• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le désordre du Monde : Prélude à une nouvelle recomposition du monde (...)

Le désordre du Monde : Prélude à une nouvelle recomposition du monde arabe

  « Si vis pacem, para bellum »

« Si tu veux la paix, prépare la guerre » Végèce

 

 Il est curieux de constater que depuis pratiquement la chute du mur de Berlin, le mouvement du monde s'est accéléré du fait de la conjonction de plusieurs facteurs. D'abord, la chute de l'empire soviétique sous les coups de boutoir à la fois de l'empire américain dictant la norme et d'une Eglise menée de main de maître par le pape Jean-Paul II qui, avec son magistère moral, a soulevé les foules des anciens pays de l'Est avec son « N'ayez pas peur » à l'instar d'un Lech Walesa à qui l'Occident offrit le prix Nobel, un poste de président et qui semble-t-il n'était pas tout à fait net dans son combat.

Ensuite, encore et toujours l'énergie sous toutes ses formes qui a amené des stratégies d'accaparement à se faire jour. Pour leur malheur, les pays arabes qui détiennent 60% des réserves pétrolières et gazières mondiales sont gouvernés par des potentats installés dans les temps morts et qui sont le jouet des manoeuvres occidentales.

L'invention des printemps arabes dans les officines occidentales était le prélude à un nouveau découpage des territoires des pays arabes. Dans cette nouvelle curée, chacun veut avoir sa part. Même la Russie que l'on avait enterrée trop vite, refait surface et de belle manière. Elle défend sa chasse gardée en soutenant Bachar Al Assad. Les Américains sont en train de vivre un cauchemar en ce début du XXIe siècle.

Au plan militaire et de la supériorité qu'ils avaient sur le reste du monde depuis 1945, ils sont en train de se voir sérieusement contrés et concurrencés par les Russes. Au plan économique et de l'hégémonie du dollar, c'est la Chine qui, loin de se contenter de grossir et de leur ravir la place de leader, est en train de phagocyter leurs entreprises et même leurs institutions financières.

Ainsi, les entreprises chinoises achètent davantage d'actifs à l'étranger, en particulier, elles acquièrent plusieurs sociétés américaines, ce qui terrorise les autorités américaines. : « Plus d'une centaine de transactions d'acquisition d'entreprises étrangères par des sociétés chinoises, totalisant 81,6 milliards de dollars, sont prévues pour 2016. L'expansion des investisseurs chinois a toutefois rencontré une certaine résistance.(...) Cela s'est passé avec la Bourse de Chicago que la société d'investissements chinoise Chongqing Casin Enterprise a décidé d'acheter. À la suite de cette transaction, la société chinoise, qui serait associée à l'Etat, recevra, pour la première fois, un accès direct au marché boursier américain d'un montant de 22 trillions de dollars'', lit-on dans la lettre des congressistes américains. » (1)

Que font les Etats Unis pour garder le leadership synonyme de chaos ?

Les causes réelles sont connues : on dit que tout est parti d'une étude israélienne pour le découpage du Moyen-Orient. Cette étude sera reprise ensuite dans le cadre du Pnac américain Program for New American Century, Programme pour un Nouveau siècle américain) et plus tard dans le MEPI (Middle East Partenaireship Initiative) appelé aussi GMO. La traduction concrète est comment s'assurer des sources d'approvisionnement sûres à faible coût. Le parapluie américain couvrait pratiquement tous les pays arabes du Moyen-Orient à l'exception de l'Irak - on sait ce qu'elle est devenue et de la Syrie voie de passage pour le gaz.

Justement l'avocat Robert Kennedy junior, neveu de l'ancien président américain John F. Kennedy, a révélé dans un article pour le magazine Politico les véritables causes de la guerre en Syrie. La racine du conflit armé en Syrie, provient en grande partie du refus du président syrien Bachar al-Assad du passage d'un pipeline de gaz du Qatar vers l'Europe lorsque le Qatar a offert de construire un pipeline pour 10.000 millions de dollars qui traverserait l'Arabie saoudite, la Jordanie, la Syrie et la Turquie « Ce projet aurait veillé à ce que les pays arabes du Golfe aient un avantage décisif sur les marchés mondiaux de gaz et aurait renforcé le Qatar, allié de Washington dans la région, a déclaré Kennedy junior. Le président syrien Bachar al-Assad a rejeté le projet au motif que cela nuirait aux intérêts de son allié russe. Immédiatement après le refus du projet initial, les agences de renseignement américaines, le Qatar, l'Arabie saoudite et le régime israélien ont commencé à financer la soi-disant opposition syrienne et à préparer une révolte pour renverser le gouvernement syrien. » (2)

La poudrière syrienne et l'internationalisation du conflit

Pourtant, et comme l'écrit Seymourh Hersh, plusieurs généraux ont attiré l'attention d'Obama sur le fait qu'il ne fallait pas détruire la Syrie pour faire partir Assad. Il révèle dans cette enquête, la manière dont le général Martin Dempsey et les chefs d'état-major US ont tenté de contourner la Maison-Blanche pour venir en aide à la Syrie. « L'insistance répétée de Barack Obama que le président Bachar al-Assad doive quitter ses fonctions - et qu'il existe des groupes rebelles « modérés » en Syrie capables de le vaincre - a suscité au cours des dernières années des dissensions modérées ou même d'opposition ouverte parmi certains des officiers les plus chevronnés de l'état-major du Pentagone. Leur critique se focalisait sur ce qu'ils considèrent comme une obsession de l'Administration sur l'allié principal d'Assad : Vladimir Poutine. (...) L'opposition des militaires remonte à l'été 2013, lorsqu'un rapport ultrasecret, rédigé conjointement par la Defense Intelligence Agency (DIA) et l'état-major interarmes, alors dirigé par le général Martin Dempsey, avait prévu que la chute du régime d'Assad mènerait au chaos et, potentiellement au contrôle de la Syrie par des extrémistes djihadistes, de la même façon que cela s'est passé en Libye ».(3)

On pense, à tort, aux seuls Russes et Iraniens, en fait une nouvelle donne se fait jour, à savoir que le conflit s'internationalise avec l'entrée en lice de la Chine si elle était confirmée : « 5000 soldats chinois d'élite allaient être envoyés dans la zone de guerre du Levant pour aider la Russie à combattre EI. C'est cela qui a « horrifié » le Pentagone. Ces forces spéciales, appelées « Tigres de Sibérie » et celles appelées « Tigres de nuit » ont reçu, du Congrès du peuple chinois (NPC) l'autorisation de se déployer, après que la Chine eut voté sa première loi anti terroriste autorisant l'Armée populaire à participer à des missions antiterroristes en dehors de ses frontières. ´´La Chine considère la crise syrienne selon trois perspectives´´ : ´´la législation et la légitimité internationale ; le positionnement stratégique mondial et les activités des djihadistes Ouighours, dans la province du Xianjiang. » (4)

Le rôle ambivalent de la Turquie

On rapporte que début 2011 la Turquie et l'Arabie saoudite mirent à profit des protestations locales contre Assad pour essayer de fomenter les conditions de son éviction. En faisant partie de l'Otan et de la coalition, la Turquie devait en principe aider au bombardement de Daesh. Cependant, la haine irréductible vouée à Al Assad amène Erdogan à avoir deux fers au feu quitte à provoquer la Russie comme ce fut le cas de la destruction d'un avion en vol. Ses relations avec l'Arabie saoudite l'incitent à adopter le même logiciel saoudien : comment combattre Al Assad le Alaouite proche du chiisme iranien ennemi du sunnisme saoudien ?

 Un rapport des renseignements russes révèle en effet l'aide actuelle turque à Daesh : « Recrutement de combattants terroristes étrangers à destination de la Syrie, facilitation de leurs mouvements transfrontiers vers ce pays et livraisons d'armes aux groupes terroristes opérant sur son territoire. Selon les informations disponibles, des représentants de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) ont créé un vaste réseau à Antalya, avec l'aide des services spéciaux turcs, pour recruter en Turquie des personnes originaires de pays de l'ex-Union des Républiques socialistes soviétiques en vue de les faire participer au conflit en Syrie et de les transférer éventuellement en Russie. (...) En septembre 2015, un groupe de combattants de l'ÉIIL comptant plus d'un millier d'hommes venus de pays d'Europe et d'Asie centrale a été conduit vers la Syrie par le passage frontalier d'Alikaila (Gaziantep), à partir du territoire turc. Les itinéraires utilisés pour les déplacements des combattants passent très près de la frontière turco-syrienne, à travers les localités d'Antakya, Reyhanlý, Topaz, Þanlýurfa et Hatay. Depuis la fin du mois de décembre 2015, un itinéraire de transport aérien est organisé avec l'aide des services spéciaux turcs pour permettre à des combattants de l'EIIL de se rendre de Syrie au Yémen en passant par la Turquie, grâce à l'utilisation d'appareils militaires turcs. (...) En décembre 2014, les services spéciaux turcs ont aidé à installer des camps de regroupement d'immigrés illégaux en Turquie, notamment dans la province de Hatay, en vue d'organiser un entraînement et d'envoyer des bandes d'extrémistes en Syrie. (...)Des équipements et fournitures militaires sont ensuite transportés à travers la province de Hatay jusqu'à Alep et Idleb en Syrie par des véhicules. »(5)

De plus, il semble d'après l'agence Reuter du 25 février 2016 qu'une cinquantaine de sociétés de 20 pays sont impliquées à un degré ou un autre dans la fourniture des composants qui servent à fabriquer les bombes de l'Etat islamique. Plus de 700 composants, câbles, produits chimiques et autres utilisés par l'EI pour fabriquer des engins explosifs improvisés ont transité par 51 sociétés turques, chinoises, brésiliennes, russes ou encore américaines. Ces explosifs sont désormais produits à une « échelle quasi-industrielle » par l'EI, qui utilise des composants largement disponibles comme les engrais chimiques et les téléphones mobiles.

Des chaudrons potentiels et un volcan en éruption

Parmi les autres abcès de fixation, sans oublier l'Irak qui n'en finit pas d'enterrer ses morts, et la Tunisie qui peine à se stabiliser, l'Algérie qui combat toujours le terrorisme résiduel, sans oublier aussi la Libye qui saigne, il faut ajouter les massacres à bas bruit du Yemen. L'implication américaine dans les bombardements de l'Arabie saoudite au Yémen, est avérée.

Selon l'analyste Finian Cunningham, des entreprises de « sécurité » privées liées à la CIA combattent au Yémen dans le cadre de la campagne militaire de l'Arabie saoudite appuyée par les Etats-Unis. (...) la campagne de bombardement de l'Arabie saoudite soutenue par les Etats-Unis est à présent coordonnée avec des forces au sol comprenant des troupes régulières, des entreprises de sécurité privées et des mercenaires de type Al-Qaïda redéployés depuis la Syrie. (...) Washington et la Grande-Bretagne ont fourni des avions et des missiles à la campagne menée par l'Arabie saoudite et responsable de milliers de morts parmi les civils (...) Le New York Times a rapporté qu'environ 400 mercenaires ont été envoyés depuis les camps de formation des Emirats arabes unis pour participer à des missions au Yémen. Des centaines d'autres sont formés en attente de déploiement. » (6)

Dans le même ordre du chaos destructeur s'agissant du Liban : « Le numéro deux du Hezbollah a tenu à indiquer que les positions du parti de la Résistance, critiques à l'offensive saoudienne contre le Yémen sont compatibles avec les rapports rédigés par les Nations unies, qui révèlent que 82% du peuple yéménite vit en dessous du seuil de pauvreté, dans une véritable famine. « Le Yémen a été tellement saccagé que toutes les organisations humanitaires dénoncent l'Arabie et ses agressions. Hier, le Parlement européen s'est réuni et a voté à 85% de ses membres en faveur de la cessation des ventes d'armements à l'Arabie saoudite en raison de ses crimes au Yémen. Ce qui veut dire que le monde entier estime que l'Arabie est l'agresseur et qu'elle commet des crimes ». Et cheikh Qassem de clamer : « En ce qui nous concerne, nous voulons un Liban pour tous les Libanais, où tous les Libanais sont libres et gardent la tête bien haute, sans être les vassaux des autres Etats. Le Liban ne sera jamais un émirat saoudien. » (7)

De nouveaux accords type Sykes-Picot

On a en mémoire les sinistres accords conclus par la perfide Albion et le Coq gaulois sur les décombres encore fumantes de l’empire ottoman qui était du mauvais côté de l’histoire pour avoir combattu au côté de l’Allemagne du Kaiser Guillaume à qui le sultan Abdelhamid avait promis en échange du Baghdad Bahn qui devait relier Baghdad à Berlin, une concession de 20 km de large de part et d’autres du rail . On sait que ce territoire était imbibé de pétrole et la Turkich Petroléum Company y conclut le premier accord pétrolier. Cela n’échappe pas aux deux acolytes qui , par leur accord signé par Sykes et Picot en dépeçant l’empire, se réservait du même coup des influences territoriales.

Cet accord, on s’en souvient, rendit furieux le président américain Wilson écarté de la curée alors que ce sont les Etats Unis qui ont supporté l’essentiel des combats contre l’Allemagne. Son représentant , Armitage, parle d’accord indigne et de duplicité. Il n’empêche les Etats Unis furent écartés provisoirement. C’était encore le règne de la livre sterling. La TPC fut rebaptisé L’Irak Petroleum Company (IPC) et qui deviendra plus tard la British Petroleum ( BP) et plus tard, tout récemment pour être dans l’air du temps lutte pour l’environnement Beyond Pétroleum.. Les Arabes à qui on avait tant promis , s’ils combattaient les Turcs n’eurent que les yeux pour pleurer , malgré l’épopée de Lawrence d’Arabie . Ils furent plus soumis que jamais. Ce ne fut pas tout.

Le coup de génie des Etats Unis c’est d’avoir misé sur le bon cheval en l’occurrence l’Arabie Saoudite, on découvrit que les gisements étaient fabuleux. Un seul gisement, celui de Ghawar était équivalent de celui de toutes les réserves américaines. Une société mixte fut créée : L’Arabian American Company connu plus sur le nom de l’Aramco dont la surface d’exploitation était équivalente à celle du territoire saoudien. De plus et par étape, les Américains se rendirent indispensables aux Saoudiens ( accord entre Roosevelt et Ibn Saoud, conclus sur le croiseur Quincy sur le canal de Suez en 1946). Graduellement les pays arabes sortirent de l’orbite anglaise et de la livre pour livrer leur destin à l’oncle Sam

Nous arrivons près d’un siècle plus tard, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. L'Occident invente un nouveau Moyen-Orient. Interviewé sur la chaîne CNN, par Michaël Holmes, le général Michael Hayden, ancien chef de la CIA et de la NSA, a déclaré qu'on assistait à« l'effritement de l'ordre international post-Seconde Guerre mondiale (...) « l'effritement des frontières dessinées lors du traité de Versailles et des accords de Sykes-Picot (...) ». Il a ajouté : « Je suis très tenté de dire que l'Irak n'existe plus, la Syrie n'existe plus, et ils ne vont pas redevenir ce qu'ils étaient. Le Liban est en train de vaciller et la Libye a cessé d'exister depuis un certain temps. Il s'agit d'une phase tectonique, au moment où une guerre est menée contre le terrorisme. Nous passons par un moment extrêmement complexe. » (8)

Dans le même ordre, l'ancien patron du renseignement extérieur allemand (BND), August Hanning, a affirmé que la division du Moyen-Orient selon de nouvelles frontières n'est pas une simple spéculation, mais c'est plutôt un projet mûr. Dans une interview accordée au journal libanais Assafir Hanning s'est demandé : « A quel point le Moyen-Orient constitue une région stable ? Qu'en est-il de la situation régionale depuis l'accord de Sykes-Picot ? Cette région est-elle stable ou non depuis la Première Guerre mondiale ? ».

« A mon avis, cette région n'est pas stable effectivement, et nous devons repenser une nouvelle structure sécuritaire », a-t-il répondu. « Depuis la Première Guerre mondiale, des frontières très factices ont été mises en place. Regardez l'Irak, c'est un pays factice. La Syrie, je pense qu'elle est différente. Faisant le jeu de l'Occident, cet ancien responsable de renseignement allemand défend l'idée selon laquelle le conflit en Irak est sectaire, et omet de mentionner le rôle occidental et américain dans l'aiguisement des haines confessionnelles et dans le soutien aux groupes terroristes qui suivent une politique ségrégationniste. »(9)

Ce rappel de l’histoire qui semble être un éternel recommencement pour les nations arabes sorties de l’histoire pour la doxa occidentale qui se veut seule détentrice de vérité. Plus que jamais l'Occident qui n'a jamais cessé d'instrumentaliser et d'attiser les tensions interethniques et interreligieuses continuera de plus belle. De ce fait, les peuples arabes n'ont pas fini de payer pour l'incurie de leurs dirigeants.

Il est à craindre, s'il n'y a pas une prise de conscience endogène dont la première mission est de déconstruire la doxa occidentale, qu'ils deviennent des peuplades qui, sortant de l'Histoire, seront installées dans les temps morts. La seule perspective est que ces peuples se choisissent d'une façon démocratique des hommes d'Etat fascinés par l'avenir qui au lieu de penser aux prochaines élections- généralement truquées- pensent enfin aux générations futures et donnent une perspectives à ces hommes et ces femmes dont le destin n'est pas de servir d'épaves données en pâture aux politiciens européens et américains qui se lavent les mains d'un chaos qu'ils ont eux-mêmes créé en dynamitant - pétrole oblige - des équilibres millénaires et subtils entre les communautés et ethnies, en Syrie, en Irak, en Libye. Ainsi va le monde !

1. http://fr.sputniknews.com/international/20160224/1022046338/chine-usa-investissements.html#ixzz419uXgpYd

2. http://www.politico.eu/article/why-the-arabs-dont-want-us-in-syria-mideast-conflict-oil-intervention/

3.Seymour M.Hersh http://www.voltairenet.org/article189822.html

4. http://reseauinternational.net/le-pentagone-sonne-par-lannonce-de-lenvoi-de-milliers-de-soldats-chinois-en-syrie/

5. http://www.voltairenet.org/article190331.html18 Février 2016

6. http://news360x.fr/les-mercenaires-du-pentagone-blackwater-al-qaida-au-nom-de-qui/

7.http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=288990&frid=18&seccatid=23&cid=18&fromval=1

8. http://edition.cnn.com/2016/02/25/politics/michael-hayden-2016-campaign-rhetoric/

9. http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=246827

Article de référence :http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_ du_professeur _chitour/236441-prelude-a-une-nouvelle-recomposition-du-monde-arabe.html

 

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Mauricefgftgf (---.---.8.44) 2 mars 2016 10:18

    Article fumeux et confus, qui accuse surtout t l occident en retirant toute responsabilite aux peuples arabes, tels des enfants a qui tout peit etre pardonne. La aussi c est la doxa europeennee qui s exprime. Le mythe du bon sauvage en toile de fond. Les arabes sont d abord responsables de leur propre destin, malgre les ingerences. A eux de decider de leur destin.


    • Joseph Joseph 2 mars 2016 15:09

      @Mauricefgftgf
      « Article fumeux et confus »
       
      Ca me parait pourtant clair. En ce moment c’est l’occident, et les usa en chef de file, qui est la puissance numéro 1 du monde. Ils doivent composer avec les Russes, la Chine et les BRICS en général qui (re)montent en puissance. Mais l’occident reste majoritairement influent.
       
      Les autres pays n’ont pas d’autres choix que de subir bon grès, mal grès. C’est juste qu’ils n’ont pas la puissance nécessaire pour l’indépendance et leur protection et/ou assurer la mainmise sur les matières premières de leur pays. Donc il gèrent avec état et les industries des autres pays pour leur protection et pour les ressources naturelles. Parmi ces pays il y a les pays arabo-musulmans mais aussi les pays d’Afrique et d’Asie. Les pays du sud en général. Il arrive qu’à l’intérieur de ses pays des groupes prennent les armes pour une meilleurs répartition des richesses et/ou l’indépendance, voir pour s’enrichir (mercenariat). Groupes qui vont être soutenus par l’occident ou les BRICS en fonction des intérêts du moment. Voir même d’autres petits pays qui y voient un avantage.
       
      Donc ça n’a rien à voir avec le mythe du bon sauvage mais juste avec la répartition du pouvoir géopolitique actuel. Le jour où on arrivera à un équilibre des forces suffisant via des jeux d’alliances adéquats (multi polarité) pour que certains réfléchissent (la peur étant plus puissante que la raison chez les primates) avant de prendre les armes (comme c’est le cas dans les pays qui possèdent la bombe et leurs plus proches alliés) on peut espérer du nouveau. A moins que l’on retombe dans un schéma bi polaire (guerre froide, on y revient doucement si tant est qu’on l’avait quitté) ou unipolaire (un pays ou groupe impose sa puissance aux autres).
       
      Les envies de revanche face aux abus de certains (dû à une vision à court terme) peuvent freiner le processus. Certains peuvent aussi arrêter d’être trop gourmands, mais pour ça il faut une vision à long terme et une remise en question de certains conflits d’intérêts. Sans une peur ou une prise de conscience ça va être difficile mais pas impossible. C’est pas demain qu’on verra ça, mais rien n’empêche de commencer à le construire.
       
      Les groupes industriels internationaux pèsent aussi dans la balance dans ces rapports de force en étant relié aux états.


    • sine (---.---.116.133) 25 juillet 2016 15:44

      @Mauricefgftgf Les peuples arabes sont responsables mais infiniment mois que les peuples occidentaux ... et même infiniment que le peuple d’Israël ... La guerre en Irak, vous ne pouvez le nier, a été fomentée par les Etats Unis via un petit groupe de néoconservateurs sionistes. Tout est vérifiable sur le net, les noms, les dates, les moyens, etc .. .On se souviendra toujours de la petite fiole à la tribune de l’ONU ! Et à partir de la destruction de l’Irak, tout le Moyen Orient s’est embrasé comme un château de cartes ... La destruction de la Libye a été fomentée par un petit groupe de sionistes néoconservateurs français avec à leur tête un Sarkozy vengeur et un BHL missionnaire ! On n’oubliera jamais sa déclaration devant le CRIF : « j’ai fait la guerre pour aider Israël, j’ai porté en étendard ma fidélité à Israël et au sionisme. Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif »’ ... Donc, OUI, les Occidentaux sont infiniment responsables des crimes contre l’humanité au Moyen Orient et le déni de certains ne sera jamais suffisant pour faire oublier ces crimes de masse !!!


    • Massada Massada 25 juillet 2016 16:13

      @sine
       
      Trop facile d’accuser les occidentaux et vous poser en victimes.
       
      L’islamisme est apparu pratiquement en même temps que le nationalisme arabe, à la veille de la décolonisation, et constitue un courant de pensée, un projet politique alternatif du monde arabo-musulman.
      L’islamisme a failli l’emporter en Algérie dans les années 1990, mais au terme d’une guerre civile où furent perpétrés des massacres n’ayant guère à envier ceux de Daech, le gouvernement a réussi à mettre un couvercle de plomb sur la marmite.
       
      Rien à voir avec les américains ou les vilains sionistes.
       

      Et si Saddam avait toujours été là en Irak, en 2011, et que les USA ne l’avaient pas renversé, aurait-il mieux tenu son pays qu’Assad ?
       
      La fracture confessionnelle de l’Irak est à peu près l’inverse de celle de la Syrie : un quart de sunnites pour trois quarts de chiites que Saddam contrôlait d’une main de fer ensanglantée.
       

      la fracture chiites/sunnites serait apparue de la même manière, avec un arc sunnite, à cheval sur la Syrie et l’Irak, soutenu par l’Arabie Saoudite dans le cadre de sa lutte d’influence contre l’Iran.

      Enfin, il n’y a aucune espèce de raison pour croire que Khadafi s’en serait mieux sorti en Libye qu’Assad en Syrie : ses moyens militaires n’étaient pas plus importants, et l’on doit se souvenir qu’il recrutait à tour de bras des mercenaires. Avec ou sans Khadafi, la Libye serait sans doute, aujourd’hui, dans le même état que la Syrie, c’est-à-dire un état voisin de celui dans lequel elle est.
       
      Il est donc erronné de voir les Etats-Unis, les vilains sionistes ou BHL fondamentalement responsables de l’évolution actuelle du Moyen-Orient. C’est essentiellement un processus interne !


    • MagicBuster 2 mars 2016 10:30

      Article de propagande islamiste classique à classer dans la catégorie EL QAEDA.


      • snow74 (---.---.160.176) 3 mars 2016 00:45

        @MagicBuster

        crétin c’est les arabes la première guerre mondial et la deuxième c’est qui les armes nucléaire c’est les bougnoul qui te taxe à mort et te gonflent le cul d agio c’est l’islam et on dit al cia tête de con


      • volpa volpa 2 mars 2016 13:52

        Bonjour,
        Les arabes n’ont plus les plus grosses réserves pétrolières et gazières.
        L’excuse du gazoduc qui devait passer par la Syrie à mes yeux ne tient pas.
        Il y a d’autres solutions pour le gaz qatari.


        • popov 2 mars 2016 15:33

          Les Arabes sont malmenés parce qu’ils sont en retard dans tous les domaines.

          Et ils sont en retard à cause de l’islam qui les fait croupir dans un état de coma mental.

          Mais cela, c’est un sujet tabou alors ils cherchent des coiupable ailleurs, l’Occident, Israël.

          Ce que l’Occident fait aux Arabes aujourd’hui, les arabo-islamiques l’ont fait subir à de nombreux peuples quand ils en avaient la possibilité.


          • snow74 (---.---.160.176) 3 mars 2016 00:44

            @popov

            ah bon et quand sa en 1123 vive holande le president que les Français mérite et ne t’inquiète pas ta France va disparaître tout comme la Libye et l’Irak et toi tu sera un réfugié de merde bien a toi crétin


          • popov 3 mars 2016 12:44

            @snow74

            Merci pour vos bons vœux !


          • Elliot Elliot 4 mars 2016 14:53

            @popov

            C’est avec l’Islam que la civilisation arable a connu son apogée dans tous les domaines alors que l’Europe croupissait, elle, sous le Christianisme dans un Moyen-âge peu propice aux avancées civilisationnelles.

            Par conséquent, mettre sur le compte de l’Islam le déclin et la régression actuelle des sociétés arabes est à tout la moins une erreur de diagnostic à moins qu’elle ne soit dictée par de moins avouables préventions.

            Il est cependant bien vrai que le recours à la mystique sert à aider la population à supporter ses malheurs sur terre et que la religion est instrumentalisée à cet effet par les profiteurs du système mais c’est vrai sous toutes les latitudes et avec toutes les religions.

            Quand Marx évoquait la religion opium du peuple, il ne pensait pas à l’Islam ni même à une religion en particulier et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne condamnait pas ceux qui recherchait la consolation dans le secours de la foi : il faisait le constat de la nécessité pour le prolétariat misérable de s’affranchir de ses croyances en un au-delà de paix, de justice et de confort pour se libérer du joug de l’exploitation capitaliste dont le royaume était bien de ce monde et faisait durement sentir ses contraintes.

            Le drame des peuples arabes vient de la prévalence millénaire de structures patriarcales qui n’ont rien à voir avec les religions abrahamiques car elles leur sont antérieures : ces religions se sont adaptées à leur environnement de mâles dominants pour prospérer.

            On peut même relever ça et là dans les livres dits saints de timides tentatives de placer la femme, épouse et mère, sur un piédestal toutefois érigé par l’homme et à ses usage et dévotion.

            Malgré les tentatives d’Ataturk, de Nasser ou de Bourguiba de séculariser leurs sociétés respectives, le poids de la tradition dans ce qu’elle a de pire a toujours été suffisamment lourd pour empêcher ces sociétés d ’évoluer significativement : il s’agit bien là de pesanteurs sociologiques ( qui prennent la religion en otage ) pour sanctifier un immobilisme qui n’est pas non plus sans profit pour certains.

            Manque toujours aux peuples arabes ce Grand homme au sens hégélien du terme qui les sortirait de leur gangue, ferait rentrer la religion dans les mosquées, la confinerait au domaine privé et surtout les doterait d’un Code Civil moderne.

            Mais qui dit grand homme suppose aussi que l’on fasse abstraction des lubies démocratiques si chères à l’Occident qui en donne d’ailleurs une image scabreuse dès lors qu’elle est confisquée par les tenants d’une autre religion, celle de l’argent qui permet de tout acheter même les médias qui exploitent sans vergogne l’exaspération de la population en créant des situations toxiques qui dégradent le discours politique. 


          • Shopi 5 mars 2016 12:30

            @Elliot
            "C’est avec l’Islam que la civilisation arable a connu son apogée dans tous les domaines alors que l’Europe croupissait, elle, sous le Christianisme dans un Moyen-âge peu propice aux avancées civilisationnelles.
            Par conséquent, mettre sur le compte de l’Islam le déclin et la régression actuelle des sociétés arabes est à tout la moins une erreur de diagnostic à moins qu’elle ne soit dictée par de moins avouables préventions."

            Pour la première partie, vous avez tout à fait raison. Jusque vers le 19è siècle.
            Pour la seconde partie, le problème de l’islam est qu’il a rejeté toutes les nouvelles inventions technologiques à leur apparition, et aussi qu’il a totalement (du moins pour les sunnites) fermé les portes de l’ijtihad, c’est à dire donner une possibilité de réforme à la religion.
            Le christianisme se réforme, même si c’est trop lent, le judaïsme se réforme constamment, mais l’Islam sunnite ne tolère AUCUNE réforme. D’où ce que l’on peut considérer comme de l’arriérisme. 
            Il a été démontré que les pays les plus avancés sont ceux qui laissent une place égale aux femmes dans leur société (voir les pays scandinaves). Comment les peuples musulmans peuvent-ils aller de l’avant quand 50% de leur population n’a pas voix au chapitre ?
            Comment une société peut-elle avancer alors qu’elle ne tolère aucun esprit critique ?
            L’islam était à son apogée à l’époque d’Omar el Kahayam qui chantait les joies de l’ivresse, ou de Ibn Sina (Avicenne) scientifique et philosophe, tous les deux d’ailleurs Persans, et je suppose donc Chi’ites.
            Aujourd’hui, les arts et la science sont étouffés dans les sociétés musulmanes et l’esprit critique est violemment réprimé.
            Le changement ne peut venir que de l’intérieur, aucun donneur de leçon occidental n’arrivera à faire bouger les choses.
            Et les choses doivent bouger en commençant par l’éducation : cesser la méthode d’apprendre par coeur (donc bêtement et sans réflexion) qui prévaut dans l’éducation des petits Musulmans.


          • Elliot Elliot 5 mars 2016 17:21

            @Shopi


            C’est audacieux de prétendre que l’Islam rejette toutes les avancées technologiques quand on voit la maîtrise avec laquelle Daech - qui s’en revendique - se joue de tous les pièges que les Autorités occidentales s’échine à vouloir opposer à sa propagande.
            Quant au reste, l’Iran islamique forme plus de femmes ingénieures ( ou ingénieurs car le féminin est bizarre ) que des pays comme la France ou l’Allemagne et même la Grande Bretagne...
            L’accès au savoir ouvre toujours les perspectives de l’égalité entre hommes et femmes même si c’est avec retard.
            Marie Curie n’aura pas eu le droit de vote en France : elle a eu droit à la reconnaissance de la nation en entrant au Panthéon. 
            L’Islam sunnite n’ayant pas de clergé, il semble difficile de voir officialisée une réforme quelconque, d’autant qu’il est traversé de courants très différents dont l’un est celui sur lequel s’appuie la famille Saoud qui a capté le pouvoir à l’occasion de guerres tribales savamment instrumentalisées à son profit et avec la complicité des puissances occidentales de tutelle.
            Ce n’est pas un courant religieux à proprement dit , c’est une idéologie volontairement rétrograde qui cherche à sauvegarder un héritage politique en s’appuyant sur ses pétrodollars dont elle fait profiter ses amis et sur sa position géopolitique d’allié privilégié du monde dit libre et d’Israël ( d’une manière détournée ).
            Pour le reste je suis d’accord avec vous, le changement ne peut advenir que d’un sursaut intérieur à ces sociétés ( qui sont très différentes les unes des autres )... 



          • Shopi 5 mars 2016 19:35

            @Elliot
            "C’est audacieux de prétendre que l’Islam rejette toutes les avancées technologiques quand on voit la maîtrise avec laquelle Daech...« 
            Vous avez tout à fait raison. J’aurais du préciser que j’évoquais les avancées technologiques de la révolution industrielle ou même un peu avant. Comme par exemple, refuser les horloges (au 19è siècle) car c’est l’imam qui vous indique l’heure lors de l’appel à la prière. Et l’horloge lui enlèvera une partie de son pouvoir de fournir l’heure.
            Mais si daesch utilise la technologie, il l’interdira probablement partout ou il prendra le pouvoir.
            L’Iran reste à part car, comme vous le dites, les femmes y remportent plus de succès académiques que les hommes et font partie intégrante de la vie professionnelle iranienne. Les mollah avaient bien essayé de les réduire à un rôle de femme au foyer, mais il semble que plus grand chose ne marchait dans les administrations après leur renvoi suite à la révolution islamique. Elles ont vite été réintégrées à leur poste smiley
            Et le problème d’un sursaut de l’intérieur est que la pensée individuelle n’existe quasiment pas dans les sociétés musulmanes. Comment initier un changement alors que le seul fait de se déclarer athée peut vous mener en prison ?
            Je me souviens d’une discussion avec une francaise musulmane (d’origine marocaine), cadre dans son entreprise, femme moderne et tout à fait en phase avec la vie en France. Quand je lui ai demandé pourquoi elle, et les gens comme elle, ne protestaient pas publiquement et ouvertement contre cet islam fanatique, sa réponse m’a stupéfaite : »on a pas à se justifier".
            Visiblement, elle n’était pas capable d’avoir une vision réellement critique de l’islam. Elle ne pouvait pas, ou avait du mal, à dissocier sa pratique de l’islam de celle des fanatiques.


          • Algérien (---.---.125.47) 2 mars 2016 16:54

             Il y a , à la suite de cet article de vulgarisation, des « commentaires » dignes de robot programmés pour dénigrer toute tentative d’explication de ce qui se joue en Moyen-Orient et en Syrie tout particulièrement.

            Tout ce que développe le professeur est historiquement établi ;
            Toutefois, il ne va pas plus loin que ce que tout le monde sait, y compris les occidentaux.
            Il y a dans l’action de JPII, de Lech Valésa, les éléments d’un modèle de conquête de type postcolonial appelée dans le jargon des US «  »( opérations basées dur les effets) : Lisez et vous apprendrez ! 

            • Jonas 2 mars 2016 18:23

               a l’auteur 

              Comme d’habitude , en tant qu’ apparatchik du FLN, vous préférez parler des autres pays arabes en évitant d’aborder le vôtre l’Algérie qui va à vau-l’eau 
              Comme d’habitude tout cr qui se passe dans les autres pays arabes relève d’un complot , pourtant le vôtre sans complot se trouve dans une station économique et sociale explosive. 
              Boutéflika est bien élu , quatre fois consécutives sans l’intervention des Américains des pays Européens et surtout des sionistes. 
              Juste un petit survol sur votre pays. Vous prétendez faire de la géopolitique du Moyen-Orient en passant sous silence la catastrophe qui attend l’Algérie a cause de gens comme vous aux diplômes usurpés et obtenus par la grâce du régime. 
              Expliquez à vos compatriotes , le rapport de la Banque Mondiale remis aux autorités , qui montre que le régime Algérien entre 2005/2015 a consacré la majorité de 70% des investissements aux infrastructures avec des surcoûts de plus de 30% . Qui sont envolés dans la poche des nombreux fidèles du régime et des partenaires chinois. 
              Vous devriez également mettre au courant les Algériens et qu’après quatre mandats successifs de Boutéflika , il y a encore des villages qui vont chercher l’eau potable à dos de mulet. Manque de logements , d’écoles, d’hôpitaux, dégrades universités etc. 
              Les Algériens les plus formés et les outillés pour affronter la mondialisation fuient et sont dégoûtés par les partisans du régime. 
              Avec l’argent des hydrocarbures , le régime que vous soutenez et dont vous recevez les prébendes à dépenser sans compter et acheter la paix sociale au point de façonner les algériens à la mentalité rentière dont je vous ai parlé dans une de mes réponse. Mais vous en tant que soutien du régime , vous me décriviez la vie en rose et le nombre de voitures achetés par les Algériens . 
              Aujourd’hui, que les prix des hydrocarbures ont chuté , le régime va mettre au pain sec les Algériens ,déjà beaucoup de taxes ont augmenté et notamment  ceux du carburant . 
              Je vous ai interpelé pour vous expliquez qu’un pays dont l’exportation des hydrocarbures représentent 95 % et 40% du budget de l’Etat court un grand risque . J’avais comparé l’Algérie de Boutéflika au Venezuela de Chavez , aujourd’hui ces deux pays se trouvent dans des situations difficiles . En plus la’Algérie doit faire face aux dépenses pour la sécurité avec 50 000 soldats sur la frontière Libyenne , 25 000 sur celle de Tunisie sans parler de celle du Maroc et l’aide importante apportée au Poloisario.  
              L’Algérie doit changer rapidement de politique économique , sinon elle va droit à la faillite. er aura besoin du concours du FMI. Ses réserves de change sont passés à 140 milliards de dollars dans deux ou trois ils s’épuiseront.
              Ce n’est pas Boutéflika et son régime soutenu par l’armée qui luttera contre un autre fléau qui frappe l’Algérie la « Corruption ». qui ronge le pays. 
              Nous pouvons échanger , nos avis sur le pays arabes et musulmans de votre choix avant le mal nommé « printemps arabes » et après. Je suis à votre disposition , je vous démontrerez que le mal qui frappe les pays arabes et musulmans vient en grande partie d’eux , le reste est dû aux interventions étrangères avec la docilité des régimes en place et leur consentement. Mais tout ne vient pas des interventions étrangères , l’Algérie en est la preuve. 
              Un autre exemple. La Syrie critique les Etats-Unis , mais aujourd’hui , elle est sous la coupe de la Russie , de l’Iran et du Hezbollah . Est-ce un bon choix , l’avenir le dira. 

              • blablablietblabla blablablietblabla 2 mars 2016 20:08

                De source sur ;

                Les 22 pays arabes, qui comptent 360 millions de personnes, ne produisent ensemble que 40% des brevets déposés par Israël, qui ne compte que 8 millions de personnes. Autrement dit, 1 million d’Arabes produisent 14 brevets, alors qu’un million d’Israéliens en produisent 1595, soit 112 fois plus !

                L’article ci-dessous donne les chiffres du sous-développement intellectuel et scientifique des « arabo-musulmans » tout en omettant d’en donner la principale cause, à savoir la religion islamique, puisqu’on part du principe que le Coran contient l’Alpha et l’Oméga de ce que le bon musulman doit savoir.« 
                 »
                la messe est dite !

                • COVADONGA722 COVADONGA722 2 mars 2016 20:25

                  @blablablietblabla

                  «  »La pire des choses consiste dans les nouveautés (muhdathāt) ; toute
                  nouveauté est une innovation (bid‘a) ; toute innovation est un égarement
                  (dalāla) ; tout égarement est voué au feu de l’enfer. »"


                  c’est dans leurs préceptes coraniques cette religion les maintiens au moyen-age après ce choix mes concerne mais uniquement sur les terres de l’islam ici il faudra leur faire une guerre impitoyable 
                  ou ils nous asservirons a leur foi ! 

                • blablablietblabla blablablietblabla 2 mars 2016 20:43

                  @COVADONGA722

                  tout à fait !

                • elpepe elpepe 3 mars 2016 03:58

                  bonjour
                  cet article enonce pas mal de verites, comme les commentaires aussi
                  En effet l occident en jouant ses cartes geopolitiques a et continue de destabiliser ces pays, mais l obscurantisme de l islam y aidant grandement,
                  Aujourd hui ce meme monstre, l islam se retourne contre l europe alors on est tres mal barre, ca va etre le chaos total en europe aussi
                  ca pourrait degenerer facilemet et marquer la fin de l aventure humaine, ma foi


                  • roman_garev 3 mars 2016 08:23

                    @l’auteur

                    Déjà en lisant dans votre préambule cette ineptie :
                    « la chute de l’empire soviétique sous les coups de boutoir à la fois de l’empire américain dictant la norme et d’une Eglise menée de main de maître par le pape Jean-Paul II »
                    on se rend compte de votre ignorance parfaite dans ce qui se produit dans le monde.
                    Inutile de lire davantage ni d’analyser ce galimatias...

                    • Le p’tit Charles 3 mars 2016 08:48

                      Les arabes à la conquête du monde...c’est même écrit dans le coran...pas vraiment une surprise avec l’invasion actuelle.. !


                      • Jonas 3 mars 2016 09:38

                        A l’auteur apparatchik du FLN. 

                        Critiquer systématiquement l’Occident , soulage votre pauvre conscience et vous permet de ne pas regarder l’état des sociétés Arabes, qu’ils soient riches ou pauvres , sont dans un état lamentable à tous les niveaux. Les arabo-musulmans sont devenus les «  immigrés XXIe siècle », qui implorent la pitié de l’Occident pour les accueillir. 
                         
                        Un exemple que vous devriez imiter en mettant de côté vos ressentiments et votre haine de l’Occident , un Occident qui pourtant vous apporte tant et tant de confort, et d’innovations dont vous ne vous privez pas dans votre vie quotidienne . Même votre momie de président , Boutéflika , n’ayant pas d’hôpitaux modernes , vient faire des séjours en France aux frais des contribuables , malgré la manne des hydrocarbures. 

                        Le Japon , qui fut le premier pays asiatique a s’ouvrir à civilisation européenne grâce à l’intelligence de ses hommes et à leur travail ( les japonais ne passent pas leur journée à prier cinq fois par jour, Allah , en maudissant les non musulmans ) à copier ,et, fait décoller son économie et même à le dépasser dans beaucoup de domaines. SANS hydrocarbures ! 

                        PS : La Chine a souffert énormément des « Traités inégaux ». des pays Occidentaux.
                        L’inde a été colonisée par la Grande-Bretagne , plus longtemps que les pays Arabes 
                        Le Japon a subi une défaite terrible lors de la Seconde guerre , avec des destructions massifs et le nucléaire. 
                        Pourtant ses trois pays larguent l’ensemble des 57 pays arabo-musulmans avec leurs hydrocarbures derrières eux. Pourquoi les pays arabo-musulmans sont-ils les derniers de la classe ? 

                        • pluton 1234 (---.---.241.1) 3 mars 2016 10:28

                          L’expression « monde arabe »est la négation de la culture indigene de pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie où le colonialisme arabe continue à tenter d’éraqiquer la culture amazigh


                          • popov 3 mars 2016 12:49

                            @pluton 1234

                            Excellente remarque.

                            On n’entend pas souvent les Maghrbins se plaindre de l’invasion hilalienne et de l’arabaisage qui s’ensuivit.


                          • Jonas 3 mars 2016 14:27

                            @pluton 1234


                            L’Algérienne féministe Aouicha Bekhti déclare : 

                            << Je suis fière de mon origine amazighe nord-africaine , et aussi de la composante arabe de cette identité. Mais en aucun cas nous n’appartenons au panarabisme , et ces bassistes". 

                          • roman_garev 3 mars 2016 13:17

                            Je me permets de citer ici l’article d’Hannibal Genseric qui est proposé pour la publication sur l’AV, mais qui semble être rejeté par les modérateurs :

                            Assez de mensonge, de fraude, de courtisanerie, d’impuissance et de peur … !!!
                            Le Syrien n’est pas un Arabe, l’Irakien n’est pas uArabe, l’Égyptien n’est pas un Arabe, le Libanais n’est pas un Arabe, le Jordanien et le Palestinien[et les Maghrébins] non plus. Nous sommes des Levantins, nous sommes des Byzantins, des syriaques, des Chaldéens, des Assyriens, des Coptes, [des Berbères], nous sommes les descendants d’Ebla et de la Mésopotamie, des Phéniciens, des Pharaons, nous sommes du Levant et son peuple autochtone. Nous ne sommes pas des Arabes, assez de viol de falsification de l’histoire, de la géographie, de la vérité et de la réalité.

                            Les descendants de l’Arabie sont les Arabes – et pour rester fidèle à l’Histoire – nous disons qu’il y a des tribus arabes qui sont devenues chrétiennes mais l’arabité de la minorité ne saurait se généraliser à la majorité Levantine qui n’a jamais été Arabe.

                            Même si nous sommes arabophones, cela ne veut pas dire pour autant que nous sommes des Arabes. l’Américain qui parle anglais n’est pas un anglais pour autant, le brésilien qui parle portugais n’est pas portugais pour autant et l’Argentin qui parle espagnol n’est pas espagnol pour autant. Ce sont des langues coloniales héritées d’un passé colonial.Même si nous parlons arabe, nous ne sommes pas des Arabes et ne nous ressemblons en rien aux Arabes, ni dans la pensée, ni dans le goût ni non plus dans la civilisation. Eux, leur terre est le désert  alors que la nôtre elle est celle du lait, du miel, de la figue, de l’amande, de la pomme et du raisin. Nos ancêtres avaient cultivé la terre et s’y ont enracinés et ils y sont devenus « des Authentiques » quant à vous, vous êtes des nomades, vous ne semez point et vous n’y êtes jamais enracinés.


                            • Werner Laferier Werner Laferier 3 mars 2016 13:18

                              Remettez en cause votre régime politique avant d’accuser les autres. Vous savez aussi bien que moi que les dictatures ne peuvent pas durer au 21 siècle et qu’elles seront balayées par le vent de la liberté et de la démocratie venue de l’Occident. Les peuples, du tiers monde ou de civilisation primitive ont choisi et tranché pour le modèle Occidental qui garantit la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, à être indépendant et vivre en paix. Ou en serions-nous si le III ième Reich était à la tête du monde au lieu de l’Occident ?
                              Vous jouissez des techniques et de la liberté venue d’occident, il est évident que si l’Occident et son modèle libéral et capitaliste sont menacé, tous les peuples du monde se rangeraient au côté de l’Occident afin de la défendre.
                              Les peuples veulent être de bon consommateur et vivre en paix, ils ne veulent ni la guerre, ni la tyrannie, les peuples se révoltent s’ils n’ont plus accès à ce fil directeur.


                              • Oceane 3 mars 2016 16:09

                                p’tit charles,

                                Que c’est drôle de lire ça ! La conquête du monde par les Européens ne se réclama-t-elle pas de bible ? Par conquête les Européens sont installés sur différents continent et territoires, où ils ont demoli les sociétés autochtones et imposé leurs coutumes tout en reléguant les autochtones au rang d’ojets et au rôle de domestiques en sélectionnant parmi eux quelques idiots utiles pour avoir bonne conscience et se justifier leurs horreurs à leurs propres yeux.

                                En tout cas, jusqu’à présent la domination du monde est européenne. Et si les Arabes disent que vous leur marchez sur le pied, ils devraient se taire parce quils vivent dans des « dictatures », ou parce que vous refusez d’entendre ?

                                Werner Laferiere,

                                « Ces peuples » chuchotent à votre oreille pour que vous ayez tant de certudes ou s’agit-il simplement de votre par d’ un exercice d’auto-persuasion ?

                                « Vous savez aussi bien que moi que les dictatures ne peuvent pas durer au 21e siecle et qu’elles seront balayées par le vent de la liberté et de la démocratie venue d’occident ».

                                A mourir de rire ! « Démocratie au bazooka » :Iran, Irak, Lybie, Syrie..... ils sont devenus de vrais « démocrates ».

                                Et si vous rangiez votre supremacisme comme un objet objet obsolète et vous vous disiez enfin que la dictature européenne sur les autres doit cessez au 21e siècle ? Voilà une dictature qui doit cesser pour le bien de l’humanité.


                                • popov 3 mars 2016 18:18

                                  @oncle archibald

                                  Un début de réponse à votre question par un Algérien ?


                                • Oceane 4 mars 2016 07:06

                                  Oncle,

                                  L’Europe - et ses excroissances, usa, australie, nouvelle zelande israel,- domine le monde. L’algerie fait partie de ce monde. La critique qui ressort de cet article dit « votre pays est une dictature. Ceci vous disqualifie de parler des effets de notre domination du monde ».


                                  • smilodon smilodon 4 mars 2016 15:09

                                    @ l’auteur : aucune inquiétude !.. Ou tant !... Dans moins du prochain siècle, la moitié « d’ici » de ce monde sera musulman !... Restera plus que 2 « côtés » et un « dessous » à convaincre, Amériques (nord et sud), URSS (ou ce qu’il en restera), et Australie !....... Dans moins de 150 ans, ce sera fait !..... Après, bonne chance ami musulmans !........ Restera un Japon (hors jeu depuis le début), et une Chine qui se fout comme de l’an 40, à la fois des droits de l’homme et de « Dieu » !... Le vôtre comme celui des autres !...... Les « bridés » seront vos pires adversaires !....... Les « jeunes » c’était facile.... Les « jaunes » le seront moins !.......... J’adore ces « jaunes-là »  !... Je sais pas pourquoi !.... Ils me plaisent !.... Le côté « combattant » peut-être !...... Et pour tout vous dire, amis musulmans, votre « religion », votre « secte » devrais-je dire.........M’emmerde profondément  !.....A un point tel, que vous ne pouvez même pas imaginer !...... Catho contraint par ma « lignée », les églises ne me plaisent que par leurs « architectures » ! Merveilleuses !... Comme les mosquées et les synagogues !.... Ce sont de merveilleux « bâtiments » !..... Pour le reste, la caverne de « cro-magnon » était aussi un merveilleux « bâtiment » !..... Aucun « esprit » n’ hante ces merveilleuses « bâtisses » !... Juste de la bonté ou de la méchanceté, selon ce qui se trouve dans la tête de celui qui y entre !.... DIEU, aucun « dieu » n’y vit, ni même n’y habite !....... Comment, à partir d’une telle « débilité » a-t-on pu ériger de telles merveilles ??... Je ne sais pas !... Mais, Foutaise !....... Foutraise !.... Mais vous allez gagner !...... Sans aucun doute !.... Vous allez gagner !.. Vous avez déjà gagné !... Et vous le savez bien !... Pauvres cons !.......Pauvres cons !.......Et pauvres de nous !....Encore plus cons que vous !.........Amis musulmans, je ne vous aime pas !.... Non pas parce que vous êtes musulmans... Je ne vous aime pas, parce que vous êtes malhonnêtes !...... Et je sais que vous me détesterez en me lisant, non pas parce que je suis honnête, mais juste parce que je ne suis pas musulman !..... Je suis « Apostat » donc LIBRE !... Et ce mot « LIBRE » est une offense à votre « dieu » !.... Oui ou Non ?????... Pas besoin de me répondre........On peut se savoir vaincu, sans devenir forcément con !.......Ce qui est dans ma tête n’appartient qu’à moi !........Et ça vous ne l’aurez jamais !......Adishatz.


                                    • raymond 4 mars 2016 19:33

                                      @smilodon
                                      lé bien givré celui-là  smiley


                                    • Gérard Dahan Gérard Dahan 6 mars 2016 13:36

                                      Très bon article qui semble bien documenté.
                                      D’accord avec vous, on assistera probablement dans les années qui viennent à l’implosion du découpage du Moyen-orient issu des accords Sykes-Picot. Les américains se réserveront tout l’intérêt du nouveau découpage.

                                      La position de la Turquie ne fait aucun doute. Daech n’a jamais vraiment été son ennemi, les Kurdes, si. Tout comme celle de l’Arabie Saoudite qui à travers des financements privés soutient en sous-main Daech dont elle se sert pour le moment pour lutter contre le Chiisme, considéré comme son principal ennemi.
                                      Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité