Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Laurent Joffrin sur Radio Suisse Romande : le doute jeté sur la version (...)

Laurent Joffrin sur Radio Suisse Romande : le doute jeté sur la version officielle du 11 septembre 2001 serait une sorte de négationnisme !

On a été invité à réagir dans l’émission « Médialogues » d’Alain Maillard et de Martine Galland sur « Radio Suisse Romande », mercredi matin 25 février 2008, aux propos de M. Laurent Joffrin. Il était interviewé au sujet de son livre « La Média-paranoïa ». On reste médusé par les leurres un peu frustes qu’il affectionne pour défendre les médias officiels (1). Sans doute les croit-il encore efficaces.

 
Injure, vaccine, caricature et illusion de l’apparence

1- Dans un article publié sur AGORAVOX, le 5 février dernier (2)), on avait déjà souligné l’emploi de l’injure , « média-paranoïa », pour stigmatiser une critique des médias qui différait de la sienne et tenter d’intimider l’adversaire. On avait apprécié l’élégance.

2- On avait ensuite reconnu le leurre de la vaccine qui admet un peu de mal pour faire reconnaître un grand bien ou susciter le rejet spontané d’un mal beaucoup plus grand. Comme Tartuffe confessant son indignité aux pieds d’Orgon pour qu’il n’en croie rien, M. Joffrin convenait que les médias n’étaient pas sans reproches, ayant accumulé tant d’erreurs ou de manipulations. Mais c’était pour conclure aussitôt, d’autorité, que les critiques qui leur étaient faites n’étaient le plus souvent que « des idées reçues, des caricatures »…

3- Il faut dire qu’ en matière de caricature de l’adversaire, l’intéressé s’y entend. On avait montré, par exemple, comment, pour justifier son accusation, il déformait à plaisir la dépendance reprochée aux médias envers les pouvoirs politiques et économiques. Il la réduisait à une image naïve que, selon lui, certains se feraient, de journalistes travaillant sous la dictée de patrons, une oreillette à l’oreille, ou prenant leurs ordres par téléphone tous les matins. Ainsi se dispensait-il de répondre aux accusations plus sérieuses d’auto-censure, résultant d’une inféodation et d’une soumission imposées par la simple nécessité de conserver son poste de travail, ou même d’assurer sa survie économique attendue d’annonces publicitaires incompatibles avec toute critique des entreprises concernées.

4- Il brandissait encore l’illusion de l’apparence  comme évidence non contestable. On sait pourtant à quelles erreurs cette méthode a longtemps conduit : si le soleil se levait à l’Est et se couchait à l’Ouest, se disait-on, n’était-ce pas qu’il tournait autour de la terre ? M. Joffrin ne se montrait pas plus prudent dans la définition d’ « une information importante » digne d’être retenue dans son journal. Au cours de l’interview de « Médialogues », il y est d’ailleurs revenu et a même donné comme exemple «  la victoire de l’équipe de Hand-ball au championnat du monde après celle aux jeux Olympiques » : « Oui, a-t-il dit, tous les journaux ouvrent là-dessus, parce que c’est objectivement important ! »

Que l’importance d’une information soit fonction des intérêts de l’émetteur, ne paraît pas l’effleurer, ou du moins préfère-t-il le taire ! Qu’une information soit même jugée trop importante par un émetteur pour être diffusée et que ses intérêts commandent impérativement de la garder secrète, y a-t-il jamais songé ? Il semble que oui, pourtant, à en croire, une révélation de Nicolas Beau, du site Bakchich, faite, le 9 décembre 2008, sur le plateau de Arrêt sur image (3) : N. Beau était alors encore au Canard enchaîné , et il s’était vu refuser par sa propre rédaction, entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007, la publication d’un article sur les revenus que le candidat Sarkozy avait continué à percevoir de son cabinet d’avocat tout en étant ministre. Son informateur, dépité, s’était alors tourné vers… Libération mais sans plus de succès !
Ainsi, colonnes et antennes peuvent-elles regorger d’informations sans importance qu’on peut nommer « informations indifférentes », et s’il en est ainsi, n’est-ce pas qu’elles jouent, elles, un rôle très important de modèle et de censure discrète, tant est exiguë la place de diffusion disponible qu’elles envahissent au détriment des autres ?

Confusion intellectuelle, amalgame et imputation pénale

À cet arsenal de M. Joffrin déjà inventorié, sont venus s’ajouter trois autres leurres en cours d’interview. 

1- L’un est la confusion intellectuelle qui vise à désorienter. Qu’on en juge ! Comprenne qui pourra ce galimatias digne du babil d’Erikson, le spécialiste d’hypnothérapie, qui abreuvait ses patients d’un flot continu de paroles sans queue ni tête, selon la technique dite de « saupoudrage » ! « Il y a une chose que les gens oublient, commence par dire M. Joffrin. Le matériau de base du journaliste, c’est quand même la réalité. » Puis il poursuit : « Il y a des biais, dit-il,  il y a des manipulations, des pressions, tout ce qu’on veut, mais à la fin des fins, ce qu’il y a dans les journaux (…), en gros, c’est vrai ce qu’ils disent. Il y a des erreurs, des choses qui ne vont pas, etc. Mais en gros, c’est vrai. Ce qu’on entend dans les bulletins radio, c’est vrai, Il faut débusquer les erreurs, les dérapages. Mais globalement, ça reflète ce qui s’est passé dans le monde depuis 24 heures, vu par des Français ». Et en 14-18, quand les journaux racontaient que les balles allemandes ne tuaient pas, c’était vrai ?

En somme, à bien le suivre, il y a « des erreurs, des manipulations, des pressions, tout ce qu’on veut » dans les médias, mais « en gros » les informations livrées sont « vraies » ! Par quel miracle ? Celui du leurre de la vaccine une nouvelle fois ! On retrouve au passage la prétention à saisir « la réalité » alors que seule « une représentation de la réalité » est accessible au travers des médias qui s’interposent entre soi et la réalité, à commencer par ses cinq sens à la perception fort limitée quand ils ne sont pas infirmes. Du «  terrain », on ne rapporte jamais qu’ «  une carte » plus ou moins fidèle !

2- Le second leurre est encore plus surprenant : c’est l’amalgame entre le travail d’historien et celui de journaliste. Interrogé sur le doute que suscite toujours la version officielle des attentats du 11 septembre, M. Joffrin a ni plus ni moins assimilé ce doute méthodique au mécanisme intellectuel menant au négationnisme qui nie le génocide juif.

D’abord, qu’est-ce que le génocide juif vient faire ici ? Pour M. Joffrin, rien de plus transparent ! « C’est un mécanisme très pervers, s’est-il écrié. C’est le même mécanisme que Faurisson. Vous prenez un petit bout de la réalité et vous dites : là il y une erreur ! une bizarrerie, une chose étrange ! On fait ça pour le 11 septembre. C’est bizarre, le troisième immeuble s’est effondré de manière bizarre ! (…)

C’est Faurisson, répète-t-il, c’est-à-dire qu’à Treblinka, il y avait une chambre à gaz qui avait été reconstituée mais en fait il n’y avait pas de chambre à gaz à Treblinka. Oui, mais elles étaient ailleurs. Mais vous déduisez du fait qu’on a mis une fausse chambre à gaz à Treblinka. Voilà, j’ai fait des calculs. Dans une chambre à gaz, on ne peut pas tuer par heure plus de tant de Juifs, donc les chiffres sont faux, donc tout est faux donc il n’y a pas eu de Shoah. C’est ce qu’on appelle la métonymie : on prend un détail, on le critique et on en déduit que tout est faux, que c’est un montage. C’est extrêmement dangereux. Ça veut dire qu’il y a deux opinions au fond sur la Shoah dans la média-paranoïa : il y a l’opinion officielle qui dit qu’il y a eu six millions de juifs qui ont été tués dont une partie a été gazée dans les chambres à gaz ; et puis, il y a une opinion franc-tireur, dissidente, intéressante parce que eux ne sont pas dans l’officiel, le convenu, ils sont dans l’originalité et dans le courage parce qu’ils vont contre, comme l’évêque Williamson qui explique qu’il y a eu trois cent mille morts chez les juifs. C’est tout faux, seulement comme les médias officiels sont appelés les médias officiels, ils sont louches. Williamson, lui, il est cru. Vous trouvez que c’est sain pour la démocratie ? »

3- Le troisième leurre découle dès lors du second : ce n’est autre qu’une insinuation d’imputation pénale, puisque douter de la version officielle du 11 septembre serait frappé de la même infâmie délictueuse que celle du négationnisme : ne pas croire la version officielle serait un délit. 

Échappe-t-il donc à M. Joffrin que le travail de l’historien diffère de celui du journaliste ? Si l’un dispose de tout son temps et des documents accessibles, l’autre ne se plaint-il pas de devoir écrire dans l’urgence et de se voir souvent refuser les pièces à conviction ? Cela fait soixante ans et plus que le génocide juif a pu être documenté sans contestation possible. En revanche, le 11 septembre 2001 n’est toujours pas entré dans le champ de l’étude historique en raison de sa survenue encore trop récente et d’un accès encore interdit aux archives. Si le doute n’est donc pas permis sur le génocide juif, est-ce pénalement répréhensible qu’il persiste au sujet du 11 septembre 2001 tant que l’événement n’aura pas été soumis à la critique historique ? M. Joffrin n’a que faire de ce pinaillage : il s’agit pour lui d’intimider l’adversaire !

On est pourtant d’autant plus surpris que, le 30 janvier dernier, sur France Culture, M. Joffrin s’était bien démarqué de l’historien. Il avait renchéri sur l’animateur de la station, Ali Baddou, qui assurait que « les journalistes (n’étaient) pas des historiens du présent » : « C’est une formule paradoxale et trompeuse, avait-il estimé. (…) Un historien est un type sérieux qui a le temps, précisait-il. Nous, on est assez sérieux, mais on n’a pas le temps par définition. Si on était des historiens de l’instant, mon journal paraîtrait tous les six mois, parce qu’il faudrait au moins six mois pour savoir de quoi il retourne. » Comprenne encore qui pourra !

En somme, M. Joffrin soutient tout et son contraire. Quel crédit croit-il pouvoir en retirer quand, à sa panoplie qui comprenaient déjà l’injure, la vaccine, la caricature de l’adversaire, l’illusion de l’apparence, s’ajoutent la confusion intellectuelle, l’amalgame et l’insinuation d’une imputation pénale. On serait tenté, si on le suivait sur son terrain, d’y reconnaître des symptômes. On s’en garde bien car on n’a aucune compétence en nosographie. En revanche, il est aisé de déceler une théorie de l’information défaillante qui jette ses partisans dans le plus grand désarroi dès lors qu’ils doivent en démontrer l’improbable validité. Paul Villach
 
(1) « MÉDIALOGUES » d’Alain Maillard et Martine Galland, mercredi 25 février 2009, « Médias manipulateurs » ? Le point de vue de Laurent Joffrin, directeur de LIBÉRATION  - Les réactions de Paul Villach, rédacteur d’AGORAVOX http://www.rsr.ch/la-1ere/medialogues

(2) Paul Villach, « "Média-paranoïa" de Laurent Joffrin, ou l’injure comme aveu d’impuissance », AGORAVOX, 5 février 2009. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=51170
 
(3) Paul Villach, « "Le Canard enchaîné" est-il sarkozyste ? » : travaux pratiques à "Arrêt sur images"  », AGORAVOX, 19 janvier 2009.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (95 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Sébastien Ticavet 27 février 2009 11:28

    En parlant de négationnisme, il reprend, sans le savoir peut-être, la stratégie de communication des néoconservateurs américains, qui depuis des années traitent de négationnistes ceux qui osent remettre en cause la théorie officielle du complot islamiste.

    Joffrin confirme là qu’il fait bien partie du Système.

    http://www.levraidebat.com


    • Romain Desbois 27 février 2009 17:24

      L’avantage aux USA est qu’ils finissent par savoir la vérité, exemple Pearl Arbour dont on a peu entendu parlé en France.
      Mais qui lit encore libé ? Les journaux ont reçus un très beau cadeau de Sarko récemment. Ces journaux ne vivent que des subventions de l’Etat soi disant au nom de la pluralité. J’aimerais bien qu’ils affichent leurs salaires pour voir de quelles placent ils écrivent quand ils font leurs laïus sur les pauvres.

      nous nourrissons des coucous dans notre nid.

      Il faut refuser que l’Etat et autres élus puissent décider de subventionner quoique ce soit !
      Par contre il faut alors que les dons soit entièrement déductibles des revenus (ou des impôts).
      Ainsi ce sont les citoyens eux mêmes qui décideront où ira leur argent.

      C’est trop révolutionnaire ?


    • non666 non666 27 février 2009 17:37

      Pour pearl Harbour, la vérité a été su dès la fin de la seconde guerre mondiale.
      D’ailleurs, certaines version anciennes de films "américains" sur cette attaque en font mentions.

      Le fait que les renseignements US avaient decrypptés les messages secrets japonais, que les australiens les avaient informé de l’approche d’une flotte de guerre japonaise etaient connus, dès 1950.

      La pruve est que deux jours avant, les deux porte avions avaient été evacués vers d’autres ports, meme vide. Ces navires ayant été analysé comme stratégique dans le cadre d’une guerre dans le pacifique.

      De plus nous le savons tous : que feraient les chinois AUJOURD’hui si les etats unis leurs annoncaient qu’ils n’avaient plus le droit d’importer du pétrole ?
      Or c’est exactement ce qu’a fait la diplomatie US pour pousser le Japon a faire la guerre en lui fournissant le pretexte d’une "innocente victime".

      Idem pour le lusitania pendant la première guerre mondiale envoiyé sciemment dans une zone de guerre declarée.

      On peut rappeler aussi l’incident du golfe du Tonkin inventé de toute piece par la propagande US pour "lancer" la campagne du vietnam...comme toute guerre publicitaire depuis .


      Les etats unis ne sont Jamais rentré en guerre sans confectionner au prealable une marionette sanglante ou il serait les victimes pour justifier aux yeux de leur naive population la guerre préparée de longue date.

      Ils nous ont juste pris pour des cons une fois de trop, le 11 septembre.
      Les collabos de l’Empire en sont a nous diaboliser pour eviter de s’expliquer.

      Je representerait ma serie d’article sur les techniques de manipulation d’opinion sous peu.
      Esperons que cela passera , cette fois.




    • morice morice 27 février 2009 11:37

      Joffrin coule tranquillement Libé, et ça fait une paille maintenant. Il est évident que c’est bien le même fond de pensée que les neo-cons. Ou la même démarche que ceux qui jugent toute atteinte à Israël comme étant un antisémitisme. Joffrin AMALGAME, car il n’a aucune vision claire des choses. Libé devrait être un journal d’opposition, il est devenu un journal de bobos. Bref, ça fait longtemps que Libé n’est plus à gauche. Remarquez, il n’y a plus non plus Bayon. Et ça, on ne peut que le louer. Ce mec aura fait un mal fou au rock.


      • COLRE COLRE 27 février 2009 11:57

        exception faite de votre mono-obsession maladive sur le Proche-Orient, je suis assez d’accord. Libé, comme le Nouvel Obs, ne sont plus de gauche depuis longtemps.

        Je dirais, même si les centristes s’en offusqueront, que seul Marianne est de gauche… 
        (je ne parle évidemment pas de l’Humanité).


      • yoyo 27 février 2009 15:31

        Il reste quand même 90% de crétins.....encore qu’il faille que ces chiffres soient justes ! Aux USA c’est 67% de la population qui ne croient pas à la VO.....Dans quelle catégorie se classe Val ? chez les sales cons ou chez les crétins ? j’aurai tendance à penser les deux !


      • snowballing snowballing 27 février 2009 16:43

        Aux USA c’est 67% de la population qui ne croient pas à la VO.....

        C’est absolument faux, et en disant celà, vous ne faites que desservir votre cause.


      • yoyo 27 février 2009 17:59

        en France c’est 62% qui croient à un complot mais je l’avoue ,les chiffres ne sont pas fiables mais dégagent une tendance,pour les US,il y a des chiffres fiables ! ceux-là !!


      • snowballing snowballing 27 février 2009 18:57

        Désolé, mais vous citez d’une part un sondage online sur le Post, ce qui n’a aucune valeur en tant qu’enquête d’opinion, et d’autre part un article qui renvoie comme référence dudit sondage à ce site plutôt gratiné : http://www.rense.com/
        Je veux bien croire qu’il y ait de plus en plus de sceptiques, par contre je trouve ça malhonnête d’user de techniques de propagande dans ce genre pour faire croire qu’il y en aurait une majorité.


      • Philou017 Philou017 27 février 2009 19:16

        L Joffrin serait pressenti pour remplacer Jean-Paul Cluzel à la tête de Radio-France. Celui-ci ne serait pas reconduit pour cause de crime de lese-majesté via mr Strauus-Kahn interposé.
        journalistes-cgc.blogspot.com/2009/02/radio-france-joffrin-pourrait-remplacer.html

        Il est à noter que radio-France sort un dossier complet sur le sieur Kouchner :
        www.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php

        Perdu pour perdu...



      • bluerider bluerider 28 février 2009 00:31

        Les sondages manipulent aussi les sondés. Les résultats concernant l’opinion publique, quant à la pertinence de la version officielle, ou d’une nouvelle enquête, sont en fait trés difficiles à analyser. le chiffre de 40/45% qui pensent que la version officielle n’est pas complète, ou cache d’autre faits, est à mon avis aux USA plus proche de la réalité.... Il n’y a pas que ZOGBY POLLS. Me souviens plus des autres instituts. flûte !


      • paul muadhib 27 février 2009 12:11

        Salut , je me présente :négationniste selon saint joffrin..pour la petite histoire, j’avais essayé de faire paraitre un lien sur le site de libé, à propos d’une interview de Benazir bhutto par Frost de la bbc, peu de temps avant sa mort et après un premier attentat manqué. Dans cette interview, elle mentionne " le meurtrier de ben laden" comme étant peut être parmis ceux qui avaient essayé de la tuer.
        Ce post est resté environ 2 à 3 minutes avant de disparaitre.
        Pour être clair idem sur le nouvel obs.Seul marianne 2 a laissé le lien.( je ne connaissais pas agoravox à l’époque.)
        Quand à la conférence de presse ou sarko se moque de joffrin, probablement du bidon aussi.
        Finalement, depuis qelque temps on parle de " droite décompléxée" et bien pas d’accord, elle ne s’assume pas du tout. Pour moi je retire l’appelation socialiste/gauche au parti du même nom et je prétend qu’une société communautaire vraie n’a jamais ,jamais éxistée et je rassure ceux qui ont peur de perdre leurs gros ou maigres avantage que rien ne va changer sauf ENORME MIRACLE.. Val , joffrin et beaucoup d’autres ,si nombreux qu’on ne peut les nommer ne s’assument pas du tout de droite, quand à ceux qui sont " officiellement de droite" que disent ils ?, il faut réformer,moins d’état bla bla, charabia, etc..alors que leur credo est du genre" tout pour ma gueule", c’est vrai que s’ils affichaient leurs vraies motivations et le non travail fait pour la collectivité, même leurs electeurs commenceraient à ouvrir les yeux.
        D’ou le fait bien sur alors compréhensible de ce putch nécessaire sur certains médias. Ne doutons pas ,en lisant du " joffrin" ,val et confreres que le pouvoir ,s’il le pouvait, banirait toute forme d’expression...l’ironie de tout ceci c’est que le pseudo libéralisme que personnellement j’appelle " voyoucratie" fini par rejoindre ,pas à pas, les méthodes staliniennes de l’ennemi ??d’antan..
        que faire ?..réponse..rien , surtout ne rien faire, Je fais parti de ceux qui savent, oui je sais , que ce 11 septembre, est une sacrée manipulation aussi, et chose curieuse ,je l’ai " deviné" le premier jours,devant la disparition soudaine et sans aucun commentaires de qui que ce soit des images du pentagone. Quand on a connu des gens de pouvoir et quand on sait comment ils fonctionnent ,pas difficile de comprendre les méthodes.les tenants et les aboutissants.
        Je n’ai jamais lu de journaux de toutes façons,même quand libé était, d’après ce qu’on me dit ,différent.
        Comme conclusion, je peux aussi affirmer que nous sommes toujours sur le mauvais chemin, sauf d’accepter l’esclavage mental, les futures guerres démocratiques, une vie qui n’en est pas une, la souffrance Depuis un big bang sur lequel une majorité de scientifiques s’accordent quasiment , à aujourd’hui, 13.7 milliars d’années écoulées je crois, pour aboutir à Laurent joffrin ,val, sarko,bush,poutine,thatcher,golda meir,saddhan hussein,l’ump,jf coppé,balladur...ad libitum, je me pose la question du sens,de l’intelligence de l’univers, .
        Sur le sens j’ai eu la chance de vivre des expériences involontaires,ou ,étant réellement vivant dans le présent la question du sens ne se pose plus. Tant que nous continuerons à utiliser ce que j’appelle le cerveau analytique,siège de l’égo, composé de la mémoire d’experience,de la capacité d’analyser en oui/non, bref un ordinateur, donc tant que nous continuerons à utiliser cette seule capacité ,ce seul fragment qui se prend pour le tout et a autant d’humanité et de compassion qu’un roulement à bille...rien,absolument rien ne changera..sommes nous seulement intéréssés par une profonde révolution en nous mêmes, pas sur. Nous résumons l’intégralité de la vie à des méthodes,à des concepts, certes indispensables pour être à même d’organiser la survie du corps par le biais des techniques, mais c’est se contenter d’un cerveau qui raisonne " marteau,scie,maison" , d’un cerveau qui a constamment peur, d’un cerveau en quête de sécurité absolue qu’il ne trouve jamais, d’ou cette quête incessante au travers du désir et de son compagnon la peur. l’intellect domine ,or même utilisé très rationnellement l’intellect n’est qu’un processus mort puisque utilisant la mémoire,sans mémoire pas d’intellect,pas de " moi je" ,sauf instinct inné pour la survie du corps.
        Bref nous passons notre vie entre le passé et le futur, avec finalement seulement 2 réponses pour tous les problêmes qui nous assailent : oui ou non..j’aime ou j’aime pas etc..vu ainsi le présent n’entre jamais en existance malgré que nous en ayons l’illusion..et le futur n’est que la continuation légérement modifiée au mieux du passé, plus çà va et rien ne change en profondeur...
        bon , pas sur que ce soit clair , mais je suis pris d’une bonne flême que je vais assumer de ce pas.
        Salut à tous les vrais faiseurs de néant, les drogués de la sieste, les adorateur du calin qui fait du bien, bref à tous les parias de cette société malsaine, courage fuyons la maison qui brule !!


        • Winael 27 février 2009 12:48

          L’amalgame fumeux de Joffrin est dangereux et tout ce qu’il y a de plus faux.
          Ceux qui doutent de la version officielle du 11/09 ne doutent pas à cause d’un "détails", mais pour les nombreuses incohérences tant sur le plan scientifique, que dans la théorie du complot islamiste en elle même. Al Quaïda est devenu le nouveau boogeyman. Très pratique lorsque l’on veut mettre en place un système ultra securitaire et liberticide, voir déclancher des guerres contre des pays possédant des ressources que l’on désire exploitées (exemple l’Irak, l’afghanistan toussatoussa). Et bizarrement cet attentat du 11/09 a justement servi d’excuse. Al Quaïda est justement dans tout les pays où Bush Senior et ses amis de Carlyle voulaient allégrement faire des affaires (Junior lui n’est qu’un pantin dans toute cette masquarade).
          je demande aux journalistes qui continuent d’insulter ceux qui n’adhère pas a la these falascieuse d’un gouvernement corrompu de rouvrir leur dossier Irakien.
          Combien d’articles a-t-on pu lire sur les prétendues Armes de Destruction Massives de Saddam Hussein ?
          Aujourd’hui on sait que ce n’était qu’un tissu de mensonge car après tant d’années d’occupation américaine, aucune arme ni preuve na’a été trouvée. De plus Saddam Hussein, n’a jamais adheré aux idéaux Wahabbistes. Pourtant un autre des arguments largement utilisé n’était il pas son copinage avec Ben Laden ?
          M. Joffrin posez-vous cette question au lieu de ressortir ce "negassionisme" à tout bout de champ.
          A qui ont profité les attentats du 11/09 ? Aux islamistes ? Pas sûr
          Ceux qui doutent sur la these officielle du 11/09 ne doutent pas sur son existence mais portent un doute sur les véritables criminels, et il y a fort à parier qu’ils étaient, encore il n’y a pas si longtemps, aux gouvernement des Etats-Unis


          • MAIKEULKEUL 27 février 2009 12:53

            Joffrin ne fait plus illusion qu’à lui-même. Il fait partie des baveux autosatisfaits

            C’est le fossoyeur de Libé, et je plains les journalistes et les salariés de ce journal.

            Quant à devoir user du terme "négationniste" pour désigner ceux qui doutent de la version "officielle" du 11/9, là, il semblerait que la "vérité" soit en train d’évoluer, et qu’ils (les néocons) n’arrivent plus à maitriser totalement la situation.

            La manipulation peut avoir ses limites.

            L’auteur a parfaitement situé le concept.


            • Emmanuel Aguéra LeManu 1er mars 2009 14:45

              Un Triste Destin...
              Joffrin n’est pas le premier fossoyeur de libé :
              En 1973, contexte : Loi Debré (abrog.des sursis militaires) ; des centaines de miliers d’étudiants dans la rue. Facs et lycées paralysés. Un espoir renaît, la trahison du PC ayant fait capoté mai 68. La jeunesse frustrée reprend espoir "cinq ans après, coucou nous revoila" scandait-on. Né de l’initative d’une coordination lycéenne, le mouvement a gagné les facs, puis l’éducation nationale et les milieux intellectuels, dans la frustration de l’après 68 et sous l’oeil moribond et décalé d’un Pompidou bouffi de cortizone...
              Des militants d’extrème gauche se regroupent autour de Vernier, un mao de la première heure : il y a là July, Gavi et Lallemand qui obtiennent la caution de Sartre pour lancer libération dont nous diffusâmes le manifeste : sous le titre il y avait les noms des fondateurs... sauf qu’il en manquait alors JP sartre apparaissait 3 fois pour assurer le minimum légal...
              La devise de Libé était : "La parole au peuple !" et nous avons mené la souscription relayée par les lycéens les étudiants et les partis d’extrème gauche (J’étais au PSU et me souviens de diffusions et d’affichages "musclés", car les fafillons du GUD nous chassaient sous l’oeil bienveillant de la police de Marcelin). Mais on a ramassé un paquet de pognon.
               2 mois plus tard est sorti l’autoproclamé "le premier quotidien entièrement libre".
              L’ époque héroïque dura jusqu’en 81. Le journal était alors autogéré, fidèle à sa ligne, sans pub, un véritable relai de la vie sociale. Mais cette formule, si salutaire sous Giscard, devait évoluer : ses difficultés économiques aboutirent dès 81 un journal "respectable" mal à l’aise éditorialement en ces années Mitterrandiennes. Lors de la première cohabitation, j’avais cessé de l’acheter. La pub avait privé Libé de sa liberté.
              La suite de m’interesse pas . Serge july est devenu son propre fantôme, absorbé dans les affres de la gestion. On dit qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas, mais je me suis quand-même senti trahi, allez savoir pourquoi ? Ceci-dit, le journal a connu de belles heures culturelles.
              Puis le cirque : Rotshild, la finance porteuse de la "voix du peuple"... les compromissions, claquages de portes, évictions et réglages de comptes en public... Et voici que le nouvel obs, magazine engagé devenu revue pipole, a vomis son Joffrin de directeur sur la rédac de Libé ; Joffrin que vos éloquents commentaires suffisent à "résumer", inutile de réétablir l’établi.
              En gros, il est arrivé à la "presse de gauche" (libé, le monde...) ce qui est arrivé au PS.
              Un Triste Destin...

              La "parole au peuple !", cher tous, plus la peine de la chercher bien loin, n’est-ce pas ?
              (J’en profite pour remercier Avox et son équipe de leur boulot)



            • Claude Tourniquet Monbazillac 27 février 2009 14:10

              Cette grande campagne médiatique officielle sur le 11 Septembre est liée au retour de la France dans l’OTAN, tout simplement.



              • snowballing snowballing 27 février 2009 14:25

                Ce serait idiot de vouloir comparer le "truthisme" en général au négationnisme :
                même si je suis régulièrement agacé par la façon dont ils affirment et martellent leurs conclusions, je reconnais à Reopen et beaucoup d’autres mouvements une droiture morale réelle.
                Après, il y a un certain nombre de personnes à l’agenda douteux qui ont infiltré ce mouvement, procèdant à un examen à charge des faits dans une optique et selon une méthodologie qui sont exactement similaires au négationnisme.


                • Philou017 Philou017 27 février 2009 19:30

                  " il y a un certain nombre de personnes à l’agenda douteux qui ont infiltré ce mouvement, procèdant à un examen à charge des faits dans une optique et selon une méthodologie qui sont exactement similaires au négationnisme."

                  Vous avez le moindre début de preuve de ce que vous avancez ? C’est de la diffamation pure et simple.
                  C’est là qu’on voit qui sont les débunkers et quelle est leur honnêteté intellectuelle.


                • snowballing snowballing 27 février 2009 19:38

                  Bonjour Philou,
                  Rien qu’à l’échelle de ce site, je pourrais vous citer pleins de pseudos de gens qui se servent du 911 pour faire passer un certain nombre d’idées que je trouve odieuses. Si vous voulez des gens célèbres, nous parlions hier d’un certain LaRouche qui correspond exactement à ça.
                  Je ne suis pas d’accord avec vos conclusions, mais je ne doute pas un instant de votre honnêteté et de votre bonne foi. Pourquoi voulez vous défendre des gens dont le seul but et de faire glisser le dossier vers la thèse du complot juif mondial ?


                • snowballing snowballing 27 février 2009 21:25

                  @Dalamix
                  Ca vaut la peine d’essayer de discuter avec vous ? Je veux dire, est-ce que vous avez l’esprit ouvert, ou bien êtes vous totalement arrêtés sur vos idées ? Etes-vous sûr de n’avoir subi aucune propagande ? D’avoir une vision impartiale de l’histoire ? Etes vous sûr que personne d’autre ne pense à votre place ?


                • malqp 27 février 2009 14:54

                  Personne n’à dit que le 11/09/01 n’avait pas exister Ce n’est pas ça qui est remis en question,..Il n’y a pas de négationisme... "Godwin point" , et pour "revisionner" il faut qu’il y ai une realité bien etabli. ce qui n’est pas le cas pour le sujet dont on parle. il ne s’agit donc pas de revisionisme .


                  • Hieronymus Hieronymus 27 février 2009 15:07

                    Oui mais ..
                    au lieu de lui taper dessus a bras raccourcis
                    (car nous sommes tous d’accord sur le fait que son discours est marque du sceau de la propagande officielle et ne resiste pas serieusement plus de qq min. a l’analyse objective des faits ni meme au simple bon sens : "cui bono ?" a qui profite le crime ?)
                    j’aimerais que l’on s’interroge sur le fait de savoir SI IL CROIT REELLEMENT CE QU’IL ENONCE, lui comme d’autres Philippe Val, Jean Francois Kahn, et d’autres .. ce ne sont tout de meme point des sots ?
                    c’est un peu court que de juste repeter a chaque fois qu’il recite son catechisme car il fait partie du systeme qui le sert en tant que journaliste reconnu, etc ..
                    que sait il, que pense t il, que croit il reellement ?
                    lui et les autres et les politiques ds leur ensemble, ainsi Hubert Vedrine, a l’evidence tres intelligent, qui fustigeait les "revisionnistes du 11 septembre" comme etant des "excites de comptoir du cafe du commerce" ..
                    voila ce qui m’interesserait de savoir !


                    • snowballing snowballing 27 février 2009 15:11

                      car nous sommes tous d’accord sur le fait que son discours est marque du sceau de la propagande officielle et ne resiste pas serieusement plus de qq min. a l’analyse objective des faits ni meme au simple bon sens : "cui bono ?" a qui profite le crime ?

                      Je vous trouve bien sûr de vous.


                    • Hieronymus Hieronymus 27 février 2009 15:37

                      car nous sommes tous d’accord pour ceux qui ont serieusement et honnetement creuse la question sur le fait que son discours est marque du sceau de la propagande officielle et ne resiste pas serieusement plus de qq min. a l’analyse objective des faits ni meme au simple bon sens : "cui bono ?" a qui profite le crime ?

                      nous sommes maintenant plus de 7 ans apres les faits, il y a des dizaines de sites sur le Web qui ds toutes les langues demontrent par le menu que la VO ne peut pas etre vraie, c’est tout simplement impossible !
                      je suis las que le debat puisse encore se situer a ce niveau ..
                      il faut depasser cette question et se poser celle du ressort psychologique des personnalites officielles, jusqu’a quel point sont ils capables de croire eux-memes a la "roupie de sansonnet" dont ils nous abreuvent en permanence ? That is the question !


                    • snowballing snowballing 27 février 2009 15:43

                      Il y a également beaucoup de sites de debunking sur lesquels des personnes tout aussi honorables parviennent à des conclusions absolument opposées aux votres. Il ne suffit pas de marteller qu’il s’agit d’une évidence pour que celà en soit une.


                    • Hieronymus Hieronymus 27 février 2009 16:10

                      j’ai egalement lu , consulte, potasse en profondeur de nombreux sites de debunking ..
                      il y a bien des points de bon sens ci et la mais franchement au global cela ne tient pas la route
                      et la question A qui profite le crime ? posez vous la question
                      honnetement je prefererais me tromper, ce serait tellement plus simple d’etre du cote de la VO et de n’avoir qu’a croire tout ce qu’on nous explique comme etant "la verite" et que les mechants islamistes ont attaque les gentils americains qui eux sont purs ds leurs intentions, blablabla ..
                      mais la realite est effrayante : it is an inside job
                      3000 citoyens passes par pertes et profits pour assoir une volonte d’hegemonie mondiale
                      bon je vous laisse, bonne continuation ..


                    • yoyo 27 février 2009 16:26

                      Exactement,et j’aurai tendance à croire que les 10 % de sales cons sont les mêmes qui possédent 95 % de la richesse mondiale..Joffrin et Val sont les bouffons de mauvaise foi par excellence !


                    • Philou017 Philou017 27 février 2009 19:26

                      Snowballing : "Il y a également beaucoup de sites de debunking sur lesquels des personnes tout aussi honorables parviennent à des conclusions absolument opposées".

                      Les sites de debunkung ne tiennent pas la route des qu’on creuse les dossiers.

                      Mais je crois que Val et pas mal de gens haut-placés ne peuvent même pas envisager l’idée d’un complot. En ce domaine, la principale difficulté est d’ordre psychologique, et il semblerait que le blocage soit plus fort chez les gens des médias et des politiques.


                    • yoyo 27 février 2009 20:51

                      Pas de blocage,ils ont parfaitement compris de quoi il en retourne,quand le vent tournera,ils tourneront aussi mais ce sera trop tard,un peu comme les résistants de 45 à la dernière heure smiley ils paieront quand-même leur forfaiture...


                    • yoyo 27 février 2009 15:21

                      Joffrin et Val sont des négationnistes de l’évidence,ils pensent protéger leur système,mais ce sont eux qu’ils protégent ! leur place et rang social dans le présent ! mais en fait ils se torpillent l’avenir,que diront-ils quand ils seront devant la vérité qui se rapproche ?? ils diront qu’ils ne pouvaient pas savoir,leur mauvaise foi les perdra !!!
                       Il est intéressant de voir tous ces gens se démener pour faire "accepter la VO",c’est un fait les plus révèlateur,on voit comme un nez dans la figure tous les lâches,les bénis oui-oui,les crétins,les léches-bottes,les bouffons,et les serviteurs du NWO,et ils sont nombreux.....pour l’instant smiley !!!


                      • Diva Diva 27 février 2009 15:39

                        Très bon papier !


                        • Emmanuel Aguéra LeManu 1er mars 2009 22:40

                          Vous avez l’oeil !


                        • tchoo 27 février 2009 15:55

                          Pour quoi les sceptiques du 11 septembre (et non les négationistes, la nuance est d’importance) font-ils aussi peur à ses grands intellectuels que sont Val et Joffrin plus intelligent forcément que les 10% de sales cons ciblés par Vals


                          • snowballing snowballing 27 février 2009 16:08

                            Il y a toujours au minimum 10% de sales cons dans tous les milieux. Pourquoi vouloir à tout pris défendre les 10% de sales cons qu’on retrouve parmi les reopeners ? Val ne reconnait-il pas implicitement qu’il y a 90% de gens très bien qui ont des doutes sur le 911 ? C’est déjà pas mal non ?


                          • yoyo 27 février 2009 16:29

                            les chiffres de Val sont faux,il veut parler des 10% qui croient encore que l’on a pas menti sur ce sujet smiley


                          • snowballing snowballing 27 février 2009 16:41

                            Salut Shawford,
                            Je parlais juste de Val et de ce qu’il a dit, pas des médias en général. Qu’il y ait 10% de sales cons parmi les reopeners, ça me parait juste être une évidence (mais je répète ça vaut pour tous les milieux et tous les courants d’idées).
                            Après, j’exagère peut-être quand je dis que Val pense que les 90% restant sont des gens très bien, mais en tout cas il ne me semble pas stigmatiser les sceptiques dans leur ensemble.
                            Pour ce qui est du traitement, et surtout du silence médiatique, je suis prêt à parier qu’il y aura dans l’année qui vient un renversement de la situation. Le 911 est devenu un formidable boosteur de fréquentation sur le net, et je serais étonné qu’il n’y ait pas une envie cynique de faire de même dans des médias plus traditionnels.


                          • snowballing snowballing 27 février 2009 19:57

                            Le gros problème pour l’instant, c’est surtout d’avoir une figure de proue médiatique à la fois plus crédible que Bigard, Cotillard ou Lynch, et moins sulfureuse que Williamson, Messian ou Chauprade.


                          • snowballing snowballing 27 février 2009 20:45

                            Autant pour moi, Shawford, j’avais survolé trop rapidement les propos de Val, et je croyais qu’il parlait de 10% de ceux qui ont des doutes, et pas de 10% des français. Je déteste les généralisations en général, encore plus lorsqu’il s’agit d’êtres humains et donc je condamne ce genre de visions simplistes.
                            Par contre, je maintiens qu’il y a 10% de sales cons parmi les reopeners


                          • yoyo 27 février 2009 20:58

                            Cher Snow ,vous ne vous imaginez même pas à quel point cet événement est une bombe à retardement qui explosera bientôt,pas dans 30 ans,dans quelques mois...


                          • snowballing snowballing 27 février 2009 21:15

                            @ Yoyo
                            Chacun son scénario, mais je pense personnellement qu’on sera surtout attéré de découvrir que George W Bush a passé une heure prostré dans une position foetale au lieu d’assumer un quelconque rôle de Commander in Chief. Je vois dans tout ça un enchainement sinistre d’arrogance et d’incompétence à tous les niveaux. 

                            Et surtout n’oublions pas que le 911 est presque anecdotique (si l’on se base exclusivement sur le nombre de victimes), comparé à la guerre en Irak et ses centaines de millier de morts. Je ne pense pas que l’un et l’autre soient indissociables : même sans le 911, je suis persuadé que l’invasion sur le sol d’Irak aurait eu lieu. Et si je suis parfois exaspéré par les polémiques autour du 911, c’est que j’aimerais qu’il y ait autant d’énergie à combattre et à mettre en avant l’ensemble des mensonges de l’administration républicaine sur les motifs de la guerre en Irak.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès