• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le déclin inexorable de l’Occident - La fuite en avant d’une 3e (...)

Le déclin inexorable de l’Occident - La fuite en avant d’une 3e guerre mondiale

 « Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées permanentes. Si le peuple américain permet aux banques privées de contrôler l'émission de leur monnaie, d'abord par l'inflation, puis par la déflation, les banques et les sociétés priveront le peuple de toute propriété jusqu'à ce que leurs enfants se réveillent sans-abri sur le continent que leurs pères avaient conquis. »

 Thomas Jefferson, président des Etats-Unis d'Amérique

 

 

 Après l'implosion de l'empire soviétique, ce fut comme on le sait, « la fin de l'histoire » selon le mot de Fukuyama avec une « pax americana » qui paraissait durer mille ans. Le peuple américain se voulant lui aussi, « peuple élu » comme le martèle « la destinée manifeste », c'est à lui d'éclairer le monde au besoin par le napalm. (...)Dans une conjoncture caractérisée par la rareté des matières premières, 90% des terres rares sont en Chine qui ne les vend qu'avec parcimonie. La débâcle financière des Etats-Unis et de l'Europe a amené les Etats-Unis et l'Europe à ne plus s'embarrasser de « principes », ils prennent par la force aux pays faibles leurs ressources comme c'est le cas de Kadhafi crucifié par l'Occident qui ne s'arrête pas de déstabiliser sous des dehors de démocratie qui ne trompent plus personne.


Pourquoi le maillage mondial de la planète ?

On sait que la marine américaine sillonne les mers et accoste de temps à autre pour montrer sa puissance comme au bon vieux temps de la guerre froide et tissant un réseau de plus en plus dense de bases américaines en dehors du territoire des Etats-Unis. En effet, la plupart des sources de renseignements sur cette question (notamment C. Johnson, le Comité de surveillance de l'Otan, l'International Network for the Abolition of Foreign Military Bases, etc.) révèlent que les Étatsuniens possèdent ou occupent entre 700 et 800 bases militaires dans le monde. Un document de 2002 permet de constater la présence de militaires étatsuniens dans 156 pays, de leur présence sur des bases étatsuniennes dans 63 pays, des bases récemment construites (depuis le 11 septembre 2001) dans sept pays et un total de 255.065 effectifs militaires. Selon Gelman, en se basant sur les données officielles du Pentagone de 2005, les USA possèderaient 737 bases à l'étranger. (1)

  Pour le professeur Jules Dufour, l'emprise de la puissance militaire des États-Unis dans le monde est considérable et ne cesse d'augmenter. Les Étatsuniens considèrent la surface terrestre comme un terrain à conquérir, à occuper et à exploiter. La division du monde en unités de combat et de commandement illustre fort bien cette réalité. Dans ce contexte, il nous semble que l'humanité se trouve ainsi contrôlée, voire attachée à des chaînes dont les maillons constituent les bases militaires. Le processus de redéploiement des installations militaires est conduit sous la gouverne de la force, de la violence armée, de l'intervention à travers des accords de « coopération » dont les velléités de conquête sont sans cesse réaffirmées dans le design des pratiques du commerce et des échanges. Le développement économique est assuré par la militarisation ou le contrôle des gouvernements et des sociétés et des ressources immenses sont sacrifiées pour permettre ce contrôle dans la plupart des régions dotées de richesses stratégiques pour consolider les bases de l'Empire. (1)

 On l'aura compris, cette mainmise sur les matières premières de plus en plus rares va susciter des tensions de plus en plus vives. Cependant, la situation n'est plus la même que celle qui prévalait après la chute de l'empire soviétique il y a vingt ans. Souvenons-nous à l' époque, George Bush père avait annoncé un nouvel ordre. L'empire n'avait personne en face. Hubert Védrine, ministre français des Affaires étrangères, a pu parler d'hyperpuissance.

 C'est dans ce cadre que l'on apprend que les Chinois ne sont pas contents du sort du Pakistan bombardé et qui a perdu 26 soldats. De plus, il voit d'un très mauvais oeil la tentative d'encerclement par le déploiement jusqu'à 2 500 marines en Australie. Selon une dépêche de l'AFP, le président chinois Hu Jintao a appelé mardi 6 décembre à la marine de se préparer pour le combat militaire, au milieu de la montée des tensions régionales sur les différends maritimes et d'une campagne américaine de s'affirmer comme une puissance du Pacifique. S'adressant à la puissante Commission militaire centrale, Hu a déclaré : « Notre travail doit étroitement encercler le thème principal de la défense nationale et la construction militaire. » L'agence de nouvelles officielle Xinhua a cité le président que de dire la marine chinoise devrait « faire des préparatifs pour la guerre prolongée ». » (2)

 « Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a averti le mois dernier contre l'ingérence des « forces extérieures » dans les différends territoriaux régionaux, y compris ceux de la mer de Chine méridionale. Alors qu'Hillary Clinton est arrivée le 30 novembre au Myanmar pour une visite de deux jours, la Chine a d'ores et déjà pris les devants. Le vice-président chinois Xi Jinping a reçu lundi à Pékin le chef des forces armées birmanes, Min Aug Hlaing, et lui a rappelé combien la Chine souhaite oeuvrer à un « partenariat stratégique » avec le Myanmar, rapporte le South China Morning Post. Le quotidien de Hong Kong précise que « l'intention du Myanmar est de
montrer qu'il ne laissera pas ses relations avec la Chine se détériorer... et qu'il cherche toujours à équilibrer ses intérêts entre l'Orient et le camp occidental ». L'armée chinoise a effectué de grandes manoeuvres militaires près du Pakistan en réponse à l'installation des troupes américaines dans la région. En réponse à la montée de l'hostilité occidentale envers l'Iran, le major général Zhang Zhaozhong a remarqué que « la Chine n'hésiterait pas à protéger l'Iran même si cela doit déclencher une troisième guerre mondiale », des commentaires qui ont suscité beaucoup de débats en Chine même. (...) L'ambassadeur de la Chine à l'ONU a prévenu le directeur de l'Aiea, Yukiya Amano, de ne pas fabriquer de preuve ´´sans fondement´´ afin de justifier une attaque sur l'Iran au nom d'arrêter son programme nucléaire controversé.(2)

  Du côté russe, la même inquiétude amène là aussi à une mobilisation notamment avec le déploiement du bouclier en Europe. Le général russe Nikolaï Makarov a déclaré la semaine dernière : « Je n'exclus pas des conflits armés locaux et régionaux en développement vers une guerre à grande échelle, y compris en utilisant des armes nucléaires. » Les tensions mondiales entre l'Orient et l'Occident ont explosé ces quinze derniers jours quand l'ambassadeur de Russie, Vladimir Titorenko et 2 de ses adjoints en provenance de Syrie, ont été brutalement agressés par les forces de sécurité du Qatar soutenu par la CIA et des agents du MI6 britannique. Ces derniers ont tenté d'accéder à une valise diplomatique contenant des informations des services de renseignement syriens à propos de l'invasion de la Syrie et l'Iran par les États-Unis. (...) Un journaliste américain, Greg Hunter, explique pourquoi « le monde est-il devenu hors de contrôle ? ». Il révèle que la totalité de l'économie occidentale s'effrite sous le poids de plus de 100.000 milliards de $ de dette qu'ils ne sont pas en mesure de rembourser : « Jamais dans l'histoire, le monde n'a été aussi proche d'un chaos financier total et la guerre nucléaire dans le même temps. » (3)

  Enfin, un bulletin du ministère de la Défense publié par le Premier ministre Poutine déclare aujourd'hui que le président Medvedev ainsi que le président Hu ont « validé un accord de principe » sur le fait que la seule façon d'arrêter l'agression de l'Occident dirigée par les États-Unis se fera par « action militaire directe et immédiate » et que le dirigeant chinois a ordonné à ses forces navales de se « préparer à la guerre ». (4)

 Claude Jacqueline Herdhuin résume bien cette tentation permanente de l'empire en écrivant que la vraie guerre est d'ordre financier : « Les États-Unis veulent rester le chien de garde du monde, peu importe si ce chien, aujourd'hui galeux et aveugle, n'est plus à la hauteur. Parfois, la sagesse et l'intelligence veulent qu'on se replie, mais l'Administration étatsunienne, sous la houlette des industries de la finance et militaire, continue de prétendre dominer la planète. Il suffit cependant d'un peu de perspicacité et de bon sens pour constater que cette puissance moribonde ne fait plus trembler le monde. » (5)

 

La coalition de la Chine et de la Russie

« Après avoir décapité et mis à genoux la Libye, dans le but de fragiliser la région et d'isoler l'Iran, force est de constater que l'Occident est en très mauvaise position. (...) Les pays membres de l'Otan sont pris à la gorge. Leur économie subit les conséquences d'une crise savamment orchestrée par le monde de la finance.... L'économie américaine va mal, l'Europe « tient encore le coup » sous la houlette d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, mais le chien de garde moribond ne s'avoue pas vaincu et menace de mordre : (...) L'intervention armée est certes utilisée, mais la véritable guerre se joue dans le monde de la finance. La menace de Standard & Poor's en est la preuve flagrante. Et les populations sont les otages et les principales victimes de cette guerre.(...) Après la Libye, l'Otan a un oeil sur la Syrie. Cela lui permettra d'isoler davantage l'Iran. Mais la République islamique d'Iran est une cible beaucoup plus difficile. En s'attaquant à cette dernière, l'Occident se mettra à dos les pays de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), créée en 2001 par les présidents de cinq pays eurasiatiques : la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan, auxquels s'est joint l'Iran en 2005. L'OCS représente clairement une volonté de ces pays de s'unir face à l'Occident. Cela peut être interprété comme un nouveau bloc de l'Est. Et cela représente un avantage indéniable : le retour à un équilibre après la chute du bloc de l'Est qui a permis une « dictature » mondiale des États-Unis. (...) Une fois de plus, les pays dominants appliquent deux poids, deux mesures : Israël (soutenu par Washington) a le droit de menacer l'Iran avec son arme nucléaire, mais Téhéran n'a pas le droit à cette arme sous prétexte que cela serait une menace pour la sécurité d'Israël et du monde dit civilisé ».(5)

 Pour Bani Sadr, ancien président iranien, l'Occident clame que le programme atomique iranien pose problème car il aurait une dimension militaire. Mais vous savez que WikiLeaks a publié des rapports secrets. Certains de ces rapports concernent ce Monsieur Yukika Amano, le Japonais qui dirige l'Aeia : selon ces rapports, ce sont les Américains qui l'ont soutenu pour devenir directeur de l'Aiea et il s'est engagé à agir dans le sens de la stratégie des Etats-Unis. (...) (...) Ce dont les responsables occidentaux ne veulent pas parler c'est que la question essentielle pour eux est de contrôler l'ensemble de la région. M.Bush avait ce projet d'amener la démocratie au Grand Moyen-Orient. Ce Grand Moyen-Orient vise en réalité à établir un contrôle par les Etats-Unis de l'Afrique du Nord jusqu'au Pakistan. (...) Ils sont intervenus en Libye, ils ont détruit un pays pour établir une démocratie, mais personne ne voit cette démocratie. Ce qu'on voit est une insécurité et une pauvreté plus grandes. Ils cherchent, en réalité, à détruire pour reconstruire, payant très cher ensuite les compagnies occidentales qui vont là-bas pour reconstruire.(...) Je ne crois pas que les Etats-Unis aient les moyens d'imposer leur hégémonie à la Chine, ou même aux pays plus petits de la région du Pacifique, ou encore, à l'Inde. Parce qu'à mon avis, les Etats-Unis ne sont plus une superpuissance, ils sont en train de devenir un pays comme un autre. » (6)

 « Avec le Japon et les autres pays asiatiques, ils sont plus importants aujourd'hui que l'ensemble de l'Occident. (...) Ce qu'ils cherchent, par contre, c'est contrôler le pétrole et le gaz. Ils pensent qu'en contrôlant les deux centres que sont l'Asie centrale et le Golfe persique, ils pourront dialoguer d'égal à égal, voire établir une supériorité marginale sur l'Asie. Ce qu'ils veulent, c'est contrôler le pétrole et le gaz. Leur justification : après le départ des Etats-Unis d'Irak, l'Iran deviendrait la puissance hégémonique dans la région, en raison de la fameuse ceinture verte du chiisme [ndR] Changer le régime en Syrie, rétablir un régime sunnite signifie un Iran coupé du Liban ».(6) Concluant son interview, Bani Sadr reprend les mêmes arguments que l'ambassadeur Kishore Mahboubani : « Il y a plusieurs grandes raisons à la crise de l'Occident paniqué face à la perspective d'une perte de son hégémonie au profit des nouveaux centres de puissance asiatiques ou euro-asiatiques, tels que la Chine, l'Inde, d'abord la baisse du niveau de vie des populations. (...) Autre problème essentiel : l'Occident a abandonné le contrôle de son économie aux marchés financiers. Selon des sources, aux Etats-Unis, l'argent est beaucoup plus investi sur les marchés financiers que dans l'économie réelle sur un rapport de 1 à 7 ».(6)

  Kishore Mahbubani, il décrit le déclin occidental aussi par la perte de ses propres valeurs. Pour lui, « le moment est venu de restructurer l'ordre mondial, l'Occident est dans l'incapacité à maintenir, à respecter et encore plus à renforcer les institutions qu'il a créées. Et l'amoralité avec laquelle il se comporte trop souvent sape davantage les structures et l'esprit de la gouvernance mondiale. C'est cette incapacité à exercer convenablement un leadership qui fait que l'Occident est aujourd'hui davantage le problème que la solution. « Les civilisations, disait Arnold Toynbee, ne sont pas assassinées, elles se suicident. » L'empire américain subit-il le même déclin que son prédécesseur britannique ?. (...) Les Etats-Unis comprendront-ils cette leçon ? Ou chercheront-ils à maintenir une domination globale par la seule puissance politique et militaire, engendrant ainsi toujours plus de désordre, de conflits et de barbarie ? » A terme, on s'apercevra que les slogans creux des droits qui sont ceux exclusifs de l'homme blanc en Occident - encore qu'il faille noter que même dans ces sociétés la fracture est totale entre les nantis et les pauvres - vont s'effriter au fur et à mesure de la disparition de la puissance matérielle. « A Beastly Century », « un siècle bestial » est le terme, utilisé par Margaret Drabble, pour décrire le XXe siècle ». (7)

 Si la guerre éclate, le premier mouvement de l'Iran serait de fermer le détroit d'Ormuz. 40% de pétrole du monde y transite. Entre la guerre et les sanctions, les prix du pétrole monteront en flèche peut-être à 300 $ et pousseront dans l'abîme une économie occidentale au bord du gouffre. La guerre nucléaire ne sera plus une vue de l'esprit. Elle devient une option sérieuse. On prête à Einstein cette boutade : « Je ne sais pas ce qui se passera après la troisième guerre mondiale, mais je suis sûr que la quatrième guerre se fera avec des pierres, des arcs et des flèches. » Nous sommes avertis.



1. Pr Jules Dufour http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=5314

 2. Joseph Watson et Yi Han : L'armée chinoise, programme de grosses manoeuvres militaires près du Pakistan. Mondialisation.ca, le 2 décembre 2011

 3. http://gold-up.blogspot.com/2011/12/la-chine-rejoint-la-russie-la-solution.html

 4.http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gAez8SIMfjSbwOXzFSBLxNzlZrFg?docId=CNG.858b1c9b4e61e65eb7764010c93e843b.2a1

 5. Claude Jacqueline Herdhuin : Les Etats-Unis : le chien de garde du monde
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28101 8 12 2011

 6. www.solidariteetprogres.org/Abolhassan-Bani-Sadr-Non-a-une-guerre-contre-l-Iran_08363

 7. C.E. Chitour www.legrandsoir.info/Declin-de-sens-ou-declin-de-puissance-le-dilemme (...)

 

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • ottomatic 13 décembre 2011 09:27

    Triste résumé de la situation...


    • flesh flesh 13 décembre 2011 22:21

      Good afternoon China, hello Russia !


    • devphil30 devphil30 13 décembre 2011 10:51

      Site de la mondialisation cité par l’auteur est sujet à caution et polémique.




      • Scorsonère noire géante de Russie 13 décembre 2011 11:41

        Au sein même de l’OCS sont implantées des bases militaires US : Tadjikistan ( Douchanbé ), Ouzbekistan ( Khanabad Karchi ), Kirghizistan ( Manas ). Mais comme chacun sait la recherche d’un ennemi imaginaire extérieur est une tradition soviétique bien établie. Merci pour cet article et tous aux abris !


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 décembre 2011 12:39

          @ l’auteur


          Ne prenez pas vos désirs pour des réalités.

          Cela fait 1500 ans qu’un islam politique, machiste, esclavagiste et guerrier s’imagine dévorer facilement un Occident qu’il croit faible parce qu’humaniste et « féminin ».

          Et cela fait 1500 ans que vous vous cassez les dents.

          Lisez l’histoire de Jeanne d’Arc.

          Nul ne gagne contre un général féminin.


          • Farniente 13 décembre 2011 14:35

            Votre haine des musulmans est vraiment pathologique.Que vous ont-ils donc fait,à vous personnellement ?Ça doit vous bouffer la vie,autant de fiel.
            Vous devriez péter un bon coup de temps à autre.


          • appoline appoline 13 décembre 2011 18:26

            Elle a raison, l’auteur prend ses désirs et reprend ses désirs, il va finir par se faire mal l’ingénieur.


          • Ossian Ossian 13 décembre 2011 23:37

            Le déclin des civilisations est une constante depuis l’existence de l’humain, qui arrive dès lors que l’injustice, la corruption et la débauche règnent en maitres. L’Occident n’y échappera pas ! smiley

            Quant à l’Islam, il continuera de se propager même si on élimine tous les musulmans de la surface de l’Europe. Il y a un fait auquel personne ne pourra rien : empêcher des occidentaux majeurs et libres de s’y convertir. Vous pouvez vous rouler par terre, vous taper la tête contre un mur, inonder la toiles et tous les médias de toutes les horreurs possibles et imaginables, rien n’arrêtera ce processus immuable ! L’islam bénéficie d’une publicité mondiale et gratuite. Un jour, quelqu’un de vos proches sera musulman, si Dieu le veut, alors préparez-vous car vous ne pourrez guerre l’en empêcher, car ce sera son droit le plus stricte dans le pays des droits de l’homme. Bonne nuit quand même et que Dieu vous guide vers sa Lumière ! smiley smiley


          • Ossian Ossian 13 décembre 2011 23:38

            @message adressé à Catherine Segurane


          • FritzTheCat FritzTheCat 13 décembre 2011 16:50

            L’occident est en déclin face aux autres puissances de la planète, Chine et Russie en tête et, personnellement, je parlerais moins d’un déclin mais plutôt d’effondrement. L’occident est en état d’effondrement à la fois moral, économique, financier, social, politique et j’en passe, gangrené par un système financier parasitaire et un système politique fait de prébendes et de politiciens plus ou moins véreux aux ordres d’intérêts particuliers. Le tout est de savoir comment l’occident et principalement les US vont gérer cet effondrement et la confrontation qui ne manquera pas d’arriver entre eux et la Chine. Sachant que les US ont grosso modo 10 à 15 ans avant que la Chine ne devienne « imprenable », il va donc leur falloir trouver, rapidement, une stratégie de conquête ou d’asservissement.

            Pour paraphraser Michel Drac, on peut avoir à faire a une confrontation directe, courte et chaude ou une confrontation indirecte, plus longue et froide. Pour la première option, les occasions ne manquent pas avec pour points chauds Taiwan ou l’Iran, pour la seconde option les occasions ne manquent pas non plus avec la Syrie, ou la masse financière de la Chine qui peut peser dans l’économie et le système financier mondial et principalement US. A coté de çà, il faut comprendre que contrairement à l’époque de la guerre froide où la stratégie et les décisions venaient du haut de la hiérarchie politique US, autant aujourd’hui cette hiérarchie politique nous joue un jeu de rôle, le tout étant dirigé des coulisses par des factions dont les intérêts et la stratégie n’ont rien a voir avec l’intérêt national et général (pour s’en convaincre lire Peter Dale Scott). Résultat, on est totalement dans le noir si l’on veut intuiter l’orientation des événements à court et moyen terme coté USA.

            En tout cas, pour nous z’autres z’européens, il ne faudrait pas tomber dans les pièges étatsuniens de la guerre éternelle au terrorisme et de l’interventionnisme droit-de-l’hommiste tout azimut sous peine de définitivement sombrer avec eux. Parmi les européens, reste à savoir, comment dans un contexte d’effondrement total, les choses vont se passer pour des pays multi ethnicisé et balkanisés type Royaume Unis et France en tête. En tout cas, cet instant de kairos (comme le dirait Soral) est peut être le moment de rebattre les cartes en Europe pour en finir avec la vassalisation aux US et au système financier anglo-saxon.


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 décembre 2011 17:18

              Il est très clair que nous n’avons aucun intérêt à nous laisser entraîner dans les guerres des Etats-Unis.


            • FritzTheCat FritzTheCat 13 décembre 2011 21:23

              TIPOL,
              concernant la Syrie et Assad, j’éviterai tout emballement tant le matraquage médiatique veut nous embarquer dans une réponse militaire.

              Pour les guerres US, depuis 30 ans l’administration étatsunienne joue un jeu franchement trouble dès qu’il s’agit de l’islam radical djihadiste et pour çà lire de Peter Dale Scott « La Route vers le Nouveau Désordre Mondial » aux Editions Demi Lune et de Jürgen Elsässer « Comment le Djihad est arrivé en Europe » avec une préface de Chevènement qui qualifie le bouquin comme étant « une mine de renseignements ». A la suite de quoi vous aurez une autre vision de nos z’alliés zuniens.


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 décembre 2011 21:28

              Même avis sur le jeu très trouble que jouent les USA. N’oublions pas que Ben Laden, au départ, était un de leurs agents.


              Je ne comprends pas du tout ce qui se mijote, et je trouve que le mieux est d’éviter de jeter de l’huile sur le feu et de mettre le doigt entre l’arbre et l’écorce.


            • FritzTheCat FritzTheCat 13 décembre 2011 23:55

              Assad le boucher .... de quelle source propagandiste vous tenez cette information ?

              Je rappelle qu’au début des années 90 les Serbes étaient (parait il) des bouchers, on trouvait des charniers et des cadavres par milliers (bosniaques biensur). Après investigation, Jurgen Elsasser montre une autre vérité où les Serbes ont été lâchés par l’Occident au profit des musulmans bosniaques. Il montre comment les USA ont aidé militairement et financièrement l’implantation de factions islamistes djihadistes soit directement, soit indirectement via la MPRI (société privée de mercenariat) ou via des pseudo ONG financées par l’Arabie Saoudite, Yemen, E.A.U., Iran avec des commanditaires formés par eux et ayant leurs entrées à la CIA, (sachant que tout ce petit monde trempait dans le trafic de drogue, le trafic d’armes et le terrorisme). Cette aide aux musulmans bosniaques était accompagnée d’une diabolisation des Serbes de Bosnie...

              Résultat des courses, nos z’alliés zuniens ont participé au coté de criminels de guerre islamistes notoires (Izetbegovic en tête) à l’implantation d’un état musulman en Europe où la charia fait loi et où une épuration ethnique en règle a été menée (ils ont consciencieusement supprimé les Serbes, les Croates et les Juifs).

              Pour comprendre qui est cette raclure islamiste qu’est Izetbegovic, il suffit de lire son manifeste islamique. A savoir que si Milosevic a été poursuivi pour crimes de guerre, Izetbegovic est mort de sa belle mort en 2003 alors qu’il y a de sérieuses présomptions sur son appartenance à la division SS musulmane Andjar en 1943.

              Une dernière chose, il ne faut pas s’étonner que dans nos sympathiques banlieues du Neuf-Trois ou de Marseille, aujourd’hui en 2011, on puisse acheter ou louer des kalachnikov et des armes de poing en tout genre.


            • flesh flesh 13 décembre 2011 22:28
              @ pasdecomplotsyajamaiseudcomplots

              les 2500 pequenots, c’est la goutte d’eau banane

            • BA 13 décembre 2011 17:30

              Pierre-Henri de Menthon pointe notamment le fait que les Français les plus riches réalisent des retraits et que cela se passe « loin des caméras, à l’abri des bureaux cossus des banquiers privés, ceux qui gèrent le patrimoine des grandes fortunes ! »

              Dans la vidéo ci-dessous, il est précisé :

              « Chez Pictet et Lombard Odier, deux grandes banques privées de Genève, les ouvertures de comptes par les Français se multiplient, des dizaines de millions d’euros affluent tous les jours. »


              http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_oEWxIkVA7o# !

              Nous sommes embarqués dans un grand bateau appelé « ZONE EURO ».

              Or, que voyons-nous ?

              Nous voyons les passagers les plus riches qui sont en train d’entasser leurs richesses dans des canots de sauvetage.

              Nous voyons les passagers les plus riches qui sont en train de fuir le bateau « ZONE EURO », pour aller mettre leurs richesses dans les banques privées suisses : la banque Pictet, la banque Lombard Odier, etc.

              Nous voyons les passagers les plus riches qui s’éloignent du bateau « ZONE EURO », et qui mettent à l’abri leur épargne en-dehors de la zone euro.

              C’est un signe qui ne trompe pas.

              C’est un signe qui montre que le bateau « ZONE EURO » est en train de couler.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 13 décembre 2011 18:37

                La Chine a besoin de nous pour prospérer étant donné que les élites Chinoises traitent l’ensemble de la population chinoise comme des esclaves qui ont juste de quoi survivre : salaires très bas, pas de pensions , pas de sécurité sociale.

                Si nous déclinons, ils déclinerons également parce qu’il n’y a pas d’autres marchés solvables pour vendre leurs produits hormis les pétromonarchies qui verront fondre leurs revenus étant donné qu’ils auront moins de demandes occidentales en matière de pétrole.

                Ce sera la fin de la mondialisation et des Etats Providence.

                Par contre, les Etats occidentaux auront encore des stocks de produits agricoles excédentaires à revendre aux plus offrants et comme on ne peut pas se nourrir de pétrole ou de gaz naturel ...









                • RBEYEUR RBEYEUR 13 décembre 2011 18:59

                  Agitprop islamique entonnée par des volutes et arabesques irrationnelles façon école polytechnique d’Alger.
                   
                  Sorte de logorrhée indéchiffrable qui s’enfonce inexorablement au fur et à mesure de son développement.    
                   
                  Un Tchernobyl mental quoi…. 


                  • suumcuique suumcuique 13 décembre 2011 19:40

                    Il y a six mois, un siliconé norvégien franc-maçon fanatique d’Israël fait des dizaines de morts sur une île. Aujourd’hui, c’est un certain Nordine Amrani qui fait quatre morts au centre de Liège. 


                    Il n’y aura pas de troisième guerre mondiale tant que la seconde ne sera pas terminée et elle ne l’est pas. L’Europe est assiégée - pour ainsi dire - du dedans.

                    • jaja jaja 13 décembre 2011 19:46

                      Il me semblait que la deuxième Guerre Mondiale était terminée et que vous et les vôtres avaient capitulé et, ici, avaient finis épurés ou tondus....


                    • R-sistons R-sistons 14 décembre 2011 08:29

                      Le Pr Chitour est un de mes analystes préférés.

                      Ceci étant dit, à propos du dernier paragraphe :

                      L’Iran aurait fermé le Détroit d’Ormuz‏

                      vrai, ou faux ?

                      Un vent de folie s’empare de la planète... orchestré par l’Occident « démocrate », épris de « Bien », aimant « Dieu » (Bush), défendant les populations, et toujours pour la paix... des cimetières !

                      Merci, cordialement eva


                      • frédéric lyon 14 décembre 2011 09:14

                        Le monde musulman est entré en putréfaction et des pays entiers n’existent plus que sur les cartes de géographie, ou dans l’esprit de ceux qui veulent bien y croire encore, ou faire semblant : 


                        Le Soudan, la Somalie, le Liban, la Syrie, l’Irak ont disparu dans un trou noir. Une liste qui s’allonge peu à peu.

                        L’Iran et la Turquie sont à l’aube d’une guerre civile.

                        Le Maghreb voit son économie s’écrouler et ses populations se réfugient dans le souvenir d’un lointain passé qui n’a pas été aussi glorieux qu’elles ne se l’imaginent. 

                        Cet effondrement ne se fera pas sans éclaboussures de sang et de pue, et comme ce monde est à nos portes nous devons nous préserver.

                        Et pendant ce temps notre ami polytechnicien pérore sur le « déclin de l’occident » !!



                        • ddacoudre ddacoudre 14 décembre 2011 09:15

                          bonjour chitour

                          excellent article, j’avoue ne suivre cela que superficiellement, m’en étant fait une idée empirique au travers des cycles qui font et défont les civilisation ou les puissances.
                          d’ailleurs tu rappelles cela :« Les civilisations, disait Arnold Toynbee, ne sont pas assassinées, elles se suicident. », tout comme la citation en introduction, je partage donc l’esprit de ton analyse.http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=106203.
                          ddacoudre.over-blog.com .
                          cordialement.


                          • pimpampoum 14 décembre 2011 12:09

                            Bonjour Professeur,
                            votre article commence par une citation, certes très belle et visionnaire, de Thomas Jefferson. Cependant cette citation bien célèbre des insatiables « fouineurs » d’internet, tel que moi, est surtout célèbre pour son côté controversé... En effet, le site Montecillo (http://www.monticello.org), mémorial du Président Jefferson, classe cette citation dans la catégorie « spurious quotations » que l’on traduit en français par « citations fallacieuses ». Le site pousse même le vice en citant des variations de cette citation. (http://www.monticello.org/site/jeff...)

                            Je sais, entre un Professeur de l’Ecole Polytechnique d’Alger et un mémorial associatif, qui croire lorsqu’il s’agit de m’expliquer la Thermodynamique et les défis des énergies fossiles pour les prochaines années, mais je me fais aussi une petite idée sur la question de savoir qui croire sur les citations de Jefferson.

                            Je sais aussi qu’il est très aisé de jeter l’opprobre sur tout un article à cause d’une misérable citation, simplement il est essentiel de la relever lorsque cette citation est affichée dès le début afin de transformer l’introduction directement en conclusion...


                            • chems eddine Chitour 14 décembre 2011 14:13

                              @ Pimpampoum
                              Mea culpa , je dois confesser à ma grande honte , je ne savais pas que citation de Thomas Jefferson est sujette à controverse. J’ai appris quelque chose . merci. Pour le reste , je vous laisse libre d’adhérer ou pas à mon plaidoyer . Je pense que le sens global du texte est surtout un questionnement pour tenter d’arrêter cette spiral qui précipite dans les abysses. Il fut un temps béni, où tant bien que mal les Etats Unis avaient un magister moral. Nous avons tous à des degrés divers rêvé de la Patrie d’Armstrong , de l’Américan way of life. Force est de constater que nous sommes dans la période qui parait longue de l’American way of war....

                              Cordialement

                              Prof.C. E. Chitour

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires