• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’EUROMORT

L’EUROMORT

Le remords.

 

Je voudrais vous faire passer un article que, si je l’ai compris, ne suis pas en mesure de vous synthétiser puisque je ne suis pas économiste donc n’ai pas la maîtrise de la chose.

Du reste, il se suffit à lui-même.

Néanmoins, fidèle à moi-même, je pense que cette « nouvelle » rend caduques, et même dérisoires, nos engueulades à propos de papier constituant ou de rapports politiques des uns candidats aux autres électeurs. D’autant plus dérisoire qu’au cours de ces conversations à bâtons rompus, nous oublions toujours l’essentiel : le biotope qui fait que nous pouvons vivre ; de plus en plus mal il est vrai.

Donc voici un article de Charles Sannat, comment dire, époustouflant. Puisque je suis une béotienne pour ne pas dire cul-terreuse, cela me fait penser à la mauvaise blague de celui qui tombe du trentième étage… et j’ai idée que tous nos débordements, sur le clown postillonneur qui veut rester dans l’UE alors qu’il enamoure les pétasses en disant le contraire, ou bien le probe gaullien qui a des couilles ( excusez, je n’ai pas pu m’empêcher de donner en raccourci la teneur des discussions politiques sur ce site) seront amusements de midinettes si nous arrivons au 23 avril avant que tout pète.

 

« Effrayant ! La BCE n’existe déjà plus ! L’euro est déjà mort !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Face à de nombreux messages disant que personne n’en parle a part « Reuters » (qui reste une Agence assez connue pour les ignares), que c’est « faux », blablablabla, je vous propose d’aller directement vous « farcir » ici et en version originale aussi bien le communiqué de presse de la Banque de France elle-même, que le rapport d’activité complet 2016 de la BDF qui vient justement de sortir. Vous y trouverez tous les détails en long en large et en travers. Oui ce qui est dit dans cet article est entièrement VRAI et PROUVE !!! Je ne peux pas faire mieux que la Banque de France comme « source », j’espère que personne ne m’en voudra de ne pas pouvoir montrer le JT de TF1… 

Communiqué de Presse ici

Rapport d’activité complet ici

Ce que je vais vous dire peut sembler très complexe, compliqué, voire même pour certains édifiant, pour ne pas dire « hallucinant », pourtant c’est la stricte vérité et les choses sont bien plus simples qu’elles n’y paraissent sous des terminologies confuses et des mots obscurs.

On peut résumer la situation actuelle de la manière suivante : la BCE n’existe plus de fait, et elle ne pourra jamais sauver l’euro. Maintenant expliquons et décryptons cette affirmation ensemble.

La BCE n’existe plus ! Elle a transféré une grosse partie au SEBC

Je cite ici ce que vous pouvez trouver sur le site de la BCE elle-même concernant son propre fonctionnement.

« La Banque centrale européenne

Le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et les statuts du Système européen de banques centrales et de la Banque centrale européenne constituent le fondement juridique de la politique monétaire unique. En vertu des statuts, la BCE et le Système européen de banques centrales (SEBC) ont été institués le 1er juin 1998. La BCE est placée au cœur de l’Eurosystème et du SEBC. Conjointement, la BCE et les banques centrales nationales accomplissent les missions qui leur ont été conférées. La BCE, en vertu du droit public international, est dotée de la personnalité juridique.

Le Système européen de banques centrales

Le SEBC est composé de la BCE et des banques centrales nationales (BCN) de tous les États membres de l’UE qu’ils aient ou non adopté l’euro.

L’Eurosystème

Il comprend la BCE et les BCN des pays ayant adopté l’euro. L’Eurosystème coexistera avec le SEBC tant qu’il y aura des États membres de l’UE ne faisant pas partie de la zone euro. »

Bien, maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons.

Source ici 

Souvenez-vous, la Banque centrale allemande provisionne pour 22 milliards d’euros !!

Le 24 février dernier, je revenais sur cette information hallucinante où la Bundesbank, ce qui reste de la Banque centrale allemande, annonçait une provision de 22 milliards d’euros, ce qui est considérable, en indiquant que ces pertes étaient liées aux obligations pourries détenues dans son portefeuille en raison de la politique menée par la BCE.

« Il est normal de demander (…) quand on lèvera le pied de la pédale de la politique monétaire », a déclaré le président de l’institution, Jens Weidmann, en présentant le rapport annuel. « Notamment parce qu’une mesure essentielle de la mise en œuvre de la politique monétaire ultra-accommodante est l’achat à grande échelle d’obligations d’État, ce sur quoi, vous le savez, je suis très critique. »

La Banque centrale allemande vient de provisionner 22 milliards d’euros ahahahahahahahahah !

« Les provisions ont ainsi atteint 21,9 milliards d’euros fin 2016 contre 19,6 milliards fin 2015.

Pour l’instant, néanmoins, la Banque centrale allemande dégage des profits sur son portefeuille d’obligations. Ironie de l’histoire, ces bénéfices proviennent principalement des obligations émises par des pays en difficulté comme la Grèce, qui offrent des rendements élevés, acquis entre 2010 et 2012, pendant la crise de la dette, malgré l’opposition de la Buba. »

Mais ce n’est pas tout. Maintenant que vous avez lu ces quelques lignes, retenez-les pour plus tard, nous y reviendrons !

Bénéfice net en hausse de 58 % pour la Banque de France

Voici qu’hier, un petit article très discret du Figaro revenait sur cette dépêche Reuters elle aussi extraordinaire.

« La Banque de France a annoncé lundi avoir dégagé un bénéfice net de 3,52 milliards d’euros en 2016, en hausse de 58 % par rapport à 2015. Cette hausse reflète une progression de 7 % du produit net des activités de la banque, à 7,7 milliards d’euros, et une baisse de 2,2 % de ses dépenses, précise-t-elle dans un communiqué.

L’institution a décidé d’autre part de maintenir à huit milliards d’euros l’encours de son fonds pour risques généraux qu’elle avait augmenté de 500 millions un an plus tôt, ce qui avait pesé sur le résultat de 2015.

La hausse des revenus est liée à celle de la taille des encours au bilan, qui passent de 710 à 855 milliards sur l’année, en raison des rachats d’actifs opérés pour le compte de la Banque centrale européenne dans le cadre de sa politique monétaire.

Depuis 2015, la Banque de France indique avoir racheté 313 milliards d’euros d’actifs au titre de ces différents programmes.

Elle souligne que la croissance de son bilan « est effectuée avec des actifs de première qualité, principalement des titres souverains français, sans dégradation du profil de risque. »

« Il n’est en conséquence pas nécessaire de poursuivre le renforcement du fonds pour risques généraux, qui reste stable à huit milliards d’euros.

La Banque de France indique encore que, comme chaque année, l’essentiel de son bénéfice net sera reversé à l’État sous forme d’impôt et de dividende, soit un montant total de 4,5 milliards au titre de l’exercice 2016. »

Si vous avez bien suivi, alors vous avez compris que la Bundesbank a passé des provisions sur ces monceaux de créances pourries qu’elle a dans son bilan, mais pas la Banque de France. Sans doute parce que nous sommes bien meilleurs que les Allemands… ou nettement moins prudents, au choix !

Si vous suivez toujours, vous avez bien lu que la Banque de France à principalement racheté pour 313 milliards de dette souveraine… française !

Source ici Le Figaro

Donc vous devez comprendre que la BCE n’existe plus dans les faits, chaque banque centrale achète ses propres dettes !

Retenez bien ce que je viens de dire car les implications sont considérables.

La BCE en elle-même n’existe presque plus et ne fonctionne plus. C’est le SEBC (repensez à ce que vous avez lu au tout début de cet article) à savoir le Système européen des banques centrales (SEBC) qui en réalité a pris le relais de la BCE.

Désormais, au moment où vous lisez ces lignes, nous avons la preuve, vous avez la preuve ici, dans cet article, sources à l’appui, que chaque banque centrale rachète les propres dettes souveraines de son pays respectif… Cela veut dire qu’il n’y a plus rien de commun. Cela veut dire aussi, que le SEBC, la BCE prépare sans le dire le retour aux monnaies nationales, ou chaque pays devra gérer sa propre dette ! Dans les faits, chaque pays gère à nouveau sa propre dette et c’est à ce prix que nous avons l’illusion que l’euro fonctionne encore…

Vous devez prendre conscience que nous sommes là dans une situation inverse à celle de la construction d’une zone monétaire.

Vous faites en réalité face à la destruction de la zone euro et de la BCE.

Vous assistez à la déconstruction de l’euro, là, maintenant, sous vos yeux.

Vous avez toutes les preuves en main.

L’euro ne survivra pas et vous devez prendre vos dispositions.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Jean 16 mars 11:08

    Que des bonnes nouvelles donc, merci Alinea


    • alinea alinea 16 mars 12:09

      @Jean
      Je ne suis pas Cassandre, juste le facteur !! smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 mars 13:49

      @Jean

      Rien n’indique que l’euro est mort et c’est plutôt l’inverse, la BCE qui vient au secours des pays qui se sont imprudemment endettés, les citoyens avec. Il y a quelque chose de nihiliste et nauséabond dans cette jubilation sur l’effondrement de l’euro. Je refuse de m’y associer. ça sent le ressentiment des perdant de l’existence qui ont accumulé une dette morale de la colère et veulent se venger. Pas très beau tout ça.


    • alinea alinea 16 mars 14:09

      @Bernard Dugué
      le ressentiment des perdants ! quelle horreur, c’est pas beau ça ! Ce qui est beau, c’est de courber l’échine et de dire « OUi Buana »
      Chapeau l’artiste... mais nous sommes quelques milliards de perdants !


    • Clocel Clocel 16 mars 14:25

      @alinea

      Que veux-tu Alinea, chez Dugué, notre scientiste new-age, les pommes remontent dans l’arbre...

      Fuck Newton !


    • manu manu 16 mars 14:40

      @Bernard Dugué

      « Rien n’indique que l’euro est mort et c’est plutôt l’inverse »

      « cette jubilation sur l’effondrement de l’euro »

      Alors d’après toi il s’effondre ou pas ?

      T’as changé d’avis en plein milieu du commentaire ?

      Heureusement que ceux qui ont fait des études sont là pour nous expliquer la situation.


    • alinea alinea 16 mars 15:08

      @manu
      Très bien ! qu’ils tremblent, et si on pouvait aider un peu !!!


    • Phil610 16 mars 20:29

      @Bernard Dugué Refuser la réalité, c’est encore pire je crois.😊


    • baldis30 16 mars 20:34

      @alinea

      bonsoir,
      pas la peine d’aider, les oscillations vont s’amplifier d’elles-mêmes jusqu’à la chute finale ...

      ne pas se fatiguer en fournissant des efforts ....ça vient, ça vient ...

      Stiglitz l’avait prévu mais Stiglitz est moins intelligent qu’un énarque moyen.   smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 11:10

      @Bernard Dugué
      Les perdants ce sont les citoyens de la zone euro !
      10 pays européens n’y sont pas et ils ont 4 points de chômage en moins !
      « Les liens entre l’euro et le chômage »


    • franc 18 mars 02:18
      @Bernard Dugué

       N’importe quoi.

    • julius 1ER 18 mars 08:32

      @Bernard Dugué


      je suis d’accord avec çà ...d’ailleurs les crétins qui disent que l’Euro est mort ...mentent l’Euro a juste trouvé sa place il y a une dizaine d’années lorsque l’on convertissait des Francs Suisse en euro on avait 10à 15% d’Euros en plus maintenant c’est juste l’inverse ....
      cad que l’Euro est toujours solide et ce n’est pas une monnaie de singe contrairement à ce qui est dit ici où là ..... 
      quand à sa fin déjà 17 ans qu’il fonctionne je n’y crois même pas car s’il venait à disparaître ce sera la fin de l’Europe quoiqu’en disent les marchands de soleil .... ce sera une immense régression car autant on peut améliorer ou booster une spirale positive en économie on a vu cela avec la parité Mark est = Mark ouest lors de la réunification qui a coûté très cher à l’Europe ... 

      autant on ne peut que difficilement stopper une spirale négative car on ne sait jamais où cela va s’arrêter ... on l’a vu avec la Crise de 1929 puis celle de 2007/8 dont on n’est pas encore sortie !!!!

    • Alainet Alainet 18 mars 16:45

      @alinea voir la vidéo de Charles Gaves qui juge l’€uro comme 1 belle connerie !
      https://www.youtube.com/watch?v=tRtokzoV5AU


    • Sylvain07 19 mars 23:39

      @Jean

      Le meilleur reste à venir....

      Nouveau billet en francs : ils sont là !!!

      https://youtu.be/cpqKiriYWjE

      VIVEMENT LE RETOUR DU FRANC FRANCAIS !!


    • Fergus Fergus 16 mars 11:45

      Bonjour, Alinea

      Ce Charles Sannat ne représente que lui-même et souffre manifestement d’une idée fixe relativement à l’euro.

      Personne dans les instances de l’UE et dans les pays membres n’envisage sérieusement la disparition de la monnaie unique. Pas même les populations, à l’image des Français qui plébiscitent le maintien de l’euro dans le sondage Elabe du 9 mars 2017 : 72 % favorables à la pérennité de l’euro !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 mars 11:54

        @Fergus

        À mon sens, la la fin de l’euro tel qu’il dysfonctionne actuellement n’est pas réellement une question, la question c’est juste quand et comment.


      • alinea alinea 16 mars 12:04

        @Fergus
        D’après ce que j’ai compris Fergus, ce n’est pas une question de volonté !!
        C’est une vérité basique que ce qui tient en force ne tient pas longtemps !
        Du reste Sannat répond à ta critique, en donnant les liens qui emmènent à la source !


      • Clocel Clocel 16 mars 12:06

        @Fergus

        A ce niveau-là, c’est de l’autisme.

        L’Europe (et son avatar monétaire) est virtuellement morte, si tant est quelle ait jamais existé pour d’autres personnes que les affairistes, mais vous pouvez continuer à écouter l’orchestre tant qu’il joue plus fort que la voie d’eau.

        Vous avez payé pour ça, c’est compris dans la croisière.

        Quant aux sondages, c’est vraiment la dernière planche pourrie à laquelle je m’accrocherai...


      • troletbuse troletbuse 16 mars 14:38

        @Fergus
        Vous devez souffrir de la disorthographie lorsque vous lisez les résultats des sondages qui ne vous conviennent pas.  smiley


      • baldis30 16 mars 20:37

        @Olivier Perriet

        oui pour le quand ... cela peut mettre deux ou trois ans

        pour le comment il y a plusieurs possibilités dont des éclatements de bulles spéculatives, la faillite d’un pays, des interventions armées ( terroristes ou non terroristes), des coups d’Etat


      • Daniel Roux Daniel Roux 17 mars 09:22

        Bonjour Fergus

        Sannat est un tenant de l’étalon or et un opposant farouche à la monnaie papier.

        Il sait très bien que l’Euro et la BCE existe toujours. Il évoque le bilan de la Banque centrale de France et de celle de l’Allemagne mais pas celui de la BCE, pourtant publié et facilement accessible.

        La BCE aussi à fait des bénéfices et les a redistribués à ses actionnaires que sont les états.

        Ce qu’il écrit n’est pas nouveau. Voici ce que j’écrivais dans l’article « Les boutiquiers, la dette et le prix du pétrole » du 8 janvier 2015

         http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/les-boutiquiers-la-dette-et-le-161707

        « Ce que nous savons de l’histoire et des hommes politiques laissent prévoir la continuité de cette non-politique qui consiste à reporter au lendemain ce que l’on peut éviter de faire aujourd’hui et « après moi, le déluge  ».

        Les banques centrales des pays endettés continueront à imprimer du papier monnaie pour racheter de la dette d’état, illégalement dans le cas de la BCE, et maintenir les taux d’intérêts proches de zéro. La priorité des priorités est de masquer la faillite généralisée des pays développés causée par les conséquences sociales et financières de la mondialisation voulue par les néo-conservateurs américains, relais politiques des riches actionnaires des multinationales.

        Jamais ceux qui l’ont promue ne reconnaitront les conséquences catastrophiques de la mondialisation sauvage pour les peuples des nations développées, ni leurs hommes de mains, les politiques, ni leurs porte-voix, les médias. »

        Ce que Sannat ne dit pas est que les riches des pays du Sud, comme l’Italie, transfèrent des milliards d’euros vers l’Allemagne, le Luxembourg et d’autres pays du Nord, créant une dette immense et irremboursable de la banque centrale italienne envers les banques centrales de ces pays, à travers le dispositif TARGET 2.

        Ce que Sannat ne dit pas est que l’Allemagne, économiquement forte profite d’un euro faible pour favoriser ses exportations.

        L’Euro est condamné par les déséquilibres et les dettes qu’il génère, mais il existe toujours. 


      • alinea alinea 17 mars 09:44

        @Daniel Roux
        Merci Daniel Roux ; les lettres de Charles Sannat abordent toujours un point précis, qu’il présente, mais ne développe pas comme il le fait dans ses dossiers, auxquels je n’ai pas accès.
        On va dire que je suis plus poète qu’économiste, d’où mon titre ! smiley
        Néanmoins, vu que les analyses s’accordent, je crois vrai que, si ça va de plus en plus mal, de plus en plus déséquilibré, et comme vous le dîtes, que personne n’a l’air de vouloir y remédier, tout ça risque bien de nous péter au nez !!


      • velosolex velosolex 17 mars 10:32

        @FERGUS

        ..Les billets en francs étaient fort jolis, une vraie collection de tableaux classiques que les étrangers nous enviaient, mais pour le reste, y revenir serait aussi anachronique que le retour aux assignats. 
        Parler positivement de l’euro et de l’europe, ici, c’est comme de tenter de mettre un bémol à la qualité de Trump, ou de Theresa May, grands destructeurs acharnés de l’UE, de vrais nationalistes n’ayant aucune perspective que de regarder dans les rétros. On peut tenter de se rassurer quand on est en bande, comme ici, et croire qu’on est vraiment majoritaire, le camp Fillon est à ce titre une illustration, mais la réalité est tétue. 
        Les trois quart des français sont pour l’euro, et même ceux qui critiquent le plus Bruxelles, les Grecs, ne veulent surtout pas le quitter !. Pourquoi ?...Pour les Grecs, c’est simple, si l’on peut dire, ils préfèrent une monnaie solide au mirage du drachme, et ses dévaluations successives sur fond de banqueroute. Encore un fois se plonger dans l’histoire rendrait service à certains. ..Le franc vaudrait il mieux ?
        Vous trouverez pas de partisans non critiques. Tout le monde se rend compte que l’europe est évidemment perfectible. Mais le nationalisme et ses frontières existe depuis 2000 ans, l’euro depuis même pas 20 ans....Le premier a eu tout le temps de montrer ce dont il a été capable. Le second en est à ses balbutiements et on veut lui faire déjà la peau. C’est pour la raison que cette idée dérange ceux qui ont l’habitude de cliver les gens à leur manière, pour le résultat que l’on sait, en terme de sang et de tragédies sans cesse recommencés

      • velosolex velosolex 17 mars 10:47

        @alinea
        Les analyses s’accordent ?...L’économie n’est pas une science exacte, et les errements de ce type sont là pour attester que l’on peut accommoder n’importe comment les perspectives, leur faire dire tout et n’importe quoi. IL vous convaincrait pareillement que la terre est carrée...

         Il est parti avec la volonté de descendre l’euro, et toute sa logique biaisée va travailler à ce sens. Les philosophes reconnaissent qu’ils ne traitent que des idées, des convictions, mais l’escroquerie de certains économistes est de tenter de convaincre que leur démarche est de l’ordre de la science, alors qu’ils ne sont que des doctrinaux..
        Le fric en tout cas est certainement l’endroit où les gens sont prêts à être le plus crédules, mis à part la religion c’est vrai, et sans doute parce que les genres se valent....C’est pour ça que les pyramides de Ponzi continuent à séduire les ballots, et que la promesse du retour à la frontière chérie, qui nous protégera des méchants, avec monsieur Fillon pour nous dire la messe séduit tant de gens. In england la Theresa May, est en train de tenter de restaurer le mythe de l’ile. J’ai bien peur que cela ne sera pas Utopia, mais juste une reconstruction à visée nostalgique de la grandeur passée, dans laquelle les même maux vont renaître, mais sans courant d’air..
        Bonjour les miasmes ;..Déjà les ecossais, grands connaisseurs de fantômes, ne veulent pas renier l’Europe. Pourquoi donc, à votre avis ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 11:18

        @Fergus
        Evidemment, il faudrait pour cela que les médias informent les citoyens ! Nous savons tout sur la couleur des chaussettes de Macron et les costards de Fillon, mais nada sur l’UE et l’euro ! Aucun débat contradictoire !


        Ils se gardent bien de propager la conférence d’Asselineau « La tragédie de l’euro »...

        Pas davantage les études de Sapir et Murer sur la sortie de l’euro.

        Et encore moins l’exposé de Murer : « Il y a une vie après l’euro » !

      • Blondinette 42 17 mars 11:21

        @Fifi Brind_acier

        Tu diras à ton gourou de multiplier le nombre d’alcôves le 25 mars prochain, y’en a pas mal ici qui ont envie d’enfoncer les portes de la villette smiley smiley smiley smiley


      • Blondinette 42 17 mars 11:28

        @Blondinette 42

        Annonce urgente

        Recherche modérateurs agoravoxiens désespérément à même de me garantir leur soutien-gorge pour la publication d’un nartic à vocation œno-cul-ménique pour les Présidentielles 2007.


      • Fergus Fergus 17 mars 11:29

        Bonjour, velosolex

        100 % d’accord avec vos commentaires ci-dessus.

        Je ne doute d’ailleurs pas que l’avenir démontrera sans peine que l’euro a encore une longue existence devant lui, n’en déplaise à tous ceux qui, parmi les adversaires de cette monnaie unique, pratiquent la méthode Coué en s’étourdissant les uns les autres de commentaires apocalyptiques.

        Je note d’ailleurs avec amusement que ce profil d’intervenants rejoint celui de ceux qui, à l’aube du quinquennat de Sarkozy, puis de de celui de Hollande, pronostiquaient déjà le chaos en France et en Europe. smiley 


      • Arcane Arcane 17 mars 11:29

        @Blondinette 42

        toujours 10 ans de retard la de lorean ! smiley


      • Blondinette 42 17 mars 11:32

        @Arcane

        Pourtant j’appuie plus que jamais ici même sur le champi(gn)on smiley smiley smiley smiley smiley


      • Fergus Fergus 17 mars 11:32

        Bonjour, Fifi Brind_acier

        On s’en fiche de Sapir et Murer : les seuls qui soutiennent encore leurs théories sont au FN, à l’UPR et, à un degré nettement moindre à la FI.


      • Blondinette 42 17 mars 11:34

        @Blondinette 42

        Mais bon mes champignons, je les aime aussi et surtout avec de la mozzarella pas frelatée smiley smiley smiley


      • alinea alinea 17 mars 11:35

        @velosolex
        Je n’ai pas d’avis en ce qui concerne les Écossais ; pour le reste, juste un constat : tout va mal pour énormément de gens, et nous essayons de savoir pourquoi et essayons de trouver des solutions ; qu’on tâtonne, c’est évident, mais il faut dire que la situation est inédite ; alors on essaie les recettes du passé, en mettant en parallèle cette situation à d’autres, dans le passé ; personnellement, je n’ai pas la solution, je ne possède pas la vérité, aussi, regardant l’avenir, ayant des priorités ( écologiques pour faire vite avec un mot galvaudé), je me fie à d’autres qui portent avec enthousiasme des propositions qui englobent quasi la totalité de nos préoccupations, inquiétudes mais aussi toutes les sphères de notre existence.
        À côté, d’autres ont la solution, la vérité, ce qui les rend tonitruants et intolérants. Que cette solution soit de continuer, en aggravant notre sort, ou bien en effaçant d’un coup de stylo tout ce temps où les choses se sont déglingués, ou bien en disant : le Grand Soir ou Rien..
        Je sais qu’on ne change pas les hommes d’un coup d’épée dans l’eau et ma vie est assez dure pour que me prenne le désir de ne plus m’intéresser à rien d’autre que mes bouts de prés ou landes.


      • Blondinette 42 17 mars 11:35

        @Fergugus

        Arrête de vouloir niker ma toscane, elle a pas encore dit si elle était OK pour la DP annale !!!!!!!! :->


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 11:46

        @Fergus
        Hélas non pour vous !
        Je vous la fait courte, la liste de tous ceux qui se préparent à la fin de l’euro est bien plus longue :

        - Liste partielle des économistes contre l’euro.


        - Une zone mark-nord serait à l’étude

        - Depuis 2012, Natexis prépare la sortie de l’euro.

        - Stiglitz, prix Nobel d’économie : « 2017 pourrait voir l’éclatement de l’euro »

        "Comme les lecteurs le constateront par eux-mêmes, cet article aurait pu être signé par l’un des responsables de l’UPR, tant il confirme, point par point, toutes les analyses faites par notre mouvement politique depuis sa création. À part la conclusion, bien sûr, où Stiglitz indique qu’il faudrait « plus d’Europe » pour sauver l’euro… Mais la fin de l’article indique que lui-même n’y croit plus.(..)


      • Blondinette 42 17 mars 11:48

        @Fifi Brind_acier

        Je vous la fait courte

        Elle est si petite ? Voilà comment on devient conspirationniste. smiley smiley smiley


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 12:28

        @Blondinette 42
        Tiens voilà Shawford qui a changé de pseudo ?


      • Elric de Melniboné Elric de Melniboné 17 mars 12:34

        @Fifi Brind_acier

        Ça fait 42 lunes que je mate sous ta jupe, ça pointe direct à Ouagadoudou

        smiley


      • velosolex velosolex 17 mars 12:52

        @alinea

        Les animaux ont leur intelligence, mais ils sont infirmes pour la compréhension de l’avenir. Faite leur un plâtre, pour réparer une patte cassée, et ils n’auront de cesse de casser celui ci, ou de se débarrasser d’un pansement sur une plaie, pensant que la souffrance vient de cette prothèse.. Je ne possède pas la vérité, pas plus que vous, et l’admettre est une preuve d’intelligence et de modestie. La vérité n’appartient pas à notre genre. Nous cherchons un équilibre. Tout ce que j’observe, c’est qu’on demande toujours beaucoup aux utopies, et l’Europe en est une aux yeux de l’histoire. Une chose que nos parents et nos grands parents avaient toujours rêvé, et Victor Hugo qui n’était pas qu’un bateleur y a été aussi de son petit couplet. Alors bien sûr il est facile de se moquer de cette europe des tehnocrates, bien perfectible, et on n’est bien moins éxigennt avec les nationalistes, les pourris de toutes échelles, admettant que l’escroquerie est dans leurs gènes et leurs manières. De toute façon les combats absolus qui sont sur le devant de la scène, sont non seulement européens, et mondiaux, et l’ignorer est un cas de cécité et de suicide

        Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours - Le Taurillo

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès