• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’opération en Somalie, le choix entre commandos héliportés... ou (...)

L’opération en Somalie, le choix entre commandos héliportés... ou chuteurs opérationnels ?

Je ne suis pas un expert en opération militaire, néanmoins en ce qui concerne l'opération qui s'est déroulée en Somalie pour tenter de délivrer notre otage Denis Allex, agent de la DGSE., je pense qu'il est logique de nous poser quelques questions qui aux dires des infos émanent de différents médias tant des télés ou de la presse écrite ont évoqué pour cette opération militaire l'utilisation d'hélicoptères comme le reportage diffusé le soir du dimanche 13/01 aux infos de 20 heures sur france 2 qui évoque l'utilisation d'hélicoptères et d'une cinquantaine d'hommes : , les autres résultats Google :..

Sur cette opération, sur le site des échos.fr, on peut lire ceci :

Commando en Somalie : le scénario de l'attaque

Au moins cinq hélicoptères français et une cinquantaine d'hommes ont mené l'action en pleine nuit. La population a immédiatement informé les shebab, qui ont eu le temps de s'armer.

Les Français ont atterri à trois kilomètres de la localité où était censé être détenu l'otage, mais leur présence a été rapidement éventée, selon des témoins. « Des gens ont vu (les commandos français) débarquer dans des champs, les shebab ont été informés que des hélicoptères avaient atterri et qu'ils avaient débarqué des soldats, et ainsi ils (les islamistes) ont pu se préparer », a déclaré un habitant de Bulomarer, Adan Derow, interrogé au téléphone depuis Mogadiscio. Source : les échos.fr.

En lisant ce que dit l'article des échos, il est évoqué ceci : « Des gens ont vu (les commandos français) débarquer dans des champs, les shebab ont été informés que des hélicoptères avaient atterri et qu'ils avaient débarqué des soldats, et ainsi ils (les islamistes) ont pu se préparer », a déclaré un habitant de Bulomarer.

… Alors la question qui me taraude, (même si je le répète je ne suis pas un expert en opération militaire) pourquoi avoir choisi pour cette opération le bruit des hélicos,...au silence des chuteurs opérationnels  ?

Les commandos chuteurs opérationnels kézako ?

Les chuteurs opérationnels sont des parachutistes militaires capables de sauter à très haute altitude (jusqu'à 8000ms). Sur le site du COS (Commandement des Opérations Spéciales). Sur la page consacrée aux chuteurs opérationnels du COS, les différentes catégories de sauts et leurs spécificités sont évoquées :.

L'avantage d'un commando de chuteurs opérationnels est son approche silencieuse, car l’aéronef du type Transall qui le transporte et qui peut évoluer jusqu'à 8.500 ms continue normalement son vol, et n'attire que très peu l’attention pour les gens au sol.

A noter que l'armée française dispose également de plusieurs types d'hélicoptère : ,.. et l'un d'eux le EC 725 – CARACAL peut monter jusqu'à 4.600 ms, et transporter 28 commandos : .,...

Conjointement au Transall ,... un groupe d'hélicos peut très bien rester « en retrait latéral » mais également lui aussi à très haute altitude (un vol en retrait en haute altitude pour les témoins au sol,..donne peu d'indices sur l'emplacement de l'objectif). Ce groupe d'hélicos effectuera un « piqué direct » sur l'objectif dès que le commando sera entré en contact au sol avec les forces ennemies. Une fois au sol l'hélico est un atout supplémentaire, pour son matériel embarqué : munitions, matériels de communication et de santé (personnels compris). Ces hélicos serviront au final pour exflitrer l'ensemble du groupe. Auparavant ( dans un délais à déterminer par les maîtres d'opération) des vols de groupe d'hélicos à haute altitude dans différentes directions auront été effectués, ces vols auront pour objet de leurrer l'adversaire afin que pour « certains observateurs » au sol ces vols deviennent en quelque sorte des vols habituels !!

Du fait de la hauteur du largage, le parachutiste avec sa « voile » peut planer sur une très longue distance, le nombre le plus souvent donné étant de 40 km pour un saut à 8.000 ms d'altitude, source

Wikipédia. Sur cette même page, sur les chuteurs opérationnels, et on peut lire ceci :

Lors d'un saut HALO typique, ( La technique la plus ancienne de chute opérationnelle se fait avec l'ouverture du parachute à basse altitude. Elle est appelée HALO pour High Altitude-Low Opening, « haute altitude, ouverture basse » ) les chuteurs sautent de l'appareil, tombent en chute libre puis une fois arrivés à basse altitude ouvrent leur parachutes. La combinaison de la haute vitesse de chute et de faible vitesse horizontale permet d'éviter la détection par radar.

Le matériel lourd à parachuter est extrait hors de l'avion par un parachute, puis tombe en chute libre jusqu'à une altitude où son parachute cargo s'ouvre pour permettre un atterrissage à basse vitesse. Le personnel doit ensuite le récupérer sur son lieu atterrissage wikipédia

Sur cette même page, on peut également lire ceci :

Liste d'unités militaires françaises faisant du HALO/HAHO

France

Voir également la page sur le 1er bataillon parachutistes de choc : :.

Les bases militaires françaises permanentes en Afrique !

La France dispose de quatre bases militaires permanentes prépositionnées sur le continent africain et participe à diverses opérations de maintien de la paix.

Voici un état des lieux des forces françaises en Afrique, selon les informations données par le ministère de la Défense. La France dispose de quatre bases militaires permanentes prépositionnées sur le continent africain : Gabon, Dakar, Djibouti et La Réunion. Elle participe en outre à diverses opérations de maintien de la paix comme Epervier au Tchad et Licorne en Côte d'Ivoire. 

Tchad - Opération Épervier, 950 militaires
Le groupement Terre compte environ 350 militaires et 70 véhicules répartis entre une compagnie motorisée et un escadron blindé à N'Djamena et une unité élémentaire de protection terrestre à Abéché. Le groupement Air comprend environ 150 militaires et 12 aéronefs (dont cinq Mirage et un Transall) stationnés sur la base de N'Djamena. 

Côte d'ivoire - Opération Licorne, 450 militaires 
Le dispositif militaire français évolue depuis l'automne 2011, dans le cadre de la normalisation de la situation dans le pays et de la révision des accords de coopération qui lient la France à la Côte d'Ivoire. Les militaires français ont pour mission d'accompagner la réforme de l'armée ivoirienne et d'assurer la protection des ressortissants français si besoin est. 

République centrafricaine - Opération Boali, environ 600 hommes 
Ces hommes sont basés à Bangui dans le cadre de l'opération Boali de soutien de la mise en place de la première force multinationale africaine en Centrafrique (FOMUC) de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC).

Djibouti - La plus importante base militaire française en Afrique, avec environ 1.900 militaires, dont 1.400 permanents. 

Gabon - Environ 900 militaires, dont 450 permanents.
Les Forces françaises du Gabon maintiennent en alerte des moyens pour soutenir les opérations menées en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale.

Sénégal (et Cap Vert) - Force prépositionnée permanente de 350 militaires. 

Hors Afrique, aux Emirats Arabes Unis 700 hommes. "Camp de la paix" installé depuis 2009. Les militaires participent notamment à l'opération Atalante de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes. Le porte-avions Charles de Gaulle se trouve actuellement dans le port de Toulon.

Source sur TF1 News : Quelles sont les forces militaires françaises en Afrique ?

Nous noteront que certaines bases sont assez éloignées, en effet celles du Tchad, du Gabon, de la Côte d'Ivoire, se trouvent au moins en ligne direct 10.000 kms de Mogadiscio, ce qui implique demande de survol de territoires, ravitaillement etc,..par contre la base la plus importante celle de Djibouti est limitrophe avec la Somalie, voir la carte : . En se reportant sur cette autre carte de l'Afrique avec l'échelle jointe, on peut estimer que la distance qui sépare la ville de Djibouti à celle de Mogadiscio, est d'environ 1.000kms ( deux bonnes heures de vol pour un Transall ) : la carte. Sur les bases françaises en Afrique, autres résultats Goole :.

Le débat est ouvert !!

Liens en annexes.

Un site sur les chuteurs opérationnels.

Autres résultats Google sur les chuteurs opérationnels :.

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Papybom Papybom 15 janvier 2013 09:12

    Bonjour P@py,

     

    il semblerait que le Président et nos chefs d’état major, n’ont pas connaissance du scénario d’Air Force One. Le film avec Harrison Ford.

    C’est par des chuteurs que le commando Delta Force capture le dictateur.( Au début du film).

    Pour les prochaines interventions, qu’ils regardent cette vidéo avant  :

    <iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/DVecSPyGL7w" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

    Cordialement.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 2013 09:32

      Salut Papybom,


      Je n’ai pas vu le film, … néanmoins sur notre état major, je me pose des questions,en effet comment bénéficier de l’effet de surprise lorsque l’on dépose un commando à 3k ms de l’objectif !!!

      Reste à savoir si cette info est véridique, …. de toute façon le temps passant, la vérité éclatera bien un jour ou l’autre.


      @+ P@py


    • comme la 5ème colonne pour guider l’armée allemande.....des fachos qui auraient balisé les carrefours avec « certaines affiches » (en 39.)

      les djihadistes somaliens avaient peut etre des« guetteurs a vue » sur la cote our sur des hauteurs
      ou une 5ème colonne « salafiste » qui de france en afrique surveille nos bateaux...nos hélicos...nos commandos

      résultat nos « chocs » étaient attendus.......hommage au commando décédé...............


    • Yvance77 15 janvier 2013 11:56

      Salut,

      Moi-même ancien parachustiste (11eme DP) j’appartenais à la FAR (force action rapide) comprenant divers régimets tel que : le 3eme RIMA de Vannes, le 2eme REP de Calvi Le 3 RPIMA de Carcassonne, le 8 RPIMA de Castres etc... et j’avais mon chef de section qui était parti après nos classes (6 mois) rejoindre le COS (étant devenu ainsi chuteur op avec des missions spéciales)

      La raison principale faisant que nous étions largués aux environs des villes tient dans le fait que si celles-ci sont avec les lignes électriques (par exemple) il y a danger. Et, puis pour l’effet de surprise... qui n’a pas fonctionné dans cette affaire.

      Il est très rare que des éléments de troupes aéroportées soient directement lancés sur les villes, le dernier en date et célèbre acte de cette nature reste l’evoi du 2 eme REP sur la ville de Kolwezi en Afrique....

      Le souci est aussi qu’atterir ainsi fait qu’il est plus délicat de se regrouper et de se remettre en orde de combat. Sur une zone déserte c’est plus aisé par voie de conséquence. Et puis 3 bornes à faire même avec sac et armes c’est pas la mort du petit cheval, cela pouvait se plier assez vite.


    • bigglop bigglop 15 janvier 2013 20:00

      Cette action en Somalie (Service Action DGSE ?) me rappelle ces exploits en Bulgarie


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 2013 22:05

      Salut Bigglop,


      Je pense que c’est un métier pas facile, et notre armée est généralement bien noté par les autres puissances, nous serions même parmi les meilleurs. Que de temps en temps « ça foire » normal !!,



      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 2013 09:24

      Salut à tous,


      J’ai commis une erreur dans les distances, au lieu de lire 10.000 k ms de Mogadiscio, lire : Nous noteront que certaines bases sont assez éloignées, en effet celles de la Côte d’Ivoire, du Gabon,ou du Tchad, se trouvent au moins en ligne direct en respectant l’échelle de la carte :là, .de 4.500 à 2.500 k ms environ de Mogadiscio,

      Pour les hélicos, ces derniers peuvent très bien décollés d’un porte-hélicoptères encré au large de Mogadiscio, ensuite reste a régler la synchronisation de l’opération coordination jonction aéronef Transall / Hélicos..


      @+ P@py


      • julius 1ER 15 janvier 2013 10:40

        certainement beaucoup de négligences et de sous-estimations de l’ennemi, et surtout oublier que finalement même dans les coins les plus reculés les gens ont des« portables » ce qui annule

        l’effet de surprise ! à méditer donc.............

        • morice morice 15 janvier 2013 10:53

          faudrait savoir si s’agît que de la DGSE là.



          autre exploit des mêmes

          Deux épisodes, au moins, ne peuvent guère être qualifiés de succès. Lors d’uneaction contre un bateau de pirate, en novembre 2008, les choses auraient mal tournées et un militaire aurait trouvé la mort au cours d’un assaut infructueux. [Selon une source digne de foi, il n’y a pas eu de mort au cours de cette opération. Dont acte] Puis, en juillet dernier, deux de ses hommes ont été enlevés à Mogadiscio où ils opéraient sous couverture. L’un des deux est toujours détenu par des islamistes, alors que le second, qui est parvenu à s’enfuir, s’est exprimé publiquement à la suite de sa libération - ce qui est tout à fait inhabituel.

          Selon le site Bakchich-info, le service Action de la DGSE aurait connu un « fiasco » lors d’une opération de lutte contre les pirates somaliens. Le 30 novembre 2008, les nageurs de combat auraient tenté de prendre d’assaut le Yenegoa Ocean, un navire battant pavillon panaméen. Les commandos auraient été repoussés par les tirs des pirates. Un Français aurait été blessé au cours de l’affaire d’une balle de kalachnikov. Le nouveau directeur de la DGSE aurait qualifié cette affaire de « fiasco ».

          Nous ne sommes pas en mesure de confirmer cette information. Néanmoins, nous pouvons confirmer, de source fiable, la présence dans cette zone de l’Alizé (photo Netmarine), le bateau utilisé par les hommes du Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE.

          Toujours selon nos informations, le Yenegoa Océan, un remorqueur pris en otage le 4 aout 2008, aurait servi de bateau-mère pour les pirates responsables de la prise d’otages du voilier français Carré d’As.


          sur le cadavre du soldat français retrouvé, le matériel est très pointu.... (fm et pistolet camouflés et viseur à amplification, sac à dos avec nourrice à eau)

          la croix en pendentif retrouvée sur lui me semble une mise en scène sordide des terroristes islamistes. On imagine mal un commando porter ça...

          l’erreur est ce débarquement à 3 km de la cible ; soit on débarque à 30 km et on la rejoint discrètement en plusieurs jours, soit on saute carrément dessus. Il y a eu erreur là de management de l’attaque.

          quant à l’otage tué par les geôliers, ça me rappelle une histoire de balle perdue... au Niger.

          l’autre tué est un pilote, touché à l’artère fémorale dans sa Gazelle, qui n’a aucun blindage.
          un « lieutenant du 4e RHFS de Pau » 

          http://fr.wikipedia.org/wiki/4e_régiment_d’hélicoptères_des_forces_spéciales

          « Gazelle canon équipées d’une arme de 20mm axial couplé au viseur T200. »
          c’est un engin risqué

          La Gazelle reste une machine très appréciée dans l’Alat, même si son emploi impose une bonne dose de courage : il s’agit en effet de partir au combat (et en l’occurrence après un survol maritime) dans un appareil monomoteur, protégé par une seule bulle en plexiglas, des sièges blindés et un gilet pare-éclat. La Gazelle a pour elle sa petite taille, synonyme de discrétion. Sur les appareils engagés en Libye, cocardes et inscription « armée de Terre » avaient été effacées. Mais la compacité de l’hélicoptère est un handicap pour les équipages qui entrent dans l’appareil au chausse-pieds. Gilet de combat (avec radio de survie, munitions, GPS, cartes…), gilet de sauvetage, gilet pare-éclats, casque… : pilotes et chefs de bord ressemblent à des bibendum. Les sièges blindés bloquent les issues et l’écran de navigation coince les genoux du chef de bord. Ce dernier a comme épée de Damoclès au-dessus de sa tête le viseur Viviane de 180kg qui ne demande qu’à venir l’écraser en cas de crash. Tous les équipages sont conscients des risques, mais la mission prend très vite le pas après la mise en route… Avec une masse maximale au décollage de seulement 2100 kg, la Viviane oblige parfois à choisir entre autonomie (437 litres de carburant, pour une consommation horaire d’environ 180 litres/heure) et munitions

          • rouge sang 15 janvier 2013 16:38

            Morice digne de lui même, un pavé sans intéret


          • Laurent C. 15 janvier 2013 16:49

            Morice,

            Le pilote d’hélico a prit, au dessus du Mali une balle tirée depuis la Somalie.
            Sacrée portée de tir !!!


          • COVADONGA722 COVADONGA722 15 janvier 2013 19:09

            message au professeur « je sais tout »

            la gazelle sa 341f equipée du 20mm giat n’est plus en service dans l’alat depuis 2010
            il reste deux trois exemplaires en afrique au niger par exemple
            les deux gazelles utilisées au mali etaient des gazelles sa342m dites viviane et equipée de missiles hots
            sinon je ne me permet aucun autres commentaires sur votre visions et votre mépris des 
            ratés de l’armée française puisque vous à l’inverse de nous vous avez fait vos preuves sur le terrain.
            Asinus / ne varietur

          • Yohan Yohan 15 janvier 2013 19:29

            Momosaitout va nous retrouver fissa les otages, nous dire qui est mort, qui ne l’est pas. Le bouzin à Momo est trop top, il dirige les satellites de son Imac et braque ses téléscopes sur le crâne chauve du boss de la CIA sans bouger le cul de sa chaise. Va y avoir des révélations croustillantes ; Momo vient d’être missionné par Flamby comme chef d’opération à distance au Mali. Comme son patron, il va détruire nos adversaires. Chic, on rentre dans le vif du sujet.


          • mbdx33 mbdx33 16 janvier 2013 21:48

            Momo : faudrait savoir si s’agît que de la DGSE là. ….

            Bon les médias ont repris les communiqués officiels en citant un commando de la DGSE. Mais la DGSE puise dans les unités du COS pour ce genre de mission qui met en œuvre une force interarmées et la DGSE ne possède pas parmi les « permanents » de son service action des effectifs nécessaires (plus de 50 commandos). Tout cela est relativement bien expliqué ici :
            http://www.specialoperations.com/Foreign/France/Overview.htm

            Concernant ceci :

            Nous ne sommes pas en mesure de confirmer cette information. Néanmoins, nous pouvons confirmer, de source fiable, la présence dans cette zone de l’Alizé (photo Netmarine), le bateau utilisé par les hommes du Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE.

            L’Alizé (basé à Toulon) est le remplaçant du Poséidon, On peut dire que c’est le Bateau des nageurs de combat du commando Hubert ( Saint Mandrier, certes la frontière est floue puisque les permanents du service action l’utilisent lors d’entrainements et de missions avec les « supplétifs » issus du commando Hubert ou d’autres unités du COS.
            Cette information n’est donc pas exacte, la source est « fiable » mais non confirmée et l’auteur fait un raccourci. On peut raisonnablement penser que la partie renseignement de la mission a surement été fournie par la DGSE, mais l’action a été probablement effectuée par Hubert.
            Pour l’opération de récupération qui nous concerne, compte tenu des succès et des « ratés » des commandos marine (une opération comporte toujours des risques) et considérant que le cadre de la mission était plutôt terrestre, l’état-major du COS aurait confié cette nouvelle mission à la 11e brigade parachustiste.

            Echec de l’assaut
            http://www.letelegramme.com/ig/generales/monde/golfe-daden-fiasco-de-la-dgse-contre-des-pirates-20090109-4490017_1593891.php
            Succès mais un otage tué au cours de l’assaut
            http://www.lefigaro.fr/international/2009/04/10/01003-20090410ARTFIG00685-tanit-un-otage-francais-tue-dans-l-operation-de-liberation-.php
            Succès
            http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/04/14/01001-20080414ARTFIG00257-le-ponant-l-histoire-secrete-d-une-liberation.php
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Thalathine

            Il faut savoir que nous ne sommes pas les seuls à essuyer des revers. Echec des seals
            http://www.somaliareport.com/index.php/post/120

            La 11e BP dispose d’une infrastructure permettant de répéter ce type d’opération à … Pau. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-289201-morandini-zap-au-coeur-d-une-operation-commando-a-balles-reelles.html
            http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/brigades/brigade-des-forces-speciales-terre

            On peut raisonnablement penser que la mission a donc été menée par le 1er RPIMa puisque la complémentarité de celui-ci est totale avec l’unité à laquelle appartenait le pilote tué.

            http://le.cos.free.fr/1rpima.htm
            http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/alat/4e-regiment-d-helicopteres-des-forces-speciales

            Pour l’organisation de la mission c’est du grand classique des missions RESCO.
            Des hélicoptères déposent des commandos à proximité mais pas trop prêt, à cause du bruit et des moyens de défense anti aériens qu’ont les somaliens, je suppose que les trois kilomètres ont été décidés pour cette raisons.
            Mais l’effet de surprise n’a pas fonctionné comme chacun le sait aujourd’hui.

            Pour la Gazelle ce que dit COVADONGA722 est tout à fait exact.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Gazelle_%28h%C3%A9licopt%C3%A8re%29

            L’auteur a raison de poser la question, puisque le COS ne manque pas de chuteurs que leur utilisation est assez courante.
            http://www.sangonet.com/actu-snews/ICAR/ActuC5/birao-liberat-faca2.html

            Cependant, cette mission devait être une action commando pure, la stratégie de sortie était donc l’exfiltration rapide par le même moyen.

            Localisation de Bulo marer
            http://toolserver.org/ dschwen/wma/iframe.html?1.633333_44.533333_0_0_en_13_en_1.6333580017089844_44.53330993652344&globe=Earth&page=Bulo_Marer&lang=en

            Un pilote tué. Pourquoi des Gazelle plutôt que des Tigre à partir du Mistral ? alors que ce dernier est homologué appontage mer et a été utilisé en Lybie ?


            Laurent C. y répond parfaitement :
            Les Tigres homologués au combat et sur sur appontage Mistral sont des HAP !!! Le risque était trop grand de se prendre une réplique anti-aérienne dans le nez. La Gazelle était donc ce que nous avions de mieux à mettre en œuvre pour faire de l’appui. La raison est donc budgétaire. Le pilote est mort des conséquences de la politique budgétaire. C’est affligeant mais c’est la réalité.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Mistral
            http://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/l-helicoptere-tigre-a-bord-du-mistral
            http://www.helicopassion.com/fr/02/wbl284.htm


          • ecolittoral ecolittoral 15 janvier 2013 11:00

            L’avantage des hélicoptères, c’est de disposer rapidement d’une unité compacte et tout de suite opérationnelle.

            L’inconvenant du saut, c’est que cette unité se retrouve éparpillée sur une longue distance.
            Le saut en altitude d’une unité de 50 hommes étale encore plus les troupes...au risque de perdre quelques éléments qui seront fait prisonniers ou tués....pour sauver un individu !

            Pour les unités spéciales, 3 KMs = 15 à 20 minutes de déplacement...peut être moins.
            Assez loin pour éviter les tirs mais pas trop pour surprendre l’adversaire.
            On ne gagne pas à tous les coups ! 
            Vous ne connaîtrez que les opérations médiatisées.
            Vous ne connaîtrez jamais les opérations « discrètes » qui ont réussi !

            Pour les commentaires ci dessus, rappelons qu’un film c’est du cinéma.


            • Montagnais Montagnais 15 janvier 2013 11:26

              Les américains avaient choisi les chuteurs, il y a un an, en Somali, avec succès. 


              En tout cas, les actuelles opérations de détournement de l’opinion - Mali, Somali - sont des francs-succès pour le gouvernement « français » ..

              • agent orange agent orange 15 janvier 2013 12:50

                Black Hawk Down


                • LE CHAT LE CHAT 15 janvier 2013 13:19

                  c’est un echec sur cette mission , mais ça a au moins l’avantage de laisser un message aux futurs ravisseurs éventuels car avec une vingtaine de morts chez les islamistes , ils savent que prendre des otages peut aussi leur coûter la vie !


                  • Iren-Nao 15 janvier 2013 13:27

                    Assez bien vu et raisonne Papy et je doute que nos RAPAS aillent se poser a distance car les moyens de raccourcir distances et donc temps ne manquent pas.
                    De toute façon tout ce que vous pouvez lire la dessus, c’est de l’enfumage, ce qui est bien normal.
                    Fort normalement quand on communique la dessus, c’est des bobards.

                    Salut

                    Iren-Nao


                    • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 15 janvier 2013 14:16

                      article interressant a ce sujet d’allain jules , ( surtout les photos a ne pas rater ) sur : http://allainjules.com/2013/01/14/somalie-shebab-contre-hollande-nous-montrons-les-photos/

                      SOMALIE. Shebab contre Hollande : nous montrons les photos

                      Ils vont lancer des cris d’orfraie, avec des indignations sélectives. Mais, rien à cirer, rien à foutre, et j’avoue m’en branler royalement, avec probablement le discours de haine dont certains me taxeront. Il n’en ait rien. Choqués, vous êtes ? Mais bien sûr, quand il s’agissait d’exposer le corps criblé de balles du frère Guide Mouammar Kadhafi, tout le monde se prêtait au jeu, satisfait de la prise de l’Empire. C’est pourquoi nous publions les photos de l’homme dit commandant de l’opération en Somalie, selon les shabab et « agent français », tué par les shebab somaliens.

                      Le premier ministre Jean-Marc Heyrault parle de mise en scène macabre. Les journalistes qui disaient que montrer la photo et les vidéos de Mouammar Kadhafi était utile, disent ce soir ne pas vouloir diffuser ces images, parce qu’elles sont violentes. Je confirme. Néanmoins, de voir des zozos comme ces fous d’Allah tenir la dragée haute à la France, je me dis que c’est incroyable. D’ailleurs, j’ai découvert qu’ils ont plus de 19 000 suiveurs sur Twitter et que ce réseau social est vraiment le vrai baromètre de la liberté d’expression.

                      J’achète !



                      • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 15 janvier 2013 14:20

                        une question :

                        quelle est la difference entre les djihadiste sanguinaire que l’on trouve en syrie , somalie & mali ?

                        1 ) en syrie : combatant de la liberté ( liberté de l’occident de dominer et ecraser les peuples )

                        2 ) en somalie & mali : terroriste ( en conflit avec les interrest imperialo-colonial occidentaux )

                      • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 15 janvier 2013 14:32

                        2eme question : qui promeut l’ideologie salafo-wahabite et le djihadisme sanguinaire dans le monde dont actuellement la syrie la lybie la somalie le mali etc... ????


                        reponse : les grandes democraties que sont l’arabie saoudite & le qatar ... avec la benediction des puissances occidental puisque apparrement cela sert leurs interets et leurs permet de deployer des bases militaire partout dans le monde afrique-asie occidental 

                        ne voit on pas actuellement le qatar faire une veritable percée en france ?

                      • LE CHAT LE CHAT 15 janvier 2013 14:44

                        @alliance Rebelle

                        je peux pas te donner tort , reprocher aux shebabs de faire ce que les médias occidentaux ont fait avec Saddam ou Khadafi , c’est la clinique qui se fout de l’hôpital ....


                      • kitamissa kitamissa 15 janvier 2013 14:20

                        Les moyens ont changé, et je pense que l’utilisation d’hélicos était vouée à l’échec ...


                        du temps ou j’était au 11éme Choc, nous n’avions pas du tout ces moyens sophistiqués, nous étions entraînés à Montlouis et au Ci 5 d’Aspretto en Corse ...

                        donc la tactique de l’époque c’était soit le saut opérationnel , soit l’arrivée par mer ou fleuve en kayak pour les derniers hectomètres ..

                        après bien sûr en opé proprement dite, on peut rencontrer des imprévus et l’opération peut échouer ou laisser beaucoup de gens sur le carreau ...

                        • Montagnais Montagnais 15 janvier 2013 19:09

                          C’était quand ? 


                          Fin des années 60, le 13 - comme Cercottes - disposait de H 34 capable de balancer 15 Chut-ops de 3000.

                          Pourquoi aujourd’hui la méthode a pas été appliquée ? question ..

                          Par ailleurs, le commentaire d’Emile Mourey ci-dessous est très-judicieux : pourquoi pas un régiment complet, ou deux .. personne aurait gueulé, au contraire de Suez de triste mémoire par exemple. 

                          Aujourd’hui, je viens de lire sur RIA que les interventions des Français sont « conformes au droit international » .. Bien !

                          Quant aux Américains, on va les voir venir nous aider demain, voir Panetta, ses déclarations de ce jour..

                          Faut profiter d’une très-favorable conjonction .. pourvou ça doure .. 

                          Une fois la Libye engagée, avec la bénédiction des Ricains, surtout après Benghazy, même si l’histoire jugera de façon mitigée, y’a pu le choix .. c’est la suite logique, une petite relance sur le tapis .. qui grossit. Faut suivre sans faiblir ..

                          Tiens, on voit bien quelques vieux Nord .. 1er RHP, 2eme REP et .. le 13 .. plus qqs RICM si y en reste .. 

                          Les prises d’otages qui sont la marque des voyous narkoala justifient les foudres de Jupiter lui-même.

                          A quand l’enlèvement d’un couple de Qanaris au Crillon .. ? zont des sous aussi les Qanaris.

                          Mrd.. tant qu’à payer des impôts, on veut du bon, du sans pitié, du brillant.

                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 2013 22:11

                          Salut kitamissa,


                          Je vois que tu pense qu’une bonne équipe de paras chuteurs opérationnels aurait été préférable.

                          STP regardes ma réponse de 21h 49, et dis moi ce que tu en pense ?


                          Merci.



                          @+ P@py


                        • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2013 15:47

                          Que le président de la République et l’opinion fassent preuve de compassion à l’égard des familles des otages, c’est normal et je ne le critique pas, mais le problème n’est pas là. Le problème est que face à des islamistes fanatisés, il ne faut pas montrer le défaut de la cuirasse. C’est dans la culture religieuse de ces combattants : Dieu est avec le fort et pas avec celui qui s’apitoie. C’est pour cela que, jusqu’à maintenant, l’intervention au Mali est un succès si elle arrive à les faire fuir, la fuite étant un déshonneur et une perte de prestige au regard de l’opinion qui les soutient. Encore faudrait-il le montrer sur la toile, ce que nous ne savons plus faire. En revanche, reconnaissons que le coup de main en Somalie est un échec, non pas tellement parce que l’otage n’a pas été récupéré, mais surtout parce qu’on n’a pas été le plus fort. Dans de tel cas, ou bien il fallait, après le coup de main de nuit réussi ou raté, parachuté au moins tout un régiment pour nettoyer la zone, ou bien il faut que les entreprises qui, en général, emploient les otages paient des mercenaires qui sauront utiliser les mêmes armes que l’adversaire. Oui, je sais qu’on me répondra que la France n’a plus les moyens. C’est un choix : il est vrai qu’il est plus agréable de glander dans une salle d’école bien chauffée que d’aller crapahuter dans les djebels.


                          • Empty 15 janvier 2013 19:37

                            Je suis d’accord avec votre vision du rapport de force. Par contre vous devez savoir que « parachuter un régiment » dans un pays tel que la Somalie est impensable. Vous imaginez pas la logistique que cela implique "hélicoptères, awaks, avions de chasses...) pour l’insertion et la désinsertion sans parler de la coordination des moyens... Faire ce type de remarque semblé judicieux mais est impensable d’un point de vue opérationnel. C’est pas pour rien si les commandos opèrent par groupes restreints dans ce type de mission.


                          • Empty 15 janvier 2013 19:04

                            Il est impossible de juger avec le peu d’informations que nous avons de la pertinence de Tél ou Tél moyen tactique. Je souhaite rappeler notamment a Morice que bons nombres de mission d’Invex ont été mené avec ce moyen de mise au sol a savoir : phase d’insertion effectuée par hélico suivi d’une phase d’infiltration pédestre. Ces missions menées en Afgha et en Irak notamment par des SF américains ont été très souvent des réussites. Maintenant dire que 3km( s’il s’avère que c’est la vérité) c’est trop proche sans connaître la topologie, la météo, le niveau de nuit, le plan d’action ... c’est impensable.

                            Une chose est certaine, les membres du SA sont très professionnels et savent ce qu’ils font néanmoins, les cas non conformes sont des impondérables.

                            • COVADONGA722 COVADONGA722 15 janvier 2013 19:19

                              Yep mr Mourey manifestement ils sont rentrés dans le dur dés le regroupement , encore une fois vous avez raison s’il faut y aller c’est avec leur méthodes ou cogner avec le risque de dommages colateraux et ça nos sociétes n’en veulent pas , l’opération chirurgicale de nuit parmis la population c’est une vue de l’esprit face a des islamistes armés et combattifs, ils faut disproportionner le feu .

                              Asinus 

                              • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2013 22:52

                                @COVADONGA722


                                D’ailleurs, l’intervention au Mali montre bien qu’on y a choisi de taper fort. La dernière déclaration de Hollande est très claire ; il vient de dire que les prisonniers faits par les Maliens pourront servir (sous entendu à les échanger avec les otages). C’était un coutume que Mahomet acceptait. 

                              • Zobi Zobi 15 janvier 2013 21:21

                                Y aller en pédalo, ça peut être pas mal aussi... Discret, fonctionnel et peu onéreux, l’appareil idéal pour des opérations de tous types : promenades, pêche à la ligne et anti-char de série !


                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 2013 21:49

                                  Bonsoir à tous,


                                  Avec ma connexion 3G, je n’arrive pas a trouver une photo satellite de la ville de Bulo Marer en Somalie, j’aimerais voir le paysage, est il boisé, si oui existe t- il un endroit dégagé qui permet atterrissage de parachutistes.

                                  Je pense qu’un commando composé d’une trentaine de parachutiste chuteurs opérationnels est capable de se poser avec une certaine cadence dans une zone assez restreinte ce qui fait qu’il ne se disperse pas, et peut ainsi se regrouper rapidement ! J’aimerais bien avoir l’avis d’un parachutiste chuteur opérationnel. ( Comme je l’indique dans mon article, un renfort hélico peut être envisagé )

                                  Je pense que ce type de commando est bien plus furtif et silencieux qu’un commando qui débarque d’hélicos, l’échec de l’opération est due surtout aux bruits des hélicos, bruit qui a été rapidement signalé aux terroriste islamiques !


                                  Pour ce qui concerne la mort de Damien Boiteux, pilote d’hélico au Mali, qui était aux commandes d’un hélicoptère Gazelle, cet engin n’a hélas pas la protection comme peut l’avoir un hélicoptère « Tigre ». Quoi que l’on dise un Tigre a une bien meilleure protection pour le pilote et son tireur que n’importe quel autre hélico en service dans l’armée française protection du Tigre : .

                                  La France dispose de :  40 HAP et 40 HAD (40e HAP livré en décembre 2012) source Wikipédia rubrique : Utilisateurs :. ,... reste à savoir pourquoi ces hélicos n’ont pas été engages sur le terrain au Mali ?????


                                  @+ P@py


                                  • Laurent C. 16 janvier 2013 09:59

                                    Pourquoi les gazelles et pas le tigre...

                                    Je crois, mais je n’arrive pas en être sûr, que le tigre en version HAD (missile anti char) n’est pas encore certifiée opérationnelle. Il me semble qu’ils sont toujours en phase d’intégration de ces missiles avec l’hélico.

                                    Seule la version HAP (roquettes) est opérationnelle et a été utilisée en Afghanistan et en Libye contre des cibles n’ayant pas une défense anti-aérienne importante.

                                    Dans le cas du Mali, les groupes attaqués possèdent un armement conséquent probablement récupéré en Libye.


                                  • kéké02360 15 janvier 2013 21:54

                                    TOP SECRET !!!!

                                    Parait que les français se sont faits repérés parcequ’ils avaient oublié de mettre les silencieux sur les hélicos !!!!!! 

                                    CHUT !!!!!! si vous le répétez pas vous serez des CHUTEURS smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès