• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La langue maghrébia date de plus de 25 siècles

La langue maghrébia date de plus de 25 siècles

"En tentant de jeter la lumière sur la vie langagière du Maghreb pré-islamique, Abdou Elimam découvre que la langue introduite par les Phéniciens en Afrique du nord, le punique, s'avère être la langue substrat (à hauteur de 50% en moyenne) dans les parlers contemporains du Maghreb et de Malte (1997). Ce qui conduit Abdou Elimam à oser un regard renouvelé et critique sur la nature supposée « arabe » des parlers du Maghreb. Son étude assoit la conviction que loin d'être une arabisation (spontanée) de toutes ces contrées, les parlers de Malte et du Maghreb sont des évolutions du punique au contact de l'arabe et du berbère. Rejoignant Charles A. Fergusson et bien des linguistes orientaux, Abdou Elimam nomme maghribi cette identité linguistique polynomique et au substrat punique (1997, 2003)". http://fr.wikipedia.org

L'Algérie française a duré cent trente deux ans. L'arabisme dure depuis treize siècles !
L'aliénation la plus profonde, ce n'est plus de se croire Français mais de se croire Arabe.
Or il n'y a pas de race arabe, ni de nation arabe. Il y a une langue sacralisée, la langue du Coran, dont les dirigeants se servent pour masquer au peuple sa propre identité....

---------------------------------------------------------KatebYacine

La Numidie carthaginoise (Algérie – Tunisie) a joué un très grand rôle dans le monde antique. Elle a eu une forte influence culturelle au cours d'un itinéraire marqué par une grande longévité historique (plus de 1.000 ans). La place privilégiée qu'elle a occupée à l'époque pré-romaine est liée au destin exceptionnel de Carthage, qui a profondément marqué de son empreinte des domaines aussi divers que la langue, l’écriture, l'agriculture, l'artisanat, la navigation, le commerce, la religion, les institutions politiques et l'art.
Embarcation punique

La prestigieuse métropole était à la tête d'un empire couvrant le Maghreb, les grandes îles méditerranéennes, et une partie de l'Europe, et des Carthaginois auraient même découvert l’Amérique 1500 ans avant Christophe Colomb ! En effet, après la prise de Carthage par les Romains, en l’an 147 avant J.C., un groupe de Carthaginois partit en exil et s’installa dans des comptoirs atlantiques (au Maroc actuel), à partir desquels ce groupe aurait entamé une croisière de trois ans, au large de l’Océan Atlantique, pour parvenir à une terre ferme , qui s’appellera le Brésil.

L'héritage linguistique punique

La langue berbère de nos premiers ancêtres est devenue minoritaire aujourd'hui. Quasiment éradiquée en Tunisie, elle est bien vivante au Maroc et en Algérie. On connaît au moins un glossaire agricole d'inspiration punique dans le kabyle moderne. On a identifié un nombre conséquent de patronymes berbères dans les stèles écrites en punique et vice-versa. La question du rapport linguistique entre le berbère et le punique est un champ complexe. Parallèlement à la langue, comment peut-on ne pas être saisi par la présence obsédante du signe de Tanit dans les bijoux berbères traditionnels ? Que dire des poteries kabyles à "oreilles", et de "la main de fatma", copie conforme du symbole punique ?
 
Les Maghrébins parlent, en majorité, une langue commune, la darija ou derji. Cet ensemble de parlers populaires est appelé maghribi par les linguistes, ou langue maghribia ou maghrébia.
Dans ce qui suit, nous allons nous intéresser tout particulièrement à un lexique punique traduit en français et en maghrébi. En examinant cette liste de mots puniques, nous constatons la parenté, et même parfois l’identité, des mots dans les trois langues : punique, maghrébia, arabe. On remarquera aussi que plusieurs termes puniques se retrouvent dans la maghrébia actuelle parlée dans nos campagnes. Les mots puniques sont souvent exactement les mêmes que nous utilisons aujourd'hui. Plusieurs siècles plus tard, la langue arabe reprendra les mêmes mots.

Cet aspect linguistique explique pourquoi « l’arabisation » de la Numidie s’est faite rapidement et facilement. En fait d'arabisation, les populations punico-berbère des villes et des côtes parlaient déjà le Maghrébi, une langue très proche de l'arabe, car ces deux langues sont issues d'une même souche : la langue phénicienne, branche majeure de la famille sémitique. On connaît les fameux exemples : Utique signifie, عتيقة, Carthage قرية حداش , Qariat Haddach ou Qaria Haditha (Cité nouvelle).

Le lexique suivant vient d’un dictionnaire sur Internet : http://www.canaanite.org/dictionary/. Nous y avons remplacé l’anglais par le français. Chaque mot punique est translittéré (ré-écrit) en caractères arabes et en caractères latins. La traduction arabe est donnée en dernier.
 
 A travers (عبر) XBR, Prononcé, "Xabr", "عبر"
 Abondance ( وَفْرَة) : CBX, Prononcé « Cabax » ; « شبع » ; PQT, Prononcé « Paqta ;بقتا » avec P ;
 Adam ( آدم) ` DM, Prononcé "Êdem", Le premier homme
 Adjacent (مُتَاخِم , مُتَّصِل) ` ṠL, Prononcé "Aṡl", "أصل" Synonyme : Mitoyen, Proche, Limitrophe
 Adroit, Fin (ماهر) MHR, Prononcé "Mehir", "ماهر"
 Affable, gentil (رَحُوم, حنون) HNN, Prononcé "hanoun", "حنون"
 Agrandir (كَبُرَ , وسع) RhB, Prononcé "Rahab", "رحب"
 Aide  (مُسَاعَدَة , مُعَاوَنَة) XZR, Prononcé "Xazar", "عازر"
 Aider (ساعَدَ , سانَدَ , عاوَنَ) XZR, Prononcé "Xazar", "عازر") XZRT, Prononcé "Xezrat", "عزرت"
 Aller (إذهب، إنصرف) RḢ, Prononcé "Rouh", "رح"
 Allumeur de lampe (المضيء) MQDh, Prononcé "Miqdeh", "مقدح"
 Amour (حب) ḢHB, Prononcé "Hob", "حب"
 Amoureux (مُحَبّ , حَبِيب) MHB, Prononcé "Mouhib", "محب"
 Ancêtre (أَسْلاف , جَدّ , جَدٌّ أَعْلَى , سَلَف) `B, Prononcé "Ab", "أب" . Voir aussi : Père
 Ancien, Vieux (قديم) QDM, Prononcé "Qadiim", "قديم"
 Argent (فضة) KSP, Prononcé "Kesep", "كساب", avec P non B à la fin
 Autel  (مذبح) MZBḢ, Prononcé "Mazbaḣ", "Mazba", "مزبح"
 Barbe (لِحْيَة) ZQN, Prononcé "Zaqn", "زقن", devient menton en arabe
 Bataille (حَرْب , مَعْرَكَة) MLḢMT, Prononcé "Malḣamit", "ملحمت"
 Bâtir (أَشَادَ , أَقَامَ , أَنْشَأَ , بَنَى) BNY, Prononcé "Bini", "بني"
 Bâtir, ériger (أَشَادَ , أَقَامَ , أَنْشَأَ , بَنَى) BNY, Prononcé "Bini", "بني" ; NsB, Prononcé "Nasab", "نصب"
 Bélier (الْوَعِل , أيل) `YL, Prononcé "Ayyil", "أيل" YBL, Prononcé "Yibil", "يبل"
 Bénédiction (بركة) BRKT, Prononcé "Barkêt", "بركات" ; NXMT, Prononcé "Nixmet", "نعمت"
 Bénir (بارك) BRK, Prononcé "Birek", "بى رك"
 Blanc (أَبْيَض) LBN, Prononcé "Laban", "لبن"
 Bon (جيد) MNH, Prononcé "Mniih", "منيح"
 Bouclier (مِجَنّ , دِرْع) MJN, Prononcé "Mjann", "مجن"
 Bouger (تحرك) RGL, Prononcé "Rajal", "رجل"
 Bovins (ماشِيَة, بقر) BQR, Prononcé "Baqar", "بقر",
 Bras ( يَد) YD, Prononcé "Yed", "يد"
 Cadeau (هَدِيَّة, بركة) BRK, Prononcé "Barky", "بركي"
 Cent (مئة) M`T, Prononcé "Mi`at", "مئة"
 Chaque, tout (كل) KL, Prononcé "Kil", "كل"
 Chaque, Tout, Tous : (كل) KL, Prononcé "Kil", "كل"
 Charpentier (نجار) NGR, Prononcé "Nujjar", "نجار"
 Charrette (مَرْكَبَة, عَرَبَة) XGLT, Prononcé "Xajlit", "عجلت"
 Chèvre (جدي) GD, Prononcé "Jady", "جدي" XZ, Prononcé "Xazzi", "عزي"
 Chien (كلب) KLB, Prononcé "Kalb", "كلب"
 Cisaille (tondre) (جَزَّ , جَلَمَ) JLM, Prononcé "Jalam", "جلم"
 Clan  (أُسْرَة, أَهْل , عَشِيرَة) DR, Prononcé "Dar", "دار"
 Clôturer, ceinturer ( حَصَرَ , حَظَرَ, أَحَاطَ بِـ) ḢGR, Prononcé "Hajr", "حجر" ; ḢHSR, Prononcé "Ḣaṡr", "حصر"
 Coeur ( صَمِيم , لُبّ , نَوَاة , فُؤَاد , قَلْب) LB, Prononcé "Lib", "لب"
 Colonne ( عَمُود) XMD, Prononcé "Xamud", "عمود"
 Comme (مَثَل , كما) KM, Prononcé "Kama", "كما"
 Compatriote (مُوَاطِنُ) BN XM, Prononcé "Bin Xam", "بن عم"
 Comptable ( محاسب) MḢCB, Prononcé « Mḣecib ;محاشب »
 Confisquer (صادَرَ) GZL, Prononcé "Jazal", "جزل"
 Consacrer (قَدَّسَ , كَرَّسَ) QDC, Prononcé "Qaddach", "قدش"
 Consommer (أكل) `KL, Prononcé "Akal", "أكل"
 Coût (ثَمَن , سِعْر) "TMN", Prononcé "Taman", "تمن"
 Courtier (سمسار , وَسِيط) SRSR, Prononcé "Soursar", "سرسار"
 Couverture (كَسَا) KSY, Prononcé "Kisi", "كسي"
 Creuser (نَقَبَ) NQB, Prononcé "Naqab", "نقب"
 Cuisine (مطبخ) MTBKh, Prononcé "Matbakh", "مطبح"
 Cumin (كمون) KMN, Prononcé "Kammun", "كمون"
 Dans (في) B, Prononcé "B", "ب"
 De (la part de) : (من) BD, Prononcé, "Bid", "بد" MN, Prononcé "Min", "من"
 Déesse (إلهة) `LT, Prononcé "Iylit", "إيلة"
 Delivrer (أَوْصَلَ) CLM, Prononcé "Chellem", "شلم"
 Demander (سَأَلَ , طَلَبَ) ‘RC, Prononcé "Erec", "ارش" ; C`L, Prononcé "Ca`al", "شأل"
 Dérangement (إِرْباك , إِزْعاج , إِقْلاق) XKRT, Prononcé "Xakrate", "عكرت"
 Descendre, revenir (هَوَى , وَقَعَ , نزل) YRD, Prononcé "Yered", "يرد"
 Détruire (أبد, يبيد, يدمر ) ; BD, Prononcé "Abed", "أبد"
 Dévaster (أبد, يبيد, يدمر) ; BD , Prononcé "Abed", "أبد"
 Dieu ( اله) `L, Prononcé "Iil”, "ايل"
 Dire (يقول) `MR, Prononcé "Amr", "امر" DBR, Prononcé "Dabar", "دبر"
 Dos  (ظهر) ṠHR, Prononcé "Ṡohr", "صهر"
 Eau (ماء) MM, Prononcé "Miim", "ميم"
 Ecrire ( خَطَّ, كَتَبَ) ḢṪ, Prononcé "Ḣaṫṫ", "حط" ◊ KTB, Prononcé "Katab", "كتب"
 Ecriture ( كِتَابَة) KTBT, Prononcé "Ktebit", "كتابت" See also : Letter
 Effacer ( مَحَى , مَسَحَ) MhY, Prononcé "محي", ou MhQ, Prononcé "محق"
 égorger (ذبح) TBH , Prononcé "Ṫabaḣ", "طبح" See also : Slaughter
 égorger, massacrer (ذبح) ṪTBhḢ, Prononcé ṪTabehḣ, طبح . Voir aussi Boucher
 Emprisonnement (مَلْجَأ ,حرز) ḢHRZ, Prononcé "Hirz", "حرز"
 Endroit (مكان، مقام) MQM, Prononcé "Maqam", "مقام"
 Enfant (فَتًى, ولد) YLD, Prononcé "Yalad", "يلد"
 Entend (سَمِعَ) CMX, Prononcé "Cmax", "شمع"
 Epouse ( عَقيلَة , قَرِينَة , زَوْجَة) `CT, Prononcé "Ecta", "إشت" See also : Woman
 ère, époque (دَوْر , دَوْرَة , زَمَان , زَمَن , طَوْر, وقت) DR, Prononcé "Dor", "دور"
 Et (و) W, Prononcé "Ww", "و"
 Être (le verbe "être") (كان) KN, Prononcé "Ken", "كان"
 Excellent (ممتاز) NXM, Prononcé "Naxxum", "نعوم"
 Family (أُسْرَة, أَهْل , عائِلَة) `HL Prononcé "Ahel", "أَهْل" ; `ZRT, Prononcé "ozrat", "أزرة",
 Fantassin (الجُنُودُ المُشاة) DRK, Prononcé "Darak", "درك"
 Femme ( سَيِّدة , اِمْرَأَة) `CT, Promounced, "Ecta", "إشت"
 Ferme (مزرعة) MZRX, Prononcé "Mazrax", "مزرع"
 Filiation (بنين) BNM, Prononcé "Baniim", "بنيم"
 Fille (اِبْنَة , بِنْت) BT, Prononcé "Bitt", "بت"
 Fils (اِبْن) BN, Prononcé "Bin", "بْن"
 Forteresse (حِصْن , قَلْعَة , مَعْقِل) ḢMT, Prononcé "hamet", "حامات" ḢMYT, Prononcé “Hemyet", "حاميات"
 Fortune, Richesse (ثَرْوَة) `NM, Prononcé "Anim", "أنيم"
 Frère ( أخ) `Ḣ, Prononcé "Akh" "أح"
 Gardien, Protecteur (القيم) XRB, Prononcé "Xurrab", "عراب"
 Grand (كبير) KBR, Prononcé "Kbiir", "كبير"
 Grand (قدير, عظيم) `DR, Prononcé "Adiir" "أدير"
 Grand pére (أب قدير) “`B `DR", Prononcé "Ab Adiir", "أب أدير"
 Groupe (ثُلَّة , جَمَاعَة) ṠSRB, Prononcé "Sourby :, "صربي"
 Guérir (أَبْرَأَ , أَسَا , أَسَى , أَلْأَمَ , أَنْقَهَ , بَلْسَمَ , داوَى , شَفَى) `SY, Prononcé "Isi", "إيسي"
 Guérir (شَفَى) RP`, Prononcé "Rapa`", "ربأ"
 Guerre (حَرْب , مَعْرَكَة) MLḢMT, Prononcé "Malhamet", "ملحمت"
 Guerrier (مُحَارِب , مُقَاتِل) JBR, Prononcé "Jabbur", "جبور"
 Habit (كَسَا) KSY, Prononcé "Kisy", "كسي"
 Homme (إِنْسِيّ , اِبْنُ آدَم) `DM, Prononcé "Edam", "إدام" GBR, Prononcé "Jeber", "جابر"
 Huile (زَيْت) CMN, Prononcé "Chamn", "شمن"
 Humain (إنسان) `DM, Prononcé "Edam", "إدام"
 Ici (هنا) HN, Prononcé "Han", "هان"
 Immeuble (بِنَاء, مبنى) BN, Prononcé "Bena", "بنا" ; MBNT, Prononcé "Mebnet", "مبنت" ; MQR, Prononcé "Maqarr", "مقر"
 Inscrire, graver (حَفَرَ , خَطَّ , نَقَشَ) RCM, Prononcé "Racam", "رشم"
 Intacte (سليم , سَوِيّ , مَوْفُور) CLM, Prononcé "Chelim", "شالم"
 Jour (يوم) YM, Prononcé "Yawm", "يوم"
 Juste, Vertueux (صالِح , صِدِّيق , طاهِر) ṠSDQ, Prononcé "Siddiq", "صديق"
 Labour (حِرَاثَة , حَرْث) ḢRC, Prononcé "Harch", "حرش"
 Lait (حليب) ḢHLB, Prononcé "Haliib", "حليب"
 Langue (لسان) LCN, Prononcé "Lchen", "لشان"
 Lettre (حَرْف) KTBT, Prononcé "Ktebit", "كتابت"
 Lumière (نور) `R, Prononcé "Our", "أوور" QDh, Prononcé "Qadah", "قدح"
 Main ( يد) YD, Prononcé "Yad", "يد"
 Maison (بيت) BT, Prononcé "Bet", "يت"
 Manger (أكل) `KL, Prononcé "Akal", "أكل"
 Mer (بَحْر , خِضَمّ , يَمّ) YM, Prononcé "Yam", "يم"
 Mère ('M ; أم) `M, Prononcé, "Imm", "إم"
 Mille (ألف) `ELP, Prononcé "Elep", "إلب"
 Moi (أنا) `N, Prononcé, "Ana", "أنا"
 Mort (موت) MT, Prononcé "Mot", "موت" Noter que « Mot » est aussi le Dieu de la mort
 Mot ( كلمة) `MR, Prononcé "Umer", "اومر"
 Mourir (مات) MT, Prononcé "Met", "مات"
 Mouton (خَرُوف , شَاة , ضَأْن , غَنَم) Ṡ`SN, Prononcé "Saa`n", "صأن"
 Mur (جِدَار , حائِط) JDR, Prononcé "Jdar", "جدار"
 Myrrh (المر) MR, Prononcé "Murr", "مر"
 Non (كلا) L`, Prononcé "La`" "لأ"
 Nous (نحن) NHN, Prononcé "Nihna", "نحن"
 Nouveau (جَدِيد , حديث) ḢHDC, Prononcé "Ḣadiic", "حديش"
 Nuit (ليل) LL, Prononcé "Leil", "ليل"
 Odeur, parfum (رائِحَة) RḢ, Prononcé "Rouh", "روح"
 Offre (منحة, تقدمة) MNHT, Prononcé "Minhat", "منحت"
 Oignon (بصل) BSL, Prononcé "Basal", "بصل"
 Oindre (دهن ,مسح) MCḢ, Prononcé "Macaḣ", "مشح"
 Olive (زَيْتُون) ZT, Prononcé "Zet", "زت"
 Orphelin (يَتِيم) YTM, Prononcé "Yatiim", "يتيم"
  , ( أين) `Y, Prononcé "Ay", "أيى"
 Ouvert (فتح) PTh, Prononcé "Patah", "بتح" (avec un P)
 Paire, Jumeaux (زَوْج) T`M, Prononcé "Ta`im" "تأم",
 Paix (أَمَان , سلام) CLM, Prononcé "Chalem", "شلام"
 Partir (رَحَلَ, برح) BRH, Prononcé "Berah", "برح"
 Passage (مسلك, معبر) MXBR, Prononcé "Maxbar", "معبر"
 Paternité (أُبُوَّة) `BT, Prononcé "Abat", "أبت"
 Pauvre (مسكين) MSKN, Prononcé "Maskiin", "مسكين"
 Père (أب) Prononcé comme en arabe
 Perturber (شَوَّشَ , عَكَّرَ) XKR, Prononcé "Xakkar", "عكر"
 Petit-fils (حَفِيد) BNBN, Prononcé « Bin bin »qui veut dire « fils de fils » "بن بن"
 Plant (بَتِيلَة , شَتْلَة) "CTL" Prononcé "Chatla", "شتلي"
 Plein (مَلَأَ) ML`, Prononcé "Mala`", "ملء"
 Possède (اِقْتَنَى , اِمْتَلَكَ) MLK, Prononcé "Malak", "ملك" See also : Own
 Poudre (مَسْحُوق , دُقَّة , ذَرُور , سَحِيق) DQ, Prononcé "Diq", "دق"
 Pour, afin de (ل) L, Prononcé "Lé", "ل"
 Premier-né (بكر) BKR, Prononcé "Beker", "بكر"
 Prêtre (KHN ; كاهن) KHN, Prononcé "Kehin", "كاهن"
 Prêtresse (كاهنة) KHNT, Prononcé "Kehinit" "كاهنة"
 Procréer (enfanter) (نَسَلَ , وَلَدَ) YLD, Prononcé "Yolod", "يولد"
 Puissance (أَزْر , إِيَاد , بَأْس , جَبْر) JBRT, Prononcé "Jabrut", "جبروت" XZ, Prononcé "Xizz", "عز"
 Puissance, force (أَزْر , إِيَاد , بَأْس , جَبْر) GBRT, Prononcé "Jabrut", "جبروت"
 Pur (طاهر) ṪTHR, Prononcé "Taher", "طاهر"
 Purée (هَرِيسَة) BLL, Prononcé "Balal", "بلل"
 Quarante (أربعين) `RBXM, Prononcé "Arbxiim", "أربعيم"
 Quatre (أربعة) `RBX, Prononcé "Arbxa", "أربع"
 Qui ? ( مَنْ , الذي) `C, Prononcé "Ici", "إششي"
 Quitter (رَحَلَ) BRh, Prononcé "Berah", "بارح"
 Racine (جِذْر , عِرْق) "CRC" Prononcé "Ciric", "شرش"
 Raisin (كَرْم العِنَبِ) KRM, Prononcé "Karm", "كرم"
 Réalisation (إنجاز) XṠMT, Prononcé "Xiṡmat", "عصمت"
 Règne (حَكَمَ) MLK, Prononcé "Malak", "ملك"
 Rejeton خَلَف , ذُرِّيَّة, فَرْع , نَسْل) ZRX, Prononcé "Zarex", "زرع"
 Réparer (جَدَّدَ , حَدَّثَ) ḢHDC, Prononcé "Haddach", "حدش"
 Ressemblance (شبه, مثل) MCL, Prononcé "Michl", "مشل"
 Reste (ابقى) BQY, Prononcé as "Bqy", "بقي"
 Roi (ملك) ` MLK, Prononcé "Malik", "ملك"
 Roue ( دُولَاب , عَجَلَة) JLJL, Prononcé "Jiljol", "جلجل"
 Route (طَرِيق) DRK, Prononcé "Dariik", "دريك"
 Sacrifice (ذَبِيحَة , ضَحِيَّة) `ZRM, Prononcé "Izram", "إزرام" ZBh, Prononcé "Zabeh", "زبح"
 Sagesse ( حِكْمَة) ḢKMT, Prononcé "Ḣikmat", "حكمت"
 Saint (مُقَدَّس) QDC, Prononcé "Quddoc", "قدوش"
 Sanctuaire (مَقَام , مقْدِس , مَزَار) MQDC, Prononcé "Maqdach", "مقدش"
 Sang (دم) DM, Prononcé "Demm", "دم"
 Sans ( من دون) DL, Prononcé "Dool", "دوول"
 Savoir (عَرَفَ) YDX, Prononcé "Yidxe", "يدعي"
 Sceau, Cachet (خَتْم) ḢTM, Prononcé "Ḣatm", "حتم" ṪTBXT, Prononcé "Ṫabxat" "طبعت"
 Se lever (قام) QM, Prononcé "Qam", "قام"
 Se Souvenir (تَذَكَّرَ) YZKR, Prononcé "Yzkur", "يزكر"
 Semence, graine (بَذْر , بَذْرَة , بِزْرَة) ZRX, Prononcé "Zarex", "زرع"
 Sentir (sentiment) (تَحَسَّسَ , جَسَّ , حَسَّ , شَعَرَ) ḢhS, Prononcé "Hiss", "حس"
 Serviteur, Serveuse (خَادِمَةٌ) ` XBD, Prononcé "Xabd", "عبد"
 Si (إِذَا, إن) `M, Prononcé "Ima", "إم"
 Soeur (اخت) `ḢT, Prononcé "Ikht", "إحت"
 Soleil (شمس) CMC, Prononcé "Chamch", "شمش"
 Source (عَيْن) XN, Prononcé "Xayn", "عَيْن"
 Sous, Au-dessous de (تحت) "ThT", Prononcé "Taht" "تحت"
 Stèle funéraire (نصب تذكاري) NSB, Prononcé "Nasob", "نصب"
 Sur, Au-dessus (على) XL, Prononcé "Xl", "عل"
 Tampon (دَمَغَ , رَشَمَ , مَهَرَ) ṪBX, Prononcé "Tabax", "طبع"
 Tarif, honoraire, salaire (أَتْعاب , أَجْر , أُجْرَة) "`JRT", Prononcé "Ujrat", "اجرت"
 Tasse, coupe , calice (كأس) NBL, Prononcé "Nêbel", "نابل"
 Temps de (زَمَان) YM, Prononcé "Yawm", "يوم",
 Temps, Heure (دَوْر , دَوْرَة , زَمَان , زَمَن , طَوْر, وقت) DR, Prononcé "Dor", "دور"
 Terre (أرض) `RT, Prononcé "Ars" or "Erth" , "أرص"
 Tête (رَأْس) R`C, Prononcé "Ra`c", "رأش"
 Tigre (نِمْر) NMR, Prononcé "Nimr", "نمر"
 Tombe (قبر) QBR", Prononcé "Qabar", "قبر"
 Tout (كل) KL, Prononcé "Kil", "كل" Voir aussi : Chaque
 Trembler (اِرْتَجَفَ , اِرْتَعَشَ) RXC, Prononcé "Raach", "رعش"
 Triomphe  (نَصَرَ) NṠR, Prononcé "Nasar", "نصر"
 Tu ( انت) `T, Prononcé "Itta", "إتا"
 Tunique (سُتْرَة) KTN, Prononcé "Kitten", "كتان"
 Un (واحد) `ḢHD, Prononcé "`Ahad", "احد"
 Vallée (واد) XMQ, Prononcé "Xammiq", "عميق"
 Veau   XGL , Prononcé "Xijil", "عجل"
 Venger (انتقم) NQM, Prononcé "Naqam", "نقم"
 Vente (مَبِيع) BXT, Prononcé "Bayxat", "بيعت"
 Ventre (بطن) BTN, Prononcé "Batn", "بطن" ; KRC, Prononcé "Kirch", "كرش"
 Village (ضَيْعَة , قَرْيَة) KPR, Prononcé "Kapr", "كفر" WT, Prononcé "Ḣawta", "حوتا"
 Vin rouge ( خَمْر , نَبِيذ) ḢMR, Prononcé "Ḣamr", "حمر"
 Vivant (حَيِيَ , عاشَ) ḢHYY, Prononcé "Hayi", "حيي"
 vœu, jurer (نذر) NDR, Prononcé "Nidir", "ندر" ou Prononcé "Nadar", "ندر"
 Voiture (عَرَبَة , مَرْكَبَة) XGLT, Prononcé "Xajlit", "عجلت"
 Voix (صوت) "QL" Prononcé "Qawl", "قول"
 Voler, dérober (سرق) JNB, Prononcé "Janab", "جنب"
 

Conclusion

Durant environ deux mille ans, la langue punico-berbère a été la langue de communication des populations maghrébines des cités et des zones côtières. C’était aussi la langue du commerce tout autour de la Méditerranée. Elle a été la langue de prestige et de diplomatie pratiquée par les contemporains d’Hannibal et de Massinissa. 
Les langues arabe et maghrébia sont issues d’un tronc commun chamito-sémitique. La langue maghrébia a précédé, au Maghreb, la langue arabe de plus de mille ans, il est donc absurde de prétendre que la langue maghrébia est un dialecte de la langue arabe. C’est, historiquement, faux. Les mots communs aux langues arabe et maghrébia sont, à l'évidence, des mots maghrébis et non pas arabes. 

Depuis ces temps préhistoriques, la langue maghrébia - tant méprisée par les autorités politiques maghrébines, toutes tendances confondues - perdure et continue à vivre. Malgré toutes les lois et toutes les déclarations pompeuses, la langue arabe n'a pas été et ne sera probablement jamais la langue maternelle de quiconque, ni au Maghreb, ni au Machrek. 
Nous avons vu que, génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes, nous constatons ici que, linguistiquement, ils ne le sont pas non plus. Ils sont, tout simplement, Maghrébins.
Hannibal Genséric

http://numidia-liberum.blogspot.com/2012/11/parlez-vous-carthaginois.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • antyreac 5 octobre 2013 12:36

    A l’auteur

    Encore un très bon article 
    qui permet de mieux appréhender l’histoire du Maghreb et de ses habitants .

    • Richard Schneider Richard Schneider 5 octobre 2013 16:28

      Toute la série est intéressante.Bien qu’ayant vécu en AFN, je connaissais mal l’importance des langues berbères. Grâce à l’auteur, cette lacune est (un peu) réparée.


      • Henri Diacono alias Henri François 5 octobre 2013 19:46

        Tout ceci n’est pas une surprise pour les habitants actuels de l’AFN ou du Maghreb et notamment chez les tunisiens qui savent depuis toujours qu’ils n ’ont qu’un très lointain rapport avec les véritables arabes (ceux de la Péninsule Arabique). Même s’ils ont eu à les côtoyer (à peine) du temps de la Grande Période de l’Islam (d’où la magnifique Andalousie) avec des conquérants auxquels ils se sont associés et qui eux mêmes n’étaient pas arabes mais originaires de Damas ou Bagdad.
        Il est vrai également que leur « arabe » tunisien n’est qu’un dialecte de plus, un dérivé, dans lequel les mots italiens et français apparaissent souvent dans les discussions. En outre en Tunisie et dans le Constantinois en Algérie et proche de la frontière tunisienne, les berbères socle de la population supportent une mosaïque d’apport de sang maltais, italiens (beaucoup) et espagnols. En outre dans la langue maltaise (assez gutturale) apparaissent de nombreux mots arabes ou plutôt tunisiens.
        Enfin il est prouvé que plusieurs millénaires avant notre ère la première union « charnelle » entre les deux rives de la méditerranée s’est faite entre un berbère à la peau noire (touareg et mauritanien) et une Ibère (future Espagne). Vive la Méditerranée !
        A l’auteur, Le parti Islamiste Tunisien aurait décidé de confier aujourd’hui le Gouvernement du pays à des indépendants c’est à dire à des spécialistes non politiques, à la fin du présent mois. Je vous conseille aussi la lecture - quelquefois ardue - des Grandes Familles Berbères de Ibn Khaldoun en...quatre volumes. 


      • Mowgli 7 octobre 2013 15:46

        « En outre dans la langue maltaise (assez gutturale) apparaissent de nombreux mots arabes ou plutôt tunisiens. »

        C’est l’inverse. Dans la langue maltaise (gutturale puisque dialecte arabe) apparaissent de nombreux mots ITALIENS.


      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 octobre 2013 08:53

        @Richard Schneider. Les islamistes ne font que louvoyer et n’ont aucune intention de quitter le pouvoir, de peur de retourner en prison, compte tenu des méfaits qu’ils ont accomplis durant ces deux dernières années : vol, viols, népotisme, banditisme, etc.. libellés halal. Seul un scénario à l’égyptienne pourrait les écarter du pouvoir. Ceci est mon avis .


      • OMAR 5 octobre 2013 20:13

        sOmar 33

        @Hannibal  « la langue arabe n’a pas été et ne sera probablement jamais la langue maternelle de quiconque, ni au Maghreb, ni au Machrek. ».

        Ne chopez pas un ulcère, Hannibal, le Maghreb existait, vivait et avait son histoire, bien avant l’arrivée des arabes....

        Autre précision, l’Arabe, tout comme le Latin ou l’Hébreu, n’a jamais été une langue sacralisée....

        Parce qu’elle fut la langue dans laquelle le Coran fut révélé, de nouveaux prophètes, en fait d’idiots prêcheurs, ont voulu la sacraliser...


        • Deneb Deneb 6 octobre 2013 07:39

          Très bon article, merci Hannibal. Bien que passionné par la linguistique, de voir Omar dominer le fil me coupe l’envie de commenter.


          • soi même 6 octobre 2013 12:40

            Très bon article de synthèse qui résume comment nous sommes tributaire du passé.
            Connaître ses origines et ses différentes influences est une bonne base pour mieux appréhende la complexité de notre monde.

             


            • Mowgli 7 octobre 2013 15:35

              Je me souviens avoir découvert, il y a une vingtaine ou trentaine d’années, une grammaire de tamazight dans une librairie du Quartier Latin. La feuilletant, je m’étais exclamé silencieusement « mais c’est de l’égyptien ! » Egyptien ancien, pas égyptien moderne, bien sûr. (Je venais de me farcir la « Grammaire Egyptienne » (Egyptian Grammar) de Sir Alan Gardiner). Alors que l’arabe, lui, ressemble comme deux gouttes d’eau à l’akkadien.


              • popov 7 octobre 2013 15:44
                @Hannibal Genseric

                Merci pour cet article.

                Une question : les ressemblances entre les langues du Maghreb et les langues sémitiques du Moyen-orient s’expliquent-elles uniquement par l’apport des Phéniciens, puis des Arabes, ou ne doit-on pas envisager des contacts plus anciens entre les deux bouts du Sahara ?

                Dans l’histoire de la terre, le Sahara a connu périodiquement des climats plus humides. C’est ce qu’on appelle la pompe saharienne (saharan pump). Pendant les périodes sèches, la faune et la flore sont repoussées vers les côtes, le bord des rivières et les régions montagneuses ; pendant les périodes humides la faune et la flore se dispersent à partir de ces refuges pour envahir toute la surface du Sahara. Le dernière époque humide a commencé vers 12,500 BC et a connu son maximum vers 4000 BC. Le climat est devenu progressivement plus sec depuis. Pendant cette dernière période humide, la faune comprenait les humains. Le climat était celui de savanes et il se peut qu’il y ait eu tout un continuum de populations à travers le Sahara, entre le Maghreb et la Péninsule Arabique.

                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 octobre 2013 08:45

                  @Popov

                  C’est certain. Le groupe de langues chamito-sémitiques regroupe bien le berbère ancien, l’égyptien ancien , les langues sémitiques du Moyen Orient, etc... On dit même que la langue berbère est l’une des « langues mères » de ce groupe.
                  L’arabisation facile de la berbérie et de l’Egypte s’explique par la proximité de ces langues entre elles, alors que dans les pays de langues turque ou iranienne (l’iranien est de la famille indo-européenne), l’arabisation n’a été que fugace : dès que le califat de Bagdad est tombé, la langue arabe a presque disparu de ces contrée, et n’a été conservée que par les rites religieux. Ces pays sont restés avec leur langue : iranien, turc, kurde, etc.


                • popov 7 octobre 2013 16:19
                  @Hannibal Genseric

                  Je viens de trouver votre autre article sur les langues sémitiques.

                  Une question : l’alphabet phénicien est-il encore utilisé quelque part au Maghreb ?

                  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 octobre 2013 08:36

                    @popov. Non. Mais presque tous les alphabets existants sont dérivés de l’alphabet phénicien, sauf , selon certains savants, l’alphabet berbère (tifinagh) qui serait antérieur au phénicien ! On peut donc dire que tout le monde utilise une version adaptée de l’alphabet phénicien.


                  • Pyrrhos 8 novembre 2013 08:40

                    Alors « embarcation punique » ça s’appelle une birème. Comme quoi, vous faites un historien plutôt médiocre...


                    • fred 11 décembre 2013 13:34

                      Arrivée sur ce site à cause d’une discussion devenue brutalement houleuse entre une Maghrébine Algérienne arabophone (nos enfants sont dans la même classe depuis la maternelle) et moi-même car en parlant du très mauvais caractère de mon plus jeune fils dont le père est Kurde elle a dit « tête de Turc » 3 foiset 3 fois je l’ai reprise « tête de Kurde » puis énervée elle m’a dit « c’est pareil ! »... et là j’ai lâché le truc qui fait sauter au plafond TOUS les Maghrébins non Berbères : « c’est comme les Kabyles et les Algériens » (le père de mon fils aîné est Kabyle). Aïe aïe aïe, très agressive et sûre d’elle elle m’a conseillée de me renseigner et de ne pas écouter les avis de ceux qui n’y connaissent rien, càd les Kabyles et autres Chaouis. J’ai donc voulu trouver d’autres arguments que mes petites connaissances pour lui répondre...

                      Bref, j’ai relu 10 fois votre article Hannibal, j’ai lu les commentaires, j’ai lu d’autres articles ailleurs et d’autres commentaires et soit je suis très bête excusez-moi, soit je suis totalement inculte car je n’ai rien compris. Est-ce que votre langage est trop érudit ou est-ce que votre pensée n’étant pas claire elle ne s’exprime pas clairement ?J’ai en tout cas l’impression d’avoir lu un agglomérat de bouillie, c’est la seule chose qui me vienne à l’esprit. Car quel était votre but ? si c’était un « essai » linguistique pur, avec tout ce que cela comporte de rigueur et d’objectivité, je pense que c’est raté, si c’est de la propagande, c’est très réussi car en matière de négationnisme (le peuple Berbère n’a jamais existé en tant que tel et n’existe pas, d’ailleurs pourquoi en parler ?), c’est plutôt pas mal !!

                      Les Maghrébins ne seraient donc pas des Arabes ? waouh quelle découverte ! ceci dit il me semble que vous prenez le pb à l’envers car quand on fait une démonstration, je crois que l’on commence par les faits objectifs or vous vous commencez par la conclusion pour démontrer ensuite que votre conclusion qui est en introduction est juste...et je m’attendais à ce que vous ayez le courage de dire la suite sur les origines et donc la légitimité des Berbères dans cette partie de l’Afrique mais RIEN alors qu’il aurait été tellement plus facile de dire ceci :

                      « Tous les scientifiques, linguistes, archéologues, anthropologues, s’accordent à dire aujourd’hui que les Berbères (Kabyles, Chaouis, Imuhar) sont les habitants premiers de l’Afrique du Nord appelée communément »Maghreb« depuis une petite trentaine d’années, ils sont même désormais reconnus comme »autochtones« . Qui sont les Berbères ? par où sont-ils passés ? personne ne peut le dire encore aujourd’hui avec certitude mais des informations sont données par l’origine de leur langue, la mère des langues sémitiques et l’on peut penser que les Berbères sont passés, il y a 8000 déjà, soit de l’Asie au Moyen-Orient puis en Afrique soit par l’Europe de l’Ouest puis du Sud pour traverser ensuite la Méditerranée ».

                      Vous auriez pu continuer en disant ce qui fâche le plus « Aujourd’hui la »langue« berbère s’éteint, il y a de moins en moins de locuteurs de ces langues »au profit« d’un dialecte »arabe« qui n’a plus qu’un très lointain lien avec la langue arabe d’origine telle qu’elle est encore parlée en Egypte par exemple, à tel point qu’un Maghrébin n’est pas du tout compris par un Egyptien, à part quelques mots, et que l’on parle »d’arabe classique« opposé à l’arabe dialectal ».

                      Peut-être qu’il aurait fallu expliquer pourquoi le mot « Maghreb » est d’ailleurs sorti comme ça brutalement, même si votre but est juste de légitimer les arabophones apparemment en recherchant une très lointaine origine avec une langue « maghrebia » et pourquoi les arabophones se sont jetés sur ce terme tellement plus agréable pour eux que « Nords-Africains », eux qui ne supportent pas les Africains noirs (simple constat journalier dans ma banlieue où 70% des habitants sont « Maghrébins », 20% « Africains » et 10% « autres », avec une très nette progression des Chinois). Donc encore une fois, vous faites une « démonstration » à l’envers et forcément ça tombe à plat.

                      Ensuite vous avez une curieuse façon d’expliquer le fait qu’aujourd’hui les Maghrébins parlent ce dialecte arabe. Quand les Romains ont envahi la Gaule ils parlaient... latin je présume, un latin déjà un peu éloigné du latin de -500 avJC et en se « mélangeant » avec des Gauloises, la langue a évolué, les Gaulois ont « parlé » du latin déjà dégénéré par des siècles, si bien qu’au Xème siècle en France on ne parlait plus qu’un latin tellement loin de l’originel que ça s’appelle maintenant de l’ancien français. Mais est-ce parce que le latin de l’époque parlée par l’envahisseur romain et les langues parlées par les différentes tribus en Gaule se ressemblaient que ces tribus ont appris « facilement » la langue de l’envahisseur ? est-ce qu’un Kurde dont la langue maternelle est le kurde et qui va à l’école en Turquie à 6 ans pour la 1ère fois et à qui on dit « à partir d’aujourd’hui tu n’as plus le droit de parler kurde, que le turc » apprend facilement le turc parce que le kurde ressemble au turc ou parce qu’il est frappé ? (relaté par mon mari, il a 35 ans, c’est ce qu’il a vécu il y a moins de 30 dans son village des montagnes kurdes).

                      Bref, concernant l’explication de l’arabe dans le maghrébia, j’ai un gros doute. Soit les arabophones de l’époque (Akkadiens merci @mowgli) sont arrivés en même temps que les Berbères en Afrique du Nord et leur langue se sont mélangées mais je ne vois pas du tout quand et pourquoi elles se seraient de nouveau séparées car apparemment le Berbère et l’arabe dialectal sont complètement différentes aujourd’hui, soit et à mon avis c’est beaucoup plus vraisemblable mais ça encore ça fâche énormément :

                      en Afrique du Nord l’arabe est un reste des invasions arabes, tout simplement et là ça renvoit à l’identité des arabophones qui se voient comme des « bâtards » quand on ose leur dire ça, donc on ne le dit pas. Effectivement les langues se sont mélangées de tout temps et encore plus aujourd’hui à l’heure de la mondialisation absolue, effectivement il y a eu des emprunts à toutes les époques et effectivement les Maghrébins ou les Berbères ou les Kurdes ou les Turcs ou les Koweitiens emploient tous des mots comme « téléphone » ou « béton » !! mais quel rapport avec la choucroute ?

                      Je ne comprends pas votre « démonstration » mais je vous ai prévenu, je suis bête.

                      Ce que je constate c’est que les antagonismes et les questions d’identité n’ont jamais pris autant d’ampleur qu’aujourd’hui, les Maghrébins arabophones ne veulent pas admettre qu’ils ne sont pas légitimes en Afrique du Nord, ils ne supportent pas les Berbères, ils ont tout fait pour que leur langue, leur culture disparaissent, idem en Turquie avec les Kurdes, alors que les Kurdes sont apparemment des descendants directs des Mésopotamiens, donc plus que légitimes sur leur territoire alors que la nation « Turquie » n’existe pas depuis des siècles... Tout ça est bien évidemment politique et la petite réécriture de votre article pseudo-savant (je ne veux pas paraître pour ce que je ne suis pas, je ne suis ni chercheuse, ni savante, ni rien, je n’ai qu’un bac + 3 donc aucune légitimité, excusez-moi pour mon impudence) n’était qu’un coup de gueule mais ai-je complètement tort ?

                      Alors pourquoi ne pas dire les choses clairement et pourquoi abonder dans le sens des oppresseurs ? je ne sais pas qui vous êtes Hannibal, je ne connais pas votre origine ni votre but mais ce que vous avez écrit n’est pas honnête à mon humble avis et vous attisez encore cette haine en n’osant pas évoquer l’importance de la PRIMAUTE sur un territoireet QUI EST LA CLEF DE LA QUESTION ! cela clouerait le bec à tous ces Turcs, Algériens, Marocains, qui, ignorants d’où ils viennent et donc sans identité réelle, essaient d’assimiler des peuples millénaires qui ont une histoire, une langue, une culture, chose qu’ils n’ont pas eux et qu’ils jalousent. Alors pour ne pas voir la réalité en face ils préfèrent les tuer à petit feu et ça marche : quelques centaines de milliers de locuteurs des langues berbères dans le monde seulement aujourd’hui et sur les 80 millions de Turcs, parmi les 35 millions de Kurdes les -30 ans ne comprennent même plus la langue de leurs parents, c’est triste.

                      Personnellement ça ne me gêne pas que quelqu’un à qui on demande « vous êtes quoi ? » réponde « Breton », « Basque », « Alsacien », « Ch’ti » avant même de répondre « Français » et je comprends qu’ils se soient battus à coup de bombe parfois pour se faire entendre, respecter et qu’ils puissent parler leur langue et l’enseigner dans des écoles, je trouve au contraire que c’est très courageux et je dis bravo mais peut-être suis-je très équilibrée en fait. ? Et pourtant cette reconnaissance n’a pas mis l’Etat français en péril il me semble, au contraire, alors pourquoi quand il s’agit de la Kabylie, des Kurdes tout le monde se cache ?

                      Alors pourquoi et de quoi les Etats algérien ou turc, marocains, tunisien ont-ils peur ? pourquoi une telle jalousie envers des peuples qui ont su garder vaille que vaille leur langue multi millénaire, garder vive leur histoire multi millénaire et leur culture multi millénaire ? est-ce tout simplement justement parce que ces peuples opprimés montrent leur courage en se battant encore aujourd’hui ? (2 morts à Diyarbakir avant-hier entre 2 jeunes Kurdes qui manifestaient et la police turque) et qu’eux-mêmes, les oppresseurs ne peuvent s’empêcher de se dire « quel courage ! aurais-je le même si j’étais à leur place ? ». La Kabylie a toujours été à la pointe de la rébellion par exemple et notamment contre les Français jusqu’en 1871, il y a 20 ans encore le peuple kabyle de Tizi-Ouzou manifestait et était violemment réprimé (200 morts). En « Turquie », je préfère dire au Kurdistan, même si ce pays n’existe pas, c’est pareil des morts depuis des dizaines d’années mais chut...

                      Hannibal, grand sage et scientifique, et puisque apparemment certains vous posent des questions comme si vous étiez omniscient (et votre façon de répondre, si sûr de vous et si à côté de la plaque lorsque vous parlez de « langue iranienne ou turque » !! ça n’existe pas !), j’aimerais vous poser une question : pensez-vous qu’une psychanalyse pourrait aider ces « gens », Etats et autres oppresseurs de tous pays, à prendre conscience qu’ils sont dans l’erreur ?

                      Merci pour votre réponse @Hannibal et excuses à tous, si cet humble avis « paraît », pour son extrême longueur déjà et son extrême nullité qui vous sautera très vite aux yeux et donc vous n’irez pas au bout donc finalement il ne sera pas si long, désolée et promis je ne barbouillerai plus les pages de ce site, sur lequel je ne me sens pas du tout légitime (une psychanalyse peut-être m’aiderait à prendre confiance en moi ? je pourrais ensuite affirmer des horreurs avec un ton savant ?). Excuses particulières @mowgli, ceci sans aucune ironie, car à côté de vous on se sent plus que misérable, idem pour vous @pyrrhos, rien que votre patronyme m’impressionne...


                      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 11 décembre 2013 17:38

                        @ Fred.

                        Désolé, je n’ai rien compris à ce que vous écrivez.
                        Cela ne m’étonne donc pas que vous n’ayez rien compris à mon article.


                      • fred 11 décembre 2013 20:32

                        @ Hannibal

                        merci d’avoir daigné perdre quelques-unes de Vos Très Précieuses Minutes pour me répondre Grand Maître au lieu de les consacrer à essayer d’amalgamer artificiellement différents articles trouvés sur Wikipedia pour servir, ou plutôt desservir, Votre Cause, si Noble soit-elle.

                        Votre Réponse m’a rassurée car je sais désormais qui Vous êtes sans même avoir à lire un autre de Vos Articles...

                        AT-TAWRA DATIDAGHTAN (ce n’est pas du gloubi boulga « maghrebia », quoique... je doute, je doute ! quel bonheur ce doit-être de ne jamais douter !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès