• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La gauche doit revenir sur la suppression de la demi-part fiscale des (...)

La gauche doit revenir sur la suppression de la demi-part fiscale des veuves lancée par la droite

En 2008, Nicolas Sarkozy avait engagé la suppression de la « demi part des veuves » qui profitait aux parents isolés ou aux veufs et aux veuves ayant un enfant. Avec cette mesure, des dizaines de milliers de personnes âgées ont vu leur impôt sur le revenu augmenter. Cette suppression peut même entrainer le paiement d’autres impôts comme la taxe d’habitation et la taxe foncière, dont les personnes concernées par la demi part étaient jusqu’à présent exonérées.

Face à cela, 29 parlementaires de gauche, dont les députés socialistes Henri Emmanuelli, Benoît Hamon, Christian Paul, Laurent Baumel, Aurélie Filippetti, Pouria Amirshahi, Barbara Romagnan ou la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann ainsi que le chef de file des députés Front de Gauche André Chassaigne, avec Marie-George Buffet ou Jacqueline Fraysse et, côté écologistes, Noël Mamère et Sergio Coronado ont signé récemment une tribune dans Marianne pour réaffirmer leur refus de voir cette mesure injuste poursuivie. Il ont déposé dans la foulée déposé un amendement pour rétablir la demi-part fiscale supplémentaire attribuée aux personnes veuves ayant élevé des enfants.

Malheureusement, cet amendement a été rejeté par l’Assemblée national le 28 octobre. Le gouvernement a annoncé qu’il ferait « un premier pas » dans la suite de l’examen du budget, en permettant que notamment les impôts locaux des personnes modestes soient réduits, via un relèvement du revenu fiscal de référence. Le secrétaire d’État au Budget Christian Eckert, « sensible à la situation évoquée », a notamment souligné le coût du rétablissement de la « demi-part des veuves » - 800 à 900 millions d’euros - pour s’y opposer.

Dans le même temps, le Front national lance une pétition pour dénoncer cette mesure en se rangeant à peu de frais du côté des plus démunis…

Partout où la gauche, et en premier lieu le PS, laissera s’accroître les inégalités et la détresse, le FN en profitera pour alimenter sa haine. La colère et la frustration et le refus d’entendre les protestations des français les plus vulnérables ne peut que favoriser la monter du clan Le Pen.

Le gouvernement a engagé une baisse de l’impôt sur le revenu qui concerne des millions de foyers fiscaux. Comme le propose l’ancien Ministre Benoît Hamon, il aurait été judicieux de rétablir la demi-part des veuves en réorientant un milliard d’euros du CICE qui bénéficie à toutes les entreprises même celles qui sont déjà très riches.

Si le gouvernement et la majorité actuels ont hérité de cette mesure de la droite en 2012, rien ne les forçait à la mettre en œuvre. Il y a des décisions dont on mesure immédiatement l’impact social et politique. Celle de rétablir cette demi part pour les veuves en est une.

Arnaud MOUILLARD - http://arnaudmouillard.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 octobre 2015 08:41

    Bonjour,
    « La Gauche doit.. », le PS est de Gauche ? Il est européiste et néo cons, mais pas de Gauche. Il n’a donc aucune raison de s’occuper des pauvres gens. L’auteur vit dans des illusions ?


    D’autant que la Commission européenne, et maintenant la BCE le talonnent pour qu’il fassent toutes les réformes structurelles promises, en échange du délai obtenu pour descendre la dette à 3% du PIB...

    Le Gouvernement mégote sur quelques millions d’euros, mais pas sur les milliards donnés aux entreprises, ni sur les 173 milliards de niches fiscales aux entreprises chaque année.

    • Garance 29 octobre 2015 09:15



      Camarade Zozo

      C’est pas parce que le Bouffi te l’a mit bien profond qu’il faut en accuser Sarko

      Ca fait 3 ans que les pourris pour qui tu as voté sont au pouvoir

      Ils auraient pu...si ils l’avaient voulu et comme ils vous l’avaient promis enlever les conneries de Sarko

      Ils ont tout enlevé du peu qu’avait fait Sarko.....tout ....sauf ce qui pouvait faire cracher le populo

      Demande à ton collègue Chalot entubé par les socialopes comme tu l’es toi-même : lui se plains qu’ils s’attaquent aux faibles revenus des handicapés



      Associez-vous et fondez le PEB.....le Parti des Entubés par le Bouffi....

      Je suis sur qu’en 15 jours vous obtiendrez les 500 signatures pour pouvoir sortir un Président de vos rangs pour 2017

      Mamère serait parfait.....quoi... ? j’ai écris une connerie... ? ...Tonpère alors.....de toutes les façons ça ne changerait rien vous êtes tous pourris jusqu’à la moëlle..... !!!!

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 octobre 2015 11:29

        @Laissebéton

        Les forces du bien savent ce qui est bon à lire !
        Les forces du bien ont pour vocation à le proclamer !
        Les forces du bien ont la liberté de l’imposer...


      • leypanou 29 octobre 2015 09:16

        " Dans le même temps, le Front national lance une pétition pour dénoncer cette mesure en se rangeant à peu de frais du côté des plus démunis… «  : plus opportuniste, on meurt.

        Mais pour les millions de personnes avec le cerveau gélifié, on peut dire tout ce qu’on veut : même avec un burin, la prise de conscience ne rentrera pas.

        Quant à l’auteur, avec çà : » Si le gouvernement et la majorité actuels ont hérité de cette mesure de la droite en 2012, rien ne les forçait à la mettre en œuvre. ", vous plaisantez ? Hollande est revenu sur les retraites par exemple ? Au contraire, il les a aggravées, etc, etc.

        A part sur les mesures sociétales genre mariage homo, Hollande et Sarkozy, c’est du pareil au même.


        • sarcastelle sarcastelle 29 octobre 2015 09:20

          C’est curieux comme ceux qui payaient moins d’impôts que les autres malgré le même revenu, veulent continuer. 

          Et non seulement ça, mais encore ils se plaignent de risquer de perdre aussi des baisses liées sur d’autres impôts. 

          • ZenZoe ZenZoe 29 octobre 2015 10:15

            Oui, c’est minable. Car en fait, encore une fois, on appauvrit encore plus ceux qui en ont le moins.
            On peut se demander aussi comment il se fait que la retraite des femmes soit si faible qu’elles aient besoin d’une demi-part en plus pour vivre. Je connais plein de veuves qui n’ont que 300 euros de retraite mensuels malgré des années de travail. Alors que le seuil de pauvreté est entre 900 et 1000 euros !
            Si les gens qui ont bossé disposaient d’une retraite digne de ce nom, on pourrait revoir la fiscalité, peut-être... Mais qu’on laisse d’’abord aux vieux de quoi finir leur vie décemment nom de dieu !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 octobre 2015 11:21

              @ZenZoe
              Je viens de lire le dernier billet de Charles Sannat (ex Contrarien matin) sur la question des retraites.
              Une étude aux USA, mais cela va arriver aussi chez nous avec la disparition programmée des retraites par répartition, « Les retraites de 50 patrons égalent celles de 50 millions de retraités ». Nous vivons une époque où une petite oligarchie se gave, soutenue par l’ UE et nos Gouvernements européistes.


            • Garibaldi2 30 octobre 2015 13:58

              @ZenZoe

              Faut arrêter le pipeau ZenZoe, les veuves qui ont travaillé des années peuvent cumuler leur pension de retraite et la réversion de celle de leur conjoint jusqu’à un certain plafond (Cf http://www.info-retraite.fr/) et dans tous les cas, même pour quelqu’un qui n’a pas travaillé l’ASPA (l’ex minimum vital) est de 800€/mois :
              http://www.journaldunet.com/management/pratique/divers/16924/la-retraite-minimum-quels-montants-en-2015.html.


            • MagicBuster 29 octobre 2015 12:01

              Le problème n’est pas les veuves.
              Le problème c’est de trop imposer les célibataires - et d’imposer une politique nataliste.
              Les veuves sont devenues des célibataires comme les autres.

              Bien sûr il faut des naissances .... mais pourquoi les inciter ????
              La générosité excessive envers ceux qui font (trop) de gosses doit bien être payé par quelqu’un.

              Les célibataires jeunes sont déjà hyper imposés... maintenant l’état s’attaque à ses retraités (... sans doute pour accueillir des migrants afin qu’ils fassent encore des gosses ... )
              C’est la fin des haricots...


              • raymond 2 29 octobre 2015 13:35

                Encore un qui croit que « LA GAUCHE » c’est le PS Je c... sur le PS et je suis de gauche.
                Même pas lu l’article lamentable.


                • Vipère Vipère 29 octobre 2015 13:38

                  « Dans le même temps, le Front national lance une pétition pour dénoncer cette mesure en se rangeant à peu de frais du côté des plus démunis… »

                  Une nouvelle fois et c’est presque une habitude, l’auteur se lance dans des formules toutes prêtes et dans un style des plus péremptoires, jugez-en :

                  La logique de M. MOUILLARD est de soutenir que puisque le Front National se range du côté des plus démunis, donc il attise la haine !

                  Où est la haine de soutenir les plus fragiles surtout lorsque l’oligarchie entière fait silence sur les pires injustices... ? 

                  avec des détracteurs du F.N. tels que l’auteur, ce Parti n’a pas fini d’engranger des voix.

                  Il faut changer de mantra, quiconque invoque la haine de quelque parti que ce soit, doit en justifier la nature et la cible, sans quoi, il pourrait être perçu pour un agitateur politique, sans réflexion aucune, ne fait que répéter une leçon apprise par cœur, ce qui est loin de convaincre qui que ce soit, bien au contraire.


                  • Vipère Vipère 29 octobre 2015 13:41

                    Correctif :

                    ... ne faisant que répéter une leçon apprise par cœur, ce qui est loin de convaincre qui que ce soir, bien au contraire.


                    • Ruut Ruut 29 octobre 2015 15:14

                      Maintenant que le PS a les pleins pouvoirs, nous voyons son œuvre dans toute sa splendeur, et il n’a aucune excuse cette fois pour ne pas faire ce qu’il veux.
                      S’il ne le fait pas c’est qu’il ne veut pas le faire.


                      • Spartacus Spartacus 29 octobre 2015 16:30
                        Le CICE c’est un crédit d’impôt....C’est a dire qu’on te prend 100 et on te redonne 2 l’année prochaine et les gauchistes appellent cela un cadeau.

                        Pour les gauchistes qui ne partageraient pour rien aux monde leurs privilèges statutaires avec les 70% de la population qui sont dans les régimes généraux ça donne bonne conscience ça se croit altruiste...

                        • Garibaldi2 30 octobre 2015 14:13

                          @Spartacus

                          a encore trop bu car il confond régime général (salariés du privé) et régimes spéciaux (lesquels sont sa grande marotte), mais il perd aussi de vue que nombre de
                          ’’fonctionnaires’’ sont en fait des salariés d’entreprises privées ayant une mission de service public (par exemple 160.000 salariés des caisses de sécurité sociale).

                          Pour le crédit d’impôt il faut qu’il révise un peu ses notes en lisant : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31326


                        • sarcastelle sarcastelle 29 octobre 2015 19:11

                          Je n’ai toujours pas compris pourquoi entre deux personnes vivant seules et recevant le même revenu, l’une doit payer moins d’IRPP.

                          Il est évidemment désagréable de payer comme les autres quand on avait pris l’habitude de payer moins, mais à part ça...


                          • Albert Ricchi Albert Ricchi 30 octobre 2015 18:00
                            S’il y avait que ça...


                            Le refus de rétablir une réelle progressivité de l’impôt sur le revenu

                            L’IR souffre toujours d’un manque cruel de progressivité avec seulement 4 tranches d’imposition : 14% (9690 à 26764 €), 30% (26764 à 71754 €), 41% (71754 à 151956 €), et 45% (151956 € et plus). Dès lors que le nombre de tranches comme l’éventail des taux d’imposition ont été réduits et resserrés vers le bas, notamment par Laurent Fabius, ministre des finances en 2000, l’IR n’est plus hélas calculé en fonction des « facultés » de chacun.
                             
                            Le quotient familial (QF) et le quotient conjugal (QC) 

                            Considéré à tort comme le mode de calcul normal de l’IR, le quotient familial (QF) permet aux ménages les plus aisés de bénéficier de ristournes beaucoup plus importantes que les ménages modestes, et ce à taille de famille équivalente. Ce mécanisme devrait être remplacé par un abattement forfaitaire pour chaque enfant à charge, identique pour toutes les familles… 

                            Quant au mécanisme du quotient conjugal (QC), il consiste à diviser la somme des revenus d’un couple par deux avant de lui appliquer le barème progressif. Ce système réduit fortement l’impôt des couples aisés dont l’un des membres - le plus souvent la femme - ne travaille pas ou très peu, avec une réduction d’impôt d’autant plus élevée que le revenu principal est important... 

                            Les niches fiscales

                            C’est notamment à cause des niches fiscales que les impôts progressifs sont aujourd’hui ultra-minoritaires dans le paysage fiscal. Elles sont évaluées à plus de 70 milliards d’euros.

                            Si certaines d’entre elles répondent à un souci d’équité ou à des mesures économiquement utiles, d’autres permettent surtout à une minorité de personnes de réduire fortement leur imposition tout en se constituant un patrimoine important. 

                            L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) 
                             
                            Le nouveau barème a été sensiblement allégé : les taux applicables ont été abaissés de 0,55 à 0,50% pour la première tranche et de 0,75 à 0,70% pour la seconde, la tranche de 1,65% est supprimée, le taux marginal passe de 1,80 à 1,50% ! Ainsi, en 2013, l’ISF a été moins lourd sous la gauche (4,074 milliards € estimés) qu’en 2011 sous la droite (4,321 milliards €) !

                            La fraude fiscale

                            La fraude fiscale, par son ampleur et ses caractéristiques (au minimum entre 60 et 80 milliards € par an, selon le Syndicat national unifié des impôts), réduit aussi fortement les rentrées fiscales et accentue les inégalités, sans parler de l’optimisation fiscale qui fait le bonheur des avocats d’affaires. Ce sont essentiellement les grosses entreprises et les riches particuliers qui en bénéficient car ils peuvent faire de gros investissements déductibles de l’Impôt ou user de l’existence des paradis fiscaux.


                            La fiscalité locale et indirecte

                            La fiscalité locale est également très injuste car elle varie d’un montant de 1 à 4 suivant les régions et a augmenté considérablement ces dernières années. Les bases de calcul sont totalement archaïques et datent de 1961 (taxe foncière) et de 1970 (taxe d’habitation). Le montant à payer pour les contribuables ne dépend pratiquement pas du revenu fiscal déclaré, sauf pour les personnes qui ont des difficultés sociales graves et qui bénéficient d’exonérations partielles ou totales. 

                            Quant aux impôts indirects (TVA, TIPP, forfaits hospitaliers, franchises médicales et autres taxes de toute sorte...), ils ont pris une part démesurée dans le budget de l’Etat (environ 65% des recettes fiscales). Un record qui fait de notre pays l’un des plus inégalitaires du monde occidental car ces impôts indirects touchent de la même manière les personnes aisées comme les plus modestes. 


                            • smilodon smilodon 31 octobre 2015 20:33

                              @ l’auteur : Non, bien au contraire !...... Faut peler le moindre poil qu’il reste sur la tête ou le « c.. » de tout le monde !!... Je vous rappelle que des millions de « migrants » poussent les portes !..... Ca va coûter « un peu » de les « accueillir » !....... Faut des sous !..... Pelons tout le monde !.... Les jeunes, les vieux, les « entre-deux » !...... Faut du fric !..... Loger, nourrir, blanchir (non, pas blanchir), tous ces « réfugiés », sans trop user les généreux donateurs des « restos du coeur », du « téléthon », des petites « soeurs des pauvres », « d’ Emmaüs », du « DAL », de « l’armée du salut », etc, etc, etc.................Ca va pas être facile quand même !... Non ??.... On pourrait faire un petit effort pour les retraités qui paient la « taxe d’habitation », et encore, faut compter chaque sou maintenant !.... Par contre, ceux qui paient la « taxe foncière », qui sont donc d’affreux « propriétaires, et même s’ils ont bossé toute leur vie pour se payer un pauvre appartement, ceux-là faut pas les louper !........ Pour nos »vieux« , contrairement aux »réfugiés« jeunes ou vieux, rien n’a changé !.... Tu peux plus payer, tu dégages !..... En plus, ça fera de la place aux familles de »réfugiés«  !.... Nos vieux, s’ils n’ont plus »le sou", et même si c’est quand même un peu grâce à eux qu’on est ce qu’on est, et qu’on a ce qu’on a, on les fout à la rue !....Sous les ponts, après un seul hiver, on ne devrait plus en entendre beaucoup parler !...... Eliminons !.. Passons à autre chose !....Réfugions !... Migrationnons !... Quand une civilisation s’éteint, une autre prend sa place !..... C’est une loi universel et intemporelle !..... En plus quand une civilisation souffle elle-même la flamme de sa bougie !!.. Pourquoi se priver ??.... Changeons de civilisation !.... Accélérons le processus, vu qu’il est inévitable de toute façon !...... Allez, en 10 ans, on remet les compteurs à zéro !.... 10 ans !.. Pas plus !...... Faisons-le !.... C’est ce que nous voulons ??... Oui ??.. Alors applaudissons !... Et disparaissons !...Youpi !!... Mais arrêtons de faire des enfants !... Ils ne méritent pas notre abrutissement total !.... Ne faisons plus d’enfants !... Soyons totalement cons, c’est notre droit, mais arrêtons de faire des enfants !... Eux ne sont pas responsables de leurs abrutis de parents !...... Epargnons-les !........Ne les faisons plus !...Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès