• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Syrie, pays de tous les enjeux

La Syrie, pays de tous les enjeux

Le 07 Octobre 2013, le ministre Français de la défense était reçu en Arabie Saoudite par le roi Abdallah. Le ministre a ensuite déclaré à propos de la Syrie : "Notre approche sur la situation est identique. Nous sommes dans la logique de renforcer la Coalition nationale Syrienne et l’état-major du général (Sélim) Idriss (chef d’état-major de l’ASL)". Rappelons que l'Arabie Saoudite est une monarchie absolue, promouvant un Islam radical (le Wahhabisme), qu'elle pratique la discrimination ethnique, prive les femmes des droits les plus élémentaires, emprisonne et torture les opposants, réduit en esclavage les travailleurs étrangers, offre des spectacles de décapitation sur la place publique ... Si la France et l'Arabie Saoudite sont en "grande convergence" au sujet de la guerre menée en Syrie, on peut finir par douter de son mobile humanitaire et chercher d'autres explications.

 

La guerre du gaz

Le gaz apparait aujourd'hui comme une alternative à la diminution des réserves mondiales de pétrole et possède en outre l'avantage d'être une énergie propre. Ce sera la principale ressource d'énergie du XXIème siècle et l'Union Européenne devrait en être le plus gros consommateur.

Actuellement, la Russie est le pays qui dispose des plus grosses réserves en gaz et sa société étatique Gazprom en assure l'exploitation. L'exportation du gaz Russe est quant à elle permise grâce à deux grands projets de gazoduc :

- Nord Stream passant par l'Allemagne et censé alimenter le nord de l'Europe.

- South Stream qui doit se diriger vers l'Europe occidentale via la Bulgarie, la Serbie, la Hongrie et la Slovénie.

 

Or, dans le but de concurrencer South Stream, l'Union Européenne a soutenu le projet Nabucco. Ce projet visait principalement le gaz de l'Azerbaïdjan (champ de Shah Deniz) et devait se diriger vers l'Europe occidentale en passant par la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie. La guerre entre South Stream et Nabbuco a nettement tournée à l'avantage de la Russie. Initialement prévu pour 2014, Nabbuco a été sans cesse repoussé en raison de difficultés techniques et de l'absence de clients clairement définis. De plus, l'Azerbaïdjan a finalement choisi le gazoduc Trans-Adriatic Pipeline (TAP) pour acheminer son gaz vers l’Europe au détriment de Nabucco. Cela a peut être signé l'arrêt de mort de ce projet.

Au Moyen-Orient, l'Iran est un grand producteur de gaz. En Juillet 2011, l'Iran, l'Irak et la Syrie ont signé un projet de gazoduc : l'Islamic Gas Pipeline ou "Gazoduc Chiite". Après un temps de réalisation estimé 3 ans, ce projet devrait permettre à l'Iran d'alimenter l'Irak et la Syrie. Grâce aux ports méditerranéens de la Syrie ou du Liban, il pourrait même alimenter l'Union Européenne. Par ailleurs, la Syrie a découvert en Août 2011 un vaste champ gazier à Qaraa, près du port de Tartous. Partenaire économique de la Syrie, la Russie pourrait alors jouer un rôle important, non seulement dans l'exploitation de ce gaz, mais aussi dans son exportation vers l'Europe par la mise à disposition de sa flotte en méditerranée.

C'est avec le Qatar que l'Iran partage le plus grand champ gazier du monde (il est nommé South Pars côté Iran et North Dome côté Qatar). Pour l'instant, le Qatar exporte son gaz par des méthaniers, ce qui n'est déjà pas sans risques. En plus, ces bateaux doivent transiter par le détroit d'Ormuz, qui est sous contrôle de l'Iran. En 2009, le Qatar a alors présenté un projet de gazoduc terrestre devant le relier à la Turquie. Le tracé incluait initialement l'Arabie Saoudite, mais après son refus, il devrait finalement passer finalement par l'Irak, la Jordanie et la Syrie. C'est dans cette optique que le Qatar s'est rapproché en 2010 de la Syrie par un "pacte de défense". Mais cette dernière a ensuite préféré se joindre au projet de Gazoduc Chiite.

Deux autres puissances régionales sont intéressées par le projet Qatari : la Turquie et Israël. La Turquie cherche a diminuer sa dépendance au gaz Russe et au gaz Iranien. De plus, elle toucherait des royalties pour permettre le transit de gaz vers l'Europe. Partie prenante du projet Nabbuco puis du projet Qatari (qui devait rejoindre Nabbuco sur son territoire) la Turquie a également signé un contrat avec l’Azerbaïdjan pour l’achat de grosses réserves de gaz en 2017. Quant à Israël, il a découvert fin 2010 un énorme champ gazier au large de ses côtes. Il pourrait donc rejoindre le projet Qatari pour l'exportation de son gaz vers l'Europe.

Ainsi, le Qatar, la Turquie et Israël voient d'un très mauvais oeil la réalisation du gazoduc Iran-Irak-Syrie, complètement indépendant de leurs routes de transit vers l'Europe. Quant à l'Union Européenne, elle cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement et donc à diminuer sa dépendance au gaz Russe. Comme d'habitude, les USA chapeautent le tout en cherchant à soutenir leurs alliés (Israël, Turquie, Qatar) et affaiblir leurs concurrents (Russie, Iran). Dans tous les cas, la question du gaz semble partie intégrante du conflit actuel en Syrie. Selon le journaliste Algérien Noureddine Merdaci, le protocole de Doha, signé en Novembre 2012 par la majorité des groupes de l'opposition Syrienne prévoyait, dans la Syrie post-Al-Assad , "la permission du passage du gazoduc Qatari à destination de la Turquie puis de l'Europe".

 

Un Moyen-Orient instable

Avec les deux tiers des ressources mondiales en pétrole et 40% des réserves de gaz connues, le Moyen-Orient est le lieu majeur de production d'hydrocarbures. Il couvre et couvrira certainement pendant plusieurs décennies encore, la plupart des besoins énergétiques de la planète. Or, ce début de 21ème siècle voit l'apparition de grandes puissances émergentes, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) dont les besoins en énergie ne cessent de croître. La Chine par exemple est aujourd'hui derrière les USA, le deuxième plus gros consommateur mondial de pétrole. Alors que le Moyen-Orient est depuis longtemps le théâtre de tensions et d'affrontements pour le contrôle de ses ressources énergétiques (opération AJAX en 1953, guerre d'Irak en 2003 ...), la situation ne risque pas de s'améliorer.

Au sein même de cette région, s'ajoute une fracture religieuse entre musulmans Sunnites et Chiites. Les Sunnites considèrent qu'il ne doit pas y avoir d'intermédiaires entre le croyant et dieu, tandis que pour les Chiites, c'est l'Iman qui est le véritable guide de la communauté. Dans le monde, la plupart (environ 80-90%) des musulmans sont Sunnites, mais les Chiites sont majoritaires (environ 70%) dans les pays du Golfe. Les deux communautés ne s'aiment pas. Persécutés par les Sunnites, les Chiites minoritaires ont longtemps dû se réfugier dans la clandestinité, tandis que certains Sunnites vont jusqu'à considérer les Chiites comme des mécréants et se méfient de leur expansion. En Iran où le Chiisme est la religion d'état, Khomeini avait présenté en 1979 la révolution comme un "modèle à exporter". Aujourd'hui, l'Iran, l'Irak, les Alaouites de Syrie et le Hezbollah Libanais forment un croissant Chiite, lequel est fortement combattu par l'arc Sunnite qui englobe l'Arabie Saoudite, le Qatar et les Emirats Arabes Unis. Les pétromonarchies du golfe dépensent beaucoup d'argent pour la propagation du Wahhabisme (c'est une forme radicale du Sunnisme, il est par exemple interdit d'invoquer le prophète, les saints ou les anges, de sculpter des décorations dans une mosquée ...). Elles n'hésitent d'ailleurs pas à soutenir les impérialistes occidentaux dans les guerres qui les opposent à leurs rivaux régionaux (la Syrie en fait aujourd'hui les frais).

Régional, ce clivage devient même national puisqu'il y a dans les pays majoritairement Sunnites des minorités Chiites et inversement (les Chiites d'Arabie Saoudite qui sont d'ailleurs plus nombreux dans les régions pétrolifères de l'est, les Chiites du Pakistan ...). Parfois, ces minorités sont au pouvoir (les Sunnites en Irak sous Saddam Hussein ou au Bahreïn actuellement, les Alaouites en Syrie actuellement ...). Certains pays sont alors le lieu de favoritisme, de discriminations, voire de persécutions ou d'affrontements violents. Actuellement, cette violence touche principalement l'Irak (majorité Chiite) et le Pakistan (majorité Sunnite). L'influence étrangère joue parfois un rôle dans la fracture confessionnelle (la révolution Iranienne de 1979 a radicalisé les Chiites du Pakistan ...), cela pouvant même aller jusqu'à de l'ingérence (l'Arabie Saoudite a soutenu militairement le régime du Bahreïn dans sa féroce répression contre les Chiites lors du printemps Arabe en 2011).

La présence Kurde est une autre source d'instabilité au Moyen-Orient. Au lendemain de la première guerre mondiale, le traité de Sèvres avait prévu un découpage de l'empire Ottoman comptant un état Kurde. Cependant, les Français et les Britanniques avaient en 1916 signé un accord secret (Sykes-Picot) qui procédait à un autre découpage. Les Kurdes furent répartis dans 4 pays (Turquie, Iran, Irak et Syrie) et le Kurdistan n'est resté depuis qu'une simple zone géographique. Mais le nationalisme Kurde est resté présent. Aux soubresauts nationaux (affrontements entre le PKK et le gouvernement Turc depuis 1984, soulèvements Kurdes en Irak durement réprimés avec notamment le massacre par arme chimique à Hallabja en 1988, soulèvements en Syrie durement réprimés en 2004 et 2005) s'ajoute un activisme transnational (projet du PKK d'un grand Kurdistan, soutiens à cette organisation hors de la Turquie ...).

Enfin, Israël est depuis sa création un important facteur de tensions régionales : guerre de 1948 après la création de l'état, guerre du canal de Suez en 1956, guerre des six jours en 1967, guerre de Kippour en 1973, guerres au Liban en 1982 et 2006 et surtout l'interminable conflit Israëlo-Palestinien. Si les relations entre Israël et ses voisins ont dès le départ été mauvaises, sa politique de grignotage territorial n'a fait depuis qu'empirer les choses. Actuellement, le projet de création d'un état Palestinien est au point mort. Les territoires Palestiniens sont divisés entre d'un côté la Cisjordanie, partiellement contrôlée par l'autorité Palestinienne (un mur de séparation prive la Cisjordanie d'une partie de son territoire de 1967), et de l'autre la bande de Gaza, entièrement contrôlée par le Hamas. Au Moyen-Orient, la solidarité envers la Palestine dépasse parfois le clivage entre Chiites et Sunnites. l'Iran et le Hezbollah Chiites sont par exemple en bons termes avec le Hamas Sunnite. Mais d'autres pays gardent leurs distances. C'est le cas de l'Egypte (accord de paix avec Israël en 1979) ou l'Arabie Saoudite (qui coopère avec Israël contre l'Iran), pourtant tous les deux Sunnites.

 

Le jeu des alliances

Dans le monde de demain, qui risque progressivement d'échapper à la toute puissance Etasunienne, deux pays sont particulièrement redoutés : la Chine et la Russie. La première est aujourd'hui 2ème puissance mondiale et devrait passer au premier rang d'ici 2040, tandis que la seconde réorganise depuis les années 2000 sa sphère d'influence géopolitique perdue aux lendemains de la guerre froide. Les deux voisins, membres du conseil de sécurité de l'ONU, établissent non seulement des liens avec des pays stratégiques (La Russie est présente au Moyen-Orient où elle vend par exemple des centrales nucléaires à l'Iran, la Chine est très présente en Afrique) mais aussi entre eux (la Russie et la Chine collaborent par exemple dans de grands projets d'acheminement du gaz entre leurs deux pays). Quels pays pourraient rejoindre ces alliances dans le futur ? L'Inde ? Et pourquoi pas le Japon ?

C'en est trop pour les maîtres du monde qui se sont donné pour mission de contenir la progression Sino-Russe et d'affaiblir ses alliances. En plus des sanctions diplomatico-économiques (que l'Iran connait bien) et des tentatives de déstabilisation sur les questions des minorités et des droits de l'homme (que la Chine et la Russie ont eux aussi expérimentés), les USA ont une stratégie qu'ils ont bien rôdée pendant la guerre froide : celle de l'encerclement. Pour illustrer cette stratégie, il suffit d'observer le voisinage géographique de l'Iran. En plus des pétromonarchies du golfe et du Pakistan, les guerres d'Afghanistan et d'Irak ont poursuivi l'encerclement de ce pays par des régimes pro-Etasuniens et l'installation de nouvelles bases militaires. Levier de la politique étrangère Etasunienne, l'OTAN met en oeuvre cette stratégie à grande échelle. Du rôle clé de la Turquie qui accueille le grand bouclier anti-missile, en passant par l'Initiative de coopération d'Istambul (Barheïn, Qatar, Koweit, Emirats Arabes Unis) jusqu'aux partenariats militaires en extrême-orient et dans le pacifique (Australie, Nouvelle Zélande, Singapour, Corée du sud et Japon) c'est toute la partie Moyen Orient – Russie - Chine qui est ainsi prise en étau.

Depuis longtemps, les occidentaux sont proches des pétromonarchies du golfe. En 1945, les USA avaient conclu avec l'Arabie Saoudite (premier producteur mondial de pétrole) le pacte "protection militaire contre accès exclusif au pétrole", puis avaient commencé à y installer leurs bases militaires. Vers 2003, diverses raisons (fin de la guerre d'Irak, sentiment anti-Etasunien croissant dans la population Saoudienne, guerre contre les Talibans dont l'idéologie est proche du régime Saoudien ...) les avaient poussés à un redéploiement de leurs forces au Qatar, pays où ils viennent encore récemment d'installer un radar anti-missile pour contrer l'Iran. Les USA ont quand même conservé des troupes en Arabie Saoudite. Cela leur permet de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier, d'autant qu'ils doivent parfois jouer les équilibristes entre Israël, le Qatar et l'Arabie Saoudite qui sont tantôt alliés, tantôt rivaux. Quant à la France, est-il besoin de rappeler qu'elle vient de signer en Juillet 2013 un contrat d'un milliard d'Euros avec les Emirats Arabes Unis puis en Août un contrat du même montant avec l'Arabie Saoudite et qu'on ne compte plus dans l'hexagone les investissements Qataris (clubs de foot, banlieues ...) ?

L'organisation des Frères musulmans est un autre levier de la politique Etasunienne au Moyen-Orient. Contrairement aux Wahhabites, ceux-ci prônent une progression de l'Islam par le haut, politisée. Rejetant l'influence occidentale et souhaitant des républiques Islamistes dans les pays à majorité musulmane, ils s'opposent parfois durement aux courants laïcs de ces pays (Egypte, Syrie). En Syrie, ils ont été interdits en 1980 suite à une série d'attentats sanglants, puis massacrés dans les soulèvements qui ont suivi (20.000 morts à Hama en 1982). Mais avec un programme politique plutôt bien accepté par l'occident, les Frères musulmans sont des alliés potentiels contre les ennemis du moment. Dès les années 50, les USA s'en étaient rapprochés pour lutter contre les régimes socialistes et panarabes du Moyen-Orient (Nasserisme, parti Baas) ; plus récemment en Egypte (présidence de Mohamed Morsi), les USA se sont bien accommodés de leur association entre conservatisme religieux et libéralisme économique ; aujourd'hui en Syrie, leur rôle est dominant dans le conseil de transition (CNS/CNFOR). Au niveau régional, les Frères musulmans peuvent compter sur le soutien de la Turquie (l'AKP quoique plus laïc, est également Sunnite et libéral), celui du Qatar (essentiellement Wahhabite mais socialement et politiquement stable), mais pas de l'Arabie Saoudite. Touchée par le printemps Arabe (où la police a d'ailleurs tué quelques manifestants), celle-ci redoute en effet leur activisme politique (hier du côté des militaires en Egypte, l'Arabie Saoudite soutient aujourd'hui les Salafistes en Syrie).

 

Pressions, guerres et chaos

Les enjeux au Moyen-Orient permettent de mieux comprendre l'épicentre actuel en Syrie. Partenaire économique de la Russie (qui est elle même proche de la Chine) et intégrée au croissant Chiite où elle participe avec l'Iran et l'Irak à la réalisation d'un grand Gazoduc, la Syrie échappe au Grand maître Etasunien. Les manoeuvres de déstabilisation visant la Syrie ou ses alliés ne sont d'ailleurs pas récentes. A la stratégie d'encerclement de la Russie et de la Chine précédemment évoquée, on peut ajouter les sanctions économiques contre l'Iran (embargo pétrolier, boycott bancaire) ou encore la résolution 1559 (Franco-Etasunienne) votée à l'ONU en 2004 afin d'obtenir le retrait des troupes Syriennes du Liban (qui y étaient déployées depuis la fin de la guerre civile en 1990). Le prétexte pour passer à un niveau supérieur a été fourni pendant le printemps Arabe en Mars 2011. Alors que les premières manifestations étaient pacifistes et légitimes (manque de démocratie, hégémonie du clan Al-Assad et de la communauté Alaouite ...) le parti pris de l'occident a alimenté l'escalade de violence et a fortement contrasté avec son silence lors des répressions sanglantes au Bahreïn, ou au Yémen. En reprenant systématiquement les déclarations de l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (proche des frères musulmans et basé à Londres), les occidentaux se sont alors empressés de proposer des résolutions à l'ONU. Mais la Russie et la Chine y ont cette fois-ci opposé leurs vétos, échaudées par l'aventure Lybienne où la résolution censée protéger les populations civiles s'était transformée en blanc-seing pour un renversement de régime.

Si le droit international n'est que la codification d'un rapport de forces, Carl Von Clausewitz disait de la guerre qu'elle est "la continuation de la politique par d'autres moyens". Les Etats-Unis ont montré avec la guerre d'Irak en 2003 qu'ils étaient bien capables de se passer de l'aval des Nations Unies. Dans les années 2000, l'administration Bush avait établi un projet de "grand Moyen-Orient" où il était question d'exporter la démocratie par la guerre. Mais cette stratégie a montré ses limites. D'abord, de telles guerres se sont révélées longues, coûteuses et aux issues incertaines. En Afghanistan (2001-), les troupes Etasuniennes ne se sont toujours pas retirées et le gouvernement d'Hamid Karzaï est toujours en lutte contre les Talibans ; en Irak (2003-2011), la guerre directe a ensuite cédé place aux attentats anti-Etasuniens et aux affrontements "Chiites contre Sunnites". Ensuite, il y a le risque d'une déstabilisation régionale qui peut se retourner contre l'occident. L'Iran a par exemple tiré avantage de la chute du pouvoir Taliban en Afghanistan et de celui de Saddam Hussein en Irak (où l'actuel gouvernement est Chiite). Enfin, il y a pour les occidentaux le risque d'une démocratie qui ne les arrange pas (les législatives de 2006 en Palestine ont par exemple été remportées par le Hamas) ; on se souvient aussi de Mohammad Mossadegh renversé en 1953 par l'Angleterre et Etats-Unis pour avoir voulu nationaliser le pétrole Iranien.

En Syrie, une guerre directe parait une fois de plus compliquée. Tout d'abord, Bachar al-Assad est soutenu par une majorité de la population. La Syrie compte plusieurs minorités (Druzes, Chrétiens, Kurdes, Alaouites, ...) et l'état laïc leur assurait jusqu'ici la paix civile. De plus, contester le régime en place ne signifie pas soutenir une agression étrangère, laquelle engendre au contraire un fort sentiment d'union nationale. A l'étranger, la Syrie bénéficie de soutiens importants : ceux de l'Iran et du Hezbollah (qui ont reconnu être ouvertement impliqués dans le conflit) et celui de la Russie (qui lui fournit une grande partie de son équipement militaire). Quant aux ennemis d'Al-Assad, ils n'ont pas toujours les mêmes intérêts dans le conflit. La Turquie soutient les Frères musulmans mais redoute la montée en puissance des Kurdes (qui avaient pu créer un gouvernement régional en Irak après la chute de Saddam Hussein), le Qatar soutient aussi les Frères musulmans tandis que l'Arabie Saoudite soutient les salafistes ; Israël quant à lui redoute peut être plus la confrérie (le Hamas Palestinien est une branche de cette organisation) que le régime actuel qui ne le menace pas directement ; enfin, si les occidentaux ont montré qu'ils pouvaient s'entendre avec certains courants politiques comme les Frères musulmans, leur présence s'est plutôt révélée impopulaire dans la région où ils ont été la cible de nombreuses attaques.

Rien de tel dans ces cas là qu'une guerre indirecte : on économise ses troupes tout en entretenant le chaos à distance, chaos duquel on finira bien par tirer notre épingle du jeu. L'Arabie Saoudite et le Qatar ont reconnu armer les opposants depuis le début ; la Turquie permet aux combattants étrangers de traverser son territoire puis de s'y replier lors des combats ; quant aux Etats-Unis et à la France, d'abord fournisseurs d'armes "non létales", ils ont décidé plus récemment de passer à la vitesse supérieure. Encourager les défections est aussi un moyen d'affaiblir le régime tout en recyclant le savoir-faire politique et militaire. Si apprendre du plus fort qu'on est dans le mauvais camp donne déjà à réfléchir, l'argument financier fait aussi son effet. Lorsqu'en Mai-Juin 2011, l'Union Européenne et les USA avaient adopté des sanctions financières contre les dignitaires du régime, le parti Baas avait alors connu des défections massives. Quant à l'ancien premier Ministre Riyad Hijab, ses avoirs ont été dégelés au lendemain de sa défection en Août 2011. Enfin, le conseil de transition (CNS devenu CNFOR) est pour les puissances étrangères un moyen de contrôler l'issue du conflit, militairement d'une part (contrôle de la livraison d'armes, pilotage des opposants armés de l'ASL, ...) et politiquement d'autre part (mise à l'écart de certains groupes tels que les Kurdes lors du remodelage du CNS en CNFOR, élection d'un expatrié Etasunien - Ghassan Hito - comme premier ministre, ...).

En continuant d'armer l'ASL et en refusant toute négociation avec le régime, l'opposition écarte durablement toute possibilité d'apaisement. L'attaque chimique du 21 Août 2013 fait d'ailleurs figure de prophétie auto-réalisatrice après la menace d'Obama un an plus tôt (franchissement de la "ligne rouge"). Peu importe le manque de preuves, les déclarations de Carla del Ponte (ancienne procureur du TPI, membre de la commission d'enquête en Syrie) ou l'arrestation à la frontière Turque de membres du Front al-Nosra en possession de gaz Sarin ; c'est à mettre une fois de plus sur le compte de Al-Assad. Sauf que la situation n'a pas avancé sur le terrain où les djihadistes (non contrôlés par la CNFOR) semblent par ailleurs devenus la force d'opposition majoritaire. Après le refus du parlement Anglais de toute action militaire, les USA décident eux aussi d'attendre l'avis de leur congrès, tirent quelques missiles en Méditerranée (peut être pour tester la défense anti-aérienne de l'ennemi) puis acceptent finalement la proposition Russe de désarmement de l'arsenal chimique Syrien. Quant à la France, voyant écarté son projet de résolution particulièrement belliciste, elle n'en demeure pas moins déterminée à lutter contre la tyrannie ... avec l'Arabie Saoudite.

 

Jérôme Henriques

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 28 octobre 2013 10:26

    "Enfin, Israël est depuis sa création un important facteur de tensions régionales : guerre de 1948 après la création de l’état, guerre du canal de Suez en 1956, guerre des six jours en 1967, guerre de Kippour en 1973, guerres au Liban en 1982 et 2006 et surtout l’interminable conflit Israëlo-Palestinien.« 

    à l’auteur
    Votre article est fort bien documenté et constitue au besoin un précieux aide-mémoire sur les événements et les rapports de forces de ces dernières années. Je me permettrai quand même une petite observation à propos de la phrase que j’ai reproduite ci-dessus et qui pourrait donner du grain à moudre à cette forme particulièrement perverse d’antisémitisme qui a cours sous le nom d’antisionisme sur AgoraVox.
    La guerre de 1948 a été déclarée par les Arabes. Il devait s’agir d’une épuration ethnique permettant aux populations de la région qui s’étaient éloignées de revenir au terme des combats sur un territoire »judenrein« . Mal leur en a pris.
    Beaucoup d’Israéliens, y compris leur président, étaient hostiles à ce qui devait devenir la »guerre des six jours« . Mais la fermeture du détroit de Tiran constituait un casus belli ; c’était pour Israël une question de vie et de mort. Trois jours après le début du conflit, l’armée égyptienne était déjà plus qu’à moitié ratatinée, mais la radio égyptienne s’exaltait encore de la prochaine destruction de ce que Khomeiny, plus tard, appellera gentiment »l’entité sioniste".
    On ne peut guère prétendre que la guerre du Kippour, en 73, ait été une méchante initiative des Israéliens, lesquels ne s’y attendaient pas et se sont trouvés d’abord complètement débordés.
    Je passe sur la suite, qui n’est que la conséquence de la même hostilité des pays arabes et d’une volonté haineuse et acharnée de détruire ce petit état, le seul qui, dans une région plutôt deshéritée à l’origine, parvienne à tirer son épingle du jeu.

    Evidemment, si Israël n’avait pas existé, tout cela n’aurait pas eu lieu, mais Israël existe, existera, et c’est un fait incontestable avec lequel, s’ils finissent par devenir un peu réalistes, les pays de la région devront bien finir par compter, et dans leur intérêt même.


    • Christian Labrune Christian Labrune 28 octobre 2013 10:32

      ERRATUM
      Une question de vie OU de mort, et non pas « ET »
      Excuses


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 28 octobre 2013 14:12

      Il suffit d’ailleurs d’écouter les diatribes du Hamas dans les sermons du vendredi à Gaza pour comprendre que les islamistes rèvent d’exterminer tous les Juifs, non seulement en Israel mais également dans le monde entier voire même tous les non musulmans du monde.

      Il y en a plein sur youtube pour s’en convaincre.

      Cette fois ci, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas !


    • Pierre Pierre 28 octobre 2013 11:48

      @ l’auteur,

      Vous faites une bonne synthèse des évènements en Syrie et je suis presque totalement d’accord avec vous notamment quand vous évoquez le rôle de la Syrie dans le passage des gazoducs et la fracture religieuse au Moyen-Orient.

      Je me contenterai de marquer mes points de désaccord.

      « Alors que les premières manifestations étaient pacifistes et légitimes (manque de démocratie, hégémonie du clan Al-Assad et de la communauté Alaouite ...) »

      Il y avait, dès les premières manifestations, deux groupes distincts d’opposants.

      Il y avait des opposants pacifiques, réclamants plus de libertés civiles et qui étaient peu nombreux (quelques dizaines) lors de la première manifestation à la mi-mars 2011. Ils s‘étaient réunis à l’appel de réseaux sociaux. Ils ont été dispersés et certains arrêtés par la police. Leurs revendications ont été rencontrées par Bachar al Assad à la mi-avril. Il a levé l’état d’urgence, a aboli la Cour de sureté de l’État, a autorisé les manifestations pacifiques et a instauré un régime multipartis. Il faut aussi préciser que le clan alaouite est soutenu par la bourgeoisie sunnite qui tient l’économie du pays.

      Il y a eu des manifestations dans les jours suivants dans des villes de province et notamment à Deraa dont les revendications n’étaient en rien démocratiques. Ces appels à manifester étaient lancés à partir des minarets  par des Imams salafistes envoyés d’Arabie saoudite.  Il s’agissait d’autres opposants qui réclamaient une Constitution islamique. Ces « manifestations » étaient violentes et il y eut de morts de part et d’autre.  (50 policiers tués dans les premières semaines et incendies de bâtiments officiels.)

      On ne peut pas passer sous silence les manifestations pro Bachar al Assad qui ont réuni des millions de syriens dans les jours suivants. Ce n’est pas parce qu’elles ont été occultées par nos médias de masse qu’elles n’ont pas existé.  

      « 20000 morts à Hama en 1982 » Un rappel : il ne s’agissait pas de réprimer une manifestation pacifique. Les Frères musulmans avaient égorgé 40 élèves-officiers à l’école militaire de Hama (ils en avaient tués des centaines d’autres précédemment dont 300 à Alep en 1979) et ils avaient tué plus de 300 habitants de Hama pour sympathie avec le régime avant l’intervention des forces armées syriennes. 20000 morts est un nombre qu’on répète à l’envi et qui est une estimation de l’opposition. Un rapport  de la Defense Intelligence Agency  (département de la Défense des États-Unis) déclassifié en 2012 estime le nombre total de rebelles tués à environ 2000.

      « Enfin, il y a pour les occidentaux le risque d’une démocratie qui ne les arrange pas ». Il y a aussi pour les pays voisins le risque d’une démocratie laïque qui ne les arrange pas.


      • le moine du côté obscur 28 octobre 2013 17:40

        Je suis plutôt d’accord et je pense que vous appréhendez très bien la réalité syrienne. Les médias veulent nous vendre une soupe simpliste qui est indigeste et éculée. L’histoire du méchant dictateur fou qui réprime son peuple sans autre raison que de se maintenir par la force au pouvoir ! Comme dans un mauvais film étasunien avec un méchant de cinéma. Le drame est que trop de personnes avalent cette sauce de mauvais goût et refusent de voir plus loin avec notamment l’histoire des gazoducs et le rôle trouble de certains pays de la région. Bashar Al Assad a selon moi prouvé qu’il était un homme d’état, un vrai et un fin tacticien. Je ne sais comment tout cela va se terminer, mais quoiqu’il en soit l’homme est je le pense entré dans l’histoire.


      • Pierre Pierre 28 octobre 2013 18:24

        Je suis particulièrement remonté contre la plupart des politiciens et des médias de masse qui en voulant se placer dans le camps de ceux qu’ils voyaient rapidement vainqueurs ont complètement négligé d’informer les citoyens de manière complète et objective. 
        C’est ici que les médias alternatifs et les journalistes ou géopoliticiens indépendants (Michel Colon, Bassam Tahhan, Gerard Chaliand, etc.) ont prouvé toute la pertinence de leur existence.


      • Laurenzola Laurenzola 28 octobre 2013 23:33

        @L’auteur,

        Dans votre article, vous mentionnez le gaz comme énergie propre, j’avoue avoir de la peine à vous suivre sur ce point.


        • Jonas 29 octobre 2013 19:38

          @ JeromeH.


          Votre tour d’horizon n’est pas parfait , malheureusement , vous tombez toujours à la fin dans ce travers arabo-musulman de falsifier certains faits.

          1) Ce ne sont ni les Etats -Unis ni les Occidentaux qui avaient déclenché les évènement de Syrie pour s’accaparer ou pour perturber les découvertes de Gaz. Comme votre imagination débordante le laisse croire.

          Tous ceux qui ont suivi les révoltes arabes, savent parfaitement que c’est le dictateur syrien Bachar Al-Assad qui a transformé une manifestation non-violente en bain de sang.

           Il suffit de rappeler le cas de ce jeune Hamza âgé de 13 ans à Deraa qui avait le malheur de griffonner un slogan sur un mur , inspirer par les pays arabes , Tunisie et Egypte. 

          Les forces gouvernementales ont immédiatement emprisonné l’adolescent l’ont torturé et son corps mutilé à été rendu à sa famille. La propre mère de Hamza a été incapable de reconnaître. 
          Cela a provoqué des vagues de manifestations qui se sont répandues comme urne traînée de poudre à travers le pays et auxquelles le dictateur Bachar Al-Assad a répondu par des arrestations , des tortures et finalement par des tueries. C’est ainsi qu’une révolte pacifique s’est transformée par la faute du dictateur Bachar Al-Assad en guerre syrienne sauvage.

          2) Vous oubliez que la production de Gaz durant l’année 2011 aux Etats - Unis avait été de 651, 3 milliards de mètres cubes ils ont consolidé leur place de premier producteur mondial devant la Fédération de Russie avec 607 milliards . 

          Bientôt les Etats-Unis seront le premier producteur mondial , grâce au gaz de schiste devançant tous les autre pays. Et laisseront les pays arabes à leurs problèmes.

          Le journaliste Khalid Al-Dakhil souligne dans le quotidien Al-Hayat « Les tergiversations et les hésitations des américains dans le dossier syrien , attestent que les américains se détournent du Moyen-Orient vers les Iles pacifiques . Mais ce glissement du centre d’intérêt américain suscite les critiques des alliés de Washington du Golfe ».

          Les pays arabes commencent à avoir la trouille du dégagement des Etats-Unis.

          Un autre journaliste Abdullah Iskandar , lui se lâche.

          Il parle de crise morale des Etats-Unis et revient sur l’espionnage scandaleux , décidé et toléré par l’administration Obama qui durant ses deux mandats a affirmé vouloir moraliser la vie politique et cesser les guerres. 

          Mais au final il a fait juste le contraire. Son retrait d’Afghanistan a relancé les Talibans et Al-Qaïda. Ses hésitations en Syrie renforcent à la fois le régime syrien et les radicaux.

          Son rapprochement avec l’Iran irrite ses alliés du Golfe. Mais sa chute morale est sans conteste l’espionnage qui vise uniquement ses alliés , Français et Allemands , mais jamais ses adversaires Russes et Chinois.

          L’histoire retiendra selon le journaliste , certes qu’Obama a créé la Couverture médicale au profit des américains pauvres mais l’histoire surtout retiendra sa chute morale et sa responsabilité dans sa nuisance aux amis de Washington.« .

          Les pays arabes n’auront plus affaire aux Etats-Unis mais aux Russes et aux Chinois pour leurs gaz et pétrole.car ce sont ces deux puissances qui deviendront les gendarmes pour leurs approvisionnements et distributions.

          3) Israël depuis sa création est un facteur de troubles dites vous. Voilà comment vous abordez l’histoire. complexe dans cette région.

          - Guerre de 1948. Cette guerre est de la responsabilité des 5 pays arabes ( Egypte-Syrie -Irak-Liban et Transjordanie ) qui par leur refus du partage selon la résolution 181, entre un pays Juif- un pays ARABE et Jérusalem comme ville internationale. 

          C’est le roi de Transjordanie commandant en chef des armées arabes qui déclenche la guerre dès la création d’Israël en déclarant » Je considère que la fin du mandat britannique annule toutes les promesses faites aux juifs par la déclaration Balfour et le commandant des armées arabes d’ajouter, « Je déclare que les juifs n’ont plus aucun DROIT en Palestine. »

          La défaite Arabe consommée, deux pays signent l’armistice. L’Egypte en gardant Gaza et la Transjordanie annexe la Cisjordanie et Jérusalem est. 70% des habitants de Jordanie sont des palestiniens aujourd’hui.

          - Guerre de 1956, la France voulait punir l’Egypte pour son soutient aux Algériens , la Grande-Bretagne contre la nationalisation du Canal de Suez et Israël pour faire pression sur l’Egypte qui laisse les infiltrations des commandos palestiniens sous les ordres des services de renseignements Egyptiens. 

          Pour votre gouverne l’Egypte bloqua à Israël l’accès au Canal de Suez et empêcha pendant deux ans la circulation de ses navires en violant le droit international. Donc ce sont les pays arabes qui obligent les Israéliens à réagir. Une fois battus , ils veulent passer pour des victimes.

          3) Guerre de 1967.

          Je rappelle qu’avant la guerre de juin 1967, Gaza était sous la domination de l’Egypte et la Cisjordanie et Jérusalem annexées par la Transjordanie devenue Jordanie. 

          Aucune résolution n’a été déposée à l’ONU par la Ligue Arabe et l’Organisation de la Coopération islamique( OCI) pour que les deux pays arabes soient obligés d’évacuer les territoires afin de créer un Etat Palestinien.

          Gamal Abdel Nasser fanfaronne et pousse les masses arabes à la guerre contre Israël. Encore une fois , il bloque le détroit de tirant paralysant l’accès au port d’Elat et l’approvisionnement en pétrole… pétrole iranien. Et chasse les casques bleus.

           Nasser déclare aux masses arabes amassées « Notre objectif sera la destruction d’Israël , le peuple arabe veut se battre ». 

           « Nasser n’a absolument pas calculé les dégâts phénoménaux causés par sa propre propagande » ( l’Orient Arabe, Henri Laurens )

          Nasser a provoqué et voulu la guerre, pour des raisons de nationalisme idiot , il a subi une cuisante défaite . Le Sinaï et Gaza sont pris. La Cisjordanie et Jérusalem aussi comme Le Golan a la Syrie.

          Et voilà que les pays arabes commencent à penser aux Palestiniens et la création d’un Etat sur les frontières de 1967. C’est-à-dire Gaza , la Cisjordanie et Jérusalem est. 

          Ironie de l’histoire , si un Etat Palestinien voit le jour ( c’est mon souhait) il sera créé par des israéliens et non par des pays arabes.
          Gaza occupée par l’Egypte , la Cisjordanie et Jérusalem annexées par la Jordanie est une preuve incontestable que les arabes prennent les palestiniens pour des jouets.
           
          Mais pourquoi ces pays arabes ont-ils attendu leur déroute militaire pour penser à leurs frères Palestiniens, alors qu’ils avaient la possibilité de le faire de 1948 à 1967 soit 19 ans.

          - La guerre d’octobre de 1973 a été déclenchée par l’Egypte de Sadate et Hafez Al-Assad. La Jordanie était restée en dehors.

          Le début fut à l’avantage des pays arabes ( YOM KIPPOUR) surprise totale, puis après écrasement des armées arabes. Le général Sharon grand stratège et stratégiste hors pair à encerclé la 1ere et la 2eme armée Egyptiennes que l’armée Israélienne aurait pu tailler en pièces . Le but de Sharon été d’aller en Afrique. Le reste c’est l’histoire.

          Au Liban ce n’étaient pas des guerres conventionnelles et ce pays n’a jamais déclaré la guerre a Israël sauf en 1948. Ce sont des interventions militaires. 

          4 ) Israël grignote des territoires. Jusqu’à preuve du contraire, les voisins d’israël, la Jordanie conserve sa superficie, l’Egypte également, la Syrie , le Golan mis à part. Les autres pays loin d’Israël aussi. En ce moment il y a une discussion entre Israéliens et Palestiniens. Les frontières doivent être décidées par les deux pays et personne d’autre. 

          Je crois JeromH, les pays arabes avec les conflits , guerres , massacres , attentats ne montrent pas le bon chemin aux palestiniens. Avoir un état pour être réduit ça et à l’immigration galopante ? 











          • Jérôme Henriques JeromeH 29 octobre 2013 23:41

            A Christian,
            Je trouve que d’entendre ici ou là qu’Israël est responsable de toutes les guerres est aussi démesuré que de lire qu’il est systématiquement innocent. C’est vrai qu’Israël a été attaqué par de nombreux pays Arabes à sa création mais c’est vrai aussi qu’Israël a depuis mené une politique d’expansion en utilisant des prétextes pour des ripostes disproportionnées. Le Hamas est violent oui, mais chaque attaque de sa part a donné lieu à des bombardements Israëliens sur gaza tuant de nombreux civils. Combien de civils morts d’un côté et de l’autre ? C’est sans commune mesure. L’état Israëlien et le Hamas paraissent finalement assez complémentaires : Israël tire politiquement son épingle du jeu en grignotant des terres et le Hamas renforce son pouvoir en disant « Vous voyez ce qu’ils font ! ». Pendant ce temps, ce sont les civils qui souffrent de ce numéro de duettiste. Idem en Cisjordanie où les tensions servent de prétexte à Israël pour justifier de nouvelles colonies. Au final, Israël prétend lutter contre le terrorisme mais ne fait que le renforcer. C’est quand même Israël qui a généré son ennemi juré, le Hezbollah par l’invasion du Liban en 82. Les USA ont montré depuis longtemps l’absurdité de la stratégie consistant à aller bombarder des pays pour lutter contre le terrorisme. Ils ont eu beau bombarder l’Irak, envoyer des troupes occuper Afghanistan et placer par la force des régimes amis, il n’en demeure pas moins que la population de ces pays fini par les détester et que ces pays sont devenus de plus en plus instables. Maintenant, même si c’est devenu trop dangereux pourqu’ils y aillent, ils n’ont pas pour autant abandonné leur visées impérialistes. La mode est aux drônes et à la guerre indirecte (on pilote le chaos à distance). Ca fait plein de morts partout mais qu’est ce qu’on en a à faire : ça fait longtemps que le pognon est plus important que la vie humaine.

            A Pierre,
            Je ne me sent pas vraiment en désaccord avec les points que vous soulevez :
            - « Alors que les premières manifestations étaient pacifistes et légitimes (manque de démocratie, hégémonie du clan Al-Assad et de la communauté Alaouite ...) »
            Il y a dans les manifestations une part légitime (les Assad sont quand même une dynastie où le pouvoir s’est transmis de père en fils) mais bien évidémment (et c’est ce que j’ai écrit aussi), les manifestations ont été instrumentalisées par des oposants qui n’avaient rien de démocrates. Quand on voit l’Arabie Saoudite soutenir ardemment la révolte en Syrie alors qu’ils massacrent les opposants chez eux ...
            - « 20000 morts à Hama en 1982 »
            Pour les Frères musulmans, je n’en fait pas des victimes innocentes du régimes, je parle d’attentats de leur parts (dont un visait d’ailleurs Haffez Al-Assad) et des soulèments qui ont suivi et qui ont donné lieu à de terribles repressions (je n’ai pas mentionné le massacre des élèves officiers mais y a énormément de choses à dire et j’ai voulu être synthétique). Je m’évite d’ailleurs souvent de désigner des gentils ou des méchants ; je pense que l’être humain est un peu partout pareil quelle que soit sa race son pays ou sa religion et que la haine engendre la haine. La repression de Hama semble quand même manquer de mesure : je doute que les 20.000 morts à Hama (ils ont pratiquement rasé la ville) étaient tous des combattants. La stratégie semble desfois : « pour régler le problème une fois pour toutes, le mieux c’est de tuer tout le monde ». En Irak le massacre des Kurdes à l’arme chimique succédait lui aussi à des soulèvements de Kurdes ... et à cette époque, les occidentaux n’ont pas bronché parce qu’ils voyaient dans Saddam Hussein un rampart contre l’Iran.
            - « Enfin, il y a pour les occidentaux le risque d’une démocratie qui ne les arrange pas »
            Oui, certains pays Islamistes ne veulent pas d’états laïcs dans la région, mais j’évoquais le projet Etasunien de grand Moyen Orient et des échecs de leurs « guerres directes »

            A Laurenzola,
            J’ai lu et relu que le gaz naturel émettait moins de CO2 que le pétrole mais je ne suis pas un spécialiste de la question et je me suis contenté de cette simple phrase.

            A Jonas,

            Vous m’avez lu de travers. Je n’ai pas parlé des USA comme consommateurs de gaz Russe, mais de l’Union Européenne et de la Turquie : vous trouverez sur Internet une documentation fournie sur South Stream ou Nord Stream. Une remarque quand même : être un gros producteur ne signifie pas être en auto-suffisance. les USA sont par exemple un des plus gros producteurs mondiaux de pétrole mais ont quand même besoin d’en importer énormément. Par contre j’ai parlé d’une stratégie Etasunienne d’encerclement et d’une volonté de « découdre » les alliances ennemies, vous pouvez en doutez et je vous renverrai dans ce cas à la lecture de Brzezinski.

            Evidemment que la présence d’Israël est un facteur de tensions dans la région, du Hamas à l’extrême droite Israëlienne tout le monde est d’accord là dessus. Mon article est une synthèse pas un decriptif détaillé. Comme j’ai déjà répondu plus haut sur ce point donc juste quelques mots
            Arrêtez de sous-entendre que les Arabes sont des barbares anti-sémites : il y a des juifs , des Arabes et des occidentaux qui veulent vivrent en paix, et il y a des anti-tout partout. Dois-je vous rappeler que la création d’Israël a succédé à la seconde guerre mondiale et que ce sont les Européens qui ont massacrés Les Juifs ? Avez-vous pris connaissance du traitement des juifs du temps de l’inquisition Espagnole ? Vous ne trouverez rien de semblable sous l’empire Ottoman.

            Quand au reste, je vous inviretai à ne pas tomber dans la propagande la plus élémentaire.
            Les histoires modernes sont engorgées de False Flags  : incident du Tonkin, bébés couveuses ayu Koweit, charnier de Timisoara en Roumanie, attentats de Sarajevo, fiole d’Anthrax de Colin Powel à l’ONU. Si j’avais un conseil a vous donner ce serait le suivant : en temps de guerre regardez ce que l’on ne vous montre pas, c’est là que l’information est vraiment intéréssante

            Le 21 août 1995, le journaliste français Jean Daniel écrira dans l’éditorial du Nouvel Observateur :
             « Je me souviens du premier attentat sur le marché central, celui qui a provoqué les premiers bombardements de l’OTAN. Il me faut le dire aujourd’hui. J’ai entendu successivement Édouard Balladur, François Léotard, Alain Juppé et deux généraux très « responsables » me dire qu’ils étaient convaincus que de nombreux Français, soldats de l’ONU, abattus ou blessés en Bosnie, l’avaient été par des snipers musulmans. Et même que l’obus tiré sur le marché central était, lui aussi musulman ! Ils auraient provoqué un carnage sur les leurs ! ai-je observé avec effroi. Oui, m’a répondu le Premier Ministre sans hésiter, mais ils ont fait sortir l’OTAN de ses atermoiements. Balladur comme Alain Juppé pensaient qu’Izetbegovic pouvait être, à l’occasion, « provocateur ». Mitterrand, lui, allait plus loin : il donnait raison au président bosniaque de provoquer. »


            • Michel Maugis Michel Maugis 30 octobre 2013 02:26

              @ Jonas

              “- Guerre de 1948. Cette guerre est de la responsabilité des 5 pays arabes ( Egypte-Syrie -Irak-Liban et Transjordanie ) qui par leur refus du partage selon la résolution 181, entre un pays Juif- un pays ARABE et Jérusalem comme ville internationale. “

              En quoi refuser un partage de ce qui vous appartient vous rendrait responsable d’ une guerre ?

               Si on refuse un partage…, et bien il ne peut y avoir de partage, et il n’ y a pas lieu de faire une guerre, à moins de vouloir imposer par la force le partage.

              La guerre est donc de la responsabilité de ceux qui veulent imposer le partage, et non de ceux qui s’ y refusent légitimement et en seront les victimes (les palestiniens que vous ignorez superbement)

              Votre manière de présenter les choses démontrent votre part pris sioniste et foncièrement malhonnête.


               

               


              • Jonas 30 octobre 2013 11:04

                @Second réponse à JeromeH ;



                Je vous ai bien lu et compris. C’est vous qui m’avait mal lu et mal compris. Je n’ai jamais dit que les Etats-Unis consommés du gaz Russe. Mais que les Etats-Unis seront en 2020/ 2025 un des plus gros exportateurs des produits d’hydrocarbures.

                Ce qui posera des gros problèmes particulièrement aux finances des pays arabes , car ils seront soumis à la concurrence, eux , dont les hydrocarbures représentent en 90 et 98 % dans les exportation.

                C’est d’ailleurs pour cette raison que les Etats -Unis se détacheront peu à peu du Proche et Moyen-Orient vers le pacifique. La région n’aura plus aucun intérêt stratégique ni économique. L’avenir c’est l’Asie.

                Ce sont les Chinois , qui sont l’usine du monde qui assumeront la responsabilité des trafics et de la sécurité maritime, pour leur économie et pour le bien-être de leur peuple. Les Chinois ne peuvent plus être des spectateurs des évènements, ils seront obligés de s’engager. Etre une grande puissance ça a des devoirs.

                2) Israël est un facteur de tensions dans la région. C’est la PROPAGANDE Arabe qui véhicule cette idée afin de camoufler les échecs et les déboires dans tous les domaines, économiques , sociales, industriels, technologiques , universitaires,recherches, innovation, découvertes etc.

                Les pouvoirs dictatoriaux ou autoritaires ne sont pas le fait d’Israël. Nasser, Saddam Hussein, Kadhafi et les autres n’ont pas été placés au pouvoir par Israël.

                Les 600 000 morts sous le règne de Saddam Hussein + le million de mort lors de la guerre avec l’Iran ne sont pas dus a Israël. Les 2 millions de morts au Soudan, les 150 000 morts au Liban, les 200 000 morts en Algérie ne sont provoqués par Israël , Yemen, Somalie etc. 

                Non les pays arabes ont besoin de bous émissaires , les Etats -Unis qu’ils admirent au fond de leur coeur et qu’ils haïssent . C’est cela la schizophrénie Arabe.

                Israël , montre que les pays arabes malgré la richesse qu’Allah et son prophète ( QSSSL) leur ont mis sous les pieds, sont incapables et impuissants de gouverner et de subvenir aux besoins essentiels de leur peuple. L’immigration galopante est le plus grand échec visible de ses pays. 
                Quand des femmes et des hommes s’immolent, quand des femmes, et des hommes au péril de leur vie fuient leur pays , cela montre l’ampleur du désespoir. 

                Les arabo-musulmans , se sont battus pour recouvrer leur indépendance , leurs enfants et petits enfant se battent pour fuir. ( Le visa ou la mer)

                Le Japon, la Corée du sud , l’Inde, Chine etc sont là pour démontrer la valeurs et l’intelligence des hommes. Dépourvus des hydrocarbures et de matières premières , ils ont pallié cette injustice de la nature par leur génie.

                Quant à Israël, ce petit pays , le nombre de ses Prix Nobel en dehors de celui de la Paix qui est politique est supérieure à celui de l’ensemble des 22 pays Arabes et 35 pays musulmans. 8 millions contre 1 400 millions. Le dernier classement de Shanghaï sur les universités , 2 sont parmi les 100. pour les drones Israël est second constructeur etc. Les classements internationaux sont là pour prouver l’excellence de l’enseignement de l’Etat d’Israël.

                Dans une cour de récréation le cri d’un seul élève ne fait pas le même effet que 57 . D’où le bruit fait par les pays arabo-musulmans . Sans parler hélas de ces images d’attentats, massacres, exécutions , destructions, lapidations, incendies etc qui remplissent les médias.

                3) Si l’on doit parler des massacres, il ne faut s’arrêter aux croisades , il faut remonter à l’expansion de l’islam. Comme le disait le poète Katib Yacine :« L’islamne s’est pas répandu par des fleurs et des friandises mais par du sang , des larmes et par des massacres » 
                L’histoire de l’humanité est globale, il ne faut pas trier ce qui vous convient.

                4) Israël est né après la seconde guerre mondiale , c’est ce que les imams analphabètes et incultes aidés par les dictateurs en place racontent « aux masses arabes ».

                Quelques faits apportent un démenti aux élucubrations arabes.

                - Tel-Aviv a été fondé en en 1906. La ville comptait 350 âmes en 1911, 46 000 en 1924, 150 000 en 1936.



                - Tel-Aviv possède la plus grande concentration de bâtiments BAHAUS ( 4 000) grâce à des architectes juifs palestiniens. Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce style de construction n’est pas l’oeuvre des Arabes.

                - L’entreprise vinicole Carmel fut fondée en 1882, elle est la première exportatrice de vin ’Israël. C’est dans cette entreprise que Ben Gourion qui proclama l’indépendance de l’Etat d’Israël a travaillé comme ouvrier agricole en 1906.

                - Les industries chimiques de la mer morte , 1918 , aujourd’hui , elles assurent 11% de la production mondiale de la potasse.

                -Le Technion , première école d’ingénieurs du pays 1912.

                -Institut Weizmann 1918 etc.


                Toutes les structures d’un Etat étaient prêtes. C’est d’ailleurs sur ce modèle qui a inspiré 
                l’ancien premier ministre Palestinien du Fatah Salam Fayyad pour préparer le futur Etat Palestinien. Interview au New York Times du mois de juin 2010.

                - Savez-vous qu’Israël est la 4eme puissance high -tech ?

                -Savez-vous qu’Israël est le second constructeur de drones au monde juste derrière les Etats unis ?

                - Je l’ai déjà signalé , les chinois qui ne sont pas des émotionnels mais des gens pragmatiques. Lors de la visite du ministre de la science et de la technologie de ce pays en Israël, un cri du coeur de ce ministre. « Pour le pétrole , il faut s’adresser aux Arabes mais pour la haute technologie aux Israéliens ». il n’y a rien à ajouter.

                 Continuer à colporter des histoires et à fantasmer, le temps passe et bientôt, les Birmans, les Vietnamiens, les Cambodgiens vous surclasseront.

                Et vous allez leur expliquer a ces pays qui ont tout subi , les raisons de votre situation. La colonisation, l’Impérialisme et Israël. Vous qui avez tout et qui n’êtes rien.




                • germaine 30 octobre 2013 23:25

                  @ Jonas

                  Vous avez l’intelligence et la technologie et vous êtes même élus de Dieu, mais voilà vous n’avez pas la paix, même pas la paix de l’âme.

                   En effet, ce qui précède ne justifie pas qu’on humilie ceux qui (à vos yeux) sont moins intelligents , qu’on occupe leur territoire , qu’on les empêche de siéger à l’ONU, bref qu’on fasse tout pour les priver d’un état.

                  Et puis avec votre intelligence et votre technologie , que seriez vous sans l’aide de votre grand frère, l’état le plus puissant de la planète (pour le moment) ?

                  Votre discours n’est pas source de paix , il y faudrait un peu d’humilité !


                • Jérôme Henriques JeromeH 30 octobre 2013 20:51

                  Jonas,

                  Une fois de plus je ne sais pas comment vous répondre, je n’ai pas fait un sujet sur les inventions scientifiques mais sur le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, sur le fait que l’impérialisme de certaines grandes puissances génère de la violence en faisant semblant de la résoudre. Certains arabes n’aiment pas qu’on leur dise qu’Israël n’est pas la cause de tous leurs maux (j’ai évoqué les affrontements sunnites-chiites) et certains juifs n’aiment pas qu’on leur dise qu’Israël ne souhaite pas la paix parce que ça lui permet de s’étendre territorialement. Le Hamas tire des roquettes sur Israël (qui sont souvent interceptées) et Israël bombarde dans la bande de Gaza en faisant énormément plus de morts. Accepteriez vous qu’on bombarde votre quartier parce que quelques malfaiteurs sont venus s’y cacher ? Gaza est coupé de tout y compris de l’autorité Palestinienne. Imaginez, une grande ville de France coupée complètement de l’extérieur sans état, sans autorité. Connaitrait-elle la paix civile à votre avis ou serait-elle sous la coupe de groupes armées ? Les bombardements à Gaza ont fait jusqu’à présent de nombreux morts civils, le Hamas a t-il disparu ? Est-il affaibli ? Il faut donc chercher d’autres explications. L’état d’Israël et le Hamas ne veulent tous les deux pas la paix et sont complémentaires. De l’autre côté en Cisjordanie, il n’y a pas le Hamas ce qui n’empêche pas Israël de d’installer de nouvelles colonies. Ce n’est pas de la propagande c’est un fait (regardez les cartes de 48, 67 ... d’aujourd’hui). L’écrasante majorité des pays du monde condamne les colonies en Cisjordanie mais Israël est jusqu’à présent soutenu par les USA. Et ceux qui justifient la loi du plus fort ne devraient pas oublier pas que les rapports de forces ne sont jamais définitivement figés. L’empire Ottoman a dominé le monde pendant des siècles et a chuté brusquement avec la 1ere guerre mondiale. Dans quelques années les Chinois deviendront la 1ere puissance mondiale, suivis de l’Inde etc ... Si aux futures émeutes en banlieues en France, ils décident d’envoyer des armes puis des troupes, qu’en penserez vous à ce moment là ? Chaque pays a sa propagande (la France, Israël, la Syrie etc ...) Il y a deux façons de regarder le monde, soit comme un supporter gavé de Mass-médias, de religion ou autre ...), soit en essayant d’analyser les évènements objectivement. Le premier conduit à la guerre tôt ou tard, le deuxième au « vivre ensemble ».

                  David Ben-Gourion (le 1er Premier Ministre israélien) : Cité par Nahum Goldmann dans « le Paradoxe Juif »
                  "Si j’étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur.
                  Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient t-ils accepter cela ?


                  • Jérôme Henriques JeromeH 30 octobre 2013 21:43

                    Petit rectificatif, je me suis mal exprimé : l’empire Ottoman a été pendant longtemps très puissant, mais son déclin avait commencé bien avant la 1ere guerre mondiale


                  • Jonas 31 octobre 2013 15:06

                    @ JeromH


                    Dans votre esprit embrumé par tant de propagandes arabes. Propagandes inoculées dès le sein de la mère.

                    Vous confondez tout , parce que , vous ne savez pas raisonner. Vous ne savez pas raisonner parce que les pouvoirs arabes ne veulent pas que leurs « Sujets » puissent utiliser leur cerveau. Cela deviendrait dangereux pour eux, d’où cette autre maladie du monde arabe qu’est l’UNANIMISME« . 

                     » Une fois de plus je ne sais pas comment vous répondre , je n’ai pas fait un sujet sur les inventions scientifiques , mais sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes « .etc.

                    D’abord vous aurez beaucoup de mal à me démontrer l’apport , des pays arabo-musulmans dans les inventions-recherches, découvertes etc depuis la fin du XII eme siècle , siècle qui sonna la rentrée de la nuit noire dans le monde arabo-musulman.

                    - Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » doit être valable pour tous les pays et accepté par tous les pays.

                    Pourquoi ce droit Universel n’a pas été appliqué par les deux pays Arabo-musulmans l’ Egypte et la Jordanie lorsqu’ils avaient entre leurs mains les TERRITOIRES que les palestiniens réclament aujourd’hui ? Pourquoi Gaza occupée par l’Egypte de 1948 à 1967, la Cisjordanie et Jérusalem-est, annexées purement et simplement par la Jordanie avant 1967 c’est-à dire -les frontières avant la guerre de 1967.n’ont pas pensé à ce droit élémentaire. Surtout entre arabo-musulmans ?

                    Est-ce qu’une loi , n’importe laquelle est seulement valable pour une catégorie de pays et pas pour les autres ? 
                     
                    Est-ce que cette loi est valable pour les Sahraouis ?
                    Est-ce-que cette loi est valable pour les Tibétains ?
                    Est-ce que cette loi est valable pour les chypriotes du Nord qu’occupent un pays musulman comme la Turquie ? etc.

                    Une loi est une loi. Pourquoi tant d’exceptions ?

                    Lorsque les Armées arabes furent écraser en 1967, , il y eu une réunion en 1969, « Conférence de Khartoum ». La conférence aux 3 non ARABES.

                    -NON à la reconnaissance d’Israël
                    -NON à la négociation 
                    -NON à la PAIX. Cette PAIX que vous avez en pleine la bouche.

                     Les pays Arabes dirigés par des dictateurs , des régimes autoritaires ou des monarchies absolues n’ont jamais admis Israël , donc Israël se défend contre les masses arabes fanatisées et analphabètes.

                    Au Proche et au Moyen -Orient sans la force , n’importe quel pays disparaitra. l’Egypte, le Soudan, l’Irak, le Liban, la Syrie etc. 

                    Les concepts OCCIDENTAUX ne sont pas valables dans cette région. Cette région n’est ni l’Europe ni la Scandinavie ni la Suisse. On peut rêver mais il est conseiller de rêver les yeux ouverts.

                    Le Hamas et Israël ne sont pas à mettre sur le même plan.

                    Israël est un Etat démocratique ( concept inconnu dans le monde arabo-musulman , sauf pour l’ ânonner comme des perroquets ) reconnu par « la majorité des pays du monde » suivant votre expression. 

                    Le Hamas est un groupe terroristes qui a pris le pouvoir à Gaza en renversant l’autre faction palestinienne du Fatah. avec au bout 450 morts et 550 blessés. Le Hamas est une faction terroriste qui n’est pas reconnue par « la majorité des pays du monde » suivant votre expression.

                    Il faut montrer que chez les ARABO-MUSULMANS « . Un djihadiste est celui qui fait le djihad , pour la religion , son prophète Mohammed ( QSSSL) et n’a rien avoir avec un RESISTANT, qui lui se bat pour son pays et les habitants de ce pays sans aucune différence , de religion, de couleur de peau, de philosophie , pour la liberté de pensée , la liberté d’expression, etc.

                    Or chez les djihadiste cela n’existe pas , il se bat pour le djihad et la charia. Les RESISTANTS de France ne s’attaquaient pas , aux femmes , aux enfants , aux handicapés , ne mettaient pas de bombes dans les lieux religieux, ne découpés les femmes et les hommes en deux. etc. 

                    Combien d’attentats ont été reportés par la Résistance Française parce qu’à la dernière minute des innocents étaient présents. sur le lieu 

                    Or chez les djihadistes ce sont les civils qui sont visés.
                     
                    Les djihadistes n’existent sur un plan médiatique qu’en tuant des civils.

                    Vous dites , que les roquettes du Hamas ne tuent pas. Mais c’est grâce aux précautions des autorités israéliennes et à sa technologie.

                    Alors une question. Si les roquettes du Hamas ne tuent pas selon vous , pourquoi les tire t-il pour pousser Israël à riposter ? C’est criminel, puisque le Hamas sait qu’Israël répliquera ? Parce que la vie des gazaouis n’a aucune valeur pour lui.

                    La technique de la propagande ARABE est la suivante. Tous les morts par les soldats d’ Israël sont des civils, les armes israéliennes sont tellement intelligentes qu’elles évitent les combattants djihadistes , pour ne s’attaquer qu’aux civils . 

                    Dans tous les pays arabes en conflits internes ou externes , leurs armées ,tuent des terroristes ,Syrie-Algérie , irak,Somalie, yémen etc. Israël , seul pays qui tue des civils à cause de l’obsolescence de son armée En revanche la supériorité reconnue de la technologie arabe, fait merveille sur toute la planète. 



                    L’armée Algérienne a fait la démonstration a In Amena , elle exécute tout le monde, otages et djihadites. Allah et son prophète Mohammed ( QSSSL) reconnaitront les leurs.

                    Les arabo-musulmans sont issus de pays indépendants depuis des décennies, des pays qui sont en échecs dans tous les domaines , des pays où le chômage sévit, que l’on soit diplômé ou pas. Des pays où se soigner se loger se nourrir , est de plus en plus difficile, et suivant le programme des nations unies pour le développent ( PNUD) 45% des jeunes de 18 à 40 ans cherchent à quitter leur pays.

                    Et ces mêmes arabo-musulmans veulent que les Palestiniens aient un Etat.

                    Mais alors cet ETAT sera t-il comme les autres pays arabes ou pas ? Si oui, les pays Arabes sont des mauvais exemples , avec cette immigration galopante.

                     Sera t-il différend des autres pays arabes, ? Dans ce cas avec quels moyens ? A-t-il plus d’argent que l’Algérie, le Maroc, l’Egypte ? Est-il doté par la nature d’hydrocarbures et de matières premières ? 

                    SOLIDARITE ARABE BIDON.

                     » Je suis syrien , j’ai fui mon pays avec ma femme et mes deux enfants. J’ai dépensé presque 3000 dollars par personne. Maintenant , je me trouve en Egypte. Au début ,il y a deux. semaines , nous avons été bien reçu. Mais n’ayant plus d’argent , nous sommes considérés comme des moins que rien. Ici ( en Egypte ndlr) , ils sont pire que des sauvages. 

                    -Pourquoi , vous ne rentrez pas chez vous en Syrie ?

                    -Cela n’est pas possible, Bachar et ses sbires m’exécuteront avec ma famille.

                    -Mais qu’allez-vous faire en restant en Egypte ? 

                    -Je cherche un organisme qui puisse m’aider à partir soit en l’Europe, les Etats-Unis ou le Canada .

                    -Mais pourquoi ces pays, il y a bien d’autres ?

                    Non, non ,non , ces pays ont un respect de la vie humaine et des organismes protègent des familles dans les malheur comme la mienne.

                    (RFI, mardi, 29 octobre , 13 h, 30, interview faite par l’envoyée spéciale de cette radio.)

                    RESPECT de la vie humaine. Concept occidental , qui ne représente rien chez les arabo-musulmans , même dans le cas de malheur.

                    Et ce sont ces arabo-musulmans qui versent des larmes de crocodiles sur les Palestiniens. 

                    « Tous les arabo-musulmans sont égaux, mais les palestiniens sont plus égaux »pour paraphraser G.Orwell. dans " La ferme des animaux.












                  • Jonas 31 octobre 2013 10:54

                    @ Germaine.

                    Ceux qui invoquent Allah et son prophète même lorsqu’ils commettent des crimes odieux , sont vos « frères » en religion.

                    Tous les médias sont remplis des faits héroïques des descendants du prophète Mohammed ( Que Le Salut Soit Sur Lui) comme vous dites.

                    Les massacres, les attentats,les assassinats des femmes , enfants et hommes sont les adeptes de la religion de la Paix de d’amour . Même les mosquées lieux de prières ne sont pas épargnées de la folie meurtrière de vos frères en religion.

                    Ouvrir la poitrine de son adversaire même arabo-musulman et faire mine de manger son foi , ou découpé une femme ou un homme sont des spécificités propres aux adorateurs du prophète Mohammed. ( QSSSL)

                    Vous êtes tellement dans votre monde de fantasmes que vous , vous accrochez aux Palestiniens pour sauver la face, alors que de monstrueux crimes sont commis en votre nom et avec votre assentiment. Vu votre silence.
                    Est-ce que la vie d’un Palestinien , parce que tué par un non arabo-musulman a plus de valeur, que les centaines d’arabe-musulmans tués quotidiennement sur la surface de la planète. Environ 150 morts chaque jours dans les différents pays de la religion de la Paix et d’Amour. 

                    A la fin de l’année 2013 , il y aura plus de 130 000 morts arabo-musulmans syriens et + de 3 millions de réfugiés fuyant leur pays soit + du double des HABITANTS DE GAZA. Et vous vous intéressez aux Gazaouis, sans demandez aux Egyptiens , ces arabo-musulmans d’ouvrir leur frontière de 14 kilomètres , pour permettre à leurs frères en religion de pouvoir circuler.

                    Comme d’habitude vous êtes frappé de cécité. Vous êtes dans l’impossibilité , par manque de culture de lire une carte de géographie pour vous apercevoir que Gaza n’a pas qu’une frontière avec Israël.

                    Par ailleurs , toujours par cécité du cerveau, et par manque d’éducation politique , vous ne vous posez pas la question sur la frontière verrouillée entre le Maroc et l’Algérie pourtant , ce sont deux pays Arabo-musulmans. 

                    Quant à la richesse, un peu mais juste un peu de connaissance de la finance mondiale , vous aurez permis de connaître les faits suivants. La richesse des pays arabes que Dame nature à privilégier. Ce n’est ni par l’intelligence, les études et les découvertes propres , mais grâce au travail des autres.

                    -Abu dhabi= 680 milliards de $
                    -Koweït= 296 milliards de $
                    -Arabie saoudite= 620 milliards de $
                    -Qatar=120 milliards de $
                    -Dubaï : 100 milliards de $
                    Bahreïn = 30 milliards de $
                    -Algérie= 193 ,5 milliards de $ soit 2039,5 milliards de $ .Par rapport à l’aide américaine à Israël qui est de 3 milliards de $ . Combien d’années faut-il pour obtenir la même somme que possède les Arabes ?

                    Vous oubliez l’aide que les Etats -unis apportent à certains pays Arabes , comme l’Egypte, Jordanie, Maroc, Tunisie, Yemen et les divers aides HUMANITAIRES que les pays arabo-musulmans sont incapables d’apporter à leurs frères en religion.

                    Un autre tableau montre la richesse personnelle des descendants des bédouins chéris par la nature :
                    -Abdallah ibn Abdelaziz ibn saoud= 12, § milliards de $ ( Arabie saoudite-
                    - Khalifa ibn Zayid al -Nahiyan : 10,5, milliards de $ ( Emirats arabe unis-
                    -Mohammed ibn Rashid al-Maktoub = 2, 8 milliards de $
                    -Mohammed VI = 1, 9 milliards de $ ( Maroc) etc.

                    Que font ces Arabo-musulmans avec tant d’argent, celui des Etats et le leur. ? Pourquoi ne viennent -ils pas a leurs frères en religion dans la misère et le désespoir au point d’utiliser des - Bateaux kamikazes-.

                    Que les 22 pays pays et 35 pays musulmans fassent la paix entre eux d’abord , avant de parler de paix avec les autres. Vous n’êtes même pas capables de vous supporter entre vous, adeptes du Prophète Mohammed ( QSSSL) comme vous dites, mais vous avez le culot d’exiger des autres d’être des hommes de paix. 

                    Mais savez-vous au moins ce que veut dire PAIX ?. Pouvez-vous me citer un seul pays arabe ou musulman en PAIX ?
                     






                    • germaine 31 octobre 2013 21:58

                      L’histoire a montré que toutes les civilisations, tous les pays , toutes les races , toutes les ethnies ont produit des monstres capables des pires horreurs. Savons nous, nous-mêmes de quoi nous serions capables dans des circonstances exceptionnellement cruelles.

                       

                      Je me souviens lors d’une intifada avoir vu, sur Arte, des soldats israéliens casser les bras d’un palestinien , à vif. Loin de moi l’idée d’en déduire des généralités sur les Israéliens.

                      Les occidentaux aussi se sont déchirés , ont fait des murs entre eux.

                      Les arabes ont peut être quelques siècles de retard.

                       

                      Pour le reste, est- ce la colère ou le manque d’argument qui vous fait parler de mes fantasmes, des crimes commis en mon nom, de la cécité de mon cerveau, de mon inculture ? Je n’ignore pas que Gaza a une frontière commune avec l’Egypte. Et alors ? Cela met en lumière le manque de fraternité entre arabes.

                       

                      Permettez moi néanmoins, de vous citer 2 pays arabes en paix , avant que les occidentaux n’entreprennent de les démolir, pour diverses raisons plus ou moins douteuses, en utilisant justement les rivalités inter-arabes : la Libye et la Syrie.

                       

                      On peut comprendre vos problèmes, mais pensez vous que le gouvernement israélien les traite de façon pragmatique ?

                      Trouvez vous que c’est respectueux, moral, légitime, d’aller à des négociations de paix en s’installant sur les terres de l’adversaire ? Vous l’acculez à accepter n’importe quoi parce que vous êtes le plus fort, grâce à votre grand frère. Ce n’est pas civilisé.

                      Les défauts , les manquements de votre adversaire ne vous autorisent pas à outrepasser les lois.

                       

                      Critiquer ne veut pas dire mépriser, or le mépris est évident dans votre discours .

                       Le mépris engendre la haine et la haine la violence.  

                       


                    • Michel Maugis Michel Maugis 1er novembre 2013 01:20

                      @la grosse baleine


                      « Mais savez-vous au moins ce que veut dire PAIX ?. »

                      C’ est sûr que votre pote OBAMA, c’ est ce cela veut dire, c’ est bien pour cela qu’ une bande de blancs racistes européen lui ont donné le prix.

                       « Pouvez-vous me citer un seul pays arabe ou musulman en PAIX ? »

                      Quel cynisme incroyable !!!
                      L’ IRAK, la Libye, la Syrie avant que USRAEL et nos crapules europennes bien connues et racistes décident de OTANAZIER ces peuples.

                      Raciste puant !!

                      Vous devriez plutôt chercher un pays qui bombarde les autres et qui ne serait pas CHRETIEN !!

                      Vous savez très bien que ce sont des pays CHRETIENS qui bombardent depuis des lustres,
                      Alors arrêtez vos contes charlatanesques.


                       

                    • Jérôme Henriques JeromeH 31 octobre 2013 21:23

                      A Jonas (suite et fin)

                      Ah, les attaques, les insultes, réactions typiques de celui qui sent la discussion lui échapper. Déjà, commencez par regarder mon prénom et mon nom avant de faire des sous-entendus vaseux, vous serez un peu moins ridicule. Ensuite, apprenez à construire une argumentation au lieu de réciter par coeur une suite d’évènements, du genre « on a construit un drone » ou « le cheik n’a pas voulu la paix ». Ca fait très décousu, comme une conversation de Hall d’immeuble. Ce que vous dites est de plus complètement hors sujet, vous parlez de tout et n’importe quoi, le niveau d’étude, les entreprises Israëliennes ... Enfin quand vous dénoncez le fanatisme, vous nous en faites malgré vous une belle démonstration. D’un nationalisme et d’un racisme primaire, vos arguments sont du même niveau que les rumeurs des juifs qui empoisonnent les puits ou qui complotent pour dominer le monde. Vous manquez cruellement de réflexion personnelle et de capacité de discernement dans un monde qui n’est pas aussi simple qu’un dessin animé. Essayez d’observer les choses sous un autre angle, de remettre en cause ce que vous croyez, de penser « hors cadre », bref préférez les lectures talmudiques aux chroniques de BHL et vous progresserez peut être intellectuellement.

                       

                      En tout cas, cette discussion ne mène à rien et va s’arrêter là pour moi.


                      • Michel Maugis Michel Maugis 1er novembre 2013 00:53

                        Vous avez bien raison d’ arrêter de discuter avec Type d’un cynisme monstre et d’ une mauvais foi incommensurable qui dépasse son racisme patent, qu’il croît occulter aux pauvres connards que nous sommes


                        il a eut l’ audace de dire que si vous refusez de donner ou partager vos terres, qui vous appartiennent légitimement, à plus fort que vous, alors c’ est bien vous qui êtes responsable de la guerre que en découlera. Faut le faire !!

                        On ne peut plus clairement montrer son fascisme.

                        Ce type se croit tellement érudit qu’ il en oublie qu’ il raisonne comme un ballet sans manche.

                        Ah, mais bien sûr, il le fait sur un ton très polit, mais en prenant ses lecteurs potentiels pour des demeurés.

                        Il se figure écrire dans les courriers des lecteurs de l’ imMonde, le nouvel Obs, Libé etc... ou une réponse pertinente est systématiquement refusée.

                        Il ne sait même pas que les palestiniens sont plus d’ origine vraiment juive que les « juifs » importés en israel.

                        Israel, est un « pays » sans constitution, sans frontières et qui arbore son rêve colonialiste fasciste et raciste sur un drapeau officiel qui détermine ses frontières rêvées que sont ces deux bandes bleues, le Nil et l’ Euphrate.

                        Et bien sûr ce monsieur applaudit le massacre des peuples par son petit Obama minable.

                      • Jonas 1er novembre 2013 07:59

                        @Votre prénom et votre nom n’ont aucune importance pour moi. « la Taqyya » ce concept de dissimulation ou de tromperie que véhicule l’islam n’abuse que les gogos.


                        D’abord apprenez a lire convenablement pour répondre convenablement et surtout appliquez-vous- à maîtriser votre pensée., Elle est flottante et sans boussole.

                        En dehors des clichés appris par coeur, vous êtes dans l’incapacité de répondre aux questions claires et précises que j’ai posées , vous fuyez dans des diatribes de souks.

                        Le malheur des arabo-musulmans c’est de ne pas avoir d’intellectuels courageux et indépendants d’esprit pour regarder sereinement leur société. Une société qui va de décadence en décadence. Le rêve d’un arabo-musulman c’est de fuir son pays. 

                        Ce n’est pas trop glorieux , après tant d’années d’indépendance et de richesse.

                        Lisez attentivement ces extraits d’une interview. Et après vous pouvez m’accoler, vos clichés copiés/collés habituels.

                        -Comment expliquez -vous le silence des intellectuels arabes , que vous qualifiez de << Vecteur d’islamisme>> ?

                        - Boualem Sansal : 

                        « Ce qui me frappe, c’est que ce silence a existé de TOUT TEMPS, quels que soient les sujets qui traversent l’ensemble des sociétés ( le divorce, l’homosexualité, ou la crise économique) c’est liée à la structure même de la société Arabo-Musulmane, dictatoriale ou féodale. Au mieux, les intellos sont des troubadours répétant le DISCOURS OFFICIEL.

                         Ceux qui vivent en occident demeurent également muets. Comment les réveiller ? Le mouvement- Ecrivains pour la Paix - que j’ai fondé avec l’écrivain israélien David Grossman- a le plus grand mal à les mobiliser car ils REDOUTENT d’être excommuniés ou ASSASSINES. Or le propre de l’intellectuel est de dépasser la crainte, sinon il devient SOLDAT.

                        -Vous dénoncez ainsi fermement l’hypocrisie des politiques qui aggravent la situation 

                        -Boualem Sansal :

                         » S’il y a un responsable de la situation dramatique en Europe, ce sont les politiques. Ils représentent un danger car, à force d’aller de compromis en compromis, ils vont de compromission en compromission. Ce cynisme les poussent à s’allier avec n’importe qui, comme Kadhafi reçu à l’Elysée en échange de contrats mirobolants.

                        Les pays Arabes incarnent un grand marché , avec lequel il ne faudrait pas se fâcher . Idem pour le << Printemps Arabe>> perçu par les observateurs occidentaux comme un mouvement révolutionnaire, alors qu’il s’agit d’une colère spontanée, aussitôt récupérée par les islamistes. Aveuglés, les politiques préfèrent prôner << une stabilité>> de la région, afin de poursuivre les affaires. Tant en Europe que dans les pays Arabes. 
                        Les pays ARABES ont des moyens financiers et organisationnels colossaux pour diffuser des idées islamiques ( la distribution d’exemplaires gratuits du Coran par exemple) L’Arabie saoudite , le Qatar, l’Iran et de riches mécènes américains ou français y contribuent largement Ils offrent des bourses pour former des ingénieurs et des atomistes afin d’asseoir leur pouvoir. Contrairement à OBAMA, ces pays ( pays Arabes ndlr) n’ont pas de contrainte d’argent. Les islamistes sont forts dans de nombreux domaines : la gestion de la finance INTERNATIONALE, le monde politico- économique , le commerce halal, les mouvements sociaux, les oeuvres soi-disant caritative ( l’une des forces des Frères musulmans) ou les médias ( vous lisez bien les médias. C’est pourquoi , ces médias sont dans le politiquement correct, pour ne pas stigmatiser ndlr) 

                        Bravo ils ( les islamistes ndlr) ont tout infiltré ! Même Internet et les médias, comme Al-Jazeera, qui n’hésite pas à corrompre des ministres, des intellectuels et des journalistes pour prêcher l’islam de façon évangéliste. 
                        La presse occidentale est également touchée , puisqu’ils payent des reporters dans le but de donner une autre vision de l’islam. Il faudrait dénoncer ces derniers ( les journalistes vendus ndlr) et encourager les journalistes d’investigation à se pencher par semple sur la littérature islamique en Belgique… Ils seraient surpris« .

                        Le titre est » Je ne crois pas à la démocratie dans le monde arabo-musulman".

                        Boualem Sansal , l’auteur de cette interview est un écrivain Algérien, auteur de plusieurs livres, 
                        -Harraga ( Ed. Gallimard, 2005)
                        -Poste restante ( Ed. Gallimard, 2006)
                        -Le Village de l’Allemand ( Gallimard , 2008)
                        Ce sont les seuls livres que j’ai lus de cet auteur.

                        Pour lire , l’interview dans sa totalité : 

                        http://www.levif.be/info/ auteurs//levif/autor-40002223245183.htm

                        PS : Tous ceux qui me font l’amitié de me lire et mêmes ceux qui me critiquent, ce qui est normal, savent que sur les pays arabo-musulmans et leurs gouvernements j’ai toujours eu une grande méfiance. Car je sépare le discours donné à l’occident et la réalité sur place. Boualem Sansal comme un petit nombre d’autres me confortent.





                         

                      • philouie 1er novembre 2013 08:06

                        Jonas,

                        y en a marre de ces juifs qui viennent nous dire ce qu’il faut penser des arabes.
                        vous êtes en guerre.
                        vous voyez le monde dans le prisme de la guerre et vous voudrez nous entrainer dans VOTRE guerre.


                        • Jonas 1er novembre 2013 09:39

                          @ philoule


                          Il faut bien expliquer ce que sont vraiment les arabo-musulmans. Un arbre se reconnaît à son fruit. Les arabes se reconnaissent à leurs actes. ( Mis à part une minorité éclairée , mais malheureusement silencieuse à cause des menaces )

                          57 pays arabo-musulmans composés de 1 400 millions d’individus se massacrent chez eux et viennent apporter des conflits chez les autres.

                          Irak, depuis le début de l’année 2013 compte + de 5 700 morts. ( jusqu’à septembre ; soit + de 633 morts par mois)
                          L’Egypte depuis le coup d’Etat + de 1 000 morts 
                          La Syrie en 2 ans et demi environ 120 000 morts etc ( soit sur 30 mois 4 000 morts par mois )

                          Faut-il fermer les yeux ?

                          Je fermerai les yeux si ces arabo-musulmans restaient dans leur pays et non chercher à apporter des guerres, et des conflits religieux dans les pays qui les reçoivent par charité chrétienne. 

                          Les seuls pays en guerre en interne comme en externe sont les pays où l’islam est majoritaire Ce ne sont pas les bouddhistes, les shintoïstes, les hindous , les juifs, les chrétiens ( catholiques-protestants-orthodoxes)

                          La Russie bien que défendant le dictateur arabo-musulman Bachar Al-Assad subi également le terrorisme islamique.

                          La Chine, avec le dernier attentat islamiste est logée à la même enseigne.

                          Toute la planète est concernée sauf.

                          Pour l’instant, les seuls continents qui échappent à la violence islamique ce sont l’ ARCTIQUE et l’ Antarctique.

                          Donc , je parle des arabo-musulmans parce qu’ils se distinguent par la violence, crimes assassinats, viols, carnages, incendies, kidnappings etc.

                          Les salauds qui ont kidnappés nos compatriotes au Mali, ne sont pas des juifs , des hindous,ni des shintô, mais bien des arabo-musulmans ?

                           Nos autres compatriotes détenus en Syrie, ne sont pas entre les mains des Martiens ?

                          Donc , ce sont les arabo-musulmans qui créent les événements par la violence et leurs crimes, non seulement en massacrant leurs frères en religion mais également dans les autres pays non arabo-musulmans.

                          Ce n’est pas moi, qui fait la guerre, au Soudan -Libye-Tunisie-Egypte-Irak-Syrie-Bahreïn- Arabie saoudite-Somalie, Turquie-Pakistan-Afghanistan-Bangladesh, Tchetchénie-Daghestan-Ingouchie- Xinjiang etc.

                          Lisez-vous même, les mots vifs ( c’est un euphémisme ) qu’échangent le Maroc et l’Algérie à propos du Sahara Occidental. 



                        • philouie 1er novembre 2013 09:51

                          Jonas

                          quand on veux tuer son chien on l’accuse de la rage,
                          quand on veut lui voler sa terre, on accuse l’arabe d’être un fourbe.

                          y en a marre de ces juifs qui veulent importer leur guerre en France.


                        • Jonas 1er novembre 2013 15:19

                          @ Michel Maugis et philoule.


                          Votre tactique est éculée, lorsque l’on montre ce qui se passe dans les pays arabes , lorsque l’on décrit les sociétés arabes , sociétés qui ont engendré des tueurs et des kamikazes , vous refusez de regarder la réalité.

                          Essayez d’ouvrir les yeux et de vous intéressez aux sociétés arabes. en plus des catastrophes, économiques, financières , sociales et de l’éducation, il faut ajouter la violence.

                          Toute personne qui aborde ces sujets ne doit être que forcément, fasciste, anti-arabe-islamophobe etc.

                          Et bien je vais donner la parole à Kamel Daoud, journaliste Algérien.

                          «  L’insulte à l’islam est puni par la loi. Si un Occidental le fait, au mieux ,il est emprisonné, au pire, il est décapité.

                          Mais insultes à la chrétienté et à la judaïté ou au bouddhisme ou l’animisme, c’est courant ,hallal, cela se fait chaque vendredi, dans les mosquées, les livres les médias et les cafés.

                          Interdire un minaret en Europe est signe d’islamophobie. Mais interdire la construction d’une église ou d’une synagogue ou d’un temple n’est pas un délit ni du RACISME. On peut même les brûler ou les détruire ou empêcher leur restauration comme l’on fait les conquérants.

                          Evoquez les origines par la peau, l’accent, le mouton de l’Aïd c’est du RACISME. C’est puni par la loi,et est signe de décadence , d’intolérance et du rejet de l’Autre. Du fascisme.

                          Mais traiter les Subsahariens comme des maladies de la peau, les accuser de pédophilie dans les -JOURNAUX ALGERIENS- genre ECHOUROUK, les accuser de délinquances et de vols, c’est de la routine, du » normal « ,c’est évident,c’est » VRAI« 

                          Un Algérien ou un  » ARABE « ou un » MUSULMAN" a le droit de porter le voile en Europe,le Kamis, la barbe.

                          Mais un chrétien ou un bouddhiste n’osera jamais porter la soutane dans nos villages, dans nos quartiers populaires, dans nos espaces . IL SERA LYNCHE ou accusé de prosélytisme. Arrêter par la police, présenté et incarcéré Puis expulsé. Et s’il est Algérien, il sera formaté, sermonné par le juge ou mis en prison.

                          Fêter Noël c’est haram, interdit, signe de colonisé et d’assimiler quand c’est fêter chez nous.
                          Mais fêter l’Aïd chez eux, chez le reste de l’humanité, égorger les moutons est un DROIT d’être libre et de célébrer ses calendriers dans le cadre de la DEMOCRATIE.

                          Dénoncer l’islamophobie est à encourager, c’est légitime et cela est de bonne guerre. Mais dénoncer ce qui précède est signe QUE VOUS ËTES PRO-OCCIDENTAL, PRO-JUIF-CONTRE L’ISLAM, ALLAH, LA PALESTINE ET LA NATION. ET QUE VOUS VOULEZ LA BENEDICTION DES Ennassara, ( les chrétiens ndlr) des juifs ou des prix et des distinctions.

                          Attendre un mois pour avoir un VISA est la preuve que l’OCCIDENT qui se referme , qui interdit la libre circulation. 
                          Mais attendre trois mois pour un VISA vers l’Algérie , est une chose admissible et qu’on n’a pas à dénoncer 

                          Se voir interdire de porter la burqa ou le voile est signe d’intolérance et de dérive chez le reste de l’humanité, mais il est naturel donc de se voir interdire un prénom occidental, une croix ostentatoire à l’entrée d’une mairie ou une calotte chez nous . Et ne parlons pas de la Kippa.

                          Et la liste est longue. Un certain ethnocentrisme a habitué les cafés maures et les élites de notre planète d’Allah à la commodité du point aveugle.

                          Il est facile , confortable, plaisant d’accuser l’Occident et le reste de l’humanité de nos défauts, maladies et névroses et on s’accommode de ne pas les dénoncer chez nous . 
                          Nous demandons à partager le statut de l’humanité mais nous refusons de l’admettre comme valeur universelle chez soi.

                          NOUS VOULONS QUE LE RESTE DE L’HUMANITE ACCEPTE NOS DIFFERENCES . MAIS NOUS N’ACCEPTONS PAS CELLES DES AUTRES PEUPLES ET AUTRES CROYANCES.

                          D’ailleurs écrire ce qui précède est gênant pour certains . Parce que c’est faire le jeu des extrêmes droites en Occident et c’est être naïf. L’excuse est une excuse pour le silence complice des CRIMES DES SIENS. Alors ON NE PARLE PAS. On ne DENONCE PAS UNE INJUSTICE CHEZ SOI pour ne pas aider l’injustice ailleurs. Et c’est un faux calcul et une immoralité.

                          Pourquoi en parler maintenant ? Parce qu’il est devenu lassant de lire certains écrits dans nos journaux, entendre avis,suivre certains débats et parce que c’est immoral de ne pas dénoncer et parce que c’est lassant cette HYPOCRISIE et cette COMPLICITE. Et parce que c’est plus utile à dénoncer que de parler de l’invalide des invalides.

                          Voilà un texte admirable, je n’ai rien à y ajouter. Sinon que l’auteur est un chroniqueur Algérien.

                          Tous mes courriels depuis que je suis sur ce site - AGORA VOX - dénoncent ce que Kamel Daoud relate dans cet article.






                          • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 15:34

                            c est qui le mec ? alladeen II


                          • germaine 2 novembre 2013 13:55

                            Jonas

                            Rien n’est plus utile , plus altruiste , plus enrichissant dans un conflit que de faire son autocritique.

                            Quand les israéliens reconnaitront leur arrogance , leur égoïsme , leur irrespect des lois et par la même des humains, leur cruauté , leurs erreurs , alors peut être pourra-t-on envisager une solution. Quand je parle des israéliens, je veux dire le gouvernement israélien dont vous êtes le profil type.

                            Kamel Daoud est un homme de paix, vous êtes un homme de guerre.

                             


                          • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 15:38

                            ouais c’est lui


                            • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 15:44

                              by the way jonas i hunt people like you


                              • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 16:13

                                and be my guest

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires