• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les fous du vélo sur leur drôle de machine sont-ils vraiment dangereux (...)

Les fous du vélo sur leur drôle de machine sont-ils vraiment dangereux ?

« Les amendes vont tomber pour ceux qui sont en dehors des clous ! » Voilà le genre d’annonce qui fait plaisir à entendre !

On s’est trop moqué de ce gouvernement et de ses engagements d'exemplarité, pour ne pas applaudir à l'annonce de mesure visant à taxer les contrevenants. Entre les exilés fiscaux, les phobiques de l’administratif et de l’imposition, et cette pléthore d’escrocs confondant les intérêts de la nation et leur cassette, on se demandait quelle vis le gouvernement allait resserrer pour contenir enfin nos "irrréprochables élus républicains". Des types, pourtant toujours exemplaires, "même à l'insu de leur plein gré ", que ce soit en côte, en descente ou sur le plat !

Retenez votre souffle !…Cette décision vient du conseil national de….Non ! pas de la résistance…Bande d’imbéciles passéistes figés sur leur acquis ! …Nous parlons ici du conseil national de la circulation routière. Un truc autrement important, avec des gens forcément responsables, qui vous disent comment pédaler.

Bon, ne me dites que vous n’avez jamais entendu parler de « Bison futé », ce truc qui n’a rien à voir avec « Buffalo Grill », ni avec un surnom qu’on aurait donné au chef de l’état.

« Mauvais cyclistes, les PV vont tomber ! » C’est la une du Parisien ce lundi, à l’occasion d’une réunion à l’Assemblée nationale du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), qui va recommander de réduire le montant des amendes pour les cyclistes.

 Mais l’intention est bien répressive, et vise à multiplier au contraire les amendes pour eux, mais en ne les alignant plus sur le forfait auparavant unique destiné à tous les contrevenants. Une façon de les banaliser, et donc de donner des contredanses à tour de bras, avant sans doute de les augmenter de nouveau, au nom du sein principe d'égalité !

Ce qui irrite plus d’un, dans le traitement de l’information, c’est le ton employé, transformant le cycliste potentiel en voyou, avec toutes les conséquences que cela peut générer, dans l’inconscient de certains automobilistes, et de risque de passage à l’acte.

Désignez un bouc émissaire, c’est facile, mais attention aux conséquences : Les points de vue et les coups de sang n’ont pas la même portée selon que l’on soit attaché dans un gros cabriolet avec airbag, ou assis sur la selle d’une bicyclette, avec pour protection ce casque en polystyrène qui n’offre qu’une protection très illusoire.

Les cyclistes sont donc dans l’œil du cyclone ! Qu’on se le dise !…L’ information est si importante, à propos de ces amendes « retour de bâton », qu’en d’autres temps elle aurait été relayée par le garde-champêtre du village.

« Alors, mon gaillard ! Comme ça, on fait du vélo. Et on se croit malin !….Vous allez me suivre au poste ! »...

Celui qui jouait du tambour, à la télé, hier au soir sur la 2, en ce 8 décembre, c’était David Pujadas ! ...

Bien sûr, il faut faire un choix éditorial. Car il ne peut pas tout traiter dans son journal de vingt heures. Tant pis, il ne parlera pas de l'aéroport de Toulouse, de ce projet douteux qui consiste pour l'état à vendre des parts à un consortuim chinois ! Pas plus qu’il ne mettra le gouvernement dans l’embarras, après les révélations de Médiapart, prouvant que l’investisseur sera bien maître du jeu et des décisions, malgré les belles assurances. Tout ça, c’est d’ailleurs de la petite bière, n’ayant pas les dimensions du tour de poitrine et de hanche de notre nouvelle miss France.

Tiens, à propos ! Miss France fait-elle du vélo ?

C’est une question qui me vient naturellement en tête, car j’ai ouï dire qu’on sélectionne maintenant ces demoiselles pas seulement sur leur physique, mais sur d’autres capacités :

«  Si leur grâce et leur physique étaient bien évidemment au centre de l’attention, les membres du jury ont aussi veillé à sélectionner leur liste de 12 candidates selon d’autres critères : culture générale, personnalité, esprit de camaraderie, ponctualité ou encore sens de la discipline, mais aussi d’autres éléments, plus mystérieux : ce qui se dégage de chaque candidate et qui est si difficile à définir ! »

C’est le journal « Cosmopolitain », qui donne ses informations qui laissent rêveurs. Car enfin, quelles sont ces « mystérieuses capacités » ?

Diable, tout se complique ! Vous imaginiez simplement qu’il suffisait d’être bien roulée, de pouvoir prétendre postuler comme mannequin pour le calendrier Pirelli.

Bon, chacun ses phantasmes, mais pour moi, il est clair que ces filles doivent être « dans l’air du temps ». C’est pas facile à maîtriser toujours de ce qu’on attend de vous, et quelle ritournelle vous devez chanter pour plaire à ces messieurs ! Faut qu’elles soient malines, les filles….Qu’elles se tiennent au courant de l’actualité. De l’ABC de l’égalité et du reste !

Faut bien sûr paraître entreprenante et moderne, bien dans sa peau ! Encore hier, dans l’argumentaire, c’était formidable de dire qu’elles faisaient du vélo en ville !

« Le vélo, j’adore ! »

Ces messieurs du jury allaient être ravis.

Rien que dire le mot vélo vous arrondit délicieusement la bouche. Un flot d’images un peu surannées vous inondent, associées à « la bicyclette bleue », aux noëls de votre enfance. Le vélo trimballe toute cette symbolique pastorale et bucolique, que les publicitaires emploient à tour de bras. Que ce soit dans « Jour de France » ou « Match » ! le vélo assure la promotion. Il fait vendre les séjours de vacances à l'ile de Ré, les tenues des designers célèbres. Ah ! Les jolies gambettes d'une fille sur une vélo, ses mèches blondes flottant au vent !

Sea, sex, vélo and sun !

Comment ne pas tomber alors en pâmoison, voire en état de mort cérébrale, sans même monter en danseuse, les mains accrochés aux cocotes ? ( ceci est un jaron d'ordre cycliste, ne vous méprenez pas…)

C’est dingue comment le vélo fut consensuel, et régna au dessus de tous les partis, de Sarkozy à Cohn-Bendit. Malraux nous avait prévenu avant l'heure :" Le vingt et unième siècle sera cycliste ou ne sera pas" !

« J'ai toujours pensé qu'avec un vélo, une tente et une canne à pêche, on est la plus heureuse des femmes, le bonheur est à portée de vélo" Déclarait ainsi Eva Joly.

On le voit le vélo à travers cet exemple, le vélo vous euphorise. Pour ma part, j'ai pendant longtemps pensé que quelqu'un qui aimait le vélo, ne pouvait pas être tout à fait a fait mauvais ...

 Il n’y a que quelques jours encore de ça, faire du vélo dans la capitale vous faisait encore rentrer en grâce auprès de Madame Hidalgo, la mairesse de la capitale. 

Du coté de nos princes, Christianne Taubira se taillait un petit succès, en arrivant perchée sur son vélo à l’Élysée, jouant à l’écolo....

Et puis patratas ! Le présent est devenu un passé décomposé ! Un coup de balai en une nuit ! Un commando avait pris la maison de la radio et de la télé, comme dans un pays « émergent », qui replonge en eaux troubles.. Pour la miss Provence ou Picardie qu’avait pas écouté la radio, ça a dû être une sacré surprise !

Car c’est sûr que certaines avaient construit leur petit boniment sur les valeurs vélocipédiques. Elles s’étaient crus malines en affirmant que leur plus grand plaisir était d’aller tous les matins à l’épicerie bio, sur leur vélo, pour acheter des poireaux, des betteraves, des topinambours, et des patates douces. Tout un panier de la ménagère en osier qui vous classe autrement classe et bobo qu’un poulet aux hormones dans un sac Lidl !

 On peut dire que ça les a mises à terre, en leur faisant faire une sacrée cabriole !... Adieu poules, cochons, vie de rêve pendant toute une année. En maillot de bain et sans casque, vous n’êtes même plus présentable après une telle gamelle, même avec de bons airbags ! Après ça, ne leur parlez même plus de vélo électrique !

Peut-être qu’hier au soir, couvertes d'eosine et de pansements, elles ont écouté elles aussi le journal de David Poujadas !

Je parle de ce coup d’état au sommet de l’état ! 

Non, Hollande n’avait pas été obligé de se tirer en douce vers les Pays Bas. C’était seulement la petite reine à qui on cherchait à couper la tête, et qui se terrait ! Des choses qu’on n’avait pas vues depuis plus de deux siècles, l’époque des sans culottes, ces veinards qui n’étaient pas obligés de se mettre des pinces à vélo pour aller prendre la bastille, le jour de la vraie fête de la musique..

« Il y avait les fous du vélo, il y a les fous du guidon ! » Nous révèle Pujadas, en député montagnard, les yeux dans les yeux !…

Diable, on en frémit ! On croyait que les fous de dieu étaient tous partis en Syrie faire le djihad ! Mais non, on apprend que les plus dangereux seraient restés à Paris. Ils seraient déjà sur leur vélo, non pas armés de kalachnikov, mais d'un guidon, arme bien plus redoutable dès que l'on se met à tirer dessus ! 

Ces commissaires du peuple ne font pas dans la nuance, et mordent là où ça fait mal ! Prière de ne pas oublier ses rustines !

Commence un véritable « cycliste bashing », en caméra cachée. Embusqué à un carrefour Parisien, le journaliste comptant, en véritable contractuel zélé, le nombre d’infractions commis par les cyclistes, dans un espace de 30 minutes, ! A chacun de faire ce qu’il veut de cette information sauvage. On peut bouffer du cycliste comme du travailleur clandestin lambda, érigé comme bouc émissaire du jour !

« Pour se protéger, on est obligé de prendre un peu d’avance ! » Dira un cycliste interviewé, un peu faraud, pris sur le fait.. Il aurait été intéressant de développer l’argument, et tenter de voir ce qu’il signifiait, en terme de bon sens.

Car plus d’un cycliste qui s’est déplacé dans des conditions similaires, entre couloirs de bus, et feux rouges connaît les dangers de la circulation en ville, et a développé ses techniques de survie.

Et plus d’une municipalité aussi… A Pau, par exemple, les cyclistes peuvent prendre certains sens interdits, et sont autorisés à griller le feu rouge, à condition bien sûr de tourner à droite. http://urlz.fr/120U

C’est la simple intelligence et le bon sens, permettant une signalisation différente et adapté pour chacun, qui permet d’améliorer la circulation, la rendant plus fluide, et plus sûre.

Rue 89 vient de mettre en ligne un excellent article, signé Thibaut Schepman avec des chiffres et autant d’arguments montrant comment ce lynchage s’appuie sur des chiffres faux, manipulés, et sur une argumentation tout aussi bancale. Le tout orienté dans une seule direction simpliste ! Il faut renforcer la répression, pour une meilleure sécurité de tous….Trajet en ville, port du casque, morbidité, tous les clichés sont passés à la moulinette…..

http://urlz.fr/120V

Le plus croustillant, dans cet article, c’est ce passage :

A la fin de son article, Le Parisien assure que :

« [L]es accidents [sont] souvent liés à un manque de prudence au guidon. »On en arrive au cœur du problème : les cyclistes seraient des petits foufous. Cette affirmation s’appuie sur un sondage commandité par l’assureur MMA et publié quelques jours plus tôt (notons d’ailleurs que MMA est également représenté au sein du CNSR par le groupement des mutuelles d’assurance). On y apprenait notamment que sur 2 183 cyclistes interrogés, 88% reconnaissaient avoir déjà commis une infraction une fois dans leur vie…..(fin de la citation )

Le coup des 88%, ça c’est vraiment formidable. Combien d’infractions, un simple automobiliste comme vous et moi, fait-il sur un simple trajet de dix kilomètres ? Honnêtement ? Je ne parle que de celles dont on est conscient, mais qu’on banalise….Que 12% de cyclistes prétendent n’avoir jamais fait la moindre erreur laisse tout autant pantois…. Je suppose que ces gens jureront n’avoir jamais menti, triché, falsifié, trahi, une seule fois dans leur vie !… C’est en tout cas une bel espoir pour notre pays : Voilà un bon pourcentage de saints cyclistes non sortis de l’ENA, mais prêts à assurer la transition, au fait de l’état, et à être plus normaux que le président normal.

 On apprend donc aussi que les assurances sont dans le coup ! Et pas qu’un peu ! Tout cela ne serait-il pas une affaire de gros sous ?

Demain ne va-t-on pas obligé les cyclistes, ces terroristes en herbe, qui sont aussi dangereux sur leur clou qu’un kamikaze en mission, à prendre au moins une assurance ?

Chevallier et Laspalès, le duo de comiques, vont-ils de nouveau pouvoir cachettoner ? La revue « Capital » nous apprend que la Matmut leur offre un généreux contrats de 900 000 euros pour faire les benêts.

900000 euros, c’est pas mal… Plus de 80 années de taf d’un type payé au SMIC. Et même le montant des salaires bruts de François Hollande pendant la durée de sa présidence. Voilà pourquoi et comment les franchises augmentent ! Espérons pour nos deux rigolos qu’ils savent faire du vélo ! Ca serait dommage de gâcher !

Idée de créatif pour la prochaine pub :

« Roulez en vélo, c’est drôlement bien ! Mais y a pas que des descentes. Y a aussi des montées ! »

« Appuie donc plus fort sur les pédales de ton p’tit vélo, on dirait que tu fais du pédalo ! »

« Mince alors, c’est couillon ! je crois bien que j’ai crevé pour de bon ! »

« Heureusement que la MATMUT elle t’assure autrement pas qu’avec des rustines ! »

C’est ainsi, dans nos beau pays, où tout hier finissait par des chansons, que les publicités ont pu prendre la relève, exploitant la peur et la mièvrerie. C’est la loi du marché, que de vous faire marcher à sa mesure, accélérer, freiner, et même bientôt pédaler. Bicyclette, monocycle, vélo couché ou tandem ? Y aura-t-il encore un cycle pour trouver grâce, et nous permettrait de nous échapper, sans essuyer les pare-chocs vengeurs, les cornes de boeufs en tous genres, et les contraventions ? Faudrait demander à la cartomancienne, dans sa baraque de foire, avant de prendre le départ de la course.

Bon… Quand on commence à s’échauffer, voilà où ça mène ! On s’énerve le ton monte, on s'invective, on se prend la tête ! Toutes sortes de sentiments en principe étrangers à l'esprit de cette belle mécanique aux roulements sages,baignant dans l'huile.

 Remarquez c’est pas moi qu’ai commencé ! Les arguments développés par les responsables de ce coup de semonce sont tellement fallacieux qu’ils nous ramènent en tête l’étrange affaire de l’éthylotest.

Toute une préparation médiatique déjà, avec mise en orbite, en temps voulu, du fameux matériel que chacun devait acquérir, au prix fort ! Malgré de sérieux conflits d’intérêts, un décret miraculeux avait permis à une société d’être le fabriquant exclusif d’éthylotests obligatoires, pour le soi-disant grand bien des automobilistes. http://urlz.fr/121L 

Tout ça s’est terminé en eau de boudin, et en vrai planche à billets tout de même pour ces investisseurs si astucieux, si influents qui avaient lu sûrement les pieds nickelés dans leur jeunesse, et bénéficiaient sûrement de bien des appuis.

On cherche à partir de ce beau principe de sécurité, quelque peu arrangé, pour cliver cyclistes et automobilistes. Un peu schizophrénique, quand on sait que ce sont souvent les mêmes personnes, les circonstances les installant derrière un volant, ou sur une selle.

Le coup de la sécurité, rappelez-vous ! Ca marche à tous les coups ! 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 décembre 2014 12:12

    Est-ce qu’on ne pourrait pas aussi prévoir des contraventions pour les horribles peintures qui blessent les yeux (voir ci-dessus) ?


    • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 12:43

      Intéressant comme proposition !

      Mais en même temps, mettre une cagoule ou un voile noir sur toutes les horreurs du monde ne me parait pas envisageable, car trop nombreuses !

    • JL JL 11 décembre 2014 09:59

      Bravo bakerstreet, pour ce bel article, et cette non moins belle réplique !

       smiley


    • bakerstreet bakerstreet 11 décembre 2014 13:59

      Merci JL



      J’envisage une série d’articles :

      -Le vélo de l’antiquité à nos jours. 
      -Platon et le mythe du vélo
      - Pourquoi le KKK ne pouvait pas voir le vélo en peinture !...


    • bakerstreet bakerstreet 11 décembre 2014 14:32

      Les triplettes ?


      Ouaf ! 
      Film d’animation assez réjouissant. 
      Le vélo a donné figure ou prétexte à pas mal de chefs d’œuvres
      -Jour de fête, de Tati
      - Le voleur de bicyclette, de Vittorio de Sicca, bien sûr.

      J’ai vu il y a longtemps de ça, dans cinema-cinema, une émission culte des années 80 un interview mémorable de la femme de l’acteur, un ouvrier qui avait été pris pour le film, et qui est retourné à l’usine après le tournage....Le cachet lui avait permis de refaire la salle à manger. On est loin des cachets de 900 000 euros que chevalier et laspales ont eu pour faire les bénets ( pub MATMUT)

      -Wadja, bien sûr, dont je parlais plus bas, et qui aussi limpide que le voleur de bicyclette. 

      On dirait que cette mécanique simple vous force à l’épure et vous ramène à l’essentiel quand vous voulez vous confronter au monde. 

      Aussi prière de ne pas toucher au vélo !
      Il est gentil mais peut vous mordre si vous lui cherchez des crosses !



    • Xenozoid Xenozoid 11 décembre 2014 14:36
      Aussi prière de ne pas toucher au vélo !
      Il est gentil mais peut vous mordre si vous lui cherchez des crosses !

      surtout quant on a 15 km de camping car le long de la route,attendant 3 jours pour 20 seconde de gloire



    • bakerstreet bakerstreet 11 décembre 2014 14:52

      « On dirait que cette mécanique simple vous force à l’épure et vous ramène à l’essentiel quand vous voulez vous confronter au monde. »


      J’ajouterais que c’est la raison clair et évidente qui devrait s’imposer au le chef de l’état pour ses déplacements. 

      Le scooter, c’est bien, mais c’est fourbe comme tout ! 

      Ah ! S’il était allé voir sa Julie monté sur un motobécane, ou sur un de ces merveilleux vélo Hollandais, l’histoire n’aurait pas été la même. 

      Pareil pour Napoléon ou Hannibal, qui ont franchi les alpes pour descendre en Italie. 
      Dés les premières pentes du col, le vélo vous force à la modestie. 
      Ses rayons sont comme les neurones qui vous manquent !

    • Xenozoid Xenozoid 11 décembre 2014 14:54

      c’est un effort pour le plaisir de la descente


    • bakerstreet bakerstreet 11 décembre 2014 14:59

      Mieux vaut une descente de col qu’une descente de police !



    • Xenozoid Xenozoid 11 décembre 2014 15:00

      on est d’accord


    • Xenozoid Xenozoid 11 décembre 2014 15:02

      et qu’une attaque de spermatozoid ne fait pas le cycle


    • juluch juluch 10 décembre 2014 12:18

      Sympas le vélo mais......en dehors de la ville.


      Habitant Marseille, ayant conduit des bus en ville je peux vous garantir que les vélos font souvent n’importe quoi.

      Se faufilent entre vous et le trottoir, brûlent les feux, roulent à deux de fronts.....et de temps en temps finissent à la morgue !

      ceci étant les pistes cyclables à Marseille sont mal foutus dans les grands axes et souvent encombrées.

      Merci pour cet article plein de saveurs Bakerstreet.

      • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 13:23

        Juluch


        Merci de votre réaction. 
        Sans aucun doute le boulot de chauffeur de bus doit donner bien des frayeurs, tant on ne manipule pas ces engins comme un deux roues, sans compter tous les arrêts qui sont autant de véritables pièges. 
        Je ne prétends évidemment pas justifier n’importe quel comportement à travers ce billet ; mais le ton rentre dedans de Pujadas m’a passablement énervé. 
        J’y ai vu cette capacité de travailler l’opinion selon la voix des maîtres, et de traiter un sujet de façon caricaturale, simpliste, et orientée. 
        Cela rappelle des mauvais souvenirs....

        Il reste un sèrieux boulot d’aménagement à faire dans les villes. 

        Toute la culture officielle s’étant construite sur le « tout bagnole » ; et ça ne s’arrange pas, bien au contraire. 
        Car les îlots de rétrécissement, par exemple sont de vrais pièges, beaucoup d’automobilistes ne pouvant pas supporter de rester derrière un vélo vont vous doubler de toute façon, et passeront à vingt centimètres de votre guidon, voir plus près....

        Quant aux ronds points, je ne vous dis pas....

      • Croa Croa 10 décembre 2014 22:44

        Plus exactement les pistes cyclables sont mal foutus et les bandes cyclables sont encombrés (valable dans toutes les villes françaises, à priori.)
        *
        Ceux qui font des pistes cyclables n’ont sûrement, jamais été cyclistes : Un cycliste n’est pas comme une mouche capable de prendre les virages à angle droit !!! Par ailleurs elles sont souvent coupées de Stops (que personne ne respecte évidemment) tous les 20 mètres ou quasiment ! smiley La solution bande cyclable serait meilleure à mon avis, si les dites bandes n’étaient pas systématiquement occupées par les bagnoles !  smiley  


      • Eghza 11 décembre 2014 14:57

        Savez vous que les 2/3 des cyclistes tués en France (environ 150 par an) le sont en dehors des villes ? 

        Les personnes tuées en vélo le sont donc rarement parce qu’elles ont commis une infraction au code de la route, mais plutôt en raison de la vitesse des véhicules à moteur sur les routes de campagne.

        Pour le reste, je vous rejoins, les pistes cyclables ne sont pas assez nombreuses souvent mal faites mais surtout encombrées de véhicules stationnées (et donc inutilisables).

      • bakerstreet bakerstreet 11 décembre 2014 15:03

        Eghza


        Oui
        C’est effectivement ce que mentionne cet excellent article de rue 89 que je mentionne.
        Il suffit de mentir avec assurance, pour que les gens ne retiennent que l’assurance. 
        Ensuite, celle ci vous tombera dessus à l’échéance voulue. 


      • ZEN ZEN 10 décembre 2014 12:24

        Bonjour Bakerstreet,

        Comme voilà un papier qu’il est réjouissant !
        Malraux voyait loin....Le vélo est l’avenir.
        On comprend la rage et la jalousie de certains Parisiens au volant, faisant du surplace (pas plus vite qu’à l’époque de Montesquieu !), même en Bentley, obligés d’écouter Europe1...L’enfer !
        En fait,  le danger est dans leur tête
         C’est ne pas faire de vélo qui est dangereux...
        Cyclopédiquement tien.


        • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 12:59

          Bonjour Zen


          Oui, le vélo est bien religieux, non disons un peu mystique. Le mot religieux c’est maintenant un peu fâcheux, comme connotation. 
          Un sujet si riche que je crois qu’on pourrait s’en contenter in extenso comme sujet, ou comme leurre, ou alors fil rouge, pour parler du reste du monde. 

          As tu vu « Wadjda », de Haifaa al-Mansour : Une gamine saoudienne rêvant de posséder un vélo, alors que c’est interdit aux filles !

          Une démonstration fine que le danger est bien dans la tête des autres. C’est un danger sans doute bien différent, mais il n’y a rien que le vélo, cette fine mécanique, cette épure parfaite, qui est à même de rendre si palpable la bêtise, la discrimination. 

        • Doume65 10 décembre 2014 13:01

          « Malraux voyait loin....Le vélo est l’avenir. »
          Il ne faut peut-être pas prendre tout l’article au pied de la lettre. L’auteur s’est autorisés quelques traits d’humour.


        • ZEN ZEN 10 décembre 2014 13:25

          L’auteur s’est autorisé...
          Moi aussi... smiley


        • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 13:26

          Doume

          Boujour

          Mais qui dont a écrit :
          « Le vélo est l’avenir de l’homme ».... ?

        • ZEN ZEN 10 décembre 2014 13:32

          A propos de la petite saoudienne...
          Pas de femme au volant au pays des pétromonarchies, mais enfin le droit de faire du vélo.
          Une révolution !
          ( "A condition, bien sûr, d’être vêtues avec pudeur, d’avoir un membre de sa famille de sexe masculin à proximité, de ne pas utiliser le vélo pour aller faire les courses et de ne pas pédaler là où il peut y avoir « une forte affluence de passants hommes »).  
          Cela va de soi...Faut pas non plus abuser de cet instrument de liberté...Sinon, où va-t-on ?


        • ZEN ZEN 10 décembre 2014 13:36

          Qui a écrit ?...
          C’est Eva Joly, pas moi


        • bourrico6 10 décembre 2014 12:26

          Prochaine étape, la prune pour le piéton qui en double un autre par la droite, le tout en excès de vitesse.


          • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 14:07

            On peut se demander aussi si cette annonce n’est pas quelque part un contre feu. 

            La déclaration d’Hidalgo à propos de sa volonté d’interdire les voitures diesel à Paris, a du en mettre plus d’un en rage. 
            Pas vraiment pour sa valeur en soi, mais tout simplement par peur de se mettre les automobilistes à dos pour les prochaines échéances. 

            Raisonnement simple : Comment montrer qu’on n’est pas infeodalisé aux écolos.
            Faire un peu de « bashing cyclist »

          • ZEN ZEN 10 décembre 2014 12:36

            A Pau, ils ont vraiment du pot
            Sans matérialisation dissuasive (plots ou bandes de béton) les couloirs vélos sont toujours des zônes à risque.
            Français, encore un effort !


            • Doume65 10 décembre 2014 13:02

              Le même dispositif existe depuis longtemps à Toulouse.


            • Fergus Fergus 10 décembre 2014 17:55

              Bonjour, Bakerstreet.

              Pour répondre simplement à la question posée dès le titre : OUI, ils sont trop souvent dangereux pour... eux-mêmes. Et ce sujet me touche particulièrement depuis que j’ai vu, un jour, un cycliste au crâne éclaté sur la bordure d’un trottoir pour avoir grillé un feu en toute insouciance.

              L’instauration de PV aura, n’en doutons pas, des effets dissuasifs sur les atteintes au code de la route. Mais avant d’en arriver à cette extrémité-là - car c’en est une -, pourquoi n’a-t-on pas lancé une grande campagne de prévention dans les médias ? Trop souvent, la répression est - hélas ! - la seule véritable solution en matière de sécurité routière. Encore faut-il avoir démontré auparavant que la prévention a été inefficace.


              • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 18:32

                Fergus


                bonsoir

                S’il n’y avait pas les voitures, le vélo serait bien peu dangereux.
                 Mais bien sûr, certains malgré tout s’éclateraient la tête sur un trottoir malgré tout. 
                Reste que le nombre de victimes serait infiniment moins élevé. 

                Des contraventions, OK, mais encore faudrait il pour les rendre pertinent faire en sorte que prendre son vélo soit moins dangereux si l’on observe le code de la route.

                 Hors, c’est bien loin d’être le cas. 
                Essayez donc de respecter les recommandations, si vous vous lancez sur un rond point, ou normalement il faut se déporter au centre, avant de se rabattre pour tourner....Votre chance de survie devient alors très aléatoire. 
                Sans doute aurez vous la consolation de mourir en respectant le code de la route.

                J’ai déjà été deux fois envoyé sur le trottoir par des automobilistes qui ne supportaient pas de rester derrière, la route étant rétrécie, après l’installation d’un îlot central.....Vous me direz qu’il y a partout des imbéciles, en voiture comme en vélo. 

                Reste que ce dernier moyen fait réfléchir les prédateurs, et vous rend un peu moins vaniteux.
                 L’absence de chevaux sous le pied, c’est comme la loi de la gravitation, elle rend plus modeste et prudent.
                 Est il utile de rappeler comment la voiture change les rapports humains ?

                Pour le pratiquer depuis....Hum, presque 40 ans sur les routes. 
                Je peux vous dire que sa pratique est bien plus dangereuse qu’elle ne l’était hier. 
                Pour tout dire, je me sens plus en sécurité sur ma moto 500cc, qui n’est pas sans danger elle aussi. Mais au moins celui ci ne vient pas de derrière.

                Cette volonté de répression, c’est vraiment gueuler plus fort que les autres, quand on vous prouve que vous êtes en tort.



              • Fergus Fergus 10 décembre 2014 18:53

                @ Bakerstreet.

                « J’ai déjà été deux fois envoyé sur le trottoir par des automobilistes qui ne supportaient pas de rester derrière ».

                Je connais : j’ai moi-même été renversé par un camion, heureusement sans gravité.

                Pour ce qui est de la circulation excessive des voitures en ville, nous sommes d’accord. Pour autant, à chaque fois qu’un maire prétend la limiter au profit des piétons et des cyclistes, il se fait aussitôt vilipender.

                Autre chose : il y a des franchissements de feu rouge ou de stop qui devraient pouvoir être effectués par les cyclistes lorsqu’ils tournent à droite. Et sans doute d’autres mesures de tolérance...


              • Fergus Fergus 10 décembre 2014 18:56

                Ah, j’oubliais : les cyclistes sont infiniment plus dangereux à Amsterdam, eu égard à la vitesse effarante à laquelle ils roulent dans le trafic... piétonnier. Et dans une ville si touristique, cela provoque des accidents, les visiteurs n’étant pas forcément habitués à ce type de conduite.


              • Chamiot 10 décembre 2014 17:59

                Pays toujours plus répugnant... (le champion par ailleurs du multiculturalisme et des allocs pour les fainéants de tout poil)

                - un parc automobile diésélisé à outrance (mise en danger délibérée), avec des conductrices (teurs) primates sans aucun respect pour piétons et cyclistes et tout prêt à faire de la bouillie de chair humaine pour « gagner » quelques secondes (sachant qu’ils ne risquent rien s’il y a choc) Visiblement le respect des usagers fragiles n’est pas enseigné pour « l’examen » et ce ne sont pas ces derniers développements (= les cyclistes présentés comme gêneurs et voyous) qui vont amener un revirement dans la pensée des assassins motorisés. Et comme les Primates ne font pas de vélo ni ne marchent à pied (et leurs enfants « véhiculés » non plus) ils ne peuvent découvrir tout seuls l’intérêt qu’il y a à respecter les faibles.
                Dans un pays civilisé comme l’Allemagne il y a présomption de priorité partout et constamment pour les piétons et cyclistes = Les sorties d’école ne sont pas des foires aux 4X4 avec des « mères » en furie (européennes ou pas d’ailleurs) = les gamins sortent tout seuls comme des grands pour prendre leur bus ou rentrent à pied ou vélo chez eux. Il est vrai que la voirie n’a pas grand-chose à voir avec la porcherie (et la boucherie) française = pistes cyclables, zones réellement sans voitures, feux tricolores, etc...En Allemagne chaque conducteur est AUSSI à ses heures un cycliste et un piéton (et ses parents, ses enfants, grand-parents...) et cela se voit...

                - une voirie calamiteuse et immonde : comme signalé des dispositifs homicides pour les 2-roues style rétrécissements et rond-points. De vagues « bandes » cyclables envahies et non protégées (parfois longeant des stationnements). De multiples passages infranchissables pour qui n’est pas candidat au suicide. Il faut alors se rabattre sur des trottoirs étroits...VTT et bon équilibre indispensables. Ce le sera encore plus pour échapper aux Pandores. Déjà qu’ils ne nous apportaient rien en termes de sécurité. A Toulon par exemple, je n’ai jamais vu une patrouille postée près d’un feu. Des flèches nauséabondes passent au rouge clair sans émouvoir jamais nos « bleus » (qui sont d’ailleurs souvent des bleues ou des foncés)

                Et ce sont les porcs et les salauds de ce gouvernement multinational qui viennent ensuite vous dire que c’est votre indiscipline qui vous met en danger quand vous êtes à vélo ! (à moto, c’est d’ailleurs la même chose, avec une dangerosité toujours accrue. Rouler « sagement » à 90 entre des flots de Diésels dont les conductrices (teurs) regardent leurs écrans de Smartphones n’est pas le meilleur moyen pour rester en vie sur une moto. J’étais autrement plus en sécurité en 1975 ou 1980)


                • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 18:41

                  Chamiot


                  J’adhère complètement à tout ce que vous dites !
                  Motard aussi à mes heures, et selon mes états d’âmes et de forme. 

                  Un conseil, toutefois, si je peux me permettre : Vous devriez respecter une certaine distance de sécurité entre les phrases, votre texte gagnerait en respiration.

                  Enfin quand on écrit, au moins n’a t’on rien à risquer d’un coup de frein,
                   et de coller de trop près à l’énervement. 

                  J’allais dire, lapsus, au gouvernement. 

                • alinea alinea 10 décembre 2014 18:08

                  Je me dis, bakerstreet, que c’est formidable : « ils » trouvent toujours quelque chose pour nous épater des fois !!
                  J’espère qu’ils sont payés cher pour réfléchir, mais blague à part, cela ne me fait pas rire du tout !
                  D’abord, vous êtes un délinquant potentiel, après on s’occupe de vous.
                  À quand le PV pour le cheval qui crotte sur le goudron ; c’est vrai, cela peut faire glisser le cycliste en flagrant délit d’excès de vitesse et déraper la voiture qui, vexée, voulait le doubler. Patatras : 300 euros pour l’État !
                  C’est une consolation remarquez bien, car chacun sait que l’étagère nos sous en bon père de famille !!
                  J’avais dit, je crois, que je ne dirais plus que je me régale à vous lire, à force, cela pourrait nourrir des soupçons !


                  • alinea alinea 10 décembre 2014 18:38

                    J’ai oublié de dire que c’est quand même très fort : plutôt que de dépenser des sous pour faire des voies cyclables ( ça m’étonne ça !! des pistes cyclables. des voies cyclistes ; qu’en est-il au juste ?) correctes, dans les villes, on économise là et on prend sur les amendes !
                    J’avais pourtant ouï dire que nous étions dans une société très soucieuse de ses minorités !


                  • Xenozoid Xenozoid 10 décembre 2014 18:41

                    au pays bas ils fons ca mais te verbalise si ton velo n’a pas de lumiere,que persone ne voit


                  • Xenozoid Xenozoid 10 décembre 2014 18:48

                    même en plein jour


                  • bakerstreet bakerstreet 10 décembre 2014 19:14

                    Alinea


                    Qui murmure à l’oreille des chevaux !

                    Sur le mur de ma maison est planté un de ces anneaux qui servait à attacher les chevaux !
                    Le type qui l’a possédait travaillait jadis au haras du coin. 
                    Parfois dans la rue passe encore un de ces étalages tiré par quatre postiers. Les verres tremblent dans le placard. 
                    On entend alors le cœur de la terre se mettre en chamade. 

                    Le vélo bien sûr est apparenté au cheval.
                     Quoique nécessitant bien moins d’entretien, et de présence, il n’en est pas moins un peu animal et exige de vous patiente persévérance, et modestie, si vous ne voulez pas vous mettre en danger.

                    Les ennuis ont commencé quand on n’a proscrit les chevaux de notre vie. 
                    Oh, il n’y a pas eu de fatwa !
                     Non, rien qu’une succession de changements de paradigmes qui l’ont fait passé de l’étable au plat de lasagnes. 
                    Les crottins permettaient auparavant d’entretenir la richesse du jardin, de même que toutes les fientes.
                     On en revient bien sûr, de notre modèle qui bat de l’aile, mais cela reste si anecdotique. 

                    On ne décide pas de tuer les abeilles. 
                    Non, mais on fait en sorte que leur survie est impossible.
                     Même si nous voilà en danger ! 
                    Car nous serons bientôt les premiers sur la liste ! 
                    Ce système totalitaire n’envisage pas l’avenir, au delà du très court terme, des retours sur investissements.
                     Le souffle d’un cheval n’a pas de ligne de crédit. 

                    Et pourtant ils nous ont accompagné pendant des siècles. 
                    Il est vrai qu’avec eux, l’individu gagnait en autonomie, chose impensable au lobbys, qui se construise sur une culture du malheur, de la frustration et des désirs vains. 

                    Les livres, les vélos, les chevaux...Tout se tient dans la main de l’homme libre, ou qui rêverait de le redevenir. 

                  • alinea alinea 10 décembre 2014 19:35

                    Moi je suis cheval ; mon fils lui est vélo !! au point qu’il en a fait son métier après avoir compétitionné !!
                    J’ai un petit fils qui à vingt huit mois, faisait ( c’est il y a peu !!) du vélo sans roulettes va sans dire, et dans un équilibre parfait ! Son père avait attendu trois ans et demi pour ôter ses roulettes et se faire un tremplin ; tout seul, hein, quand on est motivé, la valeur n’attend pas le nombre des années !!!
                    Il demande au père Noël, un vélo ; l’ancien est un peu petit !!
                    Mama mia ; c’est vrai que c’est plus facile, un vélo, qu’un cheval !!! Et ça ne crotte pas, même si parfois ça graisse !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès