• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait ...

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait ...

L’inversion de la hiérarchie des normes c’est une bombe à fragmentation contenue dans l’article 2 du projet de loi travail.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait le dumping social organisé par la loi. En effet, toutes les entreprises en concurrence seraient obligées de s’aligner sur celles pratiquant le moins disant social, en matière de salaires, de durée du travail et de conditions de travail.

L’inversion de la hiérarchie des normes enclencherait, dans le domaine social, un processus similaire au scandaleux dumping fiscal entre pays européens.

L’inversion de la hiérarchie des normes, en permettant d’abaisser de 25% à 10% la majoration des heures supplémentaires, conduirait à la baisse des salaires.

L’inversion de la hiérarchie des normes, en permettant d’abaisser de 25% à 10% la majoration des heures supplémentaires, serait une incitation forte à augmenter le temps de travail au détriment des embauches, donc de la création d’emplois.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait comme si chaque ville avait le droit de décider de dérogations au code de la route.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait comme si chaque département avait le droit de décider de dérogations au code pénal.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait une application différente du code du travail pour chaque entreprise. Ce serait donc le contraire de la simplification annoncée du code du travail

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait l’inverse de l’harmonisation des règles du jeu en matière économique et sociale, pourtant nécessaire aussi bien en France qu’en Europe.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait, dans le domaine économique, la guerre de tous contre tous. Comme, par exemple, l’augmentation continue du nombre de travailleurs détachés.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait l’incitation au chantage à l’emploi permanent.

L’inversion de la hiérarchie des normes ce serait la fin du modèle social français et européen.

L’inversion de la hiérarchie des normes conduirait à une spirale sans fin de baisse des salaires, donc à une augmentation des profits distribués qui sont déjà la cause principale de la financiarisation de l’économie et de la spéculation.

Parce que l’inversion de la hiérarchie des normes constituerait un recul historique et dramatique sans précédent, faisons connaître les initiatives du journal FAKIR autour du thème « Nous ne voterons plus PS » . Il est hors de question de voter un jour, que ce soit aux élections législatives, européennes, départementales, régionales et municipales, pour un député qui n’aurait pas voté contre le projet de loi travail. Ou qui, en cas de recours au 49.3, n’aurait pas voté pour la motion de censure de gauche et pour celle de droite.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • André Martin 13 juin 2016 13:42

    Qui pourrait réaliser une belle affichette reprenant les principaux points de cette contribution ? Affichette que chacun pourrait imprimer au format A4 ou A3 et distribuer ou coller dans les lieux publics, les panneaux d’affichage d’entreprises ... Affichette à utiliser également comme photo de profil ou photo de couverture sur Facebook.


    • alain-aaae (---.---.233.30) 13 juin 2016 16:18

      excellent article mais il y manque quelquechose c est que tous pourrait viré a n importe quel age des travailleurs que soit a 30 40 OU 50 ANS DES gens qui leurs couterais trop chére en salaire voila ce que le C F D T veut nous imposé plus d avenir pour les salariers alors que la chef du cabinet de la ministre et a la CFDT et soutienne une ministre QUI est venu car dans son pays on créve de faim dont la famille n a rein fait par ses parents n on pas délivrer alors que les miens et beaucoup d autre été déportés a auswitch et elle vient dans notre beau pays se permette a envoyé les C R S contre des travailleurs.quelle retourne dans son pays de merde


      • diaz oscar (---.---.179.228) 15 juin 2016 01:59

        @alain-aaae

        agoravox
        J’avais fait une réponse à un article. Vous obligez à l’inscription,puis on se rend compte que vous avez effacé le message. Je ne le recommencerai pas et je ne viendrai plus sur votre site, je dirai à mes potes de quelle façon illogique vous fonctionnez car aller sur votre site est une perte de temps.


      • leypanou 13 juin 2016 16:51

        L’inversion de la hiérarchie des normes, en permettant d’abaisser de 25% à 10% la majoration des heures supplémentaires : quand les sénateurs LR proposent que la durée du temps de travail est désormais décidé au niveau de l’entreprise, il n’y aura plus d’heures supplémentaires majorées. On est en bonne voie vers le XIXème siècle.


        • Petit Lait 13 juin 2016 17:21

          « En effet, toutes les entreprises en concurrence seraient obligées de s’aligner sur celles pratiquant le moins disant social, en matière de salaires, de durée du travail et de conditions de travail. » => je peux me tromper, mais dans une logique de baisse du chômage, et donc de raréfication de main-d’oeuvre pour les entreprises, celles-ci auraient plutôt intérêt à au contraire s’aligner vers le haut pour espérer recruter, non ? ’fin forcement pour ça, il faudrait déjà commencer par permettre une favorisation de l’embauche... 


          • flourens flourens 13 juin 2016 17:33

            pour ceux qui ne veulent pas comprendre, la hiérarchie des normes permet de faire mieux que la loi mais pas moins bien, d’après les libéraux, cela empêcherai le dialogue, rien de plus faux bien entendu
            prenons quelque chose que tous comprennent bien, le code de la route, le fait qu’il y ait un code empêcherait donc tout dialogue, non ?
            mais dans les faits, les maires peuvent prendre des initiatives allant dans le sens d’une plus grande sécurité, limitation à 30 voire 15, rue piétonne etc, donc faire mieux que le code qui est essentiellement le gardien de la sécurité.
            imaginons l’inversion de la hiérarchie des normes appliquée au code de la route, qui empêcherait un maire, avec l’accord de ses citoyens, et pour une raison ou une autre de mettre la vitesse en ville à 110 et pour le maire de Calais, à la demande des commerçants qui font leur chiffre avec les anglais et pour attirer ces derniers, passer la circulation à gauche, un code par rue serait possible, soit dans la réalité, pas de code, la jungle
            et bien pareil pour le code du travail, un code par entreprise, donc pas de code, Tarzan nous voila
            un dernier mot, on entend, oui mais on peut pas faire autrement, la sécurité coute cher alors juste une idée en passant, pour faire des économies supprimons les garde corps sur les ponts, ça coute très cher et les gens n’ont qu’a être responsabilisés et faire attention, non mais !!!!!


            • hervepasgrave hervepasgrave 13 juin 2016 20:29

              @flourens
              Bonsoir,
              Le sujet général de l’article est évidemment d’actualité ,sur le moment ,mais n’est-ce pas cela depuis des décennies.Ton exemple sur le code de la route et de la participation des maires est par contre un mauvais exemple.Car les maires et je ne sais qui me contrediras sur l’exemple au sujet des limitations et autres gadgets complètement loufoques et bien souvent d’une débilité sans nom, nous montre la leurs incompétences et leurs manquent total de discernement. .Ils sont d’ailleurs les premiers bien souvent a faire des surenchères sans aucun fondement ? Je le dis mais je pense sincèrement parler pour énormément beaucoup de monde. Alors qui a bon dos la sécurité ou la connerie ?
              Tu aurais du travailler peut-être pour voir ton exemple sous un autre angle.Tu découvrirais certainement que les maires sont de suiveurs et que le premier but n’est pas ce que l’on croit percevoir.Ralentir, pour la sécurité ou pour tout autre chose ??
              Désolé ,c’est bien de faire de la morale ,mais ne faudrait il pas mélanger tout et tout n’importe comment !


            • flourens flourens 14 juin 2016 08:53

              @hervepasgrave
              à coté du sujet, que les maires soient débiles, soit, mais ils ne peuvent prendre des décisions que si elles vont dans le sens de la sécurité, quoi qu’on en pense, le sujet c’est l’inversion des normes, appliquée au code de la route, cela permettrait de passer la vitesse en ville, devant une école ou une maison de retraite à 110, les maires resteront toujours aussi débiles mais avec un plus grand pouvoir, ta réponse justifie la nécessité de s’opposer à l’inversion de la hiérarchie des normes


            • hervepasgrave hervepasgrave 14 juin 2016 13:44

              @flourens
              Bonjour,
              Ta conclusion est la mienne. Mais nous vivons dans un monde volontairement compliquer et le meilleur moyen de noyer le poisson c’est d’y mettre un banc de diverses espèces.Alors que déjà il n’y a pas un trou du cul pour commencer par le début et qu’il faut faire le ménage et tout simplifier.Pourquoi simplifier, quand nous pouvons tout compliquer.Cela fait partie de l’art de tout diviser pour mieux régner.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 juin 2016 22:50

              Derrière tout le texte proposé il y a une idée pernicieuse qui veut asservir et avilir les travailleurs !



              • Claude Simon Gandalf 14 juin 2016 17:25

                Problème résolu :


                création monétaire lors de la création de valeur (travail), destruction monétaire lors de la destruction de valeur (consommation).

                • Pierre 14 juin 2016 23:47

                  L’auteur, avant d’écrire des inepties, resucée de slogans pour analphabètes, vaudrait mieux lire les textes et surtout les comprendre !


                  • cocoyoc 1974 (---.---.4.6) 15 juin 2016 15:38

                    Le modèle français de 1945, issu du Conseil National de la Résistance
                    est en train de sombrer.
                    IL n’y a pas de modèle européen : les pays de l’ex-bloc soviétique sont en mode « marché » depuis
                    longtemps. Les pays européens ne sont pas uniformes. ils ont des fonctionnement très différents.

                    Enfin, anti-PS n’est pas un programme. C’est juste une colère !

                    L’inversion de la hiéarchie des normes vient du traité de Lisbonne pour préparer les
                    traités commerciaux et d’investissements entre les USA-Canada et « Union » Européenne.
                    Où la Justice n’existera plus puisque les États seront subordonnés aux tribunaux arbitraux et
                    arbitraires.

                    Ce texte sur l’inversion de la hiéarchie des normes ne va pas très loin ...


                    • glenco01 15 juin 2016 20:15

                      @ l’auteur : beau billet mais droite ou gauche n’y changera rien tant que nous sommes dans l’UE. Il s’agit d’une directive européenne. C’est l’UE qui nous impose cette loi par l’article 121 du TFUE via les GOPE, impossible à modifier car il faut l’unanimité des 28 états membres (article 48 du TFUE). il faut donc sortir de l’UE par l’article 50 du TUE.


                      • Cocoyoc 1974 (---.---.210.113) 16 juin 2016 13:29

                        @glenco01
                        Art 50 du traité de Lisbonne, peut-il être applicable avec 28 États ?
                        Il y a le référendum au Royaume-Uni sur la sortie ou pas de l’UE.
                        Cela va se faire comment, face à un État très important ? Car l’application
                        de l’art50 est différent selon le type d’État. Les petits ne mènent pas
                        bateau.
                        Si l’un des 4 grands États sort de cette institution internationale, que se passe-t-il ?

                        Même si le RU reste dans l’UE, les négociation seront aussi difficiles pour le côté
                        financement ...

                        Il y a un blocage des institutions UE et de chaque État qui freinent des quatre fers
                        pour garder l’esprit de Maastrich et Lisbonne. Mais, les relations socio-économiques
                        dépassent ces blocages tellement que les flux vont très vite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès