Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > La présidentielle n’est pas la solution, elle est le problème (...)

La présidentielle n’est pas la solution, elle est le problème !

Monarchie électiveUne de plus !

Depuis 1965, date de la première élection présidentielle, on ne compte plus les candidats qui ont déclarés vouloir redonner le pouvoir au peuple, se situant peu ou prou dans la filiation du fameux « coup d’État permanent » de François Mitterrand, puis de son slogan de campagne : « L’objectif de la droite, garder le pouvoir, mon seul objectif, vous le rendre ».

A-t-on vraiment envie de continuer ce jeu stupide et manipulateur ? N’est-il pas temps de se débarrasser des illusions concernant la Présidentielle ? Doit-on une nouvelle fois s’épuiser à chercher un hypothétique candidat miracle qui transformerait à lui seul la nature antidémocratique de la présidentielle ? Doit-on participer à des primaires censées révéler cette personne extraordinaire ? Va-t-on, au contraire, admettre enfin que la présidentielle n’est pas la solution, mais le problème ?

Parce qu’elle personnalise, elle réduit les débats politiques à un bruit de fond, elle embrigade et transforme les électeurs en supporteurs, elle ne donne pas un élu titulaire d’un mandat, donc véritablement légitime. Finalement, elle revient à donner un chèque en blanc… avec les résultats que l’on connaît. La présidentielle est, plus que jamais, un des principaux obstacles à la nécessaire reconstruction de la démocratie.
La France a besoin de réaffirmer l’importance du collectif et, prioritairement, de retrouver son propre peuple, titulaire de la souveraineté. Lui seul est capable de faire face aux défis qui s’accumulent depuis des décennies et auxquels chaque candidat prétend pouvoir faire face.

On peut penser que le pays a besoin d’un leader ; mais on ne peut pas alors se plaindre des dérives antidémocratiques inhérentes aux sociétés qui confient leur destin à un chef, éclairé ou pas. Le peuple n’a pas besoin de guide, il a besoin d’être respecté et d’exercer collectivement son pouvoir.

On peut militer pour des primaires, « citoyennes » ou pas, mais c’est refuser, une nouvelle fois, d’affronter le vrai problème. Les primaires, par essence, consistent à valider la règle absurde de la personnalisation du pouvoir. En toute analyse, et compte tenu de l’expérience, comment peut-on sérieusement prétendre utiliser la présidentielle pour faire l’inverse de son objet naturel, prétendre se placer en dehors d’un jeu dont, en même temps, on accepte les principes en se présentant ? Et pourquoi prendre un tel risque ?

Nombreux sont ceux qui considèrent le combat pour la souveraineté populaire comme utopique, ou qui ne comprennent pas que vouloir le rétablissement de celle-ci grâce à l’élection présidentielle relève du conte de fée. Pourquoi le candidat futur serait-il plus sincère que tous les autres, d’horizons divers dans le passé, qui ont fait tant de promesses non tenues précisément parce qu’ils avaient le pouvoir de ne pas les tenir ? C’est la nature de la présidentielle que d’accorder une confiance d’enfants à des personnes que rien n’oblige à l’honorer sauf la croyance qu’on met en eux.
Si on pense au contraire que la démocratie est nécessaire en cette période troublée, il faut impérativement sortir du piège présidentiel et rappeler que c’est aux citoyens eux-mêmes de se saisir de ce bien collectif qu’est la vie publique. Les responsables devront émerger de ce mouvement et en être à la fois les porte-paroles et les garants. Pas le contraire.

Certains estiment qu’il est trop tard pour poser le problème de la présidentielle alors qu’ils s’obstinent à ne pas le poser quel que soit le moment. Il n’y a ni bon, ni mauvais moment, il y a un objectif permanent. La prochaine échéance présidentielle ouvre un espace, certes bizarre, de discussion. Pourquoi ne pas s’en saisir tout en refusant d’entrer dans le jeu ? Au-delà des choix électoraux des uns et des autres, l’Association pour une Constituante refuse de s’inscrire dans cette compétition absurde : elle entend l’utiliser comme une caisse de résonnance.

Nous nous trouvons à un tournant fondamental. La France, l’Europe, le monde sont en crise. Chaque peuple peut apporter sa pierre pour donner un sens humaniste à un lendemain plus qu’incertain. L’élection d’une Assemblée Constituante en France est le moyen pacifique et constructif pour sortir de l’ornière. Elle sera la concrétisation institutionnelle de ce renouveau de la souveraineté populaire qui émergera des cercles locaux où les citoyens pourront exprimer leurs exigences. Contre les figures imposées par un système dégénérescent, agissons pour la recréation de la volonté individuelle et collective.

André Bellon

Article également publié par l'ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE : www.pouruneconstituante.fr

--------------------------------------------------------------------

LIRE AUSSI...

- Présidentielle : Une élection absurde. Par Michel Naudy
- La Constituante et la Présidentielle. Par Anne-Cécile Robert
- La montagne institutionnelle et la souris primaire
- Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

---------------------------------------------------------------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 1er mars 09:22

    De l’extrême-droite à l’extrême-gauche, en passant par le centre, aucun des candidats déclarés aux primaires ou à l’élection présidentielle de 2017 n’est capable de présenter un programme socio-économique véritablement innovant, crédible, réaliste et progressiste.
    Il en va de même pour tous nos autres politicards (non candidats).
    Le quinquennat 2017-2022 risque d’être le plus calamiteux des septennats et des quinquennats depuis 1945 ! ! !


    • César Castique César Castique 1er mars 10:53

      @Jean-Pierre Llabrés

      « ...n’est capable de présenter un programme socio-économique véritablement innovant, crédible, réaliste et progressiste. »


      Et pour cause, soit il est crédible et réaliste, soit il est innovant et progressiste, mais tous les quatre à la fois, c’est la quadrature du cercle.

    • Martha 1er mars 11:50

       @Jean-Pierre Llabrés

       Effectivement, c’est le cas pour ceux qui sont entrés en lice actuellement et le PS ou l’ex-UMP sont morts, l’un ou l’autre parti ne peut gagner qu’en jouant le jeu idiot et très dangereux d’agiter le chiffon FN et de gonfler cette baudruche.

       Pour le moment, le plus important est en attente. Pour moi ce quinquennat 2017 - 2022 marquera une rupture avec l’enlisement de ces dix dernières années.
       Que le référendum Anglais* sur la sortie ou non de l’Europe ai lieu en juin 2016 est uns très bonne chose.

      * Ils en ont été privé en 2005, après les NON Hollandais et Français.


    • César Castique César Castique 1er mars 15:35

      @Martha


      « ...x d’agiter le chiffon FN et de gonfler cette baudruche. »


      Comme pour innovant et progressiste OU crédible et réaliste, c’est chiffon OU baudruche smiley

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 1er mars 15:53

      @Martha
      « Pour moi ce quinquennat 2017 - 2022 marquera une rupture avec l’enlisement de ces dix dernières années.  »


      Qu’est-ce qui vous rend si optimiste ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 19:34

      @Jean-Pierre Llabrés
      Ce qui rend optimiste, c’est que l’UE commence à craquer de partout... : Schengen est dans les choux ; l’ Islande refuse d’entrer dans l’ UE ; demande de référendum sur la sortie de l’ UE en Autriche ; référendum au Royaume Uni sur le Brexit ; la Tchéquie songe à la sortie en cas de Brexit ; la Pologne s’en prend à l’ OTAN...


    • César Castique César Castique 1er mars 23:01

      @Fifi Brind_acier

      « Ce qui rend optimiste, c’est que l’UE commence à craquer de partout... : Schengen est dans les choux... »


      Ça, c’est grâce aux « racistes » et aux « xénophobes » - pour user de ta terminologie à le con - d’un peu partout, tu y as pensé ?

       smiley smiley smiley smiley smiley

    • Martha 2 mars 11:10

      @Jean-Pierre Llabrés

       On a touché le fond.

       Maintenant on sait ce que cela signifie la soumission à la commission européenne, à la BCE et à l’OTAN.

       C’est la ruine de la France, soumise à tribut, l’utilisation de notre armée pour des combats qui ne sont pas ceux des français* et pour finir le glyphosate pour tous ! Sans parler des autres imbécilités : soumission aux diktat de la LGBT, des Berger & C°.

       Les élections Présidentielles 2017 vont être, de façon très claire, POUR ou CONTRE cette Europe qui nous entraine dans une décadence généralisée profonde et des guerres contre le droit des peuples qui se termineront très mal.

       Le FN à révisé sa copie : on l’entend moins parler de changer l’Europe et plus de « sortir de l’Europe », mais ce sont des copieurs et ils sont nuls. Le PS et l’ex UMP on les a vu faire, C’est le renvoi définitif.

       Les Français savent maintenant que l’on ne peut rien changer en votant nul ou en n’allant pas voter :
       => ils ont vu deux fois où cela les a amené : un pays qui part en vrille.
       Il faut dire que jusqu’ici la classe politique éligible n’était vraiment pas recommandable. Dans un sens cela à été positif, ils ont très bien réussi une chose : en faisant ce choix intelligent ils ont prouvé de façon irréfutable que cette classe politique est pourrie tout autant que l’Europe à laquelle ils nous ont inféodé et fait la preuve de la dangerosité de l’OTAN.
       
       S’ils veulent que cela change, en 2017, il faut au contraire qu’ils aillent voter massivement pour le seul parti crédible, l’UPR, qui propose de les sortir de là, en utilisant le statut spécial du Président Français élu démocratiquement au suffrage universel, comme l’outil de la réussite.
       la pression européiste n’a pas pu changer ce statut,encore, parce qu’elle sait que, pour le moment, c’est le meilleur moyen d’asservir la France - Il faut en profiter et ne pas laisser passer cette occasion, cinq ans, c’est long, on l’a vu deux fois et au bout de ce compte là, y aura-t-il encore une élection ?

       *Urgent : consulter le site upr.fr. L’actualité est intéressante à consulter, mais il est important de suivre ce qui àaété publié sur ce site depuis le début.

       * après avoir démoli la Lybie et assassiné son chef légitime et avoir mis ce Pays, qui avait tout pour réussir et qui le faisait très bien, dans la ruine et à feu et à sang et avoir livré le pays à des bandes armées, voilà que le gouvernement socialiste y retourne dans une opération qu’il aurait voulue garder secrète.
       Ne parlons pas de la Syrie, ni de l’Afghanistan, pour ne pas lasser.
       Il s’agit là d’imbécilités criminelles cette fois.


    • Ar zen 2 mars 15:14

      @César Castique

      Faudrait aussi interroger la Suisse, la Norvège, la Grande Bretagne et l’Irlande sur Schengen !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mars 19:19

      @César Castique
      Mon pauvre ami, le FN est en train de discuter « Perspectives pour une Nouvelle Europe », il ne s’agit donc plus d’en sortir.
      PS : la formule « Nouvelle Europe » était celle d’ Hitler.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mars 19:22

      @César Castique

      Vous vous êtes fait rouler dans la farine, le FN discute en ce moment «  des perspectives pour une Europe nouvelle ». Il n’est donc plus question d’en sortir, mais de faire croire comme la Gauche néo cons, qu’on peut changer l’Europe...


      PS : la formule « Europe Nouvelle » était celle d’ Hitler.

    • Alpo47 Alpo47 1er mars 09:30

      Personne ne pourra être candidat, et encore moins élu, sans avoir l’aval du système captateur en place. Regardez 2012 et Melenchon, non seulement sa campagne était « stupide » mais tout le monde se rappelle sa déclaration dès l’annonce des résultats du premier tout ; un ralliement total et sans conditions à F.Hollande et sa clique. « Tout ça pour ça » ...
      Et, de toutes façons qui a déjà tenu ses promesses après avoir été élu ? Aucun. Jamais.

      Les élections ne sont qu’une mascarade destinée à maintenir l’illusion que le pouvoir appartient au peuple. Ce n’est plus le cas, nous avons juste le choix entre « la peste » et « le choléra ». Qui va nous mentir et manipuler pendant 5 ans , tout en servant les intérêt de la ploutocratie au pouvoir. Comment un homme intègre pourrait il passer le filtre des 500 signatures. Aucune chance.

      J’ajoute que malheureusement, quelles que soient les idées de bons sens que l’on lit ici ou là, le pouvoir de changement ne nous appartient plus. ILS ont le pouvoir et ne le lâcheront pas. Le système prédateur est en place et détient tous les leviers du pouvoir , y compris la justice. Dernièrement, une femme a été condamnée à 6 mois de prison pour avoir volé une pizza. Les exemples abondent de l’évolution de la justice dure et implacable -injuste- pour le peuple. Qui d’entre nous serait encore en liberté après avoir « fait comme Cahuzac ». Lui plastronne encore en toute liberté.

      Personne doué de raison ne scie la branche sur la quelle il est assis.


      • Fergus Fergus 1er mars 09:53

        Bonjour, Alpo47

        Votre constat est malheureusement très largement fondé. Et l’on ne changera de modèle « démocratique » que sous la pression populaire, si elle voit le jour. C’est malheureusement improbable dans le climat de résignation actuel.

        Pour ce qui est de la condamnation de cette femme pour un vol de pizza, je n’y crois pas un instant, sauf si la personne en question avait déjà un casier chargé ou a agressé des policiers lors de son interpellation. 


      • Alpo47 Alpo47 1er mars 10:45

        @Fergus
        Salut Fergus ,
        Je ne retrouve pas le lien pour la « voleuse » ... Cela se passait dans le sud-ouest, à Tarbes il me semble et ça devait être dans la dépêche du midi, il y a environ 3 mois. Bon, c’est vrai, j’ai « oublié » de dire qu’elle a sorti une lame sous le nez des vigiles (sans blesser personne). Il n’empêche que je trouve la peine très lourde, excessive même.

        Pour le reste, notre pays est dans un état « semi-comateux. Nos dirigeants peuvent même mener des aventures guerrières à l’étranger , impliquant tout le pays, sans que personne ne s’en émeuve. En tout cas, en public.
        Y aura t-il un jour une  »goutte d’eau« qui fera déborder le vase de l’exaspération. C’est leur plus grande crainte, mais je n’y crois guère. Les mesures de surveillance »anti-terroristes« , en fait pour surveiller le peuple, sont là pour ça et une vie de  »moutonnage" ne prédispose pas à l’action.

        Ensuite, une révolte populaire ne sera pas la solution. La violence n’amène que de la contre-violence et des dispositions sécuritaires encore plus dures.


      • Fergus Fergus 1er mars 11:54

        @ Alpo47

        « une révolte populaire ne sera pas la solution. La violence n’amène que de la contre-violence et des dispositions sécuritaires encore plus dures. »

        Je suis d’accord sur ce point et je l’ai souvent écrit : trop souvent les mouvements de nature révolutionnaire violents débouchent sur des reprises en main encore plus répressives et liberticides.

        C’est pourquoi j’ai parlé de « pression populaire » pouvant, en l’occurrence, s’exercer par des manifestations nombreuses et massives, voire le déclenchement d’une grève générale paralysante pour le pouvoir.

        Mais comme vous, « je n’y crois pas ».


      • tonimarus45 1er mars 17:59

        @Fergus___ pourtant un employe de supermarche fut vide parce qu’il recuperait des produits jetes dans une benne,un autre parce qu’il avait offert son’’hanburguer"a un sdf


      • tonimarus45 1er mars 18:12

        @Fergus—voilà en copie colle la des causes d’un licenciement

        Licencié pour faute grave, la sanction a été sans appel pour un électricien de l’usine PSA de Valenciennes. La direction lui reproche d’avoir récupéré des joints thermiques où sont entassées les pièces destinées à être envoyées au rebut. L’usine Peugeot-Citroen de Valenciennes stipule bien dans son règlement que rien ne devait sortir de l’entreprise. Mais cet ouvrier décrit comme modèle par ses chefs était loin de se douter de ce qu’il encourait.« J’ai vu une benne qui a servi pour les congés du mois d’aout et il y avait ces fameux joints dans la benne. Je reconnais la faute, je ne peux pas nier, mais de là à arriver à un licenciement sec pour ce genre de vol », explique Dominique Danquouins, électricien.

        Zèle de la direction

        Selon les syndicats, ce matériel était voué à terme à la destruction. Ce n’est pas la première fois que la direction de PSA Valenciennes s’illustre par son zèle à faire appliquer le règlement. Il y a trois ans, Romy Terryn, salariée de PSA Valenciennes, avait reçu une lettre de licenciement, accusée de ne pas avoir rendu une raclette ménagère d’une valeur de trois euros. Il y a trois ans la direction de Valenciennes avait été désavouée et l’ouvrière réintégrée. Pour cette fois, le groupe assume la sanction...

        Alors licencie pour un vol de pizza vous n’y croyez pas ou cela vous arrange de ne pas le croire


      • tonimarus45 1er mars 18:31

        @Fergus— et encore

        Le Parisien | 17 Oct. 2014, 17h20

        L’affaire avait fait grand bruit en 2012. Une ancienne caissière d’un supermarché de Nancy, qui avait été licenciée pour avoir supposément volé un pain au chocolat d’une valeur de 0,39 euro, a obtenu 8 800 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif par le Conseil de prud’hommes de cette ville.



        L’ex-caissière contestait avoir volé les viennoiseries, alors que le groupe Lidl affirmait qu’elle avait consommé un pain au chocolat à deux reprises, sans les enregistrer en caisse..



      • Fergus Fergus 2 mars 09:20

        Bonjour, tonimarus45

        Je suis moi aussi indigné par certaines décisions de justice disproportionnées, et j’ai déjà eu l’occasion d’en dénoncer quelques-unes.

        Simplement, il convient d’être précis car il existe réellement des cas où la décision n’est pas liée à un événement mineur mais consécutive à un parcours de délinquance ou à des circonstances violentes.

        Merci pour vos liens.


      • fcpgismo fcpgismo 1er mars 09:36

        En dehors de la décroissance il n’y aura pas de salut

        -décroissance démographique pour rendre à la nature,au monde du vivant, la terre volée,saccagée, par les humains
        -décroissance économique.
        Criminalisation de la cupidité
        Criminalisation de l’avidité
        FRATERNITE EGALITE FRUGALITE.

        • Fergus Fergus 1er mars 10:02

          Bonjour, Le Canard

          Entièrement d’accord avec la tonalité de votre article. Le système français est en effet une aberration car il remet la politique de notre pays entre les mains d’un homme prétendument providentiel. Ce système est clairement de nature monarchique.

          Cela fait des décennies que je souhaite voir disparaître ce modèle pour la mise en place d’un système parlementaire primo-ministériel qui privilégie le débat d’idées lors des élections générales. Cela et la mise en place d’un scrutin proportionnel permettant l’émergence de forces politiques nouvelles.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 19:20

            @Fergus
            Génial, vive la IVe République, son scrutin proportionnel, ses 24 gouvernements en 12 ans et son impuissance ... Si vous avez le temps, « La IVE République » de Jacques Fauvet.


          • Fergus Fergus 2 mars 09:24

            Bonjour, Fifi Brind_acier

            Génial, ce retour en arrière de la pensée UPR ! Il vous a sans douté échappé que le monde a évolué, de même que les attentes des peuples. Le modèle que je défends est celui qui fonctionne parfaitement dans les pays scandinaves. Pourquoi le personnel politique français serait-il condamné à n’être jamais adulte ?


          • Le chien qui danse 1er mars 10:23

            Ben visiblement JL Mélenchon à l’air de l’avoir compris et veut tenter un uppercut direct en tentant de se faire élire et de mettre en place une constituante et de passer la main dès que possible afin d’éliminer la fonction présidentielle ; Donc vous savez pour qui voter.
            De plus il prône une vision d’un renouveau politique économique et social vers les tendances qui se pointent à l’horizon, vers l’avenir quoi, on a l’outil aujourd’hui reste à vouloir s’en servir...


            • Ar zen 1er mars 13:43

              @Le chien qui danse

              On attend avec impatience son programme de gouvernement ! Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! Alors, demain on rase gratis ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er mars 13:45

              @Le chien qui danse

              Tout ce cirque pour en venir à la conclusion que les institutions humaines étant ce qu’elles sont, elles ne sont pas parfaites, et qu’il suffirait d’avoir des institutions parfaites pour que tous les problèmes de l’humanité s’évanouissent par magie.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 19:27

              @Le chien qui danse
              Ce qui se profile dans les tuyaux européens, c’est plus de fédéralisme et la fin des Etats Nations. En enlevant aux Etats la collecte des impôts et la gestion du budget, droit régalien, qui depuis l’antiquité, définit « un Etat ».


              Dans son projet pour 2017, Mélenchon annonce la sortie des Traités européens, on verra ce qu’il en sera de son programme...

            • Le chien qui danse 1er mars 22:51

              @Ar zen
              Je répond à l’attente de l’auteur de l’article on verra ce qu’il en sera cette année. Toujours est-il qu’il prend les devants et ne promet rien. il dit bien qu’il n’est que le vecteur des insoumis pas leur maitre ni leur mentor. Il fait des propositions qui ma foi sont une attente de beaucoup mais si personne du peuple le soutien ben il ira à la pêche...


            • Le chien qui danse 1er mars 22:54

              @Olivier Perriet
              Je ne crois que cela soit son propos, certes certaines institutions sont encore indispensable face à l’incurie humaine mais la volonté est de faire en sorte qu’elles ne se substitue pas à la responsabilité personnelle.


            • Le chien qui danse 1er mars 22:55

              @Fifi Brind_acier
              Ben oui on verra, mais en attendant il met les mains dans le camboui et c’est le seul.


            • Le chien qui danse 1er mars 23:03

              a@Fifi Brind_acier

              Je crois comprendre que son espérance est que ça fasse tâche d’huile, c’est pas gagné c’est sur, mais la sortie des traités c’est seulement si il n’y a pas moyen ou volonté des les réécrires dans l’intérêt des peuples.
              Et puis ce n’est qu’un aspect de son programme, le plus gros sera de mettre à genoux la finance et là c’est du lourd, si « il » ou plutôt « on » reste seul ce sera rapé. De toute façon celui/celle et ceux/celles qui veulent s’attaquer au « système » ont intérêt à être nombreux, actifs et déterminés sinon rien ne bougera et le chaos sera l’avenir tôt ou tard.


            • Spartacus Spartacus 1er mars 12:24

              En fait c’est l’ignorance de la prise en compte du « conflit d’intérêt » qui est le problème.

              Notre démocratie est morte des privilèges statutaire et du financement public des partis.

              Seul la crème des étatistes de partis subventionnés peuvent franchir les barrages des castes.

              Entre un Enarque de gauche ou un Enarque de droite, fonctionnaires à vie, le choix est spolié à la population par une caste qui accorde des privilèges à ceux qui sont dans leurs camps et inflige des charges sur les autres qui ne le sont pas..

              • Le chien qui danse 1er mars 12:42

                @Spartacus
                Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé,Le disc et rayé....


              • Le chien qui danse 1er mars 12:43

                @Le chien qui danse
                Arf,trop pulsif mon com, le disc EST rayé.. s’cuse spartaf


              • Auxi 1er mars 18:10

                @Spartagugusse


                Spartagugusse, file dans ta chambre, tu n’as rien à faire sur un site pour adultes ! Allez, ouste !

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 12:55

                Il est quand même étonnant qu’après 73 ans d’ Europe, il existe encore des gens pour croire que la Constitution française soit responsable de quelque chose...
                Elle est sans cesse remaniée, et violée, pour l’adapter aux Traités européens.
                Et soigneusement vidée de toute souveraineté.
                Qui détient le pouvoir ? La Troïka et pas Hollande.


                ** Les réformes en cours sont dictées par le FMI. Les réformes des professions règlementées, la réforme du travail, ce n’est pas Hollande, c’est le FMI.

                ** La Commission européenne distribue les directives aux 28 pays .
                La fin des CDI, le gel des retraites, la fin de la sécurité sociale, la baisse des indemnités chômage, la privatisation des barrages ou des aéroports de Nice et de Toulouse, ce n’est pas Hollande, c’est la Commission européenne.

                ** Le droit de financer l’aéroport de Notre Dame des Landes par l’ Etat, c’est l ’UE.

                ** L’interdiction faite à Intermarché d’acheter plus cher la viande française, ce n’est pas Hollande, c’est l’ UE etc, etc.


                Alors à quoi sert le Président de la République dans l’ UE ? A appliquer les politiques européennes. Il est interdit de faire des politiques intérieures nationales. Hollande ne sert plus l’intérêt général de la France,ni des Français, qui sont de plus en plus nombreux à s’en rendre compte.

                On peut toujours réfléchir à ce que devrait être une autre Constitution, mais la priorité c’est de se rassembler pour sortir de l’ UE. Sans Etat souverain, c’est la Constitution européenne qui s’applique, le TFUE, car le Droit européen est supérieur au Droit des Etats.

                • tonimarus45 1er mars 18:38

                  @Fifi Brind_acier—bonjour — 

                  Tout a fait—il n’y a que les «  »tartufes«  » pour croire que ce n’est pas l’europe qui est en grande parti responsable du desastre ou nous nous trouvons.Les plus « filous »"(pour ne pas dire plus) etant ceux qui bien que le sachant disent que c’est faux


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 19:12

                  @tonimarus45
                  Oui, mais c’est difficile de s’en rendre compte. La pièce de théâtre continue comme si rien n’était.
                  Tout fonctionne « comme si », comme si le Gouvernement décidait de tout. La Chaîne parlementaire diffuse des débats à l’ Assemblée et au Sénat ; le Conseil des Ministres a lieu toutes les semaines ; le porte parole du Gouvernement rend compte etc


                  Alors que c’est un village Potemkine. En trompe l’oeil.
                  80% des lois françaises sont d’origine européenne, la majorité des compétences de l’ Etat a été déplacées vers les Instances supranationales que sont la BCE, le FMI, l’ OTAN, la Commission européenne. Mais les médias et la classe politique ne le disent pas.

                  D’ailleurs, dans le journaux télévisés, il n’y a aucune « page européenne », on passe direct de la France aux questions internationales.

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er mars 13:37

                  Voilà ce que je préconise depuis des années : REFUSER LES CIRQUES ÉLECTORAUX ! 


                  En effet c’est le monde entier qui est dans l’impasse et qui ne peut plus continuer avec les mêmes pratiques et la même organisation sociale et politique qui fonctionne avec les idées archaïques des siècles passés ! 

                  Refuser le Leurre démocratique français, c’est déjà commencer à refuser l’idée des « précoces » à « Droite » comme à « Gauche », qui ne servent en définitive qu’à la « préchauffe » des « compartiments des électeurs »  et donc à préparer et à réussir la tenue du cirque électoral ! 

                  Il n y a pas d’alternative ni à Droite ni à Gauche ; Sarkozy et Hollande, les Français n’en veulent pas ! Juppé et Valls ne peuvent jamais être grandis et transformés en « présidentiables » même si la Maison du Sondage et de la Désinformation arrive à distribuer ses « chiffres préfabriqués » à domicile ! 

                  - Juppé est comme Chirac, un « classique Di Goulliste » aux idées figées ; tout au plus il confortera l’inertie et rendra la situation française plus complexe...

                  - Valls n’a aucune connaissance de la « France », il ignore et histoire et l’ambition du peuple de France, il ne peut rien donner au peuple en étant juste « content d’être là »... En ce qui le concerne, c’est juste une « réussite individuelle » de quelqu’un qui vient « d’ailleurs » et qui a « réussi » mais qui ne peut aider les Français à réussir chez eux ! 

                  La France a besoin de se voir elle-même et de se refaire ; la solution est en elle et pas en dehors d’elle ! Il suffit juste de se détourner du « Mirage européen » pour apercevoir la réalité ...

                  Le peuple de France en a t-il le courage ?

                  • soi même 1er mars 13:54

                    A la lecture de cet avis je suis à nouveaux placer devant une évidence criante l’absence de pensé jusqu’au bout des ultimes emplois de ses arguments que l’on énonce pour dénoncer ce que il ne nous convient pas.

                    Certes, un Régine Présidentiel peut représenter beaucoup de défaut surtout quand la Constitution renforce considérable le pouvoir exécutif , au détriment du législatif.

                    En même temps l’on peut comprendre que l’on doit arrêter de légitimé un synthème politique qui n’a plus aucune légitimité et se comporte comme la nouvelle noblesse de cour.

                    Et en même temps , il faut bien être réaliste, le nihilisme politique n’a jamais été une réponse , et l’on doit passé par la forme qui est aujourd’hui en vigueur aujourd’hui et ne plus tenté d’aller vers la révolution où le coup d’état car elles ses révèlent tous comme des voies de garages.

                    D’on nous devons voter et pour vote bien , rien ne vous empêche de fonder un nouement où encore mieux prendre le train en marché d’un partie existant en accord avec vos conviction idéals.

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès