres de l’UE ne faisant pas partie de la zone euro. »

Bien, maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons.

Source ici 

Souvenez-vous, la Banque centrale allemande provisionne pour 22 milliards d’euros !!

Le 24 février dernier, je revenais sur cette information hallucinante où la Bundesbank, ce qui reste de la Banque centrale allemande, annonçait une provision de 22 milliards d’euros, ce qui est considérable, en indiquant que ces pertes étaient liées aux obligations pourries détenues dans son portefeuille en raison de la politique menée par la BCE.

« Il est normal de demander (…) quand on lèvera le pied de la pédale de la politique monétaire », a déclaré le président de l’institution, Jens Weidmann, en présentant le rapport annuel. « Notamment parce qu’une mesure essentielle de la mise en œuvre de la politique monétaire ultra-accommodante est l’achat à grande échelle d’obligations d’État, ce sur quoi, vous le savez, je suis très critique. »

La Banque centrale allemande vient de provisionner 22 milliards d’euros ahahahahahahahahah !

« Les provisions ont ainsi atteint 21,9 milliards d’euros fin 2016 contre 19,6 milliards fin 2015.

Pour l’instant, néanmoins, la Banque centrale allemande dégage des profits sur son portefeuille d’obligations. Ironie de l’histoire, ces bénéfices proviennent principalement des obligations émises par des pays en difficulté comme la Grèce, qui offrent des rendements élevés, acquis entre 2010 et 2012, pendant la crise de la dette, malgré l’opposition de la Buba. »

Mais ce n’est pas tout. Maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons !

Bénéfice net en hausse de 58 % pour la Banque de France

Voici qu’hier, un petit article très discret du Figaro revenait sur cette dépêche Reuters elle aussi extraordinaire.

« La Banque de France a annoncé lundi avoir dégagé un bénéfice net de 3,52 milliards d’euros en 2016, en hausse de 58 % par rapport à 2015. Cette hausse reflète une progression de 7 % du produit net des activités de la banque, à 7,7 milliards d’euros, et une baisse de 2,2 % de ses dépenses, précise-t-elle dans un communiqué.

L’institution a décidé d’autre part de maintenir à huit milliards d’euros l’encours de son fonds pour risques généraux qu’elle avait augmenté de 500 millions un an plus tôt, ce qui avait pesé sur le résultat de 2015.

La hausse des revenus est liée à celle de la taille des encours au bilan, qui passent de 710 à 855 milliards sur l’année, en raison des rachats d’actifs opérés pour le compte de la Banque centrale européenne dans le cadre de sa politique monétaire.

Depuis 2015, la Banque de France indique avoir racheté 313 milliards d’euros d’actifs au titre de ces différents programmes.

Elle souligne que la croissance de son bilan « est effectuée avec des actifs de première qualité, principalement des titres souverains français, sans dégradation du profil de risque. »

« Il n’est en conséquence pas nécessaire de poursuivre le renforcement du fonds pour risques généraux, qui reste stable à huit milliards d’euros.

La Banque de France indique encore que, comme chaque année, l’essentiel de son bénéfice net sera reversé à l’État sous forme d’impôt et de dividende, soit un montant total de 4,5 milliards au titre de l’exercice 2016. »

Si vous avez bien suivi, alors vous avez compris que la Bundesbank a passé des provisions sur ces monceaux de créances pourries qu’elle a dans son bilan, mais pas la Banque de France. Sans doute parce que nous sommes bien meilleurs que les Allemands… ou nettement moins prudents, au choix !

Si vous suivez toujours, vous avez bien lu que la Banque de France à principalement racheté pour 313 milliards de dette souveraine… française !

Source ici Le Figaro

Donc vous devez comprendre que la BCE n’existe plus dans les faits, chaque banque centrale achète ses propres dettes !

Retenez bien ce que je viens de dire car les implications sont considérables.

La BCE en elle-même n’existe presque plus et ne fonctionne plus. C’est le SEBC (repensez à ce que vous avez lu au tout début de cet article) à savoir le Système européen des banques centrales (SEBC) qui en réalité a pris le relais de la BCE.

Désormais, au moment où vous lisez ces lignes, nous avons la preuve, vous avez la preuve ici, dans cet article, sources à l’appui, que chaque banque centrale rachète les propres dettes souveraines de son pays respectif… Cela veut dire qu’il n’y a plus rien de commun. Cela veut dire aussi, que le SEBC, la BCE prépare sans le dire le retour aux monnaies nationales, ou chaque pays devra gérer sa propre dette ! Dans les faits, chaque pays gère à nouveau sa propre dette et c’est à ce prix que nous avons l’illusion que l’euro fonctionne encore…

Vous devez prendre conscience que nous sommes là dans une situation inverse à celle de la construction d’une zone monétaire.

Vous faites en réalité face à la destruction de la zone euro et de la BCE.

Vous assistez à la déconstruction de l’euro, là, maintenant, sous vos yeux.

Vous avez toutes les preuves en main.

L’euro ne survivra pas et vous devez prendre vos dispositions.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • Jean 16 mars 2017 11:08

    Que des bonnes nouvelles donc, merci Alinea


    • alinea alinea 16 mars 2017 12:09

      @Jean
      Je ne suis pas Cassandre, juste le facteur !! smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 mars 2017 13:49

      @Jean

      Rien n’indique que l’euro est mort et c’est plutôt l’inverse, la BCE qui vient au secours des pays qui se sont imprudemment endettés, les citoyens avec. Il y a quelque chose de nihiliste et nauséabond dans cette jubilation sur l’effondrement de l’euro. Je refuse de m’y associer. ça sent le ressentiment des perdant de l’existence qui ont accumulé une dette morale de la colère et veulent se venger. Pas très beau tout ça.


    • alinea alinea 16 mars 2017 14:09

      @Bernard Dugué
      le ressentiment des perdants ! quelle horreur, c’est pas beau ça ! Ce qui est beau, c’est de courber l’échine et de dire « OUi Buana »
      Chapeau l’artiste... mais nous sommes quelques milliards de perdants !


    • Clocel Clocel 16 mars 2017 14:25

      @alinea

      Que veux-tu Alinea, chez Dugué, notre scientiste new-age, les pommes remontent dans l’arbre...

      Fuck Newton !


    • manu manu 16 mars 2017 14:40

      @Bernard Dugué

      « Rien n’indique que l’euro est mort et c’est plutôt l’inverse »

      « cette jubilation sur l’effondrement de l’euro »

      Alors d’après toi il s’effondre ou pas ?

      T’as changé d’avis en plein milieu du commentaire ?

      Heureusement que ceux qui ont fait des études sont là pour nous expliquer la situation.


    • manu manu 16 mars 2017 14:56

      @alinea

      Aujourd’hui Charles Sannat a écrit ça.


    • alinea alinea 16 mars 2017 15:08

      @manu
      Très bien ! qu’ils tremblent, et si on pouvait aider un peu !!!


    • Phil610 16 mars 2017 20:29

      @Bernard Dugué Refuser la réalité, c’est encore pire je crois.😊


    • baldis30 16 mars 2017 20:34

      @alinea

      bonsoir,
      pas la peine d’aider, les oscillations vont s’amplifier d’elles-mêmes jusqu’à la chute finale ...

      ne pas se fatiguer en fournissant des efforts ....ça vient, ça vient ...

      Stiglitz l’avait prévu mais Stiglitz est moins intelligent qu’un énarque moyen.   smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:10

      @Bernard Dugué
      Les perdants ce sont les citoyens de la zone euro !
      10 pays européens n’y sont pas et ils ont 4 points de chômage en moins !
      « Les liens entre l’euro et le chômage »


    • franc 18 mars 2017 02:18
      @Bernard Dugué

       N’importe quoi.

    • julius 1ER 18 mars 2017 08:32

      @Bernard Dugué


      je suis d’accord avec çà ...d’ailleurs les crétins qui disent que l’Euro est mort ...mentent l’Euro a juste trouvé sa place il y a une dizaine d’années lorsque l’on convertissait des Francs Suisse en euro on avait 10à 15% d’Euros en plus maintenant c’est juste l’inverse ....
      cad que l’Euro est toujours solide et ce n’est pas une monnaie de singe contrairement à ce qui est dit ici où là ..... 
      quand à sa fin déjà 17 ans qu’il fonctionne je n’y crois même pas car s’il venait à disparaître ce sera la fin de l’Europe quoiqu’en disent les marchands de soleil .... ce sera une immense régression car autant on peut améliorer ou booster une spirale positive en économie on a vu cela avec la parité Mark est = Mark ouest lors de la réunification qui a coûté très cher à l’Europe ... 

      autant on ne peut que difficilement stopper une spirale négative car on ne sait jamais où cela va s’arrêter ... on l’a vu avec la Crise de 1929 puis celle de 2007/8 dont on n’est pas encore sortie !!!!

    • Alainet Alainet 18 mars 2017 16:45

      @alinea voir la vidéo de Charles Gaves qui juge l’€uro comme 1 belle connerie !
      https://www.youtube.com/watch?v=tRtokzoV5AU


    • Sylvain07 19 mars 2017 23:39

      @Jean

      Le meilleur reste à venir....

      Nouveau billet en francs : ils sont là !!!

      https://youtu.be/cpqKiriYWjE

      VIVEMENT LE RETOUR DU FRANC FRANCAIS !!


    • Fergus Fergus 16 mars 2017 11:45

      Bonjour, Alinea

      Ce Charles Sannat ne représente que lui-même et souffre manifestement d’une idée fixe relativement à l’euro.

      Personne dans les instances de l’UE et dans les pays membres n’envisage sérieusement la disparition de la monnaie unique. Pas même les populations, à l’image des Français qui plébiscitent le maintien de l’euro dans le sondage Elabe du 9 mars 2017 : 72 % favorables à la pérennité de l’euro !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 mars 2017 11:54

        @Fergus

        À mon sens, la la fin de l’euro tel qu’il dysfonctionne actuellement n’est pas réellement une question, la question c’est juste quand et comment.


      • alinea alinea 16 mars 2017 12:04

        @Fergus
        D’après ce que j’ai compris Fergus, ce n’est pas une question de volonté !!
        C’est une vérité basique que ce qui tient en force ne tient pas longtemps !
        Du reste Sannat répond à ta critique, en donnant les liens qui emmènent à la source !


      • Clocel Clocel 16 mars 2017 12:06

        @Fergus

        A ce niveau-là, c’est de l’autisme.

        L’Europe (et son avatar monétaire) est virtuellement morte, si tant est quelle ait jamais existé pour d’autres personnes que les affairistes, mais vous pouvez continuer à écouter l’orchestre tant qu’il joue plus fort que la voie d’eau.

        Vous avez payé pour ça, c’est compris dans la croisière.

        Quant aux sondages, c’est vraiment la dernière planche pourrie à laquelle je m’accrocherai...


      • troletbuse troletbuse 16 mars 2017 14:38

        @Fergus
        Vous devez souffrir de la disorthographie lorsque vous lisez les résultats des sondages qui ne vous conviennent pas.  smiley


      • baldis30 16 mars 2017 20:37

        @Olivier Perriet

        oui pour le quand ... cela peut mettre deux ou trois ans

        pour le comment il y a plusieurs possibilités dont des éclatements de bulles spéculatives, la faillite d’un pays, des interventions armées ( terroristes ou non terroristes), des coups d’Etat


      • Daniel Roux Daniel Roux 17 mars 2017 09:22

        Bonjour Fergus

        Sannat est un tenant de l’étalon or et un opposant farouche à la monnaie papier.

        Il sait très bien que l’Euro et la BCE existe toujours. Il évoque le bilan de la Banque centrale de France et de celle de l’Allemagne mais pas celui de la BCE, pourtant publié et facilement accessible.

        La BCE aussi à fait des bénéfices et les a redistribués à ses actionnaires que sont les états.

        Ce qu’il écrit n’est pas nouveau. Voici ce que j’écrivais dans l’article « Les boutiquiers, la dette et le prix du pétrole » du 8 janvier 2015

         http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/les-boutiquiers-la-dette-et-le-161707

        « Ce que nous savons de l’histoire et des hommes politiques laissent prévoir la continuité de cette non-politique qui consiste à reporter au lendemain ce que l’on peut éviter de faire aujourd’hui et « après moi, le déluge  ».

        Les banques centrales des pays endettés continueront à imprimer du papier monnaie pour racheter de la dette d’état, illégalement dans le cas de la BCE, et maintenir les taux d’intérêts proches de zéro. La priorité des priorités est de masquer la faillite généralisée des pays développés causée par les conséquences sociales et financières de la mondialisation voulue par les néo-conservateurs américains, relais politiques des riches actionnaires des multinationales.

        Jamais ceux qui l’ont promue ne reconnaitront les conséquences catastrophiques de la mondialisation sauvage pour les peuples des nations développées, ni leurs hommes de mains, les politiques, ni leurs porte-voix, les médias. »

        Ce que Sannat ne dit pas est que les riches des pays du Sud, comme l’Italie, transfèrent des milliards d’euros vers l’Allemagne, le Luxembourg et d’autres pays du Nord, créant une dette immense et irremboursable de la banque centrale italienne envers les banques centrales de ces pays, à travers le dispositif TARGET 2.

        Ce que Sannat ne dit pas est que l’Allemagne, économiquement forte profite d’un euro faible pour favoriser ses exportations.

        L’Euro est condamné par les déséquilibres et les dettes qu’il génère, mais il existe toujours. 


      • alinea alinea 17 mars 2017 09:44

        @Daniel Roux
        Merci Daniel Roux ; les lettres de Charles Sannat abordent toujours un point précis, qu’il présente, mais ne développe pas comme il le fait dans ses dossiers, auxquels je n’ai pas accès.
        On va dire que je suis plus poète qu’économiste, d’où mon titre ! smiley
        Néanmoins, vu que les analyses s’accordent, je crois vrai que, si ça va de plus en plus mal, de plus en plus déséquilibré, et comme vous le dîtes, que personne n’a l’air de vouloir y remédier, tout ça risque bien de nous péter au nez !!


      • velosolex velosolex 17 mars 2017 10:32

        @FERGUS

        ..Les billets en francs étaient fort jolis, une vraie collection de tableaux classiques que les étrangers nous enviaient, mais pour le reste, y revenir serait aussi anachronique que le retour aux assignats. 
        Parler positivement de l’euro et de l’europe, ici, c’est comme de tenter de mettre un bémol à la qualité de Trump, ou de Theresa May, grands destructeurs acharnés de l’UE, de vrais nationalistes n’ayant aucune perspective que de regarder dans les rétros. On peut tenter de se rassurer quand on est en bande, comme ici, et croire qu’on est vraiment majoritaire, le camp Fillon est à ce titre une illustration, mais la réalité est tétue. 
        Les trois quart des français sont pour l’euro, et même ceux qui critiquent le plus Bruxelles, les Grecs, ne veulent surtout pas le quitter !. Pourquoi ?...Pour les Grecs, c’est simple, si l’on peut dire, ils préfèrent une monnaie solide au mirage du drachme, et ses dévaluations successives sur fond de banqueroute. Encore un fois se plonger dans l’histoire rendrait service à certains. ..Le franc vaudrait il mieux ?
        Vous trouverez pas de partisans non critiques. Tout le monde se rend compte que l’europe est évidemment perfectible. Mais le nationalisme et ses frontières existe depuis 2000 ans, l’euro depuis même pas 20 ans....Le premier a eu tout le temps de montrer ce dont il a été capable. Le second en est à ses balbutiements et on veut lui faire déjà la peau. C’est pour la raison que cette idée dérange ceux qui ont l’habitude de cliver les gens à leur manière, pour le résultat que l’on sait, en terme de sang et de tragédies sans cesse recommencés

      • velosolex velosolex 17 mars 2017 10:47

        @alinea
        Les analyses s’accordent ?...L’économie n’est pas une science exacte, et les errements de ce type sont là pour attester que l’on peut accommoder n’importe comment les perspectives, leur faire dire tout et n’importe quoi. IL vous convaincrait pareillement que la terre est carrée...

         Il est parti avec la volonté de descendre l’euro, et toute sa logique biaisée va travailler à ce sens. Les philosophes reconnaissent qu’ils ne traitent que des idées, des convictions, mais l’escroquerie de certains économistes est de tenter de convaincre que leur démarche est de l’ordre de la science, alors qu’ils ne sont que des doctrinaux..
        Le fric en tout cas est certainement l’endroit où les gens sont prêts à être le plus crédules, mis à part la religion c’est vrai, et sans doute parce que les genres se valent....C’est pour ça que les pyramides de Ponzi continuent à séduire les ballots, et que la promesse du retour à la frontière chérie, qui nous protégera des méchants, avec monsieur Fillon pour nous dire la messe séduit tant de gens. In england la Theresa May, est en train de tenter de restaurer le mythe de l’ile. J’ai bien peur que cela ne sera pas Utopia, mais juste une reconstruction à visée nostalgique de la grandeur passée, dans laquelle les même maux vont renaître, mais sans courant d’air..
        Bonjour les miasmes ;..Déjà les ecossais, grands connaisseurs de fantômes, ne veulent pas renier l’Europe. Pourquoi donc, à votre avis ?

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:18

        @Fergus
        Evidemment, il faudrait pour cela que les médias informent les citoyens ! Nous savons tout sur la couleur des chaussettes de Macron et les costards de Fillon, mais nada sur l’UE et l’euro ! Aucun débat contradictoire !


        Ils se gardent bien de propager la conférence d’Asselineau « La tragédie de l’euro »...

        Pas davantage les études de Sapir et Murer sur la sortie de l’euro.

        Et encore moins l’exposé de Murer : « Il y a une vie après l’euro » !

      • Fergus Fergus 17 mars 2017 11:29

        Bonjour, velosolex

        100 % d’accord avec vos commentaires ci-dessus.

        Je ne doute d’ailleurs pas que l’avenir démontrera sans peine que l’euro a encore une longue existence devant lui, n’en déplaise à tous ceux qui, parmi les adversaires de cette monnaie unique, pratiquent la méthode Coué en s’étourdissant les uns les autres de commentaires apocalyptiques.

        Je note d’ailleurs avec amusement que ce profil d’intervenants rejoint celui de ceux qui, à l’aube du quinquennat de Sarkozy, puis de de celui de Hollande, pronostiquaient déjà le chaos en France et en Europe. smiley 


      • Fergus Fergus 17 mars 2017 11:32

        Bonjour, Fifi Brind_acier

        On s’en fiche de Sapir et Murer : les seuls qui soutiennent encore leurs théories sont au FN, à l’UPR et, à un degré nettement moindre à la FI.


      • alinea alinea 17 mars 2017 11:35

        @velosolex
        Je n’ai pas d’avis en ce qui concerne les Écossais ; pour le reste, juste un constat : tout va mal pour énormément de gens, et nous essayons de savoir pourquoi et essayons de trouver des solutions ; qu’on tâtonne, c’est évident, mais il faut dire que la situation est inédite ; alors on essaie les recettes du passé, en mettant en parallèle cette situation à d’autres, dans le passé ; personnellement, je n’ai pas la solution, je ne possède pas la vérité, aussi, regardant l’avenir, ayant des priorités ( écologiques pour faire vite avec un mot galvaudé), je me fie à d’autres qui portent avec enthousiasme des propositions qui englobent quasi la totalité de nos préoccupations, inquiétudes mais aussi toutes les sphères de notre existence.
        À côté, d’autres ont la solution, la vérité, ce qui les rend tonitruants et intolérants. Que cette solution soit de continuer, en aggravant notre sort, ou bien en effaçant d’un coup de stylo tout ce temps où les choses se sont déglingués, ou bien en disant : le Grand Soir ou Rien..
        Je sais qu’on ne change pas les hommes d’un coup d’épée dans l’eau et ma vie est assez dure pour que me prenne le désir de ne plus m’intéresser à rien d’autre que mes bouts de prés ou landes.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:46

        @Fergus
        Hélas non pour vous !
        Je vous la fait courte, la liste de tous ceux qui se préparent à la fin de l’euro est bien plus longue :

        - Liste partielle des économistes contre l’euro.


        - Une zone mark-nord serait à l’étude

        - Depuis 2012, Natexis prépare la sortie de l’euro.

        - Stiglitz, prix Nobel d’économie : « 2017 pourrait voir l’éclatement de l’euro »

        "Comme les lecteurs le constateront par eux-mêmes, cet article aurait pu être signé par l’un des responsables de l’UPR, tant il confirme, point par point, toutes les analyses faites par notre mouvement politique depuis sa création. À part la conclusion, bien sûr, où Stiglitz indique qu’il faudrait « plus d’Europe » pour sauver l’euro… Mais la fin de l’article indique que lui-même n’y croit plus.(..)


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 12:28

        @Blondinette 42
        Tiens voilà Shawford qui a changé de pseudo ?


      • velosolex velosolex 17 mars 2017 12:52

        @alinea

        Les animaux ont leur intelligence, mais ils sont infirmes pour la compréhension de l’avenir. Faite leur un plâtre, pour réparer une patte cassée, et ils n’auront de cesse de casser celui ci, ou de se débarrasser d’un pansement sur une plaie, pensant que la souffrance vient de cette prothèse.. Je ne possède pas la vérité, pas plus que vous, et l’admettre est une preuve d’intelligence et de modestie. La vérité n’appartient pas à notre genre. Nous cherchons un équilibre. Tout ce que j’observe, c’est qu’on demande toujours beaucoup aux utopies, et l’Europe en est une aux yeux de l’histoire. Une chose que nos parents et nos grands parents avaient toujours rêvé, et Victor Hugo qui n’était pas qu’un bateleur y a été aussi de son petit couplet. Alors bien sûr il est facile de se moquer de cette europe des tehnocrates, bien perfectible, et on n’est bien moins éxigennt avec les nationalistes, les pourris de toutes échelles, admettant que l’escroquerie est dans leurs gènes et leurs manières. De toute façon les combats absolus qui sont sur le devant de la scène, sont non seulement européens, et mondiaux, et l’ignorer est un cas de cécité et de suicide

        Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours - Le Taurillo

      • julius 1ER 17 mars 2017 15:01
        Ce que Sannat ne dit pas est que l’Allemagne, économiquement forte profite d’un euro faible pour favoriser ses exportations.

        @Daniel Roux

        et alors ???? pourquoi la France n’exporte pas plus ???
        on ne va pas reprocher à l’Allemagne d’exporter plus que nous, ????

        c’est nous qui avons un patronat en dessous de tout ... un exemple qui a fait le buzz ces jours l’engin inventé par Zapata le marseillais qui déjà songe à s’expatrier parceque déjà les autorités lui mettent des bâtons dans les roues si je puis dire, s’agissant d’un objet volant compact qui frôle les 110 Klm/h et peux monter à 3 000 mètres( 80 cm de large X 60 cm X 30=)
        révolutionnaire comme engin qui va reléguer la moto ou l’auto dans les musées .... c’est français et déjà bien plus écologique que beaucoup d’engins pour le transport et surtout vu la petite taille un moyen de transport totalement futuriste et finalement bien plus simple à produire que n’importe quel engin mécanique ?????

        c’est Zapata qui est dans« l’esprit des lumières » pas nos politiciens actuels qui après la COP 21 ne font rien pour transformer les moyens de transports ... ETC...

        VIVA ZAPATA !!!!!


      • franc 18 mars 2017 02:41
        @velosolex
         
        Ce sont les pays faibles et corrompus qui s’accrochent à l’euro pour se croire fort ,mais c’est une pure illusion , faibles au point de se laisser enchainer pied s et poings liés et d’être esclave des autres qui vous maintiennent en vie avec des miettes .,relire la fable de la Fontaine sur le chien et le loup.


         Il faut reconnaitre et admirer la force de l’Angleterre et de son peuple ,encore une fois c’est l’Angleterre avec son brave peuple qui résiste seul face au nazisme contemporain financier européiste ,du moins seul grand pays européen occidental actuellement ,comme d’antan l’Angleterre a été le seul pays européen occidental à résister contre le nazisme germanique .

      • julius 1ER 18 mars 2017 08:44

        @Fergus


        et les Hollandais viennent de confirmer par leur « votation » que l’Europe est la seule issue positive aux problèmes que traversent tous les pays y compris en Europe ....

        c’est intéressant de constater par exemple qu’ en Asie personne ne peut envisager une réunification de la Corée ..... non pas parce que personne ne le veuille mais simplement ....

        parceque pour la Corée du Sud le coût est impossible à assumer seule parceque justement il n’y a pas d’organisation communautaire qui permette de répartir le coût entre plusieurs pays comme cela s’est passé ici en Europe avec la réunification allemande !!!!

        ce genre de chose dont on ne parle pas simplement car cela n’a rien de spectaculaire mais cela à quand même été réalisé presque en catimini !!! 

      • Alainet Alainet 18 mars 2017 16:38

        @Fifi Brind_acier ça fait quelques temps que je lis le site de Sanat ==>Contrepoints et il fait des articles pertinents sur la Finance ( https://www.contrepoints.org/ ). La semaine dernière ; il a longuement parlé des attaques sur l’Assurance-vie , la taxation de la rente immobilière couplée à la disparition de l’ISF chez Macron.. 1 troll a le culot ici, d’affirmer qu’il serait pour la disparition du cash alors qu’il est radicalement contre :
        https://www.contrepoints.org/2015/07/03/212738-la-societe-sans-cash-comme-etape-vers-leconomie-totalitaire
        - En parcourant par curiosité, le programme 2017 de Solidarité et Progrès de Jacques Cheminade..j’ai remarqué que c’était 1 plagiat de celui de l’UPR, mais tant mieux ; les europhiles LRPS des merdias vont faire la gueule : http://www.cheminade2017.fr/-Projet-2017-
        http://www.cheminade2017.fr/Invite-politique-du-20h-de-TF1-Cheminade-denonce-l-occupation-financiere
        http://www.cheminade2017.fr/Pour-une-armee-republicaine-et-modernisee-colonne-vertebrale-de-la-Nation-1629
        * sortie de l’UE, de l’€ et de l’OTAN et en+ la vraie séparation des banques en 2, comme l’ex-doctrine Germain abolie par Delors en 1984, le retour à la proportionelle (je n’ai encore pas tout lu ) :


      • Alainet Alainet 18 mars 2017 17:07

        @Fergus Non ! c’est 1 sondage Elabe commandé par l’Institut Montaigne (qui fait campagne pour Macron ) sur 1001 personnes choisies ? et qui ne reflète aucunement l’ensemble de la population. En Aout les sondages étaient tous pour le Frexit et je ne vois pas pourquoi ça aurait changé maintenant ?! Hier soi sur BFMwc, comme l’appelle Jovanovic, Ruth Elkrief et 1 autre présentateur comparse, après avoir sélectionné des invités europhiles , ont tapé sur Gert Wilders aux Pays-Bas, ont repris le sondage de l’Institut Montaigne en concluant que les europhiles sont minoritaires chez nous, ont approuvé le sommet de Versailles sur l’Europe à plusieurs vitesses.. de l’intox et du bourrage de mou surtout par Ruth... j’étais abasourdi mais pas du tout étonné de leur comportement d’1 telle bassesse !


      • jeanpiètre jeanpiètre 19 mars 2017 11:48

        @Fergus
        le problème n’est pas la monnaie, mais son usage, et qui la concentre


      • Sparker Sparker 19 mars 2017 22:58

        @velosolex
        beau discours, merci.


      • Clocel Clocel 16 mars 2017 11:51

        Dépêchez-vous de sortir vos caillasses des banques pour les convertir en biens tangibles tant que c’est encore possible...

        Ça va piquer dans les fondements d’ici pas longtemps...


        • velosolex velosolex 17 mars 2017 10:57

          @Clocel
          Les biens tangibles ?...Qu’est ce que c’est.. ?....L’immobilier par exemple...Encore faut il ne pas se tromper, habiter un pays en voie de désertification. Vous vous retrouverez rapidement avec un cheptel inlouable, et vous coutant la peau des fesses. 

          Peut être des oeuvres d’art, des expérimentations, mais on dit fort qu’il y a déjà une bulle spéculative en la matière. 
          Acheter des costumes à pas de prix comme les amis de Fillon...
          .Mais faut être sûr de raquer pour le bon candidat, et que ça ne soit pas un candida.....
          On peut relire « Bouvard et Pécuchet », pour retrouver le sourire, et philosopher sur les activités humaines..
          Un bon tour en vélo réveille agréablement les sensations du fondement et des jambes

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:25

          @Clocel
          Non, passer de l’euro au France ne changera rien !
          1 Franc vaudra 1 euro, et c’est tout.


          Le siphonnage des comptes bancaires n’est pas lié à la monnaie, mais aux décisions européennes pour renflouer les banques en faillite. Contrairement à l’ Islande, qui laissé les banques faire faillite tout en protégeant les comptes bancaires des Islandais, Bruxelles a imposé le contraire.

          Et Hollande a signé le texte par ordonnance en plein mois d’août 2015.
          « La ponction de comptes bancaires est désormais autorisée en France »

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:32

          @velosolex
          Les biens tangibles sont des actifs qui ne se déprécient pas trop : des meubles, un logement, des pneus, des croquettes pour le chat, une voiture, des boites de petits pois, un vélo ..., c’est selon vos moyens !!

          Si votre banque fait faillite, autant investir vos économies ailleurs...
          Mais cela n’est pas lié au changement de monnaie, mais aux faillites futures des banques !


        • velosolex velosolex 17 mars 2017 12:56

          @Fifi Brind_acier
          J’ai bien envie d’investir dans les costards de luxe façon Filou, et des pompes de prestige.

           Mais j’hésite. 
          Cela sera t’il compatible avec l’exercice du vélo de course. 

          Le maillot jaune, j’y ai pensé, mais c’est hors de prix.
          Finalement, les gens fauchés ne connaissent pas leur bonheur. 


        • Clocel Clocel 18 mars 2017 09:11

          @Fifi Brind_acier

          Ce que les hommes ont fait, les hommes peuvent le défaire.

          Un audit sur la dette, on en fout 80% au panier, (au bas mot), et on passe à autre chose,

          Il manque juste la paire de couilles pour incarner ça, et un peuple un peu moins frileux, soucieux de récupérer son destin, prêt à subir le choc de sa détermination.

          Le minimum pour un pays digne de ce nom, est de récupérer ses frontières, sa monnaie et la main sur ses grandes orientations, le reste, c’est de la branlette d’adolescent pubère.

          Vous ne contredirez pas la dessus, je pense ?


        • Clocel Clocel 18 mars 2017 09:28

          @velosolex

          Par biens tangibles, j’entends la terre, un espace de repli le jour où les choses tournent mal...

          Un endroit qui procure le minimum vital, quoi qu’il arrive.

          Ça peut faire sourire, mais mon enfance a été bercé par les récits de l’occupation.

          Vous n’imaginez pas de quoi était capable une mère de famille urbaine pour ramener des œufs et un litre de lait de la ferme la plus proche.

          Assurément pas des biens spéculatifs qui alimentent le Moloch et qui se transformeront en boulet dans la perspective ci-dessus.


        • Docpi Docpi 16 mars 2017 11:53

          J’espère qu’il s’agit là d’une « satyre » que revendique le blog dudit Charles Sannat : 


          « La BCE en elle-même n’existe presque plus et ne fonctionne plus. C’est le SEBC (repensez à ce que vous avez lu au tout début de cet article) à savoir le Système européen des banques centrales (SEBC) qui en réalité a pris le relais de la BCE. »

          « Le SEBC est composé de la BCE et des banques centrales nationales (BCN) de tous les États membres de l’UE qu’ils aient ou non adopté l’euro. »

          Donc son analyse est « La BCE n’existe plus, elle est remplacée par un système qui inclue...la BCE » smiley

          • alinea alinea 16 mars 2017 12:06

            @Docpi
            Non, par le reprise en mains des banques nationales ! si chacun fait comme il peut chez soi, on suppose que la monnaie unique est bien mal !


          • velosolex velosolex 17 mars 2017 10:59

            @Docpi
            Une messe dite par un sectaire dans un parterre de gens convaincus d’avance. 


          • Ouam Ouam 19 mars 2017 22:43

            @velosolex
            + 1
            Le problème lorsqu’on sort d’un truc (si on doit en sortir (*)), c’est qu’il faut en sortir proporement...
            Sinon tout le monde y laissera des plumes...
            N’etant ni fonctionnaire ni retraité.....
            Vous m’avez compris .... enfin j’esperer
             
            (*) Perso je suis pour car une monnaie n’est que le reflet d’une économie...
            Comparer le rouleau compresseur deutch kalität et la Grece , c’est totale hérésie...
            mais bon la c’est juste mon p’tit avis....


          • Alpha 16 mars 2017 15:20

            Ne confondons pas CAUSE et CONSEQUENCE :

            En effet, il est bon d’être précis et de se rappeler que la politique d’intervention non-conventionnelle de la BCE sur les marchés, débutée le 09 mars 2015 et qui concerne entre autres l’achat de dettes souveraines nationales (les obligations d’état ou PSPP en language BCE) s’articule et s’appuie sur le système SEBC (dans lequel BCE et BCN sont tout à la fois parties et constituants) et sont réparties dans les bilans des BCN (les banques centrales nationales). Il n’est donc pas anormal que ces dernières détiennent dans leur bilan une part significative de dettes de leur propre pays, chaque BCN étant appelée à intervenir « principalement sur son marché national » (https://www.banque-france.fr/politique-monetaire/cadre-operationnel-de-la-politique-monetaire/les-mesures-non-conventionnelles/les-programmes-dachats-dactifs) dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme.

            Par contre cette politique « non-conventionnelle » a été actée par la BCE dans le but de prévenir les risques forts de déflation qui se faisaient jour dans l’économie européenne (https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me-more/html/asset-purchase.fr) et (de manière inavouée) d’intervenir (les manipuler donc) sur les prix de marché de la dette souveraine des pays de la zone euro car les taux auquels les différents pays pouvaient se financer commençaient à faire le grand écart entre eux ! Or si les taux de financement des pays de la zone euro ne sont pas identiques c’est bien parce que les marchés considèrent qu’il existe un euro allemand différent d’un euro portugais ou italien, non ? Ce qui d’ailleurs apparaît comme une évidence puisque chacun de ces pays ayant une économie différente.

            Bien sûr la BCE est toujours là à ce jour, mais ce qui fait l’objet de cet article (le financement au moins partiel des dettes souveraines par la BCE et les BCN ne constitue donc pas la cause de la mort de l’Euro, mais bien l’une des conséquences, en tant que monnaie unique, de son inadaptation au fonctionnement économique d’une Europe non intégrée politiquement. Et c’est bien ce point-là qui va causer la mort de l’Euro,à laquelle il ne manque maintenant plus que la date...

            Certains annoncent ça depuis des années, voir à ce sujet par exemple : http://institutdeslibertes.org/reports/

            Par contre vous devriez citer cet article d’un ancien cadre français de la BCE, Vincent Brousseau, dans votre blog, car il en connaît tous les mécanismes et a parfaitement envisagé et décrit les risques, pour la France, d’une implosion de l’Euro :

            https://www.upr.fr/actualite/laveu-de-mario-draghi-montre-lurgence-de-sortir-de-leuro-vincent-brousseau


            • alinea alinea 16 mars 2017 15:32

              @Alpha
              Merci Alpha


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:55

              @alinea
              Alpha fait bien de préciser que les taux d’emprunt ne sont pas du tout les mêmes d’un pays à l’autre, et plus un pays est mal en point, plus les taux sont élevés, ce qui est une arnaque monstrueuse, contre la Grèce par exemple .
              La solidarité, c’est pas dans l’ UE qu’on va la trouver !

              « Les taux d’emprunt baissent, mais pas de la même façon pour tous les pays ... »
              En 2015 : 0,198% pour l’Allemagne, mais 10, 5% pour la Grèce.


            • Xenozoid 16 mars 2017 16:00

              vivement la fin des monnaies


              • Xenozoid 17 mars 2017 17:22

                @Xenozoid

                comme ça on aura pas a les mettre dans des coffres

              • PiXels PiXels 19 mars 2017 13:36

                @Xenozoid
                .

                « comme ça on aura pas a les mettre dans des coffres »
                .
                De ce coté-là je suis peinard !

                Je suis allé à ma banque pour faire comme les riches... mettre mon pognon dans un coffre.
                Mais comme l’argent que j’avais à mettre dedans a pas suffi à payer le montant de la location du coffre... j’avais plus rien à mettre dedans.

                Le coté négatif de l’histoire, c’est que maintenant je dois du fric à ma banque.

                Mais comme je suis un éternel optimiste, je ne retiens que le bon coté : maintenant je risque plus de me faire voler !

                Vous allez penser que je suis un peu con...non ? smiley


              • alinea alinea 19 mars 2017 13:47

                @PiXels
                C’est pas comme moi !! j’ai un matelas de biftons, mais je dors mal parce que je me dis qu’un de ces quatre matins, ils ne vaudront plus rien ; je me tâte pour les changer en lingots d’or, mais je ne suis pas sûre de couvrir la surface, et les lingots, c’est dur, aussi, j’ai peur de mal dormir.
                Que me conseilleriez-vous ?


              • PiXels PiXels 19 mars 2017 17:31

                @alinea

                Bonjour alinea 



                « je me tâte pour les changer en lingots d’or »

                J’avais bien entendu dire qu’en se tâtant on parvenait à en tirer des « liquidités » mais j’ignorais que ça pouvait donner aussi des lingots d’or.

                Pour vos biftons, je sais pas trop.
                Si vous en avez terminé avec les carottes vous pouvez tenter de semer l’oseille.
                (Mais je suis nul en horticulture. Je ne sais pas si c’est la bonne saison)

                Et puis il y a un double problème :
                Par quoi allez vous remplacer les billets dans votre matelas ?

                Y a bien la solution qu’a choisie mon ex.
                Notre matelas ayant fait son temps on envisageait d’en changer.
                Elle a trouvé une méthode plus radicale et plus économique (pour elle)
                Elle a changé de lit.... et m’a laissé..... le vieux matelas.

                Depuis, je me demande ce qu’il vaut mieux :
                être en laisse ou délaissé ?

                Je me tâte.

                Vous en pensez quoi ?

              • Ouam Ouam 19 mars 2017 22:28

                @alinea
                « ....Que me conseilleriez-vous ?... »
                 
                Refile moi ce bazard inutile, le papier ca pue, c’est plein d’encre chimique...
                Les lingots, c’est dur inconfortable et froid.
                Tu me donne ton adresse, je t’ammene une exellente literie et te débarasse de ces vieuxs trucs
                 
                Toujours prêt à rendre service....
                 smiley


              • Ouam Ouam 19 mars 2017 22:32

                @Xenozoid
                « vivement la fin des monnaies »
                 
                Waiss comme cela on payera en moutons comme au bled smiley
                Ou alors en monnaie virtuelle...
                et la big brother sera un sombe débutant à coté de belzébuth....


              • Van Hell Sing(V.H.S) care lie (karelei) 19 mars 2017 22:34

                @Ouam

                ben en fait il se trouve que des mouton on en as plein qui votent ... normal qu’ on en fasse une monaie ;)

              • Ouam Ouam 19 mars 2017 22:51

                @care lie (karelei)
                Ah...j’suis en retard..... ou en avance... ?
                Parce qu’avec Macron et ses nouvelles technologies..
                on etait pas déjà passé à l’hybridation totale cad... Le Mougeon ?
                http://www.mougeon.com/mougeon.jpg


              • Van Hell Sing(V.H.S) care lie (karelei) 19 mars 2017 23:06

                @Ouam

                ce n’ est pas parce qu’ un mouton as des plume qu’ il sait voler :) la comme pour l’ interface claise clavier tu est a l’ heure :)

                Par contre , le mouton qui vote est bien une monnaie
                • elle achète du temps de parole 
                • elle est convertible en « remboursement de frais de campagne »
                • dans un groupe tout le monde rêve de « faire fureur » et d’ avoir plein de mouton armé pour acheter son pouvoir
                • comme toute monnaie elle fluctue en fonction de l’ offre et la demande , les elus cours apres en période d’ élections et se torche le cul après avec ...
                • elle change de parti politique , mais coule toujours dans les même mains despotique

                ps :faudra que tu me donne le résultat de ton sondage a l’ occasion :) 




              • Ouam Ouam 19 mars 2017 23:20

                @care lie (karelei)
                elle achète du temps de parole
                 
                lle est convertible en « remboursement de frais de campagne »
                 
                dans un groupe tout le monde rêve de « faire fureur » et d’ avoir plein de mouton armé pour acheter son pouvoir
                 
                comme toute monnaie elle fluctue en fonction de l’ offre et la demande , les elus cours apres en période d’ élections et se torche le cul après avec ...
                 
                elle change de parti politique , mais coule toujours dans les même mains despotique« 

                En bon nationaliste qui se respecte je ne peut qu’approuver TOTALEMENT tes propos
                (c’est donc pas à moi qu’il faut l’expliquer, ni ne répondre cela)Dans l’ordre(les réponses)Tu n’a plus de frais de campagne, vu que tu ne vote QUE pour des lois (ou des projets de loi)
                 
                Il n’y à plus de pouvoir représentatif, il est dans tes mains (ou pas, à ton choix, si ce n’est pas toi qui vote , c’est quelqu’un de confiance non corruptible, cad le reste du peuple)
                 
                Les élus il n’y en à plus problème no 3 réglé

                Le peuple ne sera pas le despote de lui meme (et ne pourra pas l’etre car chapeaté par la constitution rédigée préalablement par celui ci)
                 

                 »ps :faudra que tu me donne le résultat de ton sondage a l’ occasion :) « 
                Pfff je préfère pas tu va déprimer, alors autant rester jooyeux et plein d’insouciance smiley
                 
                 »ce n’ est pas parce qu’ un mouton as des plume qu’ il sait voler :)"
                Rien que de veauter (pour un parti) , il se fait voler smiley
                 
                merci du passage ca fait du bien de se sentir quelquefois moin seul....


              • Ouam Ouam 19 mars 2017 23:35

                @Bel des chants
                «  »ps :faudra que tu me donne le résultat de ton sondage a l’ occasion :) «  »
                Tu vois comme quoi défois c’est bien le silence smiley
                 
                J’attends juste qu’ils réalisent (un jour ou pas...la va savoir ?)
                qu’on les invite tous à jouer à un jeu de cartes truqué (avec 5 6 10 as ?)
                Qu’ils ne maitrisent pas non plus les règles.
                 
                Que si le joueur principal triche certains vonts jusqu’a le cautionner
                Hallucinnation totale sur le cas balkany ou fion p ex ou la c’est de l’enrichissement personnel...
                ET...
                le ponpon...
                c’est quand on leur dit pas beau les rouges tous en coeur et d’une seule voix ils répetent :
                pas beau les rouges
                 
                c’est juste à pleurer smiley


              • Van Hell Sing(V.H.S) care lie (karelei) 19 mars 2017 23:55

                @Ouam

                le peuple incorruptible ??? ça me surprendrais agréablement c’ était vrai autrefois quand les gens se défendais entre eux , aujourd’hui une femme se fait violer dans le métro tout le monde détourne la tète ... alors avant qu’ il arête de se gaver sur le dos des autre s’ il en as l’ occasion va falloir sacrement mûrir en tant qu’ espèce et société.

                les élu supprimer seront forcement remplacer par autre chose ... tout comme aujourdhui il sont remplacer par les bureaucrate europeen. mais l’ avantage du mouvement est que la corruption a moins de temps pour se remettre en place .Elle est forcement plus detectable car les regle change et ne sont plus previsible a l’ avance ont peut donc « purger » le systeme des tiques.de preference avec ethique sinon on (re)tombe dans l’ arbitraire et le totalitarisme .

                il y avais également le N dans (Conseil National de la Resistance ) , avoir une nation n’ est pas forcement gros mots comme nationaliste l’ est devenu ...

                Concernant le franc , il aura la valeur que notre politique saura lui donner , effectivement les anglais s’ en sorte plutôt bien :) , ce qui est sur , c’ est que la part anglaise vas plomber l’ ardoise et dévaluer l’ euro . Qu’ on va se retrouver avec la guerre d’ Ukraine en plus du moyen orient et de l’ Afrique. 

                que nos arme et munition ne sont plus fabriquer chez nous et dépendent du bon vouloir des « copains » .Que nos approvisionnement en énergie sont compromis par le non renouvellement des vielle centrale ... idem pour notre metalurgie , notre industrie chimique , ... 

                rien de bien deprimant donc ;)

                 

                Dans ce vaste monde peuplé on n’ est seule que si on veut l’ etre , bonne soiré








              • Van Hell Sing(V.H.S) care lie (karelei) 19 mars 2017 23:58

                @Ouam

                et la fois suivante tu peut même leur dire pas beau les bleu , 
                si tu as placer 3 pion qui bêle « pas beau les bleu » tout le monde suivra ...

              • alinea alinea 20 mars 2017 00:28

                @PiXels
                Délaissé évidemment !
                C’est une bonne idée ; demain je fais des semis, et je sèmerai mon oseille ; s’il n’y a pas trop de limaces, la récolte sera peut-être bonne !


              • Ouam Ouam 20 mars 2017 00:46

                @care lie (karelei)
                salut karelei
                "le peuple incorruptible ??? ça me surprendrais agréablement c’ était vrai autrefois quand les gens se défendais entre eux , aujourd’hui une femme se fait violer dans le métro tout le monde détourne la tète ... alors avant qu’ il arête de se gaver sur le dos des autre s’ il en as l’ occasion va falloir sacrement mûrir en tant qu’ espèce et société.« 
                 
                Non, je vais tenter par des exemple de te poser le problème.
                Lorsque quelqun est élu (et en polus depuis longtemps) il noue des contacts et est approché par des lobbyes, et ce n’est pas criticable, c’est humain, n’importe qui et à n’importe que niveau sombrerai...certes plus ou moins...
                 
                Alors que le peuple (francais) c’est allez en gros entre 40 et 50 millions de personnes qui peuvent s’exprimer et de maniere anonyme sur un sujet, et dans un systeme ou les médias ne détiennent plus TOUTES les souces d’informations ou tu à quelques médias libres (par ces citoyens tirés au sort et qui tres régulièrement sont remplacés) qui gereraient l’informaton.
                Et la bien sur que les lobbyes devraient s’exprimer (c’est le but), mais aussi les contre pouvoirs (les lobbyes de l’autre bord, qu’il soit commercial ou autre) ainsi que les citoyens lambda idem.
                 
                Donc c’est ton voisin, ta soeur, ton frere ou ta mere qui voteraient (ou pas suivants leurs centres d’interets) sur un proojet de loi particulier, bien sur que personne ne couvrira pas tous les sujets, n’en maitrisant pas la chose, toi ou moi par oexemple on serai sur un ou deuxs sujets, d’autres idem.
                 
                D’ailleurs cela ne garantis effectivement nullement l’erreur (je te l’accorde)
                Mais les politiques euxs sonts t’ils dans le vrai ? Ne se trompent t’ils pas lourdement ?
                (hihihi , la c’est inutile de commenter...)
                 
                Alors que si le peuple se trompe, lui n’ayant ni de dogme particulier et encore moins d’interets particuliers, se dira, ben zut on s’est mis dedans, et revotera un nouveau truc.
                 
                Quand à dire que les cytoyens ne s’interessent à rien, avec une seule chose je peut tenter de t’y faire aussi réfléchir.
                Le référendum de 2005, tu trouve toi que les gens ne se sonts pas assez investis ?
                Perso je trouve à l’inverse que ils onts étés plus que patients et collaboratifs (souce imbitable)
                 
                 Voila, tu m’excuse de ne pas pouvoir répondre à tout, c’est trop long.
                Si un dernier truc, je confirme le dévoyement (volontaire) des mots, qui sonts les maux de notre époque actuelle.
                Goggle larousse »nationalisme"
                tu lis la définition... tou y est (le sens propre bien sur pas le figuré), et tu vois qu’on vut absolument (par le dévoyage du sens péjoratif utilisé dans les médias) nous y faire renoncer.
                Excuse mes fautes de frappes du à mon clavier de portable (tres) pénible, et à l’abscence de correcteur orthographique (point d’honneur d’assummer mes fautes)
                bye, ouam


              • JMBerniolles 16 mars 2017 17:17
                Oui l’Euro est en train d’exploser.... Rappelons nous que la terrible crise de l’Argentine à la fin des années 90 résultait beaucoup de son utilisation du dollar comme unité monétaire, ainsi que d’un néo libéralisme forcené.

                Une des règles de base de la fondation de l’Euro était la maitrise des déficits. D’une manière ironique la France a été à l’origine des % (3% et 60%) tout simplement parce qu’à cette époque nous pouvions limiter ces déficits. [dans le temps pour maitriser des déficits on dévaluait la monnaie]. Notre pays et d’autres ont fait voler en éclat cette règle.
                C’est d’ailleurs en réaction à cette incapacité que la commission européenne a imposé à la France les Lois Macron et El Kohmri. [ce qui signifie que pour rester dans l’Euro il faudrait plus d’austérité encore, c’est le programme de Fillon]

                D’autre part la BCE avait pour premier et quasiment seul objectif la limitation de l’inflation.
                Depuis déjà un certain temps elle pratique l’équivalent de QE, notamment en rachetant des dettes, ce qui est fondamentalement inflationniste, ce qui fait que son propre bilan est plein d’actifs pourris.

                Tout ce système a conduit à la récession et même la déflation (situation économique grave que l’on nous cache sans doute).

                Nous allons vers le chaos économique et la faillite.

                Pour éviter cela il faudrait sortir de l’Euro et négocier les dettes d’un commun accord. Mais il est évident que cela ne se fera pas.

                La solution intermédiaire serait qu’un pays sorte de l’Euro (Italie ou France par exemple) afin qu’il y ait l’amorce de négociations qui concerneraient de toute manière tous les pays de l’Eurozone tant les dettes sont imbriquées. 

                • Phil610 16 mars 2017 20:35

                  @JMBerniolles

                  La sortie de l’Italie couterais, ou ,coûtera 100 milliards d’euros à la France, alors il vaudrait bien mieux sortir les 1 ers


                • manu manu 18 mars 2017 16:35

                  @Phil610

                  D’après qui ? peut tu expliquez pourquoi ?


                • Jean Keim Jean Keim 16 mars 2017 17:47

                  << Si vous suivez toujours, vous avez bien lu que la Banque de France à principalement racheté pour 313 milliards de dette souveraine… française ! >>

                  Questions : d’où vient cette masse d’argent ? Qui décide ? À qui profite ce rachat ?

                  • Alpha 16 mars 2017 19:43

                    @Jean Keim

                    - Cette masse d’argent est crée (virtuellement) par le pouvoir d’émission de monnaie européenne que la Banque de France tire de son appartenance au SEBC en sa qualité de Banque Centrale Française. Ces montants viennent donc augmenter son bilan.

                    - C’est la BCE qui a décidé de mettre en oeuvre cette politique dite « non-conventionnelle » à partir du 9 mars 2015

                    - Les bénéficiaires sont les français au travers de l’organisme d’émission de la dette française l’Agence France Trésor pour la dette souveraine, dette qui finance le fonctionnement du pays par : le renouvellement de la dette qui arrive à maturité, le déficit budgétaire annuel (institutionnel on peut dire) mais aussi la dette crée pour réaliser des investissements (par exemple d’infrastructures) sur le long terme.


                  • alinea alinea 16 mars 2017 19:52

                    @Alpha
                    Payer le Lyon-Turin, ou Notre-Dame-des-Landes, par exemple. Gaver Vinci.


                  • Trelawney Trelawney 17 mars 2017 08:12

                    @Jean Keim

                    la Banque de France à principalement racheté pour 313 milliards de dette souveraine… française ! >>

                    Questions : d’où vient cette masse d’argent ? Qui décide ? À qui profite ce rachat ?

                    Excellente question à laquelle il est difficile de répondre précisément, car l’économie financière est de plus en plus technique et compliquée.
                    Disons que grosso modo la taux du crédit est particulièrement bas. ce qui permet de relancer artificiellement l’économie par le crédit. En ce moment il est très opportun d’acheter une entreprise en la finançant par un prêt à bas taux (idem pour le logement et les voitures).
                    Pour les états c’est pareil et même mieux puisque certains états peuvent bénéficier de pret à taux négatif car la solidité de leur monnaie et un gage de garanti.
                    Donc la France a racheté ce qu’elle pouvait racheter comme dette (313 Md€)avec un emprunt à taux négatif, ce qui réduit considérablement les intérets de cette dette.

                    le problème est que maintenant que l’économie européenne se porte un peu mieux, il est nécessaire d’augmenter le taux directeur pour conserver à l’euro une certaine solidité. Seulement si on augmente ce taux, la quantité des prêts contractés auprès des banques par les états vont se trouver impactés. Et la somme est énorme environ 6000 milliards. Si vous augmentez d’un point ce taux, par effet de bascule, ça vous fait 2 points de perdu sur ces prêt donc 120 milliards de pertes sur les banques européennes, donc faillite de certaines, comme la SG, le CA ou la Bundesbank qui provisionnent à tout va pour éviter cette crise

                    Si jamais vous avez un compte au CA et que le CA fait faillite, vous vous retrouvez en slip, car jamais l’état ne garantira vos avoirs.

                    Donc la solution pour la BCE est de réduire les dettes d’état en rachetant les prêt à taux négatif et d’assainir l’économie des pays de la zone euro. Moins de dépense, plus d’impôts. Pendant que les banques provisionnent la BCE pourra après augmenter le taux directeur et développer la croissance par « l’inflation contrôler ». Si jamais la croissance ne se réalise pas, la BCE procédera à de « l’hélicoptère monnaie » (planche à billets) pour créditer les comptes de particuliers

                    L’euro a encore de beaux jours devant lui n’en déplaise aux cassandres et nostalgiques d’une « monnaie souveraine » dans une économie qui ne l’est plus

                  • Jean Keim Jean Keim 17 mars 2017 08:19

                    @Alpha

                    Je comprend bien, mais la BCE, comme la FED, comme la Banque de France et donc également la SEBC sont des institutions privées (qui se donnent une devanture publique) et finalement le remboursement de notre dette souveraine tombe encore et toujours dans l’escarcelle de la Finance, mais pour autant les mécanismes qui génèrent les dettes continuent de perdurer dans une spirale sans fin qui assoit encore un peu plus une future main mise sur le monde qui est déjà bien effective.

                    Je ne vois pas pourquoi tout ce remue-ménage doit donner lieu à un concert de louanges, c’est probablement encore un coup tordu.

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 12:07

                    La dette publique est artificiellement créée par l’article 123 du TFUE. Avant Maastricht, l’Etat et les collectivités locales empruntaient à 0% à la Banque de France, depuis sa création en 1801.

                    Evolution de la dette publique, avec et sans l’article 123.


                    Ce sont 5 ou 6 grosses banques US et le Directeur du Trésor public US qui ont « dérégulé » la finance mondiale. Repris et installé dans les Traités européens, dans le dos des citoyens, évidemment .

                    La « dérégulation » c’est ça, on supprime un truc qui marche, par un truc qui vous ruine, en vous expliquant que c’est moderne ! Et si vous n’êtes pas d’accord, c’est que vous êtes nationaliste, populiste, complotiste, toussa, toussa ...


                  • Jean Keim Jean Keim 17 mars 2017 17:12

                    @Fifi Brind_acier
                    Je suis d’accord et comme je l’ai déjà écrit dans 1 ou 2 articles, un jour on se rendra compte que dans les faits il n’y a au bout du compte qu’une seule banque se déclinant en diverses enseignes, à l’instar de marques différentes appartenant à un seul et même groupe.


                  • jjwaDal jjwaDal 16 mars 2017 19:33

                    Merci pour l’article, mais je ne partage pas les interprétations de M. Sannat. On a deux grands phénomènes qui ont poussé à l’explosion de l’offre de crédit qui sont la baisse tendancielle du taux de croissance chaque décennie allant vers zéro (moins de 1% pour la dernière décennie) et la baisse de la part des salaires (au détriment des actionnaires) dans la répartition des bénéfices des gains de productivité. Tout cela ralentit l’économie (europe, USA, Japon) et donc vivre à crédit est devenu un sport planétaire pour endiguer la stagnation de la consommation qui aurait fait exploser le chômage bien plus encore. Quand les taux d’intérêts ne peuvent plus être supportés par une croissance atone, on emprunte pour rembourser les emprunts et la spirale est lancée.
                    Arrive 2008 et tous les Etats se précipitent pour sauver un secteur privé qui par sa faillite peux désintégrer des sociétés entières en quelques semaines (les banques, qui d’autres ?).
                    La dette publique explose alors et il faut emprunter pour renflouer les banques... On s’endette et comme cette dette devient préoccupante on charge les banques centrales de la collecter au mieux. Pourquoi ? Parce que par définition une banque centrale ne peux jamais être en faillite si d’aventure certaines de ses créances ne sont jamais remboursées. Comme les BC des Etats européens sont couverts par la BCE qui a les planches à billet, no problem (enfin...). Si demain l’euro disparaît les BC deviendront de vraies banques centrales et on en revient au même.
                    Très simplifié mais je pense exact.


                    • alinea alinea 16 mars 2017 19:50

                      @jjwaDal
                      Alors quoi ? On laisse faire ?
                      Il faut sortir du capitalisme, faire un audit de la dette, faire une relance étatique... qui le propose ?


                    • HELIOS HELIOS 16 mars 2017 20:46

                      @alinea

                      ... peu de chances que tout cela !

                      La vraie pagaille interviendra le jour où les « investisseurs » realiseront qu’ils detiennent dans leurs portefeuilles deux types d’avoir :
                      Ceux basés sur l’economie réelle et ceux basés sur des mecanismes strictement artificiels qui ont déjà failli nous exploser a la gueule en 2008, le feu ayant été etouffé de main de maitre !

                      Fort de cet aspect les actifs pourris devront disparaitre et, vu les montants, la bataille pour en ramasser les miettes sera dure, tres dure, car comme d’habitude ce sont les peuples qui seront designés perdants.

                      Et là, cela va fortement couiner avec peut etre un peu de sang dans la rue mais globalement sans difficultés majeure... en clair une deconstruction où quasiment tout le monde sera perdant ;

                      ou bien un ou deux grand pays sortiront de l’Euro et s’en tireront le mieux possible laissant aux 10 ou douze autres pays se partager la dette et les emm..rdes... car pour eux, il faudra agir dans l’urgence avec restriction globale pour tous (distributeurs vides, ponction directe sur le comptes, controle sur les changes strict, blocage de la redistribution sociale, verrouillage des prix, des salaires, des retraites etc).... tout cela pour un temps plus ou moins indefini en attendant une stabilistaion -et donc une nouvelle dependance envers les reseaux internationaux que les multinationales n’auront pas abandonnés et se contenteront de changer leurs sieges sociaux et leurs holding... la répétion a déjà eu lieu a Chypre et en Grèce.

                      C’est pas réjouissant, certes, mais il y a toujours les loups et les moutons. A qui appartenez vous ?

                    • jjwaDal jjwaDal 16 mars 2017 21:00

                      @alinea
                      « On laisse faire ? » Vous savez que moi non, je sais que vous non, mais la majorité je pense va faire en sorte qu’on aille jusqu’au mur à vélocité maximale.
                      « Qui le propose ? » Mais je subodore que c’est un leader porteur d’un magnifique projet qu’il va détruire en s’interdisant de réunir les conditions sine qua non de faisabilité. Jamais un gouvernement allemand n’acceptera l’UE sauce Mélenchon, donc l’UE de la FI c’est une UE sans l’allemagne, avec des partis de gauche dominant simultanément un peu partout et la fée clochette qui vient servir l’apéro autour d’un buffet convivial.
                      Il faut la foi pour croire à ça et comme Lordon j’ai un penchant pour la pensée analytique avant de céder à mes affects.
                      Bon on fait passer la FI au second tour, on décroche le mickey et on oblige Mélenchon a prononcer le mot magique « Frexit ». Au besoin on l’aidera. smiley


                    • alinea alinea 16 mars 2017 21:16

                      @jjwaDal
                      J’aimerais bien qu’on essaye, et je n’y mets pas d’affects, sauf à espérer, qu’à côté de la monnaie, on pensera aussi au primordial : notre biotope.
                      S’il n’y avait pas l’aspect, principal de l’écologie dans le programme de la FI, j’en serais totalement désintéressée.
                      Mais c’est le sujet principal, voilà pourquoi vous voyez de l’affect car, bien sûr, l’agriculture, la terre, l’eau, la souffrance animale, la malbouf... ne touchent pas notre rationalité.


                    • jjwaDal jjwaDal 17 mars 2017 08:04

                      @alinea

                      Sans doute, mais le monde est surtout façonné par des gens privilégiant la pensée analytique et c’est celle-ci qu’il faut déconstruire. Je l’ai fait me concernant plus de 20 ans avant qu’une fillette de 7 ans complètement aveugle (dont j’étais le papa) me demande si elle allait rejoindre le papi au ciel avec les anges (tumeur cérébrale). Voir partir ses rêves en fumée, j’ai connu et ça laisse des traces. Un mouvement comme la FI ne peux se ranger inconditionnellement derrière un leader sans oublier le long passé d’errances, d’erreurs et de parjures, de calculs politiques blessants qui ont ponctué sa carrière. Les autres, assurément ne sont pas meilleurs et on a envie de changer de planète quand on voit les sondages et le matraquage médiatique pour un personnage encore plus insignifiant que le petit homme dont la chanteuse Carla Bruni partage la vie (j’ai oublié son nom j’en ai peur).
                      Mais je suis partisan de mettre mes affects au service de ma pensée analytique, toujours, jamais le contraire. Il est si facile de se laisser berner par des joueurs de flute. Comme le dit Lordon, la victoire de la FI serait le début de la lutte pour ceux qui y croient, sûrement pas la fin.


                    • jjwaDal jjwaDal 17 mars 2017 08:08

                      @jjwaDal
                      Et j’oubliais pour ceux ayant écouté la flute de M. Trump, voici à quoi ressemble son premier budget ? « Oh baby, baby it’s a wild world... » disait Cat Stevens.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 12:11

                      @alinea
                      Euuuh, on pourrait commencer par sortir de l’ UE et de l’euro. Puis remettre en route la Banque de France et ses prêts à l’ Etat à taux 0%, ça stopperait la spirale de la dette et soulagerait les finances de l’ Etat et des Collectivités locales ...
                      C’est ce que propose l’ UPR, mais comme n’en voulez pas ...


                    • julius 1ER 17 mars 2017 14:27


                      @Fifi Brind_acier


                      il y a deux façons de procéder à des nationalisations :
                       
                      on rachète au prix du marché des sociétés côtées .... et çà coûte très cher au citoyen contribuable !!

                      ou on exproprie les sociétés au nom de l’intérêt de la nation ( c’est la méthode bolchevik )

                      alors comme Assholineau n’est qu’un vulgaire apparatchik de Droite ce sera la première solution !!

                      es nationalisations d’Assholineau ..... 

                      c’est racheter des Sociétés Privées à un coût prohibitif pour les français .....

                      .des sociétés que les français ont déjà payées au moins dix fois ...

                      et qui leur avait été vendues (aux Privés ) à un coût dérisoire !!!!!


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 17:46

                      @julius 1ER
                      Le « vulgaire apparatchik de droite » vous répondrait que vous n’y connaissez rien, qu’il y a de nombreuses formes de nationalisations qui ne coûtent pas cher, par exemple la minorité de blocage.


                    • julius 1ER 18 mars 2017 07:41

                      @Fifi Brind_acier


                      mort de rire.... ..AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

                      et tu parles de nationalisations !!!!
                      avoir une minorité de blocage n’a rien d’une nationalisation, tu peux juste paralyser la boîte mais tu n’as pas l’initiative et avant d’avoir une minorité de blocage partout il va falloir sortir les capitaux !!!

                      c’est du grand-guignol ton Assholineau !!!!!

                    • ddacoudre ddacoudre 16 mars 2017 19:54

                      bonjour alinéa

                      merci pour cet article de Sannat. pour que l’euro fonctionne il aurait fallu que la BCE soit sous la responsabilité politique des états membres et non une machine libérale.
                      pour faire des projet politique il faut compter sur les investissements privé qui se précipite la où il y a du fric rapide a faire, mais pour le reste il faut une capacité à émettre de la monnaie. croire que ceux qui ne pensent qu’a rengraisser vont investir pour le bien public est une douce illusion. politique.
                      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 mars 2017 07:48

                        Bonjour,
                        .
                        1. La plupart des Français pensent que l’euro est une monnaie unique.
                        https://www.upr.fr/vos-questions-nos-reponses/l_euro/euro-monnaie-commune-ou-unique
                        .
                        Or, ce n’est pas le cas. Il n’y a pas qu’en France que l’opinion générale se trompe sur ce sujet ; quel que soit le pays, pratiquement tout le monde – y compris les dirigeants politiques et économiques – est convaincu que l’euro est une monnaie unique. Pourquoi n’est-ce pas exact ?
                        .
                        Les lettres figurant sur chacun des billets en euro témoignent du lieu de fabrication, c’est-à-dire du pays d’origine. Elles ne correspondent pas à des créances sur chacun des pays en question, cela tendrait à accréditer l’idée « euro = monnaie unique ». Mais la situation est plus compliquée et il faut regarder les choses dans le détail.
                        .
                        Les billets en euro – pris dans leur globalité – sont des créances sur chacune des banques faisant partie de l’Eurosystème et cela au prorata de leur part dans celui-ci. Les billets sont donc des créances sur la Banque centrale européenne (BCE) à hauteur de 8 % de leur masse, les 92 % restants étant ventilés en créances sur les 17 banques centrales nationales.
                        .
                        Les documents précis sur ces questions sont très difficiles à trouver. C’est dû au fait qu’il s’agit de sujets hyper techniques et sur lesquels règne une volonté de confidentialité pesante. Tout est fait pour que 99,999 % des gens n’y comprennent rien, y compris des spécialistes. Le point que nous venons d’aborder est néanmoins clarifié sans ambiguïté dans le paragraphe 5 du document (en anglais) suivant :
                        http://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/?qid=1414155616307&uri=CELEX:32010D0029%2801%29
                        .
                        « Tous les billets en euro doivent être soumis aux mêmes critères de recevabilité et de traitement par les membres de l’Eurosystème, quel que soit le membre qui les a mis en circulation. »
                        .
                        Par conséquent, un billet présenté à la Bundesbank, quelle que soit sa provenance, est accepté et donne lieu à un crédit sur un compte à la Bundesbank, qui est une créance sur la Bundesbank et sur elle seule.
                        .
                        Si vous m’avez suivi jusqu’à ici vous avez compris que l’Euro et une monnaie commune tout comme l’était l’ECU !
                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_commune
                        .
                        Par ailleurs, les billets ne représentent qu’une partie des euros en circulation. Les euros qui ne sont pas sous forme de billets ou de pièces sont également des créances sur chacune des banques centrales nationales, au prorata de leur part dans l’Eurosystème, et ne sont donc pas des créances sur la BCE. Si nous parlons d’euro monnaie centrale, on a environ 900 milliards d’euros de billets, environ 200 milliards d’euros de comptes courants correspondant aux réserves obligatoires et peut-être 500 milliards d’euros en surplus.
                        .
                        Il faut donc insister sur un point aussi important que méconnu : les billets en euro ne sont pas des créances sur la BCE mais sur l’Eurosystème.
                        A lire pour avoir plus de détails : https://www.upr.fr/vos-questions-nos-reponses/l_euro/euro-monnaie-commune-ou-unique
                        .
                        2. Automne 2016 : Les alarmes se multiplient sur l’inefficacité et la dangerosité de la politique monétaire de la BCE
                        https://www.upr.fr/actualite/france/automne-2016-alarmes-se-multiplient-linefficacite-dangerosite-de-politique-monetaire-de-bce
                        .
                        Les experts s’alarment les uns après les autres

                        La politique retenue par la BCE a conduit des experts parmi les plus influents à s’alarmer les un après les autres.

                        Aux mois d’août et de septembre 2016, ont par exemple exprimé publiquement leur préoccupation :

                        - John Cryan (Deutsche Bank, PDG)
                        - Martin Luck (Black Rock, Stratège Europe orientale)
                        - Jens Weidmann (Bundesbank, président)
                        - Paul Singer (Elliott Management, PDG)
                        - Martin Armstrong (Armstrong Economics)
                        etc.

                        Ainsi selon John Cryan, PDG de la Deutsche Bank, « la politique monétaire de la BCE va maintenant à l’encontre des intérêts de l’économie ». Venant du patron de l’une des plus importantes banques allemandes, d’ailleurs en grande difficulté financière, une telle déclaration vaut condamnation de la part des élites économiques et financières d’outre-Rhin.
                        .
                        Dans le même temps, un groupe d’économistes allemands, qui s’est auto-dénommé le « ECB Shadow Council » (« Conseil de la BCE fantôme »), parmi lesquels on trouve Thomas Mayer, l’ancien économiste en chef de la Bundesbank, vient de jeter un joli pavé dans la mare, début septembre, en publiant dans le journal Handelsblatt un projet visant à anticiper un écroulement de l’euro.
                        http://www.handelsblatt.com/politik/konjunktur/gastbeitrag-der-gold-euro-eine-versicherung-gegen-den-euro-crash/14532798.html
                        .
                        L’OCDE recommande donc en premier lieu de favoriser et d’optimiser la dépense publique, parallèlement à la politique monétaire actuelle.
                        Cela signifié réduire les dépenses publiques et ceci est inscrit dans la GOPE’s les Grandes Orientations Politiques et Économiques que la Commission Européenne impose aux français !.
                        Mais, et seule l’UPR le démontre, ces coupes systématiques dans les dépenses publiques sont inhérentes à l’euro et à l’UE, et ne dépendent pas de la volonté des États membres. Nous y avions consacré un article récemment (publié le 9 août sur notre site upr.fr )
                        https://www.upr.fr/actualite/europe/la-zone-euro-condamnee-a-la-stagnation-sans-fin
                        .
                        Dans ce contexte, avec une économie apathique et des politiques budgétaires aggravant son état, les facilités et la baisse du taux de refinancement, ainsi que les achats d’actifs de la BCE, consistent à faire bénéficier les institutions financières de liquidités… qu’elles ne veulent, ni ne peuvent (faute de demande) investir dans l’économie réelle.
                        .
                        Comme le dit le proverbe français, On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.
                        .
                        En route pour l’éclatement catastrophique de la bulle obligataire
                        les économistes s’accordent quasi-unanimement à parler aujourd’hui d’une « bulle obligataire ».

                        .
                        Selon Patrick Arthus, économiste en chef chez Natixis :
                        « Cette bulle va forcément exploser !
                        […] Toute remontée des taux rendra les emprunteurs insolvables et ruinera les prêteurs, confrontés à une baisse de la valeur des titres achetés. Comme la bulle obligataire est bien plus importante que ne l’était la bulle immobilière aux États-Unis, la crise sera pire ».
                        http://www.capital.fr/bourse/interviews/l-explosion-de-la-bulle-obligataire-sera-pire-que-celle-des-subprimes-1100195
                        .
                        Conclusion : la seule solution réside dans la sortie de l’UE et de l’euro !
                        Remarque : on ne peut pas sortir de l’Euro sans y sortir au part avant de l’UE !

                        .
                        Parce que les États membres de l’euro ne peuvent recourir à la dépense publique pour stimuler l’activité économique, cela arrange tout le monde que la BCE assume seule cette charge. Mais cette politique monétaire, incohérente vis-à-vis de la politique budgétaire des États membres, produit de grands déséquilibres financiers.
                        .
                        Comme ne cesse de l’analyser et de le proposer l’UPR depuis sa création, il n’y a pas d’autre solution réaliste et efficace que de sortir de l’UE et de l’euro. Sachant qu’il n’est juridiquement pas possible de sortir de l’euro sans sortir de l’UE.
                        .
                        Seule cette double sortie que le l’UPR propose aux français :
                        .
                        - permettra à la Banque de France de restaurer en France un marché interbancaire efficient, ce qui est impossible si notre pays reste ligoté dans une vaste union monétaire ; ceci devant permettre de rendre leur efficacité à des canaux de transmission clairement inefficients dans le contexte actuel. La politique monétaire serait ainsi plus efficiente et aurait une possibilité de contrer l’effet de « trappe à liquidités ».
                        .
                        - permettra de récupérer enfin les moyens de gérer notre niveau de dépense publique conformément à l’intérêt des Français.
                        - permettra enfin une vraie politique de relance économique, et donc une décrue du chômage.
                        - rendra aux Français le libre choix de leur politiqué économique et sociale, donc leur démocratie.


                        • julius 1ER 17 mars 2017 09:06

                          Alinea tu vois le verre à moitié vide !!!


                          en fait tu extrapoles à partir du fait que l’on « nationalise » les Dettes, pour les Dettes c’est à chacun sa merde mais çà ne signifie pas la fin de l’Euro, c’est aller un peu vide en besogne !!!

                          de plus tu ne vas te mettre à jouer les Attali qui a annoncé après la Crise de 2007/8 la Fin de l’Euro
                          notes bien qu’il a fait çà pendant plusieurs années de suite mais comme rien ne se passait et pour ne pas nuire à sa crédibilité il a laissé tomber !!!!

                          alors l’Euro est toujours là et il atteindra l’age de la majorité cad 18 ans l’année prochaine, pour une monnaie destinée à mourir c’est un peu jeune (ou déjà très vieux c’est selon ce qu’on veut voir )....

                          ce que je veux dire c’est que nous sommes en Crise depuis les années 2007/8 et cette crise n’était pas dû à l’Euro mais à une économie hyper-spéculative dont nous avons tous fait les frais, même sans l’Euro nous serions en Crise quand même .....

                          peut-être même que l’Euro nous a protégé(en partie) mais ce ne serait pas politiquement correct de le dire..... mais il y a une chose qu’il faut répéter sans cesse une monnaie n’est rien sans la confiance dans l’économie qui va avec .... si la confiance dans l’économie fait « défaut » .... il y a de grandes chances pour que la monnaie fasse défaut aussi !!

                          alors on finira avec la métaphore du verre d’eau !!!!

                          • JMBerniolles 17 mars 2017 09:30
                            Il est clair que dans un système capitaliste majoritairement financiarisé, la monnaie est un vecteur principal d’exploitation.

                            Ce pouvoir d’exploitation par la monnaie a été dénoncé et analysé très tôt par les penseurs de l’Antiquité. Aristote en premier lieu, qui a très bien décrit le pouvoir des marchands, on connaît aussi l’histoire des marchands du temple.

                            Le capitalisme financier a été complètement mis sur orbite lorsque les gouvernants ont cédé aux Banques privées le pouvoir de la création de la monnaie.

                            Si l’on connaît bien les mécanismes d’exploitation par la monnaie (notamment par les prêts qui sont un capital virtuel à 90% garantit par le travail ou l’activité de l’emprunteur) on a du mal à imaginer un système où ce pouvoir malfaisant serait contrôler. C’est obligatoirement un système de type socialiste avec des Banques nationalisées.

                            Il est à noter que Marx est un peu passé à côté de ce problème.



                            • Taverne Taverne 17 mars 2017 10:40

                              Un rêve :

                              Il coupa l’hydre de l’eurocratie, puis il coupa l’hydre des lobbies, puis l’hydre de la finance, l’hydre des banques, l’hydre des politiciens corrompus, l’hydre des fascismes nationalistes.

                              Et tant d’autres hydres encore (il en existe tant !).
                              Mais devant ces hydres morts, il ne faut pas saisi d’remords.


                              • Taverne Taverne 17 mars 2017 10:41

                                Erratum

                                Il ne fut pas saisi d’remords.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 11:07

                                « UPR- les 7 raisons qui vont faire éclater l’euro »
                                 L’UPR explique depuis des années que l’euro va finir par éclater, mais cela ne signifie pas la fin de la dictature européenne !

                                Mais l’ UPR est prête, les maquettes des billets en Francs sont prêtes !


                                • novo12 17 mars 2017 11:15

                                  Regardez le cours de l’euro par rapport au franc suisse sur les 10 dernières années :


                                  Le dollar singapourien :

                                  Le dollar hong kong :




                                  • Alainet Alainet 18 mars 2017 17:22

                                    @novo12 J’avais lu lire 1 article intéressant de Contrepoints:Sanat :
                                    https://www.contrepoints.org/2017/03/04/282878-cette-menace-de-trump-pourrait-annoncer-fin-de-lunion-europeenne
                                    - La Banque centrale européenne (BCE) a rendu la situation encore plus dramatique en trahissant son obligation de neutralité politique, par l’adoption de mesures politiques, comme le rachat de dettes publiques, dans sa panoplie d’ajustement des taux monétaires. Alors que le devoir fondamental de la BCE était de protéger la valeur des monnaies.... Les achats illimités d’obligations souveraines de la part de la Banque centrale ont eu pour effet de repousser les réformes dont les pays de la zone euro avaient désespérément besoin.... La Banque nationale suisse éprouve de nouveau le plus grand mal à éviter que le franc suisse déjà surévalué ne monte trop face à l’euro.
                                    - La manière de gérer la crise, la non-observance des règles de la part de la BCE et les politiques fiscales irresponsables de beaucoup de gouvernements européens, tout cela crée une situation préjudiciable à tous les secteurs de l’économie et de la société, et pas seulement à l’intérieur de la zone euro.


                                  • Parrhesia Parrhesia 17 mars 2017 11:20

                                    Il y a des moments où, fi de la courtoisie, il vaut mieux parler clairement pour bien se faire comprendre.

                                     Alors, pour l’amour du ciel ou de ce que vous voudrez, reconnaissons donc tous une bonne fois pour toutes que ce n’est pas la question de l’euro qui est prioritaire !

                                     L’Euro, bon ou mauvais (et je reconnais que pour le moment, il sert franchement de mauvais desseins), l’Euro, dis-je, n’est que l’un des instruments utilisés pour organiser le pillage de notre communauté et notre commune descente aux enfers socio-économiques pour le seul profit des mondialistes !!!

                                    La véritable cause de notre descente aux enfers, ce n’est pas l’euro mais bien les nuisibles qui s’en servent pour mieux se servir eux-mêmes non seulement en France mais dans l’actuel ensemble contre-européen et dans le monde occidental en général !!!

                                    Encore une fois, nous pourrons supprimer l’euro, en France et ailleurs, pour le remplacer par le franc, le marc, l’écus, le dollar, le sucre, les oignons du pays Dogon ou la roupie de sansonnet, la monnaie choisie ne vaudra toujours que par la « compétence » et la « valeur » de ceux qui la gèrent en même temps que les autres facteurs économiques !!!

                                    Alors, commençons-donc par virer ceux qui gèrent la France depuis quatre décennies et qui manipulent son actuelle monnaie « contre-européenne » et après, mais après seulement, nous pourrons envisager d’effectuer les changements monétaires qui s’imposent !!!

                                    Et pour cela, point n’est besoin de jouer aux osselets avec notre constitution qui a aussi bien fonctionné que notre économie lorsque l’ensemble était placé sous l’autorité de (bons) Français !!!


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 12:25

                                      @Parrhesia
                                      Pas d’accord du tout ! Le défaut principal de l’euro est gravissime : il ne peut pas être dévalué !
                                      L’euro ne convient qu’à l’ Allemagne, son cours / dollar est bien plus bas que si l’ Allemagne avait gardé le mark, ce qui booste ses exportations.


                                      Pour les autres pays, le cours de l’euro/ $ est trop fort, pour le commerce extérieur français, c’est la Bérézina ! Et la cause de 3 ou 4% du chômage, ce qui est grave.

                                      Mais ce n’est pas tout. Quand on ne peut pas dévaluer la monnaie, on est obligé de faire baisser le prix du travail. D’où toutes les réformes structurelles imposées, dont la Loi El Khomri et les Lois sapin, Macron, « pour booster la compétitivité », toussa, toussa...

                                      « Les ravages sociaux de l’euro, une stratégie délibérée » du capitalisme pour en finir avec les Etats providence et envoyer les acquis sociaux aux égouts !

                                    • Parrhesia Parrhesia 17 mars 2017 12:59
                                      @Fifi Brind_acier
                                      Bonjour Fifi,
                                      Je m’attendais évidemment à votre visite.
                                      Je ne conteste pas vos arguments que je reconnais de qualité.
                                      Néanmoins, j’aimerais que vous reconnaissiez avec moi que préparer les plaquettes d’une monnaie qui ne saurait être que fondamentalement nouvelle, même s’agissant d’un « Franc français », alors que nous ne connaissons encore ni ses bases socio-économiques nationales , ni son environnement économique international, ni quand elle sera imprimée, ni même si elle doit être imprimée un jour, c’est peut-être un peu prématuré dans le contexte, non ???
                                      Je redoute également, et entre autres choses, les effets pervers d’un usage trop facile de la dévaluation qui, s’il peut se montrer indispensable surtout dans le contexte que vous suggérez, ne favorisent guère le pouvoir d’achat du chaland...
                                      Mais... Bonne journée à vous et mes compliments pour la percée de votre patron.

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 13:53

                                      @Parrhesia
                                      Ce n’est pas l’avis de la GB, qui a dévalué la livre de 10%, le chômage est au plus bas depuis 1975 ! L’inflation est compensée par les créations d’emploi et les rentrées fiscales.


                                      Lisez cet article sur le NAIRU, vous comprendrez pourquoi la BCE a pour principale mission de maintenir l’inflation en dessous de 2%, et pourquoi le chômage ne baissera pas . 

                                    • adeline 17 mars 2017 11:54

                                      mais enfin, quelqun de sérieux peut-il imaginer son niveau de vie par rapport à l’Europe après le retour au « franc » ???? ton revenu est divisé par 7 au minimum...


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 12:27

                                        @adeline
                                        Meeeuuuh non, on sort de l’euro avec la même parité, 1 Franc = 1 euro !
                                        Cessez d’agiter des peurs infondées !


                                      • julius 1ER 17 mars 2017 14:32

                                        @Fifi Brind_acier


                                        il y a deux façons de procéder à des nationalisations :
                                         
                                        on rachète au prix du marché des sociétés côtées .... et çà coûte très cher au citoyen contribuable !!

                                        ou on exproprie les sociétés au nom de l’intérêt de la nation ( c’est la méthode bolchevik )

                                        alors comme Assholineau n’est qu’un vulgaire apparatchik de Droite ce sera la première solution !!

                                        les nationalisations d’Assholineau ..... 

                                        c’est racheter des Sociétés Privées à un coût prohibitif pour les français .....

                                        .des sociétés que les français ont déjà payées au moins dix fois ...

                                        et qui leur avait été vendues (aux Privés ) à un coût dérisoire !!!!!

                                      • hans-de-lunéville 17 mars 2017 16:19

                                        @Fifi Brind_acier oui donc ton salaire vû de Belgique sera de 2000 francs et donc 6 ;59 fois moins non ?


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 17:54

                                        @julius 1ER
                                        Je vous ai répondu plus haut, mais si je comprends bien, quand c’est la Gauche qui nationalise, c’est génial, quand ce n’est pas la Gauche, ça ne vaut rien, allez consulter !

                                        « UPR - Les re-nationalisations »


                                      • julius 1ER 18 mars 2017 07:56

                                        Meeeuuuh non, on sort de l’euro avec la même parité, 1 Franc = 1 euro ! 

                                        @Fifi Brind_acier

                                        alors çà sert à quoi de sortir de l’Euro ????
                                        et de plus ce n’est pas vrai là c’est le marché qui va décider de la valeur de ta monnaie !!! 

                                        de suite ce sera la dévaluation de ta monnaie de 15 à 30 % alors bien sûr tu boostes les exportations mais les importations qui sont plus importantes en volume vont coûter de 15 à 30 % plus chères !!!

                                        la France en quelque mois sera au niveau de l’Albanie économiquement parlant bien sûr !!!!

                                      • julius 1ER 18 mars 2017 08:10

                                        @adeline


                                        bien sûr c’est une évidence et même si Sapir l’économiste en chef de l’UPR te dit le contraire ce n’est pas vrai les monnaies connaissent des fluctuations et si l’Euro ne représente que 20% de l’ensemble des monnaies, il est au plancher ce qui prouve qu’il était surévalué mais tout cela ne veut rien dire demain il peut très bien reprendre 5% ... 
                                        ce qui est important c’est d’enclencher une politique économique qui soit porteuse dans toute l’Europe en transformant les fondamentaux énergie, transport , ressources ... etc 
                                        l’Europe peut et doit faire beaucoup mieux c’est un postulat de base !!

                                      • franc 18 mars 2017 11:34
                                        @julius 1ER

                                        au début c’est difficile mais après les efforts c’est la récompense comme l’Islande et l’Argentine l’ont montré et comme l’Angleterre actuellement le montre courageusement

                                        le plus important c’est de sortir de cette économie du capitalisme financier spéculatif élaborée par les maffieux qui dominent l’UE actuellement pour réapproprier et reélaborer le capitalisme industriel productif et créatif

                                        si l’UE pouvait et voulait faire cette conversion et cette réappropriation de l’économie réelle productive au service des peuples on pourrait envisager de rester dans l’UE ,mais comme c’est la maffia financiariste spéculative qui a accaparé l’appareil politique de l’EU c’est une grande illusion que de croire que cette maffia va travailler à se saborder au profit de l"économie réelle productive.

                                        L’UE actuellement est complètement pourrie par la maffia financière ,ce sont les banksters qui sont à la direction de l’UE .Comment les chasser sinon de sortir de cette UE mafiosée et nazifiée

                                      • Alainet Alainet 18 mars 2017 17:34

                                        @julius 1ER réponse stupide et infondée .. car la sortie ne provoquerait 1 changement peu catastrophique vite absorbé. La France n’est pas la Grèce.
                                        https://www.le-vaillant-petit-economiste.com/2017/02/28/nouveau-film-ecrans-fin-de-leuro/


                                      • Ouam Ouam 19 mars 2017 23:05

                                        @julius 1ER
                                        « ...la France en quelque mois sera au niveau de l’Albanie économiquement parlant bien sûr !!!! »

                                        C’est marrant ca....
                                        J’avais pas entendu exactement la meme chose que dès que le Brexit aura eu lieu...
                                        Le lendemain....pleuvoir sur londres des hordes de moutons déchainés,
                                        la tamise changerai de sens, c’est la mer qui remonterai vers le fleuve...
                                        La famine atteindrais tous les anglais (etc)
                                         
                                        Si vous avez la mémoire courte, je peut vous ressortir la presse de l’époque....
                                         
                                        Alors que à ce jour, c’est eux qui ont pratiquement la zone la plus florissante de la zone UE
                                        Sauf si on nous cache des choses et que vous pouvez nous démonterer l’inverse.

                                        Et par pitié, ne me sortez pas l’argument que la GB ne faisait pas partie de l’Euro...
                                        Parce que TOUS les médias à l’époque faisaient l’impasse sur cette option (merci)



                                        • alinea alinea 17 mars 2017 22:22

                                          @glenco01
                                          Que peut-on faire ? Une bonne guerre aux Russes ? il semble « qu’ils » s’y préparent !


                                        • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2017 12:27

                                          Je lis beaucoup de contre sens...


                                          Tout d’abord sur les déclarations de C Sannat. Quand il dit , arguments à l’appuis, l’euro est mort il faut bien comprendre que c’est l’esprit de la monnaie unique qui trépasse.
                                          Pas la monnaie elle même !
                                          Sans quoi je vous assure que Merkel et consort s’activeraient autrement : 2008 donne une idée de comment ils réagissent.
                                          Il décrit comment, en fait, ce sont différents euros qui cohabitent et le rôle des banques centrales nationales sur des euros « nationaux ».L’euro allemand n’est pas l’euro français qui lui même n’est pas l’euro italien.Surprenant voir dérangeant pour une monnaie « unique ».

                                          C’est la partie argumentée, et peu contestable, du propos de Sannat : «  Vous devez prendre conscience que nous sommes là dans une situation inverse à celle de la construction d’une zone monétaire.Vous faites en réalité face à la destruction de la zone euro et de la BCE. »

                                          Sa conclusion (L’euro ne survivra pas et vous devez prendre vos dispositions)  est autrement plus contestable et non argumentée si on la prend au sens l’euro disparaîtra dans le chaos... 

                                          Viens ensuite l’habituel confusion : si l’euro pose (certains) problèmes sa disparition va les résoudre.
                                          Malheureusement non.
                                          Par exemple il faut bien voir que la désindustrialisation de notre pays et les délocalisations n’a rien à voir avec la monnaie ! C’est une volonté politique. Accentué de manière marginale par un euro fort.
                                           

                                          • alinea alinea 18 mars 2017 12:51

                                            @Pere Plexe
                                            ... une volonté politique, à cause ou au prétexte d’un euro fort !
                                            Sinon, Sannat est un « insolent » qui se revendique tel !


                                          • Alainet Alainet 18 mars 2017 21:04

                                            - Pour foinir l’économiste Charles Gaves signe 1 autre article argumenté  :« Comment et pourquoi l’€uro détruit l’Europe »...
                                            https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/03/06/euro-detruit-europe-charles-gave-romain-metivet/

                                            -Rappel pour les pays-Bas : Des députés néerlandais ont commandé un rapport sur le futur de la monnaie unique, avant un débat au Parlement sur l’opportunité d’abandonner la monnaie unique. Les travaux ont été lancés suite à des inquiétudes concernant la politique de taux bas mise en oeuvre par la Banque centrale européenne, et son impact sur les épargnants néerlandais. .. ce rapport devrait suivre les élections législatives...
                                            https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/02/26/pays-bas-rapport-debat-sortie-euro/


                                            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 26 mars 2017 07:39

                                              « L’euro ! l’euro ! » fallait-il sauter tels des cabris (pour rappeler le Grand Homme) !

                                              * Entre 1992 et 2002, le Franc n’a pas perdu plus que l’€ entre 2002 et 2012 !

                                              * l’€ tellement fort que la monnaie esseulée d’un petit Etat de 10 millions d’habitants arrive à grandir dans son ombre ! je veux parler de la Couronne Tchèque qui s’est appréciée en gros de 7 % (entre 2006 et aujourd’hui)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité