• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La porte des ténèbres ! Avons-nous encore une conscience ?

La porte des ténèbres ! Avons-nous encore une conscience ?

Où est la limite entre les mensonges et la vérité ? Il semble que nous soyons dans une époque où le mensonge soit la norme et où la vérité est forcée à se terrer dans les ténèbres. Les politicards et journalistes inféodés font tout pour justifier l’injustifiable et essaient de jouer en permanence sur la carte émotionnelle caressant les gens dans le sens du poil. Et certains de reprendre les mantras de la presse mainstream qui pousse souvent à la guerre, sans que certains ne sachent effectivement ce qu’est une guerre. Ce que je sais de la guerre est ce qu’un ancien de la seconde guerre mondiale m’en a dit : « il ne faut pas souhaiter la guerre à son pire ennemi ».

Oui discutez avec des anciens soldats et certains vous parleront de l’horreur absolue qu’est la guerre. De ce que j’ai retenu de mes discussions avec ces hommes et de ma propre expérience (j’étais en Côte d’Ivoire lors de la crise armée et sanglante de 2011 qui a vu la France porter au pouvoir Alassane Ouattara au détriment de Laurent Gbagbo) c’est que la guerre est à éviter à tout prix. Bien sûr ceux qui n’ont jamais été confrontés à la guerre de près ou de loin, ne peuvent comprendre. Mais quand vous êtes enfermés chez vous et que vous ne savez pas ce qui se passe et que vous entendez des bruits d’explosions pendant plusieurs jours. Une fois sortis de là vous ne trouvez pas de quoi manger. Quand vous sentez l’odeur de cadavres en putréfaction dans l’air ! Quand vous voyez des gens obligés de conserver leurs proches décédés dans leur congélateur ou les enterrer dans leurs jardins. Quand vous voyez des humains transformés en bêtes humaines, drogués et capables d’actes dignes des pires films d’horreur ! Quand vous voyez tout cela et plus encore vous vous dites que la guerre est une abomination. Mais combien ont expérimenté cette horreur ? Il faudrait demander à chaque politicard et chaque homme de presse, et même chaque personne qui soutient aveuglément une guerre d’envoyer ses proches en âge de se battre faire la guerre ! Ils verront si c’est si glamour ! Donc les va-t-en guerres m’agacent au plus haut point !

Et que voit-on ce moment ? Des discours virulents et guerriers ! Mais les mots sont des armes pour l’esprit et ça peut commencer comme cela et nul ne sait comment ça peut finir. Les gens pensent qu’une grande guerre comme celle de 39-45 est impossible ! Qu’en savent-ils ? Dans un monde aux ressources finies mais où certaines personnes ont un appétit infini, on ne peut que craindre le pire. Et oui le fameux dicton du monde qui ne peut subvenir à l’avidité de tous. Pense-t-on que c’est pour les beaux yeux des irakiens que les dirigeants étasuniens sont allés faire la guerre en Irak ? Les mêmes causes entraînent les mêmes effets et Michel Collon en parle très bien d’ailleurs (https://www.youtube.com/watch?v=9GDFi4KP6bE). Donc quand ils veulent une guerre, il faut toujours se demander pourquoi ! Ces êtres sont vils et avides, de vrais psychopathes ! Pour les personnes qui ont déjà vu des bêtes humaines, ils savent ce qu’un humain « convenablement » travaillé peut devenir. Quoique certains naissent mauvais et n’ont aucun regret du mal fait. Et quand on a des cerveaux malades qui n’ont aucune limite on sait que des guerres odieuses comme celles d’Irak, d’Afghanistan ou de Syrie sont notre présent et notre avenir. A moins bien sûr d’un changement de paradigme de sorte que l’on puisse ôter à ces malades mentaux leur pouvoir. Mais si nous ne trouvons pas les voies et moyens d’y parvenir, notre survie elle-même est menacée.

Les dires de Madeleine Albright (https://www.youtube.com/watch?v=lbLCY4iHDRE) résument l’inhumanité de ces gens. Donc puisque nous avons affaire à des monstres, il faut les considérer comme tel ! Ils appartiennent à une autre humanité avec laquelle je n’ai rien envie de faire. Je préconiserai même de les enfermer sur une île déserte de sorte à ce qu’ils se bouffent entre eux. Je ne dis pas que d’autres monstres n’émergeront pas, mais au moins on se sera débarrassé de certains bien identifiés. Mais en vérité ces démons ont mis en place un système tellement complexe qu’il sera difficile de se débarrasser d’eux. Ils ont su flatter l’égo de certains humains au point d’en faire des êtres à l’égo de la taille d’une cathédrale, d’une mosquée ou d’un gratte-ciel. Ils savent aisément comment manipuler chrétiens, musulmans ou même athées. Si l’on ne trouve pas un moyen habile de contrer leurs manipulations, nous ne nous en sortirons pas. Moi ma méthode pour faire réfléchir les gens est assez simple.

J’essaie de leur faire prendre conscience du deux poids, deux mesures quand les interventionnistes et autres champions de l’ingérence disent d’aller attaquer un pays. Je leur montre des vidéos comme celle de Collon ou je leur demande où sont les armes de destruction massive irakiennes. Mais les gens sont parfois tellement honteux de s’être fait avoir qu’ils tombent dans le déni. D’autres ne veulent renoncer pour rien au monde aux avantages de la société de consommation. Ils préfèrent donc ne rien savoir et juste profiter. J’essaie de leur faire comprendre que le système dans lequel ils vivent est tel un serpent qui s’avale la queue et que tôt ou tard la tête du serpent arrivera à leur niveau. Pour moi la crise de 2008 était inéluctable comme la prochaine que je vois venir en 2015. Si je ne me trompe pas il y a une grande crise tous les sept ans. Les mêmes qui étaient incrédules quand on leur annonçait une crise comme celle de 2008 sont encore incrédules quand on leur dit qu’une crise dévastatrice pourrait frapper bientôt. Je leur dis que l’illusion c’est beau pour un spectacle de Copperfield, mais dans le monde réel il est dangereux de se laisser bercer par les illusions. On ne peut fuir éternellement la réalité car elle finit toujours par vous rattraper ! Ils disent que nous voyons le mal partout, mais en vérité n’est-il pas partout ?

Le déni est une barrière terrible à franchir. Certains traitaient Hillard de conspirationniste quand il parlait du traité transatlantique, jusqu’à ce qu’Obama en parle et là ils feignent d’être surpris. Bush a avoué avoir menti pour la guerre en Irak et certains tombent encore pour les mensonges servant à justifier une guerre ! Parce que pour eux l’Amérique malgré tout ce que l’on sait sur ce pays, est le pays des rêves et de la « liberté ». Qu’on aille dire ça aux habitants de Ferguson (http://www.wsws.org/fr/articles/2014/aou2014/pers-a20.shtml) ou aux autres victimes des abominations de Monsanto (http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/16/monsanto-un-demi-siecle-de-scandales-sanitaires_1643081_3244.html). Alors oui nous sommes devant la porte des ténèbres et si nous refusons de le comprendre, nous y entrerons. La situation est déjà très grave, mais elle pourrait être pire encore. Aurons-nous ce sursaut de conscience qui nous fera comprendre que nous devons renoncer à beaucoup de choses pour assurer la survie de notre espèce. Renoncer à beaucoup d’illusions et de délires sans queue, ni tête ! Et enfin utiliser notre cervelle et écouter notre conscience. Oui nous devrons renoncer à beaucoup de choses, mais dans le fond ne serait-ce pas mieux ? A chacun de sonder son âme et sa conscience et d’en tirer les conclusions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • soi même 1er septembre 2014 13:01

    @u moine qui n’a rien d’obscur, la conscience ne peut que s’éveiller qu’au contact du chaudron de l’Enfer !
    Rien n’est vain, rien est inutile, si ce n’est le Courage de s’éveiller qui manque tant à notre époque !


    • bibou1324 bibou1324 1er septembre 2014 13:19

      La guerre et les conflits sont de terribles choses. C’est d’ailleurs pour cela que personne ne souhaite se révolter, que Monsanto est si puissant, et que le traité transatlantique se décide sans aucune consultation de la population. Parce que les gens préfèrent un système qui exploite des gens qu’ils ne connaissent pas, plutôt que de risquer leur vie pour défendre leurs idées.


      Je sonde ma conscience et mon âme, et je crois qu’il y a des causes qui méritent qu’on se batte pour elles. Ne serait-ce que la survie de sa communauté.

      Vous êtes bien gentil tout plein, vous ne voulez pas de conflit. C’est cool, le monde des bisounours. D’ailleurs les premiers chrétiens étaient aussi bisounours que vous, ils voulaient un monde sans haine, ils ont écouté leur conscience, et essayé de convaincre les romains qu’on pouvait tous vivre en harmonie. Ils se sont fait exterminer.

      Petite question : si vous viviez en Afrique, que votre femme se soit fait tué et votre bébé de 2 mois violé puis mutilé sous vos yeux, que toutes vos possessions ait été brûlées, qu’un groupe de soldats vous propose de vous venger en rendant la pareille à vos agresseurs, que dirait votre conscience ?

      On est plus de 7 milliard sur Terre. On n’a jamais été aussi nombreux. On n’a jamais vécu aussi longtemps. Si la survie de l’humanité vous préoccupe, c’est que vous êtes sacrément névrosé.

      • le moine du côté obscur 1er septembre 2014 21:00
        Concernant la guerre en effet elle ne devrait pas exister mais quand je vois certains pour des motifs puérils se disputer violemment, je me dis que nous avons le germe du mal à mort. Moi par exemple quand je suis très en colère, je vais marcher, prendre l’air et ça passe. Mais certains n’y arrivent pas, c’est vraiment dommage. Pourtant en communiquant et en se respectant on peut régler tant de problèmes ! 
        J’espère en tout cas un sursaut des humains, de la conscience humaine. Je ne sais pas si j’ai raison ou tort d’avoir un tel espoir, mais je me dis que dans le cas contraire il vaudrait mieux mourir. Mais il est vrai que devant toutes ces horreurs, j’ai du mal à me sentir bien même si dans la grande majorité des cas je ne suis pas directement concerné. Mais vous connaissez le dicton, ça n’arrive pas qu’aux autres. Je me rappelle dans le pays où je vis la Côte d’Ivoire, certains se moquaient des autres pays africains pensant que jamais il ne connaîtrait la guerre. Je leur disais à l’époque qu’il ne fallait jamais rire du malheur d’autrui. Quand la guerre est venue nous frôler, certains en furent traumatisés. Je n’ai pas voulu retourner le couteau dans la plaie, mais je pense que c’était une bonne leçon pour eux. Afin qu’ils sachent que la paix est un bien très précieux qu’il faut préserver à tout prix. 
        Je garde de l’espoir en tout cas. Tant qu’il n’y a pas eu de guerre nucléaire, peut-être que les choses peuvent s’améliorer ! 

      • Neymare Neymare 1er septembre 2014 15:21

        Si vous les enfermiez tous dans une ile déserte pour qu’ils se bouffent entre eux, une nouvelle génération de débiles profonds prendrait leur place : l’etre humain n’est en grande partie que le résultat de ce monde, de la façon dont on lui apprend le monde : « tu dois etre au dessus des autres, et au besoin, les écraser pour t’assurer une bonne place » Seule compte la fin peu importe les moyens.
        Alors on est quelques uns a sortir de cette logique, mais le probleme c’est qu’il faut un certain état d’esprit pour en sortir, et cet état d’esprit est incompatible avec une lutte pour le pouvoir.
        Donc le pouvoir sera entre leurs mains jusqu’au jour ou tout va s’écrouler, car c’est inéluctable, de toute façon la guerre ils s’en foutent c’est pas eux qui la font, et en plus pour eux c’est du business
        La seule façon d’agir c’est qu’a la prochaine mobilisation générale personne ne se présente : la patrie, la civilisation occidentale, la prétendue liberté a défendre etc... tout ça ce sont des foutaises juste destinées a faire de la chair a canon.
        Il n’y aura pas de sursaut de conscience, vous pensez bien qu’ils bouclent le processus qui pourrait y amener : ils branchent les cerveaux sur des trucs puérils comme ça ils ont le champ libre.
        Non, on ira jusqu’à l’implosion, les jeux sont faits


        • le moine du côté obscur 1er septembre 2014 21:06

          Je pense que si les marcheurs au pas refusaient de se battre ce serait bien, mais je ne me fais d’illusion. L’armée est une forme de secte avec des gens conditionnés pour obéir. Et si ce ne sont pas les armées qui combattent, ce sont des mercenaires des personnes souvent mortes à l’intérieur. Peut-être qu’il faudrait que l’humain soit mis au bord du précipice pour retrouver la raison ! Peut-être qu’au seuil de l’éradication, il verra enfin les choses clairement. Ces citations m’ont toujours marqué : « L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe ».J. Edgar Hoover

          « Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n’était. » – Winston Churchill
          Je pense qu’elles résument parfaitement le problème ! 

        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er septembre 2014 17:58

          «  »Il semble que nous soyons dans une époque où le mensonge soit la norme et où la vérité est forcée à se terrer dans les ténèbres.«  »

          Il ne semble pas, il est au contraire clair pour tout le monde que le XXIe siècle soit un siècle de désinformation, de complots et de violence  : C’est la guerre totale !


          • le moine du côté obscur 1er septembre 2014 21:16

            Je pense en effet qu’une élite malicieuse est en guerre totale contre le commun des mortels. Je ne peux les comprendre d’ailleurs parce que dans mon entendement ça n’a aucun sens ! Mais il faut croire que deux races humaines bien distinctes cohabitent sur cette terre. Des psychopathes et des gens normaux. 


          • OMAR 1er septembre 2014 19:54

            Omar33

            Merci à l’Auteur pour cet article :"Je leur montre des vidéos comme celle de Collon ou je leur demande où sont les armes de destruction massive irakiennes. Mais les gens sont parfois tellement honteux de s’être fait avoir qu’ils tombent dans le déni.".

            Justement, la guerre commence de cette manière : entre ceux qui montrent le plus d’images, leurs images...
            Celles qui ont été fabriquées, transformées ou frelatées...
            Et celles, naïves mais avérées, car présentant la réalité..

            Et dans ce combat, les partisans épris de paix, de liberté et de vérité perdent toujours d’avance...

            Que pouvez-vous contre CNN, la BBC, ou TF, sans parler de la presse écrite, quand ils vous bombardent en permanence de mensonges, de contre-vérités tout en occultant totalement la version de l’Autre ?

            Et puis, une guerre qui est faite sur des images où ce sont des drones qui massacrent et détruisent, des tomahawks tirés à distance ou des bombes et missiles lancés des avions ou navires ne risquant absolument rien, cela confère à beaucoup, une certaine quiétude, une certaine sérénité...
            Et puis l’ennemi, c’est cet arriéré, ce tyran, ce despote, cet assassin, ce barbare, qui n’a aucun lien avec notre culture, nos valeurs, et très souvent, notre religion.
            C’est pour ces raisons qu’on avale goulument les dires de Bush, Blaire, Sakozy, Albright, Netanyahu, Powell,

            L’Irak a été anéanti avant qu’un seul soldat américain n’y avait mis les pieds...

            Et pendant le massacre de Gaza, des familles israeliennes sont allées picniquer sur les collines avoisinantes pour jouir du spectacle de voir des écoles de cette ville, bruler et des gosses déchiquetés par les bombes de l’armée israélienne..
            http://www.planetenonviolence.org/Perversions-Sionistes-Tourisme-De-Guerre-Videos-Dediees-A-L-OCDE-Elle-Aussi-Pervertie_a1786.html

            http://www.youtube.com/watch?v=-U-CZpDyQw4

            Malheureusement, beaucoup ont déjà traversé les portes des ténèbres.


            • le moine du côté obscur 1er septembre 2014 21:14

              Je pense que beaucoup d’humains commettent l’erreur de croire qu’ils ne sont pas concernés par ces horreurs. Mais pourtant ce qui arrive à Gaza arrive ailleurs d’une autre manière ! On dénie à des humains le droit de vivre en paix sur une terre qui leur appartient car des êtres voraces les convoitent. Je ne sais plus où j’avais lu par rapport à l’ouragan Katrina à la Nouvelles Orléans que des hommes d’affaires véreux en accord avec les Bush ont profité de la dévastation causée par cet ouragan pour récupérer des terrains sur lesquels vivaient des noirs. Ces terrains étaient semble-t-il convoités mais les habitants refusaient de vendre ou du moins à vil prix. Katrina arrivant, les gens sans scrupule auraient vu là l’occasion de se procurer ces terres « facilement ». Je ne sais pas si cette histoire est vraie, mais ça ne me surprendrait pas. Il faut que je fasse des recherches dessus. Mais c’est pour montrer l’esprit de ces gens là qui je le dis à tue-tête, ne sont pas humains comme nous. Et on a vu comment les survivants ont été traités ! Je pense qu’il faut que les gens comprennent que ces démons commencent sur les proies les plus faibles notamment les gens de Gaza ou les survivants d’une catastrophe, puis après quand ils auront assez de force et de confiance ils s’attaqueront aux gens les plus coriaces. C’est progressif mais ça avance et personne n’est à l’abri de leur voracité. De toute façon Bush l’a dit : « avec ou contre nous ! », Difficile d’être plus clair ! 


            • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 1er septembre 2014 20:35

              Hiroshima et Nagasaki c’est sûrement un point de détail pour ces moralistes de mes 2 !


              • parzifal 1er septembre 2014 20:40

                Merci à l’auteur.
                « Pour triompher le mal n’a besoin que d’une seule chose, l’inertie des hommes de bien »
                Edmund Burke


                • christophe nicolas christophe nicolas 2 septembre 2014 08:11

                  La guerre physique est la conséquence d’un enfumage qui a gagné sur la vérité qui est la conséquence de la défaite de la forme intentionnelle de bonté...


                  On commence par désirer la domination ou toujours gagner, ensuite on enfume et on use de techniques iniques, après on fait le mal puis c’est la guerre lorsque le voile se déchire, l’horreur fait de nouveau désirer la forme intentionnelle de bonté. C’est cela la mécanique infernale qui se brise par « la guerre des esprits contre l’enfumage ». Le mal ne peut pas rester au pouvoir sans enfumer.Dès qu’on joue avec l’esprit de vérité pour gagner, on est sur la mauvaise pente, même si on croit faire du bien car l’enfumage est le lit des salopards qui s’y glisseront tout naturellement pour prendre le pouvoir.

                  Bref, garder l’esprit de vérité signifie oser perdre matériellement, c’est ce qu’on appelle le « sacrifice », car les enfumeurs ne vont pas se gêner pour ruiner votre réputation et faire des coups bas pour se préserver. Ils vont psychanalyser la réponse à la vérité en jugeant l’émotion plutôt que le sens, ce qui est un moyen de rabaissement puisqu’ils se positionnent en « juges » tout en éludant les vrais questions. Ils provoquent la ruine pour justifier la faute et culpabiliser même si cela résulte de coups bas sciemment réfléchis et ils justifient la réussite par le bien, même si c’est le fruit d’une iniquité.

                  Ainsi, Jésus fut mis à mort mais il est ressuscité le troisième jour et certains ne le digèrent toujours pas.

                  • le moine du côté obscur 3 septembre 2014 11:09

                    En fait moi je pense que quand on sait ce qu’est la guerre et comment elle peut commencer, il faut tout faire pour l’éviter. Moi je suis enclin au partage mais souvent des personnes que vous aidez ont des réactions bizarres. Certains estiment que vous pouvez faire plus pour eux et que vous ne le faites, donc ils vous en veulent. J’ai vu ça plusieurs fois ! Donc je suis assez mitigé sur le genre humain. J’ai vu des comportements nocifs aussi bien chez des riches, que chez des pauvres. Comme j’ai vu des personnes aisées comme un de mes oncles, qui a beaucoup aidé les gens mais ceux-ci en retour lui ont fait des sales coups. Par conséquent il ne veut plus aider personne. Moi j’ai une autre approche, j’essaie de prendre les gens un par un et j’essaie autant que possible de généraliser. Mais quand je fais le bilan j’ai croisé beaucoup plus de personnes mauvaises et égoïstes que de gens positifs. Et que d’envieux j’ai croisés. Comme une cousine qui a 28 ans et envie ce que ma mère qui a 65 ans (et qui bosse depuis plus de 30 ans) a ! Cette cousine est complètement absorbée par la société de consommation ! J’ai beau essayé de faire comprendre à ce genre de personnes qu’il y a des choses plus importantes dans la vie que de posséder des trucs temporaires et parfois futiles, mais il n’y a rien à faire. Faut-il que ces personnes comprennent que posséder tous les biens du monde ne peut remplir le vide qu’on a dans le cœur et qui en général ne peut être comblé (de mon point de vue) que par l’amour véritable ? Mais pour posséder toutes ces choses, il faut déposséder d’autres personnes et créer un cercle vicieux. Et ce problème des gens de ne pas être capables de voir plus que le bout de leur nez ou le mur de leurs envies, m’interpelle et m’inquiète. A mon niveau j’essaie de discuter avec les gens, d’informer et de m’informer. Car ma préoccupation principale ce sont les enfants, comment laisser aux futures générations une terre vivable. Sans être cynique, je dis souvent que les vieux et les adultes ont eu leur chance. Place aux enfants ! Seul l’avenir des enfants me préoccupe ! 


                  • Claus D. 2 septembre 2014 21:31

                    Merci pour cet article, beau, clair, simple, légitime (vous savez ce que c’est).
                    Je regrette simplement votre profil : « passablement désabusé par la nature humaine » : car que savons-nous vraiment de celle-ci ? Elle sera encore et toujours à questionner, et user pour cela de l’ intelligence qui est la nôtre ne peut être qu’une grande joie (malgré les atrocités)…


                    • le moine du côté obscur 3 septembre 2014 10:59

                      Dans la vie je suis en général quelqu’un de jovial, d’ouvert et de bon vivant. Mais au fond de moi oui je suis assez déçu par les humains, quoique je parle de mon vécu et donc de ce que je perçois. Je ne dis pas que je n’ai pas rencontré des personnes positives et remarquables, mais en général je croise des personnes peu ou pas recommandables. Ce jugement ne peut être bien sûr définitif, mais je me dois tout de même d’être honnête. Je pense que si des personnes aussi malfaisantes que les élites ont pris le pouvoir c’est parce que le terrain était propice. Et si le terrain est propice c’est parce que nous sommes leurs complices implicites. Je partage le point de vue de mon ami ici : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ils-ne-sont-forts-que-parce-que-154910
                      Oui je crois que par notre incapacité à lutter contre le mal nous sommes des associés du diable. Après j’ai bon espoir que les gens se réveillent et devant le désastre retrouve leurs esprits et écoutent leur conscience.


                    • Claus D. 3 septembre 2014 12:46

                      Je crois qu’il faut cesser d’opposer pessimisme et optimisme, jovialité et désespoir, insouciance et culpabilité, etc . etc. Il faut avoir le courage de ne pas conclure si j’ose dire (« L’erreur c’est de vouloir conclure », je crois que cette citation est de Flaubert), et d’opposer à la barbarie des idéologies, la « radicalité de la nuance », si j’ose dire, encore. Camus a bien compris que notre humaine situation était à mi-chemin de ces deux pôles, le Soleil et la Misère : nous ne devons oublier ni l’un(e), ni l’autre. Il faut également sortir la pensée de l’impasse de vouloir « nous sauver » : l’humanité est une tragédie, j’en suis aussi convaincu que vous. Tout salut ne peut être que présent, non-spéculatif. Je crois en l’homme, pas en l’humanité, disait encore Camus. Et s’il faut mourir (nous mourrons bien tous de toute façon), l’important est de le faire dignement. Philosopher, c’est apprendre à mourir (Socrate). Vivre, aussi…

                      Merci encore pour votre article et votre réponse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires