• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les liaisons dangereuses unissant Bariza Khiari, potentielle future (...)

Les liaisons dangereuses unissant Bariza Khiari, potentielle future ministre de Macron, et l’islam

 Le macronisme est une idéologie politique aux contours difficilement perceptibles. L’ambiguïté traverse de part en part Emmanuel Macron et les différentes personnalités politiques, essentiellement des caciques du PS et des élus de droite en déshérence, qui composent En Marche.

Certes, la divagation en politique n’est pas née avec Macron, même si semble-t-il ce dernier œuvre continuellement à la légitimation et à la glorification de ces conduites qui ne font pas honneur à la fidélité et à la loyauté. Mais passons, car derrière la confusion et l’ambiguïté, on trouve parfois des zones d’ombres inquiétantes, qui laissent présager le pire pour une France exsangue après cinq années interminables de hollandisme.

Tapis dans l’ombre du rassemblement se cachent parfois des personnalités inquiétantes, qui sous des aspects politiques rassurants et prétendument modernes s’avèrent être des porte-voix d’idéologies sournoises et mortifères pour la France.

Bariza Khiari fait partie de ces personnalités de l’ombre, qui à quelques jours de l’élection présidentielle, doivent impérativement être mises au jour. Il s’agit pour les Français de connaître la vérité, celle que les médias dominants, en grande partie inféodés au pseudo macronisme triomphant tendent à occulter. Cette personnalité centrale d’En Marche, membre de la garde rapprochée de Macron et potentielle ministre de l’éducation en cas d’élection de ce dernier, a de quoi inquiéter les Français soucieux de préserver une certaine idée de la France, ainsi que de ne pas livrer la France aux idéologies mortifères.

En cas de victoire, Macron pourrait nommer ministre de l’éducation cette musulmane soufie fidèle à l’esprit de l’héritage mohammadien

Le parcours personnel et politique de la Déléguée nationale d’En Marche a de quoi inquiéter celles et ceux pour qui la France est certes façonnée par la culture chrétienne, mais qui néanmoins chérissent cette France qui a érigé la laïcité comme l’une de ses valeurs essentielles. En effet, cette franco-algérienne, née à Ksar Sbahi en Algérie de parents fervents militants du FLN et sénatrice PS de Paris depuis près de 15 ans, n’a jamais caché son militantisme pro-islam. Cela n’a évidemment rien de répréhensible. Néanmoins, si une potentielle ministre de l’éducation manifestait dans les mêmes proportions que Bariza Khiari une foi catholique aussi débordante, nul doute que les médias s’alarmeraient très vite de cette menace aux valeurs de la République.

L'idéologie portée par Bariza Khiari est un danger pour la République, car sa proximité avec le CCIF, et notamment avec l’inénarrable Marwan Muhammad, est révélatrice de ce double discours insidieux que pratique à merveille une certaine frange de l’élite de la communauté musulmane.

Pour rappel, en 2011, Bariza Khiari déclarait que pour elle, « le problème ce n’est pas Tariq Ramadan, c’est le gouvernement ». Cette phrase venant exempter Tariq Ramadan de toute logique idéologique tendant à paver la voie à l’islamisme a de quoi surprendre. Prononcée en 2011, alors que Nicolas Sarkozy et son gouvernement essayaient alors de repenser la place de l’islam en France, elle témoigne des allégeances douteuses de Bariza Khiari.

Pour la sénatrice PS, parler d’islam revient de facto à « créer des peurs » en agitant le chiffon rouge de l’immigration, et en procédant à des raccourcis fallacieux entre religion et fondamentalisme. Si ce type de discours pouvait bénéficier d’une certaine tolérance en 2011, six ans plus tard il est intolérable pour une grande majorité des Français. Les différents attentats qui ont touché la France ont fait voler en éclats la tolérance à l’égard d’acteurs islamistes radicaux comme Tariq Ramadan.

Et à ce titre, cette proche de Macron et future ministrable, s’est gravement fourvoyée il y a quelques mois dans un appel publié dans le JDD en faveur d’une réflexion sur la place de l’islam en France.

Quand Bariza Khiari rendait hommage aux victimes du terrorisme…en oubliant de faire référence aux victimes de l’école Ozar Hatorah et à celles de l’Hyper Cacher de Vincennes

Dans cet appel publié fin juillet 2016, et impulsé par Bariza Khiari, 42 « intellectuels » musulmans se déclarent être prêt à « assumer [leurs] responsabilités » en matière de réflexion autour de la structuration de l’islam. Si l’on excepte le flou inhérent à cet appel, et la confusion des genres tiraillant ce discours qui oscille perpétuellement entre politique et religieux, c’est surtout l’absence de toute référence aux victimes juives des attentats qui ont touché la France au cours de ces dernières années qui a suscité l’émoi.

Alors que cet appel débute par une énumération des différents attentats ayant ciblé notre territoire, n’importe quel lecteur est très vite interloqué et choqué par l’absence de tout hommage aux victimes de l’école Ozar Hatorah à Toulouse et aux victimes de l’HyperCacher de Vincennes.

La logique ultra communautariste qui anime la grille de lecture de Bariza Khiari aurait-elle éclaté au grand jour à l’occasion de cet appel ? Doit-on y voir la preuve flagrante d’une vision de la société française avec des citoyens de second ordre, dont les juifs feraient partie ? Le Crif avec notait avec « inquiétude » cet « oubli lourd de sens ». Un oubli qui constitue pour le Crif « un affront à la mémoire des huit victimes de ces deux attentats, qui ont été ciblées par le terrorisme parce que Juifs ». Le Crif dans le même communiqué de presse critique tout particulièrement la « mémoire sélective » de Bariza Khiari et des signataires de cette tribune.

Par ailleurs, faut-il rappeler à nos lecteurs que cet appel a notamment été cosigné par Rahmene Azzouzi, chef du service urologie du CHU d’Angers, grand admirateur de l’islamiste Tariq Ramadan et animé par une vision du monde problématique. Dans une tribune relayée par Médiapart, Rahmene Azzouzi, critique par exemple la place occupée par la communauté juive dans la vie politique française. Dans une tribune à la Tariq Ramadan, où la victimisation à outrance de la communauté musulmane est utilisée comme une arme de propagande pour propager une vision du monde insidieuse, Rahmene Azzouzi regrette que « l’élan républicain du 11 janvier » se soit terminé « dans la synagogue de la Victoire, en présence des Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du gouvernement israélien sous les cris de « Bibi » et de nombreux drapeaux israéliens agités dans un lieu de culte par des citoyens français de confession juive ». L’auteur de la tribune critique également l’ « ostracisation permanente » de Tariq Ramadan, décrit comme un « intellectuel contemporain hors norme », au profit de Zemmour et Finkielkraut.

Sans vouloir extrapoler la pensée du cosignataire de l’appel lancé par Bariza Khiari, il est manifeste que Rahmene Azzouzi divise le monde entre d’un côté les musulmans et de l’autre les juifs.

Cela est regrettable. Cela porte gravement atteinte au vivre ensemble que nous chérissons tous. Cela porte atteinte également aux valeurs de la République, sans lesquelles aucun ordre ni aucune stabilité ne sont possibles en France.

En matière de respect des lois et des valeurs de la République, la sénatrice d’En Marche, elle non plus, est loin d’être un modèle.

Le rôle trouble de Bariza Khiari à la tête de l’Institut des Cultures d’Islam

Dans Non je ne me tairai plus, livre publié le 8 mars de cette année, Amine El Khatmi, élu socialiste et musulman montre la face cachée des collusions entre une certaine élite socialiste et l’islamisme radical. Pour cet élu, difficilement soupçonnable d’islamophobie, les socialistes tendent à nouer des pactes du diable avec des acteurs ouvertement antirépublicains. « Sur des questions aussi fondamentales que celles de la laïcité et de la résistance au communautarisme, les socialistes ne sont pas en ordre de bataille. Sur le terrain, des élus passent des compromis inacceptables » écrit le jeune élu socialiste.

Parmi les élus accusés de collusion avec l’islamisme radical par Amine El Khatmi on retrouve notamment une certaine Bariza Khiari. L’auteur explique ainsi que des élus locaux et des parlementaires ont trouvé la parade pour financer des lieux de culte sans enfreindre l’article 2 de la de 1905, qui précise que la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. Pour contourner cette loi majeure de notre République, certains élus versent leurs subventions à des associations présentées officiellement comme engagées dans un combat uniquement culturel, mais qui poursuivent en réalité une finalité bien plus perfide et sournoise : mettre en place des montages financiers complexes pour financer la création de mosquées grâce à de l’argent public.

Archétype même de ces montages financiers complexes, l’Institut des Cultures d’Islam dirigé par Bariza Khiari est révélateur de ces pratiques qui bafouent ouvertement les valeurs républicaines. De concert avec Anne Hidalgo, toujours aussi complaisante à l’égard d’acteurs qui gravitent pourtant dans des sphères foncièrement anti-républicaines, Bariza Khiari a fait voler en éclats les frontières entre culturel et cultuel.

L’ICI est situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, et cohabite en son sein une école où est enseigné l’arabe littéraire et…une salle de prière pilotée par la Grande Mosquée de Paris, mais financée par de l’argent public. Interrogée en septembre 2016 par Bernard de La Villardière dans le cadre de son émission « Dossier Tabou », Bariza Khiari, acculée par les faits manifestes et incontestables, reconnaîtra du bout des lèvres que le centre, financé par la municipalité de Paris, est bel et bien une seconde mosquée de Paris.

Cela est révoltant, et jette le discrédit tant sur Bariza Khiari que sur Emmanuel Macron. Comment un candidat à l’élection présidentielle, peut-il accepter que l’une de ses proches se soit ainsi compromise dans une organisation bafouant impunément et ouvertement l’esprit même de la République française ?

Si Bariza Khiari devient ministre de l’éducation, l’œuvre de déconstruction entreprise par Najat Vallaud Belkacem sera parachevée

Ma conception de la République est foncièrement laïque. Comme nombre de Français je suis conscient des dangers que font peser les liaisons dangereuses entre une pensée portant en son sein des logiques potentiellement mortifères et la République.

De fait, il apparaît essentiel de se mobiliser avec ardeur pour mettre sur le devant de la scène cette menace que l’irresponsable Emmanuel Macron fait peser sur l’avenir de notre pays. Il est intolérable pour un républicain patriote comme moi d’assister au sacrifice de notre nation pour des intérêts bassement électoralistes.

Bariza Khiari a intégré l’équipe d’En Marche pour ajouter une touche de diversité, ce concept à la mode qui voit dans le multiculturalisme l’idéal suprême vers lequel toutes les sociétés doivent impérativement tendre, dans son entourage politique. Il s’agit derrière cette décision d’avoir une porte-parole à même d’influencer la communauté musulmane, comme avait su si bien le faire il y a quelques années François Hollande en propulsant Najat Vallaud Belkacem, jeune franco-marocaine sur le devant de la scène. Et pour quel résultat ?

Najat Vallaud Belkacem, à l’heure du bilan et du solde de tout compte du quinquennat de François Hollande, apparaît comme l’une des artisanes les plus acharnées de l’œuvre global de déconstruction des piliers de notre République et de notre pays. Avec patience et acharnement elle a œuvré pendant de longs mois au dépeçage de notre culture française.

Bariza Khiari, si elle accède à son tour au poste de ministre de l’éducation, parachèvera cette œuvre de déconstruction funeste.


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 5 avril 11:13

    C’est un peu dommage que vous ayez commis vous aussi un oubli volontaire : l’oubli du démenti sur Facebook : Précision des auteurs de la tribune :

    « Nous Français et musulmans tenons a dire avec la plus grande clarté que nous ne faisons aucune différence entre les victimes du terrorisme aveugle qui frappe notre nation depuis de nombreux mois.

    Elèves juifs de Toulouse ou clients de l’Hyper Casher assassinés parce qu’ils étaient juifs, prêtre catholique martyrisé en son église, soldat ou policier musulman abattus en service…la liste des victimes est terriblement longue et si diverse, à l’image de notre nation dans toutes ses composantes, qu’il nous faut affronter l’adversité ensemble.

    C’est bien tous ensemble – juifs, chrétiens, musulmans, agnostiques et non croyants –, que nous aurons à mener ce combat, il nous faudra toutes nos forces. Ne les abîmons pas dans des faux procès et restons des citoyens solidaires.

    En fraternité,
    Signés par tous les signataires de l’appel. »


    • Leonard Leonard 5 avril 15:48

      @Taverne

      Tu as appris à faire une recherche google depuis la dernière fois ?


    • Paul Leleu 5 avril 22:53

      @Taverne

      en tous cas, il n’est pas surprenant que le banquier Macron fricote avec les islamistes, vu qu’il fricote aussi avec Philippe de Villiers dont le parc Disneyland au Puy-du-Fou s’attache depuis 30 ans a arracher au peuple français sa dignité et son histoire.

      l’islam est un opium du peuple rependu par la CIA et les banquiers saoudiens afin de soumettre le monde et d’empêcher les peuples arabes de conquérir leur liberté.


    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 12:27
      @Paul Leleu
      Bonjour Paul Leleu,

      Juste un éclaircissement.
      Pourriez-vous nous préciser en quelques mots en quoi le Puy du Fou s’attache depuis 30 ans à arracher au peuple français sa dignité et son histoire ?

      Merci d’avance.

    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 12:36
      @Paul Leleu
      Afin d’éviter toute confusion dans l’interprétation de ma question, il va sans dire qu’elle ne saurait concerner le « subterfuge Macron » de quelque façon que ce soit... 
      Bonne journée.

    • Taverne Taverne 5 avril 11:20

      Deuxième manque d’objectivité à mon sens, de votre part, votre insistance à répéter qu’elle serait ministre de l’éducation. Mais où êtes-vous allé pêcher cette idée ? Avez-vous une source, une déclaration du candidat Macron ? Ou sont-ce vos propres fantasmes que vous projetez pour faire peur ?

      Je vois qu’en octobre 2013, Bariza Khiari a inauguré le colloque au Sénat (Paris) sur l’islam des Lumières avec Yasmina Reza, Tahar Ben Jelloun, Malek Chebel, Olivier Weber, Abdelkader Djemaï, Gilles Kepel et Barmak Akram. Le débat a été ensuite reproduit en novembre de la même année au Maroc lors d’une conférence sur la tolérance.

      En 2013, elle a présidé des séances du Sénat lors des débats sur la loi Taubira relative à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, qu’elle soutient.

      Ces prise de position ont plutôt de quoi faire se dresser les cheveux des islamiques, non ?


      • marceau 5 avril 17:26

        @Taverne

        « L’islam des lumières » !

        Quezaco ?

        « Le débat a été ensuite reproduit en novembre de la même année au Maroc lors d’une conférence sur la tolérance. » !

        Les musulmans s’exprimant sur la tolérance ! Merci de chercher toutes les occasions pour amuser la galerie.

        L’islam interdit, sous peine de mort l’apostasie.

        L’islam affirme l’infériorité de la femme par rapport à l’homme,.

        L’islam affirme l’infériorité du non-musulman par rapport au musulman (statut de dhimmis).

        L’islam interdit à une femme musulmane d’épouser un non musulman.

        L’islam interdit l’homosexualité mais légitime la pédophilie .

        ................

        Taverne n’en manque jamais une !


      • OMAR 5 avril 20:02

        Omar9

        @marceau

        T’as oublié l’essentiel : l’Islam interdit qu’on touche aux suidés...
        Alors, tu peux te balader en toute quiétude....


      • francesca2 francesca2 5 avril 20:25

        @OMAR


        Enfin, en toute quiétude, en toute quiétude, n’exagérons rien...l’islam interdit de toucher aux cochons mais donne des super primes lorsqu’on trucide des gens, c’est ça la quiétude ?

      • OMAR 5 avril 21:24

        Omar9

        @francesca2

        Depuis quand l’Islam ordonne-t-il d’assassiner des musulmans comme le font Daesh, Boko Haram et ces petits merdeux de djihadistes de merde ?
        Ah oui, depuis qu’un certain L. Fabius déclarait que ces barbares faisaient du bon boulot....
        Alors question quiétude, tu vas pas dire qu’on est plus à l’abri en Syrie, au Pakistan, au Nigeria, en Irak, etc... qu’en France ou en Angleterre....


      • francesca2 francesca2 5 avril 21:57

        @OMAR


        Depuis quand l’Islam ordonne-t-il d’assassiner des musulmans comme le font DaeshBoko Haram et ces petits merdeux de djihadistes de merde ?

        Comme quoi, si on ne fait pas partie de ta secte on sort de l’humanité...


      • Paul Leleu 5 avril 22:57

        @OMAR

        mais est-ce-que, oui ou non, l’islam enseigne de tuer les non-musulmans et/ou les apostats ? c’est ça la question. et il faut une réponse claire et définitive.


      • kader kader 6 avril 09:11

        @marceau lis la bible stp

        1 Corinthiens 14
        34 que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler ; mais qu’elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi. 35Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l’Eglise.…

        Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-16.

        3 ..le chef de la femme, c’est l’homme ;... 4 Tout homme qui prie ou prophétise la tête couverte fait affront à son chef. 5 Mais toute femme qui prie ou prophétise tête nue fait affront à son chef ; car c’est exactement comme si elle était rasée. 6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre ! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme.

        1 Timothée 2
        11Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. 12Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.
        etc etc

        y en a des tonnes de textes comme ca dans la bible....

        faut arreter de repeter ce que tu entends...

        quant à l’image l’islam en france, j’avais fait remarqué il y a bien longtemps, que certains essayaient d’amener leur image de l’islam en france... pour importer leurs valeurs et leurs combats.
        alors pour cela ils financent et soutiennent plus ou moins discretement l’islam radical.
        Le probléme est beaucoup de musulmans sont entrés dans ce jeu, de mettre le voile et d’avoir des revendications extravagantes.
        Quant à Macron, c’est sa méthode, s’unir à tout et n’importe quoi pour prendre le pouvoir.


      • marceau 6 avril 14:37

        @kader

        -Il faudrait que vous finissiez par comprendre une chose, c’est que dans les pays de tradition chrétienne il y a une séparation entre le spirituel et le temporel et que ce qui se trouve dans les Evangile sert lorsque l’on va à l’Eglise mais que dans la vie de tous les jours on ne s’y réfère pas et l’on obéit aux lois civils qui sont les mêmes pour tous.


      • popov 6 avril 14:47

        @kader


        On s’en fout de l’épaule de saint Pitre aux Corinthiens. Personne ne prend cela pour la parole de « dieu ».

        Par contre, les mahométans croient comme les bêtes que le coran est un livre « incréé ». 

        Ouais, incréé à partir de textes nazaréens et trafiqués pendant deux siècles sous l’œil de califes criminels.

      • OMAR 6 avril 15:33

        Omar9

        @francesca2

        Si pour toi l’Humanité est une secte, oui je fais parti de cette secte.
        Par contre, tu dois réellement et profondement regretter tes gourous Attila et Hitler..
        Alors, console toi avec Pollution Marine.et a vomir ta haine dans un stand de tir, comme le fait ton alter-égo, Cova...


      • popov 6 avril 15:41

        @OMAR


        Ce n’est pas l’humanité qui est une secte, c’est l’islam. Comme les autres sectes malfaisantes, il ne fait pas bon en sortir.

        Et les mahométans dits modérés font partie de la secte. Ils la renforcent par leur nombre et servent de terreau pour les plus excités.

        On ne verra jamais Omar brûler le drapeau du Daesh comme on a vu des Algériens dits « français » brûler le drapeau français

      • OMAR 6 avril 15:53

        Omar9

        @Paul Leleu

        Lisez le Coran honnêtement, vous trouverez réponses à vos questions.
        Évitez juste de décontextualiser certaines sourates ou versets.

        Voila ce que dit Ralph Tehly :
        http://stehly.chez-alice.fr/versetsremarquables.htm
        Enfin, soyez mature et perspicace, pourquoi moi ou un musulman lambda doit-on tuer un nom musulmans ?
        « A vous votre religion, et à moi ma religion. »
        Coran Sourate 109 verset 6, Les négateurs
        Quant aux apostats, mis à part quelques contrées rétrogrades, et encore, jamais au Maghreb, un apostat a été tué juste pour son apostasie...
         https://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l%27islam
        Et perso, je me fout totalement des apostats, du moment qu’ils ne touchent pas à mon intégrité physique...



      • marceau 6 avril 17:37

        @OMAR

        On ne va pas recenser toutes les guerres, les massacres, les tueries, commis par des musulmans contre d’autre musulmans, c’est plutôt la règle que l’exception.

        Cette situation a commencé avec l’islam et n’a jamais cessé depuis.

        Omar, Othman, Ali les 3 derniers califes « rachidoun » ont été assassinés puis ce fut la guerre entre shiites et sunnites, entre omeyyades et abbassides, entre abbassides et fatimides, turcs contre arabes, iraniens contre arabes, guerres incessantes entre héritiers à l’occasion de successions ......



        • marceau 5 avril 17:30

          @Decouz

          Il n’y a pas d’islam radical, il y a un seul et unique l’islam, avec son prophète, son coran , sa sunna, sa charia qui sont les mêmes pour tous les musulmans !

          Les soufies rajoute une note mystique mais ne changent rien aux fondamentaux de l’islam ! 


        • Decouz 5 avril 18:59

          @marceau
          Je sais bien, je ne faisais que répondre aux affirmations erronées de l’article.


        • Jeekes Jeekes 5 avril 16:08

          Khiari après Belkacem ?

          Putain, la filière marocaine a le vent en poupe !


          • njama njama 5 avril 18:42

            Concernant la laïcité, au sein même du parti socialiste, les opinions sont parfois très divergentes, voire opposées, entre un Hamon pour qui la loi de 1905 suffit (et je suis bien d’accord avec lui) et un Valls qui la voudrait «  apaisée », puis la «  exigeante », dans le droit fil des idées communautaristes de Sarkozy et de ses sbires avec sa «  laïcité positive  » puis sa « laïcité ouverte »

            http://www.lemonde.fr/primaire-de-la-gauche/article/2017/01/24/hamon-et-valls-deux-conceptions-de-la-laicite_5068441_5008374.html


            • Parrhesia Parrhesia 6 avril 10:26
              @njama
              Exact !
              Puis-je ajouter que beaucoup de ceux qui se sont intéressés à la question avec équité savent que la laïcité trahie par Sarkozy et Coppé, est une « Laïcité corrompue ».

              Par les manigances syncrétiques affichées lors de leur gouvernance, Ils ont frelaté « notre laïcité » finissant ainsi par la rendre plus dangereuse pour notre république à vocation laïque que n’importe quel autre prosélytisme identifié et ouvertement contrôlé !!!
              Une condamnation analogue est évidemment valable pour les socialistes à ceci près qu’ils se sont montrés encore plus dissimulés, retors et pervers sur cette question que Sarkozy lui-même et certains de ses sbires (pas tous) !!!
              Bonne journée à vous, njama.

            • Parrhesia Parrhesia 6 avril 10:52
              @Parrhesia
              Bonjour à cet « ami fidèle », probablement professionnel d’une certaine propagande sur AgoraVox, qui me colle régulièrement une étoile négative dans la minute qui suit ma publication !!!
              Une sorte d’admirateur frustré, peut-être !!!

            • OMAR 5 avril 20:00

              Omar9

              @P. Malevicci « .... n’a jamais caché son militantisme pro-islam... ».

              Je me suis arrêté là, tellement ton torchon anti-Islam commençait à me faire gerber.
              Qu’est-ce que le militantisme pro-Islam ?
              B. Khiari porte-t-elle la burqa ou le hidjab ?
              Se baigne-t-elle avec un burkini ?
              Est-elle mariée à un époux polygame, etc, etc...
              A moins que pratiquer sa religion est un signe de militantisme avéré...
              Pauvre Phillipe, quand Valls se déclarait lié de manière éternelle à Israël, tu t’es caché où ?
              http://www.lemondejuif.info/2017/01/valls-jassume-suis-lie-de-maniere-eternelle-a-israel/
              C’est bien de surfer sur l(islamophobie, car c’est non seulement permis, mais aussi sans aucun risque...
              Ta perception de laïcité équivaut simplement à l’exclusion de l’Islam et des citoyens musulmans de la vie sociale et politique de la France...
              Et après cela, on s’étonne de la radicalisation de certains jeunes citoyens français.
              Philippe, tu penses que c’est ainsi que tu vas casser Macron ?


              • Paul Leleu 5 avril 23:01

                @OMAR

                l’islam a fait un mal épouvantable au monde arabe qui essayait de se libérer... depuis l’Algérie jusqu’à l’Afghanistan, il suffit de voir le bilan.

                L’islam est une religion au service des banquiers saoudiens et de la CIA


              • marceau 5 avril 20:10

                Vous souhaitez peut-être que tous les chrétiens et les juifs deviennent des dhimmis, soumis à la domination des musulmans.

                -Portant des vêtements de couleurs distinctes, jaune pour les juifs, bleu pour les chrétiens.

                -Ne pouvant pas habiter de maisons plus hautes que celles des musulmans.

                -Devant se lever pour laisser les places assises aux musulmans ;

                -Soumis à un impôt particulier.

                -Dont le témoignage devant un tribunal valant moitié de celui d’un musulman.

                -Ne pouvant pas lever la main devant un musulman même pour se défendre

                ...................


                • OMAR 5 avril 21:29

                  Omar9

                  @marceau

                  Depuis quand inclues-tu les citoyens français juifs dans la République  ?
                  Depuis la rafle du « Vel d’Hiv », Drancy ou après 1945 ?
                  http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/memorial/enfants/co/exercice_enfants%20juifs.html


                • VeloCipaid VeloCipaid 5 avril 22:09

                  @OMAR
                  Il se trouve que ce forum tolère, sous couvert d’une fausse candeur de composition, des assertions antisémites venant d’apologistes du terrorisme islamique ...
                  Ce n’est pas la première fois qu’Omar dispose d’une telle latitude....


                • Paul Leleu 5 avril 23:03

                  @OMAR

                  depuis Robespierre le 24 décembre 1789...


                • kader kader 6 avril 09:15

                  @VeloCipaid
                  il s’agit d’un débat ... ne porte pas d’accusation. on a encore le droit de parler ?
                  si a un moment donné dans notre vie on est pas d’accord avec israel ou la religion juive on devient anti sémite ?
                  c’est quoi qui te gene ? son discourt ou son prénom ?


                • marceau 6 avril 14:46

                  @OMAR

                  -Pas charité chrétienne je ne vais pas évoquer le massacre des juifs banus qoreiza par mahomed lorsque 800 hommes juifs furent égorgés dans une journée et leurs femmes et leurs enfants furent partagés entre les musulmans.

                  -En ce qui concerne le Vel d’hiv, sachez qu’à la demande des juifs français, qui demandait à Pétain de les protéger, Vichy passa un pacte avec les nazis selon les termes duquel les allemands pourraient déporter les juifs étrangers mais laisser tranquille les juifs français et ne pas les déporter. Vichy en contrepartie de la sécurité des juifs français, aiderait les allemands à déporter les juifs étrangers si leur quotas n’étaient pas atteints.

                  C’est ce que fit Vichy au Vel d’hiv.

                  livrer les juifs étrangers pour sauver les juifs français !


                • OMAR 6 avril 16:51

                  Omar9

                  @VeloCipaid

                  C’est des compères à toi qui ont raflé de juifs et les ont parqué au « Vel d’Hiv » et à Drancy, avant de les déporter vers les camps de la mort, et c’est moi que tu traites d’antisémite ?
                  Bof, ce n’est pas la 1ère fois que vous dénaturez sinon carrément faussez l’Histoire.
                  A cette allure, un jour, nos enfants apprendront que l’antisémitisme a été une création liée à l’Islam, de même que la rouelle, que Hitler s’appelait en fait Hadolf Benhitler et que les camps d’exterminations se situaient tous dans les pays musulmans, exclusivement.
                  Pauvre type....


                • VeloCipaid VeloCipaid 6 avril 20:33

                  @kader et Omar
                  On est allé chercher son petit frère muz ....
                  Il faut dire qu’on leur fait une large place par ici
                  ...
                  Zont pas trop l’habitude de croiser des gens qui contestent leur enfumage....
                  Les frangins ils sont rigolos
                  Ils fracassent à l’explosif ou au poids lourd
                  Quand on argumente à la kalach on fait c’qu’on peut


                • Decouz 5 avril 20:13

                  Faudrait mettre à jour tes connaissances en histoire.


                  • Decouz 5 avril 20:26

                    Tu as raison de dire qu’il n’y a qu’un islam, mais tu passes à coté pour ce qui est du soufisme. Comme le dit la sénatrice, c’est le coeur de l’islam, ce n’est pas une « note mystique » mais le coeur métaphysique.
                    Il n’y a pas d’islam radical, dis-tu ? Bien sûr ce n’est qu’une catégorie politique et journalistique récente.
                    Si tu veux dire que jeûner très souvent, donner ses biens, méditer constamment, ne pas dormir, c’est « radical », c’est bien la pratique des soufis, et le plus « radical » de cette pratique c’est d’abandonner son ego, tellement radical que les soufis ont toujours été combattus par les exotéristes exclusifs.


                    • Paul Leleu 5 avril 23:07

                      @Decouz

                      certains soufi sont plus tolérants, mais d’autres sont encore plus fachos... un peu comme les new-age chez nous... le soufisme recouvre toute sortes de variantes.

                      et certains de ces intellos sont de redoutables dialecticiens et entristes, équivalant nos jésuites ou nos trotskistes dans un autre genre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès