• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le poison Dieudonné

Le poison Dieudonné

On savait Dieudonné antisémite, on ne le savait pas encore à quel point sa haine des juifs pouvait aller. Lors de son dernier Zénith, Dieudonné a franchi le Rubicon qui sépare les hommes dignes de ceux qui ne le sont pas. En invitant carrément sur scène un véritable revenant de 80 ans, et en le faisant applaudir longuement, Dieudonné s’est présenté comme étant bel et bien ouvertement négationniste. La question ne se pose même plus donc de savoir s’il faut bannir Dieudonné du monde du spectacle : il vient de le faire lui-même en prêtant allégeance à une théorie qui nie des faits, grâce aux dires et aux ragots d’ un véritable faussaire de l’histoire, comme l’avait si bien dit Robert Badinter. En faisant applaudir sur scène ce vendredi 26 décembre, Robert Faurisson, plusieurs fois condamnés pour déni de crime contre l’humanité, Dieudonné s’est en effet mis hors-la-loi. Celle qui protège l’être humain contre lui-même, celle qui empêche les crimes de se reproduire. Pour Faurisson, les chambres à gaz n’ont jamais existé : pour Dieudonné et ce soir là pour 5 000 personnes en France également, doit-on en conclure. Faut-il voir dans la présence de Jean-Marie Le Pen dans la salle, de sa femme et d’une de ses fllles, Marie-Caroline, un lien de cause à effet ? Le Pen a lui aussi à plusieurs reprises affirmé son goût pour la théorie faurissonienne. Lui aussi a été condamné pour avoir tenté d’en faire un simple détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale.


On passe ce soir là sur la scénette lamentable du technicien de Dieudonné déguisé en costume de prisonnier de Dachau, portant l’étoile jaune : qu’on m’explique simplement en quoi cela peut être un sujet de rigolade. Le comédien Roberto Benini lui-même avait quand même failli un peu aussi s’y casser les dents, et Dieudonné est loin encore d’avoir son talent. Benini nous contait dans son film "La vie est belle" une fable pure, et ne niait pas l’existence des camps, bien au contraire. Il montrait plutôt l’iniquité totale des camps de la mort, fabriqués pour finaliser une autre théorie, celle de la prétendue responsabilité des juifs dans les malheurs du monde. Une fable qui perdure, à lire certains commentaires ici-même après le krach financier actuel (et spécialement le cas de Madoff). Benini avait à propos de son film affirmé que le fascisme n’était en définitive qu’un "cirque stupide". Il ne se trompait pas de beaucoup semble-t-il : les grandes parades hitlériennes, avec leurs oripeaux grotesques sont des parades dignes de Barnum, le décorum des jeux Olympiques de Berlin filmé par l’égérie Leni Riefenstahl ressemble aux mises en scène de carton pâte d’Hollywood façon Cecil B.de Mille, Goëring et ses costumes d’opérette couverts des médailles qu’il s’était lui-même attribuées, un vrai clown blanc de la mort, et Hitler le double exact de Charlie Chaplin, l’homme qui avait vu avant tout le monde la dimension stupide du personnage. Présenté comme un génie de la stratégie, Hitler aura tout raté, et mené la population de son pays à sa perte, sans oublier les millions de morts des pays auxquels il s’était attaqué. Ses premières conquêtes de "guerre éclair" révèlent davantage la faiblesse de ses adversaires -dont la France, qui n’a pas écouté son jeune lieutenant (devenu colonel) DeGaulle préconiser l’usage des chars à outrance- que la suprématie dont il se vantait. Son incompréhension des techniques et du progrès causeront sa perte, car il n’écoutera que tardivement ses chercheurs en aéronautique voire en astronautique (cf. Von Braun). Sa pensée politique est minimaliste et se résume à des théories fumeuses, celle de la soi-disant suprématie de la race blanche sur les autres, et surtout à une haine assez inexpliquée des juifs, la même qui anime désormais Dieudonné.

Si Dieudonné avait été intelligent, au lieu de se poser en admirateur des thèses des zélateurs d’Hitler, il aurait lu des écrivains qui ont donné un éclairage parfois assez saisissant sur l’extermination des juifs, notamment sur l’usage du Zyklon B (de l’acide cyanhydrique), le gaz asphyxiant utilisé pour tuer les prisonniers à Dachau ou à Buchenwald, par lots entiers. La solution finale à l’économie, le Zyklon B revenant moins cher qu’un peloton d’éxécution et que des rafales de mitraillettes. Car les nazis avaient des âmes de comptable, et c’est d’ailleurs grâce à ça qu’aujourd’hui il est impossible de nier l’existence des chambres et le nombre de morts, à moins de falsifier ces comptes morbides, ce que les négationnistes passent leur temps à faire comme l’ont démontré à plusieurs reprises des historiens chevronnés.

Si Dieudonné, au lieu d’écouter les vieilles sirènes fêlées avait lu Didier Daeninckx, il serait aperçu d’une chose assez extraordinaire. Le gaz qui a été utilisé par les nazis pour exterminer les juifs avait été aussi fabriqué... en France. Chez Ugine (Ugine-Kuhlman), à Villers-Saint-Sépulcre, dans l’Oise, près de Beauvais. En mars 44, l’usine allemande de IG Farben ayant été totalement détruite par un bombardement, c’est le gaz produit à Beauvais qui avait donc servi en priorité. On trouvait sur place les étiquettes de Zyklon B rédigées en français et en allemand. Un ingénieur de l’usine, François Copié, avait eu le réflexe d’en garder des exemplaires avant de prendre le maquis en 1942. Selon lui, d’énormes quantités de Zyklon B avaient été produites et acheminées de toute urgence à la fin de la guerre à Auschwitz. L’usine, avant guerre, produisait une seule tonne de Zyklon B, et 22 tonnes en février 1944, puis 37 tonnes en juin 1944 !!! Sans lui on ne l’aurait jamais su. Tout cela, Dieudonné l’ignore sans doute : quand on a épousé les thèses de Faurisson, cela signifie que l’on ne se soucie plus beaucoup de vérité historique. Ou que l’on ressorte les phrases de 1978 de Darquier de Pellepoix sur ce qu’on a tué à Dachau  : "des poux et des parasites". Sur les bons de commande d’Ugine, il était spécifié à propos du Zyklon B  :  "Pour travaux de destruction de parasites (puces, vermine, etc.) effectués sur réquisition allemande dans les casernes ou campements occupés par des troupes allemandes et travailleurs français et étrangers". Parasites... comme on voit que certains ici osent encore récemment utiliser le terme à propos de policiticiens français... A noter que le patron (juif) de l’usine Ugine-Kuhlman de Saint-Sépulcre, Raymond Berr, fut le 14 octobre 1940 démis de ses fonctions... et déporté à Auschwitz, où il fut gazé. Son histoire est l’objet d’un livre admirable rédigé par sa fille, Hélène, qui mourra elle aussi quelques jours avant l’arrivée des alliés à Bergen-Belsen, où elle avait été elle aussi déportée. Hélène Berr est l’autre Anne Frank, tout simplement. Un livre à recommander, que ne doivent avoir lu ni Dieudonné ni Faurisson ... et encore moins les 5000 spectateurs du Zénith.

Car en France, la pensée faurissienne est entretenue comme fleurs au cimetière par certains, comme en Italie d’ailleurs, par essentiellement les partisans d’un pouvoir fort. Berlusconi là-dessus à en effet aussi quelque chose à dire : n’avait-il pas dit un jour à un député européen "qu’en Italie, un producteur prépare un film sur les camps de concentration. Je vous recommande pour un rôle de ’kapo’ " qui est resté tout aussi célèbre ? Chez Berlusconi, on a le droit de faire de la Shoah un sujet d’amusement... Chez les racistes, on se permet tout en effet. Une théorie que semble partager un autre personnage qui a fait lui aussi la une des journaux voici quelques semaines. Dans un autre pays : la Belgique, où subsiste on vous l’a déjà dit un bon nombre de nostalgiques d’un dénommé Degrelle, qui se prenait pour le fils adoptif d’Hitler, pas moins. Il s’appelle Michel Delacroix, et il est le leader en Belgique du Front National, en compagnie de Luc Van Keerbergen, le conseiller du Vlaams Belang de la ville de Machelen. Les deux individus ont été filmés lors de ce qui s’avère être une réunion familiale en train de chanter une bluette connue. Vous vous dites que vous ne voyez pas le rapport, et j’entends déjà des voix me dire "tout le monde a le droit de chanter dans son jardin". Certes, mais l’homme a de hautes responsabilités politiques, et voilà ce qu’il fredonne, avec un sourire évident et une gaieté non feinte. Accrochez-vous, c’est assez abject. Sur le thème d’une chanson bien connue (de Guy Béart), notre homme chantonne en effet ceci : "Ma petite Juive est à Dachau, Elle est dans la chaux vive. Elle a quitté son ghetto, Pour être brûlée vive." Je vous avais prévenu, voilà ce qu’un individu en 2008 est encore capable de dire, au beau milieu d’amis et de la famille, avec des enfants tout autour : c’est l’un d’entre eux qui tient la caméra, visiblement !!! L’horreur familiale ? Le négationnisme banalisé dans les réunions de famille ? A partir de là, me direz-vous, de faire de Faurisson le héros d’un spectacle de fin d’année au Zénith s’explique !! A quand Faurisson aux Folies-Bergère, à ce rythme ? Ou une comédie musicale sur Léon Degrelle ?

Delacroix, il est vrai a de qui tenir "Michel Delacroix ne cache pas son intérêt pour le nazisme ainsi que son ancienne sympathie pour Léon Degrelle, fondateur du rexisme qu’il a pu rencontrer plusieurs fois avant son décès" dit-on ailleurs. Tiens, encore un, à croire qu’on s’est littéralement bousculé en Espagne juste avant la mort du nazi belge. L’homme est un vieux de la vieille des mouvements néo-nazis, au point que chez lui on peut facilement retirer le vocable néo  : "En 1994, lors d’une perquisition, on a retrouvé chez lui un véritable arsenal guerrier ainsi que de nombreux documents montrant l’intérêt du personnage pour l’extrême-droite, tels que des livres révisionnistes. Suite à ces perquisitions, Michel Delacroix a été condamné en 1999 à un an de prison avec sursis". Et politiquement, il n’est bien entendu pas inactif, et possède un électorat qui le soutien : "Le 10 juin 2007, il a été réélu directement. En tant que sénateur, il a déposé, avec Francis Detraux, une proposition de loi sur la nationalité, basée sur le droit du sang (jus sanguinis)". Ah tiens, le révisionnisme et le racisme ne feraient qu’un ?

Il y a de quoi frémir, il y a de quoi trembler, dans cette Belgique rongée par le spectre de Degrelle qui n’en finit pas de ressurgir et à cette France où 5 000 personnes applaudissent un Faurisson. Le sénateur belge, qui est non-voyant, a depuis tenté de se disculper à la manière de Berlusconi, par la pirouette, la fuite ou le déni : "Je ne me souviens pas de l’avoir chantée, même si j’en connais les paroles depuis des années", a déclaré à l’AFP M. Delacroix. "Je ne suis pas sûr de la véracité de la vidéo", a ajouté le sénateur non-voyant. La honte : confronté à une preuve flagrante, il nie. Comme Faurisson. Toute la lâcheté des négationnistes, celle que l’on retrouve aussi sur le net, malheureusement. Delacroix tente de se disculper par tous les moyens, accusant son rival Féret ou même son ancienne épouse : "selon M. Delacroix, cette vidéo « a dû être tournée en 2000 en Espagne. Ces documents proviennent d’un dossier relatif à mon divorce qui s’est mal terminé pour mon ex-épouse il y a quelques mois". Divorce ou pas, la chanson existe bel et bien. Une enquête judiciaire est néanmoins en cours, et l"homme a démissionné de son poste depuis.

L’organisme dont est responsable Delacroix comporte Ghislain Dubois, avocat au barreau de Liège, l’ex-président-fondateur de Belgique & Chrétienté (une association politico-religieuse plutôt intégriste), et qui était également le président du Comité belge de soutien à... Jean-Marie Le Pen, lors des dernières élections françaises ! On retrouve la même filière, donc. Ou le même public de Dieudonné. L’homme aimait à poser en compagnie du général Aoun (ou avec Samir Geagea ou même Walid Joumblatt), qui n’en demandaient peut être pas tant, ou se montrer en photo à 16 ans "sur le front du Sud Liban avec Tsahal". Il faudra qu’on m’explique un jour comment on peut chanter en aparté ce genre de choses et un autre parader avec les soldats israëliens... Quand on vous dit, ou tente de vous dire qu’il existe bien des relents de nazisme jusque là, le cas de Dubois semble bien être significatif : car visiblement ; il ne doit rien ignorer non plus de la chansonnette de son meilleur ami belge ! Un Dubois capable de sortir des phases ahurissantes sur la chrétienté et le rôle des prêtres dans ce bas monde : "Partout, le christianisme fut et reste le rempart absolu contre la décadence et la barbarie. Ses ennemis ne s’y trompent d’ailleurs pas. Mais encore faut-il un christianisme qui ne confonde pas charité et lutte des classes, comme c’est encore trop souvent le cas dans le discours de nos clercs." On croirait entendre les pires neo-cons américains et leurs soutiens pastoraux comme ceux de David Jeremiah.

Le dernier cas à évoquer aujourd’hui est l’histoire d’un papy. On sait sur Agoravox que certains anciens sont dotés du même sens politique que les deux que l’on vient de voir. Ces vieux militants passéistes de l’extréme droite tentent désespérément de repasser le flambeau aux jeunes générations, et viennent en forum répandre leurs idées nauséabondes. Quand ils n’ont pas un Dieudonné sous la main, il faut bien faire marcher la phocopieuse. Ou quand ils n’utilisent pas Internet, continuent à faire ce qu’ils ont toujours fait : répandre des tracts, partout où ils passent, méthodiquement, en se disant qu’il y a aura bien un jeune pour y mordre, à cet hameçon. Nous en avons retrouvé un, ou plus exactement la police française en a retrouvé un il y a à peine deux mois. Un adepte de Rassinier, l’un des premiers a avoir écrit les thèses négationnistes, le sinistre professeur de... Faurisson. Un papy qui n’a pas quitté ses idés depuis l’époque de la Vieille Taupe, librairie gauchiste devenue imprimeur de textes néo-nazi par la grâce de son repreneur Pierre Guillaume, notre fameux papy distributeur de tracts, justement. L’homme est devenu le prosélyte des thèses négationnistes dès les années 70, et continue depuis sans discontinuer. En février 2008, dans le 5 ème arrondissement, à Paris, des passants éberlués découvrent des tracts révisionnistes, distribués par notre fameux imprimeur. Des tracts qui reprenaient les dires d’un vieux monsieur qui ne semblait plus avoir toute sa tête sur la fin de sa vie : Raymond Barre, qui dénonçait un bien classique "lobby juif" étranglant la France, thèse remontant à l’entre deux guerres au moins, si ce n’est avant même. Guillaume y ajoutant la dénonciation d’un "lobby juif de gauche", peut être bien, finalement pour nous rappeler qu’il en venait, de cette gauche, mais qu’il était devenu très vite antisémite, à savoir l’anthithèse même d’une pensée de gauche. En bon falsificateur, Guillaume avait présenté les choses à sa façon, l’ensemble de la déclaration était signée Raymond Barre, dont les propos avaient soulevé il est vrai un beau tollé.

Notre ex-gauchiste ne s’est jamais arrêté de vouloir faire circuler ses idées folles. Il a été arrêté par la police le week-end du 12 octobre en train de distribuer les mêmes tracts à Orléans... Le Parquet avait déjà déposé plainte en février dernier, et il n’imaginait même pas être recherché. Chez lui, une rapide perquisition a permis d’en retrouver des centaines de papiers, tous du même tonneau : Pierre Guillaume est un révisionniste récidiviste et acharné, qui ne conçoit pas qu’on puisse penser autrement que ce qu’il répand depuis plus de 29 ans maintenant.. On a donc arrêté un faiseur de haine dans l’indifférence générale d’un week-end sans grande nouvelle ce jour-là, à part il est vrai la mort d’un néo-nazi en Autriche, où un sondage récent montrait que la moitié des moins de 30 ans avaient voté pour lui. La semaine d’avant encore, c’était la découverte de plusieurs groupes néo-nazis en Israël même, ce qui est un comble et une double horreur. L’idée continue à faire son chemin, la bête, décidément, n’est pas morte.

Chez nous, un lendemain de Noël, s’il y avait eu ce soir là dans la salle un représentant de la loi digne de ce nom (ce à quoi tout spectacle oblige, logiquement), Dieudonné aurait dû être arrêté en flagrant délit de négation de crimes contre l’humanité. On l’a laissé faire, et c’est bien la honte de l’année qui s’achève avec ce spectacle déplorable du négationnisme donné désormais en spectacle en France. On attend avec impatience les suites judiciaires, Dieudonné ce soir-là tombant visiblement sous le coup de l’article 9 de la loi Gayssot. Dans un gouvernement "consterné" qui ne sait plus trop bien où il en est des droits de l’homme, le sujet fait tache, semble-t-il. Et Dieudonné demeure un poison.

PS : à noter que dans la salle figuraient aussi Kémi Séba, le bien trop connu, récemment condamné lui aussi, et Ginette Skandrani, présidente de l’association La Pierre et l’Olivier, figure bien connue elle aussi du négationnisme. Encore deux de plus qui ignorent le même poison, sans doute.

Documents joints à cet article

Le poison Dieudonné Le poison Dieudonné Le poison Dieudonné Le poison Dieudonné Le poison Dieudonné Le poison Dieudonné

Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (145 votes)




Réagissez à l'article

279 réactions à cet article    


  • wesson wesson 29 décembre 2008 11:13

    Bonjour Morice,

    je suis un peu déçu de vous voir foncer dans ce sujet. Bien d’autres articles de votre part sont en modération, et traitent d’une actualité bien plus interessante. Je pense particulièrement à votre série de 3 articles sur les cadavres dans les placards d’une actualité bien plus importante que la Nième réaction à la provocation de Dieudonné - sauf que celui-ci ayant été choisi par le comité de rédaction, vos autres contributions risquent d’attendre et de perdre leur fraicheur...

    Votre article est d’autant plus regrettable que si les faits que vous relatez sont indiscutables, vous les associez justement à Dieudonné, qui finalement n’a aucun rapport avec ceux-ci. 

    Cela donne un article à charge, qui ressemble à s’y méprendre à une attaque ad hominem contre une personne certes discutable, mais dont on ne peut lui reprocher une participation ni active, ni même passive à la barbarie nazie. 

    Que vous nous ayez livré un article cinglant sur Louis Ferdinand Céline aurait été plus approprié.



    • Philou017 Philou017 29 décembre 2008 11:45

      Il y a de quoi seposer des questions sur les articles selectionnés en modération. Quatre articles sur Dieudonné aujourd’hui, est-ce bien utile ?


    • morice morice 29 décembre 2008 13:17

       je pense que ce rustre mérite ce traitement, à banaliser des thèses ineptes.


    • morice morice 29 décembre 2008 13:19

       peut être bien, sil l’on veut empêcher les idées nauséabondes de remonter autant à la surface !


    • morice morice 29 décembre 2008 13:21

       les dires de Faurisson sont connus. Et interdits de net, sont pourtant sur tous les sites néo-nazis... que fréquentez-vous donc pour le savoir si bien ???


    • Fadge Fadge 29 décembre 2008 15:25

      D’ailleurs, je conseille a tous les choqués de lire l’article du Figaro ou Serge klarsfeld en personne (il l’a dis aussi au journal de France3 a midi), dis qu’il n’y a pas de négationisme dans ce qui c’est passé au Zenith.

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/29/01011-20081229FILWWW00227-zenith-pas-de-negationnisme-klarsfeld.php

      Voila tout est dis
       "les professionels du choquage" comme diraient Zemmour n’ont qu’a se taire pour une fois,
      et arreter de restreindre les droits de l’homme a ceux qui ne leur plaise pas.

      (Cet article est ignoble)


    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 29 décembre 2008 16:45

      Oui je ne peux comprendre cette prolifération soudaine de papiers (pour la plupart très nuls), sur Dieudonné, sommes nous arrivé au stade du "haro sur le Dieudo" est-il désigné d’office comme victime expiatoire ?...


    • morice morice 29 décembre 2008 18:38

       ah tiens, un jour noir et un jour blanc ? une seule idée mon vieux : pas de mensonges, et le négationnisme en est un comme de nier que le gouvernement actuel d’israel est d’extrême droite !


    • Fadge Fadge 29 décembre 2008 19:18
      Serge Klarsfeld : "Je ne pense pas qu’il y ait eu des propos négationnistes au Zénith" Source :
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/29/01011-20081229FILWWW00227-zenith-pas-de-negationnisme-klarsfeld.php

      Mais l’auteur est certainement beaucoup plus compétent que Serge Klarsfeld sur ce sujet.,
      pour imposer ce qu’il faut penser.

      CA SUFFIT VOS AMALGAMES !!

    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 29 décembre 2008 21:56

      @morice

      Sur le négationnisme je me permet de vous signaler ce que j’ai dit à votre collègue rédacteur :

      Lucien-Samir Arezki Oulahbib

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=49309

      lisez le si ça vous chante, et dites vous que je ne suis pas bicolor suivant les jours de la semaine...


    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 29 décembre 2008 22:00

      Le nom du type est sorti en gros, je l’ai copié colé ça me fatiguais de le recopier, c’est involontaire, son aticle ne vaut pas cet honneur que je lui fais...



    • Gentleman-Jim 13 septembre 2010 02:04

      C’est vrai qu’il faut être particulièrement naïf et imbibé de politicorrection pour penser, ô quel outrage, que l’honorable Dieudonné puisse être un négationniste, un antisémiste, un raciste, un fou, ou pire, un Lepeniste !

      Non mais attendez, arrêtez-donc je vous prie de le défendre, c’est l’évidence même. Je ne comprends pas comment il peut encore se trouver des gens pour en douter. Vous l’avez vraiment entendu ?!

    • Yohan Yohan 29 décembre 2008 12:43

      @ abdenour
      Et toi, qu’est ce que tu aurais fait si tu avais pris des bombes sur le coin de la gueule tous les jours depuis deux ans ? Les palestiniens feraient mieux de se retourner contre les terroristes du Hamas dont les agissements vont à l’encontre de leur propre peuple. 


    • morice morice 29 décembre 2008 13:22

       il n’y a pas de DOUTE, les chiffres sont là. Et à quoi pouvait bien servir 37 tonnes de Zyklon B par MOIS ?? vous vous rendez compte ou pas ????


    • Cha-No-Yu 29 décembre 2008 11:33

      Bonjour Morice,

      je suis d’accord avec Wesson.
      Je ne vois pas ce qu’apporte votre article (même s’il est fourni et intéressant).

      Pour moi, le sujet n’est pas de savoir si ce qu’on dit (l’Histoire dans notre cas) est vrai mais savoir si on a le droit de dire ce qui ne l’est pas.
      Pour moi, c’est plus un problème de liberté d’expression que de vérité historique.

      Paix à nous tous.


      • morice morice 29 décembre 2008 13:26

         la liberté d’expression ne consiste pas à promouvoir des idées nazies, à ce que je sache. Car ne vous leurrez donc pas ; si Faurisson tient autant à ce qu’il n’y ait pas eu de camps d’extermination, c’est bien pour ABSOUDRE le nazisme !! rien d’autre !! la pensée profonde de Faurisson est une admiration sans borne pour l’hitlérisme, le négationnisme est un épiphénomène d’une pensée plus profonde !!!


      • Gonzague gonzague 29 décembre 2008 16:50

        Et l’on est surtout en droit de se demander si la liberté d’expression est compatible avec le mensonge. N’est-il jamais arrivé aux pugnaces défenseurs de la "liberté d’expression" de se demander pourquoi aucun procès n’est intenté aux négateurs du mariage de ma mère ? Parce que 1. C’est ridicule, et 2. Que ma mère se soit mariée ou non n’a aucune conséquence sur l’histoire.
        En revanche, nier la Shoah, c’est justement mentir sur l’histoire, la réécrire, et il s’agit, comme le fait remarquer Morice, d’une tentative de réhabilitation du régime nazi.

        Cette fameuse "liberté d’expression" est-elle, je me répète, compatible avec le mensonge ? Ai-je le droit de mentir, ou de faire l’apologie du mensonge historique, sous couvert de liberté d’expression ?

        Enfin, pour terminer, Dieudonné précise dans un communiqué de presse qu’il n’est pas d’accord avec toutes les théories de Faurisson, notamment celles sur la déportation organisée des esclaves depuis Gorée. Or, ce ne sont pas les plus connues (et celles sur Gorée sont également ridicules). Que veut dire Dieudonné ? Que les autres théories sont à sa convenance ?


      • Cha-No-Yu 29 décembre 2008 17:13

        Oui, la liberté d’expression est compatible avec le mensonge.

        Il suffit de se poser la question : Qu’est-ce que la vérité ?
        Si vous avez une réponse, elle est la bienvenue !

        La liberté d’expression, c’est justement pouvoir exprimer SA vérité (vérité personnelle et donc subjective) en dehors de toutes vérités/contraintes extérieures.
        Dans le cas de négationnisme (quel moche mot !), l’opinion personnelle peut avoir un écart important avec la vérité historique (si elle est encore atteignable), mais comment prouveriez-vous que c’est ou non, pour lui, un mensonge, qu’il n’y croit ?
        Mais la liberté d’expression va au-delà, c’est aussi la possibilité d’exprimer ce en quoi on ne croit pas... Et quelque soit sa "véracité", cette expression a la même valeur que toute autre !


        Note : Dieudonné n’a pas semblé soutenir telle ou telle thèse. Il a semblé soutenir le fait de pouvoir les soutenir ouvertement. Ce pourquoi je suis d’accord.


      • Désuet Aigri 29 décembre 2008 17:51

        Cher M. Morice, Faurisson n’a jamais nié "les camps d’extermination". Cette affirmation est fausse. Quant à ses motivations profondes, vous pouvez dire ce qui vous chante.


      • Fadge Fadge 30 décembre 2008 00:40

        Je le redis plus lisiblement :

        Serge Klarsfeld : "JE NE PENSE PAS QU’IL Y AIT EU DE PRPOS NEGATIONISTES AU ZENITH"
        Source :
        http://www.lefigaro.fr/flash-a...

        Tu pourra le dire, le redire, en long, en large et en travers : CA RESTERA FAUX
        Dieudonné ne fait pas la promotion du négationisme.
        Ce sont les "Professionnels du chocage" comme toi qui prétendent le contraire.
        Mais vous l’avez tellement fait que ca ne prend plus.
        Tu te rapelles "Pierre et le Loup" ?

        Vous avez poussé Dieudonné a aller encore plus loin pour porter son message de liberté d’expression.
        Il n’a pas soutenu les Thèses de Faurisson, il a soutenu Faurisson, ce qui est extremement different.
        Mais c’est incomprehensible a ton esprit etriot Morice.
        LE PROBLEME C’EST LES LOIS MEMORIELLES
        C’est ces lois absurdes, qui crééent le malaise par la censure et la dictature de la pensée.
        Cette censure insinue le doute sur la réalité des choses, le "pourquoi punir une parole si c’est demontré qu’elle est fausse ?" et au final la censure génère l’antisemitisme.
        Si ces lois n’existaient pas, Dieudonné n’aurais jamais invité Faurisson, qui aurais simplement été discrédité par des recherches historiques, et ce ne ce serait pas allé plus loin.
        C’est cette verité qui vous met mal a l’aise.

        DIEUDONNE VOUS MET DEVANT LA VERITE DE VOS CONTRADICTIONS
        et ca, c’est insupportable


      • claireopale claireopale 29 décembre 2008 11:35

        L’antisémite existe sous nos yeux..
        encore ce dimanche, lors d’une manifestation, dans un marché du nord, j’ai entendu " à mort Israel" par des musulmans...
        l’hypocrisie est partout.......elle pue !!!


        • katalizeur 29 décembre 2008 11:53

          le deux poids et deux mesures ou le double standard

          vous avez été choqué par le " mort a israel" qui n’a a ma connaissance fait aucun blessé
          mais je n’ai lu aucun commantaire de votre part sur le genocide que pratique israel encore aujourd’hui meme (300 morts et des centaines de blessés)

          vous avez l’emotion selective ; je connais le poids des mots, parler moi du choc des bombes sionistes

          @ DIEUDONNE tout mon soutient, comme wesson je ne savais pas qu’il y avait spectacle, cela aurait été un plaisir pour moi d’etre le CINQ MILLE ET UNIEME


        • masuyer masuyer 29 décembre 2008 12:13

          Katalizeur,

          en quoi les bombardements de Gaza (que je juge également illégitimes) justifient-ils les théories d’un Faurisson ? A moins d’avoir une attitude mentale manichéenne qui voudrait qu’une victime ne peut pas être bourreau.


        • armand armand 29 décembre 2008 12:24

          Parce que katalizeur, dans sa petite cervelle binaire, considère que tout ce qui se dit pro-palestinien (ou arabe) c’est ’bien’ , même Le Pen ou Faurrisson, et que tout ce qui est juif c’est ’mal’.
          En d’autres temps on s’est allié à Hitler pour les mêmes raisons.
          Quant à moi, je ne pleurerai pas l’extermination de 300 gunmen-gangsters intégristes, qui ont massacré leurs ’frères’ au cours de leur prise de pouvoir (on t’a pas beaucoup entendu, kata, à ce moment là - mais c’est vrai, là aussi la faute des Juifs, n’est-ce pas ?) ..


        • masuyer masuyer 29 décembre 2008 12:41

          Ben oui l’antisémite existe. Et il n’est pas seulement musulman. Celui qui eructe sa haine des arabes ou des musulmans existe aussi. Et puis les noirs, et puis les blancs, et puis les pédés, les gonzesses, les cocos, les fachos. Le racisme commence avec les généralités.


        • masuyer masuyer 29 décembre 2008 12:46

          Bonjour Armand,

          c’est dingue ce besoin de trouver un responsable à tout, je trouve que ça pose des questions sur "l’évolution civilisationnelle".

          Bonne journée


        • Internaute Internaute 29 décembre 2008 12:59

          @kataliseur

          Essayez déjà de démontrer qu’il s’agit de théories.


        • katalizeur 29 décembre 2008 12:59

          @ armand donneur de leçon et historien selectif

          votre rhetorique sioniste ne fonctionne plus , vous pouvez tous vous rassembler pour camoufler les crimes nazisionistes ,mais il est trop tard les peuples ont compris vos manipulations depuis plus de 60 ANS

          LA VERITE DEBORDEDE PARTOUT .......UN RAZ DE MAREE ;; ;; ;;POUR L’AVENIR
           vous n’y pourrez rien meme avec l’aide de l’ensemble des merdias qui comme par hasard ; tellement ils sont sur de faire l’unanimité ont tous desactivés les commentaires.

          superieur d’avez vous dit ??? Oui........... EN MANIPULATION C’EST SUR


        • masuyer masuyer 29 décembre 2008 13:18

          Georges Cake,

          Meyssan n’est-il pas ce produit de la CIA et du Mossad visant à décridibiliser toute contestation de la version officielle du 11/09 ? technique de l’homme de paille.


        • morice morice 29 décembre 2008 13:28

           c’est en confondant l’état d’israël actuel et le comportement de ses fachos de dirigeants avec l’ensemble des juifs qu’on se trompe : en Israel des juifs ont manifesté CONTRE les bombardements, bon sang !! associer les deux c’est faire le jeu de.. Dieudonné. 


        • morice morice 29 décembre 2008 13:29

           dans les 300 il y a femmes et enfants...


        • morice morice 29 décembre 2008 13:35

           Rien je JUSTIFIE les FALSIFICATIONS de cet homme. RIEN. C’est un TROMPEUR et un manipulateur de chiffres, comme tous ses confrères... les chiffres existent et les preuves aussi.


        • masuyer masuyer 29 décembre 2008 14:06

          Tiens c’est marrant de voir que certains ennemis de Morice si prompts d’ordinaire à le trouver antisémite vont finir par prendre le parti de Faurisson. smiley


        • sisyphe sisyphe 29 décembre 2008 14:51

          							par masuyer 							 														 (IP:xxx.x3.252.46) le 29 décembre 2008 à 14H06 							 							
          							

          															
          							
          								Tiens c’est marrant de voir que certains ennemis de Morice si prompts d’ordinaire à le trouver antisémite vont finir par prendre le parti de Faurisson.

          C’est exactement ce que je me disais à la lecture de ce fil !
          Voilà tous les sionistes à défendre le révisionnisme !
          Cocasse !
           smiley

          							

        • katalizeur 29 décembre 2008 14:57

          @ armand
          je constate que tu es bien aidé par la moderation ma reponse censuré

          perore ..................sur le contre feu allumé par la redaction......3 articles sur DIEUDO pour diluer les commentaires sur les nazisionistes criminels.

          a force de devenir petit , vous devenez une quantité megligeable donc insignifiant

          la suite me donnera raison (inchallah)


        • claude claude 29 décembre 2008 16:49

          bonjour,


          1/ dieudonné est passé maître dans l’art de la provoc’ et de la manière de faire parler le plus de lui, en dépensant le moins possible. son maître mot : "gratuit"  : "tout ce qui est gratuit rentre dans le budget "

          2/ cela n’empêche pas dieudonné d’être un gros con pour jouer ainsi sur / avec des éléments ou des personnes qui déclenchent les passions : en l’occurence, ici, un vieil universitaire, pas si gâteux que cela, qui sait aussi faire sa pub (va-t-il bien sortir un nouvel opus ?) et dont l’audience n’aurait jamais franchi la barrière des tirages confidentiels destinés aux universitaires spécialistes.

          3/ israël et le hamas, qui se font une sale guerre depuis des lustres, ne sont absolument pas reliés cause à effets, à cet olibrius de dieudonné, à qui un seul traitement de faveur devrait être réservé : le silence et le mépris.

          4/ je déplore que les attitudes extrémistes des israéliens et du hamas, fassent des victimes qui elles, aimeraient goûter à la paix : les civils, hommes, femmes et surtout enfants, qui des 2 côtés, payent un lourd tribu à la folie perverse de leurs dirigeants.

          5/ ça ne sert à rien, de ce côté-ci de la méditerrannée et surtout bien à l’abri dans nos maisons, de s’envoyer nos sympaties pro- ou anti- l’un ou l’autre camp ! ni le nombre de morts que les roquettes, bombardements on fait de part et d’autre... on n’y peut rien y changer ! à moins de prendre un fusil et d’aller se battre là-bas, dans le camp que l’on aura choisi...

          comme partout ailleurs, là-bas, c’est le brave type qui n’a rien demandé à personne qui s’en prend plein la gu... !


        • jacques jacques 1er janvier 2009 19:37

          Dire" à mort Israël" n’est pas anti-sémite mais anti-sioniste dire "à mort les juifs "est anti-sémite.Pour moi c’est clair ,pour de nombreux autres apparemment pas.
          Dire je n’aime pas Busch n’est pas anti-americain autrement Chavez serait anti-lui même ,du sud peut être mais américain !Le fait que j’admire Mandela qui a libéré son pays ne fait pas de moi un admirateur de Mugabe.
          Mitterand avec la diabolisation du FN m’a fait avaler des couleuvres,ses suivants m’ont même fait voter pour Chirac,alors aujourd’hui les cordes sont cassés, Pavlov peut aller se faire voir.Je rigolerais avec Dieudonné chaque fois qu’il sera drôle et là ,j’ai bien rigolé avec tous les faux nez qui sont encore tombés, encore plus qu’avec la farce du baptème .www.dailymotion.com/related/x5pod2_dieudonn-jai-fait-lcon_fun/video/x705wk_dieudonn-il-a-fait-lcon_news .Il annonçait déjà de futures provocations, bien calé dans mon fauteuil ,j’attends les suivantes, a moins que par intelligence vous lui laissiez de nouveau le droit de s’exprimer normalement comme tout artiste ni plus ni moins.


        • Voltaire 29 décembre 2008 11:46

          Vous avez beau jeu de nous donner une leçon d’histoire, le camp adverse ne pourra pas vous répondre, la loi (Gayssot) lui interdisant ce droit fondamental !

          Dès lors toute votre littérature n’est que masturbation car vous vous donnez du plaisir seul.
          Votre diatribe est donc instantanément décredibilisée car univoque : vous avez FORCEMENT raison (ce qui signifie généralement que vous avez tort...).


          • delicemetis 29 décembre 2008 11:47

            Vous y êtes allé au spectacle ?
            Vous avez parlé avec Dieudonné ?
            Je ne crois pas.

            Dans tout procès on a droit à une défense...Ah oui c vrai, les médias sont tenus par les accusateurs qui se font passer pour des victimes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires