• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La riposte russe

La riposte russe

Décidé à suivre son propre agenda, Moscou est à l'offensive. Comme d'habitude dans les situations de crise, Vladimir Poutine se montre actif, non réactif. Loin de se laisser mener par l'événement, il le préempte.

Les capitales occidentales vocifèrent, elles fulminent, elles se déchaînent contre Moscou. Dans un accès de délire, Hillary Clinton accuse le Kremlin de saboter les élections américaines. Les matamores galonnés du Pentagone menacent la Russie de l'apocalypse nucléaire. Justicier planétaire, François Hollande veut traîner Vladimir Poutine devant les tribunaux. On s'imagine sans doute que cette hystérie collective va intimider la Russie, la discréditer, la faire plier. C'est exactement le contraire. Décidé à suivre son propre agenda, Moscou est à l'offensive. Comme d'habitude dans les situations de crise, Vladimir Poutine se montre actif, non réactif. Loin de se laisser mener par l'événement, il le préempte.

La riposte russe se manifeste d'abord, évidemment, sur le terrain syrien. L'Occident fait feu de tout bois pour sauver la mise à ses protégés d'Alep-Est. Sa presse mobilise une opinion manipulée par des officines vêtues de blanc qui sont humanitaires le jour et terroristes la nuit. Washington menace l'Etat syrien de nouvelles bavures contre ses soldats qui luttent courageusement contre Daech. Le Département d'Etat se délecte à l'avance des pertes humaines que subira la Russie si elle s'entête à combattre les coupeurs de tête. Il brandit, sans vergogne, le spectre d'une sanglante offensive terroriste qui viendrait frapper au cœur des villes russes.

Avalanche d'ignominies, mais pour quel résultat ? Zéro. Au moment où les dirigeants occidentaux se consument en invectives, les opérations aériennes russes redoublent d'intensité à Alep. Elles permettent à l'armée syrienne d'engager la reconquête des quartiers orientaux de la ville tombés aux mains des bandes armées en 2012. Washington et ses affidés voulaient empêcher la Syrie de recouvrer sa souveraineté dans sa capitale du Nord. Ils rêvaient de faire d'Alep le centre névralgique de cette rébellion modérée qui n'existe que sur le papier. Le résultat de tous ces efforts, c'est que Damas a repris l'offensive et engagé la bataille décisive. Si Alep-Est est libérée, c'est la pseudo-révolution syrienne qui bascule dans les poubelles de l'histoire.

La Russie accompagne l'offensive terrestre à Alep-Est, mais elle organise aussi le déploiement des batteries S-300 et S-400 sur l'ensemble du théâtre d'opération syrien. L'installation de ce dispositif anti-aérien sophistiqué est un message explicite destiné aux faucons de Washington : ils seraient imprudents d'aller s'y brûler les ailes ! Moscou ne laisse aucun doute sur sa détermination à pulvériser tout appareil hostile venant parader dans le périmètre. Cruelle ironie de l'histoire ! Voulant rééditer le précédent libyen, Washington rêvait d'imposer une "no fly zone" à l'aviation syrienne. Hillary Clinton agite encore cette marotte à chaque meeting comme si c'était la panacée universelle. C'est raté. Aujourd'hui c'est Moscou qui impose la "no fly zone" à Washington. Et la Russie le fait au bénéfice d'un Etat souverain dans le respect du droit international.

Cet échec du camp impérialiste sur le terrain militaire n'est pas le seul. La riposte russe est aussi d'ordre politique. Avec habileté, le Kremlin a su trouver un modus vivendi avec Ankara. La Turquie ne renonce ni à combattre les Kurdes ni à soutenir les rebelles. Mais les Néo-Ottomans ont revu leurs ambitions à la baisse. La Turquie s'est rapprochée de la Russie par intérêt, signant avec elle un important accord gazier au moment où les USA fulminent contre le Kremlin. Prix à payer pour l'abandon d'Alep-Est par Ankara, Moscou lui a concédé avec l'assentiment implicite de Damas une zone-tampon au Nord de la Syrie.

Principal allié militaire des USA dans la région, la Turquie se résout donc à laisser les mains libres à la Russie du moment qu'on lui offre des garanties contre le séparatisme kurde. Dans la partie de poker qui l'oppose à la Maison Blanche, ce compromis avec les Turcs est un précieux atout entre les mains du Kremlin. Il illustre la supériorité de la diplomatie de conciliation d'un Lavrov sur la diplomatie d'intimidation des braillards de Washington. D'autant que Moscou, en même temps, scelle son alliance avec Pékin, Damas et Téhéran, se rapproche du Caire et soigne ses relations avec la plupart des pays de la région moyen-orientale.

Initiative militaire, succès diplomatique. Les faits parlent d'eux-mêmes. La Russie est de retour. Mais il y a un troisième front. Face aux menaces des Docteur Folamour du Pentagone, devant cette avalanche d'injures et de provocations, que fait Vladimir Poutine ? Exactement l'inverse. Aucune menace, aucune surenchère. Mais il tire les conséquences de la politique agressive des USA. Les deux pays coopéraient dans le domaine énergétique et nucléaire. C'est fini. Un décret de Vladimir Poutine vient de suspendre l'accord de coopération sur le plutonium. Cette décision est liée à "l'apparition d'une menace sur la stabilité stratégique suite aux actes inamicaux des Etats-Unis à l'encontre de la Russie".

Les USA ont installé un bouclier anti-missiles en Europe de l'Est. Ils multiplient les manœuvres militaires avec leurs satellites aux frontières de la Russie. Le Pentagone envisage ouvertement la perspective d'un conflit meurtrier avec la Russie. Soit. La Russie ne menace personne, mais elle organise des manœuvres à Kaliningrad où elle déploie ses missiles dernier cri "Iskander M". Simultanément, on envisage à Moscou la réouverture de bases militaires russes en Egypte, au Vietnam et à Cuba. Pour un pays qui a subi deux invasions dévastatrices au cours des deux derniers siècles (Napoléon et Hitler), la dissuasion n'est pas un vain mot. L'ours russe est un animal paisible, mais prière de ne pas l'importuner, il va grogner.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • fred.foyn 13 octobre 2016 08:21

    Vous avez raison de montrer l’intelligence d’un côté et la bêtise de l’autre..Un véritable politicien face à des amateurs en perdition... !


    • njama njama 13 octobre 2016 09:13

      @fred.foyn

      Hollande consacre 30 % de son temps à bla-blater avec des journalistes, alors effectivement si ces 70 journalistes avec lesquels il entretient des relations régulières sont ses informateurs ... ceci explique cela ... quand on sait à qui appartient la presse

      http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/une-journaliste-de-l-obs-balance-70872


    • gogoRat gogoRat 14 octobre 2016 19:24

       serait -il devenu tabou de remarquer que les lumières supposées ou auto-proclamées risquent de tenir dans l’ombre des sons de cloche (?) rendus inaudibles par leurs incessants bavardages monopolistiques ; ce dont peut témoigner ce genre de furetage dur la toile :
      https://www.qwant.com/?q=poutinol%C3%A2trie+en+France&client=qwantfirefox
       prudence ! La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier aux militaires ... et aux va-t-en guerre ! 
       Et la voie diplomatique exige un minimum de respect et d’écoute de chacun ...


    • Pilule Rouge Pilule Rouge 16 octobre 2016 22:16

      @fred.foyn
      La bande à Satan est furieuse contre Poutine parce qu’il ose résister au nouvel ordre mondial des Bilderberg. On vit vraiment Star Wars pour de vrai, c’est fascinant.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 octobre 2016 08:39

      Que les locataires du pentagone et les vieux chevaux (et juments) de retour américains soient des matamores n’est pas nouveau, ils l’ont montré en maintes occasion et sont passés à l’acte plusieurs fois. Ce n’est pas une raison pour que nos dirigeant, déjà habitués à servir de paillassons, se transforment en serpillières.



      • Algérien (---.---.115.96) 13 octobre 2016 08:48

         La complexité de la situation est telle que les occidentaux s’embrouillent dans l’utilisation de leurs armes, atouts, arguments, leur front commun se délite en raison des intérêts particuliers des uns et des autres : ce qui les unit, c’est le soutien aux mercenaires et les velleités de destruction des racines du nationalisme arabe.


        • roman_garev 13 octobre 2016 09:22

          @Algérien

          « ce qui les unit, c’est le soutien aux mercenaires et les velleités de destruction des racines du nationalisme arabe. »


          Vraiment ? Mais ils s’en foutent de ces deux mouches insignifiantes. Ce qui les unit, c’est la soif d’annihiler tout État insoumis au pouvoir absolu du capital international. La Yougoslavie, la Libye et l’Irak réduits en poussière par leur soins, c’est le tour de la Russie et de la Syrie.

        • Abou Antoun Abou Antoun 13 octobre 2016 09:21

          A l’auteur,
          Vous méritez parfaitement votre qualificatif d’« analyste politique ».


          • njama njama 13 octobre 2016 09:37

            @ Bruno Guigue
            Au moment où les dirigeants occidentaux se consument en invectives, les opérations aériennes russes redoublent d’intensité à Alep.

            dommage votre information n’est pas sourcée. Les opération aériennes russes et syriennes ne s’arrêtent pas en Syrie, mais les bombardements ont été arrêtés sur Alep depuis mardi matin selon Al Manar, journal du Hezb... comme vous le savez.
            A Alep, les miliciens utilisent des civils comme boucliers humains. Rumeurs sur des Cobras en Syrie 11 Oct, 2016
            Mardi matin, l’aviation a elle aussi suspendu ses frappes. Il n’y plus de combats acharnés dans les quartiers de Suleiman Al-Halabi et de Boustan Al-Basha, les parties opposées n’échangeant que de courtes rafales au fusil d’assaut. Les djihadistes pilonnent les quartiers avoisinants au mortier et au moyen de roquettes artisanales.


            • njama njama 13 octobre 2016 10:09

              Depuis que François Hollande a été libéré par Vladimir Poutine de ses tergiversations, les médias, libérés eux aussi (11 oct.) de ces atermoiements schizophréniques présidentiels sur la Russie, ont embrayé illico tous au taquet sur la gâchette avec des salves d’obus d’intox pour voler au secours de leurs bons amis « terroristes modérés » à Alep :

              Le Monde > Les quartiers orientaux d’Alep de nouveau bombardés
              L’Express > Alep (Syrie) - Syrie : Alep replonge dans l’enfer des raids aériens ...
              Europe1 > Syrie : les raids russes « les plus violents » sur Alep depuis plusieurs ...
              Le Point > Syrie : des raids russes sur Alep plus violents que jamais
              La Croix > Syrie : Alep replonge dans l’enfer des raids aériens russes

              Les canonnades de la presse alignée continueront vraisemblablement sans discontinuité à nous faire accroire à des bombardements massifs sur les « rebelles » alors que des civils leur servent de boucliers humains. La blitzkrieg est surtout médiatique, certainement très exagérée, car elle ne saurait correspondre à des combats en milieu urbain.

              Reuters > RPT-L’Est d’Alep à nouveau pilonné par l’aviation russe 12 octobre

              De quels bombardements Le Monde, L’Express, Europe1, Le Point, La Croix ... et autres confrères parlent-ils ? Kerry : – Avez-vous des vidéos des avions qui attaquaient ?

              La chaîne de télévision Al-Mayadeen, nous apprend par ailleurs qu’ en Syrie, les terroristes de Jund al-Aqsa qui combattait périodiquement aux côtés du groupe terroriste État islamique (Daech) adhèrent au Front al-Nosra et forment une alliance dans l’espoir de maintenir leur contrôle sur la partie est de la ville d’Alep.

              des forces démocratiques à Alep ?

               la bataille d’Alep 19 juillet 2012 !  « Le camp rebelle rassemble une multitude de brigades, la plus importante à Alep étant jusqu’en 2014 le Liwa al-Tawhid [groupe islamiste sunnite proche des Frères musulmans]  intégrée initialement à l’Armée syrienne libre, puis au Front islamique. »


              • njama njama 13 octobre 2016 10:32

                @ Bruno Guigue
                Ils rêvaient de faire d’Alep le centre névralgique de cette rébellion modérée qui n’existe que sur le papier.

                Je confirme, elle n’existe que sur le papier, que dans le storytelling des médias particulièrement à Alep ! Tout est parti de Homs en 2011 qui est le centre géographique de la Syrie par lequel passent toutes ses artères de communication, nord-sud, est-ouest. Homs libérée par l’armée syrienne en mai 2014. Il n’y a jamais eu de rébellion à Alep, même pas une petite « modérée », c’est de l’enfumage des médias, Alep n’a jamais été une ville rebelle.
                Je me répète :

                des forces démocratiques à Alep ?

                 la bataille d’Alep 19 juillet 2012 !  « Le camp rebelle rassemble une multitude de brigades, la plus importante à Alep étant jusqu’en 2014 le Liwa al-Tawhid [groupe islamiste sunnite proche des Frères musulmans]  intégrée initialement à l’Armée syrienne libre, puis au Front islamique. »


                • njama njama 13 octobre 2016 15:53

                  Tout est parti de Homs en 2011

                  Malgré la guerre, un migrant syrien rentre au pays
                  04 Oct 2016 Bahar Kimyongur
                  Ibrahim Moussa, Syrien, 42 ans, vit en Belgique depuis 1999. Né dans une famille alaouite de sept enfants à Mkharam el Fouqani dans la province de Homs, il a décidé de rentrer au pays pour aider sa famille et son pays malgré la guerre.
                  [...]
                  D’après vous, comment a commencé cette guerre ?

                  La guerre n’a pas commencé en 2011. Elle était déjà palpable en 2005. Les terroristes takfiris ont creusé des tunnels dès cette époque, notamment à Homs.
                  Avant 2011 déjà, il existait deux Homs : une Homs terrestre et une Homs souterraine.
                  Les djihadistes ont acheminé des armes via ces tunnels. Mon cousin germain (fils de ma tante maternelle dont je tairai le nom pour des raisons de sécurité) était ingénieur hydraulique à Homs.
                  Il m’a dit que sous Homs, il y avait 2 tunnels (l’un suivant un axe Nord-Sud, l’autre Est-ouest) servant à réparer les conduits d’eau, les égouts etc.
                  Mon cousin a découvert un réseau impressionnant de galeries au début du prétendu printemps syrien en 2011. Des experts russes ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont estimé le début des travaux de creusement suspects à l’année 2005.
                  Au début, les Homsiotes n’ont pas compris ce qui se tramait. Quand vous demandez aux habitants de la ville s’ils ont noté les moindres agissements étranges, ils se souviennent quasi tous des bruits venant du sol mais ne s’imaginaient pas à l’époque que ces tunnels allaient servir à une guerre souterraine contre la Syrie.
                  Entre 2005 et 2011, les milieux djihadistes se passaient le mot : « Bientôt, nous allons passer à l’action en Syrie ». Certains ont mis leurs familles à l’abri bien avant le début des événements.

                  [...]

                  http://www.investigaction.net/malgre-la-guerre-un-migrant-syrien-rentre-au-pays/


                • njama njama 13 octobre 2016 15:56

                  (suite) Pourquoi à Homs ?

                  Homs est située à un endroit stratégique, à mi-chemin entre Alep et Damas, et entre Deir-ez Zor et la côte.
                  Homs est au centre de la Syrie. Elle est comme le cœur qui pompe le sang et le redistribue dans tout le corps.
                  Homs est un carrefour qui relie toutes les villes syriennes situées aux extrémités du pays.
                  Sa proximité avec le Liban (à peine 40 km) fait de Homs une plateforme du trafic d’armes. Homs a deux frontières avec le Liban : l’un du côté de Tall Kalakh et l’autre du côté de Qousseir.
                  La fourniture en armes a été assurée par les agents de Saad Hariri, notamment Okab Saqr.
                  Pour les terroristes, la prise de Homs permettait de couper le pays en deux.
                  A l’époque, deux organisations djihadistes terrorisaient le Liban : Fatah al Islam au Nord, Jund al Cham au Sud. Elles étaient surtout actives dans les camps palestiniens de Nahr el Bared à Tripoli (Nord) et Aïn el Heloué au Sud, près de Saïda.
                  Avant même le « printemps syrien », ces organisations ont commis des attentats en Syrie ainsi que des assassinats ciblés relativement peu médiatisés. Certains journalistes occidentaux racontent qu’il n’y avait aucun djihadiste en Syrie en 2011.
                  C’est un mensonge odieux. Les djihadistes de Fatah al Islam et Jund al Cham étaient très actifs, à la fois en Syrie et au Liban.
                  Ils étaient entretenus par le clan Hariri et les services secrets saoudiens notamment par Bandar Ben Sultan et avaient pour mission d’affaiblir le Hezbollah et ses soutiens, notamment l’Etat syrien.
                  Entre 2005 et 2011, les djihadistes des camps palestiniens du Liban étaient en lien avec les djihadistes irakiens liés à Zarqaoui, le fondateur de L’EI d’Irak. Ils étaient en phase préparatoire pour une insurrection d’envergure contre le gouvernement et le peuple syriens.
                  Ils étaient le Daech et le Front al Nosra de l’époque.
                  Rappelons-nous qu’en 2007, ils décapitèrent des dizaines de soldats libanais. Mais les médias occidentaux évitent de parler de tout cela. Ils veulent empêcher leur opinion publique d’établir une quelconque connexion entre les mouvements djihadistes du Liban, d’Irak et de Syrie pour faire admettre l’idée qu’en mars 2011, l’opposition syrienne était unanimement démocratique.

                   


                • njama njama 13 octobre 2016 16:00

                  As-tu participé à la lutte contre les forces d’occupation djihadiste dans ton pays ?

                  Chaque Syrien s’est chargé d’une mission patriotique.
                  Certains défendent le pays par leurs écrits et leurs discours.
                  D’autres se sont portés volontaires pour soigner les blessés et collecter des médicaments.
                  D’autres ont pris en charge les familles des martyrs en faisant étudier les enfants ou en leur trouvant un travail.
                  D’autres encore ont pris les armes.
                  Durant les près de 3 ans où je suis resté en Syrie (entre 2013 et 2016), j’ai rejoint les Forces de défense nationale (NDF) pour protéger mon quartier.
                  Tout le monde était tenu d’assurer la sécurité de son entourage, les hommes comme les femmes. Je n’ai participé à aucune opération. Mon rôle était purement défensif.
                  Cela dit, quelques jours à peine après mon retour en Belgique, mon quartier a été attaqué par Daech. Il y a eu 18 morts et près de 50 blessés.

                  http://www.investigaction.net/malgre-la-guerre-un-migrant-syrien-rentre-au-pays/


                • JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 2016 11:24

                  @njama. Merci de ton témoignage si précis. Me permets tu de le reproduire dans
                  http://citoyens.deontolog.org
                  et son miroir historique
                  http://deonto-famille.org/citoyens/debattre/ ?


                • sarcastelle sarcastelle 13 octobre 2016 10:36

                  L’ours russe est un animal paisible

                  .
                  L’examen des cartes de l’Europe sur les quelques derniers siècles confirme cette affirmation. D’ailleurs, tous les animaux sont paisibles s’ils obtiennent tout ce qu’ils veulent. 
                  .
                  Poutine se débrouille bien, mais cela ne dit rien sur la valeur de sa politique. Remarquez que je suis comme vous, et que j’applaudis aux défilés les plus gros chars. 

                  • tf1Groupie 13 octobre 2016 12:08

                    Quel homme ce vladimir quand même !

                    En toute objectivité on ne peut que vénérer cet homme admirable.
                    On n’en fera jamais trop.


                    • SamAgora95 SamAgora95 13 octobre 2016 13:22

                      @tf1Groupie

                      En tout objectivité, quand on le compare aux pantins mis en place par Israël pour diriger les pays Européens et les USA, il fait effectivement maître d’école charismatique surveillant des enfants dans une cours de recrée.
                      Effectivement on aurait presque envie de le vénérer, vous avez trouvé la bonne image. 



                    • tf1Groupie 13 octobre 2016 14:12

                      @SamAgora95

                      Oui, oui, Poutine est le dernier rempart contre la folie sioniste, c’est une évidence.


                    • SamAgora95 SamAgora95 13 octobre 2016 14:44

                      @tf1Groupie

                      Je ne crois pas aux supermans...Malheureusement il est trop tard, il n’y a qu’a compter les morts derrière les attentats du 11 septembre 2001, des guerres en Irak, Libye, Syrie, des attentats en France juste pour espérer rallier les Français à leur jeu de massacres immonde, en diabolisant les musulmans qui deviennent du coup des être humains sacrifiable au yeux du publique imbécile.

                      Certains crétins pensent encore que les occidentaux sont prêts à déclencher une guerre mondiale atomique pour sauver les pauvres Syriens du monstrueux Assad (aprécié par 80% de son peuple), autant demander à un crocodile de verser une larme pour sa prochaine victime.

                      Regarder ce qu’il ont fait de la Libye, de le l’Irak !

                      Avant sur agora il y avait presque une parité entre les partisan du complot, et ceux qui n’y croyaient pas, maintenant ceux qui y croient encore se comptent sur les doigts d’une main, si je retire les propagandistes il ne reste plus personne.

                      VOUS ETES RIDICULE.

                    • tf1Groupie 13 octobre 2016 15:50

                      @SamAgora95

                      Pourtant même Poutine a en son temps diabolisé les musulmans tchéténes ; le grand homme aurait-il failli ? je n’ose y croire.

                      A moins que la guerre de Tchétchénie ne soit un coup des sionistes, ils sont tellement méchants ceux-là.


                    • SamAgora95 SamAgora95 13 octobre 2016 16:20

                      @tf1Groupie

                      Je ne suis pas naïf à ce point, je ne dis pas que poutine est un ange.
                      Je pense simplement que cette guerre que mène l’occident au nom d’une idéologie religieuse est affreusement lâche, qu’elle s’attaque à des civiles de la manière la plus cruelle ! cette guerre est inhumaine comme toutes les guerres qui ont pour origine le fanatisme religieux, mais quand il touche les élites de la société cela donne une boucherie !

                      Je crois (je me trompe peut-être) que même poutine n’a pas supporté le carnage dont il a été témoin en Syrie....

                      On ne peut pas construire une civilisation avec des fanatiques, qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou autre...Il faut se rendre à l’évidence qui saute au yeux, à l’heure actuel c’est bien le fanatisme juif (le sionisme) qui sévi au moyen orient au travers de pays occidentaux zombifié.

                      PS : Une petite erreur c’est glissée dans mon commentaire précédent, c’est bien les non « complotiste » qui sont minoritaires.


                    • QAmonBra QAmonBra 13 octobre 2016 16:53

                      @tf1Groupie

                      Parlons en des tchétchènes, j’ai discuté avec les premiers réfugiés présents sur les chantiers durant mes dernières années d’activité, en leur répétant les âneries que nos médias nous susurraient à longueur de journaux TV, ils ont bien rigolé en me disant que tout ce qui arrive en « Tchétchènia » c’est la faute à « amerika » et aux « wahhabi ».

                      Vous avez dit $ionistes ? . . .


                    • QAmonBra QAmonBra 13 octobre 2016 16:59

                      @QAmonBra

                      Erratum : Lire « merdias »


                    • roman_garev 14 octobre 2016 08:52

                      @tf1Groupie

                      « Pourtant même Poutine a en son temps diabolisé les musulmans tchéténes.... »


                      Vraiment ? Il n’a diabolisé personne, il n’a fait qu’annihiler les terroristes. Les musulmans tchétchènes (la population civile) vivaient et vivent tjrs en paix. Bien sûr, depuis votre canapé vous y voyez mieux.

                      En général, diaboliser des musulmans quelconques dans un pays partiellement musulman, ce débilisme ne pouvait naître que dans une tête contus par TF1...

                      « A moins que la guerre de Tchétchénie ne soit un coup des sionistes »

                      Non, c’était un coup des wahhabites de l’Arabie, c’est de notoriété publique. C’est à vous de chercher le lien wahhabito-sioniste, en Russie on ne joue pas à ces jeux-là... 


                    • tf1Groupie 14 octobre 2016 22:05

                      @roman_garev

                      C’est sur que diaboliser les musulmans dans un pays où il n’y a pas de musulmans c’est plus dur.

                      Toujours aussi percutant le Roman de gare.

                      Au moins il va avoir de l’avancement smiley


                    • JMBerniolles 13 octobre 2016 13:31
                      D’une manière moins connue, Poutine vient de prendre une décision de première importance pour la Russie.

                      Apparemment il vient d’écarter l’option néo libérale pour l’économie de la Russie.
                      Cette voie néolibérale avait beaucoup d’apôtres parmi les économistes de poids

                      Un élément décisif pour ce tournant a été constitué par les sanctions économiques, ainsi que par les attaques que la Russie a subies sur sa monnaie. L’affaire des navires Mistrals a démontré combien on ne pouvait faire confiance à l’ouest pour le respect de contrats. La Russie a du se réorganiser notamment pour son marché intérieur.

                      Il faut rappeler que Poutine lui-même avait proposé l’intégration de la Russie dans ce libre échange pratiqué par l’Union européenne. 





                      • roman_garev 13 octobre 2016 15:19

                        @JMBerniolles

                        « Apparemment il vient d’écarter l’option néo libérale pour l’économie de la Russie. »


                        Oh, que ce serait beau si s’était vrai ! Hélas, ce n’est qu’un rêve.

                        D’après le Centre Levada, le soutien populaire de Poutine (disons, de la politique extérieure de la Russie) reste au niveau de plus de 80 %, le soutien du Gouvernement (justement cette option néo libérale) a baissé de 45 % en 2015 jusqu’à 26 % en ce 2016... 
                        Cela veut dire que Poutine doit faire qqch avec ses néo libéraux. Mais va-t-il le faire ? Personne ne le sait. En tout cas, rien ne l’indique jusqu’à présent...

                      • JMBerniolles 13 octobre 2016 17:13
                        @roman_garev

                        Merci beaucoup pour cette précision.

                        Quelqu’un m’avait dit que les économistes les plus introduits, notamment une femme, Elvira Nabiullina dirigeante de la Banque centrale, commençaient à être marginalisés.
                        Il y a aussi cet article du Saker venant de Paul Craig Roberts et surtout de Michael Hudson un économiste se définissant comme contre cette forme ultra financiarisée du capitalisme.

                        Mais pour moi l’élément le plus déterminant vient des sanctions et des attaques contre le Rouble.
                        Dans ce contexte il est impossible de développer les piliers du néo libéralisme : libre circulation des capitaux, indépendance de la Banque centrale, prééminence du la spéculation financière, privatisations généralisées,... Il n’est pas possible non plus de ne pas soutenir le Rouble.





                      • Rincevent Rincevent 13 octobre 2016 19:14

                        Avec habileté, le Kremlin a su trouver un modus vivendi avec Ankara. Quel retournement de situation. Et, après l’accord sur le gazoduc, la cerise sur le gâteau : un accord sur des missiles sol-air ! Après avoir choisi, dan un premier temps, des missiles chinois, au grand dam de l’Otan, Ankara se tourne maintenant vers les Russes qui doivent savourer cet instant : http://www.armenews.com/article.php3?id_article=132671

                        A l’Ouest (c’est le cas de le dire), nos dirigeants ressemblent à des enfants face à un Poutine toujours maitre du jeu, avec deux coups d’avance comme tout bon joueur d’échec qui se respecte.


                        • kinaï 13 octobre 2016 21:19

                          Ah les poutinolâtres vous me faites vraiment sourire... Une vraie nouvelle religion est née !

                          Pendant qu’on vous demande de regarder d’un côté, on ne regarde pas ailleurs. C’est bizarre, tout se durcit, se tend depuis un mois. Mais que c’est-il passé ??

                          Aux dernières élections russe de septembre, le taux de participation était faible, 48 %, voire très faible à Moscou, 30%. Et l’élection présidentielle est dans 2 ans ! Ça sent pas bon. Elu avec 20 % des électeurs, la position serait très inconfortable.

                          Alors comment font les ploutocrates pour reconquérir une base solide ? Ils créent un ennemi, de l’intérieur ou de l’extérieur, on s’ en fout, mais cela marche à tous les coups. En l’occurence, l’Europe et les US comme ennemis, ça a de la gueule ! Faut dire qu’ils ne sont pas très clairs non plus, ça tombe bien.

                          Dans les prochains jours, les prochaines semaines, les médias russes (très libres...) vont créer une atmosphère de paranoïa dans leur pays et le tour sera joué. Avec, en plus, les nouveaux preux chevaliers poutinesques qui alimenteront le web, on se régale d’avance !

                          Tous dans le même sac ! Celui du nationalisme le plus brun. La bonne vieille methode !

                          N’oubliez pas qu’au départ ce n’est qu’une histoire de pétrole, de gaz et de tuyaux qui vont avec... La malédiction du Moyen Orient.


                          • Yanleroc Yanleroc 14 octobre 2016 11:39

                            @kinaï
                            Rassures moi, tu ne serais pas une n ième mouture de Thomas alias Tab alias Léonard ?



                          • kitty-cat kitty-cat 14 octobre 2016 14:26

                            @kinaï
                            Ne perds pas ton temps ici, franchement ! Tu n’as pas d’autres choses à faire que de squatter ce site ? 


                            Occupe-toi de tes affaires : lèche les bottes d’Obama ou raconte nous que Hollande ne pas si mal que ca et que l’UE nous emmène bientôt vers les horizons merveilleux de bisousnours ou il n’y a pas de misère ni de refuges syriens ni de guerre. 

                            Vas-y, on t’écoute !!! smiley

                          • kitty-cat kitty-cat 15 octobre 2016 17:32

                            @tab
                            on peut, effectivement, ne pas aimer quelqu’un. 

                            Mais quand des cons, pardon !, comme toi, THomas Aubernous, viennent ici juste pour foutre la merde et pour polluer la discussion, là, vous n’avez pas d’excuse. Et c’est le cas. Qu’à dit-il d’intelligent, ton doublon kinai à part des insultes et des suppositions à 2 balles ?! Aucun preuve, aucune discussion ni même le style, RIEN ! Thomas, dégages d’ici rapidement, toi aussi ! 

                          • kitty-cat kitty-cat 16 octobre 2016 10:47

                            @tab
                             smiley sans blague, c’est une meilleurs éducation intellectuelle ?! Tu m’as achevé, j’ai faillit mourir de rire !!! et donc, avec toute la simplicité dont tu es capable, tu as envie de faire de moi ton disciple en matière d’éducation intellectuelle et de me donner des leçons ? Je te dit que j’en veux pas de KD comme celui -ci. Tu es trop prétentieux. J’espère que tu te rends compte de ca.


                            Ecoute, tes réponses depuis que je les lis, ressemble aux réponses du donneur de leçon et non pas aux réponses réfléchies (avec des preuves à l’appuyer) digne d’une meilleure éducation intellectuelle reçue en France (hahaha ! smiley ).TAB,si tu n’étais pas incapable et maso, je t’aurais conseiller d’aller travailler comme un instituteur à l’école maternelle. Tes capacité « intellectuelles » de donneur de leçons auraient été grandement apprécié par les enfants et leurs parents. 

                            J’arrête la discussion avec toi, comme d’habitude, elle est stérile. 

                          • Gorg Gorg 16 octobre 2016 15:25

                            @tab

                            Je te cite :

                            « Je ne suis pas là pour polluler mais pour vous extraire de vos certitudes engoncées dans un esprit étroit »

                            Tu n’extrairas rien du tout pauvre cloche. T’es trop limité pour y parvenir …

                            « J’ai bien des défauts mais j’ai reçu une des meilleure éducation intellectuelle »

                            Ben dit donc, on est pas fauché avec ça… Dégonfles toi un peu la tête, tu ne vas plus pouvoir enfiler ta casquette …

                            « preuve que vous me prenez au sérieux, preuve que je représente une menace pour votre petit confort »

                            Même pas en rêve… Mais j’avoue que tu es une curiosité … Tab « la menace », on aura tout entendu …

                            « Non, mais vraisemblablement nous n’avez pas grand chose dans la tête »

                            Ben, tu juges avec ce que tu as dans la tienne, hein ? C’est-à-dire pas grand-chose…, en définitive c’est plutôt rassurant pour nous…

                            « Je ne suis pas prétentieux. C’est vous qui êtes médiocre »

                            Ben celle la il fallait l’oser … C’est vrai que les cons ça ose tout…

                            Blague à part, c’est quand ta prochaine consultation à Sainte-Anne ?


                          • Clofab Clofab 14 octobre 2016 00:28

                            Ce que Poutine a dit à TF1 et ce que la chaîne a préféré taire

                            En savoir plus : 

                            https://fr.sputniknews.com/international/201610131028180912-poutine-tf1-entretien/


                            • agent ananas agent ananas 14 octobre 2016 00:33

                              Nous sommes au bord du précipice de l’apocalypse.
                              Il est plutôt ironique que la 3 ème guerre mondiale pourrait se déclencher pour sauver le soldat al-qaeda en Syrie.
                              Bref, les fous contrôlent l’asile.


                              • ENZOLIGARK 14 octobre 2016 06:16

                                   L ’ Oдyssee Suit Son Cours    [ Music / VIDEO - en VO - бy ASSASSIN ... ] . ... AFF ИСС ... 


                                • Bergerbel Bergerbel 14 octobre 2016 09:52

                                  Excellente analyse de la situation internationale actuelle. Les américains multiplient les provocations à dessein. J’imagine que l’arrivée probable de Trump à Washington déplait aux lobbies militaro-industrialo-bancaire des USA et de leurs affidés. Vladimir Poutine, depuis son accession au pouvoir, a toujours géré son agenda...réarmement discret de la Grande Russie, alliances politiques, industrielles, bancaires et militaires avec la Chine et l’Inde (accessoirement avec le Brésil et l’Afrique du Sud). Réouverture des bases militaires à l’étranger dont CUBA. Positionnement géostratégique et géopolitique très judicieux pour protéger la Russie. Rien n’a été laissé au hasard par Poutine. Tous les analystes et oracles de pacotille n’ont pas vu venir le réveil de l’Ours. Obama mange les dernières pages de son coran. Clinton accélère sa « parkinson ». Hollande s’hollandouille de plus en plus. Merkel gère aujourd’hui la colère froide et violente des allemands. L’UE est au bord de la rupture avec le Brexit. Tout est là pour sourire à Poutine qui est l’homme d’état du siècle. Alors, si ça pète...on va en prendre plein la figure comme Napoléon et Hitler. Mais l’Ours ne se rendormira qu’avec la certitude de ne pas être réveillé par les rodomontades et singeries clownesques des dirigeants occidents atlantistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires